Partagez|

When friends come back, you realise that something has changed (drew)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité







MessageSujet: When friends come back, you realise that something has changed (drew) Dim 10 Nov - 11:36

Julia en avait sa claque. Elle avait passé la journée à faire des trucs pas très cools, comme régler des problèmes avec la banque, fouiller sa chambre en long en large et en travers pour retrouver un papier méga important, et finalement devoir la ranger, sa chambre, parce qu'elle n'arrivait pas à le retrouver, le papier. La plupart de la population américaine, et même mondiale, aurait juste eu envie de se poser dans le canapé après une pareille journée, devant une de ces séries débiles comme les Simpsons, ou The Big Bang Theory. Mais Julia n'était pas la plupart de la population mondiale, et encore moins américaine. En plus elle ne voyait pas ce qu'il y avait de drôle dans The Big Bang Theory, et elle avait raté le début du prime des Simpsons. La Fitz avait juste envie de se mettre devant un verre, tout simplement. Non pas qu'elle aie envie de voir des gens, pleins de gens, mais en fait elle avait envie de voir une personne. Une personne à qui elle pensa par hasard, en réalisant qu'elle ne l'avait pas vu depuis des lustres. Et c'était tellement dommage. Finalement, il y avait moyen pour qu'elle passe une bonne soirée, qui rattraperait sa journée. Ni une ni deux elle sortit de chez elle et traversa toute la rue, pour se retrouver à l'autre bout du quartier, devant une maison qu'elle connaissait bien – même si elle l'avait un peu oubliée ces derniers temps. Aucune fenêtre n'était illuminée par une quelconque lumière, pas même la lumière de la TV. Non. Se pourrait-il que Davies passe déjà la soirée avec quelqu'un d'autre ? Il ne lui ferait pas un coup pareil, quand même. En se reculant de quelques pas, elle vit que la fenêtre de l'étage était allumée. Ah, elle esquivait la soirée pourrie à se dire que Andrew l'avait définitivement oubliée, qu'ils ne se reverraient plus, et qu'il ne la détestait même pas parce qu'il ne se souvenait même pas de qui elle était, et... Elle frappa à la porte, puis elle sonna, puis elle resonna parce que même si elle était soulagée elle avait peur de tomber sur Juliet. Le comble.
Elle attendit et sonna une troisième fois, ne recevant toujours pas de réponse. Ou peut-être qu'elle était un peu trop speed.

« Andrew Davies je sais que tu es là, sors de ton trou espèce de sale petit... »

La porte s'ouvrit et Julia s'arrêta net. Bon, au moins elle savait qu'elle avait assez de voix pour se faire entendre de l'intérieur d'une maison. La sonnette aussi, d'ailleurs. Elle fit un grand sourire au garçon – elle avait évité Juliet, finalement.

« De sale petit. Ouvre grand tes oreilles et admire ma grandeur jeune padawan, je viens d'avoir l'idée du siècle ! Toi, moi, dans un bar, ce soir. Oui je sais, tu ne bois pas, pas la peine de me faire ton regard surpris-déçu-énervé-jaloux, parce que je m'enfilerai une tequila pendant que toi tu te contenteras d'un coca light. C'est bon si c'est que ça je te le paie ton coca, mais un seul hein, je roule pas sur l'or et j'ai pas envie qu'on pense que je suis ta mère. Alors, t'as finis de te pouponner ou t'as encore besoin d'aller pisser ? »

Elle ne savait pas franchement ce qu'ils pourraient faire dans ce bar, en fait elle s'en fichait. Ils trouvaient toujours quoi faire lorsqu'ils étaient réunis, ils avaient pas besoin de grand chose pour faire les cons à vrai dire. Et puis pour le coup, elle était soulagée que le soldat Davies réponde à son appel. À moins que son silence ne veuille dire qu'il l'avait quand même oubliée, malgré qu'il ait ouvert la porte ?!


Dernière édition par Julia Fitzgerald le Dim 1 Déc - 11:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'appartiens à
Christian Livingstone


Nombre de messages : 15815
Etudes/Metier : 4ème année de Business & Finance
Love : Lou Huntington 4ever
Humeur : peaceful

Inscription : 27/04/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: When friends come back, you realise that something has changed (drew) Dim 10 Nov - 15:17

A force, Andrew n'était plus capable de dormir. Il avait dû accumuler assez de sommeil pour une dizaine d'années à venir. Et si, demain, un virus contaminait la ville et qu'il était un survivant obligé de s'échapper loin loin, il serait capable de marcher des heures sans avoir besoin de dormir. Pourtant, il se sentait fatigué : la misère du monde qu'il portait sur les épaules n'était pas de toute légèreté. Mais le sommeil ne venait plus, il le fuyait comme la peste, certainement parce que c'était drôle, de le regarder tourner dans son lit, chercher à terre une vieille boîte de pizza avec une part pas trop moisie, ou une bouteille de coca où il resterait un fond de boisson sans gaz.

A force de tourner et tourner encore, il abandonna. Allumant la lumière, il attrapa une BD, et commença à regarder les images. Il n'aimait vraiment pas lire, et son état d'esprit très heureux n'allait pas l'encourager à lire les bulles. De toute façon, il s'en foutait de ce que racontait l'histoire, il voulait juste oublier qu'il n'arrivait pas à s'endormir. Tout à coup, on sonnait à la porte. Il ricana. Levant les yeux de sa BD, il passa en revue ses hypothétiques amis, afin d'identifier celui qui ne s'était pas encore inquiété de son état, et qui arrivait en retard. Jules, NJ, Scarlett, Nate ... Renata ne s'était pas montrée, Eli non plus. Et ne parlons pas de Christian, Lukas et Gregory, ils faisaient partie d'une toute autre catégorie. Il paria sur sa meilleure amie, c'était la plus crédible, Scarlett avait dû lui toucher deux mots sur le fantôme qui hantait désormais la chambre, s'imaginant que Eli connaîtrait la formule magique pour réveiller ce corps abandonné. Il n'avait pas encore de la voir, alors il la laissa sonner. Mais il entendit alors une voix gueuler à l'entrer, et ce n'était pas la douce voix glaciale de la Spencer. C'était une voix féminine plus rauque, plus vulgaire. Surpris, il attrapa un Tshirt, l'enfila sur son caleçon, et descendit. « Julia ?!! » Il la regarda, interloqué, attendant qu'elle confirme. Il l'avait reconnue, mais il ne comprenait pas sa présence. Quand elle expliqua, tout s'éclaircit aussitôt. Ne savait-elle donc pas que Andrew avait été élu personne la plus dépressive du quartier ? « J'ai du coca chez moi, trouve toi quelqu'un d'autre. » Il repoussa à la porte pour la fermer, prêt à regagner son antre.

