Partagez|

Can't remember to forget you | Nate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Can't remember to forget you | Nate Dim 26 Jan - 17:06



Flashback - Mai 2011 – La plage

Une fête nocturne organisée sur la plage par le comité du quartier ? Scarlett n’avait pas eu besoin d’en entendre plus pour se laisser convaincre d’y aller en compagnie de quelques amies. La jeune femme n’était plus sortie depuis un bon moment, ce serait donc l’occasion de célébrer le retour imminent de la saison estivale. Après cette journée de cours interminable, elle rentra chez elle et se prépara en vue de cette fameuse soirée. Depuis quelques semaines, son entourage avait pu remarquer un changement non négligeable dans son comportement ; plus ouverte, plus souriante, plus sociable. Sa sœur avait désespéré la voir sortir un jour de cette coquille dans laquelle elle s’était enfermée depuis plusieurs années, mais le moment était enfin arrivé. Scarlett avait (plus ou moins) définitivement délaissé les pages de son journal et se concentrait désormais plus sur ce qui l’entourait. Vers vingt-et-une heure, la jeune femme quitta la maison Spencer et se rendit sur le lieu de la fête qui ne fut pas difficile à trouver. En effet, lorsqu’elle arriva près de la plage, elle entendit le son du DJ prévu pour l’occasion qui résonnait déjà non loin de là sur le sable chaud et aperçut des lumières briller malgré la lueur du soleil couchant, sans parler de l’attroupement qui s’était formé pour danser sur la musique et profiter des bars installés en bordure de la fête. Scarlett remarqua les filles qu’elle connaissait près du comptoir de l’un d’eux et s’empressa de les rejoindre pour bien commencer la soirée. Non loin de cette piste improvisée où se mouvaient les jeunes du quartier, un grand feu avait été allumé pour permettre de se réchauffer une fois que la température baisserait… à moins que ce ne soit l’occasion pour les gens présents de jeter des objets qu’ils ne voulaient plus dedans. Après tout, c’était censé être le thème principal de la fête, indiqué sur les affiches qu’elle n’avait même pas lues. La jeune femme songea un instant qu’il était dommage de ne pouvoir se débarrasser ou plutôt oublier certaines personnes aussi vite que ces objets jetés dans les flammes. C’était impossible. Sortant de ses pensées, Scarlett commanda un cocktail alcoolisé et rigola bien en compagnie de la bande d’amies. Les deux premières heures s’écoulèrent en une fraction de secondes, après quelques verres dans le nez, elles partirent danser, chanter et délirer, si bien qu’au bout d’un moment, Scarlett crût que sa tête allait exploser tellement le bruit résonnait fort dans ses oreilles. Elle esquissa un signe à ses amies qui étaient déjà bien à l’ouest, montrant clairement qu’elle avait besoin de s’éloigner quelques instants du brouhaha ambiant. En arrivant près du bar pour prendre une nouvelle boisson, le téléphone de la jolie brune lui glissa entre les doigts et tomba dans le sable. Quand Scarlett se pencha pour le ramasser, un message vieux de quelques semaines s’était affiché sur l’écran. Pourquoi avait-il fallu que celui-là précisément s’affiche et surtout aujourd’hui, alors qu’elle en faisait totalement abstraction ? Elle avait reçu un ‘signe de vie’, plus encourageant que les rares fois où elle en avait encore, un espoir fragile et fugace lui était alors revenu, mais la jeune femme avait aussitôt rejeté cette éventualité. La blessure était encore bien présente, une parmi tant d’autres, mais sans doute une des plus fortes qu’elle avait jamais ressentie. Sa fierté l’avait empêché d’abaisser à nouveau les armes trop vite et l’avait empêchée de répondre au message reçu. Elle n’avait jamais tout à fait perdu contact avec la sœur de l’Evans, prenant parfois des nouvelles à son insu, même si plus le temps s’écoulait, plus elle essayait de se résoudre. Voilà plus d’un an que rien n’avait changé. Pas de contacts. Rien. Et là… pour la première fois, ça n’était pas venu de Lily. Scarlett quitta le message affiché. C’était tellement… bête comme situation, la façon dont tout s’était terminé. Soudain, une lueur espiègle traversa son regard. Une idée venait d’illuminer son esprit, elle pianota sur le clavier du téléphone avant d’envoyer le message à caractère « urgent » à ce même numéro et d’éteindre l’appareil ensuite pour ne plus donner ‘signe de vie’. Viendrait-il ou non ? De la réponse à cette question dépendrait simplement tout le reste. Encouragée par les premières effluves de l’alcool dans son esprit, la jolie brune n’avait en effet pas hésité à écrire une forme d’appel au secours où elle laissait entendre qu’elle était en mauvaise posture en compagnie de gens peu recommandables. Non loin du bar, Scarlett commanda une bouteille de vodka pour se donner le courage d’encaisser l’une ou l’autre issue. Elle s’éloigna quelque peu du coeur de la fête, de toute façon son absence ne risquait pas d’être vraiment remarquée avant un moment, puisqu’elle avait signalé son besoin ‘d’air’, d’autant plus que les filles du groupe étaient déjà bien ‘amochées’ avant qu’elle ne les quitte. La jolie brune marcha au bord de l’eau fraîche où elle trempa quelques instants les pieds. La nuit était bientôt définitivement tombée, si ce n’était les lumières et le feu qui illuminaient la soirée. Elle s’arrêta quelques dizaines de pas plus loin et s’installa dans le sable, sur une des nombreuses serviettes de bain qui avaient été disposées là à l’occasion de la fête. Pour une fois que le comité pensait à tout… Scarlett ouvrit alors la bouteille et la déposa à côté d’elle, regardant les toutes dernières lueurs disparaître à l’horizon, si bien qu’elle se serait presque crû dans le final d’un film.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate Mer 29 Jan - 18:29

Nathanaël avait passé tout l’après-midi dehors à vadrouiller ici et là avec O’Conell sans but précis. Ils avaient discuté, rigolé, un peu bu, fait les cons,.. Bref, comme d’habitude quoi. Le début de soirée s’annonçait lorsque le jeune Evans était rentré chez lui, épuisé et l’esprit quelque peu à l’Est lui donnant d’ailleurs une bonne raison pour ne pas s’éterniser au salon et parler à Katlina ou Nathan.  Il était monté dans sa chambre et avait vaqué à ses occupations habituelles, allant dîner lorsque sa mère l’avait appelé et remontant dès que le repas avait été achevé. Le repas.. Le règlement de compte plutôt. Comment dire : si la maison Evans était une guerre, la table de la salle à manger serait le front où Katlina et Nathan s’affrontaient que ce soit par des regards de travers ou même des paroles qui fusaient entre eux comme des balles de fusils. Quant à Lily et Nate, ils se contentaient d’assister à la scène sans faire de commentaire, bien que la jeune sœur avait du mal à contenir le fond de ses pensées et soupirait quelque fois histoire de faire comprendre son désarroi aux parents qui s’arrêtaient du coup, pour reprendre là où ils s’étaient arrêtés à la fin du repas. En gros, ambiance génialissime à la maison. Dans l’optique de se coucher tôt après cette journée longue et épuisante, Nathanaël était allé se doucher avant de rejoindre son lit habillé de son pyjama. Sauf que voilà, à peine s’était-il enfoncé dans les couettes que son portable posé sur sa table de nuit vibra de plus belle, manquant même de tomber par terre. Il l’attrapa à temps et plissa les yeux devant la lumière agressante de son écran tandis que ses yeux tentaient de lire le message qu’il venait de recevoir. Le nom qui s’affichait sur son écran n’était d’autre que.. Scarlett ? Non c’était impossible. Il se redressa toujours dans le noir et pour seule lumière la luminosité de l’écran de son téléphone et se frotta les yeux comme pour faire cesser une hallucination. C’était bien Scarlett qui venait de lui écrire. De quoi cela pouvait-il bien s’agir ? Disons que la dernière fois qu’ils s’étaient vus cela n’avait pas été glorieux, Nate s’était comporté comme un abruti doublé d’un connard en faisant en sorte de bien l’énerver pour l’éloigner une bonne fois pour toute de lui. Oui, sauf qu’il avait regretté après s’être rendu compte qu’il était allé trop loin et lui avait donc écrit un message d’excuses, message auquel elle n’avait pas répondu. Compréhensible Il n’avait aucune envie de se rappeler de cet épisode au parc, des larmes qu’il avait volontairement fait couler à Scarlett. Nate alluma sa lampe de chevet puis ouvrit le message. Ses sourcils se froncèrent doucement alors qu’il lisait et relisait le message encore et encore pour bien être certain de ne pas se tromper. Elle venait de lui envoyer leur code secret, un code qui signifiait  ‘j’ai besoin de ton aide, maintenant alors rapplique!’ Il n’en fallu pas plus pour qu’il sorte d’un bond de son lit en appelant le numéro de la Spencer afin de lui demander quelques explications. Il n’avait aucune idée de où elle pouvait être, avec qui, dans quelle situation et ce n’était pas avec tout ce mystère qu’il allait pouvoir l’aider à quoi que ce soit..  «  Bonjour, vous êtes sur la messagerie vocale de… » Il raccrocha. Bon sang. C’était une blague ? D’abord le message et maintenant son téléphone éteint ? Une boule se forma da son ventre sentant que les choses avaient peut-être déjà mal tournées pour elle, qu’il lui était arrivé quelque chose. Et s’il la retrouvait au coin d’une rue, en sang, à moitié morte ou même pire que ça ? Non, c’était impossible. Il jeta son téléphone sur son lit sans faire vraiment attention et se pressa de trouver des fringues à se mettre sur le dos pour aller la chercher, sillonner toute la ville s’il fallait pour la trouver. Le meilleur moyen aurait sans doute été d’appeler Eli pour lui demander où elle se trouvait mais il n’y avait aucune certitude pour qu’elle le sache. Le jeune homme chercha au fond de sa mémoire. Il était sur d’avoir entendu que la ville organisait quelque chose ce soir là, Heathcliff aussi lui en avait parlé d’ailleurs mais il n’avait pas eu envie d’y aller ne se sentant pas d’humeur. Bon sang qu’est-ce que c’était.. Un bal ? Non, en plein mois de Mai avec une température convenable comme celle là aucune chance qu’ils aient organisé une soirée à rester enfermé à l’intérieur. Un cocktail ? Non plus. Puis soudain, éclaire de lucidité alors que Nate avait regardé le mûr de sa chambre bleu. Bleu comme Mer, Mer comme plage, plage comme fête. Logique. « La fête sur la plage » Il prit son téléphone, éteint la lumière de sa chambre et sorti de chez lui en trombe, en oubliant même de prendre des clefs ou même sa veste. Il tenta de rappeler le téléphone de Scarlett, se doutant cependant qu’elle ne répondrait pas, il fallait se faire une raison. Installé dans la voiture et prêt à partir, il tenta de la rappeler
« S'il te plait, déccroche.. Allez.. » Messagerie vocale, encore. Le jeune homme soupira et se décida de laisser un message au cas où elle le rallumerait avant qu’il ne la trouve puis démarra se rendant directement à la plage. Il y avait de la musique, des jeux de lumières, un feu, un bar, des gens plus ou moins déjà souls. Une fête quoi. Nate regardait autour de lui, perdu et espérant trouver quelqu’un qui pourrait lui dire où était Scarlett ou au moins, quand est-ce que c’était la dernière fois qu’elle avait été vue. Il ne reconnaissait personne, aucun visage, aucun rire, rien du tout. Ca allait être l’éclate totale pour la retrouver la dedans avec autant de monde. « Bon.. » Il se donna du courage se disant qu’elle avait besoin de lui et qu’il fallait qu’il la retrouve au plus vite et commença à questionner quelques personnes tout en regardant autour de lui s’il ne l’apercevait pas. La moitié des gens à qui il demandait s’ils l’avaient vue étaient trop souls pour lui répondre et aligner deux mots quant à l'autre moitié, aucun ne pouvait lui dire où est-ce qu'elle se trouvait. Encore mieux Là il commençait vraiment à se faire du souci. Un regard à son téléphone, aucun message, aucun appel. Au pas de course, il lui fallu moins de dix minutes afin de se rendre compte que si Scarlett était effectivement sur cette plage et à cette fête, ce n’était surement pas ici avec la foule à danser ou à siphonner le fond d’une bouteille derrière le bar. Peut-être était-elle allée marcher pour se remettre. Ou peut-être qu’on l'a forcée à aller marcher un peu plus loin Nathanaël serra doucement les dents, d’autant plus déterminé à la trouver au plus vite et marcha le long de l’eau regardant tout autour de lui, affolé. Elle pouvait aussi bien être couchée sur le sable qu’ivre morte dans l’eau et c’était ça le pire, de ne pas savoir. Un frisson parcouru son dos alors qu’il s’arrêtait d’un coup, les yeux rivés sur quelque chose à quelques pas de lui. Son cœur ralentit violemment dans sa poitrine, son souffle se coupe. Elle est là couchée sur une serviette et ne bouge plus. Il ne voit pas grand-chose de là où il est mais il n’a pas besoin de plus pour ressentir la peur rugir jusque dans sa tête. Il approche doucement « Scarlett.. ? » Il ne sait pas si elle l’a entendu mais il ne va pas tarder à le savoir. Une fois arrivé à sa hauteur, il se baisse jusqu’à s’agenouiller dans le sable à côté d’elle. Elle semble éveillée c’est déjà une bonne nouvelle. « J’ai reçu ton message, tu vas bien ? Que c’est-il passé ? » Il laisse quelques secondes s’écouler avant de reprendre calmement « Et pourquoi tu réponds pas à mes appels ? » Ce n’était pas sur le ton du reproche, juste de l’inquiétude. C'était assez ironique de lui demander pourquoi elle n'avait pas répondu à ses coups de fil, alors que lui n'avait fait que ça avant l'engueulade au parc il y a quelques mois.. Le fait était qu'il ne pourrait pas être rassuré tant qu’elle n’avait pas clairement répondu à ses questions. A la voir comme ça, Scarlett avait l’air d’avoir un petit peu bu -voire plus qu’un petit peu- sans compter la bouteille qu’elle semblait tenir fermement dans son autre main. Ses yeux s’adoucirent et tout redevint normal. Elle va bien il fallait se rendre à l’évidence, c’était le plus important. « Je me suis fait un sang d’encre » Ajouta celui-ci en continuant de la regarder songeant à tous ces mois sans contacts qui venaient de s’écouler.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate Mer 29 Jan - 20:30


Un léger vent souleva la longue chevelure brune de Scarlett. La fraîcheur de soir était finalement tombée sur la plage où les derniers rayons avaient disparu à l’horizon depuis plusieurs minutes. La jeune femme ramena ses jambes contre elle pour se réchauffer. Elle porta un regard du côté de la fête qui battait toujours son plein à quelques dizaines de mètres de là. Étrangement, son cœur ne pulsait plus à coups redoublés dans sa poitrine, comme lorsqu’elle avait envoyé ce message. Peu importe ce qui se passerait, Scarlett se sentait sereine et ne regretterait aucunement d’avoir essayé. La jolie brune posa les yeux sur le téléphone éteint à côté d’elle, elle n’osait pas le rallumer pour connaître la réponse et préféra ouvrir la bouteille à côté d’elle. La jeune femme n’avait pas pour habitude de boire à outrance, mais l’alcool avait néanmoins la délicieuse vertu de lui alléger l’esprit. Ne pas réfléchir et foncer. C’était ce qu’elle avait fait. Elle entendit la musique résonner dans ses oreilles, agrémentée par les cris des gens heureux qui s’amusaient à cette fête. Scarlett avait traversé une période difficile, mais elle avait enfin réussi à la mettre derrière elle, suffisamment pour passer au-dessus et pour pouvoir encaisser toute nouvelle désillusion. Elle n’était plus comme avant, différente, plus forte. La jeune femme porta ses lèvres à la bouteille et but une gorgée de vodka. Le liquide alcoolisé lui donna quelques couleurs et la réchauffa agréablement. Scarlett mit ensuite la bouteille à côté d’elle et s’allongea sur la serviette avant de fermer les yeux. Elle s’enfermait dans sa bulle et plongeait dans un silence bienvenu faisant désormais abstraction des bruits de la fête. La jeune femme se retrouva quelques années en arrière. Des cris dans le jardin des Spencer, un jour que Nate et elle jouaient ensemble après être revenus des cours ensemble. L’espiègle qu’elle était déjà à l’époque lui avait chipé son portable pour l’empêcher de rentrer chez lui. Elle s’était cachée dans la remise au fond du jardin et avait trouvé une des bagues de sa mère. Nate l’avait coincée et était entré juste derrière elle. Pour rire, Scarlett s’était retrouvé la bague au doigt en contrepartie du téléphone rendu. Un sourire esquissa le visage de la jolie brune qui remontait les souvenirs passés. Elle se souvenait des paroles qu’elle avait prononcées. Promets-moi qu’on ne se mariera jamais. À personne. Les mots résonnaient encore dans ses oreilles tout comme le rire qui avait suivi quand il lui avait promis aussi facilement de ne rien en faire. Ils avaient toujours été sur la même longueur d’ondes pour ce genre de choses. Avait-il alors compris à l’époque qu’elle lui demandait… de n’aimer personne d’autre non plus alors que leur complicité venait d’être mise à nu sous un nouveau jour ? Maintenant qu’elle y repensait, elle était tellement stupide à l’époque, enfermée dans un monde où elle croyait que rien ne pourrait les séparer. Or le silence qui régnait autour d’elle n’avait d’égal que le vide qui avait marqué son absence. Scarlett avait depuis longtemps déjà franchi le cap des désillusions, mais pas celui du sursis que lui donnait les souvenirs comme celui-là et qui lui soufflait à voix basse qu’elle ne devait pas se laisser convaincre aussi facilement par sa fierté mal placée. Ce soir, elle avait baissé les barrières, encore une fois, mais bien mieux armée qu’avant. C’est alors qu’elle entendit sa voix s’élever près d’elle. Scarlett ouvrit les yeux. Il était bien là, agenouillé à côté d’elle. Les effluves de l’alcool avaient beau avoir envahi son esprit, la jolie brune était bel et bien lucide. Combien de temps s’était écoulé depuis qu’elle avait envoyé ce message ? Une demi-heure tout au plus. Nathanaël avait répondu à « son appel au secours », qui n’en était pas vraiment un au sens propre du terme. Sa voix était chargée d’inquiétude, il l’assena de multiples questions. « Tu es venu… » Souffla-t-elle alors en se redressant pour s’asseoir. Il avait visiblement crû au pire pour avoir une mine si ‘paniquée’. Ils ne s’étaient pas parlés ni vus depuis des mois. Scarlett ne savait pas vraiment quoi dire sur le coup, plutôt surprise de l’avoir vu débarquer… et aussi rapidement alors qu’elle n’avait donné aucune indication sur l’endroit où elle était. Et depuis quand lui pouvait se faire un sang d’encre alors que lorsqu’elle s’était montrée inquiète pour lui, il l’avait purement et simplement envoyée sur les roses ? La jeune femme ne savait pas si elle devait être heureuse, soulagée ou encore plus en colère. Elle choisit la neutralité et l’invita à s’asseoir à côté d’elle. Après tout, maintenant que Nate était bel et bien là… C’était la meilleure des réponses qu’elle n’aurait jamais pu avoir. « C’est drôle. J’ai déjà entendu ça quelque part. » Répondit dans un premier temps la jolie brune, légèrement sur la défensive. « Tout va bien. » Reprit-elle ensuite d’un ton plus calme pour le rassurer définitivement sur cette question, du moins dans le sens « physique », Scarlett se portait comme un charme, sur le plan mental… Tout dépendrait de ces ‘retrouvailles’ étranges. L’avantage de sa petite supercherie était que Nathanaël ne pourrait plus se cacher derrière son éternelle excuse pour l’éloigner et nier qu’il s’inquiétait toujours pour elle. Pourquoi se serait-il préoccupé du sort d’une personne avec qui il avait coupé les ponts plusieurs mois auparavant sinon ? La jeune femme aurait peut-être dû songer à le piéger plus tôt, mais la claque qu’elle avait reçue lors de leur dernière rencontre ne lui en avait pas donné la force, d’autant qu’elle avait eu d’autres choses en tête à ce moment-là. Aujourd’hui était différent. Scarlett afficha alors son premier sourire et lui tendit la bouteille de vodka. Nathanaël aurait certainement besoin d’un coup pour avaler cette mauvaise ‘farce’. Pas de chance pour lui que la Spencer soit une vraie tête de mule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate Mer 29 Jan - 23:36

