Partagez|

Ce rêve bleuuuuuu... Ou pas. ☼ ft. Famille Evans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Ce rêve bleuuuuuu... Ou pas. ☼ ft. Famille Evans Ven 17 Jan - 0:51


Ce rêve bleuuuuuu... Ou pas.



Lily était revenue depuis peu à Magnolia Cressent après la révélation de leur secret. Le frère et la sœur avaient convenu d’un rendez-vous à la maison abandonnée pour pouvoir se retrouver seulement à deux et discuter avant de ne se montrer à leurs parents déjà et au reste des gens. Nate avait ressenti le besoin de la voir juste tous les deux et de la retrouver à nouveau un petit peu avant de ne se jeter complètement dans la gueule du loup avec cette histoire; il avait ressenti le besoin de se laisser aller à la serrer dans ses bras sans gêne et sans témoins, de lui confier des choses qu’il n’avait l’impression de pouvoir dire qu’à sa sœur ou à Heathcliff dans la mesure du possible. Il avait tout simplement besoin d’avoir une preuve qu’elle était bien de retour et pour de bon, d’être le premier à en profiter et de la retrouver comme il l’espérait après ce qu’elle avait du vivre à New-York, avec Aaron Hamilton en plus. Mais le temps avait filé bien trop vite, il était maintenant temps qu’ils rentrent chez eux et qu’ils affrontent à deux une fois pour toute leurs parents. Chacun savait que ça allait mal se passer, qu‘ils allaient en prendre plein la figure, mais ils n‘en parlaient pas. A quoi bon ? Et puis, ça ne pouvait pas être pire. Katlina et Nathan auraient beau leur dire tout et n‘importe quoi ils seraient toujours aussi mal et Nathanaël se disait ironiquement que ça pourrait difficilement être pire. Le début de soirée venait de commencer lorsque le frère et la sœur Evans se retrouvèrent devant la porte d‘entrée de la maison numéro trois. Il n‘avait aucune envie de rentrer, aucune envie de lire la colère dans les yeux de son père, la stupeur dans ceux de sa mère. Mais bon, pour une fois que ces deux là feraient équipe pour quelque chose ça aurait presque pu être drôle dans d‘autres circonstances. Nathan était cool d‘habitude, il prenait de nombreuses choses à la légère, riait de tout mais il fallait s‘attendre à voir un tout autre visage du père après ce qui avait été dit. Quant à sa mère, probablement resterait-elle fidèle à elle-même et leur ferait la plus grosse morale de toute leur vie en d’espérant  de la bêtise de ses deux enfants. Nate se tourna vers sa sœur pour la détailler avant de rentrer. Essayer de la rassurer ne servirait à rien : ils allaient morfler ça c‘était sur. « Quoi qu’il arrive on reste ensemble » ndlr : contre les autres peu importe qui ils étaient exactement. Tout ce dont Nathanaël avait peur c’est de ne pas savoir garder son calme face à ce qui allait se passer, se mettre à hurler bien que c’était complètement hors de ses habitudes. Cette fois c’était différent. Il posa sa main sur la poignet de la porte et la tourna pour entrer toujours accompagné de sa sœur. Avant même de ne penser à retirer son manteau, il observa la pièce pour voir si quelqu’un était là. Nathan Evans était assis dans son fauteuil, un journal à la main et un verre d’alcool à côté de lui. Quant à Katlina, on pouvait en déduire par le bruit qui en sortait, qu’elle se trouvait dans la cuisine bien qu’elle avait sans doute entendu le bruit de la porte d’entrée puisque ses pas semblaient la guider vers le salon. Nathan releva la tête de son journal, l’air grave. Forcément. C’était la première fois qu’il avait revu Lily depuis.. Pas mal de temps en fait. Nathanaël se souvenait du jour où il avait su qu’elle était partie, son père n’avait cessé de s’excuser pour des promesses pas tenues, se sentant coupable au possible. Nathanaël ne bougea pas, se contentant de regarder dans un silence pesant le père de famille. Il doutait du fait qu’il allait se jeter dans les bras de sa fille même après tout ce temps sans la voir et cette inquiétude, il ne fallait pas perdre de vue qu’il venait d’apprendre qu’ils avaient été témoins de la mort de la fille de son meilleur ami. Et sa mère aussi au passage. Le jeune homme retrouvant ses capacités retira sa veste et la posa sur le porte manteau, ne sachant trop comment engager la conversation sans que cela ne tourne vraiment au vinaigre. Lequel des deux allait le plus péter les plombs ? C’était une bonne question, son père probablement. Oui, sûrement. Ils se regardaient tous les uns les autres, comme à se demander qui serait le premier à ouvrir la bouche pour en parler parce que de toute façon, ça allait indéniablement arriver quoi qu’ils en disaient. « Bon… » Lâcha Nate lassé d’entendre les mouches voler dans la pièce. Pas que cette situation était gênante mais.. Si, quand même quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse des Lemons


Féminin
Nombre de messages : 5557
Etudes/Metier : 2ème littérature
Love : ShawnyShawn
Inscription : 29/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Esperanza Damenez & Shelby Seavers



MessageSujet: Re: Ce rêve bleuuuuuu... Ou pas. ☼ ft. Famille Evans Sam 18 Jan - 1:03

La journée avait été éprouvante. Après tout le pataquès qu'avait provoqué la révélation du secret, Lily n'avait plus eu qu'une seule envie, retourner à Magnolia voir son frère. Quelques heures plus tard elle était dans ses bras, relâchant la pression qui s'accumulait depuis trois ans. Ça lui avait fait du bien de le voir mais maintenant qu'elle était de nouveau sur le sol de Magnolia elle allait devoir affronter encore bien des gens. A commencer par ses parents....

Depuis bien longtemps la relation que Lily entretenait avec eux était loin d'être parfaite. Loin d'être bonne. Même loin d'être passable à vrai dire. Elle ne les acceptaient plus. Elle ne les respectaient plus en tant que parents et pire, en tant que personne. En réalité elle n'acceptait pas ce qu'ils étaient devenus et ce qu'ils faisaient subir à leur famille. Elle rejetait en bloc tout ce qu'ils étaient et priait pour ne jamais leur ressembler. Sans doute qu'eux de leur côté n'arrivaient plus à comprendre leur fille.

Sur le pas de la porte de la demeure familiale Nathanaël et Lily échangèrent un regard. "Quoi qu'il arrive on reste ensemble." Elle acquiesça "bien sûr" murmura-t-elle. Comment faire autrement de toute façon. Ils étaient embarqués dans cette galère tous les deux et ne seraient de toute manière jamais assez nombreux contre les parents Evans.

Nate poussa la porte, Lily sur ses talons. Son coeur battait la chamade, ses paumes étaient moites, elle entendait un bourdonnement dans son cerveau. Ce n'était pas le moment de se trouver mal. Elle avait l'impression qu'elle était en train de signer son arrêt de mort. Elle remettait les pieds dans un maison dans laquelle elle ne ressortirait sans doute pas vivante. Ses parents étaient bien trop 'conservateurs' pour accepter ce qu'elle avait fait. Son père la tuerait d'être partie sans dire un mot. Sa mère la tuerait d'avoir été présente le soir de l'accident. Son père ne lui pardonnerait pas d'avoir mit à mal toute la famille en disparaissant, sa mère ne lui pardonnerait pas d'avoir véhiculé une image aussi néfaste des Evans en ayant tué Tessa. Mais qu'importe la manière dont ça allait se passer, cette confrontation allait avoir lieu. Au pire Nate et Lily quitterairnt les États-Unis et partiraient vivre dans une contrée reculée d'Europe ou d'Afrique. Ou au pire ils se suicideraient et ça sera réglé. Lily poussa un grand soupir et pénétra dans la maison derrière son frère. Elle regarda d'un air anxieux autour d'elle. Rien ne semblait avoir bougé. Tout était exactement comme lorsqu'elle était parti. Jusqu'au trousseau de clé qui n'avait pas bougé d'un centimètre. Tout à sa place, tout exactement comme ça devait être. Tout pour les apparences comme si rien d'autre ne comptait.

Lily quitta son manteau et vient se tenir debout juste à côté de son frère. Jusqu'à présent elle ne s'était pas vraiment distinguée par son courage vis-à-vis de cette histoire. Mais elle commençait à prendre conscience que ce n'était pas toujours à Nathanaël de prendre tous les risques. Elle s'était bien rendue compte lorsqu'elle était partie à New York que lui aussi avait besoin d'elle, presque autant qu'elle de lui. Alors pour une fois elle voulait faire face à ses côtés. De toute façon elle avait maintenant appris qu' affronter était la meilleure des solutions. Elle avait déjà essayé de fuir et voilà où ça l'avait mené...

Lily attrappa la manche de son frère. Elle s'y cramponna un instant "Bon..." Elle le làcha, inspira profondement et regarda droite devant elle ses parents arriver. Elle ne savait pas comment ça allait se passer et les scénarios tournaient dans sa tête. Mais elle ne pouvait plus faire demi-tour et les pieds bien ancrés dans le sol elle attendait la sentence, comme une criminelle - qu'elle était - sur le banc des accusés.

_________________

Blond hair, don't care.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/profile.php?id=100003435118700
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Ce rêve bleuuuuuu... Ou pas. ☼ ft. Famille Evans Mar 11 Fév - 23:40



" Les enfants sont la chose la plus précieuse dans la vie. Un parent doit faire tout ce qu'il peut pour donner à un enfant le sens de la famille. "
Elvis Presley



Ces dernières semaines avaient vraiment été éprouvantes pour la famille Evans. L'ambiance complètement changée depuis que la fille de la famille s'était évaporée dans la nature sans prévenir qui que ce soit. Heureusement, ou malheureusement, le compagnon de virée avait prévenu son père qui n'était autre que Nolan Hamilton, le meilleur ami du Père Evans, qui avait donné les premières et seules nouvelles du départ inopiné de la jeune Evans. C'était donc dans l'inquiétude que Nathan avait vécu ces dernières semaines, mais pas seulement... Car il y a une semaine, l'homologue Hamilton du quadragénaire débarqué à la maison Evans, remplit de rage et détresse, cherchant à trouver les coupables de la terrible nouvelle qu'il amenait avec lui : La mort de Tessa. Et ces coupables, je ne le vous cache pas, ce n'était autre que les enfants de Nathan et Kat, Nate et Lily. Malgré ce sentiment si accusateur de la part de Nolan, Nathan ne cessa de penser qu'il devait y avoir une explication logique et rationnelle à tout cela. Comment ses enfants auraient pu être coupables d'un crime qu'ils dont ils n'ont fait qu'assister ? Il calma donc son ami Hamilton en lui promettant d'avoir une explication avec ses enfants, mais seulement quand ils seront réunis. Nathan était conscient que s'il y en avait un qui expliquait la situation, il devrait recommencer avec le deuxième, et c'était ce qu'il ne voulait pas. Infliger deux fois la souffrance à l'un de ses enfants était déjà horrible pour lui à imaginer alors le faire une troisième fois... Hors de question.

