Partagez|

Where are you Lily ? We miss you... ( Evans Father & Son )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité







MessageSujet: Where are you Lily ? We miss you... ( Evans Father & Son ) Mer 13 Nov - 13:17



" Le voyage est une suite de disparitions irréparables. "
Paul Nizan

C'était un jour comme les autres, une journée de travail qui ressemblait à la précédente, avec ses hauts et ses bas. Heureusement pour moi, aujourd'hui tout était en haut. Pas de surcharge de dossiers, pas de femme le soir, seul avec les enfants, je ne demandais rien de plus. Après avoir finis le peu de travail que j'avais, je pris donc la direction de la maison en chantonnant un petit refrain des Beatles extrait de Come Together. Tout semblait être parfait pour une fois, en plus d'avoir réussi à améliorer mes relations avec Lily. Je commençais enfin à comprendre ses pensées, ses soucis et ses problèmes, qui semblait sans doute être pareil que ceux qu'avait Nate avec moi. Dans un sens, c'était obligé qu'un jour au l'autre, le nombre de disputes avec leur mère allait influé sur nos lien familiaux et diminuer les relations avec nos enfants. Nous étions les premiers fautifs, mais il fallait faire avec pour leur avenir. C'était pour cela que je faisais un effort pour me rapprocher d'eux et leur montrer qu'ils n'étaient pas seuls et qu'ils pouvaient compter sur leur père.

J'arrivais donc à la maison vers 19h, usant de ma main pour baisser la poignée de la porte qui semblait fermée à clé. Je trouvais ça  un peu bizarre, Lily devait déjà être rentrée depuis un petit bout de temps et elle avait toujours eu la manie de laisser la porte ouverte derrière elle, la petite tête en l'air. Peut être qu'elle avait enfin compris ! Je souriais bêtement en sortant mes clés et déverrouillant la porte, elle me surprendrait toujours. Une fois à l'intérieur, je me dévêtis de ma tenue d'extérieur avant d'aller poser mon sac dans le coin de l'entrée, à côté du sac de cours de Lily. " Je suis rentré ! On mange quand Nate sera là ! " lui signalais-je en criant. Aucune réponse. Sans doute qu'elle était occupée avec autre chose, la musique dans les oreilles. D'un autre côté, je ne voulais pas la déranger de peur de me faire pourrir, car elle avait récupéré certaines manies de sa mère avec ses sauts d'humeur quand on la prenait au dépourvu. J'allais donc dans la cuisine pour préparer les pizzas. Oui, des pizzas, c'était simple, pas compliqué et je mettais au moins tout le monde d'accord, une garantie que tout le monde aimerait. Faut dire que la cuisine et moi, cela faisait quatre et je ne voulais pas tenter de mettre le feu à quoi que ce soit. J'enfournais les pizzas en pensant à Nate qui ne devrait plus tarder. Il fallait vraiment que j'arrive à m'améliorer auprès de lui aussi, comme avec sa soeur, qu'il comprenne qu'ils sont ce que j'ai le plus cher au monde. Même si il y avait de grandes chances qu'ils ne se voit plus aussi souvent d'ici quelques mois...  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Where are you Lily ? We miss you... ( Evans Father & Son ) Dim 17 Nov - 15:04

19 heure. La journée était passée tellement rapidement et pourtant, le jeune Evans n’avait rien fait de particulièrement intéressant. Il s’était promené, avait écouté de la musique et avait déjeuner avec Heathcliff à midi afin de discuter un peu et surtout de prévoir peut-être des projets pour le weekend. Une journée banale quoi. Bien qu’il n’était pas pressé de rentrer au domicile familial, il y fut contraint lorsque la brise commença doucement à se lever. Les derniers jours avaient été beaux et pleins de soleil, c’est pourquoi il ne s’était pas habillé chaudement et l’avait regretté au moment où il avait commencé à trembler et à claquer des dents. De retour chez lui il ferma la porte d’entrée en se réchauffant les mains et pose son gilet sur le porte manteau de l’entrée. Il n’y avait aucun bruit dans la maison, si ce n’est à la cuisine. C’était probablement sa mère qui préparait le dîner comme d’habitude. Nate monta directement dans sa chambre après avoir lancé un bref «  SALUT » pour signaler qu’il était rentré. Le jeune homme en profita pour vider ses poches et se changer pour enfiler des vêtements un peu plus chaud. Avant de redescendre, Nate toqua à la porte de sa sœur et puisqu’il ne reçu aucune réponse, il se permit d’entrer : « Lily tu…. » il ne finit pas sa phrase en voyant la chambre complètement vide. C’est bizarre, d’habitude à cette heure-ci elle est déjà rentrée et enfermée dans sa chambre. Probablement qu’elle avait prévenu les parents, peut-être qu’elle dînait ailleurs ce soir. Le jeune homme referma donc la porte et se rendit à la cuisine afin de se servir un bon verre d’eau mais qu’elle ne fut pas sa surprise lorsqu’il se retrouva nez à nez non pas avec sa mère, mais son père? La surprise se lisait sur son visage et ses traits. C’était l’une des seule fois où il avait vu son père dans la cuisine et pour cuisiner en plus ! « Papa ? » une fois la surprise passée, il se pencha pour regarder ce qu’il venait de faire et vit des pizzas. Une délivrance. Ils allaient manger un repas ‘normal’ , sans entrées, sans plats compliqués avec un gout qu’on dira original. Sa mère est bonne cuisinière certes, mais des fois elle cherche vraiment trop compliqué et son extravagance en cuisine peut faire quelques ratés. De bonnes vieilles pizzas, c’était tout bonnement parfait. « Ca va ? T‘as passé une bonne journée? » demanda-t-il afin de faire un peu la conversation en se servant son verre d’eau. La situation était toujours assez bizarre lorsque Nate était seul avec son père. Ils sont plutôt différents et ne partagent pas grand-chose et même s’il sait que son père l’aime, il ne peut s’empêcher de penser que parfois, il voudrait que son fils soit plus comme son meilleur ami : Heathcliff. Il l’aime lui aussi, mais il n’arrive tout simplement pas à le dire et à le montrer aussi facilement que d’autres familles le font. « Au fait, Lily ne mange pas ici ? » demanda-t-il en posant son verre dans l’évier une fois fini. Il ne peut pas se douter que son père n’est pas du tout au courant qu’elle n’est pas à la maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Where are you Lily ? We miss you... ( Evans Father & Son ) Dim 17 Nov - 17:37



" Le voyage est une suite de disparitions irréparables. "
Paul Nizan

Evidemment, je n'étais pas un grand cuisinier et les pizzas étaient les seules choses que je pouvais faire sans risquer de brûler quelque chose ! Oui messieurs et dames, je sais gérer un four ! Hallelujah n'est-ce pas ? Alors que je m'approchais du frigo pour sortir la pâte pré-faite spéciale pizza, j'entendais la porte d'entrée claquée, Nate semblait être rentré. J'en eu la confirmation quand il fit signe de sa présence du haut de sa voix. Un sourire apparut sur mon visage en l'entendant, j'étais heureux du fait qu'on passe une soirée rien que tout les trois. D'un geste rapide, j'étalais la pâte sur une plaque avant de la badigeonnée de sauce tomate puis d'en faire de même pour une deuxième. Si Kat me voyaient, elle pourrait même pas me critiquer de rien faire pour mes enfants. Car peut être j'étais parfois lointain, occupé par le boulot, mais aussi car je n'ai jamais réussi à créer un semblant de lien avec eux du fait des nombreuses disputes, mais ce n'était pas pour cela que je ne pouvais pas faire de mon mieux pour arranger tout ça quand je le pouvais. Tandis que je commençais à mettre du jambon sur les pizzas, mon fiston apparut dans mon dos, surprit de ma présence dans la cuisine. " Oui c'est bien moi ! Ta mère n'a pas changer de sexe ! " lui répondais-je accompagné d'un petit rire. Je m'essuyais les mains dans un torchon quand il prit de mes nouvelles. " Ça va, journée tranquille aujourd'hui. J'en avais besoin. Et toi ? Ça a été tes cours ? ". Me faufilant jusqu'au four pour le faire pré-chauffé, je l'écoutais avant de continuer mon chemin vers la frigo et sortir le fromage râpé. Je retournais devant les plats italiens quand Lily fut mit sur le plateau de la discussion. " Bah elle est là non ? Elle m'a pas répondu tout à l'heure, mais je suppsoe qu'elle écoute de la musique non ? " disais-je en fronçant les sourcils et saupoudrant de fromage les pizzas. Pourquoi disait-il cela ? Lily était rentrer de ce que j'avais pus voir... Peut être que je mettais tromper et ce n'était pas son sac dans le couloir... " Elle est pas là ? T'es sûr qu'elle est pas autre part ? " Je m'approchais de l'entrée de la cuisine avant d'appeler à nouveau ma fille dans le couloir. " LILY ?! T'es là ?! " Toujours aucune réponse... Bizarre... " Nate, tu peux essayer de l'appeler pour voir ? " lui demandais-je alors avant de grimper les marches pour aller dans la chambre de ma fille.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Where are you Lily ? We miss you... ( Evans Father & Son ) Dim 17 Nov - 20:33

Le jeune homme fait de grands yeux tout ronds lorsque son père dit que Katlina n’a pas changé de sexe et manque de s’étouffer avec son eau avant d’exploser de rire, la tête penchée dans l’évier. Décidemment son père est vraiment un malade. Mais un malade qui arrive au moins à détendre l’ambiance et cette maison en a bien besoin. La pauvre, on pourrait la confondre avec Verdun lorsque ses parents s’engueulent comme des chiffonniers. «  T’as failli me tuer, t’es au courant ? » demanda Nate en regardant son père après s’être essuyé la bouche, souriant en coin. Il adore le voir comme ça. Lorsque sa mère n’est pas dans les parages, Nathan est décontracté, il rigole, fait des blagues. C’est beaucoup plus plaisant à voir que lorsque ce dernier ne dit rien pour ne pas attirer une énième dispute avec sa femme. « Pareil, c’était une journée tranquille. » Pas besoin de lui expliquer qu’il s’était caillé les miches dehors dans le froid parce qu’il s’était pas assez habillé. Son père avait forcément mit le nez dehors alors il devait savoir qu’il faisait un froid de canard à Magnolia. Nathanaël haussa les épaules en fronçant légèrement les sourcils « Elle n’est pas dans sa chambre en tout cas, à moins que j’ai vraiment mal vu.. » Ou qu’elle soit cachée soit sous le lit, soit dans l’armoire. Quoi que c’était un peu impossible. Qu’est-ce qu’elle foutrait sous le lit ou planquée dans une armoire sérieusement ? Ils sont fous dans la famille mais faut pas abuser non plus, c’est pas comme s’ils essayaient de faire spider cochon toutes les trois minutes.

