Partagez|

Mère, fille: Mode d'emploi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Féminin
Nombre de messages : 778
Etudes/Metier : Diva de Broadway
Love : My love for Heathcliff resembles the eternal rocks beneath: a source of little visible delight, but necessary. I am Heathcliff. He’s always, always in my mind: not as a pleasure, any more than I am always a pleasure to myself, but as my own being.
Humeur : Confused

Inscription : 21/09/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Nop



MessageSujet: Mère, fille: Mode d'emploi. Mer 4 Déc - 18:52


Espé & Evane


La grosse déprime. Depuis qu'elle était rentrée chez elle, la brune n'avait pas bougée de sa chambre. Heath avait eu le choix et il a clairement décidé de mettre un terme à leur relation. Elle qui pensait que cette fois-ci c'était la bonne, Evane c'était bien trompée.. La Damenez n'arrêtait pas de se repasser la scène dans sa tête et n'arrivait toujours pas à comprendre comment ils avaient pu en arriver là. Et le pire était qu'à cette heure-ci, elle l'imaginait de nouveau dans les bras de sa rousse. Evane lui en voulait. Elle avait vraiment l'impression qu'il s'était servi d'elle. Un passe temps : voilà ce que la brunette représentait à ses yeux. Du coup, Evane restait là, enfermée dans sa chambre en espérant que toute cette peine et cette rancœur passent rapidement. Mais c'était impossible. Elle tenait trop à lui et à leur histoire pour s'en remettre aussi facilement. L'espagnole ne sortait que pour aller bosser au Gordon Coffee. Plus elle se faisait de l'argent, plus vite elle pourrait partir d'ici. S'installer à New-York devenait vital. Evane avait besoin de changer d'air et il n'y avait pas de meilleur endroit pour cela.

Mais aujourd'hui elle était de repos. N'entendant aucun bruit dans la demeure VV/Damenez, la belle en profita pour sortir de sa cachette. Depuis qu'elle était de retour, Evane croisait rarement les membres de sa famille et faisait tout pour les éviter. Et plus particulièrement la mama. Elle savait très bien qu'en voyant l'état de sa fille, cette dernière lui poserait un tas de questions. Encore à moitié réveillée, la jeune femme sortie discrètement de sa chambre et se rendit dans la cuisine pour se préparer un café. Celui-ci fait, la belle partie dans la chambre de sa mère pour lui prendre son ordi portable, étant donné que le sien n'arrêtait pas de ramer. Evane le repéra sur son bureau, entouré de papiers. Curieuse comme toujours, elle jeta un coup d'oeil même si elle se doutait qu'il ne s'agissait que de relevés de compte ou bien de recette de cuisine. Sauf qu'Evane était bien loin de la vérité.. Au début, elle ne lu qu'entre les lignes pour finalement lire tous les documents. La Damenez n'en revenait pas. Ou plutôt, elle ne comprenait pas.. Pourquoi sa mère voulait-elle faire une telle chose ? C'était impensable. Il s'agissait probablement d'une erreur. Elle continuait à fouiner, quand Esperanza fit son entrée. D'abord surprise, Evane releva les yeux vers la mama et la dévisagea. « Tu peux me dire pourquoi il y a un dossier d'adoption qui traîne sur ton bureau ?! » Voulant aller droit au but, la brune ne fit pas de manière et attendait avec impatience que sa mère lui donne des réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je me suis fait pleins d'amis


Nombre de messages : 319
Love : Célibataire

Inscription : 12/03/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Lily Evans



MessageSujet: Re: Mère, fille: Mode d'emploi. Jeu 12 Déc - 1:10

Cela faisait un moment qu’Esperanza ne voyait sa fille qu’en coup de vent, et la situation commençait à la déranger. Evane était grande maintenant et elle pouvait mener sa vie comme elle l’entendait, mais les deux femmes avaient toujours été proches et Esperanza n’accepterait pas qu’il en soit autrement. Elle trouvait bizarre cette histoire de voyage à Los Angeles parce que sa fille lui en avait raconté bien peu de choses. Il faut dire qu’elle y était aussi un peu pour quelque chose, ces temps ci son travail lui prenait beaucoup de temps et entre le restaurant et Valken’s il n’était pas évident de se consacrer entièrement à Evane, sans compter qu’elle avait parfois la tête ailleurs. Au moins elle commençait à acquérir une certaine stabilité financière et c’était déjà ça.

Aujourd’hui elle était de service pour le rush du midi et avait donc sa soirée pour elle. Elle rentra donc à la maison relativement tôt. Lorsqu’elle pénétra dans la demeure des Van Valkenburg celle-ci semblait plongée dans le silence, sans doute que Natalia était partie faire des courses, quant aux autres ils devaient être à la fac ou au boulot. Elle déposa ses affaires et monta directement dans sa chambre. Alors qu’elle passa le seuil de la porte elle aperçut sa fille penchée sur son bureau. Que faisait-elle.

« Evane ? » La jeune fille se retourna. Elle la regarda bizarrement. C'est alors qu'Evane lui sortit quelque chose auquel elle ne s'attendait absolument pas. « Tu peux me dire pourquoi il y a un dossier d'adoption qui traîne sur ton bureau ?! » Esperanza resta un instant abasourdie. La situation était plutôt délicate.

"Je ne voulais pas t'en parler avant de m’être renseignée..."

Ce la faisait longtemps que cette idée tournait et retourner dans la tête d'Esperanza. L'idée avait germée il y a près d'un an. Depuis ce jour là elle y pensait souvent, lorsqu'elle se retrouvait seule chez elle, quand elle repensait à ce qu'était sa vie quand Evane était petite, entre couche-culotte et allaitement. Elle ne regrettait rien, sa fille était sa plus grande richesse, mais il fallait avouer que tout n'avait pas été toujours facile. Elle n’avait jamais connu la vie stable et rangée à laquelle aspirait chaque parent. Elle avait l’impression de n’avoir pas pu offrir le meilleur à sa fille. Aujourd’hui cela faisait trois ans qu’elle était à Magnolia, jamais elle n’était restée aussi longtemps au même endroit. Elle avait un travail correct et cette stabilité qu’elle n’avait jamais connue au paravent. Elle avait l’impression qu’elle commençait à rentrer dans le moule, celui de la société, et elle se disait que si elle devait tenter encore une fois l’aventure magique d’être parent c’était le bon moment, parce qu’elle avait enfin la possibilité d’élever un enfant correctement. Et peut-être sa dernière chance puisque malheureusement elle commençait à n’être plus toute jeune. Elle se disait que si elle ne posait même pas la question elle le regretterait… Alors elle avait sauté le pas et s’était documentée. De plus en plus. L’absence d’Evane était au final bien tombée, elle avait passé des heures à tout savoir sur l’adoption.

