Partagez|

Remake of lost in a fucking brain. / Heather

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 622
Etudes/Metier : Cultiver des poireaux quelque part...
Love : être en couple ne veut pas dire aimer.
Humeur : de retour.

Inscription : 21/11/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Julian King & Sara VW ♥



MessageSujet: Remake of lost in a fucking brain. / Heather Jeu 29 Aoû - 20:03




Saint John Perse a écrit : ❝ La vérité du drame est dans ce pur espace qui règne entre la stance heureuse et l'abîme qu'elle côtoie : cet inapaisement total, ou cette ambiguïté suprême. ❞

    La nuit n'avait pas été bonne. Deux grosses poches sombres sous les yeux, Aaron en eut subitement assez d'essayer de dormir. Son insomnie lui avait interdit l'accès au sommeil, et il se sentait d'humeur ronchonne. Comme levé du pied gauche. Il s'étira, craqua son cou et son dos, totalement endoloris, et quitta son pieu.
    C'était déjà la fin de l'été et le jeune homme avait la nette impression de n'avoir rien fait. C'était sans nul doute la première fois qu'une telle sensation le prenait, et il trouvait cela fort désagréable. Cependant, ça n'avait aucun rapport avec son incapacité à dormir. Le souci trouvait ses origines d'ailleurs.
    Le garçon masqua sa tignasse rebelle avec la capuche d'un sweat qui traînait sur le bureau, et décida de quitter son antre. Compte tenu de son humeur, il espérait être seul chez lui, pour ne blesser personne. La chance lui sourit. Il put alors prendre longuement son petit-déjeuner, monter se doucher -au moins dix minutes dans l'optique d'effacer ces cernes disgracieuses!-, et s'habiller. Tout ce rituel dans un silence mortuaire.
    Ce ne fut que deux grosses heures après son éveil qu'Aaron quitta sa morose humeur. Il eut cependant du mal à se décider sur la suite de sa journée. L'hésitation dura longtemps, peut-être bien une trentaine de minutes. Il faut dire que pour la première fois de sa vie, Aaron craignait de passer du temps avec ses proches. Ou plutôt : cette idée le rebutait totalement. Il se sentait seul, incompris et méprisait la routine qu'il s'était jusqu'alors permis. Toute la nuit, il avait ruminé sur des dizaines de sujets dérangeants. Au moins, il avait validé la matière prise de tête avec mention très bien. Néanmoins, ces heures d'éveil n'avaient abouti à aucune solution, et le jeune homme s'était levé avec les mêmes doutes. Quelque chose d'étrange se tramait dans son cœur. Un truc déplaisant, froid et brûlant, flou et net. Le genre de machin qu'il ne désirait pas mais qui s'installait sans préavis. Comme Aaron n'était pas stupide, il avait bien compris que les pensées qui le hantaient étaient assimilables à de l'amour. Mais pourquoi elle ? Elle qu'il connaissait depuis si longtemps. Elle qui avait été sa plus proche complice. Elle qu'il avait vu disparaître comme une ombre. Elle qu'il soutenait durement depuis tant d'années.
    Le garçon secoua vivement la tête, comme pour balayer ses idées. Il se mit debout sans prévenir, prêt à faire quelque chose, enfin. Mais face à lui, une photo le fit tiquer. Il abaissa le cadre pour mettre un point final à ce débat mental qui ne menait à rien, prit un gilet, lissa son pantalon et quitta la maison.
    Ses pas le menèrent jusqu'au centre commercial. Il dut saluer quelques connaissances, mais ne s'éternisa pas. Il avait envie de marcher, tout bonnement, de prendre l'air frais après cette nuit blanche. Il passa devant la boutique de jeux vidéos où Mike lui offrit un grand sourire amical. Il se força pour lui rendre. Décidément, aujourd'hui était un jour sans, comme on dit. Aaron en avait assez de croiser du monde, il accéléra le pas. Mais on l'appela derrière lui.


Dernière édition par Aaron Hamilton le Jeu 7 Nov - 23:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Féminin
Nombre de messages : 1177
Etudes/Metier : Photographe & Associée chez Focus
Love : Célibataire

Inscription : 17/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Aucun



MessageSujet: Re: Remake of lost in a fucking brain. / Heather Jeu 29 Aoû - 21:14


Heather n'avait jamais autant aimé la chambre noire que maintenant. Elle s'était levée très tôt, ou sa conscience vous aurait dit qu'elle ne s'était pas couchée du tout. Cette même conscience qui intensifiait les sons, les odeurs et les couleurs. Maudite soit-elle. Pour une fois depuis un moment, la brunette s'était décidée à faire un effort et à venir travailler. Trevor était en vacances et les clients n'attendraient pas des lustres. Il y avait une dizaines de tirages à faire. Mr Whiteley lui avait tout enseigné concernant le développement des photos. Les cours à l'université avaient été très instructifs mais rien ne valait l'expérience d'un professionnel qui pratiquait depuis plusieurs année. La brunette se mit au travail, cela lui permettait de lui vider l'esprit, de laisser ses problèmes de côté. Un peu de tranquillité. Enfin, sa gueule de bois en revanche, n'avait pas l'intention de la laisser tranquille. Lunette sur le nez, elle aurait bien aimé rester dans cette pièce toute la journée mais elle se disait que respirer les produits chimiques trop longtemps n'était pas vraiment recommandé. Elle resta deux bonnes heures, en faisant des pauses, à travailler sur le développement. Au final, elle retourna en « boutique » où se trouvait généralement la clientèle.
Elle prit place dans un des fauteuil situé dans un coin et ferma les yeux quelques instants. Depuis quelques temps, elle s'éloignait de sa famille et de ses ami(e)s. Elle était devenue irritable, toujours en colère et depuis peu, elle avait trouvé un moyen de fuir la réalité, d'oublier tout ce qu'elle savait : l’alcool. Cependant, elle payait l'addition le lendemain. Comme aujourd'hui. Cette attitude était tellement à l'opposé de ce qu'elle était et elle en avait peur. Cela l'effrayait. Suite au quatre juillet, tout était devenu plus clair pour elle, elle avait enfin eu la confirmation de ses soupçons, elle avait trouvé la vérité. Mais en chemin, elle s'était perdue. Elle refusait de faire subir tout ça à ses proches et elle pensait surtout à son frère. Aaron l'avait soutenu, au début. Et lorsqu'ils étaient sur le point de tout découvrir, il avait fait demi tour. Depuis, ils ne s'étaient quasiment pas adressés la parole, sauf pour les apparences et encore, cela en restait aux banalités d'usage. Elle s'était mise son père à dos, ce qui n'aidait en rien. Elle filtrait presque tous les messages de sa meilleure amie. Elle passait le plus clair de son temps à dormir et sortir le soir. Aujourd'hui était un jour exceptionnel.
Heather soupira et se leva. Son sang battait dans ses oreilles et le son en était multiplié. La faute à qui ? lui souffla sa conscience. Elle sortit et prit la direction du café, elle avait besoin de quelque chose pour la réveiller. En chemin, elle reconnut une silhouette familière. Elle hésita quelques instants, se demandant s'il était judicieux d'aller l'aborder. Finalement, elle alla à sa rencontre, tandis que sa conscience secouait la tête, en lui jetant des regards désapprobateurs par dessus ses lunettes en demies lunes. Elle s'arrangerait avec elle plus tard.