Nate ne comprit d’abord pas pourquoi son père semblait avait l’air aussi affolé mais bon, il ne chercha pas a discuter et chercha son téléphone dans sa poche « D’accord je l’appelle tout de suite » répondit-il seulement. Quelques secondes après, Nate mit le haut parleur afin de mieux entendre sa sœur bien que cela ne lui servit à rien puisqu’elle ne répondait pas. On tombait directement sur sa boîte vocale. Nathanaël décida alors de laisser un message, alors que son père était encore en haut en train de la chercher : « Oui Lily, c’est Nate. Euh, t’es surement sortie manger avec quelqu’un enfin bref.. Papa s’inquiète. Appelle moi dès que tu peux s’il te plait. Bisous » Puis il raccrocha. Le jeune homme sort de la cuisine et retrouve son père en bas de l’escalier « Elle était sur messagerie, ça ne sonnait même pas donc son téléphone doit être éteint » A force de courir partout, Nathan commençait à inquiéter Nate aussi. Faites que Lily appelle vite et dise qu’elle avait juste oublié de prévenir qu’elle sortait…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Where are you Lily ? We miss you... ( Evans Father & Son ) Mar 19 Nov - 0:56



" Le voyage est une suite de disparitions irréparables. "
Paul Nizan

Entendre Nate rire était le plus beau des cadeaux, j'en avait rien à faire d'être le prit au sérieux ou pas, jusqu'à en être ridicule, rien ne m faisais plus plaisir qu'écouter ce doux son remplit de bonheur atteindre mes oreilles. " Crotte de bique, j'ai manqué de te tuer ! " disais-je en rigolant, exagérant les gestes tel Chipeur le Renard de Dora l'Exploratrice faisant un " Ooooooh miiiiince ! ". Toujours riant de bon coeur, on prenait des nouvelles l'un l'autre, rien ne semblait avoir perturber la journée de mon fiston et ça c'était totalement cool. Les pizzas avançaient alors que l'ont s'interrogeait sur Lily... Apparemment, elle n'était pas là, mais pourtant il me semblait avoir vu son sac de cours... Je l'appelais donc avec un air inquiet, ce n'était pas normal, peut être qu'elle aimait souvent être seule et isolée dans sa chambre pour ne pas nous parler, mais elle n'y était pas... Toujours aucune réponse... Cela m'intriguait énormément, je décidais donc de monter les marches menant à l'étage pendant que Nate tentait de la joindre, mais en vain. " C'est vraiment bizarre Nate, elle est bien rentrée puisqu'il y a son sac dans l'entrée... Bon peut être qu'elle est ressortit et qu'elle va rentrée bientôt. " disais-je alors à Nathanaël tout en montant les marches pour m'assurer qu'elle n'était vraiment pas là. Je regardais dans les toilettes, rien. Salle de bain non plus. Lorsque je passais devant la chambre de la rousse, un élément sur le lit attira mon attention... Une photo trônait là, comme si on l'avait posée délicatement pour qu'on la trouve. En m'approchant, je pu identifier les deux personnes sur l'image et ce n'était autre que mes deux bébés. Je n'osais pas y toucher des fois qu'elle ne m'était pas destinée, connaissant bien ma fille pour m'en vouloir pour un oui ou un non. Il fallait que je fasse confiance à Lily, elle était grande et je ne pouvais pas la couver jusqu'à ses 30 ans non plus. Je retournais donc en direction des escaliers avant de les descendre à pas lent. Je voyais qu'avec mes bêtises, j'avais inquiété le fiston, du coup c'était de mon devoir de le rassurer. " Ouais, je pense qu'elle est sortit sans prévenir. C'est pas grave, on va l'attendre et lui mettre la fessée quand elle rentrera d'accord ? " lui disais-je en posant ma main sur son épaule et lui faisant un clin d'oeil complice. " Elle doit être chez les Hamilton, ou Heath, ou même encore Jay ! D'ailleurs, j'aimerai ton avis... Tu fais confiance à Jay ? Tu sais le voisin chanteur là ! ". J'avais en effet promis à Lily de faire des efforts pour l'accepter et essayer de le connaître avant de le juger, étant un de ses très bons amis. J'espérais au fond de moi que rien n'était arrivé à ma fille... Mais je ne devais pas montrer mon inquiétude...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Where are you Lily ? We miss you... ( Evans Father & Son ) Mar 19 Nov - 23:35


Voyant la réaction de son père, Nate fit d’abord de gros yeux avant d’exploser de rire à nouveau. Allez savoir ce qui était en train d’arriver au padré, mais ça faisait plaisir au jeune Evans de le voir ainsi, en train de rire et de s’amuser aussi. Il avait l’impression que ça faisait une éternité qu’ils n’avaient pas partagé ça ensemble. « Je sais maintenant de quel côté je tire ma folie, merci papa ! » ajouta celui-ci en souriant en coin. Nate fou ? Oui il l’était. Il avait souvent une image d’une personne assez responsable, en accord avec ses principes mais c’était bien simple ces gens disaient cela sans connaitre. Il suffisait de voir Nate avec ses amis les plus proches pour voir à quel point il pouvait avoir une case en moins par moment surtout lorsqu’il trainait avec Heath. Celui-ci l’encourageait a faire des choses qu’il n’aurait jamais osé faire seul et de ce fait, il se sentait bien et confiant. Heath donnait cet effet à tout le monde de toute manière : comme si tout d’un coup, vous étiez le roi du monde et que tout vous était permis. Ce n’était qu’une impression certes, mais une impression agréable à ressentir même le plus court des instants. « Je vais essayer de la rappeler » répondit Nate timidement, tapant à nouveau le numéro de sa sœur sur le clavier numérique de son téléphone. Cela ne servait probablement à rien. Si son téléphone était éteint cinq minutes avant, pourquoi ne le serait-il plus maintenant ? En effet, il l’était encore. Son père semblait avoir remarqué qu’il avait inquiété son fils cadet puisqu’il s’empressa de dire qu’elle était probablement sortie , en ajoutant qu’ils lui mettraient tous les deux la fessée lorsqu’elle rentrerait , ce qui fit sourire Nate une nouvelle fois « Toi et tes grandes idées de manitou » Il sentit la main de son père se poser sur son épaule pendant qu’il lui demandait ce que le jeune homme pensait de Jay Black. Que dire sur Jay ? Il est indescriptible ou presque. Nate haussa les épaules, se rappelant péniblement de l’incident avec Jay et Heather qu’il avait d’ailleurs sortie de la panade et répondit calmement : « Les gens se font de mauvaises idées sur lui, ils le jugent sans le connaitre. Je n’ai pas la prétention de dire que je le connais par cœur et tout ça, mais c’est un gars cool. » Il le pensait après tout, mais peut-être que Nathan interpréterait les choses différemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Where are you Lily ? We miss you... ( Evans Father & Son ) Jeu 21 Nov - 16:23



" Le voyage est une suite de disparitions irréparables. "
Paul Nizan

Le début de la soirée commençait bien, la cuisine remplit des rires du père et du fils. Nate semblait avoir comprit que son père était un rigolo qui ne cherchait qu'à faire rire son entourage, surtout quand il dit qu'il tenait sa folie de Nathan. C'est sûr que Kat... La folie, c'est plus son côté maniaque qui pourrait déteindre sur eux, ce que je ne souhaitais en aucun cas. Après la séquence humour, l'inquiétude avait plombait l'ambiance à la maison. La recherche de Lily commençait à nous inquiéter pas mal alors que je jetais un oeil un peu partout et que Nate appelait sa soeur. Aucune réponse. Tout cela me préoccupait et j'étais dubitatif sur la raison de l'absence de la rouquine, même si je lui faisais confiance et que cela m'étonnait beaucoup qu'elle ne m'ait rien dit. Sauf que plus je m'inquiétais, et plus Nate en faisait de même... J'en eu la confirmation lorsqu'il reprit son téléphone pour appeler une seconde fois l'adolescente, qui ne répondit pas à nouveau. Dans un élan de responsabilité et en tant que parent, je m'avançais vers mon fiston et essayais de le faire rire afin de le rassurer. Mission réussie ! " Moi manitou ? Oh non, je suis qu'un simple clown ! " répondais-je en riant à sa remarque. Les manitous étaient des charlatants, pas moi ! C'est alors que je commençais à faire des suppositions sur le lieu où pouvait être Lily, finissant par parler de Jay. J'enfournais les pizzas tandis qu'il m'expliquait son point de vue sur le jeune homme, pointe de vue assez positif apparemment. Je ne savais pas pourquoi je n'arrivais pas à faire confiance au chanteur, sûrement car j'en avais entendu parler en mal ou quoi... " Si tu le dis... Moi j'en ai entendu pas entendu que en bien malheureusement, c'est pour ça que je te demande. Comme... " Commençais-je avant de marquant un petit blanc comme un étouffement. J'hésitais un peu de parler de choses que j'ai pu dire à Lily il y avait quelques semaines, même si je ne voyais pas pourquoi je ne lui dirait pas... " Enfin... En fait j'ai promis à Lily d'essayer de le connaître avant de le juger, étant donner que c'est un très bon ami à elle... Mais si tu me dis qu'il est réglo, ça me va ! " continuais-je en levant comme si j'étais un innocent ou que je lâchais l'affaire. Mais une question me trottait dans le tête... Et si... " Mais, dis moi... Jay et Lily ne sont quand même pas... Enfin tu vois ! " demandais-je à Nate avec de gros yeux, surprit autant de ma pensée que de la possibilité qu'ils soient vraiment ensemble. J'espérais que non, mais du coup tout semblait plus logique, le pourquoi tu comment qu'elle voulait que je le reconsidère !!! Non non, trop de réflexion ! CERVEAU EN ERUPTION !!! J'attendais impatiemment la réponse de Nate, jetant un coup d'oeil par la fenêtre pour surveiller l'arrivée sûrement imminente de la rousse qui tomberait vraiment au mauvais moment si elle débarquait maintenant...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Where are you Lily ? We miss you... ( Evans Father & Son ) Jeu 21 Nov - 19:18


