Partagez|

I'm sexy and I know it ! ( With Summerichou )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité







MessageSujet: I'm sexy and I know it ! ( With Summerichou ) Mar 26 Nov - 13:26




" La vie n'est qu'un long rire, le reste n'est qu'apparence et tromperie. "
Charif Barzouk

La maison explosait à peine la soirée commencée. Les Evans entraient dans une énième dispute pendant que les enfants n'étaient pas là, du moins que Nate n'était pas là, Lily étant partit en vadrouille dans un endroit inconnu. D'ailleurs, cette escapade avait aggravé la relation déjà fragile entre les deux parents, augmentant le rythme des engueulades. Ce énième désaccord matrimonial durait déjà depuis une bonne dizaine de minutes pour un sujet complètement stupide, la place d'un meuble... La maniaquerie de Katlina n'avait jamais été supportable pour Nathan, mais encore pire depuis le départ de Lily car ils se reprochaient l'un l'autre la faute. Mais alors que la discussion musclée montait d'un cran, le jeune apprenti avocat rentra à la maison, ce qui mit fin à la joute verbale entre ses parents, Nathan étant vite partit prétextant à son fils une soirée avec Nolan. C'était dans son habitude, partir pour oublier ne serait-ce qu'une seconde qu'il était mariée à une femme aussi compliquée et tyrannique que Kat, elle et son balai dans le fion... Il valait mieux qu'il parte afin d'épargner une mauvaise ambiance à ses enfants qui n'avait déjà que trop souffert avant que leur père comprenne que cela leur faisait mal de les voir se disputer en live. Superbe soirée n'empêche, seul et personne à qui parler ou taquiner. Il avait le choix, soit appeler certaines connaissances pour boire un coup dans un bar ou tout simplement y aller seul... Mais il commençait à en avoir marre d'aller au bar, cela faisait déjà 3 fois depuis le début de la semaine... Il avait envie de s'amuser, et pas qu'un peu, profiter de la vie, redevenir jeune, son plus grand rêve. C'est alors qu'il sourit en ayant une idée derrière la tête...

C'est ainsi que Nathan arriva devant The Dancing, la boite de nuit de la ville. Ce n'était pas souvent qu'il avait envie de danser, non pas qu'il ne savait pas bouger son corps, mais qu'avec la vieillesse c'était plus difficile d'enchaîner les danses et autres animations de soirée sans en ressentir les conséquences le lendemain. Le père Evans s'approcha donc de l'entrée où les videurs filtraient les arrivants afin d'éviter que des ploucs n'entrent dans l'établissement. " Bonsoir messieurs ! " leur dit-il en arrivant, montrant sa tenue avec élégance. La réponse ne se fit pas attendre et les hommes baraqués le laissèrent entrer. Heureusement que Nathan était quelqu'un d'assez raffiner et classieux quand il s'habillait, voulant toujours montrer aux gens qu'il était quelqu'un assez pointilleux sur son apparence, mais tout aussi décontracté en relâchant un peu sa chemise hors de son pantalon. Il avait prit cette habitude lors des années discos, quand il commençait à draguer les petites minettes qui mouillaient leur culottes rien qu'en voyant un poil de son torse. Une fois les videurs passés, le quadragénaire entra dans la salle bondée de monde où la fête faisait rage. Voir autant de gens se défouler sur la piste lui redonnait de l'énergie, mais pour l'instant, il n'avait qu'une envie, boire un bon verre de whisky pour démarrer la soirée. C'est donc d'un pas déterminé et sans hésitation qu'il se dirigea vers le bar de la boite, la langue pâteuse.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Féminin
Nombre de messages : 1695
Etudes/Metier : Secrétaire au lycée
Love : Peter
Humeur : apaisée

Inscription : 06/07/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: I'm sexy and I know it ! ( With Summerichou ) Mar 3 Déc - 21:43



Décidément, Summer se laissait trop facilement persuader. Un peu fatiguée, elle pensait -jusqu'à vingt heures à peu près- pouvoir passer une soirée tranquille, posée, une de ces soirées où elle pourrait aller se coucher à neuf heures et demi et adorer ça, même si au fond une once de culpabilité lui rappellerait qu'elle devait éviter les rythmes de grand-mère précoce. Tant pis, personne n'en saurait rien. C'était sans compter sur l'appel qui fit sonner son téléphone portable, alors posé dans le vide-poche de l'entrée. Summer abandonna ses fourneaux un instant pour courir vers la source du son, voyant s'afficher sur son portable le nom d'une de ses collègues, Jenny Layden. Elle ne sut retenir un petit sourire alors qu'elle décrochait. Tous ses plans se virent chambouler. La jeune femme devait "absolument" et "de toute urgence" se rendre au Dancing parce que, ce soir, c'était la "spéciale DJ" en "exclusivité" et que sa musique c'était "tout bonnement de la bombe". Levant les yeux au ciel, miss Andrews avait toutefois aux lèvres un sourire amusé. Finalement, elle aurait tout le temps de dormir dans quelques jours... c'était ça d'être jeune. Elle était jeune, n'est-ce pas? Il fallait qu'elle le soit.

Aussi la rouquine se retrouvait embarquée avec son amie, se frayant un chemin au travers de la foule de danseur nocturnes encore relativement peu déchaînés -ce n'était que le début de la soirée- dans le but d'atteindre le bar. Règle tacite qui relevait plutôt d'une sorte de coutume mystique à laquelle on ne pouvait apparemment pas déroger: le premier verre. Jenny en commanda deux, donnant le sien à Summer lorsqu'elle fut servie. Elles mirent un peu de temps à les finir, essayant tant bien que mal de communiquer de temps à autres malgré le volume sonore un peu trop important pour pouvoir se parler convenablement.

Cependant, après quelques minutes à peine de présence en boîte, le visage de l'amie de Summer sembla s'illuminer: elle venait apparemment d'apercevoir une connaissance, et annonçait déjà à la rouquine qu'elle allait lui fausser compagnie pour quelques minutes. Assise sur le tabouret qui faisait face au comptoir, Summer acquiesça d'un air bienveillant, persuadée que miss Layden ne la laisserait pas longtemps seule. Aussi commença-t-elle à attendre. Un temps. Deux temps. Longtemps... Elle se distraillait comme elle pouvait, jouant avec la paille de son cocktail puis étudiant avec une attention toute particulière le rythme de la musique qui battait contre ses tympans. Elle ne fut sortie de ses considérations musicale qu'en voyant un homme s'approcher du tabouret à ses côtés. Elle tourna alors la tête distraitement, puis sembla revenir à elle: elle haussa alors la voix en se penchant légèrement vers l'inconnu dans le but de se faire entendre. « Excusez-moi, mais cette place est pri... » En tournant le regard dans sa direction, Summer avait pu apercevoir en arrière plan, derrière l'épaule dudit monsieur que Jenny dansait désormais avec le garçon qu'elle avait reconnu quelques minutes auparavant. Mi-amusée, mi-dépitée, la rouquine soupira. « Je n'ai rien dit, laissez-tomber... » la place semblait plutôt vacante, maintenant; rien ne servait de la bloquer pour rien -Jenny semblait en bonne compagnie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: I'm sexy and I know it ! ( With Summerichou ) Dim 15 Déc - 3:00



" La vie n'est qu'un long rire, le reste n'est qu'apparence et tromperie. "
Charif Barzouk

Assoiffé, Nathan se faufila à travers la foule afin d'atteindre le bar à l'alcool tant convoitée. Les jeunes semblaient en pleine forme, mais ce n'était pas cela qui arrêterait Nathan Evans, l'éternel roi des boites de nuit ! Une fois sortit de la cohue, il s'approcha du bar où il s'assit sur un tabouret, lâchant sa commande. " Un Whisky glaçons mon brave " dit-il au barman, s'asseyant convenablement sur le siège. Cette ambiance festive le rajeunissait, le remplissait de fougue et d'énergie. D'un coup vif, il tourna la tête par dessus son épaule afin d'observer la populace alentours, s'assurant que personne qu'il aurait pu connaître n'était présent en ce lieu. Heureusement, ce n'était pas le cas, ce qui rassura le quadragénaire et le fit souffler de soulagement lorsque sa boisson fut prête. Alors qu'il allait se délecter du saint nectar dans son verre, quelques cheveux roux arrivèrent à porter de vue. Sa voisine s'était pencher vers lui, commençant à le prévenir que la place était prise, mais alors qu'elle regarda en direction des danseurs derrière eux, elle se ravisa rapidement. Une fois sa gorgée finit, l'Evans posa son verre et regarda sa voisine. C'était une jolie rousse avec une bouille très mignonne, cet élément tirant un sourire sur les lèvres de Nathan. " Excusez-moi, j'ai pris la place de votre compagnon ? " lui glissa-t-il d'un air faussement septique. Et oui, même si c'était son compagnon, il n'allait pas manquer de draguer une femme aussi bien entretenue ! Ce n'était pas qu'elle lui tapait dans l'oeil, c'est juste que... Bon ok, c'était le cas en fait ! " Veuillez m'excusez gente dame, acceptez un petit dédommagement. Garçon, la même chose pour ma charmante voisine, je vous prie. C'est moi qui régale ! " continua-t-il sur sa lancée. Cet air si... Médiéval. Nathan appréciais l'utilisé pour draguer, du moins cela faisait de lui quelqu'un d'assez distingué et cela faisait toujours rire les gens. Même si il ne tiendrait pas toute la soirée sur ce ton là, il pouvait bien faire preuve de galanterie à l'égard de sa jolie voisine de siège.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Féminin
Nombre de messages : 1695
Etudes/Metier : Secrétaire au lycée
Love : Peter
Humeur : apaisée

Inscription : 06/07/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: I'm sexy and I know it ! ( With Summerichou ) Mer 18 Déc - 22:19

Maintenant qu'elle était plus ou moins -pour dramatiser un peu- seule et abandonnée, Summer ne pouvait plus compter que sur la compagnie de son voisin de tabouret, dont elle avait pensé qu'il allait occuper la chaise de son amie. Encore eut-il fallu que ladite amie souhaite prendre place à ses côtés. Elle était présentement bien trop accaparée par son apparemment charmant cavalier pour penser retourner au bar. Le bon côté, c'était que l'homme à qui Summer venait de s'adresser semblait prompt à la discussion. Il s'enquit d'abord de la nature de la relation qui liait la rouquine à l'invisible et préalable occupant du siège à ses côtés. Son compagnon? Summer lâcha un rire nerveux en baissant le regard. « J'aimerais bien! » se contenta-t-elle de faire savoir, légèrement songeuse. « Non en fait, je suis venue avec une amie, mais elle préfère apparemment danser. » Elle n'était pas obligée de s'étendre sur les détails, en théorie, surtout pas avec ce ton légèrement rancunier, mais son interlocuteur lui semblait alors être la seule distraction possible de la soirée. Il était peut-être intéressant. Peut-être qu'elle passerait un bon moment en discutant avec lui. Elle ne le saurait qu'en prenant le temps de lui répondre convenablement.

