Partagez|

Sara & Alistair - A la découverte du grenier des Albright

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité







MessageSujet: Sara & Alistair - A la découverte du grenier des Albright Dim 8 Sep - 0:36

Alistair était allongé sur son lit en train de lire un Picsou Magazine lorsque la sonnette de l'entrée retentit dans toute la maison. Se levant comme s'il avait été propulsé par des ressorts, il referma la porte de la chambre de Lynn sur cette dernière qui était en train de sortir de sa chambre, lança un "C'est pour moiiiii !" au reste de la maisonnée, esquiva sa mère dans l'escalier et se rua sur la porte. Se dressant sur la pointe des pieds, il regarda par le judas et aperçut une tête blonde. Un sourire aux lèvres, il ouvrit la porte à Sara, tout content d'avoir enfin de la visite durant ces mornes vacances.

"Saraaaa ! Entre, vas-y ! " Il s'effaça pour laisser passer la jeune fille, en espérant que son père allait cette fois-ci lui épargner les commentaires sur le fait qu'il avait une fille à la maison. C'est fou ce qu'on ne pouvait jamais être tranquille ici.

"Tu veux boire quelque chose ?" Il s'empara de son manteau, l'accrocha dans la penderie et se dirigea vers la cuisine. "Ou manger ?" Sortant une boîte de cookies, il s'en servit un, avant de grimper sur le plan de travail et de s'y asseoir. Poussant sans ménagement les cahiers de Lynn, il fit de la place pour Sara à côté de lui.

"Alors, tu as fait quoi de tes vacances de Noël jusqu'ici ?" s'enquit-il avec animation. Balthazar était parti en vacances avec ses soeurs, il n'avait donc pas eu la chance de parler avec des gens de son âge depuis... Depuis la fin des cours en fait. Ca bouillonnait sévèrement dans la tête du petit adolescent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Sara & Alistair - A la découverte du grenier des Albright Jeu 19 Sep - 21:01


Rebecca Wells a écrit : ❝ Me réveiller chaque jour et jouer de mon mieux les cartes qui m’ont été distribuées. ❞


    Il ne neige pas. Pas encore. Peut-être pour le soir de Noël, ou bien le matin. J'espère qu'il va neiger, j'aime quand tout est blanc. Je me sens moins... fade.
    Moi, je déteste les vacances. Je m'ennuie à mourir. Ma mère n'est pas à la maison, et mes amis partent je-ne-sais-où. Alors d'ordinaire, je reste seule à ne rien faire et à écouter le tic-tac du temps qui passe lentement. Seulement aujourd'hui, c'est un jour particulier : j'ai été invitée. Et j'en suis plus que ravie, soyez-en sûrs.
    Une écharpe, un manteau. Je zappe le bonnet pour cette fois. La maison d'Alistair n'est pas si loin. Mes oreilles survivront, et moi aussi. Je tourne les clefs dans la serrure et marche sur l'allée gelée. Je sens mes pieds se dérober sur le verglas et reprendre contenance. Finalement, ma survie est plus que compromise.
    Dans la rue, je remarque que le froid révèle un silence funeste. Les cloches de l'église sonnent au loin. Les fumées des cheminées se dissipent dans les airs. Les arbres nus érigent leur branche par dépit. La route brillante m'oblige à ralentir et à appuyer tous mes pas. Je lève les yeux et découvre des stalactites dessinées sous un lampadaire. C'est décidément l'hiver.
    J'arrive devant chez les Albright. C'est la première fois qu'Alistair m'invite chez lui. Je suis curieuse de voir sa chambre, et de voir sa famille. J'ai déjà rencontré Harper, une fois où elle attendait son frère devant le collège. Mais on ne s'est jamais parlé. Je trouve qu'ils se ressemblent, cependant. Je me demande si j'aurai été une bonne sœur.
    Je frappe à la porte et me blesse les phalanges. Je grimace de douleur et bouge mes doigts pour les réanimer. La voix d'Alistair me parvient de l'intérieur. Je lève la tête. Il ouvre la porte. Je me glisse derrière lui et me prends une bouffée d'air chaud. Il fait bon, je me sens bien. J'ôte mon manteau et Ali le suspend dans l'entrée. Je le suis dans la cuisine et m'assied à côté de lui. La table est recouverte de bouquins qu'Ali repousse du bras. Il préfère les cookies. Moi aussi. J'en prends un également et croque avidement dedans. Je n'ai pas soif pour l'instant, mais je sens qu'après un ou deux gâteaux, la question se reposera.

    -Je veux bien un verre d'eau, s'il te plait.

    Ali me questionne. Il veut savoir ce que j'ai fait de mes vacances. La liste n'est ni longue ni exhaustive. Je m'ennuie, dors et mange. Mais je m'interdis de répondre cela. Je préfère enjoliver les choses. C'est moche, je sais.

    -Je suis allée voir mes anciennes copines, au Texas. J'ai pris l'avion et tout. Et puis je suis revenue, et j'ai rien fait d'autre. Et toi ?

    Et voilà. Le mensonge passera inaperçu. De toute façon, Alistair se fiche bien de ce genre de choses. Et c'est d'ailleurs pour ça que je l'adore, Ali. Il ne me juge pas. Et je peux pécher à volonté.