Nate haussa doucement les épaules après sa réponse, en grimaçant et lui répondit : « Mouais.. Enfin un clown est censé être maquillé , avoir un nez rouge et des cheveux bouclés oranges et verts. » Nathanaël s’approcha de son père et toucha à ses cheveux avant d’ajouter « Ca t’irait bien des cheveux longs et bouclés et comme ça je pourrais t‘appeler Natalie. » dit-il avant de rire à nouveau, reculant d’un pas. Appeler son père Natalie ou devoir le faire, ça doit être sacrément traumatisant pour n’importe qui.. Le pire ce serait de devoir l’appeler Natalie et de le voir porter des robes et se maquiller. Là, tu t’en remets jamais, psy ou pas. Rien que d’imaginer son père avec une perruque le faisait littéralement se taper une barre. Ca ne lui irait vraiment mais alors vraiment pas du tout. Et puis, il était bien comme ça son petit papounet au final. Les cheveux gris le guettaient peut-être, mais il gardait un certain charme qui opérait toujours sur les femmes, comme depuis toujours. Nathanaël savait que ça avait souvent créer des tensions et des engueulades d’ailleurs dans le couple que formaient ses parents et d’un côté, ça le désolait. « C’est vrai qu’il y a beaucoup de rumeurs sur lui mais la plupart sont fausse » Enfin en tout cas, il le pensait. De toute façon Nate est intègre, il croit souvent que ce qu’il ne voit alors ça réglait assez vite les choses. Heureusement aussi que Nate savait garder sa langue parce que sinon nul doute à avoir que le père de famille, aurait interdit à Lily que Jay et elle se revoient. C’est vrai que la première fois qu’il avait vraiment rencontré Jay, c’était lorsque Nate l’avait empêché d’égorger vive Annie McCormick. Un souvenir qu’il ne pourrait jamais oublier et Annie surement encore moins que lui. Tout d’un coup, Nathan lui demanda si Lily et Jay étaient ensembles. Nate prit alors un air affligé et lança au tac au tac : « Papa ! Non ! » Pourquoi semblait-il aussi surpris ? Oui bon d’accord à ses yeux c’était impossible mais il y avait toujours un pourcent de chance. « Enfin je pense pas. » ajouta-t-il et voyant l’air de son père, il se reprit très vite « Non mais non c’est impossible, elle m’en aurait parlé. Ne t’en fais pas »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Where are you Lily ? We miss you... ( Evans Father & Son ) Ven 22 Nov - 15:49



" Le voyage est une suite de disparitions irréparables. "
Paul Nizan

Les impressions de déjà vu étaient toujours troublantes, mais ça l'était encore plus lorsque que la chair de notre chair, le sang de mon sang, Nate, me rappelait quand j'étais jeune. Enfin, je n'avais pas perdu cet esprit blagueur, répondant du tac au tac dés que j'entendais quelque chose de drôle. Ce n'était pas pour rien que nos prénoms se ressemblaient, c'est qu'au fond, même si il était plus beau, plus sportif et plus intelligent que moi, c'était une partie de moi qui était ancrée en lui. Mon fils, ma bataille chantait Daniel Balavanoine, ça c'est sûr que j'en étais fier, surtout quand il me faisait rire. Je riais de bon coeur avec lui, m'imaginant en effet en femme. Tellement... Poilant ! Faudrait que je lui fasse la blague un jour, me travestir lui faisant croire à une comeback ! Peut être pour son anniversaire, qui sait... Mouahahaha ! " En effet, je serai tellement sexy ! Avec des petits strings et des talons hauts ! Ah ouais mais non... Si je sais pas me maquiller et si je demande à Lily, je risque de finir en vrai clown... Je trouverai un moyen tant pis ! " lui répondais-je tout en riant. Répondant à son touchage de cheveu, je fis de même avant de sortir à mon tour ma blague. " Et toi, tu ferais un beau Thor brun, même si je te préfère en Mireille Mathieu ! " riais-je un peu avant de reprendre rapidement " Par contre, ça fait un peu gay de se toucher les cheveux non ? ". J'éclatais de rire devant ma stupidité, reprenant mon souffle dans une petite toux de vieux.

Après ce petit moment de divagation, je revenais un peu au sujet principal, ma fille. Mes pensées étaient peut être bizarres ou pas, mais j'avais penser une micro-seconde que Lily aurait pu être avec... Jay... J'étais juste choqué de cette possibilité, interrogeant rapidement Nate qui démentit ce que j'avançais rapidement, me soulageant. Ok j'étais prêt à accepter qu'il n'était peut être pas un si mauvais bougre, mais passer de " Petit con " à " Petit ami ", c'était trop pour moi. Je soufflais de soulagement, mettant ma main sur mon pauvre petit coeur de quadragénaire. " Ouf, tu me soulages. La transition aurait été trop vite pour moi ! J'aurai une putain de crise cardiaque ahah ! " disais-je à Nate en riant nerveusement. Faut pas que je me fasse des frayeurs comme ça ! D'un mouvement e de tête, je jetais un oeil aux pizzas qui semblaient prêtent. " Ah, ça va être bon ! Tu peux allumer la télé fiston ? Y a un match de foot ce soir, je m'occupe des pizzas ! ". Je prenais les maniques dans les mains, avant d'ouvrir le four brûlant. Cette chaleur me fit sourire, et dire que Lily était peut être dehors à se les caillés... Mais non, je m'en faisais pour rien, elle était sûrement au chaud chez quelqu'un pour dîner !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Where are you Lily ? We miss you... ( Evans Father & Son ) Dim 24 Nov - 18:38


Pourquoi la situation devenait-elle de plus en plus bizarre? D’habitude tellement éloigné de son père dans le genre  ‘on se comprendra jamais’ , les voila qui se tripotaient les cheveux en se narguant de bêtises plus grosses les unes que les autres. C’était inhabituel mais assez plaisant dans le fond. Nate n’était pas souvent d’aussi bonne humeur aussi ces derniers temps alors il fallait en profiter aussi. Et puis son père commença à parler de strings, de talons hauts. Là c’était sur, ils venaient d’atteindre une huitième dimension : ce n’était pas eux, ils n’étaient pas dans leurs états normaux,.. D’abord un peu choqué, Nathanaël explosa littéralement de rire une nouvelle fois. « Et la robe alors ? » Si les flics débarquaient chez eux, à coup sur ils passeraient pour des drogués ou des gens complètement pétés par l’alcool. En même temps, pourquoi est-ce que les flics pourraient bien débarquer chez eux ? " Et toi, tu ferais un beau Thor brun, même si je te préfère en Mireille Mathieu ! " plus les secondes plus défilaient et plus ils partaient dans un délire qu’eux seuls à ce stade pourraient vraiment comprendre. Nate prit alors un air vexé et boudeur alors qu’il n’en était rien en réalité : « Mireille Mathieu ? Ben merci, ça fait plaisir ! » Puis le jeune Evans hocha la tête en ajoutant à son tour « Pas qu’un peu » Non seulement ils faisaient gay, mais en plus ils faisaient inceste par la même occasion. Super, bonne nouvelle !

Son père faisait vraiment jeune quand il était comme ça, qu’il prenait le temps de rire, de faire des blagues. Et en même temps ça faisait très bizarre de le voir en papa poule avec sa fille concernant Jay Black. Nate n’avait tout simplement pas trop l’habitude de le voir ainsi mais il se disait qu’avec le temps, peut-être, cela pourrait changer. Encore fallait-il que Nathan le veuille bien pour ça. « Je te préviens je te ferais pas de bouche à bouche » lança-t-il de manière sadique. Il s’imaginait , voyant son père faire une crise cardiaque devant ses yeux pendant que lui courait dehors chercher quelqu’un pour le réanimer et l’aider au mieux. Ce serait à la fois comique et à la fois pas du tout. Vraiment, vraiment pas du tout. Nathan n’était peut-être pas un père exemplaire mais il restait le sien, le seul, l’unique. Il ne voulait donc le perdre pour rien au monde et encore moins aussi jeune. Nate hocha la tête et demanda en se dirigeant vers le salon « Qui contre qui ? » histoire de trouver plus facilement la chaîne. Nathanaël aimait beaucoup le sport mais son préféré était de loin le foot. Ensuite venait le baseball qu’il n’avait eut l’occasion de jouer que quelques rares fois puis le basket. Le jeune homme prit la télécommande et alluma la télé zappant pour trouver la chaîne et lorsqu’il pensa avoir trouvé puisque c’était un match avec l’une des équipe favorite de son père, il augmenta légèrement le son.  « Ca va commencer ! » dit-il assez fort pour qu’on son père l’entende depuis la cuisine.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Where are you Lily ? We miss you... ( Evans Father & Son ) Lun 25 Nov - 11:51



" Le voyage est une suite de disparitions irréparables. "
Paul Nizan

Une complicité oubliée faisait à nouveau surface entre nous. Cela faisait longtemps que je n'avais pas ressentis ce sentiment de compréhension avec Nate. Avais-je mûris en parlant avec Lily ? M'avait-elle permit de m'ouvrir les eux sur leur monde d'adolescents ? Je n'en savais rien et je m'en foutais un peu. Ce qui comptais le plus pour moi, c'était de voir mes enfants heureux et les voir sourire. Leur sourire, la perle des perles, la pierre précieuse au milieu du charbon, bref, la plus belle chose au monde. On se taquinait sur nos idées de travestis, nous faisant mourir de rire réciproquement. Ça c'était une preuve d'amour, la joie. Mon rire me prenait tellement que j'arrivais même plus à le relancer lorsque qu'il me remerciait pour le Mireille Mathieu ! Bah quoi ? Si il savait que je m'étais déguisé en elle pour une soirée costumée inversée ! Je retrouvais une certaine jeunesse, même quand je faillis avoir une crise cardiaque lorsque j'imaginais Lily sortir avec son ami Jay. Malgré toutes attentes, j'étais loin d'imaginer que Nate me reprenne sur ce sujet en lançant une nouvelle pique, ce qui me surprit et me fit sourire. " Quoi ?! Tu ne sauverais pas ton père au péril de ta bouche ?! Quelle honte ! " râlais-je faussement avant de croiser les bras en boudant. " OK je suis moins sexy que les filles que tu connais, mais quand même ! " continuais-je avant de rire à nouveau. Devenais-je fou hystérique ? Peut être... Les pizzas semblaient prêtes, je m'approchais donc du four tout en donnant les consignes de la soirée à mon fiston. Je sortais rapidement la nourriture, les posant dans deux assiettes. " C'est Chicago-New-York ce soir ! " répondais-je au jeune homme avant de reposer les maniques dans un coin de la cuisine. Je sortais quelques couverts, les calant entre mes doigts avant de poser les assiettes sur mon bras tel un serveur. Dans un élan de rapidité, j'avançais vers la porte de la cuisine, mais j'oubliais quelque chose... LA BIERE !!! Me retournant, j'allais jusqu'au frigo, prenant à bout de doigts deux bouteilles du saint nectar et je repris ma course vers le salon alors que j'entendais Nate dire que le match allait commencer. Heureusement, je débarquais dans la pièce à vivre au bon moment, déposant sur la petite table les éléments en équilibre sur mes membres supérieurs. Une fois fais, je m'affalais dans canapé en soupirant fortement, tout était parfait, match, Nate, bouffe, boisson. NIQUEL ! " Fiou, juste à temps ! Bon bin, tant pis pour Lily, nous on va se faire notre soirée entre homme ! " Disais-je en décapsulant ma bouteille de bière et la tendant pour trinquer avec mon fils. " A Dionysos, Dieu de l'alcool ! " riais-je avant de boire une longue gorgée. Le liquide passait si bien dans ma gorge, faut dire qu'une bière, ce n'était pas ce que je buvais d'habitude... J'étais abonné à largement plus fort... Mais bon, cette bière était spéciale et je la savourais à fond. Le match commençait enfin alors que je m'avançais un peu pour me couper une première part de pizza. Je mordais dedans avec engouement, savourant le fruit de mon travail. Elle était comme je les aimais, pas trop cuite avec une pâte bien moelleuse, parfaite quoi ! A la télé, les joueurs jouaient du ballon dans un rythme fluide, dominée par une des équipes. Un attaquant reçu la balle et tira au but un boulet de canon ! Je sautais sur place en croyant qu'elle était dedans, mais finalement, frôla le poteau. " Woh ! C'était pas loin ! " criais-je alors, retournant à ma pizza. Le caméraman détourna son attention du ballon pour se poser sur une jeune femme dans les tribunes, les commentateurs indiquant que c'était la copine du joueur qui venait de tirer. Du coin de l'oeil, je regardais Nate en pensant que je ne l'avais pas vu souvent avec une fille. A son âge, je les accumulais, et avec son joli minois, il ne pouvait pas rendre indifférent la gente féminine ! Il m'intriguais et du coup, posais une question qui raisonna comme une bombe dans ma bouche. " Sinon... Comment ça va toi niveau copine ? T'en avais pas une pendant un temps ? Tu sais, une brune, svelte et très mignonne ?! Je me souviens plus de son prénom... " lui souriais-je en montrant que je cherchais tant bien que mal dans mes souvenirs. Je m'en souvenais vraiment plus en fait, c'était chiant quand même... " Enfin, tu devrais trouver une petite amie ! Je veux une belle-fille moi ! " continuais-je. Je savais que je l'embêtais avec ce sujet et ça me faisait rire, du coup si je pouvais avoir des infos croustillante, cela serait parfait ! Mais alors que j'attendais sa réponse, mon téléphone sonna dans ma poche. D'un geste de la main, je le sortais de ma poche en soufflant avant de voir que c'était Nolan qui m'appelait. " Tiens, Hamilton ! C'est peut être ta soeur ! Je reviens ! " annonçais-je à Nate avant de me lever et de partir dans la cuisine afin d'être au calme, le volume de la télé étant un peu fort... Cet appel tombait au mauvais moment, mais je m'en fichais car Nolan avait tout les droits avec moi. Même si là, ce n'était pas de bonnes nouvelles...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Where are you Lily ? We miss you... ( Evans Father & Son ) Mer 27 Nov - 23:19