C'est donc ainsi que ce soir là, alors que la nuit commençait à tomber sur le quartier, Nathan et Kat se retrouvèrent seuls une fois de plus à la maison, discutant tout les deux de leur plan d'action après la révélation du secret de leurs enfant. Ce jour était à noter dans les livres d'histoires car pour la première fois depuis longtemps, le couple Evans arrivait enfin sur un même terrain d'entente. " Donc, on fait comme on a dit. " acquiesça Nathan, les yeux perdu dans ceux de sa femme. Cette complicité, certes temporaire, ravivait en lui une flamme longtemps oubliée, étouffée par les innombrables disputes. C'est donc ravit et souriant qu'il alla s'installer sur le canapé, ouvrant son journal, un verre de whisky posé à côté de lui. C'était le temps de se délecter et de profiter du peu de répit qu'il pouvait avoir avec la rousse, mais c'était sans compté un autre problème qui arriva à point nommé... Alors que la porte s'ouvrait sur ses enfants, le coeur du père s'arrêta quelques instant en voyant sa fille franchir le seuil de la maison. Cela faisait des semaines qu'il ne l'avait pas vu, et cela avait sembler pour lui être une éternité...

Alors qu'ils se délestaient de leurs vêtements d'extérieur, Nathan se leva, prenant son verre à la main, posa le journal sur le fauteuil et alla s'appuyer contre le mur séparant la pièce à vivre du couloir d'entrée. C'était assez dur pour lui de ne pas serrer sa fille dans ses bras, mais il ne devait pas céder à la tentation... Elle avait fuguée, et ce n'était pas en jouant le papa poule qu'elle apprendrait que ce qu'elle a fait était mal. Les regardant tout les deux, le père mima un pistolet en direction de Lily et fit semblant de tirer dans sa direction en voulant signifier qu'elle avait du soucis à se faire après sa fuite. Non pas que de lui, car d'un coup de tête, il montra Kat qui débarquait en face des deux.ul-sec. Evidemment, ce fut Nate qui tenta tant bien que mal de déloger cette situation gênante qui se faisait de plus en plus longue. Nathan ne perdit pas de temps pour mettre fin à ce silence. " Nate, est ce qu'on peut parler à ta soeur seul à seul s'il te plait ? " dit-il en regardant son fils avec un sourire qui cachait un peu d'amertume. Cela ne prendrait pas longtemps, mais ils devaient avoir cette discussion avant toute chose avec Lily... Le regardant allant sur Kat pour lui demander du soutien jusqu'à sa fille, Nathan reprit sur un ton assez ironique. " Sinon, ça a été tes vacances à New-York ma chérie ? ".

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je décore ma maison


Féminin
Nombre de messages : 85
Etudes/Metier : Professeur d'anglais.
Love : Je ne sais plus ce que ce mot veut dire.
Humeur : Indifférente, mais tout n'est qu'apparence.
Inscription : 11/12/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Scarlett Spencer & Savannah Richardson



MessageSujet: Re: Ce rêve bleuuuuuu... Ou pas. ☼ ft. Famille Evans Dim 16 Fév - 18:37


Malgré les apparences, la famille Evans n’était plus vraiment ce qu’elle essayait de refléter depuis bien longtemps. Ces dernières semaines n’avaient rien arrangé. Katlina avait l’impression que la situation continuait d’empirer de jour en jour. Il y avait d’abord eu la disparition de Lily, cette fugue sans mot dire plutôt. Quand elle l’avait appris de la bouche de Nathan, elle avait aussitôt été rongée d’inquiétude. Après des coups de téléphone à droite et à gauche, ils avaient finalement appris qu’elle était partie avec le fils Hamilton. Mais pourquoi ? Alors que Katlina ne pouvait pas imaginer pire scénario, elle avait ensuite eu vent d’une révélation surprenante. Nathanaël et Lily étaient présents dans la même voiture que Tessa au moment de l’accident qui lui avait été fatal. En l’apprenant, Katlina avait tout d’abord refusé de croire à de telles « sottises » sordides postés sur un site stupide, ce n’était que des rumeurs, et jusqu’à preuve du contraire, ses enfants n’auraient pas pu cacher ça. Toutefois, après mûre réflexion, elle avait repassé toutes ces dernières années dans sa tête et le film qui en était sorti était loin de la rassurer. Depuis quand tout avait commencé à changer dans l’attitude de ses enfants ? Depuis la mort de leur amie précisément. Katlina n’avait jamais cherché plus loin, songeant qu’ils avaient tout simplement été très touchés par cette histoire. Il était pourtant essentiel que Lily revienne et qu’ils en discutent tous ensemble. La mère Evans avait beau leur en vouloir d’avoir gardé une telle histoire sur les épaules aussi longtemps, ils en avaient déjà suffisamment eu sur les épaules. Nate et Lily restaient ses enfants et elle ferait tout le nécessaire pour les protéger des conséquences malencontreuses de leurs actes, quitte à enfoncer O’Conell, une opinion que partageait d’ailleurs Nathan, puisqu’ils convinrent ensemble de la meilleure approche possible et surtout de ce qu’ils pourraient faire pour gérer ça. Ils voulaient surtout donner la chance à leurs enfants de s’expliquer, même si revivre ce moment les ferait inévitablement souffrir, ils devaient néanmoins avoir cette conversation. Katlina était partagée entre la colère, l’incompréhension et surtout l’inquiétude. La seule note positive était cette complicité momentanée retrouvée avec Nathan. C’était la première fois depuis longtemps qu’ils avaient passé une journée entière sans se prendre la tête, mais quand il s’agissait du bien de leurs enfants, ils tombaient vite d’accord. D’ailleurs, elle ne savait pas si aujourd’hui ils seraient encore ensemble à l’heure qu’il était, si ça n’avait pas été pour eux, même si leurs disputes incessantes les faisaient plus souffrir qu’autre chose. Katlina était bien consciente que son fichu caractère était un des problèmes latents dans cette famille, mais difficile de changer quand elle avait l’impression que tout partait en vrille quoiqu’elle ferait. Cette fois cependant, ce qui se passait n’avait absolument rien avoir et touchait avant tout Nate et Lily. En parlant d’eux, elle se trouvait occupée à ranger dans la cuisine – encore – lorsqu’elle entendit soudain la porte d’entrée claquer. Leurs enfants venaient d’arriver. Katlina s’essuya les mains et se dirigea dans le salon où elle les aperçut dans le hall d’entrée entrain de retirer leurs vestes. « Enfin, vous voilà rentrés ! » Dit-elle d’une voix plus soulagée que colérique. À vrai dire, elle s’était tellement fait un sang d’encre qu’il lui arrivait parfois de laisser tomber les apparences pendant une fraction de seconde. Mais Nathan et elle avaient été clairs entre eux : autant ils se montreraient compréhensifs, autant ils ne pourraient pas la jouer ‘parents cool’ qui acceptaient tout. De toute façon, on pouvait vraiment se demander si le mot ‘calme’ faisait partie du vocabulaire de Katlina, mais elle s’était promis de faire un effort et de les écouter au lieu de s’emporter directement. Elle prit beaucoup sur elle et soutint un instant le regard de Nathan avant de le détourner vers leurs enfants et d’approuver ce qu’il venait de demander. Que Nate reste pour soutenir sa sœur n’était pas un problème, mais Lily leur devait sérieusement des explications sur cette fugue impromptue. Katlina se contenta donc d’acquiescer sans mot dire pour l’instant, Nathan avait une façon plus légère d’amener le sujet qu’elle n’avait pas, histoire de ne pas les braquer dès le départ, malgré l’approche déjà en mode ‘défensive’ de leurs enfants.

HJ: Désolée je ne fais pas avancer beaucoup :/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Ce rêve bleuuuuuu... Ou pas. ☼ ft. Famille Evans Mar 25 Fév - 14:40

