Partagez|

Keep Holding On | Nate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Dim 5 Jan - 15:09


Scarlett se concentrait pour ne pas poser les véritables questions qui lui brûlaient les lèvres, des questions qui étaient beaucoup trop personnelles et auraient réveillé des souvenirs qu’il valait mieux laisser enfouis. L’influence de l’alcool n’avait pas encore abaissé toutes les barrières que la jeune femme parvenait à garder. Elle se contenta donc de lui poser une question assez générale. Avait-il déjà eu une crise de colère lors d’un repas de famille ? Nathanaël lui répondit par la négative. Le contraire aurait surpris Scarlett, mais cette situation n’aurait pas été impossible. Ses parents se disputaient toujours entre eux. À sa place, la jolie brune n’aurait déjà plus supporté l’ambiance dans la maison. D’ailleurs, Nate montrait enfin les premiers signes d’une exaspération qui avait atteint ses limites, puisqu’il envisageait sérieusement de quitter le domicile familial dès qu’il en aurait l’occasion. « L’ennui avec ce jeu, c’est qu’il ne répond pas vraiment aux questions, à part oui ou non. » Soupira-t-elle, sa curiosité désormais éveillée. « On devrait le corser un peu en devant expliciter les réponses. » Proposa ensuite Scarlett pour accentuer un peu plus le « dévoilement » du fond de leurs pensées et rendre le jeu plus difficile, sauf quand bien sûr, il n’y aurait aucune explication à donner. « Si t’as pété les plombs, ça s’est forcément passé récemment. » Ajouta-t-elle en plongeant son regard dans le sien pour le sonder et voir s’il avait craqué à la colère dans les derniers jours. Scarlett l’aurait forcément su s’il parlait d’une occasion plus ancienne, parce qu’elle l’aurait appris d’une façon ou d’une autre, comme pour cette histoire d’accident. Et maintenant qu’elle avait plus ou moins eu la réponse détournée, la jeune femme ne voulait pas le laisser s’échapper d’une pirouette. Vint ensuite le tour de Nate de lui poser une nouvelle question. Avait-elle déjà regretté d’être née à Magnolia plutôt qu’ailleurs ? Pas vraiment. Scarlett avait grandi dans ce quartier, quand elle était petite, il n’existait pas tout ce qui se passait aujourd’hui, et jusqu’à preuve du contraire, elle n’avait rien de spécial à se reprocher ou même qui lui était arrivé. La jeune femme avait déjà bien sûr imaginé habiter dans des villes plus grandes et plus vivantes ou dans un pays plus ensoleillé, mais elle ne ‘regrettait’ pas son vécu ni d’où elle venait. « Je ne bois pas, on a grandi ici, et le regretter serait comme de vouloir rejeter tous ces souvenirs... Par contre, si je n’étais pas née à la morgue, ça m’aurait bien arrangé. » Précisa-t-elle néanmoins. Scarlett avait en effet vu le jour dans cette maudite affaire familiale glauque et mystérieuse. Sa mère avait refusé de relâcher le travail dans les derniers jours de sa grossesse et la plus jeune des filles Spencer avait pointé le bout de son nez quelques jours trop tôt. Il y avait de meilleures histoires à raconter que d’avoir vu le jour parmi des cadavres. Les Spencer ne s’apparentaient pas à la famille Adams du quartier pour rien. Cette histoire faisait figure d’anecdote aujourd’hui, mais quand elle était petite et même encore jeune ado, Scarlett avait dû faire face aux railleries méchantes de ses camarades de classe. C’était son ami Maxim à l’époque qui avait le premier pris sa défense et qui l’avait ensuite aidée à gagner une certaine confiance en elle. Sans parler des Evans. La jolie brune préféra chasser ces souvenirs et se concentra sur la prochaine question qu’elle pourrait bien poser. Elle but une gorgée de son verre comme pour se donner des idées, mais soit c’était trop déplacé soit trop vague. Scarlett adopta une position plus confortable en se retournant pour s’allonger à côté de lui sur la couverture, elle se mit sur le ventre et s’appuya sur un de ses coudes pour poser sa tête tandis qu’elle tenait son verre de l’autre main. Une position plus à la hauteur de Nate. « As-tu déjà été dans des endroits peu conventionnels ? » Demanda-t-elle alors la première idée qui lui traversait l’esprit. Bar à strip tease ou ce genre de choses qu’il pouvait bien faire entre potes, avec Heathcliff par exemple. Encore une fois, elle imaginait mal Nate dans ce cadre, mais le jeu était justement là pour le lui confirmer ou lui prouver le contraire. Qui sait… Peut-être serait-elle surprise… Ou alors celui-ci l’encouragerait dans le sens qu’elle le connaissait aussi bien qu’elle le pensait. Cette question était-elle importante ? Non. Et la réponse ? Pas vraiment non plus. Mais c’était soit lui poser celle-là, soit en venir à des points plus sensibles, et puisque pour le moment, Scarlett tenait plutôt bien l’alcool, les questions les plus poussées ne franchissaient pas encore ses lèvres. Mais pour combien de temps encore ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Dim 5 Jan - 16:37


Comme s’ils pensaient exactement la même chose, Scarlett proposa une idée que Nate avait tue dans sa tête : donner des explications quant aux réponses, surtout si elles vaguaient entre le oui et le non. « Je suis d’accord » Acquiesça-t-il avant de souffler, se disant qu’il allait devoir expliquer sa dernière réponse. Comment dire ? C’était assez compliqué. Ses prunelles plongées dans celles de Scarlett, il avait vraiment du mal à réfléchir et de réussir à formuler une phrase correcte qui pourrait bien expliquer tout en évitant de rendre la chose trop.. Effrayante. Il savait que ça risquait de la surprendre, elle ne l‘avait jamais vu comme ça, personne ne l‘avait jamais vu comme ça d‘ailleurs hormis peut-être Lily et encore.. « Ca c’est passé un ou deux jours avant Noël, j’en pouvais plus, j’étais à bout et comme d’habitude je suis monté dans ma chambre pour essayer de canaliser sauf que cette fois là c’était trop.. Enfin voilà. Bref, ma chambre n'était pas en très bon état pour passer les détails » Conclue-t-il finalement en fuyant le regard de la jolie brune, se mettant à regarder les étoiles une nouvelle fois. Il ne voulait et ne pouvait pas affronter son regard après ce qu’il venait de dire, d’avouer. Lui-même s’était complètement surpris à réagir de la sorte puisque d’habitude il trouvait toujours quelque chose pour faire baisser la tension, retrouver ce calme olympien qui lui est propre et ne pas faire de conneries. Il avait de la musique, du coup ça avait un peu couvert les différents bruits comme par exemple le fracas du téléphone portable. Ensuite, elle répondit qu’elle ne buvait pas même si elle se serait passer de naître à la morgue, ce qui fit d’ailleurs sourire Nate. C’est vrai que comme naissance ce n’était pas très commun et encore moins si c’était au milieu des cadavres mais au moins elle sortait de l’ordinaire ce dont les autres avaient bien du profiter dans son enfance pour le lui rappeler sans ménagement. Il ne répondit pas en se disant qu’il n’avait pas à donner son avis sur la question et leva un peu la tête lorsqu’il vit bouger la jolie brune qui s’installa juste à côté de lui, couchée sur le ventre. « As-tu déjà été dans des endroits peu conventionnels ? » Nathanaël se préparait déjà psychologiquement à devoir boire parce que bien évidemment, avec O’Conell comme meilleur ami, il n’avait pas pu passer outre. Il commença a se mordiller la lèvre essayant de se retenir de rire puis se redressa légèrement, prenant son verre et buvant une grande gorgée de whisky avant de grimacer très légèrement et d’expliquer en se recouchant : « Je pense que j’ai pas a dire avec qui j’y suis allé ? » D’après ses souvenirs, ça leur était même arrivé à plusieurs reprises bien que ce n’était pas devenu une habitude et que Nathanaël n’en était pas particulièrement fan. Voir des filles se déhancher autour d’une barre, en talons hauts, seins nus n’avait aucune valeur lorsqu’on portait déjà quelqu’un dans son cœur. Une idée.. Une idée… Ah, oui. Bon là il était sur qu’elle allait boire mais il avait tellement rit lorsqu’elle avait fait ça qu’il ne pouvait pas passer à côté. D’ailleurs rien qu’en pensant à ce qu’il allait dire, un sourire naquit sur ses lèvres qu’il tenta de pincer pour se retenir de rire. « As-tu déjà confondu un avion avec une étoile ? » Et puis bon, là il n’en pouvait plus entre ce souvenir tordant et l’alcool : il explosa de rire tentant vainement de s’arrêter pour regarder Scarlett boire sa gorgée puisqu’elle y était bien forcée étant donné qu’il connaissait la réponse. Bon, d’habitude ça l’aurait fait sourire, sans plus, mais là il n’avait qu’une envie c’était de rire aux éclats. Il adorait la taquiner sur ce qu’elle avait pu faire avec lui que ce soit par gage ou simplement par gaffe, lui rappeler les moments où elle l’avait fait rire sans forcément le faire exprès. Cette fille était pleine de surprise, de bonne humeur et de bêtises aussi parfois. Mais ça faisait son charme. Il se redressa et reprit le paquet de bonbons le ramenant entre eux deux afin qu’elle puisse se servir si elle en voulait aussi. Il y en avait d’ailleurs un qu’il ne connaissait pas et qu’il lui semblait ne jamais avoir gouté. Il se munit du sachet pour regarder la description des bonbons et remarqua que celui qu’il venait de remarquer était nouveau. Nate en prit un et le mangea, il était craquant en extérieur et plutôt acide -voire très acide- à l’intérieur cependant il ne grimaça pas et sourit même ayant son petit plan diabolique derrière la tête. Il en prit un nouveau puis plongea son regard dans celui de Scarlett « Mh. Il faut que tu gouttes celui-là, il est super bon ! » et puis c’est tout naturellement qu’il tendit la main pour mettre directement le bonbon dans sa bouche -tout à fait normal- ne ressentant même aucune gêne à cela. Depuis qu’ils avaient entamées les bouteilles il se sentait bien plus à l’aise et il se disait aussi que les lueurs qui le trahissaient dans ses yeux, seraient remplacées par de la joie alcoolisée due au champagne et au Whisky. Nathanaël referma le sachet de sucreries puis se redressa légèrement pour prendre son verre et boire une gorgée histoire de faire passer le goût du bonbon qui subsistait encore dans sa bouche et plus précisément sur la langue en feu. Il se recoucha tout en regardant Scarlett pour voir sa réaction et aussi son visage après avoir mangé le bonbon, ce qui risquait là encore, d’être assez amusant. Il aimait la taquiner. Il l’aimait tout court d’ailleurs, mais au moins s’il faisait un faux pas ce soir, il pourrait faire passer ça sur le coup de l’alcool pour s’en sortir. Et puis bon, ce n’était tout de même pas sa faute si Scarlett était irrésistible non plus..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Dim 5 Jan - 17:47


Ses sentiments pour lui avaient déboulé dans sa vie à long terme et avaient adopté une force inexplicable, si bien que Scarlett préférait que son organe battant souffre de le voir que d’étouffer à petits feux en son absence. Son cœur pulsait dans ses veines violemment, mais quand Nate n’était pas là, une partie de son âme n’était plus qu’un vide desséché. Comment pouvait-on à ce point ressentir de la douleur dans l’absence d’une personne dans sa vie ? Elle qui avait pourtant tout fait pour « éloigner » cet être qui faisait partie d’elle, mais qu’elle avait ‘repoussé’ par la force des choses et de ses sentiments pour un autre. C’était tout simplement incompréhensible. Scarlett était totalement perdue et n’arrivait pas à répondre à ses propres questions. Nathanaël la sortit de sa réflexion et accepta d’expliciter davantage ce qu’il avait avoué à propos d’une crise de colère. Il lui expliqua qu’il avait perdu son calme un jour ou deux avant Noël. Après être monté dans sa chambre pour essayer de ne pas s’énerver, il avait explosé. Scarlett se tourna vers lui et lui lança un regard bienveillant. Nate était définitivement au bout du rouleau. Cette petite escapade nocturne remplie de rires et de bons moments arrivait à point nommé. Elle ne commenta pas cette histoire, préférant ne pas l’embarrasser plus qu’il ne semblait déjà l’être en la lui racontant. Il n’en avait pas besoin. Qui n’avait jamais pété les plombs un jour ou l’autre dans cette ville ? La jeune femme préférait l’entendre dire qu’il avait exprimé ses émotions plutôt que d’avoir tout gardé en lui… une fois de plus. Malgré tout ce qui se passait à Magnolia, Scarlett ne regrettait pas pour autant d’être née dans ce quartier. Il ne se passait pas tous ces incidents auparavant. Depuis que DS foutait la zizanie dans les environs, bien des choses avaient changé. Il fallait pourtant reconnaître que certains actes ne pouvaient pas rester sous silence. La jolie brune sentit la bonne odeur du whisky pure. Elle avait toujours détesté mélanger les boissons alcoolisées à des sodas de toutes sortes pour diluer, ça en gâchait le véritable goût. De plus, celle-ci avait l’avantage de les réchauffer devant le froid de canard qui régnait dehors. Le Nouvel An était passé de quelques heures déjà, mais Scarlett perdait toujours la notion du temps quand elle était en compagnie de Nate. Comme c’était son tour, elle lui demanda alors s’il avait déjà fréquenté des endroits peu conventionnels. Sa réponse lui arracha un sourire non dissimulé. Elle avait bien deviné. Heathcliff l’y avait déjà emmené à plusieurs reprises. Une arrière-pensée plus sombre lui traversa un instant l’esprit, lui effaçant son sourire au même moment. C’était aussi dans ce genre d’endroits qu’O’Conell devait rencontrer des filles bonnes pour des aventures d’un soir. Scarlett n’était pas stupide, avant Annie, il avait eu une autre vie, une vie rythmée par la nuit, l’alcool et les filles. Avait-il déjà entraîné Nate dans le même délire ? Ils n’étaient pas pareils à ce niveau-là, mais ça avait probablement déjà dû arriver. Son cœur se serra rien que de l’imaginer. Cependant, elle avait fait un choix. Un choix qui lui impliquait d’assumer et d’accepter que Nate avait sûrement cherché à l’oublier. Peu importe les façons. Elle arriva à peine à sourire quand il lui retourna une question dont lui savait pertinemment la réponse. La pensée qu’elle venait d’avoir lui avait littéralement gâché sa bonne humeur. Encore lunatique. Scarlett tenta de ne pas le montrer. Pourquoi diable avait-elle posé cette question ? Au début, d’apparence peu importante, elle venait de prendre une ampleur délirante en son for intérieur. La jolie brune devait vraiment se calmer et ne rien montrer de son trouble. Chacun avait fait sa vie de son côté cette année et elle devait l’accepter. Mais elle n’y arrivait pas, ce qui dévoilait un autre grand problème à ses yeux. Elle qui était avec Elias, pourquoi ne parvenait-elle pas à envisager l’idée que Nate puisse tourner la page ? Parce qu’elle n’était pas prête à la tourner non plus. Scarlett se concentra sur ce qu’il venait de lui dire. Avait-elle déjà confondu un avion avec une étoile ? Bien sûr que oui ! Avec lui en plus… Quelle douée ce jour-là encore ! « Comment gâcher une question dont tu connais déjà la réponse… Je bois. » Dit-elle en le regardant perplexe, tandis qu’il éclata de rire à côté d’elle. Elle termina son verre de whisky – oui une gorgée = presque un verre pour elle. La jeune femme afficha à son tour un demi-sourire, mais la pensée qui lui occupait l’esprit précédemment ne la quittait toujours pas, elle n’arrivait pas à s’en empêcher. Nathanaël pratiqua alors une nouvelle razzie dans le sachet à bonbons avant de le placer entre eux et d’en goûter un nouveau. D’après l’expression sur son visage, il avait l’air d’apprécier. Traître oui ! Nate proposa à Scarlett d’en prendre un et le lui enfourna doucement dans la bouche. Alors soit l’alcool avait grave abîmé ses papilles gustatives, soit la jeune femme fut bel et bien envahie d’une vague d’acide écoeurante et bien trop forte. « Mais c’est immangeable ce truc ! » Dit-elle en toussant devant l’acidité du bonbon. Scarlett l’avala bien vite malgré elle avant de se rendre compte de la taquinerie de Nate. Depuis plusieurs minutes, il la faisait marcher. Elle s’était faite avoir comme une bleue ! Il ne s’en sortirait pas comme ça… Bien peu décidée à se laisser ainsi mener par le bout du nez, la jeune femme posa son verre à côté d’elle pour libérer ses mains et… commencer à le chatouille au ventre. C’était même encore mieux que de lui donner un coup dans l’épaule ou quoique ce soit d’autre, parce qu’il réagirait beaucoup plus à cette attaque. Évidemment, avec sa force d’homme, il pouvait rapidement lui attraper les poignets et la ‘plaquer’ par terre, c’est pourquoi, Scarlett se retrouva à califourchon sur lui pour parvenir à le coincer un instant entre ses jambes et l’empêcher de bouger un maximum. Elle s’en donna à cœur joie et entendait son rire raisonner tandis qu’il tentait de lui rendre la pareille et d’attraper ses mains, si bien qu’à un moment, ils réussirent à se prendre les mains l’une dans l’autre. Scarlett serra légèrement les poignets de Nate et les posa au sol de part et d’autres du jeune homme avant de les lâcher et de laisser ses doigts glisser entre les siens. Cette position était plutôt… déplacée. Mais qui s’en souciait vraiment ? Pas eux. Elle était juste au-dessus de lui, son visage tout proche du sien. Toutefois, pas de faux-pas au programme, juste sa prochaine question, une question adaptée à la situation dans laquelle ils se trouvaient et qui montaient le jeu non pas d’un cran, mais de plusieurs d’un coup. « As-tu un fantasme inavoué ? » Souffla-t-elle au creux de son oreille avant de se redresser en détachant ses mains des siennes et de faire glisser ses longs cheveux bruns en arrière. Et ne pas oublier d’expliciter pour le jeu ! Scarlett ne se souciait pas de savoir si la question était indélicate ou non. Le but était d’en poser une gênante ou une difficile. Ou les deux à la fois. Sinon pourquoi en poser dont elle connaitrait déjà la réponse ? Ce serait moins drôle… sans parler du fait qu’elle lui faisait oublier les pensées déroutantes qui l’avaient traversée quelques instants auparavant. Elle hésita à bouger de place, très bien assise là où elle était. Mais l’alcool n’avait pas encore assez d’influence sur elle pour qu’elle s’autorise à prolonger cette proximité dérangeante. Scarlett se releva donc et choisit d’aller se resservir un autre verre pour la prochaine question de Nate. Et hors de question que ce soit la même ! Ce serait trop facile. Il avait voulu se jouer d’elle, elle venait de bien lui rendre la pareille. En fait si, l’alcool avait déjà assez d’influence sur elle que pour avoir osé poser cette question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Dim 5 Jan - 18:36