« Aaron ! Attends-moi ! » elle arriva à sa hauteur, rouspétant contre elle-même d'avoir crié. Sa tête lui renvoyait l'ascenseur « Hey, qu'est-ce que tu fais ici ? Ca va ? Tu n'as pas l'air d'aller bien. »

C'était plus fort qu'elle, elle avait toujours besoin de s'inquiéter pour les autres. Pourquoi, ça s'était retournée contre elle la dernière fois.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 622
Etudes/Metier : Cultiver des poireaux quelque part...
Love : être en couple ne veut pas dire aimer.
Humeur : de retour.

Inscription : 21/11/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Julian King & Sara VW ♥



MessageSujet: Re: Remake of lost in a fucking brain. / Heather Jeu 29 Aoû - 23:10



Saint John Perse a écrit : ❝ La vérité du drame est dans ce pur espace qui règne entre la stance heureuse et l'abîme qu'elle côtoie : cet inapaisement total, ou cette ambiguïté suprême. ❞

    Aaron en avait assez de croiser du monde, il accéléra le pas. Mais on l'appela derrière lui.
    Il reconnut la voix dans la seconde, mais cela ne le ravit pas autant qu'il l'aurait voulu. Le jeune homme s'arrêta néanmoins, trop poli pour fuir ou ignorer sa sœur. Il fit volte-face lentement, à contre cœur ou presque.

    -Heather, souffla-t-il avec un sourire feint.

    Elle l'interrogea sitôt son visage découvert. Sa mine exprimait toute la fatigue et tout le dépit qu'il fut possible de porter et il était totalement exclu que cela ne voit pas visible. Et comme Aaron n'était ni un menteur ni un hypocrite, il se refusa à cacher à la brune son état :

    -Mauvaise nuit, c'est tout.

    Le jeune homme plongea ses mains dans les poches de son jean. Il ne savait pas quoi dire à Heather, ni comment la congédier ni comment prolonger cet entretien. Depuis le printemps, la relation qui les liait tous deux s'était assombrie. Aaron avait préféré couper court à la petite enquête qu'ils menaient, certain que les résultats ne le convaincraient guère. Mais la passion malsaine d'Heather pour la vérité quant à la mort de leur jeune sœur ne s'était pas affaiblie, bien au contraire. Et les disputes s'étaient multipliées, avec Aaron, avec la famille, avec les amis. Le sportif avait souvent entendu le nom de sa sœur dans de longs prologues aux allures de plaintes. Lui, s'était juré de ne pas s'en mêler. Mais inconsciemment, il s'était tout simplement éloigné d'Heather.
    Le quatre juillet, il s'était absenté, récusant l'invitation de la municipalité. Il n'avait donc pas été là pour soutenir sa sœur, ni pour la protéger de la confrontation avec Heathcliff dont Dirty Secret avait parlé. Et si elle se débauchait de la sorte, lui s'en sentait forcément un peu coupable.
    Agacé, l'héritier Hamilton finit par repenser à la photographie qui l'avait poussé à bouger. Il revit les quatre bouilles enfantines, les sourires innocents, les regards brillants. Il repensa au visage allongé d'Heather, à ses longs cheveux raides et noirs, aux pommettes saillantes de Tessa et à son incisive inférieure absente, à sa propre tignasse brune, ondulée presque bouclée, et à elle.
    L'éclat roux surgit comme une flamme, danseuse de feu qui disparut aussitôt.
    Aaron jeta son regard au sol et s'obligea à parler. La culpabilité prit le dessus sur sa colère ou ses résolutions. Comparer Heather telle qu'il la voyait à présent avec l'enfant chaleureuse du passé venait de l'achever.

    -Et toi, ça va ? Pourquoi tu gardes tes lunettes ?

    D'ordinaire, Aaron se serait empressé d'ôter les binocles pour découvrir ce que sa sœur pouvait bien cacher. Mais la distance qui s'était instaurée entre les deux Hamilton empêchait le garçon d'agir ainsi. Le jeune homme réalisa qu'il n'avait passé aucune journée avec son aînée durant l'été. C'était certainement la première année que telle chose se produisait, et si on le lui avait prédit, il n'y aurait pas cru. Il aurait fallu qu'il se pince pour accepter un si gros bouleversement. Mais désormais, le monde des petits poneys n'était rien d'autre qu'un lointain souvenir.


Dernière édition par Aaron Hamilton le Sam 31 Aoû - 1:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Féminin
Nombre de messages : 1177
Etudes/Metier : Photographe & Associée chez Focus
Love : Célibataire

Inscription : 17/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Aucun



MessageSujet: Re: Remake of lost in a fucking brain. / Heather Ven 30 Aoû - 3:06


A la minute où elle avait interpellé son frère, Heather l'avait regretté. Premièrement, parce que l'effet produit lui donna un immense mal de crâne et deuxièmement, parce qu'ils étaient un peu en froid. Mais elle ne voyait pas non plus l'intérêt de l'ignorer de la sorte. Cela faisait un petit moment qu'elle ne l'avait pas et apparemment, il n'était pas dans son assiette. Dixit la fille qui se tape la gueule de bois du siècle, lui souffla sa conscience, t'es loin d'être en meilleure état, autant physiquement que psychologiquement. Malheureusement, elle ne pouvait le nier. Aaron se contenta d'expliquer ça par une mauvaise nuit, mouai, argument peu convainquant. La brunette remarqua qu'il semblait nerveux. Depuis quand l'était-il en sa présence ? C'était tout bonnement ridicule, enfin presque … Contrairement à elle, son frère pouvait s'en tirer avec un « j'ai mal dormi », ce qui n'était pas le cas de la jeune femme et Aaron ne la loupa pas. Il s'arrêta alors sur ses lunettes. Fichues lunettes ! Pourtant, elle n'aurait pu s'en passer aujourd'hui. Cette soudaine remarque la ramena à la réalité. Pendant quelques secondes, elle avait oublié le bruit et la luminosité – bien trop forte malgré tout – environnant. Elle grimaça. C'était comme si son sang s'était arrêté de circuler pour repartir d'un coup.

« Heu oui ça va, j'ai juste mal à la tête. »

Menteuse ! Et le pire, c'est qu'Aaron se rendrait compte immédiatement qu'elle mentait. Elle n'avait jamais été douée et encore moins aujourd'hui. Elle réajusta ses fameuses et ô combien précieuses lunettes avant de reprendre.

