Partagez|

sa lumière glacée, ardente cependant cœur de braise tendu dans une main d´argent la neige... - Heather

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 622
Etudes/Metier : Cultiver des poireaux quelque part...
Love : être en couple ne veut pas dire aimer.
Humeur : de retour.

Inscription : 21/11/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Julian King & Sara VW ♥



MessageSujet: sa lumière glacée, ardente cependant cœur de braise tendu dans une main d´argent la neige... - Heather Mer 11 Déc - 12:40




Nougaro a chanté : ❝ Descendant l´escalier des degrés centigrades, Empanachée de plumes, négresse en négatif, Elle dansait un ballet angélique, explosif... ❞

    23 décembre.
    New-York s'était paré d'un manteau blanc. Aaron regardait les gosses qui jouaient dans la rue du haut de sa fenêtre. Il ne put s'empêcher de sourire malgré le fait qu'il n'en éprouva nullement l'envie.
    La neige lui faisait penser à Lily. Si blanche colombe en apparence, si pure, si belle et duveteuse. Et pourtant dans l'ombre, sale, grise et piétinée. Depuis ce jour où la colère, comme une crue, l'avait submergé, Aaron n'avait pas eu de nouvelles de Lily. Il l'imaginait pendue en haut d'un sapin de Noël et réalisait que cette vision ne le satisfaisait vraiment pas. Il avait pris connaissance d'une réunion où tous les Hamilton étaient conviés mais ne s''était pas déplacé. Ils trouveraient bien quoi faire de ces minables sans lui. De toute façon, il ne comptait pas rentrer, trop usé et las. Revoir les visages éclairés de ses proches en deuil, les sourires forcés de ses parents et prendre le risque de croiser les trois assassins de sa sœur était trop dur. Il avait juste envoyé un mot sur Facebook à l'attention de ceux qui auraient le privilège de le lire, « Laissez-les crever, ces chiens. »
    Néanmoins, Aaron n'avait rien lâché. Il pensait rester à New-York le temps qu'il faudrait. Il ne pouvait revenir à Magnolia avec autant de rage, sans quoi il imaginait le massacre. Il avait continué de travailler au petit restaurant, et s'était même enquis de prendre un autre job. Sans Lily pour payer sa part du loyer, il avait besoin de recevoir un plus gros salaire. Ses journées étaient donc parfaitement rodées, de A à Z, le plongeant dans une routine implacable. Son emploi du temps serré agissait sur lui comme une camisole. Il gardait sa colère pour l'appartement, qu'il avait dévasté. Pour les affaires de Lily, qu'il avait molestées. Pour tout ce qui le reliait à elle, les M&M's écrasés et éparpillés au quatre coins du salon. Il avait perdu du poids, incapable de se nourrir correctement. La cuisine était imprégnée de l'odeur de Lily, de sa présence. Et, la nuit, les cauchemars le rattrapaient pour mieux le hanter. C'était une vie infernale à laquelle il survivait grâce au travail.
    Seulement ce jour-là, son employeur l'appela. Il ronchonna avant de décrocher : il était en congé et n'avait absolument pas envie de perturber ses plans. Cependant, dans l'optique de, peut-être, gagner un peu plus de monnaie, il appuya sur la touche verte. « Allô ? »

    -Aaron ? Ah, ne t'inquiètes pas, tu n'as pas besoin de venir travailler aujourd'hui. C'est juste qu'une demoiselle est passée... elle a demandé où tu habitais. Je... je n'ai pas pu me taire.


    Le garçon fronça les sourcils. Etrangement, il savait. Il lâcha son portable qui tomba au sol dans un bruit sourd et se tourna vers la porte d'entrée. On y frappa.
    Heather, c'était Heather.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Féminin
Nombre de messages : 1177
Etudes/Metier : Photographe & Associée chez Focus
Love : Célibataire

Inscription : 17/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Aucun



MessageSujet: Re: sa lumière glacée, ardente cependant cœur de braise tendu dans une main d´argent la neige... - Heather Mer 11 Déc - 15:23




23 décembre
Heather entra dans le restaurant. D'après les informations que le collègue d'Ethan lui avait fournit, le message d'Aaron venait d'ici. En tout cas, le source proviendrait de ce réseau internet. Elle était partie un peu avant les fêtes de Noël pour New York. L'idée de rester une minute de plus à Magnolia, avec les meurtriers de sa sœur, avec ses parents posant question sur question, lui était devenu insupportable. Elle était dépassée et maintenant, Aaron était au courant de toute l'histoire. Etant donné qu'il ne répondait plus à ses messages, elle voulait s'assurer qu'il allait bien. Alors elle s'était tournée vers la seule personne extérieure à toute cette histoire : Ethan

FLASHBACK

La brunette frappa au numéro 16 . Heureusement pour elle, son ami ouvrit la porte et il était seul. Ainsi, ils pourraient discuter en paix, à l'abri des oreilles indiscrètes. Ses colocataires étaient tous en cours pour la plupart, ce qui n'était pas son cas. L'avantage d'avoir déjà un emploi. Il la guida jusqu'au salon, et lui proposa quelque chose à boire. Elle refusa poliment. Elle ne voulait pas tourner autour du pot, et puis ce n'était pas vraiment son genre de toute manière.

« Alors, tu as réussi à obtenir des renseignements ? »

Ethan lui expliqua comment il avait procédé. Grâce à ses contacts dans la compagnie de son père, il avait été en mesure de retracer l'origine du signal. Internet formait une toile et rien n'était réellement protégé. Si l'on cherchait bien, on trouvait tout ce que l'on souhaitait.

« D'après mes renseignements, il est à New York. Voilà l'adresse exacte de l'endroit d'où le message à été envoyé »

Il lui tendit un petit bout de papier et Heather le rangea soigneusement dans son porte-feuille. New York ? Que faisait-il là-bas ? Depuis qu'elle avait demandé à son ami de l'aider, une valise prête était cachée sous son lit, au cas où. Puis soudain, tout lui revint en mémoire, cela avait du sens. Elle se leva précipitamment et serra Ethan dans ses bras. Il lui souhaita bonne chance, sachant parfaitement qu'elle serait dans le prochain avion à destination de la grosse pomme. Elle rentra immédiatement chez elle et laissa un mot à ses parents en leur expliquant qu'elle partait à la recherche de son frère puis fila pour l'aéroport.

