Partagez|

MR#1 - L'alcool fait régresser la race humaine, testé et approuvé. - Alistair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité







MessageSujet: Re: MR#1 - L'alcool fait régresser la race humaine, testé et approuvé. - Alistair Mer 21 Mai - 16:05

(Je suis tout à fait impardonnable.)

Aaron semble tout content, et Alistair en est content. C'est vrai, c'est moche les gens qui ont l'alcool triste. Ca pleure, ça met de la morve partout et ça te sort des phrases philosophiques dignes d'un épisode de "Stéphie la star", un de ces trucs que lisait Harper quand elle était plus jeune, et que le frisé lui piquait dans une vaine tentative de comprendre le monde féminin. Ali préfère les gens qui dansent, qui rient, qui s'écrasent mais se relèvent aussi sec, qui se prennent des poteaux parce qu'ils sont occupés à refaire le monde sans regarder où ils vont, des gens qui vivent quoi.
Toujours est-il qu'Aaron semble avoir encore quelques réflexes, puisqu'il attaque directement sur l'historique alcoolique d'Ali. Bien bien bien.

"Si j'ai déjà été dans cet état ? Heureusement qu'on boit pas proportionnellement à... à... enfin, qu'on boit pas encore plus si c'est encore plus vrai !"

Cette phrase n'avait pas vraiment de sens. Un peu comme cette soirée d'ailleurs. Le brun lâche un rire avant de s'enfiler quelques gorgées de la première bouteille qui lui tombe sous la main. L'alcool ne brûle même plus. Bon, il a déjà été bourré, mais peut-être pas à ce point. C'est là que la phrase d'Aaron fait tilt. Il n'a jamais été aussi saoûl qu'aujourd'hui, lui aussi ? Tiens tiens... Un sourire malin vient étirer ses lèvres. Il attend que le jeune homme revienne, après que celui-ci se soit interrogé sur la taille de son frigo. Eludant sa question, il a peur d'oublier son idée, et la sort de suite:

"Je n'ai jamais invité quelqu'un que je ne connaissais pas avant, pour finir une soirée chez moi, autrement que... galamment. AVANT AUJOURD'HUI."

Son ventre gargouille, et Ali se demande soudain ce qu'ils vont manger avec les pâtes. C'est vrai ça, il n'y a plus grand chose dans son frigo. Est-ce qu'il y aurait une épicerie d'ouverte à cette heure-ci, à tout hasard ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 622
Etudes/Metier : Cultiver des poireaux quelque part...
Love : être en couple ne veut pas dire aimer.
Humeur : de retour.

Inscription : 21/11/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Julian King & Sara VW ♥



MessageSujet: Re: MR#1 - L'alcool fait régresser la race humaine, testé et approuvé. - Alistair Dim 31 Aoû - 13:00

 
Arielle Delon a dit : ❝ L'alcool, c'est comme Activia, c'est actif à l'intérieur, et ça se voit à l'extérieur. ❞


