Partagez|

To be dumb is maybe a man speciality - Elisabeth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité







MessageSujet: To be dumb is maybe a man speciality - Elisabeth Mar 14 Jan - 21:58


Joshua garait sa voiture devant la demeure des Spencer. Il venait de faire une longue route pour rentrer de Los Angeles. L’état de Claire l’inquiétait beaucoup et l’affaire était close.Joshua partit ? Oui, il était partit à LA pour une affaire là-bas. Bon ce n’était pas la seule raison… Claire le détestait, sa demi-sœur le détestait au plus haut point et il ne savait pas comment elle avait pu apprendre pour lui et Elisabeth. Elle avait dû capter cela quand il en avait parlé à Adrian… Il ne savait plus… Joshua avait bien trop remarqué que Claire le haïssait. Il faisait pourtant tout pour se rapprocher d’elle. Ne pas l’envahir et de la protéger.

Mais… Il avait échoué… Elle avait fait une tentative de suicide. Et ce fut un gros choc pour lui… Il se sentait si mal à l’aise. Mais étant un O’Conell, il était impassible, il ne montrait en aucun cas ses sentiments face aux gens. Ils ne devaient pas apercevoir une once de faiblesse au travers du regard du jeune homme. Une trace de faiblesse et c’est terminé. Il était partit pour laisser à Claire l’espace qu’elle désirait et lui montrer combien il ne voulait en aucun cas prendre la place de qui que ce soit. L’arrivée de Joshua était à l’initiative de Joey et très peu à l’initiative du jeune homme. Claire était loin d’être l’individu qu’il détesterait. Contrairement à ses frères, il pensait être plus proche de Claire. Mais apparemment il avait tort, et cela lui faisait mal.

Sa faiblesse, une autre raison qui l’a fait partir, c’est la jeune femme qui se trouvait dans cette maison. Il tenait beaucoup à Elisabeth… Et cela ne faisait quelques mois… Mais l’expérience qu’il avait eu avec elle avait remis en doute toute sa propre personnalité… Et c’était très embarrassant pour l’ainé des O’Conell… Bref.Il tapota son volant comme pour se donner de l’impulsion, de la motivation pour sortir de sa voiture. Il était crevé, fatigué. A vrai dire réfléchir lui explosait les neurones chaque instant. Il ferma la porte de sa voiture et avançait dans l’allée menant à la porte d’entrée.

Arf les portes d’entrée… Source de premier baiser, de « Dégage de chez moi », et bien d’autres scènes comme se taper un monologue. Il n’aimait que les portes qui s’ouvraient et se fermaient avec une amicalité certaine. Il hésita avant de frapper et il le fit en secouant la tête et ses lèvres se serrèrent. Il attendit. Il attendit qu’elle lui ouvre. Il l’espérait… Seulement… Il l’avait laissée elle… Et c’était bête de sa part. Il serra des poings dans son dos en attendant, droit comme un piquet. Elle ne répondit pas. Il soupira, et dit.

- Elisabeth… Je suis désolé…

Il ne savait pas si elle était derrière la porte, si elle l’entendait ou si elle était chez elle… Il baissa la tête et descendit les marches de la terrasse pour repartir….
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: To be dumb is maybe a man speciality - Elisabeth Mer 15 Jan - 2:47

Elisabeth était fatiguée, que ce soit physiquement mais également mentalement. Elle ne cessait de se remémorer les événements de ces dernières semaines, ne comprenant toujours pas comment est-ce qu'une chose aussi simple ait pu prendre de telles proportions. Elle avait prit ses distances avec quasiment tous les O'Conell, ne voulant pas être confrontée à eux et encore moins à Claire. En tant qu'amie, Elisabeth devrait être aux côtés de cette dernière pour sa convalescence, mais elle n'avait ni le courage, ni l'envie de la voir souffrir pour essayer de se remettre sur pied alors qu'elle même n'y arrivait pas. Cette pensée était égoïste et mettre en application cette pensée l'était encore plus,mais elle ne se sentait pas tellement bien depuis ces derniers temps. La seule personne à qui elle acceptait encore de parler était Joshua, alors qu'il était lui-même la cause de son malheur, elle se surprenait quelques fois à verser des larmes pour lui alors qu'elle en ignorait la cause, et d'un autre côté, voulait-elle vraiment savoir ? Elle avait peur des réponses que pourrait entraîner ses réponses, alors leurs échanges se limitaient à un simple bonjour, comment ça va, quoi de neuf, je dois y aller. Il arrivait même qu'ils ne se parlent pendant deux jours, instaurant une distance plus qu'insupportable, mais quand ils se reparlaient, ils n'avaient rien à se dire comme si tout avait déjà été dit.

Avec le temps elle s'était adaptée à cette situation bien qu'elle aurait préféré qu'il en soit autrement, mais que pouvait-elle y faire après tout, elle avait assez de problèmes comme ça avec Claire et son départ n'avait fait qu'empirer les choses. Parfois, même si elle ne l'a jamais dit à personne, elle avait l'impression qu'il l'avait abandonné après qu'il ait participé à ce bordel immense qu'était aujourd'hui la vie de la jeune Spencer. Elle essayait de s'en sortir tant bien que mal, seule ou accompagnée et ça avait commencé par son boulot qu'elle avait décroché chez Adamovitch, ça lui prenait tout son temps ainsi que son énergie, mais ça en valait largement la peine, déjà parce qu'elle faisait ce qu'elle aimait, mais ensuite parce qu'elle ne pouvait pas espérer meilleure récompense que lorsqu'elle entrait le soir dans son lit, fatiguée au point de ne plus pouvoir penser à rien. La jeune brune avait d'ailleurs ramené du boulot chez elle, c'était un papier qu'elle devait pondre pour la fin de semaine et le sujet ne l'intéressait pas des masses, mais pourtant elle devait s'y atteler et savait que ça pourrait l'occuper l'esprit.

La jeune femme n'avait écrit que quelques lignes et commençait déjà à en avoir marre, mais elle devait s'accrocher parce que sinon elle risquait de franchir la dead line et ne jamais rendre ce fichu papier à temps. Mais comme sauvée par le gong, quelqu'un frappa à la porte de la maison numéro 14 et étant toute seule, c'était la seule qui pouvait voir de qui il pouvait bien s'agir, vu l'heure qu'il était, ce devait sûrement être Carl qui avait oublié ses clés. Avec toute la lenteur du monde, elle quitta son bureau, sortit de sa chambre et quitta les escaliers, la personne derrière la porte pouvait bien attendre, elle, elle avait tout son temps. Une fois arrivée à la porte d'entrée, elle tourna la poignée de la porte et sans même un regard, lança un « Oui, c'est pour... »

La jeune Spencer fut coupée dans sa phrase par ce qui l'attendait derrière la porte. Elle était comme statufiée, ne sachant que faire, que dire, si elle rêvait ou pas. Etait-ce possible ? Etait-ce possible que Joshua, Joshua O'Conell soit de retour ? Aucune idée. La seule chose qu'elle savait, c'était qu'il était de retour et visiblement prêt à l'abandonner une nouvelle fois vu qu'il était déjà en route pour retourner là d'où il venait.

_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: To be dumb is maybe a man speciality - Elisabeth Mer 15 Jan - 19:52


Sa fatigue lui avait surement fait passer le temps comme une éternité devant cette porte. Il ne l’avait pas attendu assez longtemps apparemment. Quand il était fatigué il devait être moins patient et avoir un cerveau tournant au ralenti. Pour en pas dire que cet organe chiait dans la colle lorsqu’il était KO.

Le jeune homme se permit de ralentir en descendant la dernière marche, comme par espoir de la voir ouvrir. Il tourna la tête légèrement en entendant sa voix. Joshua s’arrêta en bas des marches, le cœur ratant quelques battements… Il ne s’était pas assez attaché à quelqu’un pour revenir frapper à sa porte pour autre chose que faire des coquineries. Or là c’était différent. Il ne venait pas pour cela, il venait pour la voir elle. Voir Elisabeth.

Il ne savait pas vraiment si elle désirait le revoir après avoir fait la connerie de se casser. Mais avec Claire, il avait ressenti ce rejet, cette haine et cette tentative de suicide comme l’ultime goutte d’eau qui fit déborder le vase. Il ne pouvait se permettre d’être ferme avec elle. Elle l’insulterait et le traiterait accessoirement de bâtard si elle en était capable, du moins elle le penserait. Bref. Il n’avait jamais voulu que tout cela se passe ainsi. Au contraire, il penserait que ce serait avec Claire qu’il s’entendrait le mieux. La petite sœur qu’il n’avait jamais eue. Ses demi –frères l’avaient beaucoup mis à l’écart au début. C’était embarrassant comme situation de toute manière.Il se battrait pour Claire, mais il fallait qu’elle lui laisse l’opportunité de le connaître plus amplement. Et même si ce n’était pas le cas, il se battrait pour elle, c’était sa demi-sœur et ce voyage d’affaire lui avait appris beaucoup de chose, il était également revenu pour cela.

Elisabeth ouvrit la porte. Joshua se raidit, soudainement sortit de ses nombreuses pensées. Avec en prime un début de mal de crâne qui émergeait, il se retourna face à elle. Il restait en bas des marches un instant, l’observant d’un regard à la fois ampli de respect et de gêne. C’est comme s’il redécouvrait la jeune femme. Elle paraissait si frêle, si fragile, si… peinée… Les sourcils du jeune homme s’arquèrent.  Il monta les marches mais restait à distance. Il lui souffla : « Je pensais que tu étais absente … J’allais rentrer chez moi. »

Il se tenta à la regarder dans les yeux. Il y vit de la tristesse et des yeux légèrement gonflés. Il allait pour tendre sa main, mais se gratta l’arrière de la tête, mal à l’aise. Il n’avait jamais vu quelqu’un pleurer. Et encore moins par sa faute, si c’était de la sienne, il ne lui demanderait pas, il n’oserait pas… Elle le lui dira entre deux ou trois gifles surement bien méritée. Il soupira légèrement. Joshua se redressa, et s’hasarda à lui demander. « Pouvons-nous discuter ? … S’il te plait ? »

D’un côté, il espérait qu’elle accepterait. Mais si elle ne le voulait pas, il ne broncherait pas et attendrait qu’elle le veuille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: To be dumb is maybe a man speciality - Elisabeth Jeu 16 Jan - 1:29


De toutes les visites qu'elle pouvait espérer, celle-là était bien la dernière. Joshua était là, il était donc de retour dans le quartier, mais pourquoi ne lui avait-il rien dit ? En même temps, est-ce que ça aurait vraiment changé quelque chose ? Il est parti comme il est revenu, sans un mot, comme quoi les 'amis' d'Elisabeth avait tous cette spécialité, Andrew avait fait la même chose il y a déjà quelques temps, il est parti pour Londres puis est revenu, mais n'a pas pu s'empêcher d'accumuler les faux pas depuis son retour auprès de la jeune femme. Mais là les choses étaient différentes, en quoi ? Pour la simple et bonne raison qu'avec le jeune Davies, la jeune brune pouvait dire qu'il y avait eu une relation entre eux, bien qu'elle soit compliquée. Avec Joshua c'était différent, mais en pire. Elle ne savait pas ce qu'elle devait faire ni même ressentir, devait-elle être contente de savoir qu'il va bien ? Devait-elle être en colère pare qu'il est parti sans rien dire ? Après tout il n'a aucune réelle obligation envers elle et si l'envie lui prenait de quitter la ville, alors qu'il le fasse. Elle était consciente de ça, mais alors pourquoi pensait-elle qu'elle l'avait abandonné ? Pourquoi pensai-elle qu'il l'avait abandonné quand elle avait le plus besoin de sa présence ?