_________________
It means a lot to me, love you ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: When friends come back, you realise that something has changed (drew) Dim 10 Nov - 22:42

Julia était fière de son idée. Ouais, elle était fière de proposer à Drew le genre de soirée qui sortait de l'ordinaire. Ou, du moins, qui lui permettait de revoir son ami après des jours de silence total. En plus elle lui proposait d'aller dans un bar sans qu'il soit obligé de toucher à une goutte d'alcool, elle se réglait à ses demandes, et tout ! Même le fait de le voir ouvrir la porte en tee-shirt-caleçon ne perturbait pas son enthousiasme. S'il était prêt à aller au lit, il pouvait dire adieu à ses espoirs. Alors elle lui débita son plan à toute allure, d'abord parce qu'elle était bien motivée, ensuite parce qu'elle avait un peu peur qu'il la snobe, et qu'il aille quand même se coucher. Il aurait très bien pu, même s'il était encore tôt, et c'était pire que s'il l'avait oubliée. Puisqu'elle aussi l'avait plus ou moins oublié.

« M... »

Le claquement de la porte lui coupa les mots. Elle haussa les sourcils, la bouche grande ouverte, le bout du nez à trois centimètres du battant. Alors là. Elle ne s'attendait pas du tout à ça. Pire que ça, elle n'avait pas pensé qu'il pourrait faire une chose pareille. Lui claquer la porte au nez ? Non mais, vraiment ? Elle sentit ses nerfs bouillonner. Il se moquait d'elle, c'était une blague. Un genre de "eh je te mets un stop intersidéral mais en fait c'est une invitation masquée à entrer, viens viens on va s'amuser comme des petits fous en buvant plein de coca". Oubliée l'excitation à l'idée de retrouver son pote et d'aller s'amuser un samedi soir. Ok elle avait eu autre chose à faire qu'aller le voir ces dernières semaines, mais lui mettre un stop comme ça, sans prévenir ? C'était trop pour la Fitz. Elle n'allait pas se laisser faire. Il ne voulait pas de coca ? Tant pis, elle trouverait autre chose à lui faire boire, de force s'il le fallait. Elle posa la main sur la poignée et appuya si fort que celle-ci claqua lorsqu'elle la relâcha. Finalement, elle défonça à moitié la porte en déboulant dans l'entrée. Comme si elle allait se gêner. Elle trouva Andrew en train de remonter son escalier ; elle se posta sur ses deux jambes, leva les bras et joignit ses deux mains ensemble.

« Bouge plus ou je tire sur ton p'tit cul. »

Oh ouai elle hésiterait pas à le descendre, là tout de suite. Quel cul(ot) il avait celui-là. Mais on ne refermait pas la porte au nez de Julia Fitzgerald, à moins de chercher de lourdes représailles, et en l'occurrence il avait plutôt intérêt à les craindre.

« Si tu fais une overdose de coca, je peux aussi te payer un jus d'orange. Et va pas me dire que t'en as déjà, parce que je te jure que je te dégomme la gueule sale petit pépé prêt à se coucher. »

Elle fit mine d'enlever le cran de sureté. Elle n'avait jamais tiré de sa vie, mais il n'était jamais trop tard pour essayer.


Dernière édition par Julia Fitzgerald le Dim 1 Déc - 11:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'appartiens à
Christian Livingstone


Nombre de messages : 15815
Etudes/Metier : 4ème année de Business & Finance
Love : Lou Huntington 4ever
Humeur : peaceful

Inscription : 27/04/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: When friends come back, you realise that something has changed (drew) Jeu 28 Nov - 17:52

Désolé pour le retard, en plus c'est pas génial

Andrew remontait les escaliers tranquillement et gaiement, déjà joyeux à l'idée de retrouver son lit moelleux, quand une bombe nucléaire explosa dans l'entrée. Il sursauta, se retourna ... et trouva Julia, les mains pointées sur lui. Derrière elle, la porte était ouverte. Choqué et apeuré, il leva les bras en l'air. « Bordel mais Julia ... Mais t'as cassé ma porte ?? » Il se souvint alors que Julia n'était pas la fille la plus sage, et qu'elle devait avoir appris dans sa jeunesse à crocheter des portes avec des épingles à cheveux. Ouais, ça lui collait vachement ... Sauf qu'il voyait mal une épingle à cheveux survivre dans son énorme tignasse. Il déglutit. « Baisse ton arme tu me stresses, je te donne ma collection de cartes pokemon si tu veux, laisse moi dormir. » Oui, elle mimait son arme avec ses mains, mais au fond, cette arme symbolisait la présence de Julia en général, et sa volonté de le sortir de chez lui. Or, il voulait que tout ça s'en aille. Pour qu'il retourne dormir. Mais elle contre attaqua avec du jus d'orange. Il soupira, avant de se tourner vers elle. Etant fatigué, il s'assit sur les marches. Rester debout lui demandait trop d'efforts. « T'es folle, le jus d'orange c'est bourré de vitamine C, je vais plus pouvoir dormir après ! » Il soupira et la regarda longuement, ne comprenant pas pourquoi elle s'obstinait ainsi. Pourquoi tout le monde s'obstinait ainsi. « Pourquoi t'es là ? Je dois être au moins le quarante douzième sur ta liste de "potes avec qui passer le samedi soir". Va voir le quarante treizième et basta. »

_________________
It means a lot to me, love you ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: When friends come back, you realise that something has changed (drew) Dim 1 Déc - 11:01

Elle n'allait pas le laisser tout seul dans sa grande maison, et encore moins le laisser dormir à cette heure de la soirée. On aurait dit un petit gamin qui dormait depuis vingt heures. Ou un vieux pépé, au choix. Et si elle avait cru comprendre que ce n'était pas la joie chez lui en ce moment, elle n'allait pas lui accorder ce prétexte pour se laisser aller. Cette envie de dormir, ce n'était que dans sa tête, que psychologique. Et puisque personne ne semblait vouloir empêcher ses bêtises, il fallait bien que quelqu'un s'y colle. Coup de chance, Julia recherchait justement quelqu'un avec qui passer la soirée, quelqu'un à embêter.
Mais la bête se montrait coriace, et se permettait même de lui claquer la porte au nez ! Choquée, Julia décida de passer à la vitesse supérieur. Et ça incluait ouvrir de force cette maudite porte, menacer Andrew d'une arme, le forcer à s'habiller, le kidnapper, et peut-être même qu'elle demanderait une rançon, tiens. Le garçon ne pouvait pas faire le poids face au pistolet de la Fitz, et même ses supplications, même sa proposition d'échange, de lui filer l'intégralité de ses cartes pokémons, n'atteignaient pas la blonde – bien que ce soit un deal intéressant.