    De l'huile d'olive. Voilà ce qui nous manque. Alistair et moi en aurions bien besoin. Un peu d'huile et ça passera crème, délicieux et chaud à souhait. Mais je chercherai plus tard, Alistair vient de boire et je ne veux pas louper son « je n'ai jamais ». Après tout, j'ai lancé le jeu. Et puis, il nous reste encore un peu de temps avant d'avoir besoin de l'huile.
    Il me raconte et j'ai le mérite de parvenir à le comprendre, que l'alcool et lui sont deux amis de longue date. Il m'a fallu des années pour comprendre ce que les gens pouvaient bien lui trouver, à l'alcool. Mais aujourd'hui, tout prend enfin un sens. Les choses sont légères et belles, rien n'a plus d'importance. C'est une expérience exploratoire de A à Z où même les choses les plus communes peuvent prendre soudain d'étranges virages ou de surprenants rôles et où la réalité de la vie disparaît au profit de la réalité de la vie post-bouteille. Vraiment, une soirée si amusante se doit d'être réitérée ! Je l'observe boire et lui souris. Puis, j'écoute son affirmation avec attention – le plus possible pour bien la comprendre – avant de lever les yeux pour réfléchir. Puis, une petite lanterne s'allume et mon visage exprime que je viens enfin de comprendre la phrase d'Alistair. « Ca compte les plombiers, jardiniers et brouettes, facteurs tout ça ? Ouais ça doit compter. Alors je bois ! » Je porte la bouteille à mes lèvres sans attendre le verdict de Alistair, conscient que boire est un bienfait rare. Et puis, je réalise que le garçon m'a mis sur une drôle de voie en précisant qu'il avait déjà invité galamment des inconnues. Il est temps que je le questionne un peu sur le sujet...
    « Je n'ai jamais couché avec une fille dans une autre pièce qu'une chambre. Enfin, je précise avec une fille mais c'est comme tu veux hein. Un mec ça marche aussi. » Je ne veux pas vexer qui que ce soit, autant lui laisser la liberté d'inviter qui il veut ou il veut. Mais dans mon cas, c'est vrai que la buanderie a toujours été un drôle de fantasme pour moi. Sur la machine à laver pleine de soubresauts, ce doit être fun non ? Puis, mes yeux s'écarquillent de n'y avoir songé avant. Dans la cuisine mon dieu, ce doit être une tuerie d'y faire crac-crac. Avec toute la nourriture à portée de main, le nutella, les aubergines, l'huile d'olive... Tiens, il est temps d'y songer, à cette foutue huile. Je jette un regard en coin à Alistair avant de commencer à fouiller dans les placards. Je rouvre le frigo sans réfléchir et tombe sur un fond de fromage râpé. Je souris jusqu'à découvrir toutes mes dents. «  T'as pas de l'huile d'olive par hasard ?  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: MR#1 - L'alcool fait régresser la race humaine, testé et approuvé. - Alistair Dim 28 Sep - 23:45

Alistair cligne les yeux un instant, affalé dans le canapé, et quand il reconnecte Aaron est en train de parler de jardiniers et de plombiers.

"T'invites des jardiniers chez toi ? Genre tu fais partie d'un club, vous faites des meetings et tout ?"

Il prend une voix grave, qu'il estime être celle d'un soixantenaire moustachu.
"Je m'appelle Robert et je suis jardinier. BONJOUR ROBEEEEERT."

Il reprend une gorgée, ne sachant même plus trop à quel alcool il est rendu. Il s'interroge sur la vie, la mort, et s'il ne ferait pas mieux de ne pas dormir. Après tout, s'il ne dort pas, il n'aura pas la gueule de bois, non ?

C'est quand Aaron propose un nouveau "Je n'ai jamais" qu'il se rend compte qu'il a bu entre deux questions. C'est autorisé ? Et s'il se faisait éliminer du jeu ? Un pincement d'angoisse étreint sa poitrine, puis il se rassure en voyant le sourire d'Aaron. Il sourit aussi malgré lui, surtout à la précision. Et boit.

"Héhéhé, tout est mieux que de le faire dans une chambre !"

Le frisé hausse un sourcil lorsque son camarade se lève et s'en va fouiller dans le frigo. Apparemment, l'appel du ventre est contagieux. Ou alors... Eh, pourquoi il demande de l'huile d'olive ?

"De l'huile d'olive ?! Pour quoi faire ?!"

Les yeux ronds, il réussit enfin à s'extirper du canapé et tente de grimper, non sans mal, sur le plan de travail, pour atteindre les placards du haut. La Terre semble avoir décidé de tourner comme une toupie, et il se rasseoit en tailleur sur le plan, la bouteille d'huile à la main.

"Je..." Il marque une pause, mal assuré, respire un grand coup et rouvre les yeux. Foutu tournis. "Je te la donne si tu me dis ce que tu veux en faire !"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 622
Etudes/Metier : Cultiver des poireaux quelque part...
Love : être en couple ne veut pas dire aimer.
Humeur : de retour.