Scarlett ouvrit soudainement les yeux, semblant surprise de sa présence ici. A première vue, elle n’avait pas l’air an danger ni même d’aller mal, laissant alors Nathanaël perplexe. Tout en se redressant, elle constata à voix haute qu’il était bel et bien là. Peu importe ce qui se passait entre eux qu’ils soient en froid ou non, ils s’étaient jurés que si l’un d’eux avait une urgence, besoin d’aide ou était dans une situation dérangeante, il devait envoyer un sms avec leur code et que l’autre viendrait de suite apporter son aide. Alors oui, ils ne s’étaient pas parlés pendant des mois, des mois interminables même, mais une promesse était une promesse. De plus, Nate aurait beau proclamer le contraire, il s’en ferait toujours pour elle et veillerait à sa sécurité cela même s’il fallait qu’il le fasse à distance parce qu’ils ne se voyaient plus. « Bien sur que je suis venu.. Tu en doutais ? » Demanda-t-il avec un peu de peine bien qu’il le cachait presque à la perfection. En même temps, la dernière fois qu’ils s’étaient vus il lui avait quand même dit qu’il ne voulait en quelque sorte, plus entendre parler d’elle et que ce serait mieux pour tous les deux, alors forcément elle ne pouvait que croire qu’il effacerait tout bonnement le message qu’elle lui avait envoyé sans réagir. Elle avait toutes les raisons du monde de lui en vouloir et de lui faire payer ce qu’il avait dit en plus de son comportement lors de leur dernière rencontre mais elle ne semblait plus autant sur la défensive. Quoi que.. « C’est drôle. J’ai déjà entendu ça quelque part. » Peut-être pas en fait. Il continua de la regarder quelques instants puis baissa la tête, fixant le sol. Effectivement, elle lui avait plus ou moins dit la même chose quelques mois auparavant et il n’avait pas écouté, préférant l’envoyer balader plutôt que d’essayer de se mettre à sa place. C’était tellement.. Bizarre de la revoir, d’être à nouveau proche d’elle comme ça, de savoir que rien qu’en tendant la main, il pouvait la toucher, retrouver le contact de sa peau. Il se l’interdisait néanmoins, ce n’était pas le moment de penser à de pareilles âneries, il était venu en trombe, inquiet, à moitié endormi et finalement la trouver là, sur une serviette avec une bouteille ? Son esprit le conjurait de partir d’ici maintenant avant de faire foirer tous les efforts dont il avait fait preuve durant tous ces mois pour s’éloigner d’elle, mais autre chose lui susurrait sournoisement à l’oreille que c’était le bon moment pour avoir une discussion et arranger les choses. Leur relation n’était pas l’un de ces pneu de vélo qui éclatait et qu’on pouvait réparer simplement en bouchant le trou à l’endroit de la déchirure. Non, quelque chose c’était brisé entre eux, à jamais et il le savait, tout comme elle devait en être consciente. Plus jamais ils ne retrouveraient ce qu’ils avaient avant et il était difficile pour son égo de se dire que c’était entièrement de sa faute parce que c’était exactement le cas. La jolie brune expliqua ensuite qu’elle allait bien, lui faisant une place pour s’installer à côté d’elle, lui souriant même en lui tendant la bouteille comme s’il allait en avoir besoin. Nate resta quelques secondes planté sans bouger, son regard posé sur elle, la bouche entrouvert , littéralement bouché bée. C’était donc un faux message de détresse ? Sa bouche se tordit en une grimace. Certes, il n’avait aucun droit de lui faire de reproche, mais le faire venir de cette façon avait peut-être été un peu.. Abusive. « Scarlett tu… » Commença-t-il sans trouver ses mots. « T’as pas le droit de faire ça, je me suis vraiment inquiété » Répéta-t-il dans un murmure. Toute la pression qu’il avait ressenti en pensant à ses idées noirs retombait d’un coup comme si tout était arrangé. Il savait très bien que c’était faux, que ce n’était qu’une illusion d’optique, une impression éphémère qui finirait par se dissiper et disparaître complètement tôt ou tard. Puis refermant la bouche et reprenant une expression des plus normales, Nathanaël empoigna doucement la bouteille que la jeune femme lui tendait en s’asseyant à côté d’elle et bu une longue gorgée. Ca avait au moins le mérite de le réchauffer, et peut-être même s’il en prenait assez que par magie, il réussirait à s’ouvrir et a faire des excuses en ’face à face’ ce qu’il n’avait jamais fait jusqu’à présent. Il regrettait, un peu. Pas le geste en lui-même de la repousser mais plutôt la façon qu’il avait eu de le faire bien plus que maladroite et blessante. Que pouvait-il dire maintenant ? Il pourrait avouer fiévreusement qu'il n'avait pas cessé de penser à elle mais que la honte et l'égo de l'Homme l’avait empêché de faire un pas vers elle avant ce fameux message d’excuses après tout ce temps ; il pourrait lui avouer que les mois qui venaient de passer avaient été les pires de sa vie entière, qu’il avait passé ses soirées et ses nuits dans des bars, des bouteilles à la main pour oublier, il pourrait lui dire le nombre d’idées noires qui lui avaient traversées l’esprit, le nombre de fois où il avait prit son téléphone pour l’appeler avant de se raviser et de ne pas le faire. Il pourrait lui dire tout ça oui, mais il garda le silence. Il fallait faire les choses une à la fois, la situation étant déjà assez compliquée sans qu’on cherche à en rajouter encore. Il lui retendit la bouteille après avoir bu une deuxième gorgée et regarda l’eau, les petites vagues en faisant totalement abstraction de la fête qui se déroulait à quelques mètres d’eux. Maintenant il n’y avait plus qu’elle et lui à ses yeux, personne d’autre, comme autrefois. « Alors.. Qu’est-ce que tu faisais seule couchée sur une serviette de plage avec une bouteille comme une solitaire alors qu’il y a une super fête à même pas vingt mètres ? » Demanda-t-il par curiosité. Comment engager la conversation avec elle ? Il n’en avait aucune idée. Tout ce qu’il ressentait c’était de la honte. Super fête, c’était un bien grand mot ça aussi. Il n’était certes là que depuis dix minutes, mais elle ne lui donnait pas du tout envie de rester. Scarlett si lui susurra à nouveau la petite voix aux allures maléfiques. Maintenant qu’il était là, autant qu’il y reste et qu’ils essaient de retrouver un semblant de complicité, de naturel entre eux dans la mesure du possible bien entendu. Nathanaël savait pertinemment qu’elle n’allait pas lui sauter au cou, lui dire qu’il lui avait manqué et que tout allait être comme avant. Le mieux qu’il pouvait faire ce soir, était d’essayer de se faire pardonner au mieux et d’être là pour elle, ce qu’il n’avait pas fait durant les derniers mois.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate Jeu 30 Jan - 0:41


Scarlett cessa un instant de respirer et se demanda durant quelques secondes si sa tête était tellement frappée par l’alcool qu’elle lui jouait déjà des tours ou si Nathanaël était vraiment venu. La jeune femme se retint de le pincer pour vérifier sa théorie et se contenta de se redresser pour répondre aux questions de l’Evans qui arborait un air sincèrement inquiet. Si elle doutait qu’il viendrait ? Après ce qui s’était passé lors de leur dernière rencontre, la jolie brune n’avait absolument été plus sûre de rien. Ils ne se voyaient plus et ne se parlaient même plus. Dans la tête de Scarlett, tout était encore confus. Elle s’était crue comme morte à ses yeux. Le mot était fort, mais c’était exactement ce qu’elle avait ressenti, du moins dans les premiers mois, avant de réussir à passer plus ou moins au-dessus et à se reprendre. La jeune femme avait finalement compris que c’était plutôt le Nate qu’elle avait toujours connu qui avait quitté ce monde le jour de l’accident. Elle s’était fait une raison, jusqu’à ce message, et puis sa présence aussi rapide ce soir, qui contrariait finalement cette théorie. Il était toujours là, mais tant qu’il refusait de l’accepter, cette situation ne changerait pas. Scarlett préféra donc ne pas répondre à cette question rhétorique et lui rappela alors qu’elle lui avait sorti le même refrain de préoccupation qu’elle avait éprouvé quelques mois plus tôt quand les rôles étaient inversés. La jeune femme voulait qu’il ressente une once de ce qu’elle avait dû encaisser ce jour-là, mais elle ne l’avait pas fait venir pour lui rendre la pareille, bien au contraire. « Je sais, mais tu ne serais pas venu sinon. » Répondit-elle pour souligner l’évidence. Qu’il ne vienne pas lui jeter la pierre sur ce point, il savait très bien qu’elle avait raison. Scarlett s’empressa alors de le rassurer une bonne fois pour toutes, même si elle appréhendait un éventuel départ de sa part aussitôt après. Elle lui tendit la bouteille en guise d’invitation à rester ; Nate s’assit à côté d’elle, toute trace d’inquiétude avait disparu de son visage. La jeune femme lui en voulait toujours de sa prise de distance, mais ce qu’il ignorait était qu’elle comprenait mieux pourquoi il l’avait fait. Scarlett avait beaucoup réfléchi à la question, et depuis peu, elle en était venue à une nouvelle conclusion qui se cachait derrière cette histoire d’accident. Le jour de leur dispute, la jolie brune s’était bien rendu compte qu’elle avait bousculé et effrayé Nate par ses propos. C’était tellement évident qu’il y avait bien plus que sa tristesse de perdre une amie… Après son altercation récente avec le meilleur ami de l’Evans, Scarlett avait définitivement levé le voile sur ses questions. Elle avait compris ce qui s’était vraiment passé ce soir-là, une bonne dose de chance d’avoir été présente et que son esprit fonctionne à mille à l’heure, quelques hypothèses bien placées avaient également bien encouragé la jeune femme sur la bonne piste. Connaissant tous les faits, cette histoire avait pris un nouveau sens pour elle. Scarlett savait pourquoi Nate avait agi comme il l’avait fait et pouvait le comprendre, même si elle ne cautionnait pas tout pour autant. Cependant, elle préféra ne rien en dire pour le moment, ils auraient toujours le temps d’y venir plus tard. Il venait à peine d’arriver ; elle ne voulait pas le ‘bousculer’ à nouveau. La jeune femme se retint de briser le silence, ne sachant pas trop quoi dire maintenant qu’il était à côté d’elle. Elle était partagée entre le soulagement et son contentement qu’elle dissimulait d’ailleurs très mal. Scarlett prit de nouveau la bouteille qu’il lui tendit et but une nouvelle gorgée tandis qu’il lui demandait finalement ce qu’elle faisait seule avec la vodka pour seule compagnie alors qu’une fête battait son plein juste à côté. La jeune femme n’avait jamais su lui mentir, alors pourquoi inventerait-elle soudainement une histoire de toute pièce ? « Je t’attendais. » Avoua-t-elle le plus simplement du monde, comme si elle lui disait qu’elle avait été acheté le dernier jeu vidéo à la mode sorti. Mais peut-être pas pour ce qu’il croyait… L’étincelle d’espièglerie se ralluma dans ses yeux. Scarlett voulait briser ce malaise qui s’était installé depuis son arrivée, Nate était clairement… embarrassé. Elle espérait pouvoir couper court à cette légère tension dans l’air par ce qui allait suivre. Quoi de mieux que de ramener le jeune homme sur un de leur terrain favori ? Le jeu. Toujours le jeu. Celui qui avait gouverné leur vieille amitié depuis l’enfance. La jeune femme déposa la bouteille de vodka à côté d’elle. « Parce que c’est maintenant que la vraie fête commence. » Ajouta-t-elle mystérieusement. Joignant le geste à la parole, elle attrapa une poignée de grains de sable qui se retrouvèrent à dégouliner dans les cheveux de Nathanaël, une ouverture des hostilités à peine voilée. Scarlett éclata de rire devant la surprise figée du jeune homme. Oui, elle avait osé. Elle planta alors ses chaussures sur la serviette et se leva aussitôt en courant plusieurs pas pour échapper à la vengeance qui ne manquerait pas de tomber. À espérer qu’il soit toujours dans leur même optique de rendre les coups, sinon la partie risquait de finir aussi vite qu’elle avait commencée. Une autre idée lui traversa alors l’esprit. Ses pas l'avaient emmenée dangereusement près de l’eau… une folie quand on considérait qu’elle avait déjà bien bu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate Jeu 30 Jan - 1:45

A la réponse de Scarlett, Nathanaël se contenta de pencher sa tête sur le côté en faisant la moue. Elle n’avait pas tord, probablement que si elle lui avait clairement demandé de la rejoindre ici, à une fête sur la plage il aurait refusé. Peut-être même qu’il aurait essayé d’inventer une excuse bidon qui n’aurait en aucun cas dupée la jolie brune. Il fallait se rendre à l’évidence : elle le connaissait trop bien et ce malgré son changement de comportement depuis la mort de Tessa. A côté de lui, Scarlett lui lança qu’elle l’attendait le plus naturellement du monde avant d’ajouter que c’était maintenant que la vraie fête commençait. Le jeune homme fronça légèrement les sourcils sans comprendre et avant de ne pouvoir demander une quelconque information sur la question, un poignet de sable se retrouva à se faufiler dans ses cheveux. Non, elle avait pas fait ça..Impossible. Nathanaël resta bloqué quelques secondes alors que sa bouche formait un ‘O’ parfait, riant même mais le genre de rire qui dit ‘putain j’y crois pas’. « Tu sais Spenc’ , t’aurais vraiment, vraiment pas dû faire ça » Ses lèvres esquissèrent un sourire tandis qu’il secouait la tête dans tous les sens pour virer le plus de sable possible. Oui sauf que c’était bien malin, maintenant il en avait dans le t-shirt ce qui était loin d’être très agréable. En se relevant, il passa plusieurs fois sa main dans ses cheveux afin de les ébouriffer, de les secouer et de vérifier qu’il n’y avait plus rien, avant de se tourner vers Scarlett. Il se tenait prêt, un peu comme un félin qui attendait de sauter sur sa proie parce que oui, plusieurs mois de silence ou non, elle allait devoir payer pour ça. C’était comme ça entre eux, c’était toujours à celui qui avait le dernier mot bien que souvent, ça ne dérapait avant qu’ils ne sachent vraiment qui aurait tenu le plus longtemps. Ces dans ce genre de moments privilégiés, que Nathanaël prenait vraiment conscience qu’il tenait à elle de manière démesurée, qu’elle lui avait manquée mais s’il ne le lui dirait pas. Il était plus simple de se convaincre qu’il pouvait vivre sans elle lorsqu’il ne la voyait pas, qu’il ne l’entendait pas rire, ne la voyait pas sourire plutôt que lorsqu’il l’avait juste devant lui. Prenant la bouteille de vodka, il dévissa le bouchon et prit encore une grande gorgée. Il allait en avoir besoin s’il voulait vraiment se décontracter au mieux et profiter de ce moment avec lui, puisque parti comme il l’était, ça ne risquait pas de faire long feu. Il la déposa à nouveau sur sa serviette et s’approcha lentement de Scarlett, yeux brillants et souffle court. Il n’y avait pas de mot pour décrire à quel point elle pouvait être jolie, avec cette lueur d’espièglerie dans les yeux, ce sourire qui le défiait de prendre sa revanche ici et maintenant s’il en était capable. Bien sur qu’il l’était, d’ailleurs il n’aurait aucun mal à courir, l’attraper et la jeter dans l’eau mais c’était tellement plus amusant lorsque les festivités duraient et s’allongeaient, prenant une allure de délicieuse torture interminable. Pour la première fois depuis des mois, il se sentait bien -en étant sobre tout du moins- , il avait envie de rire, de fêter, de la retrouver. « Tu ne vas pas pouvoir aller très loin comme ça, je suis plus rapide que toi tu le sais. » Lança-t-il en souriant en coin l’air de dire ‘quoi que tu fasses, tes fichue ma jolie’ . Il manqua même d’ajouter avec aplomb que si elle acceptait de se rendre, il voudrait bien réduire le supplice qu’il lui vouait de quelques secondes. Ce serait déjà ça de gagner pour elle. Puis à nouveau, Nate se figea automatiquement, perdant la quasi-totalité de son sourire. Que faisait-elle au juste ? Tournée face à lui toujours avec cet air de ‘attrape moi si tu peux’ , elle s’était rendue au bord de l’eau, laissant les vagues s’écraser à ses pieds. Elle avait bu, cela se voyait et même si Nate ne avait pas combien de verres exactement, il était certain que cela suffirait pour qu’un stupide accident arrive. Encore un autre. jugea une petite voix à l’intérieur de lui qu’il somma de se taire. « Qu’est-ce que tu fais ? » Questionna-t-il les sourcils arqués. Lui ne savait pas, mais elle semblait tout à fait consciente de ses actes. « Viens vers moi, vas pas dans l’eau. » A mesure qu’il parlait, il avait l’impression d’enfoncer encore plus la situation puisqu’elle ne s’arrêtait pas. « Je vais venir te chercher je te préviens ! » Quelle menace.. Elle devait trembler comme une feuille rien qu’à l’idée. Ironie bien sur. Il ne savait pas quoi dire en même temps, bien qu’il s’attendait à de nombreux scénarios celui-là ne lui avait pas traversé l’esprit. Reprenant le contrôle de ses jambes, Nate approcha, franchissant les derniers petits mètres qui les séparaient et se retrouvant à une enjambée de Scarlett. Il avait lui aussi les pieds dans l’eau, cheveux complètement en vrac. Contrairement à ce qu’il pensait, la mer n’était pas si froide que ça, même plutôt agréable pour un début de mois de Mai. Il tendit le bras, ouvrant sa main comme pour proposer à Scarlett de revenir sur la plage avec lui « Si tu te rends, la vengeance sera moins terrible je te l’assure. » Il joignit à ses parole un sourire. Combien y’avait-il de chance qu’elle accepte au juste ? Une sur… Un milliard ? Un truc comme ça oui. Ils étaient tous les deux très butés, et encore plus lorsque cela concernait leurs enfantillages, leurs jeux et leurs vengeances plus précisément. Ca avait toujours été de gentilles vengeances, mais en grandissant, l’attirance et l’ambigüité qui subsistaient en eux avaient rendu les choses bien plus sérieuses et intéressantes à de nombreux moments. Scarlett n’avait toujours pas bougée de sa place d’antan. Bon, très bien. Le pire était sans doute cet air effronté et vainqueur qu’elle avait sur le visage comme si elle savait, que s’il voulait qu’elle revienne ce serait à lui de bouger. Encore fallait-il qu’elle se laisse faire et ça, c’était une autre histoire. Son bras retomba le long de sa silhouette alors que, dans un sourire en coin, il lui lançait d’une voix suave : « Ne m’oblige pas à te chercher tu le regretterais. » Sous-entendu, mystère,.. Le mélange dont Nate adorait user sur Scarlett. Il ne savait pas trop pourquoi, mais à chaque fois qu’il était avec elle cela venait tout naturellement comme si il ne pouvait s’empêcher de la chercher, de la provoquer. En ce moment il n’espérait rien d’autre d’elle qu’elle s’éloigne de l’eau et pourtant, ce serait probablement plus difficile que e qu’il ne s’y attendait. Si elle continuait d’avancer, il faudrait qu’il la suive afin de la faire sortir lui-même, en la portant s’il le fallait. La partie lucide de son être espérait qu’elle prendrait la bonne décision et reviendrait à la serviette, quant à autre, elle n’avait qu’une envie : se rapprocher d’elle par n’importe qu’elle moyen et céder à la tentation de briser cette barrière qu’il y avait entre eux, la dernière barrière : celle du contact physique peu importe de quelle sorte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate Jeu 30 Jan - 18:03