Dernière édition par Sara Van Wagner le Jeu 26 Sep - 15:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Sara & Alistair - A la découverte du grenier des Albright Lun 23 Sep - 12:30

Sara avait l'air de se réchauffer lentement, s'extirpant progressivement de l'état de frigorification totale dans lequel elle avait frappé à la porte quelques minutes plus tôt. Alistair n'était pas fan de l'hiver, du froid qui l'empêchait d'aller faire mille bêtises dehors. La famille n'était pas dingue des célébrations, que son père qualifiait de "pompes à fric". Pas trop sûr de ce que ça voulait dire, le jeune garçon se contentait de continuer à cocher les jouets qu'il voulait dans le catalogue Toys'R'us, en ayant toujours les yeux plus gros que le ventre. Certes, ils avaient un sapin, ils auraient sans doute des cadeaux, mais l'ambiance était morose ces derniers temps. Harper avait passé une grande partie de ses vacances à travailler ses devoirs, Lynn n'était pas le stéréotype de la petite fille joyeuse qui anime un foyer, et Alistair... Alistair s'ennuyait, tout bonnement.
Enfournant cookie après cookie, il écouta Sara lui raconter ses vacances. Elle avait tellement de chance de voyager, même si ce n'était qu'au Texas !

"C'est trop cool ça ! Il y a encore des cow-boys d'ailleurs ? Tu y es restée longtemps ? Tu as encore de la famille là-bas ou juste des amis ?"

Le frisé descendit de son perchoir tout en babillant joyeusement pour aller jouer à l'hôte parfait et servir un verre d'eau à son invitée, avant de se servir du jus de pomme. Invitée qui avait l'air bien pâlote, il ne devait pas y avoir beaucoup de soleil à cette période de l'année au Texas. Peut-être avait-elle été traumatisée par une vache fonçant furieusement sur elle, avide d'en découdre ? Il fronça les sourcils, non, cela devait être sécurisé quand même. Tout en l'écoutant parler, il réfléchit à ce qu'ils allaient pouvoir faire après. C'était tout lui ça, inviter quelqu'un en n'ayant aucune idée d'activité en tête. Et si elle n'aimait pas faire les mêmes trucs que Balt' ? Et si elle n'aimait pas construire des cabanes ? Et si elle n'aimait pas parler de films ? Et si elle n'aimait pas jouer aux cartes ? Et si elle s'ennuyait ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Sara & Alistair - A la découverte du grenier des Albright Jeu 26 Sep - 18:02


Rebecca Wells a écrit : ❝ Me réveiller chaque jour et jouer de mon mieux les cartes qui m’ont été distribuées. ❞


    Je n'ai pas spécialement honte. Le mensonge, je connais. Les apparences avant tout, Sara. Je crois entendre la voix de ma mère. Ces mots-là iraient si bien dans sa bouche. Assise bien sagement, je frotte mes mains l'une contre l'autre. La morsure du froid reste collée à mes doigts. Et puis, je n'ai rien d'autre à faire, sinon attendre que mon verre d'eau arrive. Alistair le pose devant moi et je le bois doucement. Lui, préfère le jus de pomme. Quelques minutes auparavant, il m'a interrogée sur le Texas. Je n'ai pas besoin de réfléchir pour répondre. J'ai des facilités, je suis expérimentée.

    -Cinq jours, ma copine partait après.

    Je sais que j'élude l'une de ses questions. Je sais que je n'ai pourtant pas besoin de mentir. Mais ça me fait souffrir. Il y a cette pression dans ma poitrine qui me muselle. Je déteste cette sensation. Je souhaiterai ne plus jamais y penser. Ma gorge se noue. Mon sourire se crispe. Je dois reprendre contenance, et vite. Sinon, Ali se sentira peiné. Hors de question de le voir triste pour la première fois. Je refuse de participer à cela.

    -Il paraît que j'ai de la famille là-bas, mais je ne l'ai jamais vue. Ma mère a coupé les ponts.

    Du moins, c'est ce qu'elle m'a dit. Qu'il valait mieux que je ne croise pas les Van Wagner. Qu'être loin d'eux serait le mieux. Moi, j'y crois à moitié. Mais je n'ai aucune chance de désobéir. La famille, c'est tabou, on en viendra tous à bout. Au pire, je me fiche de ne pas rencontrer ma grand-mère. Celui qui s'insinue dans mes rêves, c'est mon père. Celui que j'imagine, c'est mon père. Celui dont je ne sais même pas le prénom, c'est mon père. Penser à lui m'émeut mais je dissimule mon sentiment. Je préfère relancer la discussion.

    -On fait quoi ?

    Ali a une tête d'accro à l'informatique mais je sais que c'est faux. Son enveloppe charnelle renvoie bien des idées saugrenues. C'est Lynn qui est comme ça. Ali préfère faire des bêtises. Il aime faire le fou, s'animer. Et j'aime Ali pour ça. Avec lui, quoi qu'il fasse, je ne m'ennuie pas. Il improvise toujours des merveilles. Le voir suffit à illuminer ma journée. Aujourd'hui encore, je ne serai pas déçue. Je le regarde avec attention pour oublier ce père que je n'ai pas. Au moins, j'aurai un frère.


Dernière édition par Sara Van Wagner le Mar 19 Nov - 12:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Sara & Alistair - A la découverte du grenier des Albright Dim 29 Sep - 12:47

Spoiler:
 

Ali hocha la tête, tout en se resservant un cookie et en tendant la boîte à Sara.