Nathanaël la regardait boire après sa question dont bien sur il connaissait la réponse puisqu’elle l’avait fait avec lui. C’était un coup de fourbe, oui, mais maintenant qu’il était assez  ‘décontracté’ pour rire avec elle sans penser pour autant à ses sentiments il voulait en profiter parce qu’il savait que ça ne durerait pas éternellement. Il savait aussi que même s’il avait trouvé un moyen plus qu’utile pour passer outre ce qu’il ressentait et les mettre de côté sans qu’il n’y pense, il ne jouerait pas à se descendre une bouteille tous les soirs juste parce qu’il ne voulait pas assumer de ne pas avoir pu passer à autre chose contrairement à elle. « Mais c’est immangeable ce truc ! » Lui qui se pinçait les lèvres pour essayer de ne pas rire une nouvelle fois ne pu s’en empêcher mais ce fut encore pire lorsqu’elle posa son verre, ce qui le coupa complètement dans son rire. Là c’était du sérieux. Spencer semblait avoir trouvé un plan pour se venger et ça ne sentait pas très bon pour Nate qui se préparait psychologiquement à tout sauf… Sauf aux chatouilles. Scarlett savait combien il était chatouilleux et en jouait sur sa personne comme quelqu’un joue avec des marionnettes. Il voulait se retenir, se débattre sans gestes brusques mais il n’y parvenait pas alors qu’elle le torturait de chatouilles. Il riait mais tellement fort qu’il en avait mal au ventre et quasiment les larmes aux yeux, essayant d’attraper ses mains pour la faire arrêter -même seulement pour quelques instants- ce doux supplice. Sans attendre, la jolie brune se retrouva à califourchon sur lui, complètement déboussolé. Au moins, elle ne le chatouillait plus puisqu’elle tenait ses poignets entre ses mains, le seul hic c’est qu’il ne pouvait pas bouger. Ou plutôt il n’en avait aucune envie. Ses mains et ses bras se retrouvèrent plaqués au sol, son visage si proche de celui de la jolie brune. Leurs doigts s’entrelacèrent, leurs souffles se rencontrèrent et ne formèrent qu’un alors que son organe battant retrouva ses pulsions irrégulières et fortes. Lui qui avait pourtant tenu bon pendant ce dernier quart d’heure se retrouvait à nouveau submerger par l’envie de l’embrasser mais pas de manière réellement douce, de passion. Il sentait son sang battre dans ses veines, son cœur s’accélérer, son souffle se couper.. Pourquoi lui faisait-elle autant d’effets ? Et lui comment pouvait-il seulement essayer de le lui cacher alors que son corps entier le trahissait ? Un frisson le parcouru lorsqu’elle lui demanda, juste à côté de son oreille tandis qu’il sentait son souffle chaud dans son cou, s’il avait un fantasme inavoué. Bon, il semblerait qu’ils étaient passés dans la partie plus  ‘personnelle’ de la chose et ce n’était pas pour lui déplaire parce qu’il se trouvait que lui aussi, avait pas mal de questions intéressantes à lui poser. Scarlett se redressa doucement puis retira ses mains des siennes, remettant ses cheveux bruns en place. Il n’avait qu’une envie : se redresser, l’attraper par la taille et plaquer ses lèvres contre les siennes une bonne fois pour toute et après.. Advienne que pourra. Il s’imaginait la scène dans sa tête, alors que ses yeux étaient plongés dans les prunelles de la jolie brune. Tout aurait été parfait oui, mais il ne pouvait pas. Heureusement pour lui, la tentation ne dura pas si longtemps puisqu’elle s’éloigna pour se resservir un verre d’alcool un peu plus loin. Lui resta couché un moment, tentant de réunir le peu de neurones qui fonctionnaient en normalement après tous les verres et ce qu’il venait de ressentir et inspira à fond. *Garder son calme, tout va bien. Toujours garder son calme. Amis. Amis.*  Amis, amis… Oui, vite fait. Avaient-ils un jour été seulement des  ‘amis’ l’un pour l’autre ? Nate ne s’en souvenait pas, ou en tout cas, si c’était le cas cela devait être avant qu’ils ne soient entrés dans la phase de l’adolescence sans doute. Son esprit tout comme ses yeux retrouvèrent toute leur malice. Si elle voulait jouer sur ce terrain glissant, il le pouvait parfaitement aussi. Et puis, après ce qu’elle venait de lui faire endurer il pouvait bien la provoquer à son tour d’une toute autre manière. Il tourna seulement la tête dans sa direction et termina son verre, lui lançant alors armé d’un sourire en coin qui voulait tout dire : « Pourquoi pas le faire dans un champs sous un ciel étoilé ? » Il fallait qu’il reprenne son sérieux, il devait répondre à la question mais c’est-à-dire que c’était plutôt difficile. Les mecs ont généralement le même genre de fantasme : l’infirmière, le faire à trois (bien que celui-là le bottait vraiment moyen), l’hôtesse de l’air,.. Certains mecs rêveraient même de réussir à avoir la femme du patron mais là encore, non seulement Nate était dans l’incapacité de le faire mais il trouverait ça bien trop glauque pour s’y atteler même s’il en avait eu l’occasion. « Dans un lieu public ou quelque part où on pourrait se faire gauler à tout moment, ça ajouterait un peu de piment à la chose. Une piscine ou un ascenseur par exemple. » Répondit Nate un peu plus sérieux. Il se redressa ensuite et se servit un nouveau verre, bien décidé à ne pas quitter la partie si bien entamée. « As-tu déjà fait un rêve érotique ? » Ben quoi ? C’était beaucoup moins indiscret que ce qu’elle lui avait demandé. Ou pas Ca avait a peu près la même valeur en fait, disons plutôt que le plus drôle allait être que si elle buvait, elle devrait donner des détails. Et puis soudain une idée lui vint : et si elle en avait fait avec Elias ? De tous les scenarios possibles et imaginables, c’était vraiment le dernier que Nate voulait entendre ou même s’imaginer. Berk. Son sourire s’effaça, tandis qu’il se recouchait, se demandant pourquoi il avait posée une question aussi stupide tout en sachant que la réponse risquait de lui déplaire très fortement. Il espérait en fait qu’elle lui réponde que oui et que comme la plupart des personnes, ça aurait été avec un chanteur ou un acteur qu’elle appréciait. Ou qu’elle lui réponde que non à la limite ça lui irait aussi, juste pas avec Sheirman. Il attrapa son verre et descendit à nouveau une grande gorgée pour se donner le courage d’écouter ce qu’elle allait lui répondre puis la regarda à nouveau, fin prêt -et assez alcoolisé- pour réagir positivement à tout ce qu’elle allait dire, peu importe ce que serait sa réponse. Le jeu pourtant si enfantin et bon enfant venait tout d’un coup de prendre un tournant vraiment.. Intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Dim 5 Jan - 20:07


L’alcool. Toujours lui pour qu’elle s’autorise à dépasser des limites qu’elle n’aurait jamais franchies en temps normal. Après lui avoir posé une question beaucoup plus personnelle, Scarlett se redressa pour se détacher de Nate et ne pas laisser son emprise sur elle prendre le dessus. La jeune femme avait besoin d’un nouveau verre. Il n’aiderait en rien à arranger les choses, si ce n’était forcer son esprit à oublier. Elle se resservit du whisky, tandis qu’il répondait sous forme de question. Pourquoi pas dans un champ sous un ciel étoilé ? Scarlett posa la bouteille d’alcool qui avait failli lui échapper des mains sous le coup de la surprise. « Qu’est-ce que tu viens de dire ? » Souffla-t-elle, à nouveau sérieuse pour le coup. Elle savait bien que Nate ne devait pas être pris au sérieux, mais il frôlait les limites en comparant une scène pareille à la situation du moment. Qu’est-ce qu’elle était censée comprendre entre les lignes ? S’il voulait lui faire tourner la tête et la perdre dans l’incompréhension, c’était réussi. Nate rectifia ensuite le tir et lui donna la véritable réponse à la question. Scarlett avait eu peur pendant un court moment…. Ou pas tellement à vrai dire. Des endroits insolites. Elle releva les yeux vers lui. C’était exactement l’idée qui lui avait traversé la tête un peu plus tôt. Ça lui était déjà arrivé à l’occasion. Nate parla plutôt d’endroits publics où il était susceptible de se faire attraper à n’importe quel moment comme une piscine ou un ascenseur. Encore cette fameuse piscine… Il n’en démordait pas. Scarlett était quelque peu déroutée qu’ils soient autant en accord sur le fond pour ce genre de choses. Nate lui retourna alors la question, de façon détournée certes, mais c’était à peu près la même chose. Un moment en particulier lui revint en tête, un moment qu’elle avait rêvé à nouveau et dont elle pourrait lui faire part sans l’embarrasser. Elle avait peut-être bu pas mal d’alcool, mais elle n’était pas devenue insensible au point de lui détailler des côtés de sa vie qui devaient rester sous silence, du moins pour tout ce qui concernait son histoire de couple. « Oui. C’était un bain de minuit, la plage et la musique douce… » Souffla-t-elle en le regardant, avant de boire une gorgée de son verre. Il ne pourrait pas se tromper sur la référence. C’était à eux, ce moment qui leur appartenait et avait symbolisé leurs retrouvailles après quasiment deux ans de silence. Ils n’avaient certes pas été jusqu’au bout, encore timides de se retrouver, mais ils étaient bien partis ce soir-là. Et Scarlett venait de lui avouer sans détour qu’elle avait revécu cet instant en rêve pour le terminer. Plus besoin de nier leur passé alors que ses sentiments lui avaient à nouveau explosé en plein visage ce soir. La jolie brune détourna son regard du sien, elle ne rougissait pas de sa réponse, mais espérait ne pas avoir éveillé de faux espoirs à cause de celle-ci. Ils avaient un vécu et ne pourraient jamais l’effacer entre eux. Elle ne l’aurait d’ailleurs pas voulu. Une question brûlait terriblement les lèvres de la jeune femme depuis le début de la soirée, mais elle n’osait pas la formuler, ne sachant pas comment être trop directe ou se trahir en la posant. Même l’esprit imbibé d’alcool, Scarlett n’arrivait pas encore à baisser toutes les barrières. D’un autre côté, elle devait en avoir le cœur net. De sa réponse dépendrait certainement ce qui arriverait dans la suite de leur jeu dangereux. La jolie brune se tourna sur le côté, une de ses mains avança instinctivement vers le visage de Nate comme pour en redessiner les traits, le contour du sourcil d’abord, la joue, puis le sourire. Son cœur se contractait durement dans sa poitrine. La réponse allait enfin tomber. « As-tu… rencontré quelqu’un cette année ? » Murmura-t-elle à voix si basse qu’elle avait l’impression d’être inaudible. Elle baissa de nouveau les yeux, elle avait peur, terriblement peur d’affronter son regard, son expression qui le trahirait s’il essayait seulement de lui mentir pour la préserver. Autrement dit… Avait-il réussi à l’oublier ? Il vaudrait mieux et pourtant… Lui susurrait son esprit contradictoire. Était-il tombé amoureux d’une autre personne ces douze derniers mois ? Parce qu’alors… Elle voudrait qu’il lui donne la même solution miracle, parce que même en couple et amoureuse d’un autre, Scarlett n’arrivait pas à tirer un trait sur lui. C’était encore pire qu’avant, parce que maintenant, elle n’avait même plus le droit de le toucher ou d’avoir les mêmes gestes envers lui qu’à cette époque-là. Elle était totalement partagée. D’un côté, s’il avait réussi à aller de l’avant, elle n’aurait plus à se sentir coupable. D’un autre, ça la tuerait intérieurement, pas d’une simple mort paisible et calme, mais ça l’assassinerait violemment parlant. Ce n’était même plus un simple jeu dont il était question, c’était toute leur relation complexe qui était remise sur la table à l’instant. En effet, Nate pourrait se demander de son côté pourquoi cette question lui paraîtrait si importante et pourquoi maintenant ?  Elle avait sorti le jeune homme par simple amitié et se retrouvait finalement à poser de nouvelles questions. Scarlett avait très bien compris qu’elle ne pourrait pas supporter cette amitié, mais elle vivrait encore plus mal le fait de s’éloigner… ça lui donnerait le sentiment de l’abandonner. Inenvisageable ! Elle en avait eu besoin, de profiter, juste profiter de ce moment avec lui. Comme au bon vieux temps. La jeune femme se mordit la lèvre qui tremblait. Le plus triste dans tout cette histoire, c’est que même si elle avait pris les choix qu’elle avait décidé, Scarlett sans Nate, c’était comme un ciel sans étoiles ou une vie sans soleil… Impossible. Foutue indécision sentimentale !


HJ: désolée pour cette réponse catastrophique   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Dim 5 Jan - 21:43

Elle sembla d’abord surprise par sa réponse alors qu’ils se regardaient, yeux dans les yeux sans détour. Certes, il était peut-être allé un peu trop loin cette fois-ci, beaucoup trop loin même. Il voulait rire mais visiblement, même avec ce qu’ils avaient bu cela ne leur permettait toujours pas d’avoir ce genre d’insinuations douteuses. Il ne voulait pas qu’elle le prenne au mot en pensant qu’il en avait encore après elle et qu’il comptait en profiter ce soir parce que ça n’était aucunement le cas. Il l’aimait oui et c’est justement pour ça qu’il comptait bien se tenir à carreaux ce soir et même tous les autres. Elle sortait avec quelqu’un et il savait combien cette décision lui avait fait du mal c’est pourquoi il c’était promis que quoi qu’il advenait il devait rester humble pour ne pas risquer de la mettre, encore une fois, dans la même situation. Il préférait encore la voir avec quelqu’un d’autre mais heureuse, plutôt que partagée à nouveau comme il y a un an. La question posée, Scarlett lui répondit que oui puis expliqua en parlant de la plage, de la musique et de bain de minuit. Le cœur de Nate s’arrêta de battre comme s’il venait de recevoir un tel choc, qu’il devait prendre quelques secondes pour s’en remettre. Venait-elle vraiment de dire ça ? Ce qu’elle décrivait, a moins qu’il ne se trompe, c’était leurs retrouvailles. Après qu’ils ne se soient arrêtés de se parler, elle l’avait appelé en lui disant qu’elle était à une fête sur la plage et que des gars lourds en avaient après elle. Nathanaël avait rappliqué assez rapidement et avait découvert une Scarlett en très bonne santé. Ils avaient fini par en rire et avaient fait un bain de minuit dont nous connaissons bien la suite. Il était complètement perdu, comme si pendant quelques secondes il avait été lucide et qu’il se demandait comment elle pouvait lui dire ça, avoir pensé à ça. Et puis sa conscience fit le travail à sa place : ça t’est pas venu à l’esprit qu’elle parle d’une anecdote d’avec son petit ami ? Il ne savait pas, ne savait plus et n’avait aucune envie de se torturer l’esprit à chercher. Elle avait répondu et bu, c’était le principal sa mission était remplie. Il garda le silence après cet aveu ne sachant quoi ajouter d’autre et se contenta de continuer à la regarder. La main de la jeune Spencer se leva et s’approcha de son visage alors qu’elle lui demandait sous forme de ‘je bois je bois pas’ -toujours- s’il avait rencontré quelqu’un pendant l’année qui était passée. Son esprit fut partagé : en un an , bien sur qu’il avait rencontré des filles, par dizaines même mais aucune d’elles ne l’avait intéressé, aucune ne faisait le poids contre ce qu’il avait vécu avec elle. D’un autre côté il n’avait rien eu de sérieux, ne s’était pas attaché alors il se demandait si tout ça comptait vraiment. Il décida d’opter pour la franchise : « Je bois » Il leva son verre et le porta à sa bouche pour prendre une gorgée à son tour puis le reposa. Son bras se tendit et se leva soudainement, la main caressa la joue de Scarlett et lui fit relever la tête pour qu’elle le regarde « Mais personne qui n’arrivait à la cheville de Scarlett Spencer » Bon, au moins c’était dit. Il avait beau se retenir pour essayer de ne pas trop avoir de contacts physiques avec elle, ni même visuels parce que ça le troublait tout autant, mais il ne pouvait indéfiniment empêcher son cœur de s’exprimer et de parler. Après tout, lui aussi avait le droit de prendre la parole dans tout ça. Comme dit, dans le pire des cas il pourrait faire passer ça pour l’abus d’alcool . Ses yeux brillaient, ne quittant pas ceux de Scarlett, tandis que ça main elle, caressa doucement la lèvre inférieure de la jolie brune puis retomba doucement sur le sol. Il n’avait pas envie de partir sur cette pente là et se disait que ce sujet serait définitivement clos. Du moins il l’espérait. Couché et les yeux fermés, Nate se sentait beaucoup plus en sécurité. Il ne la voyait pas, ne voyait pas à quel point elle pouvait être jolie et désirable, il ne pouvait pas non plus la voir se mordiller la lèvre, ni même ses lèvres qui s’entrouvraient. Rien, et ça faisait étonnamment tomber toute la pression qu’il venait de ressentir et qui avait pesé sur son cœur. Cette révélation, il aurait du la garder pour lui. Peut-être qu’elle n’avait pas vu qu’elle lui faisait encore de l’effet, qu’il l’aimait encore et avec tout ce qu’il venait de dire, c’était fichu pour de bon. Sauf quand répliquant ça, ce n’était pas seulement lui qu’il mettait en danger mais sa relation avec elle. Si elle décidait après ça de s’éloigner de lui -ce qui était mieux pour elle il en était convaincu- il n’était pas sur de pouvoir tenir le coup et il se disait égoïstement que ce n’était peut-être pas plus mal. S’il avait été seul le jour de l’accident, seulement Tessa et lui, qu’il n’avait pas eut de sœur il ne serait probablement pas là pour en parler aujourd’hui et dans ses pensées les plus sombres, il aurait décidé d’en finir, peu importe les gens qui l’aimaient et qui tenaient à lui. Oui ça aurait été égoïste, dégueulasse même. Mais qu’est-ce qui est plus répugnant au fond ? En vouloir à quelqu’un parce qu’il a voulu mettre fin à ses jours sans penser à ceux qui l’aiment ? Ou vouloir obliger quelqu’un à mener une vie qu’il déteste et qu’il ne supporte pas, une vie qui ne fait que le briser un peu plus chaque jour ? Là est la question. Bien heureusement, ce genre de pensées sortait aussi par une oreille qu’elle n’entrait par l’autre. Dans son cas, il avait sa sœur, son meilleure ami, ses parents et la femme qu’il aimait. Tout ça était bien trop précieux pour qu’il ne pense réellement à s’enlever la vie de la sorte. « As-tu déjà pensé à ce qu’aurait pu être une vie où nous aurions été ensembles ? » Demanda-t-il l’air détaché, toujours les yeux fermés. Il ne tenait pas particulièrement à voir l’expression de son visage une fois qu’il aurait posé la question, probablement parce qu’elle parlerait bien plus que ce qu’elle allait lui dire. Cette question qu’il avait posée mille fois dans sa tête et même plus.. Il n’était même pas sur de vouloir connaître la réponse, étant persuadé qu’elle reprendrait que non. Il y a un an, elle avait beau lui avoir dit qu’une partie d’elle l’aimerait toujours, il n’avait pas eut le courage de s’y fier totalement. Cela faisait plus d’un an maintenant, c’était obligé qu’elle soit complètement passé à autre chose. Qui sait peut-être même que dans moins de deux ans elle serait fiancée et que dans cinq elle serait enceinte.. Même le meilleur champagne ou la meilleure bouteille de whisky n’aurait pas pu effacer la douleur et le pincement qu’il ressentit au niveau de son organe battant à cette pensée. Quel rôle tiendrait-il dans un scénario comme celui-là ? Où serait sa place ? Lorsqu’il s’imaginait le futur, il parvenait assez bien a voir à quoi pourrait ressembler la vie des gens mais la sienne étonnamment, il n’en avait aucune idée. Quelque chose qui lui faisait bien plus peur encore que son présent actuel, c’était l’avenir.