Alors que Nathanaël s’installa à côté d’elle, Scarlett ne prêtait désormais plus aucune attention à la fête qui se tenait à quelques dizaines de mètres d’eux. La jeune femme préféra même reporter son regard devant elle quelques instants, plutôt que de l’observer. Elle ne voulait pas voir ce qui se reflétait dans ses yeux à ce moment précis. Ils avaient tellement de choses à se dire et à rattraper, de questions à poser et à répondre, mais aucun d’eux ne semblait prêt à faire le premier pas sur cette pente glissante. À raison. Scarlett craignait que de ramener le sujet de l’accident trop vite sur le tapis ne le braque, alors elle envisagea une alternative plus amusante pour que la vraie fête de cette soirée commence, des mots qui intriguèrent Nathanaël qui ne s’attendit pas à ce que la jolie brune lui balance une poignée de sable dans les cheveux. Leur jeu sempiternel n’avait jamais eu de fin, et depuis qu’ils étaient plus jeunes, Scarlett adorait ça, le provoquer et le pousser dans ses retranchements. Des mois de silence n’y avaient absolument rien changé. Déjà d’humeur malicieuse en temps normal, elle était d’autant plus espiègle quand elle avait bu et venait encore une fois de le lui montrer. Nate était souvent la victime de la première attaque, mais il ne tardait généralement pas à lui rendre la pareille comme il se devait. Scarlett en était bien consciente, qu’elle soit totalement lucide ou moins. C’est pourquoi elle se leva aussitôt pour s’éloigner. Quand il se rendit compte de son méfait, le jeune homme la prévint qu’elle n’aurait vraiment pas dû le faire. Vraiment ? Scarlett avait plutôt l’impression que c’était la deuxième meilleure idée qu’elle avait eu de la soirée, après sa petite farce pour le faire venir. Elle n’attendait que cela d’ailleurs, qu’il réagisse, pour pouvoir commettre un nouveau mauvais coup ensuite. À défaut de lui donner droit au même effet de surprise dont elle avait bénéficié pour ouvrir les hostilités, la jeune Spencer comptait bien lui compliquer la tâche et ne pas se laisser attraper aussi facilement. La jolie brune se dirigea vers l’eau dans laquelle elle commença à entrer. Scarlett s’arrêta au bout de quelques pas tandis que Nate la sommait de revenir vers le bord. Était-ce encore de l’inquiétude qu’elle entendait dans sa voix ? « Pour que tu puisses te venger ? Rêve ! Va falloir te mouiller… » Rétorqua-t-elle dans un premier temps. Elle esquissa un sourire malicieux et s’éloigna de quelques pas supplémentaires, l’eau lui arrivant désormais aux chevilles. Les menaces de Nathanaël ne l’effrayaient absolument pas. Que pourrait-il lui faire au pire ? La chatouiller ? La jeter à l’eau tout habillée ? Lui faire manger du sable ? L’esprit de Scarlett divagua un instant en se demandant quel goût ça pouvait bien avoir d’ailleurs, avant de se reprendre quand la voix du jeune homme l’interpella de nouveau. Hors-sujet. Il avait profité de son instant d’égarement pour se rapprocher à deux pas d’elle et lui tendre la main. La jeune femme fit mine de se montrer intéressée quand il promit de rendre sa revanche moins terrible, mais le sourire sur son visage la trahit. Elle n’avait nullement l’intention de revenir d’elle-même. « Me rendre ? Jamais ! » Éclata-t-elle de rire. « Dans quelle dimension tu vis ? » Scarlett se demanda un instant si ce n’était pas lui le plus frappé des deux pour avoir cru une telle initiative possible de sa part. Le bras tendu par Nathanaël retomba et le ton de sa voix changea, plus chargée de sous-entendu, elle retrouvait enfin le joueur en lui et comptait bien le pousser le plus loin possible. Il la menaça une nouvelle fois et lui promit de lui faire regretter. « Mais j’y compte bien. » Lança Scarlett, pleine d’aplomb pour le déstabiliser. Plus la vengeance de Nathanaël serait grande, mieux elle pourrait ‘riposter’. Toutefois, sa petite mascarade n’était pas encore terminée. Si la jolie brune n’avait pas peur de s’enfoncer dans l’eau, elle préférait toutefois garder certains vêtements secs. C’est pourquoi, sans se soucier de savoir si des personnes de la fête pouvaient rappliquer dans les parages, elle déboutonna son pantalon avant de le retirer et de l’envoyer atterrir sur la plage, juste à côté de Nate. Encore un bon point pour le déstabiliser un peu plus. En réalité, bien que consciente de ses actes, Scarlett poussait certainement le jeu plus loin qu’elle ne l’aurait osé entièrement lucide, surtout pour des ‘retrouvailles’. Imperturbable, elle s’éloigna à nouveau de quelques pas, hors de sa portée, l’eau arrivant à hauteur de mi-cuisse. La jeune femme n’avait qu’à plonger pour se retrouver entièrement sous la surface, mais elle attendait de voir comment il réagirait. « Toujours déterminé à me le faire regretter ? ». Nouvelle pique. Un pas, puis deux, et elle serait prête à disparaître, déjà habituée à la température de l’eau. Plus qu’un jeu, c’était un peu comme une  ‘course’, celle de rattraper aussi vite que possible tout ce temps perdu pour… rien. Et le final risquait de donner bien des surprises, car dans la quiétude toute relative de cette soirée sur la plage, il n’y avait plus que Nate et elle et leur jeu. Alors cap ou pas de prendre l’eau pour venir la chercher et pouvoir se venger ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate Jeu 30 Jan - 21:09

Et bien sur, comme il s’y attendait, elle refusa gentiment de rejoindre le sable et de se rendre pour subir la vengeance de l’Evans. Comme si ce n’était pas prévisible. Elle lui répliqua que s’il la voulait, il fallait qu’il vienne la chercher et qu’il se mouille pour ça. Pourquoi avait-il seulement posé la question puisque c’était sur d’avance qu’elle n’accepterait jamais? Ce jeu de gentils coups bas / vengeances était l’une des bases de leur relation, celle qui la rendait si particulière. Bien souvent, ils s’étaient retrouvés à faire tout et n’importe quoi tout cela dans le but de ne pas laisser le mot de la fin à l’autre. Si certains trouvaient ça ridicule, eux ça les amusait beaucoup surtout Nate qui retrouvait par ce fait, son instinct enfantin. Le jeune homme croisa les bras, la regardant toujours avancer doucement dans l’eau alors qu’elle lui répondait qu’elle espérait bien qu’il se venge. La première pensée qui lui vint à l’esprit, c’était qu’elle avait hâte d’y être mais pas autant que lui qui savourerait pleinement ce qui lui était dû, il se disait même que cette histoire allait peut-être ‘mal’ finir dans le sens ou souvent, lorsqu’ils se cherchaient trop, ils finissaient par se trouver de manière plus sérieuse. Elle s’arrête d’avancer, portant ses mains jusqu’à son pantalon. Qu’était-elle en train de faire là exactement ? Les bras de Nate se décroisèrent naturellement tandis qu’il se forçait à garder la bouche fermée en voyant le petit manège de Scarlett. Elle déboutonna le premier bouton puis le deuxième enlèvement à la suite sans aucune pudeur son bas le lançant aux pieds de Nate qui resta ébahi. « Toujours déterminé à me le faire regretter ? ». Nate hocha la tête pour chasser les pensées qui venaient de lui traverser l’esprit puis sourit sournoisement en enlevant l’une de ses deux chaussures : « Plus que jamais. » Il retira sa deuxième chaussure, ses chaussettes puis, à l’inverse d’elle, décida de retirer non pas son pantalon, mais son t-shirt. Se retrouver en sous vêtements face à elle serait bien trop risqué surtout si elle non plus n’était pas habillée de la tête aux pieds. Une fois les vêtements superflus retirés, il laissa tomber son téléphone puis fit quelques pas, se retrouvant à son tour les pieds dans l’eau. Plus il avançait, plus elle reculait. Le problème, c’est qu’elle avait déjà l’eau à mi cuisses et que donc, avant qu’il ne la rejoigne, elle serait déjà loin dans l’eau. Une fois qu’il en avait jusqu’aux mollets, Nathanaël se dit que quitte à aller dans l’eau, autant qu’il s’y jette une fois pour toute avant de ne commencer à se les cailler. Et puis au moins, ça ferait un sale coup en moins que la jolie Spencer pourrait lui faire de le balancer d’un coup dans l’eau. « Tu vas te mouiller seulement les jambes ? » Demanda-t-il en continuant d’avancer, lui faisant donc remarquer qu’elle avait ‘seulement’ enlevé son pantalon. Maintenant elle était trop loin du sable pour espérer le lancer -dans l’optique où elle enlevait son haut- en espérant qu’il ne finisse pas dans l’eau. Elle devait savoir de toute manière qu’elle ne sortirait pas de l’eau avec la moindre parcelle sèche après ce qu’elle lui avait fait et la vengeance qu’il devait prendre. Nate baissa les yeux et se pencha en avant pour accueillir de l’eau entre ses mains jointes, commençant à se mouiller les bras, les épaules et la nuque. Paraître le plus inoffensif possible pour attaquer au moment où elle s’y attendait le moins était la meilleure solution bien qu’il doutait qu’elle pourrait oublier si facilement qu’il avait quelque chose à lui rendre. Même là avec la distance, la brune semblait sur ses gardes et il ne pouvait pas lui en vouloir puisqu’elle avait totalement raison de se méfier. « Tu comptes aller jusqu' où comme ça ? » Elle pourrait tout aussi bien nager une fois qu‘elle n‘aurait plus pieds, mais pas indéfiniment. Elle finirait par se lasser ou même se fatiguer et serait forcée de revenir vers lui, à la plage, se mettant totalement à la merci de ce qu’il s’imaginait comme la première vengeance de la soirée. Il y en aurait d’autre, il en était quasi certain. C’était bien plus qu’un rituel entre eux, une seconde nature. Se redressant il se décida enfin à plonger sous l’eau entièrement. C’était bien plus rapide de rattraper quelqu’un en nageant plutôt que lorsqu’on marchait dans l’eau, c’était bien connu et c’est donc tout naturellement qu’il gagna plusieurs mètres avant de sortir la tête de l’eau pour reprendre son souffle. Pendant les premières secondes elle lui avait parue un peu froide mais cette sensation lui était déjà passée. Depuis toujours, il adorait aller à la mer, la piscine. Il pouvait rester des heures entières dans l’eau sans se lasser obligeant même ses parents à de nombreuses reprises, lorsqu’il était plus jeune, à venir le chercher pour l’en sortir. Scarlett et lui étaient bien moins éloignés maintenant, lui permettant de remarquer que l’eau lui arrivait limite jusqu’à la taille. Il faisait noir, mais pas assez pour qu’il ne puisse la distinguer ou encore la contempler. Son envie irrépressible de la toucher lui reprit soudainement, comme si ce n’était assez qu’elle soit là juste devant lui, sexy comme jamais et sans pantalon en prime. Il ne devait pas perdre de vue sa mission et se laisser porter par ses sentiments ou par les ‘manipulations’ discrètes dont usait la jeune Spencer. Elle savait l’effet qu’elle lui faisait, depuis toujours. Certes, elle pouvait en douter après les mois qui venaient de passer, mais son attitude devait être assez expressive pour montrer que ça lui faisait un petit quelque chose. Nate s’arrête de nouveau, secouant la tête avant de passer une main dans ses cheveux pour les remettre en arrière. Qui aurait crû que cette journée se terminerait ainsi , au bord d’une plage , plus ou moins à une fête et avec elle en plus. Scarlett était pleine de surprises et même s’il lui avait toujours connu cette facette, elle venait de le montrer une fois de plus ce soir. « Elle est bonne, tu devrais plonger. » Lança-t-il d’un air amusé et joueur. Son jean complètement trempé lui collait à la peau et rendait quelque peu difficile l’avancée dans la direction de Scarlett, sauf qu’il ne pouvait consciemment pas l’enlever comme ça sans rien avoir en échange. Œil pour œil, dent pour dent. « Cap ou pas cap de retirer ton haut, si j’enlève mon bas ? » Questionna-t-il en s’arrêtant d’avancer. Elle allait probablement se demander si c’était un piège alors que pas du tout. S’ils devaient enlever des fringues, c’était l’occasion ou jamais avant de ne vraiment s’éloigner de la plage. Oh et puis, de toute façon qu’est-ce que ça pouvait bien faire si l’un ou l’autre égarait l’un de ses vêtements ? Avec tous les gens pratiquement ivres morts à cette soirée, ils n’auraient aucun mal à se dégoter un t-shirt ou même un short, pantalon qui traînait dans le sable ou sur une chaise longue. Voir la jolie brune à moitié nue n’était peut-être pas une si bonne idée pour se contrôler à la perfection, mais à défaut de n’oser l’approcher physiquement, il pourrait au moins constater de loin combien elle était attirante.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate Jeu 30 Jan - 23:01


La tournure étrange que prenait cette soirée sur la plage rappela vaguement un autre souvenir à Scarlett. Elle se revoyait lors de cette journée où leurs parents avaient organisé une fête ensemble, ils s’étaient esquivés et cachés près d’une rivière où ils avaient échangé leur premier baiser. La jolie brune ne comprenait pas vraiment pourquoi ce jour-là en particulier lui revenait en mémoire à l’instant précis, mais celui-ci représentait sans aucun doute un des moments les plus forts de leur passé, celui où ils s’étaient rendu compte qu’ils seraient toujours plus que de simples amis l’un pour l’autre. Depuis, ils avaient bien grandi, mais ni leurs jeux ni leur attirance n’avaient changé, même si Scarlett restait persuadée que quelque chose s’était « cassé » entre eux depuis le jour de leur éloignement, enfin pas entre eux, mais plutôt chez Nate, quelque chose qu’elle voulait réveiller à nouveau, cette joie de vivre qu’elle ne lisait plus autant dans ses yeux. Toujours dans cette optique, la jeune femme continua de le provoquer en s’éloignant toujours plus du bord. Elle ne comprenait pas pourquoi Nathanaël s’évertuait en vain à essayer de la ramener à la raison, il la connaissait quand même bien mieux et savait très bien qu’elle ne l’écouterait pas. Qui dit fête sur la plage, dit forcément maillot, et Scarlett avait pensé à enfiler un bikini sous ses vêtements. Une fois plus loin dans l’eau, elle en profita donc pour enlever son pantalon sans aucun complexe et le balança sur le sable avant de reprendre sa marche. La jolie brune savait très bien quel effet cet intermède avait eu sur Nate, même s’il essayait tant bien que mal de ne rien laisser paraître. Quelques mois seulement s’étaient écoulés, néanmoins Scarlett avait l’impression d’avoir bien grandi et d’avoir perdu cette timidité qui la caractérisait pourtant bien avant en la matière, surtout devant lui, mais son regard ne la troublait pas le moins du monde, bien au contraire. Après avoir fait quelques nouveaux pas dans l’eau qui atteignait désormais le haut de ses jambes, elle se retourna vers lui. Nate était plus que déterminé à la suivre, et elle n’en attendait pas moins de lui. L’Evans retira ses chaussures et son T-shirt avant de s’avancer à son tour. Il se mouilla tout le corps avant de l’interpeller sur le fait qu’elle ne faisait pas de même, mais contrairement à lui, Scarlett attendait le bon moment. La jeune femme savait très bien qu’il avait une idée en tête et préférait qu’il s’approche davantage avant de réagir. Jusqu’où comptait-elle aller ? Bonne question. « Jusqu’où ce sera nécessaire. » Répondit-elle, l’eau qui atteignait désormais sa taille. Elle le vit alors disparaître sous l’eau et redouta un instant le piège, se plantant bien sur ses jambes au cas où il tenterait de la faire tomber à l’aveugle, mais il n’en fut rien. Nate réapparut à même pas deux mètres juste en face d’elle, Scarlett parvint même à distinguer cette fameuse lueur dans son regard, celle qui éveillait la même espièglerie. Il lui proposa alors de plonger, sous prétexte que la température de l’eau était bonne, avant de lui demander si elle était capable d’enlever son haut en échange du retrait de son bas. Un nouveau sourire apparut sur le visage de la jeune femme. Sur ce terrain-là, Nate serait surpris. Elle ne mettait plus du tout les mêmes barrières qu’avant. « Cap bien sûr. » Répondit-elle sans hésitation aucune. D’ailleurs, elle allait faire d’une pierre deux coups. Il allait bientôt comprendre. Scarlett était bien consciente qu’elle était désormais trop éloignée du bord pour mettre son haut à l’abri de l’eau. Tant pis. Elle attrapa le bas de sa blouse et prit bien le temps de la retirer doucement pour jouer avec la patience du jeune homme. Chacun son tour de se rincer l’œil. La jolie brune jeta sa blouse dans l’eau noire sans se soucier de la perdre ou non. Ça n’avait aucune importance. D’ailleurs, elle ne lui laissa pas le temps de réagir et plongea enfin dans l’eau après avoir pris une grande inspiration pour se remplir les poumons. Elle disparut de la surface. Son corps frissonna légèrement dans un premier temps, mais elle s’habitua vite à la température. La jeune femme nagea d’instinct – vu qu’il faisait complètement noir – en direction de Nate. Il n’était pas au bout de ses surprises. Elle finit par sentir son corps devant le sien, mais bien loin de remonter à la surface pour respirer, elle resta sous l’eau et déboutonna le vêtement, puis attrapa le tissu pour faire glisser doucement le pantalon le long de ses jambes tout en essayant de toucher le moins possible sa peau pour éviter les contacts physiques trop francs… Tout devait rester en douceur et en subtilité. Elle allait certainement finir par le rendre fou à force de jouer avec lui de la sorte, mais c’était bien là le but, tester ses limites et le pousser dans ses retranchements. Et puisque Scarlett avait respecté le cap, à lui de tenir le sien. Elle attendit qu’il retire ses pieds pour laisser tomber le tissu dans l’eau avant de remonter à la surface, le frôlant au passage. La jeune femme passa une main dans ses longs cheveux bruns pour dégager son visage et les remettre en arrière. « Et maintenant ? » Souffla-t-elle ensuite en ouvrant les yeux, se doutant qu'il se vengerait - ou pas après ce qu'elle venait de faire -, alors qu’ils n’étaient plus qu’à quelques centimètres l’un de l’autre. Elle n’avait pas relancé de cap à son tour, préférant attendre le bon moment pour user sa cartouche. Cette proximité était loin de la déranger, bien au contraire, surtout qu’après tous ces mois écoulés, une chose au moins n’avait pas changé, Nate était toujours aussi attrayant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate Ven 31 Jan - 22:54