Inscription : 21/11/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Julian King & Sara VW ♥



MessageSujet: Re: MR#1 - L'alcool fait régresser la race humaine, testé et approuvé. - Alistair Sam 29 Nov - 1:05


Va frapper dans un ballon, fais comme les autres garçons.

Des meetings entre jardiniers ? La vision me fait sourire. Une ronde de chaises ou... non, une ronde de tondeuses sur lesquelles s'asseyent des hommes plus ou moins vieux. Aaron s'y installe, le béret couvrant son front et fait face aux autres. William Livingstone est là aussi. Et puis, ledit Robert, ses cheveux grisonnants et ses crevasses de soleil qui soulignent ses cernes, se présente. BONJOUUUUR Robert. Alistair imite divinement bien le vieux jardinier. Je ris de plus belle en frappant ma cuisse du plat de la main sans en sentir un seul picotement. Maudit alcool qui me ferait faire n'importe quoi. Enfin, du moment que je ne dépense pas ma maigre fortune en tondeuse ou que je ne me mette pas à raffoler des asperges, tout ira bien. Pourquoi les asperges ? Parce que j'y suis particulièrement allergique.
Puis, la réalité me rattrape, les pâtes, l'alcool, le frisé et le jeu auquel nous nous adonnons gaiement. Je n'ai jamais. J'ai déjà porté le goulot à mes lèvres pour la question d'Alistair. A lui de me donner satisfaction. Sa réponse, si franche et sans-pudeur, force mes lèvres à s'étirer davantage encore. Tout est mieux que dans une chambre ? Je suis bien d'accord avec mon nouvel ami et si je reste un novice en la matière, je me ferai une joie de dépuceler un jour ma cuisine.
Les pâtes m'interpellent alors et je me souviens de l'ingrédient magique qu'il me manque : de l'huile d'olive. Avec le fond de fromage râpé que je trouve dans le réfrigérateur, je sens que ma recette nous procurera bien du bonheur. Je doute qu'Alistair soit un fin gourmet, ou alors il n'a jamais goûté les fameuses tortellinis à l'huile d'olive et au parmesan qu'ils servent en Italie comme les français proposent de la quiche lorraine. Je le regarde se contorsionner sans une once de grâce jusqu'au placard du haut où il manque de renverser l'étagère avant de se rasseoir sur le plan de travail. Il menace alors ma recette de ne jamais voir le jour si je ne lui confie pas mes intentions quant à cette bouteille d'huile d'olive. Dans l'incompréhension la plus totale, je fronce les sourcils et plisse les yeux. Il me fait marcher ?

-Bah, je veux qu'elles glissent mieux.

Je réalise soudain l'étrangeté de ma phrase. Le pluriel ne s'entend pas et la situation devient intensément confuse. J'ai envie de rire à gorge déployée mais, saisis par une intuition intéressante, je préfère garder mon sérieux.

-Tu ne veux pas essayer avec de l'huile d'olive ? Ca donne une odeur vraiment sensas...

Dans ma tête, c'est orgasmique. Le quiproquo associé à la tête d'Alistair qui garde tout contre lui le liquide gras, c'est à se faire pisser dessus une incontinente. Ou plutôt à faire exploser de rire le moins drôle de tous les bourreaux de l'époque de Louis XVI. Mais j'ai l'impression que c'est comme ça qu'il fonctionne, Alistair. Ca va trop vite dans sa tête, trop vite pour moi. Peut-être même trop vite pour lui. Et c'est fichtrement amusant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: MR#1 - L'alcool fait régresser la race humaine, testé et approuvé. - Alistair

Revenir en haut Aller en bas

MR#1 - L'alcool fait régresser la race humaine, testé et approuvé. - Alistair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» 04. Quand l'alcool fait des ravages. || Ashton Kinney
» L'alcool fait presque le bonheur (pv Raphaël ) - TERMINE
» SUJET TERMINE - L'alcool, les bêtises, toi et moi. [Allie]
» L'alcool est notre pire ennemi, fuir serait lâche. [Zoey]
» De l'alcool pour oublier première idée... PV Baban'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Hors jeux :: Rps DS version2-