"Mais bon... Maintenant je crois que je te dois quelques explications."

Malgré le fait qu'elle n'ai jamais encore abordé tout ça avec Evane une chose était parfaitement claire dans son esprit, sa fille devait prendre entièrement part au "projet". Ça la concernait tout autant.

Esperanza partit s’asseoir sur son lit. « Viens. » Elle fit signe à Evane de venir s’asseoir à côté d’elle savoir si cette dernière allait l'accepter. Elle regardait sa fille dans les yeux, guettant sa réaction. « Déjà sache qu’il n’y a rien d’arrêté. » commença-t-elle pour tenter de dédramatiser la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Féminin
Nombre de messages : 778
Etudes/Metier : Diva de Broadway
Love : My love for Heathcliff resembles the eternal rocks beneath: a source of little visible delight, but necessary. I am Heathcliff. He’s always, always in my mind: not as a pleasure, any more than I am always a pleasure to myself, but as my own being.
Humeur : Confused

Inscription : 21/09/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Nop



MessageSujet: Re: Mère, fille: Mode d'emploi. Ven 13 Déc - 23:31


Espé & Evane


Elle restait là, figée face à ces papiers. C'était une blague ou quoi ? Sa mère ne pouvait pas vouloir faire ça.. Evane était vraiment surprise. D'autant plus que la mama ne lui avait parlé de rien. Elle comptait adopter un enfant derrière son dos et le ramener ensuite à la maison comme l'on ferait pour un petit chien trouvé sur la route ? Impensable. Espé avait souvent des idées folles, mais là.. C'était de trop. La brunette ne savait pas d'où lui venait cette envie. Après tout, elle était toujours là elle. Et puis la jeune femme repensa à son projet : New-York. Le fait de rester seule à Magnolia devait probablement lui déplaire. En même temps, c'était compréhensible. Esperanza et Evane ont toujours vécu ensemble. Elles étaient rarement séparés, ayant une véritable et belle relation mère/fille. Alors le fait d'apprendre que quelqu'un allait la remplacer, lui déplaisait fortement. Evane était contre cette idée. Celui qu'elle aimait la remplacée déjà avec une autre, alors si en plus sa mère s'y mettait, l'espagnole ne le digérerait pas. Cela faisait trop pour elle d'un coup.

La Damenez fut interpellée par sa mère, chose qui la fit sursauter. Elle ne s'attendait pas à la retrouver aussi tôt à la maison. Elle était prise la main dans le sac, mais ce n'était pas ça qui l'inquiétait. Non, Evane était plus préoccupée par les réponses que la mama lui donnerait. « Et tu comptais m'en parler quand au juste ? Une fois que je serais partie ?! » Finit-elle par lâcher sur un ton coléreux. Il fallait qu'elle se reprenne avant d'exploser. Après tout, il ne fallait pas jeter la pierre sur Esperanza, alors que cette dernière n'y était pour rien de ce qu'il se passait dans sa vie en ce moment. Evane inspira profondément afin de se calmer et vint s'asseoir auprès de sa mère. Elles avaient besoins de discuter de tout ça et la brunette savait qu'elle devait la laisser parler et attendre qu'elle ait fini. Pour l'instant, cette histoire d'adoption n'était qu'un projet, rien encore de bien concret. « Mais maman.. Tu es sûr que c'est ce que tu veux ? Avoir un enfant c'est toute une responsabilité.. » Oui, c'est bien elle qui disait ça, comme si les rôles étaient inversés. « Enfin je veux dire, avec ton service traiteur et ton boulot au resto tu penses pouvoir gérer ? » Elle soupira. « Et d'ailleurs comment cette idée t'es venue ? C'est parce que je vais partir, c'est ça ? »    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je me suis fait pleins d'amis


Nombre de messages : 319
Love : Célibataire

Inscription : 12/03/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Lily Evans



MessageSujet: Re: Mère, fille: Mode d'emploi. Mar 17 Déc - 2:50


« Et tu comptais m'en parler quand au juste ? Une fois que je serais partie ?! » Esperanza fit un bruit de bouche de désapprobation, faisant claquer sa langue contre son palais pour marquer la stupidité de la réplique d’Evane. « Ne dis pas n’importe quoi. » dit-elle en levant les yeux au ciel. Sa fille semblait être énervée, et c’était compréhensible vu ce qu’elle venait de découvrir. Mais Espé n’avait jamais eu l’intention de cacher quoi que ce soit à sa fille et encore moins de ramener un enfant en douce à la maison. Elle avait juste besoin de réfléchir, seule, avant d’en parler à Evane.

Finalement Evane respira et vint s’asseoir à côté de sa mère. Esperanza avait toujours admiré la façon dont sa fille arrivait à se contrôler. Elle était calme et réfléchit. A son âge elle-même était une vraie tête brûlée. Elle ne risquait pas de venir s’asseoir sagement à côté de sa mère qui venait de lui annoncer une nouvelle pareille. Elle comprenait maintenant qu’elle n’avait pas du tout dû être facile à élever, et était contente d’avoir une petite comme Evane. Mais il ne fallait pas crier victoire trop vite, elle savait que même si elle se comportait correctement la pilule ne serait pas facile à avaler et que la discussion ne faisait que commencer.

« Mais maman.. Tu es sûr que c'est ce que tu veux ? Avoir un enfant c'est toute une responsabilité.. » Evane lui disait ça comme si elle n’était pas responsable… Ce qui au fond n’était pas totalement faux. Parfois elle se comportait comme une adolescente, alors même que sa fille était d’une maturité particulièrement admirable. Mais même si elle se comportait parfois de manière un peu fofolle elle avait la tête sur les épaules et s’il y a bien une chose dont elle était consciente c’était les responsabilités liées à l’enfantement.