Nathan se leva de son fauteuil, verre à la main et s'adossa au mur qui séparait le salon du hall d'entrée en mimant un geste que le fils Evans n’apprécia guère. Déjà qu'il lui en voulait et se contrôlait de ne pas lui hurler dessus après ce qu' O'Conell leur avait dit à Lily et à lui par rapport à ce qui c'était passé au bureau d' Adrian, il ne fallait pas trop le chercher non plus. Nate se contenta de regarder son père d'un air de réprimande, serrant les dents pour bien lui montrer que son comportement n'arrangeait rien bien au contraire. A ce moment là Nate n'avait même plus tellement peur de ce qu'ils pourraient dire, qu'ils crient ou non, que des injures ou même des objets volent même si c'était très peu probable. Il était en colère tout simplement et même s'il avait du mal à le cacher, la présence de Lily près de lui l'aidait à canaliser et le calmer. Si sa sœur avait toujours su apaiser ses maux et douleurs, il n'en était pas autrement pour sa colère. Elle avait ce don, cette influence sur lui, plus que bénéfique comme si elle avait toujours les mots ou tout simplement les gestes pour l'aider. Katlina sembla bien plus soulagée et accueillante à voir ses enfants enfin rentrés chez eux, et prêts à discuter, à jouer cartes sur table quant à tout ce qui c'était passé de l'accident de Tessa en passant par la fugue de Lily. Le regard de Nate fut à nouveau accaparé par son père qui lui demanda s'il pouvait partir un moment laissant donc les deux parents seuls avec sa sœur afin qu'ils discutent avant de demander, de manière ironiquement ridicule, à Lily si elle avait passé un bon séjour à New-York. Ben sur qu'elle avait passé de bonnes 'vacances' comme disait son père, avec Hamilton alors que le secret venait d'éclater, ça a dû être la grosse fiesta. Il cherchait peut-être à faire réagir sa fille, sauf qu'à l'intérieur c'était son fils qui fulminait de plus en plus. « Arrêtes ça tout de suite. » Le prévint-il l'air grave et éperdument sérieux. Il n'avait aucune envie de rire et d'assister à quelque chose comme ça, il ne le supporterait pas de toute manière. « Et non, pour te répondre. Je reste quoi que t’aie à lui dire, que vous ayez à lui dire. » Rectifia-t-il se doutant bien que sa mère n'allait pas rester simple spectatrice de tout cela. « Je pense que ça me concerne aussi donc il n'y a pas de raison. » Finit-il enfin en posant une main rassurante dans le dos de sa sœur. Il avait promis, peut-être pas à elle mais à lui de ne pas la laisser et si son père ou même sa mère était contre, c'était tant pis parce qu'il ne monterait pas dans sa chambre comme si rien n'était en la laissant en bas avec eux. Il se doutait bien qu'elle allait se faire enguirlander bien comme il faut et même si Nathanaël n'aurait rien à dire pendant qu'ils discutaient de cette escapade à New-York il serait quand même là si ce n'était que pour montrer qu'il était présent pour Lily dans cette épreuve comme il avait toujours essayé de le faire lorsqu'elle en avait besoin. Et puis au moins si ça partait trop en vrille il serait là pour faire la police, ou plutôt pour prendre la défense de sa sœur parce qu'il fallait bien se douter qu'il ne serait pas objectif quoi qu'il arrivait et qu'il serait de son côté. S'il y avait bien une chose que les deux enfants Evans avaient imprimé depuis toutes ces années, c'était que peu importe ce qui se passait entre leurs parents, disputes, pétages de plombs etc, eux restaient unis et soudés face à n'importe qu'elle situation. L'accident de Tessa n'avait fait que les rapprocher encore plus et maintenant il était presque inconcevable pour lui de la laisser dans un tel moment. Non, inconcevable, impossible. « On s'assoit ? Il me semble qu'on a pas mal de trucs à se dire, autant qu'on se mette à l'aise. » Proposa-t-il en désignant de la main le salon juste derrière son père, salon où se trouvait encore sa mère. Sans attendre, Nate prit doucement la main de sa sœur et s'installa dans le canapé juste à côté d'elle alors que ses parents allaient en face. On se serait presque cru dans un ring de boxe. Si la situation n'était pas si désastreuse ça aurait certainement fait rire Nate de voir ses parents en telle harmonie, pour une fois.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse des Lemons


Féminin
Nombre de messages : 5557
Etudes/Metier : 2ème littérature
Love : ShawnyShawn
Inscription : 29/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Esperanza Damenez & Shelby Seavers



MessageSujet: Re: Ce rêve bleuuuuuu... Ou pas. ☼ ft. Famille Evans Jeu 27 Fév - 1:41

Lily se tenait droite, debout à côté de son frère lorsque son père se leva et vint leur faire face. Il s’appuya nonchalamment contre le mur. Leurs regards se croisèrent et Nathan mima avec ses doigts un pistolet, qu’il pointa sur sa fille avant de tirer. Le cœur de Lily se serra. Elle le détestait déjà d’avoir fait ça. Elle sera les dents sans bouger. Pour ne rien arranger Katlina débarqua alors et Lily sentit la panique l’envahir intérieurement. Mais elle réussit à se maîtriser et à reprendre le contrôle d’elle-même. Katlina était soulagée de voir revenir ses enfants et la phrase qu’elle prononça alla en ce sens. Mais la vision que Lily avait de sa mère était tellement vérolée qu’elle n’entendit à travers cette phrase qu’une critique acerbe.

Son père prit ensuite la parole pour demander à Nate de les laisser seuls avec Lily. Cette dernière faillit défaillir. Elle avait déjà du mal à vivre la situation, mais elle savait que sans son frère ce serait dix fois plus difficile. Sauf qu’elle avait décidé d’assumer ce qu’elle avait fait. Alors tant pis si Nate n’était pas là, elle saurait tenir tête à ses parents. Elle fit donc un pas vers son père, prête à le suivre, lorsqu’il lança une nouvelle pique, lui demandant si ses vacances s’était bien passées. Elle ouvrit la bouche pour lui répondre que forcément loin de lui ça ne pouvait que s’être bien passé, mais son frère fut plus rapide
« Arrêtes ça tout de suite. » prononça Nate, terriblement sérieux. Elle n’avait pas l’habitude d’entendre un ton tellement empreint de ressentiments de la bouche de son frère, mais elle comprenait à quel point ce geste pouvait lui déplaire. Nate la protégerait contre tout et contre tout le monde, même s’il devait s’agir de leur père. Elle connaissait sa docilité envers leurs parents, mais elle savait aussi qu’il n’hésiterait pas à se mettre contre eux s’ils n’allaient pas dans le sens de Lily. D’ailleurs il refusa de partir, argumentant que ça le concernait aussi. Il avait raison, tout ce qui concernait Lily le concernait aussi. Ils étaient liés et rien ni personne ne pourraient les séparer. Il posa la main sur le dos de sa sœur, c’était le signe du soutien inconditionnel qu’il lui portait. Le signe que même si elle l’avait abandonné il était encore là. Elle avait envie de se retourner et lui sauter dans les bras encore une fois, comme lorsqu’ils s’étaient retrouvés quelques heures plus tôt. Mais ce n’était pas vraiment le moment.

Nate proposa que tout le monde s’installe dans le salon. Lily admirait sa patiente, sa façon de gérer les situations sans s’énerver. Elle, elle avait juste envie de balancer ce qu’elle avait à portée de main sur ses parents, sur ce père qui l’avait menacé de son pistolet imaginaire, de cette mère qui acquiesçait et dont elle redoutait tellement les premières demandes d’explications qui allaient sortir de sa bouche. Elle voulait que tout explose pour que ça se termine très vite et qu’elle puisse partir s’enfermer dans sa chambre. Elle n’avait pas envie de s’expliquer, elle ne voulait pas donner ces explications auxquelles ils avaient droit. Elle voulait juste que l’engueulade passe vite, comme un pansement que l’on retire. Mais son frère la pris par la main et elle le suivit sans faire d’histoire. Elle suivit son frère et passa devant ses parents sans leurs jeter un seul regard. Elle s’assit sur le canapé à côté de Nate. Bien droite, comme la petite fille sage qu’elle n’était pas. Ils étaient ensemble, tous les deux, face aux monstres qui leurs servaient de parents. C’est ainsi qu’elle les voyait, mais finalement les monstres c’étaient peut-être ceux qui avaient tués leur meilleure amie et l’avaient caché pendant trois ans.

Lily était donc là, face à Nathan et Katlina. Toute la petite famille réunie, comme c’était touchant… Elle se demandait s’ils allaient d’abord parler de sa fugue ou s’ils allaient commencer par l’accident. Ils étaient au courant, elle le savait, Heath leur avaient dit. Elle n’avait pas ouvert la bouche depuis qu’elle était arrivée. Finalement peut-être qu’elle aurait mieux fait de ne jamais l’ouvrir. Mais la situation était trop pesante. Ses doigts tenaient le bord du pansement. Elle sentait la pression pour le retirer, mais ça faisait extrêmement mal. Et puis elle n’était pas la diplomate du duo. Elle était la spontanée. Alors peut-être que c’est Nate qui aurait dû lancer le débat…. Mais elle le prit de vitesse. Elle avait repris ses droits de petite tête brûlée. Et sa bouche avait prononcé les mots qu’elle pensait sans qu’elle ait pris la peine de les filtrer. « Alors, on parle de quoi ? » dit-elle ironiquement. « Je vous raconte mes vacances à New-York ou on parle du fait que j’ai tué ma meilleure amie ? » Elle avait arraché le pansement.

_________________

Blond hair, don't care.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/profile.php?id=100003435118700
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Ce rêve bleuuuuuu... Ou pas. ☼ ft. Famille Evans Mar 4 Mar - 10:45



" Les enfants sont la chose la plus précieuse dans la vie. Un parent doit faire tout ce qu'il peut pour donner à un enfant le sens de la famille. "
Elvis Presley


Comme s'y attendait le père Evans, ses enfants étaient aussi unis que deux aimants et ne se sépareraient pas facilement, surtout à la demande de leurs parents. Nate en grand frère, défendait sa soeur tel Picsou devant son trésor, et dans le fond, Nathan était fier d'avoir un fils comme ça, mais il ne pouvait pas le montrer. En effet, il était en pleine remontrance, il ne pouvait se permettre d'être le papa cool qu'ils avaient connus, du moins pas tout de suite. Car il faudrait sûrement être un peu dur pour avoir les explications que Kat et lui attendaient. De plus, c'était la première fois qu'il voyait son fils agressif envers lui, et il comprit qu'il avait été trop dur avec Lily, même si cela était voulu pour qu'elle réalise à quel point eux avaient cru à une blague quand Nolan leur avait annoncer son départ. Mais finalement, cela n'en avait pas été une et une phase pré-dépressif s'était engager dans la tête des parents, se remettant en cause du départ de leur fille. Mais ça, Nathan s'en fichait que ses enfants comprennent, il était heureux que tout le monde soit de retour, mais il ne pouvait pas l'exprimer clairement car il devait leur faire comprendre la leçon. " Bien bien ! J'arrête de parler ! " dit-il en levant les mains en l'air d'un air faussement innocent, puis jetant un petit regard vers sa femme. Il était conscient qu'il énervait son fils, et c'était un peu le but. C'est en étant agacé que l'on crache le plus de vérité, et Nathan le savait très bien.