« Tu m'accompagnes, je vais me chercher un café. Même si, si tu veux mon avis, j'aurais bien besoin de quelque chose de plus fort. Et au moins, on s'éloignera de tout ce bruit »

Le bruit d'un centre commercial quasiment vide Heather ? Ridicule. Cela faisait un peu plus d'une semaine qu'Heather sortait tous les soirs et filer directement dans un bar, à la table du fond, près du billard. Sa table de prédilection. Elle se demandait si ses parents avaient remarqué quoique ce soit. A vrai dire, le seul au courant semblait être Andrew, qui l'avait surprise la main dans le sac. Enfin complètement bourrée surtout. Si Aaron l'apprenait, elle risquait de se faire passer un savon. Mais lui ignorait tout ce qu'elle avait appris suite au quatre juillet, et elle s'était promis de ne plus l'impliquer là dedans. Elle s'était mise à boire et bien qu'elle soit encore récupérable, elle se refusait de faire souffrir son frère en partageant ses informations.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 622
Etudes/Metier : Cultiver des poireaux quelque part...
Love : être en couple ne veut pas dire aimer.
Humeur : de retour.

Inscription : 21/11/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Julian King & Sara VW ♥



MessageSujet: Re: Remake of lost in a fucking brain. / Heather Sam 31 Aoû - 1:08



Saint John Perse a écrit : ❝ La vérité du drame est dans ce pur espace qui règne entre la stance heureuse et l'abîme qu'elle côtoie : cet inapaisement total, ou cette ambiguïté suprême. ❞

    L'intérêt d'Aaron n'était pas totalement feint. Même s'il ne mourrait pas d'envie de voir Heather et de tenir une conversation avec elle, la question des lunettes le taraudait. Il se doutait bien que leur présence n'était pas anodine mais il préférait ne pas trop y réfléchir de lui-même. Lorsque la jeune fille annonça qu'elle souffrait d'un mal de crâne, le Hamilton ne put y croire. Enfin, il pouvait, mais la raison lui soufflait que ce n'était qu'un énorme mensonge. Néanmoins, il n'insista pas.

    -Ah, ok.

    A nouveau, il chercha une bonne raison pour se défiler. Il ne s'était pas levé pour rester agacé toute la journée. Mais contrairement aux secrétaires des PDG, qui ne manquaient jamais d'idées pour couvrir leur boss, lui, avait quelques lacunes dans le domaine. Il aurait pu prétendre à un souci de webcam, sur son ordinateur portable, et courir dans les bras de Mike, mais son PC était trop neuf. Désappointé par son incompétence, il soupira.
    Heather le tira de son inconfort et lui proposa de l'accompagner jusqu'à la cafétéria. Elle désirait un arabica, bien que selon ses dires, quelque chose de plus puissant l'aurait satisfaite davantage. De l'alcool ? Osa-t-il penser un peu déconfit. Néanmoins, il acquiesça, et entreprit de la suivre. Ils se rendaient à l'autre bout du centre commercial, descendirent quelques escalators, si bien qu'Aaron crut que sa sœur l'emmenait au sous-sol de la galerie marchande.
    Quand enfin ils arrivèrent, Aaron indiqua à la brune qu'il s'installait au fond du café. Il avait bien entendu qu'elle souhaitait s'éloigner de la foule et du brouhaha. Il s'assit sur une banquette, et attendit qu'elle le rejoigne. Lui, ne voulait rien boire. Il n'avait pas beaucoup d'appétit, et comme Magnolia Cresent n'était pas un désert sableux, qu'il n'avait pas à gravir dunes sur dunes, l'eau ne manquait pas. Quoique, un verre ne lui ferait pas de mal. Il leva la main et réussit à interpeller la photographe.

    -Tu peux me prendre un verre d'eau, s'il te plait ?

    Il s'affala un peu, main toujours enfoncées dans les poches. Il priait pour que cet entretien prenne vite fin. Et étrangement, il s'en voulait de penser ainsi : son impatience était injuste. Mais il était partagé entre la chevelure rouge d'une jolie jeune fille et les lunettes noires d'une sœur nouvellement mystérieuse.


Dernière édition par Aaron Hamilton le Lun 11 Nov - 22:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Féminin
Nombre de messages : 1177
Etudes/Metier : Photographe & Associée chez Focus
Love : Célibataire

Inscription : 17/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Aucun



MessageSujet: Re: Remake of lost in a fucking brain. / Heather Mer 2 Oct - 4:33

La distance qui s'était installée entre eux pesait beaucoup. Heather n'était pas réellement proches des jumelles et Aaron était l'une des rare personne en qui elle avait confiance. Il suffisait d'un regard pour qu'ils se comprennent et tout ça avait disparu pour laisser place à un malaise et une froideur qu'elle ne soupçonnait même pas. Elle ignorait exactement à quel moment ils s'étaient éloignés mais tout ce dont elle avait envie, c'était de se blottir dans les bras de son frère et oublier toute cette histoire. Mais ils n'en étaient pas encore là et elle osa même se demander si un jour ils seraient capables de retrouver le lien qui les unissait. Ils avaient tout bonnement cessé de se parler et aujourd'hui n'échappait pas à la règle. Dire qu'Aaron n'était pas communicatif était un euphémisme. Il était mal à l'aise en sa présence, elle pouvait le sentir. Pour autant, elle ne le laisserait pas s'en sortir comme ça. La brunette lui proposa d'aller prendre un café, proposition à laquelle il se contenta d'opiner. Elle choisit sagement de ne pas relever et tous deux se dirigèrent vers les escalators. Aucun d'eux n'ouvrit la bouche. Lorsqu'ils pénétrèrent dans le café, son frère lui indiqua qu'il allait s'installer, tandis que cette dernière filait commander. Elle choisit un café bien noir, histoire de se réveiller et sortit son porte-feuille. Aaron l'interpella et elle demanda également un verre d'eau. La jeune femme retourna à sa table avec le verre en question, pendant que le serveur s'occupait de son café. Elle le posa devant son frère avant de se laisser vulgairement tomber sur le siège. Elle choisit d'ôter ses lunettes, consciente que ce n'était pas très poli de les garder sur le nez. Elle ferma les yeux quelques instants et tenta, tant bien que mal de s'habituer à la luminosité. Cependant, elle n'osait pas croiser le regard de son interlocuteur - encore faudrait-il qu'ils se parlent pour être nommer ainsi -. Elle savait qu'avec lui - et réciproquement - elle était un livre ouvert et la brunette ne souhaitait en aucun cas qu'il découvre tout.