FIN DU FLASHBACK

La jeune femme se dirigea immédiatement vers le comptoir, où se trouvait le gérant. Elle ignorait comment aborder le sujet alors elle préféra être honnête. Elle se présenta devant lui et lorsqu'il lui demanda sa commande, elle secoua la tête en souriant

« Non en fait, je cherche quelqu'un. Mon frère, il s'appelle Aaron. Ca fait un petit moment et j'ai vraiment besoin de le voir. J'ai l'impression que vous êtes en mesure de me renseigner. »

Au début réticent, il finit par cracher le morceau et Heather le remercia chaleureusement. Elle se rendit immédiatement à l'adresse indiquée. Une fois devant la porte, elle se trouva stupide. Il avait dit qu'il ne souhaitait pas rentrer et leur dernière conversation ne s'était pas très bien terminée. Et s'il la rejetait ? Tant pis. Elle prit son courage à deux mains et frappa. Un bruit sourd se fit entendre et elle s'inquiéta.

« Aaron ? » se risqua t-elle « Je sais que tu es là s'il te plait, ouvres-moi »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 622
Etudes/Metier : Cultiver des poireaux quelque part...
Love : être en couple ne veut pas dire aimer.
Humeur : de retour.

Inscription : 21/11/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Julian King & Sara VW ♥



MessageSujet: Re: sa lumière glacée, ardente cependant cœur de braise tendu dans une main d´argent la neige... - Heather Ven 13 Déc - 1:13



Nougaro a chanté : ❝ Descendant l´escalier des degrés centigrades, Empanachée de plumes, négresse en négatif, Elle dansait un ballet angélique, explosif... ❞

    Il ne pouvait y croire. C'était Heather, là, juste derrière la porte. Il ne pouvait y croire, n'osait y croire. Mais c'était bien elle. Elle n'avait pas parlé qu'il était certain de la présence de sa sœur. Un bouton rouge venait de s'enclencher dans son cœur, un énorme « PUSH » qu'il avait écrasé sans ménagement. Et partout, dans sa tête, dans ses os, dans le plus petite cellule, l'alarme retentissait. Il avait peur, en colère, impatient et heureux à la fois. Un feu d'artifice de sentiments. Une bombe d'émotions contradictoires à laquelle il ne trouvait pas de réaction appropriée. Silencieux, immobile, il attendait, inquiet et intrigué.
    « Aaron ? Je sais que tu es là s'il te plaît, ouvre-moi. » Un frisson lui parcourut l'échine. Il n'avait pas besoin de confirmation ; il avait toujours été convaincu de l'identité de la personne derrière cette porte. Mais entendre sa voix était terrible. Il réalisa qu'il avait presque oublié son ton cristallin, le tremblement des jours mauvais, la longueur de ses voyelles. Ahuri, il en oublia presque de respirer et se retrouva à court de souffle.
    Il ne savait pas s'il voulait ou non lui ouvrir, s'il avait envie de revoir son visage. Il craignait que poser à nouveau son regard sur elle signe son désenchantement. Cela faisait plus d'un mois qu'il ne l'avait pas vue. Mais il l'avait quittée les yeux cernés et l'haleine saturée d'alcool. Un spectacle qui l'avait rendu triste et qui ternissait ses souvenirs d'elle. Il lui était impossible de contenir son inquiétude. Une question vint franchir ses lèvres, téméraire et chevrotante.

    -Qu'est-ce que tu fais là ?

    Il avait parlé assez fort pour qu'elle entende, sans s'approcher pour autant de la porte. Une peur sourde s'emparait de son cœur. Il lui avait fallu des mois pour le panser, quelques minutes pour arracher les bandages, encore un mois pour lui redonner de l'énergie et... une seconde pour le briser en mille morceaux.
    D'un pas maladroit, hésitant, il finit par approcher par la porte. Il colla son front contre le bois glacé et se laissa tomber au sol. Puis, d'un ton plus bas, presque murmuré, comme une question à lui-même où au destin qui avait mené Heather jusqu'à lui, il soupira :

    -Pourquoi, pourquoi tu es là ?

    Il ravala un sanglot. Il ne savait pas quoi faire. Ni quoi penser. Néanmoins, dans un geste presque désespéré, involontaire ou plutôt irréfléchi, il tourna la clé dans sa serrure. Il glissa sur le côté pour permettre à la porte de s'ouvrir et se recroquevilla, le visage dans les genoux. Une larme, suivie d'autres, glissa sur sa joue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Féminin
Nombre de messages : 1177
Etudes/Metier : Photographe & Associée chez Focus
Love : Célibataire

Inscription : 17/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Aucun



MessageSujet: Re: sa lumière glacée, ardente cependant cœur de braise tendu dans une main d´argent la neige... - Heather Ven 13 Déc - 1:34


Rien ne les séparait à part cette porte en bois. A ce moment précis, elle aurait voulu être en mesure de la démolir. Cependant, elle n'était pas certaine que la personne à l'intérieur voudrait d'elle. Alors elle resta immobile dans l'espoir qu'il lui réponde sachant pertinemment qu'il était là. Elle le savait. Après quelques secondes qui lui parurent interminables, une voix s'éleva. Elle se surpris à pousser un soupir de soulagement. Soulagée de quoi ? De l'entendre ? De savoir qu'il était bien derrière cette porte ? Ou qu'il lui réponde tout simplement ? En revanche, sa question lui sembla étrange. Que faisait-elle là ? C'était évident pourtant. Et puis, lorsqu'elle y réfléchissait, au vue des derniers événements, pas tant que ça. Leur dernière conversation s'était très mal terminée et les messages sur facebook n'avaient été bien mieux.

« Aaron, ouvres on parlera après je te le promets »

Elle l'entendit approcher et vit la porte s'ouvrir légèrement. Elle s'y engouffra et ferma derrière elle. Mais elle n'aurait pu imaginer pareils dégâts. Aaron s'était amaigrit et son appartement était dévasté. Elle s'agenouilla près de lui. Le voir ainsi était déchirant. Il avait du affronter seul la vérité sur Tessa et tout le reste. Sans vraiment réfléchir, elle le prit dans ses bras. Peut-être se laisserait-il faire ? Ou peut-être la rejetterait-il, mais à ce stade, elle s'en fichait.

« Je suis venue pour toi Aaron. Je suis tellement désolée, tu ne peux pas imaginer à quel point. »

Elle ignorait comment alléger sa peine. Elle se sentait impuissante et à ce moment là, elle réalisa une chose : Aaron avait été à sa place; lorsqu'elle s'était plongée à corps perdu dans son enquête. Elle s'était perdue et il n'avait pas pu l'aider. Aujourd'hui, les rôles étaient inversés. Alors elle se contenta de le serrer contre elle et attendit une quelconque réaction de sa part. Elle ne voulait pas le forcer à faire quoique ce soit. Elle voulait juste être présente pour lui et l'aidait du mieux qu'elle le pouvait. Elle ferma les yeux un instant. Elle l'avait retrouvé, cependant elle attendrait avant de prévenir sa famille. C'était peut-être égoïste mais la seule chose qui lui important pour le moment était le bien-être d'Aaron.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 622
Etudes/Metier : Cultiver des poireaux quelque part...
Love : être en couple ne veut pas dire aimer.
Humeur : de retour.