HJ: pshut c'était parfait ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Dim 5 Jan - 22:55


Scarlett s’effraya au fil des secondes qui s’écoulaient. Nate était tellement ancré dans son être qu’elle n’était pas sûre de savoir comment continuer d’avancer sans lui. Et cependant, malgré cette incertitude quant à sa survie hypothétique dans un monde dénué du jeune Evans, la jeune femme ne pouvait se résoudre à lui rappeler ce qu’elle ressentait. Lui avouer son amour serait comme braquer une arme chargée sur sa tempe et attendre le moment fatidique où la détonation retentirait. Posant une main autour de son visage, elle l’obligea à la regarder, certaine qu’il comprendrait le message caché au fond de ses yeux. Ne m’en demande pas plus. Criait ses prunelles. Tous deux savaient qu’elle détruirait le peu qu’il restait entre eux s’il la poussait un peu trop loin dans ses retranchements. La triste vérité était qu’ils avaient, sans doute aucun, besoin l’un de l’autre pour se relever, mais ce n’était encore rien à côté de l’évidence selon laquelle, toute sa vie, une partie d’elle, aussi infime soit-elle, resterait amoureuse de cet homme. La jeune femme devait simplement apprendre à mieux se gérer en sa présence et composer avec ces images qui l’assaillaient. La question de Nate lui avait rappelé certains moments qu’ils avaient vécus et qu’elle ne pourrait jamais renier, des moments très forts… à chaque fois. Une fois son tour, Scarlett continua de rester dans le domaine des questions personnelles quitte à plomber l’ambiance, elle n’en avait plus cure. La jeune femme voulait l’entendre de sa bouche. Était-il passé à autre chose oui ou non ? Il porta le verre à sa bouche… et but tout simplement. Il avait finalement réussi. Et si elle aurait dû être contente pour lui, ça la détruisait. Elle avait baissé son regard pour ne pas devoir affronter la vérité en face, mais elle encaissa difficilement la nouvelle. Ses mots la transpercèrent de l’intérieur et lui lacérèrent le ventre. Scarlett étouffa ce qu’elle sentait monter en elle, si elle fermait les yeux, elle craquerait. Il n’en était pas question. La jeune femme avait bien trop de fierté. Elle garda un visage impassible, totalement neutre, alors que tout s’écroulait en elle. L'immobilité de sa position, cachait le tumulte d'émotions qui se bousculait à l'intérieur d’elle. Mais elle n’avait le droit de rien dire, ni de reprocher quoique ce soit, tout était de sa faute. Elle les avait brisés, avait déchiré leur deux coeurs battant l'un pour l'autre, avait repoussé l'amour que lui avait offert celui qu'elle chérissait un an auparavant. Un frisson glacial s'empara d’elle, éteignant les dernières braises de passion qui s'évertuait à demeurer au fond d’elle. Plus de doute. Au moins, tout était définitivement terminé entre eux. À ses yeux à lui du moins. Toutefois, alors que Scarlett tentait toujours d’accuser le coup, il caressa sa joue pour lui remonter le visage et qu’elle le regarde droit dans les yeux. Ne voyait-il pas la torture que c’était pour elle ? Nate venait ni plus ni moins de lui mettre le cœur en lambeaux, en mille morceaux. Ce n’est qu’un juste retour des choses, songea-t-elle à nouveau. Il ajouta alors le fond de sa pensée. Aucune personne comme elle. Son organe battant manqua un dératé le temps d’assimiler l’information. La jeune femme ouvrit de grands yeux, elle ne comprenait plus. Un instant plus tôt, il lâchait un ‘je bois’ le plus naturellement du monde avant de lui préciser quelque chose d’aussi… fort ? Il ne s’était donc pas accroché à une autre personne ? Mais qu’est-ce que ça voulait dire ? Scarlett se posait trop de questions, elle ne comprenait absolument plus rien. Il la perdait totalement dans ses sentiments. Comme s’il osait faire un pas vers elle avant d’en faire trois en arrière… Néanmoins, cette phrase la calma quelque peu et l’obligea à reprendre ses esprits. Ne plus se prendre la tête. Voilà une bonne résolution qu’elle devrait prendre. Scarlett venait de s’apercevoir l’espace d’un instant ce qui se passerait si elle le perdait définitivement sur ce plan-là, ce n’était pas encore le cas à sa grande surprise, mais le jour finirait par arriver. Elle ne supportait déjà pas la simple idée, alors quand ce serait réel ? Encore moins. La jolie brune devrait définitivement faire quelque chose à ce sujet… avant qu’il ne soit trop tard. Il caressa ses lèvres de la main avant de la retirer et de fermer les yeux. Nouveau tour, nouvelle question. Avait-elle déjà songé à ce qu’aurait été une vie où elle aurait été en couple avec lui ? Elle vida son verre de whisky au complet, ça le valait bien pour la réponse qu’elle donnerait. « Tout le temps. » Les mots étaient sortis tous seuls, sous le coup d’une impulsion encouragée par l’alcool, trop sincères pour être mis en doute. Elle se posait constamment la question, surtout quand elle était avec lui. Sa meilleure amie lui avait bien dit de ne pas prendre le risque de traîner à nouveau avec Nate, mais elle ne l’avait pas écoutée, bien trop inquiète pour lui. Mais à croire qu’Annie la connaissait mieux qu’elle-même. C’était pire qu’avant, un véritable cercle vicieux. « Je n’ai pas d’autres questions à poser. » Décida alors Scarlett afin de conclure le jeu. En vérité, elle en avait encore tous un tas, mais le jeu dérivait sur une pente trop dangereuse et ne l’amusait plus vraiment. Elle préférait l’arrêter. Comme la jolie brune avait commencé, et que Nate avait terminé, ils étaient quittes. L’alcool ouvrait enfin la voie à l’honnêteté la plus complète, elle ne se souviendrait probablement pas de la moitié de ce qui se dirait à partir de ce moment, tellement le whisky commençait à lui embrouiller l’esprit. « Tu veux que je te dise ? Je ne comprends plus rien… » Souffla-t-elle ensuite. « J’ai parfois l’impression qu’on en est au même point. » Elle déroula la couverture dans laquelle elle s’était emmitouflée pour la partager avec lui alors que le froid se faisait plus insistant au fur et à mesure que l’heure avançait. Heureusement, ils avaient encore du temps avant que le jour ne pointe le bout de son nez. Scarlett n’arriverait certainement pas à dormir de sitôt. Elle déposa une partie de la couverture sur lui avant de se rapprocher et de se blottir contre lui pour se réchauffer. Ils n’en étaient plus à un contact physique près. La jeune femme ferma à son tour les yeux. Plus facile à gérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Dim 5 Jan - 23:48

Nate remarqua que l’alcool commençait vraiment à faire effet lorsqu’il avait fermé les yeux et s’était recouché. Il avait eu l’impression que tout autour de lui bougeait, que ce soit les champs, les étoiles, même la voiture allait de droite à gauche, se rapprochait puis s’éloignait. Sauf que lorsqu’il fermait les yeux, c’était encore pire. Il avait l’impression d’être dans un manège à grandes sensations et ça ne lui faisait pas particulièrement de bien. C’est alors qu’il entrouvrit les yeux, et vit du coin de l’œil Scarlett finir d’une traire son verre de whisky encore à moitié plein -au moins- après la question qu’il venait de lui poser. Elle y avait donc pensé.. Il ne savait pas trop si c’était bon ou mauvais signe. Une part égoïste de lui-même en était très heureux, signe qu’elle pensait toujours à lui quelques fois et l’autre, en ‘ami’ bienveillant et amoureux transi aurait préféré qu’elle ait oublié et qu’elle se soit concentrée sur la relation qu’elle entretenait avec un autre que lui. Elle ajouta après avoir bu, qu’elle y pensait souvent « tout le temps » pour être exact. Il sentit une flamme se raviver en lui, une sensation agréable et douce qu’il n’avait plus connue depuis un certain temps. Ses mains tremblaient très légèrement, tout comme ses lèvres quant à ses yeux, ils ne servaient qu’à faire ‘projecteur’ des pensées de son organe battant qui d’ailleurs, tambourinait de plus en plus vite dans sa poitrine. Il pouvait le sentir jusque dans ses mains, son cou, son ventre,.. Ces petits picotements propres aux sentiments nouveaux ou qui viennent de s’éveiller après une année d’hibernation et qui étaient intensifiés par les dires de la jolie brune. Celle dernière ajouta alors qu’elle n’avait pas d’autres questions et effectivement, il valait mieux pour chacun d’eux qu’ils s’arrêtent là avant que tout cela ne soit devenu vraiment sérieux. C’était d’ailleurs en train de le devenir; ils avaient commencé par des petits trucs simples et enfantins et l’alcool les avait aidé à demander des choses sur lesquelles ils n’auraient jamais osé se questionner en temps normal, sobres. « Oui, arrêtons-nous en là. » Ajouta celui-ci calmement et presque dans un murmure. Son verre était toujours rempli à moitié, mais il ne se sentait vraiment pas de boire encore et surtout de le vider pour la énième fois. Sa tête tournait bien assez sans qu’il ne cherche encore plus à l’avoir à l’envers. Il espérait qu’il se souviendrait de ce qu’ils avaient fait dans sa totalité et de ce qu’ils avaient dit tout autant. Nate était loin d’être bourré mais disons que bien souvent, son cerveau -ou sa raison- décidait d’elle-même sous le prétexte de l’alcool, de supprimer ou de lui faire oublier quelques données lorsque cela concernait ses sentiments. C’était un peu comme une sorte de protection, un antivirus qui filtrait et choisissait ce qui pouvait passer ou non. Après quelques secondes de silence, il sentit Scarlett bouger à côté de lui avant de dire qu’elle avait l’impression qu’ils en étaient au même point ce qui fit doucement sourire Nate qui n‘était, au passage, pas du tout du même avis qu‘elle. Au même point par rapport à quoi ? De manière générale ? Professionnellement ? Du côté relationnel ? Dans tous les cas ils en étaient bien loin. Un bout de couverture le recouvrit, tandis que Scarlett se blottissait contre lui. Un geste automatique : il l’entoura de son bras , la tenant contre lui et se contenta de continuer de regarder les étoiles. Il était encore mieux là. « Quand tu dis ça, de quoi parles-tu exactement ? » Questionna-t-il après quelques secondes. Certes, tout n’allait pas au mieux dans la vie de Spencer et il le savait. Il s’en sentait même parfois coupable comme au début de la soirée lorsqu’il avait comprit qui était entré dans sa chambre et qu’elle était venue après avoir quittée la fête, parce qu’elle s’inquiétait pour lui. Il ne comprenait pas comment elle pouvait autant s’attacher à lui, ne pas fuir devant les responsabilités, l’horreur de son geste d’il y a quatre ans. Nate n’était plus qu’une épave et pourtant elle restait avec lui, elle l’aidait même si elle n’en avait probablement pas conscience. Rien que sa présence lui faisait un bien fou, soignait ses plaies les plus profondes l’espace de quelques heures. Elle était son remède miracle à tous ses problèmes. « Tu ne devrais pas t’en faire.. Je veux dire.. » Il marqua une pause en prenant une grande inspiration. Il était redevenu sérieux, comme s’il n’avait jamais bu ou que tout l’alcool s’était évaporé comme par magie de son organisme. « Tu as un grand avenir devant toi, tu as de l’ambition, tu es belle, tu es jeune, tu as une famille, des amis et un petit ami qui t’aiment et qui feraient tout pour toi, .. » Que dire d’autre, quoi ajouter à ça ? Tout était dit. « Tu as le monde à tes pieds. Tu ne devrais pas te tracasser. Pour qui que ce soit d’ailleurs » Ajouta celui-ci pour lui signifier qu’il avait apprécié son geste mais qu’elle ne devait pas tout laisser tomber pour lui comme elle l’avait fait ce soir. En bref, elle avait probablement tout pour être heureuse, mais Nate avait la dure impression qu’elle ne l’était pas. Pourquoi, pourquoi ne l’était-elle pas ? Il espérait qu’il se faisait des idées, qu’il ne la connaissait plus assez bien et s’était trompé en ayant cru déceler de la peine dans son regard durant cette soirée. Il avait envie de lui poser la question et d’un autre côté, il ne voulait pas éveiller en elle un questionnement trop sérieux. Ils avaient enfin réussi à s’amuser, à passer du temps ensembles et peut-être pas sans difficultés, mais ils l’avaient fait et il ne voulait pas gâcher ça. « Tu devrais être heureuse, tu mérites de l’être » Finit-il sans plus rien ajouter. Comme ça au moins, il ne posait pas la question et exposait juste son point de vue en n’en disant juste assez mais pas trop. Nathanaël ne savait pas trop pour combien de temps ils étaient là, tout ce qu’il savait c’est qu’aucun d’eux n’étaient en état de conduire et que de toute manière, il ne prendrait jamais le risque de reprendre le volant après avoir bu en vue de ce qu’il c’était passé avec Tessa. Tout était redevenu quasi stable autour de lui, les étoiles ressemblaient à des étoiles et il pouvait fermer les yeux sans avoir l’impression de sombrer dans un gouffre. Le temps était passé si vite.. Il savait qu’ils allaient devoir se quitter de manière incontournable au lever du jour dernier délai pour que chacun rentre chez lui et là encore, il avait l’impression de revivre la même peine, d’avoir le cœur lourd exactement comme un an auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Lun 6 Jan - 0:46


Le jeu s’arrêta enfin sur une idée raisonnable de Scarlett qui avait retrouvé une lueur de lucidité afin de ne pas poursuivre plus loin cet échange incertain. L’atmosphère était particulièrement étrange, entre rapprochements et éloignements successifs. La jeune femme réfléchit quelques instants à la situation. Mise à part quelques réponses très ouvertes et très franches entre eux, aucun écart irréversible ne s’était invité à leur ‘soirée’ improvisée. Scarlett déposa son verre à côté d’elle, n’ayant plus l’intention de le toucher pour la suite. Elle déroula ensuite la couverture autour d’elle et en couvrit Nate avant de se blottir contre lui, une position à la fois proche et confortable, qui offrait en plus l’avantage de ne plus devoir le regarder. La jeune femme lui fit alors part de l’incompréhension qui trottait dans sa tête depuis ces dernières minutes. Elle avait l’impression, en réfléchissant aux réponses qu’ils avaient tous les deux donné aux questions, qu’ils en étaient au même point qu’un an auparavant. Scarlett ne parlait bien sûr pas de leurs vies respectives, ni même sur le plan professionnel ou autre. Bien des choses avaient changé depuis lors. Mais ils semblaient toujours aussi incertains, surtout sur le plan sentimental. « Des questions qu’on se pose. J’ai l’impression qu’on en est au même point qu’il y a un an. » Souffla-t-elle alors sans s’en rendre compte une demi-vérité. Ne venait-elle pas, par sous-entendu, de lui avouer qu’il lui arrivait encore parfois de douter ? En quelque sorte oui. À cause de l’alcool ingurgité, Scarlett ne relevait plus vraiment la portée que ses mots pouvaient avoir. Après quelques secondes de silence, Nate lui demanda de ne pas s’inquiéter avant de s’interrompre. Il la laissa perplexe durant quelques instants. Elle ne devait pas s’en faire pour quoi ? Il approfondit le fond de sa pensée en lui décrivant les gens qui tenaient à elle et qui feraient tout pour elle. Mais pourquoi lui parlait-il soudainement de ça ? Elle ne voyait aucun rapport avec le sujet précédent. Quand Nate ajouta qu’elle avait le monde à ses pieds et qu’elle ne devrait pas se préoccuper pour qui que ce soit, elle protesta doucement. Qu’est-ce qui lui prenait soudainement ? « Je t'en prie. Arrête de me mettre sur un piédestal… » Souffla-t-elle. Scarlett était loin d’être une personne parfaite, elle avait ses failles, comme tout le monde. C’en était presque gênant qu’il la voit comme il l’avait décrite. Elle réagit ensuite sur la deuxième partie de ses propos. Ne pas s’inquiéter pour qui que ce soit ? C’était mal la connaître. La jeune femme ne s’attachait pas très vite ni facilement, mais quand c’était le cas, c’était inconditionnel tant en amour qu’en amitié. Nate songeait probablement à lui dans ce qu’il venait de dire. Ne pas s’en faire pour lui. « Je ne m’inquiète pas pour moi. » Réfuta-t-elle à nouveau pour le contredire. « Mais si je ne le fais pas pour ceux qui m’entourent et auxquels je tiens, quel genre de personne serais-je ? Je ne voudrais pas la connaître. » Ajouta-t-elle ensuite. Scarlett ne pouvait pas s’imaginer une personne de constitution normale qui ne se préoccuperait pas de ses proches, surtout dans les pires moments de leur vie. Nathanaël avait toujours fait partie de la sienne et vivait actuellement la pire période de son existence. Qui aurait-elle été de le lâcher maintenant ? La jeune femme n’arrivait pas à s’épanouir pleinement et à être heureuse en sachant ce qu’il allait traverser. C’était tout bonnement impossible pour elle. Alors quand il lui glissa qu’elle devrait l’être, voire méritait de l’être, elle se contenta de poser un doigt sur ses lèvres pour qu’il se taise à ce sujet. Elle savait ce qu’il essayait de faire, lui ‘entrer’ des sottises dans le crâne pour l’éloigner à nouveau de lui. Scarlett ne voulait plus rien entendre, elle n’arrêterait pas. Il faudrait qu’il se fasse à cette idée. Elle redéposa sa tête contre lui et sentit les premiers effets de l’alcool se diluer lentement, bien que leurs effluves ne s’effaceraient pas avant le petit matin de son organisme. La jolie brune ne ressentait pas la fatigue la gagner, elle ignorait si c’était le cas pour Nate. « Est-ce que… tu trouves que notre amitié fonctionne bien ? » Lui demanda-t-elle alors à tout va, aussi soudainement que la question lui était apparue. Plus besoin de détours ni même de prendre des pincettes. Ils ne savaient que trop bien qu’ils continuaient de tenir l’un à l’autre, ils s’en cachaient juste l’ampleur pour mieux se protéger et surtout pour ne pas commettre l’irréparable, car si Nate avait lu ce qui lui traversait l’esprit à cette seconde, il aurait laissé tomber toutes les barrières qu’il avait malgré lui respectées jusqu’à présent. Scarlett avait besoin de son avis – sincère – sur le sujet, parce que si le jeune homme avait un avis bien différent du sien, alors elle devrait sûrement agir en conséquence. « J’espère que tu as quand même passé une bonne soirée. » Poursuivit-elle ensuite. Meilleure que de rester enfermé dans sa chambre… Malgré tout. Malgré son lunatisme, ses questions gênantes… Elle priait sincèrement pour ne pas avoir gâché l’ambiance ni leur petite sortie avec ses sautes d’humeurs et qu’il n’en retiendrait que le meilleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Mar 7 Jan - 0:19


Nathanaël était complètement à côté de ses pompes, il entendait bien ce que lui disait Scarlett mais il répondait complètement à côté, il lui disait ce qu’il pensait alors que cela n’avait aucun sens dans le contexte. Il ne savait pas pourquoi d’un coup il avait ressenti le besoin de déballer tout ça, et surtout pourquoi il avait choisi ce moment exactement pour le faire et commencer à en parler. Au moins il avait réussi à s’arrêter et garder ses plus profondes pensées sous clef, bien au fond de sa tête. S’il se mettait à dire tout ce qu’il avait sur le cœur, tout ce qu’il pensait sans filtre, là ça deviendrait fortement gênant. Surtout qu’ils seraient obligés de rester ici vu combien ils avaient bu et retomberaient dans un silence qui les mettrait tous les deux très mal à l’aise. Scarlett répliqua qu’elle parlait de eux et de la situation d’il y a un an lorsque tous les deux se posaient des questions quant à leur relation, au futur et tout ce qui allait avec. Le jeune homme resta d’ailleurs perplexe un moment. Que répondre à ça ? Il avait peur que l’alcool ne lui joue des tours et ne lui fasse entendre que ce qu’il avait envie qu’elle lui dise et pas la vérité. Il n’était plus en état de réfléchir et avait l’impression qu’il divaguait complètement quant à ce qu’il était en train de se passer, de se dire. « Moi aussi » Répondit-il simplement ne souhaitant pas laisser sa réflexion en suspend. Scarlett le supplia ensuite d’arrêter de la mettre sur un  ‘piédestal’ le faisant sourire doucement. Il se souvenait qu’elle lui avait dit pratiquement la même phrase il y a de cela un an, justement lors de la soirée étoilée où ils s’étaient installés sur la terrasse. Il savait qu’elle avait toujours été gênée lorsqu’il la complimentait ou lui disait ce genre de choses, mais c’était plus fort que lui puisque après tout, c’Est-ce qu’il ressentait. Il ne pouvait pas lui mentir et il se disait que bien souvent, il se taisait de lui dire combien elle était belle alors qu’il pourrait passer des heures à le faire donc qu’elle n’avait pas le droit de se plaindre pour un maudit compliment pour  ‘une fois’ .  « J’ai déjà entendu ça quelque part si je ne m’abuse.. » Répondit-il tout en s’empêchant d’ajouter quoi que ce soit qui une nouvelle fois pourrait la mettre potentiellement mal à l’aise. Le jeune homme reprit petit à petit son sérieux et cela ne fit que s’accentuer lorsqu’elle lui demanda si, à son avis, leur amitié fonctionnait bien. A l’instant il se dit qu’il y avait deux possibilités : mentir en espérant qu’elle ne le verrait pas pour la rassurer ou dire la vérité, aller jusqu’au fond de ses pensées et risquer de faire capoter tous les efforts qui avaient pourtant été fournis au cours de cette soirée autant d’elle que de lui. « Je.. » Il avait bien assez menti pendant toute la soirée en jouant le bon ami alors qu’il nourrissait toujours des sentiments pour elle, ça ne lui servait plus à rien maintenant. Comme ça au moins, tout serait dit et il n’aurait plus à s’en cacher et si elle le souhaitait, elle pourrait s’éloigner sans qu’il ne lui en tienne vraiment rigueur, ça paraitrait même normal. « Honnêtement tu ne seras jamais juste une  ‘amie’ pour moi. J’aurais beau faire tout ce qui est en mon pouvoir pour mais une partie de moi continuera de t’aimer. C’est comme ça. » Mais il devait bien avouer que depuis un an, ils avaient tenu le choc et s’en étaient plutôt pas mal sortis du tout en réalité, même si ce soir cela avait été rude pour lui. « Mais sinon oui, je trouve qu’on s’en sort plutôt pas mal dans ces rôles… » Ajouta celui-ci dans un murmure. "Ces rôles..." C'était sorti comme s'ils étaient acteurs et que lorsqu'ils faisaient ça ce n'était qu'une pièce de théatre, un tissu de mensonges. Sur le coup il n'avait pas vraiment fait attention aux mots qu'il employait mais il n'en démordait pas : ça ressemblait un peu à la verité, à ses yeux en tout cas. Ils n’avaient jamais craqué depuis cette fameuse journée d’hiver il y a de cela un an, elle était restée sur ses positions et lui en avait fait de même, tout en continuant de traîner l’un avec l’autre, de rire et tout ce que des amis font habituellement sans ambigüité aucune. Il prit une grande inspiration puis ferma les yeux à nouveau puis répondit, tout à fait naturellement et sincèrement : « Une magnifique soirée » La corrigea-t-il pour l’en assurer une fois pour toute; Il ne savait toujours pas l’heure qu’il était, mais il ne sentait aucunement la fatigue le gagner. L’alcool perdait petit à petit son effet sur lui mais cela ne l’empêchait guère de se sentir serein et tout à fait à l’aise et cela, malgré la proximité qu’il avait avec elle. Ce n’était pas comme si c’était la première fois non plus qu’ils se tenaient de la sorte sans pour autant que cela ne leur fasse perdre leurs moyens ou ne les fasses déraper. Une résolution qui aurait été bonne à prendre aurait été de se forcer à rencontrer des gens pendant cette nouvelle année même s’il n’en avait pas envie, d’essayer de passer à autre chose par respect pour elle et la vie qu’elle avait et qu’ils puissent enfin mettre ça derrière eux. S’il y parvenait, ce serait bien plus facile pour elle et lui de se voir sans risquer quoi que ce soit et ils pourraient enfin être de  ‘vrais’ amis. Oui, sauf que cette résolution il ne la prendrait pas parce qu’il n’avait aucune envie de faire de nouvelles rencontres, aucune envie d’oublier et s’il devait souffrir en conséquence alors soit, il le ferait. Il n’était plus à ça près non plus de toutes les manières. « Tu es fatiguée ? Parce que moi pas du tout » Questionna-t-il après plusieurs longues secondes de silence. Forcément après toute une journée quasiment à dormir il y a peu de risque d’être fatigué au soir. Tant mieux comme ça il pourrait profiter des derniers moments qu’ils auraient avant de ne se quitter puisque l’heure fatidique approchait petit à petit un peu plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Mar 7 Jan - 13:00