"Mes parents non plus ne sont pas très famille. Je crois que mon père s'est disputé avec eux il y a quelques années, et ma mère pareil. J'ai jamais trop cherché à savoir pourquoi."

C'était vrai ça. Il avait quelques vagues souvenirs de repas de famille il y a très longtemps, mais rien de récent. Il soupçonnait que leur arrivée à Magnolia avait un rapport avec tout ça, mais il n'en était pas sûr. Mais ils étaient bien, avec leur petite famille de 5. La vie était parfois un peu mouvementée, avec Harper en pleine adolescence et Lynn qui était bizarre, mais il s'y sentait bien.

"Si tu veux, on peut aller voir dans le grenier si on trouve des jeux ? Enfin, je veux pas que ça te fasse peur hein, et le grenier est assez propre, enfin... Enfin voilà quoi," finit Ali, mal à l'aise. Il n'avait pas envie qu'elle trouve ça nul de chercher des trésors dans le grenier. "Je crois qu'il y a quelques jeux de cartes. Tu sais jouer à la réussite ? Ou à la bataille ?"

Les parties de réussite avaient occupé ses journées solitaires dans sa chambre, lorsqu'il était puni. Cela arrivait de plus en plus régulièrement, parfois un peu injustement à son goût, et il devenait progressivement imbattable. ll aimait bien se couper du monde pendant un temps, que la seule chose importante devienne la combinaison des cartes et comment il pouvait les éliminer. Cela le calmait et l'aidait à se concentrer. Une concentration qu'il mettait plus à profit pour élaborer des bêtises que pour ses devoirs, mais c'était déjà un début.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Sara & Alistair - A la découverte du grenier des Albright Dim 29 Sep - 20:18


Rebecca Wells a écrit : ❝ Me réveiller chaque jour et jouer de mon mieux les cartes qui m’ont été distribuées. ❞


    Ali aussi ne connait pas le reste de sa famille. Lui ne s'en inquiète pas. Il n'est pas curieux de ça. Peut-être se satisfait-il de son foyer ? Je devrais faire comme lui. Je devrais. Mais Elena, ma chère mère, est souvent la pire ou presque. Je ne compte plus ses retards le soir. Ses sorties en douce. Ses mensonges et ses regards mauvais. Entre nous, rien n'est évident. Elle vit comme une adolescente. Je m'efforce d'agir comme une mère. Et parfois, j'ai envie de tout envoyer en l'air.
    La boîte de cookies m'appelle. J'hésite et finis par en prendre un. Pépites de chocolats. Un régal. A la maison, c'est compotes et yaourts. Les gateaux, c'est jour de fête. Et jours de fête inexistent.
    Ali me demande si je veux aller au grenier. Je m'extasie. C'est la première fois que j'irai dans un grenier. Je ne l'avoue pas, cependant. J'acquiesce de la tête, ravie de cette idée.

    -Ca ne me fait pas peur.

    Je souris discrètement. Sincèrement néanmoins. Je ne me force pas avec Ali. Il pense aux jeux de cartes. Je n'en connais qu'un : la bataille. J'ai appris l'an passé, avec mes amies. Mais depuis mon déménagement, je n'ai personne avec qui jouer. Le temps ne me manque pas. Mais je ne sais pas le mettre à profit. Alors je travaille. Je bûche comme une acharnée. J'attends que ma mère rentre pour manger. Et les journées s'enchaînent et se ressemblent. Je me divertis en regardant la télé. Imbéciles émissions qui m'abrutissent doucement. Une drogue dure.

    -A la bataille, mais je n'y ai pas joué depuis longtemps.

    Ali m'instruit souvent sans le savoir. Parfois je lui fais comprendre, d'autre fois, non. Je découvre le monde à ses côtés. Une vie plus gaie et plus légère. Loin des apparences et des secrets. J'ai du mal à m'y faire, du mal à m'y intégrer. J'en suis une parfaite étrangère. Je me glisse derrière Alistair. Comme une ombre. Comme son ombre. Je regarde et j'apprends. Je m'émerveille. La banalité devient magie. J'adopte,j'adhère, j'adore. Ce monde, je veux qu'il m'appartienne. Je veux pouvoir m'y rendre sans Ali. Je m'appelle Alice et j'abandonne le lapin blanc.


Dernière édition par Sara Van Wagner le Lun 14 Oct - 12:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Sara & Alistair - A la découverte du grenier des Albright Ven 11 Oct - 23:30

Spoiler:
 

En ces quelques mois, il a appris à connaître un peu mieux la petite blonde. Il devine qu'elle ne lui dit pas tout, qu'elle cache certaines choses, que parfois elle n'est pas d'accord avec ce qu'il dit, mais qu'elle les accepte tout de même, et il sait aussi qu'un jour, ils s'éloigneront peut-être. Elle admire ceux qu'il déteste depuis sa plus tendre enfance, ceux qu'il hait, lui qui est pourtant si mesuré habituellement.
Mais aujourd'hui, il ne veut pas y penser, il lui prend naturellement la main et l'emmène dans son antre, son refuge, son grenier. Au début, la poussière le faisait tousser, et puis, au fur et à mesure et avec l'aide d'Harper, il a fait une taille, ils ont passé un coup de balai, il y a accroché un hamac, et cette tanière est presque devenue confortable, sans pour autant perdre son charme "vintage".
"A la bataille ? Tant mieux ! Je dois avoir un jeu de cinquante-quatre cartes quelque part..." Fouillant dans les cartons, il lui fait signe de s'asseoir sur un des poufs. En espérant que Lynn ne l'a pas chipé, comme la plupart de ses affaires. Grommelant dans sa barbe inexistante contre sa soeur, il finit par crier victoire en brandissant un paquet de cartes élimées.