Nathanaël n’en pouvait littéralement plus, son ventre souffrait de faire des abdos aussi intensivement sans que cela ne s’arrête. Il ne savait pas lui-même pourquoi il était tellement euphorique ce soir et comment cela se faisait aussi que c’était devenu avec son père, en l’espace de quelques minutes, comme s’ils avaient toujours été comme deux doigts d’une même main, à rigoler, s’mater un match de foot entre mecs et tout ça. Nate sourit en voyant son père choqué parce qu’il disait qu’il ne lui ferait pas du bouche à bouche et lui mis un petit coup de coude dans le ventre en haussant les sourcils genre  ‘héhé’ avant d’ajouter « Mais  j’appellerai Nolan , t’inquiète pas ! » Son père et le père de famille Hamilton étaient comme cul et chemise, lorsqu’ils étaient ensembles c’était presque impossible de leur parler tellement ils étaient à fond dans leurs délires bizarres. C’était d’ailleurs plutôt ahurissant à voir. Et traumatisant aussi. « Tu manques un peu de poitrine à mon gout, je suis désolé. » ajouta Nate hilare. Chicago - New-York. Pas de doute, ça allait être un match vif. Ces deux équipes sont à peu près au même niveau d’un point de vue tactique ce qui fait qu’à chaque fois qu’elles s’étaient rencontrées, dans les souvenirs de Nate en tout cas, le match tenait en haleine les spectateurs du début à la fin. Nathanaël poussa les objets qui étaient sur la table afin que son père puisse déposer tous ce qu’il avait sur les bras puis prit la bouteille de bière qu’il lui tendait, trinquant avec lui. « A Dionysos » répéta le jeune homme en rigolant une nouvelle fois, prenant ensuite une première gorgée. Il n’est pas très fan de bière, enfin disons que ce n’est pas son truc préféré. Depuis qu’il avait commencé à traîner avec Heathcliff, il s’était habitué aux choses beaucoup plus fortes du genre Whisky , Vodka etc.; du coup les trucs moins forts lui semblaient un peu amers par moment mais il s’y faisait parfaitement. Tout en commençant à regarder le match, le jeune Evans posa sa bouteille et prit une part de pizza, les yeux rivés sur la télévision pour ne rien louper. Il bougea un peu sur le canapé, s’arrêtant de manger lorsque l’équipe qu’ils supportaient manqua de marquer, manqua oui puisqu’il y eut poteau. C’était ça le plus amusant dans le sport : être si prêt du but mais ne jamais savoir si on va réussir ou non. Il continua alors de manger lorsqu’il entendit son père lui demander comment ça se passait niveau fille, en lui parlant d’une en particulier qui était probablement Scarlett vu la description.  Nate ne savait pas trop quoi répondre, il n’y avait rien d’intéressant à dire et il ne voulait pas non plus s’étendre sur le sujet. « Ca se passe.. Scarlett ? On sortait pas ensemble on était juste.. Bons amis » Lâcha-t-il avec difficulté. Scarlett et lui bons amis, la grosse blague. Il n’allait pas non plus raconter à son père comment elle avait hésité entre lui et Elias et qu’elle avait choisi Elias, c’était bien assez douloureux comme ça de s’en souvenir. Ca datait vraiment pas mal, du coup il avait eu le temps de réfléchir et tout ça et plus le temps avançait moins il essayait d’y penser. La plupart du temps ça marchait même plutôt bien en fait. La plupart du temps.. « Une belle fille ? Et pourquoi pas des petits enfants au passage ? » Une belle fille, c’était beaucoup trop tôt pour y penser et inconcevable aussi. Faudrait déjà qu’il se trouve quelqu’un avant de seulement s’imaginer avoir la corde au cou comme on dit. Le portable de son père sonna, il lui dit que c’était Nolan et que c’était peut-être au sujet de sa sœur, Nate acquiesça donc puis prit une nouvelle part de pizza. Les attaquants s’approchent du but… petit pont… il tire et : « GOOOOOOOOAL ! » cria Nathanaël en se levant d’un bon, les bras levés en direction du plafond. C’était un joli but en plus, un vrai travail d’équipe, une transversale, un tire, un but. Lorsque son père revint dans la pièce, Nate s’apprêtait à lui dire, un grand sourire aux lèvres, mais celui-ci semblait bien moins d’humeur à rire qu’avant. Nathanaël baissa les bras, perdant peu à peu son sourire et demanda : « Qu’est-ce qui se passe ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Where are you Lily ? We miss you... ( Evans Father & Son ) Lun 2 Déc - 12:57



" Le voyage est une suite de disparitions irréparables. "
Paul Nizan

L'ambiance à la maison sans les filles étaient vraiment géniale, la relation père/fils que l'ont avait depuis quelques temps développée a été complètement balayée par notre humour si... Etrange. Sûrement que si quelqu'un nous entendait, on nous aurait pris pour des fous bizarres qui parlaient de travestis et autres échanges gays tout en riant comme des baleines. Mais cela me faisait du bien, tout était parfait ! Suite à notre petit échange dans la cuisine, nous nous installions donc devant le match, accompagnés de pizzas et de bières. La belle vie n'est-ce pas ? C'est ainsi que la soirée la plus fabuleuse commença, continuant devant la télé où des petits bonhommes courraient après une balle tandis que nous, avachis dans notre canapé, les regardions se débattre tel Dieu devant des fourmis humaines. C'est alors que je repensais à ma peur bleu que j'avais eu en pensant à Jay et Lily, interrogeant Nate sur ses relations amoureuses. Non pas que je doutais de son physiquement parfaitement charismatique et badass, mais c'est que je m'inquiétais de n'avoir encore vu aucune petite amie venir à la maison. Y avait bien la petite Scarlett qui était souvent là avant, comme il me le rappela, mais ils semblaient n'être que de bons amis. Dommage... " Que de bons amis ? C'est dommage, je l'aimais bien cette petite, jolie, intelligente et drôle. Parfaite pour un Evans ! Je suis trop vieux, donc c'est à toi que reviendrait le privilège ! M'enfin si tu dis qu'il n'y a rien... " lui disais-je en levant les bras innocemment comme pour dire que je n'avais rien dis. C'est alors que je continuais en exprimant ma joie future d'avoir une belle-fille, ce qui semblait faire rire Nate. " Bah quoi ? Evidemment que je veux des petits enfants ! Qu'est ce qu'il y a Nate, me dis pas que... Tu es gay ! " continuais-je alors en écartant les yeux en exagérant une fausse surprise. Je savais très bien qu'il ne l'était pas, et même si il l'était... Je m'en foutais, tant qu'il vit heureux, tout me va ! Je sentis mon téléphone sonné dans ma poche, ce qui me fit m'isoler dans la cuisine afin de répondre à Nolan.

Discussion téléphonique avec Nolan : http://dirty-secret.forumsactifs.com/t5457-this-is-an-sos-nathan-nolan

Mon cerveau entrait en éruption. Non pas que j'avais une idée de malade non non ! Mais j'étais partagé entre l'énervement, l'inquiétude et le désespoir. Ma colère se dirigeait vers ma personne, car je n'avais pas réussi à faire ce qu'il fallait pour empêcher ma fille de partir loin de la maison... L'inquiétude car je n'avais plus aucune nouvelle de Lily depuis plus de 12h... Le désespoir car je ne savais pas quoi faire... Rapidement, je regardais dans mon répertoire voir si j'avais le numéro d'Heathcliff afin de l'appeler, peut être aurait-il des informations à me fournir... Sauf qu'il n'y avait aucune trace de lui dans l'appareil... J'entendais Nate hurler au but... Comment réagirait-il ? Je ne savais pas et j'avais peur d'anticiper... Mon visage se renfrogna, hargneux, avant que je déboule à pas lent dans le salon, coupant nette la joie de mon fils. Mon regard se changea rapidement en un regard compatissant et tendre tandis qu'il me demandait ce qu'il se passait. En fait mes yeux étaient plus désolés qu'autre chose... En silence, je m'approchais de la fenêtre, que j'ouvrais doucement. Je pris un peu d'élan, mon portable dans la main, avant de la lancer dans le jardin. Je lâchais un petit gémissement de rage pour enfin me retourner vers Nate et m'asseoir à côté de lui... Je n'osais plus le regarder, j'entretenais un duel de regard avec mes pieds maintenant... " Ecoute Nate... Je... Lily... Elle est partit... Et... C'est de ma faute... " disais-je alors, hésitant... J'avais encore du mal à admettre qu'elle était vraiment partit avec Aaron moi-même, alors comment expliquer tout ça à Nate ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Where are you Lily ? We miss you... ( Evans Father & Son ) Lun 2 Déc - 20:25