D'ailleurs, il semblait amusant. Elle le comprit en l'entendant commander un whisky pour elle d'un ton éloquent et dans un langage médiéval, ce qui fit rire la rouquine, un peu sceptique mais sincèrement amusée. « Merci, euh... comment dit-on? Damoiseau? Quelque chose comme ça? » Elle fronça ses sourcils fins dans un sourire incrédule, incapable de savoir si c'était une bonne idée. « Ce que ça fait ringard... et vous arrivez à emballer des filles, comme ça, monsieur...? » Demanda-t-elle un peu moqueuse mais bienveillante. En fait ce qui faisait ringard, c'était surtout le "damoiseau". Il ne devait pas avoir de soucis à se faire, donc. Il n'empêche qu'elle ne savait toujours pas comment il s'appelait, son "damoiseau". « Moi c'est Summer! » Enchaîna-t-elle en guise de premier pas. Après tout, il n'avait pas l'air méchant et au moins elle ne serait plus toute seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: I'm sexy and I know it ! ( With Summerichou ) Mar 31 Déc - 6:57



" La vie n'est qu'un long rire, le reste n'est qu'apparence et tromperie. "
Charif Barzouk

La soirée de l'Evans semblait commencer en beauté. Un whisky et une jolie voisine rousse qui se trouvait motivée à faire la causette, quoi demander de plus hein ? Des noix de saint-jacques ? Mais non voyons, ne soyons pas si raffiné, gardons la jolie voisine rousse tout simplement, qui plus est était célibataire et seule ce soir d'après ses dires. " Dans un sens, elle a raison ! C'est le but premier d'une boite de nuit non ? " répondit-il en ricanant à sa connerie. C'est ainsi que trouvant sa partenaire du soir très amicale, il décida de lui offrir un verre façon moyen-ageux, manière qui semblait plus faire rire la rousse qu'autre chose. Bon rieur de ses propres vannes, Nathan rigola de la réflexion qu'elle lui fit. " Monsieur Jeurygole pour vous servir ! " répondit-il en baissant la tête en une mini-révérence. " Et je n'emballe pas les filles mademoiselle ! Je ne mange pas de ce pain ! J'essaye simplement d'être... Original, drôle, et stupide aussi ! Bizarrement, ça marche à tout les coups ! " répliqua-t-il en riant toujours, apportant à nouveau son verre auprès de ses lèvres. Dans un dernier sourire, il finit son whisky avant de faire claquer le contenant en le posant rapidement sur le bar. Oui, sa mascarade avait foiré, il rouillait le papa Evans, tellement qu'il en perdait son côté dragueur. " Un autre s'il vous plait ! " lâcha-t-il au barman. C'est alors que contre tout attente, son interlocutrice se présenta rapidement. Nathan leva un sourcil intrigué vers la concernée, le sourire en coin, prêt à rattraper ses erreurs passées. " Enchanté Summer, moi c'est Nathan. Nathan Evans. " répondit-il à la façon de James Bond, dégainant un pistolet formé avec ses doigts avant de tirer en direction de la rousse et de lui faire un petit clin d'oeil. Toutes ses paroles étaient au préalable réfléchies et ne servaient qu'à une chose, faire rire les autres. C'était son point fort l'humour, c'est aussi comme cela qu'il avait connu son meilleur ami, sa femme, et les autres personnes qui l'appréciaient. Le barman revint avec le nouveau verre de whisky, que l'Evans s'empressa de prendre avant de le tendre vers sa nouvelle conquête humouristique. " A la votre Summer ! Et à notre rencontre ! " lâcha-t-il avant de boire une bonne rasade du nectar écossais. Posant le verre du bout des doigts sur le bar, il lança un énième regard charmeur vers la belle avant de la questionner un peu pour faire connaissance. Et oui, l'Evans en tant que pro du marketing se devait de connaître un minimum son entourage, même pour une soirée, dès fois qu'il puisse agrandir son cercle relationnel. " Et sinon, vous faites quoi de beau dans la vie ? J'espère que vous êtes mannequin car vous avez vraiment un visage somptueux ! " questionna-t-il Summer, toujours armé de son sourire en coin.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Féminin
Nombre de messages : 1695
Etudes/Metier : Secrétaire au lycée
Love : Peter
Humeur : apaisée

Inscription : 06/07/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: I'm sexy and I know it ! ( With Summerichou ) Ven 3 Jan - 19:37

Summer boudait presque, accoudée au comptoir d'un air un peu trop las. Elle aurait probablement mieux fait de rester chez elle. C'est du moins ce qu'elle se disait, songeant qu'elle passerait en réalité la soirée seule et dépitée devant un cocktail hors de prix ou quelque chose comme ça. Elle le boirait gorgée par gorgée pour en profiter un maximum et ainsi en quelque sorte amortir son coût, puis elle devrait attendre que son amie ait terminé de danser pour pouvoir rentrer chez elle, affrontant le froid extérieur qui pour le moins la vivifierait et de fait l'empêcherait de doucement s'endormir sur le trajet. Seulement, sa perspective changea quelque peu lorsqu'elle fut abordée par un homme qu'elle ne pensait pas connaître, qui devait être relativement plus âgé qu'elle et qui avait le mérite de la sortir de son ennui mortel -et de la faire rire tout en la complimentant, ce qui, avouons-le, n'avait rien de déplaisant, bien au contraire.

Quand Summer lui confia son désarroi quant à l'abandon dont elle était victime, son interlocuteur suggéra qu'il était normal qu'elle danse, étant donné qu'ils se trouvaient dans une boîte de nuit. Pertinent. La rouquine haussa une épaule en souriant légèrement, réalisant qu'elle était prise en flagrant délits de mauvaise fois: elles étaient venues ensemble, elles auraient dû danser ensemble, voilà. Elle n'avait pas le droit de la laisser toute seule -et oui, c'était terriblement égoïste et Summer ne l'avouerait qu'en affichant un sourire un peu honteux. « Et vous alors, vous ne dansez pas avec votre petite amie? » Au milieu de sa phrase déjà, Summer regretta un peu de l'avoir prononcée: en fait, elle n'avait pas vraiment envie de savoir s'il était en couple ou non. Après tout s'il était amené à le lui avouer, il arrêterait sûrement de jouer les dragueurs expérimentés, ce que la rouquine ne voulait pas, égoïstement, vaniteusement, presque. Sans aller jusque là, il était en tout cas de bonne compagnie et elle n'avait aucune envie de se retrouver seule: s'il avait quelqu'un dans sa vie, ça ne la regardait pas vraiment puisque, de toute façon, tout ce qu'elle ferait serait de profiter d'une conversation en sa compagnie.

« Monsieur Jeurygole... c'est... original. » Rit-elle de plus belle, un peu moqueuse. Sait-on jamais, des fois qu'il s'appelle réellement comme ça... Il assura en tout cas qu'il n'emballait pas les filles, et Summer ne le crut qu'à moitié étant donné l'assurance dont il faisait preuve. Mais encore une fois, cela lui importait peu pour l'instant. « Oui ça marche plutôt bien... De faire rire, je veux dire! » Se reprit-elle en ouvrant de grands yeux, agitant sa main devant elle pour se justifier. Summer but une gorgée de son verre alors que son voisin terminait déjà le sien. Elle avait un peu plus de mal à y aller cul-sec -elle grimaçait d'ailleurs très légèrement en en buvant, même une gorgée. Elle était définitivement plus à l'aise avec du cidre... mais ça, on ne va pas le dire. « Enchantée, Nathan Evans. » Annonça-t-elle un sourire accroché aux lèvres de par le fait qu'il s'était présenté à la manière de James Bond. Elle parut un peu plus septique lorsqu'il mima un pistolet qui lui fit presque peur (il lui en fallait peu, soit) et fit mine de lui tirer dessus. Elle força un très léger sourire en détournant le regard pour le noyer dans son reste de whisky.; elle ne rechigna cependant pas à trinquer, faisant tinter le bord de son verre contre celui de son interlocuteur en le regardant dans les yeux, comme il était d'usage de le faire. « À notre rencontre. » répéta-t-elle étonnamment peu hésitante, souriant d'une manière un peu plus détendue.