Alors que Scarlett répondait positivement au cap ou pas cap qu’il venait de lui donner, il se préparait déjà à enlever son pantalon, posant ses mains sur le bouton et la fermeture éclaire. Oui sauf que, bien sur, la jolie brune avait décidé de faire ça dans les règles de l’art. D’une lenteur extrême et presque malsaine, elle releva son haut le faisant ensuite glisser jusqu’à son cou avant de l’enlever complètement. Ce ralenti… Elle le faisait exprès ce n’était pas possible autrement.. Bien sur qu’il en profita pour la regarder, quel homme ne l’aurait pas fait après tout ? Elle jouait avec lui, avec ses nerfs et le pire dans tout ça, c’est qu’elle y parvenait à la perfection. Flottant à la surface, le dernier vêtement qu’elle portait autre que son maillot de bain commençait à divaguer et s’éloigner d’eux. C’était justement le moment où Nate devait retirer son pantalon sauf que, bien trop préoccupé par ce qu’il venait de voir et les images qui défilaient encore dans sa tête, il resta stoïque. Depuis leur dernière rencontre et même lorsqu’il regardait comment elle était avant , il se rendait compte à quel point Scarlett avait terriblement gagné en assurance. Celle-ci prit d’ailleurs une grande inspiration et plongea sous l’eau sans aucune hésitation. Super, maintenant Nathanaël ne pouvait plus la menacer de la foutre à l’eau, de lui mouiller les cheveux pour se venger.. Là, tout de suite, dans cette eau, il ne voyait plus tellement de moyens pour lui faire payer le coup de la poignée de sable ce qui signifiait qu’elle avait encore du sursis jusqu’à ce qu’ils ne sortent de l’eau tout du moins. Oui parce que après.. Ce serait la guerre dans le genre tous les coups sont permis.  Regardant autour de lui et essayant de voir en travers de l’eau pour savoir où elle pouvait bien être, Nate s’attendait à tout et surtout à un sale coup. Alors certes, ce n’était pas son tour, c’était à lui de riposter après ce qu’elle lui avait fait, mais disons que parfois il leur arrivait de transgresser quelques règles, surtout lorsque cela concernait l’alternance entre les coups bas. Et puis sans qu’il ne s’y attende il sentit des vibrations à ses jambes au même moment exactement où, comme par magie -ou pas-, le bouton de son pantalon se défit, sa braguette s’ouvrit et son bas glissa le long de ses jambes. Elle jouait encore avec lui, il en était persuadé. A se rapprocher de la sorte, défier son pantalon pour ensuite sortit de l’eau en faisant volontairement frôler leurs deux corps. Trop de provocation tuait la provocation. A moins que ce n’était plutôt la personne victime de ce petit manège qui finissait par en crever ? Se battant contre ses pulsions, Nathanaël se contenta de sourire en coin tentant de cacher sa surprise et aussi cette flamme qui brillait quelque part au fond de ses yeux tout en levant un pied après l’autre pour enlever définitivement l’habit qui ne lui était d’aucun utilité. Il n’y faisait pas plus attention qu’elle avec sa blouse. Il aurait dû y penser avant de partir en direction de la plage à mettre son maillot. Combien y avait-il de chance pour qu’elle ait fini dans l’eau après quelques verres ou même sobre ? C’était souvent dans ce genre de soirée que les gens se retrouvaient en sous-vêtements, en maillots ou à poils pour faire des bains de minuits géants, verres et bouteilles à la main et dansant au rythme de la musique qu’ils parvenaient toujours à entendre.  « Et maintenant ? » Nate combla les derniers centimètres qui les séparaient et posa  ‘innocemment’ deux de ses doigts sur l’épaule de la Spencer, les faisant glisser le long de son bras doucement avant de tourner autour d’elle et de se retrouver dans son dos. Il serait bien plus facile pour lui de la  ‘manipuler’ et de lui rendre fois mille ce qu’elle lui faisait endurer s’il ne la voyait ou ne croisait pas son regard. Sa main retomba doucement tandis que l’autre se posait sur le côté de la cuisse de la jeune femme, plongée dans l’eau, et la faisant remonter avec tout autant de lenteur qu’elle lorsqu’elle avait retirée sa blouse. Ils étaient comme deux champions de boxe dans un ring et qu’aucun des deux ne voulait se laisser abattre. L’un se prenait un coup et ripostait, l’autre faisait de même et ce jeu là pouvait durer des heures durant avant que l’un d’eux ne craque une bonne fois pour toute et se décide à faire le premier pas. Après, c’était un tout autre jeu qui commençait mais bien plus divertissant. Ils n’en étaient pas encore là. Sa main de libre, se posa dans le creux du cou de Scarlett et glissa dans sa nuque en prenant délicatement ses cheveux et les mettant du même côté afin d’avoir un accès illimité à son cou. Ses lèvres approchèrent dangereusement de sa nuque, laissant son souffle chaud caresser sa peau. Il semblerait que lui aussi gagnait en assurance depuis son arrivé à la plage. Ses lèvres effleurèrent sa peau, de son épaule jusqu’à son oreille avant qu’il ne lui glisse dans un murmure : « Maintenant ? On s'amuse. » Le dos de sa main glissa le long de son dos dénudé, le forçant à se rétracter lorsque l’envie lui était passée de défaire le nœud qui retenait le haut du bikini de la jolie brune. Ce serait un joli coup de vice mais celui qui en resterait le plus emmerdé des deux, à coup sur, ce serait lui. La voir dénudée le rendrait fou, encore plus fou qu’elle ne le rendait déjà au naturel, habillée. Sa main se retira de sa cuisse d’un coup, cessant alors sa caresse bien trop ambitieuse même pour lui et ses jambes firent un pas en arrière voire deux. « On fait un concours d’apnée ? Celui qui gagne peut demander ce qu’il veut à l’autre qui sera forcé de le faire. » Proposition comme une autre, probablement mauvaise idée d’ailleurs. Ils étaient là pour s’amuser après tout et nul doute que si Nate sentait que ça tournait mal, il mettrait son côté joueur de côté pour reprendre le  ’rôle’ du Nate responsable. Attendant sa réponse, le jeune homme sourit et l’éclaboussa d’un geste du bras « Alors, tu te décides ou bien ? »  S’ils partaient en bataille d’eau, là non plus ils ne seraient pas sortis de l’auberge avec toute la ressource qu’ils avaient autour d’eux. Heureusement, chacun semblait d’accord pour dire qu’ils avaient assez d’imagination pour trouver mieux pour s’occuper.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate Sam 1 Fév - 0:43


Le corps de Scarlett arrêta de frissonner aussitôt qu’elle sortit de l’eau. Elle s’était enfin habituée à la température ambiante, à moins que ce ne soit la présence de Nate à moitié dénudé devant elle qui lui donnait une vague de chaleur. Après tout, il n’avait jamais laissé la jeune femme indifférente, bien qu’elle ait toujours su se retenir de lui montrer à quel point. À nouveau, comme lors de leurs derniers scénarios, les jeux ne s’en tenaient plus simplement à un simple mauvais coup qui réclamait une vengeance, mais dérivaient dangereusement vers une ambiguïté à peine dissimulée. Scarlett ne lui facilitait en rien la tâche en la matière, même si elle ne voulait absolument pas qu’il craque – si vite – en réalité. Elle venait à peine de le retrouver, il méritait bien qu’elle le fasse un peu danser sur sa tête après tous ces mois sans donner signe de vie, c’était sa façon à elle de lui rendre la pareille, sauf que sa ‘torture’ était mille fois plus délicieuse qu’une attente longue et dénuée d’échéance. Avant même cette soirée, Scarlett aurait ri au nez du premier qui lui aurait décrit le scénario qui se produisait à l’instant même. Nate et elle étaient non seulement en train de se retrouver, mais ils jouaient de nouveau avec leur complicité comme si rien ne s’était passé, et prenaient quasiment ce que l’on pouvait appeler un bain de minuit. Qui avait dit simples amis encore ? Ils ne l’étaient plus depuis bien longtemps, d’ailleurs ils n’étaient même plus amis tout court, au vu des derniers mois. Scarlett se planta devant lui et lui demanda ce qu’il voulait faire maintenant. C’était à lui de se ‘venger’, elle ne pouvait décemment pas riposter, donner trois coups d’avance ne serait pas amusant, elle préférait alterner. Le regard espiègle de Nate s’éveilla à son tour quand il répondit qu’ils allaient pouvoir s’amuser. Scarlett retint son sourire et attendit toujours. Elle le connaissait, après avoir autant provoqué le jeune homme, il ne pourrait que lui répondre sur le même ‘ton’. La jolie brune sentit ses doigts frôler son épaule tandis qu’il la contournait pour se retrouver derrière elle, il posa son autre main au niveau de la cuisse, un contact qui électrisa intérieurement la jeune femme. Ils n’avaient jamais été aussi ‘francs’ dans leurs gestes l’un envers l’autre, et ce malgré le froid qui avait régné entre eux ces derniers temps. C’était comme si au fur et à mesure qu’elle gagnait en assurance, il en prenait aussi. Nate glissa sa chevelure brune d’un côté et approcha délicatement ses lèvres de son cou jusqu’à l’effleurer avant de remonter vers son oreille. Oui, ils s’amuseraient sans doute encore pour un bon moment. Scarlett se retint de se mordiller la lèvre, indication qui aurait immédiatement signalé à Nate qu’il avait de l’effet sur elle, même s’il s’en doutait. Au bout de quelques secondes, il finit par se détacher et s’éloigna d’un pas ou deux en arrière avant de lui proposer un concours d’apnée. La jeune femme esquissa un sourire amusé, elle nageait comme un poisson dans l’eau, alors ce ne devrait pas être trop difficile. Nate profita de ce moment d’égarement pour l’éclabousser, Scarlett se ressaisit aussitôt et lui rendit l’attaque. « Ehhh ! Qui te donne le droit de m’asperger comme ça ? » Lança-t-elle en faisant mine de faire la moue. La jeune femme nagea alors quelques mètres plus loin, préférant plonger sous la surface, à un endroit où elle avait moins pied. Elle ne s’éloigna pas tout de même pas trop, alcool et nage nocturne ne faisant souvent pas bon ménage, surtout si le courant se déchainait soudainement. « Prêt ? Trois, deux, un… C’est parti ! » Ajouta-t-elle avant de disparaître sous l’eau. Les secondes s’égrenèrent lentement, Scarlett entendait les battements de son cœur résonner dans ses oreilles. Elle se mit à compter. 10, 20, 30 secondes. D’habitude, elle était bien plus calme et contrôlait mieux sa respiration, mais dans l’euphorie du moment, elle n’avait pas inspiré assez d’air pour tenir longtemps. La jeune femme tenta de bouger le moins possible pour ne pas que son corps lui fasse un appel d’oxygène trop rapidement, cependant sa poitrine devenait haletante, Scarlett ignorait ses poumons qui lui brûlaient déjà. Prise d’une impulsion subite, la jeune Spencer donna un coup de jambe au moment où sa bouche s’ouvrait. De l’eau l’envahit, alors qu’elle remontait à la surface, l’incendiant littéralement de l’intérieur. Elle frappa un ou deux coups sur son abdomen pour cracher l’eau de mer, c’était limite, quelle folie d’avoir accepté ce fichu pari. Elle remarqua alors plus loin le regard furtivement inquiet de Nate, qui était semble-t-il sorti plus tôt qu’elle. Scarlett avait probablement mal estimé le temps qu’elle était restée sous l’eau. Quelque peu « sonnée », la jeune femme retourna près de l’Evans, reprenant sa respiration à grands coups. « On ne fait plus ça. » Souffla-t-elle alors comme une supplique pour éviter de retomber dans une situation plus inconsciente encore. Elle n’en oublia pas moins ce qu’elle avait le droit de lui demander quelque chose. Ce serait marrant de voir sa tête si elle lui demandait de ne lui faire aucune vengeance ce soir pour tout ce qu’elle lui ferait, mais ce serait vite moins drôle de pouvoir être la seule à jouer, du coup elle laissa tomber cette idée. Par contre, Nate n’avait pas volé une petite pique bien ‘salée’ pour sa prise de distance, Scarlett n’avait rien dit depuis qu’il était arrivé, mais elle ne pouvait plus se taire. « Si je te demandais d’être cap de ne plus t’éloigner comme tu l’as fait durant tous ces mois, tu le ferais par envie ou parce que tu te sentirais forcé à cause de ce jeu ? » Demanda-t-elle les yeux brûlant de connaître la réponse. Elle attendit quelques secondes qu’il s’exprime, avant de poursuivre, sur un autre registre. « Mais ce n’était qu’une question. Ce n’est évidemment pas ce que je vais demander, trop ‘facile’ pour toi. » Dit-elle en se jouant de lui une nouvelle fois. Pouvait-il vraiment le lui reprocher ? Non. Il fallait quelque chose de plus difficile, à la hauteur des limites de Nathanaël. « Cap de tout enlever ? Sans me demander la même chose après bien sûr. » Ce serait encore trop facile s’il exigeait la même chose ensuite. Elle, elle avait failli se noyer pour pouvoir lui soutirer ce défi, alors hors de question qu’il ait la tâche aussi aisée dans l’autre sens. Plusieurs difficultés se présentaient : la première était qu’il n’avait jamais été complètement dénudé devant elle, mais il faisait noir, ils étaient dans l’eau, elle ne verrait strictement rien, de ce côté-là, aucun problème, bien que se rincer l’œil n’était pas une perspective qui dérangerait la jeune femme. La seconde en revanche était plus délicate. Si Nathanaël se débarrassait du reste de ses vêtements en plein milieu de l’eau, bonjour pour sortir de la plage après, ce serait d’autant plus drôle. Scarlett croisa les bras et attendit la réponse, se doutant du choix cornélien qui s’offrait à lui. Il n’y avait pas d’échappatoire possible, à l’exception d’un refus qui signifierait de façon criante qu’il avait ‘perdu’ la partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate Sam 1 Fév - 1:56

Le jeune homme tendit les bras, cachant son visage pour ne pas se prendre la riposte de Scarlett en pleine figure. Riposte qu’il aurait d’ailleurs crû beaucoup plus sévère mais il ne s’en plaindrait pas. Il était plus grand et plus fort qu’elle alors s’ils jouaient à savoir qui des deux enverrait le plus de flotte sur l’autre, Nate avait beaucoup plus de chances de gagner contrairement à la jolie brune. Il se concentra alors lorsqu’elle entama le décompte puis entra dans l’eau une fois que c’était le moment, une bonne inspiration dans les poumons. Il ne savait pas exactement de combien était son record même s’il avait de nombreuses fois fait ce genre de concours qui ne servait pas à grand-chose mais qui rapportait un peu de mérite. Dans l’eau, il tentait de ne pas trop bouger, de gérer son souffle, les battements de son cœur tout en ouvrant les yeux, espérant apercevoir Scarlett plus loin. Que dalle. C’est exactement ce qu’il voyait de là où il était. Depuis combien de secondes était-il la dessous ? Était-elle remontée ? Il n’en savait rien. Il entendait juste son organe moteur battre dans ses tempes, ses oreilles, sa poitrine. Il n’avait plus de souffle. Ses pieds touchèrent le sol, lui donnant une pulsion suffisante pour rejoindre la surface. Il cracha l’eau qu’il avait dans la bouche puis secoua la tête, reprenant difficilement un rythme normal. Il se frotta les yeux, tournant sur lui-même . Scarlett n’était toujours pas sortie. C’était plutôt inquiétant, carrément flippant même, suicidaire de lui proposer ce genre de jeu après les verres qu’elle avait du boire. Quel con, j’vous jure, mais quel con.. Et si elle était là quelque part, en train de couler sans oxygène, de s’enfoncer dans les abysses ? D’accord, ils n’étaient pas très loin, mais l’eau ne leur arrivait pas moins assez haut autant à elle qu’à lui. Derrière lui, le jeune homme entendit tousser. Il se tourna d’un coup et l’aperçue un peu plus loin, se donnant des coups pour cracher l’eau qu’elle devait avoir ingurgitée dans la foulée. Il s’approcha quelque peu inquiéter et prêt à intervenir si besoin. Quel con se répéta-t-il une énième fois. Avançant à son tour vers lui, la jeune femme lui lança qu’ils ne devaient plus faire ça, ce à quoi il acquiesça plus vite que son ombre. Manquer de la tuer encore une fois ? Non merci. Il avait déjà les mains sales d’une mort alors de deux.. Et puisqu’elle avait gagné, elle devait avoir droit à son cap ou pas cap qu’il devait obligatoirement réaliser sans possibilité de sortie. Ca aurait pu être très simple, très banal. Une action, un truc marrant à faire là tout de suite et ensuite cette histoire serait réglée sauf que non. Elle n’exigeait pas de lui de se rendre ridicule en dansant, de chanter , de faire le poirier pendant vingt secondes ou quoi que ce soit du même style.. Ce qu’elle voulait c’était une réponse, une réponse à une question dont Nate ne s’attendait pas le moins du monde. Ses yeux montrèrent assez sa stupéfaction sans qu’il n’ait à en rajouter. Il pensait être tranquille et laisser cette histoire derrière eux ? Que nenni . Comme il l’avait dit si bien quelques minutes auparavant, Scarlett était imprévisible et ce soir encore plus que d’habitude ce qui n’arrangeait pas forcément ses affaires. Alors Nate, cap ou pas cap de lui donner une réponse franche ? Cap ou pas cap de lui dire que tu ne pourrais plus te séparer d’elle ? Cap de lui dire que tu avais déjà fait l’erreur de la perdre une fois et que tu ne le ferait pas une deuxième fois ? Cap ou pas cap de lui avouer que tu avais pensé à elle pratiquement un jour sur deux en te demandant ce qu’elle pouvait faire et avec qui ? Cap ou pas cap de lui avouer que tu étais inquiéter et jaloux à l’idée de l’imaginer avec un autre que toi ? Ca non, certainement pas. Plutôt mourir. Il haussa les épaules, baissant les yeux pour regarder l’eau. Que pouvait-il répondre à ça ? En dire assez, mais pas trop, un juste milieu. Ce juste milieu qu’il avait l’impression de ne jamais trouver avec elle comme si , à chaque fois, il allait dans l’excès sans pouvoir s’en empêcher. « Je le ferais parce que je regrette et que tu me manques. » Clama-t-il seulement se sentant comme un accusé au tribunal, en fasse d’un jury qui devait délibérer de son sort, examiner sa réponse avec attention. Difficile de dire ‘tu me manques’ à quelqu’un qu’il n’avait cherché à recontacter seulement quelques jours voire semaines maximum auparavant. Son regard la toisa et retrouva le sien alors qu’elle lui demandait ce qu’elle voulait réellement. Quand elle voulait dire tout enlever, c’était vraiment tout, tout enlever ? Encore une fois, elle le laissa sur le cul mais il ne montrait rien, sans doute par fierté. Dans sa tête venait de se dessiner un tableau de deux colonnes : Oui et Non. D’un côté, s’il perdait ce vêtement , là oui, il serait effectivement dans la panade, d’un autre ça mettrait un peu plus de piment à la soirée. Le seul problème c’était la partie ‘sans que tu me le demandes en retour’. Ca lui semblait injuste, inégal même. Alors elle serait en bikini sexy tandis que lui se baladerait nu comme un vers dans l’eau ? Ca l’enchantait moins. Peut-être que dans la situation inverse il aurait sourit à l’idée d’une Scarlett entièrement dénudée et belle et à lui en maillot de bain -puisque bien sur il ne porterait le bikini pour rien au monde. Et puis merde, on s’en fout du pour et du contre, on s’en fout des gens, de la fête, du feu, de l’alcool, d’être pudique. C’était Scarlett, pas une étrangère non plus. « Cap. » Tant pis s’il devait s’asseoir sur demander à Scarlett de faire la même chose. Il étira l’élastique de son boxer puis le fit glisser le long de ses jambes. C’était tellement… Bizarre. Il ne l’avait jamais fait avant -ou pas lucide en tout cas et s’il l’avait fait, il ne s’en souvenait pas- et ne pouvait pas dire exactement s’il détestait, adorait ou ne ressentait rien du tout. Après tout, la jolie brune n’était pas si timide ce soir, alors pourquoi le serait-il ? Le dernier vêtement enlevé, il l’empoigna et le sorti de l’eau pour montrer qu’il avait tenu sa part du contrat. « Je crois que maintenant, tu ne peux plus rien me faire. » Lança-t-il quant à leurs histoires de chamailleries, de vengeances etc. Son deuxième objectif serait à partir de maintenant de garder ce caleçon à l’œil, la première étant de profiter de ce moment avec Scarlett pour essayer de retrouver un semblant du ‘nous’ qu’ils formaient à une époque. Et dire qu’il faisait tout ça dans le seul but de ne pas perdre à un stupide jeu enfantin.. Pas un stupide jeu, votre jeu rectifia automatiquement sa conscience. Il la regardait, sentant son regard s’enflammer comme des braises rien qu’à la voir trempée et belle à souhait. Bon ben du coup, la vengeance ne serait définitivement pas pour maintenant parce que c’était hors de question qu’il s’approche consciemment d’elle complètement nu à moins qu’elle ne le lui invite et là, encore une fois les chances étaient très maigres. : « Cap ou pas cap de me dire ce qu’on est exactement ? » Lui-même ne savait plus trop entre amis, amis proches, ambigüité, éloignement soudain, rapprochement à nouveau.. C’était une sacrée bonne question n’empêche, il se félicitait d’ailleurs de l’avoir trouvée. D’autant plus que cela permettait de faire redescendre la tension électrique qu’il y avait en eux depuis qu’il l’avait rejointe ici, ce qui ne lui ferait aucun mal.Ne sois pas le premier à craquer. Jamais. Il ne cessait de se répéter cette phrase dans sa tête, mais plus il passait de temps avec Scarlett et plus elle perdait son sens. Le meilleur moyen de résister à la tentation, c’est d’y céder. Aucune logique la dedans, et pourtant Nate serait ravi de pouvoir la suivre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate Sam 1 Fév - 3:19