Quand Nate proposa de s'asseoir, Nathan acquiesça de la tête en regardant Kat pour lui signifier que lui approuvait et qu'il attendait son avis. Evidemment, il n'y avait aucun problème à cela, et alors que les enfants entraient dans le salon pour s'asseoir dans le canapé, le père attendit que sa femme le rejoigne pour la laisser entrer en premier dans l'autre pièce, lui tendant la main pour la mettre dans son dos. Ce début de complicité le rendait fou, il a fallut que leur fille fugue pour arriver à être moins stupide tout les deux et d'enfin se remettre en question pour s'entendre. Une fois à sa hauteur, il chuchota à celle qui partageait sa vie depuis plus de vingt ans, quelques pensées personnelles. " Je crois que je suis aller un peu fort, désolé... " conclut-il avant de la laisser passer et lui laissant le fauteuil en face du canapé, s'appuyant sur le dos du siège. Son visage plein de remords avait maintenant retrouver son ton sérieux et accusateur. C'était maintenant deux camps qui faisaient face, les enfants contre les parents, ces derniers étonnamment soudés pour le coup. Mais ce fut Lily qui cassa le silence du match, mais Nathan pensa qu'il avait fait assez de bourdes comme ça, ce n'était pas à son tour de répondre, mais plutôt à sa femme. " Je ne sais pas, je vais laisser le choix à votre mère. On commence par quoi Kat ? " lança-t-il en baissant la tête sur la crinière rousse de sa compagne, attendant un éclaircissement sur le premier sujet de conversation. De toute façon, quoi que soit le sujet, cela ne se finira pas mal, du moins sauf si Nate et Lily prenaient mal les sermons en ne voyant pas que leurs parents étaient plus inquiets qu'en colère contre eux. Et pour une fois, le père laisserait sa femme commencer la discussion, elle savait mieux y faire avec les remontrances.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je décore ma maison


Féminin
Nombre de messages : 85
Etudes/Metier : Professeur d'anglais.
Love : Je ne sais plus ce que ce mot veut dire.
Humeur : Indifférente, mais tout n'est qu'apparence.
Inscription : 11/12/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Scarlett Spencer & Savannah Richardson



MessageSujet: Re: Ce rêve bleuuuuuu... Ou pas. ☼ ft. Famille Evans Sam 22 Mar - 17:04


Katlina déconnecta pendant quelques minutes de la conversation. Elle se contenta de suivre son mari et ses enfants dans le salon où ils s’installèrent les uns en face des autres. C’était à qui lancerait la plus forte pique, à qui cèderait à la colère en premier. Quand Nate et Lily avaient enfin franchi le pas de la porte quelques minutes plus tôt, la mère Evans avait eu envie de craquer. Craquer de colère, de tristesse, d’angoisse ou d’impuissance ; tout ce lot de sentiments qui l’avaient traversée en même temps. Cette famille ne ressemblait déjà pas à grand-chose et maintenant toutes les dernières apparences qu’elle avait essayé de sauver ces dernières années avaient volé en éclat. Oui, elle aurait pu la jouer comme ça, être cette mère-là encore une fois. Mais ce soir, Katlina n’avait plus envie de décevoir ses enfants, sa famille, Nathan. Ils en avaient suffisamment discuté pour qu’elle se rende compte qu’il était temps de penser à eux d’abord, à leur bien-être, car si une chose avait toujours plus compté pour elle que tout le reste, c’était bien eux. Elle ne le montrait pas toujours de la bonne façon, ne savait pas comment l’exprimer, avait toujours été une femme dérangée émotionnellement, mais Katlina les aimait plus que tout. Alors quand Nathan l’invita finalement à prendre la parole, à retrouver les devants, la maman rousse acquiesça. Elle devait cesser de se cacher derrière lui, de paraître faible, apeurée ou même impuissante face à cette situation délicate. Non. Elle ne laisserait pas d’autres choses arriver à Lily et Nate et les premiers qui oseraient les toucher regretteraient d’être de ce monde. Sa première réaction quand ils étaient rentrés avait été de ressentir un vive soulagement, un soulagement qui lui avait définitivement fait comprendre que si elle pouvait être un dragon dans sa propre maison, elle pouvait être bien pire à l’extérieur. Katlina porta ses yeux sur chacun des membres de cette famille. Nathan tout d’abord, Nate ensuite et puis Lily. Lily qui la fuyait encore même dans le regard… Elle ne voulait plus de ça. Cette situation devenait insoutenable. Nathan et elle avaient convenu de leur demander des explications sur ce qui était exactement arrivé ce soir-là, mais en voyant ses enfants aussi brisés, fatigués de cette histoire, Katlina leur épargna la question. À quoi cela servirait-il d’entendre une nouvelle fois la version de cette horrible soirée ? D’une voix calme, posée, de celle qui savait désormais quelle direction prendre, elle se lança. « Arrêtez un peu de nous regarder comme l’ennemi, tout ce qu’on veut c’est essayer de vous aider, de savoir comment une telle chose à pu arriver. » Dit-elle en mettant bien les choses au clair. Katlina n’avait pas dit « essayer d’arranger les choses », parce que Tessa ne reviendrait jamais, mais faire un pas pour essayer d’apaiser la situation – au moins au sein de cette famille déjà … Ils pouvaient tous tenter de le faire. « Votre père et moi, nous ne comprenons pas comment on a pu en arriver là, pourquoi vous ne nous en avez pas parlé à ce moment-là et avez choisi d’affronter ça tout seul, de ne pas nous faire confiance ? On aurait tout fait pour vous protéger. » Souffla-t-elle comme si ses propres enfants avaient l’air de douter de leur capacité en tant que parents à les faire passer avant tout le reste. Oui les apparences comptaient à ses yeux, oui elle aurait sans doute cherché à étouffer l’affaire comme première intention, mais avec le recul et avec la souffrance quotidienne qu’elle avait lue chaque jour sur le visage de Lily et Nate, elle avait compris que certaines choses étaient plus importantes encore. On pouvait reprocher beaucoup de choses à Katlina, en tête de liste d’être une mère trop sévère ou intransigeante, mais sûrement pas de manquer d’amour pour eux. Elle savait qu’elle avait aussi sa part de responsabilité là-dedans, dans le manque de confiance de ses enfants envers elle, mais ce n’était pas la question, l’essentiel à présent était d’avoir une conversation ouverte avec eux, ce qu’ils n’avaient plus eu depuis longtemps. Et si malgré tout, ils continuaient de se braquer même avec la manière douce (alors qu’elle faisait un effort surhumain pour ne pas craquer et devenir hystérique), elle deviendrait plus intransigeante à nouveau. Katlina couvait un calme dangereux et regardait chaque fois Nathan lorsqu’elle en ressentait le besoin pour ne pas le laisser transparaître aux yeux de ses enfants. Si seulement ils pouvaient déjà les considérer comme des alliés qui ne voulaient que le meilleur pour eux ou du moins le moins pire des scénarios dans ce qui risquait d’arriver si cette histoire s’éventait devant des autorités publiques… à savoir les embrouilles avec les Hamilton. Là aussi, Nathan et Katlina en avaient beaucoup discutés et étaient parvenus à se mettre d’accord (une fois n’est pas coutume) : conseiller à leurs enfants d’aller les voir, même si Katlina redoutait d’un autre côté que cela puisse aussi empirer les choses. Elle regarda un bref instant Nathanaël. Leurs enfants l’ignoraient, mais il y avait tellement plus d’enjeu dans cette histoire que l’accident de Tessa. Nathan et elle devraient sans doute aller les voir aussi. Heureusement qu’il était là pour la soutenir ; elle serait déjà probablement devenue folle sinon. « Et toi, Lily ? Qu’est-ce qui t’as pris de partir comme ça ? Et avec lui ? » S’adressa alors Katlina plus particulièrement à sa fille. Elle pouvait comprendre son besoin de prendre l’air loin de Magnolia et même d’eux à la rigueur – sans toutefois arriver à l’accepter, mais qu’est ce qui lui était passé par la tête de le faire en compagnie d’un des enfants Hamilton ? Lily était-elle inconsciente ? Elle donna le temps à sa fille de répondre avant de reprendre la parole. « On pense que vous devriez aller les voir, on est bien conscients que ça n’arrangera pas grand-chose et que ça peut même avoir l’effet l’inverse, mais… » Katlina s’interrompit pour que Nathan termine à sa place. Elle ne savait pas comment le dire. Ce serait la meilleure/la moindre des choses ? Elle ne trouvait pas les mots les plus appropriés pour ça et puisqu’il était d’accord avec elle à ce sujet, il pourrait bien enchaîner. « On ne cautionne pas, mais on est là pour vous et on fera notre possible pour vous éviter d'autres problèmes. » Bon ce n’était peut-être pas le bon parti de jouer le bon parent qui ne les grondait pas, mais à quoi cela aurait servi de toute façon ? Le mal était fait, inutile de remuer encore et toujours le couteau dans la plaie. Même si la mère Evans savait que ses mots n’arrangeraient rien, ni que tous les problèmes ne se règleraient pas en un claquement de doigt, elle voulait que Nate et Lily sachent qu’ils étaient derrière eux et les soutiendraient jusqu’au bout et ce, peu importe la situation familiale chaotique qui régnait dans cette maison.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Ce rêve bleuuuuuu... Ou pas. ☼ ft. Famille Evans Sam 22 Mar - 18:42