Elle croisa ses bras sur sa poitrine et lorsque le jeune homme fit un pas pour remonter les marches, instinctivement, elle recula pour donner de la distance. La jeune brune ouvrit la bouche pour dire quelque chose, n'importe quoi qui puisse répondre à ce qu'il disait, même la pire bêtise aurait pu passer, mais au lieu de ça ferma sa bouche aussitôt qu'elle l'avait ouverte. Il ancra ses yeux dans les siens comme il savait si bien le faire pour voir ce qui n'allait et vu l'expression qu'il affichait, ce qu'il voyait ne lui plaisait. Mais à ce stade, elle ne pouvait lui montrer autre chose que ce qu'elle était devenue ces dernières semaines : une jeune femme fatiguée, épuisée par tout ce qui se passait autour d'elle, dans sa tête, dans sa conscience, dans son cœur, dépassée par les événements qu'elle pensait contrôler. Elle détestait se sentir comme ça et aimait encore moins le fait qu'il voit l'état dans lequel elle se trouvait, elle était faible et désarmée mais ne voulait pas qu'on le sache même si c'était plutôt flagrant. Lui ne semblait pas aller aussi bien qu'elle l'avait imaginé, depuis sa dernière conversation avec Claire lorsqu'ils ont eut le malheur de parler de lui, elle lui avait dit qu'il se fichait d'elle, qu'il se servait d'elle juste pour l'atteindre elle. Bien sûr, la jeune Spencer n'en croyait pas un mot mais quand elle y repense, elle aurait peut-être dû se dire que c'était le cas, elle aurait sûrement mieux vécu cette séparation aussi brutale entre eux et peut-être même ce retour aussi soudain. Elle avait envie de plein de chose, elle voulait le frapper pour qu'il regrette son geste, de l'embrasser et de le prendre dans ses bras parce qu'il l'avait manqué, de pleurer aussi, de beaucoup pleurer, mais au lieu de ça, elle était là, impuissante face à lui alors qu'elle s'était faite la promesse d'essayer d'être plus forte que ça.

La jeune femme se contenta de s'écarter un peu de la porte pour le laisser entrer, toujours sans dire un mot. Il voulait discuter ? Bien, alors ils allaient discuter, mais de quoi ? De qui ? Sûrement de Claire, de sa tentative et en passant, pourquoi pas d'eux. Elisabeth avait toujours redouté ce moment, sachant qu'il arriverait un jour ou l'autre, mais elle ne s'était aucunement préparée à ce que ce soit aussi rapide.

_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: To be dumb is maybe a man speciality - Elisabeth Jeu 16 Jan - 19:59

Elle était triste. Il s’en voulut mais ne souffla mot, et resta immobile. Il ne voulait pas l’envahir après tant d’absence. Il attendit qu’elle lui dise quelque chose, qu’elle fasse quelque chose. Mais son souffle fut coupé par un certain choc, peut-être était-ce le revoir comme cela, débarquer à l’improviste ?

Elle n’émit aucun son, aucun mot, et l’ambiance devint pesante pour le jeune homme. Il ne voulait pas la forcer, soit elle se tentait à discuter sur ce qu’il s’était passé avec lui, soit se résignerait elle à affronter le moindre débat. Il tourna légèrement la tête, et vit un voisin qui le regardait. En guise de salutation il hocha la tête accompagné d’un léger geste de main.
Découvert, le voisin s’en alla vaquer à ses occupations sans faire preuves de plus de curiosité. Joshua fronça ses sourcils. Non mais oh on n’était pas dans une putain de téléréalité de mes deux. Il secoua la tête. La fatigue le rendait nerveux, et irritable. Alors l’observer c’est pire. Il détestait être épié.  L’avocat se reprit, se redressa une nouvelle fois et posa un regard plus doux sur celui d’Elisabeth. Il remarqua en cachant cependant sa surprise, que même habillée en tenue des plus décontractées, elle avait un certain charme. Cette moue boudeuse empli de colère, cette posture bras croisés, son visage légèrement rougit par la situation. Il baissa la tête avec un léger sourire sur les lèvres discret, invisible.

Mais la réalité le rattrapa, lui rappela pourquoi il était et toutes animations sur son visages disparurent en une fraction de secondes. Il redevint sérieux et regarda Elisabeth. Il constatait qu’elle se battait avec ses pensées et elle-même intérieurement ce qui fit tiquer légèrement le jeune homme. Elle s’écarta. Joshua regarda la jeune femme légèrement surpris.  Elle acceptait alors. Il s’approcha d’un pas lent. Arrivé à sa hauteur, il s’arrêta face à elle, posant un regard fatigué et tendre. « Je … viens de rentrer de L.A ce n’était pas de la tarte… » Il soupira et repris « Quoi qu’il en soit, merci d’accepter. » Il s’avança un peu dans l’entrée et préféra l’attendre. Il la laissait prendre le contrôle de la situation, elle était chez elle et lui un peu l’intrus qui revenait de faire son retour en ville comme une petite fleur des champs.

Il observa l’intérieur de la maison en attendant qu’elle referme la porte. Il se tourna lentement vers elle, puis se rapprocha d’elle, les mains dans le dos. Il souffla comme pour se décharger d’un lourd poids sur la conscience « J’ai agi comme un triple idiot, alors s’il te plaît dis-moi quelque chose., Il la regarda d’un air plaintif, implorant. « Claire est une des raisons pour laquelle je suis partie. Et je n’ai pas pensé aux autres personnes autour. Ne me traite pas d’égoïste, je suis déjà l’illégitime aux yeux de beaucoup de monde, le bâtard du sénateur, et pour d’autre je suis un gars bien. Il retint la suite et souffla d’un air désespéré, il serra les poings et s’éloigna d’Elisabeth et alla s’asseoir dans l’extrêmement confortable canapé qui trônait dans le salon. Il ne se permettait pas de prendre ses aises d’habitude mais là il ne se sentait pas en forme et une autre surface que son siège de voiture, le détendrait peut être un peu. Joshua posa ses coudes sur ses cuisses et se passa les mains sur son visage. Il ne cacherait pas sa fatigue en sa présence, de toute manière elle s’en rendrait compte tôt ou tard. Il attendit qu’elle manifeste une quelconque action, réaction ou parole.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: To be dumb is maybe a man speciality - Elisabeth Ven 17 Jan - 2:45


Il voulait discuter, soit, c'était ce qu'ils allaient faire, mais pour sa part, Elisabeth n'avait rien à lui dire. Du moins, ça c'était ce qu'elle se disait, c'était ce qu'elle se persuadait alors qu'au fond d'elle-même, elle avait des centaines de questions à lui poser, notamment pourquoi est-ce qu'il était revenu, mais bien évidemment, elle n'en ferait rien, ayant trop peur de fondre en larmes si elle ouvrait la bouche, se contentant de hocher la tête à chaque fois qu'il parlait. Après l'avoir laissé entrer à l'intérieure, c'était bien le minimum qu'elle puisse faire

La jeune brune referma la porte une fois qu'il fut entré à l'intérieur et quand il se rapprocha d'elle pour lui parler, elle regretta presque qu'il mette autant de distances entre eux, alors qu'avant quand ils se voyaient, ils pouvaient à peine vraiment bouger tellement ils étaient scotchés l'un à l'autre, comme quoi, les choses avaient vraiment changés entre eux. Mais à quel moment ? Il y avait encore quelques semaines, ils se parlaient de tout et de rien, s'embrassaient quand ils n'avaient rien à se dire et ne pensaient pas non plus à grand chose, aujourd'hui la jeune Spencer que chaque mot ou chaque geste était un fardeau. Que quoi qu'elle lui ferait ou lui dirait, ça finirait par se retourner contre elle de façon à ce qu'elle souffre. Depuis ces dernières années, Joshua était le seul homme qui avait réussi à faire en sorte qu'elle se sente bien sans devoir faire semblant et jouer d'artifices, mais même ça ça n'avait pas duré, peut-être que le problème venait d'elle, ou de lui ? Mais c'était le genre de question qu'elle ne poserait jamais, ayant trop peur des réponses qu'elles pouvaient amener avec elles.

« Pourquoi t'es revenu alors ? » Demanda-t-elle, toujours avec les bras croisés sur la poitrine.

Une fois encore, son cerveau avait décidé de parler plus vite que sa raison et bien qu'elle appréhendait un peu sa réponse, elle décida de reste là, debout, tandis que lui faisait comme chez lui en allant s'installer. Contrairement à ce qu'il disait, tout le monde n'était pas dans les catégories qu'il venait de citer, elle, elle ne savait même pas quoi penser, comme elle avait essayé de le faire comprendre à Claire, contrairement à certaines commères du quartier ou autres mauvaises langues, elle n'avait jamais prit la peine de porter un quelconque jugement sur lui, préférant le connaître par elle-même pour se forger une opinion par elle-même. C'était peut-être cette façon de penser qui venait de causer sa perte, pour l'instant le fait qu'elle ait apprit à le connaître ne lui avait rien apporté de bon, si ce n'est que des bons moments qu'ils avaient passés ensemble avant qu'il ne se décide à partir pour LA sans même la prévenir.