« Fais pas le con Andrew ! »

Elle resserra sa poigne sur son flingue, fit craquer son cou à droite, puis à gauche, puis fit un tour complet. Elle le faisait assez rarement pour se sentir que tout craquait.

« Tes petites ruses marchent pas avec moi, tu devrais le savoir. »

elle ne céderait pas, oh ça non, jus de fruit ou pas jus de fruit. Et alors qu'elle s'attendait à voir Andrew discuter, trouver d'autres arguments que ses cartes pokémons pour obtenir sa libération, il n'en fit rien. Il s'assit sur les marches de son escalier, et baissa les bras – au propre comme au figuré. La Fitz eut une expression de surprise. Ce n'était pas le Andrew qu'elle connaissait ça. D'abord parce qu'elle le voyait rarement, pour ne pas dire jamais, abandonner, en particulier lorsqu'il était question de sa vie ou de sa mort. Ensuite parce qu'il était en train de se poser milles et unes questions sur la raison de sa présence, comme un vieux gars trop déprimé pour se souvenir qu'ils avaient été de bons amis, il fut un temps. Julia leva les yeux au ciel à ses propos. Ce qu'il pouvait être barbant quand il déprimait.

« Mais oui Calimero, personne ne t'aime et malheureusement pour toi les quarente onze premiers de ma liste sont déjà occupé, quant au quarante treizième, y'en a pas. Allez, debout.»

Elle s'approcha et lui fit signe avec son pistolet de se lever. Puisqu'il ne semblait pas apte à s'habiller seul comme un grand, elle allait devoir lui montrer le chemin. Et Dieu sait combien Julia ne savait pas s'y prendre avec les enfants.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'appartiens à
Christian Livingstone


Nombre de messages : 15815
Etudes/Metier : 4ème année de Business & Finance
Love : Lou Huntington 4ever
Humeur : peaceful

Inscription : 27/04/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: When friends come back, you realise that something has changed (drew) Dim 1 Déc - 15:32

Ses tentatives de négociation avec la Fitz ne fonctionnaient pas. Mais les menaces de la jeune fille à son égard étaient tout aussi vaines. Andrew s'en foutait. Au contraire, si elle avait pu, il lui aurait demandé de tirer. Il détestait cette spirale infernale, et il se détestait d'être incapable de prendre la porte de sortie qui le mènerait tout droit sous terre. L'alcool, évidemment, était ce salut qui s'offrait à lui. Mais son Jiminy Cricket ne se taisait pas, à l'intérieur, l'empêchant de replonger et le laissant seul avec sa solitude. Andrew n'était pas un gars conçu pour être seul. Il vivait en bande, il vivait de ses potes, de leurs rires quand il racontait des blagues, des conneries qu'ils faisaient ensemble ... Maintenant qu'il était seul avec lui même, il découvrait tout ce qu'il y avait dans sa tête, c'était désagréable. Pourtant, une compagnie s'offrait à lui ce soir. Et même si Julia n'était pas la meilleure compagnie possible, elle restait une de ces potes qui rient des blagues et font des conneries. Pourtant il espérait qu'elle s'en aille. Il était trop tard, maintenant, il ne voulait plus rire, il ne voulait plus vivre tout ça. Il s'habituait à son sort et ne voulait pas en sortir un soir pour y replonger aussitôt le lendemain.

« T'es chiante, j'ai même plus de fringue propre en plus, je peux pas sortir » répondit-il comme une fille, mais en obéissant néanmoins. Il se rendit jusqu'à sa chambre, Julia sur ses talons, puis s'affala sur son lit. L'état de sa chambre était désastreux, entre les boîtes de pizzas vides, les bouteilles de coca et les fringues. D'habitude, il évitait d'y jeter un coup d'oeil. « Ouah, c'est vraiment le bordel ici en fait. » fut-il forcé d'admettre. « Tu sais quoi, je ferais mieux de ranger. Imagine, je sors avec toi ce soir, je serre une fille, je la ramène ici ... ça me cassera mon coup. Sors toi, on se captera plus tard quand je pourrais accueillir des meufs ici. Des vrais meufs, pas comme toi hein. » Il cherchait une excuse pour reporter cette satanée sortie, et se paya le luxe d'essayer de vexer Julia sur son look de garçon manqué. Il était prêt à tout pour rester là.

_________________
It means a lot to me, love you ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: When friends come back, you realise that something has changed (drew) Dim 15 Déc - 22:16

Julia ne savait pas pourquoi Andrew était comme ça. Bon, hormis le fait qu'elle l'avait toujours vu propre sur soi et jamais avec juste un caleçon, elle voyait bien qu'il y avait quelque chose de changer chez lui. Déjà, il n'avait pas sautillé sur place en criant youpi-youpi et en tapant dans ses mains quand elle lui avait proposé une soirée peinard tous les deux. Quoique peinard soit un bien grand mot pour le duo. Elle savait bien que quelque chose se tramait. Une grosse histoire, pas très belle, pas du genre de celle qu'on raconte à qui veut bien l'entendre. Elle n'avait pas suivi et à vrai dire elle n'avait pas vraiment envie de savoir. Elle ne voulait être mêlée à rien, et encore moins aux histoires de coeur d'Andrew Le Grand. Ou plutôt Andrew Le Faible, pour cette fois. Elle voulait juste sortir, et lui faire prendre l'air à lui aussi par la même occasion. Elle avait eu envie d'une petite soirée sympa, à se chicaner, à boire du coca aromatisée à la tequila en jouant aux pokémons et aux jedis. Mais elle se rendit vite compte que ce ne serait pas pour ce soir. Ce soir, Dark Vador s'en prenait à Maitre Andrew Kenobi, et ce dernier semblait avoir perdu son sabre laser.

« Ha-ha. »

Ils étaient montés à l'étage, dans la chambre du Jedi qui ressemblait plus à un foutoir qu'autre chose. En soit, ça ne choquait pas Julia, qui n'était pas inconnue à la notion de bazar. Mais venant de Andrew... ceci dit elle pouvait comprendre qu'il fasse une overdose de Coca, vu le nombre de bouteilles qui trainaient au pied de son lit, ce n'était pas étonnant. Ramassant ce qui ressemblait à un jean roulé en boule, elle chercha dans ses affaires éparpillées ce qui pourrait lui couvrir le dos sans repousser toutes les minettes susceptibles d'être attirées par la carcasse que le garçon était devenu. Et puis elle cherchait son sabre laser, aussi, au cas où il l'aurait égaré dans ce capharnaüm.