« Alors, comment tu vas ? On n'a pas vraiment eu l'occasion de discuter. Ou même de se voir. Comment se sont passées tes vacances ? »

Heather avait l'impression de parler à un étranger et non à quelqu'un qui vivait sous le même toit. Et elle détestait ça.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 622
Etudes/Metier : Cultiver des poireaux quelque part...
Love : être en couple ne veut pas dire aimer.
Humeur : de retour.

Inscription : 21/11/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Julian King & Sara VW ♥



MessageSujet: Re: Remake of lost in a fucking brain. / Heather Lun 7 Oct - 22:36



Saint John Perse a écrit : ❝ La vérité du drame est dans ce pur espace qui règne entre la stance heureuse et l'abîme qu'elle côtoie : cet inapaisement total, ou cette ambiguïté suprême. ❞

    L'aînée Hamilton obtempéra et ramena un verre d'eau à son frère. Celui-ci la remercia d'un signe de la tête, et la regarda s'asseoir à son tour. Ils avaient l'air tellement ridicules. A croire que leur complicité de toujours avait fait ses bagages et les avait quittés sans détour. Heather ôta ses lunettes et Aaron put enfin contempler son visage maltraité par une mauvaise nuit et par l'alcool. Ses yeux étaient cernés et bien que grimés pour conserver une peau fraîche, la supercherie ne marchait pas avec lui. Tous les symptômes de sa sœur lui rappelaient quelques rares de ses propres mésaventures. Il avait notamment en tête une virée pour fêter les examens qu'il avait fini dans une cave, chez un inconnu ayant un penchant fort prononcé pour les massages et le whisky. Alors oui, ses rencontres avec la bouteille n'étaient pas courantes, mais elles s'imprimaient dans sa mémoire de manière plus ou moins indélébile. Il avait chaque fois souffert d'une gueule de bois le lendemain, et reconnaissait les symptômes lorsqu'ils se présentaient.
    Heather attendait son café qui ne tarderait certainement plus lorsqu'elle interrogea son compagnon. Ils n'avaient guère eu le temps de partager leurs anecdotes de vacances. L'envie n'avait pas été au beau fixe non plus. Il faut dire que d'une part, Aaron n'avait pas grand chose à raconter, et d'autre part, la rentrée avait démarré sur les chapeaux de roue.

    -Bah le stage d'entraînement que j'ai fait en juillet, c'était cool. J'ai revu des amis d'Atlanta et on a joué au foot. Et puis août, j'ai bossé deux semaine sur la côte, voilà. Des vacances de rêve quoi.

    Ton sobre, un peu ironique. Il n'avait pas vécu deux mois de folie, s'étant plutôt consacré à des choses sérieuses. Même son stage de football américain n'avait rien d'exceptionnel : il s'y rendait tous les ans, et retrouvait les mêmes joueurs ou presque. Il était chaque fois heureux de revoir ses camarades, et triste de les quitter. Finalement, c'était assez routinier. Et cette année, pour la première fois, il avait cherché à s'éloigner de Magnolia Cresent. Les soucis pesaient trop sur ses relations et son moral. Changer d'air lui semblait donc être la meilleure solution. Il avait passé deux supers semaines, bien qu'intensives, à servir les touristes et les amateurs de kite-surf. Ainsi, pour quelques jours, il n'avait plus pensé aux pleurs de sa mère, aux recherches néfastes de sa sœur, et aux engueulades entre Elin et ses géniteurs. Juste l'air iodé et l'odeur alléchante des crêpes.

    -Et toi ? Renvoya-t-il à la jeune fille alors que le serveur déposait son café sur la table.

    Il l'imaginait obsédée par Dirty Secret, délaissant son travail et s'éloignant de ses plus proches amis. Le pire était encore à venir, car la bloggeuse n'avait pas dit son dernier mot. Si Heather pensait qu'elle l'aidait, elle se mettait le doigt dans l'oeil. Viendrait un jour où tout leur tomberait sur le dos, et chaque millimètre d'innocence s'embraserait et disparaîtrait à jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Féminin
Nombre de messages : 1177
Etudes/Metier : Photographe & Associée chez Focus
Love : Célibataire

Inscription : 17/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Aucun



MessageSujet: Re: Remake of lost in a fucking brain. / Heather Lun 4 Nov - 22:21


La tension était palpable entre eux. Cela en devenait presque ridicule. La brunette ôta finalement ses lunettes et elle sentit presque immédiatement le regard de son frère sur elle. Il devait déjà avoir compris la raison de son état et en temps normal, l'aurait certainement bombardé de questions. Une réaction normale lorsqu'une personne de ta famille est dans un tel état. Aaron l'aurait même sermonné. Pourtant il n'en fit rien alors la jeune femme brisa le silence et lui demanda comment s'étaient passées ses vacances. Autant dire que cela faisait longtemps qu'ils ne s'étaient pas vus. Cependant, Heather n'écoutait que distraitement sa réponse. A vrai dire, ce n'était pas tant le contenu qui l'intéressait mais la manière dont il le faisait. Elle avait l'impression qu'il se forçait et sa dernière remarque était sarcastique. Donc dorénavant, les choses seraient comme ça entre eux. Il lui retourna la question, plus par politesse qu'autre chose, elle le savait.

« Et bien, j'ai travaillé un peu. Trevor étant en congé, j'ai pris moins de clients pour être certaine de pouvoir tout faire. »

C'était à moitié à vrai. Heather avait effectivement pris moins de clients qu'à l'ordinaire mais pas uniquement parce que son associé n'était pas là mais parce que son travail était directement lié à ses émotions. Son moral étant au plus bas, cette humeur se reflétait dans ses clichés. Autrement dit, impossible de satisfaire la clientèle. La brunette attrapa sa tasse et but une gorgée. Au moins, cela aurait pour effet de la réveiller.

« Sinon je suis restée à la maison. C'était plutôt calme jusqu'à la tempête. Je suis contente que tu en ais réchappé. Vraiment. »

Heather n'en dit pas plus. Le fait est qu'il s'était absenté ce jour-là et il avait bien fait. Elle aurait mieux de s'abstenir mais elle avait cédé à Evane et avait décidé de l'accompagner. Vu la situation dans laquelle elle s'était retrouvée suite à cela, elle s'en mordait les doigts aujourd'hui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 622
Etudes/Metier : Cultiver des poireaux quelque part...
Love : être en couple ne veut pas dire aimer.
Humeur : de retour.