Son père sembla comprendre qu’il était loin de rigoler et que ses agissements de gamin n’arrangeaient rien, au contraire, puisqu’il répéta qu’il arrêtait en levant les mains. Nathanaël ne répondit pas, il était bien trop concentré à donner son attention à Lily vérifiait qu’elle allait bien et surtout qu’elle n’était pas à deux doigts de craquer dans quel cas ils remettraient la conversation à plus tard que ses parents le veuillent ou non. Elle avait des heures de route dans les jambes, des retrouvailles émouvantes avec lui, une discussion peu glorieuse avec Heathcliff par rapport à Tessa et maintenant l’affrontement parental. Il ne pouvait s’empêcher de la plaindre et surtout d’admirer la force dont elle faisait preuve. Lorsqu’on passait outre la ‘connerie de fuguer’ il fallait aussi se rendre à quel point cet acte avait pu lui demander un courage énorme même s’il était pratiquement sur que Katlina et Nathan ne le verraient pas de cette façon. Ils s’installèrent tous les quatre au moment même ou Lily demanda par quoi ils devaient commencer de parler. Les deux sujets étaient graves même si, l’incident de la Hamilton l’était forcément plus. Les mots de sa sœur résonnèrent dans sa tête. Irrémédiablement, tête tournée vers Lily, ses yeux se fermèrent l’espace de quelques courtes secondes. Secondes durant lesquelles il revit la voiture, la route,.. Ses paupières s’ouvrirent à nouveau alors que sa tête se tournait d’un geste vif vers la porte de la cuisine. Un verre d’eau ne lui ferait aucun mal mais il n’avait aucunement envie de bouger. Ni même la force lorsqu’on y réfléchissait bien. Lily était forte et il devait en faire de même. Nathan ne prit pas la parole et laissa sa femme s’en charger alors que la rousse argumentait l’idée qu’ils n’étaient pas les ennemis mais plutôt les alliés de leurs enfants même s’ils avaient du mal à le croire. Ils ne pouvaient pas savoir, ne pouvaient pas comprendre que dans cette histoire, les seuls alliés étaient Lily, Heathcliff et Nathanaël. Personne d’autre, pas même eux. Ils seraient irrémédiablement liés à cette histoire de par le biais de leurs enfants mais n’y avaient joué aucun rôle, ne l’avaient pas mérité. Ca leur était tombé dessus comme une goutte de pluie en plein été, gâchant leur tableau de la famille plus que parfaite. Alors que l’Evans écoutait sa mère, il manqua presque de rire lorsqu’il l’entendit. Comprenait-elle seulement la gravité de ce qu’elle venait de dire ? Ca n’avait aucun sens aux yeux du fils qui resta bouche bée sur le moment. Pour elle -ou pour eux plutôt- ça avait peut-être l’air logique mais pas pour lui. «  En parler ? Mais comment ? Et quand surtout ? Pendant le repas ? Avant d’aller se coucher ? Ou entre deux de vos engueulades peut-être ? C’est pas le genre de truc dont on parle comme de la pluie et du beau temps. » Conclue-t-il en espérant que sa sœur pensait de même. Ca n’avait en rien été facile de vivre avec ça sur le cœur sans que personne ne soit au courant hormis eux mais le dire à leurs parents aurait été encore plus dur. Voir leurs visages d’horreur, leurs expressions sévères,.. Non. Ils avaient été cons et irresponsables, à l’inverse de la manière dont-ils avaient été élevés tous les deux et même s’ils connaissaient parfaitement bien leurs parents, leurs réactions face à ça auraient été imprévisibles. « On avait honte et peur aussi, on s’est fait la promesse de ne pas en parler, à personne, et on l’a tenue. » Encore une fois, ils n’allaient sans doute pas comprendre en leur rabâchant les oreilles de ‘ce n’est pas un jeu, il s’agit de la vie de quelqu’un !’ ou encore de ‘vous n’étiez plus des enfants, peu importe quelle promesse vous avez faite vous auriez dû en parler’. Sauf que la promesse, elle était sacrée. Liés tous les trois par le même lourd secret et par le silence. Nathanaël ne pouvait s’empêcher d’un côté d’être fier de la solidarité dont-ils avaient fait preuve et qui les avait rapprochés même si, d’un point de vue extérieur ça pouvait paraître horrible de penser ça avec les circonstances de cette histoire. La honte et la peur, ils la sentaient probablement tous les deux encore maintenant jusque dans leurs ventres qui criaient silencieusement de douleur. Il n’aimait pas être ici, ainsi installé dans ce canapé comme s’il était déjà devant le juge au tribunal, à se faire juger. Oui c’était exactement ça. Il avait l’impression que ce qui allait probablement se passer dans le futur était d’ores et déjà en train de se produire. Lily et lui étaient sur le banc des accusés, on leur demandait des explications de quelque chose qu’ils ne comprenaient pas eux-mêmes et que la sentence allait s’abattre sur eux pas plus tard que dans quelques minutes. Sa mère continua ensuite sur le sujet de New-York, demandant à sa sœur des explications auxquelles elle avait sans doute droit tout autant que son père. Nathanaël lui, savait pourquoi et maintenant que le secret était révélé, ses parents devaient s’en douter eux aussi. Une fois que sa sœur eut répondu, la mère continua sur sa lancée en lançant l’hypothèse qu’ils devraient penser à aller leur parler. Tiens, la même idée que Lily. Comme quoi, ils n’étaient bien si différents que ça. Nathanaël baissa les yeux et regarda la moquette en gardant le silence. Cette idée ne lui plaisait toujours pas. Il se sentait de plus en plus mal. Sa gorge se nouait, son mal de tête s’intensifia et ses mains furent prises d’un léger tremblement qu’il tenta de cacher. Il avait vingt deux ans et pourtant, il s’en sentait six tout au plus. Un enfant peiné de devoir parler d’un sujet qui ne l’enchantait pas et qui ne pouvait même pas fuir en toute facilité en se cachant dans les jupes de sa mère. Il se souvenait de son enfance, lorsque Katlina le protégeait de tout et n’importe quoi; il se souvenait lorsqu‘il allait quémander chez elle, qu’il arrivait les yeux en larmes après un bobo et s’accrochait à ses jambes pour avoir la douceur réconfortante de sa mère, que lorsqu’on l’embêtait à une fête du quartier ou autre, il ne lui suffisait qu’à la rejoindre et s’installer confortablement contre elle, calé dans ses bras pour aller mieux et oublier. Elle était bien loin la belle époque et avec le temps, il avait apprit à gérer toutes les difficultés sans plus avoir besoin de gestes d’affection. Il était devenu avec le temps, en quelque sorte un peu allergique à toute forme de manifestation physique, que ce soit prendre dans ses bras, faire de simples bisous sur les joues et tout le reste qui pouvaient pourtant redonner le sourire en moins de deux. « C’est aussi ce dont on a pensé. » Répondit-il sans pour autant la regarder. Ni elle, ni son père d’ailleurs. De cette façon, il venait inconsciemment de confirmer à Lily qu’il était d’accord pour y aller et qu’il n’irait pas simplement ‘forcé’ par le fait de devoir l’y accompagner. Il ferait preuve de bonne foie et s’armerait de courage autant qu’elle pour affronter la suite des événements.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse des Lemons


Féminin
Nombre de messages : 5557
Etudes/Metier : 2ème littérature
Love : ShawnyShawn
Inscription : 29/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Esperanza Damenez & Shelby Seavers



MessageSujet: Re: Ce rêve bleuuuuuu... Ou pas. ☼ ft. Famille Evans Dim 23 Mar - 22:55

Lily lança donc le pavé dans la mare, attendant de voir la réaction de ceux en face d’elle. Elle pensait que son ton provocateur aurait de suite déclenché la colère de ses parents, mais à sa plus grande surprise ce ne fut pas le cas. Elle s’attendait également à un regard réprobateur de son frère, ou même un geste de sa part pour lui faire comprendre qu’elle devait garder son calme. Mais il ne le fit pas, tout le monde semblait pour une fois accepter que son ton de soit pas celui d’une jeune fille de bonne famille.

Nathan répondit comme si la question de Lily était tout à fait normale. Il se contenta de demander à Katlina ce qu’elle voulait faire. Décidément personne ne se comportait plus normalement. Les parents réagissaient comme un vrai couple, comme un de ceux qui s’aimaient encore, qui était d’accord sur la façon d’élever les enfants ou de gérer les crises. Ils réagissaient comme le couple qu’ils n’étaient plus depuis longtemps.

Puis Katlina ouvrit la bouche. Le moment que Lily avait redouté pendant toutes ces années était arrivé. Longtemps elle avait eu peur du moment où sa mère saurait ce qu’il s’était passé et se tiendrait face à elle pour lui en parler. Elle fuyait le regard de celle qui lui avait donné la vie. Elle refusait de la regarder, de l’entendre. Elle avait l’impression d’être face à son bourreau. Mais alors qu’elle s’attendait à recevoir des mots qui l’accablaient, c’est tout autre chose qui sortit de la bouche de Katlina. Elle annonça qu’ils n’étaient pas leurs ennemis et qu’ils voulaient seulement les aider. Lily fronça les sourcils d’incompréhension. Elle regarda sa mère, interloquée, surprise que les mots qui sortaient de sa bouche n’étaient pas des paroles de colère. Katlina continua en ce sens en disant qu’ils auraient dû leur en parler, leur faire confiance.

« En parler » elle disait ça comme si c’était facile, comme si les enfants Evans auraient pu se pointer un jour en disant « Ah, au fait, c’est nous qui avons tué Tessa. » Ils ne le pouvaient pas parce qu’ils n’y avait plus aucune communication dans cette famille. Même sa journée Lily ne leur racontait plus, alors sortir un truc comme ça… Sans compter que plus le temps défilait plus le secret semblait impossible à révéler. Lily ne répondit rien, mais son frère s’en chargea. Et il traduisit parfaitement ce qu’elle pensait. Lily était encore une fois étonnée de voir son frère se positionner de manière aussi tranchée et peu conciliante. Lui qui évitait toujours les conflits, qui écoutait aussi docilement que possible ses parents, qui n’avait pas de mots plus hauts que les autres pour ne pas provoquer de guerre mondiale… Voilà qu’il se mettait à déballer les incohérences de cette famille. Celles précisément que pensaient Lily. « On avait honte et peur » c’était exactement ça. Et la promesse. Lily s’était raccrochée autant que possible à cette promesse qu’elle avait faite avec les garçons et qu’elle ne devait pas briser. Elle aurait sans doute craqué il y a longtemps s’ils n’avaient pas choisis cette ligne de conduite. Mais elle aurait sans doute choisit la police ou les Hamilton pour faire sa révélation…

En parlant des Hamilton, Katlina se mit à parler de celui qui était le plus cher au cœur de Lily, lui demandant pourquoi elle était partie, pourquoi avec lui… Un « lui » irrespectueux, qui sonnait comme méprisant à l’oreille de Llily. « Lui » avait un prénom et était digne de respect. « Lui ? » répéta Lily. La fatigue et la pression de toute la journée était en train de lui retomber dessus et rendait ses sentiments à fleur de peau. Elle avait envie de pleurer quand elle entendait la manière dont celui pour lequel elle avait le plus d’estime sur cette terre après Nate était traité. Mais elle se retenait. Encore. « « Lui » a  un prénom. « Lui » a toujours été là pour moi. « Lui » est l’un de mes meilleurs amis » « Et peut-être même plus que ça. » pensa-t-elle parce que même s'ils n'était plus amoureux depuis qu'ils avaient huit ans il avait encore un peu cette place dans son coeur « « Lui » est celui qui m’a protégé et que j’aurais aimé protéger, mais je n’ai été bonne qu’à lui faire du mal. » La rage se notait dans sa voix. Elle tentait de se contrôler mais ses ongles s’enfonçaient dans la peau de ses mains moites. Aaron l’avait traité comme une merde quand il avait découvert l’article, mais pour elle c’était plus que normal et avant ça il l’avait toujours soutenu, il était là quand ses parents se déchiraient. Elle l’avait aimé comme un meilleur ami, comme un frère, comme l’amoureux qu’il avait été un jour. Elle l’avait aimé comme tout ça à la fois et bien plus encore et jamais elle n’accepterait qu’on le traite mal, surtout pas pour la protéger, elle ! Elle regrettait aujourd'hui la perte d'Aaron presque autant que celle de Tessa il y a trois ans.