« Enfin je veux dire, avec ton service traiteur et ton boulot au resto tu penses pouvoir gérer ? » « Evane, je ne suis pas une enfant. » dit-elle, un demi-sourire accroché sur le visage. La manière dont sa fille s’inquiétait était mignonne, mais elle ne devait pas inverser les rôles, Esperanza n’était pas totalement irresponsable et ne se lançait pas dans quelque chose sans avoir réfléchi aux conséquences. Bien sûre que le travail était un point important, elle risquait de perdre beaucoup, alors même qu’elle commençait à construire quelque chose d’intéressant. Mais s’il y a bien une chose qu’elle avait appris avec le temps c’est qu’un travail ça pouvait se reconstruire. Or, si elle passait à côté de la possibilité d’avoir un nouvel enfant, c’est sûr que c’est quelque chose qu’elle ne pourrait jamais rattraper. Elle s’était donc renseignée pour n’avoir aucun regret. « Et d'ailleurs comment cette idée t'es venue ? C'est parce que je vais partir, c'est ça ? » « Non, ce n’est pas juste ça… » Son désir ne se résumait pas à une seule raison, c'était tout un faisceau de choses. Elle réfléchit à ce qu’elle devait dire. « Je sais que c’est une idée un peu folle, mais même si je ne t’en ai pas parlé j’y pense depuis un moment. » Ce qu’elle voulait qu’Evane comprenne surtout c’est que rien n’était fait, rien n’était décidé, que c’était bien loin d’aboutir, c’était juste les prémices d’une idée. « Rien n’est décidé ! Ne va pas croire que je vais me retrouver avec un enfant dans deux jours, ou même dans deux mois. Je te le répète je commence juste à y réfléchir et rien n’est décidé. » Elle ne lâchait pas sa fille du regard, guettant toutes ses réactions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Féminin
Nombre de messages : 778
Etudes/Metier : Diva de Broadway
Love : My love for Heathcliff resembles the eternal rocks beneath: a source of little visible delight, but necessary. I am Heathcliff. He’s always, always in my mind: not as a pleasure, any more than I am always a pleasure to myself, but as my own being.
Humeur : Confused

Inscription : 21/09/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Nop



MessageSujet: Re: Mère, fille: Mode d'emploi. Mer 1 Jan - 22:50


Espé & Evane


C’était fou ! Sa mère était folle ! Evane ne comprenait plus rien et se demandait bien où l’idée d’adopter un enfant lui était venue. Elle avait du trop lire de magasines sur le cap de la cinquantaine et hop elle avait décidé qu’élever un autre enfant était bien. Oui ça devait être ça, la crise de la cinquantaine.. Pourtant la mama avait les pieds sur terre, alors pourquoi faire ça ? Et surtout pourquoi maintenant ? Ca n’avait pas de sens. Pour la brunette, sa mère avait passé l’âge de jongler entre les couches et les biberons. C’était un travail monstre alors l’imaginer éduquer un autre qu’elle en plus de son nouveau boulot, elle savait d’avance qu’elle fonçait droit à l’échec. Voilà pourquoi Evane lui demanda si elle allait pouvoir tout gérer. Non pas qu’elle ne la pensait pas capable, mais bon, la mama commençait à se faire vieille. (a)

Evane vint docilement s’asseoir auprès d’elle pour l’écouter. Après tout, cela la concernait aussi bien qu’elle allait partir loin. D’ailleurs la brunette se demandait si son déménagement n’avait pas un rapport avec son choix. C’est sûr qu’il y aurait un vide dans la vie d’Espéranza après le départ de sa fifille chérie. Elles ont passés toutes leurs vies collées l’une à l’autre alors cette idée qui lui traversait l’esprit ne pouvait pas être si absurde que ça.  « Non, ce n’est pas juste ça… » Elle en avait la confirmation à présent. Ce n’était peut être pas le seul déclencheur, mais cela en faisait du moins partie. Evane n’était pas en colère contre sa mère. Elle n’arrivait juste pas à la comprendre. Elle avait consacré toute sa vie à Evane et voilà que maintenant ‘libérée’, Espé voulait en refaire de même avec un autre enfant. « Okay, mais.. Pourquoi exactement ? » D’où lui était venue cette envie ? Evane voulait tout savoir. Après tout, le prochain bambin ne ferait pas simplement partie de la vie de sa mère, il ferait aussi partie de la sienne.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je me suis fait pleins d'amis


Nombre de messages : 319
Love : Célibataire

Inscription : 12/03/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Lily Evans



MessageSujet: Re: Mère, fille: Mode d'emploi. Jeu 16 Jan - 1:03

Evane vient s’asseoir à côté de sa mère sans rechigner. Mon Dieu comment ne pas vouloir de deuxième enfant lorsque l’on en avait une si parfaite. Mais la jeune fille ne semblait pas comprendre sa mère. Elle avait besoin d’explications.

« Pourquoi ? Ben… Parce que le désir d’enfant est ce qu’il y a de plus beau au monde et que si je n’y réfléchis pas maintenant demain il sera trop tard. Parce que je ne me pardonnerais pas d’être passé à côté de quelque chose de comme ça juste pour ne pas m’être renseigné. » Esperanza était loin d’avoir un enfant dans les bras. Elle avait juste besoin de réfléchir, pour savoir si cette idée qui lui trottait dans la tête était une véritable aberration ou s’il pouvait constituer un réel chemin de vie.

« Et puis pourquoi pas après tout ? » lui demanda-t-elle. C’est vrai, elle avait ses raisons de vouloir cet enfant. Mais Evane en avait-elle d’être contre ? Certes ça la concernait aussi, mais pourquoi ne pas vouloir de frère ou de sœur, alors qu’elle lui en avait réclamé pendant des années ? Certes c’était il y a longtemps, mais ça ne changeait rien. Pourquoi ne prendrait-elle pas cette information comme une bonne nouvelle, comme des possibilités intéressantes. Bien sûr c’était beaucoup de chamboulement, mais les chamboulements ce n’était pas ce qu’il avait manqué dans la vie des deux femmes, au contraire, et pourtant elles en étaient toujours sorties plus fortes. C’est la vie un peu chaotique qu’elles avaient vécues qui les avaient grisées, elles se seraient ennuyée dans une vie bien rangée, et c’est ce qu’il était en train de leur arriver maintenant, alors pourquoi rechigner à se lancer dans de nouvelles aventures. Bien sûr adopter un enfant ce n’était pas adopter un chien pour s’amuser, mais ça n’en serait que plus fort. Maintenant elles pouvaient toutes les deux donner de l’Amour à un nouveau petit être, il n’y avait rien de mieux en ce monde.

Spoiler:
 

Elle regarda sa fille encore une fois, tentant de déceler dans ses yeux tout ce qu’elle pouvait penser. Elle soupira. « Tu ne comprends pas hein ? »

Hj : Désolééééeee pour l'absence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Féminin
Nombre de messages : 778
Etudes/Metier : Diva de Broadway
Love : My love for Heathcliff resembles the eternal rocks beneath: a source of little visible delight, but necessary. I am Heathcliff. He’s always, always in my mind: not as a pleasure, any more than I am always a pleasure to myself, but as my own being.
Humeur : Confused