Nathanaël fit un peu la moue, ça faisait vraiment bizarre de voir son père parler de Scarlett en la décrivant de la sorte et surtout dire qu’il était trop vieux et que de ce fait, l’honneur revenait à Nate même si cela le fit rire. Son père ne changerait définitivement jamais. Combien de fois sa mère avait ‘plaisanté’ en disant que son père était un vrai tombeur, et encore plus lorsqu’ils s’étaient rencontrés ? C’était pourtant une jolie histoire, à voir comment elle avait continuée on ne pouvait pas vraiment dire autant. La famille se déchirait littéralement mais c’était surtout entre les deux femmes de la famille que cela partait complètement en vrille. Nate lui, de son côté pacifiste, préférait ne pas se mêler aux affaires et aux désaccords qui les liaient les uns aux autres en ne prenant partie pour personne et essayant de régler les choses au mieux. Ca devenait de plus en plus difficile d’ailleurs avec le temps parce que Lily se renfermait sur elle , quant à Katlina : elle faisant semblant d’aller bien alors qu’elle était au bord de l’explosion. Nathanaël était souvent mal de voir les gens de sa famille se déchirer et souffrir en silence. Sa mère l’énervait certes parfois mais ça n’empêchait en rien qu’il l’aimait et qu’il ne voulait pas la voir triste tout comme Lily ou même Nathan. Enfin, Nathan… L’avait-il déjà vu triste en réalité ? En tout cas si cela était arrivé il ne s’en souvenait pas. Il se rappelait avoir vu son père énervé par les bêtises que Lily et lui pouvaient faire plus jeunes, énervé contre Katlina lors d’une énième dispute. Il se souvenait même une fois avoir espionné ses parents lorsqu’il avait à peu près dix ans : son père et sa mère se criaient dessus et tout d’un coup Nathan a enfilé sa veste et a dit à sa femme de ne pas l’attendre pour le dîner. Nate est resté sans bouger dans l’escalier alors qu’il voyait la porte d’entrée claquer derrière les pas de son père, la voiture démarrer en trombe puis plus rien. Lorsque sa mère avait remarqué la présence du jeune homme, elle lui avait sourit comme si de rien n’était et lui avait proposé de l’aider à faire une tarte aux pommes. Aussi loin qu’il s’en souvienne, c’était toujours ce genre d’ambiance qui avait bercée la maison Evans : des disputes, des faux semblants. En grandissant Nathanaël si était juste assez habitué au point de ne plus trop y faire attention. C’était aussi ça qui l’avait autant rapproché de sa sœur et qui faisait que leur relation à l’heure d’aujourd’hui était plus forte que jamais. « Moi aussi je l’aimais bien » répondit le jeune homme avant de rire pour détendre l’atmosphère à nouveau. " Bah quoi ? Evidemment que je veux des petits enfants ! Qu'est ce qu'il y a Nate, me dis pas que... Tu es gay ! " le regard de Nate marqua sa surprise avant qu’il n’explose de rire. Oui bon d’accord, il ne lui avait jamais présenté une copine mais fallait pas non plus aller à de telles extrémités.. « Papa si dans une autre vie tu as un fils gay, ne lui demande pas comme ça ! C’est pas mon cas » lâcha-t-il en souriant. Son père et la subtilité ça faisait environ un milliard et c’était souvent le plus drôle chez lui;

Quelques minutes étaient passées quand Nathan revint dans la pièce l’air grave et loin de rigoler.. Le jeune homme lui demanda donc de suite ce qu’il se passait lorsqu’il vit son père aller à la fenêtre, l’ouvrir et y balancer son téléphone portable. Décidemment, un truc grave venait de se passer. Nate commença à s’imaginer le pire : Lily aurait-elle eut un accident ? Est-elle à l’hôpital ou pire encore .. ? Il n’avait pas envie de s’imaginer une telle chose mais devant la colère de son père difficile de faire le contraire. Le jeune homme attrapa la télécommande et éteint la télévision avant de s’asseoir sur le canapé, suivi de son père. Ce dernier ne le regardait pas, ce qui était encore pire " Ecoute Nate... Je... Lily... Elle est partit... Et... C'est de ma faute... " Les sourcils de Nate se froncèrent, de quoi parlait-il ? « Comment ça ‘elle est partie’ ? Elle est partie où ? » Il ne comprenait pas bien ou peut-être bien qu’il ne voulait pas comprendre..


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Where are you Lily ? We miss you... ( Evans Father & Son ) Mer 4 Déc - 10:35



" Le voyage est une suite de disparitions irréparables. "
Paul Nizan

Comment passé du rire au sérieux en quelques minutes ? Facile, recevoir l'annonce que quelqu'un cher à son coeur est partit dans un endroit un inconnu pour une durée indéterminée, sans qu'elle laisse d'indice ni de message... Je ne savais plus quoi faire, où chercher, seulement espérer qu'elle aille bien et que Aaron aussi. L'Hamilton n'était peut être pas mon fils, mais je m'inquiétais autant, nous se considérant comme tonton/neveu. C'est suite à l'appel de Nolan que j'entrais donc dans le salon, prêt à tout casser. Heureusement, voir malheureusement, le regard de Nate m'empêchait d'exploser de colère. Je mettais toujours promis d'éviter toute vision de colère devant mes enfants, même si je ne l'avais pas toujours réussi... Faut dire, vu comment on criait avec Katlina, forcément ils nous avaient sûrement déjà entendu nous disputer... Suite à mon entrée déterminée, je m'occupais de mon portable comme aux JO en l'envoyant valser d'un mouvement de bras dans une pulsion de colère. Il ne servait plus à rien, connaissant Lily, elle ne serait pas prête de m'appeler... Du moins pas ce soir... C'est donc avec un air lourd, triste et remplit de regret que je vain m'asseoir à côté de Nate, contrôlant mes moindres pulsions... J'avais peur de sa réaction alors que je lui annonçait la mauvaise nouvelle... Evidemment, il semblait perdu, sûrement qu'il pensait que je blaguais, mais c'était loin d'être le cas... " Tu vois... Nolan vient de m'appeler et... Et bien Heather a eu un message d'Aaron qui disait... ". Je m'étranglais en avalant ma salive bruyamment, la pression montait en moi... " Que lui et Lily partait quelques temps... Je ne sais où... " disais-je calmement en serrant les points et regardant maintenant la réaction de mon fiston. Je suis sûr qu'à ce moment là, il allait être inquiet, autant que moi, autant que Katlina quand je lui aurait parler de ça... Ce serait compréhensible et normal... Attendant sa réaction calmement, je pris ma bière et la bu cul-sec.. C'était pas assez fort comme alcool il me fallait autre chose... C'est ainsi que je levais en m'approchant du placard à alcool, sortant deux verres et les remplissant de whisky. Oui, Nate en aurait sûrement besoin même si je ne l'ai jamais vu en boire auparavant... Une fois servit, je m'approchais de lui en lui tendant le verre... Quelle accalmie que cette disparition...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Where are you Lily ? We miss you... ( Evans Father & Son ) Sam 7 Déc - 1:29


Nathanaël entendait parfaitement ce que lui disait son père mais c’était comme si ça entrait par une oreille et que ça sortait complètement par l’autre. C’était juste impossible à ses yeux. Lily ne serait pas partie ou du moins, pas sans lui dire ou sans lui écrire un mot pour lui expliquer mais elle ne serait pas partie sans rien dire à personne comme une voleuse.. « Non tu te trompes. Lily est chez une amie, elle va rentrer, tu verras. » Lâcha-t-il avec conviction ne comprenant pas pourquoi son père lui disait ça ou plutôt, ne voulant pas comprendre. Complètement à côté de la plaque il sourit même avant d’ajouter « Elle serait pas partie comme ça, sans prévenir. Elle me l’aurait dit. » Il se leva alors du canapé déglutissant avec difficulté en pensant que ça pouvait être la vérité.. Non,.. non ! Lily ne serait pas partie sans le lui dire. Ils ne se disait certes pas tout mais ça c’était trop énorme pour qu’elle le cache. « Viens, on va dans sa chambre tu verras qu’il manquera aucune de ses affaires ! » Dit Nate plus sévèrement , en fronçant les sourcils. Il était presque en colère que son père dise ça ou plutôt, que ce soit vrai mais qu’il ne veuille pas voir les choses en face. Lily avait toujours rêvé de quitter Magnolia même si ce n’était que pour un petit laps de temps alors en réalité, c’était tout à fait plausible qu’elle ait décidé de sauter le pas. Le jeune homme n’attendit pas la réponse de son père et accourra dans la chambre de sa sœur ouvrant alors les tiroirs de sa commode ainsi que la grande armoire qui trônait contre le mûr. Il regarda un peu autour de lui, fouillant la chambre des yeux lorsque son regard fut attiré par quelque chose. Une photo était posée sur le lit, comme si on l’avait posée là pour qu’elle soit trouvée. En s’approchant Nate remarqua que c’était une photo de Lily et lui. Ce n’était pas bon signe.. Mais il ne perdait pas espoir. Quelque chose lui fit cependant garder une lueur d'optimisme : son ordinateur était toujours là. Elle ne serait pas partie sans. A moins que.. En fait Nate n'en savait rien, il était perdu. Il connaissait assez sa sœur pour savoir qu’il y avait des vêtements dont elle ne se séparait jamais en vacances , soit parce que s’étaient ses préférés soit parce qu’ils avaient une valeur sentimentale et c‘est pourquoi il s‘était permis de regarder dans son armoire. Il manquait plusieurs affaires, ainsi qu’un sac de transport. Son cœur se serra tout comme ses dents. Elle n’avait pas pu faire ça, c’était impossible. Il se rendit donc à la salle de bain et remarqua alors qu’il manquait des affaires à Lily dont sa brosse à dents. Ses yeux fixèrent alors le verre vide dans lequel habituellement trônait la brosse de sa sœur. Il ne savait pas quoi dire, pas quoi faire. Il avait l’impression qu’il avait perdu sa sœur, qu’il n’avait pas assez profité de sa présence, qu’il n’avait pas vu de signes avant-coureurs et s’en voulait. Lorsqu’il se tourna pour sortir il vit son père dans le cadre de la porte. Ce dernier avec un regard qui disait  ‘je suis désolé que ce soit vrai’. Nate se contenta de baisser la tête et de fixer le sol. Que dire après ça ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Where are you Lily ? We miss you... ( Evans Father & Son ) Lun 16 Déc - 16:39



" Le voyage est une suite de disparitions irréparables. "
Paul Nizan

Comme je m'y attendais, Nate ne croyait un traître mot de ce que je lui annonçais. Malheureusement, je voyais mal Nolan me mentir et encore moi Heather mentir à son père. Je regardais le pauvre frère désespéré qui essayait de se rassurer en niant tout en bloc, mais en vain car même si il faisait des hypothèses sur la non-présence de Lily ce soir, une fois la nuit passée, il se rendra compte que rien ne serait vrai... Je gardais le silence, dépité par la nouvelle et désolé, le voyant s'agité alors que je m'approchais de lui avec un verre de Whisky. Contre toute attente, Nate se leva et ne fit pas du tout attention à ce que je lui tendais, manquant presque de le renversé. Inquiet, je le suivais, toujours le verres à la main, sachant pertinemment qu'il ne trouverait rien de rassurant en haut... Mon pas lent et lassé ne suivit pas la cadence de Nate qui se rua dans les escaliers. Je prenais mon temps, certains de l'évidence... Lily était réellement partit... De nombreux souvenirs de ma fille me revinrent à l'esprit. Des pensées heureuses où on s'amusait comme des petits fous lorsqu'elle était petite, enjouée et que Kat et moi étions heureux. Puis je repensais à dernièrement, depuis que j'essayais d'arranger nos relations en lui faisant des promesses, que j'avais tenu jusque là, et en étant plus souvent à la maison. Je faisais des efforts pourtant, mais à croire ce qu'il se passait, cela n'avait pas du tout suffit...