Inscription : 21/11/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Julian King & Sara VW ♥



MessageSujet: Re: sa lumière glacée, ardente cependant cœur de braise tendu dans une main d´argent la neige... - Heather Sam 28 Déc - 1:51



Nougaro a chanté : ❝ Descendant l´escalier des degrés centigrades, Empanachée de plumes, négresse en négatif, Elle dansait un ballet angélique, explosif... ❞

    Une boule dans sa gorge l'empêchait de sangloter, de respirer, de parler. C'était une tumeur maligne, un sac-de-nœud dans lequel s'étaient entrelacés le chagrin, l'amertume, la colère et l'angoisse. Les larmes glissaient sur ses joues sans se tarir. Il ne contrôlait plus ses soubresauts silencieux, disgracieux. Il ne savait pas non plus comment réagir à la présence d'Heather, si proche physiquement et si loin de lui pourtant. Il ne pouvait dire clairement s'il avait envie de la serrer dans ses bras ou de la repousser de toutes ses forces. Quelles forces ? Il était affaibli comme un enfant ou un malade, amaigri comme un mourant. Il ne pourrait rien faire contre elle, et cette pensée lui ôta toute possibilité de réfléchir. Il n'avait aucune solution, aucune autre solution, que celle d'accepter Heather.
    Il entendit la porte se verrouiller en premier. Il avait l'impression qu'elle était à des kilomètres. Et pourtant, une seconde suffit pour qu'il distingue le parfum d'Heather, pour qu'il soit convaincu qu'elle l'enlaçait de ses bras transis par le froid, qu'elle était là, pour lui, pour eux, pour Tessa.
    Ses larmes redoublèrent. Il n'avait pas pleuré ainsi depuis la visite inopinée et ô combien déplaisante de la police. Il n'avait pas pleuré tout court depuis, se l'était interdit. Il avait toujours fait face, le fier, l'homme fort, pour remplacer son père. Il avait montré son coeur de fer, ses muscles d'acier, prêts à soulever cette famille pour qu'enfin elle puisse avancer. Et pourtant, face à Heather, le masque tombait. Il n'était rien. Rien qu'un enfant qui réalisait que la mort attendait à chaque tournant. Qu'un gamin innocent qui voit son bonheur lui être arraché. Qu'un jeune homme fatigué, las, trahi par ceux qui comptaient le plus pour lui. Il n'était qu'un minable, loin de sa famille, loin de ceux qui partageaient son sang et sa douleur. Alors, comme un môme, il trouva refuge dans les bras d'Heather. Il s'agrippa à ses omoplates pour pleurer contre sa poitrine. Les sanglots ne parvenaient pas à quitter sa gorge. Il n'y avait rien que le silence. Le silence et la respiration désolée de l'aînée de cette famille explosée. Son souffle tendu qui veillait sur lui. S'il avait pu parler, s'il avait pu se libérer de cette boule glacée dans sa gorge, il lui aurait dit. Il le lui aurait répété, sans une once de gêne. Il lui aurait dit qu'il ne pouvait plus mentir, et qu'il avait besoin d'elle, plus que de n'importe qui d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Féminin
Nombre de messages : 1177
Etudes/Metier : Photographe & Associée chez Focus
Love : Célibataire

Inscription : 17/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Aucun



MessageSujet: Re: sa lumière glacée, ardente cependant cœur de braise tendu dans une main d´argent la neige... - Heather Ven 3 Jan - 20:59


Elle l'avait cherché depuis le jour où il était parti. Elle n'avait jamais cessé. Elle l'avait abandonné une fois et s'était promis de ne plus refaire la même erreur. Ils avaient trop perdus et savoir qu'il avait appris la vérité seul, en présence d'une des personne qu'elle considérait comme responsable de la mort de sa sœur avait du être déchirant. Son frère était resté très proche de Lily et se rendre compte qu'elle l'avait trahit de la sorte, elle ne pouvait imaginer ce qu'il avait pu ressentir. Aujourd'hui, elle était témoin des conséquences. Elle garda Aaron dans ses bras, près d'elle. Elle ne dit rien, incapable de trouver les mots nécessaires pour apaiser sa douleur. Ils restèrent ainsi, sans bouger, ce qui lui parut des heures. Finalement, elle l'aida à se relever, et le guida vers le canapé. Elle s'assit près de lui et le prit de nouveau dans ses bras.

« Je suis là d'accord. Et je ne vais nulle part, pas sans toi. » elle le lâcha et prit quelques secondes pour le regarder plus attentivement. Son état s'était empiré. Elle n'en revenait toujours pas de le voir ainsi « Aaron ... regardes toi. Tu ne peux pas t'infliger ça. Tu as besoin de te reposer, essaie de dormir un peu. Je te promets d'être là à ton réveil.  »

Ses parole sonnaient faux. Après tout, elle avait fait la même chose. Mais son frère lui avait appris, sans le savoir, qu'elle devait se relever. Ça lui avait pris des mois, mais avec l'aide nécessaire, elle y était parvenue. Elle jeta un coup d'œil autour d'elle. Son appartement était dévasté et à moins qu'une tornade soit capable de choisir où passer, Aaron y était pour quelque chose. Elle se leva et entreprit d'y mettre un peu d'ordre. Elle espérait qu'il serait capable de trouver le sommeil.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 622
Etudes/Metier : Cultiver des poireaux quelque part...
Love : être en couple ne veut pas dire aimer.
Humeur : de retour.

Inscription : 21/11/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Julian King & Sara VW ♥



MessageSujet: Re: sa lumière glacée, ardente cependant cœur de braise tendu dans une main d´argent la neige... - Heather Mar 21 Jan - 1:42



Nougaro a chanté : ❝ Descendant l´escalier des degrés centigrades, Empanachée de plumes, négresse en négatif, Elle dansait un ballet angélique, explosif... ❞