En revanche, lorsque Nathan lui expliqua qu'il pensait qu'elle était mannequin parce qu'elle avait un visage "somptueux", Summer sentit ses joues s'empourprer et pinça ses lèvres l'une contre l'autre dans l'espoir de retenir un sourire qui sans cela s'étendrait d'une oreille à l'autre et deviendrait définitivement indomptable. Elle baissa d'ailleurs les yeux, incapable de soutenir le regard de Nathan et de s'empêcher de rougir en même temps. Le plus simple était encore de répondre à sa question. « Wow, euh, c'est... c'est hum. Gentil! » Bégaya-t-elle en souriant toujours malgré sa volonté, relevant le regard vers lui pour répondre plus sérieusement. « Je suis secrétaire, en réalité. Au lycée. C'est un peu moins glamour que mannequin, mais ça me plait bien. » Assura-t-elle en riant légèrement. « Et vous, alors? En plus de votre boulot d'agent secret, j'entends, monsieur Evans... Nathan Evans. » Le taquina-t-elle en arquant un sourcil, souriant toujours alors qu'elle buvait à nouveau -trois petites gorgées d'un coup, cette fois; messieurs-mesdames applaudissez.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: I'm sexy and I know it ! ( With Summerichou ) Ven 10 Jan - 16:01



" La vie n'est qu'un long rire, le reste n'est qu'apparence et tromperie. "
Charif Barzouk

Plonger ses lèvres dans un bon verre de whisky bien accompagné, c'était la seule chose que demandait Nathan. Depuis qu'il ne sort plus du tout avec sa femme, cela lui faisait du bien d'avoir le champ libre pour draguer, regarder et rigoler librement sans se faire réprimander par Kat. Après, il n'irait pas jusqu'à la tromper, ce serait irraisonnable de plus qu'il a ses enfants, mais il s'amusait juste pour rajeunir un peu plus. D'ailleurs, cela devait se voir qu'il pensait à tout ça, car Summer lui demanda si il n'était pas avec sa petite amie. L'Evans éclata de rire et répondit ensuite tout simplement. " Elle n'aime pas s'amuser ! ". Le sourire au lèvres, il ne pu s'empêcher de continuer sur l'euphorie avec la rousse qui riait de bon coeur aux bêtises de notre ami Evans. Ils trinquèrent tout les deux avec leur nouveau verre, buvant une gorgée de whisky. C'était assez sympa de rencontrer des gens qui étaient si tranquille que Summer, Nathan avait l'habitude de bien s'entourer au niveau des relations, et cette rencontre semblait ne pas déroger à la règle.

Maintenant qu'il avait commencer à faire connaissance, ils n'allaient pas s'arrêter là non ? L'Evans, toujours curieux, se renseigna sur les activités professionnelles de la rousse qui se trouvait être une secrétaire de lycée. Sûrement que ses enfants la connaissaient, mais valait peut être mieux ne pas en parler... Il était en plan drague, et les enfants, c'était plus anti-drague qu'autre chose. " Seulement ?! C'est incompréhensible ! " lâcha-t-il faussement indigné. " Pour ma part, je suis directeur marketing dans une grosse boite mademoiselle, et oui ! Mais chuuuuuut, c'est ma couverture ! Me démasquez pas ! " finit-il en riant. C'était vraiment cool d'être là avec la rousse, gentille, drôle et se prêtant au jeu de toutes ses bêtises. Il lui sourit simplement, avant de finir son verre. " Je suis content de vous avoir rencontrer en tout cas, vous êtes charmante et drôle, tout ce que j'aime ! " laissa-t-il entendre avant de reposer le verre sur le bar et de se tourner vers la rousse avec son air charmeur. C'est alors que le DJ démarra une chanson qui n'avait pas sa place dans une boite de nuit, un slow. Etrange... Mais le père Evans ne se défila pas et profita de l'occasion. Il se leva, s'inclina élogieusement et proposa à Summer une danse. " M'accorderiez vous cette danse, charmante demoiselle ? ".  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Féminin
Nombre de messages : 1695
Etudes/Metier : Secrétaire au lycée
Love : Peter
Humeur : apaisée

Inscription : 06/07/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: I'm sexy and I know it ! ( With Summerichou ) Sam 11 Jan - 18:24

La question de Summer sembla amuser son interlocuteur, et il ne lui en fallut pas plus pour immédiatement regretter de l'avoir posée. Après tout en quoi pouvait-ce l'intéresser? Il risquait de se faire des idées. Il répondit cela dit assez naturellement, ce qui détendit à nouveau la rouquine. « Elle a bien tort! » Affirma la jeune femme en buvant une nouvelle gorgée du nectar un peu trop fort qui se trouvait devant elle. Elle-même ne sortait pas très souvent, pour tout dire, mais elle songea que c'était une bonne idée de répondre de la sorte.

Summer l'ignorait, mais elle avait déjà du croiser les enfants de Nathan. D'ailleurs, elle se rappelait de quelques petits "Evans", mais c'était un nom relativement répandu, tant et si bien qu'elle ne fit pas le rapprochement, ou ne le jugea en tout cas pas judicieux. En tout cas, celui qu'elle ignorait être père feinta d'être surpris de la profession de Summer qui, selon lui, aurait dû suivre une carrière un peu plus palpitante. La rouquine haussa une épaule. « Eh oui c'est incompréhensible, j'avais pourtant laissé ma carte à Karl Lagerfeld mais le goujat ne m'a jamais rappelée! » Plaisanta-t-elle d'un air presque sérieux, démenti par le sourire en coin qui occupait ses lèvres. Lui avait un travail un peu plus "prestigieux", occupant apparemment un poste important dans une entreprise toute aussi importante. Impressionnée, Summer haussa ses sourcils en acquiesçant, marquant son admiration. « Je n'ai pas affaire à n'importe qui! C'est promis, je resterai discrète. » Posant son index sur son pouce, Summer fit ensuite défiler sa main le long de ses lèvres pour suggérer qu'elles resteraient cousues. Lorsqu'il reprit, ce fut à nouveau pour lui faire un compliment, qu'elle reçut dans un sourire clos, un peu gêné peut-être mais toutefois conquis. Elle ne put s'empêcher à la vérité de ressentir comme une once de culpabilité, songeant qu'elle aurait voulu entendre ces paroles de la part de quelqu'un d'autre... mais elle n'y penserait pas. Pas maintenant. Elle était en charmante compagnie, après tout. « Vous me flattez, vraiment. Je suis ravie aussi de vous avoir rencontré; j'aurais probablement passé la soirée seule sinon! » Grimaça-t-elle en lâchant un petit rire... qui s'estompa alors que le tempo de la musique de fond changeait du tout au tout. Sans transition. Un slow. ça se faisait encore, en boîte? Summer se rappelait en avoir entendu pas mal aux "boums" où elle allait étant plus jeune, mais elle était persuadée jusqu'à présent qu'on n'entendait plus que de la musique moins douce dans les clubs. Au fond, elle préférait les slows. Quand elle vit Nathan faire une révérence, cependant, elle ouvrit de grands yeux, un peu hésitante. Elle se disait, depuis le début de la soirée, que ce n'était pas grave, qu'elle pouvait bien s'amuser quelques temps sans conséquences. Mais à quel moment exactement devait-elle dire stop? Pas maintenant visiblement, puisque dans une volonté intense de ne pas faire trop attendre sa réponse, elle acquiesçait déjà, se demandant si c'était une bonne idée. « Les slows se font tellement rares, il faut en profiter, hm? » Question rhétorique pour justifier du fait qu'elle descendait désormais de son tabouret, s'assurant de laisser au bar un verre vide -elle aurait probablement besoin du contenu dans son organisme. Aussi allèrent-ils ensemble vers le centre de la pièce où déjà plusieurs personnes dansaient collées-serrées. Summer aperçut d'ailleurs son amie, qui visiblement était toujours aussi ravie de sa rencontre... plus encore qu'au préalable, puisqu'ils se bécotaient désormais -pour être poli. Encore un peu hésitante, mais ne souhaitant pas le montrer à son cavalier de peur qu'il ne le prenne personnellement, la jeune femme lâcha la main de Nathan quand elle jugea qu'ils étaient au bon endroit, et s'approcha de lui en croisant ses bras derrière son cou. Elle laissait entre eux un espace un peu plus grand que ce que ne le faisaient quelques uns des duos -couples?- du club, mais elle songea que cette petite distance leur conviendrait à tous les deux. Force était d'admettre que c'était assez sympathique, de danser de la sorte. « Vous êtes bon danseur... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: I'm sexy and I know it ! ( With Summerichou ) Jeu 16 Jan - 15:18



" La vie n'est qu'un long rire, le reste n'est qu'apparence et tromperie. "
Charif Barzouk

La jolie rousse se trouvait être d'excellente compagnie pour le quadragénaire, drôle et mignonne, Nathan se plaisait à faire des blagues et de voir Summer entrée dans son jeu sans demi-mesure. Quand il la regardait, la nostalgie s'emparait de lui, non pas qu'il ait déjà rencontrer sa voisine de siège auparavant, mais rousse, drôle, mignonne, tout cela ressemblait comme deux gouttes d'eau à la personnalité d'une personne importante dans sa vie : Sa femme. Kat était comme ça étant jeune, bien qu'un brin plus autoritaire, Summer avait tout pour plaire à l'Evans. Malheureusement, il était encore marié et ne pouvait se permettre de se jeter sur tout ce qui bouge, mais cela ne pouvait pas l'empêcher de s'amuser comme il se doit avec la rousse.

L'euphorie plus la connerie ne faisait pas trop bon ménage, mais c'était cela vivre, rigoler de ses bêtises mais aussi des réponses que l'on recevait en contrepartie. Karl Lagerfeld et James bond faisant partie de leurs délires, Nathan finissait son verre tout en riant, reprenant aussi son souffle après cette surdose de rire. Le quadragénaire mit son doigt sur la bouche lorsque sa compagne de beuverie lui disait tenir sa langue pour son identité. Le sourire toujours au lèvres, il complimenta la jolie jeune femme sur sa personnalité et sa présence, qu'elle fit de même en lâchant un petit rire pensif. Mais alors que le père Evans voulu répondre, la musique changea en un Slow non représentatif des ambiances de boite de nuit d'habitude. C'était donc sans plus attendre qu'il proposa à Summer d'être sa cavalière, tel un chevalier ou un étudiant un peu maniéré invitant sa belle à un bal. Sans grande surprise, elle accepta, ce qui ravit Nathan qui prit sa main une fois qu'elle eu finit son verre, l'emmenant sur la piste de danse.

