Partagez|

Keep Holding On | Nate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Sam 28 Déc - 2:49

Nate s’essuya les yeux pour y enlever les petites larmes qui avaient coulées puis répondit , toujours en pensant à sa gamelle plus que mémorable dont il se souviendrait certainement pour très longtemps : «  Spectaculaire, c’est exactement le mot que j’aurais employé pour la décrire, après tordante bien évidemment » Ajouta celui-ci en souriant. Depuis combien de temps n’avait-il pas rit à ce point ? Depuis combien de temps n’avait-il pas rit tout court d’ailleurs ? Ca ne l’étonnait même pas que ‘comme par hasard’ c’était maintenant qu’il était avec Scarlett qu’il retrouvait un peu le sourire. Même s’il avait cherché à l’éloigner lorsqu’il allait mal, il était forcé d’avouer qu’elle était le meilleur remède à ses malheurs. La plupart du temps en tout cas puisque dans certaines situations, il lui semblait que c’était bien trop grave pour qu’un simple sourire de la jolie brune le réconforte et cela, à juste titre. Scarlett proposa alors de garder un souvenir de ce moment en l’immortalisant. Nate n’était pas fan des photos mais disons que vue la situation et ce qu’il venait de se passer, quant à toutes les photos qu’il avait d’elle alors qu’ils faisaient les imbéciles, il ne pouvait pas la lui refuser. Il la laissa donc faire mimant même un sourire pour tourner un peu la scène au ridicule puis lui tendit les mains, lorsqu’elle eut rangé son portable et qu’elle proposa de l’aider à se lever. Là encore, ce n’était peut-être pas l’idée du siècle. Déjà que quelques minutes auparavant ils avaient manqué de se retrouver par terre tous les deux parce qu’il avait fait contrepoids étant plus lourd qu’elle, ce serait dommage qu’elle tombe maintenant alors qu’elle avait si bien tenue la route jusqu’à maintenant. Certes, il s’y plia tout de même et tenta de se relever avec son aide sauf que : boum bada boum. Pas de chance. C’Est-ce a quoi il s’attendait, elle se retrouva elle aussi les fesses par terre ce qui fit à nouveau rire Nate. « Est-ce que ça va ? » demanda-t-il après avoir entendu le petit ‘Aïe’ qu’elle avait lâché en tombant. Le jeune homme s’agenouilla sur la glace et se pencha sur le côté pour la regarder, se soutenant de ses deux mains sur le sol. « Ta coquetterie te joue des tours, la glace est très confortable, j’ai testé » répondit-il un peu pour la chercher. Son regard à nouveau plongé dans le sien, il fut forcé de lever la tête en apercevant tout de même du coin de l’œil un homme agiter les bras et faire le porte parole avec ses mains. Il leur annonçait qu’il allait fermer dans vraiment pas longtemps. Nate fit un signe pour dire qu’ils allaient partir et reporta son attention sur la jolie brune toujours couchée au sol. « Il est l’heure de bouger d’ici » Il se leva alors puis attrapa les deux mains de Scarlett, l’aidant à se relever. Une nouvelle fois, ils se retrouvèrent étonnamment proches, ce qui troubla quelque peu l’esprit déjà pas mal paumé du jeune Evans qui se contenta de glisser en arrière pour ne pas tenter le diable. Ils se dirigèrent vers la sortie de piste et reprirent possession de leurs chaussures quelques secondes plus tard après avoir rendus les patins. Avant de partir, Nate paya pour ce bon moment de patinage qu’ils venaient de passer et retourna à la voiture, les mains frigorifiées par le froid et aussi par la glace. Un peu comme tout le reste de son corps en réalité. Lui qui d’habitude n’était pas frileux, il se sentait bien gelé pour la peine. Il savait qu’il ferait mieux de rentrer chez lui et de se réchauffer mais il n’avait aucune envie de retourner à la maison numéro trois, aucune envie de voir ses parents ni même de se cloitrer dans sa chambre. Il se tourna alors vers Scarlett, se disant qu’ils feraient peut-être mieux de rentrer chacun de leurs côtés maintenant même s’il n’en avait absolument aucune envie. Il n‘avait toujours aucune idée de l‘heure qu‘il était, tout ce qu‘il savait c‘est qu‘il était tard. Très tard. « Quel est le programme maintenant ? » Questionna-t-il afin de ne pas l’influencer, la laissant donc choisir si elle préférait rentrer chez elle -où ailleurs- ou continuer de traîner un peu avec lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Sam 28 Déc - 16:17


Scarlett venait de tomber sur le derrière dans une de ces fameuses chutes glamourissimes. Il faut dire qu’on tombait toujours de haut avec des patins aux pieds. Elle acquiesça d’un hochement de tête tacite à la question de Nathanaël, lorsque celui-ci la taquina sur sa prétendue coquetterie envers la glace. « Non mais vas-y dors là, si c’est si bien ! » Répondit-elle en faisant la moue et en lui donnant un coup de poing ‘en carton’ dans l’épaule alors qu’il s’agenouillait à nouveau. S’il y avait bien une fille qui n’était pas du genre à faire des manières inutiles, c’était bien elle, même si la jolie brune avait parfois son caractère de cochon, un héritage de sa sœur aînée sans aucun doute (a). Scarlett afficha ensuite un sourire qui montrait bien que sa moue n’était pas vraiment réelle. Celui-ci disparut quand elle entendit une voix les héler de loin. Nate lui signifia qu’il était l’heure de quitter l’endroit. Le temps avait passé tellement vite. Il l’aida à se relever et s’éloigna aussitôt comme si elle avait limite une maladie contagieuse. Scarlett lui emboîta ensuite le pas vers la sortie de la piste où ils échangèrent leurs patins contre leurs chaussures. Ça faisait du bien de se retrouver à nouveau sur le sol ferme. Les deux jeunes gens retournèrent ensuite dans la voiture. La jeune femme démarra le moteur pour le laisser tourner quelque peu avant qu’ils ne quittent le parking. Elle alluma ensuite le chauffage dans la voiture pour que leur nez et leurs mains ne finissent pas totalement congelés. Nate lui demanda alors quelle était la suite du programme. Scarlett n’avait rien prévu de particulier, mais elle n’avait pas vraiment envie de rentrer maintenant. S’il lui avait posé la question, il ne devait probablement pas le vouloir non plus, sinon il lui aurait dit de le ramener chez lui. « Je ne sais pas toi, mais je crois que ça nous ferait du bien de se réchauffer autour d’un bon chocolat chaud. » Proposa-t-elle le premier truc qui lui passa par la tête. Ou même tout autre boisson chaude. Le corps de la jeune n’arrêtait pas de frissonner depuis qu’ils avaient quitté la glace. De plus, ils avaient bien bougés depuis qu’ils avaient quitté la chambre de Nate, se poser ne pourrait pas leur faire de mal. Seul problème : l’heure. Ils étaient en plein milieu de la nuit. Où trouver un endroit ouvert à cette heure aussi tardive (ou si tôt selon le point de vue) ? Scarlett connaissait un endroit sympa pas trop éloigné, et toujours en dehors de Magnolia, ouvert à toute heure du jour et de la nuit, même le jour de l’An. Elle attendit la réponse de son compagnon de soirée avant de quitter le parking de la patinoire. Il ne fallut que quelques minutes pour arriver au bar dont les lumières chatoyantes illuminaient la nuit. Une fois la voiture garée, Scarlett descendit pour entrer à l’intérieur. L’ambiance était plutôt cosy et sympa, elle avait connu l’endroit en allant chercher sa sœur à une soirée un jour, elles s’y étaient arrêtées sur le chemin du retour. À l’intérieur, les fêtards de la veille avaient déjà quitté les lieux depuis bien longtemps, laissant place aux travailleurs les plus matinaux, venus chercher leur café du très petit matin avant de commencer leur service. Tout le monde n’avait pas congé le jour de l’An. Scarlett attira l’attention de Nate vers une table un peu plus reculée, près d’un faux foyer brûlant, où ils seraient à la fois tranquilles et bien au chaud. Une fois installés, elle se commanda son fameux chocolat chaud et laissa le jeune homme choisir ce qu’il voulait de son côté. « Bon, t’as pas oublié notre tradition, celle de prendre une nouvelle bonne résolution. » Lui rappela-t-elle alors en esquissant un sourire sur une autre de leurs bonnes vieilles habitudes. Chaque année, ils s’en disaient une comme s’ils se l’échangeaient, veillant bien à ce que l’autre la tienne. D’accord, le contexte n’était pas propice aux réjouissances et l’avenir des Evans était très incertain cette année, mais leur petite tradition n’était pas non plus à prendre au sérieux. C’était juste un autre de leurs trucs. La serveuse s’approcha alors pour leur donner leur commande. Scarlett prit aussitôt sa boisson entre les mains pour se réchauffer, curieuse de connaître la réponse de Nate.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Sam 28 Déc - 20:38

Scarlett lui proposa pour lui répondre de dormir ici. Oui pourquoi pas, en même temps, ce ne serait pas la première fois qu’il dormirait dehors. C’était aussi surtout le fait que cette réflexion avait l’air d’avoir un sens de défi caché et elle savait bien qu’il ne pouvait jamais reculer devant quelque chose du genre. « C’est une idée, je vais y réfléchir » Lâcha-t-il afin d’avoir le dernier mot avant qu’elle ne lui assène un coup de poing sur l’épaule, comme si ça allait lui faire mal même si ce n’était pas le but. « Arrête, tu me chatouille ! » Répondit-il encore d’humeur taquine. Ils ne tardèrent pas à remonter dans la voiture, tandis que la jeune femme allumait le chauffage pour qu’ils puissent un peu se réchauffer tout en réfléchissant à ce qu’ils pouvaient bien faire maintenant. La jeune Spencer proposa alors d’aller boire un chocolat chaud, sans doute qu’elle connaissait un endroit encore ouvert à cette heure ci sans oublier que le fait qu’on était la nouvelle année jouait probablement un rôle dans cette ouverture aussi tardive. Il hocha alors la tête, frottant ses mains l’une contre l’autre pour les réchauffer plus efficacement. Ca lui apprendra à sortir sans ses gants. « Bonne idée » Quelques minutes passèrent alors qu’ils arrivaient devant l’établissement, éclairé de mille lumières de toutes les couleurs et qui semblait être un endroit assez festif. Cet endroit ne lui disait rien du tout ce qui signifiait que soit il n’était jamais venu, soit il avait trop bu pour en garder un quelconque souvenir. Lorsque Scarlett désigna une table, Nathanaël la suivit et s’installa en face d’elle, retirant au passage sa veste qu’il posa sur le dossier de sa chaise. « Je vais prendre la même chose » répondit-il à la serveuse qui était venue prendre leurs commandes avant de la remercier et de la voir s’éloigner et s‘éclipser derrière le bar. « Bon, t’as pas oublié notre tradition, celle de prendre une nouvelle bonne résolution. » L’attention de Nate se posa à nouveau sur Scarlett alors qu’un sourire discret se dessinait sur le bout de ses lèvres. Il est vrai que chaque année, ils avaient pour habitude de prendre une grande résolution et de se la confier pour que l’un et l’autre puisse veiller à la réussite de cette résolution avant la fin de l’année. C’était cependant déjà arrivé qu’ils oublient complètement ou plutôt le mettent dans un coin de leurs têtes, ne s’en souvenant alors qu’en fin d’année. Il ne savait pas trop si cette année ce serait nécessaire de le faire puisque logiquement, peu importe ce qu’il prendrait comme résolution ce serait bien bouleversé par toute cette histoire de secret dévoilé mais il voulait bien essayer en tout cas. « J’en ai trop à prendre je sais même pas par où commencer » avoua-t-il en baissant les yeux. Ne plus avoir de secrets en serait une bonne. Ne plus jamais s’approcher d’une voiture alors qu’il serait un peu alcoolisé aussi. « Toi d’abord » répliqua-t-il enfin en levant à nouveau les yeux vers elle, prenant sa tasse de chocolat chaud entre ses mains pour se les réchauffer un peu plus. Qui sait, peut-être que sa résolution à elle lui donnerait quelques idées pas mal. Il ne pouvait s’empêcher de penser aussi d’un côté que de toute façon, s’il allait derrière les barreaux une résolution ne lui servirait à rien à moins qu’elle ne concerne le fait de ‘garder espoir’ ou un truc tout aussi ridicule que ça. Le jeune homme porta la tasse à ses lèvres et en bu une gorgée avant de la reposer. La taule… Qui sait, peut-être que le orange lui irait bien au teint.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Sam 28 Déc - 22:01


Scarlett devrait vraiment tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler, Nathanaël profitait toujours de l’occasion pour la prendre au mot exprès pour l’embêter. Bien qu’elle le croyait tout à fait capable de dormir une nuit sur la glace juste pour lui prouver qu’elle avait tort, elle n’avait pas envie de rester toute la nuit à la patinoire pour assister à cette lubie et ce n’était pas sa force de moineau qui allait l’en dissuader. Par contre, la piste fermait bel et bien ses portes. Ils rejoignirent donc la voiture et partirent en direction d’un bar toujours ouvert à cette heure de la nuit. Une fois installés à leur table et leur commande passée, Scarlett profita du bon feu qui crépitait pas loin derrière eux. Elle rappela alors à Nathanaël une de leurs vieilles traditions de Nouvel An : la prise d’une bonne résolution. La jeune femme attrapa sa boisson brûlante et se réchauffa les doigts en la tenant. Nathanaël réfléchit quelques instants avant d’avouer qu’il ne savait pas par où commencer. « Oh mais tu peux en prendre plusieurs, c’est pas obligé de s’en limiter à une seule, mais bon… On a déjà tellement du mal à s’y tenir. » Répondit-elle en souriant. Elle but une gorgée de son chocolat, en voyant venir la suite à dix milles kilomètres. Il lui retourna la question. Scarlett en avait bien une en tête. « Figure-toi que j’ai déjà tenu la mienne. » Expliqua-t-elle tout d’abord pour laisser planer un peu de suspens. Ce ne serait pas drôle sinon. La jolie brune posa sa boisson et tendit les mains vers le foyer avant de se les frotter. Son corps s’était adapté à la température ambiante et ne frissonnait plus. La résolution n’était pas un sujet prise de tête habituellement, mais celui qu’elle avait toujours été particulièrement délicat entre eux. « J’ai revu Heathcliff l’autre jour. » Commença-t-elle prudemment pour ne pas braquer Nate à propos de son meilleur ami. La seule chose qui avait été un sujet de discorde entre eux. « L’autre jour » signifiait entre la soirée de Noël et le réveillon de Nouvel An. « On s’est ‘réconciliés’ ». Souffla-t-elle ensuite. Enfin en quelque sorte. Ils ne s’étaient jamais entendus auparavant, alors le ‘mot’ réconcilié n’était pas vraiment approprié, mais disons qu’ils avaient mis leurs différends de côté et calmé les tensions entre eux, autant dire un pas énorme. Cette nouvelle le surprendrait certainement. « Comme tu le vois, ma résolution se résume assez à ‘faire la paix avec tout le monde’ ». En donna-t-elle une définition plus pour la forme que pour autre chose. Ou plutôt à laisser tomber ses griefs, se remettre en question et à ne plus être aussi rancunière… Il y avait tellement de mots pour la qualifier. Elle avait pris beaucoup de recul ces derniers temps, par rapport à tout le monde, pas juste vis-à-vis d’O’Conell. « Et les tiennes ? » Demanda-t-elle ensuite, pour que Nate n’espère pas échapper à son tour. Scarlett voyait bien cet air soucieux, ces sourcils froncés et cette expression renfrognée qu’il avait. Ses pensées sombres ne le quittaient plus vraiment, même dans de tels moments. Elle tenta de ne pas paraître comme si elle le fixait et regarda plutôt sa boisson fumante, essayant désespérément de calmer son cœur qui s’emballait encore au moindre regard qu’elle lui lançait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Sam 28 Déc - 22:40

Nathanaël fronça légèrement les sourcils lorsqu‘elle lui dit avoir déjà tenue sa résolution, complètement dans l‘incompréhension et la curiosité aussi. Il ne répliqua pas, lui laissant l‘occasion de s‘expliquer et n‘en fut que plus angoissé encore lorsqu‘elle évoqua le nom de Heathcliff. Ces deux là… Le courant ne passait vraiment pas et Nate doutait d‘ailleurs qu‘un jour cela puisse changer. Scarlett le haïssait, quand à O‘Conell, il se méfiait d‘elle de manière démesurée ce qui avait souvent eut le don d‘énerver le jeune Evans. Avec le temps, il avait fini par oublier une quelconque réconciliation entre eux se disant tout simplement que parfois, entre deux personnes ça ne colle pas et il n‘y a rien à faire pour rectifier le tire. Son esprit divagua complètement, lui faisant imaginer avant même qu’elle n’en parle pleins de résolutions qu’elle aurait pu prendre vis-à-vis de son meilleur ami. « On s’est ‘réconciliés’ » Le cerveau et le cœur de Nate s’arrêtèrent de fonctionner avec une synchronisation parfaite durant quelques secondes. Qu’est-ce qu’elle venait de dire au juste ? Ce n’était pas possible, il devait avoir rêvé. Elle n’avait pas dit ça.. Ses yeux trouvèrent ceux de la jolie brune tandis que Nate restait bouche bée de cette nouvelle. C’était même plus de la surprise à ce stade là, peut-être même qu’il venait de faire un genre de mini crise cardiaque et qu’il ne le savait même pas.. Sa bouche resta entrouverte un moment, remuant les lèvres comme s’il voulait parler mais qu’il ne trouvait pas ses mots. Heathcliff et Scarlett enfin en paix ? A un moment pareil en plus ? Etonnant autant venant de Spencer que de O’Conell. « Quand tu dis réconciliés tu veux dire.. Réconciliés.. Vraiment ? » Questionna-t-il ne souhaitant pas se faire de fausses idées. Il se doutait bien qu’ils n’étaient pas les meilleurs amis du monde mais rien que le fait qu’ils avaient prit le temps de discuter calmement et d’enterrer la hache de guerre ne pouvait que surprendre Nathanaël. C’était probablement la meilleure nouvelle qu’il avait entendue depuis.. Pas mal de temps à vrai dire. Elle révéla alors la véritable tournure de sa résolution qui était de faire la paix. C’est vrai que c’était une bonne idée mais disons que ça n’aidait pas trop Nate qui lui, n’arriverait pas à se faire pardonner de si tôt de ses actes. « C’est plutôt charitable » Dans la paix y’a le pardon et dans le pardon y’a ‘passer l’éponge’ ce que certains malheureusement n’arrivent pas à faire. Nathanaël espérait seulement que cette résolution serait tenue et que tout allait se passer au mieux pour elle. Alors qu’elle lui retourna la question, il s’autorisa quelques secondes de réflexion posant au passage son regard sur la table, tandis que ses mains jouaient nerveusement avec la cuillère qui avait été amenée avec son chocolat chaud. « Je ne peux pas effacer mes erreurs mais je peux au moins essayer de me racheter. » Soupira-t-il avant d’ajouter : « Ce sera ma première résolution » Quant aux autres, il ne savait pas vraiment quoi ‘choisir’ d’autant plus qu’il était presque persuadé de ne pas les réaliser par faute de moyen ou même par manque d’envie. « Trouver un appartement aussi où emménager avec Lily et un emploi » Dans la mesure du possible encore une fois. En disant ça il avait l’impression de tirer des plans sur la comète alors que ça ne servait strictement à rien. Pourquoi penser à l’avenir et tout le reste , se faire du mal en rêvant une vie qu’il n’aura peut-être jamais ? Partir pourrait aussi être une bonne résolution mais il ne pourrait jamais s‘y résoudre parce qu‘il laisserait bien trop de chose avec lui. Le pire c‘était surtout de se dire qu‘il pourrait aller n‘importe où dans le monde, tout ce que ça lui apporterait ses la perte des gens qu‘il aimait alors que son mal lui, le suivrait peu importe le lieu. « Et je prend la résolution solennelle qu’on reviendra ici, toi et moi un jour » Dit-il afin de finir sur une bonne note et un peu d’humour. Ce n’était pas une vraie résolution mais bon, ce serait probablement la moins difficile à réaliser des trois qu’il venait de dire aussi. C’est en tournant la tête qu’il remarqua qu’un homme, avec une tasse à la main près du bar, regardait Scarlett. Lui qui d’habitude aurait été plutôt renfrogné à l’idée trouva ça assez amusant et serviable en plus, puisque cela allait lui permettre de lui dire ce qu’il se retenait d’avouer depuis le début de la soirée en toute subtilité : « On dirait que je ne suis pas le seul à te trouver ravissante ce soir » Lâcha-t-il le plus innocemment du monde en la regardant , un sourire en coin en regardant ensuite à nouveau l’homme près du bar. Il ne pouvait pas lui en vouloir non plus puisqu’il partageait complètement son avis. C’est tout naturellement ensuite qu’il reporta son attention sur sa tasse et bu à nouveau un petit peu. « T’as une autre résolution sinon ? » Demanda-t-il afin de changer de sujet tout en reposant son chocolat. Il lui en avait donné trois, enfin deux plutôt puisque la troisième n’était probablement pas comptée alors elle pouvait bien en faire de même. Vilaine curiosité qui lui jouait bien souvent des tours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Dim 29 Déc - 1:25