C'était dépité que je montais ces longues et hautes marchent afin de rejoindre mon fils dont j'entendais les pas traversés la chambre de sa soeur de long en large. Je sentais au fond de moi qu'il commençait à paniquer, c'était sûr et compréhensible. Ils avaient toujours été si proches tout les deux, savoir que l'un soit partit affecterait forcément l'autre. Et tout cela était de ma faute... De mon incapacité à arranger la situation, à redresser mon couple et d'être aux côtés de mes enfants quand ils en avaient besoin... J'arrivais au cadre de la porte, m'appuyant contre elle, les whisky entre les doigts, laissant mon regard pesant observer la recherche de Nate dans le vêtements de Lily. Je ne pouvais qu'être triste devant le visage accablé de mon fils qui me regardait, peiné de la disparition de sa soeur. Lorsqu'il commença à fixer le sol, je me décidais à m'approcher de lui, posant les verres au passage sur le bureau de la propriétaire des lieux. Une fois à sa hauteur, j'ouvrais mes bras afin de le serrer contre moi, passant ma main conciliante dans son dos. Cela me brisait le coeur de le voir dans cet état, mais je ne pouvais en vouloir qu'à moi. Tout était de ma faute... " Je suis désolé Nate... Malheureusement... C'est la vérité... " disais-je faiblement tout en continuant de le serrer contre moi... " Surtout... Je ne veux pas que tu t'en veuilles de son départ car... C'est à cause... De moi... " finissais-je, les yeux fermés de douleur devant mes propres mots si durs à accepter. Je ne voulais qu'une chose, le bonheur de mes enfants, mais je m'étais arrêté seulement au côté matériel et pas au côté humain... Ce qu'ils voulaient, c'est que notre famille soit à nouveau réunie comme avant, pas de quelconques cadeaux ou autre choses que je pouvais leur acheter... J'étais si pitoyable d'avoir loupé ça...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Where are you Lily ? We miss you... ( Evans Father & Son ) Mer 18 Déc - 15:14

Il ne pouvait pas croire ce qui était en train de se passer, ce qui était arrivé. Sa sœur avec qui il avait fait la promesse silencieuse de toujours veiller l'un sur l'autre, était partie loin et sans lui. Il avait toujours su qu'à un moment ou à un autre elle partirait parce qu'elle ne supporterait plus de faire semblant qu'elle n'allait pas mal, qu'elle aurait besoin de prendre l'air à moins qu'elle ne veuille craquer complètement, il ne se doutait juste pas que ce jour arriverait si vite et surtout, qu'elle ne lui en parlerait pas. Qu'est-ce qui était le pire au juste ? Qu'elle soit partie ou de ne pas l'avoir prévenu ? C'était surtout le mélange des deux, difficilement croyable, qui le brisait intérieurement. Lui qui pensait que depuis la mort de Tessa il ne pouvait pas souffrir plus, le départ soudain de sa sœur lui démontrait le contraire. Nathanaël releva un instant les yeux. Son père l'air désolé et brisé lui aussi lui ouvrait les bras. Depuis combien de temps cela n'était-il pas arrivé ? Les gestes d'affection avaient vite laissés place aux cris au sein de cette maison et de cette famille. La dernière fois que c'était arrivé devait dater de l'enfance et c'était tellement loin que le jeune homme ne s'en souvenait même pas. Il ne se rendait pas très bien compte de ce qui était en train de se passer et que tout était bien vrai. Sans doute qu'il comprendrait réellement le lendemain lorsqu'il ne verrait pas sa sœur rentrer, ni les autres jours d'ailleurs. Nate qui pourtant n'était pas tactile et encore moins avec ses parents, ne refusa aucunement l'étreinte que lui offrait son père. Pour une fois, il avait besoin de sentir qu'il pouvait compter sur son père à trois milles pour cent , ce dont il n'avait pas l'habitude non plus. Une chose était sure pendant les prochains jours Nate allait se sentir bien seul et désemparé dans cette maison et même dans la ville. Il ne traînait pas tout le temps avec sa sœur lorsqu'ils étaient à Magnolia mais au moins, il savait qu'elle n'était pas loin, était dans la ville avec untel ou untel alors que là, tout était complètement différent. De plus, ne sachant pas où elle était, son imagination pouvait se faire mille scénarios tous plus loufoques et désagréables les uns que les autres. C'était aussi l'un des plus gros défaut de Nate : il se mettait vite à s'imaginer le pire et cela même s'il n'y avait aucune raison pour. Quoi qu'il arriverait, jusqu'à sa mort il se ferait du soucis pour sa sœur. C'était dans ses gênes, plus qu'une simple habitude d'être un grand frère modèle. Nathan frotta le dos de son fils afin de le réconforter en ajoutant qu'il était désolé et que c'était sa faute. Sa faute ? Aucunement mais ça, il ne pouvait pas le savoir. Les disputes incessantes des deux chefs de famille n'étaient qu'une toute petite pièce du puzzle , la vraie raison était bien plus sombre et secrète. Son père ne pouvait pas savoir et il ne le devait pas ; cependant, Nate n'était pas prêt à mettre toute cette histoire sur les épaules du padre de la famille alors qu'il savait la vérité. Le jeune homme se détacha de lui, sourcils froncés : « Qu'est-ce que tu racontes ? T'as pas le droit de porter le chapeau pour cette histoire.? C'est un tout qui l'a faite partir et à mon avis, ça va lui faire plus de bien que de mal » Ajouta celui-ci. Tellement de bien que peut-être qu'elle allait penser à ne pas revenir qui sait ? Cette hypothèse serra le cœur du jeune homme qui ne pouvait tout simplement pas imaginer cette possibilité. Bien sur que sa sœur reviendrait, un jour ou l'autre parce qu'ils formaient une équipe. Elle ne le laisserait pas seul dans cette ville qui commençait à lui sortir par les yeux au bout de tant d'années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Where are you Lily ? We miss you... ( Evans Father & Son ) Ven 10 Jan - 10:51



" Le voyage est une suite de disparitions irréparables. "
Paul Nizan

Je me sentais totalement coupable, incapable de tenir les promesses que je faisais. Si Lily était partit, c'était sûrement de ma faute, et je ne pouvais n'en prendre qu'à moi-même. Mon fils dans les bras, je cherchais autant à le réconforter que moi mais aussi simuler un geste de retenu envers lui. Je ne voulais pas perdre de vue un autre de mes enfants et connaissant Nate, si l'occasion se présentait, il partirait chercher sa soeur, nous laissant seuls leur mère et moi, inquiets. Mes enfants étaient ceux qui m'aidaient à m'accrocher dans les moments difficiles car ils étaient tout pour moi, du moins pour Kat et moi. Je les aimais plus que tout au monde, la chair de ma chair, le sang de mon sang, et je ne les abandonnerai jamais même si ils cherchent à disparaître comme l'avait fait Lily. J'exprimais à haute voix ma culpabilité justifiée que Nate nia en se détachant de notre étreinte. Si il savait... " Peut être mais bon... Mais je lui ai fait des promesses pour nous rapprocher que je n'ai pas forcément réussi à faire... Comme accepter l'ami de ta soeur, Jay... " répondais-je, baissant la tête de tristesse. Incorrigible, c'était le mot qui me qualifiait le mieux car je n'arrivais pas à faire abstraction de mes premières impressions, mais c'était mon caractère et mon métier, du coup je voyais toujours le voisin du n°7 comme un petit délinquant qui aurait mauvaise influence sur ma fille... Mais si il n'y avait que ça... " Puis... Les disputes entre ta mère et moi,c'est de notre faute... Malgré le fait qu'on soit en couple, à chaque fois qu'on fait un pas vers l'autre, le second répond n'importe quoi et ça finit toujours pareil... J'en suis conscient, j'essaye de faire des efforts mais c'est compliqué... Je suis désolé Nate... " continuais-je en n'osant le regarder. La honte s'installait en moi, l'envie de m'enfuir grandissait, seul l'idée de laisser mon fils seul m'empêcher de le faire. Mon regard tenta vainement de le regarder, mais je ne pu lâcher qu'un simple " Je vous aime et je ferai tout pour vous mais... C'est pas évident... Désolé... ".

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Where are you Lily ? We miss you... ( Evans Father & Son ) Mer 15 Jan - 19:48


Lorsque son père lui expliqua qu'il avait fait des promesses à sa sœur qu'il n'avait pas tenues, Nate ne comprit pas. Ce n'était pas comme si Lily était partie à cause de vulgaires promesses pas réalisées, ça devait être bien plus énorme que ça.. Et puis d'abord, de quelles promesses parlait-il ? Nathanaël n'était au courant de rien, pas même d'une discussion qui aurait eut lieu entre Lily et Nathan concernant de se 'rapprocher' comme il le disait si bien. Des secrets, encore. Pensa-t-il sur un ton de reproche, comme s'il n'y en avait déjà pas assez comme ça.. Il ne voulait pas savoir de quoi parlait son père, qu'est-ce que cela pourrait bien changer de toute façon ? Tout ce qu'il savait c'est que sa sœur n'était plus là, qu'il ne pouvait plus la voir, essayer de la faire rire et c'était déjà bien assez pour le soûler de tout. Déjà pas vraiment de super bonne humeur, maintenant qu'il savait pour le départ de sa sœur c'était encore pire, il se sentait vide, vide de toute émotion une fois le choc passé. « Tu crois vraiment que c'est à cause d'une promesse pas tenue vis à vis de Jay qu'elle est partie ? Je pense pas » C'était une question tout à fait rhétorique, il savait pourquoi elle était partie, partie loin, sans prévenir personne si ce n'était Aaron bien évidemment. Si son père savait.. Il arrêterait de se sentir coupable de cette fuite et ce serait à eux qu'il en voudrait. Son père enchaîna en parlant des disputes entre sa mère et lui, que Nate avait d'ailleurs toujours évité soigneusement de commenter devant eux pour ne pas envenimer encore plus la situation. Tout était déjà bien assez compliqué sans qu'il n'y rajoute son grain de sel. Le jeune homme fronça les sourcils, n'aimant pas voir son padre dans un état aussi.. détestable. Son père était quelqu'un de drôle, toujours une vanne à la bouche, bien dans ses pompes, pas timide ni gêné pour deux sous. Le contraire de Nathanaël. Le voir ainsi était vraiment bizarre, il se contentait de désapprouver en fronçant les sourcils alors que son père ajoutait encore une fois qu'il était désolé, qu'il les aimait mais que ce n'était pas évident. Pour l'instant la seule chose dont Nate avait envie c'était d'un verre, mais un verre fort. Son père en a ramené ça tombe plutôt bien. « Arrête de t'excuser, t'as tes tords certes, mais on en à tous dans cette maison. Et ça sert à rien de toute façon là » Ajouta celui-ci se détendant ou essayant du moins. Le mal était fait, Lily était partie à quoi bon se faire du mal en se faisant des reproches ? Nate prit le verre que son père lui avait ramené et le bu cul-sec avant de s'essuyer la bouche. « Un autre ? » Proposa-t-il à son père qui semblait avoir fini le sien aussi. Un ou plusieurs. Ca ne leur ferait aucun mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Where are you Lily ? We miss you... ( Evans Father & Son ) Lun 20 Jan - 18:05