« Eh bien vu ton état, ça m'étonnerait que tu serres quoique ce soit. »

Elle repéra un tee-shirt, un sweat, et un pantalon qui feraient l'affaire, les sentit avant d’engranger quoique ce soit, puis les lança à Drew. Qu'on se le dise, ce n'était pas comme ça qu'il arriverait à la faire partir. L'état de sa chambre l'encourageait d'autant plus à ne pas le lâcher. Et quoiqu'il lui dise, elle, au moins, avait des vêtements propres. Peut-être pas très féminins, mais propres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'appartiens à
Christian Livingstone


Nombre de messages : 15815
Etudes/Metier : 4ème année de Business & Finance
Love : Lou Huntington 4ever
Humeur : peaceful

Inscription : 27/04/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: When friends come back, you realise that something has changed (drew) Jeu 2 Jan - 20:34

Désolée j'ai été longue à me remettre dans le bain :s

Andrew était mal à l'aise. Il la regardait d'un air penaud, attendant impatiemment qu'elle parte, tel un chien attendant le facteur. Il n'avait rien contre Julia, au contraire, elle l'avait accompagné dans plus d'une soirée mémorable. Mais ce soir, cette semaine, ce mois-ci, il n'était pas d'humeur pour ce genre de compagnie. Il n'était d'humeur pour rien, en fait. Mais Julia n'avait pas besoin de le savoir. Leur relation n'était pas de celles où on se raconte nos petits malheurs autour d'une tasse de thé. Ils s'amusaient, basta. Si l'un affichait une mine patraque, l'autre n'en pipait mot. Alors pourquoi insistait-elle ? Les voyants rouges indiquant qu'elle devait dégager clignotaient à tue tête, pourtant. Elle jouait avec le feu, Andrew risquait de partager ses problèmes, Julia détestait ça. Pourtant elle insistait, insouciante, sans se douter du danger qui la guettait.

Il attrapa les fringues qu'elle lui lança et, après un long ralement, il les enfila. Elle avait de la chance, il commençait à en avoir marre d'être en caleçon face à elle. « C'est pas parce que je m'habille que je vais te suivre dehors » prévient-il, afin qu'elle ne crie pas victoire trop vite. « T'as raison, j'ai l'air d'un zombie, vas y seule avec moi tu pourras pas serrer non plus » C'était un peu un comble comme remarque, car leurs soirées ensemble n'avaient jamais consisté en du serrage, sauf la fois où Andrew avait parié que Julia ne serait pas capable de draguer une fille. Mais il se cherchait des excuses, si désespérément que n'importe quoi ferait l'affaire. « Je vais me commander une pizza, tu connais la sortie, allez salut » Et il fila dans la cuisine avant qu'elle ne puisse l'attraper et le garder avec elle. Une fois la pizza commandée, elle ne pourrait plus rien pour lui ! Alors, il se dépêcha de descendre, attrapa le téléphone et composa nerveusement le numéro, avant que Julia n'ait rappliqué.

_________________
It means a lot to me, love you ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: When friends come back, you realise that something has changed (drew) Dim 5 Jan - 11:49

Julia attendait patiemment que monsieur s'habille. Qu'il était long. Le genre à faire toute une histoire simplement pour mettre des fringues. Ce que voulait Julia était pourtant clair. Elle voulait se faire une soirée, rien qu'avec lui, juste lui, pas avec son clone ni son homologue féminin, encore moins avec le voisin d'en face. Avec Andrew Davies. À moins qu'il ne soit plus le Andrew Davies, celui qu'elle connaissait si bien, à moins que le vrai ait été kidnappé et caché dans un recoin pour laisser place au Mal chez Andrew Davies. Dans ce cas il était du devoir de Julia de retrouver le vrai Drew. Et ça commençait par le faire sortir prendre l'air. L'odeur d'ours qui  régnait plus forte que n'importe quel désodorisant aurait déjà du l'asphyxier. En tout cas, elle avait du mal à respirer là-dedans, ça sentait le fauve, pire encore que chez elle. Elle roula des yeux à ses protestations.

« Mais tais-toi et habille-toi. »

Merde alors, pourquoi il mettait autant de temps, pourquoi il tournait autour du pot comme ça. On aurait dit un petit gamin qui ne voulait pas aller se brosser les dents et qui cherchait trente subterfuges pour décourager sa mère. Mais comme toute bonne maman qui se respecte, Julia n'abandonnait pas. Enfin, elle n'était pas sa mère, pas même au figuré, surtout pas au figuré, elle préférait être claire là-dessus, oulah elle mère non mais n'importe quoi, quand les poules auront des dents oui. Elle voulait juste passer la soirée avec son ami, à s'amuser, à déconner, comme ils l'auraient fait quelques mois plus tôt. Mais ce n'était plus comme ça que ça marchait mainetnant. La merde, elle qui comptait sur sa sobriété légendaire pour veiller sur elle. Qui d'autre allait-elle pouvoir trouver comme ça, hein? Personne, il n'y en avait pas deux sobres comme Andrew Davies. Donc il fallait que ce soit lui qui accompagne Julia ce soir. Et puis, pas seulement pour sa sobriété. Pour sa folie légendaire aussi, qu'il semblait avoir un peu perdu. Il virait littéralement Julia de chez lui là. Parce que monsieur "voulait une pizza" alors la blonde devait dégager. Elle ouvrit la bouche en O, choquée. Elle allait protester, mais Andrew avait retrouvé un brin de vivacité et sortit en courant, suivit du regard par Julia. S'il croyait que ça allait la décourager, il se mettait le doigt dans l'oeil. Au contraire, Julia voulait des excuses, et sur le champ les excuses. Enfin, c'était quoi ce comportement, ses parents ne lui avaient pas appris les bonnes manières ? Elle descendit à son tour, cherchant Andrew dans l'entrée, puis dans le salon, avant de le trouver dans la cuisine, téléphone à la main, lui tournant le dos. Elle croisa les bras, attendant qu'il ait fini son petit appel.  Après tout, elle aussi avait bien envie d'une pizza, pourquoi est-ce qu'elle devrait partir maintenant que ça devenait intéressant ? Quand il raccrocha, elle prit la parole.