Scarlett savoura le petit effet de surprise qu’elle avait généré chez Nate. Chacun son tour de déstabiliser l’autre. Elle voyait bien qu’il était perdu et ne savait pas vraiment s’il devait la croire ou non. Disons que quand on connaissait aussi bien que lui les relations qui avaient toujours liées Heathcliff et la jeune femme, cette révélation était à prendre avec des pincettes. Quelques jours auparavant, O’Conell et Spencer s’étaient retrouvés autour d’un vin chaud au marché de Noël par un pur hasard et avaient réussi à discuter calmement pour mettre les choses à plat. À leur grande surprise, ça s’était plutôt bien passé. La jeune femme s’était également promis de ne plus se mêler de sa relation avec sa meilleure amie. Annie était retournée vers lui après ce qui s’était passé, elle savait donc ce qu’elle faisait. Comme Heathcliff le lui avait fait remarquer, il ne se mêlait pas de ce que faisait Scarlett avec le sien. C’était comme une sorte d’accord tacite en quelque sorte. Ils étaient aussi du même avis sur un autre sujet : protéger les Evans ou limiter les dégâts pour eux. Mais la jeune femme ne comptait évidemment pas en parler à Nate, qui lui en voudrait sûrement d’avoir eu cette intention. « Oui, vraiment. » Confirma-t-elle ce qu’elle venait de dire précédemment. Il restait là, bouche bée, à ne pas en croire ses oreilles. Scarlett tenta ensuite de tourner cette histoire en résolution, mais c’était bel et bien sa réconciliation avec Heathcliff qui l’était. Elle n’avait pas vraiment de ‘tensions’ à apaiser avec d’autres personnes. Elle écouta ensuite celles de Nathanaël. La première était une référence directe à l’accident de Tessa… Essayer de se racheter de ses erreurs. Un frisson parcourut Scarlett dans le dos. Elle ne s’imaginait pas qu’il puisse le faire autrement qu’en… passant devant la justice. La jolie brune préféra ne pas commenter et se concentra sur la deuxième. Il lui reparla ensuite de cette histoire d’appartement et de son envie de vivre avec Lily, avant d’ajouter qu’il espérait trouver un emploi. « Oh tu lui en as parlé ? » Répondit-t-elle aussitôt. Quitter leur maison où vivait une maman dragonne leur ferait sans doute le plus grand bien. « Vous avez été voir des endroits ensemble pour plus tard ? ». Demanda-t-elle ensuite. Elle savait que Nathanaël avait été en voir plusieurs avant d’en parler à sa sœur, mais depuis, elle n’avait pas entendu la suite de ses démarches. « Tu voudrais travailler à Magnolia ? » S’interrogea-t-elle ensuite. Avait-il envoyé des demandes ? Avec cette histoire tout juste sortie, ce ne serait sûrement pas le plus facile de trouver. Sortir quelque peu du quartier, où personne n’avait vraiment vent de DS si ce n’était les habitants, lui serait peut-être préférable pour ne pas avoir un passé entaché qui pesait sur lui comme une épée de Damoclès et lui entraverait sa route. Scarlett posa ensuite son chocolat et partit d’un petit rire devant la dernière résolution de Nate. « Quoi, tu veux en faire notre endroit aussi ? » Répondit-elle pour le taquiner à son tour, bien loin de l’idée de le mettre mal à l’aise. Par contre, sa remarque suivante la troubla quelque peu. Il savait pourtant bien qu’elle n’aimait pas les compliments, encore pire détournés, elle ne savait jamais quoi répondre, surtout à lui. Scarlett fut cependant fière de pouvoir garder un visage neutre et ne pas sourire béatement en rougissant comme elle l’aurait fait un an auparavant. « Intéressant. Je pourrais en dire de même pour la fille qui nous a servi. Elle nous reluque depuis tantôt. Tu crois que c’est pour lequel d’entre nous ? » Répondit-elle pour essayer de le déstabiliser à son tour aussi innocemment que possible. « Parce que si c’est pour toi, je dirais qu’elle a bien raison d’en profiter avant qu’on parte. » Nouveau sourire. Scarlett pouvait aussi en jouer. Elle se posa alors une question qui la mina aussitôt. Est-ce que Nathanaël avait quelqu’un en ce moment ? En quoi, est-ce important ? Lui répondit son idiot d’esprit. En tout. Lui criait son organe battant. Scarlett retint son souffle devant cette évidence, une évidence effrayante. Une telle nouvelle la… détruirait littéralement. Comment était-ce donc possible après tout ce temps écoulé ? Comment pouvait-elle encore ressentir ça ? Il reporta son attention sur son verre et lui demanda si elle avait une autre résolution. Arrêter de vivre dans le secret en serait véritablement une bonne. L’air de rien, sous ses épaules d’apparence fragile, se cachait beaucoup, beaucoup de choses. Et malgré qu’il soit un de ceux qui la connaissait le mieux… Il ne pourrait pas tout briser chez elle. Une autre résolution aurait été de combler ce mal-être qu’elle ressentait et dissimulait également. Scarlett avait « tout » pour être heureuse. Une famille plus ou moins soudée, avec ses hauts et ses bas, mais tout de même. Un petit ami. Des amis. Un travail qui rapportait plutôt bien. Mais elle sentait un vide, un grand vide. Un vide dont elle était incapable de parler. C’était beaucoup plus facile ainsi. Surtout pas à lui. « Apprendre à moins me laisser faire déjà ! » Lui dit-elle en souriant en le pointant d’un doigt accusateur après ce qu’il  avait dit, avant de partir d’un éclat de rire. Nate ne l’avait pas ratée à plusieurs reprises aujourd’hui. Cette résolution n’était vraiment, mais vraiment pas sérieuse. Et une petite phrase apparut alors dans sa tête. Apprendre à être moins indécise aussi. Car depuis qu’elle l’avait revu, elle s’était rendu compte qu’il continuait à chambouler tous ses sens autant qu’auparavant, si ce n’était pire maintenant, car elle s’efforçait de toujours les taire. Elle reprit une nouvelle gorgée de son chocolat chaud et songea que si le jeune homme essayait encore de la déstabiliser, elle trouverait de quoi se ‘venger’ (a).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Dim 29 Déc - 2:21


Nate était ravi de l‘apprendre bien que son expression de stupéfaction toujours omniprésente sur son visage l‘empêchait de le montrer. C’était tellement.. Soudain comme revirement surtout après qu’il se soit totalement fait à l’idée qu’après toutes ses années, ses deux amis ne s’entendraient probablement jamais. La magie de Noël sans doute. « Je suis content de l’apprendre et je sais que ça a pas du être facile pour toi alors.. Merci » Il ne savait pas lequel des deux avait fait le premier pas bien qu’il se disait fortement que ça avait dû être Scarlett puisque Heathcliff n’était d’humeur à parler qu’à très peu de gens en ce moment et que la jeune Spencer ne devait pas faire partie de son  ‘top 5’ par ailleurs. A sa question le jeune homme hocha la tête, se souvenant de la conversation qu’il avait eu avec sa sœur dans sa chambre lorsqu’ils avaient enfin parlé après plus de deux jours de silence plat. « Oui et elle a approuvé d’ailleurs, je crois que la proposition lui a vraiment fait plaisir lorsqu’elle a comprit que je ne riais pas » répondit-il premièrement en riant légèrement. En même temps il ne voyait pas en quoi sa sœur aurait refusé puisqu’elle avait plus que hâte de quitter cette baraque et de ne plus avoir leurs parents sur le dos, surtout leur mère. « Non pas encore, je lui avais dit qu’on irait voir l’agent immobilier ensemble mais on a pas eu le temps à cause de.. » Il ne termina pas sa phrase sachant qu’elle comprenait là où il voulait en venir exactement. A partir de ce moment là, le projet futur avait bien évidemment été mis entre parenthèses et il n’y avait même plus penser. Il ne parvenait pas à se projeter dans le futur sans commencer à s’imaginer des trucs sombres et noirs, tout à fait à l’image de son moral et de lui en ce moment. A la question de Scarlett concernant le travail il hocha vivement la tête de gauche à droite pour dire que dans sa tête c’était quasi certain que non. « Surement mais je ne pense pas que les gens le voudront. Et puis franchement.. En réalité j’en sais rien, je sais plus. Je suis perdu » Avoua-t-il avec un air de confidence. Bordel, c’était nouvel an ! Il n’avait pas envie d’entrer dans ce genre de registre, de penser à ça maintenant alors qu’il était avec elle. Ils passaient un bon moment et il n’avait décemment pas envie de s’imaginer son avenir là tout de suite et c’est pourquoi avant même qu’elle ne puisse répondre quoi que ce soit, il ajouta à la hâte : « Mais, on ne va pas parler de ça maintenant n’est-ce pas, fêtons plutôt la nouvelle année et les bonnes résolutions » Il leva sa tasse comme si c’était un verre de champagne, qu’il venait de faire un discours de fou et qu’il voulait trinquer avant de la porter à ses lèvres espérant que cette discussion fâcheuse ne reviendrait pas sur le tapis. Scarlett ne tarda pas à lui demander d’un ton taquin s’il voulait en faire aussi leur endroit, un peu comme le restaurant et la place dans le parc. Si elle voulait jouer à ça, Nate était définitivement son homme pour ça. Il sourit en coin, prenant son air le plus dragueur et enjôleur possible et lui répondit plongeant son regard dans ses prunelles : «  Ca ne me dérangerait aucunement. » Il finit même par laisser échapper un petit rire du bout de ses lèvres. Elle le charmait naturellement alors il avait bien le droit de faire quelques efforts de son côté pour au moins  ‘essayer’ d’en faire de même, même si à ses yeux c’était peine perdue. La jolie brune parla alors de la serveuse, ce qui incita Nate à se tourner pour la regarder. Effectivement, elle regardait dans leur direction ce qui obligea Nathanaël à se mordiller la lèvre pour ne pas rire en se tournant à nouveau vers Scarlett. Il haussa alors les épaules décidant qu‘il ne la laisserait pas gagner aussi facilement : «  J’ai plutôt l’impression que c’est toi qu’elle déshabille du regard Scarlett, si ça se trouve elle serait ravie de t’apporter du chocolat chaud personnellement chez toi et d'être ta 'serveuse privée' qui sait ? » Demanda-t-il l’air farouche. La vérité c’est qu’il n’avait pas bien fait attention à si c’était elle ou lui qu’elle regardait, mais rien que l’idée de voir Scarlett déstabilisée ou gênée d’apprendre qu’une femme puisse ressentir une quelconque attirance pour elle au point de ne plus la lâcher du regard le comblerait. Il se pencha alors sur la table comme pour faire une confidence à Scarlett et ajouta pour en rajouter une ouche : « Si ça se trouve elle a glissé son numéro sur ta serviette, t’as vérifié ? » Mon dieu, il pourrait passer des heures à la charrier et à se  ‘battre’ contre elle pour savoir qui était le plus borné des deux. Elle ajouta ensuite qu’une autre de ses résolutions serait de moins se laisser faire, le pointant au passage du doigt comme s’il était le principal fautif de cette soudaine résolution. Bon c’est vrai qu’il avait joué un assez grand rôle là-dedans à force de l’embêter mais ils s’en accommodaient bien tous les deux au passage.  « Je ne me sens carrément pas visé, si tu savais ! » répliqua-t-il avant de rire avec elle. La voir rire. Ca lui avait manqué ça aussi. Elle lui avait manquée tout court durant cette période de fêtes où ils n’avaient fait que s’entrevoir rapidement. Elle était tout simplement rayonnante lorsqu’elle riait, au point même de lui faire complètement oublier tous ses problèmes et ses tracas en une fraction de seconde. «  Et Noël, qu’est-ce que tu as reçu ? » Demanda-t-il curieux en se rendant compte qu’il ne le lui avait même pas encore demandé. Ben quoi ? Certes ils n’étaient plus des gosses mais bon, comme on dit : l’âge c’est dans la tête. Et dans son cas, Nathanaël est resté un grand gamin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Dim 29 Déc - 3:26


Scarlett n’était pas peu fière d’avoir réussi à se réconcilier avec O’Conell. C’était loin d’être gagné d’avance. Mais leur discussion avait finalement payé. Elle en était la première surprise. Cette « trêve » arrivait à un bon moment, dans une période où les tensions fatiguaient vraiment la jeune femme. Elle se demandait parfois si le pire ennemi contre qui elle luttait n’était pas elle-même. Dans le vide. À l’invisible. La jolie brune se contenta de sourire en guise de réponse lorsque Nate la remercia. Il avait très bien compris qu’elle était celle qui avait fait le premier pas et qu’elle avait dû ravaler sa fierté ‘légendaire’ de Spencer pour le faire. Elle savait que cette nouvelle, bien que secondaire dans sa vie, serait déjà un petit allègement dont il ne devrait plus s’inquiéter. Scarlett s’intéressa ensuite à ses résolutions. Vivre dans un appartement avec sa sœur et se trouver un emploi. Nathanaël en avait bel et bien parlé à Lily qui avait tout de suite partagé son avis. « Ce sont vos parents qui vont tomber des nues quand le jour arriva. Je ne t’imagine pas leur en parler avant. » Répondit-elle. Il lui expliqua ensuite qu’il n’avait plus été voir d’autres appartements depuis qu’il lui en avait fait part la première fois. Le projet avait été mis entre parenthèses depuis la révélation du secret. Il n’avait pas besoin de terminer sa phrase pour qu’elle comprenne. Nate enchaîna ensuite sur son travail et avoua être perdu pour le moment. Magnolia ou non ? C’était une question encore délicate. Sans lui laisser le temps de répondre, le jeune homme prit sa tasse comme un verre et trinqua à la nouvelle année et à leurs résolutions. Elle suivit le mouvement automatiquement avant de reposer sa propre boisson chaude. Voilà en autre endroit où il comptait l’emmener. Un de leurs futurs endroits ? En tout cas, cette perspective ne dérangerait absolument pas Nathanaël. « Moi non plus. » Souffla-t-elle d’une voix pleine d’aplomb, même si elle ne parvint pas à rester sérieuse bien longtemps devant l’air de dragueur un peu incertain qu’avait adopté son interlocuteur pour tenter d’appuyer ses propos. Nate n’avait pas besoin de mimer de telles attitudes devant elle. Il essaya ensuite de la déstabiliser d’un compliment, elle lui rendit la pareille aussitôt. Peu décidé à lâcher l’affaire, le jeune homme se tourna vite fait vers la serveuse pour vérifier les dire de la jeune Spencer et renchérit à nouveau en essayant de la persuader qu’elle la déshabillait du regard et rêvait sans doute de lui apporter son chocolat chaud chez elle. « C’est bon à savoir ! Au moins, si je finis par me lasser des hommes, je pourrais toujours me tourner vers la gente féminine… » Rétorqua-t-elle du tac au tac, pas embarrassée une seule seconde, comme si plus Nate cherchait à la débouter, moins ça marchait. Scarlett avait repris toute contenance et était parée à riposter aux « attaques » lancées. Joignant le geste à la parole, elle retourna sa serviette pour vérifier. « Oh non, dommage, il n’y a rien ! Je crois que tu t’es trompé ! » Mima-t-elle un air de dépit. Le jeune homme lui demanda alors quelle était une autre de ses résolutions. Ne plus se laisser faire par lui fut la réponse qui lui vint le plus naturellement. « Faut pas, faut pas. » Commenta-t-elle simplement en riant à nouveau. Décidément, cette soirée arrivait à point nommé pour détendre les esprits. Autant pour elle, que pour lui sans doute. Il lui demanda alors quels cadeaux de Noël elle avait reçus. Scarlett n’aimait pas trop en recevoir, déjà qu’elle n’appréciait pas les surprises, alors les cadeaux… Elle préférait en faire. Mais bon, sa famille ne manquait jamais de la gâter chaque année. « Oh tu sais, mes parents m’offrent la même chose chaque année, un billet d’avion pour aller visiter mes grands-parents en France. Elisabeth m’a étrangement gâtée en élans d’amour, j’imagine que c’est sa façon à elle de faire un ‘cadeau’. Quant à Carl… Il pense toujours que je passe mes journées à écrire dans un journal, alors je n’y ai pas échappé cette fois encore. Et puis, il y a eu le fameux jeu chez le groupe le soir du réveillon. » Résuma-t-elle brièvement. Elle ne détailla trop pour le reste, trouvant que c’était déjà bien assez. Elle avait plutôt essayé de réponse à sa question sous forme de dérision. La famille Spencer était tellement atypique à elle seule qu’elle n’avait pas besoin d’en rajouter. Ses parents lui offraient la même chose chaque année, ce qui était bien pratique pour aller voir la vieille génération qui s’était posée à l’étranger. Sa sœur, pas besoin d’en parler davantage. Quant à Carl, ça partait toujours d’une bonne intention. « Et toi ? » Retourna-t-elle à son tour la question à Nate, comme ils avaient coutume de le faire entre eux. Scarlett écouta sa réponse, avant de plonger dans ses pensées et se rendre compte d’une chose. « Oh je ne t’ai même pas encore offert le tien ! » S’exclama-t-elle aussitôt. Mais qu’il ne s’y trompe pas, la jeune Spencer avait ce fameux sourire espiègle et malicieux sur le visage. Sans ajouter un mot d’explication, elle prit la serviette et se leva de sa place pour se diriger près du comptoir et de la serveuse. Elle ne manqua pas de détailler à quel point Nate (son faux frère pour le coup, afin de rendre l’histoire plus crédible) l’avait remarqué et qu’il était bien trop timide pour venir lui donner… son numéro. Après avoir conclu sa petite histoire inventée de toute pièce, Scarlett ne pouvait pas manquer de remarquer son ami faire les gros yeux à l’autre bout de la salle. Elle se retenait de toutes ses forces de rire et écrivait les chiffres d’or sur la serviette tandis que l’intérêt de la serveuse ne faisait plus aucun doute. « Voilà, c’est cadeau ! » Dit-elle. Celle-ci lui annonça alors la nouvelle qu’elle avait attendue. Chocolats chauds gratuit, tournée générale pour la maison. Bien sûr… ça n’avait aucun rapport avec le charme de Nate, non non. La jolie brune s’éloigna de la jeune femme (un peu naïve pour que le jeu marche, il faut le dire) et retrouva sa place. Elle attendit que la serveuse ne les regarde plus avant d’éclater de rire devant son ‘ami’. « Grâce à mon petit mensonge, tu viens de gagner une fille potentiellement intéressée et un chocolat chaud gratuit. Joyeux Noël ! » Dit-elle d’un air amusé, bien que l’idée que la serveuse puisse vraiment le recontacter lui effleura soudain l’esprit et lui éveilla un drôle de sentiment, un sentiment qu’elle ne devait pas s’autoriser à ressentir et qu’elle éteignit aussitôt. De plus, Nate était tellement… bien, qu’il n’avait sûrement pas besoin d’un genre de ‘rencontre forcée’. Il en avait sûrement eu plein en un an si ça se trouve… Pourquoi donc ça lui prenait autant la tête ? Et pourquoi Scarlett avait-elle vraiment fait ça ? Était-ce dans l’espoir de le déstabiliser à nouveau ou de se convaincre qu’elle en était capable ? Bonne question. Une question qu’elle chassa aussitôt pour ne pas devoir y répondre, en attente de la réaction du jeune homme qui ne resterait sûrement pas en reste après cette ouverture flagrante des hostilités à une étape supérieure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Dim 29 Déc - 4:54