    Ses larmes continuaient de ruisseler sans manifester aucunement l'envie de faire une trêve. Depuis le départ de Lily, Aaron avait montré sa colère par tous les moyens, mettant sans dessus-dessous son appartement, rêvant de découper Monsieur Heathcliff O'Connel à la hache, déversant sa rage sur les réseaux sociaux. Il avait arrêté de réfléchir, s'était concentré dans les deux jobs qu'il menait en parallèle. Finalement, son énergie était admirablement bien dépensée.
    Mais son chagrin, jamais ne s'était exprimé. La présence d'Heather agissait comme celle d'un diamant contre la vitre blindée qui protégeait les joyaux de la Reine d'Angleterre. Ceux-là même imprimés des fleurs de lys symboliques. Elle avait brisé la protection, rompu la barrière, ouvert les vannes. Et l'eau filtrait à travers les briques du mur. Elle s'insinuait partout, cette eau triste et glacée. Aaron pleurait, comme un enfant, sans pouvoir s'arrêter.
    Il se rappelait tout ce qu'il n'avait pas été capable de faire pour Tessa, toutes les mauvaises choses qu'il avait pu lui dire. Ses souvenirs rejaillissaient comme au soir où sa sœur était morte. Finalement, son deuil n'avait jamais été fait. Du bien, pas aussi bien qu'il l'aurait espéré. Et il avait fallu que la vérité soit révélée pour qu'il l'admette. Tessa était morte quatre ans auparavant et pourtant, malgré l'habitude qui s'était installée, malgré les beaux jours qui revenaient, le chagrin était encore là, bien présent.
    Tandis que les sanglots souillaient ses joues, Heather parvint à le hisser jusqu'au canapé. Sitôt assis, il se jeta à nouveau dans ses bras. Il ne pouvait la quitter. Il avait peur qu'elle s'en aille, qu'elle le laisse. Et, comme si elle avait entendu ses craintes les plus profondes, elle jura qu'elle ne partirait pas sans lui. Il se garda bien de parler, totalement dévasté. Il se posta sur les cuisses de sa sœur, conservant une position de fœtus. Ses sanglots s'espacèrent un peu. La fatigue embrassa son corps lourd et défaillant. Il parvint à s'endormir au bout de quelques brèves minutes.
    Autour de lui, sans qu'il s'en rende compte, Heather faisait un brin de ménage. Elle dut remarquer les cadavres de son pupitre d'ordinateur, de ses journaux gratuits, de sa table basse explosée, des bouteilles de bière vides... Les marques de sa descente aux enfers, de son mal-être. Les cicatrices encore béantes d'une trahison dont il aurait bien du mal à se remettre.
    Puis, quelques dizaines de minutes plus tard, il s'éveilla. Il entendit marcher autour de lui, il ouvrit un œil et elle était là. Comme dans sa promesse. Là à son réveil. Il avait mal à la tête, mal à la gorge, mal au cœur, mal aux yeux, rougis et bouffis par les larmes, qui avaient séché sur ses joues. Mais il s'assit sur le canapé sans dire un mot. Il ne savait pas quoi dire, de toute manière. Son cœur était étrangement vide, mais cela lui fit un bien fou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Féminin
Nombre de messages : 1177
Etudes/Metier : Photographe & Associée chez Focus
Love : Célibataire

Inscription : 17/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Aucun



MessageSujet: Re: sa lumière glacée, ardente cependant cœur de braise tendu dans une main d´argent la neige... - Heather Mar 21 Jan - 11:06

Beaucoup de choses s'étaient produites en un an. Heather était passée par toutes les émotions possibles et imaginables. Il lui avait fallu du temps pour se remettre et elle se considérait comme étant toujours en "convalescence". Elle avait vécu l'enfer durant toute une année. Mais Aaron avait subit la même chose, en une fraction de seconde, après avoir apprit la vérité. Il était exténué autant physiquement que psychologiquement et elle détestait le fait qu'il ait dû traverser cela seul. Elle haïssait DS pour avoir publié cet article alors qu'il était si loin d'elle, elle haïssait le fait qu'il soit parti avec Lily et encore plus de ne pas avoir été là lorsqu'il avait eu besoin d'elle. Aujourd'hui, elle retrouvait le fantôme de son frère mais elle ne pouvait l'en blâmer. Alors elle se contenta d'être la, de lui prouver qu'elle ne partirait pas, qu'elle ne le laisserait plus jamais tomber comme elle l'avait fait. Aaron finit par trouver le sommeil. Durant ce laps de temps, la brunette en profita pour ranger un minimum. Le sol était jonché de cadavres de bouteilles, de restes de nourriture. C'était désastreux. Elle jeta tout ça et se mît à laver la vaisselle. Elle garda tout de même un œil sur son frère. Une fois terminé, elle ramassa les vêtements qui retapissaient son appartement. Du linge propre ne serait pas de trop. Aaron semblait s'être laissé vivre, tel un automate, comme s'il avait choisit de ne plus penser et s'était contenté d'agir. Lorsqu'elle se retourna, il était réveillé, assis et parfaitement silencieux. Heather lâcha la pile de vêtements et s'installa près de lui, tout aussi calme. Elle ne souhaitait pas le brusquer mais elle ignorait également quoi lui dire. Aucune parole n'était susceptible de soulager sa peine, elle en savait quelque chose.

« Je ne partirai plus maintenant, je te le jure. »

Heather se leva et se saisit de son sac, attrapa un verre d'eau et deux comprimés d'aspirine.

« Prends-ça, ça ne te fera pas de mal. »

Elle essayait d'anticiper ses besoins, comme pour s'assurer qu'elle était en mesure de lui venir en aide. Elle passa un bras protecteur autour de lui

« Je n'ai encore prévenu personne pour le moment. Quand tu seras prêt, tu me le diras. »

Elle se contenterait de rassurer sa famille concernant sa propre situation, autrement dit, qu'elle allait bien mais ne mentionnerait pas Aaron. Elle ne voulait pas voir la famille Hamilton débarquer au grand complet.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 622
Etudes/Metier : Cultiver des poireaux quelque part...
Love : être en couple ne veut pas dire aimer.
Humeur : de retour.

Inscription : 21/11/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Julian King & Sara VW ♥



MessageSujet: Re: sa lumière glacée, ardente cependant cœur de braise tendu dans une main d´argent la neige... - Heather Lun 10 Fév - 18:57



Nougaro a chanté : ❝ Descendant l´escalier des degrés centigrades, Empanachée de plumes, négresse en négatif, Elle dansait un ballet angélique, explosif... ❞

    Assis sur son canapé, silencieux, Aaron était une épave humaine. Il méritait mieux en théorie, mais la pratique s'opposait fermement à le voir heureux. Le souvenir de Tessa, comme une ancre de plomb, le tirait vers des abysses profondes et glaciales dans lesquelles il ne survivait que par la force de sa volonté. Parfois, il avait vu des crabes lui fausser compagnie, se moquer de son cadavre déplorable, ou des coquillages rire de son incapacité à être utile. Après des années à se croire fort, Aaron réalisait soudain qu'il n'était qu'un homme. Tant est qu'il existe un homme aussi minable qu'il ne l'était. Car il était certain qu'aucun homme sur ce globe ne portait autant le poids de la culpabilité et de l'amertume.
    Le sommeil et les larmes qu'il avait versé lui ôtèrent un poids considérable qu'il portait depuis quelques mois. Il se sentait vide, libre aussi ; même si au fond de lui, il savait que cette quiétude n'était qu'éphémère. Heather vint rapidement s'asseoir à ses côtés, pour lui promettre qu'elle ne le quitterait plus. Comme un réflexe, il attrapa sa main et entrelaça leurs doigts. Elle ne pourrait pas s'échapper, il ne la laisserait pas partir ; il avait besoin d'elle.
    Elle lui tendit un verre d'eau avec deux comprimés d'aspirine.