Finalement elle se calma, puis Katlina émit l’idée que les enfants devraient aller voir les Hamilton. Lily haussa un sourcil. Ça l’étonnait que sa mère laisse ses enfants se jeter dans la gueule du loup. Ça l’étonnait aussi qu’elle leur conseille d’aller parler avec eux pour arranger les choses, elle qui n’avait jamais su instaurer de vrai dialogue au sein de sa famille. Mais ce qui l’étonnait encore plus que tout cela c’est que sa mère était du même avis qu’elle. Comme quoi les deux femmes avaient peut être autre chose en commun que leur chevelure de feu. Lily posa les yeux sur Nathanaël. Il semblait mal. Trop mal. Elle avait envie de mettre fin à cette discussion. Elle voulait le prendre par la main et aller s’enfermer avec lui dans sa chambre qu’elle n’avait pas revue depuis quelques mois. Elle aurait aimé planter ses parents là mais elle devait aller au bout de ce qu’ils avaient commencés. Elle sentait la pression sur ses épaules. Elle était épuisée du trajet, elle était sur le point de craquer. Alors elle le regardait pour puiser en lui la force qu’il avait toujours pour elle. Il répondit que c’est aussi ce qu’ils avaient pensé. Ce qui voulait dire qu’il acceptait la solution d'aller voir les Hamilton, il avait parlé au pluriel comme pour dire que c’était leur avis à tous les deux et qu’une fois de plus ils ne se désolidariseraient pas.

Puis Katlina prononça une phrase que Lily aurait eue besoin d’entendre bien avant. Elle lui dit qu’ils étaient là et qu’ils feraient tout pour leur éviter d’autres problèmes. « Je pense que maintenant c’est trop tard pour nous éviter les problèmes… » Dit-elle doucement.

_________________

Blond hair, don't care.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/profile.php?id=100003435118700
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Ce rêve bleuuuuuu... Ou pas. ☼ ft. Famille Evans Ven 18 Avr - 13:05

" Les enfants sont la chose la plus précieuse dans la vie. Un parent doit faire tout ce qu'il peut pour donner à un enfant le sens de la famille. "
Elvis Presley

La parole revenait à Katlina. Nathan laissa donc silencieusement sa femme expliquer leur état d'esprit commun. Certes, leurs enfants s'en voulaient et avaient honte de l'accident, mais ce n'était pas une raison de ne pas en avoir parler à leurs parents sachant tant bien que mal qu'ils feraient tout pour les aider, du moins Nathan pensait que ses progénitures le savaient... Alors quand Kat commença à leur demander pourquoi ils avaient si peu confiance en eux, il craignait de se prendre la vérité en pleine face et ce la ne se fit pas attendre. Nate semblait si près de lâcher ce qu'il pensait de ses parents, même si il évoquait les nombreuses disputes que les mariés se trouvaient confrontés assez régulièrement. Mais ce que les jeunes adultes ne semblaient pas voir, c'était que leurs parents ne se disputaient actuellement pas, et que finalement, toute cette histoire les avaient rapprochés. Cette petite pique irrita un peu Nathan qui ne pu retenir un ton assez sévère pour calmer son fils qui commençait à dériver. " Nate, ce n'est pas la question ! Alors tu calmes ok ? " lui dit-il en levant le doigt en l'air comme s'il grondait un enfant. " On parlera de ça plus tard si vous voulez, mais ce n'est pas l'ordre du jour. ". Cette petite réprimande un peu énergique était surtout faite pour calmer tout le monde afin de ne pas dériver de la discussion initiale. De plus, Nathan savait très bien ce que pensait Nate de Kat et lui depuis qu'ils avaient discuter en confidence le jour du départ de Lily. Il s'était promit à lui-même d'y remédier, mais malgré cela, il avait encore beaucoup de mal à comprendre sa femme.

Une fois le silence retomber, la mère Evans repartit sur sa lancée des questions, visant cette fois leur fille qui avait disparu avec Aaron. Pour Nathan, ce qui avait été le plus dur pour la famille Hamilton,
c'était la proximité entre leurs deux familles, et se dire que ceux en qui ils ont toujours eu confiance ont été témoins et potentiellement instigateur de la mort d'un membre de leur famille, c'était comme si des montagnes de sacs de farines leur tombaient sur la tête. Il ne pu s'empêcher de penser à son ami Nolan et sa femme Maureen, le pauvre homme était vraiment malmené depuis la mort de sa fille et il n'arrivait à faire son deuil. Le père Evans posa sa main sur l'épaule de sa femme, montrant qu'il la soutenait mais aussi pour qu'elle se calme. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas fait un signe de tendresse à la mère de ses enfants mais il sentait que si ils ne se contrôlaient pas mutuellement, il allaient se perdre et péter un câble en plein milieu du salon. Nathan attendit donc que Lily s'explique, mais au final, elle se braqua. C'était maintenant le moment de sortir les mots qui apaisent, ceux qui inciterait sûrement à leur faire comprendre qu'ils ne les engueulaient pas vraiment, mais qu'ils voulaient juste une explication à tout cela. " Lily, on ne dit ne doute pas de tout ça, et tu sais à quel point j'apprécie Aaron. Mais ce que je comprends, du moins ce que nous ne comprenons pas, c'est pourquoi tu es partit avec lui alors que tu savais qu'un jour... Il apprendrait la vérité... Nous sommes conscient qu'il était là pour toi, mais nous ne comprenons pas pourquoi tu as mis en danger ce... " il fit des guillemets avec ses doigts. " " secret " en partant avec lui. " expliqua-t-il d'une voix assez douce qui ne voulait être agressif. " C'était une fin inévitable tu crois pas ? " Il afficha sur son visage une moue un peu triste, désolé de tout ce qui c'était passer entre sa fille et le fils de son meilleur ami.

Le sujet changea quand Katlina expliqua leur " solution ". Nathan fut un peu surpris de voir ses enfants approuvé ce que disait sa femme, mais il en était aussi fier quand leur fils signala qu'ils y avaient déjà penser. Malgré le fait qu'ils avaient très mal vécu la révélation, ses enfants semblaient avoir réfléchis pour essayer d'avancer et d'arranger cette chose qui hantait tellement les Hamilton. Les deux jeunes semblaient pessimiste sur la résolution du problème, mais Nathan ne pensait pas que ce soit impossible. " Je pense que la moindre des choses, c'est de raconter ce qu'il s'est passer aux personnes concernées. Evidemment, on vous laissera pas y aller seul, on viendra avec vous. Vous êtes nos enfants et on va pas vous lâcher aux milieu des lions non plus. ". Maintenant, la main du père Evans caressais doucement l'épaule de sa femme, montrant à quel point il avait besoin d'une famille soudée comme jamais pour combattre ce problème, mais aussi pour rassure Kat sur le fait qu'ils allaient arranger tout ça pour éviter qu'ils soient tous pointés du doigt, celle-ci étant maniaque de ce que les gens pensent d'eux. " Puis de mon côté, je ferai tout pour éviter des complications judiciaires ou autres. " finit-il en soupirant, repensant à ce qu'il avait fait au bureau O'Connel. Peut être que ce n'était pas la meilleure solution, mais c'était Heathcliff qui conduisait... Il était hors de question que ses enfants soient considérés au même niveau que lui... Dans un petit élan de compassion et sans entretien avec Katlina, Nathan parla l'air pensif. " Vous savez qu'on vous aime et, que malgré tout ça, on est content que vous soyez toujours là, n'est ce pas ? " les interrogea-t-il en déposant son regard sur eux. C'était peut être une question bête, mais il avait besoin d'entendre ce qu'ils en pensaient. Peut êtres que dans l'adversité, la famille Evans pourrait se retrouver et se soigner de toutes ses années compliquées...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je décore ma maison


Féminin
Nombre de messages : 85
Etudes/Metier : Professeur d'anglais.
Love : Je ne sais plus ce que ce mot veut dire.
Humeur : Indifférente, mais tout n'est qu'apparence.
Inscription : 11/12/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Scarlett Spencer & Savannah Richardson



MessageSujet: Re: Ce rêve bleuuuuuu... Ou pas. ☼ ft. Famille Evans Dim 27 Avr - 22:25