« Qu'est-ce que tu me fais Andrew, c'est quoi ça, t'es pas un blaireau que je sache, arrête de te terrer comme ça dans ta tanière à garder toute la bouffe pour toi. »

Elle avait envie d'aller vers lui, de le prendre par les deux épaules et de le secouer un bon coup, histoire de le réveiller, mais vraiment, de lui faire ouvrir les yeux pour qu'il arrête de se comporter comme un l'idiot du village, trop geek et renfermé, trop dans son monde pour accepter ne serait-ce que la visite d'une pote. Ça aurait pu marcher s'il était vraiment comme ça, mais Julia savait que ce n'était pas son comportement habituel. enfin, d'habitude il l'aurait plutôt invité à manger dix pizzas avec lui, à se bidonner devant un épisode des Simpsons pendant qu'ils joueraient à Yu-Gy-Oh, aux Pokémons ou même aux PetShop. Là il était encore plus ennuyeux que Barbie, Ken, Dora et les Télétubbies réunis, rien que ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'appartiens à
Christian Livingstone


Nombre de messages : 15815
Etudes/Metier : 4ème année de Business & Finance
Love : Lou Huntington 4ever
Humeur : peaceful

Inscription : 27/04/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: When friends come back, you realise that something has changed (drew) Lun 6 Jan - 17:42

Andrew avait conscience de dépasser les bornes avec Julia. A sa place, il se serait asséné une paire de claques depuis bien longtemps. Il était odieux et n'avait aucune bonne manière, il jouait le sale gosse, concurrençant les pires connards du quartier. Il était un mec réputé sympa, pourtant, et drôle, même. Là, c'était un gros connard. D'ailleurs, il ne comprenait pas pourquoi Julia ne l'abandonnait pas à son triste sort, il ne méritait pas l'intérêt qu'elle lui portait depuis tout à l'heure, cette insistance, cette bataille qu'elle menait. Il aurait presque pu culpabiliser, s'il n'avait pas tant envie qu'elle parte. Mais son besoin de solitude battait tous les autres sentiments qu'il ressentait. Alors il s'échappa au rez-de-chaussée, il détesta sa réaction, mais elle était nécessaire. Pourvu qu'elle ne le suive pas. Alors qu'il commandait sa pizza, il entendit ses pas dans l'escalier. Il pria pour que le bruit suivant soit celui de la port d'entrée. Elle avait le droit de la claquer, d'exprimer sa colère en partant. Elle avait le droit de shooter dans un des pots de fleurs du perron ... Andrew ne lui en tiendrait pas rigueur. Du moment qu'elle s'éloignait, qu'elle le laissait seul, dans cette situation misérable qu'il méritait.

Quel regret d'entendre sa voir derrière lui. Il se retourna, surpris. Avec ce coup de téléphone, il n'avait pas entendu son arrivée. En y repensant, il n'avait pas entendu cette fameuse porte non plus, c'était trop beau. Il regrettait qu'elle lui demande ce qui le rendait ainsi. Leur relation ne comprenait pas ce genre de convenances. « Ben j'ai évolué en blaireau, ça te pose un souci ? Tu peux partir si je te reviens plus » insista-t-il pour la énième fois. Il s'assit sur une chaise, jeta négligemment le téléphone sur la table et soupira. « Je m'en sors pas depuis que Lou m'a lâché, tu crois quoi. » finit-il par avouer en baissant les yeux. Julia risquait de s'en donner à coeur joie question moqueries. Et elle n'aurait pas tort. A sa place, il ne s'en serait pas prié. Et le pire, c'est qu'il avait conscience de son ridicule. Pourtant, ce n'était pas suffisant pour le ressaisir. Gêné, il se releva. « Je vais attendre la pizza. » Décision la plus débile du monde, puisqu'il caillait dehors. Mais il ne supportait plus de rester seul avec Julia, après cette déclaration digne d'une ado de 14 ans. Il gagna donc l'entrée où il enfila son manteau puis sortit. Dehors, il s'appuya contre le mur de la maison, attendant impatiemment que le livreur se pointe. Celui-ci ne tarda pas, grâce au ciel il apparût avant que Julia n'ait la présence d'esprit de le rejoindre. Il régla puis finit par rentrer, après une longue hésitation. Manger dehors était tentant, mais il n'apprécierait certainement pas sa pizza. « On bouffe dans le salon ! » cria-t-il pour Julia, probablement restée dans la cuisine. Une fois dans la bonne pièce, il alluma la télé avant que son amie n'arrive, histoire d'avoir un sujet de conversation. Tout plutôt que Lou, ou que le comportement étrange qu'il avait depuis tout à l'heure.

_________________
It means a lot to me, love you ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: When friends come back, you realise that something has changed (drew) Sam 11 Jan - 22:51

Julia haussa les sourcils. Bon, soit Andrew avait bu, option fort peu probable à moins qu'il ait pété un câble, mais qu'il soit saoul ou non il pétait en ce moment même un câble. Son comportement indigne d'Andrew Davies était largement suspect. Finalement, elle n'était pas prête d'avoir la soirée sympa, drôle, folle, mouvementée dont elle avait rêvée avec Drew. Et elle avait beau essayé de le ramener sur terre, rien n'y faisait. Non, monsieur continuait sa petite crise du soir et refusait de sortir de chez lui. Sauf pour aller chercher la pizza. Quand même. Julia le laissa faire. De toute manière il ne pourrait pas aller très loin, elle osait espérer qu'il n'était pas assez fou ce soir pour se casser comme ça en la laissant seule chez lui, avec pour seule raison qu'il ne voulait pas la voir. D'ailleurs Julia ne comprenait pas ça. Ils ne s'étaient jamais évité, l'un comme l'autre était toujours enthousiaste à l'idée de se parler, de passer du temps ensemble. Ce n'était pas comme si elle était une source de problèmes. Enfin, ça dépend du point de vue. En tout cas il n'avait jamais été question de prises de tête avec Andrew, mais ce soir, il avait décidé de compliquer un peu la chose, résultat Julia se mettait à se poser des questions sur son compte alors qu'ils n'avaient d'habitude pas à réfléchir.
Elle s'approcha de la fenêtre et regarda dehors, la rue, la nuit qui tombait, le temps qui filait, sa soirée qui lui passait sous le nez. De là où elle était placée elle ne pouvait pas voir le perron de la maison, et donc n'avait pas Andrew dans son champ de vision. Mais qu'importe, elle n'avait pas besoin de le voir pour savoir qu'il était là. Elle avait envie de savoir ce qui lui arrivait, ce qui ne tournait pas rond dans sa tête de jeune padawan. Elle n'avait pas franchement suivi ses histoires de coeur et ce n'était pas dans ses habitudes de se préoccuper de quoique ce soit concernant la vie de Drew, mais apparemment sa Padmé Amidala lui avait filé un bon coup de sabre laser bien placé. Très fort. Elle voyait bien qu'il n'était pas lui-même, et d'habitude si les petits problèmes des uns et des autres l'ennuyaient plus qu'autre chose, elle n'avait pas envie qu'il devienne Dark Vador sous prétexte que sa Juliette s'était tirée ailleurs. Quoiqu'elle doive faire, elle était prête à tout pour retrouver le véritable Andrew Davies, quelques minutes s'étaient écoulées et elle en avait déjà assez de Roméo. La vérité, c'est qu'il était d'un ennui à mourir quand il allait mal. Elle le voyait bien, qu'il n'était pas au mieux de sa forme. Il explosait son record personnel de bouteilles de Coca Cola comme jamais il ne l'avait fait.

