Partagez|

Don't let her go | Nate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Don't let her go | Nate Lun 23 Déc - 22:17


Scarlett avait laissé parler son cœur jusqu’au bout cette fois. Malgré la douleur que ses paroles devaient éveiller, elle ne voulait pas que des non-dits subsistent entre eux et elle avait levé les dernières barrières de ses sentiments. Nathanaël l’écouta sans vraiment réagir à ses propos dans un premier temps. La jeune femme n’avait pas besoin de répartie, elle savait exactement à quoi il pensait en ce moment. Pourquoi ne se l’étaient-ils pas avoué avant alors que tout paraissait si simple en cet instant ? Cette question n’obtiendrait sans doute jamais de réponse satisfaisante. Regretter ne ferait que rendre amère une relation qui venait de prendre un tournant plus compliqué que jamais. L’échéance du lendemain était loin de mettre un point final à ce qui les liait, mais elle les forcerait à endormir ce qu’ils ressentaient, rendant une fois de plus leur avenir tout aussi incertain que leur passé ne l’avait été. Scarlett préférait ne plus se poser de questions. Fatiguée et vidée de la journée, le sommeil l’emportait enfin, tandis qu’elle avait terminé de dire ce qu’elle pensait. La jolie brune entendit la respiration régulière de Nathanaël ralentir, signe qu’il suivait le même chemin. Il brisa néanmoins le silence pour lui confier qu’il aurait voulu prendre toute son mal avant qu’elle ne parte le lendemain. La jeune femme se contenta d’hocher la tête, montrant sa désapprobation à cette remarque. Il n’avait pas à être son réservoir à douleur autant qu’il pouvait influencer son niveau de bonheur. À cause de ses résolutions égoïstes, Scarlett s’en voulait tellement, elle avait le sentiment d’avoir volé la dernière parcelle de sourire de cette moitié d’elle et de lui avoir arraché le cœur pour l’emporter avec elle. Le tempérament quotidien de la jolie brune s’était toujours reflété dans celui de Nate, il accumulait pour elle ce qu’elle ne savait dissiper que sur lui, donnant aujourd’hui à la jauge de l’amour échappatoire qui les avait toujours unis une couleur rouge sang, celui de leurs cœurs meurtris. La jeune femme descendit davantage sous les couvertures tandis qu’elle sentit le jeune Evans la serrer un peu plus et déposer ses lèvres dans ses cheveux, des gestes tendres et affectueux qu’il avait toujours eus pour elle. Comment n’avait-elle pas su ouvrir les yeux avant ? Comme Nate l’ajouta, l’heure n’était plus à penser. Scarlett ne brisa plus le silence et s’installa confortablement en tirant sur son oreiller pour le descendre près d’elle et rester blottie dans les bras du jeune homme. Elle ferma ensuite les yeux et s’assoupit en entendant de façon presque imperceptible les derniers mots qu’il lui prononça et qui lui laissèrent un vague sourire sur les lèvres... Était-ce donc possible ? Des rêves sans fond traversèrent l’esprit de la jolie brune qui revécut cette journée à maintes reprises. Lorsqu’elle ouvrit les yeux, le jour inondait déjà la pièce. Nathanaël avait toujours les paupières fermées à côté d’elle. La jeune femme l’admira dormir quelques instants pour incruster cette dernière image dans ses iris, avant de se détacher doucement de son étreinte sans le réveiller et de soulever la couverture pour commencer à s’habiller. Scarlett voulait partir sans bruit, un départ sans heurt et sans douleur, qui rendrait sans aucun doute la séparation moins difficile qu’elle ne le serait déjà. Sauf qu’une fois tous ses vêtements enfilés, une petite voix lui indiqua qu’elle ne pouvait vraiment pas partir comme une voleuse… pas après tout ce qui s’était passé la veille. À contrecoeur, la jolie brune retourna donc dans le lit et posa ses lèvres sur celles de Nate pour le réveiller en douceur… une délicatesse toute relative avant la tempête de son départ.