Lucide. Scarlett se croyait tout à fait lucide, et si elle avait de grandes chances de ne pas oublier ce qui se passait ce soir, la jeune femme avait beaucoup plus d’aplomb qu’en temps normal. Le fait de ne pas avoir vu Nathanaël pendant des mois l’encourageait sans doute à rattraper le temps perdu et à profiter de chaque seconde qui s’écoulait. Après tout, elle ne savait pas si après cette soirée, il s’éloignerait de nouveau. Scarlett ne lui avait d’ailleurs toujours pas parlé de ces fameuses nouvelles idées à propos de l’accident, un sujet qu’il valait mieux éviter pour le moment. La jolie brune venait de remporter le concours d’apnée et réfléchissait à un défi digne de ce nom à lui lancer. Elle dériva néanmoins le jeu par une question plus directe qui lui traversa l’esprit. Serait-il capable de ne plus s’éloigner sincèrement ou alors parce qu’il serait forcé de le faire à cause du cap ? Si Nathanaël avait une qualité, l’honnêteté était sans aucun doute une des caractéristiques qui venait en tête de liste, du moins lorsqu’il fallait l’être pour jouer le jeu. Scarlett pouvait donc être sûre d’avoir une réponse franche qui clôturerait définitivement son indécision à ce sujet. Nate ne le ferait pas simplement par défi, mais aussi parce qu’il regrettait et qu’elle lui manquait. La jolie brune aurait pu douter de cette dernière affirmation, cependant elle préféra ne pas relever et se contenta d’accepter la réponse donnée. Elle avait trouvé une bien meilleure idée pour assener une petite vengeance plus difficile à exécuter que des mots lancés inutilement. Scarlett lui demanda de tout enlever. Nathanaël sourcilla quelques instants, surpris probablement qu’elle ose s’engager sur ce terrain-là, alors qu’ils n’avaient jamais franchi certaines limites entre eux. La jeune femme s’en moquait. Il était temps de briser les dernières barrières, toutes les barrières, même si au passage, elle devina qu’il exigerait la même chose de sa part ensuite, et qu’elle se protégea en lui imposant la condition de ne pas lui retourner le même défi. C’était un des avantages de bien le connaître. Cette idée ne pouvait pas sembler juste à ses yeux, mais Scarlett ne proposait jamais un cap/pas cap si désavantageux sans rétablir l’équilibre à un moment ou un autre, elle se rendait bien compte que la balance penchait fortement en sa faveur depuis le début de la soirée, et que Nate avait fait preuve de beaucoup de bonne volonté dans son sens… La preuve, il ne s’était même pas encore vengé. Sans doute que se ‘rattraper’ à cause de cette prise de distance était un bon motif pour l’encourager à tout accepter aussi facilement. En effet, il venait de répondre positivement au cap et s’exécuta sans rechigner. La jeune femme continua de le regarder droit dans les yeux, ne laissant aucune chance à son regard de dériver plus bas, même si l’eau cachait tout. Scarlett ne voulait ni le mettre mal à l’aise, ni rougir de la situation, car malgré cette nouvelle assurance qu’elle dégageait, elle ne pouvait plus nier les images qui lui traversaient la tête en ce moment. Le cadre, le contexte, les retrouvailles. Tout lui inspirait de retomber dans cette vieille ambiguïté plus que jamais, mais ils n’avaient jamais été aussi loin, et encore une fois Scarlett prenait l’échappatoire la plus facile au dernier moment, fuir ses sentiments, continuer de les nier, d’autant que rien n’était plus pareil. Au cours de ces mois de silence, bien des choses avaient changés… sans parler du fait qu’elle ne voulait pas retomber sous son influence et préférait se protéger que de revivre une « séparation » aussi douloureuse, car c’était exactement comme ça qu’elle l’avait vécu la première fois qu’ils s’étaient disputés, comme une violente rupture. Ça l’avait brisée, achevée, dans une période où elle aurait pourtant eu besoin de sa présence plus que jamais. Mais Nate n’avait pas besoin de connaître ce détail, il ne le saurait jamais. Scarlett ne voulait surtout pas qu’il s’enfonce plus dans ses idées noires, alors qu’il affrontait déjà au quotidien ce passé qui revenait sans cesse le hanter. À chacun ses démons. Le jeune homme interrompit alors le fil de ses pensées en lui affirmant qu’elle ne pourrait plus rien lui faire. C’était mal la connaître pour le coup, lui qui cherchait à se rassurer si vite. « Vraiment ? Ne me tente pas, tu serais surpris du champ des possibilités. » Répondit-elle en souriant, déjà des idées plein la tête. Mais ce n’était pas son tour, d’autant qu’elle ne venait pas de lui demander n’importe quoi. Allô ! L’homme qui affolait son cœur en une fraction de seconde se tenait à quelques mètres d’elle, sans plus aucun vêtement sur lui, alors il fallait imaginer l’état dans lequel elle était et celui qu’elle continuait de laisser entrevoir. C’était un monde de différence. À l’intérieur, Scarlett luttait pour ne pas céder à la tentation de l’approcher, ne pas craquer, bonjour fierté. À l’extérieur par contre, elle semblait presque indifférente, comme s’il venait de faire le geste le plus naturel du monde. Heureusement que Nate se tenait à plusieurs mètres de là, grâce au noir, il ne pourrait pas distinguer son visage qui recommençait à rougir un peu, elle retrouvait cette légère réserve d’antan, même l’alcool n’arrivait plus à tout contrôler chez elle. Il lui posa alors LA question à dix millions de dollars. « Cap. » Bien sûr que Scarlett était capable de répondre à cette question de ce qu’ils étaient, le problème était plutôt qu’elle ne savait pas quoi répondre exactement. Amis, pas amis, plus ou moins. Tout était trop confus et compliqué dans sa tête. Pourtant, elle se prêta au jeu et tenta de rassembler plusieurs fragments pour formuler un semblant d’idées claires. « Je dirais que nous sommes deux personnes qui essaient de se retrouver comme avant, de tout retrouver. L’amitié, l’ambiguïté, la complicité. Et je dirais que c’est plutôt bien parti. » Avança-t-elle prudemment un résumé de tout ce qu’ils partageaient. « Après, je ne peux pas te dire ce que nous ‘sommes’ exactement, parce que nous l’ignorons nous-même. » Ajouta la jolie brune sincère avant d’hausser les épaules. Nate le savait aussi bien qu’elle dans le fond, il avait grillé un défi pour pas grand-chose, à moins qu’il ne voulait vraiment connaître sa position vis-à-vis de ses sentiments, voir s’ils avaient possiblement changé en un an. Il n’en était rien… Enfin, si. Mais ils étaient toujours là quand même. « Et toi ? Qu’est-ce que tu voudrais qu’on soit ? » Une question sans rapport avec le jeu, toujours dans la même veine de ce qu’il avait demandé, une simple curiosité à laquelle il pouvait se dérober s’il le désirait, aucune obligation. Scarlett ne bougea pas d’un pouce de sa position et se ‘posa’ à l’horizontale sur l’eau, regardant le ciel étoilé et laissant son corps flotter doucement à la surface, portée par la mer. Elle bougeait de temps à autre légèrement les jambes pour ne pas couler, mais cette position confortable avait l’avantage de ne plus lui offrir le corps dénudé de Nate en premier plan. La jeune femme devait impérativement calmer les battements redoublés qui frappaient dans sa poitrine. « Cap de faire un truc fou… quelque chose que t’’aurais jamais fait ? » Aucune idée tordue là-dedans, quoique, mais elle voulait dire par là un truc vraiment inhabituel, bref faire quelque chose d’autre que de se regarder comme deux merlans frits à dix mètres l’un de l’autre, c’était… nul. Alors soit Nate prenait son courage à deux mains et rangeait sa timidité (ou sa fierté au choix), soit ils pouvaient tout aussi bien sortir de l’eau maintenant. Tentation, tentation. Quoique… ça pouvait être tout ou rien. Le défi n’exigeait absolument pas d’écart bizarre entre eux, loin de là, mais de l’inédit. « D’ailleurs, tu ne devais pas te venger ? » Rappela gentiment Scarlett pour le titiller encore plus. Il n’aurait plus d’excuses encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate Sam 1 Fév - 4:58

Alors qu’il s’extasiait devant le fait que la brune ne pourrait plus lui faire quoi que ce soit maintenant qu’il était nu et dans l’eau, celle-ci rectifia le tire, jouant la mystérieuse et lui rappelant d’une certaine façon que de penser qu’elle ne pouvait plus rien contre lui était mal la connaître. Il est vrai qu’elle s’était toujours arrangée pour avoir de l’imagination et des idées saugrenues mais là vraiment.. Il n’avait aucune idée de ce qu’elle pouvait bien lui réserver. Et puis il s’en fichait il avait déjà une vengeance à prendre, autant qu’il s’y concentre et prépare un bon truc pour la rouler en bateau et lui faire croire qu’il ne comptait engager aucune récidive avant de lui tomber dessus finement et glorieusement. Le jeune homme hocha simplement la tête comme pour dire ‘si tu le dis je te crois’ bien qu’il avait un doute. A moins qu’elle ne plonge, ne trouve des trucs dégoutants du genre des algues à lui coller sur la tête et le corps, non vraiment, il ne comprenait pas vraiment comment elle comptait s’y prendre. Quelques secondes de blanc persistèrent après la question de Nate avant qu’elle ne se décide à y répondre. Techniquement il savait ce qu’ils étaient : de exs amis mais il y avait tellement plus entre eux, ils le savaient et quelques personnes autour avaient forcément dû le remarquer à un moment ou à un autre. Il avait besoin de savoir si elle voyait dans leur relation la même chose que lui, si elle parvenait à l’expliquer avec des mots et voir si cela correspondait plus ou moins à ce qu’il aurait pu dire ou répondre à  cette question. En gros, à ses yeux ils étaient de personnes qui essayaient de se retrouver et de retrouver quelque chose qui les avait unis par le passé, quelque chose qui était envolé, fracturé en même temps que leurs deux cœurs ne l’avaient étés lors de leur dernière rencontre avant celle-ci. Plus le temps passait et plus Nathanaël se sentait con d’avoir fait ça. Il en avait pourtant déjà plein sur la patate, pensant même qu’il n’y avait plus aucune place dans son corps ou dans sa tête pour se sentir encore coupable de quoi que ce soit. Après l’affaire Hamilton, le décès  de Tessa, ça lui semblait tout à fait impossible de s’inquiéter pour autre chose ou de ne se sentir plus coupable qu’il ne l’était déjà en vérité. C’était une chance que personne ne les avait vus au moment du fracas de la voiture, ou un peu après, ou un peu avant peu importe du moment. Une chance voir un miracle. Aucun d’eux ne portait de ceinture, ils avaient tous été amochés par le choc, écrasé contre le volant pour Heathcliff, les Evans contre les sièges de devant et les vitres et la Hamilton à la place du mort. Personne n’avait compris, personne n’avait su et c’est aussi en partie pour ça qu’il se sentait le plus coupable. Aux yeux de tous les trois amis étaient les victimes alors qu’en réalité ils étaient les bourreaux.« Et toi ? Qu’est-ce que tu voudrais qu’on soit ? » Nathanaël sortit de ses pensées. Question claire, réponse claire non ? Tellement facile. Ou pas. « Plus que ce que nous sommes. » Bon ben là… Difficile de faire mieux pour résumer un peu tout le fond de ses pensées. Il voulait être plus que l’ami, plus que le gars qui s’était éloigné et avait coupé les ponts. Ils étaient proches et même plus que de raison dans leur relation, cependant une barrière restait encore et toujours debout, une barrière qu’il n’avait jamais seulement songée bien trop timide pour faire le premier pas.  Ce qu’il voulait c’était pouvoir la contempler des heures sans avoir à trouver d’excuses bidons, la complimenter, la gâter, avoir une bonne raison d’être jaloux lorsqu’un autre homme la désirait où l’approchait de trop près, l’embrasser encore et encore et franchir ce pas. Ce qu’il voulait c’était elle, rien de plus. Il ne savait pas comment l’expliquer, ne trouvait pas les mots et en plus de ça se sentait nu dans tous les sens du terme. Il avait du mal à se dévoiler déjà avant la mort de Tessa mais depuis, c’était devenu encore pire. Lorsqu’on abordait avec lui des sujets dont il ne voulait pas reparler, il se glissait dans sa coquille de protection et n’écoutait plus le monde autour de lui. C’était lâche de fuir certes, mais au moins il gagnait en tranquillité. La jeune femme se laissa doucement basculer en arrière et  flotta tout contre l’eau, regardant le ciel tout en exprimant le nouveau cap pas cap qu’elle tenait à donner à Nathanaël. Quelque chose qu’il n’aurait jamais fait.. Franchement bon nombre de trucs. « Cap. » Bien évidemment, le jeu, le jeu et toujours le jeu. Il allait finir par se perdre la dedans mais complètement jusqu’à ne plus pouvoir en sortir. Une idée lui vint mais ce n’était probablement pas la meilleure ni la pire d’ailleurs. Haussement d’épaules. Tant pis. Au pire, franchement, il n’avait plus rien à perdre hormis son égo et sa fierté peut-être et encore, ils avaient été bien amochés en même temps que son boxer avait glissé. Il approcha de  la jolie brune qui faisait toujours la planche en le questionnant sur sa revanche. Si elle croyait qu’il allait lui dire comme ça c’est qu’elle le connaissait mal, vraiment mal. Arrivé à sa hauteur, il encadra ses hanches de ses mains, restant tout de même à un pas d’elle et lança, le plus sérieusement du monde en la fixant, dans un murmure : « On s’en fout de la vengeance. » Et puis prenant son courage à deux mains, il se pencha en avant, fermant automatiquement les yeux pour savourer le gout des ses lèvres. Il n’était même plus question de gêne, de cap ou pas cap, de question. C’était simplement ses sentiments qui avaient parlé. Ces mêmes sentiments qui pendant tous ces mois avaient essayé de se ratatiner, de se taire et de faire comme s’ils n’existaient pas. Ca n’avait pas marché, il l’avait toujours autant aimé et c’était peut-être le plus désolant. Mettant fin au baiser il la regarda un instant en reculant la tête. S’il continuait sur cette voie, il n’arriverait plus à se fixer de limites, il en était persuadé. Elle lui faisait bien trop d’effets, son cœur battait trop vite dans sa poitrine, son souffle était trop court, ses yeux trop pleins de fièvre. Plusieurs mois pendant lesquels il n’avait pu la toucher, respirer son parfum, caresser sa joue, prendre sa main, glisser ses lèvres dans son cou. Ses yeux se fermèrent à nouveau tandis qu’il reprenait d’assaut les lèvres de la jolie brune, glissant sa main dans son dos. Depuis qu’elle avait enlevé sa blouse, défaire le nœud qui ficelait son haut de maillot le démangeait même s’il s’était retenu jusqu’à maintenant d’y toucher. Jusqu’à maintenant oui. Ses doigts tirèrent doucement sur la ficelle afin de l’ouvrir la laissant ensuite courir dans son dos. Le jeune homme rompit le baiser à contre cœur et laissa ses lèvres voyager jusqu’à son oreille ajoutant d’une voix fiévreuse : «  Tu noteras que je ne t’ai pas  ‘demandé’ de l’enlever comme c’était stipulé dans le contrat » Il parlait bien sur du cap qu’elle lui avait lancé de tout enlever en ajoutant que d’aucune façon, il ne pouvait lui demander de retirer le reste qu‘elle portait sur elle. Effectivement, il n’avait rien demandé, il s’était servi tout seul comme un grand. D’accord, il avait craqué le premier, et après ? Il ne pouvait plus cacher plus longtemps ce qu’il ressentait vis-à-vis d’elle, faire comme si de rien n’était. Après tout ça, le jeune homme replongea son regard dans les yeux noisettes de la jolie brune et ajouta d’une voix plus sure : « Cap ou pas cap de me repousser ? » Il l'esperait que non même si le dire, revenait à perdre le jeu. De toute façon, y en avait-il encore vraiment un en cet instant ? Lui ne jouait plus, il avait abandonné à la minute où sa main s'était posée sur la hanche de Scarlett sachant que ce serait perdu d'avance. Il n’avait pas envie de faire d’erreur, d’aller trop vite, de la brusquer, de la faire fuir. Il était encore temps de tout arrêter si elle le voulait, elle n’avait pas grand-chose à dire pour ça. La fête battait peut-être son plein au bord de la plage plus loin, mais une plus énorme encore était en train de renaître de mille feux dans le cœur de Nathanaël qui ne s’en plaignait pas, bien au contraire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate Dim 2 Fév - 13:45


Les dernières lueurs du soleil avaient depuis longtemps déjà laissé place à la lune qui illuminait désormais l’eau faiblement. Pourtant, Scarlett distinguait parfaitement les traits de Nate, qui s’efforçait de se tenir à quelques mètres d’elle. Était-il devenu soudainement timide depuis qu’il ne portait plus rien sur lui ou redoutait-il de s’approcher ? La jeune femme ne chercha pas à comprendre et se laissa flotter sur l’eau tout en admirant le ciel étoilé. Le bruit de la fête faisait écho dans ses oreilles sans qu’elle ne se rende vraiment compte du temps qui s’écoulait. Elle était complètement dans sa bulle depuis que Nate était arrivé… dans leur bulle. Après lui avoir répondu sur ce qu’elle pensait de leur relation, Scarlett lui retourna la question. Qu’est-ce que lui voulait au juste ? Après tout, la jolie brune n’avait jamais rien changé à leur amitié, dans le sens qu’elle ne l’avait ni repoussé, ni éloigné. C’était à Nathanaël d’être définitivement clair à ce sujet. Elle cligna subrepticement des yeux lorsqu’il lui confia qu’il voulait être plus que ce qu’ils étaient à présent. Il avait été rarement aussi limpide dans ses intentions. Scarlett ne se faisait pas d’illusions quant à ces retrouvailles et restait ‘prudente’, mais s’imaginait que Nate ne comptait au moins pas reprendre son silence radio après cette soirée. Elle préféra ne rien ajouter sur la question et reprit le jeu qu’ils avaient entamé un peu plus tôt, un fameux cap - pas cap qui avait très vite dérapé, comme toujours entre eux. Et encore, la jeune femme n’était pas au bout de ses surprises. Scarlett lui proposa de faire quelque chose qu’il n’avait jamais fait, quelque chose de fou de préférence, qu’ils puissent bien rigoler. Elle en profita au passage pour lui rappeler sa vengeance, s’il voulait faire d’une pierre deux coups. La jeune femme continua de se laisser porter par l’eau tandis que Nate accepta le défi et réduisit d’un coup la distance entre eux. Ce rapprochement ne présageait rien de bon, mais Scarlett resta imperturbable et attendit de voir ce qu’il lui réservait. Et soudain, il envoya au diable la vengeance avant de se pencher pour l’embrasser. Bien que ce scénario était prévisible à force de le provoquer, elle ne s’était pas attendu à ce qu’il franchisse vraiment le pas après tous ces mois d’éloignement… pas aussi vite. Sous le coup de la surprise, la jeune femme cessa de flotter sur l’eau lorsqu’il s’arrêta et reprit pieds sur les jambes pour être plus à sa hauteur. Son cœur battait à coups redoublés, son regard s’enflammait. Tout se bousculait violemment dans sa tête. Elle venait seulement de comprendre l’ampleur de la réponse que Nate lui avait donnée un peu plus tôt. Il posa de nouveau ses lèvres sur les siennes et glissa sa main dans son dos. Scarlett devinait ce qu’il était en train de faire, mais elle n’opposa aucun mouvement de recul. Il rompit le baiser et dénoua la ficelle de son haut de maillot qui ‘tomba’, et puisqu’il ne lui avait rien demandé, elle ne pouvait rien ‘dire’ pour protester. Ils ne s’étaient encore jamais retrouvés dans une telle situation auparavant, cependant c’était loin de l’effrayer, au contraire. Elle appréhendait simplement que tout se passe trop vite, précipité par le fait qu’ils se retrouvaient seulement, aussi quand Nathanaël lui offrit une échappatoire au travers de son défi, la jolie brune profita de l’occasion pour faire redescendre cette tension électrique de quelques volts. Scarlett ne détacha pas son regard du sien et s’approcha à quelques centimètres seulement, une proximité qu’elle savait qu’il avait plus de mal à tenir, d’autant plus maintenant qu’ils se retrouvaient mis à nu au propre comme au figuré l’un et l’autre. Il savait pourtant bien qu’elle ne refusait jamais, au grand jamais un défi, peu importe la situation, à moins que celui-ci ne soit vraiment irréalisable à ses yeux. « Même si je n’en ai pas l’envie… » Commença-t-elle, en essayant de garder sa voix assurée, elle interrompit sa phrase, laissant place au suspens. Sa main se posa sur l’épaule de Nathanaël et en fit le tour tandis qu’elle le contournait pour se détacher de son regard et se retrouver derrière lui. Scarlett s’approcha alors du creux de son oreille, il l’avait prise par surprise, mais elle pouvait lui rendre la pareille. « Cap. » Laissant tomber sa main dans le vide, elle s’éloigna d’un pas, puis de deux, prête à plonger. « La vraie question est plutôt si tu seras cap de me rejoindre. » Lança-t-elle, une proposition dangereuse qui risquait de briser les dernières limites, avant de disparaître sous la surface – ou comment continuer de jouer avec le fil rouge. C’était aussi un bon prétexte pour s’éloigner davantage du bord de la plage où quelques fêtards trop curieux auraient encore pu les distinguer. Scarlett s’arrêta à un endroit où elle n’avait quasiment plus pied, l’eau était calme et donc peu dangereuse. Elle remonta à la surface et le chercha du regard, mais elle ne voyait plus personne à l’endroit où ils se tenaient avant, ce qui ne pouvait indiquer qu’une chose. Nate avait sans aucun doute plongé. Restait à savoir si c’était pour le cap ou simplement pour se ‘cacher’. À vrai dire, le jeu n’avait plus vraiment d’importance, il ne suffisait qu’à faire tourner la tête et à prolonger ce qui ressemblait de plus en plus à un bain de minuit qu’à de simples retrouvailles amicales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate Mar 4 Fév - 22:15