Scarlett avait parfois l’impression de perdre le fil de la conversation. Nathanaël lui parlait de ne pas s’en faire pour l’avenir alors qu’elle songeait à leur passé, mais elle ne pouvait pas s’en empêcher. La jeune femme avait le sentiment de se poser toujours les mêmes questions et de n’avoir fait qu’enfouir le problème sans vraiment le résoudre. Elle était bien en couple et sincèrement attachée à Elias, mais il lui manquait quand même quelque chose, un vide qui se comblait inexplicablement quand elle retrouvait Nate. Au cours de cette agréable soirée de Nouvel An, Scarlett avait découvert avec horreur qu’elle ne pouvait plus taire ce qu’elle ressentait toujours pour lui. La présence du jeune homme agissait comme un interrupteur sur ses sentiments qui se réveillaient violemment à son contact. Elle l’aimait encore. Cette réalité aurait dû la pousser à prendre de nouveau ses distances, mais la période n’était vraiment pas bien tombée. Il traversait des moments difficiles et la jolie brune refusait de faire un pas en arrière et de se laisser contrôler par une raison stupide qu’elle avait suivie pendant un an sans grand succès visiblement. Scarlett en avait assez de s’égarer. Cette fois, elle se laisserait guider par son cœur et advienne que pourra. Il se passerait ce qui devait se passer – sans pour autant le provoquer. La jeune femme esquissa un sourire quand elle l’entendit répondre que lui aussi pensait la même chose. Elle ne savait pas si c’était vraiment le cas ou si l’alcool l’influençait à aller dans son sens, mais Scarlett se sentait particulièrement bien en ce moment. Encore comme si elle était à sa place. Elle posa sa main sur celle de Nate qui l’entourait et dessina des petits cercles sur sa paume tandis qu’il se lançait dans une réflexion sur elle qui était totalement disproportionnée à ses yeux. Scarlett protesta doucement, comme elle l’avait déjà fait un an auparavant certes, mais Nate avait plus ou moins tenu les mêmes propos à son encontre aussi. « Je pourrais te dire la même chose. » Rétorqua-t-elle, presque amusée pour le coup, qu’il se souvienne bien de ce qu’il voulait. Une question lui traversa alors l’esprit. Environ un an s’était écoulé depuis ce qui s’était passé entre eux un an auparavant. Scarlett songea qu’il était peut-être temps de faire le ‘bilan’ de cette année. Comment trouvait-il que toute cette histoire d’amitié fonctionnait ? Ils avaient longtemps été amis avant de s’avouer leurs sentiments, ce qui ne les avait jamais empêchés de toujours avoir une ambiguïté libre entre eux, une ambigüité qu’ils avaient dû taire depuis un an, après avoir arrêté de nier qu’ils s’aimaient. Cherchez l’erreur. Scarlett essayait autant que possible de le vivre bien pour ne pas lui donner de faux espoirs ou le faire souffrir à nouveau de son indécision, car si elle se sentait vide et mal au fond d’elle, elle leur en faisait aussi pâtir en ne sachant jamais sur quel pied danser. Parfois, la jolie brune se surprenait à imaginer pouvoir se dédoubler, une division qui lui permettrait de vivre une double vie sans ne se soucier de rien, mais c’eut été trop facile. Personne n’avait le droit à deux vies. Certains parvenaient certes à y arriver en réalité en se cachant d’une vie et de l’autre, mais Scarlett était trop entière pour jouer sur deux tableaux. L’un ou l’autre. Pas les deux en même temps. De plus, Magnolia était tellement un petit quartier, qu’il ne faudrait même pas vingt-quatre heures avant qu’elle se fasse griller, si elle avait eu le vice de tenter l’expérience. Nate interrompit alors le fil de ses pensées en répondant à sa question. D’abord hésitant, il lui expliqua ensuite d’une voix plus assurée qu’elle ne serait jamais une simple amie pour lui et qu’il ne cesserait jamais vraiment de l’aimer malgré tout ce qu’il essayait de faire pour lutter contre ses sentiments. Ces mots résonnèrent à la fois comme une délivrance, un soulagement dans le ventre de la jeune femme, mais aussi comme une sonorité douloureuse. D’une part, et très égoïstement, parce que ça voulait dire qu’il n’était pas trop tard. Mais comment osait-elle seulement songer à ça ? Et d’autre part, Scarlett n’arrivait pas à se réjouir qu’il continue à se faire du mal pour elle après tout ce temps. Elle était terriblement partagée entre le fait de revenir en arrière et celui de le laisser se détacher d’elle complètement et de continuer d’avancer. En effet, une des bases du problème, elle en était bien consciente, reposait dans l’attachement qu’elle avait toujours pour lui. Une part, même infime d’elle, continuait de s’accrocher désespérément à lui de peur de le laisser partir. Elle ne supporterait pas la simple idée de le perdre, mais il fallait bien se rendre à l’évidence. Nate ne pouvait pas encore d’attendre dans l’ombre, à ce que cette fichue indécision la quitte. Scarlett savait très bien au fond d’elle pourquoi elle se sentait terriblement mal. Elle devrait effectivement bientôt décider définitivement si oui ou non elle éteignait ses sentiments pour lui et fermer à jamais les portes d’une hypothétique réalité où ils seraient ensemble. Inutile de se voiler la face. Ils jouaient bien des rôles depuis un an, et les mots de Nate n’avaient jamais retentis aussi vrais que ce soir. « T’as vu… On devrait nous décerner un oscar pour notre performance d’acteur. » Tenta-t-elle de glisser une vague d’humour dans tout ce sérieux. Elle se sentait beaucoup plus légère de connaître la vérité, et lui était reconnaissante d’avoir cessé d’essayer de la protéger de la réalité. Scarlett se retourna alors sur le ventre, de façon à poser sa tête près de son épaule et que leurs regards se croisent. Ses yeux brillaient, elle était émue, mais émue dans le bon sens, pas du tout triste. La jeune femme esquissa un sourire qui en disait long, trop long sur ce qu’elle pensait. « Est-ce que c’est un problème si… je ressens exactement la même chose ? » Souffla-t-elle alors tout aussi sincère que lui pour encore une fois avoir son avis. Continuer d’être amis en sachant ça serait d’autant plus difficile, mais elle en avait assez de s’en cacher. Ressentir exactement la même chose que lui, qu’il y a un an. L’alcool aidait beaucoup Scarlett à s’ouvrir, elle s’en voudrait certainement de l’avoir fait au petit matin, mais sur le moment, elle se sentait juste bien de le faire. Qui d’autres le sauraient si ce n’était eux… Nate la rassura ensuite sur le fait qu’il passait quand même une ‘magnifique’ soirée, malgré toutes ces questions gênantes entre eux qui étaient venues sur le tapis et qui avaient eu besoin d’être éclaircies. Le jeune homme n’était pas fatigué, tout comme Scarlett qui n’était pas près de s’endormir pour continuer de profiter de ces derniers moments avec lui. « Moi non plus. » Rétorqua-t-elle, du même avis. Impossible de s’endormir alors qu’elle avait sa tête posée sur lui et entendait le cœur de Nate battre si fort dans sa poitrine. La jolie brune n’avait pas osé le lui dire de peur de l’embarrasser. Mais chaque pulsation reflétait la mélodie irrégulière d’un tambour passionné. D’une impulsion subite et totalement incontrôlée, elle s’appuya sur son coude et se redressa légèrement au-dessus de lui pour croiser son regard, son visage si proche du sien et si loin de lui à la fois, elle pouvait sentir son souffle à quelques centimètres, Scarlett baissa les yeux timidement et rougit quelque peu devant ce qu’elle avait eu en tête à l’instant, un regard qui l’encourageait à l’embrasser comme supplique la plus spontanée qui soit. Non, non, lui hurlait sa raison. Avait-elle vraiment lancé un regard si explicite sur son intention ? Juste une fois. Qu’est-ce que ça ferait ? Il n’y avait certes pas de branches de gui au-dessus de leurs têtes, mais c’était Nouvel An, et elle en avait juste envie. Toute sa détermination de ne pas céder et de continuer sur ses résolutions venait de fondre comme neige au soleil. Ils ne s’en souviendraient probablement pas, alors quelle importance ? Si lui n’avait pas encore perdu ses moyens, ce n’était plus le cas de la jeune femme. Sous son emprise, et aussi celui de l’alcool, Scarlett avait totalement détruit les barrières qu’elle s’était imposée. Elle le regrettait plus tard sans doute, mais… ce qu’elle ressentirait pendant quelques secondes vaudrait tout l’or du monde et conclurait cette soirée d’une façon unique. La jolie brune avait plus ou moins clairement exprimé le fond de sa pensée, ses lèvres trouvèrent toutefois un autre chemin et se déposèrent dans le creux de son cou, ses mains rencontrant déjà les siennes. Le choix lui revenait : la reprendre ou y répondre. Parce que son moment d'égarement n’arriverait sans doute pas une seconde fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Mar 7 Jan - 21:17

D’un coup Nate sentit la main de Scarlett se poser sur la sienne en y dessinant des symboles tout en répliquant qu’elle pouvait lui retourner la réflexion ce qui le fit sourire. Elle n’avait pas tord sur la question et il devait bien avouer qu’il ne lésinait pas sur les moyens lorsqu’il s’agissait de la flatter ou de lui dire ce qu’il pensait d’elle depuis toujours. Il ne le voyait pas puisque ses yeux étaient fermés, mais il sentait qu’elle souriait aussi et qu’elle était dans le même esprit que lui : parfaitement bien. C’est comme si tout doucement ils avaient retrouvé leur bulle délaissée depuis un an maintenant, leur monde. Scarlett ajouta ensuite qu’ils devraient avoir des prix pour leurs performances extraordinaires d’acteurs prestigieux, signe qu’encore une fois, elle pensait exactement la même chose que lui et qu’ils étaient toujours sur la même longueur. Ca semblait tellement étrange de l’entendre dire ça, tout ce qu’il avait espéré égoïstement d’ailleurs qu’elle lui dise durant toute l’année qui venait de s’écouler. Il savait que l’alcool qu’elle avait bu ne la troublait pas ou du moins, lui donnait juste le courage qui lui manquait pour ouvrir son cœur et lui dire vraiment le fond de ses pensées, qu’il pouvait s’y fier malgré tout. Tout comme elle pouvait avoir confiance en ce qu’il lui disait même s’il était bien alcoolisé pour le coup. « On va détrôner Brad et Angelina à Hollywood, attention » Lâcha-t-il avant d’étouffer un petit rire en les imaginant en face du couple mythique du cinéma tout en se disant qu’il avait sans doute mal choisi les personnes à qui se comparer. Néanmoins ça faisait du bien de pouvoir en rire plutôt que de se lamenter sur le fait qu’il passait son temps à mentir en disant qu’il était passé à autre chose alors que pas du tout. Et puis de toute façon, tout le monde sait que Jolie est un peu dépassée. Sans oublier que Scarlett est bien plus jolie ne manqua pas d’ajouter sa conscience. Plus jolie que Jolie. C’était relativement une blague assez pourrie pour qu’il puisse en rire vu son état au même instant mais il n’en fit rien se contentant de pincer les lèvres pour ne pas partir en fou rire qu’il n’aurait aucun moyen d’expliquer. Scarlett bougea alors se couchant sur le ventre et posant sa tête sur lui ce qui le fit automatiquement ouvrir les yeux pour la regarder. Les prunelles de Scarlett étincelaient de milles feux, embrasant ceux de Nate au passage, qui se perdirent complètement. Elle n’était pas si proche que ça et pourtant il n’aurait pas à bouger de beaucoup pour y remédier. Sa question fit redoubler les palpitations de son organe battant, pourtant déjà bien élancé et rapide, lui coupant le souffle au passage et mettant en pause son esprit entier. Oubliées toutes les choses auxquelles il pensait silencieusement, toutes les possibilités, toutes les suggestions. Il n’y avait plus qu’elle et lui et rien d’autre. La bulle dans laquelle ils s’enfermaient se resserraient de plus en plus autour d’eux. Le champs avait perdu toute sa beauté et n’avait plus aucune importance, ni la brise, ni le panier ni rien. Seulement elle . Était-ce un problème ? Pour lui non. Forcément puisqu’il avait toujours des sentiments pour elle pourquoi est-ce que cela le gênerait ? Bien au contraire. D’une manière plutôt détournée et insolite, venait-elle de lui dire que elle aussi avait toujours des sentiments pour lui et qu’elle était à nouveau perdue entre ses sentiments pour les deux hommes ? Qui sait, peut-être que ce combat, ce triangle ne cesserait jamais d’exister se disait ironiquement Nate en les imaginant plus vieux, toujours dans la même situation. Ca ne pourrait pas durer infiniment et il le savait, tout autant qu’elle qui devait se retrouver dans de beaux draps à nouveau de se sentir à nouveau partagée de la sorte. Pour elle oui c’était un problème. Pour Elias aussi. Le seul que ça pouvait potentiellement arranger dans cette histoire c’était lui, et peut-être -sans doute- Elisabeth qui détestait le petit ami de sa sœur. « Je ne m’en plaindrais pas mais pour toi ça risque d’être problématique, oui » Répondit-il simplement en essayant de mesurer ses mots et de ne pas encore une fois laisser les phrases s’échapper de sa bouche l’air de rien et de recommencer à complètement sortir du sujet. Scarlett lui assura qu’elle n’était aucunement fatiguée puis se hissa sur ses coudes se retrouvant d’une certaine manière au dessus du jeune Evans qui se retrouva fort dépourvu quand la jolie fille fut venue (sisi la référence à La Fontaine!) Leurs yeux se retrouvèrent un instant avant qu’elle ne les baisse en rougissant, ce qui le fit sourire en coin. Elle n’en était que plus jolie comme ça et malheureusement pour elle, Nate adorait la torturer à sa façon en le lui faisant remarquer. Sauf que ce soir il passait son tour. Ce moment était privilégié et il n’avait pas envie de le gâcher ou de rajouter une couche alors il se contentait de l’observer, magnifique dans son embarras le plus suprême. Contrairement à ce à quoi il s’attendait en pensant qu’elle allait craquer et enfin l’embrasser pour briser le peu de limites qu’il y avait encore entre eux, c’est dans son cou qu’elle déposa un baiser qui le fit frémir. Il ne savait pas trop si c’était plutôt me froid de ses lèvres ou elles tout court qui lui avait procuré ce frisson terriblement agréable même s’il optait plutôt pour la deuxième solution de manière générale. Venait-elle par ce geste de lui faire comprendre qu’elle l’autorisait d’une certaine manière à faire ce dont il rêvait depuis plusieurs mois ? Après tout même si ce n’était pas le cas, au point où ils en étaient il ne perdait rien à essayer. Sans doute qu’ils ne s’en souviendraient même pas une fois qu’ils auraient décuvés ni même du moindre minime passage de la conversation qu’ils venaient d’avoir. Tant mieux : pas de souvenirs, pas de regrets. Leurs mains ses trouvèrent puis s’entrelacèrent naturellement alors que Nate observait Scarlett. C’est maintenant ou jamais Lui cria son cœur de toutes ses forces alors que conscience, elle, se tassait bien au fond de sa tête et ne trouvait plus rien à redire ou même à ajouter. Comme quoi, même elle ne pouvait pas lutter quant à ce qu’elle lui faisait ressentir. C’est maintenant . Encouragé par son organe battant le jeune Evans décolla sa tête de la couverture et se retrouva à quelques petits centimètres du visage de Scarlett laissant son souffle se mélanger au sien avant de ne se jeter à l’eau complètement et de déposer ses lèvres sur les siennes pour l’embrasser. Il se sentait si léger, si bien. Sa tête vidée de tous ses tracas, son cœur qui battait la chamade et son corps qui réagissait à ce contact passionné en émettant une vague de bien être. Maintenant oui, il pouvait le dire : tout était des plus parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Mar 7 Jan - 23:33


Ne plus penser à rien. C’était bien commode comme prétexte surtout en étant sous l’influence de l’alcool. Scarlett ne se souviendrait probablement de tout ce qui se passait en ce moment, mais elle ne se cacherait certainement pas derrière cette excuse pour justifier le fait qu’elle avait fait tomber toutes les barrières instaurées depuis ces douze derniers mois. Ils avaient beaucoup parlé à cœur ouvert ce soir. Dans une période où Nate était au plus mal, la jeune femme avait voulu être là pour lui en prenant le risque que les souvenirs de ce qu’ils avaient partagé reviennent lui éclater à la figure, mais elle ne regrettait pas de l’avoir fait pour autant. Elle devait cesser de penser au passé et se concentrer sur le moment présent et au futur qui l’attendait. Scarlett agissait souvent de façon rationnelle, mais aussi de façon irréfléchie. L’alcool lui avait toujours été traître de bien des façons, c’est pourquoi elle n’avait plus touché à un verre depuis des mois, excepté à la soirée organisée par le casino. Elle n’avait plus l’habitude de boire autant, mais elle s’était sentie en sécurité en présence de Nate, sans avoir besoin de se retenir sur la boisson. La jolie brune se surprenait même à plus de libertés quant à ses mots envers lui et à ses contacts physiques. Plus la nuit avançait, moins elle était dans la retenue timide du début de soirée. Ils retrouvaient leur naturelle complicité d’avant. La même longueur d’ondes. Quand le jeune homme les compara à Angelina et Brad, Scarlett esquissa un sourire. Elle voyait mieux d’où lui venaient toutes ces idées farfelues à son sujet, s’ils les comparaient intérieurement à ces deux dinosaures du cinéma. La jeune femme prit ensuite appui de façon à rencontrer ses prunelles et à le sonder une nouvelle fois. Scarlett ne cacha plus qu’elle ressentait exactement la même chose que lui… encore et toujours. Fichue histoire de triangle. Il se règlerait peut-être lorsque finalement l’un des deux prendrait une décision à sa place, parce qu’elle n’avait pas su s’en tenir aux siennes. Ils étaient tellement différents. La jeune femme trouvait un chacun d’eux quelque chose qui la faisait vibrer, c’était tellement inexplicable pour elle. Elle aimait tout chez eux. Nate lui répondit qu’il n’allait pas s’en plaindre, mais qu’il se doutait bien que ce serait plus problématique pour elle. En effet. Son indécision l’exaspérait elle-même, alors eux ? Cependant, une petite voix insidieuse se glissa dans sa tête. Scarlett était en couple avec Elias, tout fonctionnait à merveille, elle n’avait vraiment rien à redire, mais si elle continuait de penser à Evans, le problème venait d’elle. Uniquement d’elle. C’était comme si son cœur restait relié en mode silencieux à celui de Nate, comme s’il avait su se greffer à elle de manière durable pour qu’elle ne puisse plus arriver à l’oublier. Et cet émetteur sentimental se remettait en marche dès qu’elle l’approchait. Scarlett savait très bien, que la meilleure solution, la définitive, serait de couper les ponts avec lui. Mais elle en était tout aussi incapable. Elle réfléchit quelques instants. Le moment n’était-il pas plutôt mal choisi pour reparler de cette histoire et remettre en cause toute leur relation ? Nate avait bien d’autres problèmes en tête à gérer que les pas en avant et en arrière de ce qui ressemblait à une valse amoureuse entre eux. L’avenir n’était vraiment pas des plus réjouissants. La jeune femme préférait ne pas y penser. On aurait pu lui demander comment elle arrivait à faire abstraction de ce qui s’était passé et de ce qu’il avait pu cacher avec son meilleur ami alors qu’elle était si proche de certains membres Hamilton… Pourtant, Scarlett avait elle aussi gardé le silence pendant plusieurs mois, songeant que c’était un accident. Mais si cet accident s’était produit alors qu’Elisabeth était dans la voiture par exemple et qu’elle aurait perdu la vie, elle n’aurait forcément pas vu la situation sous cet angle. Alors oui elle comprenait tout à fait, mais d’un autre côté ses sentiments ne lui permettaient pas de faire appel à l’objectivité. Connaissant Nate comme elle le connaissait, elle savait tout ce qu’il y avait à savoir. Il ne ferait du mal à personne, volontairement du moins, et se sentait horriblement coupable au point qu’il aurait échangé sa vie avec la victime s’il avait pu le faire. Elle en faisait donc bel et bien abstraction. En accord avec ce que lui dictait la raison, Scarlett arrêta ainsi le fil de ses pensées et oublia tout ce qui les entourait. La jeune femme répondit à une impulsion et se rapprocha dangereusement de lui, en posant ses lèvres dans son cou, montrant clairement son intention sans toutefois en faire le choix. Elle préférait le lui laisser. Il y eut un moment de suspens où le temps semblait s’être arrêté. Nate tourna alors sa tête vers elle et l’embrassa doucement. La respiration de la jeune femme s’accéléra brusquement, son cœur suivit le même mouvement. Elle ne le repoussa pas. Une de ses mains se détacha de celle du jeune homme et glissa derrière sa nuque avant de remonter légèrement vers sa joue. Une foule de sensations se bouscula en elle. Soudain, Scarlett arrêta le moment un instant pour reprendre son souffle court et croiser son regard. Ce que la jolie brune y vit n’était pas du tout pour la décourager. Au contraire. Impossible de rassembler ses esprits. Ses yeux innocents relevés vers lui, elle encercla à nouveau son visage dans la prison de ses douces mains avant de poser ses lèvres sur les siennes plus passionnément cette fois et de fermer les yeux. Son cœur s’emballa derechef, son sang s’enflamma, des secondes comparables à une échappatoire éphémère d’adrénaline en condensé, fuyant les échos bruyants d’une réalité trop douloureuse pour eux afin d’oublier cette indécision latente qui hébergeait son cœur et ne lui accordait plus aucun répit. Les sentiments qui s’agitaient en elle s’aliénaient dans une danse continuelle vers la passion amoureuse, une folie d’aimer, et contre cette maladie de son organe battant n’existait aucun remède pour permettre à son cœur trop faible de lutter. Au bout de longues secondes, Scarlett sépara enfin définitivement ses lèvres des siennes, et reprit son souffle. Elle venait de ressentir tellement de choses… indescriptibles. Sa respiration s’était faite erratique, sa poitrine se soulevait difficilement, haletante. La jolie brune n’osa pas briser le silence de peur que des mots viennent les ramener à la réalité trop brutalement. Que dire après ça de toute façon ? Elle s’empêcha de continuer pour ne pas aller plus loin, c’eut été irraisonnable. Scarlett reposa à nouveau sa tête contre lui, son visage plus bas cette fois, pour ne pas prendre le risque de recommencer. Une fois, juste une fois, s’était-elle dit en son for intérieur, si ça se produisait. La jeune femme devait encore trouver la force en elle de s’y tenir. Mais elle savait que Nate ne la pousserait jamais plus loin contre son gré. Scarlett retrouva petit à petit une respiration normale. Regrettait-elle ce qui venait de se passer ? Elle n’aurait su le dire. Les effets de l’alcool lui troublaient encore trop l’esprit pour qu’elle sache si les effluves couvraient ou non un sentiment de culpabilité. Pas pour l’instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Mer 8 Jan - 17:22