" Le voyage est une suite de disparitions irréparables. "
Paul Nizan

La culpabilité emplissait mon être comme le Nutella remplit son pot. Rongé de l'intérieur, je m'en voulais sincèrement de tout ce qui se passait en ce moment, certain de ma culpabilité. J'essayais de rassurer mon fils mais c'était lui qui avait le rôle de de rassureur finalement... Même si Nate disait que tout n'était pas de ma faute, j'étais sûr que j'étais coupable à 100% et je ne donnerai pas raison à mon fils... Du moins, pas vraiment entièrement, je le laissais s'imaginer que nos esprits soient en accord, acquiesçant de la tête, tandis qu'il buvait un coup de whisky. C'était bizarre de le voir dans cet état, si responsable mais à la fois aux épaules assez larges pour supporter la nouvelle tragique qu'on venait d'apprendre. Il me proposa un autre verre que je ne refusais pas... " Bien sûr, mais descendons dans le salon... Faut que je m'assois... " lui répondais-je en un sourire forcé, m'approchant de la bouteille d'alcool pour la descendre avec moi. Je laissais soin à Nate de prendre les verres avec lui, m'engageant dans les escaliers.

Une fois arrivé dans le salon, je m'affalais dans le canapé en expirant toute l'air de mes poumons, ne savant pas quoi faire de cette situation qui s'imposait à moi... Non, à nous... Je déposais la bouteille sur la table basse, un peu maladroitement, puis je passais ma main dans les cheveux pour finir à me gratter le derrière de la tête. Ce mouvement était une sale manie que j'avais quand j'étais paumé, que quelque chose me dérangeait ou que je ne savais tout simplement pas quoi faire. " Je ne sais pas comment je vais annoncer ça à ta mère... " disais-je, le regard dans le vide. Kat allait me tuer, c'était sûr. La connaissant, elle remettrait toute la faute sur ma laxité et sur mon manque de compréhension de mes enfants... Ce qu'il n'était pas faux dans un sens... Je n'osais pas trop regarder Nate, mais en tant que père, je devais faire des efforts afin de prendre soin de mon fils... " Et toi... Ca va fiston ? " tentais-je de lui demander. J'attrapais de nouveau la bouteille, l'apportant à ma bouche et buvant une large rasade au goulot. Il me fallait de l'alcool... La chagrin partirait peut être... Puis Kat pourrait rien me dire si je ne suis pas en état de parler... Peut être était-ce l'échappatoire finale et ultime à cette soirée maudite... Tentons le coup pensais-je alors que je rebuvais encore un coup dans cette bouteille qui se vidait à vue d'oeil.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Where are you Lily ? We miss you... ( Evans Father & Son ) Mer 22 Jan - 18:43

Nathanaël hocha la tête puis se rendit au salon au même titre que son père, emportant avec lui les deux verres, un dans chaque main histoire de ne pas se tromper dans l‘appartenance de chacun. Cette journée pourtant bien commencée était en train de virer à la soirée merdique de l’excellence. Les pizzas devaient être en train de refroidir sur la table, les bières n’étaient plus fraiches, le match avait avancé mais il n’en avait rien à faire. Lui ce qu’il voulait c’était sa sœur. Là, maintenant, devant lui. Elle et sa chevelure rousse, son air triste, son corps frêle et sa peau blanche. C’était comme un caprice, un caprice que personne ne pourrait résoudre mais qu’il ne pouvait s’empêcher de faire. Il n’avait qu’une envie, prendre sa voiture, une veste t la chercher. Toute la nuit s’il le fallait. Toute la semaine même, tout le mois et ainsi de suite.. Comme s’il se donnait un but et qu’il ne s’arrêterait qu’une fois qu’elle se trouverait devant lui. De nombreuses émotions l’envahissaient à tour de rôle : il passait de la colère et de l’amertume, à la tristesse puis à nouveau à la colère et ainsi de suite. Nathanaël se laissa tomber dans le canapé à son tour et posa les deux verres sur la table  basse puis se frotta les tempes. Il en avait marre, marre, tellement marre…. Il avait l’impression qu’il allait littéralement exploser de l’intérieur. Lily était partie, et il ne s’était jamais senti aussi seul de toute sa vie, même après la mort de Tessa puisque là au moins, il savait qu’il pouvait compter sur sa sœur à tout instant, la voir, lui parler ou même juste traîner avec elle mais ne rien dire. Elle était la clef de son calme légendaire, du peu de forces qu’il avait encore pour garder la tête hors de l’eau. Maintenant qu’elle n’était plus là, il ne pouvait pas jurer qu’il allait continuer sur la même voie. Son père semblait tout aussi perdu que lui mais là encore, il ne pouvait pas comprendre. Certes ils étaient quatre dans cette maison. Mais Lily et Nate formaient une équipe, une équipe soudée et là, il venait de perdre sa coéquipière. Il se retrouvait face à deux personnes qui ne le comprenaient pas et qu’il ne comprenait pas non plus. L’ambiance allait être génialissime. Nathan évoqua qu’il ne savait pas comment il allait en parler à Katlina et c’était compréhensible. Il n’y a pas que les cheveux de la maman Evans qui étaient de feu, son caractère m’était tout autant et cela risquait de tomber en règlement de comptes une dernière fois entre elle et son mari. Quoi qu’il advenait, Nathanaël n’en serait pas témoin. « Je peux lui dire si tu veux. Ca risque de mieux passer si c’est moi qui l’annonce » Répondit Nate d’un air désintéressé, toujours un peu dans ses pensées. C’était une proposition comme une autre et même si Nathan décrétait que de son rôle de père de famille lui revenait la tâche de le faire, Nathanaël n’était pas d’accord. Et puis, Nathan devait bien avouer qu’il avait raison et que sa mère s’énerverait moins si c’était le fils qui le lui annonçait. Peut-être..  « Et toi, ça va fiston ? » Euh… Pas vraiment ? Nate se retenu de lui répondre au tac au tac sans réfléchir quelque chose qui aurait pu le blesser à cause d’une ironie piquante. Nathan n’était pas bien non plus, pas besoin d’en rajouter une couche déjà qu’il se sentait coupable au possible. « Bof, je crois que je m’en rends pas bien compte là.. Demain probablement » Répondit-il en fixant un même point dans le vide depuis qu’il était installé. Il voyait son père du coin de l’œil, descendre la bouteille a vue de nez. Super. Comptait-il se souler ? C’était vraiment la meilleure solution pour lui ? Nathanaël soupira alors et lui pris la bouteille « Partage un peu ! » Il n’avait aucune envie de voir son père complètement bourré, mais s'il l'était aussi ce serait moins pire. Pour une fois il refusait que les roles s'echangent en empechant son père de boire et d'être bourré alors que lui jouerait l'adulte responsable. Il s'en fichait, lui aussi voulait pouvoir penser à autre chose. Il prit à son tour une gorgée et s'essuya la bouche « Bon… » Ils ne pouvaient rien faire là pour Lily si ce n'était attendre. «  Tu veux regarder le match ? » Proposa Nate en esperant que ça detendrait son père. Lui n'en avait rien à faire, mais disons que si ça pouvait changer les idées a son père et le faire arreter de se sentir coupable, ça lui allait aussi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Where are you Lily ? We miss you... ( Evans Father & Son ) Dim 16 Fév - 17:49



" Le voyage est une suite de disparitions irréparables. "
Paul Nizan

Toujours cette pression qui s'appuyait contre mon coeur quand j'imaginais les choses dangereuses qui pouvaient arriver à Lily... Est-ce qu'un jour elle me pardonnera d'avoir faillit ? Et est-ce que Kat le fera aussi ? Car même Nate disait que ce n'était pas de ma faute, la culpabilité en moi en disait long sur mon empêtremment dans cette affaire... Comment le dirais-je à ma femme ? Ca c'était une question importante de sens et de réflexion... Heureusement, en brave garçon, mon fiston me proposa de l'annoncer à sa mère, ce qui me fit sourire. J'étais fier d'avoir un fils comme lui, bien qu'on ne se confiait pas vraiment tout les deux, il était toujours là dans les moments durs et quoi qu'il arrive, il nous aimait. Du moins, c'est ce que je ressentais. Je passas ma main derrière sa nuque, toujours souriant, afin de lui montrer ma gratitude et ma fierté en tant que père d'avoir un fils aussi parfait que lui. " Merci fiston, mais je vais me débrouiller, t'inquiète pas. " lui disais-je. Il était temps que je reprenne le rôle de père qui était mon job dans cette maison, car pour l'instant c'était Nate qui était celui qui consolait l'autre. Je m'inquiétais donc de l'état de ses pensées et comme je m'y attendais, il n'était pas encore trop conscient de ce qu'il se passait. Je le comprenais totalement, ayant perdu mes parents assez jeunes, j'étais dans le même état d'esprit que lui quand ce fut arriver. Il fallait que j'arrive à sortir ces pensées de sa tête et comme dans la famille, le meilleur moyen de se changer les idées est le sport, je cherchais ce que l'on pourrait faire ensemble le lendemain, tout les deux... Ou tout les trois si Kat voulait nous rejoindre. " Si tu veux, on fera une sortie demain. Faut que l'on se change les idées... " affirmais-je avant de me pencher pour prendre la bouteille et de m'enfiler une large gorgée. Le liquide descendant dans ma gorge commençait à me faire sentir bien, avec tout ce que j'avais ingurgité auparavant... Mais ce fut Nate qui me stoppa en se plaignant du fait qu'il n'en aurait pas et en m'arrachant la bouteille. Je ne voulais pas que mon fils devienne un alcoolique sur le bord comme je l'étais déjà, du coup, quand il bu une gorgée, je lui repris la bouteille pour la poser sur la table avant qu'il ne change une énième fois de sujet. Le match ? Je m'en fichais un peu... Et mon état n'était pas du tout d'humeur à parler de choses si... Insignifiantes. Non, j'avais autre chose en tête. Quelque chose de plus bénéfique pour notre futur familial... " Dis moi plutôt, Nate... Si tu devais faire comme ta soeur... Ce serait pour quelle raison ? " répondais-je. Mon regard pesant n'osant croiser le sien, mon corps avachit dans le canapé, tout montrait que j'étais un peu au bout du rouleau. Mais malgré cela, je proposait à mon fils de répondre à tout ce qu'il voulait. " Si tu veux savoir quelque chose sur ta mère ou moi, tu peux me le demander, je te répondrai... " continuais-je d'un ton chaleureux afin de l'encourager à le faire. Ca se trouve, ils avaient besoin de connaître notre passer pour nous comprendre un peu mieux, et vice et versa...  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Where are you Lily ? We miss you... ( Evans Father & Son ) Mar 25 Fév - 18:20