HJ: 100   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Don't let her go | Nate Ven 27 Déc - 2:53


Les deux jeunes s’endormirent enfin l’un contre l’autre après une journée et une soirée plus éprouvantes l’une que l’autre. Tout était passé si vite, comme si toute une partie de leur enfance venait de défiler et de reproduire ce qui aurait   ‘du’ se passer en l’espace de seulement quelques heures. La nuit était passée vite mais bien et c’était l’un de ces rares moments, où il arrivait à dormir sans aucune difficultés que ce soit en souffrant d’insomnies ou de cauchemars. Il se disait aussi que Scarlett y était forcément pour quelque chose dans cette histoire mais qu’il n’en parlerait pas. Il dormait encore paisiblement lorsqu’il sentit des lèvres se poser sur les siennes. Un doux parfum envahir son nez, des cheveux caresser son visage. Scarlett était donc déjà réveillée. Ses yeux s’ouvrirent péniblement et doucement, alors que la lumière envahissait déjà pas mal la pièce. Ils mirent d’ailleurs quelques secondes à s’adapter avant qu’il ne puisse bien tout distinguer dans la pièce. Le jeune homme tourna alors la tête sur sa gauche et vit le visage de la jolie brune tourné vers lui. Un sourire se dessina doucement sur son visage, se rappelant de la journée et de la nuit inoubliables auxquelles ils avaient eu droit tandis que ses lèvres s’entrouvraient pour laisser échapper un petit : « Bonjour » encore un petit peu endormi. Nate bailla et s’étira, remarquant au passage avec surprise que Scarlett était déjà habillée et sans doute sur le départ, prête à tourner la page et rentrer chez elle. Cette pensée lui rappela douloureusement leur situation et rouvrit de plus belle la fissure qu’il avait au cœur. Il ne voulait rien montrer par  ’respect’ et surtout par amour pour elle parce qu’il savait bien qu’à elle aussi ça lui faisait du mal et qu’il n’avait pas à en rajouter. « Tu as bien dormi ? » Questionna-t-il en se redressant en position assise, toujours sous les couvertures. Son regard se tourna vers Scarlett, qu’il se permit d’ailleurs d’embrasser pour -ce qu’il pensait être-probablement la dernière fois à jamais. Il voulait profiter de ce moment mais encore une fois, cela lui sembla bien trop bref. Il se recula ensuite et passa sa main sur son visage histoire de se réveiller un peu puis dans ses cheveux, ébouriffés au possible. Il devait avoir l’air d’un hérisson après une hibernation là.. Il savait déjà la veille que ce serait difficile au moment venu de devoir lui dire au revoir mais il était vraiment très loin du compte. Il se sentait vide, triste et mal tout simplement. Ces petits papillons dans son ventre s’étaient regroupés pour former une boule qui lui nouait l’estomac maintenant que le dit moment était arrivé. Il aurait mieux fait d’être raisonnable la veille et de ne rien faire, de juste la laisser partir et vivre sa vie.. Mais non, n’écoutant que son amour pour elle il avait décidé de choisir la voix la plus facile : profiter maintenant pour souffrir plus tard. L’atmosphère était bien moins détendue qu’hier. Devait-il tout simplement la raccompagner à la porte , lui souhaiter tout le bonheur du monde avec un autre et la laisser partir ou devait-il , comme un malheureux torturé de son amour, essayer de profiter encore des quelques secondes et minutes qui s’offraient à lui ? Il ne préférait pas. Autant que la douleur se fasse en une fois, que ça fasse bien mal, quitte à ce que ça lui brise le cœur en un milliard de petits morceaux plutôt que de continuer de se voiler la face et de se mentir. Encore fallait-il qu’il tienne aussi sans tenter un rapprochement et repoussant l’envie de caresser sa joue, d’embrasser ses lèvres de par les siennes et tout ce qu’ils avaient fait depuis la veille. Nate se pencha sur le côté et attrapa son boxer, l’enfilant suivi de son jean après s’être levé. Il empoigna aussi sa chemise en regardant au sol puis l’enfila en se tournant vers la jolie brune ensuite. « Est-ce que tu veux manger quelque chose ? » Il souriait. Il n’en était rien en réalité puisqu’il se sentait déjà brisé rien qu’à l’idée qu’il allait la perdre dans les minutes qui allaient suivre. Il se félicitait presque intérieurement d’arriver à garder un air si serein alors qu’au fond de lui il n’avait qu’une envie : partir, partir loin et peu importe où ni combien de temps, juste être seul. Attendant sa réponse, il s’assoit sur le lit et la regarde tentant de ne pas laisser parler son cœur une dernière fois et de ne pas céder à la tentation de capturer ses lèvres encore une dernière fois. Laisser parler son amour à ce stade de la journée n’était vraiment pas une bonne idée et pourtant, c’était la seule chose dont il avait envie.