« Si tu n'as pensé à personne en décidant de t'en aller, pourquoi t'es revenu vu que la situation avec Claire ne semble ps s'être arrangé ? »

Cette question lui arracha un petit pincement au cœur, il venait de le dire lui-même, lorsqu'il est parti il n'a pensé qu'à Claire, pas à Elisabeth. A Claire, pas à elle. Comme si tout ce qu'ils s'étaient dit ou avaient vécus avant son départ n'avaient plus aucune importance, elle ne semblait pas occuper une place importante dans ses prises de décision, pour preuve, il n'a pas hésité une seconde à s'en aller sans penser à elle, et même de le lui dire. C'était à se demander si tout ce que lui avait dit Claire à son sujet n'était pas vrai, qu'il ne tenait pas autant à elle qu'elle pouvait bien tenir à lui. Qu'elle n'était ni plus ni moins qu'une fille banale qu'il réussi à mettre dans son lit, sans se soucier de ce qu'elle pouvait bien penser ou même ressentir.

_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: To be dumb is maybe a man speciality - Elisabeth Ven 17 Jan - 21:17

Joshua ne savait pas parler quand il s’agissait de ses sentiments. Il savait défendre ses clients mais des fois il ne savait même pas se défendre lui-même par rapport à ce qu’il le touchait lui. C’était une chose délicate de parler de ça, même d’y penser, c’était infernal pour lui. Alors quand il était fatigué, il pouvait mal s’exprimer, s’expliquer. Devait-il lui révéler que c’était Claire certes mais il n’avait pas tout exprimé ? Il devait y réfléchir.

« Pourquoi t'es revenu alors ? »

Il se mit à fixer indifféremment devant lui. Il soupira longuement passant ses mains sur son crâne il se releva soudainement convaincu qu’il fallait qu’il en déballe une partie avant. Il resta figer de manière inquiétante en serrant les poings. Il avait bien compris qu’il avait été con. Elle pouvait se permettre de le lui faire remarquer par sa longue tirade. Il ferma les yeux, soupira une nouvelle fois. Il le savait, il savait que ce qu’il dirait n’adoucirait pas sa colère. Et maintenant Joshua savait il savait ce qui la rendait ainsi. Il avait compris.

Le jeune homme posa un regard brûlant sur la jeune femme, Joshua réprima un frisson de surprise. Il se redressa. La jeune brunette brillait de sa présence, de sa colère. L’obscurité de la pièce la rendant irrésistiblement effrayante. Elle n’était pas faible, elle essayait de se montrer forte. Elle avait instauré une carapace qui donnait cette apparence de demoiselle farouche. Pour Joshua, elle n’était pas faible, c’était une femme, un être humain, elle avait des sentiments, des ressentis, des envies, des avis. Que ressentait-elle pour lui pour que cela la rende autant en colère. Joshua se sentit extrêmement bête déjà que ce n’était pas fameux mais là…. Personne ne s’était réellement attaché à lui depuis un long moment. Disons que l’attachement n’avait jamais été son fort…. Il n’avait pas l’habitude… « Eli’… Me… il se stoppa, ne voulant pas jurer Je vais t’expliquer pourquoi je suis parti ce sera plus simple. »

Il s’approcha d’elle. Il tendit les bras et posa ses mains sur les siens. Il tenta de la regarder dans les yeux et passa alors sa main sur sa joue pour qu’elle le regarde.

« Eli’… Il caressa sa joue de son pouce Je me suis senti dévasté... J’ai été cette goutte de trop qui a poussé Claire a se retranché encore plus sur elle-même et de glisser de ce toit. Elle voulait mourir, Elisabeth. Elle voulait se tuer et c’est en partie de ma faute. Il s’éloigna, ne voulant pas l’étouffer. Il se recula puis repris d’une voix douce presque inquiétante. Ce que toi et moi nous avons vécu avant que cela arrive, lui a fait du mal. Je me suis senti encore plus rejeté et dévasté par ce qu’elle se faisait subir par ma faute. » Il souffla un bon coup.

Il sentit le poids qui se retirait de son cœur petit à petit. Il posa un regard troublé sur Eli. Il fallait qu’il explique maintenant pourquoi il était de retour. Mais pour cela fallait-il qu’il soit clair envers elle. Les sentiments il ne maitrisait pas… Il ne savait pas les maitriser, ni reconnaître leur nature. Soudainement, il eut envie de se rapprocher d’Eli, de la loger dans ses bras. Mais il ne le pouvait pas, il n’oserait pas. Pour la première fois, il avait peur de ce qu’elle pouvait ressentir à son égard…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: To be dumb is maybe a man speciality - Elisabeth Sam 18 Jan - 3:05


Elle le fixait toujours avec cette colère qui bouillonnait en elle, mais faisait en sorte que ça ne se voit pas.  La jeune brune voulait paraître calme et complètement indifférente à ce que disait ou faisait Joshua, mais tout la trahissait, sa posture de carapace la trahissait, son visage renfermé la trahissait, ses yeux qui étaient sûrement bouffis et emplis de tristesse la trahissait, sa prise de distance la trahissait, le ton de sa voix la trahissait, et sa question la trahissait. Même si elle essayait d'user de toutes ses forces possibles pour rester de marbre, une part d'elle se battait pour ne pas qu'elle s'effondre en larme dans ses bras, au diable les explications, au diable ce qu'elle ressentait, au diable ce qu'il ressentait, elle avait juste besoin de ce contact physique pour qu'elle se sente bien l'espace d'un instant. Mais ça, elle n'en ferait rien.

Quand il s'approcha d'elle pour briser la barrière invisible qui s'était dressée entre eux, elle retint son souffle l'espace d'un instant. Il venait de faire le premier pas en lui prenant les mains avant de poser l'une d'entre elles sur sa joue pour la caresser de son pouce, la jeune femme ferma les yeux quelques secondes pour savourer ce moment, jurant qu'il allait l'embrasser, mais une fois encore rien ne se passa. Ce sentiment de déception et de tristesse s'amplifia à mesure qu'il parlait et au moment où il s'éloigna d'elle de nouveau, ce fut comme une autre déchirure entre eux. Cependant, là n'était pas la véritable raison de ce sentiment de sa colère à peine masquée.

«  Alors c'est donc ça... ? » dit-elle en se pinçant l'arrête du nez avant de laisser tomber ses bras.

La véritable raison pour laquelle Joshua s'était éloigné d'elle ne tenait qu'en une raison, un prénom : Claire, pensant qu'il était responsable de sa tentative de suicide. Cet argument, elle pouvait le comprendre parce que si elle avait été dans la situation du jeune avocat, elle aurait sans doute réagit pareil, à une seule différence, elle ne se serait jamais permise de s'en aller en sachant qu'une personne souffrirait de ce départ de façon si démesurée. Dans ce qu'il disait, il avouait en quelques sortes qu'à aucun moment il n'a pensé à la jeune Spencer et encore moins à ce qu'elle pouvait ressentir, à la façon dont elle aurait été blessé par son départ, ni même si elle y survivrait ou pas.

«  Et dans tout ça, à aucun moment tu n'as pensé à moi... » sous le poids de ses mots, sa mâchoire se mit à trembler avant de verser les quelques larmes qui ne demandaient qu'à être libérées, prisonniers depuis son arrivée par cette force, cet orgueil et cette colère qu'elle s'efforçait de cacher.

Elle serrait les dents pour ne pas éclater en sanglot en sa présence alors qu'elle en avait envie. Agir de cette façon était peut-être égoïste car penser à Elisabeth serait se mettre sa sœur à dos et risquer qu'elle se fasse subir encore plus de choses à elle-même. Mais là, ce n'était pas la Elisabeth Spencer forte et sûre d'elle qui parlait, c'était la Elisabeth Spencer fragile qui pour une fois avait décidé de dire ce qu'elle pensait, quitte à passer pour quelqu'un de faible aux yeux du jeune homme. Certes, les larmes n'ont jamais étés signes de faiblesse, mais envisager qu'il aurait pu ou aurait dû penser à elle l'était. Ils n'étaient quasiment rien l'un pour l'autre, mais pourtant la jeune brune avait eut l'impression qu'une part d'elle s'était envolée quand il est parti, et que même son retour ne suffisait pas à recoller cette partie d'elle-même, donnant même l'impression qu'elle était encore plus mal en point qu'à l'origine.  

_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: To be dumb is maybe a man speciality - Elisabeth Dim 19 Jan - 21:04

Joshua était face à Elisabeth. Figer. Il attendait qu’elle lui réponde, espérait qu’elle lui dise quelque chose. Quel qu’il soit. Elle bougea, se pinça l’arête du nez. Et répondit. Il crut un instant qu’elle l’avait en partit compris. Mais la tirade qu’elle apporta, le brisa et lui confirma que c’était une vraie taule pour s’exprimer. Joshua était perdu, idiot et complètement à côté de la plaque. Il se redressa et recula, surpris. Alors c’était donc cela… Oui effectivement.

Il la regarda avec un regard incrédule. Joshua n’était pas aussi idiot qu’il ne l’était en ce moment. Il avait eu conscience depuis un moment que leur relation était spéciale. Mais il avait peur que ce soit aussi fort que cela. Le jeune homme posa un regard chaud sur la brunette en face d’elle. Il s’approcha d’elle, l’attira avec entrain vers lui. Alors il fit ce qu’il voulait, la loger dans ses bras. Le jeune avocat l’embrasse sur le haut du crâne. Il souffla, murmura « Eli … Oh Eli … Il la serra plus fort contre lui.