Comme il n’en attendait pas moins d’elle, Scarlett fit quelque peu durer le suspense avant de lui dire qu’elle en était parfaitement cap et de s’éloigner. Le jeune Evans pinça les lèvres pour ne pas rire et se tourna pour la regarder armé de son sourire. Heureusement qu’elle avait un bien meilleur contrôle que lui, le jeu n’en serait que plus amusant encore. Cap, vraiment ? Nathanaël était d’autant plus déterminer à la faire craquer, à la chercher, la provoquer jusqu’à ce que la tension soit de telle que, s’il lui reposait la question une seconde fois, elle ne pourrait répondre que la réponse inverse de la première qu’elle avait donnée. Les yeux plantés dans les siens, Nate tentait de faire abstraction de la nudité de sa poitrine. S’il voulait mener à bien la mission qu’il venait de se donner il se devait de rester humble et calme en évitant donc tout contact physique ou même simplement de laisser son regard dériver et descendre plus bas qu’au niveau du cou. Lançant un énième cap ou pas cap, la jeune femme disparut sous l’eau sombre et s’éloigna dans la direction opposée à celle de la plage, les faisant aller tous les deux dans le plus profond. Tous les deux oui puisqu’il était tout à fait hors de question que Nathanaël recule devant une question aussi simple. Ce qu’ils se réservaient généralement comme surprises lors de ces jeux allaient de la plus gentille à la plus sévère pourtant celle-ci était bien moins difficilement réalisable que celle qui l’avait sommé d’enlever tous ses vêtements. Sous l’eau, le jeune homme nageait tout droit, yeux ouverts et tentant de distinguer une forme, un mouvement qui pourrait correspondre à Scarlett. Rien. Il ne savait même pas où il allait, nu comme un vers et à nager comme un dératé. Manquerait plus qu’il s’éloigne trop du bord et qu’il perde complètement Scarlett de vue pour que ce soit la cerise sur le gâteau. Il s’arrêta net lorsque l’air commença à lui manquer et remonta à la surface en toussotant, s’essuyant le visage et remettant ses cheveux en arrière. Elle était juste en face de lui, de dos. Il ne savait pas si elle avait encore pieds étant donné que lui-même ne les avait quasiment plus et se contenta de la contempler un instant dans le silence. C’était sans doute le seul moment qu’il aurait pour le faire avant de rentrer dans son rôle de charmeur. Nate ne cherchait pas à draguer ni même à séduire, ça n’avait jamais été dans son trip comme ça avait pu l’être à une époque pour O’Conell que ce soit au lycée ou même en fac. Il n’avait que très rarement fait le premier pas envers une fille et cela malgré l’assurance que pouvait lui donner quelques verres d’alcool et les ‘bons’ conseils de son meilleur ami considéré depuis le temps comme un coureur de jupon. Son truc c’était plutôt de laisser l’autre venir en première et de faire la conversation ensuite le plus naturellement du monde. Avec Scarlett c’était différent. A partir du moment où elle avait commencé à lui plaire, elle avait –malgré elle- éveillé une certaine malice qui bien souvent l’avait poussé ou plutôt aidé à faire preuve de moins de timidité. Bien que le temps semblait ralentir au même train qu’allaient et venaient les pensées dans sa tête, seulement quelques secondes s’étaient écoulées depuis qu’il était remonté à la surface pour reprendre son souffle et la rejoindre. Elle n’était pas loin ou en tout cas pas assez pour qu’il ait à crier pour s’adresser à elle. « Cap, bien entendu. » Lâcha-t-il d’un coup toujours derrière elle pour signaler sa présence. Ce cap avait été ‘offert’ pratiquement. Il était tellement simple qu’il devait forcément cacher quelque chose de plus gros. Ou en tout cas c’est ce qu’il ne pouvait s’empêcher de penser. Comment aller plus loin au stade où ils en étaient déjà ? La musique se faisait moins forte maintenant qu’ils étaient assez éloignés, tout autant que les lumières qui commençaient à faiblir. Repartant quelques instants dans ses pensées, Nate ne pouvait s’empêcher de penser avec ironie que malgré la période difficile qu’ils avaient vécus ils en étaient sortis changés mais à l’inverse. Elle, semblait beaucoup plus à l’aise, confiante et ouverte alors que lui avait plutôt eut tendance à se renfermer et s’isoler du reste du monde. Il avait été à des fêtes avec O’Conell, mais pas pour rencontrer des gens, parler ou même rire, juste pour boire et tenter en vain d’oublier l’inoubliable, de passer le temps, de se faire violence, se détruire à petit feu pour se faire payer un geste effroyable. Il en avait eu des soirées de débauche et n’avait même plus assez de doigts aux mains pour les compter à l’heure d’aujourd’hui. Il ne parvenait toujours pas à comprendre d’ailleurs dans une aussi petite ville comment il avait pu faire pour ne pas la croiser, nulle part, pas même pas une fête ou simplement dehors en train de marcher. Incompréhensible. Enfin le plus incompréhensible était tout de même tout le temps qu’il avait mis à comprendre qu’il était en tort et que même si elle refusait, il devait s’excuser pour son comportement inqualifiable lors de leur dernière rencontre. « T’as encore envie de jouer ? » Demanda-t-il en la regardant. C’était amusant certes, mais pour le coup il n’avait pas vraiment d’idée à lui soumettre. Il pourrait bien lui lancer des trucs du genre ‘cap ou pas cap de m’embrasser ?’ mais franchement, ce serait tellement ridicule. D’autant plus que d’une certaine manière, il ferait foirer sa mission parce que c’était une forme de demande. Hors de question donc. « Parce que sinon vas-y, je passe mon tour. Plus d’idées. » Plus d’idées ou plus envie ? Il ne savait pas trop. Ils n’étaient plus des gamins sortis de la petite école qui se retrouvaient et jouaient à loup parce que c’était un jeu de leurs âges et puis ce n’était plus tellement la peine de se cacher derrière ce genre d’infanterie non plus. Nathanaël avait clairement exposé le fond de ses pensées, de ses envies et ne pouvait pas se montrer plus explicite autant qu’il ne pouvait pas faire comme si rien ne c’était passé et qu’il n’avait absolument rien dit à ce propos. Il aurait bien fait la planche humaine lui aussi pour regarder les étoiles ‘installé’ plus confortablement, sauf que son état d’habillement ne le lui permettait pas vraiment alors mieux valait-il rester bien dans l’eau. Et merde… Il se tourna et regarda en direction de la plage. Son boxer. Il était resté là où il l’avait enlevé, sans lui et probablement perdu à jamais du coup parce qu’il n’allait pas passer sa nuit à le chercher non plus. Résumons la situation : plus de sous vêtement, plus de jean. A peine pas dans la panade pour rentrer chez lui. En s’imaginant dans les rues de Magnolia, se cachant au mieux avec son haut et toquer à la porte de chez lui, se retrouvant nez à nez avec Nathan ou pire, Katlina pratiquement nu, il rit. « Tu m’as foutu dans une sacrée merde ! » Puis il sourit. Elle l’avait foutu dans la merde à la seconde où elle avait fait palpiter son organe battant, bien plus jeunes. A l’époque il ne s’imaginait pas que ça irait aussi loin et qu’au lieu de passer comme un petit coup de cœur , cela ne ferait qu’amplifier. « Mes fringues ont sûrement coulées quelque part par-là, ou par là. » Lâcha-t-il en regardant à nouveau plus loin. Enfin en même-temps, il n’était pas prêt de partir d’ici et de la plage alors il n’avait pas vraiment besoin de s’en soucier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate Mer 5 Fév - 0:47


Alors que Scarlett cherchait toujours Nathanaël du regard, elle entendit sa voix derrière elle. Le défi était bien sûr d’une facilité déconcertante pour lui, après ce qu’elle lui avait demandé un peu plus tôt, mais ce n’était rien comparé à ce qui allait suivre. La jolie brune attendit quelques instants avant de se retourner et admira de loin les lumières de la fête qui commençaient à s’estomper. Les bruits avaient aussi diminué, mais ils étaient aussi plus éloignés du bord de plage. Scarlett écouta ensuite sa question. Lui n’avait clairement plus envie de jouer. Nate avait beau lui proposer de lancer un énième défi si elle le voulait sous prétexte de ne plus avoir d’idées, elle avait très bien compris qu’il n’en était rien. C’était une façon implicite de dire que le jeu avait assez duré. Toute bonne chose avait une fin, mais Scarlett ne le voyait pas ainsi, car la suite se profilait mieux encore. « Je n’ai plus d’idées non plus. » Mentit-elle alors. La jeune femme n’était jamais, au grand jamais, à court d’idées, mais elle savait laisser tomber les défis quand il le fallait aussi. Nathanaël regarda un instant la plage et lui rappela qu’elle l’avait bien mis dans une sacrée panade. Elle rit de bon cœur à son tour. Scarlett n’était pas dans une meilleure position que lui, elle avait égaré son haut. « Et alors ? Au pire, on attendra qu’ils soient tous partis. » Répondit-elle, alors qu’un nouveau sourire étirait ses lèvres. La jeune femme avait une petit idée de comment ils pourraient passer le temps et ce ne serait sûrement pas en pistant leurs vêtements dans l’obscurité de l’eau. En fait, c’était cette même obscurité qui la mettait bien plus à l’aise pour se mouvoir, ils n’étaient pas obligés de dévisager de haut en bas, ils pouvaient juste profiter de cet instant pour se retrouver… vraiment. Depuis que Nate était arrivé, ils n’avaient fait que se cacher derrière cette façade enfantine, mais maintenant que cette complicité était revenue, Scarlett ne redoutait plus de s’engager sur une pente encore inexplorée de ces retrouvailles, leurs sentiments, les vrais, pas ceux qui les liaient d’amitié et ne servaient qu’à couvrir ceux enfouis plus profondément. La jeune femme se retourna alors et réduisit la distance entre eux. Arrivée à sa hauteur, elle n’avait plus vraiment pied et bougeait légèrement des jambes pour maintenir la tête hors de la surface. Ils étaient vraiment très proches, trop proches. Puisque le jeu avait officiellement pris fin, elle n’avait plus aucune raison de s’éloigner et de taire son attirance inexorable vers lui. Scarlett soutint son regard quelques secondes, et puis, ne reculant plus, elle s’approcha encore, ferma les yeux et posa ses lèvres contre les siennes, leurs peaux rentrant en contact par la même occasion. Lieu insolite, pour des retrouvailles qui l’étaient tout autant. La jeune femme passa ses bras derrière sa nuque et continua à l’embrasser sans parvenir à se détacher, son cœur battait à tout rompre dans sa poitrine, elle n’entendait plus rien autour d’eux. Et puis, Scarlett se retrouva emportée sous l’eau, comme dans ces fameux films, où ils continuaient de s’embrasser, plus passionnément, sauf que c’était réel. Ils étaient vraiment dans leur bulle, au propre comme au figuré cette fois, réfugiés sous l’eau, la respiration de l’un faisant tenir l’autre pour pouvoir rester plus longtemps, Scarlett profita de chaque seconde qui s’écoula. Et puis, l’appel d’air les rappela à l’ordre. Elle se détacha de lui et remonta à la surface en même temps que lui. La jolie brune avait le regard brillant, ce qui s’était passé n’avait absolument rien avoir avec leur tout premier baiser quelques années auparavant. Tout était décuplé. « Ce jeu-là est nettement mieux, si tu veux mon avis. » Dit-elle en souriant, même s’il ne s’agissait pas du tout d’un jeu, elle espérait que Nate en était bien conscient et qu’elle ne faisait que le charrier un peu plus, bien que le mot n’était plus à rire. Soudain, toute cette tension électrique retomba comme douche froide quand Scarlett entendit son nom résonner dans la nuit. La fête touchait à sa fin, et du coup, ses amies s’inquiétaient aussi – enfin, mais au mauvais moment surtout -  de ce qu’elle était devenue. La jeune femme pesta en son for intérieur, on souhaitait des fois être sauvé par le gong, mais celui-là était vraiment survenu quand il ne fallait pas. Elles étaient sur la plage, à crier après elle. « Il faut qu’on y retourne, sinon elles seraient capables de croire que je me suis noyée et elles vont ratisser chaque centimètre carré. » Dit-elle d’un air désolé en caressant tendrement la joue de Nate. Oui, mais problème. Leurs vêtements. Aïe. Scarlett eut une petite idée, mais elle devrait la jouer fine ou au moins trouver une excuse bidon. « Tu disais quoi encore sur une sacrée panade ? La prochaine fois… Ne dis rien. » Rappela-t-elle. Elle n’avait cependant pas imaginé, ce genre de fin. La jolie brune posa furtivement ses lèvres sur les siennes avant de s’éloigner à nouveau. « Attends-là, je vais essayer de trouver une solution. » Ajouta-t-elle, quant à leur problème de nudité, et surtout de devoir justifier ce qu’elle faisait toute nue dans l’eau devant ses copines du soir sans se faire griller. Au pire, ils pouvaient faire comme s’ils ne se connaissaient pas et se retrouver après, mais Nate était… nu comme un ver aussi. Scarlett nagea en direction de la plage et chercha son haut de maillot en chemin, ce truc devait bien flotter non ? Sans succès. Elle ne donna donc aucun signe de vie et attendit que ses ‘amies’ s’éloignent plus loin pour oser enfin sortir de l’eau. Heureusement que personne d’autres ne trainaient dans les parages. Première chose qu’elle attrapa ? Le T-shirt de Nate (désolée). Deuxième qu’elle enfila ? Son propre pantalon. Ce devait être épique de là où il était, mais elle s’en fichait. Pour le moment, Scarlett devait se « débarrasser » des bonnes copines. « Me voilà ! » Les héla ensuite la jolie brune pour les rassurer. Des milliers de questions fusèrent. T’étais où ? Tu faisais quoi ? Pourquoi t’es toute mouillée ? À qui est ce t-shirt ? On rentre ? Tu nous caches des choses ? Tralala… La jeune femme les stoppa net et résuma brièvement ce qu’elle avait fait de la soirée – par un mensonge bien sûr, elle n’avait pas envie de devoir se justifier davantage, surtout qu’elle gardait bien précieusement tout ce qui se passait entre Nate et elle sous silence, ça ne leur appartenait qu’à eux. « J’ai voulu aller tester la température de l’eau et j’ai retiré mes affaires pour aller faire un plongeon, seulement quand je suis revenue, un ou une petit comique de la fête s’était amusé à piquer ma blouse et j’ai rencontré une bonne âme qui m’a filé son t-shirt. » Ajouta-t-elle, une explication plausible, puisqu’elle s’était d’une part isolée seule, et ensuite un garçon pouvait tout à fait lui avoir rendu service parce que ça ne les gênait pas de se balader en torse nu, et parce que Scarlett pouvait être charmante aux yeux de la gente masculine. Quant à rentrer… Il fallait trouver une autre excuse. « Et vous pouvez y aller, j’attends une vieille connaissance avant de partir. » Inventa-t-elle encore de toutes pièces, même si cette partie-là de l’histoire n’était qu’un demi-mensonge. Mouai, excuses nulles et totalement bidons, mais bon, elle espérait que les filles, bien plus bourrées qu’au début puisqu’elles avaient continué la soirée sans elle, ne chercheraient pas plus loin. C’était déjà miraculeux qu’elles se soient souvenues de s’inquiéter pour elle avant de partir, mais rassurant aussi. Après encore une ou deux minutes de discussion étrange où elles lui demandèrent qui était cette fameuse connaissance (un ‘pote’ selon Scar), elles finirent par avaler l’explication, bien qu’elles seraient moins dupes le lendemain. Elles décidèrent enfin de quitter les lieux, la jolie brune leur adressa un dernier signe et regarda ensuite à gauche et à droite. Personne n’était dans les parages immédiats, bien qu’il restait encore des gens à la fête quelques dizaines de mètres plus loin. Tant pis. Nate allait devoir prendre son courage à deux mains. « La voix est libre. » Cria-t-elle dans l’obscurité en direction de l’eau. Scarlett n’avait pas encore trouvé de solution définitive pour les vêtements, enfin pour Nate, elle ça allait, mais elle avait de quoi le ‘dépanner’. Elle se retourna et prit la grande serviette qu’elle tenait et tendait bien en grand au bord de l’eau, pour qu’il se la passe autour de la taille dès sa sortie. La jeune femme se retiendrait même de regarder s’il le voulait, bel effort de sa part non ? Quand il l’aurait rejointe, ils pourraient toujours aviser de la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate Mer 5 Fév - 3:02

Les sourcils de Nate s’arquèrent lorsqu’elle lui répondit qu’elle n’avait plus d’idées non plus. Etonnant venant de sa part mais il n’allait pas relever et lancer le sujet puisqu’elle acceptait de s’arrêter là ce qui lui convenait parfaitement. Le jeune homme s’apprêtait à lui répondre lorsqu’elle approcha de lui réduisant presque au maximum la distance qui les éloignait. Ses yeux. Il avait l’impression d’y voir exactement ce qu’il ressentait. Son souffle se fit court comprenant où est-ce que cela allait les mener et ferma les yeux au moment où leurs lèvres se trouvèrent. Des mois sans contacts, sans se parler et maintenant ils se retrouvaient sur les meilleures retrouvailles que l’on pouvait imaginer. Ses mains passèrent de ses hanches à son dos, la rapprochant encore un peu plus de lui alors qu’ils s’embrassaient toujours. Depuis le temps qu’il attendait ça, il ne se doutait pas que ça arriverait de cette façon ou plutôt dans cette situation. Et puis comme dans une aspiration ou un tourbillon ils se retrouvèrent tirés vers le fond et se retrouvèrent sous l’eau bien que cela ne les avait en rien coupés dans ce qu’ils faisaient. Ils partageaient l’air comme à vouloir rester le plus longtemps possible là, peu importe que ce soit sous l’eau puisqu’ils étaient l’un avec l’autre. C’est seulement après quelques secondes qu’ils remontèrent à la surface pour reprendre leurs respirations après cet échange qui expliquait bien mieux que n’importe quel mot combien ces mois passés sans se voir, cette absence et ce manque avaient pu être difficiles à vivre. « On devrait y jouer plus souvent. » Répondit-il en souriant en coin avant de ne tourner la tête en direction de la plage. Rêvait-il ou quelqu’un venait de hurler le prénom de la Spencer si fort que malgré leur éloignement, ça leur était parvenu jusqu’aux oreilles ? Re merde. Pourquoi MAINTENANT ? Pourquoi pas dans cinq, dix ou quinze minutes ? Ou à la limite avant qu’il ne se foute complètement à poil mais là, ça ne servait vraiment à rien. « Qu’on.. Qu’on y retourne ? » Reprit-il avec stupeur en se tournant vers elle, pataugeant toujours dans l’eau. C’était hors de question qu’il sorte de l’eau devant toutes ces filles, complètement nu et cherchant désespérant quelque chose avec lequel il pourrait se couvrir. « Crois-moi, la prochaine fois je mettrais deux sous-vêtements histoire d’être sûr. » Lâcha-t-il amusé et pas du tout sérieux. Non pas qu’il était contre retenter l’expérience mais si possible que ça se fasse déjà pendant la vraie période d’été et qu’aucun d’eux ne soit attendu nulle part par des gens qui pourraient les interrompre. Le jeune homme Evans hocha simplement la tête lorsqu’elle lui dit d’attendre ici le temps qu’elle trouve quelque chose pour le sortir de là puis la regarda s’éloigner pour regagner la plage. Visiblement elle non plus n’avait pas l’air d’avoir retrouvé son haut de maillot de bain. Ils étaient ex aequo donc. Les minutes passèrent plutôt rapidement pour Nate qui, du coup, s’était laissé aller à regarder les étoiles en essayant de remettre ses esprits en place. D’abord le message d’alerte, puis le petit pique bien mérité, le sable dans les cheveux, les caps, le déshabillage, le baiser. Une soirée pourtant pas si bien commencée et qui se poursuivait au mieux ou en tout cas, s’il parvenait à se sortir de là sans pour autant se dévoiler à qui que ce soit. « La voix est libre » Nathanaël n’attendit pas plus longtemps puis plongea histoire de s’approcher de la plage avec plus de rapidité. Lorsqu’il sortit la tête de l’eau pour reprendre sa respiration, l’eau ne lui arrivait plus qu’à la taille, c’est-à-dire la hauteur idéale si on savait qu’il ne portait absolument rien. Regardant autour de Scarlett pour voir s’il y avait quelqu’un ou si le champ était libre, il remarqua qu’elle portait son haut, le faisant sourire. Ça n’allait aucunement avec son pantalon mais disons que Nate préférait largement ça plutôt que de la voir se balader seins nus sur la plage avec tous ces mecs ivres-morts à droite et à gauche. « J’arrive. » Lâcha-t-il une fois complètement certain qu’il n’y avait qu’eux, s’élançant pour sortir de l’eau et se blottir dans la serviette que Scarlett tendait devant elle. Le jeune homme noua cette dernière autour de sa taille et en profita pour lancer l’air taquin : « Ce t-shirt me dit vaguement quelque chose. Avoue tu l’as pris juste pour que je ne puisse pas le remettre hein. » Il n’avait qu’une envie c’était de reprendre à l’endroit où ils avaient été coupés, de l’embrasser encore et encore, de ne plus la quitter, de ne plus la perdre et de ne plus ressentir ce vide en lui qu’il ne parvenait plus à combler. « Tes copines sont parties ? » Questionna-t-il bien que la réponse lui importait peu. Tellement peu qu’il ne la laissa même pas finir sa phrase avant de s’en approcher un peu plus et de l’embrasser. Son organe battant s’accélérait une nouvelle fois, ronronnant comme le moteur d’une Ferrari prête à prendre la route jusqu’à ce qu’elle ne soit tout bonnement plus en état de rouler. Nathanaël mit fin au baiser, reculant d’un pas et reprit sa respiration en plongeant son regard dans celui de Scarlett. « Et maintenant, une idée de ce qu’on pourrait faire ? » Encore une fois, il lui laissait une échappatoire possible. Autant si elle décidait il aurait moins de chance de déraper , autant elle pouvait peut-être vouloir exactement la même chose que lui c’est-à-dire ne pas rejoindre la fête, faire abstraction de ce qui les entourait pour ne se retrouver finalement qu’à deux comme dans le temps. Avoir attendu aussi longtemps avant de la retrouver.. Il était fou, complètement fou mais quitte à l‘être, autant que ce soit d'elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate Mer 5 Fév - 16:01