HJ: Owyeah   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Don't let her go | Nate Ven 27 Déc - 12:05


Dès l’instant où Nate ouvrit les yeux, Scarlett regretta aussitôt d’avoir seulement songé à le quitter sans un mot. Cette journée ne pouvait pas se terminer aussi abruptement qu’elle avait commencé la veille. Pourtant, le moment viendrait où ils devraient bel et bien se quitter. La jeune femme n’aurait jamais cru vivre tout ce qu’il avait partagé en un jour et une nuit lorsqu’elle avait débarqué chez lui. C’était comme si en un laps de temps très court, ils avaient rattrapé toute la retenue qu’ils avaient eue depuis si longtemps. Et maintenant que Scarlett avait effleuré l’idée de ce que pourrait être sa relation avec Nate si elle revenait sur sa décision, la ‘séparation’ serait d’autant plus difficile à encaisser. Elle ne pouvait pourtant pas se permettre d’hésiter à nouveau. Ce qu’ils avaient vécu la veille ne serait jamais arrivé si la jeune femme n’avait pas laissé son cœur trop faible parler plutôt que sa raison. Elle aurait dû avoir la force de partir avant et leur éviter une ‘rupture’ encore plus déchirante, mais Scarlett n’arrivait pas à éprouver du regret… encore moins après tout ce qu’elle avait ressenti. Nate s’étira quelques instants et la salua d’une bonne humeur assez surprenante, une humeur qu’elle ne pouvait pas simuler de son côté. Paraître sereine dans un tel moment était au-dessus de ses forces. Elle avait juste envie que le sol s’ouvre sous ses pieds et de disparaître très loin sous terre pour échapper à cette issue. Tout en elle lui hurlait qu’elle ne voulait pas le quitter, ni renoncer à cette moitié d’elle. Assez tergiversé ! Scarlett ferma son esprit à de telles pensées et se concentra sur Nathanaël qui lui demanda si elle avait bien dormi. Elle hocha doucement la tête positivement, peu encline à répondre oralement d’une voix qui trahirait beaucoup trop toute l’émotion qu’elle tentait de contenir en ce moment. Il se tourna alors vers elle et l’embrassa pour une des dernières fois. La jeune femme profita de ces quelques secondes pour reprendre contenance. Il s’ébouriffa ensuite les cheveux avant de se lever pour s’habiller. Comment pouvait-il paraître aussi serein ? Scarlett devinait la fragile façade qu’il avait créée pour mieux cacher ses sentiments devant elle. Elle le reconnaissait tellement bien dans ces moments-là. Faire comme si de rien était, alors que c’était totalement le contraire. Il cherchait sans doute à se protéger, du moins ce qui pouvait encore l’être, et à la préserver aussi du mal qu’il ressentait. Comme toujours, songea la jolie brune. Une fois habillé, il se rassit sur le lit et lui demanda si elle voulait manger quelque chose. Quelle blague… Le nœud dans son ventre le contractait si fort que rien ne pourrait passer. Scarlett serait bien incapable d’avaler quoique ce soit. De plus, il était véritablement temps… Temps qu’elle revienne à la raison et ait suffisamment de force pour eux deux de partir. Nate lui avait avoué qu’il n’arriverait probablement pas à se faire violence. La jolie brune devait donc faire preuve de suffisamment de volonté – en façade – pour mettre un terme à tout ce qui s’était passé. « Merci mais ce ne serait pas raisonnable. » Répondit-elle en plongeant son regard dans le sien. Elle avait l’impression que ces mots sonnaient comme un coup de poignard qu’elle tenait entre les mains et qui lui brûlaient les doigts de douleur. Scarlett regretta aussitôt ses propos, mais elle ne pouvait pas revenir en arrière. C’était maintenant ou jamais. Jamais elle ne retrouverait la force de partir si elle s’autorisait à rester un instant de plus, si elle laissait les souvenirs de la veille envahir encore une fois sa tête, si elle laissait encore le regard de Nate la transpercer et avoir une telle emprise sur elle… « Je ferais mieux d’y aller. » Souffla-t-elle la phrase qu’elle avait eu le plus difficile à prononcer depuis sa venue. La jeune femme se sentait terriblement mal, mais tentait de ne pas trop le montrer devant lui qui devait ressentir exactement la même chose, si ce n’était pire. Dire que tout ce qu’elle avait envie était de continuer à le regarder et à l’embrasser sans jamais s’arrêter…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Don't let her go | Nate Ven 27 Déc - 13:50