"Si tu veux, je pourrai t'apprendre la réussite après ! C'est plus pratique que la bataille quand on joue seul chez soi."

S'installant en tailleur par terre, il distribue les cartes pour former deux paquets égaux, bien alignés. Cette volonté de bien faire, il la traîne depuis qu'il est tout petit. Foufou, mais organisé. Même dans sa réserve de pétards et autres artifices, il tient une liste et ne supporte pas que quelque chose dépasse. Ses parents se moquent souvent de lui pour ça, mais il essuie toujours la remarque d'un haussement d'épaules et une secousse de bouclettes.  


Dernière édition par Alistair Albright le Ven 18 Oct - 20:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Sara & Alistair - A la découverte du grenier des Albright Lun 14 Oct - 12:36


Rebecca Wells a écrit : ❝ Me réveiller chaque jour et jouer de mon mieux les cartes qui m’ont été distribuées. ❞


    Ali descend de son tabouret. Il prend ma main et m'entraîne à travers la maison. J'ai juste le temps d'attraper mon sac au passage. On grimpe les escaliers, tourne dans un recoin, monte à une échelle. La magie des greniers. Le frisé passe le premier, sans hésiter. Moi, je fais attention. Ces barreaux ne me semblent pas si solide. J'avance doucement, en prenant soin de ne pas faire bouger l'échelle. Mes derniers efforts m'obligent à traverser une lucarne dans le plafond, et je me retrouve projetée, enfin, dans le grenier des Albright. Je me hisse sur ce qui semble être un parquet vieilli, et avance sur les genoux. Je peux pourtant tenir debout, je vois Ali qui déambule plus loin. Il fouille quelques malles et cartons entassés dans l'optique de trouver un paquet de cartes. Neuf pas plus tard à se sentir minuscule dans cette pièce, je me lève et m'assois sur un des poufs.
    Les murs sont tapissés de breloques, de cartons, de babioles en tous genres. J'en déduis que chez Alistair aussi, le rangement méthodique n'est pas une priorité. Surtout que cela ne gêne en rien le passage : le grenier est grand et finalement bien aménagé. Un hamac pend, suspendu à deux poutres énormes. Ali doit passer ses journées ici, à dormir et glander.
    Je l'entends crier victoire et brandir ce qui nous servira de distraction pour l'après-midi. Il s'approche et s'assied en tailleur face à moi, je descends de mon pouf pour me trouver à sa hauteur. Il va m'apprendre un nouveau jeu : la réussite. Selon lui, on peut y jouer seul. J'aime Alistair. Le meilleur ami contre l'ennui. Je hoche la tête sagement et attends qu'il distribue les cartes. Il est habile et le paquet diminue peu à peu dans sa main. Transformé en deux tas bien alignés, j'attends les indications de mon ami. Je ne connais pas les règles de la réussite, et ne peux les inventer.

    -Alors, on fait comment ? Je l'interroge, impatiente.

    Il me semble qu'Alistair est un bon pédagogue. Il sait prendre son temps pour expliquer les choses et être clair dans ses arguments. Il sait aussi ne pas l'être, mais en général, s'il met de la bonne volonté, je comprendrai aussitôt comment jouer. Je prends mon paquet de cartes, regarde discrètement la dernière, curiosité activée, et le repose devant moi. C'est l'heure du du-du-du-duel, faites vos cartes !


Dernière édition par Sara Van Wagner le Ven 1 Nov - 18:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Sara & Alistair - A la découverte du grenier des Albright Ven 18 Oct - 20:54

Le jeune garçon ne peut s'empêcher de rire en voyant Sara galérer pour pénétrer dans le grenier. C'est vrai qu'il a l'habitude, et oublie facilement que ce n'est pas le cas de tout le monde. En tout cas, elle porte un regard admiratif sur tout ce qui l'entoure. Cela rappelle à Alistair qu'il a quand même de la chance, d'avoir un endroit à lui, d'avoir une famille, et il aimerait parfois en savoir plus sur la vie de Sara, surtout lorsque ce voile passe sur les yeux de son amie lorsqu'ils abordent le sujet.
Reportant son attention sur les cartes, il s'embrouille rapidement.

"Tu veux jouer à la bataille ou à la réussite ? Parce que pour la bataille, on a besoin de deux piles, et pour la réussite que d'une. Enfin, non, mais c'est différent. Je peux te montrer hein ! C'est comme tu veux, les deux sont bien. Bon, on va commencer par la bataille, et promis, après, je te montre la réussite."

Soufflant sur le sol pour chasser un peu de poussière, il fronce gentiment les sourcils lorsque Sara ne peut s'empêcher de regarder la première carte de la pile.