Son père allait probablement bien réagir à l’annonce de la nouvelle -à moins qu’il ne comprenne qu’il n’allait se retrouver seul dans cette grande maison avec pour unique compagnie sa femme, autrement dit pour lui : l’horreur- et pour dire vrai, c’était surtout la réaction de sa mère qui l’intimidait le plus. Il savait que des fois elle se forçait à faire comme si tout allait bien en se montrant impassible mais qu’au fond, les choses la touchaient et la blessaient. Il la respectait pour ça d’un côté et d’un autre, il trouvait ça complètement ridicule alors même que lui aussi souvent, faisant la même chose juste pour éviter les questions des gens et leurs inquiétudes dont il se fichait pas mal. « Ca c’est sur, je crois qu’on leur dira sur le départ avant de s’enfuir en prenant nos jambes à nos cous  » Tenta-il de plaisanter bien que l’idée aurait pu lui traverser l’esprit un instant. Non, il ne pouvait pas faire ça à ses parents. Lily autant que lui leur devaient la vérité surtout que cet épisode changerait leurs vies à tous les quatre et pas seulement aux deux  ‘enfants’.  Scarlett avoua enfin que ça ne la dérangeait pas le moins du monde -contre toute attente- qu’une femme puisse s’intéresser à elle, au contraire même : que cela pourrait être bien bénéfique. Leur petit jeu était monté d’un cran, comme si plus rien ne les effrayait et que le seul but de la soirée, serait d’avoir le dernier mot sur l’autre et d’arriver à le déstabiliser le plus possible. « Enfin tu assume ta bisexualité, je suis très fier de toi » lança-t-il avec plein de sous entendus et d’ajouter « Vous allez faire fantasmer tous les hommes de Magnolia si tu fais ça, à coup sur » Le jeune homme joignit ensuite à ses paroles un clin d’œil complice à Scarlett la regardant ensuite faire son petit numéro avec sa serviette, déçue qu’il ne s’y trouve absolument rien derrière au final. Nate posa contre toute attente sa main sur celle de la jolie brune et répliqua d’un air volontairement compatissant : « Je suis navré, je compatis dans ta tristesse et ton désarroi  »  Il lâcha ensuite sa main tandis que Scarlett expliquait ce qu’elle avait reçu pour la fête du réveillon, que ce soit matériel ou immatériel comme le cadeau d’Elisabeth. Cela ne l’étonna même pas d’ailleurs depuis le temps qu’il la connaissait, trouvant même que les  ‘cadeaux’ qu’elle avait  ‘offerts’ à Scarlett étaient réellement une grande preuve de l’amour qu’elle portait à sa sœur. Eli était loin d’être du genre à exprimer et crier son amour sur tous les toits que ce soit amical, sentimental ou familial. Ses parents, eux, lui avaient offert un voyage chez ses grands parents et son frère un journal intime s’il avait bien compris. Ca non plus, ça ne l’étonna pas. Il se souvenait d’ailleurs maintenant qu’il y repensait au nombre de fois où il avait vu Scarlett complètement plongée dans l’un de ses cahiers, stylo à la main et esprit très loin de Magnolia Cresent. « Mes parents m’ont acheté un nouveau téléphone et une montre, quant à Lily on a juste passé une soirée tranquille à deux » Et c’était parfait comme ça d’ailleurs. Concernant le téléphone, par chance ce n’était que l’écran qui avait bien morflé et  quasiment éclaté après qu’il ait  ‘malencontreusement’ atterri un peu trop durement contre le mûr de la chambre de Nate. Fort heureusement, la carte sim n’avait pas été endommagée et du coup , il n’avait pas été contraint à changer d’abonnement, de numéro et tout ce qui allait avec. Détail qu’il avait d’ailleurs soigneusement évité de spécifier tout simplement parce que ce n’était pas si important de un et aussi parce qu’il ne voulait pas que Scarlett s’inquiète plus qu’elle ne le faisait déjà sur lui à cause d’un petit accès de colère qui l’avait emporté. « Oh je ne t’ai même pas encore offert le tien ! » Nate arqua un sourcil, lui avait-elle vraiment acheté un cadeau ? Si c’était le cas il n’était pas dans la panade parce que lui ne lui avait strictement rien acheté, surtout que ces derniers temps il avait fait complètement autre chose que de courir les magasins pour les cadeaux de fin d’année. Il la regarda alors prendre la serviette et se lever avant de rejoindre la serveuse près du bar. Il n’en restait pas moins perplexe ne comprenant pas bien à quel jeu elle jouait à l’instant même. Il ne voyait pas très clairement, juste qu’elle avait tendue la serviette à ladite serveuse qui commença à noter quelque chose dessus. Ses yeux s’écarquillèrent : venait-elle vraiment de prendre le numéro de cette fille, pour lui ? La situation était d’autant plus bizarre, il se sentait désemparé tout en sachant au fond de lui qu’il ne voulait pas perdre le jeu quitte à peut-être mentir un petit peu , tant que ça restait un petit mensonge gentil. En revenant s’asseoir, Scarlett ne tarda pas à exploser de rire en lui expliquant qu’il venait de  ’gagner une fille et un chocolat chaud’. Il la regardait en souriant , cachant à la perfection a surprise en plus du sentiment bizarre qui l’occupait et prenant la serviette dans ses mains. « Merci sincèrement et puis… » Il tourna la tête en direction de la serveuse qui, regardait dans leur direction au même moment, baissa la tête sans doute un peu gênée « C’est vrai qu’elle est assez jolie » Il se tourna à nouveau vers Scarlett et toujours dans la provocation, il glissa la serviette dans sa poche. Pourquoi faisait-il ça au juste ? Qu’est-ce qu’il cherchait à provoquer en agissant de la sorte ? Ca ne lui servait à rien puisque de toute façon, il n’y avait rien d’autre que de l’amitié entre eux, sinon pourquoi serait-elle allée à la pêche au numéro ? Il se sentait con, rien de plus cachant cependant cette pensée par un nouveau sourire : « Moi je te donne pas mon cadeau maintenant, je veux faire durer le suspens ! » Répondit-il alors sentant que la victoire n‘était peut-être pas si loin qu‘elle en avait l‘air même si Scarlett allait sans doute se battre de son côté pour répondre à ce nouveau pique lancé. Il avait bien une idée de 'cadeau' un peu comme à l'image de celui qu'elle lui avait fait mais il ne voulait pas dévoiler sa carte de suite . « Dommage qu’il n’y ait pas de musique, je suis sur que le mec serait direct venu te demander une petite danse »  Il s’enfonça dans son siège l’air de rien et reprit sa tasse une nouvelle fois fixant Scarlett pour apercevoir la moindre de ses réactions. Pour l’instant il n’arrivait pas à jouer avec ses nerfs, mais peut-être que ce n’était pas totalement chose perdue. Et puis, il l’aimait sa Scarlett surtout lorsqu’elle était d’humeur joueuse comme ce soir. Comme quoi, ils étaient peut-être deux à avoir le syndrome de Peter Pan lorsqu’ils traînaient l’un avec l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Dim 29 Déc - 14:19


Au couvert de ses sourires confiants, Scarlett voyait Nathanaël affronter le monde derrière les prismes de son passé. Personne n’avait jamais compris, qu’il resterait à jamais ce jeune homme de dix-huit ans prisonnier de la carcasse brisée d’une voiture trop brillante, près du corps sans vie d’une amie tellement regrettée. Le souffle un peu rauque dut aux pensées qui l’envahissaient, la jeune femme avait du mal à cesser de le fixer et essayer de le sonder. Chaque cœur, d’autant plus meurtri, avait des envies d’ailleurs, des rêves d’autres jours, sous une lumière plus clémente, loin de ce destin impur qui leur était donné, comme celui qui attendait le frère et la soeur Evans. Elle comprenait les raisons qui le poussaient à échapper à l’atmosphère de son chez lui, et qui lui rappelait ce qu’il avait vécu depuis longtemps, des journées longues et dénuées de saveur. Ils avaient besoin de changement. Scarlett esquissa un sourire quand Nate lui avoua que la meilleure idée serait probablement de s’enfuir en courant. La conversation devint ensuite plus légère et dévia sur l’intérêt de la serveuse et sur qui celui-ci pourrait bien porter. La jolie brune n’était pas du tout intéressée par la gente féminine, mais elle ne se laissa pas démonter par les piques que Nathanaël lui tendit et se consola en disant que si les hommes la lassaient un jour, elle pourrait toujours se tourner vers les femmes… surtout si elle rencontrait déjà du succès auprès de l’une d’entre elle – ce dont elle doutait quand même. « Oui, si ça se trouve, j’ai toujours refoulé cette partie de moi et tu viens de m’ouvrir les yeux. Merci ! » Répondit Scarlett pour continuer sur la même lancée et bien ennuyer Nathanaël en lui faisant croire l’espace d’une seconde que ça puisse être vrai. Elle leva au ciel quand il ajouta qu’elle ferait sûrement fantasmer les hommes de Magnolia avec cette autre fille. C’était bien connu deux femmes qui se mettaient ensemble pouvaient faire rêver bien des individus. Très peu pour elle cependant. Scarlett préféra jouer le jeu jusqu’au bout et vérifier si la serveuse avait vraiment écrit son numéro sur la serviette. Ça lui permettrait de monter à Nate que l’intérêt de cette femme ne portait pas sur elle et d’enchaîner ultérieurement sur la petite idée qui lui traversait déjà l’esprit. Mais contre toute attente, il lui prit la main pour compatir à sa ‘peine’. La jeune femme plongea son regard dans le sien et hésita un instant. Nate la faisait encore marcher à coup sûr, pas de chance pour lui, elle ne courrait pas dans le ‘piège’. « Oh ce n’est rien. Il y a bien d’autres filles. » Souffla-t-elle avant de se mordre la lèvre inférieur en se rendant compte de la légère bourde qu’elle venait de prononcer. Parfois, une personne pouvait tellement compter que nulle autre ne pourrait jamais vraiment la remplacer. Elle lâcha sa main aussitôt qu’elle le réalisa. Nathanaël faisait partie de ces personnes irremplaçables dans son entourage. Elle ne savait pas si la situation était toujours la même en sens inverse. Probablement pas. C’était mieux de le croire ainsi. Il lui demanda alors ce qu’elle avait reçu à Noël. Scarlett résuma brièvement les cadeaux que lui avaient offerts les membres de sa famille. Ils avaient tous été mignons à leur façon. Nate lui apprit alors qu’il avait reçu un téléphone et une montre et qu’il avait aussi passé une soirée tranquille avec sa sœur. C’était aussi de beaux cadeaux. On ne pouvait pas dire que ses parents manquaient de pratique. Elle ne pensa pas une seconde au fait que Nate aurait pu éclater son précédent, jusque qu’il en avait sûrement voulu un nouveau. La jeune Spencer ne se voyait pas vivre sans son téléphone, compagnon d’autant plus inséparable depuis qu’elle travaillait. Dire qu’elle songeait à la génération de ses parents. Les téléphones comme elle les connaissait aujourd’hui n’existaient pas encore à l’époque de leur adolescence à eux. Mais comment avaient-ils donc fait ? C’est une question qu’elle se posait souvent. Elle se concentra ensuite sur la sœur de Nate. Ça faisait un moment que Scarlett n’avait pas vu Lily, même pas à la soirée du réveillon de Noël. « Et ta sœur comment ça va ? Elle tient le coup ? » Demanda-t-elle, sincèrement préoccupée d’avoir de ses nouvelles, en parenthèse de leurs sujets un peu plus ‘légers’. Disons que Lily était probablement devenue encore plus injoignable que la Reine d’Angleterre depuis la révélation du secret. Elle se ‘terrait’ sûrement. La jeune femme attendit la réponse de Nate, avant de s’exclamer qu’elle ne lui avait toujours pas offert son cadeau pour en revenir à leur ‘jeu’, ayant bien l’intention de monter le tout d’un cran cette fois. Elle se leva de sa place et partit s’entretenir quelques instants avec la serveuse près du comptoir avant de revenir près de lui et de lui annoncer qu’il avait « gagné » un chocolat chaud gratuit et une fille intéressée. Scarlett éclata de rire – ça faisait encore très école primaire cette approche absurde quand même. Mais elle ravala aussitôt son sourire quand il la remercia sincèrement avant d’ajouter qu’elle était assez jolie. Mince alors. Il l’avait vraiment prise au mot ? Le drôle de sentiment qu’elle avait ressenti revint à la charge. La jeune Spencer resta tout à fait impassible et renchérit d’autant plus les propos de Nate pour ne rien laisser paraître. « Avec plaisir. Je suis ravie que mon cadeau te ‘plaise’ ». Souffla-t-elle en le regardant, ne parvenant tout de fois pas à cacher une mini-pointe de jalousie dans la voix, à savoir ‘la serveuse’. Surtout pas, se contrôla-t-elle intérieurement. À force de continuer à baisser les yeux quand elle prononçait ce genre de phrases, Nathanaël finirait par deviner quelque chose. Le pire… Le pire fut lorsqu’il glissa la fameuse serviette dans sa poche. Elle se sentit défaillir intérieurement. Enfin, c’était de sa faute aussi, elle avait provoqué la situation. Il lui sourit alors à nouveau comme si de rien était et lui confia qu’il lui donnerait son cadeau plus tard pour faire durer le suspens. « C’est très bien. J’aime pas trop les cadeaux de toute façon. » Rétorqua-t-elle un peu sèchement, trop peut-être pour que ce ne soit pas remarqué, mais Nathanaël pourrait toujours mettre ça sur le compte de sa peur des ‘surprises’. Il la connaissait bien non ? Scarlett retrouva alors sa contenance et sourit à nouveau en se rendant compte de ce que sa réaction pourrait déclencher chez lui : à savoir, comment lui mettre la pression en deux secondes. Il lui indiqua de nouveau l’homme qui s’intéressait clairement à la jeune femme depuis leur arrivée dans le bar. Qu’est-ce qu’un trentenaire isolé faisait-là en plein milieu de la nuit dans un endroit presque vide ? Bonne question. « Arrête. » Finit-elle par répondre plus sincèrement qu’elle n’aurait dû… avant de se reprendre aussitôt par une pirouette en se penchant légèrement vers lui. « J’aurais refusé. J’ai déjà eu la meilleure des danses ce soir. » Murmura Scarlett en soutenant son regard, lui rappelant leur souvenir de début de nouvelle année. Comment pouvait-il seulement songer qu’elle puisse accepter après ça ? Elle se demanda lequel des deux seraient le plus troublé après cette révélation, à cœur ouvert cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Dim 29 Déc - 17:43

Le jeune homme se contenta d’hocher la tête comme pour dire ‘de rien avec plaisir’ en guise de réponse au sujet de sa bisexualité. Il ne savait pas trop où allait les conduire ce jeu exactement mais il n’avait aucune envie d’arrêter en si bon chemin. Il fut d’abord un peu surpris par la réponse que lui donna Scarlett par rapport au fait qu’il y avait bien d’autres filles mais avait fini par trouver une réponse qui lui sembla tout aussi anodine en apparence : « Je suis bien d’accord avec toi » Une étrange impression l’habitait comme s’il racontait n’importe quoi depuis tout à l’heure et qu’il se faisait passer pour quelqu’un qu’il n’était pas. Courir après les filles, se réjouir d’obtenir le numéro d’une serveuse,.. Non, ce n’était décidemment pas du tout son genre bien au contraire. L’ambiance devint un peu plus sérieuse lorsque la jolie brune lui demanda comment allait sa sœur et si elle tenait le coup. Non pas vraiment en réalité, elle était un peu au même point que Nate et Heathcliff si ce n’était pire. Après l’accident il s’était inquiété de voir sa sœur tourner aussi mal mais avait l’impression que là c’était encore pire. Ils avaient parlé dans la maison abandonnée lors du retour de Lily à Magnolia et elle lui avait exposé très clairement qu’elle se considérait comme la ‘meurtrière’ de Tessa ce à quoi Nate avait répliqué que c’était faux. Tout était tellement compliqué. Il ressentait la même chose, il avait le sang de sa meilleure amie sur les mains, se sentait coupable au possible mais refusait l’éventualité que ce soit réciproque pour sa petite sœur. Il haussa doucement les épaules perdant toute trace d’espièglerie et répondit : « Elle essaie mais je m’inquiète vraiment pour elle, j’ai l’impression qu’elle va de plus en plus mal et que je peux rien faire pour changer ça » L’impuissance devant le malheur d’un être cher, c’est la pire des choses que nous puissions ressentir dans ce genre de situation. Enfin il ne voulait pas s’attarder sur ce sujet là non plus qui était trop douloureux et ferait retomber complètement l’ambiance bonne enfant qu’ils avaient néanmoins réussi à instaurer entre eux. Il ne c’était plus senti aussi proche d’elle depuis bien longtemps. L’année dernière même probablement bien que ce ne soit pas tout à fait semblable. « Avec plaisir. Je suis ravie que mon cadeau te ‘plaise’ » Le jeune homme la regarda alors un peu perplexe. Il avait l’impression que même si elle essayait de rester sur le même registre, quelque chose avait changé. Il y avait quelque chose de différent dans ses yeux et cela semblait beaucoup moins amusant d’un coup. Était-ce de la jalousie ? Certainement que non, après tout il n’y avait plus rien entre eux. Il ne répondit pas et fit la moue lorsqu’elle répliqua à sa seconde réflexion que c’était très bien puisque de toute manière elle n’aimait pas les cadeaux. Elle avait dit ça tellement sèchement qu’un frisson glacial s’empara du dos du jeune homme, se demandant ce qu’il venait de se passer et s’il avait fait quelque chose de mal. Ne voyait-elle pas qu’il faisait ça pour rire et qu’il s’en fichait complètement de cette fille ? Ne voyait-elle pas que la seule qui comptait, c’était elle , que ça avait toujours été le cas et que a le serait probablement jusqu’à sa mort ? Son sourire s’effaça en une fraction de seconde alors qu’il la scrutait pour trouver des réponses. Pourquoi était-elle aussi froide d’un coup ? Et pourquoi bon dieu était-elle la seule à ne pas voir qu’il ressentait toujours quelque chose pour elle qui n’était pas de l’ordre amical ? Il avait pourtant essayé de l’oublier pendant ces un an mais il n’avait pas vraiment réussi et puis, disons qu’il n’avait pas non plus cherché à rencontrer quelqu’un pour ça. D’un côté il aurait voulu passer à autre chose et d’un autre, sachant les sentiments qu’il vouait encore à Scarlett il ne voulait pas se sentir coupable de se servir d’une fille pour oublier celle qu’il avait toujours aimé. Mais ça il ne pouvait décemment pas le lui dire parce qu’il devait faire comme s’il avait tourné la page et que tout ça faisait parti de l’histoire ancienne. Comme si ses sentiments pour elle étaient tous éteints, qu’il s’intéressait à d’autres filles et que même de la toucher ne lui faisait plus rien du tout. C’était certes faux, mais il le devait pour son bonheur et puis, il ne pouvait s’empêcher de se dire que s’il le pensait assez fort , peut-être que finalement il se bernerait lui-même et finirait par le croire et se sentir mieux. C’était ridicule mais peut-être que ça marcherait et finalement il n’y avait que le résultat qui comptait. Scarlett sourit à nouveau comme si rien ne c’était passé et lui demanda d’arrêter en ajoutant qu’elle n’aurait pas accepté de toute façon si le gars le lui avait proposé. Décidemment l’ambiance qui régnait autour d’eux changeait du tout au tout. D’abord espiègle puis plus sérieuse, froide même redevant ensuite plus chaleureuse. Le jeune homme était d’autant plus perdu dans tout ça et le fait qu’ils se regardaient et l’un et l’autre, ne l’arrangeait pas pour mieux réfléchir à vrai dire. Pourquoi fallait-il toujours que dès qu’il passait un moment agréable avec elle, ses sentiments lui revenaient en pleine figure aussi facilement ? C’était injuste d’autant plus qu’à chaque fois cela devenait encore plus douloureux. « Il faut que je te parle de quelque d’important » Commença-t-il en baissant les yeux se disant que ce n’était certes peut-être pas le bon moment, mais ça ne le serait certainement jamais. Il poussa sa tasse sur le côté se disant que de toute manière il lui faudrait quelque chose de bien plus fort qu’un simple chocolat chaud pour s’apprêter à faire ce qu’il avait en tête. Comme à chaque fois, tout son courage retomba comme un flan ne lui laissant pas d’autre moyen pour s’en sortir que par une pirouette trouvée à la dernière minute et totalement nulle :  « Je crois que c’est le meilleur nouvel an que j’ai eu depuis… Longtemps » Non seulement ça l’aidait à se sortir de la panade dans laquelle il s’était fourré mais en plus c’était sincère. Il sourire accompagna cette réflexion alors que ses yeux retrouvaient les siens et que son cœur s’emballait une nouvelle fois, ce qui avait l’air de devenir quasiment une habitude dès qu’il la voyait. Il se maudissait certaine fois d’aimer autant en pensant égoïstement qu’il aurait mieux encore préféré que son cœur s’arrête de battre plutôt que de ressentir un amour impossible pour une fille inaccessible.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Dim 29 Déc - 20:21