Inscription : 21/09/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Nop



MessageSujet: Re: Mère, fille: Mode d'emploi. Lun 10 Fév - 20:33


Espé & Evane


Elle restait dans le silence, tentant de comprendre pourquoi. C'était impensable pour la petite Damenez qu'un bébé puisse faire partie de leurs vies. Déjà rien qu'en pensant au frais. Elles ne roulaient pas sur l'or, alors avec un enfant en plus ? Pouah Evane se demandait si elles allaient s'en sortir. Parce que même si elle comptait travailler à New-York et se débrouiller par elle-même, la brunette préférait savoir que sa mama pourrait toujours couvrir ses arrières au cas où elle ait un problème. Oui c'était égoïste, mais Evane était comme ça. La jeune femme pensait à elle et à sa mère en premier. Et puis, savoir qu'un autre allait prendre sa place ? Elle n'aimait pas trop cette idée. Bon ce n'était pas comme si elle avait dix ans et qu'elle serait jalouse à mort du bambin, mais tout de même.. Le fait d'être loin de sa famille allait changer beaucoup de chose. Alors si en plus on la remplaçait par un petit être tout mignon et tout rose, le changement serait radical. 'Le désir d'enfant est ce qu'il y a de plus beau au monde' peut-être oui. Evane était sans doute trop jeune pour comprendre l'argument de sa mère. L'espagnole ne pouvait pas la contredire sur le sujet, elle ne savait pas ce que cela pouvait bien faire. Et elle n'espérait pas le savoir encore, c'était beaucoup trop tôt à son goût. Et puis, faudrait-il déjà qu'elle ait trouvé le père..

« Et puis pourquoi pas après tout ? » Evane leva les yeux vers sa mère, cherchant quoi dire, tout en faisant en sorte de ne pas la blesser. Parce que oui, c'était la dernière chose qu'elle souhaitait. « J'en sais rien, ça peut avoir des conséquences. Ça va changer la vie d'un enfant, mais aussi la notre.. » Elle soupira. De toute façon, Evane était impuissante. Elle avait droit de donner son opinion, mais dans tous les cas, ce serait Esperanza qui déciderait. Alors que dire de plus ? « J'ai du mal à te suivre c'est vrai. Enfin je ne comprends surtout pas pourquoi maintenant.. Tu sais tu commences à être un peu vieille pour materner et te réveiller à trois heures du matin pour donner un biberon. » Elle se mit à rire en voyant la tête que faisait la mama. « Mais bon si c'est vraiment ce que tu veux.. Alors je te suivrai dans ta décision. Je t'aiderai comme je le pourrais. » Elle esquissa un petit sourire avant de baisser la tête. Elle inspira profondément, mais c'était déjà trop tard. Les larmes lui montèrent aux yeux. La belle releva alors son visage, espérant ne rien déverser sur ses joues. « Tu sais je suis désolé.. Je n'ai pas été vraiment agréable avec toi ces temps-ci.. Entre mon départ pour Los Angeles puis mon retour fantôme, je n'ai pas été très présente pour toi et je le regrette. » Evane passa rapidement sa main sur sa joue pour effacer son signe de faiblesse. Elle ne voulait pas pleurer devant sa mère, surtout pour lui.

HJ: Excuse-moi pour le retard également ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je me suis fait pleins d'amis


Nombre de messages : 319
Love : Célibataire

Inscription : 12/03/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Lily Evans



MessageSujet: Re: Mère, fille: Mode d'emploi. Ven 21 Fév - 15:24


Evane ne semblait pas du tout emballée par cette histoire. ça n'étonnais pas Esperanza au fond, sa fille avait toujours été la plus raisonnable du duo et par conséquent pensait immédiatement aux complications que l'arrivée d'un enfant pouvait entraîner. Elle soupira en argumentant que ça allait changer leurs vies à elles aussi. Mais au fond c'était peut-être ce qu'Esperanza voulait. Elle n'avait jamais connu de stabilité dans sa vie et maintenant que c'était le cas ben elle voulait à nouveau donner un grand coup de pied dans la fourmilière.

Evane continua en lui disant qu'elle était un peu vieille pour materner à nouveau, qu'elle ne la voyait pas au milieu des couches et des biberons. "En fait..." Esperanza hésita, il fallait encore annoncer quelque chose à Evane. "En fait, les adoptions de nouveaux-nés sont rarement accordés à des mères célibataires. Donc... Il se peut que l'on doive se tourner vers un enfant un petit peu plus grand." esperanza le savait, il y a avait plus de chance qu'elle accède à l'adoption d'un enfant déjà un peu grand. Bien sûr ça entraînerait quelques complications avec notamment une difficulté d'adaptation pour le petit, mais d'un autre côté ce n'était peut-être pas plus mal, car comme le disait Evane, Espé était peut-être un peu vieille pour repartir au milieu des couches et des biberons.

Puis Evane sourit à Esperanza en lui disant que si c'était vraiment ce qu'elle voulait, alors elle aurait sa fille à ses côtés. Esperanza ouvrit la bouche, fière d'avoir une fille conscilliante, lorsque cette dernière releva la tête, ses yeux remplis de tristesse. Esperanza s'imagina que c'était à cause de cette histoire d'adoption mais Evane s'excusa, disant qu'elle n'avait pas été agréable ces temps-ci entre Los Angeles et son retour fantôme. Esperanza décela donc qu'elle ne parlait plus de l'adoption.

Esperanza posa sa main sur le dos de sa fille. "Qu'est ce qu'il se passe ?" Ces temps-ci Evane n'était pas très bien, Esperanza le remarquait bien, mais sa fille ne voulait pas en parler, ce qui n'était pas son genre. "Ne t'inquiète pas pour moi, je comprends que tu veuilles vivre ta vie. Tu n'as pas à te préoccuper de moi." Espé ne voulait pas être un poids pour sa fille et même si elle aimait plus que tout leur relation fusionnelle elle appréciait aussi de voir sa fille grandir. Ce qu'elle ne voulait pas par contre c'était qu'Evane s'empêche de lui parler de ce qui n'allait pas pour la préserver. "Je ne veux pas que tu commences à me cacher des choses hein. Je peux tout entendre." Ce n'était pas vrai, il y avait beaucoup de choses qu'Esperanza n'avait pas envie d'entendre, mais après tout il valait mieux que sa fille lui dise ce qu'il se passait plutôt qu'elle ne sache pas ce qu'il se passait dans sa vie. "Dans quelques mois tu risques de t'installer loin de moi, alors faut pas que tu hésites à me parler, parce que je ne pourrais pas voir ce qu'il se passe là bas." Imaginer que sa fille pourrait déprimer loin d'elle sans qu'elle ne puisse s'en apercevoir était assez anxiogène.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Féminin
Nombre de messages : 778
Etudes/Metier : Diva de Broadway
Love : My love for Heathcliff resembles the eternal rocks beneath: a source of little visible delight, but necessary. I am Heathcliff. He’s always, always in my mind: not as a pleasure, any more than I am always a pleasure to myself, but as my own being.
Humeur : Confused