Inscription : 21/11/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Julian King & Sara VW ♥



MessageSujet: Re: Remake of lost in a fucking brain. / Heather Lun 11 Nov - 23:08



Saint John Perse a écrit : ❝ La vérité du drame est dans ce pur espace qui règne entre la stance heureuse et l'abîme qu'elle côtoie : cet inapaisement total, ou cette ambiguïté suprême. ❞

    C'était d'un pathétique ! Les voilà qui se racontaient leur été comme deux inconnus qui se recroiseraient par malheur. On avait, à les voir, nullement l'impression qu'ils avaient vécu depuis leur naissance ou presque ensemble. Ils ne dégageaient plus cette complicité des bons et des mauvais jours. Parce que même au lendemain de l'accident de Tessa, Heather et Aaron étaient restés proches et soudés. Qu'ils se déchirent soudain était totalement imprévisible.
    La jeune fille lui expliqua à quoi elle avait passé son été. Aaron était certain qu'elle omettait les soirées arrosées qui lui avaient scié la tête. Il imaginait aussi qu'Ethan n'avait pas dû trop s'éloigner d'elle. Depuis qu'il était arrivé à Magnolia, Aaron voyait bien comment le jeune homme regardait sa sœur. Il se doutait que lors de ses deux semaines à New-York, ils n'avaient pas fait que parler, mais réaliser que tout ce petit manège perdurait même ici, cela le dégoûtait. Il n'osait même pas en parler avec elle. La dernière fois, ils s'étaient engueulés à propos de Chandler alors qu'Heather lui assurait n'avoir aucune attirance pour lui. Il s'était rendu compte de bien des choses à force d'être ainsi malmené, et avait découvert sa possessivité.
    La jeune fille sirota son café avant de revenir aux malencontreux événements de juillet. Le cyclone, en l'occurrence. Aaron n'était pas sur les lieux lorsque la tempête avait dévasté Magnolia, mais Heather avait vécu l'horreur. Elle n'avait pas été blessée mais s'était retrouvé au mauvais endroit avec les mauvaises personnes. Et comme si l'apocalypse obligeait les gens à mettre les points sur les i, Heather et Heathcliff s'étaient vus converser d'un sujet qui ne concernaient qu'eux, ou presque. Aaron était au courant de cette discussion, mais n'avait pas les détails, et ne les désirait pas. Il décida d'ailleurs de changer de sujet. Si sa sœur espérait amorcer le dialogue par rapport à ce qu'elle pensait avoir découvert avec lui, elle se trompait lourdement.

    -Oui, j'ai eu de la chance, confirma-t-il sans le moindre sentiment. Et au fait, tu comptes retourner à New-York ?

    Si la jeune fille pensait y retourner, Aaron saurait l'en dissuader. Hors de question de voir sa confiance mise à rude épreuve comme en février. Une sangsue comme Ethan suffisait largement. Aaron ne souhaitait pas avoir à surveiller un nouveau beau gosse new-yorkais. Et puis, il avait dû supporter les inquiétudes incessantes de ses parents, et s'il pouvait s'en soulager, il n'aurait pas à hésiter.


Dernière édition par Aaron Hamilton le Lun 18 Nov - 0:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Féminin
Nombre de messages : 1177
Etudes/Metier : Photographe & Associée chez Focus
Love : Célibataire

Inscription : 17/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Aucun



MessageSujet: Re: Remake of lost in a fucking brain. / Heather Ven 15 Nov - 12:13


Plus ils discutaient et plus Heather se sentait mal à l'aise, et sa gueule de bois n'arrangeait rien. La brunette regrettait presque de l'avoir interpellé mais vivre ainsi, s'éviter, ne plus parler. Tout ça était insupportable compte tenu de la relation qu'ils avaient initialement. La jeune femme avait toujours pu compter sur lui, c'était une sorte de promesse qu'ils s'étaient faite à la mort de Tessa, toujours rester soudés, ne rien se cacher et se soutenir. Aujourd'hui, c'était comme si tout cela avait été balayé sans le moindre ménagement. Leur complicité lui manquait à un point que personne ne pouvait imaginer. Elle ignorait lequel des deux avait fait un faux pas : Heather en cherchant à tout prix à découvrir la vérité, ou Aaron en lui demandant d'arrêter et refusant de continuer à la suivre sur ce chemin dangereux ? Quelque part, elle était heureuse qu'il ait choisit de ne rien savoir, mais la brunette comprenait aujourd'hui qu'en se comportant ainsi, en étant tombée aussi bas, elle lui faisait du mal. C'était le seul qui avait remarqué que ça n'allait pas et qui connaissait les raisons de son mal-être. Heather évoqua alors l'horreur de la tempête, sans mentionner le fait qu'elle s'était retrouvée dans le bunker des O'Conell. Elle pensait avoir vécu l'enfer en découvrant la vérité sur la mort de sa sœur mais elle s'était trompée. C'était en se retrouvant enfermée là-dedans qu'elle l'avait vécu. Elle évitait d'en parler, en souhaitant pas aggraver la situation entre eux. Elle détestait l'idée de le faire souffrir alors elle préféra se taire. Aaron changea complètement de direction et lui posa une question étrange. Retourner à New York ? Peut-être, elle n'était pas certaine mais pourquoi pas après tout. Mais pas dans l'immédiat.

« Je l'ignore. Pas tout de suite parce que ça coûte de l'argent. Mais je l'espère oui. On pourrait y aller ensembles. Enfin si tu veux »

Heather termina son café, au moins cela la réveillerait.

« Aaron tu me manques, mon frère me manque »

Elle n'aurait pu être aussi sincère que maintenant. C'était quelque chose qu'elle avait besoin de dire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 622
Etudes/Metier : Cultiver des poireaux quelque part...
Love : être en couple ne veut pas dire aimer.
Humeur : de retour.

Inscription : 21/11/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Julian King & Sara VW ♥



MessageSujet: Re: Remake of lost in a fucking brain. / Heather Lun 18 Nov - 0:56



Saint John Perse a écrit : ❝ La vérité du drame est dans ce pur espace qui règne entre la stance heureuse et l'abîme qu'elle côtoie : cet inapaisement total, ou cette ambiguïté suprême. ❞

    La question qu'Aaron venait de poser n'était pas innocente. Il ne cherchait pas non plus à investir la vie d'Aaron comme l'auraient fait d'autres frangins plus possessifs encore que lui. Mais il aimait savoir où elle allait, avec qui, comment, et ce qu'elle faisait. C'était dans leurs habitudes de s'épauler envers et contre tout. Contre la mort de Tessa qui avait déchiré leur famille et détruit leur vie. Contre les gens qui crachaient sur leur dos ou jouaient les hypocrites pour leur confort égoïstes. Contre leurs parents trop protecteurs qui, sans le désirer ni s'en rendre compte, les étouffaient depuis déjà trois années. D'ordinaire, c'était ainsi qu'ils évoluaient. Dans l'ombre respective de l'autre, pour se protéger de tout ce qui saurait les atteindre. Mais depuis quelques mois, l'heure n'était plus aux confidences et frère et sœur avaient remarqué ce climat maussade et oppressant entre eux. Chose était sûre qu'ils auraient préféré qu'un tel changement ne survienne jamais mais tel était le cas et ils devaient faire avec pour l'instant. Aaron cherchait une solution, mais ce n'était plus uniquement de son ressort. Depuis qu'il était gosse, il avait toujours su prendre sur lui pour mieux affronter les obstacles et subvenir aux besoins de sa famille. Il avait été un pilier, un soutien, qui avait tenu un temps, mais qui s'était récemment effondré. La reconstruction d'une telle détermination, d'un tel caractère, prendrait du temps – à son grand damne – mais il en avait conscience. C'était là sa plus grande force. Faire les choses une à une, sans perdre de temps ni précipiter l'avancée du processus. Il fallait déjà qu'il reprenne confiance en lui et accepte le décor.
    Heather lui apprit qu'un tel voyage n'était pas dans ses projets futurs, mais qu'elle s'imaginait effectivement y retourner un jour. Aaron tiqua, mais elle le rassura sitôt sa proposition faite : qu'ils partent tous les deux. Ce pourraient être une bonne idée, mais pas dans l'immédiat.