Une fois arrivée dans la zone du coller-serrer, Summer s'installa, passant les bras autour du cou de Nathan, ce dernier liant ses bras dans le dos de la jeune femme, gardant quand même une distance entre eux, ce qui était normal. Ils se connaissaient à peine, ils n'allaient pas se nicher chacun dans le cou de l'autre. Le duo commençait à danser ensemble, l'Evans content d'avoir trouver quelqu'un avec qui passer la soirée qui s'annonçait pas terrible avant son arrivée au bar. Summer le complimenta sur la danse, ce qui fit sourire encore plus le concerné. " Moi danseur ? Je suis juste en très bonne compagnie ! " lâcha-t-il en regardant le visage de la rousse. Elle était si resplendissante et remplit de vie, pourquoi sa femme était-elle aussi chiante ? Le couple Evans auraient pu être le couple parfait si elle ne pétait pas un câble à chaque fois qu'il faisait le moindre pas de travers. Mais plutôt que ça, elle foutait sa merde engrangeant d'innombrables disputes insupportables pour les enfants. Dans un petit soupir de satisfaction, Nathan tenta d'arrêter un peu de dire des bêtises, se confiant un peu. " C'est juste que je l'ai beaucoup pratiqué avec ma compagne quand nous étions jeune, du coup j'ai un peu pris l'habitude. Et vous ? J'espère que vous êtes mieux accompagner qu'avec moi qui danse comme si je passais la serpillière !" demanda-t-il sur le ton de la rigolade, toujours un brin nostalgique de la belle époque. Ce n'était pas dans sa nature d'être si regrettable par rapport à sa femme, mais il lui arrivait par moment de regretter le temps où ils étaient juste mariés. Se rendant compte que son sourire était partit, il le re-tira une nouvelle fois pour ne pas casser l'ambiance. Une mèche débordait sur le visage de la jeune femme, ce qui fit sourire un peu plus le quadragénaire qui trouvait cela ultra chou. Du bout des doigts, il décala le paquet de cheveux encombrant, la remettant en place avec le reste. Renouant ses mains dans le dos de Summer, il tenta une autre approche verbale. " D'ailleurs, ça vous dérange si on se tutoie maintenant ? J'ai l'impression d'être au boulot ! " tenta-t-il de se rattraper comme il le pouvait. Se concentrant sur sa danse, il pensa qu'il ne regrettait pas d'être venu ce soir là, jamais il n'aurait imaginer en arriver là...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Féminin
Nombre de messages : 1695
Etudes/Metier : Secrétaire au lycée
Love : Peter
Humeur : apaisée

Inscription : 06/07/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: I'm sexy and I know it ! ( With Summerichou ) Sam 18 Jan - 21:43

Pour être honnête, un instant, Summer avait craint de ne tomber sur quelqu'un de peu fréquentable, ou au moins de lassant, voire trop insistant. C'était avec un plaisir tout particulier qu'elle avait compris que ses doutes étaient infondés alors qu'elle découvrait petit à petit une personne amusante et réfléchie qui lui permettrait pour sûr de passer une bonne soirée, peut-être toute aussi agréable que si son amie avait daigné rester avec elle. Elle en avait besoin, peut-être, elle se sentait bien à parler pour un rien, à recevoir des compliments qui la faisaient rougir sans raison particulière, à agir sans trop se poser de question et à profiter simplement de sa soirée. Finalement, ça faisait longtemps que ça ne lui était pas arrivé.

D'ailleurs, lorsque la musique passa à un slow, elle songea que ce serait peut-être un moment agréable de plus, sans vraiment se demander s'ils seraient crédibles au milieu de tous ces couples d'un soir en formation qui prenaient cette danse pour prétexte à faire avancer les choses plus rapidement. Heureusement, Nathan et Summer semblaient être dans la même optique: passer une bonne soirée, rire, se détendre, peut-être même avoir un moment de tendresse au détour de cette danse, mais seulement parce que c'était agréable et n'offusquerait ni n'aurait de conséquences sur personne. Juste une danse. Summer avait lu quelque part que prendre quelqu'un dans ses bras pendant dix secondes permettait d'accroître sa confiance vis-à-vis de cette personne. Si elle doutait encore de l'explication chimique qui en résultait, elle était en revanche convaincue du pouvoir d'une étreinte, de la tendresse innocente que des personnes pouvaient partager.

La rouquine était donc ravie de pouvoir s'adonner à ce slow. D'autant qu'il ne lui fallut que quelques instants pour trouver son cavalier bon danseur. Lui, en revanche, il en doutait: lorsqu'elle le lui dit, il suggéra que c'était parce qu'il était en bonne compagnie. Summer secoua légèrement la tête dans un léger sourire, sachant pertinemment qu'elle n'était pas un cadeau en danse. Leur conversation sembla devenir moins superflue et plus sérieuse aux mots que Nathan prononça par la suite, parlant de sa compagne. Son ton était plus bas, plus sobre, plus sincère. Il avait comme une pointe de nostalgie dans la voix lorsqu'il évoqua sa compagne, ce qui lui valut un regard intéressé et bienveillant de la part de miss Andrews. Regard qu'elle détourna lorsqu'il lui demanda si elle-même était mieux accompagnée que lui qui semblait "passer la serpillière". À cette réflexion, Summer eut un petit rire avant de ne plonger malgré elle dans des souvenirs qu'elle jugeait comme plutôt bons, désormais. Elle se rappelait de ce soir, cette fête de quartier où elle avait dû danser pour l'une des premières fois avec Lorenzo, si elle ne comptait pas leur mariage. Elle avait cru, ce soir-là, que tout allait s'arranger. Ils se regardaient différemment, se découvraient différemment, s'aimaient différemment. Elle apprenait qu'il avait pris des cours de danse, il lui promettait qu'il se confierait plus à elle, elle assurait qu'elle lui faisait une confiance aveugle. ça n'avait rien changé, au fond, pourtant ce soir-là dans ses bras elle avait simplement eu envie de se blottir contre lui et de sourire à s'en fendre les lèvres. Enfin tout ça, elle ne pouvait pas l'expliquer à un homme qu'elle venait de rencontrer. « En fait mon ancien compagnon -mon ex-mari-, il dansait bien. » Ex-mari. ça sonnait encore terriblement faux. Elle se sentait comme coupable, comme si on allait désormais lui coller l'étiquette d'une jeune femme non digne de confiance qui ne savait pas bien ce qu'elle attendait d'une relation amoureuse. « Mais on ne dansait pas souvent. » Le regard figé sur leurs pieds qui dessinaient de petits cercles au sol, Summer décida de revenir à elle avait de ne se retrouver mélancolique et pensive pour le reste de la soirée -si ce n'était pas trop tard, étant donné la musique douce qui berçait également ses oreilles. « Si vous dansez comme vous passez la serpillière, je pense que vous passez très très bien la serpillière. » Elle acquiesça d'un air très convaincu, fronçant légèrement les sourcils en souriant pour appuyer un peu plus ses propos. Elle-même n'était pas une grande danseuse, alors pour peu qu'elle parvienne à se laisser guider sans trop de difficultés, elle songeait que son cavalier devait être bon. Qu'il se rassure, il aurait pu être en total décalage avec le rythme ou danser comme un manchot se déplaçait, elle ne l'aurait probablement pas remarqué. Ce qu'elle remarqua, en revanche, c'est le petit sourire qui vint occuper ses lèvres; il l'intrigua un temps, jusqu'à ce qu'il replace une mèche de cheveux qui tombait sur son visage. Les yeux de la rouquine étaient plantés dans les siens, dont elle admirait l'application à la tâche. Ses cheveux en place, la jeune femme lui offrit un sourire en guise de remerciement, se laissant bercer au rythme de la musique d'une manière bien plus agréable encore qu'elle ne l'aurait envisagé. Elle ne s'était seulement pas rendue compte qu'ils se vouvoyaient encore, ayant l'impression que leur vouvoiement à eux était un peu moins formel que celui qu'elle employait d'habitude. Cependant lorsqu'il le lui fit réaliser, Summer acquiesça rapidement. « Non non ça ne me dérange pas du tout, au contraire, tutoyons-nous! » Après tout, ils dansaient un slow, il aurait été bizarre qu'ils continuent de se donner du vous. « Je suis contente de vo... t'avoir rencontré, je pense sincèrement que tu as sauvé ma soirée! » Affirma la jeune femme d'un air amusé. Elle aurait un peu de mal à se faire au tutoiement, mais au final c'était bien plus logique. D'autant qu'elle était sincère, elle lui était reconnaissante d'être venu lui parler, c'était bien mieux ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: I'm sexy and I know it ! ( With Summerichou ) Mer 22 Jan - 17:37



" La vie n'est qu'un long rire, le reste n'est qu'apparence et tromperie. "
Charif Barzouk

Le slow tanguait, baladait les deux corps unis de nos deux danseurs qui profitaient de cette proximité presque imposée par la musique pour faire de plus amples connaissances. Nathan fut surprit d'apprendre que la rouquin, aussi jeune qu'elle soit, était divorcée. Cette nouvelle fit froncés les sourcils du meneur de danse, pensant que l'ex-mari de sa cavalière ne devait pas être un homme digne de confiance et vraiment un gros enfoiré. Il voulu tenter une expérience intellectuelle en se mettant à la place de l''ex-mari... La conclusion fut celle qu'il n'aurait jamais quitté cette jolie rousse au visage si trognon qu'on en pincerait les joues comme on pince celles d'un bébé. Puis sans ça, sa partenaire semblait si attentionnée, aimante et adorable, jamais il n'aurait pu lui faire un quelconque mal. Avec des yeux compatissants, il la regarda dans les yeux pour s'excuser. " Excusez-moi, je vous fais vous souvenir de lui... Mais c'est vrai que je passe bien la serpillière, donc faites attention que je vous mette pas la tête en bas pour transformer vos cheveux en serpillière ! " tenta-t-il de se rattraper. Ce n'était jamais facile de parler de ses relations amoureuses finit, et l'Evans en était bien conscient. C'est donc pour cela qu'il voulait revoir sourire sa cavalière, son magnifique sourire d'ange.