Inscription : 21/09/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Nop



MessageSujet: Re: Mère, fille: Mode d'emploi. Ven 21 Mar - 22:04


Espé & Evane


Elle s'attendait à un bébé tout petit, tout mignon -ou pas. Mais dans tous les cas elle pensait que la mama voulait adopter un bambin pas plus haut que trois pommes. Et bien non. Là c'était une tout autre histoire. Donc la question était à revoir.. Evane encaissait toutes ces informations tant bien que mal, mais c'était tout de même difficile. C'était elle le bébé après tout. Elle n'était pas remplaçable. Alors si en plus le ou la remplaçant(e) n'avait que quelques années de différences, il y aurait sûrement confrontation. Elle devrait à présent partager Esperanza et ça, elle ne savait pas si elle était apte à l'accepter. « Mmmh je vois.. » Mais après tout pourquoi pas ? Il était vrai qu'elle n'aimait pas partager, mais combien de fois réclamait-elle à Espé un petit frère ou une petite sœur étant plus jeune ? La mama lui avait toujours donné des réponses furtives et maintenant elle y répondait. Alors pourquoi ne pas en être heureuse ? Evane était compliquée. Du moins, elle avait grandi. « Et quelle tranche d'âge à peu près ? » Demanda-t-elle. S'agirait-il d'un enfant de moins de dix ans ou d'un pré pubère en pleine mutation ? Là encore c'était important. « Et euh ils te laissent le choix entre une fille ou un garçon ? » Enchaîna-t-elle. Le questionnaire était loin d'être fini. La Damenez avait donné plus ou moins sa permission -bien que ça soit le choix de sa mère, mais elle voulait tout de même aborder certains points et imposer certaines limites. Il était hors de question qu'un étranger entre comme ça dans sa vie et brise probablement le lien entre la mère et la fille. Elle ne le permettrait certainement pas.

Mais continuant la discussion, Evane craqua. Elle n'aimait pas se montrer ainsi devant sa mère, mais il fallait bien que cela cesse. L'espagnole ne pouvait pas rester dans son mutisme plus longtemps. Elle avait besoin de se confier et c'était à la mama qu'il le fallait. Cela ne résoudrait probablement pas tout ses problèmes, mais cela l'aiderait. Elle arriverait peut-être à avancer avec son aide. Et comme elle s'en doutait, sa mère était à l'écoute. Celle-ci la rassura, comme à son habitude. C'était une mère poule et bien que certains ne supportent pas ça, c'était tout le contraire pour Evane. Enfin elle n'appréciait pas totalement qu'Espé soit tout le temps sur son dos, mais là, elle en avait besoin. « Ce n'est pas ça.. » Finit-elle par dire difficilement. Cela n'avait rien à voir avec son futur départ et le fait qu'elles seraient séparées l'une de l'autre dans peu de temps. Non. Elle soupira un grand coup et commença à tout déballer. « Tu sais quand je suis partie à Los Angeles, j'ai rejoint Heathcliff.. Là-bas, on s'était remis ensemble. Je pensais vraiment que cette fois ça marcherait, tu vois ? Tout était parfait. Et puis il a fallu qu'on rentre.. » Elle s'arrêta quelques secondes, essuyant au passage quelques larmes qui commençaient à couler sur ses joues. « On a commencé à se poser la question 'd'où est-ce qu'on en était vraiment tous les deux et à définir notre relation'.. Du coup on s'est disputé et tout s'est arrêté.. » Elle inspira et baissa les yeux. « Et puis cet article de DS concernant l'accident de Tessa est arrivé et depuis rien ne va plus.. » Evane déglutit difficilement. C'était vraiment douloureux pour elle d'en parler. Mais elle faisait des efforts. « Je l'aimais moi.. » finit-elle par lâcher, telle une petite fille à qui l'on aurait voler sa poupée préférée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je me suis fait pleins d'amis


Nombre de messages : 319
Love : Célibataire

Inscription : 12/03/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Lily Evans



MessageSujet: Re: Mère, fille: Mode d'emploi. Dim 23 Mar - 14:28

« Normalement entre quatre et dix ans. » Esperanza répondait aux questions d’Evane comme un robot. Elle aurait préféré amener les choses d’une autre manière mais elle avait été prise de court. « On peut bien sûr donner nos préférences mais ça nous fermerait des portes. Pourquoi, tu préfèrerais quoi toi ? »

Après un instant de silence, Esperanza proposa quelque chose à sa fille. « Tu sais, je ne sais pas grand-chose encore. Mais j’ai rendez-vous avec une association pour l’adoption la semaine prochaine… Est-ce que tu voudrais m’accompagner ? » Esperanza n’était pas sûre que ce soit la meilleure solution mais elle avait envie d’associer Evane à tout ça et peut-être que si elles progressaient toutes les deux en même temps sur ce chemin alors sa fille accepterait mieux l’arrivée d’un nouvel enfant dans le foyer. Le rendez-vous fixé était juste une rencontre d’information où quelqu’un serait là pour répondre à toutes ses questions et pourquoi pas aussi aux questions de sa fille.

Puis le sujet dévia sur autre chose qu’Esperanza voulait aborder depuis longtemps déjà. Elle voyait bien que quelque chose clochait chez Evane ces temps-ci mais que sa fille ne voulait pas en parler. Sauf qu’il était hors de question qu’elle continue de s’inquiéter ainsi. Elle voulait des explications. La jeune fille commença donc à parler, doucement, difficilement. Elle avoua qu’elle était partie  Los Angeles pour y retrouver Heathcliff, qu’ils s’étaient remis ensemble et qu’à peine revenus à Magnolia ils avaient rompus. Esperanza était, encore une fois, totalement agacée par ce garçon qui ne cessait de faire du mal à sa fille.