Une bonne dose de calme mélangée à de la compréhension saupoudrée de patience. Voilà l’état dans lequel se trouvait présentement Katlina. Devant son mari et ses enfants, elle gardait un visage parfaitement impassible, presque engageant. La maman Evans ne voulait pas renvoyer l’image de ce qui se déroulait au fond d’elle : un enchevêtrement d’émotions qui se contredisaient entre la colère, les nerfs sur le point de lâcher, la surprise, l’envie de sauver les apparences, de tout contrôle et surtout l’inquiétude pour ses enfants, l’envie de les débarrasser de cette histoire, non pas maintenant mais dès son origine pour ne plus les voir aussi désemparés qu’ils l’avaient été depuis plusieurs années. Katlina revivait ces journées où, ses enfants enfermés dans leur chambre, elle ne comprenait pas ce qui leur arrivait. Elle avait longtemps cru que les disputes entre Nathan et elle étaient la seule cause d’un tel comportement, qu’ils les fuyaient uniquement à cause de l’ambiance qui régnait dans cette maison. Ce n’était plus tout à fait le cas. Le poids de la culpabilité, la peur de leur déception sans doute, de leur réaction… Tout un enchaînement les avait poussés à garder le silence. Elle ne s’époumona même pas à leur faire comprendre le contraire, c’était peine perdue. Katlina aurait aimé être plus présente pour eux, mais comment aurait-elle pu deviner l’ampleur de l’histoire qui se cachait derrière cet accident ? Elle qui avait cru que la perte de leur amie les avait déboussolé était encore loin du compte. Nathan, qui était pourtant plus proches de ses enfants qu’elle, n’avait rien vu non plus. Ils ne leur avaient pas fait confiance. Lorsque Katlina osa demander pourquoi, son fils bondit dans ses propos, prétextant la lourdeur du sujet, puis les disputes incessantes entre les deux parents. La pique était facile, cependant pas dénuée de fondements. Nathan tenta de reprendre les paroles de Nate et d’enfouir cet aspect de la famille pour aujourd’hui mais Katlina savait que la question reviendrait tôt ou tard sur le tapis. Ce n’était toutefois pas à l’ordre du jour comme il le fit judicieusement remarqué. La mère Evans se tourna donc vers sa fille pour lui demander des explications quant à cette fugue. Passe encore qu’elle veuille s’enfuir, mais d’où lui était venue cette folie de le faire avec Aaron ? Si seulement Lily comprenait l’ampleur de ce qu’elle avait fait… Katlina avait encore terriblement de mal à prononcer le nom du fils Hamilton. Sa fille ne manqua évidemment pas de lancer de nouvelles piques avant de justifier son comportement de par l’amitié qu’elle partageait avec lui. Nathan reprit alors la parole pour calmer Lily et lui traduire leur raisonnement de façon plus explicite que la maman rousse. Pourquoi avait-elle pris ce risque en sachant que la vérité finirait tôt ou tard par être découverte ? Telle était la vraie question. Katlina adressa un regard à son mari, celui qu’elle n’aurait pas osé appeler de la sorte quelques semaines auparavant encore, mais qui était un soutien indéfectible dans cette histoire. Il savait trouver les mots, les rassurer (dans la mesure du possible évidemment) bien mieux qu’elle n’aurait pu le faire seule. À cet instant précis, elle redécouvrait petit à petit ce qui l’avait séduite chez cet homme. Derrière ses sourires et ses blagues à deux francs quatre sous (bon d’accord, parfois un peu plus), se cachait une force qu’elle avait oubliée, une force qui apparaissait au moment où elle se sentait plus vulnérable que jamais, impuissante dans le paysage chaotique que vivaient ses deux enfants (qui n’en étaient plus par ailleurs). Pourtant, elle ne devait pas le leur montrer. Ce dont ils avaient besoin en ce moment, c’est d’être rassuré autant que possible, même s’ils étaient loin d’être stupides et étaient bien conscient qu’il y aurait des conséquences. C’est pourquoi Katlina suggéra une idée qui avait émergé entre Nathan et elle plut tôt dans la soirée. Aller parler aux Hamilton, dans l’éventualité où ceux-ci accepteraient de les écouter. Ils avaient téléphoné à Nolan et avaient promis de parler de tout ça avec les parents une fois qu’ils auraient vu leurs enfants après le retour de Lily. C’était maintenant chose faite. Nate leur apprit qu’ils y avaient déjà songé. À la surprise dans le regard de sa fille, Katlina comprit aussitôt que cette idée n’émanait pas de lui mais d’elle. La mère Evans voyait mal en effet son fils « exiger » une telle chose de la part de sa sœur sans que cette volonté ne provienne directement de Lily. S’il y avait une chose qui la rassurait bien dans cette histoire, c’était qu’ils veillaient au moins l’un sur l’autre. Nathan précisa que les deux parents les accompagneraient, ce qui en soi lui semblait logique, raison pour laquelle Katlina acquiesça machinalement à cette affirmation. Lily, en mode pessimiste jusqu’au bout, annonça avec une fatalité à faire peur que les problèmes ne seraient plus évitables mais Nathan reprenait déjà le fil de la conversation en leur promettant de leur épargner des problèmes judiciaires. Étonnant que les Hamilton n’avaient encore rien lancé à ce propos… Nathan lui avait fait part de son incursion dans le cabinet des O’Conell. Katlina répugnait à l’idée de tout faire porter sur Heathcliff, qui conduisait le volant, mais à choisir entre lui ou ses enfants… Elle hésitait néanmoins à recourir à cette bassesse (non pas parce qu’elle ne l’aimait pas mais parce qu’il était  jeune aussi et autant dans de beaux draps que Nate et Lily) et préférait d’abord chercher une alternative. Mais s’il fallait en arriver devant un tribunal, elle suivrait l’avis de son mari. Il reprit alors la parole pour dire qu’ils les aimaient et qu’ils étaient contents de les voir présents, des mots que Katlina ne se sentait pas encore capable de prononcer malgré la gravité de la situation. C’était un peu comme si Nathan était devenu son porte-parole émotionnel. Elle se décidé alors à briser à nouveau le silence. « D’ailleurs, s’il y a d’autres choses que vous souhaitez nous dire, c’est le moment, on est là aussi. » Les encouragea-t-elle non pas pour dans le sens « vous êtes obligés de le dire » mais plutôt qu’ils pouvaient profiter de l’occasion s’ils estimaient qu’ils devaient être mis au courant d’autres choses quant à cette histoire, quelque chose susceptible de les aider éventuellement. « Je sais que vous avez peur mais on sera derrière vous. Peu importe ce qui s’est passé ou ce qui se passera. J’aimerais aussi en profiter pour vous dire à quel point je suis désolée. Désolée d’avoir fait passer les apparences de cette famille plutôt que de voir ce qui se passait ici. Mais on vous promet que ça va changer. On essayera. Et on espère que de votre côté aussi. » Katlina posa une main sur le genou de Nathan pour chercher une ultime fois son soutien de par le regard si ce n’était dans les mots. Elle avait plutôt parlé pour elle seule dans cette dernière phrase plutôt que de le consulter avant mais c’était venu sur la table, sans apparences, sans artifice justement. C'était... la première et unique fois où elle se sentait capable de le faire, de s'ouvrir pour encourager Nate et Lily à en faire de même, puisqu'elle ne pouvait raisonnablement pas les y encourager alors qu'elle était elle-même fermée comme une huître et avare en sentiments depuis des années. Après cette confidence qui ne lui était pas coutumière pour une soirée qui l’était encore moins, Katlina se leva pour se rendre dans la cuisine. Elle ne fuyait pas la conversation mais en mère maniaque qui avait toujours besoin de s’occuper, elle était partie chercher de quoi servir à boire pour toute la petite famille. Elle ne savait pas si la discussion allait encore continuer longtemps mais elle préférait s’esquiver sur ces mots et écouter d’un peu plus loin ses proches poursuivre le fil du sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Ce rêve bleuuuuuu... Ou pas. ☼ ft. Famille Evans Ven 6 Juin - 19:17

Nathanaël haussa doucement les épaules et s’enfonça dans le canapé lorsqu’on son père répliqua qu’ils n’allaient certainement pas en parler ce soir. Ca ne servait à rien de s’embarquer sur ce sujet parce qu’avec eux, ce n’était jamais le moment d’en parler. Sans doute n’en parleraient-ils d’ailleurs jamais mais à quoi ça pouvait bien servir ? Leur famille ne ressemblait plus à rien, il n’y avait plus aucun signe de communication ni entre enfants et parents ni entre parents eux-mêmes. Ils vivaient ensemble ou du moins, se supportaient la plupart du temps, vivant chacun de leurs côtés comme bon leur semblait sans se préoccuper vraiment des autres. L’Evans en avait marre de cette situation et encore pire, que tout le monde se comporte comme si c’était parfaitement normal et qu’il en était de même dans toutes les familles ‘normales’. Ca n’avait rien d’habituel et encore moins d’agréable mais encore une fois, lorsqu’ils se décideraient à jouer cartes sur table, ce serait sans doute le 31 Février de l’an prochain. « Le problème c’est que c’est jamais à l’ordre du jour, tu vois ? » Répliqua-t-il seulement sans même le regarder. A quoi bon ? Son père s’énervait déjà rien qu’à l’énonciation du problème et sur le moment Nathanaël n’avait vraiment pas l’esprit à se bagarrer et ce, même si c’était pour régler un problème qu’ils refoulaient tous depuis bien trop longtemps. Un sujet fâcheux, bien trop sensible, que son père semblait être ravi d’avoir renvoyer au placard. Puis, lorsque son père réagit sur la proposition de parler aux Hamilton, ajoutant que Katlina et lui viendraient avec eux afin de les soutenir, Nathanaël releva la tête pour planter son regard dans celui de son père. Ils n’avaient pas besoin de faire ça, de s’infliger ça. Ils n’avaient rien fait dans cette histoire après tout et s’ils y étaient liés, ce n’était que par le coup de stupidité de leurs enfants ce soir là rien de plus. Ce ne serait que plus difficile d’assumer et de tout déballer si sa mère et son père assistaient à toute la scène, il en était convaincu. Lily et lui n’étaient plus des enfants, ils étaient adultes maintenant et ils pouvaient parfaitement gérer cette situation avec Heathcliff comme ils l’avaient toujours fait jusqu’à maintenant. Enfin.. Parfaitement était peut-être -sans doute- un grand mot mais tout de même. Nathanaël se retint d’ajouter ce qui venait de lui traverser l’esprit et garda le silence, quittant à nouveau des yeux son père alors que ce dernier les relançait par une question quelque peu..comment dire, sensible. Cette situation était tout bonnement surréaliste et, plutôt que de répondre, Nate préféra tourner la tête en direction de sa sœur pour jauger sa réaction après ce qui venait d’être dit. Lui-même ne savait pas comment réagir et quoi répondre. Il ne savait pas ou ne voulait pas encore bien trop perturbé par cette conversation vis-à-vis de l’accident et les quelques minutes auparavant où le ton avait commencé à monter doucement mais surement. Le jeune homme regarda à nouveau le sol, frottant ses mains l’une contre l’autre. Il préférait largement laisser la possibilité à sa sœur de répondre à ça en première et gagner du temps pour savoir quoi répondre par après. Bien sur qu’il savait, ils en étaient d’ailleurs sans doute tous les deux conscients mais l’entendre de sa bouche avait une saveur tout à fait différente. L’inhabitude de ce genre d’échanges faisait qu’il était mal à l’aise. Tout ce dont il avait envie était de couper court à cette conversation, de se lever et de se barrer, peu importe où. Ou alors, à la limite, disparaître d’un coup comme ça, il n’aurait pas à reprendre la parole et à répondre. Après tout ça, sa mère prenait la parole à son tour. Elle disait que s’ils voulaient parler de quelque chose, c’était justement le bon moment pour le faire puis fit quelque chose qui ne lui ressemblait pas du tout. Presque interloqué par ce qu’il entendait, l‘Evans releva des yeux dans la complète incompréhension vers Katlina et la contempla un instant comme il ne l‘avait plus fait depuis bien longtemps. Elle s’excusait d’avoir fait passer les apparences avant tout le reste et disait qu’à l’avenir, ils tenteraient de changer les choses en espérant que Lily et lui en feraient de même. Ca non plus, on ne pouvait pas dire qu’il y était vraiment préparé et ne savait que dire. De toute façon, mieux valait-il peut-être qu’il prenne le temps de réfléchir à quoi répondre plutôt que de se jeter la tête la première alors qu’il était encore sur le coup de la colère. Il ne fallait pas oublier non plus que, après de si belles paroles, il faudrait bien que le sujet cabinet O’Conell arrive tôt ou tard sur le tapis et que ça non plus, ça ne risquait pas d’être de tout repos. Katlina s’esquiva pour aller dans la cuisine alors que Nathanaël rêvait de faire de même. Il aurait voulu se lever à son tour du canapé dans l’espoir de pouvoir faire une petite pause après toutes ces révélations inattendues lâcher un simple : Je reviens avant de prendre d’ores et déjà le chemin jusqu’à l’escalier qu’il aurait monté quatre par quatre pour rejoindre sa chambre à la hâte. Mais il ne pouvait pas. Lily était là et il lui avait juré qu’il resterait avec qu’elle quoi qu’il advienne pour tout affronter alors ce n’était surement par pour se barrer à la première occasion en la laissant dans un charmant tête à tête avec Nathan Evans. Plutôt que de donner toute son attention à sa sœur comme il l’aurait fait en temps normal, Nathanaël fixa son père. Ce n’était ni un regard accusateur, ni insolent. Il voulait voir si ce dernier avouerait de lui-même ce qu’il avait fait au cabinet O’Conell où si ça allait vraiment être à lui d’engager la conversation à ce sujet. Katlina savait-elle seulement quelle crise on mari avait tapée en public en démolissant tout sur son passage ? Il en doutait.