"Na na na ! A la bataille on ne regarde pas ses cartes, tout vient de l'effet de surprise. On retourne la première carte en même temps, et celui qui a la carte ayant la plus grande valeur remporte l'autre. Les valeurs des cartes sont les traditionnelles, de 2 à l'as. Le but est d'avoir toutes les cartes à la fin du jeu. Ah, et si on a la même valeur, on fait un sandwich ! On pose une carte recouverte sur la première, et une troisième découverte, et c'est là qu'on voit qui gagne."

Il termine sa tirade et reprend son souffle, le regard pétillant fixé sur son amie, en attendant que celle-ci exprime son approbation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Sara & Alistair - A la découverte du grenier des Albright Ven 1 Nov - 18:31


Rebecca Wells a écrit : ❝ Me réveiller chaque jour et jouer de mon mieux les cartes qui m’ont été distribuées. ❞


    J'ai cru une seconde qu'Alistair était bon pédagogue. Mais ses premières phrases suffisent à me faire comprendre que je me suis méprise. Mon ami semble connaître les deux jeux sur le bout des doigts mais dans sa bouche, ses mots s'emmêlent. Je ne lui en veux pas, bien au contraire. Sa maladresse m'émeut et m'amuse. A voir Alistair se débattre comme il peut avec ses explications, l'image d'une grosse nouille visqueuse et ondulée m'apparaît. Je pouffe de rire lorsque celle-ci s'agrémente de quelques frisettes brunes. De quoi discréditer quelqu'un en deux secondes top chrono !
    Comme il décide seul du premier jeu, j'acquiesce silencieusement et pose mon regard sur ses doigts. Mon œil curieux et malicieux se déporte sur ma pile dont je regarde la dernière carte. Ma discrétion ne suffit pas et Alistair me confronte. S'en suivent les règles du jeu, au plus clair possible. Je fronce une seconde les sourcils lorsqu'il m'expose la manière d'effectuer un sandwich mais hoche la tête.

    - Ok, jouons. On verra en temps voulu, j'annonce avant de caresser ma première carte. Un, deux et trois ! 

    Je la retourne et observe Alistair en faire de même. J'ai un quatre et lui un deux. Je réfléchis une seconde et m'émerveille :

    - Ok, je prends ta carte alors, c'est ça ?

    Je n'attends même pas qu'il m'y autorise que je la chipe et la glisse sous les autres. Le message semble être bien passé, et la partie me plaît dès le début. On enchaîne, je gagne et perds autant qu'Alistair. Je commence à saisir l'intérêt de gagner des cartes de grande valeur, même si le hasard a un rôle proéminent dans le jeu. Puis... un, deux, et paf, nos deux cartes sont retournées en même temps. Deux dames. Qu'a dit Alistair concernant les cartes de la même valeur ? Ah oui, le sandwich.

    - Que fait-on, déjà ? 

    Inutile de lancer un débat sur la question. J'espère simplement qu'il me montre comment procéder. Comment retourner quelle carte et comment gagner. Car oui, je joue pour vaincre Alistair, même si je suis certaine que mon opinion ne l'enchante guère. Il paraît aimer les jeux de cartes, et je l'imagine plutôt bon dans ce domaine. Si je parviens à le battre, il sera dégoûté, j'en suis sûre. J'adorerai le voir bouder, pour une fois. Amusons-nous, la partie ne fait que commencer...


Dernière édition par Sara Van Wagner le Mar 19 Nov - 12:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Sara & Alistair - A la découverte du grenier des Albright Jeu 7 Nov - 23:24

Sara semble apprendre vite, contrairement à Lynn lorsqu'il a essayé de l'initier. Ca s'est fini en hurlements, et comme d'habitude, elle est partie bouder dans sa chambre. Il faut dire qu'elle est un peu jeune pour ça, mais parfois Ali s'ennuie, tout seul. Harper s'intéresse aux garçons, plus à leurs jeux, et Balt' n'est pas toujours là. Retenant un petit soupir, le frisé en profite pour féliciter son amie.

"C'est bien, tu as compris le principe !"

Elle se débrouille tellement bien qu'il fronce les sourcils à l'idée qu'il pourrait perdre. Elle joue comme si elle avait toujours connu les règles, et n'hésite pas à ramasser ses cartes du premier coup lorsqu'elle a la main. Jusqu'au moment où ils retournent deux cartes qui s'avèrent être semblables.

"Alors, tu poses une carte comme ça, face cachée... Et une autre par-dessus ! Haha, dix contre huit, JE GAAAGNE. La meilleure partie, c'est de découvrir ce qui est à l'intérieur du sandwich."

Il retourne prestement les cartes, découvrant un as dans sa pile, et un trois dans celle de Sara. Décidément, il a eu chaud.

"Et après, on continue. Un, deux, trois !" compte-t-il avant de retourner une autre carte, face visible. Il a la sensation que l'après-midi va filer à une vitesse folle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Sara & Alistair - A la découverte du grenier des Albright Sam 16 Nov - 19:16


Rebecca Wells a écrit : ❝ Me réveiller chaque jour et jouer de mon mieux les cartes qui m’ont été distribuées. ❞


    Ali me félicite. Il considère que j'ai compris le gros des règles, si bien qu'il s'inquiète pour le résultat de cette partie. Peut-être pense-t-il réellement que je suis capable de gagner ? Cette idée m'excite grandement. Puisse-je seulement le surprendre !
    Je gagne de l'assurance jusqu'à l'apparition de ce qu'Alistair a nommé un sandwich. Là, je suis incertaine quant à ce que je dois faire. J'obéis à mon ami et retourne un huit. D'avance, je le sens moyen. Bim, un dix pour lui. Je perds à cause de deux points. Je fais la moue, mais me console en regardant à l'intérieur du big mac. Il a sauvé un as et moi lui ai refilé un trois. Tant pis pour lui.