Les yeux de Nate se plongèrent complètement dans ceux de Scarlett, se perdant et lui faisant perdre toutes notions de temps, de lieu et tout le reste. Comme à chaque fois qu‘il la regardait : il n‘y avait plus qu‘elle et rien d‘autre. Perdant son faux sourire, il se laissa aller à la regarder en silence quelques instants comme s’il voulait photographier dans sa mémoire, le souvenir de la journée d’hier et de cette nuit bien que ce soit complètement impossible. Elle n’était pas dans un meilleur état que lui, ça se voyait mais il se devait de faire son possible pour au moins tenir jusqu’à ce qu’elle franchisse le seuil de la porte. Il ne savait pas trop comment il allait réagir à ce moment final d‘ailleurs mais il allait bientôt le découvrir. Il avait évité de se demander de quel état il allait être, jusqu‘à maintenant. Il était trop tard et maintenant la totalité de ce qu‘ils avaient partagé depuis la veille était éteinte sans possibilité de ‘retour‘ . « Je ferais mieux d’y aller. » Il avait déjà entendu ces mots, la veille justement. Juste avant qu’ils ne fassent la pâte à crêpe et qu’ils se laissent aller à penser seulement avec leurs cœurs et non plus avec leurs têtes et leurs consciences. Maintenant c’était encore bien différent, il n’y avait pas d’autres possibilités que de la laisser partir, reprendre le cours de sa vie et de lui souhaiter d’être heureuse. Sans lui. « D’accord.. Je te raccompagne alors » Dit-il en se levant du lit, lui tendant la main pour l’aider à se lever. Maintenant qu’il y pensait il aurait peut-être mieux du éviter.. Rien que de toucher sa peau, la toucher elle éveillait en lui tout l’amour enfoui qu’il lui portait depuis son adolescence et il ne voulait pas rendre les choses plus difficiles encore qu’elles ne l’étaient déjà à la base. Une fois levée, ils sortirent de la chambre et descendirent les escaliers se retrouvant rapidement devant le porte manteau et la porte. Les mains dans les poches, Nate regardait le sol alors que Scarlett enfilait sa veste. Il faisait son possible pour rester humble et surtout ne pas faire de faux pax, tenter de cacher le mieux possible ce sentiment de douleur qui grandissait en lui et lui serrait le cœur. Il ne savait pas quoi dire, quoi faire n’ayant jamais vécu une situation semblable et surtout, trouvant que ce serait ridicule de lui faire les bises et de lui dire au revoir l’air de rien comme s’ils n’avaient jamais été que deux amis. Il ne fallait pas se voiler la face : ils s’aimaient, ils ne pouvaient pas et devaient se quitter, là, maintenant. Il se sentait incapable de faire comme si rien n’était alors que son organe battant était déjà en train de devenir poussière, se détruisant un peu plus alors que le départ se faisait de plus en plus proche. Une fois prête, il la regarda sans rien dire, ne se sentant même plus la force de sourire pour jouer la comédie. « Bon….. On y est.. » Souffla-t-il avec difficulté. Lui qui essayait de se convaincre que ce ne serait pas aussi terrible qu’il se l’imaginait la veille… En réalité ça l’était bien plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Don't let her go | Nate Ven 27 Déc - 14:49