La stupeur qu’afficha Nathanaël amusa Scarlett qui l’imagina un instant déambuler sur la plage nu comme un ver devant les différentes participantes de la fête. La scène était des plus hilarantes, dire que c’était sa faute à elle et à ses idées loufoques s’il se retrouvait dans cette situation. Mais la jeune femme avait aussi pu en profiter pour tester ses limites devant elle et avait rapidement constaté qu’il n’y en avait plus depuis longtemps. Elle sourit de plus belle à l’idée qu’il puisse vraiment porter deux sous-vêtements les fois suivantes, ce qui ne changerait strictement rien au résultat dans le cas où elle lui poserait le même défi. Scarlett disparut ensuite sous l’eau pour aller rejoindre ses ‘copines’ de soirée qui l’appelaient et s’inquiétaient. Il était rassurant de voir que d’un côté, malgré l’influence de l’alcool, elles ne l’avaient pas oubliée, même si leur intervention survenait au plus mauvais moment. Après avoir rejoint la plage et s’être ‘débarrassée’ de ses amies, la jeune Spencer se tourna ensuite vers l’eau pour appeler Nathanaël. Elle tendit la serviette bien devant elle au bord de la plage pour lui permettre de sortir sans que sa fierté d’homme en prenne un trop grand coup. Il émergea quelques secondes plus tard et se blottit dans la serviette avant de constater qu’elle lui avait ‘piqué’ son T-shirt. « Si tu veux le récupérer, je veux bien te le rendre en échange de la serviette, mais ce sera toi qui seras en plus mauvaise posture. » Répondit-elle en souriant, sachant très bien que son T-shirt ne descendrait jamais assez bas pour cacher suffisamment. Scarlett s’en fichait, mais jusqu’à preuve du contraire, la plage n’était pas encore déserte, alors à moins qu’il soit devenu nudiste, mieux valait éviter pour le moment, bien qu’elle savait très bien qu’il s’amusait à la ‘charrier’. Nate lui demanda ensuite si ses ‘copines’ étaient parties, cependant avant qu’elle ne puisse réponde quoique ce soit, il captura de nouveau ses lèvres. Les deux jeunes gens ne s’arrêtaient plus depuis plusieurs minutes, et s’ils n’avaient pas été interrompus, ils n’en seraient certainement plus là. Mais la tension électrique qui régnait s’était quelque peu calmée, Scarlett préférait ne rien précipiter, d’autant qu’elle devait vraiment parler à Nathanaël de certaines choses qu’elle avait jusqu’à présent évité, et elle préférait le faire avant d’aller trop loin dans leurs retrouvailles. Qui sait ? Elle ne savait plus de quoi il était capable depuis leur dernière rencontre, et s’il lui avait en quelque sorte promis de ne plus s’éloigner, elle ne pouvait en être absolument sûre avant d’avoir abordé l’un ou l’autre sujet épineux entre eux, dont l’accident. Joyeuse de par les effets de l’alcool et contre lui dans l’eau, ses sens s’étaient laissé emporter. Scarlett avait désormais les idées plus claires. Elle lui rendit donc son baiser dans un premier temps, parce que ses lèvres étaient clairement addictives, avant de lui répondre. « On va trouver de quoi t’habiller ? » Proposa la jolie brune, tout en se penchant pour ramasser la clef de voiture de Nate et leurs téléphones respectifs qu’elle mit dans les poches de son pantalon, puisque lui n’en avait plus. Heureusement qu’ils avaient tout bien cachés en dessous de leurs affaires et que rien n’avait été ‘piqué’ pendant leur petite baignade. Scarlett avait l’impression de sentir le sel, mais tentait d’en faire abstraction. Elle indiqua alors des boutiques encore ouvertes en bordure de plage pour l’occasion de la fête. Il n’allait quand même pas rentrer en serviette chez lui… Et chez elle ? Encore pire. « Là ? » Proposa-t-elle. La jolie brune lui prit donc la main et l’entraîna à sa suite. Ils passèrent non loin du bar de la soirée et entrèrent dans un magasin de fringues qui n’avait pas encore fermé vu le succès de fête. « Je vais faire le tour. » Dit-elle. Scarlett ‘poussa’ quasiment Nate à se rendre dans une cabine – il n’allait pas se balader comme ça dans les rayons quand même – et elle partit choisir un jeans pour lui et une blouse pour elle, heureusement qu’elle gardait toujours un peu de liquide dans ses poches en soirée, ça dépannerait bien. La jolie brune revint quelques instants plus tard dans la cabine. « Voilà » Dit-elle en montrant les affaires, elle espérait se souvenir de la taille du jeune Evans, mais il n’avait pas l’air d’avoir changé. Ils se retrouvèrent à nouveau très proches, mais pour rien au monde, elle ne serait allée dans la cabine à côté. Cette fois, l’eau ne serait plus là pour les cacher, c’était le moment de voir si la même expérience serait tout aussi naturelle entre eux sans l’obscurité. Scarlett enleva sans hésiter le T-shirt de Nate qu’elle lui rendit, il était un peu mouillé à cause de ses longs cheveux et de son corps trempé en sortant de l’eau, mais au point où ils en étaient… Tant pis pour des sous-vêtements aussi, ils ne feraient pas la fine bouche jusqu’à leur retour dans le quartier résidentiel de Magnolia. Scarlett enleva l’étiquette de la blouse qu’elle enfila ensuite pour se couvrir avant de faire de même pour le jeans de Nate afin qu’elle puisse aller les régler pendant qu’il s’habillait. « Tu n’auras plus besoin de ça. » Souffla-t-elle ensuite, d’humeur coquine, en détachant la serviette tout en le regardant dans les yeux pour ne pas l’embarrasser. Rien à faire, elle ne pouvait pas s’empêcher de le chercher. Elle l’embrassa une nouvelle fois furtivement avant de sortir pour aller payer les affaires en donnant les codes à scanner au vendeur. Ils étaient arrivés à temps, le magasin était sur le point de fermer ses portes. La jeune femme sortit à l’extérieur, frissonnant en attendant Nate, elle se débarrassa alors de la serviette et héla ensuite des participants de la fête qui passaient non loin de là pour lui filer une cigarette, nouveauté récente qu’elle avait trouvé pour se calmer en soirée. Scarlett l’alluma et expira nerveusement, elle avait besoin d’oublier toutes les questions qui se bousculaient dans sa tête.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate Lun 10 Fév - 0:50

Comme d’habitude, il lui lançait un pique et elle répondait au quart de tour en tapant dix fois plus fort. Il n’empêche que ce serait très mesquin de sa part de lui piquer le seul truc qui le cachait avec efficacité, mais dans quel cas, il aurait forcément trouvé un moyen pour s’en sortir. Il l’espère en tout cas. Alors qu’il regardait un peu autour d’eux, Scarlett proposa qu’ils lui trouvent des vêtements ce à quoi il répondit sans attendre d’un geste approbatif de la tête. Il ne faisait pas froid mais l’idée de se balader toute la nuit avec une simple serviette pour se cacher ne l’enchantait pas des masses quoi. Des boutiques semblaient encore ouvertes non loin de là, étonnant si on savait l’heure qu’il l’était et pas tant que ça quand on se disait que, d’autres jeunes comme Nate pouvaient parfaitement égarer des vêtements durant cette fête alcoolisée et qu’ils auraient besoin d’être dépannés. Bon, en général contrairement à lui, ils s’arrangent quand même pour garder leurs sous-vêtements mais il n’en regrettait rien. Se faire battre à un cap ou pas cap ? Et par Scarlett Spencer en somme ? Hors de question, inconcevable. Le jeune homme haussa les épaules lorsqu’elle désigna un magasin en pensant que du moment qu’il avait quelque chose à se mettre sur le dos, ça lui conviendrait parfaitement même si ce n’était pas de la dernière mode. Arrivés devant le magasin en question, Nate laissa entrer la jolie brune en ‘éclaireur’ puis la suivie, regardant autour comme un agent secret prêt à se mettre à couvert si un ennemi débarquait d’on-ne-sait-où. Encore, traverser la plage dans cet état avec tous ces gens bourrés n’était pas un problème, mais si des gens lucides le voyaient ce serait un peu plus problématique bien que sans doute ils ne le laisseraient dans une telle panade. Après tout, tout le monde a déjà été jeune un jour et qui dit jeune dit fête, dit alcool, dit rigolade, dit conneries. En l’occurrence la connerie là était de se retrouver complètement nu sous une serviette de plage. Le jeune homme absorbé par ses pensées se laissa tirer et pousser dans l’une des cabines d’essayage au fond du magasin sans broncher et se contentant d‘attendre le retour de Scarlett avec des fringues. Celle-ci fut d‘ailleurs revenue en moins de temps qu‘il n‘en fallait pour dire ‘chili cone carné’ un jean et une blouse dans les mains. « Merci. » Dit-il en prenant le jean qu’elle lui tendait après qu‘elle ait arraché l‘étiquette. Il s’apprêtait d’ailleurs à le mettre sauf qu’il fut interrompu par le déshabillage de Scarlett. Comment se concentrer dans ces conditions aussi ? Habillée et armée des étiquettes, celle-ci le nargua encore une ultime fois en lui lâchant que puisqu’il avait un pantalon, la serviette ne lui était de plus aucune utilité et de la faire tomber à ses pieds. Nathanaël, pas surpris pour deux sous, se contenta de sourire comme s’il était ultra à l’aise et profita du baiser la regardant sortir ensuite. Cette fille était juste.. Pas croyable, surprenante. Là aucun autre mot que ça ne lui venait à l’esprit hormis peut-être imprévisible. Plus les minutes passaient et plus il comprenait à quel point elle avait changé, à quel point ces mois-ci avaient l’air de lui avoir été bénéfiques dans son renfermement. Sans attendre, le jeune homme enfila le pantalon en vérifiant qu’il était à peu près à la bonne taille puis remis son t-shirt pas mal mouillé. Avec la petit brise qu’il y avait et la chaleur ambiante il ne mettrait pas longtemps à se sécher par lui-même. Avant de sortir de la cabine, il vérifia qu’il n’avait rien oublié et se rendit dans le magasin en lui-même. Plus de signe de Scarlett, juste le vendeur qui le salua et lui fit un signe de la tête pour lui faire comprendre qu’elle était sortie et l’attendait probablement dehors. Il s’avança en lui lançant un petit sourire et enfila sa deuxième chaussure correctement avant de sortir et de se retrouver dans la rue. Nathanaël n’eut pas à chercher très loin pour la trouver bien qu’au début, il ne s’était pas arrêté sur elle pensant que c’était quelqu’un d’autre et pour cause : elle fumait. Nouveauté ça aussi ? Mais quand si était-elle mise ? Et pour quelle raison au juste ? En effet, Scarlett avait bien changée ces derniers mois mais c’était plus un revirement du genre à cent quatre vingt degrés qu’autre chose. Il s’approcha d’elle, sourcils à demi froncés sous la ‘surprise’ et lança le plus naturellement du monde : « Scarlett Spencer une clope à la bouche, qui l’aurait cru. T’as commencé quand ? » Il n’y pouvait rien, sa curiosité prenait bien vite le dessus. Et puis même s’il avait peu de chances d’y parvenir, il avait envie de savoir ce qui c’était passé dans sa vie ces derniers mois, ces derniers mois sans lui. Il ne pensait pas avoir raté tellement de choses mais il semblait qu’il se soit trompé. Ce n’était qu’un juste revers de la médaille lorsqu’on savait qu’il l’avait abandonnée et de quelle manière mais l’impression de ne plus la connaître, de se trouver face à quelqu’un de complètement nouveau lui nouait complètement le ventre et l’estomac. Bon ce n’était pas non plus comme si le fait qu’elle fumait faisait d’elle une tout autre personne, Nate lui-même le faisait parfois lorsqu’il sortait avec Heathcliff, mais c’était vraiment sur le coup de la surprise de la voir comme ça sur le fait. « Tu veux retourner à la plage ? » Demanda-t-il en s’adossant au mur à côté de la vitrine de la boutique de laquelle ils venaient de sortir. Ils pouvaient faire bien d’autres choses, mais puisqu’il y avait musique, alcool ce serait quand même dommage de rater ça. Autrement, il n’était pas contre marcher un peu dans les rues de la ville. Le choix revenait entre les mains de Scarlett. « Et merci pour le pantalon, je te revaudrai ça. Même si, techniquement, c’est de ta faute si je me suis retrouvé dans cette situation. » Lança-t-il l’air innocent en regardant le ciel et sifflotant pour bien mettre une couche d’exagération. Que voulez-vous, c’était plus fort que lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate Lun 10 Fév - 20:50



Scarlett expira une bouffée de la cigarette pour se calmer et profita de la brise extérieure en attendant que Nathanaël la rejoigne. La jeune femme avait commencé quelques mois auparavant, en soirée avec des amis, elle avait ‘essayé’ une fois pour voir, et l’effet avait été radicalement bénéfique sur ses nerfs, même si elle avait davantage passé son temps à tousser qu’à profiter du moment. Alors, quand la nervosité l’avait reprise d’assaut et qu’elle avait eu un verre dans le nez, Scarlett avait recommencé. Elle n’était pas une dépendante compulsive, mais ça lui arrivait de s’y remettre à l’occasion, comme aujourd’hui. La jolie brune frissonna un instant au contact du vent sur sa peau, malgré la nouvelle blouse qu’elle portait, son corps était toujours perlé d’eau en dessous. Scarlett aperçut alors Nathanaël sortir du magasin, le jeune homme s’arrêta devant elle, le regard interrogatif. Elle fumait, oui. Ça faisait partie des changements qu’il ignorait encore, lui qui avait coupé les ponts pendant des mois, c’était loin d’être l’unique nouveauté d’ailleurs, mais Nate les découvrirait bien assez tôt. Son caractère était beaucoup moins introverti aussi, une attitude qui avait dû le surprendre. Mais Scarlett ne s’en formalisait pas, ses pensées étaient ailleurs pour le moment. « Ça doit faire quelques mois, en soirée. » Répondit-elle brièvement à sa question. Il lui demanda ensuite si elle voulait retourner sur la plage. Bien peu désireuse de s’enfoncer dans Magnolia, surtout pour la conversation qui risquait de suivre, la jolie brune acquiesça d’un signe de tête. Elle termina sa cigarette avant de reprendre le chemin en direction du sable, tandis que Nathanaël la remerciait d’un air exagéré pour le jeans, même si elle était responsable de leurs mésaventures. « Donc, techniquement, tu ne me dois rien. » Rétorqua Scarlett sur le même ton d’humour que lui. Une fois sur la plage, la jeune femme désigna le bar à Nathanaël et attendit son approbation. L’air de rien toutes ces péripéties dans l’eau les avait bien occupés et se poser quelques instants ne serait pas une idée déplaisante. Les fêtards s’étaient déjà bien dispersés aux quatre coins de la plage, la piste à côté du bar était presque vide, même si la musique promettait encore de résonner pendant quelques temps. Scarlett avait encore un peu de liquide, bon point pour les occuper en boisson. Elle regarda les différents choix, sachant bien qu’elle devait se la jouer plus raisonnable qu’en début de soirée et opta pour une bière. La jeune femme attendit que Nate choisisse avant de régler. Mais avant de partir s’asseoir, elle se retourna vers le barman. « En fait, vous savez quoi ? Vous pouvez ajouter une bouteille de vodka. » Demanda-t-elle, l’envie d’être ‘responsable’ en moins. Elle venait de se souvenir à l’instant de ce qu’elle avait à lui dire et ils auraient besoin de quelque chose de plus fort, très fort, surtout qu’elle avait oublié l’autre bouteille sur la plage. Elle devait avoir disparu depuis bien longtemps. De plus, Nate avait à peine commencé à boire de son côté. Scarlett esquissa un sourire énigmatique, avant de prendre le tout et d’aller s’installer à une table non loin du comptoir du bar. Elle s’assit sur la chaise et but une gorgée de la bière, histoire de commencer en douceur, tout en retirant ses talons pour laisser ses pieds s’étendre librement sur le sable. « Alors, toujours pas de regrets d’être venu ? » Lança-t-elle ensuite innocemment, le regard espiègle. Scarlett gagnait du temps sur ce qu’elle avait vraiment en tête, en détournant son attention et en cherchant le meilleur moyen d’aborder la conversation sans le braquer. Soudain, une ‘brillante’ idée lui traversa l’esprit. Un nouveau jeu, encore. « On se fait des shoots ? Celui qui perd devra dire une vérité à l’autre, qui pourra bien sûr choisir quoi demander. Ça te dit ? » Proposa-t-elle, tout à fait consciente qu’elle prenait non seulement le risque d’en dire sur elle aussi, mais de perdre bien vite la partie, vu que la jeune femme avait déjà bien bu en début de soirée. Mais au moins, Nate serait mis plus en confiance et risquerait moins de se braquer si elle participait également. De toute façon, une seule question l’intéressait vraiment, alors quand Scarlett ne se sentirait plus capable de continuer, elle se lancerait définitivement. Elle attendit donc fébrilement la réponse du jeune Evans qui n’avait pas pour habitude de refuser ce genre de proposition.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate Mer 12 Fév - 0:36