HJ: désolé pour le retard   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse des Lemons


Féminin
Nombre de messages : 5557
Etudes/Metier : 2ème littérature
Love : ShawnyShawn
Inscription : 29/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Esperanza Damenez & Shelby Seavers



MessageSujet: Re: Ce rêve bleuuuuuu... Ou pas. ☼ ft. Famille Evans Jeu 3 Juil - 21:13

Nathan exigea que son fils se calme, le menaçant d’un index tendu. C’était une scène que Lily avait bien peu l’habitude de voir, l’aîné parfait enguirlandé par le père-copain. Tout était en train de tourner à l’envers ici. Et Nate répliqua encore, que ce n’était jamais le moment. Lily ne put s’empêcher de retenir un petit sourire en coin. La scène était risible. Ou pas. En tous cas inhabituelle. Nathan posa la main sur l’épaule de sa femme et Lily ne pu s’empêcher de fixer ce geste, quelque chose qu’elle n’avait pas eu l’occasion de voir depuis bien longtemps. Comme quoi les parents étaient encore capable de faire face ensemble lorsque c’était vraiment nécessaire. La petite Evans prit extrêmement mal l’attaque faite à Aaron. Elle n’accepterait pas que des propos insultants envers lui soient prononcés sous ce toit. Elle avait encore le cœur brisé de s’être faite abandonner en plein New-York mais son admiration envers lui et le dévouement qu’il avait eu pour elle ne déclineraient jamais. Nathan essaya de l’apaiser. Elle entendit à quel point il était attaché à Aaron. Elle se disait même parfois qu’il était plus attaché au fils des Hamilton qu’à sa propre fille. Ce qui était sûr en tous cas c’est qu’il y avait plus de dialogue entre le « tonton » et le « neveu » qu’il n’y en avait entre Lily et son père, chose qu’il lui arrivait d'envier mais elle n’arrivait pas à faire un pas vers son père. Elle comprit aussi la légitimité de leur questionnement. Pourquoi diable s’était-elle mise en danger en partant avec Aaron, sachant pertinemment le secret qu’elle cachait.

« Je… Je pensais que non, que ce n’était pas inévitable. » Elle pensait qu’ils vivraient coupés de Magnolia et que jamais plus les fantômes de ce quartier maudit ne viendraient les hanter. Mais même à New-York tout ça ne l’avait pas lâché, il lui avait même traversé l’esprit, plusieurs fois, de lui avouer la vérité. Elle se prenait souvent à rêver au fait qu’il lui pardonnerait et qu’ils continueraient à vivre heureux tous les deux. Parce qu’ils l’étaient là bas. « Je pensais que là bas ça irait. » dit-elle à voix basse, la gorge totalement nouée. Elle ressentit sur ses épaules le poids de tous ses rêves brisés. Ceux qui s’étaient explosés au sol en mille morceaux ce fameux soit de décembre. Quatre ans, quasiment jour pour jour, après la première fois où sa vie s’était brisée. La boule au ventre elle prenait, encore une fois, tous ses rêves de futur heureux en plein dans la tête. Elle était mal.

Nathan approuva le fait d’aller voir les Hamilton, mais annonça qu’ils pensaient venir avec eux. « Non, hors de question. Je ne veux pas que vous veniez ! » affirma-t-elle sans aucune hésitation. Elle modéra, pour une fois, ses propos, s'expliquant pour ne pas que ses parents pensent qu’elle agisse encore sur un coup de tête, mais qu’ils voient que c’était une décision ‘adulte’. « On aura moins de poids si on y va avec vous. C’est à nous d’assumer nos actes, c’est à nous de leur expliquer ce qu’il s’est passé. Nous voulons y aller seuls tous les trois.» parla-t-elle, incluant automatiquement les garçons dans son discours. Pour les complications judiciaires dont parlait son père elle ne voulait pas non plus qu’il s’en mêle mais elle n’avait pas vraiment d’arguments, alors elle laissa voir si son frère allait se positionner sur la question ou non.

Nathan lui aussi y alla de son petit mot, comme sa femme, en disant qu’ils les aimaient et qu’ils étaient contents que leurs enfants soient toujours là. La jeune Evans sentit le regard de son frère et comme il ne semblait pas répondre elle se lança. Again. « Oui. » dit Lily sans trop d’émotion. Elle était consciente de ça depuis toujours. Elle le savait, elle en était certaine. Son frère aussi. Ils avaient juste du mal avec d’autres choses et avec la façon dont tout ça était exprimé ou plutôt n’était pas exprimé. Katlina annonça que s’ils avaient autre chose à dire c’était le moment. Et justement, elle avait autre chose à dire. « Je veux juste vous demander un autre truc. » Elle avait une faveur à demander. Dans l’histoire elle voulait que les Hamilton soient épargnés au maximum bien sûr. Mais il y avait quelqu’un d’autre aussi, qui lui, contrairement à Nate et Lily qui étaient ensemble quoi qu’il arrive, avait besoin aussi d’être lié à eux. « Il n’y aura aucune différence entre Heathcliff et nous. Il était au volant mais on restera à trois quoi qu’il arrive. » Encore une fois elle affirmait les choses. Elle ne voulait pas que l’on décide à sa place, et ce qu’elle avait décidé, et Nate aussi, c’est qu’ils resteraient liés tous les trois, quoi qu’il arrive. Elle avait conscience à quel point les deux garçons l’avaient protégés, elle, et elle leur rendrait la pareille. Quoi qu’il puisse s passer maintenant.

Quant au laïus de Katlina qui disait être désolée, cela mit Lily mal à l’aise. Ce n’était pas de la colère ou de l’agacement. C’était ce qu’elle attendait. Mais elle était gênée, comme déstabilisée devant un aveu de sentiments auquel elle croyait comme on croit à quelque chose dont on n’a aucune preuve d’existence. Lily ne répondit pas mais n’eut pas non plus le goût de lancer à nouveau une phrase assassine, pour la bonne raison qu’elle était d’accord avec les mots prononcés. Elle baissa la tête et, sans regarder sa mère, hocha la tête pour signifier son accord. Comme si elle y croyait encore, malgré tout. Puis, alors qu’elle ne s’y attendait pas, Katlina quitta la pièce. Comme si de rien n’était. Exprimer ses sentiments était une fois de plus trop difficile pour elle ? Il fallait qu’elle parte alors même qu’ils avaient cette discussion qu’ils n’avaient jamais eu ? Lily se raccrocha à son frère. Son regard se posa sur lui. Elle aussi voulait partir. Encore. S’enfermer dans sa chambre au pire. Repartir dans une autre ville si c’était possible. Cette fois c’est avec Nate qu’elle partirait. Mais son frère ne la regardait pas. Elle n’arriva pas à accrocher le regard qu’elle cherchait. C’était son père que le jeune homme fixait. Comme pour lui faire comprendre que cette discussion était loin d’être finie et qu’il avait encore des choses à dire. Il se passait un truc entre son frère et son père. Elle le comprenait au dur regard de Nate. Ce qu’elle ne savait pas c’était de quoi il s'agissait. Elle se lassa de chercher un regard qu’elle se trouverait pas et se lassa partir en arrière. Affalée dans le canapé elle laissa partir sa tête et ferma les yeux un instant, laissant ses oreilles écouter ce qu’il se passait autour d’elle.

_________________

Blond hair, don't care.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/profile.php?id=100003435118700
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Ce rêve bleuuuuuu... Ou pas. ☼ ft. Famille Evans

Revenir en haut Aller en bas

Ce rêve bleuuuuuu... Ou pas. ☼ ft. Famille Evans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» matt ☼ « Aimer jusqu'à la déchirure aimer, même trop, même mal, tenter, sans force et sans armure, d'atteindre l'inaccessible étoile... »
» Hope ☼ Vivre, ce n’est pas seulement respirer... C’est aussi avoir le souffle coupé.
» Hope ☼ I bite.
» ☼ Sunny Shop ☼ OUVERT
» (M) Rafael Nadal ☼ Je te connais toi!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Hors jeux :: Rps DS version2-