    -Tss, sifflé-je entre mes dents, déçue de perdre ce premier sandwich.

    Je commence en réalité à mieux comprendre ce jeu. Pour gagner, il faut augmenter ses probabilités d'avoir des cartes d'une grande valeur. Dix, valet, dame, roi et as, bien entendu. Le seul souci, et c'est ce qui me frustre, c'est que la répartition des cartes est due au hasard. Aucun moyen de gagner avec le mérite. Il faut retourner les cartes, et voir ce que le destin a prévu. C'est tout. Je déteste l'idée que les choses sont déjà écrites. Dieu, le Destin, ne sont que des Débiles. Je veux pouvoir devenir une grande personne, qu'on respecte et qu'on adore. Et je suis certaine que pour l'instant, ce n'est pas ce que ces crétins ont imaginé pour moi.
    Après le sandwich, le jeu reprend normalement. Un deux trois et on retourne. J'avale et rajoute à mon paquet deux as grâce à de nouveaux hamburgers et quelques valets qui me font bien plaisir. Au bout d'une dizaine de minutes, mon tas de cartes a grandi, si bien que je crains en avoir le double du frisé. Enfin, je crains. Non, je suis ravie, c'est juste dommage pour lui. Mais il saura se réconforter : la chance du débutant, c'est tout. Je finis finalement par gagner et jette les deux dernières cartes qui m'offrent la victoire.

    -Yeah ! Je suis trop fooorte !

    Mon sourire n'est pas feint. Je suis ravie d'avoir gagné, mais par sympathie, je viens à quatre pattes m'avancer jusqu'à lui. Je lui secoue les cheveux amicalement, avant de lâcher :

    -Tu gagneras la prochaine fois, roi des voleurs ! Je ris un peu avant de commenter le jeu qu'il vient de m'apprendre : En fait, c'est vraiment que du hasard. Si t'as pas les bonnes cartes, tu perds.

    Bonne conclusion de moi-même.


Dernière édition par Sara Van Wagner le Mar 19 Nov - 1:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Sara & Alistair - A la découverte du grenier des Albright Dim 17 Nov - 13:00

Spoiler:
 
Sara perd le premier sandwich en faisant la moue, avant de se rattraper par la suite. Les cartes défilent, claquent, les mains les font glisser sous les tas et rapidement celui de la jeune fille vient dépasser de loin celui d'Ali. Elle finit par crier victoire, et le frisé rit. Il aime la voir prendre confiance. Il y a quelque temps encore, elle se serait sans doute retenue, de peur de le vexer. Cela lui fait plaisir de voir qu'elle n'a plus peur de le voir partir, et vice versa. Elle vient même secouer ses précieuses bouclettes, toute joyeuse.

"Heeeeeey !" lâche-t-il, se défendant comme il peut. "Tout sauf les bouclettes," tente-t-il d'articuler en riant. "Roi des voleurs, moi ? Pfeuh !" lance-t-il, espiègle.

Il se lève, tourne sur lui-même et fredonne la chanson d'Aladdin, attrappant un vieux chapeau traînant sur une étagère en guise de turban.

"Prince Aliiii, oui c'est bien luiiii, Ali Ababouaaaa," chante-t-il candidement, en dansant approximativement autour des cartes. Après avoir fini son tour, il en profite pour rester debout un peu et se dégourdir les jambes.

"Ouais, tout est une question de hasard. J'aime bien, cette idée d'abattre les cartes le plus rapidement possible, sans contrôler trop de choses. Je sais pas, c'est un peu comme... Comme la vie." Il hausse les épaules et se retourne vers elle, un peu gêné de se lancer dans des considérations philosophiques comme ça. "Ca te tente d'apprendre la réussite ?" Son visage se fend d'un sourire, prêt à rejouer le professeur pour un nouveau jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Sara & Alistair - A la découverte du grenier des Albright Mar 19 Nov - 12:15


Rebecca Wells a écrit : ❝ Me réveiller chaque jour et jouer de mon mieux les cartes qui m’ont été distribuées. ❞


    Ali tente de se défendre et de protéger ses bouclettes comme il peut. Il est mignon, en fait, et d'y penser : je rougis un peu. Je cache mon visage dans mes mains, feintant un fou-rire qui grimpe et risque de sortir à tout moment. Heureusement, la situation porte à rigoler. Ali s'est levé, a attrapé un chapeau et commence à chorégraphier la chanson d'Aladdin. Il chantonne à tue-tête. Je ris légèrement en applaudissant le garçon qui a un don pour se mettre en scène avec peu de choses.
    Quand il a fini, il secoue un peu ses jambes et j'aimerai en faire de même. Malheureusement, une flemme me prend et je ne parviens à me lever – faute au grenier des Albright, j'en suis sûre ! Je dois donc lever les yeux pour trouver Alistair qui débat sur l'aspect philosophique de ce jeu de cartes. Mes globes oculaires roulent, accompagnés d'un petit soupir. Comme la vie ? Il n'a pas tort, mais je déteste cette idée. Dans la vie, on est aussi souvent maître des choses. Heureusement que nous ne sommes pas là pour ce genre de considérations intrin et extrinsèques. Je laisse tout de même mon opinion sur la table.