Lunatique. C’était sans aucun doute le mot qui décrivait le mieux l’humeur de Scarlett en cette nuit de nouvelle année. Elle passait d’un état à l’autre en quelques secondes sans même s’en rendre compte. Nathanaël ne devait plus vraiment suivre ce qui se passait dans la tête de la jeune femme. L’ambiance était d’abord devenue bonne enfant au point qu’ils plaisantent sur la bisexualité potentielle de la jolie brune. Elle avait ensuite pris un tournant plus sérieux quand Scarlett s’enquit de nouvelles à propos de Lily. Comme elle s’y attendait, la jeune Evans vivait encore moins bien qu’avant cette histoire, une situation qui inquiétait Nathanaël et semblait le dépasser. Il venait exactement de décrire ce qu’elle ressentait vis-à-vis de lui, le sentiment de ne rien pouvoir faire pour changer ça, mais c’était d’autant plus difficile de son côté qu’il s’agissait de sa sœur et qu’il vivait le même enfer qu’elle. Scarlett se contenta de poser sa main sur celle de son ‘ami’ et de la lui serrer en signe de soutien. Il n’y avait pas vraiment grand-chose à dire si ce n’était attendre que la tempête passe. Elle espérait que Lily tiendrait le coup autant que son frère essayait de le faire pour elle. La jeune femme ne savait pas trop où elle était d’ailleurs ce soir, elle n’avait pas entendu les parents Evans en parler. Pour détendre à nouveau l’atmosphère, elle partit donc faire son petit numéro avant de revenir vers lui. Mais l’ambiance bonne enfant qui régnait retomba vite quand Scarlett répondit étrangement à la boutade de Nate envers la serveuse. Elle aurait mieux voulu caché son trouble, mais elle n’y était pas parvenue. Quel droit avait-elle de lui répondre de la sorte ? Aucun. D’autant plus que la jeune femme avait elle-même provoqué la situation… Il n’avait jamais cherché ni même demandé à avoir ce fichu numéro. Scarlett respira un bon coup pour tenter de se calmer. C’était elle qui avait eu une idée de cadeau stupide, à force de vouloir jouer, elle s’était laissé prendre à son propre jeu. Comment rattraper le coup sans qu’il comprenne  et sans passer pour une fille qui s’affiche à la moindre occasion ? Elle avait voulu qu’ils en soient là. Elle n’avait aucun droit de laisser monter ce sentiment qui la saisissait à nouveau – au point de s’en vouloir. Nathanaël traversait une période difficile où il n’avait pas besoin de penser à autre chose qu’à sa famille, le but de Scarlett avait été de lui changer les idées le temps d’une soirée, et voilà qu’elle était en train de gâcher l’ambiance malgré elle. Quand il lui parla de lui faire un cadeau à son tour, elle se braqua complètement cette fois et répondit plus ou moins d’une voix tranchante qu’elle ne les aimait pas trop, s’imaginant très bien qu’il essayerait de lui rendre la pareille et d’en faire un du même genre… peut-être même avec cet homme qui la regardait depuis le début de la soirée ? Ce n’était vraiment pas une bonne idée. La première raison était parce qu’elle n’en avait pas envie et qu’elle ne se plierait pas à un jeu sordide juste pour lui prouver le contraire. Mais encore une fois, Scarlett avait anticipé sans savoir. Le silence de plomb qui régna la fit s’en rendre compte et l’embarrassa au point que lorsque Nate parla de musique et de danse avec l’autre homme, elle tenta de retrouver son calme et se força à sourire en affirmant qu’elle refuserait aussitôt puisque celle-ci ne pourrait jamais être aussi bien que la leur. La jeune femme avait l’impression d’avoir détendu quelque peu le grand blanc, mais  elle voyait bien que tout n’était pas rattrapé. Nate ne souriait plus. Elle était vraiment stupide de ne pas avoir su contrôler ses contrariétés. Les sentiments qu’elle continuait de taire et de couver de toutes ses forces s’étaient exprimés sous la forme d’une irritation déplacée, alors qu’elle n’avait ni le droit de la formuler et encore moins de raison valable. Il adopta alors cet air sérieux et solennel que la jolie brune reconnaissait chez lui. À quoi pouvait-il donc bien penser en ce moment ? Elle ne tarda pas à le savoir puisqu’il lui avoua devoir lui dire quelque chose d’important. Son cœur manqua deux battements. Scarlett sourcilla à peine, toute ouïe. Elle avait l’impression qu’elle allait imploser intérieurement. Pourquoi ces simples mots éveillaient-ils en elle une incertitude incontrôlable ? Que devait-il donc lui dire qui lui inspirait cet air si « sérieux » ? Quand la jeune femme entendit ce qu’il lui dit ensuite, à savoir qu’il était en train de passer son meilleur nouvel an depuis longtemps, elle ne savait si elle devait le croire à ce sujet ou être soulagée que ce ne soit pas autre chose vu l’expression sur son visage. C’était donc ça le truc important qu’il devait lui dire ? Elle s’apprêtait à lui répondre qu’elle aussi, sauf que ça n’aurait pas été tout à fait exact. Elle avait passé plusieurs soirées de nouvel an inoubliables et ne pourrait pas en choisir une plus que d’autres. Néanmoins, elle était contente qu’il lui dise ça, pas parce que ça pouvait avoir un rapport avec elle, loin de là, mais parce qu’il venait en quelque sorte de lui dire qu’il passait un bon moment et ce, malgré tout ce qui pesait dans sa vie pour l’instant. C’était l’essentiel. Scarlett ne savait pas vraiment quoi lui répondre pour le coup, elle perdait toujours ses mots dès qu’elle ne pouvait plus se cacher derrière l’humour ou la répartie des pics pour ‘riposter’. En l’occurrence, il n’y en avait aucune. « Je suis désolée, je ne sais pas ce qui m’a pris. » Souffla-t-elle alors, sans vraiment réfléchir à comment il prendrait cette phrase. Scarlett n’avait pas voulu plomber l’ambiance, pourtant elle avait clairement la sensation que c’est ce qu’elle avait fait alors qu’ils passaient un bon moment, insouciant et – normalement – loin de toute prise de tête. « Je passe un très bon nouvel an aussi. » Ajouta-t-elle ensuite en relevant les yeux vers lui pour ne pas qu’il s’imagine le contraire, comme Nate pouvait parfois le faire. Autant le début de soirée de la jeune femme avait été synonyme de fiasco ennuyeux pour elle, autant la suite était devenue beaucoup mieux depuis qu’elle l’avait rejoint.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Dim 29 Déc - 22:39

Nathanaël serra à son tour la main de Scarlett affichant un demi sourire plus triste qu’autre chose. Un instant, son regard se fixa sur leurs mains. C’était tellement anodin comme geste, tellement amical et pourtant cela avait l’air de relever d’autres choses bien plus compliquées. Ce ne fut que lorsque celle-ci s’excusa, qu’il cessa de regarder leurs mains et qu’il reposa son entière attention sur elle tandis qu’elle expliquait qu’elle ne savait pas ce qui lui avait prit. Il trouvait ça assez bizarre mais se disait au fond qu’il ne préférait pas en savoir d’avantage ni même s’aventurer sur ce sujet délicat. Tout comme il n’aurait pas aimé continuer de parler du secret révélé, de Tessa et tout le reste, il respecta son envie de probablement changer de sujet le plus vite possible. Comme ça chacun avait quelque chose dont-il ne voulait pas parler et ils se retrouvaient quittes. Elle ajouta ensuite qu’elle passait elle aussi un très bon nouvel an , le faisant sourire au passage. Ses yeux se perdirent l’espace de quelques instants dans les siens, comme si tout avait été prévu à l’avance pour la rendre que plus irrésistible qu’elle ne l’était déjà naturellement -ou à ses yeux tout du moins. Il sentit son cœur dans sa poitrine battre plus fort et plus vite , son esprit commencer à s’embrouiller plus que de raison. Sans doute venait-il avoir un petit moment de lucidité puisqu’il avait finit par regarder ailleurs et lâcher la main de la jeune femme. Ses mains étaient en train de devenir moites, quelque chose se produisait au plus profond de son être et c’était loin d’être bon signe. Ce qu’il était en train de ressentir à nouveau, c’est quelque chose qu’il avait tenté de tuer, d’enterrer tant bien que mal et qui ne devait surtout pas refaire surface. Jamais. Pour trouver une excuse à ce geste et son regard fuyant, Nate contempla la montre accrochée au dessus du bar avant de dire : « Il commence à se faire vraiment tard, tu devrais peut-être penser à rentrer » Souffla-t-il calmement en reportant ensuite son attention sur elle et en souriant en coin. Il ne savait pas trop si elle avait terminé son chocolat ou non mais mieux valait-il pour tous les deux qu’ils rentrent, maintenant, et n’attendent pas plus longtemps au risque qu’Evans fasse une nouvelle bourde avec elle sans le vouloir. Il s’essuya la bouche et termina son chocolat qu’il avait mis de côté, d’une traite avant de reposer la tasse sur la petite coupelle. Peut-être aurait-il mieux fait de jouer le mec fatigué pour donner un semblant de fluidité dans sa réflexion mais il n’y était pas parvenu. De plus, il n’y avait presque aucun doute à avoir sur le fait que Scarlett l’aurait très probablement démasqué dans son mauvais jeu d’acteur après moins d’une minute. Nate ne pouvait se retenir de se féliciter dans son fort intérieur d’avoir réussi -même à la dernière minute- à ne rien dire de compromettant ou qui n’aurait qu’une action de gêne entre eux. La jeune femme ne pouvait certainement pas passer la nuit hors de chez elle, peu importe le jour qu’on était contrairement à Nate dont les parents avaient prit petit à petit l’habitude de ses sorties nocturnes. Lorsque ça avait commencé, bien évidemment ses parents n’étaient pas trop ‘pour’ s’inquiétant qu’il puisse ne lui arriver quelque chose durant la nuit mais avec le temps, ils avaient compris qu’il avait besoin de s’échapper, seul pour arriver à tenir le coup. Même si sa chambre représentait le lieu qu’il avait le plus fréquenté ces dernières semaines, il ressentait aussi le besoin de courir, n’importe où, peu importe combien de temps sans vraiment avoir de chemin tout tracé. Juste courir, respirer et s’évader, vider son esprit. Cette nuit ne serait probablement pas différente des autres : Nate allait rentrer chez lui, dormir une heure, peut-être deux grand maximum, ne trouverait plus le sommeil et finirait la nuit dehors quelque part loin de la ville pour revenir finalement au petit matin. Tournant à nouveau la tête en direction du bar, Nate remarqua que le trentenaire regardait toujours ici ce qui commença sérieusement à l’agacer. Encore une bonne raison de partir. D’accord, elle était belle, elle était même plus que ça mais ce qui était le sujet d’une bonne blague se transformait doucement en sujet d’indignation. Garder son calme, ne rien montrer. Partir n’en restait pas moins de loin la meilleure des solutions. Le jeune homme se retenait de perdre patience et de regarder le type avec insistance en lui adressant un signe de la tête qui signifierait probablement quelque chose comme ‘tu veux une photo ?’ Une bonne nouvelle à noter au moins : son organe battant avait reprit un rythme à peu près correct et était redevenu ‘normal’ , tout comme ses mains. Machinalement, Nate commença à se mordiller la lèvre sous l’agacement et tourna la tête vers Scarlett qui, il l’espérait accepterait de partir d’ici. Ils n’étaient même pas restés une heure dans cet endroit mais avaient sans doute réussis à bien se réchauffer comme c’était prévu à l’heure arriver pour se remettre de la patinoire. La deuxième chose qui l’agaçait ce soir -et même de manière générale depuis toujours- était qu’il ne parvenait toujours pas après autant d’années à réussir à cacher quoi que ce soit à Scarlett à cause de ses émotions qui le trahissaient bien trop facilement, de ses yeux qui parlaient pour lui bien souvent plus que sa bouche sans oublier ses réactions bizarres comme lorsqu’il passait de l’amusement à la distance sans vraiment expliquer pourquoi. Il avait toujours fonctionné comme ça réagissant sans trop réfléchir et en se rétractant soudainement sans prévenir lorsqu’il comprenait qu’il dépassait les limites ou allait trop loin. La jeune Spencer devait être un peu habituée maintenant et elle le connaissait assez bien pour savoir qu’il ne le faisait pas intentionnellement dans le but de blesser. Glissant sa main dans sa poche, il se souvenu de la serviette avec le numéro de la serveuse. Il le sortit d’ailleurs et le déchira en plusieurs morceaux dont il fit une boule qu’il posa près de la tasse pour que ce soit jeté une fois que la table serait débarrassée et lavée. Sous le regard interrogateur de Scarlett il tenta de justifier son geste tant bien que mal : « Désolé, je sais que c’était ton cadeau de Noël mais, ça ne m'interesse vraiment pas.. » De toute façon il avait déjà quelqu’un en vue alors ça ne lui servirait strictement à rien de le garder et de s’en encombrer même si cela ne représentait qu’une serviette en papier dans sa poche. Il avait d’ailleurs dit que la serveuse était jolie sans trop y faire attention puisqu’il ne l’avait même pas distinguée. Il savait qu’elle était blonde et c’était tout. Il se disait aussi que de toute façon lorsqu’il était avec Scarlett, il lui était tout à fait impossible d’apprécier le charme d’une autre femme qu’elle parce qu’elle les dépassait toutes et de loin. A cette pensée, ses joues s’enflammèrent quelque peu. Il fallait qu’il arrête de penser à ce genre de chose et surtout qu’il cache ces rougeurs nouvelles par n’importe quel moyen. « C’est moi où il fait chaud ici ? » Pitoyable. Niveau excuse bidon là on était vraiment au plus bas. C’était limite s’il ne priait pas pour que toute cette mascarade s’arrête enfin puisqu’il avait l’impression d’accumuler les faux pas avec elle. Plus gêné que lui en cet instant, tu meurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Lun 30 Déc - 0:38


Perdue. Scarlett se perdait dans tout aujourd’hui. Dans sa ligne de conduite, ses émotions, son regard. Tout. Elle le regarda quelques instants sans mot dire. Ils n’avaient pas besoin de se parler dans un tel moment. La jeune femme revivait exactement un fragment de ce qu’elle ressentait l’année auparavant, mais elle ne pouvait pas se permettre de le montrer ni de laisser la ‘flamme’ se rallumer. Il en était hors de question. Ses indécisions passées ne devaient pas revenir la hanter et faire plus de mal qu’elle n’en avait déjà fait. Scarlett avait toujours su que son amitié envers Nathanaël comporterait cette dimension plus difficile à gérer. Comment oublier les sentiments qu’elle avait eus pour lui durant toutes ces années en un claquement de doigts ? Il resterait toujours le premier homme qu’elle avait aimé, son premier véritable amour. Le seul problème est que la jolie brune ne savait pas si ces sentiments étaient une simple trace du passé ou s’ils étaient encore bien présents chez elle. La deuxième option bien sûr, lui souffla une petite voix de diablesse au creux de son oreille. Scarlett avait l’impression de se retrouver dans ce genre de dessin animé, les cartoons, où un petit ange-démon lui susurrait les mauvaises décisions à prendre à l’oreille tandis que son pendant gentil la retenait de l’autre. Dans le cas présent, elle pouvait comparer ces personnages atypiques au même dialogue de sourd entre son cœur et sa raison. La jolie brune sortit de sa rêverie quand Nate détourna son regard pour regarder l’horloge et lui recommanda de rentrer vu l’heure tardive. Scarlett se souvenait avoir ‘menti’ à sa mère en lui disant qu’elle passait la nuit chez Annie. Rentrer maintenant la grillerait, mais elle pourrait toujours prétexter une dispute imaginaire. Encore un mensonge. Pourquoi se sentait-elle obligée de se couvrir ainsi si cette visite était aussi innocente ? Elle l’était, mais la jeune femme avait préféré avoir la paix et éviter des questions. D’un autre côté, si elle disait à Nate qu’elle n’était pas « tenue » de rentrer, il se poserait des questions aussi. Tant pis. Scarlett préférait de loin cette option que de retourner chez elle dans l’immédiat. « Et toi tu veux rentrer ? » Éluda-t-elle sa proposition d’une pirouette en lui retournant la question. Elle savait très bien que non. Pour faire quoi ? Affronter une énième fois ses parents ? Se retourner sous ses couvertures à se morfondre sans parvenir à dormir ? À d’autres ! Elle réfléchit alors sous un nouvel angle. Nate voulait peut-être se retrouver seul tout compte fait, après ce petit moment tendu qu’il y avait eu… N’était-ce pas plus mal finalement de prolonger cette nuit ? Si tel était le cas, il n’aurait qu’à simplement le lui dire dans sa réponse. Scarlett vida aussi le reste de son chocolat, voyant bien que Nate souhaiterait en tout cas ‘bouger’ de cet endroit. Les yeux baissés vers sa boisson, elle ne remarqua pas le regard noir que lança le jeune homme à celui qui l’observait depuis tout à l’heure. Par contre, la jolie brune releva des yeux interloqués vers lui quand il sortit la serviette de sa poche et la déchira en petits morceaux devant elle. La jeune femme ne comprenait pas son geste. Qu’est-ce qui lui prenait ? Était-il donc énervé ou était-ce son attitude à elle qui l’avait encouragé à faire ça ? Scarlett imagina alors un scénario, bien pire cette fois. Elle retint sa respiration en imaginant la possibilité que Nate puisse avoir quelqu’un en vue en ce moment et qu’elle ne le sache pas. Il ne le lui dirait certainement pas de toute façon étant donné leur passé ou parce qu’il voudrait sans doute ‘l’épargner’, sachant que malgré cette année écoulée, ils ne pouvaient pas effacer toute une adolescence à s’aimer. Cependant, Scarlett voyait mal le jeune homme avoir quelqu’un dans sa vie en ce moment alors qu’il vivait sa période sombre… un moment peu adéquat pour commencer une telle histoire. La jolie brune se ressaisit à nouveau. Pourquoi pensait-elle à ça de toute façon ? Qu’est-ce que ça pouvait bien lui faire ? Elle devenait complètement parano quand il s’agissait de Nate. Scarlett devait arriver à le fréquenter sans se prendre la tête à chaque truc qu’il faisait ou disait, sinon leur amitié ne pourrait jamais fonctionner. La jeune femme avait le sentiment de retomber dans cette période de leur adolescence où encore timides, ils n’osaient rien se dire et s’avouer. Pourquoi ressentir cette sensation maintenant ? Elle n’aurait su le dire. Parce que c’était exactement la même chose qui se produisait. Sauf qu’elle était trop aveugle pour le voir et sourde à son cœur qui battait trop vite dans sa cage thoracique pour un moment entre simple amis. Comme elle y avait songé plutôt, elle ne pourrait jamais effacer la place qu’il avait toujours tenue dans sa vie. Nate lui expliqua qu’il n’était pas vraiment intéressé par le cadeau, ça elle l’avait bien compris. Son vrai cadeau avait été de lui permettre de vivre les premiers instants qu’il avait voulus après les douze coups de minuit. Celui-ci ne valait rien à côté. Elle se contenta d’hocher la tête sans répondre, néanmoins contente de le voir déchirer ce papier devant elle. Soudain, Nathanaël rougit, fait qu’elle voyait rarement chez lui. Le jeune homme prétexta une soudaine vague de chaleur, bien que Scarlett n’étouffait pas spécialement à l’intérieur. « C’est le chocolat chaud qui doit te faire de l’effet. » Répondit-elle en souriant, pour tenter de le remettre à « l’aise » sans chercher à décrypter ou commenter son air gêné. « On y va. » Ajouta-t-elle finalement d’un air entendu. C’était sans doute mieux de partir effectivement. Elle se leva et enfila son manteau avant de tout de même laisser un billet pour cette pauvre serveuse que Nate ne rappellerait jamais. Ils sortirent ensuite du bar et retournèrent à la voiture. « Alors quelle est la suite du programme cette fois ? » Demanda à son tour Scarlett en se tournant vers lui et en référence à la question qu’il lui avait posée avant de venir boire un chocolat chaud. À chacun son tour de décider. S’il voulait prolonger, elle était d’accord. S’il voulait rentrer, elle lui emboîterait le pas également. Les cartes du reste de leur nuit étaient désormais entre ses mains.