Ce qui devait arriver arriva : ils s’embrassèrent. Nate pouvait bien être de mauvaise foi et mettre ce geste sur le surplus d’alcool qu’il avait ingurgité pendant les minutes qui étaient passées entre leur arrivée et le jeu de boisson mais la vérité c’est qu’il en avait crevé d’envie et que alcool ou sans alcool, il aurait peut-être flanché. Disons que lui aussi ça lui avait donné du courage et même s’il avait brisée la promesse qu’il s’était faite qui était de ne rien tenter tant qu’elle serait toujours en couple, il se sentait plus vivant que jamais et ne ressentait aucune pointe de regrets. Leur baiser s’interrompit tandis que les deux jeunes reprenaient doucement leurs souffles, se regardant sans rien ajouter. Que dire de toute manière ? Il avait envie de recommencer, encore, et encore et encore.. Les mains de Scarlett encerclèrent doucement son visage alors que les siennes étaient posée dans le bas de son dos, la rapprochant le plus possible de lui et qu’ils échangeaient un nouveau baiser bien plus expressif que le précédent. Les feux d’artifices n’étaient plus dans le ciel mais bien dans le corps tout entier d’Evans qui comme à chaque fois, avait l’impression de redécouvrir quelque chose de nouveau, de gouter à une merveille pour la toute première fois alors qu’ils n’en étaient rien vu le passé qu’ils avaient derrière eux. C’est après plusieurs secondes qui avaient parues bien plus longues, qu’ils se détachèrent reprenant tous deux un semblant de respiration ‘normale’ et restèrent silencieux comme s’ils ne voulaient pas risquer de briser leur bulle, gâcher ce qu’il venait de se passer. Ca aussi, y’a une impression de déjà vu Il y a un an, après l’épisode de la douche et la gêne qui s’en était suivie -du côté de Nate en tout cas- avant qu’elle ne parvienne à le rassurer complètement avec des gestes affectueux. Nathanaël avait l’impression étrange qu’entre eux c’était toujours à peu près le même scénario : ils se faisaient croire qu’ils n’étaient qu’amis, se battaient contre eux-mêmes en se faisant violence, finissaient par craquer et ne savaient quoi ajouter par la suite soit par gêne, soit comme ce soir de peur de dégrader ce qu’ils partageaient depuis le début de la soirée. Scarlett posa sa tête à nouveau contre lui alors qu’il se remettait à regarder les étoiles. Il savait que ce qui venait de se passer représentait quelque chose mais que d’un autre côté, il ne devait pas se faire trop d’illusions tout simplement parce que ça ne changerait strictement rien à leur relation. Elle sortait toujours avec Elias et exactement comme un an auparavant, il allait devoir la quitter au matin pour qu’elle reprenne le cours de sa vie et qu’il en fasse de même. Comme un an auparavant, il n’avait pas envie que ce moment arrive mais ne pouvait rien faire pour l’en empêcher efficacement. Son souffle était redevenu parfaitement normal, tout comme les battements de son cœur fort heureusement. Les étoiles étaient bien moins visibles mais il ne savait pas si c’était simplement un tour joué par son esprit sous l’effet du whisky ou plutôt d’un réel brouillard ou encore de nuages. Tout c’était rafraichi mais il ne souffrait aucunement du froid, bien calé sous la couverture avec Scarlett. « Ce que je voulais te dire avant au bar, avant que je ne me ravise.. C’était ça. Je veux dire, que je ressens toujours quelque chose pour toi » Lâcha-t-il comme quelqu’un en phase terminale qui voulait absolument se justifier et dire la vérité avant que sa dernière heure ne sonne. Certes ça n’avait rien à voir, les situations étaient même complètement à l’opposé mais il tenait quand même à ce qu’elle le sache avant la fin de la soirée tout en ne souhaitant ne pas connaître la réponse qu’elle allait lui donner par rapport à cette réflexion, c’est pourquoi il ajouta avant qu’elle ne dise quoi que ce soit : « Et tu n’es pas forcée de répondre. Pas du tout en fait » Après ce qu’elle avait dit pendant le jeu ou plutôt après de toute façon, il savait ce qu’elle ressentait ou à peu près et ça ne semblait pas tellement différent même si ce n’était pas exactement ce qu’elle avait dit ou insinué. « Tu crois toi que y’a d’autres civilisations qui vivent là haut ? » Demanda-t-il d’un air détaché et rêveur en parlant des étoiles bien entendu afin de chlore et de changer complètement du sujet précédent. Il c’était de nombreuses fois la question et sa folie lui répondait que oui plus par envie que par réelle objectivité. Quant à sa raison, elle lui disait bien souvent qu’il fallait être crétin pour y croire, que ce n’était qu’une invention et que cela était tout à fait impossible, que la Terre était la seule planète où il était bon de vivre. Il abaissa la tête et regarda calmement Scarlett qui n’avait aucune chance de le voir en vue de la position qu’elle avait adoptée. Il se sentait bien moins mal à l’aise de la sorte pour la regarder ou même oser la toucher malgré ce qui venait de se passer. Ce n’était pas du geste en lui-même dont il avait vraiment peur mais plutôt que dans un élan de lucidité elle le repousse et lui demande de rentrer. Même si ça aurait été la meilleure chose à faire. Tout d’un coup, une goutte tomba pile entre les deux yeux de Nate et glissa le long de son nez, s’écrasant sur ses lèvres. Allait-il pleuvoir ? Il ne l’espérait pas parce sinon il leur faudrait sprinter jusqu’à la voiture en emmenant toutes les affaires avec eux pour trouver un refuge. Deux gouttes. Merde « Il va falloir qu'on bouge il commence à pleuvoir » Prévint-il en la laissant se redresser et en faisant de même. Ses jambes étaient toutes engourdies, il avait l’impression d’avoir des milliers de fourmis dans les pieds qui l’empêchaient quasiment de les bouger et de se hisser sur ses jambes pour bouger. Bon une bonne chose au moins : il ne voyait plus double, ni même flou signe que sans doute les effets commençaient réellement à partir même s’il était tout à fait hors de question de prendre la voiture pour l’instant. Il rangea et prit ce qu’il pouvait en fourrant tout dans la boîte avec l’aide de la jolie Brune et ce n’est que lorsqu’ils avaient pratiquement fini, que des cordes se mirent à tomber, le prenant complètement au dépourvu. Au pire il se serait attendu à quelques gouttelettes pas méchantes mais là.. Il se précipitèrent tous deux dans la voiture et montèrent. Il n’était pas trempé mais avait tout de même bien prit la pluie tout comme Scarlett. « On devrait attendre ici en espérant que ça passe ou au moins qu’on soit en état de conduire pour partir » Dit-il calmement et doucement même si cela ne lui rappelait qu’un peu plus l’accident. Et si c’était arrivé avec elle ? Sa mâchoire se serra et toute sa bonne humeur, sa tranquillité se retrouvèrent envolés comme par magie. C’est simple bien simple : il avait déjà mal vécu que ce soit arrivé à une amie aussi proche que Tessa qui était aussi la meilleure amie de sa sœur, mais alors si ça avait été la femme qu’il aimait il n’aurait sans doute tenu pas plus d’une semaine avant de mettre fin à son calvaire. C’était injuste oui de se dire qu’il aurait regretté bien plus encore -dans la mesure du possible- si ça avait été l’une et pas l’autre mais c’était la triste vérité. Le choc aurait été encore plus rude, encore plus douloureux de telle sorte à ce que son âme et son cœur seraient morts avec elle-même si son corps lui continuait à vivre, complètement dénué de sens et de vie. Ses vêtements étaient mouillés et il fallait bien avouer que c’était plutôt désagréable, surtout le col qui lui collait au cou. Il se décida de l’ouvrir quelque peu en espérant le faire sécher que plus vite tout en passant une main dans ses cheveux désordonnés et humides. L’heure de la voiture affichait plus de quatre heures du matin. Pas si mal déjà. Quitte à rester dans cette voiture Nate se disait qu’ils pouvaient l’un comme l’autre se mettre un peu plus à leurs aises en mettant de la musique par exemple ou même en restant dans le silence s’ils le désiraient, s’installer à l’arrière où ils pourraient non seulement avoir plus de place, mais se recoucher dans la mesure du possible sans rien salir ou abîmer. Une bonne douche ne lui ferait aucun mal après la charmante soirée qu’il venait de passer.. Non. Pas le droit de penser à quoi que ce soit qui s’approche de près ou de loin d’une douche alors qu’il était avec elle. Cela raviverait de biens lointains souvenirs dont il préférait s’abstenir sous peine d’encore une fois laisser parler son organe battant plutôt que sa raison. « On fait quoi alors ? C’est toi qui décide » S’ils voulaient, ils pouvaient tout aussi bien sortir et se trouver un endroit au sec sous l’un des arbres qui les entouraient près du champs. Ils avaient de nombreuses possibilités de continuer cette soirée, le tout était de se décider.

Désolé pour cette réponse toute pourrie je me rattraperais  Arrow   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Mer 8 Jan - 19:09


Scarlett redéposa sa tête contre son épaule et ne bougea plus, profitant juste des dernières sensations du moment qui venait de se produire. Sa respiration retrouva un rythme normal tout comme les battements de son cœur. Elle ne se posait même pas la question de savoir si l’alcool y était pour quelque chose ou non, ce ne serait que la bonne excuse à inventer. Il n’en était rien. La jeune femme était parfaitement consciente de ce qu’elle venait de faire. Scarlett ressentirait probablement une once de culpabilité quand toute sa lucidité lui reviendrait et que les effluves du whisky s’estomperaient. Son indécision continue commençait à terriblement la lasser. Elle préféra donc une nouvelle fois garder l’esprit vide plutôt que de repartir dans le même refrain intérieur à ce sujet. Cette nuit lui rappelait vaguement leur journée un an auparavant, à la différence près que Scarlett s’interdisait de franchir certaines limites cette fois-ci. La jeune femme en avait déjà trop dépassé… Toujours silencieuse, elle regarda le ciel pour essayer de déchiffrer de nouvelles étoiles ou des constellations, mais sa connaissance en la matière était relativement limitée, puisqu’elle avait opté pour des études plus littéraires que scientifiques. Ce n’était pas son esprit imbibé d’alcool qui y verrait plus clair. Si Scarlett parvenait déjà à faire la lumière dans sa propre vie, elle en serait ravie. Nathanaël lui confia alors ce qu’il avait eu l’intention de lui dire dans le bar avant de se raviser. La jolie brune tenta de se concentrer pour se rappeler quand il était revenu sur ses propos, mais elle ne s’en souvenait pas vraiment. Toujours est-il que Nate avait voulu lui avouer qu’il ressentait toujours quelque chose pour elle. Scarlett l’avait déjà bien compris avant qu’il ne le lui dise, mais l’entendre de sa bouche arborait une saveur plus spéciale, comme si ces mots rendaient cette évidence plus réelle. La jeune femme s’apprêtait à lui répondre, mais il s’empressa d’ajouter qu’il ne voulait aucune réaction à ce sujet, une perspective qui arrangea plutôt Scarlett qui se rendait enfin compte dans quels beaux draps elle les avait mis en ravivant ainsi leurs sentiments. Il était inutile d’en rajouter. Nate changea alors complètement de conversation pour clôturer clairement la précédente et lui parla – disons-le – de petits bonhommes verts éventuels dans la galaxie, voire même d’autres civilisations. Scarlett se concentra un instant sur la question, pas qu’elle n’y avait jamais réfléchi, mais son esprit rationnel lui avait toujours empêché de croire à toutes les sornettes que les médias racontaient. À les entendre, ils se feraient envahir chaque semaine par des monstres venus d’ailleurs… Après, elle ne pouvait pas affirmer qu’absolument rien n’existait au-delà de leur atmosphère. La preuve : d’après des scientifiques, elle avait déjà lu quelque part qu’il existait une théorie selon laquelle les toutes premières bactéries qui s’étaient développées sur cette planète auraient elles-mêmes été issues d’une météorite dont l’impact et le climat idéal de la Terre auraient laissé une chance de survie à ces petites bébêtes. Si l’on en croyait cette hypothèse, ils seraient donc eux-mêmes des extraterrestres venus d’ailleurs. À prendre avec des pincettes bien sûr. L’alcool l’aidait étrangement bien à divaguer sur le sujet pour le coup, mais Nate avait parfois de ces questions… Son intérêt pour l’astronomie n’avait décidément pas fléchi. « C’est possible oui. Mais je pense qu’on ne le saura probablement pas à notre époque. » Répondit-elle brièvement, de façon à résumer ses pensées. Ils n’avaient pas encore les moyens d’explorer l’univers, donc à moins que quelqu’un ne débarque sur leur belle planète bleue dans les prochaines années… ce dont elle doutait sérieusement… Ils ne sauraient rien. « Si ça se trouve, même nous on vient d’ailleurs, alors… » Elle suspendit là le fil de sa réflexion, peu désireuse de se lancer dans une conversation portant sur les origines humaines à cette heure-ci de la nuit, darwinisme bonjour. Heureusement, une invitée bienvenue vint l’interrompre définitivement… la pluie. Scarlett s’étonna qu’elle s’invite ainsi en plein milieu d’un hiver couvert de neige, mais les pluies limites verglaçantes étaient monnaie courante en cette saison. La jeune femme n’avait pas envie que les quelques degrés que sa température corporelle venaient de gagner s’envolent aussi vite. Alors quand Nate donna le signal de bouger, elle ne se fit pas prier deux fois. Scarlett se redressa et l’aida à prendre les affaires et à tout ramener à la voiture avant de finir complètement trempés. La pluie les avait déjà bien mouillés quand ils s’installèrent finalement à l’intérieur de l’habitacle. Elle était du même avis que Nate sur le fait d’attendre, la jeune femme n’avait pas encore retrouvé tous ses sens pour reprendre le volant, elle se contenta donc d’acquiescer. Scarlett noua ses longs cheveux bruns qu’elle sentait déjà dégouliner contre le siège. Elle releva alors l’heure sur le cadran de la voiture, la nuit était déjà bien avancée. Nate brisa ensuite le silence pour lui demander quoi faire. Comme il n’était pas question pour elle de démarrer la voiture, ni de sortir sous cette pluie glacée (super le choix), elle préféra ne pas bouger de leur ‘abri’, cependant ils pouvaient s’installer plus confortablement. « On déménage derrière ? » Proposa-t-elle, alors qu’ils avaient jetés le panier rempli de nourriture et d’alcool ainsi que les couvertures sur la banquette arrière. La voiture de maman Spencer reflétait bien la moyenne américaine : grande et large, pour une famille nombreuse. Ils auraient donc de la place, du moins bien plus qu’à l’avant. Scarlett alluma le moteur pour faire un peu tourner le chauffage de la voiture le temps qu’ils sèchent, même si celui-ci prendrait quelques minutes à réchauffer l’intérieur. Elle appuya ensuite sur le bouton de la radio pour mettre un fond de musique et alluma les lumières à l’avant pour ne pas rester plongés dans l’obscurité tandis que Nate se ‘faufilait’ déjà à l’arrière. La jolie brune le rejoignit et l’aida à disposer les couvertures pour s’emmitoufler et s’installer confortablement à côté de lui. Elle indiqua alors le ‘carton’ devant eux. « T’as pris quoi ? » Demanda la jeune femme à tout hasard pour savoir si quelque chose l’intéresserait ou non avant de fouiller dedans. Scarlett ne parlait bien sûr pas de boissons alcoolisées, il n’était plus question de boire à cette heure-ci.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Mer 8 Jan - 20:46