Elle entendit la porte claquer, comme quoi Andrew n'était pas parti bien loin, une seconde plus tard l'odeur de la pizza lui parvenait en même temps que le son de la télévision. Bon, c'était déjà un peu mieux s'ils pouvaient manger devant une émission à la con, c'était toujours mieux que tenter de convaincre Drew de sortir de sa chambre et essayer de persuader son caleçon de se couvrir de quelque chose. Elle fonça au salon, d'où les bruits provenaient, se jeta littéralement sur le canapé avant de s'écrier à toute allure. « On regarde quoi, c'est quelle pizza, y a quoi à boire ? » on, parce qu'elle comptait bien rester et que même s'il n'essayait pas encore une fois de la virer elle ne bougerait pas du fauteuil moelleux où son corps s'affalait présentement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'appartiens à
Christian Livingstone


Nombre de messages : 15815
Etudes/Metier : 4ème année de Business & Finance
Love : Lou Huntington 4ever
Humeur : peaceful

Inscription : 27/04/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: When friends come back, you realise that something has changed (drew) Dim 12 Jan - 10:51

Il appuyait nerveusement sur les boutons de la télécommande, comme un hyperactif, en recherche d'un bon programme. Une émission suffisamment intéressante ou divertissante pour les tenir silencieux un moment. Ce n'est pas qu'Andrew n'avait pas envie de passer un moment avec sa pote, il ne souhaitait juste pas parler. Oui, lui, ce petit bavard de première, aspirait au silence. Sa séparation avec Lou avait eu bien des conséquences sur sa personne. Quand Julia arriva, son stress monta d'un cran, il appréhendait ses premiers mots. Ils n'étaient pas du genre à parler love, crush, coup de foudre ou peine de coeur. Mais elle l'avait poussé suffisamment à bout pour qu'il avoue, et qu'elle ignore et fasse enfin comme si de rien était, c'était trop beau pour être vrai. Pourtant, elle parla télé, pizza, boisson ... Et c'est tout. Il bloqua quelques secondes, la regardant comme si elle s'était teinte en rousse. Elle n'ajoutait rien. « Pizza quatre fromages, coca, je cherche un programme » Il zappa encore deux ou trois fois, toujours aussi nerveux, puis tomba sur une vieille redif des Simpson. « Ça te va ça ? » demanda-t-il tout en se levant. Il disparut dans la cuisine pour prendre une bouteille de coca ainsi que deux verres, puis revint aussitôt. En bon hôte, il remplit les verres puis retrouva sa place sur le canapé à côté d'elle. Alors qu'elle le regardait, il lui sourit. Un sourire qui voulait dire "merci de ne pas parler de Lou ou de pourquoi je ressemble à une vieille serpillère moisie". Des paroles qu'il serait incapable de prononcer à haute voix, mais qu'il pensait, vraiment. Une soirée comme ça, ça faisait du bien. Julia était restée, pour lui changer les idées, pour le divertir ou même pour le charrier un peu. Au moins il se sentait moins seul. « Allez, à toi l'honneur ! » indiqua-t-il en montrant la pizza. A force de commander au même endroit, il avait obtenu des pizzaiolo qu'ils prédécoupent sa pizza. Andrew n'avait rien contre le fait de découper lui même son repas. Il en avait juste marre d'arriver avec sa pizza dans sa chambre, de se plonger dans son lit, puis de réaliser qu'il devait redescendre pour prendre un couteau. Il ne comptait plus le nombre de fois où il avait mangé la pizza en un seul morceau, et ce n'était vraiment pas glorieux.

_________________
It means a lot to me, love you ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: When friends come back, you realise that something has changed (drew) Lun 13 Jan - 17:39

Julia restait. Puisque Andrew n'était pas d'avis pour sortir, il fallait bien qu'elle aiguille un minimum sa soirée. Même si c'était pour faire ce qu'il devait faire tous les soirs, à savoir se remplir la panse devant des émissions censées divertir. Au moins il ne le faisait plus seul, en plus de ça il payait la pizza et offrait le coca, que demander de plus ? En fin de compte, peut-être qu'elle l'aurait sa soirée sympa avec son poto, s'il faisait un peu d'effort d'ici quelques minutes ils se fendraient la poire. Il manquait juste l'alcool, mais il fallait bien s'y attendre. Et puis Julia ne tenait pas à se retrouver avec un Drew cédant à l'appel de la vodka, se mettant à délirer et à pleurnicher sur son sort, ça non merci. Heureusement pour elle, les probabilités pour trouver de l'alcool dans cette maison étaient faibles.
Andrew choisit enfin la chaine et Julia reconnut aussitôt le dessin animé. Les Simpsons. Et puis, comme d'habitude, comme à chaque fois qu'elle se postait devant un épisode de cette série, c'en était un qu'elle avait déjà vu. À croire qu'ils faisaient exprès de repasser les mêmes à chaque fois. Alors évidemment, à force, elle le connaissait par coeur.

« Je l'ai déjà vu. C'est celui où Marge doute de l'amour d'Homer, du coup elle le vire et il essaie de revenir.* »

Julia venait de spoiler à peu près..tout l'épisode sans vraiment s'en rendre compte. De toute manière les Simpsons faisait partie de ces séries qu'on regarde même en connaissant la fin ; elle rit à une réplique de Bart, avant de porter son verre de coca à ses lèvres. Soudain, elle surprit le regard d'Andrew, s'arrêta net dans son geste. Ils restèrent ainsi quelques secondes. Puis il lui sourit, elle ne comprit pas, elle sourit à son tour, le genre de petit sourire forcé pas très naturel, avant de froncer les sourcils, continuant d'observer Andrew. Finalement, elle ne tint plus et lâcha ce qu'elle avait à dire.

« Tu fais vraiment un sourire débile. »

Enfin voilà quoi. Elle ne savait pas s'il souriait comme ça parce qu'elle venait de lui raconter tout l'épisode et qu'il était sur le point de sortie sa hâche et sa tronçonneuse, lâchant ses crocos sur elle, ou si c'était pour une autre raison, mais il fallait qu'il arrête maintenant. Ça en devenait gênant pour Julia. Finalement, elle détourna le regard et se servit une part, en en renversant la moitié à côté.