    -Moi, je préfère penser que le hasard ne fait pas tout, dans la vie.

    Je commence à mélanger les cartes, histoire de me vider un peu la tête. C'est dur : je ne suis pas aussi douée qu'Alistair. Mais je suis certaine à cent pour cent qu'il s'entraîne jour et nuit dans le but de m'impressionner ! What a Face Moi, les cartes tombent, glissent entre mes doigts, se retourne, et un roi fait face à une dame. Coquin. C'est le moment choisi par mon frisé pour me proposer l'autre jeu. La réussite. Je souris et pose les cartes devant moi :

    -Ouais d'accord, comme ça je pourrais me désennuyer quand je suis toute seule à la maison.

    J'attends qu'il s'assoie à nouveau et l'interroge sur le but de ce jeu. A part de réussir, cela paraît trop évident.

    -Faut faire quoi alors ?

    Je suis contente d'il m'ait invitée. Je serai morte de ne voir personne pendant ces vacances. Même s'il pense qu'elles ont été ponctuée par mon voyage au Texas, je sais que ce n'est pas le cas. J'ai menti mais ne le regrette pas, c'est l'habitude, comme on dit. Et retrouver une tête que j'adore panse mon cœur flétri par l'ennui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Sara & Alistair - A la découverte du grenier des Albright Jeu 13 Fév - 22:41

L'adolescent laisse son regard errer sur les toiles d'araignées du grenier. Vraiment, il aurait pu faire un peu de ménage avant d'inviter Sara. Celle-ci semble quand même apprécier l'après-midi, et le stress qui agitait légèrement le brun ce matin a comme... disparu. Le sourire de Sara pourrait lui faire affronter l'apocalypse dans la joie et la bonne humeur. Celle-ci est d'ailleurs en train de remettre en question sa méga-théorie de la vie, qui tenait plus de la métaphore que de la réelle pensée aboutie. Il esquisse une dernière pirouette verbale avant de battre les cartes.

"C'est bien pour ça qu'au final, tu as toujours les cartes en main."

Il les mélange, réfléchit deux secondes comme pour se souvenir, et commence à faire 7 tas, en augmentant d'une carte à chaque fois, et en retournant la dernière de la série, pour avoir au final une sorte de dénivelé.

"Le but, c'est de faire des suites de cartes, de l'as au roi. Tu vois, le paquet de cartes qu'il te reste ? Tu les abats par trois, ou carte par carte si c'est trop difficile au début. Tu n'as droit que sortir la carte du haut, à chaque fois. Kapisch ?"

Se doutant qu'il aura à faire à un regard de pure incompréhension, Ali préfère prendre les devants et s'exclame:

"Enfin, c'est plus facile quand on observe. Regarde."


Il se met à abattre les cartes avec dextérité, les doigts entraînés par des années d'expérience.

"On prend le rythme, au bout d'un moment. Parfois, on reste coincé aussi. Je n'ai jamais su s'il y avait vraiment une tactique particulière. Ca me vide juste le cerveau."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Sara & Alistair - A la découverte du grenier des Albright Sam 22 Fév - 20:09

Rebecca Wells a écrit : ❝ Me réveiller chaque jour et jouer de mon mieux les cartes qui m’ont été distribuées. ❞
[/center]

    Je suis certaine que la philosophie sur le hasard qui dynamise notre après-midi saura me faire réfléchir plus tard. Mais je n'ai pas trop envie de me prendre la tête avec Alistair sur une question de point de vue métaphorique de la vie, alors je le laisse battre les cartes et me tais.
    Ali est vraiment habile avec les cartes, j'en reste béate. Il les dispose entre nous mais je ne saisis pas la logique sur l'instant. En fait, chaque paquet a une carte supplémentaire que le précédent, que le frisé retourne. Je peux voir un as de pique, un sept de cœur, un deux de pique, une dame de carreau, et d'autres cartes. Il m'explique comment jouer avec les cartes restantes, mais ça y est : il y a trop de règles d'un coup, je suis perdue. Je remue mes épaules, étire mes bras devant moi et lâche :

    -Ok, je viens de passer en mode difficile je crois !

    Je ne joue pas aux jeux vidéos mais l'anecdote est claire : la réussite ne me semble pas être un jeu à mettre entre les mains de tout le monde. Et j'ai clairement sous-estimé sa difficulté. Ali explique bien, j'en suis sûre. A lire directement les règles, j'aurai certainement eu une envie irrépressible de vomir/mourir/dormir. Mais avec lui, le désir me prend de me concentrer davantage pour quitter sa maison avec un nouveau jeu en poche.
    Il me conseille d'observer, ce que je me ravis de faire. Ma détermination est amplificatrice de ma compréhension. Il n'est pas question de dé, à savoir si oui ou non, je vais savoir réitérer l'exploit d'Ali. Ce n'est que si je m'efforce de saisir les stratégies du jeu que je pourrais comprendre. Enfin, toutes ces réflexions ont lieu avant que Alistair ne m'informe qu'il ne sait pas s'il existe une tactique particulière pour venir à bout des cartes.
    Je lève les yeux vers lui, l'air déçu, mes paupières clignotant comme les ailes agitées d'un papillon. Pourquoi diable brise-t-il tous mes espoirs de comprendre ? Je fais une grimace similaire à celle d'un smiley triste et lui intime de continuer : je n'ai pas dit mon dernier mot !