Il hocha doucement la tête à ce qu’elle disait. Oui ça avait son sens n’empêche, même s’il avait du mal à y croire. Tout ce qui concernait le surnaturel ou ce genre de ‘mythes’ il n’y croyait pas vraiment. Les esprits, les fantômes c’est jours un truc qui avait eu du mal à passer chez lui parce qu’il avait souvent tendance à ne croire que ce qu’il voyait plutôt que de se fier à des commentaires et des commérages. De toute manière, la plupart des interviews de personnes ayant aperçus des ‘soucoupes volantes’ ou des trucs liés aux fantômes étaient complètement corrompus par l’argent ou la soif de la célébrité. De nos jours rares étaient les gens et les nouvelles que nous pouvions croire de toute façon. La deuxième phrase laissa Nate un peu perplexe, son esprit divaguait encore un peu mais pas assez pour l’empêcher de sortir sa vanne pourrie : « Quand tu dis ‘nous’ tu parles de notre race ou de nous deux spécifiquement ? » Oui, ça n’avait rien drôle. Oui ça l’a fait rire sur le coup. Comme il le disait toujours avant : peu importe ce qui arrive, on se trouvera toujours drôle parce que nous sommes notre meilleur public. Et puis fallait pas oublier non plus que les quelques verres n’avaient pas arrangé son sens de l’humour ni même sa retenue fasse à ses blagues dignes d’un élève de primaire. Bien souvent il en riait, mais n’en était pas très fier. Au moins il savait de qui il tenait ce petit côté grand gamin malgré qu’il avait bien soufflé ses vingt deux bougies cette année : Nathan Evans. Tel père, tel fils. C’était même probablement l’un des seuls points communs qu’ils avaient puisqu’à son âge son père était l’opposé : il draguait à tout va, ne jurait que par les filles, était toujours sur de lui, le premier à faire la fête. On ne peut pas dire que cette description lui allait comme un gant, surtout depuis quatre ans ou les choses n‘avaient fait qu‘empirer. Enfin protégés et au sec dans la voiture, Scarlett proposa de passer à l’arrière exactement comme il l’avait pensé sans forcément le dire à voix haute. Même longueur d’ondes, encore remarqua-t-il taquin à nouveau. Il acquiesça seulement puis retira sa veste histoire de la faire sécher plus vite à l’avant tandis que lui irait à l’arrière. Il remonta ses manches au niveau de ses coudes puis se leva en essayant de ne pas se cogner au plafond en essayant de se faufiler derrière aussi facilement que son agilité le lui permettait en s’installant confortablement dans le siège. La radio et le chauffage furent allumer pour mettre un peu d’ambiance alors que le jeune homme se poussait un peu plus sur le côté histoire de laisser Scarlett passer et s’installer à son tour à côté de lui. Les couvertures furent disposées convenablement lorsque Scarlett interrompit le seul son qui bordait la voiture pour demander ce qu’il avait emmener dans le carton. Beaucoup de choses à v rai dire.. Lorsqu’il était entré chez lui pour chercher les feux et des trucs à grignoter et boire, il n’avait pas bien fait attention à ce qu’il mettait dans le carton ne souhaitant pas la faire attendre trop longtemps dehors, seule dans sa voiture. « Alors… » Il se pencha en avant puis commença à retourner dans la boîte un peu tout ce qu’il y avait : « A manger j’ai.. Le sachet de bonbons de tout à l’heure, des chips, des marshmallows, des biscuits. » Cela semblait être tout mais c’était sans compter.. : « Un citron ? Pourquoi j’ai emmené un citron.. ? » S'auto-questionna-t-il en se creusant la tête, essayant de se souvenir de ce qui avait bien pu lui traverser l’esprit au moment où il était dans la maison. C’était déjà assez difficile de se souvenir comme ça de l’heure qu’il était alors qu’il l’avait lue il n’y a même pas dix minutes, alors de ce qu’il a fait il y a plus d’une heure… Ah ! Mais oui ! Alors à la base il l’avait prit pour l’alcool parce que c’était une pratique courante de se servir du citron pour avoir l’acidité en plus de l’alcool qu’ils boiraient. Et il s’était même dit que s’ils ne s’en servaient pas pour ça, ils aurait pu essayer de le planter sur une fusée pour voir s’il exploserait en même temps.. Comme quoi, même sobre il pouvait avoir des idées bien farfelues. « Bref, et en boisson sans alcool je crois que j’ai emmenée une bouteille de jus d’orange et une autre d’eau minérale » Prévoyant aussi. Il n’était tenté par rien à vrai dire, que ce soit les bonbons ou le jus d’orange. « J’avais mis quelque chose bien au fond de la boîte pour que ça reste à plat mais je me souviens plus quoi, je crois que c’était un truc à manger aussi » Sur ce, il recommença à tout bouger dans le carton, écartant la nourriture, les boissons et les feux. En effet une boîte noire trônait au fond qui prenait toute la largeur. Il la sortie finalement et contempla l’emballage. ‘Fraises enrobées de chocolat’ . Il ne savait même pas à qui ça appartenait à la base lorsque ça avait été chez eux, peut-être était-ce un cadeau pour quelqu’un mais tant pis. C’était la seule chose qui lui donnait vraiment envie. Hormis elle bien entendu ? Questionna son fort intérieur le faisant soupirer de lassitude intérieurement. Il n’avait jamais goutté de fraises comme ça, encore une première. « Tu veux gouter ? » Demanda-t-il trouvant cela normal de les lui proposer d’abord par politesse. En fait il n’avait pas vraiment faim, ni même l’estomac vraiment dénoué mais en voyant l’image qui trônait sur la boîte, il ne pouvait s’empêcher de pouvoir en manger une. La gourmandise était l’un de ses plus grands défauts, le pêché capital qui lui correspondait le mieux. C’est aussi pour cette raison qu’il redoublait d’efforts lorsqu’il s’agissait de rester en forme, de faire du sport, de courir et tout ça, il ne voulait pas se retrouver pris au piège à cause de sa faiblesse devant les sucreries et pâtisseries en tout genre. Faut dire qu’avec sa mère qui il fallait bien avouer, était une sacrée bonne cuisinière, cela n’arrangeait aucunement les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Mer 8 Jan - 23:32


Après ses quelques réflexions extrapolées, Scarlett redescendit sur la planète ‘réalité’. Nathanaël lui arracha une petite moue devant sa blague à deux francs quatre sous, puis un sourire, parce que c’était tellement… lui de faire ça que la jeune femme ne parvint pas à le retenir. Elle avait parfois l’impression d’entendre l’humour du père Evans, comme elle l’avait déjà pu y assister en vrai ou sur des vidéos filmées qu’ils avaient regardé l’année auparavant… Si Nate jouait un jour à trop vouloir embarrasser Scarlett, la jeune femme saurait lui rappeler ce moment délicat à son bon souvenir, celui où ils avaient découvert la sex tape de ses parents. L’expression sur son visage avait été tellement mémorable ! Mais la jolie brune n’en voyait pas l’utilité aujourd’hui. Elle se contenta donc de prolonger son sourire, avant de se relever brusquement, encouragée par la pluie froide qui leur tombait dessus. Ils s’installèrent rapidement dans la voiture et improvisèrent une sorte de mini-camp à l’arrière. Couverture, nourriture, boisson. Scarlett se rappelait une fois avoir dormi sur la banquette arrière de cette voiture en compagnie de son amie Jules. Comme deux folles, les deux jeunes femmes avaient décidé de faire une journée autostop et étaient parties de la maison des Spencer pour leur folle virée… dans la voiture d’inconnus et voir jusqu’au elles seraient capables d’aller en une journée. Elles avaient bien rigolé, mais pas de chance, car en soirée, elles étaient tombées dans un coin paumée sans transport pour rentrer et Arsinoé avait dû venir les chercher en pleine nuit. Une virée qui avait fini sur la banquette arrière partagée entre les deux amies un peu fofolles. Ce genre de souvenirs faisait sourire Scarlett. Quand elle retournait à certains endroits ou retombaient sur certains objets, les images dans sa tête revenaient souvent à la surface, associées à des événements passés. Elle vivait d’ailleurs souvent l’expérience avec Nate. Bien trop souvent. La jeune femme s’installa à l’arrière et lança un regard en direction du panier en demandant au jeune homme ce qu’il y avait dedans. Elle n’avait pas dit ça pour qu’il se tape la fouille, mais puisqu’il n’avait plus l’air de s’en souvenir… Scarlett le laissa faire. Les bonbons de tout à l’heure. Ah non ! Si c’était pour encore se taper une acidité accrue, très peu pour elle. La jolie brune écouta la suite. Chips, marshmallows, biscuits. Très bon pour sa ligne tout ça ! Nathanaël repéra ensuite un citron, la jeune femme devina qu’il l’avait sans doute pris en lien avec l’alcool. Le citron n’était-il pas, par exemple, un des éléments clefs des tequilas boom boom ? Un autre souvenir lui revint en mémoire, la soirée de Noël chez les Freeman, deux ans auparavant, où Holden et elle avaient joué une comédie devant tout le monde, tout avait commencé par ce jeu de tequila boom boom. Le dernier qui les finissait. Un gage. Des défis. Toujours des défis. Ceux-ci avaient souvent gouverné des moments clefs de sa vie. Des défis. Son esprit voyageait vite dans le temps et elle s’arrêta une nouvelle fois sur leur journée, ponctuée de gages du lever du jour jusqu’au bout de la nuit. Nate et elle n’avaient pas cessé de se chercher et s’étaient trouvés. Scarlett rapportait beaucoup de choses à ce jour-là, souvent. Elle s’en rendait parfaitement compte, et c’était encore pire quand elle était en compagnie du jeune homme. Il passa ensuite aux boissons non alcoolisées : de l’eau et du jus d’orange. Trop de choix tue le choix apparemment. Ce qui était aussi vrai dans sa vie amoureuse (a). « T’as quand même ramené plein de trucs. » Reconnut-elle, surprise néanmoins. Scarlett était étonnée du nombre de produits différents qu’il avait emmené dans un laps de temps aussi cours. Mais Nate n’avait pas terminé. Il se pencha à nouveau et sortit une boite noire du fond du carton. Des fraises enrobées de chocolat… Nourriture, nourriture. Ça ne sentait jamais bon entre eux deux, ça finissait toujours par déconner en jeux bizarres ou coquins, encore un souvenir de leur fameuse journée. Ils avaient vécu tellement ce jour-là que tout s’y rapportait ou presque. « C’est drôle, ça me rappelle quelque chose. » Dit-elle en souriant d’un air évocateur. Chacun son tour d’essayer de déstabiliser l’autre. Encore. Il lui proposa alors de se servir dans la boîte. Scarlett fit mine d’en prendre une, intéressée, avant de diriger la fraise vers la bouche de Nate. Il en mourrait d’envie le pauvre et avait bien attendu sagement qu’elle en prenne en premier. « Toi d’abord. » Souffla-t-elle d’un air complice, connaissant très bien son goût pour ces petites sucreries. En y songeant bien, Scarlett aurait pu imaginer mille choses en d’autres fois avec ces fraises, mais elle ne pouvait tout simplement pas laisser l’imagination se transposer dans la réalité, car tous scénarios n’impliquaient pas que des versions très catholiques. Chassant une énième fois ses pensées, la jolie brune en prit ensuite une pour elle. Le chocolat fondait en bouche. « Délicieux. » Ajouta-t-elle. Aussi délicieux que ses lèvres. Son regard se porta une nouvelle fois vers lesdites lèvres du jeune homme. Scarlett n’était quasiment plus sous l’influence de l’alcool cette fois. Elle préférait laisser ses yeux dériver ailleurs et regarda si la pluie se calmait à l’extérieur. Une idée amusante lui travers alors l’esprit. Scarlett prit une seconde fraise dans la boîte noire avant de fermer celle-ci et de la déposer à l’avant. Elle la dirigea ensuite une nouvelle fois vers la bouche du jeune homme avant de s’arrêter à quelques centimètres. « Si t’en veux encore, il va falloir venir la chercher. » Lâcha-t-elle dans un sourire espiègle. La jolie brune ne savait pas vraiment s’il en voulait encore ou non, mais là n’était pas la question. C’était un jeu, un jeu où il ne pouvait se permettre de « perdre » par principe. Ils avaient toujours fonctionnés comme ça. Joignant le geste à la parole, elle se détacha de la banquette arrière, et assez contorsionniste, Scarlett parvint à se retrouver à l’avant en deux trois mouvements. Une fuite qui s’annonçait assez limitée dans cette voiture, mais au pire, elle trouverait bien une autre alternative…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Jeu 9 Jan - 2:19

Nathanaël se doutait bien que de proposer les bonbons était exclu parce qu’elle lui les lancerait à la figure à la limite, mais ne les mangerait pas. Lorsqu’il se souvenait de son visage lorsqu’elle avait gouté l’acidité au cœur du bonbon.. Il ne s’en remettrait sans doute jamais. Faut dire, s’ils ne passaient pas leur temps à se taquiner, se lancer des défis et tout ça, leur relation ne serait vraiment pas la même. Ils jouaient à ces petits jeux enfantins depuis l’enfance et disons qu’avec le temps, ça avait évolué et c’était devenu plus.. Sérieux ? Ca dépend dans quel sens on voyait la chose. C’était aussi grâce à ce genre de jeux et d’enfantillages qu’ils se connaissaient si bien et avaient passé de plus en plus de leur temps ensemble alors cela semblait presque normal qu’ils gardent la tradition même si maintenant, cela avait des conséquences un peu plus importantes puisque bien souvent les jeux se terminaient de la même façon : en total dérapage. A la réflexion de Scarlett, le jeune homme hausse les épaules. Quand il y pense, il aurait pu ramener bien plus, surtout que sa mère fait toujours des gâteaux, des cookies, des muffins et toutes sortes d’autres trucs très petits et très gras -tout ce qu’il aime quoi- alors qu’ils s’était contenté de gâteaux secs, de bonbons et de marshmallows. C’était aussi et surtout parce qu’il avait un peu pioché au pif dans ce qui se présentait à lui plutôt que de prendre le temps de bien regarder ce qui serait meilleur, ce qu’elle pourrait aimer ou ce dont elle pourrait avoir envie. « Ben.. J’ai pris les premiers trucs que je voyais quoi en plus je savais pas si t’avais mangé à ta soirée avant de venir alors je suis parti du principe que t’aurais sans doute une faim de loup » Soirée dont-ils n’avaient pas parlé et dont il ne souhaitait d’ailleurs pas vraiment aborder le sujet à moins que ça ne lui tienne à cœur, ce dont il doute. Ca n’avait pas l’air d’être particulièrement exaltant pour qu’elle s’y échappe avec autant de facilité et surtout aussi tôt donc s’il pouvait éviter de remettre le sujet sur la table, elle lui en serait sans doute très reconnaissante. « C’est drôle, ça me rappelle quelque chose. » Ses yeux se perdirent quelques instants dans les siens, à quoi jouait-elle ? Il savait exactement de quoi elle parlait : cette journée il y a un an avec les crêpes. Cette fameuse journée qui ne cessait de refaire irruption dans son esprit depuis qu’ils étaient sortis de chez lui le soir même. « Moi aussi » répondit-il en laissant un sourire étirer ses lèvres comme pour lui répondre sur le même ton et lui montrer que, non, elle na gagnerait pas à ce jeu là avec lui pour une fois. Lorsqu’il y repensait, il avait toujours eu l’impression d’avoir craqué le premier et il s’était donné comme nouvelle résolution -prise il y a environ deux minutes- de ne plus se laisser faire aussi facilement. Alors qu’il lui proposait d’en prendre une, c’est à lui qu’elle la tendit pour qu’il puisse la prendre et la manger. La détresse de son ventre se faisait-elle sentir si fort dans ses yeux qu’elle l’avait remarqué avec autant de facilité ? Il mangea la fraise, fermant les yeux en découvrant l’enrobage parfait de chocolat qui se mariait merveilleusement bien avec le gout et la texture de la fraise. Nathanaël fronça légèrement les sourcils lorsqu’elle ferma la boîte et la rangea ailleurs, approchant une fraise qu’elle avait prise près de ses lèvres mais la retirant au moment où il avait avancé la tête pour la croquer. Elle tenait vraiment à jouer à ça ? D’accord, aucun problème. Si elle le cherchait elle allait le trouver mais elle n’aurait aucun droit de se plaindre.. Nate ne savait pas trop ce qu’il voulait vraiment : la fraise, ou celle qui la tenait ? Les deux ensembles formaient un duo parfait et parfaitement désirable. Comme une petite fille qui jouait à loup, Scarlett se faufila devant pour échapper à Nate, ce qui ne représentait d’ailleurs vraiment pas une grande distance mais bon. Ils allaient être serrés à deux là devant parce qu’il était hors de question qu’il se laisse marcher sur les pieds de la sorte surtout lorsqu’une fraise enrobée de chocolat était en jeu.. « Je vais me gêner tiens ! Attention, j‘arrive » Nate se débarrassa de ce qu’il avait sur lui type sachet de bonbons et tout le tralala puis se leva. Course poursuite dans une voiture ? Fait ! Ca risquait d’être très exaltant vue la place qu’ils avaient.. « Tu te rends compte quand même que tu vas pas pouvoir t’enfuir bien loin et qu’on va être grave à l’étroit ? » Questionna-t-il en se préparant réellement à re escalader tout pour rejoindre l’endroit où elle était allée -ce qu’il fit sans attendre- et comme il l’avait dit, il y avait bien moins de facilité pour bouger. Qu’allait-elle faire maintenant ? Hormis sortir de la voiture et tracer dans les champs, il ne voyait pas bien qu’elle autre alternative elle avait en poche pour s’en sortir. Le jeu avait été court, mais amusant tout de même. Depuis le temps qu’ils jouaient au chat et à la souris, ils n’étaient plus à ça près de toute manière d’après lui-même si à la clef là, il aurait droit à une fraise enrobée de chocolat et pas à Scarlett. Il se contentait de la regarder avec un sourire qui signifiait sa victoire scotché au visage comme les premiers de la classe à l’école de la primaire qui raflent tous les bons points et se font haïr des autres. « Et maintenant ? » Murmura-t-il sentant petit à petit la chaleur l’entourer et commencer même à lui donner un peu chaud. A moins que ce n’était pas le chauffage de la voiture qui lui faisait cet effet ? Personne ne saura jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Jeu 9 Jan - 19:11


Scarlett plongea son regard dans celui de Nathanaël quand il lui remémora sa soirée, un réveillon où il supposait qu’elle n’avait rien avalé. La jolie brune avait en effet passé son temps à se ronger les sangs pour lui, parce qu’elle n’avait pas eu l’occasion de le voir excepté chez les Bones & Skins à Noël – et encore, elle n’avait même pas pu aller le voir. Même si Nate le devinait, il n’avait pas besoin de connaître les détails. Scarlett n’aimait pas quand on parvenait à voir certaines de ses faiblesses et il en était indéniablement une pour elle. L’inquiétude de la jeune femme avait même pris le pas sur tout le reste, quitte à ce qu’elle fasse abstraction de l’ambiance festive. Le nœud dans son ventre avait grandi et avait pesé de plus en plus lourd jusqu’à ce qu’elle se décide enfin à aller le voir. Ce n’était définitivement pas une coïncidence. Scarlett reporta son regard sur la boîte que Nathanaël sortit du carton et ne manqua pas de faire remarquer les souvenirs que ce moment lui évoquait. Il suspendit son geste une fraction de seconde, comme s’il hésitait à poursuivre sur sa lancée. Avait-elle dit quelque chose qu’il ne fallait pas ?  La jolie brune ne pouvait pas s’en empêcher, elle ne cessait de repenser à cette journée, surtout aujourd’hui. Elle avait l’impression que celle-ci remontait à une éternité alors qu’un an seulement s’était écoulé depuis lors. Cette soirée ressemblait tellement à ces souvenirs, à la différence près qu’ils se devaient de garder de la retenue sur certains aspects de leur relation. Ils n’étaient peut-être pas que de simples amis certes, mais Scarlett ne comptait pas non plus faire n’importe quoi pour autant, du moins essayer serait déjà très bien. Plus la nuit avançait, plus elle perdait le nord. Il fallait vraiment qu’elle s’en tienne à ses résolutions de longue date, ce n’était pas parce que la Nouvelle Année avait commencé qu’elle devait oublier celles prises l’année précédente. Nathanaël partagea son avis avant d’ouvrir ladite boîte qu’il tenait entre les mains. Des fraises en chocolat ? Tout pour satisfaire un gourmand comme lui. Il n’en avait pas l’air à première vue, mais elle savait qu’il adorait toutes ces sucreries. Scarlett se servit donc lorsqu’il lui tendit le sésame, mais la jeune femme la lui glissa dans la bouche pour qu’il les savoure en premier. Son ventre ne la tiraillait pas spécialement, mais une ou deux fraises calmerait sa petite faim. Et puis, il fallait bien avouer que ça donnait envie. La jolie brune se servit et laissa une foule de douces saveurs exploser dans sa bouche. Comme c’était toujours le cas en présence de nourriture, le goût lui inspira une petite idée. Une des seules choses qui gouvernaient Nathanaël, c’était son ventre. En possession de la boîte à fraise, elle en prit une nouvelle et referma le couvercle avant de jeter le tout à l’avant. Scarlett amena la fameuse friandise près de la bouche de Nate avant de se raviser. S’il la voulait tant que ça, il n’avait qu’à venir la chercher. Aussitôt dit, aussitôt elle disparut à l’avant. Mais lorsqu’elle constata que la pluie glacée tombait toujours violemment dehors, elle se retint d’ouvrir la portière. La jeune femme trouverait bien une autre idée pour l’amadouer. Nate ne mit évidemment pas longtemps à la rejoindre à l’avant dans la ferme intention de récupérer sa fameuse fraise. Il affichait déjà un sourire gagnant. Pas si vite ! Scarlett ne trouva pas de meilleure idée que… de croquer dedans. « Oups ! Désolée, mais c’est juste trop bon… » Dit-elle pour le faire enrager tout seul dans son coin. Après tout, pourquoi leur jeu stupide devrait-il avoir des règles ? Le véritable but n’était-il pas destiné à lui faire tout oublier de ces derniers jours où il était resté enfermé chez lui ? La jeune femme partit dans un éclat de rire devant l’expression de son visage. D’accord, ce n’était pas très fair play tout ça. Il avait bien mérité d’en avoir une autre après s’être donné autant de mal pour remplir le carton de bonnes choses. « Bon, ça va. Pas besoin de faire cette tête ! Pour la peine, j’vais même t’apporter la suivante. » Souffla-t-elle. Puisqu’il était installé à côté d’elle, siège passager, elle prit une nouvelle sucrerie dans la boîte à côté d’elle (oui parce qu’elle l’avait gardé, sinon ça serait trop facile pour lui d’en chiper) et se faufila de son côté avant de se retrouver assise sur lui. Encore comme au bon vieux temps. Effectivement… LÀ, ils étaient très à l’étroit. Mais au lieu de la lui donner aussi facilement, la jolie brune avait coincé la fraise au bord de ses lèvres en se déplaçant. Encore une fois, il devrait venir la chercher, beaucoup plus près, trop près. Le jeu redevenait dangereux, mais c’était tellement mieux comme ça. Scarlett ignorait pourquoi elle était ainsi à chaque fois qu’elle était avec lui, il réveillait son espièglerie. Elle ne dût pas attendre longtemps, bien sûr qu’il la prit, au passage leurs lèvres s’effleurèrent une nouvelle fois tendrement, son regard croisa le sien. Aussitôt, la jeune femme recula instinctivement son visage de quelques centimètres pour résister à la tentation que cette proximité offrait. Ils jouaient avec le feu, trop peut-être, une tension électrique s’était installée dans la voiture. Les pulsations de la jeune Spencer s’étaient à nouveau accélérées. Alors qu’il avalait sa fraise, elle enleva enfin son manteau maintenant que le chauffage avait réchauffé la voiture et le balança sur le côté. Scarlett sentit alors le corps chaud de Nate contre elle, malgré les vêtements qu’ils portaient tous les deux. Trop, c’était trop dur. Prise d’une envie subite de détendre l’atmosphère, la jeune femme lui ébouriffa alors ses cheveux encore humides pour le déconcentrer. « Dis donc ! Tu m’avais pas dit que t’étais un hérisson en vrai. » Lança-t-elle en admirant la pagaille de son chef-d’œuvre et en souriant avant de finalement se dégager pour fuir à nouveau à l’arrière – moins à l’étroit, pour ne plus tarder à dormir quelques heures et laisser les derniers effets de l’alcool s’estomper. Nate ne manquerait certainement pas de lui rendre la pareille avant, après toutes les sensations de chaud et de froid qu’elle venait de lui faire traverser. Cette nuit s’apparentait à un vrai ascenseur émotionnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Jeu 9 Jan - 21:21