Que pouvait-il lui dire ? Que pouvait-il faire ? A part la prendre dans ses bras, et lui répéter que c’était un idiot complet. La sentir contre lui, fut assez étrange. Il ne sut se dire combien cela lui avait manqué : sentir cette douce chaleur, contre son corps. Si… Si elle savait. Elle devait le savoir. Il devait être franc avec elle. Il souffla un bon coup. Il cachait sa peine, sa peine de la voir aussi triste, encore pas sa faute et tout était de sa faute jusque-là… Comment avait-il pu passer à côté d’une chose aussi importante… Ah oui c’était un idiot doublé d’un connard… Il l’avait toujours été… Et le jeune homme se devait de changer… Il se devait de changer s’il ne voulait pas la perdre définitivement…

Le jeune avocat passa la main dans la longue chevelure de la demoiselle, se remémorant tous les moments exquis qu’ils avaient passés ensemble. Il se recula légèrement, la gardant contre lui. Peu importe, si elle ne le désirait pas, elle l’enverrait bouler et ce n’était que bien fait pour sa pomme. Mais à ce moment précis, il ne voulait pas la lâcher. Il la regarda dans les yeux, essayant de ne pas trahir la nervosité qui se cachait dans son propre regard. Il n’avait jamais eu de véritables sentiments. Plus jeune, c’était un bad boy, aux mauvaises fréquentations, les filles d’une nuit, les copines peu correctes, et des fois personnes. Pendant ses études de droit il en avait rencontré. Mais c’étaient les copines, les couples populaires quoi. Tu étais populaire c’était cool, cela t’ouvrait des portes… Puis ça s’est tassé… Et puis il est venu ici … Au départ, le jeune homme pensait que c’était une erreur fatale et il y a quelques jours ç’a l’était encore pour lui. Il pensa peut être tout haut. « Mais dans cette maudite ville, je t’ai rencontré toi alors que je pensais que rien ne me retiendrait ici … Je suis revenu, cette affaire était déjà bien engagée quand j’ai voulu faire demi-tour. J’ai fait une grave erreur. Pour toi, pour moi. Je suis un lâche. Ça m’a fait peur… »

Et lui quand il avait peur ou qu'il était nerveux, c'était réel... Mais si papa O'Conell lui avait inculqué qu'il ne fallait en aucun cas montrer ses faiblesses. Or, la maman du jeune homme avait tout fait pour que ce soit un gentil garçon. Elle aurait été surement déçue et cette pensée le brisa un peu plus. Il soupira, pendant son discours il avait posé son front contre celui de la belle brune, se trouvant à quelques centimètres de son visage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: To be dumb is maybe a man speciality - Elisabeth Lun 20 Jan - 0:31


Les quelques larmes qu'elle versa suffit à lui faire réagir, de sort à ce qu'il vienne la prendre dans ses bras. Depuis son arrivée elle en avait rêvé, mais n'avais jamais envisagé qu'il le ferait dans le but de la consoler alors qu'elle voulait se montrer forte. Pour l'instant elle n'en avait rien à faire de qui avait raison ou qui avait tort, des raisons qui l'avaient poussées à s'en aller, elle avait juste besoin de ses bras et de le sentir près d'elle. La jeune Spencer ne saurait expliquer à quel point cette étreinte lui faisait du bien, sentir qu'il était là, près d'elle et que lui non plus ne voulait pas s'éloigner lui procurait un bien immense et suffisait à faire en sorte qu'elle se sente bien, bien que ce ne soit que de courte durée. Bien qu'elle essayait de se contrôler, elle sentait ses larmes se multiplier et comme le cercle vicieux qu'était le système de pleur, une fois les vannes ouvertes, impossible de les fermer aussi facilement.

Elle sentit qu'il ne voulait pas se détacher d'elle bien qu'il voulait lui donner un minimum d'espace, mais pourquoi ? Pourquoi l'avait-il prit dans ses bas à ce moment-là ? Peut-être par pitié ou par culpabilité parce qu'il s'était rendu compte que c'était à cause de lui qu'elle versait ces larmes, mais si seulement il savait ce qui la travaillait réellement... Elisabeth ne disait rien, préférant ne pas gâcher ce moment précieux à ses yeux puisqu'elle ne savait pas combien de temps ça allait durer ni même si ça se reproduirait un jour. Lorsqu'il reprit la parole, elle l'écoutait attentivement bien que vu la proximité de leur deux corps, ce n'était pas très évident. La jeune brune dû se repasser pendant quelques secondes les derniers mots qu'il venait de prononcer, 'lâche' et 'peur'. Son corps tout entier se figea et brisa ce rapprochement tout en restant cependant proche de lui. Elle le fixait en fronçant légèrement les sourcils, étonnée de ce qu'elle venait d'entendre. La jeune femme avait assez côtoyé Joshua ainsi que les O'Conell pour savoir que ces deux mots là n'étaient pas souvent employés dans leur vocabulaire, au contraire, il était plutôt à bannir. La définition d'un O'Conell par excellence était quelqu'un de charismatique, courageux, fier de lui et qui ne reculait devant aucun danger, c'était d'ailleurs pour ce charisme là qu'avait fondu la belle brune. Mais l'entendre dire ça la ramena soudainement à la réalité. Elle qui se sentait seule et incomprise ces derniers réalisait que quelque soit les motivations qui avaient poussés le jeune avocat à suivre, il n'en restait pas moins humain tout comme elle, et il ressentait également les choses, bien qu'il ait une curieuse façon de les montrer.

« Qu'est-ce qui t'as fait peur ? » demanda-t-elle d'un ton calme et serein après avoir séché les dernières larmes de son visage

Elisabeth avait une petite idée de ce qu'il entendait par 'ça m'a fait peur' mais pour ne pas trop se faire d'idées, elle préférait qu'il le dise de vive voix pour qu'elle soit fixé. Elle prit l'un de ses mains et l'entrelaça entre les doigts du jeune homme, déjà parce qu'elle voulait garder ce contact physique, minime ou pas, mais aussi parce qu'elle avait besoin de le sentir près d'elle et de sentir qu'elle était présente. Toute colère à ce moment-là quitta son corps, laissant place à de l'espoir, de l'appréhension mais surtout à une grande peur de ce qui allait sortir de la bouche du beau brun qui se tenait près d'elle. Elle n'était pas vraiment sûre de supporter une feinte après qu'elle soit tellement à deux doigts de faire en sorte que Joshua lui explique enfin son comportement étrange ces derniers temps et lui dise clairement ce qu'il ressent pour elle.  

_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: To be dumb is maybe a man speciality - Elisabeth Mer 22 Jan - 21:37

Etait-il arrivé au bord du gouffre ? Ce gouffre où il est obligatoire de plonger à un moment ou à un autre ? Etait-il temps pour Joshua de se remettre définitivement en question et de définir concrètement ses sentiments envers la jeune demoiselle ? Etait-ce ce qu’il devait ressentir ? N’avait-il jamais ressentis cela avant ? Pas vraiment, ou bien la fois où il pensait le ressentir, la personne en question l’avait jeté… Et cela avait été un véritable coup dur pour le jeune homme, c’est peut-être ainsi qu’il est devenu volage, bourreau des cœurs … Qu’il ne s’était permis aucun détours, aucune faiblesse telle que l’amour, le sentiment amoureux et une relation.

Il resta un instant, respirant lentement. Ils étaient proches … Et même s’ils ne se connaissaient pas énormément, ils étaient toujours proche. Comme attirés l’un vers l’autre. Il n’avait jamais trop relevé ces détails. Joshua n’était pas doué pour ces choses-là. Il la laissa entremêler ses doigts avec les siens. Il caressa de son pouce le dos de sa main et posa un regard intense dans celui de la demoiselle. Ses larmes terminèrent leur course pour ne plus couler. Elle ne pleurait plus, elle n’était plus en colère.


Joshua aurait pu être un véritable bâtard jusqu’au bout et abandonner tout ce qu’il était en train de faire. Or… Il ne le fit pas. Son cœur lui interdisait formellement de le faire. Le jeune homme croisa le regard de la belle brune et ses yeux brillaient, ils espéraient, c’était de l’espoir qu’il voyait, ses paupières l’exprimaient également. Le jeune avocat avait appris à étudier la gestuelle et les traits du visage des individus pour mieux les cerner et cerner leur cas. Il n’avait jamais eu trop de mal. Certaines failles quand même de temps à autres, mais généralement il avait bon. Aujourd’hui, il ne sera pas ce gros connard comme il l’avait été en quittant la ville pour Claire et pour cette affaire réglée à LA. Il ne voulait plus être con. Sous l’impulsion de ses pensées, il poussa doucement la jeune femme contre le mur. Il n’aimait pas se montrer faible. Mais il devait se rendre à l’évidence… Il tapa sa paume contre le mur, et enfouie sa tête contre le cou de la demoiselle.

«  Tu me rends fou … » soupira-t’il en un léger grognement. Il effleura le cou d’Elisabeth de ses lèvres, son souffle chaud percutant délicatement sa peau, il la sentie frissonner sous son souffle. Il remonta vers son oreille et murmura d’un ton sombre. « Mais il faut que je sois clair avec toi … » . Il s’épargna toutes paroles de plus, parler davantage, ne l’arrangerait en rien, il n’était pas habitué à aborder ce sujet, il voulait qu’elle comprenne alors il lui ferait comprendre.

Alors ses lèvres se détachèrent de son oreille. Il s’écarta légèrement pour poser un regard bref vers la jeune brune, avant de l’embrasser d’un baiser plus que passionné. Il posa sa main contre la joue de la brunette, et ferma les yeux. Si elle le repoussait ce serait son choix et il accepterait, ne broncherait pas, mais ne comprendrait pas ce qu’elle désirait réellement de lui. Parce que c’était avant tout un mec… Un mec qui n’avait pas eu de relation véritablement fixe et stable de toute sa vie à peu près.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: To be dumb is maybe a man speciality - Elisabeth Jeu 23 Jan - 19:21


C'est avec les yeux pleins d'espoir qu'elle attendait la réponse à sa question. Elle n'était pas sûre de savoir ce qu'elle voulait entendre, si il lui disait que la situation l'effrayait, elle pourrait le comprendre et même lui dire qu'il en est de même pour elle. Elle ne pouvait pas dire que les dernières semaines qui s'étaient écoulées étaient les meilleures de sa vie, et pour cause, elle n'a pas cessé d'enchaîner les mauvaises surprises, les déceptions et a même fini par frôler la dépression. Mais si il lui disait que c'était autre chose qui l'effrayait, que c'était ce qui se passait entre eux qui l'effrayait, alors elle n'aurait d'autre choix que de lui demander ce qui lui fait peur dans tout ça et devra peut-être même se confronter à ce qu'elle redoute le plus : des sentiments qui n'en étaient peut-être pas. Elle avait déjà éprouvés des sentiments, mais pas de cette façon, non. Peut-être que vu le contexte dans lequel ils se trouvaient tous les deux, c'était quelque chose qui lui était difficile à avouer, mais elle avait pour habitude de toujours fuir lorsqu'il s'agissait de ce genre de chose. Elle n'a jamais aspiré à trouver le grand amour et encore moins à planifier une vie à deux, pas qu'elle désire finir sa vie seule, mais dans ses projets d'avenir, Elisabeth ne s'imagine jamais mariée ou même en couple, mais faisant toujours passer sa vie professionnelle avant tout le reste. C'était peut-être ça qui rendait les choses si difficiles, le fait qu'elle doive tout revoir de son éventuel vie futur parce qu'à la base, elle n'avait jamais prévu d'y inclure Joshua.