Nathanaël se contenta d’hocher la tête lorsque son père lui répondit qu’il s’en sortirait tout seul. Il n’en doutait pas. C’est juste qu’avec les tensions qui subsistaient déjà entre ses deux parents, il avait plus peur qu’autre chose que cette fois ils ne parviennent pas à passer au dessus. Certes, sa vie de famille ne ressemblait plus à grand-chose et bon nombre de gens diraient qu’il valait mieux se quitter au bon moment avant de ne vraiment se détester et de ne plus pouvoir se supporter si ce n’était pour l’intérêt des enfants. Ouai sauf que Nate n’avait aucune envie que ses parents se séparent, qu’ils divorcent , que l’un parte et que Lily et lui soient partagés entre leur père et leur mère. Ils avaient du mal tous, il y avait très certainement un manque de communication entre chacun d’eux mais cela ne signifiait en rien qu’ils ne s’aimaient plus les uns et les autres parce que malgré tout, ils n’en formaient pas moins une famille quoi qu’il devait advenir. Si un jour le secret de Lily, Heathcliff et Nate venait à remonter à la surface, ça créerait aussi bon nombre de problèmes entre eux et il le savait. La situation serait encore pire qu’avant parce que les enfants avaient mis, involontairement, leurs parents dans la merde autant qu’ils ne l’étaient. Les Hamilton étaient des amis, de très bons amis mais ça ne resterait pas le cas si tout venait à être su. Nathan proposa alors de faire une sortie demain, histoire de se changer les idées sauf que Nathanaël n’en avait aucune envie sans compter qu’il avait de nouveaux projets en tête qui allaient lui prendre tout son temps. « J’ai déjà quelque chose de prévu demain.. Quelque chose que je peux pas annuler. » Il tourna la tête vers son père l’air désolé. Oui il avait quelque chose à faire. Prendre la putain de voiture ou même y aller en courant s’il le fallait, sillonner la ville, chercher de fond en comble, tout retourner, demander aux hôtels, chercher à l’aéroport, à la gare, aux lignes de bus, arrêter les passants dans la rue et les questionner,.. N’importe quoi qui pourrait l’amener à retrouver sa sœur ou au moins le mettre sur la piste. Elle était avec Hamilton très bien, mais il avait besoin de savoir, de la voir, de lui parler. Et tant pis s’il passait ses journées et ses nuits à le faire sans dormir, sans manger, sans boire, l’espoir de retrouver Lily le ferait vivre. Elle est la chose la plus importante dans sa vie et à l’image d’air pour remplir ses poumons, il ne pouvait vivre sans elle. Son alliée, sa plus grande faiblesse, sa sœur. Il ne pouvait décemment pas rester assis, continuer son train train habituel comme si rien ne se passait alors qu’elle était il ne sait où peut-être à avoir des problèmes, peut-être à être mal au point. C’était trop dur. Sortant de ses pensées morbides, Nate laissa son père lui prendre à son tour la bouteille sans vraiment y faire attention. Même l’alcool n’aurait su effacer ce qu’il ressentait en cet instant : l’abandon. L’abandon de la personne qu’il chérissait le plus au monde, qu’il aimait le plus au monde. Ses épaules semblaient plus lourdes, son cœur battait avec plus de peine et il avait du mal à ne pas tout de suite se jeter sur sa veste et ses clefs de voiture pour aller à la rechercher de sa sœur, peu importe ce que ça lui couterait. Tête immobile, yeux fixés sur le sol, il entendit un semblant de question s’adresser à lui et lui demander pour qu’elle raison il pourrait en faire de même. Il ne le ferait pas. Jamais. Bien trop de choses lui tenaient à cœur dans ce quartier qui le faisait pourtant mourir à petit feu comme si un cancer s’émanait dans tout son être. Il lui était arrivé des fois d’être complètement malade rien qu’à l’idée de se réveiller ici, de devoir affronter ses voisins, leurs sourires hypocrites et pourtant il n’en avait jamais rien dit, comme s’il vivait sa pénitence en silence et sans que personne ne le sache. Oui Nate, pour qu’elle raison tu ferais comme elle ? La mort de Tessa n‘était pas accidentelle. T’entends ? J’étais là, je l’ai tuée. Il serra la mâchoire, les yeux fixant toujours le vide, pas le moment de craquer. Ce quartier est empoisonné pensa-t-il du plus profond de ses pensées. Les gens qui y habitaient n’étaient pas pourris dans le fond, c’était cette ville et tout le système qui les rendait fous les uns après les autres d’après lui, rien de plus. Sous ces airs de perfection, de voisins irréprochables, de sourires hypocrites,.. Ca me rend dingue Tout le monde ne s’entendait pas avec tout le monde mais quand même. Nathanaël avait trop de choses sur la conscience et le cœur, il n’était pas objectif dans cette question et ne savait pas exactement quoi répondre. De toutes les façons, s’il répondait ça blesserait son père et il ne voulait pas lui infliger encore une telle chose ce soir. « Je ne peux pas répondre parce que je ne ferais pas ça. » Répondit-il simplement essayant de modérer et de bien choisir ses mots. Il avait beau dire il était accroché à Magnolia que ce soit par ses relations familiales et même amicales. S’il décidait de partir même pour un temps, c’est toute sa vie qu’il devrait mettre entre parenthèses et puisqu’il l’avait déjà quasiment fait une fois après l’accident de Tessa, il ne pouvait pas recommencer l’expérience. Certaines personnes ne le lui pardonneraient jamais et il pensait notamment à Scarlett qu’il avait promis de ne plus laisser. « Tu l’aimes encore ? » Demanda-t-il alors que son père l’autorisait à le questionner sur ses parents. Nate n’en savait rien, il avait un doute. Il espérait que oui et dans le fond, il savait qu’il ne pouvait envisager le contraire parce que ça lui ferait trop mal de ne l’entendre réellement de sa bouche. Peut-être que son père lui-même ne connaissait pas la réponse et tant pis, qu’est-ce que ça changerait au point où ils en étaient ? Rien du tout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Where are you Lily ? We miss you... ( Evans Father & Son ) Mar 4 Mar - 12:22



" Le voyage est une suite de disparitions irréparables. "
Paul Nizan

Lorsque je proposait à Nate de faire quelque chose pour se changer les idées, celui-ci s'excusa de ne pas pouvoir. Mais au fond, j'étais sûr qu'il m'en voulait, du moins NOUS en voulait à Kat et moi d'avoir provoquer indirectement la fugue de sa soeur. Mais bon, je n'allais pas le contredire et je préférait justement qu'il s'occupe comme il peut pour se changer les idées. J'irai sûrement à l'hôtel d'Isaac pour me mettre dans un sale état... Comme j'avais l'habitude de faire après chaque disputes avec ma femme. Mais maintenant je m'inquiétais encore plus, imaginant la possibilité que mon fils disparaisse aussi. Nos enfants étaient ce qui nous restaient entre Kat et moi, et c'était aussi ce que j'avais de plus cher au monde, si ils devaient ne plus être là tout les deux... Je ne suis pas sûr de pouvoir tenir le coup... Peut être pour me rassurer, mais aussi pour éclaircir une quelconque curiosité, je demandais à Nate son point de vue par rapport au départ de sa soeur et de son hypothétique suivit de voie. Étonnamment, je fus surpris de la réponse que j'obtins. Il ne ferait pas ça ? Mais que ferait-il alors ? " Je me doute bien mais... Si il y avait quelque chose dans notre comportement qui te poussait à faire... quelque chose. Ce serait quoi ? " tentais-je de clarifier tout en insistant un peu, je savais qu'au fond il nous cachait ses pensées les plus profondes... C'était obliger, pourquoi lui ne voudrait pas alors que sa soeur si ?

Peut être que je n'aurai pas du lui proposer de répondre à des questions sur Kat et moi, car évidemment, il posa celle à laquelle moi-même je n'avais de réponse... Est-ce que j'aimais encore ma femme ? Bien sûr, mais je n'aimais pas ce qu'elle était devenu, ses manies, son caractère... Si je n'avais aucun sentiment pour elle, je serai partit depuis longtemps. Mais j'osais espérer qu'un jour, elle redevienne comme avant, drôle et joueuse comme lors de notre rencontre. Mais comment expliquer tout cela à Nate... " Ecoute Nate... Comment dire... " commençais-je avant de poser une main sur l'épaule de mon fils. " Je... Bien sûr que je l'aime encore... Et à preuve du contraire, je ne cesserai jamais de l'aimer... Mais faut que tu comprennes que... Ce n'est pas ta mère que déteste, mais ses réactions, son caractère qui horriblement changé par rapport à avant... ". Je regardais maintenant le vide, repensant à notre première rencontre. Certes elle avait été étrange et imprévues, mais ni plus ni moins magique. " Si tu l'avais connu à l'époque... " lâchais-je pensivement. Evidemment il n'aurait jamais pu la connaître, et c'était dommage... Car si ça avait été le cas, sûrement que ce serait celle que les enfants auraient préféré... Je pris à nouveau la bouteille et bu au goulot une large gorgée, me rendant compte qu'on venait de la finir. J'étais vraiment attristé de me noyer dans l'alcool, mais si je pouvais me détendre et oublier cette soirée... " C'est tout ce que tu voulais savoir ? " demandais-je finalement. Puis, dans un élan dépressif, je balançais une pensée qui était présente en moi depuis longtemps mais que je n'osais dire devant mes enfants. " De toute façon, je sais que vous nous détester ta soeur et toi... ". Isaac l'avait déjà entendu, la rare personne à qui j'avais avouer ce sentiment tout en étant bourré car oui, je m'en souvenais même si j'étais dans un sale état. Je m'en voulais un peu de sortir ça, mais c'était la vérité et aussi ce que je ressentais... Puis mon état déliait ma langue, racontant tout ce que je voulais garder en moi... Quel père minable je faisais...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Where are you Lily ? We miss you... ( Evans Father & Son )

Revenir en haut Aller en bas

Where are you Lily ? We miss you... ( Evans Father & Son )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Et si le temps s'arrêtait ? [ Lily Evans ]
» Lily Evans - Rouquine au grand cœur. [Terminé]
» [FANFIC] Lily et Rose. (Ma fanfic sur Harry Potter)
» Lily Evans - Une rousse au caractère de feu
» miss petite bergere pot de colle ( evreux 27)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Hors jeux :: Rps DS version2-