    -Joue, je finirai par comprendre ! Dis-je avec excitation.

    L'as de pique sur le deux de pique. Apparaît un roi de carreau, sur lequel Ali place sa dame. Cela me semble clair maintenant : je vais comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Sara & Alistair - A la découverte du grenier des Albright Ven 18 Juil - 0:28

La mine concentrée de la jeune fille arrache un sourire à Ali. Il pourrait presque voir ses méninges s'activer derrière ses boucles blondes soigneusement peignées. Sa détermination est visible cependant, et il lui effleure l'esprit qu'il ne doit pas y avoir beaucoup de problèmes sans solution pour Sara.

"En fait, tu... descends juste les cartes."

Le talon lui donne un valet de carreau, qu'il place à la suite de la dame. Il récupère ensuite l'as de pique pour commencer un tas à côté, et y ajoute le deux de pique.

"Donc d'un côté tu les descends, roi, dame, valet, dix, etc., et de l'autre côté, tu les remontes. As, deux, trois, quatre, et ainsi de suite. Tu vois ?"

Sans lever le regard, laissant ses mains reprendre leurs habitudes de jeu, il abat les cartes et les dirige d'un doigté expert. Il s'arrête parfois, reste concentré, plisse les yeux en analysant le jeu, et reprend. Rapidement, il sort les trois autres as et commence à découvrir les cartes cachées, la partie qu'il préfère. Là où on peut soit débloquer une partie, soit la perdre, les deux très rapidement.

"Tu veux essayer ou tu veux attendre une nouvelle partie ?" finit-il par demander en relevant le regard, un sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Sara & Alistair - A la découverte du grenier des Albright Sam 29 Nov - 16:10


Le jeu que me propose Alistair est plutôt complexe à comprendre. Ou peut-être pas, mais pour une novice des jeux de cartes comme moi, la tâche est fichtrement ardue. J'ai l'impression d'être un poney auquel on essaie d'enseigner comment compter. Battre des talons, c'est bien, mais saisir explicitement pourquoi on le fait, c'est mieux.
J'observe donc Alistair, les yeux plissés pour mieux me concentrer. Naît au-dessus de mon nez une ride, celle du lion, qui marque la détermination de l'animal que j'emprunte en ces temps obscurs. Je suis le moindre des gestes de mon ami, écoute aussi ce qu'il a à dire, tente d'associer les deux pour faire sens mais dans mon crâne, c'est une véritable rave qui s'installe. J'ai l'insupportable impression que mes synapses en éveil grincent comme les engrenages rouillés d'une vieille horloge. Les doigts d'Alistair emmène les cartes à gauche, à droite. Je profite des instants qu'il utilise pour réfléchir pour faire place neuve dans mes pensées. Mais, petit à petit, le jeu commence à révéler ses secrets. Il suffit, comme il le dit, de superposer où les cartes de même couleur dans l'ordre croissant, où dans l'ordre décroissant. Rien d'incroyable en vérité, si bien que je souris bêtement d'avoir eu tant de difficultés à comprendre.
Mais, soudain, il sort trois nouvelles cartes et les possibilités de jeu s'en retrouvent perturbées. Je l'observe faire et réalise que ce revirement de situation n'en gêne pas moins le fonctionnement du divertissement. On prend simplement plus de risques, risques qu'il faut néanmoins savoir accepter pour penser une seconde gagner la partie. Il me propose de, soit recommencer avec un jeu nouveau, soit de poursuivre avec ses avancées.

-Je continue, dis-je en attrapant la carte supérieure retournée par Alistair – un cinq de cœur – et en la disposant sur le quatre de cœur qui surplombe la pile croissante des cœurs. J'ai bon ?

Je ne veux pas faire la fière, loin de moi l'idée de me faire pousser une jolie crête de coq mais je suis réellement satisfaite d'avoir posé une carte au bon endroit. Alors, je réitère l'expérience. Le dix de pique sur le valet. J'y ajoute le neuf qui libère une carte dans les colonnes. Un trois de trèfle qui bloquait le jeu.

-Le voilà !

Je le mets sur la pile des trèfles et peux enchaîner avec le quatre, le cinq et le six qui se trouvaient au bout des colonnes. Au bout d'un moment, je ne trouve plus de solution. Soit je manque quelque chose – ce qui n'est pas improbable – soit la partie se termine ainsi, inachevée. Éprise d'insuffisance, l'idée me frustre.

-On doit faire quoi, là ?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Sara & Alistair - A la découverte du grenier des Albright

Revenir en haut Aller en bas

Sara & Alistair - A la découverte du grenier des Albright

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Alistair Souleater
» découverte d'un FNI: félin non identifié! (pv fely) sujet clos
» Ecaterina Sara Robertson ? Lost in an image
» Une étrange découverte
» La découverte de l'équipe Aura (privé Trecko)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Hors jeux :: Rps DS version2-