Heureusement que l'ambiance revint alors que Nathan demandait à ce qu'ils se tutoient. Dans son domaine, tout le monde se vouvoyait et il était hors de question pour lui de traiter la charmante demoiselle à ses côtés comme une cliente ou autre. Bon, peut-être que Kat lui en voudrait si elle l'apprenait, toujours aussi jalouse alors que rien n'allait plus entre eux... Mais bon, c'était normal de tutoyer quelqu'un avec qui on était si proche physiquement... Evidemment, elle ne refusa pas et enchaîna même sur le fait qu'elle était contente qu'il soit là ce soir. Un sourire s'afficha sur le visage de l'Evans, ravit d'avoir fait le premier pas quelques minutes plus tôt. " Oh mais ne dites... Pardon, ne dis pas ça ! Ca se trouve, je la gâcherai dans quelques minutes ! " dit-il en lui faisant un clin d'oeil dragueur. Oui, il n'en perdait pas une et il s'en foutait royalement des conséquences, tant qu'il pouvait s'amuser et flatter de jolies jeune femmes. " Puis c'est moi qui te remercie, je suis venu sans but ce soir, et tu m'en donnes un en dansant et bavardant avec moi ! " continua-t-il, souriant toujours à pleine dent. " Je dois t'avouer... Au final, on est venu un peu pour la même raison tout les deux on dirait, s'amuser pour oublier nos histoires de couples. Peut être que c'est le destin qui nous a fait nous rencontrer pour qu'on passe un petit moment sympa entre " Problémeurs de coeur " ! " dit-il alors que la musique de Slow arriva à sa fin. Dans une transition rapide, le DJ passa à une musique un peu plus Disco qui déversa plein d'énergie dans le vieux corps de l'Evans. Ce style musical était tout à fait le sien, aussi vieux que lui et son expérience de jeunesse allait l'aider à impressionner sa cavalière. Se détachant un peu de sa partenaire, il prit la main de la rouquine et la fit tourner sur elle-même, puis se mit à danser sur la chanson en mode disco, volontairement exagéré pour faire rire. Incorrigible ce Nathan... " Je mets le feu à la piste ! " Hurla-t-il par dessus la musique à Summer. Il était chaud comme la braise, l'alcool faisant un peu d'effet aussi, et puis son objectif de divertir la rousse qui l'animait, rien ne pouvait plus l'arrêter.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Féminin
Nombre de messages : 1695
Etudes/Metier : Secrétaire au lycée
Love : Peter
Humeur : apaisée

Inscription : 06/07/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: I'm sexy and I know it ! ( With Summerichou ) Sam 25 Jan - 20:07

Summer ne s'était encore que peu adonnée à ce tout nouveau plaisir que constituait le fait de se dire "divorcée. Plaisir. Ou le contraire absolu. Si beaucoup de gens lui avaient expliqué combien il était fantastique de retrouver sa liberté après avoir eu quelques temps difficiles, ils avaient totalement oublié de mentionner la gêne qu'elle ressentirait lorsqu'elle prononcerait le mot "divorcée"; la solitude certaine dans laquelle elle était désormais plongée quand elle rentrait chaque soir dans une maison vide. Elle avait été la première à penser qu'il valait mieux être seule que mal accompagnée -et en l'occurrence Lorenzo et elle se tenaient bien mauvaise compagnie dans leurs derniers mois en tant que mari et femme- et pourtant elle s'étonnait à penser parfois qu'avoir un semblant de vie affective était quelque chose de relativement plaisant. Fut-ce dans des conditions un peu étranges. D'ailleurs, son naturel optimiste semblait même prendre le dessus sur ses souvenirs: lorsqu'elle repensait à sa relation avec son "ex mari", elle se souvenait seulement de leurs quelques regards complices et des quelques fois où ils avaient ri ensemble. Elle devait faire un effort certain pour replacer les choses dans leur contexte, pour se rappeler que pour un moment de bonheur intense il fallait en compter cent de déchirement. C'était un rythme qu'elle n'aurait pas su tenir plus longtemps: et pourtant se remémorer le soulagement qu'elle avait ressenti lorsqu'ils s'étaient mis d'accord pour se séparer définitivement ne se faisait pas naturellement. Il fallait qu'elle réussisse à se convaincre que c'était mieux comme ça, parce qu'elle avait tendance à l'oublier. Au fond, ce qui l'embêtait désormais, c'était qu'elle ne pouvait pas prétendre avoir une vie normale: divorcée à trente ans, quelque chose devait clocher chez elle. C'est du moins ce que les gens penseraient, désormais, quand elle griserait la case "divorcé(e)" sur tous ses formulaires administratifs ou lorsqu'elle se présenterait à des gens qu'elle ne connaissait pas. Ce serait comme quelque chose qu'elle devrait avouer plus que quelque chose dont elle devrait parler et ça n'avait rien d'évident.

Nathan devait avoir vu le remord certain qui habitait Summer puisqu'il s'excusa d'avoir abordé le sujet. La jeune femme secoua la tête dans un fin sourire, songeant qu'elle aurait aussi pu éviter de trop en parler. « Ce n'est rien, ne vous en faites pas. » Elle écouta la suite de sa phrase de manière un peu plus dubitative dans la mesure où il menaçait de la transformer en serpillière. La rouquine arqua un sourcil, peu enchantée par la perspective. « Oh par pitié pas mes cheveux! » Feinta-t-elle de supplier. D'ailleurs elle ne voulait pas vraiment avoir la tête en bas non plus mais ça c'était une autre histoire. Ils essayaient visiblement d'oublier leurs amours respectifs -passés ou présents- en se concentrant sur la présence l'un de l'autre.

Quand elle confia qu'elle était contente d'être tombée sur lui, Nathan suggéra qu'elle devrait attendre d'être certaine que tout se passe bien toute la soirée avant de penser qu'il avait sauvé la sienne. Summer leva les yeux au ciel d'un air amusé, convaincue qu'il ne la gâcherait pas. Elle rit d'ailleurs volontiers lorsqu'il suggéra que le destin avait dû réunir ces personnes avec des problèmes de cœur, ravie de voir qu'il s'adonnait lui aussi à l'invention de mots. « ça doit être ça. On devrait probablement former un club de problémeurs anonymes ou quelque chose dans ce goût-là! » Summer l'aurait bien questionné des heures durant sur sa compagne, mais déjà l'ambiance changeait totalement, pas seulement parce qu'il se remettait à faire des blagues, mais aussi et surtout parce que d'un slow, le DJ passait au disco. Décidément, elle avait choisi la bonne boîte de nuit. Pour tout dire, elle trouvait bien plus amusant de se dandiner sur du Claude François -mais si, le Michael Jackson blond!- que sur de la musique qui s'apparentait plutôt à un rythme répétitif qui semblait cogner les tympans plutôt que les satisfaire. Ils s'éloignèrent alors un peu l'un de l'autre, et Nathan fit tourner Summer sur elle-même alors qu'elle riait déjà; elle dansait peut-être très moyennement, mais elle adorait ça. Elle se souvenait encore d'une soirée au lycée où une amie lui avait "appris" quelques pas de rock... elle ne s'était jamais autant amusée. Quelque chose lui disait donc que ça allait être drôle, sinon épique. D'ailleurs quand il se mit à danser seul, Summer se dit qu'il aurait peut-être dû prendre un verre de moins... ou pas justement, parce qu'elle riait bien, comme ça. Elle tenta de l'imiter, ne connaissant pas grand chose au disco. Elle avait effectivement appris une chorégraphie -et une seule- il y avait de ça quelques années, mais il n'en restait pas grand chose, à part un geste hasardeux de la main sur le "aaaaah" de "Alexandrie-alexandra". Aussi préféra-t-elle essayer de reproduire les mouvements que lui faisait, quoi qu'elle ne le suivait que mal. Heureusement qu'elle n'était pas non plus totalement sobre sinon elle se serait probablement contentée de le regarder faire en riant distraitement. « Je vois ça! Je crois même que tu attires l'attention... » suggéra-t-elle d'un ton complice en désignant un groupe de jeunes filles qui s'apparentaient à des groupies. « Pas sûr que ta compagne apprécierait! » Elle ne savait pas trop pourquoi, mais elle était comme intriguée par la vie de Nathan. Il plaisantait facilement, mais elle avait tendance à penser que c'était aussi un moyen d'éloigner les gens de ce qu'il était réellement. Et pour cette raison, il était intriguant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: I'm sexy and I know it ! ( With Summerichou ) Lun 3 Fév - 0:46



" La vie n'est qu'un long rire, le reste n'est qu'apparence et tromperie. "
Charif Barzouk

Partager cette soirée avec Summer, Nathan ne le regrettait en rien du tout. Pendant qu'ils dansaient leur slow, à chaque fois que l'Evans lâchait une petite vanne afin de faire rire la rousse, celle-ci répondait limite du tac au tac avec des réponses encore plus drôle. En effet, elle ressemblait vraiment de plus en plus à Kat quand elle était jeune... Cela faisait tellement longtemps qu'il n'avait pas rit comme ça en soirée, la voir faisant semblant de crier à l'horreur si il se servait de ses cheveux comme une serpillière ou alors l'entendre parler de ce nouveau confessionnal des problêmeurs anonymes. Si il pouvait souffler sans que sa compagne de danse puisse le voir, il l'aurait fait à chaque fois.