Prenant son mal en patience en voyant qu'il essayait lui aussi de trouver des mots à mettre sur tout le bazar qui se passait dans sa tête, elle ne s'y attendit pas lorsqu'il la poussa doucement contre le mur, n'ayant d'autres moyens que de se laisser faire. De toute façon ce n'était pas comme si ça ne lui plaisait pas, au contraire, ça lui faisait rappeler pas mal de choses, notamment les petites rencontres en cachette qu'ils avaient l'habitude de faire. Le jeune homme avait enfouit sa tête dans le cou de la jeune Spencer qui ressentit un frisson lui parcourir tout le corps sous la douceur de ses lèvres qui entraient en contact avec sa peau, ne l'écoutant même plus. De ses petits bras maigre, elle le serra un peu plus contre elle en les faisant remonter un peu, de façon à ce que leur deux corps soient rapprochés, laissant un minimum d'espace. Elle sentait ses joues s'empourprer et lorsqu'il l'embrassa enfin, elle prolongea le baiser en fermant les yeux et en ouvrant la bouche pour que leur deux langues puissent enfin se réunir de nouveau, comme avant. La sensation qu'elle éprouvait à ce moment était comme indescriptible, elle sentait son ventre se serrer sous la douce pression qu'exerçait son corps contre le sien, mais elle avait aussi l'impression que son cœur venait littéralement exploser pour laisser place à cette part de bonheur qui ne demandait qu'à sortir.

Malheureusement, malgré le bien que lui procurait tout ça, elle devait revenir les pieds sur terre et le laisser poursuivre ce qu'il était sur le point de dire. Elle mit fit à ce baiser en éloignant un peu son visage de quelques centimètres du sien, tout en restant proche. Elle pouvait sentir la respiration de Joshua qui se faisait aussi saccadé et irrégulière que la sienne, tandis qu'un sourire naissait sur les lèvres de la jeune femme qui avait toujours les yeux fermés.

« Clair à propos de quoi ? » souffla-t-elle doucement.

Elle ne voulait en rien briser cet instant et encore moins ces 'retrouvailles' mais devait et voulait surtout obtenir des réponses aux questions qu'elle se posait depuis maintenant quelques temps.   

_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: To be dumb is maybe a man speciality - Elisabeth Ven 24 Jan - 23:06

Joshua sentit qu’Elisabeth était très réceptive, ce qui le rassura. Il glissa une de ses mains au creux de son dos pour l’emprisonner contre lui. L’avoir contre lui, lui rappela étrangement cette nuit à l’hôtel. Cette nuit où tout avait réellement changé entre eux. Cette soirée montée par Scarlett. Quelle maline cette jeune femme. Ce devait être de famille. Il laissa cet instant durer. Il s’avoua à lui-même combien ce contact si proche et si fort lui avait manqué. Il la laissa faire à sa guise. La laissant le guider. Le jeune homme fut surpris qu’elle lui rende ce baiser avec tant de fougue. Mais il ne pouvait lui en vouloir ni la repousser mais au contraire il apprécia énormément.

Le jeune homme aurait pu continuer ainsi pendant un moment, même si le mur n’était pas confortable. Cependant, ce fut la demoiselle qui mit fin à cet échange passionné. Il en eut le souffle coupé. Joshua avait oublié de respirer pendant ce contact rapproché. Il eut la respiration saccadée. Eli s’écarta légèrement et lui posa sa question. Il ne put s’empêcher de rire chaleureusement. Mon dieu, qu’elle était adorable. Si douce, si naturelle.

Le jeune homme secoua la tête tout sourire. Il lui mordilla la lèvre inférieure avant de répondre. « Tu es une sacré joueuse… J’aime beaucoup » Il riait. Non il ne se moquait pas d’elle, il n’oserait pas surtout sur la situation actuelle. Non… Elle ressentait quelque chose, elle attendait quelque chose de lui. Peut-être qu’il réalise enfin ce qui se cachait dans son cœur d’avocat volage et bourreau des cœurs.

Joshua croisa le regard de la demoiselle. Il se pinça les lèvres entre elles. Mmh. Il adorait la jeune femme, peut-être même plus à l’heure actuelle. Peut-être ne s’en était-il pas rendu compte auparavant. Peut-être était-il trop obnubilé par les problèmes avec Claire, sa vie professionnelle, ses histoires de famille. Sa vie de bad boy… Il ne savait pas là où cela avait merdé, mais cela avait merdé quelque part, et c’était comme s’il avait eu de la merde dans les yeux. Comment avait-il pu être aussi aveugle ?

Il se redressa de tout son long, se recula, lui attrapait la main et l’attira vers lui. Le jeune homme la souleva sans aucun mal et la porta jusqu’au canapé où il se posa avec elle sur ses genoux. Une fois posé, il prit un air sérieux et posa une main dans le creux du dos de la demoiselle et une autre sur sa cuisse. « Je pense clairement… Ouais on va oublier le mot clair, ça me perturbe dans mes phrases… Bref ce n’est pas important… Il faut qu’on parle de ce qu’il se passe… »

Il se stoppa et reprit « Entre toi et moi… il faut que tu me parles Elisabeth. » Il soupira légèrement d’aise. « Mais je dois être sincère avec toi. »

Qu’allait il lui dire … Il se lança donc….

« Si tu veux te lancer avec moi, je te préviens, je ne suis pas parfait du tout, j’ai une demie sœur qui me déteste. Je ne te parle pas de mon père et encore moins mes demi frères. » Il savait qu’elle connaissait sa famille mais c’était une manière d’aborder ce qu’il ressentait vraiment pour elle. C’était peut-être maladroit, mais ce fut les seuls mots qui sortirent de sa bouche. Il tenta un sourire à son égard, plongeant un regard chaud dans le sien. Qu’allait-elle dire, faire ou penser à présent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: To be dumb is maybe a man speciality - Elisabeth Sam 25 Jan - 3:23


Ce baiser qu'elle avait tant espéré depuis la seconde où elle l'avait vu, arriva enfin, et elle prit même l'initiative de le prolonger avant d'y mettre fin. Mais elle ne voulait pas non plus qu'il prenne tout pour acquis et pense que la situation serait de nouveau comme avant, sans qu'ils ne passent par la case 'discussion' qu'ils avaient si bien esquivés depuis déjà un moment. Cependant, quand elle lui posa la question de savoir ce qu'il essayait de lui dire, Joshua partit d'un petit rire avant d'enchaîner sur une phrase qui fit faire une petite moue à Elisabeth. Bien qu'elle ne voulait pas être rabat-joie ni même se montrer désobligeante, elle ne comprenait pas pourquoi est-ce qu'il avait cette réaction sur un sujet aussi sérieux. Etait-il en train de se moquer d'elle ? Ou alors c'était de sa question dont il se moquait parce que la réponse semblait si évidente ? Si c'était le cas de la deuxième supposition, il allait vraiment falloir qu'il s'explique parce que si lui semblait avoir une réponse claire et précise dans sa tête, ce n'était pas le cas de la jeune femme qui était encore un peu confuse.

Elisabeth avait envie de lui demander s'il se fichait d'elle, mais n'en eut pas le temps car entre le temps où elle réfléchissait et le temps où les mots étaient sur le point de franchir la barrière de sa bouche, il y eut bien une trentaine de secondes où elle se perdit dans le regard du jeune homme qui avait plongé ses yeux dans les siens avant de la soulever jusqu'au canapé. Elle était à présent assise sur ses genoux comme une enfant de six ans qui était assise sur les genoux de son père, sauf que là elle n'avait pas six ans, que ce n'était pas non plus son père et que la situation était bien plus importante qu'un simple moment d'affection père/fille. Elle l'écouta sans l'interrompre une seule fois, même lorsqu'il prenait des petites pauses pour essayer de remettre un peu d'ordre dans ses pensées de façon à ce qu'il puisse bien s'exprimer, tandis qu'elle renouait ses doigts aux siens avec la main qu'il avait posé sur sa cuisse. Ce contact était doux et agréable, et l'autre main de Joshua qui se trouvait dans son dos et qui la soutenait en quelques sorte était quand à lui à la fois agréable également mais surtout rassurant.

Chaque mots qu'il employait pour lui parler étaient comme réfléchis et prononcés à demi-mot, comme si il lui laissait le soin de décrypter à sa place ce qui se passait dans sa tête et même lorsqu'il aborda le sujet crucial avec le « entre toi et moi » qui débuta sa phrase, il donnait l'impression de ne pas dire clairement ce qu'il pensait. La jeune brune quant à elle essayait d'analyser chaque mots, chaque termes qui semblaient être employés pour une raison bien précise et en arriva à une conclusion dont elle redoutait un peu déjà : il était incapable de dire ce qu'il ressentait. Passé le stade de ce à quoi il pensait, il était incapable d'aller plus loin en lui disant clairement et distinctement ce qu'il ressentait pour elle. Elle était un peu vexée qu'il lui parle d'une éventuelle histoire entre eux en utilisant un 'si', un peu comme si la décision reposait uniquement sur ses épaules, un peu comme si dans la vision du couple du jeune O'Conell, il n'était constitué que d'une personne décisionnaire.

« Tu le sais mieux que moi que si je cherchais la perfection, ça se saurait depuis longtemps déjà.. » se contenta-t-elle de dire avant de déposer un bisou sur sa joue et de poser sa tête sur l'épaule du jeune homme.

Elisabeth n'était pas à la recherche de la perfection et quand on voit tous les hommes avec lesquels elle était sortie, on s'en apercevait rapidement. Aux yeux de la jeune Spencer, la perfection n'était pas un critère de sélection pour gagner son cœur, du moins Joshua n'avait pas besoin de ça pour qu'elle ressente ce qu'elle ressente pour lui. Mais ça, c'était encore un autre problème parce qu'en dehors du fait qu'elle savait qu'elle éprouvait un réel attachement pour lui, elle n'avait aucune idée de la nature de ces sentiments qui la bouffaient intérieurement.