    -Je... soupira-t-il en levant la tête vers Heather. D'accord.

    Il jeta les cachets dans sa bouche et porta le verre d'eau à ses lèvres. Il le finit en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire et posa le verre par terre.
    Il n'osa regarder sa sœur quand elle le prévint qu'elle attendrait son approbation pour prévenir le reste de la famille. Il se trouvait tellement stupide, d'avoir fui, de s'être tu, alors qu'il mourrait d'envie de revenir chez lui.
    Il avait l'impression que chez lui, il gagnerait en force et en raison, qu'il redeviendrait le Aaron d'avant, ou du moins qu'il s'en approcherait. Mais à ce besoin grandissant de rééquilibrer ses sentiments et sa vie s'opposait sa fierté. Après être parti pendant trois mois, ce serait affirmer sa faiblesse que de rentrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Féminin
Nombre de messages : 1177
Etudes/Metier : Photographe & Associée chez Focus
Love : Célibataire

Inscription : 17/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Aucun



MessageSujet: Re: sa lumière glacée, ardente cependant cœur de braise tendu dans une main d´argent la neige... - Heather Mar 11 Fév - 13:31


Heather s'appliquait à ranger l'appartement. Elle avait l'impression d'être utile, de faire quelque chose qui aurait des conséquences positives sur son frère. Ce dernier semblait avoir trouvé le sommeil. Mais pas pour très longtemps. Une quinzaine de minutes plus tard, elle le trouva réveillé à la fixer. Elle s'assit près de lui, tentant de le rassurer encore une fois. Il en avait clairement besoin. Les personnes les plus proches de lui l'avaient trahis et il avait fugué avec l'une d'elle. Aaron attrapa sa main et la brunette la serra dans la sienne. Elle lui donna deux cachets d'aspirine, puis évoqua le reste de la famille. Ce n'était peut-être pas le moment idéal mais il était nécessaire qu'il se reconnecte à la réalité. Il s'était clairement enfermé dans une bulle durant tout ce temps et Heather tentait de lui faire comprendre que les Hamilton l'attendaient à la maison. Elle préféra omettre les Evans ainsi qu'Heathcliff. Elle ignorait quel genre de réaction cela pouvait provoquer. Pourtant, ils devraient bien en parler un jour. Elle jeta un coup d’œil autour d'elle


« Qu'est-ce qui s'est passé Aaron ? Tu as passé tes nerfs sur le mobilier ? » elle marqua une pause « Je suis désolée que tu ais dû affronter ça tout seul. J'aurais dû être là pour toi »

Heather se leva et continua son rangement. Elle se sentait responsable de l'état d'Aaron. Il l'avait pourtant prévenu. DS ne donnait pas sans attendre quelque chose de votre part. La brunette ne s'était pas méfiée du retour de bâton. Elle n'avait peut-être rien exigée de sa part, mais elle avait révélé la vérité au moment le plus inopportun. Elle avait achevé sa famille et presque détruit son frère. Elle attrapa la pile de vêtement qu'elle avait lâché quelques minutes plus tôt et fourra tout ça dans la machine à laver.

« Ecoutes, je crois qu'elle est rentrée à Magnolia. Peu de temps avant que je ne découvre où tu étais et parte à ta recherche. »

Prononcer son nom était exclu. Mais il fallait qu'Aaron soit au courant. Lily était retournée chez elle et avait donc rejoint son frère et le O'Conell. Dieu seul savait ce qu'ils mijotaient tous les trois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 622
Etudes/Metier : Cultiver des poireaux quelque part...
Love : être en couple ne veut pas dire aimer.
Humeur : de retour.

Inscription : 21/11/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Julian King & Sara VW ♥



MessageSujet: Re: sa lumière glacée, ardente cependant cœur de braise tendu dans une main d´argent la neige... - Heather Mer 5 Mar - 16:55


Nougaro a chanté : ❝ Descendant l´escalier des degrés centigrades, Empanachée de plumes, négresse en négatif, Elle dansait un ballet angélique, explosif... ❞

    Heather s'efforçait d'être une bonne compagnie. Je l'imaginais pourtant très inquiète. Je ne m'étais guère regardé dans un miroir mais je me sentais si maigre et si misérable que j'aurai pu jurer que je faisais peine à voir. A force de me sous-alimenter, de travailler sans prendre soin de moi, de dormir peu, de boire des bières, de me jeter dans les bras de Central Park pour des footings interminables, j'étais devenu une ombre. Une ombre ténu, frêle et malhabile sur tous les points ridicules. Mais malgré tout, j'étais vivant. Et de ces jours qui m'étaient offerts, de ce sang qui coulait encore dans mes veines, je comptais en tirer bénéfice. Un jour, je reviendrai à Magnolia Cresent. Un jour, je rencontrerai par hasard ceux qui m'avaient trahi. Un jour, il faudrait qu'ils paient. Et ce jour-là, je serai prêt. Car toutes les secondes de cette vie de misère qui était actuellement la mienne étaient mise à profit d'un plan pour lequel j'attisais ma colère et ma déception. Les meurtriers de Tessa n'avaient plus qu'à bien se tenir, et à se préparer au pire.
    Assis sur le canapé, je ne bougeais pas. J'étais là, rassuré par la présence d'Heather tout en trouvant déplaisant qu'elle soit parvenue à moi. Elle s'était activée pendant que je m'étais assoupi, rangeant du mieux qu'elle pouvait ce capharnaüm. Capsules de bières, déchets de mal-bouffe, vaisselle. Tout avait disparu. Je trouverai la force pour l'en remercier plus tard, je me le fis même promettre. Seuls les cadavres des meubles que nous avions acheté avec Lily gardaient les stigmates de mon acharnement et de ma descente aux enfers. Heather le nota à voix haute avant de s'excuser à nouveau.

    -Arrête de t'excuser : c'est moi qui suis parti sans rien dire.