Scarlett retint son souffle lorsqu’elle annonça son départ. Prolonger cette journée aurait vraiment été trop tirer sur la corde, d’autant que la famille Evans finirait bien par rentrer, la séparation serait bien plus gênante devant ses parents. Ces quasiment vingt-quatre heures avaient été les meilleures qu’avait vécues la jeune femme depuis longtemps. Tout s’était passé tellement vite. Elle n’avait pas vu le temps s’écouler. Le moment était pourtant venu de se quitter. Les pieds lourds, elle saisit la main que lui tendit Nathanaël pour se lever. Comment chacun de leurs contacts pouvaient-ils la renverser davantage à chaque fois ? Sans un mot, elle lui emboîta le pas en dehors de la chambre et dans les escaliers. Son cœur se serra douloureusement dans sa poitrine. Elle ne réussit même pas à soutenir son regard tandis qu’elle enfilait son manteau. Sa volonté fondait comme neige au soleil au fur et à mesure que l’échéance rapprochait, Scarlett lui était définitivement reconnaissante de ne pas encore plus compliquer les choses en essayant de la retenir. Elle ne savait pas si elle aurait été capable de ne  pas repousser le moment à plus tard encore. La jeune femme était fin prête à partir. Nathanaël la regarda à nouveau, ayant bien compris qu’elle allait franchir la porte sous peu. Scarlett ne savait pas quoi dire ou quoi faire de plus que tout ce qui s’était déjà passé. La simple idée de savoir qu’elle lui faisait du mal la rendait malade. Elle aurait voulu revenir en arrière et lui enlever toute cette peine qu’elle voyait briller dans ses prunelles, mais… elle ne pouvait plus. Il n’y avait plus rien d’amical entre eux. Mais bien plus, beaucoup plus. Elle se mentirait à elle-même par facilité, comme elle avait longtemps cherché à simplifier leur vie au cours de leur adolescence, en occultant l’attachement qu’elle avait pour lui par ‘amitié’ encore. Seulement, il y avait toujours un moment où la situation nous échappait pour révéler une vérité au grand jour. La journée de la veille lui avait définitivement fait franchir cette ligne. Scarlett ne cesserait jamais d’avoir des sentiments pour lui. Ils seraient juste différents. Elle s’en rendait compte au moment même de partir. « Oui. » Souffla-t-elle simplement. Lui dire au revoir ? Comment ? En toute amitié ? En s’excusant ? C’était au-dessus de ses forces, horrible même. Elle préférait encore ne rien faire du tout. Ne plus le regarder, ne plus le toucher. Ce serait moins difficile. Scarlett se mordit violemment la lèvre inférieure pour se retenir de craquer et ouvrit la porte pour partir. Mais, encore une fois, c’eût été trop ‘simple’. Elle s’arrêta pour le regarder une dernière fois, juste une dernière fois aujourd’hui, et s’imprégner de cette image avant de partir. Et comme une ultime protestation de son cœur, elle céda une dernière fois à l’appel de ses lèvres et posa sa main sur la joue de Nate avant de fermer les yeux et de l’embrasser, comme si elle prenait une dernière dose à forte concentration de sa drogue amoureuse, avant le départ en désintoxication forcée. Elle lui exprima tout son amour dont il ne devrait jamais, peu importe ce qui ce passerait, douter un jour. Après quelques instants, Scarlett arrêta et se détacha de lui. Encore tout étourdie par la force de ce qu’elle venait de ressentir, elle baissa les yeux… déterminée à ne plus se retourner cette fois. Sa main glissa le long de la sienne, dernier contact, avant qu’elle n’entendre la porte définitivement claquer derrière elle, les larmes coulaient silencieusement le long de ses joues. Pourquoi se mettait-elle dans ce maudit état alors que tout ceci était de sa faute ? De la faute à ses décisions, à ses stupides sentiments, à elle. Elle resta quelques instants sans pouvoir s’éloigner, comme si cette porte la retenait encore attachée à la maison Evans. Scarlett effaça une fois pour toutes ces satanées perles d’eau qui osaient encore couvrir ses joues et elle marcha enfin en direction de chez elle… les pas se faisant de plus en plus rapides au fur et à mesure qu’elle se rapprochait de chez elle. La jeune femme entra à l’intérieur et ne daigna même pas saluer les membres de sa famille qu’elle entendait (petit-)déjeuner dans la cuisine. Scarlett monta directement dans sa chambre et s’y enferma toute la journée pour tenter ‘d’oublier’ l’impossible.