« Je l'aimais moi.. » dit-elle comme une petite fille. « Evane… » dit doucement Esperanza en passant sa main sur la frange de sa fille pour dégager son visage. « Il faut que ça cesse. » ça faisait des années que cette histoire durait et des années qu’il n’en ressortait rien de bien. Heathcliff avait beau être quelqu’un de charmant, être très intelligent, il n’était pas pour Evane, parce que sous ses aspects de gendre parfait c’était un connard avec les filles. Il était orgueilleux, ne se préoccupait que de lui et n’hésitait pas à faire tomber les filles sous son charme pour se servir d’elle. Du moins c’est comme ça qu’Esperanza le voyait, même si elle n’en dirait pas un mot devant sa fille qui, elle le savait, lui en voudrait encore de critiquer celui qu’elle aimait toujours. « Je sais que ce n’est pas évident de passer à autre chose quand on est resté longtemps avec quelqu’un et qu’on a encore des sentiments pour lui. » « Et pour cause… » pensa Esperanza qui connaissait les difficultés de tomber amoureuse. Elle avait été amoureuse et la seule chose bien qui était ressortie de cette relation était assise en face d’elle, à pleurer à son tour sur les difficultés de l’amour. « Mais vous avez essayé, plusieurs fois déjà. Je ne crois pas que vous puissiez continuer à vous faire du mal comme ça. Vous retombez chaque fois, arrêtez de vous faire du mal ! » Esperanza pensait qu’un ex était un ex et qu’il devait le rester. Si ça n’avait pas marché une fois pourquoi est –ce que ça devrait fonctionner la fois d’après ? Pour elle Evane et Heathcliff avaient perdus trop de temps, ils devaient avancer chacun de leur côté et arrêter de se faire du mal. « Tout passe avec le temps, je veux te revoir sourire… Tu es merveilleuse tu mérites un garçon avec lequel tu auras une jolie histoire. Une histoire douce qui vous rendra heureux tous les deux. » C’est tout ce qu’Esperanza lui souhaitait. « Tu sais, parfois l’Amour ne fait pas tout pour qu’une relation marche… » Il ne suffisait pas d’être amoureux pour faire tenir une relation, Esperanza le savait bien…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Féminin
Nombre de messages : 778
Etudes/Metier : Diva de Broadway
Love : My love for Heathcliff resembles the eternal rocks beneath: a source of little visible delight, but necessary. I am Heathcliff. He’s always, always in my mind: not as a pleasure, any more than I am always a pleasure to myself, but as my own being.
Humeur : Confused

Inscription : 21/09/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Nop



MessageSujet: Re: Mère, fille: Mode d'emploi. Dim 23 Mar - 21:24


Espé & Evane


Elle avait besoin de réponses à ses questions et bien heureusement, la mama ne se montra pas réticente. Esperanza expliqua les informations qu'elle avait déjà entre les mains à sa famille. Ce serait donc un enfant entre quatre et dix ans. Une bonne chose aux yeux de la brunette. Pas d'adolescent en quête de rébellion pour faire la misère aux Damenez. Après, la jeune femme se demandait s'il s'agirait d'un garçon ou d'une fille. Peut-être avait-elles le choix de choisir. « Ah d'accord. » Pour avoir le plus de chances de leur côté, il valait mieux donc ne pas faire de choix. « Euh je ne sais pas vraiment.. Tu aurais une préférence toi ? » Espé avait déjà élevé une fille, alors elle n'aurait sûrement pas trop de mal à en élever une seconde. Quant au garçon, ce serait tout nouveau. Mais pourquoi pas ? En fait cela lui importait peu, du temps que la mama ne le regrette pas plus tard. Ensuite, la mère proposa à la petite de venir avec elle à son prochain rendez-vous. Comme quoi, Evane remarqua bien que ce n'était pas un projet en l'air. Elle avait déjà une autre visite de programmé avec cette association. « Oui bien sûr. Ça me ferait plaisir. » Dit-elle en finissant par arborer un léger sourire. C'était décidé, elle ne laisserait pas la mama seule dans ce projet. Evane voulait en faire partie aussi. Après tout, c'était sa famille. Et il était hors de question que quelqu'un s'y introduise sans son consentement.

Mais un autre sujet fut aborder. Après une légère hésitation, la brune cracha le morceau. Elle dévoila à sa mère la raison de son état actuel. En même temps il n'était pas si difficile à deviner. Cette année fut pour elle riche en émotion, concernant sa vie sentimentale. Il y avait eu des hauts et des bas, mais cette fois-ci, elle ne pensait pas pouvoir remonter la pente. Du moins sans aide. Son histoire avec Heathcliff était bien sûr la raison principale, la seule même. Quoi qu'elle fasse, l'espagnole n'arrivait pas à s'en défaire. Evane avait l'impression d'être relié à l'avocat et que quoi qu'elle fasse, elle revenait toujours à lui. S'en était épuisant. Parce que voilà qu'aujourd'hui cela semblait bel et bien terminé. Et pourtant, elle n'arrivait pas à tourner la page. Elle savait qu'en parler à Espé pourrait l'aider. Celle-ci n'avait jamais porté le garçon dans son cœur, alors cela serait plus facile de lui donner des arguments pour avancer. « Je sais.. Mais je ne sais pas si j'en serais capable.. » Dit-elle tristement. Evane leva les yeux et écouta attentivement la mama. C'est vrai, ils avaient déjà essayés à plusieurs reprises et à chaque fois ils retournaient à la case départ. Au point mort. Ils se faisaient du mal pour rien, mais c'était plus fort qu'eux. « J'aimerai tu sais.. Je n'arrête pas d'y penser, de penser à lui et malgré tout il me manque.. » Elle essuya de nouveau ses larmes. Evane ne savait vraiment pas comment elle pourrait un jour se sortir de cet engrenage. Quoi qu'elle fasse, ça sera toujours lui. Et ça, même si elle se l'interdit. Elle aimerait être de nouveau cette fille joyeuse et pleine de vie et peut-être qu'elle y arrivera avec le temps. Mais sans lui à ses côtés, le sera-t-elle vraiment ? Ce n'était pas sûr. La denrière phrase que prononça la mama attira un peu plus l'attention de sa fille. « C'est ce qu'il s'est passé pour toi et mon père ? » Naturellement le sujet se remit sur le tapis. Elle s'en voulu un peu d'avoir relancé la conversation interdite, mais ce fut plus fort qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je me suis fait pleins d'amis


Nombre de messages : 319
Love : Célibataire

Inscription : 12/03/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Lily Evans



MessageSujet: Re: Mère, fille: Mode d'emploi. Sam 5 Avr - 11:22


« Euh je ne sais pas vraiment.. Tu aurais une préférence toi ? » Esperanza haussa les épaules. Avant d’avoir Evane Esperanza rêvait d’avoir une fille. Mais maintenant qu’elle l’avait ça lui était un peu égal. Elle se dit qu’un garçon ça serait pas mal pour qu’Evane reste sa seule princesse. Mais en même temps c’était tellement agréable de s’occuper d’une petite fille… Elle préférait ne pas y penser, elle ne souhaitait pas se faire une image de l’enfant parfait puisque forcément il ne le serait pas. Alors ça importait peu. Puis elle proposa à sa fille de l'accompagner au rendez-vous « Oui bien sûr. Ça me ferait plaisir. » Esperanza souffla intérieurement. Elle était rassurée. Ça lui faisait plaisir de voir sa fille prendre part au projet. Elle la serra fort dans ses bras.

« Je sais.. Mais je ne sais pas si j'en serais capable.. » Esperanza se pinça les lèvres. « Mais bien sûr que si. » Elle savait à quel point ça paraissait insurmontable et pourtant le temps arrivait à faire des miracles. Evane lui dit que quoi qu’elle face il lui manquait avant d’écraser une nouvelle larme sur sa joue. Esperanza avant le cœur gros. Ça la rendait malade de voir sa fille dans cet état. « ça va aller. » rajouta-t-elle en passant sa main dans ses cheveux. Elle aurait voulu être capable de prendre toute la souffrance d’Evane, de lui faire oublier ce Heath qui lui rendait la vie impossible. Mais elle ne le pouvait pas et ça la rongeait.