C'est ainsi que la musique changea, apportant un peu plus de rythme à cette soirée qui commençait à être trop douce pour Nathan. Le disco, cette danse où il excellait durant sa jeunesse, une discipline rejoignant tout les sports qu'il avait oublier avec l'âge. C'était donc ça être vieux ? Dans un sens, peut être qu'il n'était plus très frais, mais même si il avait danser parfaitement cette danse, les jeunes de maintenant se seraient quand même foutu de lui comme les filles qui le dévisageaient. Ralalala les jeunes, à part des collés-serrés, il ne savent rien faire d'autre ! Mais son seul but, c'était afficher un sourire sur la jolie rousse qui commença à le taquiner en parlant de sa femme. " Ma compagne ? Quelle compagne ? Je ne suis qu'un clown célibataire et ma seule compagne ce soir, c'est toi ! " lança-t-il en réponse, glissant un petit clin d'oeil charmeur. Se rire de sa situation matrimoniale lui permettait de souffler un peu et d'oublier toutes les disputes hebdomadaires qui se déroulaient à la maison. C'était un peu le but de cette soirée, et il était hors de question que Kat vienne gâcher ce petit moment de plaisir alors qu'elle n'était même pas là. S'approchant à nouveau de Summer, il lui prit les mains et commença à danser comme si la musique était vieux rock qu'on dansait à deux. " Allez, suis mes pas, je vais te montrer ! " cria-t-il à la rousse, dansant face à elle, main dans la main, jouant de jeux jambes et autres déhanchés. Bien qu'il soit vieux, le père Evans tenait quand même la route, se dandinant bêtement devant la rousse. Sentant que la musique touchait à sa fin, Nathan lança Summer dans un dernier tour sur elle-même avant de la faire basculer en arrière pour la récupérer dans ses bras, digne d'une danse à la James Bond. Un grand sourire aux lèvres illuminait le visage du quadragénaire, ses yeux plantés dans ceux de sa compagne de danse. " Alors, c'était comment, " Poulette " ? " dit-il en insistant sur son dernier mot afin de montrer qu'il jouait encore dans la rigolade, un brin essoufflé. Examiner les yeux de la rousse était une scène incroyable, son visage si mignon pétillait de paillettes irréelles comme si sa peau n'était que diamant. Ou alors c'était peut être l'alcool qui lui jouait des tours... Mais bref, la jeune femme dans ses bras était d'une mignonitude extrême et il n'arrivait pas à se l'enlever de la tête. Si Kat le voyait... Lentement, un peu gêné pour le coup, il la releva pour la remettre sur ses pieds tandis qu'une nouvelle chanson démarra, pas du tout au style de l'Evans. Ces musiques techno, ce n'était pas pour lui, que des trucs de jeunes ça... Levant la tête par dessus la foule, il remarqua des petits box dans un coin de la salle. Dans un des box, les banquettes entourant la table étaient libres et Nathan ne dirait pas non à une petite pause après ses exploits physiques. " Pfiou, j'ai besoin d'une pause moi ! Je vais me poser là-bas, tu me suis ? " demanda-t-il à la rousse en désignant le box vide d'un coup de tête. Dans un sens, il espérait qu'elle le suivrait car la jeune femme lui plaisait beaucoup, très bonne complice de blagues, mais dans un autre il comprendrait si elle refusait, qui voudrait traîner avec un vieux qui tient à peine deux danses ? La vieillesse, la vieillesse... Bon l'alcool aussi facilitait pas les choses dans la santé mais bon... Compliqué...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Féminin
Nombre de messages : 1695
Etudes/Metier : Secrétaire au lycée
Love : Peter
Humeur : apaisée

Inscription : 06/07/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: I'm sexy and I know it ! ( With Summerichou ) Ven 21 Fév - 22:14

Au fond, les quelques personnes présentes dans les bars à cette heure-ci du soir partageaient pour beaucoup un point commun: ils étaient seuls. Quoi qu'une majorité ne venait pas seule, les gens s'entouraient d'autres personnes que les amis qui avaient bien voulu les accompagner pour précisément atténuer la solitude qui devait les animer. Quoique caricaturale, l'hypothèse s'appliquait tout à fait à Summer et Nathan. C'était là que c'était compliqué: la rouquine, elle, avait fini par parler de son divorce plus qu'elle n'aurait dû le faire tandis que Nathan continuait de blaguer. Et plus il essayer de détourner la conversation, plus miss Andrews se disait que sa compagne et lui avaient une relation particulière. Elle voyait cette espèce de regret dans les yeux de mister Evans à chaque fois qu'elle l'évoquait, même parfois lorsqu'elle prononçait certaines phrases qui n'avaient, à ce qu'elle savait, rien à voir avec sa relation avec sa conjointe. Peut-être était-ce pour se rassurer, mais elle les imaginait terriblement complices. Elle les voyait heureux à en crever, s'aimant comme s'il leur était impossible de vivre autrement, tenant l'un à l'autre à tel point qu'un regard leur suffisait à se connaître par cœur, à lire l'un en l'autre. C'était beau, elle en était convaincue. Alors pourquoi était-il là, à faire des compliments à une autre femme, ce soir? Toujours dans le but de rendre la réalité un peu plus belle en fonction de ce qu'on lui disait, Summer se persuadait qu'il n'en pensait pas un traitre mot, ou plus exactement que c'était tout ce qu'il rêvait de dire à la femme qu'il aimait -sa compagne en l'occurrence. Pour une raison qu'elle ne savait déterminer, ils avaient dû se perdre, un peu, et vouloir se retrouver, beaucoup. Elle lui manquait, et le peu d'information dont disposait la secrétaire ne lui permettait pas de dire si ce qui manquait à son interlocuteur était sa relation dans ses beaux jours ou sa femme simplement, qui était peut-être en voyage d'affaires, ou quelque chose comme ça. Un instant, elle envisagea même qu'elle n'existe pas vraiment, qu'elle soit partie pour une raison ou une autre mais que Nathan, toujours fou d'elle, ne pouvait se détacher de son fantôme et continuait donc à parler de lui comme s'il était encore sien.

Oui concrètement, elle s'emportait dans des considérations peu probables, envahie par la soudaine nécessité de s'auto-rassurer. Elle aurait pu en écrire un bouquin -elle avait seulement besoin de croire aux belles histoires, là, tout de suite. Elle voulait en savoir plus et en même temps, elle avait peur d'être déçue. Quand Evans suggéra d'ailleurs qu'il n'était pas question de sa compagne ce soir-là, Summer le regarda avec un sourire presque triste -plus parce qu'elle s'attendait à ce que le sien le soit que parce qu'elle était fâchée de sa réponse- en se persuadant que ça collait encore à sa version de l'amoureux un peu blessé qui retrouverait bientôt sa douce. Et ce serait beau.
Enfin pour l'instant ça ne pouvait pas vraiment l'être puisque Nathan affirmait que sa seule compagne de la soirée, c'était elle. Malgré elle, Summer rit à nouveau de bon coeur, oubliant quelque peu ses considérations romantiques. « Un vrai clown, ça, c'est certain! » Appuya-t-elle en acquiesçant, un sourire gentiment moqueur aux lèvres. Au fond, non, elle ne voulait pas savoir. Peut-être qu'ils étaient juste déçus l'un de l'autre, peut-être qu'ils étaient une version un peu plus endurante de Summer et Lorenzo, peut-être qu'ils ne se disputaient même plus, s'ignoraient, se déchirer silencieusement, lentement, en prenant leur temps histoire de laisser le problème les bouffer de l'intérieur, sournois parasite qu'ils laisseraient s'installer de leur plein gré de manière trop durable. C'était un peu comme les coquillage qui contenaient des bêtes visqueuses: si la comparaison semblait hasardeuse, Summer préférait contempler de loin la carapace qu'elle s'imaginait nacrée d'un couple parfait plutôt que de demander à Nathan ce qu'il en était réellement pour découvrir un vulgaire escargot parfaitement hideux. (et genre, ok, c'est du placement de mots mais en vrai c'est possible, imagine tu trouves un coquillage trop beau sur la plage et y'a un escargot qui en sort... voilà c'est pertinent ce que je dis.). Aussi se contenta-t-elle de danser. Finalement, son coquillage nacré, elle l'attribuerait à ses élucubrations rocambolesques, à ses rêves un peu utopiques; Nathan n'avait peut-être rien à voir avec ça, et au fond ce n'était pas le problème, elle ne voulait pas le savoir. Il savait danser, il savait la faire rire. Point, à la ligne. Elle allait passer une bonne soirée et elle n'aurait seulement pas dû se demander s'il était une bonne personne ou non. Il fallait qu'elle se détende, qu'elle arrête de réfléchir, juste le temps d'une petite pirouette hasardeuse. Parce que c'était chouette; parce que c'était amusant; parce qu'elle avait des fous rire monumentaux au point qu'elle ne savait pas ôter son sourire bête de ses lèvres. LE ROCK. C'était parfait, pour danser.