Les yeux de Nate s’écarquillèrent, lorsque d’humeur taquine et joueuse, Scarlett se joua de lui en croquant dans ladite fraise. Elle avait tellement de facilité à le faire marcher, le faire tomber dans le panneau. A chaque fois. « Tu vas trop loin, là » Sa bouche avant entrouverte, se referma, faisant disparaître le sourire qu’il abordait. Ses yeux reprirent une allure normale, quant à sa tête il la tourna pour regarder par la fenêtre, complètement à fond dans son rôle de ‘tu m’as vexé je te boude’ même s’il n’en était absolument rien en réalité. Elle s’amusait. Lui aussi d’ailleurs. Pour le chercher un peu plus elle s’excusa même en justifiant son geste en disant que c’était juste trop bon pour qu’elle y résiste. Il se vengerait, d’une manière ou d’une autre. Après tout, il connaissait aussi très bien ses pêchés mignons et il n’aurait aucun mal à lui rendre la pareille même si ce n’était pas obligatoire que cela se passe ce soir, ici. Elle proposa ensuite de lui donner la suivant pour se faire pardonner, comme si ça allait suffire tiens ! Après le coup de vice qu’elle venait de lui faire, qu’elle n’espère pas trop s’en sortir aussi facilement et sans craindre les représailles du jeune Evans qui élaborait déjà un plan machiavélique au fond de son esprit. Pour bien cacher son attention d’accord, il la regarda à nouveau comme pour dire qu’il était d’accord et qu’il la pardonnait puis l’observa changer de côté pour le rejoindre sans difficultés, s’installant sur ses jambes. A ce moment là, un souvenir lui revint indéniablement en tête : à nouveau cette histoire de crêpes. C’était à ce moment là qu’elle lui avait avoué ne pas avoir envie de partir de chez lui et qu’il lui avait donc proposé naturellement de passer la nuit chez lui, en ayant tout autant envie si ce n’était même plus. Cette nuit… Cette nuit où ils s’étaient offerts cœurs et âmes l’un à l’autre, effaçant les barrières qui les avaient bloqués bien trop longtemps, mettant de côté leurs consciences et leurs peurs. Il n’oublierait jamais heureusement et malheureusement d‘ailleurs. Scarlett avait ‘coincée’ la fraise chocolatée quasiment entre ses lèvres, comme en attendant qu’il vienne la chercher lui-même. La température et la tension électrique se levèrent d’un coup à nouveau. Cela ne cessera-t-il donc jamais lorsqu’ils seront ensembles et à petite proximité ? Nathanaël en doutait fortement. Il tentait vainement de se retenir de la toucher de ses mains, se sentant déjà bien assez en danger de craquer comme ça sans qu’il ne cherche en plus à jouer avec le feu. Il s’avança, les yeux pétillants et fixés sur les lèvres de Scarlett qui scellaient la fraise. La prendre et reculer, c’est tout rien de plus.. Mais pourquoi pas ? Juste encore une fois.. Non ! C’était la dégringolade totale dans sa tête, le bordel dans son esprit. Au fur et à mesure qu’il avançait lentement pour prendre ce qui lui était du, ses pensées se croisaient, se contredisaient et s’affrontaient dans une bagarre incessante. Enfin assez près, Nate croqua dans le fruit et ne pouvant y échapper, laissant ses lèvres caresser durant quelques secondes celles de la jolie brune et se reculant enfin pour mâcher son prix. Les saveurs ravirent les papilles du jeune homme, mais pas autant que le goût des lèvres de Scarlett. Il n’y avait rien de comparable entre ces deux choses si ce n’était qu’il en était fou. Toujours assise sur ses genoux, Scarlett se redressa pour retirer sa veste attirant toute l‘attention de Nathanaël sur elle. Mais pourquoi était-elle si.. Sexy en faisant ça ? Elle n’avait fait qu’enlever sa veste pour se mettre plus à l’aise et pourtant il en restait pantois, à la limite de l’admiration. Il n’avait pas besoin de dire quoi que ce soit, ni même de la complimenter une énième fois sur sa beauté parce que cela devait forcément se lire sur son visage. Il n’avait pas moins eut du mal à se retenir de lancer quelque chose tout en tenant le choc, secouant un peu la tête pour arrêter. Ils s’étaient embrassés. Deux fois. C’était probablement bien suffisant pour ce soir et même pour le reste. Ils n’avaient pas le droit de faire ça, elle tout autant que lui, pas après leur passé, pas après cette année qui venait de se passer. Il pouvait sentir le parfum de Scarlett qui avait émané dès lors qu’elle avait retirée sa veste, dévoilant son cou et sa silhouette svelte. Tout était devenu bien plus difficile d’un coup, plus lourd ou du moins, jusqu’à ce que ne Scarlett ne s’amuse à ébouriffer les cheveux du jeune homme qui rit en essayant de l’en empêcher, bouger la tête de tous les côtés. Il ressemblait déjà à rien comme ça alors ce n’était vraiment pas la peine d’en rajouter encore plus. Après l’avoir comparé à un hérisson, Scarlett se leva et retourna à l’arrière tandis que lui restait à l’avant sans bouger, se donnant quelques temps pour réfléchir et réunir son esprit où ce qu’il en restait tout du moins . Le coup de la fraise et maintenant les cheveux en bataille. Deux attaques de suite.. Et qui disait deux attaques, disait deux vengeances. Il valait mieux pour elle qu’elle se mette à surveiller ses arrières très attentivement. « C’est un secret ne le dis à personne » Un sourire fin se dessine sur son visage et creuse de légères fossettes sur ses joues. Un endroit public, quelque part où on peut être surpris à n’importe quel moment et par n’importe qui Cette révélation lui revint en tête sans qu’il n’y sache pourquoi. Lui qui voulait faire des efforts pour ne rien tenter ce soir, la voiture -bien que plus grande que beaucoup d’autres- ne lui permettait aucun échappatoire au cas où il se sentirait craquer. Il releva la tête soudainement. Une idée. Une idée folle. Un peu de folie pour adoucir cette soirée tellement agréable. « Je peux mettre la musique un peu plus fort ? » Il pencha la tête un peu sur le côté pour entendre la réponse puis augmenta le volume. C’était maintenant ou jamais. Il n’aurait sans doute plus l’occasion ni la liberté de pouvoir en profiter de la sorte avant longtemps avec ce qui allait bientôt se passer alors il ne voulait plus perdre de temps. Toujours les manches de son pull retroussés jusqu’à ses coudes, il ouvrit la portière et sortit de la voiture en la refermant après. Il pleuvait encore pas mal mais au moins ça lui permettait de prendre un petit bol d’air frais, de faire retomber la tension électrique entre eux, la vague de chaleur. Certes, il allait peut-être tomber malade, mais et alors après tout ? Il n’allait pas en mourir. Nathanaël resta sans bouger un moment avant de lever la tête en direction du ciel. On entendait plutôt bien la musique là et une soudaine envie de faire le fou dans la neige alors qu’il était en train de pleuvoir des cordes lui était venue sans qu’il ne puisse se l’expliquer. Le jeune homme tendit les bras de chaque côté et se mis à tourner sur lui-même. Si les flics passaient, à coup sur ils le feraient souffler dans le ballon.. Mais après tout il ne conduisait pas, ne faisait aucune connerie et semblait bien plus lucide que quelques minutes auparavant. Il hochait la tête, tapait du pied au rythme de la musique. Il était juste bien. Ou peut-être était-il juste fou, au fond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Jeu 9 Jan - 23:38


Lorsque Scarlett mangea finalement la fraise destinée à Nathanaël, celui-ci mima une fausse mauvaise humeur, pas crédible deux minutes. La jeune femme oublia alors carrément tout bon sens et se plaça sur lui pour lui tendre une autre fraise à la façon Spencer et se faire ‘pardonner’. Comme à chaque fois qu’un de ces jeux commençaient entre eux, les dévires apparaissaient vite. Elle se retint tout de même d’aller plus loin lorsqu’il croqua la friandise et recula de quelques centimètres. Toujours la même histoire, toujours la même rengaine. Scarlett se délesta de son manteau, alors qu’une vague de chaleur se saisissait petit à petit de son corps. Elle posa le vêtement sur le siège à côté avant de s’en prendre à la chevelure de Nate comme un défouloir. La jeune femme aimait souvent les mettre sens dessus dessous par le passé. Quand ils étaient bien plus jeunes, il tentait de bien tous les mettre en place avant d’aller en classe et de venir la chercher pour qu’ils fassent le chemin ensemble jusqu’en cours. Scarlett avait parfois pris un malin plaisir à lui ébouriffer les cheveux par surprise, si bien que lorsqu’ils arrivaient, ils étaient bien en bataille. Cela dit, Nathanaël ne se laissait pas vraiment faire non plus. Il lui avait bien rendu la pareille en d’autres occasions. Après s’être bien amusée malgré les tentatives infructueuses du jeune homme d’empêcher le massacre, Scarlett sourit à sa remarque puis se dégagea pour faire baisser la tension électrique et elle retourna s’installer à l’arrière. La jolie brune fouilla dans le carton tandis qu’il lui demanda pour augmenter la musique. Elle acquiesça machinalement et sortit la bouteille d’eau pour se désaltérer. Les effets de l’alcool qu’elle avait bu s’étaient quasiment estompés laissant place à une soif à rassasier. Sa mère lui avait dit un jour que boire beaucoup d’eau était une bonne façon de décuver. Nate mit la radio plus fort avant de retrousser les manches de son pull à mi-bras. Scarlett le regarda faire d’un air perplexe, mais ne pipa mot. Alors qu’elle buvait une gorgée d’eau, Nate ouvrit soudainement la portière et la referma derrière lui. Mais pourquoi sortait-il sous cette pluie battante ? Elle baissa la vitre du côté de la voiture où elle était – pas question pour elle de sortir – et l’observa tourner quelques instants sur lui-même. « Mais t’es fou… Tu vas tomber malade ! » Dit-elle en riant, avant de finalement hausser les épaules. Après tout… Il avait l’air de s’amuser. Scarlett se demanda un instant s’il avait bu plus d’alcool qu’elle ne se l’était tout d’abord imaginé, mais cette idée lui semblait saugrenue, puisque Nate était parfaitement conscient de ses actes. La jeune femme le laissa donc faire ses délires à l’extérieur sans l’interpeller à nouveau, remontant légèrement la vitre pour ne pas que la pluie l’atteigne. Elle profita de ce petit intermède pour attraper son téléphone laissé dans la voiture et regarder si elle avait reçu des messages. Scarlett venait de revivre tout ce qui s’était passé cette nuit en quelques secondes et avait le sentiment désagréable que le petit matin s’accompagnerait d’un dur retour à la réalité. Elle avait été beaucoup trop loin, et si elle ne regrettait pas la plupart des choses qu’elle avait faite, elle ne se sentait pas très sereine d’avoir franchi certaines limites. La jolie brune avait l’impression de ne plus se reconnaître, elle n’avait plus été tout à fait elle cette nuit, et pas seulement à cause de l’alcool ou de ses sentiments. Scarlett regarda l’écran. Un ou deux appels en absence et des messages, sûrement pour souhaiter la bonne année. Elle avait mis son téléphone en mode silencieux et avait passé la soirée à éviter de le consulter. Aux yeux des personnes qui avaient essayé de la joindre, la jeune femme était probablement en train de dormir. C’était l’excuse idéale quand on sortait la nuit… Parce qu’elle avait menti et devrait bien se rattraper à un moment ou à un autre. Scarlett préférait ne pas y répondre pour le moment, il serait toujours le temps de le faire quand ils seraient rentrés. Elle rabattit l’écran du téléphone et le rangea dans la voiture avant de se remettre au fond et voir Nate se dandiner et taper du pied sur la musique. La jeune femme n’arrivait plus spécialement à s’amuser après ce qu’elle venait de penser, elle avait besoin d’un ‘break’ dans tous leurs jeux et dans cette nuit de folie. Mais lorsque la jolie brune regarda Nate à nouveau, malgré qu’elle ait refermé la vitre de la voiture, elle esquissa un nouveau sourire. Elle était juste heureuse, heureuse de le voir si ‘bien’ pendant quelques instants. Soudain, une nouvelle idée malicieuse lui traversa l’esprit. La neige, mais bien sûr ! Scarlett ouvrit légèrement la portière sans bruit (la musique la couvrait) et se pencha près de la voiture pour faire une boule bien dodue et s’approcher de quelques pas avant de la lancer. Elle visait très très bien… C’était le jeu favori qu’elle pratiquait chaque année avec son meilleur ami Bryan en hiver. Et la fameuse boule fit mouche… en plein dans son dos. « Touché ! » Cria-t-elle en riant. Scarlett rentra aussitôt dans la voiture pour se réfugier. Si Nate osait s’approcher, neige en main, elle pourrait toujours verrouiller la portière pour se protéger. Et de trois (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Sam 11 Jan - 17:28

Nathanaël se sentait tout à fait à l’aise. Il était lucide : savait ce qu’il disait, ce qu’il faisait et avait tout à fait conscience que s’il restait sous cette pluie battante, il allait finir par soit mourir de froid, soit tomber malade comme un chien. L’eau ne pouvait lui faire que du bien après les montagnes russes de sensations et d’émotions qu’il avait ressenties que ce soit dans la voiture ou même avant de n’y aller. Il s’arrêta cependant et se tourna vers la voiture lorsque Scarlett dit qu’il était fou et qu’il allait tomber malade. En effet il ne voyait pas trop comment répliquer ou réfuter cette généralité. En rentrant, il aurait droit à une bonne douche et un chocolat chaud afin d’essayer comme derniers recours, de ne pas choper une quelconque maladie même si ce n’était qu’un rhume ou une petite toux. Il se disait que de toute façon, comme le résumait bien la citation de Didier Erasme : ‘C’est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous’ Ce n’était pas non plus comme s’il n’avait jamais fait pire comme folie dans sa vie, surtout avec un meilleur ami comme Heathcliff et à l’époque du lycée où ils accumulaient conneries sur conneries qui les faisaient rire aux éclats. La pluie sembla se calmer un petit peu, elle tombait moins et moins fort aussi et le jeune homme devait bien avouer que maintenant, il commençait petit à petit à avoir froid alors qu’un frisson parcourait le creux de ses reins. Les notes audacieuses de la musique s'envolent, elles se perdent dans les airs, se promènent d‘oreilles à oreilles, s'enchaînent, doucement et résonnent agréablement dans les tympans de Nate qui apprécie le morceau. Il pense, il rêve, complètement dans son monde, un monde sans problèmes, un monde sans questions, sans ’si’ et sans ’mais’ . Et tout d’un coup tout se brise, il revient à la réalité, ses yeux s’ouvrent doucement. Quelque chose vient de lui frapper le dos, mais quoi ? Il se tourne, met sa main dans son dos. C’est froid, c’est par terre c’est.. De la neige. Son regard à juste le temps de se planter dans celui de Scarlett qui dit de manière enjouée qu’elle l’a touché. Elle le cherche et elle peut en être sure, sa vengeance sera précédent. Scarlett rit et rentre dans la voiture comme pour se protéger derrière une forteresse. Nathanaël sourit, elle ne peut pas l’entendre mais elle doit bien s’en douter : « Spencer, tu vas me le payer » Le jeune homme se baisse et attrape de la neige aux creux de ses mains avant de s’approche de la voiture mais avant qu’il ne puisse l’ouvrir, un clic se fait entendre. Elle a fermées les portes. Un nouveau sourire étire ses lèvres. C’était prévisible. Elle doit pouvoir le voir par la fenêtre, il recule et lève les mains comme s’il voulait clamer son innocence puis les ouvre, laissant tomber toute la neige qu’il tenait. Elles brûlent un petit peu mais ce n’est pas insupportable, il lui faudra une autre idée pour se venger. Il ne lui faut pas plus de quelques secondes pour trouver une autre idée. Il recule encore, fait quelques pas en disparaissant derrière un arbre où elle ne peut plus le voir. Son regard se baisse et contemple le sol, il n’y a pas beaucoup de neige mais ça devrait suffire amplement pour le plan B machiavélique qu’il venait de mettre en place. Le jeune homme se baisse et s’agenouille au sol, il prend de la neige et en met sur ses bras, s’en tartine la nuque, le cou, le torse sous son pull et tente même de s’en mettre dans le dos. Le seule moyen de lui rendre la pareille et de le faire de façon cachée, à la vice sans qu’elle ne s’y attende. Des frissons parcourent son corps, là, il a vraiment froid. Ses lèvres ne sont plus roses mais virent au violet quand à ses mains elles sont rouges et tremblantes. Il se lève, il est temps. Retournant à la voiture, il se baisse et toque à la vitre de derrière, il entend la musique baisser, elle doit pouvoir l’écouter de cette façon. « Scarlett.. S’il te plait ouvre moi je..je suis..fri-go-gorifié » Supplie-t-il l'air sincère en essayant de l’apercevoir derrière la vitre. « Je n’ai pas de neige, regarde » Il montre ses deux mains, paumes ouvertes juste devant la fenêtre pour bien montrer qu’il n’a aucune neige sur lui. Il est gelé, lui qui pourtant gère si bien le froid fait bien moins le malin maintenant qu’il est coincé dehors. ‘Clic’ . Ses yeux se posent sur la poignet de la porte, ça semble être ouvert. Il tire dessus, la porte s’ouvre. Ouf. Il entre à l’intérieur et ferme directement ensuite. Ses cheveux sont encore plus mouillés, tout comme son pull. Il ne veut pas prendre le temps de se réchauffer avant d’assouvir l’une de ses trois vengeances, parce que ce n’est surement pas celle-ci qui va valoir pour les trois coups qu’elle lui a faits. « Je sens plus mes mains.. Tu me fais un câlin, dis ? J’ai froid » Son expression change du tout au tout : il passe du mec frigorifié au mec qui va faire un sale coup. Elle devait se douter qu’elle n’allait pas s’en sortir si facilement. Un nouveau sourire se glisse sur son visage, il s’approche d’elle, bloquant le passage à la banquette devant, elle ne peut pas vraiment fuir. « Au fait, j’ai dit que je n’avais pas de neige et c’est vrai d’ailleurs ou en tout cas pas sous la forme que tu crois » Elle n’a pas le temps de bouger qu’il retire son pull et la serre dans ses bras, bougeant pour essayer de la mouiller le plus possible. Il ne rit pas, il le fera après lorsqu’il verra dans quel état il la mise. La pauvre, elle doit mourir de froid avec ce choc de température : il est littéralement glacé et elle est… Brûlante ou presque. Sa tête posée dans le creux du cou de Scarlett, il décide même d’aller plus loin sachant pertinemment que ce qu’il s’apprêtait à faire, lui donnerait plus froid que la moindre parcelle de son corps contre elle. Il relève un peu la tête, laissant son souffle glisser dans son cou puis y dépose ses lèvres, glacées elles aussi. Elle l’a cherché en même temps, et encore, il trouve sa première vengeance assez gentille, elle aurait pu être bien pire. Après tout cela il se redresse et la regarde « Ca suffit ou tu veux que je continue ? » Elle est couchée, sous lui, qui est torse nu. Tout d’un coup ça lui saute au yeux, il est peut-être allé trop loin. Il ne veut pas déraper encore. Ses yeux azurs plongés dans les prunelles de la jolie brune, il change de position et s’assoit correctement pour la laisser se relever en attrapant son pull toujours aussi mouillé. Il l’enfile, tant pis si ça le fait tomber malade ça valait mieux ainsi. Scarlett semble un peu décoiffée. Le but n’était pas de lui faire attraper une maladie non plus, disons que parfois dans ces jeux enfantins il se perdait et perdait la tête lui faisant faire des choses très puériles et irréfléchies. L’air de rien, il prend la boîte de fraises et en déguste une autre avant de regarder Scarlett , une expression triomphante sur le visage « Tu en veux une ? » Provocation, toujours de la provocation. Qui a dit qu’à force de jouer avec le feu on termine par se brûler ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Dim 12 Jan - 2:55