HJ : Je te laisse terminer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Don't let her go | Nate Ven 27 Déc - 18:24

L‘un comme l‘autre, ne semblaient pas prêts à faire semblant qu‘il ne c‘était rien passé, en se disant au revoir le plus normalement du monde. Scarlett ouvrit la porte pour partir sans un mot alors que Nate se sentait déjà au plus mal, regardant le plafond comme s‘il espérait que la douleur passe au plus vite mais rien ne se produisit. Scarlett ne bougea pas comme si quelque chose la retenait à l‘intérieur de la maison alors que leurs regards se croisèrent une nouvelle fois. Sans qu’il ne s’y attende, la jolie brune s’approcha une dernière fois, posant sa main sur sa joue et plaquant ses lèvres contre les siennes. Il l‘entoura alors de ses bras, la serrant contre lui aussi fort qu‘il le pu tout en veillant a ne pas lui faire mal comme s‘il voulait se réveiller d‘un cauchemars horrible et que rien de tout ça n‘était vrai. Il ne voulait pas la laisser partir, ne voulait pas la lâcher, cesser de l‘embrasser. Ce baiser était de loin le plus intense qu‘ils avaient partagé en l‘espace de toutes les années qu‘ils avaient vécues l‘un avec l‘autre, le dernier, l‘ultime. Ils se détachèrent et Scarlett sortie de la maison ensuite sans attendre et entreprit le chemin pour rentrer à son domicile. Nate ne tarda d‘ailleurs pas à fermer la porte et s‘adossa à elle, regardant le plafond et trouvant difficilement son souffle. Il était là, le dur retour à la réalité. Nathanaël avait définitivement quitté cette bulle de sérénité et cela à jamais. Il serra les dents et tourna la tête lorsqu‘un bruit de portières se fit entendre près de la maison. Ses parents étaient là. Ne souhaitant aucunement leur parler ni même les voir, Nate se précipita dans l‘escalier et parvint à rejoindre sa chambre en quelques secondes à peine, la fermant à clef et se laissant glisser contre elle jusqu‘à ce qu‘il soit assis au sol, la tête entre ses mains. Il souffla un instant tentant de reprendre au mieux ses esprits et se redressa, allumant au passage sa chaîne hifi et mettant la première piste de musique qui était enregistrée et qu’il avait sous la main avant de se laisser tomber sur son lit comme l’homme brisé qu’il était. La musique était à son maximum, il n’entendait même pas ses parents l’appeler et toquer à la porte, lui demander de baisser le son. Il n’en avait rien à faire, de personne, de quoi que ce soit. Il voulait juste rester là avec sa musique, avec les insolentes qui perlaient sur ses joues et gouttaient sur ses draps et son cœur qui se divisait au point même de le faire souffrir physiquement de ce qui venait de se passer. La suite de la journée ne fut pas différente, Nate resta cloitré dans sa chambre en essayant d’oublier et surtout, de faire cesser la douleur qui le submergeait du plus profond de son être tout en sachant qu’il n’y parviendrait pas et cela pour une bonne et simple raison : Il l’aime.

FIN DU SUJET   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Don't let her go | Nate

Revenir en haut Aller en bas

Don't let her go | Nate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Sujets similaires

-
» Nate Yassine Taylor || Finished
» Voila un grand dresseur , voila Nate River !
» Nate Parker (gryf)
» Galerie de Sasou ^^
» Non, je n'essaie pas de battre Nate ou Jenaiz! Ibuki Tsukino (terminé!)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Hors jeux :: Rps DS version2-