HJ: désolée pour cette réponse pas fameuse, je me rattrape aux suivantes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Lun 30 Déc - 23:29

Il n‘avait aucune envie de rester ici, et encore moins de rentrer chez lui si c’était pour avoir ses parents sur le dos ou s’enfermer une énième fois dans sa chambre en attendant quelque chose qui n‘arriverait jamais. Il n’avait envie de rien en réalité, si ce n’était que de rester avec elle. Il savait qu’il jouait avec le feu, depuis la seconde où elle l’avait rejointe dans sa chambre le même soir. Il aurait mieux valu pour tous les deux qu’il refuse de sortir même si bornée comme elle l’était, Scarlett serait probablement restée avec lui , se cloitrant à son tour. Il n’avait pas pu se résoudre à gâcher sa soirée de la sorte, acceptant donc d’aller au parc pour une bonne surprise. Nathanaël pensait être assez fort pour refouler ce qu’il ressentait au plus profond de lui, faire comme si de rien n’était et la voir comme une ‘amie’ mais plus il passait du temps avec elle et plus c’était l’effet inverse qui se produisait. Ses sentiments, ses tics nerveux, les battements irréguliers.. Tout lui revenait sans exception. Y arriverait-il un jour de toute manière, a ne la voir que comme une amie après tout ce qu’ils avaient vécu ? Il en doutait. Il ne devait pas se laisser submerger par le passé, non, il devait rester fort, faire abstraction de tout et se faire violence pour que tout se passe au mieux. Nate savait que s’il dérapait ce soir, cela mettrait leur relation en péril et peut-être même qu’il pourrait la perdre définitivement parce qu’elle se dirait que s’ils ne se parlaient plus du tout, il l’oublierait enfin pour de bon. Sauf que s’il la perdait, il ne s’en remettrait pas et ne parviendrait pas à se battre jusqu’au bout dans tout ce qui lui tombait dessus ces derniers temps. Le jeune homme haussa les épaules lorsqu’elle lui retourna la question se rappelant qu‘il ne lui avait pas parlé du fait qu‘il comptait surement passer la nuit dehors, quelque part. Pas si sur qu’elle serait d’accord avec ça de toute manière s’il le lui disait. Comme dit il ne comptait pas vraiment rentrer chez lui ou du moins, pas immédiatement après qu’ils ne se soient quittés alors pour lui ça ne changeait pas grand chose. « Non pas vraiment » On était peut-être jour de fête et probablement même qu’à la maison on faisait semblant qu’il ne se passait rien de grave, que tout allait bien -un peu comme d’habitude- sauf que chacun savait que c’était faux et qu’ ils ne pouvaient même plus le nier, ce qui devait être encore plus dur pour sa mère qui elle en avait pratiquement prit l‘habitude avec le temps. Cette femme, épouse, voisine et mère parfaite qui se retrouvait tout d’un coup propulsée au rang de ’mère de deux criminels’ sans rien avoir demandé à personne. Depuis la révélation Nathanaël ne lui avait pas vraiment parlé, tout comme à son père, bien trop honteux pour les affronter ou passer un moment avec eux comme si de rien n’était. Nathan voulait protéger ses enfants à tous prix mais le jeune Evans savait bien qu’il leur en voulait et pour cause : ils avaient assisté à la mort de la fille de son meilleur ami depuis des années sans avoir rien dit à personne et préférant fuir comme des voleurs. Il avait toutes les raisons de leur en vouloir. « C’est le chocolat chaud qui doit te faire de l’effet. » Nate émergea tout doucement de ses pensées et sourit timidement ayant l’impression que même si elle disait ça, elle ne devait le penser qu’à demi mot. Soit, puisqu’elle ne s’attardait pas sur le sujet -ce qui l’arrangeait bien- il ne le ferait pas non plus. Il sourit à son tour puis se leva pour prendre sa veste et l’enfiler lorsqu’elle annonça qu’ils pouvaient y aller. En sortant, Nate se contenta de dire au revoir sans regarder ni la serveuse, ni le gars ce qui valait mieux ainsi pour tout monde d’après lui, et rejoignant la voiture avec Scarlett. Il ne faisait même pas tellement froid, enfin, pour lui qui là se sentait juste bien après la vague de chaleur qui lui était montée à la tête. « Alors quelle est la suite du programme cette fois ? » C’était une bonne question, question à laquelle il n’avait pas vraiment réfléchit et n’avait donc pas vraiment de réponses. De plus il pensait que peu importe ce qu’ils feraient, tant qu’il était avec elle ce serait bien. Oui super, ça ne l’aidait pas vraiment non plus à trouver quelque chose. Il était plus de deux heures du matin, à la limite ils auraient pu aller danser mais franchement très peu pour lui qui était très mauvais danseur et n’avait même pas vraiment envie de se retrouver tout d’un coup entouré par trop de gens alors qu’il n’avait vu quasi personne ces derniers jours. Regarder un film ? Il lui avait semblé avoir lu dans le journal qu’exceptionnellement le cinéma fermerait ses portes plus tard pour la nouvelle année en mettant à l’affiche des films collectons. Il devait sans doute être déjà trop tard et en plus à coup sur il n’arriverait même pas à se concentrer sur le film, encore une idée en moins autrement dit. Il n’arrivait pas à réfléchir alors qu’elle était juste là, en face d’elle et que la seule chose dont il avait envie c’était de l’embrasser là, maintenant, sur ce parking. Le regard fixer au sol, il tentait vainement de penser à autre chose et de trouver un truc à proposer au plus vite histoire de ne pas geler ici et de ne prendre racine devant ce bar. D’autant plus que contrairement à lui, elle devait sans doute avoir froid. « Je crois qu’on a encore des feux d’artifices dans la cave chez moi, tu veux que j’aille les chercher et qu’on les tire à partir des champs ? » Les champs, combien de temps avait-il passé là-bas lorsqu’il était môme ? Il adorait s’y rendre en début d’après midi au printemps pour s’y coucher en regardant le ciel bleu, les nuages et tout le reste. C’était calme, reposant et tellement grand qu’on avait véritablement très peu de chance de croiser quelqu’un. Il y était aussi allé avec des amis, le soir pour rigoler, pouvoir faire des bêtises en toute tranquillité, boire, profiter de la vie. Bref, ça ne lui rappelait que de bons souvenirs. Bon bien sur, si Scarlett acceptait il faudrait être vigilent histoire de ne pas manquer de foutre le feu aux blés mais il l’avait déjà fait par le passé et tout c’était très bien déroulé alors pourquoi pas cette fois ? Il glissa ses mains dans ses poches puis posa un regard interrogateur à Scarlett, attendant sa réponse pour monter dans la voiture et continuer leur soirée qui, il semblerait, n’était pas prête de se terminer de si tôt.

HJ: non c'est parfait   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Mar 31 Déc - 1:28


Un an et quelques jours. Scarlett repensa à cette journée qu’ils avaient passée ensemble avant qu’elle ne décide de se mettre en couple. Chaque geste, chaque mot prononcé lui était encore gravé en mémoire comme si c’était hier. Elle avait pensé tout ce qu’elle avait dit. La jeune femme avait avoué que ses sentiments pour lui resteraient intacts, mais qu’elle devrait les refouler. C’est ce que Scarlett s’était efforcée de faire pendant ces douze derniers mois. Elle y était plutôt bien arrivée au début… du moment qu’ils ne se voyaient plus. Mais elle avait très vite ressenti le manque de sa présence dans sa vie. Ces dernières semaines, ils s’étaient revus plus souvent en peu de temps. Et tout recommençait. Ce que la jolie brune avait essayé de faire depuis un an n’avait strictement servi à rien. À son contact, les sentiments étaient en train de lutter pour se réveiller et sortir à nouveau. Toutefois, Scarlett ne cédait pas. Elle avait déjà connu le même problème et réussi à passer outre pour respecter son choix. La jolie brune ne pouvait pas se permettre de laisser l’histoire se répéter à nouveau, déjà pour ne pas réveiller de nouvelles souffrances atténuées, ni faire davantage de mal que ce qu’elle avait déjà fait. Aimer deux êtres aussi différents était loin d’être facile à gérer. Quand la « foudre » avait décidé de la frapper une seconde fois, Scarlett n’avait jamais imaginé dans quel pétrin sentimental elle s’embourbait. Elle était bien en couple, sereine, elle mentirait en disant le contraire. Son petit ami avait fait beaucoup d’efforts pour changer. Mais la jeune femme ressentait toujours ce vide en elle qui ne pourrait pas être remplacé. Elle avait parfois l’impression de vivre cet amour par procuration, ne pouvant ni tout à fait oublier l’un ni être tout à fait à l’autre. Et si la situation avait été inversée, et qu’elle était aujourd’hui avec Nate, elle aurait probablement ressenti la même chose vis-à-vis d’Elias aujourd’hui. Ou pas. Ce n’était en effet pas normal de vivre encore avec ce manque. Scarlett s’efforçait néanmoins de cacher tout ce qui la traversait en ce moment. Elle ne voulait pas retomber dans une situation compliquée et délicate. Son indécision à ce sujet était limite pénible même pour elle, alors pour les autres encore pire… surtout pour eux. La jeune femme s’était promis de ne plus commettre les mêmes travers et de ne pas craquer, quitte à devoir en avoir la force pour deux. De plus, Nathanaël traversait sans doute la période la plus difficile à laquelle il avait dû jamais faire face. Lui laisser comprendre que rien n’avait changé pour elle dans le fond serait la porte ouverte à tout un tas d’histoires dont il n’avait absolument pas besoin pour le moment. Surtout que… Elle continuait de se convaincre qu’il ne s’agissait que des souvenirs du ‘passé’ qui ressurgissaient, puisqu’il était le premier homme qu’elle avait vraiment aimé. Et que personne ne pourrait remplacer ce rôle. Nathanaël la ramena à nouveau à la réalité quand il répondit qu’il ne voulait pas vraiment rentrer. Il rougit ensuite comme une tomate, prétextant par un cliché vieux comme le monde qu’il était soudain pris d’une vague de chaleur. Scarlett, qui n’étouffait pas spécialement, avait bien compris qu’il était embarrassé. Pourquoi donc ? Elle n’avait rien dit ou fait de spécial pourtant. Lui non plus d’ailleurs. Pas du genre à le faire remarquer pour le rendre encore plus mal à l’aise, la jeune femme alla dans son sens et émit l’hypothèse de l’effet du chocolat chaud pour bien vite passer à autre chose. Ils décidèrent donc de quitter l’endroit pour de bon et se retrouvèrent rapidement à l’extérieur. La nuit avait encore rafraîchi de quelques degrés, mais Scarlett ne ressentait plus le froid. Elle leva alors son regard vers lui et lui demanda quelle était la suite du programme. Depuis le début de la soirée, ils choisissaient plus ou moins chacun à leur tour l’activité suivante. Nate sembla réfléchir quelques instants en fixant le sol, moment dont profita la jeune femme pour le regarder sans être embarrassée ni crainte de se faire ‘attraper sur le fait’. Il avait un charme auquel elle n’avait jamais pu résister… Elle se demandait encore d’ailleurs comment un garçon comme lui, qui aurait pu avoir « n’importe qui », avait autant pu s’accrocher à elle. Mais cette histoire était définitivement du passé. Par sa faute s’entend. Scarlett devait cesser d’y penser et se faire une raison une bonne fois pour toutes, du moins si elle voulait espérer continuer cette soirée ‘en toute amitié’ sans se prendre la tête. Il brisa enfin le silence pour lui faire part de son idée, le regard de la jeune femme s’illumina aussitôt. Elle avait toujours voulu faire quelque chose comme ça une soirée de Nouvel An, mais elle n’en avait jamais eu l’occasion… bien trop dangereux de toucher à tout ça – et coûteux aussi de s’en procurer. « Et comment  que je veux ! Mais ce n’est pas trop dangereux ? » Approuva-t-elle avant de se raviser un instant pour ne pas que leur lubie ne finisse par le blesser ou quoique ce soit dans ce goût-là. Scarlett attendit la réponse de Nathanaël avant de monter à nouveau dans la voiture pour reprendre la route vers Magnolia. Le chemin n’était pas très long jusqu’au quartier ; ils arrivèrent rapidement dans la principale rue résidentielle. Scarlett s’arrêta devant la maison des Evans. « Tu veux que je vienne avec toi ? » Demanda-t-elle alors, ne sachant pas quelle était la bonne attitude à adopter et si ce serait très bien vu par ses parents – sans doute déjà endormis cependant – qu’il la ramène ainsi chez lui en plein milieu de la nuit. Surtout qu’on pourrait peut-être la voir rentrer chez Nate… et bonjour les rumeurs qui courraient vite à Magnolia. Mais d’un autre côté, il aurait sans doute besoin d’un coup de main pour remonter toutes les affaires nécessaires aux feux d’artifices.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Mar 31 Déc - 4:38

Le jeune homme hocha la tête de gauche à droite pour indiquer que non puis ajouta : « Si on prend toutes les précautions non et puis, je l’ai déjà fait une fois alors ça va » Ca avait d’ailleurs été un beau moment avec les feux d’artifices qui se fondaient parmi les étoiles en plein milieu de ce champs de blé et de fleurs désert, un fond de musique, quelques bières et son meilleure ami. Ils montèrent à nouveau dans la voiture, pour là énième fois de la soirée et ne s’arrêtèrent que lorsqu’ils furent devant la maison des Evans. Nathanaël détacha sa ceinture et tourna la tête vers Scarlett lorsque celle-ci lui demanda s’il souhaitait qu’elle vienne avec lui. Disons que rentrer dans sa maison avec elle à son bras alors que DS n’était jamais très loin et si c’était pour en plus affronter les questionnements de ses parents -s’ils étaient encore debout- n’était pas ce qu’on pourrait appeler de ‘bon plan’. « Non pas la peine, je reviens tout de suite » Il sortit de la voiture et fit quelques pas lorsqu’une idée lui vint en tête car bien sur, il n’avait pas pu y penser lorsqu’il était encore avec Scarlett. Il rouvrit la portière et se pencha pour la voir en lui demandant alors « Tant que je suis chez moi, tu veux que je prenne une bouteille ? » Vin, Champagne, Bières, Vodka (dédicace à toi!),… Il y avait de tout dans cette maison, à croire même qu’ils avaient plus d’alcool que de nourriture. Nourriture. Faudrait peut-être aussi poser la question, après tout peut-être qu’après tout ça elle avait un petit creux. « Ou a manger » Ajouta celui-ci à la dernière minute avant qu'elle ne réponde. Une fois qu’il avait sa réponse, il referma la portière et sortit les clefs de la maison de sa penche se rendant à l’intérieur. Il prit d’ailleurs une minute une fois la prote fermée pour s’arrêter, souffler et reprendre ses esprits autant qu’il le pouvait. « Pas de conneries, garder le contrôle, amis. Amis rien de plus. » S’encouragea-t-il tout en sachant que dès qu’il la rêverait il aurait oublié tout ce qu’il venait de se dire et ce qu’il pensait. C’était bien plus facile de se dire qu’il allait l’oublier et qu’elle n’était qu’une amie, lorsqu’elle n’était pas à côté de lui ou pas là tout court. Et puis tout d’un coup, comme une évidence, il se rendit compte qu’il était complètement dans le noir et qu’il ne voyait strictement rien. Ses parents étaient donc couchés, tant mieux au moins ils ne le questionneraient pas sur la soirée, sur le pourquoi il emmenait la boîte de feux d’artifices et le reste. Sans attendre une seconde, le jeune Evans alluma les lumière , chercha le carton et tout ce qu’il fallait donc des allumettes par ailleurs avant de ressortir, de fermer la porte à clef et de retourner à la voiture où il posa le carton sur le siège arrière, s’installant à l’avant ensuite. C’est ainsi qu’ils partirent tous deux en direction des champs. Depuis le temps qu’il y allait, Nate ne savait même pas s’ils appartenaient à quelqu’un. Il n’y avait jamais vu personne, pas une voiture, pas un tracteur, rien du tout en réalité. Il ne se souvenait pas très bien de ce qu‘il y avait exactement dans la boîte n‘ayant pas vérifié, mais savait qu‘il y aurait aussi des pétards qu‘avait achetés son père dont-ils ne se serviraient probablement pas ce soir parce que de un ce n‘était pas joli, de deux ça faisait un bruit à s‘en percer les tympans et de trois : ça ne faisait même pas de couleurs. Aucun intérêt donc. Ils se garèrent là où ils le pouvaient tandis que Nate décrochait sa ceinture et sortait une fois la voiture complètement à l’arrêt. Contrairement à lorsqu’il venait avec Heathcliff, ils n’allaient pas avoir besoin de laisser les phares de la voiture allumés pour avoir de la lumière parce qu’il avait pensé à ramener une petite lampe pas plus grande qu’une main qui se chargeait pendant la journée grâce aux rayons du soleil et marchait ensuite en toute autonomie pendant quelques heures. Le jeune Evans prit la boîte et attendit que Scarlett le rejoigne avant d’avancer un peu plus dans le champs, cherchant une place pas trop loin de la voiture, mais pas assez près non plus pour qu’il n’y ait aucun risque qu’elle se prenne des projectiles ou quoi que ce soit d’autre d’un feu d’artifice. Certains ne marcheraient peut-être même pas de toute façon parce qu’ils traînaient dans la boîte depuis des années sans qu’on y ait véritablement touché. « Ici ? » Proposa Nate tout en regardant la jolie brune et en s’arrêtant de marcher puisque l’endroit où ils étaient lui semblait bien pour ce qu’ils prévoyaient de faire. Il posa le carton au sol et prit la première couverture tout en haut du carton qu’il avait emmenée avant de la déplier et de la disposer sur le sol histoire que ni lui ni elle ne se salisse ou se les gèle en se posant par terre. « J’en ai amenée une autre au cas ou tu aurais froid » Il lui sourit et la posa. Les campement fin prêt, ils allaient enfin pouvoir commencer. Nate ne savait pas trop si elle l’avait déjà fait dans sa vie et se disait que, si ce n’était pas le cas, ce serait bien qu’elle inaugure la soirée en lançant le premier. Après tout Nathanaël serait à côté pour vérifier que tout se fait bien et l’aiderait bien évidemment à placer le feu correctement et tout ça. « Tu veux lancer le premièr ? » Demanda-t-il alors qu’il allumait la petite lumière en la posant ensuite sur la couverture posée sur le sol afin de les éclairer un peu. Tout était parfait, enfin, il lui semblait que ça l’était en tout cas. Dehors, avec des couvertures, des étoiles et Scarlett… Cela lui rappelait étrangement quelque chose, quelque chose à laquelle il ne devait absolument pas penser. C‘était comme un combat de boxe dans tout son être : alors que sa conscience, elle, donnait une droite en disant qu‘il devait rester fort et ne rien faire parce que ce n‘était qu‘une amie , son cœur lui de l’autre côté du ring mettait un crochet en lui rappelant douloureusement à quel point il pouvait l’aimer et qu’ils ne seraient jamais de simples ‘amis’ tous les deux. C’est bien ce qu’il s’était dit une fois chez lui : que son organe battant ne tarderait pas à reprendre le dessus pour essayer de le convaincre machiavéliquement d’oser tenter quelque chose, quitte à se faire repousser, quitte à briser quelque chose mais essayer au moins qu’il ne puisse pas en avoir le regret plus tard. ‘’le cœur a ses raisons que la raison ignore‘’ Tu m’étonnes. Sauf que des fois on voudrait bien que ‘cœur’ arrête de faire son crétin et qu’il rentre dans les rangs sans poser de problèmes en se mettant d‘accord avec ‘raison’, ça changerait et ça ferait des vacances. Oui tout était pareil qu’il y a un an : les couvertures, les étoiles, Scarlett, et même son amour pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Mer 1 Jan - 17:02