    -Pourquoi pas, lâcha-t-il sans trop d'émoi.

    Il lui fit un sourire de circonstance avant de boire une gorgée d'eau. La jeune fille vida sa tasse de café avant de reprendre aussi sec. Elle témoignait de leur relation originelle qui lui manquait. Il plongea son regard dans les yeux de sa sœur. Elle ne mentait pas et n'avait jamais remis en cause ses dires. Il espérait plutôt savoir si elle comptait poursuivre ou si un tel aveu suffisait à épancher ses sentiments. Peut-être aurait-elle désiré s'excuser pour le mal qu'elle lui avait fait à son insu. Ou bien pour les bouteilles qu'elle avait enquillé afin d'oublier la triste réalité. Mais non. Cela le déçut autant que le soulagea. Il n'aurait pas à parler de ça tout de suite, et c'était tant mieux.

    -Tu me manques aussi Heather. Mais... il sentit sa voix dérailler un peu. Il s'apprêtait à lui faire des confidences, chose qui n'avait pas eu lieu depuis le début de l'été, voire avant. Il était temps de franchir le cap. Je me suis senti tellement impuissant durant ces dernières années. J'ai l'impression d'avoir déçu beaucoup de monde et de n'avoir mené aucun projet à bien. Je sais que ce n'est qu'une passe, que les beaux jours vont revenir mais entre papa et maman qui ne se remettent pas de la mort de Tessa et toi qui...

    Il s'interrompit. Oserait-il le dire ? Non, il préférait qu'elle le comprenne d'elle-même. Heather était trop importante pour lui pour qu'il la laisse se détruire ainsi. Il lui semblait lui avoir clairement dit, pourtant. Mais étrangement, cette vérité-là était certainement aussi à l'origine de leur malaise. Du sien, du moins.


Dernière édition par Aaron Hamilton le Lun 18 Nov - 18:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Féminin
Nombre de messages : 1177
Etudes/Metier : Photographe & Associée chez Focus
Love : Célibataire

Inscription : 17/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Aucun



MessageSujet: Re: Remake of lost in a fucking brain. / Heather Lun 18 Nov - 3:31


Heather était déterminée à lui dire ce qu'elle ressentait. C'était de sa faute s'ils étaient dans cette situation. Elle avait été trop loin, poussant toujours les limites jusqu'à atteindre le point de non-retour. Elle souffrait de cette "séparation" et elle se doutait qu'il en était de même pour Aaron. Elle avait l'impression de l'avoir laissé tomber, de l'avoir abandonné, d'avoir échoué dans son rôle d'aînée. C'était peut-être le bon moment pour se dire les choses, ou tout du moins, elle en avait besoin. Elle fit donc le premier pas et se jeta à l'eau. Elle ignorait la manière dont il réagirait - conséquence de leur dispute - elle était devenue incapable de lire en lui comme autrefois. Aaron lui confia qu'elle aussi lui manquait mais laissa sa phrase en suspend. La brunette leva les yeux vers lui, écoutant attentivement la suite. Elle ne se serait jamais doutée de la suite. Heather se leva et prit place à côté de lui. Sa gueule de bois avait complément disparu et elle était décidée à avoir une discussion honnête avec son frère. Il mentionna son sentiment d'échec, l'attitude leur parents et leur incapacité à reprendre une vie normale ainsi que son cas et elle qui ...

« ... ai commencé à boire » précisa t-elle, en terminant sa phrase.

Heather baissa les yeux sur ses mains, la gorge nouée. Elle l'avait fait beaucoup plus souffrir qu'elle ne le soupçonnait.

« Je suis tellement désolée » murmura t-elle, essuyant brièvement ses larmes « Si je n'avais pas été aussi bornée et stupide, on n'en serait pas là. Tu as eu raison de te protéger comme tu l'as fait »

Contrairement à elle, il avait eu la présence d'esprit de s'arrêter avant que tout ne dérape. Il avait su se préserver et il avait cherché à faire de même pour elle mais elle avait été trop têtue pour s'en rendre compte. Elle avait laissé Dirty Secret jouer avec elle sans ménagement, allant jusqu'à lui demander des informations. C'était leur première conversation sincère depuis longtemps, leur première conversation tout court d'ailleurs. Elle avait besoin de retrouver son frère et en même temps, elle savait que tant qu'elle serait dans un état similaire à celui de la veille, elle continuerait à le blesser.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 622
Etudes/Metier : Cultiver des poireaux quelque part...
Love : être en couple ne veut pas dire aimer.
Humeur : de retour.

Inscription : 21/11/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Julian King & Sara VW ♥



MessageSujet: Re: Remake of lost in a fucking brain. / Heather Lun 18 Nov - 18:24



Saint John Perse a écrit : ❝ La vérité du drame est dans ce pur espace qui règne entre la stance heureuse et l'abîme qu'elle côtoie : cet inapaisement total, ou cette ambiguïté suprême. ❞


    Heather, qui s'était assise à côté d'Aaron pour faire disparaître la distance entre eux, n'eut aucun mal à finir la phrase de son frère. Cet aveu les obligea tous deux à baisser les yeux. Elle avait honte de cette mauvaise habitude, et lui de l'avoir laissée faire. L'amour savait rendre les gens malheureux, tout autant qu'heureux. Elle s'excusa platement et essuya une larme téméraire. Elle s'accusa des maux dont ils souffraient, de son entêtement. Elle le félicita d'avoir pris ce chemin, quitte à la laisser. Selon elle, c'était la meilleure chose à faire. Mais Aaron n'était pas tout à fait d'accord. Il s'en voulait de n'avoir pas su l'arrêter à temps. Il n'était pas l'aîné, dans la fratrie que les Hamilton formaient, mais pour lui, il était en charge d'Heather autant que Nora Jane ou Elin. Il était le grand frère, l'unique frère. Et cette condition lui offrait de grandes responsabilités implicites.

    -Non, j'aurai dû t'arrêter. J'aurai préféré que tu me détestes plutôt que de te voir comme ça.