Le jeune Evans se contenta d’hocher la tête lorsqu’elle lui apprit que ça lui était venu il y a quelques mois en soirée ne souhaitant pas particulièrement s’attarder sur ce sujet puisque de toute façon, ça ne le regardait pas. Une fois sa cigarette terminée, ils reprirent tous deux le chemin de la plage s’installant au bar qui était maintenant presque désert puisque les ultimes survivants dansaient, se baignaient ou faisaient tout simplement autre chose à quelques pas. En même temps, pourquoi rester près du bar lorsqu’on avait sa propre bouteille d’alcool avec laquelle carburer tout au long de la soirée ? Le barman ne tarda pas à leur demander ce qu’ils souhaitaient boire servant donc une bière à Scarlett et un whisky coca à Nate qui se tourna ensuite dans la direction de sa voisine qui commanda une bouteille supplémentaire de vodka pour accompagner ce qu’ils avaient déjà. C’est sur qu’avec sa bouteille de bière elle n’allait pas aller très loin, surtout à côté de Nate qui, malgré le mélange avec le coca, avait quelque chose de déjà un peu plus fort. Toutes leurs commandes prêtes, ils prirent le tout et s’installèrent autour d’une table un peu plus loin. Encore une fois, Nate avait l’impression qu’il n’y avait qu’eux et un décor, que les autres gens n’existaient pas, qu’ils n’étaient pas là. Seulement la musique, la brise fraîche, les lumières, les vagues qui se cassaient contre le sable, leurs verres et eux. Le jeune Evans limita en portant le lèvre à ses lèvres et en prenant une gorgée avant de le reposer sur la table et faisant mine de réfléchir à la question qu’elle venait de lui poser. Comme si la réponse pouvait être ‘oui’ . La blague. Elle le savait pertinemment qu’il ne regrettait pas, il suffisait de le voir s’amuser et se lâcher depuis le début de la soirée pour le comprendre. Sans compter que les baisers avaient dû être assez équivoques pour mettre les choses au clair au cas où il y aurait eu des incompréhensions. « Absolument aucun en fait. » Admit-il en souriant en coin après sa petite supercherie d’essayer de la faire douter en prenant tout son temps pour répondre. Encore une fois, il savait que s’il commençait à jouer à ce genre de jeu, elle le ferait à la perfection elle aussi et le battrait haut les miens en vu de ses piteuses performances d’acteur. Enfin, pas tant que ça puisque depuis l’accident de Tessa, il avait malgré tout assez bien réussi à mentir, à cacher des choses et surtout à trouver une excuse bidon pour la mini blessure ouverte qu’il avait eue au haut de la tête. Certes avec elle il avait du mal, même beaucoup de mal parce qu’il avait beau essayer son regard lui ne lui mentait jamais mais les autres c’était différent. Il n’avait pratiquement aucune difficulté à se donner une fausse assurance qui trompait n’importe qui lorsqu’il disait quelque chose, une assurance qui lui donnait de la crédibilité aux yeux des gens. De plus, sa gueule d’ange et sa bonne réputation faisait de lui un menteur parfait, typiquement le genre qu’on ne remarquerait et ne soupçonnerait même pas. C’était génial autant que c’était terrible parce que même s’il vivait en liberté et qu’il en était content, il espérait au fond de lui quelque fois que quelqu’un découvre tout, qu’il soit dénoncé et qu’il paie pour le mal qu’il avait commis. Sauf que voilà, s’il devait payer, Heathcliff et Lily y passeraient aussi et c’était surtout cette partie qui lui restait en travers de la gorge. Nerveux rien qu’à cette pensée, Nate avait involontairement commencé à jouer avec son verre, le bougeant, le faisant tourner en fixant la table. Exactement ce qu’il fallait pour trahir ce à quoi il était en train de réfléchir et qui l’inquiétait. Ce soir il n’avait pas envie de penser, de donner l’impression d’aller mal ou d’être sujet à l’inquiétude. Il voulait juste profiter, s’éloigner de tout ça et surtout profiter de leurs retrouvailles toutes fraiches. « Carrément ! Et si t’as pas peur de perdre, alors allons-y. » Lança-t-il sans pouvoir s’en empêcher de manière piquante, compétitive et pleine de sous entendus. Il savait qu’il n’en faudrait pas plus pour encore plus donner envie à Scarlett de gagner que de lui dire d’avance qu’elle allait perdre. Ils avaient joué assez longtemps à ce petit jeu pour connaître les réactions de l’un et de l’autre quasi par cœur et même si c’était amusant de la provoquer, bien souvent du coup il se retrouvait perdant ce qui était beaucoup moins drôle à ses yeux. Mais heureusement en bon joueur, il acceptait assez facilement la défaite, surtout que de voir Scarlett extasiée de sa victoire était la plus belle récompense qu’il pouvait avoir. Contrairement à lui, elle avait toujours tout un tas d’idées, de questions à poser et c’Est-ce qui faisait d’elle une si grosse menace dans la quête de la victoire. Nathanaël aida calmement à préparer ce qu’il fallait puis se plaça correctement, regardant Scarlett dans les yeux « Prête ? » Bien entendu, elle avait proposé le jeu alors à elle de donner le top départ. Contrairement à ce qu’il avait laissé croire, l’Evans se préparait déjà mentalement à perdre et à devoir affronter une terrible question ou plutôt, à dire et confier une terrible vérité sur lui. A cette pensée, l’histoire de Tessa lui revint à nouveau en tête comme un bref coup de fouet qui laissait la peau endolorie. Après tous ces mois, c’était toujours aussi difficile et comme si rien ne s’arrangeait, les choses semblaient plutôt empirer. Bien qu’il ne croyait pas en Dieu, il priait pour que l’accident, la mort d’Hamilton ne viennent pas sur le tapis et ne gâchent pas cette soirée de retrouvailles pour l’instant très réussie. Nul doute de toute manière que s’il devait commencer à en parler, une bouteille de vodka ne lui suffirait pas et de loin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate Mer 12 Fév - 2:49



Scarlett savait peut-être au fond d’elle qu’il regrettait de ne pas être venu, mais elle avait besoin de l’entendre de sa bouche, car non seulement, elle ne savait plus à quoi s’attendre exactement après cette coupure de plusieurs mois, mais le sujet qui risquait d’être abordé plus tard promettait de changer cette atmosphère bonne enfant. La jeune femme avait beau à peine retrouver Nathanaël et passer une bonne soirée, ils devaient mettre des choses à plat, en particulier cette conversation qu’il voulait à tout prix éviter et qui était pourtant à l’origine de leur dispute. Scarlett ne pourrait pas lui cacher bien longtemps ce qu’elle avait en tête, et quitte à cet éloignement recommence, elle préférait en parler avant qu’ils n’aillent trop loin dans leurs retrouvailles – surtout à la vitesse à laquelle tout s’était passé si vite et avait même failli terminer dans l’eau. Ses copines avaient débarqué au bon moment sur la plage pour les interrompre, car la jolie brune n’aurait sans doute pas été capable de s’arrêter. Une fois rhabillée, ça avait été beaucoup plus facile pour elle d’esquiver. Pour le moment cependant, Scarlett voyait bien que Nathanaël s’amusait, même s’il jouait nerveusement avec son verre depuis plusieurs secondes déjà, elle préféra donc lancer un jeu qui lui donnerait l’occasion d’arriver à la question délicate plus en douceur, un jeu qu’il s’empressa d’accepter en lui lançant une petite pique bien placée. Il connaissait le caractère espiègle de la jeune femme, prête à repousser presque toutes les limites pour ne pas perdre un jeu, elle détestait perdre en effet, mais chacun ses petits défauts, et elle ne s’en cachait pas. De toute façon, Nate et elle n’arrivaient jamais vraiment à se dissimuler quoique ce soit. Que ce soit une mauvaise humeur, un mensonge bidon, ou même leurs sentiments, ils n’étaient pas du tout doués pour se mentir l’un l’autre. « Faudra déjà que tu trouves des questions à poser surtout. » Répondit-elle en souriant. Ce n’était pas, après tout, comme si elle avait des trucs à cacher, du moins rien d’apparent. S’il y en avait bien un qui en savait beaucoup plus que tous les autres sur elle, c’était lui, mis à part peut-être ses plus proches, bien que cette année qui venait de s’écouler l’avait beaucoup changée. Nathanaël pourrait peut-être se concentrer sur ce qui était arrivé dernièrement dans sa vie. Scarlett termina sa bière, puis avec l’aide de Nathanaël, prépara les shoots pour commencer le jeu. « Trois, deux…. Attends. » S’interrompit-elle brusquement. La jeune femme noua ses cheveux en une queue de cheval, parce que l’air de rien, elle n’avait pas envie de se les emmêler en même temps qu’elle boirait à toute vitesse. « Voilà. Trois, deux, un… Go ! » Lança ensuite Scarlett en se replaçant et en enfilant les shoots les uns après les autres, en prenant à peine le temps d’avaler et sans regarder où Nate en était. La jeune femme termina la rangée en quelques secondes et releva alors les yeux, la tête lui tournait déjà. Un sourire victorieux s’afficha sur son visage. Le jeune Evans n’avait pas suivi la cadence pour ce premier tour, mais nul doute qu’il se rattraperait ensuite. « Tu disais quoi à propos de perdre ? » Le nargua-t-elle gentiment, en lui adressant une petite pique, chacun son tour (a). Elle réfléchit alors à une question qu’elle pourrait lui poser, elle n’en avait pas vraiment, si ce n’était sur le sujet qui l’intéressait. Scarlett réfléchit à toute vitesse pour ne pas donner l’occasion à Nathanaël de la charrier sur le fait qu’elle avait proposé un jeu pour  lequel elle n’avait finalement aucune idée. « Est-ce qu’il t’est arrivé, depuis notre éloignement, de prendre ton téléphone et de vouloir reprendre contact avant de finalement jeter l’éponge ? » Posa-t-elle une question étrange, à mi-chemin entre un sujet sensible et anodin, mais tout de même suffisamment éloigné de l’accident. Scarlett voulait savoir si, comme elle avait failli le faire à plusieurs reprises, il avait regretté et manqué de craquer sur sa « mauvaise » résolution. Elle savait que Nate lui avait envoyé un message qui ressemblait à des excuses un peu plus tôt, mais elle ne parlait pas de celui-là, mais d’avant, juste après qu’il l’avait envoyé sur les roses (pour le dire ‘gentiment’). En attendant sa réponse, Scarlett resservit alors une tournée dans les shoots pour la prochaine partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate Ven 14 Fév - 0:00

Trouver des questions à lui poser ? Après tout le temps qui s’était écoulé sans qu’ils ne se voient, qu’il n’ait de nouvelles d’elle, il n’aurait absolument aucun mal pour en trouver enfin  encore fallait-il qu’il gagne le jeu pour en avoir le privilège. « Absolument aucun problème pour ça. » Répondit-il calmement en portant son verre à ses lèvres tout comme Scarlett, le finissant d’une gorgée. Au moins il était débarrassé d’un truc et allait pouvoir se ‘consacrer’ et se concentrer avec les shooters. Un avantage durant ces mois de calme radio était qu’il avait ni plus ni moins réussi à gérer beaucoup mieux l’alcool et surtout de prendre goût aux plus forts. Même s’il avait déjà tenté quelques expériences au lycée, certaines n’avaient pas toujours été couronnées de succès contrairement à maintenant où il connaissait ses limites pour pratiquement chaque alcool. Une chance pour lui d’ailleurs que la bouteille qu’avait demandée Scarlett en était une de vodka et pas de whisky qu’il tenait moins bien de sources sures. Chacun devant sa lignée de shooters, Nathanaël attendit le top départ pour se lancer, attraper chaque verre dont il ne prenait même pas le temps de déguster le gout, les enfilant les uns après les autres le plus rapidement que ses bras le lui permettaient. Il pensait d’ailleurs être allé plutôt rapidement du moins, jusqu’à la victoire de la jolie brune qui le nargua d’un sourire divin tandis qu’il finissait de descendre son dernier shooter. « Te fais pas d’ illusions, c’était qu’un entraînement, je t’ai laissée gagner par courtoisie. » Lança-t-il en s’enfonçant dans sa chaise, souriant malgré tout devant sa propre connerie grosse comme une montagne. Était-ce lui ou sa fierté qui parlait présentement ? Surement un mélange des deux, et d’alcool aussi bien que pour l’instant il n’en sentait absolument aucun effet. Cela prendrait quelques minutes probablement, le temps que tout ça lui monte au cerveau. La question qu’elle lui posa fut plutôt gentillette, charitable même lorsqu’on s’imaginait toutes les choses désagréables ou déplacées sur lesquelles elle aurait pu le questionner. D’ailleurs ce n’était pas si sur que dans le cas inverse -s’il avait gagné donc- il se serait montré aussi clément bien qu’une envie de commencer en douceur l’aurait peut-être effleuré, sa curiosité aurait fait barrage tout comme son envie de rattraper tout le temps qu’ils avaient déjà perdu par sa faute. Seulement quelques secondes étaient passées lorsqu’il avait ouvert la bouche pour lui répondre, n’ayant pas besoin de temps pour réfléchir puisqu’il avait clairement la réponse en tête. Toutes ces journées vides de sens, de but, de rires, il s’en souvenait comme si elles étaient inscrites dans le marbre. Un marbre sombre, abîmé encré au fond de sa mémoire et de son être qui n’avait rien de chaleureux. « Souvent. » Pratiquement tous les jours. Son regard plongé dans le sien, il avait fini par baisser les yeux. Il avait espéré en s’éloignant d’elle, qu’il réussirait à affronter sa culpabilité,  l’horreur et le dégout qu’il ressentait vis-à-vis de lui, ce sentiment d’injustice qui le traversait à chaque fois qu’il respirait. En réalité ça n’avait fait que compliquer encore plus les choses. Ne s’étant jamais éloigné d’elle depuis l’enfance, il s’en était mordu les doigts pendant ces derniers mois qui avaient semblés éternité d’ailleurs. A la limite de toucher le fond et de commettre l’irréparable, il avait finalement décidé de lui écrire, de prendre son courage à deux mains et de demander pardon; la meilleure chose à faire sans doute sans quoi il ne serait sûrement pas ici aujourd’hui. Quelques uns de ces jours avaient été heureux oui, ou plutôt festifs. Les deux étaient synonymes pour lui et ne pouvaient s’accorder l’un sans l’autre puisque pendant tout ce temps les seules fois où il avait véritablement oublié, s’était amusé, avait rit étaient les moments dans des soirées, avec Heathcliff le plus souvent, et là où l’alcool coulait à flot. Ce n’était même pas tellement du bonheur qu’il ressentait lorsqu’il était dans cet état, juste du bien être d’enfin réussir à trouver un semblant de calme et de relaxation dans son esprit qui se vidait au fil des verres. Boire n’est jamais une solution certes, mais ceux qui disent qu’il n’y aucun côté bénéfique sont des menteurs. Il se rendait compte que sa réponse n’était pas très explicite, qu’elle en attendait certainement plus comme par exemple qu’il lui donne un exemple d’un jour  particulièrement difficile où il avait eu envie d’entendre sa voix mais n’avait finalement pas tapé le numéro par fierté ou plutôt, pour la protéger puisqu’à la base c’était l’un des buts principal de la chose. « Deuxième tournée ? » Demanda alors Nate en regardant à nouveau Scarlett tandis que tous les verres étaient à nouveau remplis jusqu’en haut. Peut-être valait-il mieux qu’ils y aillent moins vite mais après tout ils venaient de commencer et sans doute que même après ce petit jeu, ils seraient dans un état moins lamentable que la plupart des gens toujours présents.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate Ven 14 Fév - 2:11


Puisque Nathanaël semblait inspiré par le jeu, Scarlett servit les verres pour la première tournée. Elle vida les shoots rapidement et se rendit compte avec ravissement qu’elle avait remporté la partie. Bon perdant, le jeune Evans ne se laissa pas démonter et tendit l’oreille pour écouter la question. Vu ce que la jolie brune comptait lui demander plus tard, elle choisit de commencer en douceur et demanda quelque chose dont elle devinait déjà la réponse. À vrai dire, Nate le lui avait déjà prouvé mille fois cette soirée, en repoussant toutes les limites qu’ils n’auraient jamais osé franchir auparavant, ni elle ni lui, en l’embrassant comme jamais, alors qu’ils ne s’étaient pas vus depuis si longtemps. Qu’aurait-il pu faire de plus ? Les mots ne servaient qu’à poser une réalité bien ancrée entre eux. Scarlett n’aurait jamais dû douter qu’il reviendrait un jour dans sa vie, elle ne s’attendait juste pas à ce que ce retour soit si fulgurant. Courtoisie, courtoisie. La jeune femme sortit de ses pensées et leva les yeux au ciel. Nathanaël était, il est vrai, capable de ranger sa fierté pour lui faire « plaisir », mais lors d’un jeu, ça arrivait plutôt rarement, surtout que Scarlett préférait de loin « l’emporter » à la régulière. Elle ne réagit pas et attendit de voir ce qu’il répondrait. Un mot, un seul. Souvent. Il lui suffisait, la jeune femme n’avait pas besoin d’en savoir davantage et n’insista pas. Les détails lui importaient peu. Nate proposa de lancer une deuxième tournée. La jolie brune acquiesça et s’exécuta. Après le top départ, ils vidèrent de nouveau la rangée, mais la tête de Scarlett tournait déjà bien, contrairement à lui qui débutait pour ainsi dire tout juste la soirée. Elle perdit donc la partie, et en bonne joueuse, lui rappela la règle de base. « Voilà, à toi de me demander ce que tu veux. » La jolie brune ne redoutait absolument aucune question ; tout ce que Nate lui poserait, elle y répondrait franchement. Le jeu continua ensuite pendant un petit moment, même si Scarlett se retrouva rapidement dépassée. La bouteille de vodka était presque vide, et elle était carrément à l’Est (oui j’ai envie de dire l’Est !). Elle remporta une dernière tournée et se déclara forfait pour la suite, sachant très bien qu’elle ne tiendrait pas un shoot supplémentaire. « On arrête là et on va faire un tour ? » Proposa-t-elle de bouger. L’air frais de la plage lui rendrait peut-être les esprits plus clairs. « Pour la dernière question, je vais y réfléchir. » Ajouta ensuite Scarlett pour qu’il ne soit pas suspicieux. C’était en partie vrai, puisqu’elle ne savait pas comment aborder le sujet, bien que ses dernières réticences étaient tombées en même temps que sa bouée de lucidité. Elle se leva et attendit que Nate la rejoigne ; ils marchèrent un moment côte à côte au bord de l’eau, Scarlett s’agrippant presque à son épaule pour ne pas tomber, heureusement qu’il la soutenait légèrement, sans quoi, elle s’écroulerait sur ses jambes flageolantes. Mais la jolie brune ne pouvait pas continuer sans essayer de l’embêter à nouveau, elle se déroba et s’entama une nouvelle bataille de sable qui finit en roulé boulé par terre, l’un contre l’autre. Super… Scarlett arrêta net de lutter, elle n’avait pas la force physique de Nate et ne pourrait continuer à riposter sans en arriver à manger du sable par terre. Complètement dans son monde, elle se mit à rire, tellement la scène devait être cocasse, elle en dessous de lui, qui essayait de se débarbouiller du sable dans ses cheveux et ses vêtements mouillés. Mais elle savait aussi comment cesser le jeu. Elle plongea son regard dans le sien, même si Nate ne s’était pas ouvert à elle, elle aurait su. Elle aurait su qu’il tenait encore à elle, qu’il lui mentait depuis des mois et que la raison qu’il lui avait donnée pour son éloignement n’était qu’un prétexte qui cachait ce qui s’était vraiment passé. Ce n’était pas possible autrement. Mais il avait refusé de la voir pour une raison meilleure encore. La peur de se trahir, sauf qu’il n’aurait plus à le faire maintenant. Scarlett retrouva soudainement son air sérieux et profita de cette nouvelle proximité pour l’embrasser – juste une dernière fois au cas où Nate reprendrait ses distances ensuite. Quand leurs lèvres se détachèrent, elle se dégagea légèrement pour s’asseoir sur le sable et ramena ses jambes contre elle. La jeune femme avait répété cette scène mille fois dans sa tête, ce moment fatidique. Il n’y avait aucune bonne façon. Absolument aucune. La peur lui noua soudain le ventre, la peur que tout recommence. Tant pis. Elle devait se lancer. « En fait, je n’ai plus aucune question à poser. Je crois que je sais déjà tout ce qu'il y a à savoir. » Souffla la jeune femme, en appuyant sur les derniers mots. Elle revoyait son entrevue avec le meilleur pote de l’Evans, sa rencontre avec sa sœur. Tout s’était parfaitement emboîté. Alors comprendrait-il le sous-entendu implicite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate

Revenir en haut Aller en bas

Can't remember to forget you | Nate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Le 20 juin... Remember Cosmos 1999...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» Nate Yassine Taylor || Finished
» I remember when, I remember, I remember when I lost my mind. ? 27 mars, 20h21

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Hors jeux :: Rps DS version2-