Summer se laissa donc faire, guidée par les pas un peu plus experts de Nathan. Elle riait toujours autant. « Wowowo ça va trop vite j'ai pas le temps de suivre! » Peina-t-elle à articuler tant elle riait. Sans qu'elle ne comprenne vraiment ce qu'il se passait, elle se retrouva à tourner une dernière fois, et crut tomber par terre -songeant qu'il fallait bien que ça arrive- jusqu'à ce que Nathan la rattrape. C'était donc calculé! Heureusement pour elle parce qu'elle aurait fini à terre plus honteuse que jamais. Elle éclata à nouveau de rire lorsqu'il l'appela Poulette, laissant planer quelques secondes jusqu'à ce qu'elle trouve presque gênant de soutenir son regard. Aussi se redressa-t-elle, toussotant légèrement avant de rire à nouveau. « C'était... sportif! Et drôlement amusant. » Son sourire remerciait presque son cavalier: elle passait vraiment un bon moment, et elle en avait besoin. Cela dit, elle ne se fit pas prier pour le suivre et aller faire une pause. Elle aurait eu un peu de mal à l'admettre seule, étant donné qu'elle ne voulait pas se sentir vieille, mais il y avait bien de quoi reprendre un peu son souffle. Ils arrivèrent bientôt à une banquette libre et prirent place. De là, Summer aperçut son amie qui cette fois-ci était allée au bar. Définitivement, elle avait eu de la chance de tomber sur Nathan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: I'm sexy and I know it ! ( With Summerichou ) Lun 24 Fév - 16:20



" La vie n'est qu'un long rire, le reste n'est qu'apparence et tromperie. "
Charif Barzouk

Lancé dans sa danse endiablée, Nathan ne pouvait se résigner à laisser Summer dans un coin. Cela se voyait qu'elle avait du mal avec ce genre du musique, c'était donc sans crainte qu'il la tira vers lui pour lui montrer comment on dansait le disco dans le temps. C'était vrai qu'il faisait le clown, mais bon c'était dans sa personnalité et sa technique d'approche pour rencontrer des gens. Une fois la folie de la musique finit, les deux s'étaient retrouver très proche l'un de l'autre, permettant à l'Evans d'examiner de plus près le regard de la jolie rousse dans ses bras. Elle était si mignonne et adorable, il en croquerait bien un bout même si ce n'était pas dans ses intentions, du coup, il comprenait de moins en moins comment elle son ex-petit ami pouvait avoir laissé un si jolie brin de femme partir. Qu'il idiot... En plus elle avait tout, la gentillesse, une beauté sans égale, bref, tout ce qu'un homme cherchait chez une femme en général. Si il n'avait pas son âge avancer, Nathan aurait bien tenter le coup, mais bon... Sa carrure le rapprochait plus d'un papy que d'un jeune homme fallait l'avouer. Une fois le compliment de la danse entendu, il lui sourit amusé par sa réaction si franche et adorable. " C'est ça de danser ma belle ! " continua-t-il avec un petit clin d'oeil avant de chercher un endroit où s'asseoir.

Une fois l'endroit trouvé, il s'assirent donc, attendant qu'on vienne prendre une quelconque commande. Les yeux perdu sur la carte qu'il y avait sur la table, Nathan ne remarqua pas tout de suite celui de Summer qui fixait une jeune femme au bar, mais quand il s'en rendit compte, il ne peut retenir sa curiosité. " C'est ton amie au bar ? " lui lança-t-il avec un ton doux. " Ne t'en préoccupe pas va... Elle t'a laisser toute seule pour un mec qui la larguera dans quelques jours, au mieux dans quelques semaines. Les jeunes de nos jours... " continua-t-il secouant la tête d'un air dépité. C'est vrai qu'il n'avait jamais vraiment compris les jeunes qui se contentaient de coups d'un soir, préférant cela que l'engagement. Sur ce point là, son fils était tout à fait comme lui, privilégiant la relation longue durée, mais seulement avec la bonne personne. Fallait-il encore la trouvée cette personne... Mais le père Evans ne perdait pas espoir de voir un jour son fiston lui annoncer que sa jolie amie Spencer était sa petite amie. Une fois son choix fait, il tendit la carte à la rousse. " Tu veux quelque chose ? Je t'invite ! " proposa-t-il avec son légendaire sourire de " Vas-y, prends ce que tu veux ! ". C'est vrai qu'au fond, il avait un peut les dents qui baignaient, mais l'alcool et lui, c'était une grande histoire d'amour et jamais elle n'aurait raison de lui. Un peu penaud de la danse qu'il venait de faire, il s'affala un peu sur le dossier de la banquette, lâchant un soupir. " Ralala, je pensais pas passer une soirée aussi physique ! Dommage que ma femme ne soit pas là... Elle aurait aimer être à ta place tout l'heure. " avoua-t-il comme ça, sans crier gare. Fallait dire que quand il avait un bu, il commençait à être vachement bavard mais aussi très imprévisible émotionnellement, passant rapidement du rire à la tristesse. Ces ascenseurs émotionnels pouvaient parfois effrayer les gens, et sa conscience qui laissait place à son inconscient espérait vraiment que Summer ne le soit pas, ne voulant faire peur à une personne si mignonne...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Féminin
Nombre de messages : 1695
Etudes/Metier : Secrétaire au lycée
Love : Peter
Humeur : apaisée

Inscription : 06/07/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: I'm sexy and I know it ! ( With Summerichou ) Sam 15 Mar - 22:58

Partie pour se morfondre plus ou moins toute sa soirée, Summer allait de surprise en surprise -au sens agréable du terme. Ainsi se retrouvait-elle à danser le disco dans une boîte avec un inconnu. Plus étonnant encore: elle s'amusait terriblement, probablement plus qu'elle n'avait osé le faire depuis plusieurs mois. Le temps semblait d'ailleurs s'être figé un moment à la fin de la chanson, comme pour les laisser encore en profiter quelques secondes malgré l'arrêt définitif de la musique. Le regard curieux de Summer s'était fait un peu fuyant d'ailleurs, probablement animé par une certaine gêne après avoir osé laisser ses yeux scruter ceux de Nathan avec une attention toute particulière. Face à sa confusion émergente, la rouquine se plut à rire de ce que lui disait son partenaire de danse, visiblement toujours prompt à la plaisanterie -qualité estimable au demeurant. Elle le suivit donc sans se faire prier jusqu'à une banquette libre... d'où Summer put d'ailleurs observer son amie. Pensant être relativement discrète parce que songeuse et peu alerte de ce qu'elle faisait, la jeune femme fut ramenée à la réalité par la question de son interlocuteur, qui avait apparemment remarqué la direction dans laquelle elle regardait.

Reportant son regard sur Nathan, un peu étonnée, Summer eut tout juste le temps de sourire en réfléchissant à la manière de répondre; déjà mister Evans lui suggérait de ne pas s'en préoccuper. Elle eut un petit rire en entendant sa justification, songeant qu'il avait bien raison: tout paraissait plus compliqué, maintenant. Surtout dans une boîte. On y trouvait rarement des personnes qui cherchaient à s'engager durablement dans une relation stable. « Probablement... et le pire c'est que c'est moi qui devrai fournir le chocolat, les mouchoirs, les mojitos et les films à l'eau de rose pour la consoler! » Plaisanta-t-elle, ne se plaignant pas vraiment mais préférant déjà les imaginer un peu éméchées en train de critiquer Roméo et Juliette qui, de toute évidence "s'emballaient pour rien". C'était terriblement délicat pour une trentenaire, même si au fond Summer savait que son amie, contrairement à elle, ne cherchait pour l'instant rien de vraiment sérieux non plus. Auquel cas, étant au courant des risques qu'elle encourait, elle pouvait tout à fait en profiter.

En attendant, Summer se voyait invitée à prendre un autre verre. Ayant légèrement la tête qui tourne, elle se demanda si c'était une bonne idée. Elle tenta de se persuader que c'était surtout la danse qui rendait la pièce si instable, et offrit un sourire tendre à son interlocuteur. « Je prendrais bien un cocktail, tiens... Tu prends quoi? » Penchant légèrement la tête en le regardant d'un air interrogateur, Summer ne savait plus vraiment se défaire de son sourire bienveillant et probablement légèrement euphorique. Elle aurait pu se passer d'un verre de plus, définitivement, mais ce soir elle rirait et ne se poserait pas des tonnes de questions. Il était trop tard pour s'en poser de toute façon.

Trop tard pour s'en poser à elle; en revanche, il était juste l'heure d'interroger Nathan sur cette femme dont Summer avait voulu ne rien savoir tout en mourant d'envie de la connaître. « Tu ne l'emmènes pas souvent danser? » Demanda-t-elle d'un air innocent, intriguée et presque coupable du fait qu'il confie qu'elle aurait voulu être à sa place. Elle était vraiment intriguée par leur couple, songeant vraiment qu'ils voulaient que ça marche mais avaient tous les deux du mal à retrouver un ensemble qui s'accorde. Elle ne savait vraiment expliqué pourquoi elle avait foi en eux, mais elle était fondamentalement persuadée qu'ils étaient le genre de couple éternel qui avait juste parfois du mal à se rappeler qu'il avait une raison d'être -mais qui avait des tas de raisons d'être, précisément. « ça fait longtemps que vous êtes mariés? » Un peu aidée par les quelques verres qu'elle avait pris, miss Andrews devenait un peu trop bavarde... ou un peu trop curieuse. Elle l'était depuis un moment déjà, mais maintenant elle ne se retenait seulement plus de poser ses questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: I'm sexy and I know it ! ( With Summerichou ) Mer 23 Avr - 22:09

Toujours au taquet quand il fallait jouer les Don Juan plaisantin, Nathan ne perdait pas une occasion de se la jouer, aider par les effets de l'alcool. Mais dans cette nouvelle situation, assis sur une banquette autour d'une petite table pour se préparer à consommer un autre verre, les deux partenaires d'un soir échangeaient, se confiaient et parlaient de tout et de rien. D'ailleurs, l'Evans voulu rassurer la jolie rousse en lui expliquant que l'amie qui l'avait accompagnée plus tôt ne vivrait pas heureuse avec le mec qu'elle venait de serrer entre ses griffes d'harpies. Summer lui expliqua que ce serait elle qui la consolerait, accompagné de tout l'attirail d'anti-tristesse. Nathan savait évidemment ce qu'était le rôle d'ami consoleur et c'est en posant une main sur l'épaule de la jeune femme qu'il lui montra un visage compatissant. " Je sais que c'est pas facile tout le temps mais... Y faut bien des gens comme nous dans ce monde d'enfant-adultes. Tu ne crois pas ? ". Il parlait en toute connaissance de cause, ayant parfois consoler son meilleur ami Nolan, les peu de fois où il avait eu une copine et qu'elle l'avait plaqué. Ce pauvre homme toujours sensible lui avait parfois donné du fil à retordre, mais heureusement que sa femme Maureen était apparu.