Après avoir eu la confirmation de Nate que les feux d’artifices n’étaient pas dangereux s’ils faisaient attention, les deux jeunes gens reprirent la route en direction de la maison des Evans. À l’arrêt devant la porte du n°3, la jolie brune se demanda s’il était judicieux qu’elle accompagne le jeune homme à l’intérieur. Scarlett n’avait pas spécialement quelque chose à cacher, mais elle préférait ne pas ajouter inutilement de l’huile sur le feu. Personne dans le quartier n’ignorait ses sentiments pour lui. Si des voisins l’apercevaient rentrer chez Nate au milieu de la nuit, ils en sauteraient vite à des conclusions qu’elle préférait éviter. Son ‘ami’ partagea d’ailleurs son avis et descendit de la voiture pour aller chercher les affaires avant de revenir sur ses pas pour lui proposer de prendre une bouteille et de quoi manger en vue de leur petite expédition. « Oui bien sûr. Ce que tu veux. » Acquiesça-t-elle pour les deux à la fois, en lui faisant confiance sur le choix de ladite bouteille qu’il prendrait et même sur la nourriture. Ses yeux se noyèrent dans les siens l’espace d’une seconde, l'air cessa d'affluer dans ses poumons, tout en elle demeura à l’arrêt et en suspens. Scarlett retint sa respiration, l’amour qui pulsait dans ses veines venait soudainement de se réveiller violemment et de s’intensifier. Elle accusa le coup tandis que Nathanaël s’éloigna en direction de chez lui pour aller prendre tout le nécessaire. Une fois qu’il disparut à l’intérieur, la jeune femme reprit son souffle. « Calme-toi et reprends tes esprits ma vieille. » S’ordonna-t-elle. Le choc avait été plus dur qu’elle ne s’y était attendue. Ce qu’elle s’était efforcée d’éteindre depuis un an venait de refaire surface à l’instant. Son inconscient lui-même n’était plus parvenu à lui cacher la vérité à son contact. Menteuse dans ses émotions, dans ses mots jusque dans ses pensées, elle s’était créé un univers parallèle et factice où Nate ne tenait qu’une place d’ami dans sa vie. La bulle douce et feinte qu'ils avaient construite depuis un an n’était que le mirage de cette vie manquée qu’ils auraient pu avoir. Scarlett ferma les yeux et se laissa envahir par un doux rêve, où libérés de tout ce qui les entourait, ils pourraient enfin s’aimer, comme les deux enfants qu’ils avaient été. Les cicatrices bordées de larmes ne seraient qu’un souvenir terne, le voile sur leurs yeux trop clairs n’aurait jamais existé. Modèle d’une réalité impossible, pièce de théâtre authentique d’un amour bâclé. Le songe explosa contre la réalité, la réalité de ses sentiments pour un autre homme qui lui habitait aussi le cœur, ses yeux s’ouvrirent à nouveau. La triste vérité n’avait pas changé en un an, Scarlett était toujours aussi divisée. L’amour qu’elle ressentait pour Nathanaël était toujours là, recouvert de cette méfiance surannée qu’ils partageaient. Sa vie ne se conjuguait simplement plus sans la sienne. Alors qu’elle venait tout juste de reprendre ses esprits, le jeune homme ressortit de chez lui et revint à la voiture. La jolie brune ne laissa rien paraître de son trouble, toujours aussi impassible en apparence, et démarra en direction des champs. Elle avait déjà bien sûr vu des feux d’artifice, mais elle n’avait jamais participé à leur ‘allumage’ auparavant. Il y avait une première fois à tout. Scarlett songea ironiquement que beaucoup de ses premières fois avaient été avec Nate. Premier bisou. Premier véritable amour. Première pseudo-rupture. La jeune femme n’eut pas le loisir de s’égarer plus longtemps dans ses pensées ; ils étaient arrivés. Elle descendit de la voiture tandis qu’il s’occupait de prendre les affaires. Ils marchèrent un peu plus loin pour s’éloigner du véhicule et s’arrêtèrent à un endroit suggéré par le jeune homme. Scarlett acquiesça tandis qu’il disposait une couverture sur le sol et ajoutait en même temps qu’il en avait pris une autre au cas où elle aurait froid. Décidément. Il n’avait pas oublié à quel point elle pouvait être frileuse. En même temps… comment oublier cette journée qui leur rappelait exactement ce qu’ils faisaient à cet instant : se retrouver sous la belle étoile au milieu de la nuit. « Merci. » Souffla la jeune femme, sachant déjà qu’elle en ferait sûrement usage, une fois qu’ils s’installeraient. Nate déposa une lampe au sol et éparpilla d’autres affaires pour leur soirée improvisée avant de se tourner vers elle pour lui demander si elle voulait lancer en premier. « Quoi ? Mais je n’ai jamais fait ça. » Réagit-elle tout d’abord sur le qui-vive. Scarlett n’était jamais contre de nouvelles expériences, mais elle connaissait aussi sa maladresse. Elle aurait préféré voir Nate en faire d’abord avant de s’y essayer… au tout dernier. « Je ne sais pas si c’est une bonne idée, je risque de mettre le feu au champ. » Appuya-t-elle ensuite, même si celui-ci était plus un désert glacé qu’autre chose en cette période hivernale. Ou pire. Et si la mèche brûlait trop vite et que le tout lui éclatait dans les mains ? Mais le regard de Nate se fit rassurant. Scarlett prit une des ‘fusées’ dans le stock. « Tu me montres ? » Préféra-t-elle d’abord lui demander, se décidant finalement à le faire, à la condition qu’il la conseille sur la meilleure marche à suivre avant qu’elle ne commette une bêtise. Ils placèrent le feu d’artifice dans un support vertical qu’ils avaient préalablement fixé au sol pour ne pas que ça parte dans tous les sens. Cette idée que Scarlett trouvait bonne au départ ne la rassurait plus tout à fait, mais ce n’était que son premier lancé. Elle n’avait jamais fait ça. À l’aide d’une allumette et des indications de Nate, la jeune femme tendit le bras pour allumer la mèche avant de s’éloigner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Jeu 2 Jan - 3:00


Avant de commencer à préparer quoi que ce soit qui touchait les feux d’artifices et autres choses du même genre, Nate en profita pour sortir la bouteille de champagne qu’il avait prise ainsi que les deux verres emmenés en plus des quelques trucs à grignoter. Il avait hésité l’espace d’une seconde à prendre une bouteille ou plutôt un pack de bières à son père mais c’était dit que pour fêter Nouvel An, du bon champagne ne leur ferait aucun mal. En plus, c’est pas comme si ici ils allaient croiser quelqu’un ou faire des conneries étant un peu pompettes puisqu’il n’y avait quasiment rien à faire. Lorsque tout fut fin prêt, Nathanaël sourit devant l’hésitation de Scarlett à sa proposition d’allumer la première. Alors oui bon, il aurait pu lui montrer avec une petite à titre d’explications mais ça n’avait vraiment rien de sorcier puisqu’il suffisait de bien placer, d’allumer la mèche, de reculer et de lever la tête en gardant les yeux ouverts. Elle émit ensuite l’hypothèse qu’elle pouvait mettre le feu au champ, ce à quoi Nate fut obligé de se mordre la lèvre pour se retenir de rire en imaginant la scène dans sa tête. Le champ complètement ruiné, en feu et Scarlett à côté qui ne pouvait rien y faire et qui se sentirait abominablement coupable.. Si Heathcliff et lui avaient réussi à en faire sans rien faire flamber et dans l’état dans lequel ils étaient, elle y arriverait sans aucune difficulté. Finalement, la jeune femme fouilla quand même dans le carton en prenant celui qu‘elle voulait avant de se tourner vers lui   « Tu me montres ? » . Nate hocha la tête, un sourire étirant ses lèvres puisqu’elle acceptait de le faire et se baissa pour bien planter tout ce qu’il fallait dans le sol, en orientant au mieux la fusée et en expliquant à quoi il fallait faire attention comme par exemple le vent ou l’orientation du projectile ainsi de suite.. « Je crois que c’est bon là, tu peux allumer. » Il s’éloigna de quelques pas et regarda Scarlett allumer la mèche en en faisant de même. Par mesure de sécurité toute fois, Nate se plaça dans le dos de la jeune femme et l’entoura de ses bras en la  ‘tirant’ jusqu’à lui histoire d’être sur qu’il ne pourrait rien arriver puis commença à décompter, le temps que ça commence : « Cinq, quatre, trois, deux, un,.. » La petite fusée s’envola dans le ciel dans un bruit strident et éclata en quatre couleurs différentes quelques secondes après, qui inondèrent le ciel et donnèrent un espèce d’effet, comme si des voiles pailletés et colorés recouvraient toute l’étendue du ciel. C’était magnifique.  Nate se tourna à nouveau vers Scarlett et lui dit : « T’as vu, tout c’est bien passé ! Tu veux recommencer ? » Questionna-t-il en rejoignant le  ‘campement’ qu’il avait préparé afin de leur servir quelque chose à boire, et peut-être même à manger si elle le souhaitait puisque lui ne pouvait vraiment rien avaler. Il fit sauter le bouchon de la bouteille puis en profita pour remplir deux coupes avant de reposer la bouteille bien droite dans le panier pour ne pas risquer qu’elle tombe et se renverse. Tout lui semblait parfait, exactement à l’image de ce qu’ils ont vécu un an auparavant. Les deux verres en main, son regard se posa une nouvelle fois sur Scarlett, la scrutant et la détaillant. C’est bien ce qu’il se disait : elle était bien plus magnifique encore que tous les feux d’artifices qui lui avait été donné de voir. Le souffle coupé, il ne savait même plus quoi dire. Les mots. Les mots étaient si souvent trompeurs et tellement dénués de sens parfois. Il était facile de se cacher derrière de vaines paroles que, la plupart du temps, on ne pensait même pas un minimum. En revanche, il en est autrement pour les gestes, les regards. C'est un art. Tout le monde ne sait pas les déchiffrer, mais avec un peu de patience, d'apprentissage, cela devient une évidence. Les gestes sont tellement plus éloquents que les mots. Tellement plus vrais, plus sincères. Les yeux, la chaire de poule, les frissons, les gestes incontrolables,.. Ils ne mentent pas eux et dénoncent la dure vérité que l’on s’affaire à cacher au plus profond de nos êtres. Nate avait toujours été heureux que Scarlett et lui se comprennent sans avoir besoin de ne prononcer quoi que ce soit, qu’ils voient dans leurs yeux toute l’étendue des sentiments qu’ils se portaient, leurs envies, leurs émotions. Là c’était différent, il aurait préféré que non. C’était ça le pire, le fait que malgré leur  ‘rupture’ -si on pouvait parler de ça ainsi- ils n’avaient perdu que les meilleurs côtés de leur relation alors que leurs habitudes, elles, étaient restées gravé en eux comme une marque au fer rouge. Il aurait préféré que tout soit emporté avec leur dernier baiser, leur dernière étreinte. Préféré qu’aujourd’hui elle ne puisse plus remarquer à quel point elle le troublait, à quel point son cœur lui était dévoué sans connaître ni de début ni de fin face à l’extravagance de ses sentiments pour elle. La raison, l’esprit et le cerveau de Nate faisaient leur possible pour qu’il ne craque pas, ne fasse pas de faux pas et ne dise rien qui pourrait éveiller le quelconque soupçon mais il ne pouvait rien faire devant la volonté de s’exprimer de son cœur par l’intermédiaire de son regard. Ses lèvres tremblaient de douleur de ne pouvoir caresser les siennes encore une fois, de couvrir sa nuque, son cou et ses épaules autant que ses joues. Il reste ainsi un moment, sans bouger. Il essaie de ne pas y penser, de chasser ses images et ses pensées fugaces de son esprit et baisse la tête, fixant la verdure à ses pieds. Il a la sensation que sa poitrine se soulève avec plus de peine, comme après la mort de son amie. Comme réalisant qu'il l'a perdue elle aussi... Il sent les parois de son cœur craqueler, se fissurer, crier à l’aide. Il doit faire quelque chose mais il sait, il sait que rien ne lui sera d‘aucun secours si ce n‘est elle et il ne veut pas qu‘elle puisse voir sa détresse. Il repense à tous ces instants merveilleux qu'il avait partagés avec elle. Il repense à leurs fous rires. A leurs peines partagées. A leurs sorties à n‘importe quelle heure du jour et de la nuit. Aux conseils qu'ils se prodiguaient l'un l'autre. Au réconfort qu'ils venaient parfois chercher dans les bras de l'un et de l'autre. Tout semblait si lointain maintenant, tout ça n’était plus que de bons souvenirs auxquels il aimait parfois s’accrocher, se ressasser et pleurer en silence de ne pas en avoir assez profité. Il secoue la tête. Stop. Il a l’impression de ne faire que ça depuis le début de la soirée : penser à des choses auxquelles il s’est interdit de penser, ressasser le passé, remuer le couteau dans la plaie de son cœur pas encore cicatrisée et qui ne le sera probablement jamais complètement. Nate ayant retrouvée toute sa volonté et son courage par la même occasion, relève la tête et rejoint Scarlett en lui tendant le verre : « Voilà pour toi. Trinquons à.. Cette soirée et, ton premier feu d’artifice qui, il faut bien le noter, n’a rien fait brûler » Il sourit amusé et trinque avec avant de boire une gorgée du liquide gazeux.  Le ciel est dégagé ce soir. Entre les étoiles, les feux et Scarlett, il semblerait que le paysage et les yeux de Nathanaël aient leur dose de beauté pour les mois à venir. « Tu as faim ? » Demande-t-il plus soucieux encore que cette soirée soit autant magnifique pour elle, qu’elle ne l’est déjà pour lui si ce n‘est plus car après tout, son seul but était de la voir heureuse et souriante. Il est tout aussi gagnant du résultat. Toutes ses peines semblaient s’être effacées et cela par la seule force de la présence de Scarlett qui agissait comme un anesthésiant sur toutes les fissures dont souffrait son cœur. Le seul problème avec cette joie éphémère, c’est que lorsqu’elle retombait, le retour à la réalité se faisait brutal et douloureux bien plus encore.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Jeu 2 Jan - 20:16


Allumer des feux d’artifice était bien propice à un soir de Nouvel An. Scarlett n’avait jamais participé à ce genre d’activité, mais elle avait déjà vu certains de ses voisins s’y essayer dans le quartier. Aussi loin qu’elle s’en souvenait, elle n’avait jamais entendu d’histoires de blessures provoquées par une de ces fusées, et certains devaient avoir fait bien moins attention qu’elle, car qui dit soirée dit souvent boisson, et donc lancés sous influence de l’alcool. À cet instant, la jeune femme était heureusement tout à fait sobre pour en allumer une, puisqu’elle n’avait rien bu avant de venir voir Nate. Scarlett n’était pourtant pas rassurée à cette idée et préféra lui demander des indications. Le jeune homme lui donna quelques conseils sur le bon placement du feu d’artifice avant de l’encourager à allumer le projectile. La jolie brune s’exécuta avant de sentir les bras de Nate l’entourer et l’attirer à lui pour qu’elle s’éloigne suffisamment de la fusée. Il décompta les secondes et le ciel se retrouva inondé de lumières aux couleurs différentes. Vert. Rouge. Blanc. Scarlett avait toujours associé les formes lumineuses qui se dessinaient dans la nuit à des sortes de petits parasols ou des fleurs de lotus éphémères. Sans qu’elle s’en rende compte pendant qu’elle regardait ce magnifique spectacle, la jeune femme avait entrelacé ses doigts à ceux de Nate qui la tenait toujours dans ses bras. Quand Scarlett le réalisa, son cœur s’emballa de cette proximité et ses joues s’empourprèrent quelque peu. Dos à elle, il ne pouvait voir son trouble la trahir. Une fois les lumières évanouies dans la nuit, elle se détacha de lui. Puisque tout s’était bien passé, Nate lui proposa de recommencer. « C’était peut-être la chance du débutant, mais bon… on va voir ça tout de suite ! » Répondit-elle avec enthousiasme, rassurée de ne pas avoir incendié le champ autour d’eux. Elle s’approcha donc à nouveau du carton et choisit une nouvelle fusée tandis que le jeune homme retournait à l’endroit où il avait tout installé pour leur servir un verre de champagne. Alors qu’elle préparait le nouveau feu d’artifice, Scarlett plongea de nouveau dans ses pensées, ne parvenant plus à éteindre les sentiments qui la rongeaient de plus en plus. Comment tuer définitivement ce qui n’avait plus de raison d’être chez elle ? C’était une question sans réponse. Parce qu’il y avait encore une raison… Celle de continuer à l’aimer malgré la distance, ses sentiments étaient silencieusement greffés sur son cœur, terrés dans l’espoir sans doute qu’un jour, la situation changerait. L’espoir était une petite flamme fragile et douce, à la portée de n’importe qui. Elle brillait plus ou moins faiblement dans l’obscurité troublante d’un ventre noué, ou d’un cœur serré d’angoisse. L’espoir ne vivait qu’à travers l’amour, dans cet écheveau d’émotions qui constitue la sensibilité d’un être humain. Et bien souvent, on ne connaissait l’étendue d’un amour que l’on avait pour une personne qu’en proportion a la douleur qu’il engendrait. Son cœur se contractait et pulsait violemment dans ses veines depuis qu’elle l’avait retrouvé, car plus elle luttait pour fuir la réalité, plus la vérité continuait d’exploser dans chacune des cellules de son corps. La vérité n’est pas souvent belle à voir, elle revêt son plus affreux costume pour vous accostez, elle cherche à s’infiltrer en vous, elle sème le doute et attend patiemment qu’ils vous rongent, et grignotent chacune de vos défenses inutiles. Rejeter la réalité et s’enfermer dans le déni, c’était sans conteste beaucoup difficile qu’il n’y paraissait. Quand bien même, Scarlett les accepterait, elle ne pourrait encore une fois rien faire. Il était égoïste de s’imaginer vivre en pouvant aimer deux hommes autant l’un que l’autre. Nate et elle étaient amis et devaient le rester sous peine de tout briser. Point. Elle n’était là que pour lui changer les idées ce soir. La jeune femme tut soudainement les violentes émotions qui  la parcouraient en se rendant compte qu’elle avait allumé la mèche et que la fusée était sur le point de partir alors qu’elle était toujours à côté. Scarlett se releva rapidement et recula de plusieurs pas tandis que le feu d’artifice éclata d’une pluie de lumière dans le ciel. « C’est magnifique. » Souffla-t-elle, tandis que Nate revenait à ses côtés, un verre de champagne à la main. « Merci. À cette soirée. » Rétorqua-t-elle en souriant à son tour. Elle passait vraiment un bon moment en sa compagnie, Scarlett avait l’impression qu’un vide se comblait en elle et qu’elle n’avait plus ressenti un tel sentiment d’allégresse depuis longtemps, comme si reprendre une dose de cette drogue émotionnelle en très petites quantités, l’avait soulagée d’un sevrage trop long. Rare était ces moments de paix, où se conjuguait le silence et un lien puissant avec une autre personne. Elle but une gorgée de son champagne et ferma les yeux une seconde pour savourer l’ambiance des alentours. La jeune femme hésitait à avancer vers lui, terrifiée à l’idée que le lien ténu qu’ils avaient su retrouver cette nuit ne se soit déjà envolé. Ne jamais reculer, souffla tout bas sa voix intérieure. Elle se voyait se rapprocher de Nate et sous le coup d’une impulsion subite… répondre enfin à l’appel de ses lèvres et l’embrasser. L’embrasser comme ce dernier baiser qu’ils avaient partagé avant qu’elle ne parte de chez lui et qu’ils décident de mettre un terme à ce lien naturel entre eux. Elle se surprenait à le vouloir ardemment, à ne plus vouloir retenir ces barrières ridicules qu’elle continuait de s’imposer, à ne plus laisser la douleur dans son ventre continuer de la dominer… un moment magique. Scarlett avait l’impression de sentir un véritable soulagement prendre possession de son être. Mais celui-ci s’arrêta soudainement lorsque la voix de Nathanaël la ramena à la réalité en lui demandant si elle avait faim et brisa l’image dans sa tête. Ce moment n’avait été qu’un rêve passager, une pure création de son esprit. Scarlett rouvrit les yeux. Elle n’avait absolument pas bougé de l’endroit où elle se tenait et n’avait pas approché Nate. Sa respiration se fit saccadée quand elle se rendit compte de ce qui avait failli se produire. Ce n’était pas réel heureusement ! Elle ne voulait pas se retrouver prise dans une tempête qu’elle n’aurait pas su gérer. La jeune femme ne devait absolument plus se laisser aller de la sorte. Elle était en couple bon sang ! Comment arrivait-elle à l’oublier aussi facilement à chaque fois que Nate la regardait ou qu’il se tenait à quelques pas seulement ? Plus la soirée avançait, plus il devenait dangereux pour elle. Pourtant, il ne faisait rien pour la provoquer dans ce sens. Scarlett se trouva ridicule et complètement idiote de réagir ainsi. Elle devait impérativement passer à autre chose sans lui faire comprendre qu’il la troublait toujours comme l’année dernière, tout comme lui avait sans doute définitivement tiré un trait sur elle, sur ce plan-là du moins. La jeune femme vida son verre d’une traite pour se ‘calmer’ une bonne fois pour toutes. « Pas vraiment. » Répondit-elle enfin à sa question. Elle avait l’impression que le silence entre le moment où il la lui avait posée et qu’elle avait réagi avait duré une éternité, mais il ne s’était en réalité écoulé que deux ou trois secondes. « À ton tour ? » Proposa ensuite Scarlett en lui tendant les allumettes. Elle profita de ce prétexte pour retourner vers le « campement » et se remplir à nouveau son verre de champagne. La jeune femme s’assit ensuite sur la couverture et déroula l’autre pour s’emmitoufler dedans. Le froid et un début de fatigue la rattrapaient. Fatiguée de lutter sans cesse contre elle-même. Son bonheur ce soir n’était autre que de voir Nate s’amuser et sourire pour qu’il oublie durant quelques heures ce qui pesait sur lui et ses proches. Et si pour ce faire, elle devait endurer le réveil de ses sentiments pour devoir ensuite les taire à nouveau, elle le ferait encore sans sourciller et même plutôt deux fois qu’une.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Ven 3 Jan - 3:31