« J'ai peur Joshua. Tout ça m'effraie... » dit-elle en relevant la tête pour ancrer son regard dans le sien. « … et ça me tue de ne pas pouvoir en parler parce que je n'arrive pas à mettre de mots dessus... »

La jeune brune restait là très vague dans ses propos parce qu'elle pouvait aussi bien parler de la situation avec Claire, comme de ses sentiments. Peut-être parlait-elle des deux, mais même elle ne savait pas ce à quoi elle faisait vraiment allusion, le jeune avocat qui avait apprit à la connaître le saurait peut-être.  

_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: To be dumb is maybe a man speciality - Elisabeth Ven 7 Fév - 22:06

La situation fortement étrange, intrigua le jeune homme. Non pas qu’il se sentait mal à l’aise, ils avaient déjà eu des moments comme ceux-là. Mais le contexte et le fond étaient bien différents. Joshua le ressentait en lui. Plongez dans ses pensées, il laissa ses doigts caresser le creux du dos de la jeune femme. Elle l’en sorti quand elle déposa ses douces lèvres sur sa joue. Ce qui le fit sourire. Ses paroles transformèrent son sourire amusé en un sourire doux. « La perfection n’est qu’ennui je pense. » Il la laissa s’installer contre lui, poser sa tête sur son épaule. Il resserra son étreinte sur la jeune femme et lui déposa un léger baiser sur sa tête en fermant les yeux. Il soupira légèrement face à la situation et la laissa parler.

Joshua n’était pas un professionnel de l’expression orale quand il s’agissait de sentiments. Le jeune homme resta un instant non loin de la tête d’Elisabeth, laissant son souffle chaud percuter en douceur le haut de sa tête. Il sortit de sa réflexion pour finir par dire. « Désolé je ne suis pas claire du tout » Il soupira contre lui-même, comme une exaspération contre sa propre incertitude. Il n’était pas à l’aise en fait. Pas à l’aise pour exprimer ce qu’il ressentait. Il enleva la main du dos de la demoiselle pour venir poser celle-ci sur son épaule et y passer ses doigts. Il était très pensif.

Elle releva la tête et prononça ces paroles. Elle était effrayé, elle ne savait pas mettre les mots dessus. Il souffla doucement ses dires «  Je crois que tu auras compris… Je ne suis pas le meilleur dans l’affaire... » Il eut un léger tressautement, étouffant un début de rire. Il se ravisa, car il se rendit compte que ça ne le faisait pas rire en fait. Qu’il était con ! Ce n’était pas un O’Conell pour rien de ce côté-là… Il plongea son regard dans le sien. « J’ai vraiment été con de te laisser … Surtout avec Claire … Elle est tellement révoltée… Je n’aurais jamais dû de laisser tout court. Te laisser ici, alors qu’au fond de moi je ne voulais pas partir… J’ai été con d’être égoïste et complètement à côté de la plaque. Tout cela est tellement nouveau pour moi. D’un jour à l’autre j’ai une famille, qui m’apporte une grosse responsabilité car je suis l’ainé du fait des « erreurs » de mon père. » Joshua se figea, était-il en train de tout déballer ? De toute manière il était trop tard pour faire machine arrière ou de réfléchir à comment rattraper ce qu’il était en train de faire. Mais en avait-il réellement envie ?

« Eli’… Je ne sais pas quelle image je peux avoir sur toi. Je ne veux pas que l’on te fasse du mal. Je ne m’en remettrais pas, autant dire jamais. Je ne pourrais le supporter. J’ai été con en partant car c’est moi qui t’ai fait du mal. Je m’en veux… » Et voilà ce que ça donnait quand il ne se concentrait pas, il est d’un brouillon exemplaire. Et pourtant, il était sérieux dans ses paroles. Cela le rendait surement encore plus con. Mais bon, à part elle personne ne l’entendait, enfin… il l’espérait. « Eli … j’ai fait tellement de conneries dans ma vie … Je vais tout faire pour réparer celle que j’ai faite en te laissant sans aucun mot de ma part… »

Il se braqua soudainement… Qu’est-ce que c’était cette baisse de régime ? Pourquoi était-il en train de faiblir putain !!! « Oh et puis merde ! » Joshua embrassa la demoiselle, coupa court et la regarda « Ce que je peux dire c’est que notre lien est intense et je crois que je t’… » Son téléphone sonna. Il sursauta, le maudit. SERIEUSEMENT ?! Il le sortit de sa poche, constata que c’était son père… Merde… Ce serait il fait griller ? Habitant dans la même rue, il aurait peut-être aperçu la voiture de son fils illégitime garée devant la maison des Spencer. Joshua posa un regard d’excuse vers Elisabeth, il décrocha « Non pas maintenant, occupé avec des choses plus importante » Sans plus de mots il raccrocha au nez de son père. Il adressa un regard perplexe, soudainement refroidi par le téléphone. Qu’allait elle dire de lui ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: To be dumb is maybe a man speciality - Elisabeth Sam 8 Fév - 5:01


La position dans laquelle se trouvait la jeune femme n'était pas la plus confortable du monde, mais elle s'en fichait, du moment qu'elle était dans ses bras, elle aurait pu être assise sur des cailloux ou même des clous qu'elle s'en ficherait. Ils ne parlèrent presque pas pendant un moment, un peu comme si ils voulaient tous les deux savourer cet instant où ils était à une telle proximité qu'ils ne pouvaient ne éprouver que du bien, du moins, c'était ce que ressentait la jeune brune. Elle était bien là, elle était bien et en sécurité, et même le silence qui régnait dans toute la maison ne semblait pas vraiment la gêner, du moment que les bras de son Joshua étaient autour d'elle et qu'elle pouvait se lover contre lui, il aurait pu arriver la plus grosse catastrophe du monde, une guerre mondiale, un tremblement de terre qu'elle se sentirait toujours autant en sécurité grâce à lui, et c'était peut-être ce qui l'effrayait un peu. Avant qu'ils ne se rencontrent, elle avait tendance à se protéger elle-même de tous les dangers et d'essayer de protéger les autres, mais là, elle se rendait compte qu'elle était un peu dépendante d'une seule personne et que sans lui, rien n'allait. Elle s'en était rendue comptes ces dernières semaines où elle avait passé son temps à pleurer en silence, à s'enfermer, prétextant qu'elle avait du boulot pour ne devoir parler à personne, parce que la seule personne à qui elle avait envie de parler, qu'elle avait envie de voir et qui l'aurait tout de suite sortie de sa torpeur était parti sans laisser de trace.

Lorsque le jeune homme revint sur le sujet, elle se repassa les dernières semaines en tête et se demandait comment est-ce qu'elle avait pu passer du statut de jeune femme forte et indépendant, à celui de femme fragile, limite en dépression parce qu'une seule personne lui manquait. Certes, il n'était pas la seule raison de son état, mais en été majoritairement la cause, et elle lui en voulait presque. Pas du fait qu'il soit parti, elle avait déjà dépassé ce stade et pouvait tout à fait comprendre ses raisons, mais du fait qu'elle le rende aussi faible, dépendant, voire même addictif à lui, alors que ce n'était pas dans ses habitudes. Mais elle devait se rendre à l'évidence, elle avait fini par être accroc à quelque chose et cette chose était Joshua, ce qui finirait peut-être par causer sa perte.

La jeune Spencer l'écoutait attentivement, osant à peine l'interrompre dans ce qu'il disait de peur qu'il ne s'arrête brusquement, n'ait un moment de lucidité et décide de repartir encore une fois, la laissant seule, ce à quoi elle ne survivrait pas, pas encore une fois. Ce devait être la première fois qu'il parlait ainsi de sa famille et qu'il la qualifiait en tant que telle en présence de la jeune brune, certes, il y faisait allusion quelque fois, mais le terme en lui-même n'était jamais utilisé ou alors, très rarement. Il était tellement touchant et s'ouvrait réellement à elle, ce à quoi elle répondait en passant ses mains à elle sur le visage du jeune homme, et dessinait ses traits du bout des doigts, ce qui devait sûrement le perturber, mais aucune importance. Elle voyait très bien qu'il avait du mal à se concentrer, à parler et même à formuler ces idées, et là encore ce devait être une première. Elisabeth se demandait presque où était passée toute l'assurance et la confiance qui l'avait charmé et qui semblait tellement inné chez le jeune avocat.

Quand il arrêta enfin de parler pour l'embrasser, elle lui rendit de nouveau son baiser et certes, il ne répondait en rien à ses questions mais était quand même très significatif, un peu comme s'il voulait faire passer toute sa tendresse et toutes ses intentions dans un simple geste, mais comme toute bonne chose a une fin, ce fut le jeune brun qui mit fin au baiser tendre et passionnel qu'ils échangeaient,pour reprendre la parole. En temps normal elle lui aurait demandé de se taire pour l'embrasser de nouveau parce qu'aucune paroles ne valaient la peine de couper un si bel échange... sauf peut-être les trois derniers qu'il s'apprêtait à dire avant d'être coupé par le téléphone.

« Euh... » dit-elle avec autant de perplexité que le jeune homme. Si au début elle avait sentit son ventre se serrer sous la pression de son corps, elle avait à présent l'impression que des milliers de papillons venaient d'éclore.Pendant des semaines elle avait rêvé de ce moment où il lui dirait enfin quelque chose de concret, se rapprochant plus ou moins des trois fameux mots, et il était hors de question qu'elle passe à  côté de ça, là. « Tu allais me dire quelque chose juste avant d'être coupé... non ? » Elle lui lança un petit regard qui inspirait confiance avant de déposer à nouveau ses lèvres sur les siennes et d'y mettre fin et de déposer son visage dans son cou comme quelques minutes auparavant.

Elle n'espérait qu'une chose, qu'il ne décide pas de lui demander d'oublier et qu'ils passent à autre chose, elle était à deux doigts à ce qu'il lui parle franchement de ce qu'il ressentait et lui faire ça la tuerait encore plus qu'un départ. 

_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: To be dumb is maybe a man speciality - Elisabeth Lun 17 Fév - 21:17

Une personne que vous ne connaissez pas depuis longtemps peut devenir indispensable à votre quotidien. Pour une raison comme une autre, certain c’était par intérêt, un accro au crack par exemple qui a besoin de son dealer. Ou tout simplement avec un naturel désarmant… Et c’était le cas pour Joshua concernant Elisabeth. C’était étrange… La connaître depuis si peu de temps et en venir à se demander ce qu’elle pensait de lui, à qui pensait-elle, que faisait elle, avec qui était-elle et tout ce qui s’ensuit. Il se surprenait même à être jaloux, à imaginer qu’elle soit avec quelqu’un d’autre, qu’il pose les mains sur elle… Le jeune homme chassait cette idée entre un verre de Whisky et une discussion sms avec la demoiselle, tentant de se rassurer et de revenir en accord avec sa conscience déjà bien touchée.