    Je détestais le fait qu'elle porte sur ses épaules mon état actuel. Je m'étais enfui avec Lily, j'avais créé ce coin de paradis avant que les cauchemars ne nous rattrapent et nous étreignent dans une valse folle pour finalement nous lâcher au-dessus du Styx. Heather n'y était pour rien. Elle avait évidemment des choses à se pardonner, l'alcool dont elle s'était éprise, les mots qu'elle avait tenu à mon égard, mais cela remontait si loin... J'avais l'impression que tout cela avait eu lieu dans une autre vie.
    Elle reprit son rangement là où elle l'avait laissé, fourrant une pile de fringues sales dans la machine à laver. Je n'étais même pas sûre qu'elle fonctionne encore, avec les coups qu'elle avait pris. Puis, Heather me parla de Lily. Elle ne prononça pas son nom mais je ressentis toute la rage qu'elle éprouvait à l'encontre de la fille Evans dans sa manière de parler d'elle. Elle était rentrée, retrouver son frère et son ami le tueur sans aucun doute. Pour élaborer leur défense. Enfin, je doutais que mes parents aillent porter plainte. Ils préféreraient certainement oublier cette sordide affaire et régler ça à l'amiable avec les parents Evans. Enfin, amiable. J'imaginais bien que quelques poings pouvaient fuser – je l'espérais même – mais personne n'irait voir les flics. Surtout qu'en réalité, je doutais que mes parents voient Nate et Lily comme des tueurs. Des victimes d'un mauvais tournant de la vie, ivres comme tous les jeunes l'avaient déjà été. Mais moi, et Heather aussi, nous ne prenions pas cette histoire avec autant de quiétude. Les trois zigotos qui avaient été témoins de la mort de Tessa devraient le payer. Pour n'avoir rien dit, pour avoir laissé un mec saoul conduire.

    -Tant mieux pour elle. Qu'elle profite du temps qui lui reste.

    J'avais prononcé ces derniers mots avec tant d'amertume qu'Heather pourrait aisément deviner que ce n'était pas une blague. Je comptais vraiment leur faire mordre la poussière. C'était ancré dans mes os comme une promesse noire qu'il me serait impossible à rompre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Féminin
Nombre de messages : 1177
Etudes/Metier : Photographe & Associée chez Focus
Love : Célibataire

Inscription : 17/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Aucun



MessageSujet: Re: sa lumière glacée, ardente cependant cœur de braise tendu dans une main d´argent la neige... - Heather Jeu 1 Mai - 14:19


Heather se sentait obligée de s'excuser. C'était un mal nécessaire pour elle. Surtout après tout ce qu'elle avait fait endurer à sa famille. Mais Aaron trouvait cela inutile au vie de ses réactions. Pourtant elle ne pouvait faire autrement. Elle espérait se faire pardonner. Cependant ce n'était pas le bon moment et la brunette choisit d'aller droit au but : Lily était rentrée à Magnolia. Les propos qu'il tenait ne la surprenait guère. Il était en colère et encore, le mot était faible. Heather s'était préparée à ce genre de discours, il n'empêche, elle était inquiète. Son frère s'était enfermé dans une bulle pendant un long moment, refusant tout bonnement d'accepter la réalité. Et aujourd'hui, tout lui revenait d'un seul coup. Elle avait vécu la même chose et elle avait sombré dans l'alcool. Elle savait qu'Aaron ne reproduirait pas les mêmes erreurs, cependant, elle avait le sentiment que cela pouvait être plus destructeur. Et pas uniquement pour les trois meurtriers mais bien plus pour lui-même. Elle avait peur de le perdre.

« Je comprend parfaitement ce que tu ressens crois-moi, et mieux que personne. Mais il va falloir réfléchir à l'attitude à adopter en rentrant, que ce soit dans deux semaines ou dans trois mois. »

Elle avait une petite idée de sa réponse mais pour le moment, elle n'était préoccupée que pour une chose : aider Aaron à s'en sortir.

« Mais on en est pas encore là. On va commencer par te nourrir convenablement. Et toi tu vas aller prendre une douche et enfiler des vêtements propres. En attendant je vais commander, mais ne rêves pas, ce ne sera pas des pizzas. Allez debout . »

Heather joint alors le geste à la parole et se leva, puis tendit la main à son frère. Il était grand temps qu'il s'occupe de lui et s'il en était incapable de le faire seul, elle serait là.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 622
Etudes/Metier : Cultiver des poireaux quelque part...
Love : être en couple ne veut pas dire aimer.
Humeur : de retour.

Inscription : 21/11/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Julian King & Sara VW ♥



MessageSujet: Re: sa lumière glacée, ardente cependant cœur de braise tendu dans une main d´argent la neige... - Heather Ven 16 Mai - 11:09


Nougaro a chanté : ❝ Descendant l´escalier des degrés centigrades, Empanachée de plumes, négresse en négatif, Elle dansait un ballet angélique, explosif... ❞

    J'avais mal. J'avais honte. J'étais coupable mais à côté de ceux qui m'avaient pris ma sœur, mon châtiment serait ridicule ; une promesse avait été scellée, inviolable serment qui me tourmentait mais qu'il m'était, de ce fait, impossible d'oublier.
    Assis sur le canapé, j'imaginais ce qu'allait être ma vie, notre vie, à Heather et moi, maintenant que nous nous étions retrouvés. Je l'avais fuie en vain. Têtue, déterminée, à tout instant prête pour donner sacrifice de qui elle était si cela eût pu sauver les siens. Je me présentais ainsi, d'ordinaire. Mais puisque j'avais été trop aveugle pour protéger ma famille, il tenait bon que je prenne conscience de ma médiocrité en la matière. Tessa avait péri et j'avais hébergé en mon cœur, à sa place ou presque, ces mêmes-gens qui l'avaient envoyé six pieds sous terre. Un comble.
    J'avais été si naïf, si crédule. Il me semblait pourtant que maintes fois, Lily avait manifesté son chagrin démesuré, dévoilant une culpabilité qui – maintenant je le sais – n'était pas feinte. Une pancarte immense sur laquelle, en lettres majuscules noires sur fond blanc, étaient décrits les méfaits de mes trois amis. Un message auquel je n'avais jamais prêté attention, et que je n'avais jamais cru.
    Je m'étais puni au départ de Lily, châtié mon corps, sanctionné ma vie. Expier mes péchés et mes maux prendrait du temps, il m'avait fallu commencer sans tarder. Mais je comptais sur cette expérience lugubre pour préparer les tortures que méritaient Nate, Lily et ce cher Heathcliff. Hors de question qu'ils ne paient pas pour leurs crimes.
    Heather avait raison, et je l'observai, immobile, me convaincre subtilement de ne pas être trop punitif. Elle qui disait me comprendre si bien, je m'interrogeai sur les raisons qui la poussaient à ralentir mes pulsions. Je gardai mes doutes pour moi. Heather était revenue, et s'il persistait en moi quelques craintes, sa présence me rassurait chaleureusement.
    Elle avait toujours été maternelle, douce et tendre. Avec quiconque qu'elle estimait être son ami. Nous, sa famille, ne faisions pas exception. Elle chérissait notre union et s'était vue déboussolée lorsque, à la mort de Tessa, notre cocon avait explosé. Aucun papillon, aucune libellule. Juste une chrysalide vide et morte qu'ensemble, Heather et moi, nous avions cherché à réparer.
    Je l'écoutai en agréant. Me reprendre en main, voilà la première étape à franchir. Elle me semblait douloureuse d'avance, parce que j'allais être dans l'obligation de voir ce que je m'étais infligé. Je me levai en m'aidant de la main tendue et symbolique d'Heather. Les aînés Hamilton à nouveau soudé.
    Mon cœur reprit vie dans ma poitrine, pour une fois non pas animé par la vengeance et les tourments mais par le sincère amour qui me liait à Heather. Qui m'avait toujours lié à elle.
    Je la jetai contre mon torse pour poser ma tête sur son épaule. Elle était là, elle était là, elle était là. En chair et en os, pour m'aider, pour aider notre famille.