Suite à cela, l'Evans décida de commander un nouveau cocktail, de quoi l'égayer encore un peu. Évidemment, en digne gentleman, il proposa à sa compagne du soir de lui offrir un verre, ce qui ne sembla pas la gênée vu qu'elle ne refusa pas. Summer lui retourna la question, la tête penchée sur le côté, affichant un visage si magnifique et adorable que Nathan ne pu que sourire, touché par tant de beauté, oubliant presque qu'il avait une femme. Certes, l'alcool l'aidait un peu à oublier, mais ce n'était pas une excuse... Même si il se laisserai bien aller... " Je vais me prendre un petit Mojito tiens. Tu m'as donné envie en en parlant à l'instant. " lui répondit-il tout en affichant toujours son sourire d'ange en la regardant. Un serveur passa et Nathan l'interpella. " S'il vous plaît !On pourrait avoir un Mojito et un cocktail... " Il interrogea la jeune femme à ses côtés d'un regard complice.

Une fois la commande passée, l'Evans s'affala un peu sur le canapé, tendant son bras derrière les épaules de la rousse, sur le dossier du canapé, et pensa à voix haute, dévoilant que sa femme aurait sûrement voulu être là, peut être pas pour danser mais surtout pour le surveiller. Summer, piquée par la curiosité, l'interrogea sur ses dires. " Non... En fait, je pense que ce n'est plus son truc. Avant, elle m'aurait suivit sans hésiter, mais maintenant, on va dire que l'âge l'a changée... " lui avoua-t-il en fixant la table d'un air pensif et nostalgique. Quand ils s'étaient rencontrés tout les deux, ça avait été le coup de foudre. Ils s'étaient si bien entendu, puis en plus de partager un caractère similaire, c'était limite deux âmes soeurs qui se trouvaient dans un bar, se draguant pas forcément au début, mais en se revoyant plusieurs fois ensuite. Nathan souffla alors que Summer continua à être curieuse, ce qui ne dérangeait pas du tout le quadragénaire qui trouvait l'ambiance très reposante. " Et bien... Ça fait maintenant vingt-quatre ans que nous sommes mariés, mais je ne sais pas si nous allons fêter notre vingt-cinquième année... " répondit-il alors que le serveur revenait avec leur commande. Il donna un billet et confia à l'employé qu'il pouvait garder la monnaie en pourboire. Nathan prit son verre et le tendit vers sa compagne du soir. " Trinquons à cette soirée si merveilleuse ! ". Une fois fait, il bu une gorgée de son Mojito et le posa sur la table. " Et toi Summer, tu as quelqu'un de nouveau dans ta vie ? Tu m'as parler de ton ex-compagnon mais c'est tout ! Enfin, je sais pas pourquoi je pose la question... " Nathan tend ses mains vers la jeune femme comme pour examiner chacune des parties de son corps. " Tu es superbe, je suis sûr que tu n'as pas de mal à trouver un nouveau compagnon qui t'aime ! ". Il lui sourit tendrement, voulant qu'elle sache qu'il était sincère avec elle. C'était fou comment cette douce et adorable Summer lui faisait penser à sa femme... Si Katlina pouvait redevenir comme avant...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Féminin
Nombre de messages : 1695
Etudes/Metier : Secrétaire au lycée
Love : Peter
Humeur : apaisée

Inscription : 06/07/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: I'm sexy and I know it ! ( With Summerichou ) Sam 24 Mai - 22:00

Il n'était peut-être pas vraiment d'usage pour une femme encore -au moins à moitié- mariée de se laisser invitée à boire un verre en boîte de nuit. Pourtant Summer tendait à penser qu'il existait une limite à ne pas franchir qu'elle estimait avec assez de précision pour ne pas craindre de la dépasser. En l'occurrence, même si la compagnie de monsieur Evans lui était très agréable, elle savait pertinemment qu'elle ne finirait pas sa soirée dans un motel avec lui, ne vous déplaise. Elle pensait simplement qu'après tout il n'y avait pas de mal, alors qu'elle était en instance de divorce et que de toute évidence ni elle ni son mari ne pensaient encore l'un à l'autre, à se laisser charmée pour une soirée sans conséquences aucune sur sa vie future. Le lendemain matin, les restes d'alcool flouteraient son visage dans les souvenir de Nathan. Ses mots résonneraient dans une approximation qui les feraient passés pour rêvés, et de fait s'ils en venaient à se croiser, ils se salueraient poliment en se souvenant seulement qu'ils avaient bien ri. Et juste ri.

Sentant sa tête tourner très légèrement, la rouquine porta un regard presque confus sur la main de Nathan qui venait s'égarer sur son épaule dans le but de la réconforter. « Hm, oui. Il en faut. »

Summer aurait pu se questionner sur la pertinence de l'idée de reprendre un verre, mais apparemment cette soirée était placée sous le signe du "sans aucun soucis, philosophie, haku..."... euh, bref. Elle se contenta donc de suivre Evans dans son entreprise, recevant son sourire angélique en en affichant un innocent en ce sens qu'elle n'avait pas seulement conscience qu'ils s'était emparé de ses lèvres. « Pina Colada pour moi! » (ce que je suis hype, tu as vu, je connais les noms des cocktails...).

Si l'heure était à la fête, Summer ne savait freiner sa curiosité. Elle était avec un homme en apparences fort charmant, et elle ne pouvait s'empêcher de vouloir en savoir plus sur lui, sur sa vie, ses habitudes, sa manière de penser -et ça passait par sa vie conjugale. Quelque part, elle lui en voulait presque de faire des compliments à une autre femme -elle en l'occurrence- alors qu'il était marié. Etant donné que ça ne l'engageait à rien pour l'instant, la rouquine se disait qu'il était peut-être simplement très avenant et à l'aise même à la première rencontre, et que cela n'affectait en rien l'amour qu'il portait à son épouse. Seulement une partie d'elle la laissait encore s'éprendre d'empathie pour cette dernière, songeant que leurs histoires étaient peut-être un peu trop similaires pour que Summer ait le droit d'apprécier Nathan. Pour l'instant en tout cas, elle l'appréciait, et c'était peut-être pour se donner raison qu'elle demandait encore des précisions... qui lui pincèrent le coeur. L'air pensif de Nathan fit se pincer l'une contre l'autre les lèvres de Summer, qui se sentait exagérément triste de savoir qu'il avait perdu son amour de jeunesse à cause du temps... une des rares données qui ne l'inquiétait encore que modérément, et pourtant rapidement elle ne put s'empêcher de se préfigurer que son amour de jeunesse à elle avait peut-être déjà changé, lui aussi. Après tout, elle n'avait plus vraiment eu le loisir de s'en rendre compte ces derniers temps. « Oh... je suis désolée. » Posant sur mister Evans un regard sincèrement compatissant, Summer ne parla d'abord pas plus, retenant difficilement toutefois son envie de s'enflammer dans un discours pro-amour un peu vieillot. En entendant qu'ils étaient ensemble depuis 24 ans, la rouquine écarquilla de grands yeux. Non, ils ne pouvaient pas laisser tomber leur mariage juste parce qu'elle ne voulait plus danser! -la secrétaire se doutait bien que le mal était plus profond, mais elle songeait qu'un point de vue extérieur et faussement naïf ne pourrait pas faire de mal -faute à sa tête qui tournait un peu plus vivement peut-être. Excuse commode. « Hein quoi? C'est si grave que ça? Tu penses que vous allez divorcer? N'essaie pas, c'est une torture. » Affirma-t-elle trop sérieusement, le regard planté dans le sien. « Mais 24 ans... tu es sûr qu'elle a changé? peut-être que vous vous êtes juste éloignés, mais c'est peut-être temporaire. Essayez de partir en voyage, ou de vous retrouver un peu, quelque chose comme ça... » Réalisant qu'elle s'impliquait trop dans une relation qui n'était pas la sienne, Summer laissa son regard tomber sur la table devant eux. « Hm. Super crédible, la trentenaire bientôt divorcée qui explique à un homme marié depuis 24 ans comment sauver son couple. Mais tu vois, c'est ça justement! ça fait tellement longtemps! Je veux dire, mon ex-mari et moi ça ne pouvait pas marcher, mais vous ça fait 24 ans que ça marche! J'ai du mal à envisager qu'après tout ce temps vous puissiez avoir des motifs de séparation. Enfin évidemment, le temps affaiblit les liens, blabla, tout ça. Je pensais juste que ça pouvait les resserrer, tu vois? Vous vous connaissez par cœur et ça fait pourtant un quart de siècle que vous vous supportez... » Elle parlait trop. Heureusement, l'arrivée du serveur la réduisit au silence. « Faut que j'arrête de parler. Désolée, j'ai l'impression que je n'arrive plus à m'arrêter. » -elle dut même faire un effort pour ne pas développer le sentiment interne relativement étrange qui la rendait victime de logorrhée verbale.

Trinquant avec Nathan, la rouquine but également deux gorgées à la paille, souriant d'un air flou. Lorsque Nathan l'interrogea sur ses éventuelles amours actuelles, Summer eut un rire un peu trop fort parce que presque gêné, sentant ses pommettes légèrement s'empourprer -il faisait peut-être juste chaud dans le coin- alors que son cœur battait la chamade. Elle reçut le compliment de Nathan avec un sourire un peu trop prononcé, comme si celui-ci avait plus d'importance que les précédents, parce que maintenant ses pensées étaient joliment orientées. « N'importe quoi... » susurra-t-elle en penchant légèrement la tête, lui faisant faire un petit mouvement désapprobateur alors que son regard fuyait celui de son interlocuteur. « Je ne devrais pas parler de ça avec un type que je connais à peine, en plus! » affirma-t-elle, sentant pourtant qu'elle n'allait pas pouvoir s'en empêcher... et qu'elle risquait de le regretter. « Non, techniquement, pas vraiment... enfin je ne sais pas. De toute façon je ne suis même pas divorcée encore, si je l'étais peut-être. » Ne sachant pas vraiment ni ce qu'elle voulait dire ni ce qu'elle devait dire, Summer soupira légèrement. « Il fait chaud là dedans non? » Elle but alors un peu plus de sa boisson, dont les glaçons semblaient pouvoir la rafraîchir un peu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: I'm sexy and I know it ! ( With Summerichou )

Revenir en haut Aller en bas

I'm sexy and I know it ! ( With Summerichou )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Hors jeux :: Rps DS version2-