C’était tout naturellement que leurs mains et leurs doigts s’étaient liés un peu comme s’ils avaient été habitués à ces gestes tendres en contradiction avec l’année qui venait de s’écouler où ils s’étaient forcés à garder des rapports plutôt.. ‘Eloignés’ si on pouvait dire cela de la sorte. Il avait mieux valu d’ailleurs le temps que les choses se tassent d’elles-mêmes et qu’ils aient assez confiance en eux pour pouvoir se retrouver et se rapprocher sans risquer que cela ne parte en vrille. Certes le jeune Evans n’était pas particulièrement rassuré à l’idée d’être aussi proche d’elle, de la toucher de la sorte puisqu’il se disait qu’il pouvait craquer à n’importe quel moment étant donné que ses sentiments étaient toujours bien là mais que dans tous les cas, elle aurait la force et la volonté de le repousser. Une sur deux qui était passée à autre chose, c’était déjà ça de gagner. Ca le rassurait aussi et le poussait à donner son maximum pour ne pas gâcher cette soirée dans un geste ou des paroles maladroites guidées par un élan du cœur. Ils se relâchèrent et l’un et l’autre tandis que Scarlett semblait enthousiaste à l’idée d’en allumer une autre et de faire continuer le festival de couleurs qui s’étalait sous leurs yeux. Le jeune Evans la contempla placer le projectile, seule, et l’allumer. Elle semblait complètement ailleurs, comme perdue dans le monde ses pensées alors que la mèche, elle, ne s’arrêtait pas de brûler et allait bientôt mettre en marche le processus. Par chance avant que Nate n’ait eu à dire ou a faire quoi que ce soit, Scarlett s’éloigna de plusieurs pas visionnant le nouveau spectacle qui illuminait le ciel. Après l’avoir rejointe, le jeune homme hocha la tête pour approuver ses dires quant à son avis que les feux étaient magnifiques avant de trinquer avec elle la voyant fermer les yeux. Une nouvelle occasion se présentait à lui pour pouvoir observer sa beauté, ses traits,.. Il aurait même pu lui voler un baiser sournoisement s’il l’avait voulu mais n’en fit rien. Il la quitta même des yeux, préférant ne pas tenter le diable en recommençant à penser à tout ce qu’il pourrait faire pour satisfaire les pulsions meurtries et refoulées de son organe battant. Pourtant, à chaque fois qu’il s’y refuse il sentait comme une pression qui lui donnait plus de mal à respirer comme si son cœur se serrait un peu plus fort et saignait à l’image d’une hémorragie interne sans qu’il ne puisse rien y faire. Il préférait tout bonnement souffrir de ne pouvoir la toucher et de ne pouvoir l’aimer qu’avec les yeux plutôt que de faire un faux pas, de la mettre mal à l’aise ou pire encore : de l’énerver une fois pour toute. Sans doute espérait-elle qu’il serait passé à autre chose. Ce qu’elle attendait de lui c’était qu’il grandisse, qu’il fasse quelque chose pour changer la situation afin qu’ils se retrouvent comme de vrais amis, sans aucune gêne apparente. Sauf qu’il ne pouvait pas et si elle le savait, elle lui en voudrait sans doute de ne pas avoir fait plus d’efforts pour arriver à son but. Elle n’aurait pas tord après tout, lui-même avait souvent envie s’assommer lorsqu’il sentait malgré lui, son corps et son âme qui réagissait indéniablement à chacun des gestes de Scarlett, chacune de ses paroles. C’est en tournant la tête pour la regarder à nouveau et lui proposer à manger, qu’il la vit terminer son verre en une seule fois avant de lui répondre qu’elle n’avait pas faim et donc ne comptait pas manger. Il se passa de lui jeter un regard interrogateur bien qu’il en avait eut envie et se contenta de la regarder rejoindre la serviette en haussant les épaules tout en se disant que si quelque chose n’allait pas, elle lui en parlerait d’elle-même si elle le souhaitait. C’était un peu comme l’épisode du bar lorsqu’il n’avait pas compris son changement d’humeur tellement rapide, il ne souhaitait pas remettre une ambiance tellement étrange alors qu’ils commençaient tout juste à se décontracter à nouveau l’un et l’autre devant les feux d’artifices. Le jeune homme prit les allumettes qu’elle lui tendait et fouilla dans la boîte pour trouver un feu différent de ceux qui avaient déjà été lancés. Une fois le feu en question choisi, il s’éloigna et le plaça correctement avant d’allumer la mèche. Cinq secondes passèrent avant qu’un trait lumineux ne coupe l’horizon en deux et qu’une explosion se fasse entendre montrant alors plusieurs filets de lumière qui eux-mêmes, explosèrent en faisant d’autres à leurs tours. C’était la spécificité de ces feux : ils explosaient deux ou trois fois chacun multipliant à chaque reprise les filets. Le jeune Evans complètement émerveillé, posa la boîte d’allumettes dans la boîte se disant qu’ils pourraient en refaire après si cela les tentait ou même seulement l’un des deux et rejoignit Scarlett sur le petit campement, s’asseyant à côté d’elle, son verre bien en main. Il leva la tête l’espace d’un instant et contempla les étoiles qui brillaient au dessus de leurs têtes mais seulement l’une d’elle accapara son attention complètement le faisant sourire sous le coup de la bonne surprise. Nathanaël regarda à nouveau Scarlett et lui lança en souriant toujours : « Tu te souviens quand on avait regardé les étoiles tous les deux y’a un an ? » Bien sur qu’elle s’en souvient crétin Comment aurait-elle pu oublier ? Leur meilleure journée ensemble mais aussi la pire de toute. Ils avaient dû passer de l’amour fou et des gestes tendres et sincères aux déchirants adieux et à la douleur de la perte de l’être aimé. Peu importe ce qui adviendrait, cette journée resterait à jamais graver dans sa mémoire. « T’avais vue une étoile bleutée qui brillait plus que les autres et tu m’avais demandé laquelle s’était, ben on la voit là » Nate posa son verre et se déplaça de telle sorte à être à côté de Scarlett pour pouvoir la lui montrer avec plus d’efficacité. Une fois l’étoile retrouvée, Nate l’avait pointée du doigt en ajoutant comme un murmure même si elle savait qu’elle entendrait en vue de leur proximité à nouveau : « Juste là, Sirius » Il baissa le bras ensuite et tourna la tête vers la jolie brune, se retrouvant tout d’un coup peut-être un peu trop proche d’elle pour que sa raison elle-même ne puisse assumer ses résolutions. Il regarda d’abord ses yeux et puis comme dans une suite logique, son regard se posa sur ses lèvres. Les siennes s’entrouvrirent comme si le désire de l’embrasser était trop fort pour qu’il ne puisse n’avoir aucune réaction face à ça. Il ne manquait plus qu’elle commence à se mordiller la lèvre pour rendre la situation encore un peu plus tordue et la patience de Nate serait à décorer d’une médaille s’il parvenait à se contrôler. Dans une seconde de relâchement, Nate avait levé un peu la main et rapproché son visage comme si son corps agissait tout seul sans son commandement et qu’il allait l’embrasser. Il n’était d’ailleurs plus qu’à quelques centimètres avant qu’il ne reprenne réellement ses esprits et prenne compte de ce qu’il allait faire. Ses yeux imitèrent la sensation de stupeur qui l’envahissait tandis qu’il baissait la main et se relevait d’un coup le plus rapidement possible sous le regard interrogateur de Scarlett qui, il l’espérait, n’avait rien vu de ce qu’il avait presque fait. « J’ai.. J’ai envie d’allumer un autre feu » Bredouilla-t-il dans l’espoir de trouver une explication correcte à son geste. Tout en allant à la boîte et en faisant semblant de fouiller à l’intérieur, le jeune homme se mis à murmurer des centaines d’injures qu’il s’adressait devant ce qu’il avait failli faire. Il avait vraiment été à deux doigts de la catastrophe et cela n’avait fait que l’effrayer un peu plus sur l’incertitude qu’il avait à finir cette soirée sans rien avoir tenté. Il soupira devant sa faiblesse d’homme amoureux puis prit un feu au hasard. Il planta le bout dans la terre, puis utilisa une allumette pour le faire partir. Cinq, quatre, trois, deux, un. Le feu s’envolait dans le ciel et c’est alors qu’une énorme explosion de couleurs éclaire le ciel et le champs. C’était de loin le plus gros et le plus grand qui avait été lancé depuis le début de la soirée et probablement de ceux qui se trouvait dans cette boîte. « Wow, il était énorme celui-là ! » Commenta celui-ci les yeux écarquillés avant de revenir sur ses pas pour se rassoir sur la couverture mais cette fois ci, plus loin de Scarlett. Il prit son verre et en bu une bonne partie du contenu. « Tu veux jouer à je bois je bois pas ? » Proposa-t-il pour pimenter la soirée un peu plus bien que souvent, lorsqu’on commençait à jouer à ce jeu avec de l’alcool, on le finissait déchiré. C’était nouvel an, c’était la fête, d’autant plus qu’ils avaient tout le temps qu’il leur faudrait pour dessouler s’ils en avaient vraiment besoin. Nate ne comptait pas aller jusqu’à là de toute façon. Cette soirée était belle, il voulait se souvenir de chaque détails même ceux qui pouvaient paraître tout à fait insignifiants.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Ven 3 Jan - 19:38


Au fur et à mesure que la soirée avançait, le cœur de Scarlett se désarmait, indomptable et impatient, dans la simple attente d’un moindre faux pas de sa part. La jeune femme s’était efforcée de l’oublier, mais elle ne pouvait pas s’y résigner. En la présence de Nate, elle sentait son organe battant palpiter, les inquiétudes s’effacer, des frissons la parcourir à chacun de ses contacts. Une petite voix intérieure insidieuse lui souffla qu’elle ne devait plus se soucier du lendemain et laisser cet amour l’assouvir complètement. Mais Scarlett tenait bon. Elle l’avait senti prendre possession de son corps et de son âme, ce doux poison qui coulait dans ses veines. Il réchauffait certaines de ses nuits et mordait son ventre comme un fauve enragé. Il faisait briller un soleil resté noir dans son cœur et brûlait un peu plus les blessures de ses sentiments éteints. Ce doux poison la caressait de ses griffes au point de limite la rendre folle, mais il la calmait aussi et la berçait, car cet amour violemment ressenti était rempli d’une douce passion qui faisait partie d’elle depuis longtemps. Les derniers mois n’avaient rien atténué, le mal couvait en elle, attendant de se réveiller brusquement. Scarlett avait peur de commettre un pas de travers, et qu’à l’aube, la lune ne laisse place à l’espoir d’un amour qui devait cesser. Le temps filait, défilait et passait. Il laissait sur leurs visages les traces de la valse infinie de l’astre nocturne. Plus les secondes s’égrenaient, plus la jeune femme se rendait compte que Nate tenait un des grands rôles dans la pièce de son bonheur, à la fois si près et si loin d’elle. Parfois, quand les jours de soleil, son esprit ne voyait que la pluie, son corps restait là et sa raison fuguait vers les souvenirs. Des souvenirs d’enfance lorsque sa vie était pleine des sourires des Evans. C’était dans ces moments-là que le vide se comblait à nouveau. Scarlett avait besoin d’oublier, de tout oublier. Elle partit s’asseoir à l’endroit où Nate avait tout installé et se resservit une seconde coupe de champagne, tandis que le jeune homme s’affairait à lancer sa première fusée de la soirée. Un trait lumineux éclata dans l’horizon suivit de plusieurs explosions qui éclaircirent le ciel obscurci. La jeune femme admira la beauté du feu d’artifice, largement agrémentée par la présence de Nate à ses côtés. Ce moment n’aurait pas eu la même saveur sans lui. Elle était bien contente de l’avoir forcé à sortir ce soir. La jolie brune s’était tellement inquiétée de le voir s’enfermer seul à longueur de journées. Scarlett n’était pas prête à le laisser se morfondre et sombrer sans réagir. Il ne vivrait pas des moments faciles, inutile de le lui cacher. Mais ce n’était pas parce que la vérité avait éclaté qu’il n’en restait pas moins une personne qui avait aussi des sentiments. C’était un maudit accident. Nate était bel et bien une des plus belles personnes qu’elle connaissait. C’était terriblement tellement injuste, pas que la famille concernée leur reproche ce qui s’était passé, mais ce que la vie leur avait fait comme coup et ce à quoi elle les destinait. Pourquoi avait-il fallu que la seule fois qu’ils reprennent le volant en état d’ébriété, tout se termine ainsi ? Maudit sort. Elle interrompit sa tirade interne lorsque Nate la rejoignit, son verre à la main. Il scruta un instant les étoiles et se rapprocha ensuite d’elle pour lui demander si elle se souvenait de cette fameuse journée un an auparavant… Comment l’oublier ? C’était impossible. Elle se contenta d’acquiescer. Son cœur s’accéléra à nouveau. Pourquoi parlait-il donc de ce moment-là ? Il lui rappela cette belle étoile plus lumineuse que les autres et la lui indiqua à nouveau dans le ciel. Sirius. « Oui je m’en souviens. » Répondit Scarlett, en regardant l’astre en question avant de baisser la tête vers Nate dont le visage était de plus en plus proche. Elle pouvait presque sentir son souffle caresser le sien. Et à son regard, elle comprit. Rien n’avait changé. C’était comme une évidence qui lui explosait sous les yeux. La jolie brune avait été aveugle de croire qu’il l’avait oubliée. Scarlett pouvait lire les mêmes sentiments que ceux qui la parcoururent à cette même seconde. Ses joues s’empourprèrent légèrement. Elle ne bougea pas d’un pouce sous peine de craquer. Cette pseudo-distance était un supplice, mais un mal nécessaire auquel elle devait résister. Son cœur était déjà ‘pris’, devait-elle continuer de se convaincre. Et puis soudain le ‘charme’ se brisa, ses yeux se désenvoutèrent de son regard tandis qu’il s’éloigna et prétexta vouloir rallumer un feu. Croyait-il continuer de la tromper ? Non. Cette fois-ci avait été bien plus criante que toutes les autres. Scarlett vida à nouveau son verre et en prit un troisième. Elle était redevenue nerveuse et tentait de le cacher en se détendant grâce au champagne. Une fois plus ‘joyeuse’, ses émotions la trahiraient beaucoup moins. Quelques secondes plus tard, une nouvelle explosion, bien plus grosse, retentit dans le ciel. Des jets de lumières impressionnants éclairèrent tout le champ. Chaque fusée lancée émerveillait la jeune femme autant que les premières. Nate revint ensuite une nouvelle fois vers le ‘camp’ et lui proposa un petit jeu qu’elle ne pourrait évidemment pas refuser. Boire ou ne pas boire quand on avait fait ou non quelque chose. Cette idée l’arrangeait plutôt bien, puisqu’elle avait la main facile sur le champagne ce soir. À moins que Nate n’ait pris quelque chose de plus fort ? Ce serait encore mieux. « Bien sûr. Qui commence ? » Demanda-t-elle. Comme il semblait hésiter, elle se décida à lancer une proposition pour l’embêter. Scarlett devinait vite que le jeu aurait ses limites dans le sens que la jeune femme avait l’impression de connaître déjà pas mal de choses sur lui, mais… on ne connaissait jamais tout à fait une personne. Et ce serait peut-être l’occasion d’en savoir plus à certains sujets, cette dernière année écoulée dans sa vie, et de monter les questions d’un cran au fur et à mesure du jeu. « Très bien. Prépare-toi à me dire tous tes petits secrets… As-tu déjà pleuré devant un film d’amour ? » Demanda-t-elle la question dont la réponse était en général cachée par les garçons qui n’aimaient jamais avouer quand c’était le cas. Scarlett porta son verre à ses lèvres. Comme toute adolescente un tant soit peu romantique, elle avait déjà craqué devant un de ces films quelques années auparavant. Mais plus maintenant. Les niaiseries… Très peu pour elle. La jolie brune regarda Nate et attendit sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Dim 5 Jan - 1:05