    -Merci, murmurai-je avant de rompre notre étreinte. Maintenant, je vais me doucher.

    Je l'embrassai sur le front et me dirigeai d'un pas fragile vers la salle de bain. Le poids des regrets était trop lourd pour moi seul ; mais désormais nous étions deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Féminin
Nombre de messages : 1177
Etudes/Metier : Photographe & Associée chez Focus
Love : Célibataire

Inscription : 17/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Aucun



MessageSujet: Re: sa lumière glacée, ardente cependant cœur de braise tendu dans une main d´argent la neige... - Heather Ven 13 Juin - 13:57


Déterminée à aider son frère, Heather prit les choses en main. Elle était en partie coupable de ce qui lui était arrivé. Mais l'heure n'était plus aux regrets et aux remords. Elle devait se montrer forte, pour lui, pour eux. Comme elle aurait dû l'être dès le début. Aaron accepta et saisit la main qu'elle lui tendait. C'était le premier pas, puis il la prit dans ses bras. La brunette le serra contre elle. Elle avait la sensation de retrouver une partie d'elle-même. À la mort de Tessa, Heather et Aaron étaient devenus inséparables, presque tout l'un pour l'autre, comme NJ et Elin pouvaient l'être l'une pour l'autre. Et aujourd'hui, elle avait le sentiment que tout était possible. Il finit par la lâcher avant de se rendre dans la salle de bain. Une douche lui éclaircirait certainement les idées. Heather s'attela alors à rendre vie à cet appartement. Elle avait fait le plus gros mais rien n'était terminé. Si elle voulait vraiment aider son frère, elle se devait de lui donner un cadre de vie plus sain. Elle ramassa toutes les ordures entassées dans les quatre coin de l'appartement et descendit jeter les poubelles. Elle ouvrit les fenêtres pour faire aérer, fit tourner une machine et termina par le sol avec un coup d'aspirateur. C'était bien mieux. Finalement, elle se saisit du téléphone et commanda : légumes, viande, tout ce qui faisait un repas équilibré. Lorsqu'elle raccrocha Aaron, sortir de la salle de bain. Elle lui adressa un sourire rassurant et désigna la pièce .

« C'est déjà mieux non ? »

La jeune femme voulait récupérer sa famille et la première étape était son frère. Maintenant qu'il était douché et habillé, elle avait l'impression de le retrouver. Elle se souvenait qu'il faisait toujours attention à son apparence, sans dépasser les limites mais c'était un début.

« On sera livré d'ici une trentaine de minutes. Tu te sens un peu mieux ?  »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 622
Etudes/Metier : Cultiver des poireaux quelque part...
Love : être en couple ne veut pas dire aimer.
Humeur : de retour.

Inscription : 21/11/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Julian King & Sara VW ♥



MessageSujet: Re: sa lumière glacée, ardente cependant cœur de braise tendu dans une main d´argent la neige... - Heather Mar 24 Juin - 1:22


Nougaro a chanté : ❝ Descendant l´escalier des degrés centigrades, Empanachée de plumes, négresse en négatif, Elle dansait un ballet angélique, explosif... ❞

    L'eau glissait sur ma peau frémissante. Je sentais sur mes cheveux glisser le poids de la solitude et j'imaginais déjà occupé le second oreiller de mon lit double. Loin de m'imaginer ce qu'Heather pouvait faire pour me retrouver, je m'étais ces deux derniers mois laissé aller. Mon corps en portait les horribles stigmates, trop mince, trop abîmé, les mains rêches et les cicatrices des longues batailles contre le souvenir. J'avais l'étrange impression d'être une photographie d'un homme meurtri et trahi, celle-là même qu'on montrerait des années plus tard à des collégiens. Voilà votre grand-père, il a résisté. S'ils savaient...
    Le savon et le shampooing que j'avais plus ou moins délaissé eux-aussi m'accueillirent comme le plus proche des amis. Renaissait alors sans que je m'en rende véritablement compte le Aaron des anciens passés. Celui qui se souciait de son col mal plié ou des couleurs trop vives et mal agencées. Celui-là même qui aurait pu se mettre dans une colère noire pour un simple mot de travers, celui-là susceptible et vexé de rien, de tout. Loin du garçon aigri et amer de ces derniers mois, qui récitait comme une comptine funeste toutes les envies morbides qui hantaient ses nuits. Et autant ce jeune homme de mes souvenirs me faisait chaud au cœur, autant il me blessait aussi un peu plus encore, enfonçant loin dans ma poitrine le poignard de la trahison. Je quittai la douche propre comme un sou neuf, prêt à commencer une nouvelle vie sans Tessa ni Lily, avec Heather plus présente que jamais. J'enfilai un jean et un tee-shirt qui me semblèrent lavés et attrapai au vol une petite serviette pour essuyer mes cheveux humides.
    Je quittai la salle de bain sans m'attendre à retrouver un appartement net comme au premier jour. Ce n'était guère une sœur qui m'avait retrouvé, c'était une fée du logis. Un sourire vint illuminer mon visage. Je sentais encore mes yeux rouges et fatigués mais la douche avait eu son effet : mon teint s'était vivifié et le zombie remplacé par un jeune homme las. C'était un début.
    Je m'avançai vers Heather et j'ai saisi par la manche, ma petite ingénue. Je posai sur elle des yeux plein d'émoi et de remerciements tus. Je m'étais déjà tant excusé, l'avait tant bénie. Mais il me restait aussi tant à lui dire. Ma main glissa dans la sienne, épousant l'étreinte de ses doigts.

    -Ca va mieux, beaucoup mieux.