Son père l’avait dérangé pendant un moment important, il était fait pour gâcher la vie de ses enfants au maximum. Joey O’Conell était redoutable sur tous les fronts, un connard. C’est fou comme son estime pour son père avait grandement baissé… Cela depuis la tempête… Il lui avait fait du chantage sur son passé… Joshua l’avait toujours considérer comme un véritable père aidant… Et lui n’agissait envers son fils que pour, un jour, cela rejoigne ses intérêts et son pouvoir… Joshua soupira longuement à cette idée. Il posa son portable sur la table basse, il était littéralement usé de son voyage, et l’appel de son père l’avait quelque peu mis sur les nerfs. Cependant, ce n’était pas la faute d’Eli, il se refusa toutes démonstration de colère envers elle.

De plus, son regard noisette l’en dissuada direct. Elle s’approcha de lui, le ramena droit sur le sujet. Ce qu’il allait lui dire. Ah ouais avant que son super papa ne l’appelle. Joshua se remit au fond du canapé bien calé, afin d’accueillir de nouveau Elisabeth qui après un bref baiser se lova contre lui. Il lui caressa avec douceur sa chevelure, avec un certain amusement. Soudainement, en l’observant, un sourire rusé et malicieux s’afficha sur ses lèvres, il fut secoué d’un rire à la fois sérieux et un semblant de moquerie. « Attend, je réfléchis à ce que vont me dire les gens quand je leur dirais ou quand ils sauront que j’aime la fille dont les parents tiennent une morgue. C’est glauque non ? » Il adressa un large sourire à la demoiselle, s’attendant à ce qu’elle réplique si gentiment, avec l’ironie qui accompagne ce mot. « Love Story d’un avocat et de la fille de la morgue. » Il rit.

C’était sans doute nerveux, mais quand on est nerveux, nous pouvons dire plein de chose. Et des vérités peuvent sortir autant que de mauvais mensonges. Heureusement pour lui ce n’était que la première facette.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: To be dumb is maybe a man speciality - Elisabeth Mer 19 Fév - 0:52


Malgré l'interruption de Joey, Elisabeth et Joshua avaient pu retrouver cette complicité et cette intimité dont ils faisaient preuve avant que le téléphone du jeune homme ne se mette à sonner. Bien qu'elle essayait d'afficher une allure sereine et calme, son ventre ne cessait de se comprimer et même les bras de Joshua autour d'elle ne suffisait pas à la rassurer alors que ça aurait dû. Le problème de ces deux là, étaient qu'ils avaient tous les deux un hubris qui faisait qu'au lieu de se dire clairement les chances, ils préféraient tourner autour du pot quitte à se faire mal plutôt que d'avoir un petit moment de faiblesse pour des moments de bonheur à voir venir. Dans le cas d'Elisabeth, elle était parfaitement consciente de ce défaut chez elle, et le fait d'être tombée avec quelqu'un qui présentait ce même trait de caractère ne l'aidait en rien, mais cela ne l'avait pas empêché d'avoir cette nitescence dans le regard en entendant que le jeune avocat allait prononcer les mots qu'elle espérait tant.

Lovée au creux de ses bras, elle n'aurait pas pu rêver meilleur scénario, surtout que les choses étaient très mal partie entre eux,mais comme elle l'avait devinée, il avait été cassé dans son élan et ne comptait pas reprendre là où il s'était arrêter, préférant continuer sur sa lancée comme si il n'y avait eut aucune interruption. A quoi s'attendait-elle après tout avec un O'Conell, surtout que celui-là n'était pas le plus facile, mais en même temps, vivre dans un monde où les O'Conell ne rimaient pas avec problèmes ou étaient faciles à vivre n'existaient pas alors autant faire avec. De plus, il venait de dire qu'il l'aimait et même s'il n'avait pas employés les trois mots tant attendu, il avait quand même fini par lui dire qu'il l'aimait, ce qui la fit à la fois sourire et paniquer à la fois. Toute sa vie elle avait fuit ça, elle avait fuit ce sentiment et à chaque fois qu'elle sentait qu'elle commençait à éprouver de l'attachement envers quelqu'un ou inversement, elle s'arrangeait pour qu'ils n'aillent pas plus loin, ce qui était paradoxale avec ce qui se passait en ce moment. Elle menait sa petite vie tant bien que mal sans penser une seconde qu'une chose pareille pouvait lui arriver, et soudainement, par un phénomène stochastique, la voilà dans les bras d'un homme qui la rendait heureuse par sa simple présence. « On arrivera bien à rendre ça moins glauque à nous deux, non ? » Dit-elle avant de partir d'un petit rire pour accompagner celui de Joshua. Heureuse, soulagée, apeurée, oui, on pouvait dire qu'elle l'était et pourtant, une part d'elle continuait de s'inquiéter pour une raison dont elle ignorait complètement, ou du moins, qu'elle ne voulait pas affronter. En dehors du fait qu'elle ait attendue cet instant – pour ne pas dire toute une vie – pendant des semaines, elle ne pouvait pas se sentir entièrement heureuse en pensant qu'une personne souffrait à cause de ce bonheur qui n'avait même pas encore commencé. « Est-que tu penses qu'on devrait le dire à Claire ? » Demanda-t-elle en se redressant pour plonger son regard dans celui de celui qu'elle pouvait peut-être à présent qualifier de petit-ami ? Elle ne voulait pas plomber l'ambiance et encore moins gâcher cet instant très intime entre eux, mais son corps et son esprit avait beau être dans les bras du jeune avocat, une part d'elle n'y était pas, commençant même à se sentir coupable alors qu'il n'y avait pas lieu d'être. Cette partie de sa conscience qui avait trouvé son bon moment pour faire apparition était en train d'obombrer toute cette joie et cette satisfaction qu'elle éprouvait quelques secondes auparavant. « Tu sais quoi, oublies ce que je viens de dire, on verra ça en temps voulu... » Dit-elle finalement, réalisant que son acte été égoïste en gâchant ce moment qui aurait pu être si parfait. Pour le rassurer elle lui fit un petit sourire avant de cacher son visage de nouveau dans son cou où elle y déposa un doux baiser avant de humer son parfum qui l'avait tant manquée.  

_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: To be dumb is maybe a man speciality - Elisabeth Ven 28 Fév - 22:11

Il était en présence d’une jeune femme assez particulière. Il avait senti en elle qu’elle n’était pas du genre à s’engager. Et au départ lui non plus…. Leur nuit à l’hotel avait été des plus certaines sur ce point-là. Ils étaient restés proches, intimes mais jamais assez intimes pour avoir des sentiments concrets.
Joshua avait été frappé surement plus tard et l’avait d’autant plus réalisé quand il était parti la semaine précédente. L’erreur fatale mais pourtant nécessaire pour le boulot, pour la famille et révélatrice sur ce qu’il ressentait réellement. Mais était-elle vraiment comme lui ? Ressentait-elle le même sentiment que lui ? Eli l’avait sous-entendu. Ce fut ce qui avait déclenché chez lui l’envie de le lui dire. Cela passera ou cassera.

Mais les paroles qu’elle prononça effaça ses doutes et dénoua le nœud qui s’était légèrement formé dans son ventre. Il fut soulagé mais le cacha sans mal. Il ne put réprimer un sourire taquin. Oui, elle et lui pourront rendre cela moins glauque. « - Cela pourrait devenir très amusant même » Il posa un regard à la fois tenté et amusé. Il l’embrassa rapidement avant de se recaler dans le canapé confortablement.

Elle le rendait vulnérable, accro et si libre à la fois. Il se perdit un instant dans son regard, puis détourna le regard légèrement pour attendre la suite. Soudain, il tourna la tête vers elle, posant sur elle un regard surpris. La conversation retombait sur Claire, et non il ne voulait pas laisser passer cela. Il la laissa se réinstaller dans ses bras, où elle semblait y avoir sa place. Joshua songea qu’il pouvait rester ainsi des heures durant, autant qu’elle le souhaitait. Il resserra son emprise sur la jeune femme. Il respira un bon coup, profitant de sa tendresse et de frissonner sous son souffle.

« - Ecoutes… Ce que j’ai bien compris avec tout ça, c’est que nous sommes adultes Eli… Nos choix sont indépendants de ce que pensent les autres. Si on se rétame ce sera de notre ressort pas du leur. Claire ne fait pas exception. Si nous voulons vivre quelque chose ensemble, ce n’est pas elle qui décidera… Ce sont nos choix, nos envies, nos sentiments Eli. Il fit une pause, la caressant avec tendresse et du bout des doigts. Il l’embrassa sur le haut du crâne et huma le doux parfum de son shampoing qui émanait de sa chevelure. Il s’enivra de cette douce odeur et reprit.

« - Nous pouvons prendre en compte ses ressentis, nous lui en parlerons, nous sommes obligés, j’imagine. Mais elle ne peut pas nous empêcher de vivre ce que nous voulons vivre. Je ne la laisserai pas nous faire du mal en se faisant elle-même du mal. Elle est malheureusement forte pour ne se faire entendre seulement par ce biais et cela me rend triste pour elle. C’est une jeune femme pleine de ressources, elle mérite mieux que cette vie qu’elle s’inflige.

Il s’arrêta et devint silencieux. Sa demi sœur lui faisait mal au cœur.