A nouveau installé sur la couverture, Nate en profita pour regarder rapidement ce qu’il restait dans la bouteille champagne qui se vidait d’ailleurs à vive allure entre eux deux. Heureusement il avait pensé à ramener d’autres bouteilles mais d’alcools un peu plus forts sachant pertinemment que la simple bouteille de champagne ne suffirait pas déjà et que l’alcool lui permettrait de faire disparaitre toute trace de gêne pour qu’ils puissent au mieux en profiter comme deux amis qui n’avaient aucune histoire ensemble. Même si celle-ci faisait partie du passé. Il ouvrit alors un petit sachet de bonbons qui en contenait d’ailleurs de plusieurs sortes : les acides, les gélatineux, les caramélisés et tout le reste en prenant un acide en passage. Ce n’était même pas tellement qu’il avait faim mais sa gourmandise faisait encore des siennes comme d’habitude. Et en même temps, tant mieux s’il avait quelque chose en bouche, comme ça , ça lui évitera de poser la sienne sur celle de Scarlett. Il secoua la tête reposant son attention sur la jolie brune qui demanda qui commençait. Il n’avait pas spécialement envie et le lui fit comprendre en se contentant de la regarder avec insistance un petit sourire au coin des lèvres. Tandis qu’il finissait son verre celle-ci lui expliqua qu’il devait se préparer à lui dire tous ses secrets avant d’ajouter le premier ’je bois, je bois pas’ de la soirée. Pleurer devant un film d’amour ? Nathanaël chercha dans son fort intérieur pour essayer de sans souvenir mais ça ne lui revenait vraiment pas ou plutôt il n’avait aucun souvenir que cela lui était déjà arrivé. Certes durant son enfance il avait trouvé des films beaux mais de là à pleurer devant, non pas vraiment. Et puis maintenant disons que c’était encore pire. Dès qu’il voyait un film ou une série avec des scènes complètement cul-cul la praline il n’avait qu’une envie : lever les yeux au ciel et changer de chaîne. Cela ne lui donnait pas la nausée et ne le rendait pas malade mais il trouvait ça tellement ridicule qu’il ne pouvait tout simplement pas supporter de regarder. Une chose encore pire : les comédies musicales. Quand ça chante et que ça danse à tout va, en totale synchronisation et que l’histoire tourne autour d’un mec et d’une fille faits pour être ensemble a qui il arrive des trucs pas cools et finissent par se retrouver en chanson.. Très peu pour lui. « Je bois pas » Il avait déjà eu la larme à l’œil à cause d’un film oui mais pas romantique et il n’était même pas vraiment sur que c’était à cause de l’histoire du film plutôt que de son humeur qui virait bien souvent entre ‘je vais bof’ à ‘je vais pas bien’ d’un coup sans prévenir. Maintenant, il devait chercher une question à lui poser.. Bien plus difficile. Il aurait pu lui retourner celle qu’elle lui avait posée mais il se doutait que la réponse était ‘oui’ comme la quasi-totalité des filles au moins une fois dans leur vie. C’est un peu comme dans Titanic lorsque Léonardo Dicaprio meurt après s’être transformé en glaçon et qu’il coule : n’importe quelle fille va se mettre à crier au désespoir toutes les larmes de son corps en demandant comment Dieu a-t-il pu faire ça -oui parce qu’elles sont tellement à fond dans le film qu’elles oublient que ça en est un- alors qu’un mec va arquer un sourcil en se demandant intérieurement pourquoi ils ont été infoutus de monter tous les deux sur cette fichue porte ou pourquoi ils ont pas cherché à bouger pour trouver autre chose sur lequel il aurait pu grimper. De toute manière tous ces films ne sont faits que de bêtises parce qu’il faut être réaliste : dans la vraie vie rien de tout ça n’arriverait. Il n’y a ni prince charmant, ni princesse et quand bien même, ils sont loin d’avoir eu pleins d’enfants et de vivre heureux jusqu’à la fin des temps. Comme le dit si bien la citation : ' Dans la vraie vie, le prince charmant se barre avec la mauvaise princesse ' Et ça vaut dans les deux sens. « As-tu déjà… Volé dans un magasin ? » Oui bon ça n’avait rien a voir mais c’est la première chose à laquelle il avait pensé. En tout cas si c’était le cas il n’avait pas souvenir qu’elle lui en ait parlé, c’était surtout quelque chose qu’on évitait de crier sur tous les toits si on avait réussi parce que y’avait pas de quoi être vraiment fier et si on était attrapé, c‘était encore pire. Nate se souvient de la seule fois où il avait essayé de voler quelque chose dans un magasin alors qu’il était avec sa mère. Il y avait pleins de bonbons et de cochonneries en tout genre et c’est tout naturellement qu’il avait demandé une sucette à sa mère qui avait, bien entendu, refusé de la lui acheter en lui certifiant que ça lui casserait toutes les dents. En même temps, qu’en avait-il a faire de ses dents ? Il n’en avait pas besoin pour manger des sucettes, ou même de la glace. Les deux choses qu’il préférait au monde. Alors que sa mère s’apprêtait à sortir les achats finis, il avait emporté une sucette en la glissant dans sa poche sauf que pas de chance, le marchand avait tout vu. Il les a donc arrêté et sa mère était.. Rouge de honte. Elle ne savait pas quoi dire, ne cessait de s’excuser et ne l’avait pas disputé en publique, non, elle avait attendu qu’ils soient rentrés à la maison pour lui remonter les bretelles bien comme il fallait. Cette anecdote lui avait d’ailleurs fait passer l’envie de recommencer un jour dans sa vie et cela peu importe pour quoi. Il n’avait pas souvenir d’en avoir parlé à quelqu’un hormis Lily avec qui il avait d’ailleurs beaucoup rit en décrivant le visage de sa mère complètement dépassée par l’évènement. On aurait dit qu’il avait mis en danger la terre entière, qu’il avait touché quelque chose d’inestimable alors qu’en vérité ce n’était qu’une sucette.. Sa mère en plus, son père à l rigueur aurait rit aux éclats en disant que ce n’était pas si grave.. Non, en fait son père lui aurait acheté la sucette. Il aurait même probablement acheté toutes sortes de cochonneries pour qu’ils les mangent ensemble. C’était à la fois un bon et un mauvais souvenir , tout d’abord pour la punition qu’il avait eu mais aussi pour le visage de sa mère qui avait valu, pour le coup, toutes les sucettes du monde. Ressortant de ses pensées, il se serra à nouveau un verre et bu un peu avant de se coucher, un bras derrière la tête, les jambes tendues. Il était juste bien là et beaucoup plus détendu qu’avant malgré ce qui était presque arrivé il y a quelques minutes avant qu’il n’allume le dernier feu lancé. Il voulait juste oublier en espérant que Scarlett en ferait de même et qu’elle n’avait rien vu dans ses yeux qui aurait pu le tromper. Il en doutait, il n’avait jamais su rien lui cacher et encore moins lorsque cela concernait ses sentiments. Son organe battant reprenait une allure normale et palpitait avec moins de difficulté, ne le faisant plus souffrir du tout. L’alcool devait probablement jouer un rôle la dedans mais il s’en fichait puisque de toute façon, il était encore bien lucide et ne ressentait pas un seul effet du champagne en lui. Il sentait que s’ils buvaient à outrance tout en continuant leur jeu, les questions deviendraient de plus en plus.. Personnelles et que cela risquerait tout autant de mal finir. De toutes les manières, peu importe ce qu’ils feraient, à combien de mètres ils se tiendraient puisque tant qu’ils seraient l’un avec l’autre, ça risquerait de partir en cacahuète. C’était comme ça, depuis toujours aussi loin qu’il s’en souvenait et ce n’était surement pas ce qui c’était passé il y a un an qui allait y changer quelque chose bien au contraire. Il n’aimait pas les films d’amour avec des déclarations enflammées complètement irréelles et pourtant au fond de lui il savait qu’il ressentait quelque chose de semblable pour elle, quelque chose qu’il ne parvenait ni à expliquer ni à décrire. Au même instant, il ne la voyait pas et pourtant il lui suffisait de savoir qu’elle était là, juste à côté de lui pour éveiller un peu plus ses sentiments. C’est comme s’ils avaient fait une très longue sieste d’un an et que maintenant qu’il la retrouvait plus que jamais, ils se remettaient au travail plus efficacement, plus fortement. Il quitta un instant la vue des étoiles et tourna la tête sur le côté pour regarder la jolie brune et cela même si ça lui laissait la possibilité de voir l’amour débordant de ses yeux. Ses lèvres tressaillirent alors qu’il fermait les yeux en pensant injustement que dans une vie parallèle, ils auraient pu vivre cet instant heureux et en couple. Sauf que tu as été trop lâche Sa mâchoire se serra. Ne pas penser à des choses tristes. Ni douloureuses d’ailleurs. Ne pas penser tout court était la meilleure des solutions. Il prit une grande inspiration et s’imprégna de l’air ambiant, de la brise qui se levait doucement et de ce sentiment de liberté qui l’habitait depuis qu’il avait quitté Magnolia en début de soirée. Libre et amoureux. Il se sentait exactement comme à l’époque du lycée lorsque tout allait encore bien et que sa vie avait un semblant de sens. Tout ce qui lui reste de tout ça maintenant, ce sont des souvenirs et du regret, rien de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Dim 5 Jan - 3:03


La nuit était calme et douce. Scarlett laissait les premiers effluves de l’alcool lui caresser l’esprit et l’endormir petit à petit pour ne plus penser à ce qui la rongeait de l’intérieur en présence de Nate. Les premières brumes de cette berceuse nocturne se dissipaient en elle, si bien que la jolie brune savoura cet instant entre rêve et réalité. Étaient-ils vraiment ensemble ce soir à passer tous ces si beaux moments et à les vivre aussi… naturellement ? Scarlett avait l’illusion que le monde tournait au ralenti et que plus rien ne les atteignait. Un mouvement furtif… Elle l’observa un instant ouvrir un sachet pour laisser libre cours à sa gourmandise. Le nœud qui pesait toujours dans le ventre de la jeune femme n’était pas suffisamment dénoué pour se permettre ce genre d’écart. Regarde-moi, je suis encore là à tes pieds. C’est ce que lui soufflait tous les pores de sa peau dans un murmure inaudible, telle une esclave de cette drogue qui la gouvernait. Pitoyable réalité. Scarlett avait l’impression qu’on pouvait lire en elle comme dans un livre ouvert, mais elle avait plutôt bien gardé le cap de ses résolutions ce soir. Ne pas craquer ni laisser une expression sur son visage la trahir. Rester aussi impassible que possible. Sombrer dans l’indifférence totale lui était bien sûr impossible en présence de Nate. Ça aurait été synonyme de l’ignorer complètement, chose que la jeune femme était incapable de faire. Elle avait besoin de lui quelque part dans sa vie… égoïstement. Scarlett se rendait compte qu’elle ne s’était même pas inquiétée de savoir si lui le voulait encore. Quand il avait essayé de l’éloigner une nouvelle fois, ses mots avaient résonnés comme des lames de poignards qu’il lui avait enfoncées dans le cœur. Le soir où ils étaient allés au restaurant déjà, ses sentiments s’étaient en partie réveillés refusant l’idée que Nate ‘quitte’ à nouveau le paysage de ses proches et se réfugie dans le silence et l’enfermement le plus total. Elle ne voulait pas qu’il se ferme, parce que ce serait à nouveau ouvrir la porte à ses démons et les laisser dominer sa vie seul sans essayer de les combattre. Il en avait été hors de question. Depuis, Scarlett avait l’impression qu’ils n’avaient jamais été aussi proches que depuis ce jour où elle était partie en pleurs de chez lui. Comment pourrait-elle seulement envisager de perdre ça ? Et lui ? Je sais que tu le vois. Reprit son for intérieur, comme suite logique de ses pensées. Scarlett avait vraiment besoin d’un nouveau verre. Son esprit devait se taire et cesser de divaguer. Tout de suite ! Le prétexte du jeu aiderait grandement à justifier son comportement. Après s’être resservie, la jeune femme demanda qui lançait la première question. Celle qui lui vint en tête sur le moment était plutôt banale, futile, sans importance, sans doute destinée à les mettre en confiance sur leur capacité d’éviter des sujets… plus épineux. Avait-il déjà pleuré devant un film d’amour ? Bizarrement, Scarlett imaginait mal Nate réagir face aux niaiseries télévisées, mais elle pouvait être surprise. Elle avait bien grillé son frère devant un film romantique une fois, un détail que la jeune femme avait promis de ne jamais révéler sous peine de se faire tuer au sens propre du mot. Scarlett eut soudain une image assez gore où elle imagina Carl s’occuper de son corps, lui qui allait devenir le nouveau ‘maître’ de la morgue. Un frisson parcourut son corps, elle pensait vraiment à n’importe quoi. En attendant sa réponse, la jeune femme ramena ses jambes vers elle pour s’asseoir en mode croisé, une position bien plus confortable  – en mode réflexion sisi. Une phrase simple et nette. Il ne buvait pas. Pas besoin de chercher plus loin, de midi à quatorze heures pour le cuisiner à propos de quel film ou autre. Il n’y en avait jamais eu. Ça lui simplifiait la tâche pour penser à sa prochaine question. Mais c’était d’abord le tour de Nate. Avait-elle déjà volé dans un magasin ? Scarlett se concentra de toutes ses forces pour se remémorer une situation où elle aurait été confrontée à ce genre d’initiatives. La jolie brune n’avait jamais touché à des bonbons, des poupées et autres fantaisies de l’âge d’un enfant. Par contre, une occasion lui revint clairement en tête, accompagnée d’un sourire amusé. Enfin, ce n’était pas vraiment elle la personne en ‘cause’, mais plutôt celle qui en était l’origine. Lors d’un cap/pas cap bien tordu avec son meilleur ami Bryan, Scarlett lui avait lancé le défi d’aller ‘voler’ des sous-vêtements dans un magasin de lingerie féminine et d’ensuite les porter au-dessus de ses vêtements comme trophée dans Magnolia. Il travaillait déjà bien déguisé en burritos à longueur de journées… Le ridicule ne tuait vraiment pas chez lui ! Et il le lui avait prouvé ce jour-là. La jeune femme ne se souvenait pas de beaucoup de journées où elle avait autant ri… Disons qu’elle avait été complice de vol. Le meilleur dans l’histoire avait été de ne pas se faire griller. « Je bois… plus ou moins. » Répondit-elle pour jouer le jeu et surtout pour pouvoir se prendre une gorgée au passage. Le champagne commençait doucement à la lasser. « Tu n’as pas pris quelque chose d’un peu plus fort ? » S’enquit ensuite Scarlett pour recharger leurs verres avant de poser une nouvelle question. Pour la première fois depuis plusieurs minutes, Nate, qui s’était entretemps allongé à côté d’elle, affronta son regard. Enfin, ils ne se fuyaient plus l’un l’autre tout le temps. L’ambiance était redevenue plus détendue et spontanée. L’atmosphère tendue était retombée d’un cran dès que le jeu avait débuté. Mais ils savaient tous les deux que plus ils avanceraient, plus les questions seraient… personnelles. Une fois leurs verres rechargés d’un alcool plus fort, Scarlett réfléchit à ce qu’elle pourrait lui demander. La jeune femme n’avait pas envie d’être trop vague, ni trop personnelle. Elle était intéressée de savoir si Nate avait pris un peu plus confiance en lui cette année, et surtout s’il avait pris en caractère, car il lui en faudrait pour encaisser les mois à venir. Elle venait de trouver une question qui pourrait lui donner la réponse. « As-tu déjà fait un scandale à un repas de famille ? » Posa-t-elle d’une voix détachée. À savoir avait-il réagi, était-il sorti  de ses gonds une seule fois chez lui, en présence de ses parents et de sa sœur… Lui qui était de nature si calme et si posée… Scarlett se demandait s’il explosait parfois, ce n’était pas possible de vivre dans une ambiance pareille aussi longtemps sans jamais rien dire ou péter les plombs. La jeune femme ne savait pas comment il faisait pour le supporter. À sa place, elle aurait déjà étouffé. Elle espérait qu’il avait enfin trouvé une façon ou une autre de leur tenir tête quelque peu. Scarlett but une gorgée de son verre – oui elle ne s’arrêtait pas entre chaque question en vrai – et tentait de s’imaginer un Nate en colèe, une image qui ne paraissait pas correspondre dans son esprit tellement ça lui semblait improbable… mais pas impossible surtout au vu de ces derniers temps plus compliqués à gérer encore qu’avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Dim 5 Jan - 12:37

A la réponse de la brune, Nate sourit, amusé en se disant que sa réponse était plutôt vague mais qu’il n’allait pas lui demander plus d’explications. Si elle estimait qu’elle devait boire c’est qu’elle avait ses raisons un point ses tout, pas la peine de jouer le curieux en lui demandant ce qui avait bien pu se passer. Il se redressa sur ses coudes lorsqu’elle lui demanda s’il avait amené des alcools plus forts puis hocha la tête, en désignant le panier posé juste à côté de la couverture. Elle trouva la bouteille sans difficulté, tandis que Nate finissait son verre de champagne pour qu’ils puissent carburer au même alcool et qu’il n’y ait pas d’inégalité. Alors que Nate se recouchait en faisant bien attention de ne pas renverser son verre, Scarlett lui posa une nouvelle question : a-t-il déjà fait un scandale à un repas de famille ? Non, ou en tout cas pas qu’il s’en souvienne. Avant il se contentait de garder le silence, il était là physiquement mais son esprit lui était tout à fait ailleurs et à mille kilomètres de cette maison. Il préférait ne pas ouvrir la bouche se disant que ses parents avaient déjà bien du mal à discuter entre eux sans commencer à se disputer sans qu’il ne leur donne une raison de le faire. Leurs avis divergeaient sur tout : peu importe le sujet de la conversation il y avait quatre chances sur cinq pour que ça finisse en bataille verbale. Et puis depuis plus récemment, Nate ne participait même plus aux repas, il restait dans sa chambre ou sortait de chez lui, mangeant à des heures irrégulières lorsqu’il avait un petit creux ou qu’il sentait qu’il avait besoin de manger pour reprendre des forces. Bien sur, il avait déjà fait remarquer à ses parents avec insistance que la tension entre eux commençait sérieusement à peser les deux enfants, tout comme Lily l’avait fait elle aussi, mais cela n’avait pas vraiment servi à grand-chose puisque ça avait reprit. Comme d’habitude. Chez lui Nate restait humble et calme , c’est plutôt lorsqu’il sortait pour s’enfuir l’espace de quelques heures qu’il relâchait la pression de toutes les manières qui lui tombaient sous la main. Le téléphone explosé contre le mûr n’avait été qu’un petit moment de relâchement et il avait d’ailleurs eut du mal à trouver une explication -bidon- et plausible pour expliquer son état à ses parents afin d’en recevoir un nouveau. « Pas à un repas de famille, donc, je bois pas » Et pourtant ce n’était pas l’envie qui lui manquait. Il aurait pu mentir juste pour le faire, mais à quoi ça aurait servi ? C’est un jeu auquel il faut jouer à cœur ouvert et avec franchise, il n’aurait plus aucun intérêt si les gens se mettaient à mentir à tout va soit pour boire, soit pour se protéger. La vérité c’est que ces derniers temps Nate évitait au plus ses parents, peu importe l’heure de la journée et c’est d’ailleurs pourquoi bien souvent soit il partait très tôt le matin de chez lui, soit très tard le soir en restant entre temps enfermé dans sa chambre, porte fermée à double tours. Il y avait quelque part la gêne qu’ils soient au courant pour l’accident de Tessa dont Lily, Heathcliff et lui étaient responsables d’une certaine manière alors que la famille Hamilton était très proche de la leur et d’un autre côté, le fait qu’il savait qu’en vue de son humeur il aurait bien du mal à garder encore son calme olympien d’autrefois face à ses parents et à leurs piques incessants et puérils. Maintenant il devait trouver une question à lui poser. Un jeu si simple et qui était pourtant assez compliqué pour eux qui se connaissaient si bien. Il fallait éviter les questions dont ils connaissaient la réponse parce que sinon ce ne serait plus vraiment amusant mais il valait mieux aussi passer à côté de celles qui étaient trop déplacées ou gênantes. « As-tu déjà regretté d’être née à Magnolia et pas ailleurs ? » Certaines personnes de la ville adoraient y vivre parce qu’ils y étaient depuis toujours et surtout qu’ils y connaissaient presque tout le monde. Quant à d’autres, ils ne supportaient plus le faux air parfait de cette ville, de ses habitants et n’avaient qu’une envie : plier bagage et partir très loin d’ici ce que Nate pouvait comprendre. Lui-même avait très envie de partir ce qui ressemblerait bien évidemment plus à des vacances qu’à un réel départ ailleurs mais il savait qu’il ne pouvait pas parce qu’il laisserait trop de choses derrière lui ici, trop de choses auxquelles il tenait. Et puis il avait toujours vécu ici depuis sa naissance, il n’avait jamais rien connu d’autre alors un changement soudain pour un autre endroit et surtout s’y c’était pour s’y retrouver tout seul n’était peut-être pas une bonne idée. Magnolia avait beau commencer vraiment à lui sortir par les yeux, c’était quand même son chez lui et il ne voulait pas le quitter. De toute la façon la question ne se posait pas puisque pour l’instant il n’avait aucun moyen de le faire, il était contraint d’attendre que cette histoire avec l’accident et la mort de Tessa se termine ce qui était très loin d’arriver. En levant les yeux pour regarder le ciel, ce ne sont plus des étoiles qu’il vit mais plutôt des points lumineux et toutes semblaient bouger très légèrement de la gauche vers la droite et de bas en haut. Probablement l’alcool qui commençait à faire son petit effet sur lui. Le spectacle n’en était que plus beau après tout. Maintenant ce qu’il fallait c’est qu’ils évitent d’allumer des feux d’artifices parce que là effectivement, ils n’allaient plus trop être en état de le faire à moins de ne risquer de se blesser ou de véritablement faire une connerie. Son cœur et son corps semblaient beaucoup plus légers, il se sentait bien, joyeux même. Il avait envie de rire, de s’amuser et de profiter de cette soirée au mieux. De profiter d’elle et de sa présence parce qu’il savait déjà que dans les semaines à venir quand la police se mêlerait de ce qui a été révélé, ce serait bien plus difficile de le faire. Dans sa tête il avait déjà des centaines de ‘as-tu déjà’ à lui poser plus farfelus les uns que les autres. Faut dire aussi que le champagne et le whisky faisaient monter en flèche son inspiration l’obligeant à éliminer au préalable déjà quelques unes de ses ‘futures idées’ soit parce qu’elles étaient trop indiscrètes, soit complètement débiles. Et toi, as-tu déjà regretté de ne pas être né ailleurs ? Non et Scarlett jouait un rôle essentiel là dedans en étant l’une des causes principales. Il ne pouvait s’imaginer de vivre sans elle, de ne pas l’avoir rencontrée, de ne pas l’avoir aimée. C’était inimaginable, insupportable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate

Revenir en haut Aller en bas

Keep Holding On | Nate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» 00. keep holding on | c.a. gillespie - e.z. ashmore
» Nate Yassine Taylor || Finished
» Voila un grand dresseur , voila Nate River !
» Nate Parker (gryf)
» Galerie de Sasou ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Hors jeux :: Rps DS version2-