* et cet épisode existe. c'est pas juste une invention de ma part pour embêter drewdrew <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'appartiens à
Christian Livingstone


Nombre de messages : 15815
Etudes/Metier : 4ème année de Business & Finance
Love : Lou Huntington 4ever
Humeur : peaceful

Inscription : 27/04/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: When friends come back, you realise that something has changed (drew) Lun 20 Jan - 13:09

Andrew laissa échapper un long ralement quand Julia lui spoila la totalité de l'épisode. Sérieusement, à quoi bon laisser ce programme désormais, il n'y avait plus de surprise. « Non mais t'es sérieuse, ne me raconte pas tout !! » Sa plainte était sans nul doute exagérée, car à force de regarder cette série, il tombait régulièrement sur des rediffusions et connaissait la plupart des gags à l'avance. Néanmoins, il avait beau creuser son esprit, Marge qui vire Homer et lui qui s'accroche, ça ne lui disait rien ... Brusquement, il se stoppa de mâcher, et avala difficilement sa bouchée de pizza. Ce résumé lui rappelait étrangement une situation déjà connue, à savoir la sienne. Mal à l'aise, il se concentra sur la télé, ce qui risquait d'aiguiller Julia sur son soudain silence. Lui qui d'habitude, cache sa gêne à l'aide de paroles supra ridicules et ne voulant rien dire, se retrouvait soudainement silencieux. Comme un enfant qui monte pour la première fois sur les planches. Il aurait préféré disparaître, en Papouasie Nouvelle Guinée ou dans les Alpes. Il ne savait ni quoi faire, ni quoi dire. Finalement, ce fut Julia qui le devança, pour le critiquer en plus. « T'es vraiment amical comme une porte de garage » railla-t-il avant de tirer la langue. Pour la peine, il allait arrêter de sourire, et commencer à bouder pour de bon. Il attrapa une nouvelle part de pizza et se concentra sur l'épisode. « N'hésite pas à te resservir, j'ai pas de dessert à te proposer ensuite » Lui glissa-t-il au passage. Il y avait longtemps qu'il n'avait pas préparé de cookies, muffins, cupcakes, crèpes ou autre dessert sucré. « Enfin, tu peux peut-être trouver un yaourt dans le frigidaire, mais à ta place je ne m'y risquerais pas » Il continuait à se concentrer la télévision.

Désolée du retard ! En plus je dois m'arrêter là, je suis dans ma classe et des gens viennent de s'asseoir derrière moi ><'

_________________
It means a lot to me, love you ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: When friends come back, you realise that something has changed (drew) Mar 21 Jan - 21:17

Julia ne se rendit pas compte de ce qu'elle disait. Hormis le fait qu'elle venait de raconter tout l'épisode à Drew, elle ne remarqua même pas que le hasard avait fait en sorte que c'en soit un qui corresponde bien à la situation actuelle du garçon. Celui-ci tiqua, mais au lieu de sortir sa hache et son carquois, il se contenta de râler. Julia ne réagit pas, après tout un épisode des Simpsons ça se regarde même en connaissant la fin. Elle se concentrait sur la télévision, mâchant lentement sa part de pizza. Bon, ça n'était pas non plus une soirée dans un bar devant un verre, mais c'était toujours ça. Elle ne répondit rien, les secondes s'écoulèrent et le silence s'installa. Et puis elle remarqua ce sourire idiot qu'Andrew arborait. Vraiment idiot, le genre forcé, qui durait bien trop longtemps et qui le faisait ressembler à unlama. Elle ne se gêna pas pour le lui faire remarquer. Si c'était ainsi qu'il comptait serrer une fille, il était mal parti. Il eut vite fait de la rembarrer à son tour, d'un fin compliment qui ravit Julia. Ça c'était le Andrew qu'elle connaissait. Quoiqu'il y avait encore du chemin à faire. Elle opina machinalement de la tête à ses paroles, pas de dessert, c'est noté. À vrai dire elle n'écoutait pas, sinon elle aurait vu que quelque chose clochait dans sa phrase. De toute manière la pizza était grosse et Julia n'avait jamais beaucoup d'appétit. Néanmoins, elle se resservit, s'arrêta en cours de route lorsqu'elle entendit parler de yaourts. Yaourts, il disait bien yaourts.

« Tu vois je préférerais encore une de tes recettes au goût bizarre plutôt qu'un yaourt au goût poubelle, ou oeuf pourri. Même les dragées surprises de Bertie Crochue doivent être meilleures. »

Julia aimait bien les yaourts. C'était le genre à pouvoir avaler dix yaourts d'affilé sans s'en rendre compte, comme on pioche machinalement dans un sachet de m&m's. Cependant elle se rendait bien compte que l'état d'Andrew était plus grave qu'elle ne le pensait, quand elle l'entendit dire qu'il n'y avait qu'un yaourt périmé à peine mangeable. Il en était au point où il délaissait totalement la cuisine, préférant les plats tout prêts et de préférence bien gras tels que les pizzas et les Mcdos, abandonnant carottes et cookies, laissant des aliments se périmer seuls dans son frigo. Pas de « c'est grave docteur ? », c'était vraiment très grave à ce stade. Prenant un air très sérieux, elle reposa sa part de pizza dans la boite en carton, frotta ses mains l'une contre l'autre et se tourna vers Andrew, lui faisant face.

« Bon. Mettons les choses au clair. Un yaourt périmé dans ton frigo, passe encore. Mais pas de dessert. Pas de dessert. Qu'est-ce qu'il y a ? t'es malade ? »

Elle osait demander ce qu'il se passait. Parfaitement, elle osait. Pourtant elle savait précisément ce qu'il se passait, ce n'était pas comme si tout le monde ou presque en parlait, ce n'était pas comme si le malheur d'Andrew lui sautait à la figure depuis qu'elle avait franchi la porte d'entrée. Sa chambre en bazar, ses fringues sales, le frigo vide, la flemmardise aigu, tant de signes qui ne trompaient pas. Si Julia osait poser la question, c'était avant tout pour lui envoyer des signaux, comme un grand panneau clignotant sous ses yeux, pour lui faire comprendre qu'elle savait, bien qu'elle n'ait pas tellement envie de s'immiscer dans ses histoires qui devaient certainement être barbantes au plus haut point.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'appartiens à
Christian Livingstone


Nombre de messages : 15815
Etudes/Metier : 4ème année de Business & Finance
Love : Lou Huntington 4ever
Humeur : peaceful

Inscription : 27/04/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: When friends come back, you realise that something has changed (drew) Sam 1 Fév - 15:25

Julia railla le fameux yaourt. Tant pis pour elle. Andrew s'en contrefichait, si elle voulait un dessert elle le mangerait une fois rentrée chez elle. La pizza arrivait à son terme, et l'idée de la virer d'ici réapparaissait. Le besoin de sucré pourrait être une excuse valable. Et si jamais elle hésitait à l'abandonner, il pouvait lui demander de lui en ramener un ... et profiter de son absence pour verrouiller l'ensemble de sa maison à double tour. Il se délecta de ce plan machiavélique mais n'en montra rien, afin que Julia ne se doute de rien. « Tant pis, ce yaourt restera dans le frigidaire alors » répondit-il simplement. Il attendit qu'elle termine sa part de pizza avant de mettre en marche son plan, la brusquer risquait de lui mettre la puce à l'oreille. Il machouilla ce qui restait de la croute de sa pizza. C'était la partie qu'il appréciait le moins dans cet aliment, cependant laisser les croutes était bon pour les filles. Lui était un mâle, un vrai, il mangeait sa pizza en entier.