    Il avait de plus en plus l'impression d'avoir échoué. Heather avait eu besoin de lui, et il avait préféré se sauver, filer en douce comme un voleur, plutôt que d'affronter la réalité. Cela ne voulait pas dire qu'il aurait fallu qu'il la soutienne dans ses projets rocambolesques. Bien au contraire, il aurait mieux agi en l'enfermant dans une cave loin des vices sordides de Dirty Secret et son pouvoir malsain. Il commença à se triturer les doigts, en appuyant nerveusement sur ses phalanges qui blanchissaient aussitôt. Sa mâchoire se crispa une seconde avant de retrouver un semblant de détente.

    -Je... je sais que notre relation n'est plus tout à fait comme avant. J'ai l'impression que j'ai fait une erreur... je n'aurai pas dû te dire ce que je pensais. Je n'arrive pas à regretter et en même temps, je sais ce que j'ai eu tort. C'est bizarre.

    Elle était la seule à pouvoir comprendre, et bien heureusement. La vérité avait du bon, mais parfois, elle menait à des situations bien trop ambiguës et complexes. Et cette situation là était tout à fait inacceptable, Aaron en était persuadé. Les solutions qu'il avait trouvé lui fendaient le cœur mais elle étaient fondamentalement nécessaires. Oublier, faire comme si ce n'avait été qu'un rêve, une impression factice. Mettre de côté, ne plus y penser. Essayer en vain de vivre comme si tout cela n'avait jamais existé.



Dernière édition par Aaron Hamilton le Mer 11 Déc - 2:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Féminin
Nombre de messages : 1177
Etudes/Metier : Photographe & Associée chez Focus
Love : Célibataire

Inscription : 17/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Aucun



MessageSujet: Re: Remake of lost in a fucking brain. / Heather Lun 9 Déc - 0:35


Heather s'assit près de lui. Même cette proximité n'était plus de mise entre eux. Lorsqu'il y avait des dîners en famille, et quand elle daignait s'y présenter, la brunette se trouvait le plus loin possible de son frère. Elle ignorait qui s'éloignait volontairement de l'autre. Elle se souvenait son père lui avait posé la question. Elle s'était contentait de dire que leur querelle passerait, que ce n'était que passager. Cela faisait déjà plusieurs mois et ça devenait de plus en plus dur pour elle. Elle lui confia qu'elle aurait du arrêter dès le début, et aurait souhaité ne pas s'être monté aussi bornée. Aaron la contredit presque aussitôt, ajoutant qu'il aurait préféré qu'elle le déteste plutôt que de la laisser continuer dans cette voie. La jeune femme secoua la tête.

« Non c'est ridicule, j'ai été stupide. Tu m'avais mise en garde. Aujourd'hui, je ne suis plus que l'ombre de moi-même. Je deviens distante et froide et ... »

Heather marqua une pause puis finalement, le prit dans ses bras.

« Et je ne pourrais jamais te détester Aaron, pas après tout ce qu'on a vécu. » elle le lâcha puis reprit « Tu as fais un choix qui t'a certainement sauvé et tu as eu raison. »

Elle ne pouvait être plus honnête que maintenant. Sa situation était paradoxale. Elle était heureuse d'avoir découvert la vérité et pourtant, elle le regrettait chaque jour, lorsqu'elle se réveillait, avec ce poids sur ses épaules. Elle aurait dû se sentir soulagée qu'il ne vive pas avec ça et pourtant, à cause de son comportement, il la voyait sombrer, petit à petit.

« Tu as bien fais de tout me dire Aaron. C'est ... c'est réciproque »

La vérité était toujours difficile à entendre et le fait qu'entre eux, quelque chose s'était brisé. Tout s'était enchaîné sans qu'aucun d'eux ne puissent y faire quoique ce soit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 622
Etudes/Metier : Cultiver des poireaux quelque part...
Love : être en couple ne veut pas dire aimer.
Humeur : de retour.

Inscription : 21/11/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Julian King & Sara VW ♥



MessageSujet: Re: Remake of lost in a fucking brain. / Heather Mer 11 Déc - 2:55



Saint John Perse a écrit : ❝ La vérité du drame est dans ce pur espace qui règne entre la stance heureuse et l'abîme qu'elle côtoie : cet inapaisement total, ou cette ambiguïté suprême. ❞
    Omettre des sentiments était certainement la chose la plus difficile qu'il n'ait jamais eu à faire. Néanmoins, conscient de l'aberration de la situation, Aaron n'avait guère eu le choix. Il se retrouvait donc empêtré dans une véritable marais de questions et de doutes qui s'agglutinaient autour de ses pieds et l'empêchaient ni plus ni moins d'avancer. Jusqu'à présent, sans l'aide indéniablement nécessaire d'Heather, Aaron ne parvenait à rien. Mais l'entendre se repentir de ses actes lui procura un soulagement immense. Oui, elle se noyait dans l'alcool et la débauche. Oui, elle avait fait des erreurs. Mais elle restait sa sœur, responsable et honnête. Il l'aimait comme ça. Elle le prit affectueusement dans ses bras. Il sentait le relent désagréable de l'odeur mais préféra se taire. C'était un moment important pour eux : après des mois de silence, des fuites et des faux-semblants, les aînés de la famille Hamilton osaient enfin se retrouver. Plus qu'important en réalité. Sans l'odeur nauséabonde de l'alcool, cachée délicatement par le parfum d'Heather, cet instant serait magique.
    Lorsqu'il se risqua à lui dire comme il regrettait d'avoir osé révéler ce qu'il ressentait au plus profond de lui, convaincu que c'était à l'origine de leur dispute, elle nia. Il fit une drôle de tête et se dégagea de leur étreinte.

    -Quoi ? Demanda-t-il bien qu'elle n'ait nullement besoin de répéter.

    C'était juste impensable. Totalement incohérent même. Et pourtant, Aaron était certain d'avoir bien compris et le regard d'Heather semblait approuver son idée. Mais cette annonce n'arrangea en rien les affaires du garçon qui se sentit soudain pris d'un malaise considérable. Il avait fallu des mois pour qu'il parvienne à se convaincre qu'il n'aurait pas dû, qu'il valait mieux se taire désormais voire annihiler les soupçons de doutes qui subsistaient dans son cœur et dans son esprit et... voilà qu'Heather venait y mettre son grain de sel. Si gros et énorme qu'il démantela les efforts d'Aaron qui s'écarta un peu.

    -Non, c'est pas possible ! J'ai vraiment cru qu'on allait se réconcilier, merde.

    L'amertume du quotidien peu palpitant revint à la charge, ponctuant sa phrase. Il avait espéré enterrer la hache de guerre et voilà qu'une nouvelle arme faisait son apparition. Sa sérénité venait d'exploser en milliers de morceaux. Il parvint à quitter son assise et à se lever.