Scarlett était censée être une jeune femme mature et pleine de bon sens à son âge, mais son espièglerie n’avait parfois pas de limites. Alors qu’elle venait de songer à faire une pause dans leurs « jeux », la jolie brune constata que Nate continuait dans ses délires à l’extérieur. Une petite idée malicieuse atterrit dans son esprit, une idée destinée à l’interrompre dans sa folie nocturne. Folie… N’en était-il pas atteint pour tournoyer ainsi en pull sous une pluie hivernale battante ? Scarlett avait peur que Nate tombe sérieusement malade à cause de ses bêtises. La jeune femme décida donc de le provoquer une nouvelle fois et sortit au bord de la voiture pour lui lancer une boule de neige. Elle retourna ensuite à l’intérieur et ferma la portière pour se réfugier. À travers la vitre, elle l’aperçut sentir son dos et se retourner dans l’intention de se venger. Il allait enfin réagir ! La jolie brune devina aussitôt son manège quand elle constata qu’il s’amenait près de la voiture les bras chargés de neige. Scarlett verrouilla la portière pour se protéger d’une attaque futile, elle n’était pas bête au point de le laisser rentrer armé. « Tu ne crois quand même pas que je vais te laisser rentrer comme ça ? » Lança-t-elle, en s’avançant dans la voiture pour baisser le son de la musique et qu’il puisse l’entendre à travers les vitres. Nathanaël s’éloigna alors de la voiture, les bras en l’air, comme signe de reddition. Mais la jeune femme n’était pas dupe, il préparait sûrement un mauvais coup à la Evans ! Alors qu’elle regardait toujours par la fenêtre, elle le vit disparaitre du décor. Scarlett hésita à nouveau à ouvrir les portes, mais elle préféra attendre son retour. Était-ce encore un de ses coups de folie ou essayait-il de lui faire peur en faisant celui ‘qui ne reviendrait pas’ ? Il était hors de question qu’elle sorte pour commencer une fouille nocturne dans ce champ désert. La jeune femme n’était pas du genre à flipper d’être toute seule au milieu de nulle part, mais elle n’était pas non plus de celles à s’aventurer seule dans la nuit noire. Soudain, alors qu’elle ne regardait plus dehors, elle sursauta quand Nate frappa à la vitre et la pria de lui ouvrir parce qu’il mourrait de froid. Normal… Après être resté ainsi sous cette pluie battante, il était trempé. Mais Scarlett sentait vraiment le mauvais coup venir. « C’est ça, me la fais pas ! Qu’est-ce que tu mijotes ? » Répondit-elle en lui lançant un regard soupçonneux. Mais Nate s’approcha et lui montra bien qu’il n’avait pas de neige dans les mains. Et ce n’était pas comme s’il pouvait en mettre dans ses poches sans que ça fonde… Rassurée, la jeune femme se dit en son for intérieur qu’elle ne pourrait de toute façon pas le laisser croupir à l’extérieur pour le restant de la nuit. Elle se pencha donc pour déverrouiller la portière et attendit qu’il la rejoigne. La fatigue commençait à la gagner, une ou deux heures de sommeil ne seraient pas volées avant de reprendre le volant. Nate s’installa à côté d’elle et arbora aussitôt un autre regard. Scarlett n’eut pas le temps de réagir qu’il lui demanda de lui faire un câlin pour le réchauffer. Tellement pas son genre… « Vas plutôt te mettre près du chauffage… » Refusa-t-elle aussitôt méfiante. À l’avant de la voiture, le souffle diffusé à l’intérieur était plus chaud et plus puissant. Mais Nate ne l’entendit pas de cette oreille et retira carrément son pull. Les yeux de la jeune femme s’écarquillèrent. À quoi jouait-il ? Elle le comprit aussitôt, lorsqu’il lui reparla de neige… Scarlett n’en revenait pas ; il s’en était enduit sur tout le haut du corps juste pour lui donner un coup de froid. « Non, laisse-moi ! » Recula-t-elle au fond de la voiture. Mais Nate l’attrapa dans ses bras et la serra… Ce qu’il ne comprenait pas était que le froid n’était pas seulement ce qui la dérangeait, mais aussi cette proximité qu’elle s’efforçait d’éviter depuis qu’elle avait retrouvé ses esprits. Scarlett sentit la peau glacée du jeune homme effleurer ses vêtements qui s’en imprégnèrent et devinrent légèrement mouillés. « T’es un glaçon ambulant ! » Cria-t-elle dans l’espoir qu’il reculerait, mais c’était peine perdue. La jeune femme posa ses mains sur les épaules gelées du garçon et tenta de le repousser, au lieu de cela, il se colla encore plus à elle et déposa un bisou froid dans son cou. Ce contact électrisa malgré tout la jolie brune mais sans doute pas pour les mêmes raisons. Elle cessa alors de se débattre, c’était de bonne guerre, bien qu’elle avait déjà tellement peur de déraper, que cette situation n’arrangeait rien. Nate lui rendait la pareille de tout ce qu’elle avait fait depuis qu’ils s’étaient réfugiés dans la voiture. Alors qu’il lui demandait si elle voulait qu’il continue ou non, le regard de Scarlett s’embrasa soudainement. L’idée qui venait de la traverser était loin d’être très catholique, ainsi allongés sur la banquette arrière, Nate à moitié déshabillé. La main de la jeune femme avait déjà quitté l’épaule d’Evans pour glisser doucement vers le creux de son cou gelé et laisser courir ses doigts doucement jusqu’à le sentir frémir à ce contact. Il voulait jouer très bien, mais elle pouvait aussi continuer. Ils restèrent en suspens, yeux dans les yeux pendant quelques secondes… et ils surent le danger qu’impliquait sa proposition. « Non c’est bon. » Souffla-t-elle d’une voix étouffée. Scarlett rompit tout contact, tant par le regard que par les mains et attendit qu’il s’éloigne pour pouvoir se relever sur la banquette. Alors qu’elle se frottait le haut du corps pour enlever les particules de neige sur elle, Nate reprit à nouveau la boîte des fameuses fraises en chocolat. Que voulait-il encore faire avec ça ? Il lui en proposa une nouvelle, mais Scarlett hocha la tête négativement, elle n’avait plus spécialement envie de friandises. « Non, je ne saurais plus avaler quoique ce soit à cette heure, mais vas-y, fais-toi plaisir. » Donna-t-elle alors la liberté au ‘gourmand’ Nathanaël de finir tout la boîte si ça lui chantait. La jolie brune haussa les épaules, ce dont elle avait terriblement envie était d’une cigarette… Quand elle avait bu et était nerveuse, c’était le meilleur calmant qui existait pour elle. Mais bon, elle n’en avait pas à disposition. Elle repéra alors une des deux couvertures que Nate avait prises pour leur petite escapade dans le champ, des couvertures évidemment sèches. Elle en attrapa une et la lui tendit pour qu’il puisse s’emmitoufler dedans. « Bon ça remplace pas un pull, mais c’est toujours ça. » Ajouta-t-elle en voyant que Nate l’avait déjà remis. Il était fou, fou, fou, mais semblait tellement bien de l’être, que c’est ce qui comptait finalement pour la jeune femme. Le voir bien. Scarlett lança un regard vers l’heure qui était décidément bien avancée, presque cinq heures du matin. Le lever du jour n’était plus très loin… encore quelques heures. « Ça ne t’ennuie pas si on dort un peu avant de reprendre la route ? » Proposa-t-elle ensuite, alors que la fatigue commençait sérieusement à la gagner. Loin d’elle l’idée de gâcher leurs derniers moments, mais elle avait peur de ne pas être en mesure de conduire correctement si elle ne fermait pas un peu les yeux. Joignant le geste à la parole, Scarlett s’emmitoufla dans l’autre couverture pour se réchauffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Lun 13 Jan - 1:03

Dès lors qu’il avait ôté son pull, elle avait comprit ce qu’il avait mijoté et en même temps, ce n‘était pas si compliqué à comprendre en voyant son torse rouge à cause de la neige qu‘il y avait frottée. Dans le regard de Scarlett, cela semblait être à moitié de la stupéfaction (en même temps qui aurait pu s’y attendre ?) et l’autre moitié de la peur vue comment elle reculait pour essayer de s’en sortir. Oui sauf que là, elle n’avait vraiment aucun moyen de s’enfuir ni même aucune issue.. Elle était coincée. Elle criait même alors qu’il approchait ce qui lui donna envie de rire mais il s’efforça de ne rien laisser paraître. Sa vengeance était trop belle, trop parfaite pour qu’il ne la gâche en se sentant déjà vainqueur au départ mais pas à l’arrivée. Il était complètement gelé et il fallait bien avouer que le corps de Scarlett le réchauffait quelque peu si on comptait en plus la proximité qu’ils avaient et dont Nate venait tout juste de se rendre compte. Déplacé. Il n’y avait pas d’autre mot pour décrire ce qu’il venait de faire, si ce n’est gênant peut-être ? Non même pas en fait. Ou en tout cas sur le moment de le faire, il ne s’était pas senti gêné. Maintenant… C’était une tout autre histoire. Alors qu’il se redressait pour demander si elle en avait assez comme ça, il sentit les mains de Scarlett cesser de tenter de le repousser, tandis qu’une passait de son épaule à son cou et continuait de frôler sa main, ce qui lui arracha un frisson et lui donna la chaire de poule. Ils se quittèrent des yeux une fois qu’elle avait répondu que non et il la laissa se relever alors que lui, enfilait à nouveau son pull. Ce n’était peut-être pas la meilleure des idées après tout.. Il sécherait plus vite à l’avant en compagnie de sa veste et de celle de Scarlett. Ses lèvres reprenaient petit à petit leur couleur habituelle, cessaient de trembler tout comme ses mains et ses jambes. Le jeune homme reposa la boîte de fraises au chocolat après en avoir mangée une dernière puis empocha la couverture que lui tendait Scarlett en lâchant un petit « merci » au passage et écoutant la question qu’elle lui posait ensuite. Se penchant sur le côté, Nate aperçut l’heure. En effet ce ne serait pas une mauvaise idée de faire un petit somme histoire d’être bien reposés et surs d’être en état de prendre le volant même si le jeune homme ne sentait plus du tout les effets de l’alcool sur lui. « Du tout, c’est la meilleure chose à faire » Il bailla légèrement , la main plaquée contre sa bouche comme quoi il semblait déjà prêt à s’endormir. Il n’en avait pas très envie. Il savait, savait que dès qu’il fermerait les yeux ses cauchemars recommenceraient si ce n’était une simple insomnie. Il allait revoir des images de l’accident, de Tessa, de Lily en pleures, de Heathcliff et lui déplaçant le corps péniblement,.. Il ne voulait pas. A cette pensée, il avala sa salive difficilement mais sourit à Scarlett comme si de rien n’était. Pas la peine de l’inquiéter pour si peu. « Je vais quand même faire sécher mon pull à l’avant parce que là.. Ca va pas le faire, et ce sera plus efficace » expliqua-t-il en reprenant le vêtement par le dessous et le faisant passer au dessus de sa tête, le posant ensuite à l’avant sur le siège passager, bien devant l’une des aérations du chauffage. Il prit la couverture que Scarlett lui avait donnée puis s’y enroula comme un sushi, sentant petit à petit les sensations de son dos et de son torse lui revenir, les picotements cesser et les brûlures de ses mains s’atténuer. La question qui se posait maintenant était : comment allaient-ils se mettre pour trouver une position confortable et adéquate pour s’endormir et essayer de passer au mieux le peu de sommeil qu’ils s’autorisaient depuis le début de leur soirée. Nate encore avait passé la journée dans sa chambre à se ‘reposer’ d’une certaine manière alors qu’elle, était déjà quelque part avant d’être venue chez lui. Elle devait être littéralement épuisée. Le jeune Evans s’installa le plus confortablement possible, tête posée mi sur le siège, mi sur la fenêtre pour être en parti tourné vers Scarlett puis resserra la couverture aussi de lui. Ses mains tremblaient encore très légèrement mais il savait que ça ne durerait pas, il sentait même ses joues et son visage en général retrouver leur chaleur habituelle, sentant à nouveau ses oreilles par la même occasion. Niveau idée stupide, celle-ci devrait sans doute faire partie du top 5 de la liste des conneries de sa vie. Une chose était sure : on ne l’y reprendrait plus à faire la même chose. Et de toute façon avec qui hormis Spencer aurait-il osé aller aussi loin ? Personne. Ils n’avaient aucunement besoin de réveil : ils seraient réveillés soit par la lumière du soleil, soit par des gens qui étaient dans les champs pour une quelconque raison, soit Nate serait tout simplement levé avant elle et verrait donc l’heure défiler pour qu’ils puissent partir. « Bonne nuit Spencer » Lâcha-t-il finalement en souriant et la regardant une dernière fois avant de fermer les yeux. Il ne se sentait pas spécialement fatigué mais après toutes les émotions de cette soirée et les rebondissements, aucun doute que le sommeil opérerait sur lui sans difficultés aucunes. Et voilà l’exemple typique de la soirée qui fait foirer toutes nos promesses en une fois et dans un laps de temps assez incroyable. Ils avaient du passer cinq heure ensembles environ, et il avait non seulement dit qu’il avait toujours des sentiments mais l’avait aussi embrassé, avant de se frotter à elle à moitié nu.. On ne pouvait pas dire que cette soirée  ‘amicale’ avait été d’un grand succès au niveau des promesses et des restrictions mais si on mettait cela de côté, Nate avait passé une très bonne soirée. Et ça, c’était au seul mérite de Scarlett qui encore une fois, lui avait fait vivre des moments inoubliables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate Lun 13 Jan - 15:01


Ce réveillon de Nouvel An avait finalement très bien tourné. Scarlett ne regrettait pas une seconde d’avoir écouté son inquiétude et son entêtement pour aller voir Nathanaël et le sortir de sa chambre même si ce n’était que pour quelques heures. La jeune femme avait été bien contente de le retrouver, de passer à nouveau des moments comme ils n’en avaient plus eu depuis longtemps et aussi de le voir s’amuser malgré ce qui se tramait. Elle doutait qu’il en ait encore beaucoup l’occasion dans les semaines à venir, et chaque instant qui pouvait s’écouler sans y penser était bon à prendre. Scarlett s’enroula dans la couverture qu’elle avait prise pour se réchauffer après cette vague de froid que lui avait donnée Nathanaël, même si le contact électrisant de son corps glacé contre le sien avait éveillé une foule de sensations chez la jeune femme. Après tout ce temps, le jeune Evans avait toujours autant d’effet sur elle et Scarlett était bien incapable de le nier ou de lui cacher. La journée qui avait précédé le réveillon, en plus cette soirée qui s’était transformée en une quasi nuit blanche l’avaient complètement achevée, tant sur le plan physique qu’émotionnel. La fatigue la gagnait sérieusement. La jolie brune proposa donc qu’ils se reposent un peu avant de reprendre la route. Nathanaël approuva avant de mettre son pull à sécher à l’avant et de se glisser à son tour dans la couverture. Scarlett esquissa un sourire en se rappelant un de leurs souvenirs d’adolescence, encore un. Certaines nuits d’hiver qu’elle passait chez les Evans, et qu’elle transgressait encore les règles de la maman dragonne en filant en douce chez Nate, grelottante, elle se glissait sous les couvertures du garçon qui la prenait dans ses bras pour la réchauffer comme un radiateur ambulant, la jeune fille à l’époque posant ses mains froides dans son cou, qui ne tardaient ensuite pas à retrouver une température normale. Mais à chaque fois, de peur de se faire surprendre, elle n’avait pas prolongé leur étreinte jusqu’au petit matin, préférant retourner chez sa sœur, même si Scarlett était presque sûre de s’être déjà fait griller par les parents. Nate et elle avaient bien ri, un jour où elle avait particulièrement froid, en se disant que l’occasion ne se présenterait probablement jamais où leurs rôles seraient inversés. Ce souvenir lui remontait en tête alors qu’elle le voyait trembler de froid sous la couverture, ses lèvres qui retrouvaient petit à petit une couleur normale. Mais il n’était pas question de ça aujourd’hui, d’une part, parce qu’il s’était mis dans de beaux draps tout seul en se tartinant le corps de neige, il l’avait cherché, d’autre part, Scarlett n’était pas certaine que l’idée soit très raisonnable au vu de ce qui s’était déjà passé cette nuit. Nathanaël s’installa dans le coin opposé de la voiture et tourna la tête légèrement vers elle tandis que la jeune femme se leva pour éteindre la radio à l’avant et attrapa sa veste pour s’en servir comme d’un oreiller, le siège de la voiture n’était pas des plus confortables et lui donnerait mal à la nuque. Elle s’installa à son tour et posa sa tête du côté intérieur – et sec – de sa veste avant de lancer un dernier regard vers lui et de fermer les yeux. « Toi aussi. » Répondit-elle automatiquement avant de sombrer rapidement dans les bras de Morphée, d’un sommeil paisible et reposant, un de ceux qui vous donnait la sensation de flotter. La jolie brune ne vivait plus constamment dans le malaise d’ignorer l’évidence, elle la connaissait. Cette soirée n’avait fait que confirmer ce qu’elle savait déjà et sans doute la rassurer. Ils étaient toujours profondément attachés l’un à l’autre. Un doux rêve enflamma les veines de la jeune femme, lui brûla le cœur et se mélangea à son amour renié et aux restes de l’alcool qui coulait en elle. La magie de leurs mains jointes ce soir lui revint en esprit, de leur cœur battant à l’unisson, de leurs souffles mêlés, ça n’avait pas été que de l’amour sur l’instant présent, ni même un simple désir, encore une fois, ça avait juste été une évidence entre eux, un semblant de « nous » qui refusait de se conjuguer correctement et les lier une bonne fois pour toutes, parce qu’ils n’étaient pas comme ça… Différents en bien des points des autres, ils n’entraient pas dans les cases habituelles de la société, de ces histoires à l’eau de rose qui miroitaient que deux personnes qui s’aimaient pouvaient toujours le faire aussi simplement, Nate et elle avaient depuis bien longtemps déjà refusé cette hypothétique réalité, la leur était beaucoup plus compliquée. Scarlett avait le sentiment qu’elle était loin d’être une bonne personne pour lui, et pourtant, il était exactement un de ceux dont elle avait si désespérément besoin, la jeune femme voulait le garder dans sa vie, à cette place qu’il occupait sans en porter le titre, parce qu’elle ne parviendrait jamais à prendre ses distances, à la longue, elle finirait par sombrer de son absence, aussi sûrement que le soleil laisserait place à la nuit chez jour passant. Mais pour le moment, ils avaient bien autre chose à penser. C’est l’esprit embué de ces poussières irréelles que Scarlett sortit doucement du sommeil. Elle ouvrit enfin les paupières, mais n’esquissa pas le moindre mouvement, savourant encore cet instant entre rêve et réalité. Après quelques secondes, la jeune femme s’étira enfin et remarqua que le soleil se préparait à se lever. Un coup d’œil sur la droite lui indiqua que Nate était déjà réveillé, regardant à l’horizon. « Bien dormi ? » Souffla-t-elle alors, signalant du même coup son réveil, sans même avoir une idée de l’heure qu’il était. Nate avait-il dormi tout court ? La jolie brune retira la veste derrière elle et se massa légèrement la nuque endolorie, sans doute la raison la plus probable de son réveil  avant même le lever du jour. L’humeur de la jeune femme était un peu ronchon à l’idée que cette nuit se termine, elle n’avait aucune envie de rentrer tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Keep Holding On | Nate

Revenir en haut Aller en bas

Keep Holding On | Nate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» 00. keep holding on | c.a. gillespie - e.z. ashmore
» Nate Yassine Taylor || Finished
» Voila un grand dresseur , voila Nate River !
» Nate Parker (gryf)
» Galerie de Sasou ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Hors jeux :: Rps DS version2-