Esperanza expliqua que l’amour ne suffisait pas toujours et Evane, comme si elle lisait dans son esprit, demanda si c’était ce qu’il s’était passé avec son père. Cette fille était une petite peste ! Une chipie qui profitait de chaque occasion pour remettre le sujet sur le tapis. Bien sûr c’était compréhensible, mais ça mettait toujours Espé dans une situation délicate. Elle resta silencieuse, en regardant sa fille. Elle hésitait. Elle ne savait pas ce qu’elle devait faire. Elle avait envie de lui répondre, de tout lui raconter. Mais elle savait bien qu’elle ne le pouvait pas et surtout que si elle commençait sa fille ne tarirait pas de questions. « Euh… » Elle s’éclaircit la gorge. Et finit par rompre le silence. « Oui. L’Amour n’était pas suffisant. »

C’était la première fois qu’Esperanza parlait de son père à Evane. Lui révéler qu’elle était issue d’une histoire d’Amour n’était pas une chose anodine. C’était une question que devait se poser sa fille depuis des années et des années. Mais Esperanza avait décidé qu’elle lui devait au moins ça. Lui dire qu’elle n’était pas juste le fruit d’une relation sans lendemain, ou pire, d’un viol ou quoi que ce soit d’autre. Ses parents s’étaient aimés. Incroyablement aimés. Mais aujourd’hui tout ça était révolu et il était hors de question qu’Evane en apprenne plus sur celui qui lui avait donné la vie.

« Bon. » Esperanza se leva, toute chamboulée par ce qu’elle venait de dire. « Je… J’ai des choses à faire. » Elle se mit à s'agiter, se sentait déstabilisée, elle avait peur de la réaction de sa fille. Elle craignait aussi d’en avoir trop dit, de s’être laissé entraîner sur une pente qu’elle ne voulait surtout pas emprunter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Féminin
Nombre de messages : 778
Etudes/Metier : Diva de Broadway
Love : My love for Heathcliff resembles the eternal rocks beneath: a source of little visible delight, but necessary. I am Heathcliff. He’s always, always in my mind: not as a pleasure, any more than I am always a pleasure to myself, but as my own being.
Humeur : Confused

Inscription : 21/09/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Nop



MessageSujet: Re: Mère, fille: Mode d'emploi. Dim 20 Avr - 1:04


Espé & Evane


Parler de ses peines de cœur n'était pas chose facile pour la jeune femme et encore moins devant sa mère. Certes elles se disaient tout, mais Evane n'aimait pas trop aborder ce genre de sujet. Surtout parce qu'en général cela concernait son ex petit ami qui la hantait sans arrêt et que la mama n'appréciait guère. Elle ne savait pas comment aborder le sujet sans que cela ne parte en sucette et pour une fois, il n'y eut aucun conflit. Esperanza se contentait de rassurer sa fille qui elle, espérait de son côté que cela soit vrai. Elle ne se voyait pas passer toute sa vie dans ce calvaire. Il fallait que cela cesse. Aux oubliettes le O'Conell. Il fallait qu'elle se concentre sur la fin de ses études, sa future carrière et rien d'autre. Enfin c'était bien beau de le dire, fallait-il encore qu'elle s'y tienne.. C'était peut-être débile et enfantin mais la brunette ne s'y faisait pas et ne s'y ferait peut-être jamais. Elle ne savait pas encore par quel moyen Heathcliff n'allait plus faire partie de sa vie. Elle avait l'impression que le seul moyen serait de se faire lobotomiser le cerveau. Mais pour l'instant, l'alcool suffisait pour les soirs douloureux.

Mais les quelques derniers mots de sa mère réussirent à attirer davantage son attention. Oui le géniteur était une fois de plus le principal concerné. Esperanza devint toute confuse et préféra prendre la fuite. Mais bizarrement, avant cela, elle en dit un peu plus. Pour une fois.. Il n'en fallut pas plus à Evane pour en avoir l'eau à la bouche. Bien entendu, elle en voulait plus. Pendant toutes ces années où la jeune Damenez se posait mille et une question, elle avait enfin une réponse capitale. Sa mama et l'Homme étaient donc tombés amoureux. Ce n'était pas juste une amourette de lycée ou de vacances. Ce n'était pas non plus un coup d'un soir ou encore un abus sexuel. Ni un bébé éprouvette d'ailleurs. Voilà qui pouvait la rassurer. Cet étranger qu'elle n'avait jamais rencontré n'était pas n'importe qui et Evane n'était pas venu au monde avec la pire des histoires. Il y avait au moins une bonne chose dans tout ça. Mais ce n'était pas suffisant. Espé ne pouvait pas la laisser ainsi, dans le doute. « Maman.. » Dit-elle intriguée et légèrement vexée qu'elle ne lui en dise pas plus. Elle laissa passer quelques secondes, ne savant pas si elle devait poursuivre ou non. La dernière fois que le sujet avait été lancé, une guerre sans merci s'était déclenchée. Alors était-il bon d'en savoir plus à nouveau ? Et bien oui. Peut-être que cette fois-ci et voyant que sa fille n'était pas au mieux de sa forme, Espé lui en dévoilerait davantage. « Ne fuis pas s'il te plaît.. » Elle la fixait, espérant qu'elle reste. « Pourquoi tu ne veux jamais me parler de lui ? Je voudrais comprendre.. Je ne demande pas la lune.. Je veux juste savoir par exemple, comment il était ? Comment vous vous êtes connus ? Enfin tu vois.. » Evane lui fit en suivant ses petit yeux de cocker, voulant que pour une fois, la mama lui en dévoile un peu plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je me suis fait pleins d'amis


Nombre de messages : 319
Love : Célibataire

Inscription : 12/03/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Lily Evans



MessageSujet: Re: Mère, fille: Mode d'emploi. Mar 6 Mai - 0:40


Esperanza avait craqué. Au bout de 20 ans elle avait révélé quelque chose à Evane sur son père. Des années de silence pour une toute petite phrase glissée entre deux conversations. Elle avait fini par plier et elle redoutait trop de laisser échapper autre chose, alors elle voulut se dépêcher de quitter cette pièce. Sauf qu’évidemment il y en avait une qui n’allait pas la laisser faire aussi facilement maintenant qu’elle tenait un bout d’information… et comme elle s’y attendait Evane reprit la parole, lui demandant au fond de faire face.