Malheureusement pour lui, Julia ne lui laissa pas le temps de se lancer dans sa mission. A peine eut elle fini de manger qu'elle décida de se jeter dans la gueule du loup ... et lui demanda ce qu'il avait. Il tourna son regard vers elle, mécaniquement, et le regarda avec deux grands yeux ronds. Pourquoi agissait-elle ainsi ? Il ne comprenait pas. Il attendait le "c'est une grosse marade budy" ou le "poisson d'avril !" mais rien ne vint. Julia restait silencieuse, attendant sa réponse. Sa réaction l'agaçait. Julia n'avait rien à faire de ses problèmes dignes d'une fille, elle se moquerait de lui s'il racontait que Lou lui manquait et qu'il ne voulait pas redevenir comme avant sans elle car il se sentait seul sans sa petite amie et ses meilleurs amis. Alors pas question. « J'ai plus de farine » Pas de farine, pas de dessert, c'était aussi clair que "pas de bras, pas d'chocolat". Il pouvait très bien l'envoyer chercher de la farine et modifier son plan, d'ailleurs. Pendant ce temps là, il irait cacher la farine qui tronaît dans le placard à patisserie. « Excuse moi, je vais aux toilettes » Il se leva subitement, disparut dans le couloir ... puis s'arrêta dans la cuisine. En deux deux, il ouvrit le placard sans bruit, attrapa la farine qui s'y trouvait bel et bien. Putain, 3 paquets en plus, le truc pas facile à cacher. Il fut un temps où il aurait tout utilisé, en deux temps trois mouvements. Aujourd'hui, il cherchait juste un endroit où la placer. La poubelle était trop risquée, de même que tous les autres placards. Et le frigo ? Julia ne se risquerait certainement pas à croiser le vieux yaourt. Il ouvrit donc, constata que la crème dessert était toujours là, mais n'osa pas la toucher. Il mit les paquets de farine dans un coin, puis se dépécha de retrouver la jeune fille.

_________________
It means a lot to me, love you ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: When friends come back, you realise that something has changed (drew) Sam 8 Fév - 16:53

Julia laissa Andrew s'éclipser, trop concentrée sur l'écran de télévision en face d'elle. Elle termina sa pizza et soupira d'aise. Ça faisait du bien de manger. Puis elle se laissa glisser sur le canapé, tellement qu'elle se retrouva tordue, les jambes par terre, le dos sur le sofa, la tête contre le dossier, avant de se laisser tomber au sol. Elle resta là, affalée par terre, ses mains croisées pianotant sur son ventre. Elle laissa s'échapper un soupir, elle avait bien mangé au moins trois ou quatre parts, elle qui d'habitude avait un petit estomac elle s'était surpassée. Puis Andrew revint et la Fitz fronça les sourcils. Elle n'avait entendu aucune chasse d'eau, bizarre ça, il avait pourtant dit qu'il allait aux toilettes. Peut-être qu'Andrew ne tirait pas la chasse lorsqu'il était chez lui … elle laissa courir, après tout si c'était le cas eh bien ce n'était son problème.

« Wha, j'suis pleine comme une baleine. »

Une quatre fromages aussi, mais quelle idée. C'était à se demander comment, au vu de toutes les pizzas qu'Andrew avait du manger ces derniers mois, sans compter les bouteilles de Cola qu'il avait bu, celui-ci n'avait pas pris de poids. Julia s'imagina alors Andrew avec vingts kilos de plus et rit doucement. Elle se calma et, s'étirant de tout son long pour attraper la télécommande, elle éteignit le poste télé. Ils n'allaient tout de même pas regarder Les Simpsons toute la soirée. Même si on était samedi soir et que c'était le prime, qu'il y avait plein d'épisodes et qu'il y avait de quoi s'occuper plusieurs heures..

« Bon! Qu'est-ce qu'on fait maintenant ? »

Elle osait espérer qu'il n'allait pas réessayer, encore une fois, de la chasser de chez lui. Quel mal poli ce petit. De toute manière la Fitzgerald ne comptait pas partir, Andrew n'avait aucune chance de la faire bouger de là et elle avait déjà enduré ses plaintes une fois, elle pouvait bien les supporter une seconde fois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'appartiens à
Christian Livingstone


Nombre de messages : 15815
Etudes/Metier : 4ème année de Business & Finance
Love : Lou Huntington 4ever
Humeur : peaceful

Inscription : 27/04/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: When friends come back, you realise that something has changed (drew) Mar 11 Fév - 13:39

Quand Andrew revint, il trouva une Julia affalée à terre. Elle le regarda et se mit à rire, sans qu'il comprenne. Il laissa filer, elle devait encore être partie dans un délire bizarre que seule elle comprenait. « T'en as l'apparence aussi, de la baleine » balança-t-il en riant à son tour. Il se posa à nouveau sur son canapé et ramena ses jambes devant son ventre. L'épisode des Simpson se terminait, au final Andrew n'en avait pas saisit grand chose. Il se rattraperait sur le suivant ... sauf que la jeune fille en décida autrement. « Eeeh, mais un nouvel épisode commençait ! » s'exclama-t-il quand elle choisit d'éteindre la télé. Il rala, pourquoi s'obstinait-elle à trouver une autre activité. Regarder la télé était une des occupations principales d'Andrew durant ces derniers mois, et il n'en était pas mort. « On peut ranger ma chambre ! » Il abandonnait l'idée de la virer de chez lui, c'était peine perdue, Julia s'accrochait pire que la glu. Mais s'il réussissait à trouver une activité suffisamment déplaisante pour qu'elle prenne la poudre d'escampette, il atteindrait son objectif. En plus, sa chambre avait bien besoin d'un rangement. Il pourrait faire d'une pierre deux coups.

_________________
It means a lot to me, love you ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: When friends come back, you realise that something has changed (drew)

Revenir en haut Aller en bas

When friends come back, you realise that something has changed (drew)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Friends, we need your feedback
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Gloglo is back avec un diplome en poche !!!!
» Made in Flash Back

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Hors jeux :: Rps DS version2-