Le jeune homme posa un regard intimidé et intéressé sur Eli. Qu’en penserait-elle ? Il se retint de bailler. « - Le trajet a été rude, excuse-moi, je suis un peu à côté de la plaque et très bavard j’imagine. Mais cela me pesait un peu sur le cœur. Il s’étira en soulevant légèrement la demoiselle et se replaça plus confortablement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: To be dumb is maybe a man speciality - Elisabeth Lun 3 Mar - 18:31


Malgré ce bonheur naissant, un retour à la réalité était obligé ou du moins inévitable. Elle ne voulait pas en parler mais une fois de plus,les mots étaient sortis tous seuls de sa bouche sans qu'elle ne puisse faire grand chose. Claire. Elle avait été son problème pendant un moment et continuera de l'être s'ils choisissaient de ne rien lui dire et de tout faire derrière son dos comme ils l'avaient fait. Elle n'avait aucun compte à lui rendre et jusqu'à preuve du contraire, elle non plus, mais pourtant elle sentait qu'elle avait besoin de justifier ce bonheur avec le jeune avocat et surtout, ce sentiment dont elle ne saurait encore déterminer la nature exacte si ce n'est qu'un profond attachement pour le jeune homme. Visiblement, il était du même avis qu'elle sur le fait qu'ils ne devaient pas laisser l'opinion des autres prendre le pas sur ce qu'ils désiraient eux, certes, mais comment pouvait-elle penser de la sorte quand elle sait qu'une personne s'est retrouvée à l'hôpital en partie à cause d'elle et surtout, quelques jours après qu'elle lui ait tout dit – ou plutôt qu'elle ait décidé de dire à Elisabeth qu'elle était au courant de tout – de ce qui passait avec Joshua. « Il est sûr que si sa mère était encore en vie, elle n'aurait jamais laissé sa fille se laisser aller de la sorte. » Souffla la jeune femme,le visage toujours plongée dans le cou de Joshua. Sa pauvre mère devait se retourner dans sa tombe en voyant ce qu'elle est devenue et surtout ce qu'elle a tenté de faire, seulement parce qu'elle n'en pouvait plus de la vie qu'elle menait. La Spencer ne voulait pas juger Claie sur son geste, après tout, peut-être qu'elle la connaissait pas autant qu'elle le pensait et que quelque chose n'allait réellement pas pour qu'elle en arrive à là. Et surtout, au vu de la conversation qu'elles avaient eu quelques jours avant qu'elle ne passe à l'acte, elle était bien mal placée pour juger qui que ce soit. Parfois elle rêverait que le monde s'arrête de tourner pour qu'elle puisse elle aussi respirer et vivre comme elle le voudrait, sans devoir rendre de compte à personne et sans qu'elle n'ait de craintes de blesser qui que ce soit. Écoutant le jeune avocat avec attention, elle fronça légèrement les sourcils, plongée dans ses pensées tout en se blottissant un peu plus contre le jeune O'Conell. Pendant un court instant, la seule chose qu'elle pouvait entendre était le doux son de la respiration de Joshua qui devint lui aussi pensif, avant de briser le silence. Elle partit d'un petit rire à l'entente de ses paroles avant de se demander s'il venait tout juste de rentrer, si c'était le cas, cela voudrait dire qu'il avait fait passer la jeune Spencer en priorité en venant la voir avant même d'avoir pensé à se reposer, délicate attention de sa part. « Tu viens tout juste de rentrer ? Tu ne t'es pas arrêté pour te reposer entre temps ? » Se risqua-t-elle tout de même de demander en se redressant de façon à plonger son regard dans le sien avec un petit sourire. Bien que ça ne la réjouisse pas totalement de le savoir fatigué, elle devait avouer qu'elle jubilait du fait qu'il soit là rien que pour elle et ça malgré la fatigue qui semblait avoir gagné son corps. « Et j'espère que tu te sens mieux à présent. » Poursuivit-elle toujours avec le même petit sourire, bien qu'elle n'avait aucun doute là dessus, mais la question qui trottait dans la tête de la jeune femme était la suivante : étaient-ils en couple à présent ? Bien qu'elle soit tentée de dire oui, elle ne voulait pas non plus trop s'avancer de peur de le faire fuir avec ce mot trop officiel qu'était le mot 'couple', bien que ça réglerait une partie des problèmes de la Spencer.

_________________
until life runs out


Dernière édition par Elisabeth Spencer le Jeu 27 Mar - 20:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: To be dumb is maybe a man speciality - Elisabeth Sam 22 Mar - 19:28

Claire Claire Claire... Joshua soupira à cette pensée... Elle était sa demi soeur. Demi soeur qui le détestait, au plus haut point. Le jeune avocat ne savait pas pourquoi elle lui en voulait autant. Surtout qu'il n'avait rien d'extraordinaire à envier lui. Le seul truc qui l'unissait à la famille c'est un connard de père et un même métier.

Il était venu pensant pouvoir aider et changer d'univers. Avoir une famille quelle soit demi, il s'en foutait. Redevenir stable l'importait beaucoup plus. Elisabeth lui offrait cette stabilité et lui rendait la tête froide même si avant qu'il ne lui avoue ses sentiments, ce n'était pas vraiment le cas. Le coup de pression.

Le jeune homme caressa le bas du dos de la jeune femme, pensif. Il s'intéressa de nouveau à elle après ce silence qu'elle brisa doucement en parlant de la mère des O'Conell.

"Elle changera en grandissant, sans ma mère et mon semblant de père, je n'ai pas fait grand chose de bon non plus... Je ne peux pas la juger. Mais c'est le suicide que je ne cautionne pas. Je ne peux pas supporter qu'elle se fasse du mal et qu'elle souhaite mourir."

Il fit une pause et réfléchit. Eliza O'Conell et Claire étaient les seules envers qui il avait une profonde affection dans sa famille. Pour l'une c'est réciproque pour l'autre c'est une haine destructrice. " Enfin bon ... "

Après un long silence qui se prénommait Claire O'Conell, Elisabeth lui posa une question, elle était surprise. Joshua lui accorda un large sourire accompagné d'un rire amusé. Elle était adorable quand elle s'y mettait. Il lui déposa un baiser sur son nez, puis un rapide mais furieux baiser sur ses lèvres.
" Non je ne voulais pas m'arrêter avant. Vous vous trouviez sur mon chemin chère demoiselle, et je me suis dis pourquoi pas m'inviter chez vous."

Il lui adressa un sourire et hocha la tête sur sa question, s'il allait mieux à présent. " Oui bien mieux cependant" Il se leva, la brunette dans ses bras et reprit " Si vous n'avez rien à dire pour votre défense, je serais bien partant pour une sieste à vos côtés. " Joshua la porta sans mal dans ses bras, ce qui lui fit une bien étrange impression de déjà vu. Cette fameuse nuit d'hôtel. Un sourire se dessina sur son visage. " Vois tu le langage que tu me forces à avoir à présent ? " Il rit. Était il fou ? Assez nerveux et fatigué pour sortir des conneries en tout cas. Mais jusque là ils avaient été assez complice pour se permettre des dérapages de langage ou des bugs de réflexion. Mais là c'était pire. Nouvelle situation.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: To be dumb is maybe a man speciality - Elisabeth Jeu 27 Mar - 20:24


La jeune femme n'avait aucune envie de s'attarder sur Claire et les O'Conell, et bien que tout cela lui trotte dans la tête, elle s'aviserait de tout garder pour elle pour ne plus briser de moments qu'elle pouvait avoir avec Joshua, surtout que la dernière fois qu'elle avait eut envie de mettre les choses au claire avec quelqu'un, ça s'était très mal terminé, alors autant tout garder pour soit. Leur relation était tellement nouvelle et tellement fragile, qu'Elisabeth avait peur qu'elle ne tienne pas la route face aux multiples obstacles qui n'allaient sûrement pas tarder à arriver. Surtout que la tentative de suicide de Claire et le départ précipité du jeune avocat, de la ville, ne serait rien comparé à ce qui risquait de venir. Mais pour le moment elle n'avait plus envie de penser à rien mis à part à l'homme contre lequel elle était blottie et qui avait fait tout ce chemin sans prendre le temps de se reposer, rien que pour elle. La Spencer ne cacha pas ni son sourire, ni sa satisfaction du fait qu'il réponse à sa question par la positive, comme quoi il devait vraiment tenir à elle pour faire ce geste qui ne semblait pas être beaucoup, mais qui comptait quand même pour la jeune brune. « Je me sens donc honorée par ta présence. » Dit-elle en rigolant légèrement avant d'enchaîner sur la question de savoir s'il se sentait mieux ou pas. Encore une fois,il répondit par la positive, ce qui ne pouvait que ravir la jeune Spencer qui était contente de savoir qu'il se sentait beaucoup mieux après qu'il se soit un peu 'confessé' sur ce qu'il ressentait. Sans qu'elle ne s'y attende et avant même qu'elle ne puisse rajouter quelque chose, elle se sentit soulevée dans les airs par la force des bras de Joshua qui comptait bien prendre les devant pour ne pas écourter leur retrouvaille., ce qui n'était pas pour déplaire à la jeune femme. « La défense n'a rien à ajouter cher maître O'Conell. » Répondit-elle en souriant, toujours bien accrochée dans les bras du jeune avocat pour aller dans son sens en terme de vocabulaire juridique. « J'aime bien, puis si c'est moi qui crée cet effet chez toi, alors tant mieux. » Rétorqua la jeune femme tout fière d'elle suite à ce qu'il venait de dire, pour une fois qu'elle influençait quelqu'un, et dans le bon sens qui plus est, elle n'allait pas commencer à râler. Approchant son visage du sien, elle posa ses lèvres sur les siennes pour l'embrasser et l'espace d'un moment, elle se sentait projetée en arrière, et plus précisément le soir où tout a commencé entre eux à l'hôtel. Cette nuit où Elisabeth avait enfin accepter de passer au-dessus des barrières qu'elle s'était elle-même dressée, pour s'abandonner totalement à Joshua le temps d'une nuit, du moins son charnellement parlant. Mettant fin au baiser, elle resta cependant un moment figée, proche du visage du jeune brun le temps qu'elle retrouve les esprits qu'elle avait l'habitude de perdre à chaque fois qu'il la touchait,l'embrassait ou lui disait des mots doux dont lui seul avait le secret. « En haut des escaliers, deuxième porte à droite. » Susurra-t-elle à son oreille avant d'y déposer ses lèvres très furtivement sur son lobe, attendant qu'il ne se décide à bouger pour qu'ils puissent se retrouver réellement. Elle avait envie d'un moment d'intimité avec lui et bien qu'ils soient seuls dans le salon, ils n'étaient pas à l'abri de voir quelqu'un de la famille de la jeune femme arriver à l'improviste. Au moins dans sa chambre ils ne risqueraient rien, ou du moins pas grand chose.

_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: To be dumb is maybe a man speciality - Elisabeth

Revenir en haut Aller en bas

To be dumb is maybe a man speciality - Elisabeth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» i'm a survivor. stay alive is my speciality - stefan
» We drink and we fight and we love just because we are dumb- [Dalaigh]
» ? We drink and we fight and we love just because we are dumb ! ? [Astrid]
» J'suis p't'être un peigne-cul, mais j'ai 250.000 balles dans ma boite à gants - Donnie "dumb-ass" Cooder.
» The dumb red monster

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Hors jeux :: Rps DS version2-