Esperanza avait entendue le « Maman… » de sa fille et savait ce que ça voulait dire. Evane ne la laisserait pas tranquille. Maintenant qu’elle avait eu un bout d’information elle allait remettre le sujet sur le tapis jusqu’à obtenir toutes les réponses qu’elle voulait. Si Evane avait un défaut c’était bien d’être têtue comme une mule sur certains sujets. Heathcliff en faisait partie, son père aussi malheureusement. Mais elle n’avait pas sortit ce trait de caractère de n’importe où. Sa mère l’était tout autant qu’elle. Peut-être plus, surtout sur ce sujet particulièrement sensible. Elle ne dirait rien de plus sur l’homme qui lui avait donné cette enfant. Elle était prête à retomber dans le silence qu’elle avait connu jusque là. Elle savait que ça ne pourrait pas durer éternellement et qu’un jour elle devrait bien raconter qui il était à sa fille, mais elle n’était pas encore prête.

Esperanza rassembla le peu d’assurance qu’il lui restait encore pour faire à nouveau face à Evane. Elle se tourna vers elle et soutint son regard. Elle avait retrouvé son calme et luttait pour ne pas se laisser déstabiliser à nouveau. Elle ne se ferait pas avoir par le visage d’ange qu’il y avait en face d’elle. « Non je ne vois pas non. Je n’ai pas envie de te dire comment il est ni comment on s’est connu. Cet homme n’a jamais été ton père et quoi que tu puisses en penser jamais il ne le sera. Rien n’est plus possible. Ni pour moi ni pour toi. Il faut que tu arrêtes de chercher à savoir qui il était. C’est comme ça. » Elle voulait être douce mais devait être stricte. Cette ambivalence se sentait dans sa voix. Elle avait commencé avec un ton très sec, essayant de se radoucir vers la fin.

Comment lui expliquer que son père ne l’était pas et ne l’avait jamais été. Que s’il l’était biologiquement il ne pouvait pas être plus que ça. Comment lui faire comprendre qu’en parler remuait le couteau dans une plaie encore ouverte et qui ne se refermerait sans doute jamais. Que lorsque Evane la questionnait sur son père Esperanza n’y voyait là qu’une négation de son rôle de mère, du travail qu’elle avait accomplit toutes ces années. Qu’elle ne pouvait pas parler de celui à qui elle ne pouvait pas penser sans sentir encore son cœur se serrer dans sa poitrine. Jamais elle ne pourrait parler de lui à Evane. C’était totalement exclu, et elle n’avait pas à se justifier. Après tout c’était elle la mère et c’était comme ça. « Maintenant si tu permets que j’aille vaquer à mes occupations ? » demanda-t-elle avec une pointe de sarcasme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Féminin
Nombre de messages : 778
Etudes/Metier : Diva de Broadway
Love : My love for Heathcliff resembles the eternal rocks beneath: a source of little visible delight, but necessary. I am Heathcliff. He’s always, always in my mind: not as a pleasure, any more than I am always a pleasure to myself, but as my own being.
Humeur : Confused

Inscription : 21/09/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Nop



MessageSujet: Re: Mère, fille: Mode d'emploi. Ven 26 Sep - 17:24


Espé & Evane


Il y avait deux sujets plus ou moins tabous entre la mère et la fille. Heathcliff et le père biologique. Le premier était souvent abordé -comme un peu plus tôt- mais il s'agissait la plupart du temps d'un sujet de conflits. Evane ne voyait que par son O'Conell, tandis qu'Esperanza avait de plus en plus de mal à le supporter et à comprendre leur histoire. Pour elle, sa fille n'avait rien à faire avec un type comme lui. Pourtant, la Mama n'était pas du genre stricte et droite comme les autres parents du quartier. Après leur passage dans le Bunker l'année dernière, Evane avait remarqué que sa mère envisageait de voir sous un autre œil le garçon. Mais ça ne dura pas bien longtemps. Il suffit d'une énième rupture pour que ça soit la goutte de trop. Il fallait que la brunette tourne définitivement la page et trouve un autre petit-ami qui aurait les faveurs de la madre. L'autre, en revanche, Evane n'avait pas le droit d'en parler. Ne pas l'évoquer. Elle avait compris qu'Espé ne préférait rien dévoiler sur son passé, sur son histoire avec son père. Alors elle ne disait plus rien. Mais là.. Ce n'était pas la jeune femme qui avait commencé. Et forcément si Esperanza la lançait, elle ne voyait pas d'objection à la traquer jusqu'à enfin avoir les réponses à ses questions. Après tout, si la cuisinière partageait son propre vécu, c'était que quelque part, elle avait besoin elle aussi de vider son sac, non ? Enfin Evane voyait ça comme ça.

Mais ce fut le coup de grâce. Esperanza la remballa aussitôt. La jolie brune resta dans le silence, encore choquée sur le fait qu'une fois de plus sa mère se bloquait. Jamais elle n'arriverait à comprendre sa fille apparemment.. Oui Esperanza était tout pour Evane. Son repère, celle qui l'avait élevé. Elle lui devait tout et Evane ne le nierait jamais. Mais c'était toujours la même chose. Espé ne savait pas à quel point c'était dur pour la jeune femme de vivre sans repère paternel. De voir que tous les enfants de l'école ont deux parents et pas elle. De grandir en ne sachant pas toute la vérité. Encore la mama lui aurait expliqué tout, Evane n'en aurait plus jamais reparlé. Le sujet serait clos. Mais être sans arrêt dans l'incertitude et se poser mille et une questions ? C'était franchement perturbant. Alors l'espagnole voulait contre-attaquer, lui dire tout ce qu'elle avait sur le cœur. Mais elle n'en fit rien. Butée, Espé ne cracherait pas le morceau. Même sous la torture.. Et puis elle n'avait pas encore envie de se prendre la tête avec. Elle venait de la retrouver après ces semaines de distances, ce n'était pas pour tout foutre en l'air. Alors Evane n'ouvrit pas la bouche. Elle se contenta de baisser la tête, montrant tout de même que ça l'affectait. « Maintenant si tu permets que j’aille vaquer à mes occupations ? » La Damenez redressa la tête et soupira. « Fais ce que tu veux.. » Et ce fut ainsi qu'elles se quittèrent. D'ici ce soir, ça irait mieux. Il fallait juste qu'elles se calment chacune de leur côté.

Sujet clos.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Mère, fille: Mode d'emploi.

Revenir en haut Aller en bas

Mère, fille: Mode d'emploi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les relations mère-fille et fils!!!
» Mode d'emploi du lapin à oreilles longues [règles]
» Anneau Unique et Anneaux de Pouvoir : mode d'emploi.
» Mode d'emploi du forum
» Mode d'emploi de la section

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Hors jeux :: Rps DS version2-