    Depuis que tu es là. Je n'osais le lui dire, c'était pourtant si évident.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Féminin
Nombre de messages : 1177
Etudes/Metier : Photographe & Associée chez Focus
Love : Célibataire

Inscription : 17/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Aucun



MessageSujet: Re: sa lumière glacée, ardente cependant cœur de braise tendu dans une main d´argent la neige... - Heather Mar 24 Juin - 15:23


En voyant Aaron sortir de la salle, un sourire aux lèvres, elle fut ramener quelques années en arrière.

FLASHBACK

Elle était partie, c'était tout bonnement terminé. Tessa était morte. Lorsque la brunette avait aperçu la police devant chez elle, elle avait compris que plus rien ne serait pareil. Pourtant quelques semaines plus tard, Aaron était venu la trouver. Depuis aussi longtemps qu'elle s'en souvienne, ils ne s'étaient pas parlé, ni même vu. Il avait passé sa tête par la porte de sa chambre et lui avait demandé, la mine contrite, s'ils pouvaient discuter. La jeune femme jusque-là réticente à communiquer avec qui que ce soir, avait accepté. C'est ce jour-là qu'ils s'étaient promis de ne plus jamais s'abandonner. Ils avaient celé un pacte. Et durant cette journée, elle avait retrouvé le sourire.

FIN DU FLASHBACK

Son frère semblait aller mieux. Cette douche lui avait remis les idées en place. Heather était plutôt fière de ce qu'elle avait accompli. Ils allaient encore restés plusieurs jours à New York et le moins qu'elle puisse faire c'était mettre la main a la pâte. Aaron s'approcha d'elle, et lia ses doigts aux siens. Une complicité retrouvée qui fit chaud au cœur a la jeune femme. De nouveau, elle le prit dans ses bras. Elle avait comme un besoin de s'assurer qu'il était là, que tout allait bien se passer et qu'elle n'avait pas cessé de le chercher en vain.

« Tu m'as manqué » lui dit-elle en s'écartant, gardant cependant, ses mains dans les siennes « Loin de moi l'idée de ... d'aborder les sujets qui fâchent mais c'était tellement dur sans toi à la maison. Les croiser dans la rue. Au moins avant, je te savais près de moi mais quand tu es parti ... »

Heather ignorait comme lui dire les choses. Si elle avait mis Aaron au courant dès le début, il n'aurait pas quitté Magnolia. Et pourtant, elle avait essayé de le protéger, tant bien que mal, mais sans grand succès, à l'évidence.

« Enfin, je suis contente de t'avoir retrouvé »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 622
Etudes/Metier : Cultiver des poireaux quelque part...
Love : être en couple ne veut pas dire aimer.
Humeur : de retour.

Inscription : 21/11/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Julian King & Sara VW ♥



MessageSujet: Re: sa lumière glacée, ardente cependant cœur de braise tendu dans une main d´argent la neige... - Heather Dim 31 Aoû - 23:23


Nougaro a chanté : ❝ Descendant l´escalier des degrés centigrades, Empanachée de plumes, négresse en négatif, Elle dansait un ballet angélique, explosif... ❞

    Heather venait de me sauver in extremis d'une longue vie de calvaire. Mon corps était si meurtri, mes souvenirs si douloureux. Je n'étais plus qu'une masse osseuse et affable et seule la perspective d'une main tendue pouvait me sortir de là. Elle s'était démenée pour me retrouver et m'offrir cette aide. Je ne lâchai plus sa main. Mais tandis que j'observais mon appartement tel que je l'avais possédé au départ ou presque, Heather vint se réfugier dans mes bras. Ou peut-être juste cherchait-elle à me soutenir. Qui de nous deux était le plus malmené par ces jours ?
    Parce que ni elle ni moi n'étions décidés à desserrer l'étreinte de nos doigts, je posais simplement une main derrière sa tête pour la pousser tout contre moi. J'avais besoin de la savoir près de moi. Physiquement.
    Ma sœur me rappela comme mon absence avait été éreintante. Comme nos promesses étaient vaines lorsque nous étions séparés. Elle m'avait manqué plus encore mais je gardai le silence. Elle avait sur les lèvres encore d'autres bien d'autres choses à dire et c'était à son tour, désormais. L'entendant avouer son malaise lorsque elle s'était retrouvée seule face à nos ennemis commun, je hochai doucement la tête. Je l'avais abandonnée elle aussi. Certes, jamais je n'aurai pu prévoir la trahison de Lily – et je m'en voulais de n'avoir rien vu venir ! – ni même qu'Heather s'en sortirait avec ses problèmes de bouteille ; mais tout de même. Je n'avais trouvé la force de rentrer en apprenant sur quels mensonges nous avions vécu, ni pour soutenir ma famille ni pour venger l'honneur de Tessa. J'avais été lâche et il me fallait bien l'avouer. Combien de coach et de professionnels du management psychique aurait-il fallu pour que je daigne revenir à Magnolia ? Des milliers, des millions. Rien ne me faisait plus peur – même à l'heure actuelle – que cette ville, que ce cimetière, que ces gens, ces menteurs et ces regards accusateurs, ces plaintes et ces rictus plein de pitié. Je préférais de loin vivre dans un monde où personne ne me connaissait ni faisait attention à moi. Où je n'étais rien ni personne. C'était d'un paradoxe effrayant mais ma petitesse me rassurait.

    -Et moi donc.

    J'embrassai son front en inspirant le parfum de ses cheveux. Odeurs de neige et de vanille. Cette familière effluve me ramena quelques années en arrière, dans un souvenir avec Tessa, Lily, Heather et Nate aussi. Je revois le visage de ma sœur dans sa salopette en jean, les lèvres étirées jusqu'aux oreilles. Et sur ses joues rondes, le yaourt que Nate venait d'envoyer avec sa cuillère. Les rires me donnèrent envie de pleurer. Je ravalai une larme tout en serrant davantage Heather contre moi.

    -Je t'aime, murmurai-je à son oreille. Désolé de ne pas être rentré plus tôt. Désolé que tu ais dû me chercher dans tout New-York. Vraiment, désolé...

    Je me mordis la lèvre pour renvoyer d'où ils venaient les sanglots menaçants. Je devais être fort, désormais. Pour Heather.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: sa lumière glacée, ardente cependant cœur de braise tendu dans une main d´argent la neige... - Heather

Revenir en haut Aller en bas

sa lumière glacée, ardente cependant cœur de braise tendu dans une main d´argent la neige... - Heather

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Obélisque de lumière
» [Quête] Une lumière dans les ténèbres
» ¤ Température glacée & Tempérament de feu ¤
» Nuée Ardente
» Un nouvel ami ? [Patte Ardente]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Hors jeux :: Rps DS version2-