    -Je peux pas faire semblant Heather. Ne te fous pas de moi comme ça.

    Une grimace de gêne glissa sur son visage. Sa sœur n'avait vraiment aucune compassion, ou aucune jugeote. On ne pouvait pas jouer avec ce genre de chose, surtout quand c'est à l'origine d'un malaise qui dure plusieurs mois. Dirty Secret suffisait dans ce rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Féminin
Nombre de messages : 1177
Etudes/Metier : Photographe & Associée chez Focus
Love : Célibataire

Inscription : 17/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Aucun



MessageSujet: Re: Remake of lost in a fucking brain. / Heather Mer 11 Déc - 12:25


Heather avait besoin de parler à son frère, lui dire qu'elle était désolée, qu'elle avait été stupide et égoïste de s'engager dans cette voie. Elle avait réfléchit longtemps à l'avance à son discours, à la manière dont elle présenterait les choses. Si bien, qu'arrivée devant le fait accompli, elle ne se souvenait plus de rire. Elle joua franc jeu et se libéra d'un poids. Elle n'avait pas eu l'occasion de le voir pour lui dire tout cela. Il fallait avouer qu'Aaron ne lui avait pas facilité la tâche. Dès qu'il se trouvait en sa présence, il s'arrangeait toujours pour la fuir. Elle apercevait enfin la lumière au bout du tunnel, elle pouvait espérer une réconciliation avec lui, quelque chose qu'elle attendait depuis un moment. Mais apparemment, l'honnêteté dont elle fit preuve, ne plut guère à son frère. Elle ne comprenait pas sa réaction, pas du tout à vrai dire. Ils s'étaient toujours promis de se dire la vérité, de ne jamais se mentir. Certes, c'était cette promesse qui les avait conduit à s'ignorer aujourd'hui, mais au moins, ils pouvaient avoir confiance l'un en l'autre. La réaction d'Aaron la surpris. Elle recula légèrement. Il avait l'air presque remonté contre elle. Décidément, ils ne sortiraient jamais de cette situation. Elle baissa la tête, écoutant d'une oreille ce qu'elle considérait comme des reproches. Faire semblant ? Personne ne parlait de faire semblant. Il se leva et Heather fit de même. Elle se décala de manière à lui laisser un échappatoire. S'il souhaitait parler, qu'il le fasse. Elle ne le retiendrait pas, plus en tout cas. Pourquoi lutter au final ?

« Je comprend. Il est évident qu'on arrive à rien. Je préfère être honnête avec toi Aaron. Si tu veux te mentir, c'est ton affaire mais ce n'est pas mon cas, plus maintenant tout du moins. Les mensonges, j'en peux plus. Si tu ne l'acceptes pas, libre à toi de t'en aller. »

Heather savait qu'il saisirait cette chance pour partir. Et elle ignorait si elle voulait le voir rester ou justement, s'enfuir loin d'ici. Rien dans cette situation n'était facile. Tout était paradoxale et la brunette ne parvenait pas à savoir ce dont elle avait vraiment envie.

« J'en ai juste marre de me battre avec toi »

Elle reprit sa place initiale, face à lui. Elle avait eu l'espoir de retrouver son frère pour finalement le voir fuir encore plus loin et plus vite. Cette histoire était sans fin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 622
Etudes/Metier : Cultiver des poireaux quelque part...
Love : être en couple ne veut pas dire aimer.
Humeur : de retour.

Inscription : 21/11/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Julian King & Sara VW ♥



MessageSujet: Re: Remake of lost in a fucking brain. / Heather Sam 28 Déc - 1:35



Saint John Perse a écrit : ❝ La vérité du drame est dans ce pur espace qui règne entre la stance heureuse et l'abîme qu'elle côtoie : cet inapaisement total, ou cette ambiguïté suprême. ❞

    Il détestait être en froid avec Heather. Ils avaient à peine un an d'écart, connaissaient tout de l'autre, avait vécu les pires comme les meilleurs moments ensemble. Mais il suffisait d'une petite étincelle, d'une misérable mésentente, d'un seul instant de relâchement pour faire voler en éclat la complicité qu'ils partageaient depuis toujours. Dirty Secret avait aidé à ce massacre, mais Aaron aussi. Il se sentait encore stupide d'avoir osé parler à sa soeur sans penser aux conséquences. Il avait culpabilisé pendant six mois avant de réussir à pardonner son honnêteté. Et là, alors qu'il croyait enfin ses épaules délestées, on venait lui peindre un déplaisant tableau de la réalité. On, Heather bien évidemment. Car tandis qu'il s'efforçait de lui faire comprendre comme il avait été maladroit d'exprimer ses sentiments si aisément, elle l'imitait sans une once de gêne. Et le tourbillon des doutes et de malaise reprenait sa révolution macabre. L'eau fourbe et vaseuse léchait ses chevilles à peine sèches et bientôt, il le savait, elle viendrait l'avaler tout entier. Le cauchemar dont il s'était cru sorti s'était simplement permis une légère trêve. Et le voilà à le hanter à nouveau.

    -Je... ce n'est pas drôle. Ca fait six mois que je regrette de t'avoir dit tout ça et toi, tu oses me dire que c'est réciproque. Merde !

    Elle lui révélait comme leur existence, à eux, au monde, à tous ceux qui les entouraient étaient insensées. Ils coexistaient dans un mensonge méprisable en parfaite harmonie, comme s'ils étaient nés pour cette vie. Aaron était bien d'accord avec sa soeur : il fallait cesser de se leurrer mais... non, c'était trop lui demander. Il préférait mille fois croire aux contes de fées plutôt qu'à ce monde-là, où la morale n'était qu'un concept. Enfin, il préférait surtout croire à un futur simple, comme les vingt années qu'il avait derrière lui. Et en cela, il ne pouvait accepter leur situation.Tandis qu'il réfléchissait, elle lui avoua en avoir assez des non-dits, des silences, des conflits. Si elle pouvait lire dans son coeur comme il approuvait ses sentiments. Et pourtant, sa tête, sa raison, lui interdisait de rester et de trouver un terrain d'entente. Telle chose était prohibée, par tous, par la morale, par l'Amérique.

    -Je ne peux pas... Désolé Heather.

    Il ne voulait pas s'expliquer davantage. Aussi, il prit une bouffée d'air saturée par l'angoisse et fit volte-face. Il traversa la caféteria pour trouver une porte vitrée qui donnait directement sur l'extérieur.
    Il ne put s'empêcher de fuir à toutes jambes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Remake of lost in a fucking brain. / Heather

Revenir en haut Aller en bas

Remake of lost in a fucking brain. / Heather

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» LOST LE RPG
» Brain Drain to Brain Gain (Emeagwali)
» Alice always lost... [Validée]
» Remake d'Afternoon Delight
» Why the U.N. Lost credibility in Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Hors jeux :: Rps DS version2-