Partagez|

Can't remember to forget you | Nate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate Ven 7 Mar - 20:56


Scarlett avait répondu sans détour à la question de Nathanaël même si elle se doutait bien que la réponse ne le ravirait pas. La jeune femme avait cependant mis un point d’honneur à jouer cartes sur table cette nuit. Ils s’étaient retrouvés et s’étaient bien amusés, mais cette soirée n’effaçait en rien les doutes qui continuaient de la saisir quand il s’agissait de lui. La jolie brune n’avait pas eu envie d’affronter son regard après cet aveu et s’était donc installée de façon à se rapprocher de lui sans être confrontée au fond de ses pensées. Elle sentait le sommeil la gagner petit à petit au fur et à mesure que les effluves de l’alcool se dispersaient dans son esprit. Scarlett n’avait pourtant pas encore tout avoué à Nathanaël. En cette soirée, ils avaient été bien plus loin que tout ce qui s’était passé entre eux avant et pourtant la jeune femme avait continué de mettre un frein au tout dernier moment quand elle n’était pas ‘sauvée’ par un gong extérieur qui arrivait à point nommé. En effet, ils n’avaient pas encore tout réglé entre eux, pas suffisamment du moins pour déraper à ce point, ils se redécouvraient totalement ce soir. De plus, au cours de la période où Nate s’était éloigné d’elle, Scarlett avait mis longtemps avant de trouver le moyen de combler ce vide ‘affectif’ dans sa vie, ce trou qu’il avait laissé béant dans son cœur et qui s’était petit à petit remis quand elle avait rencontré… Elias. Ils n’en étaient encore qu’à se chercher, mais leur lien était définitivement compliqué. Combien de fois ne l’avait-il pas ‘ramassée’ en lambeaux après une soirée trop arrosée avec ses amies dans son bar avant de la ramener chez lui jusqu’à ce qu’elle finisse de décuver pour être suffisamment présentable aux membres de sa famille le lendemain ? Combien de fois ne l’avait-il pas invitée à se réfugier chez lui quand l’ambiance chez les Spencer se détériorait plus que jamais les derniers mois ? L’entente des parents n’était qu’une façade, une façade si solide que personne n’avait la moindre idée de ce qui était en train de se tramer sous ce toit. L’introvertie Scarlett n’avait pas quitté les pages de son journal et l’abri de sa chambre par simple souci de « s’ouvrir » au monde, mais surtout pour fuir cette maison. Alors oui, elle avait peut-être parlé trop vite en disant qu’il la connaissait mieux que personne, car beaucoup de choses avaient changé dans sa vie ces deux dernières années, des choses dont Nathanaël n’avait pas idée, mais dans le fond, elle était toujours cette petite fille qu’il avait connue… et qui l’aimait encore. N’était-ce pas ce qui devait compter ? Tout comme ce qui lui importait à elle n’était pas de lui « reprocher » encore et toujours son coupage de pont, mais bel et bien qu’il revienne dans sa vie définitivement. Ainsi, quand le jeune homme lui répondit, en lui caressant la joue affectueusement, qu’il essayerait de se rattraper pour que tout ceci ne reste qu’à l’état de mauvais souvenir, Scarlett réagit aussitôt. « Il ne s’agit pas de ça, Nate. Il n’y a rien dont tu doives te ‘racheter’. Mettons seulement ça derrière nous d’accord ? » Elle prit une inspiration et continua sur sa lancée, elle qui était bien partie pour dire ce qu’elle pensait exactement depuis quelques minutes. « C’est juste qu’il faudra un peu de temps… pour que tout redevienne comme avant. » Son souffle retrouva un rythme régulier, comme si parler simplement, s’ouvrir à lui l’apaisait et lui rappelait ces longues conversations qu’ils se faisaient parfois les soirs d’état orageux où ils n’avaient rien d’autre à faire que de rester enfermé chez l’un ou l’autre à regarder un film qui ne les intéressait nullement et ne leur servait de prétexte qu’à se dévorer chastement du regard – enfin pas si chastement. « J’espère qu’on ne se sentira plus jamais obligé d’en arriver là. » Scarlett se redressa finalement pour se retrouver en face de lui et posa à son tour une main sur sa joue avant de la laisser glisser sur le contour du visage du jeune homme qui avait fermé les yeux comme si elle voulait en redessiner les traits et l’imprégner définitivement dans ces souvenirs. La jolie brune avait eu peur en tous ces mois d’en arriver jusqu’à oublier la profondeur de ces prunelles, ce sourire à la fois timide et malicieux qu’il avait, la douceur de sa peau qu’elle n’avait plus touchée depuis longtemps… Tous ces petits détails qu’elle avait pu retrouver ce soir. C’était grâce à toutes ces petites choses, anodines en apparence, mais qui s’étaient accumulées au fil de temps, qu’elle avait appris à l’aimer, à ressentir des sentiments d’une ampleur inédite pour lui, des sentiments qu’elle se devait pourtant de couver aujourd’hui de peur que tout ne recommence. Qui sait si dans deux ou trois jours Nate ne changerait pas d’avis se disant que finalement c’était mieux de la garder loin de lui ? Elle en doutait, surtout qu’elle était au courant de tout désormais, mais elle ne pouvait être sûre à 100% et sans cette confiance aveugle, Scarlett n’arrivait pas à céder totalement à ce qu’elle ressentait pour lui. Cet éloignement prolongé entre eux avait instauré quelques petites barrières dans le cœur de la jeune femme qui avait été littéralement brisé le jour de leur dispute. Alors maintenant que les morceaux étaient à peu près recollés, normal que son organe battant tire la sonnette d’alarme pour lui rappeler ces mauvais moments et lui ordonner de rester quelque peu en retrait. Pourtant, loin d’écouter la voix de la raison, la jolie brune approcha ses lèvres et les posa sur les siennes comme si cet instant pouvait réconcilier les souvenirs moins heureux du passé à ceux qui se passaient présentement dans cette voiture. « Ou même plus qu’avant. » Souffla-t-elle ensuite pour rectifier ses propos prononcés quelques minutes auparavant d’une voix qui ne laissait place à aucun doute sur la question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate Ven 7 Mar - 22:22

La jeune femme lui répondit sans attendre qu’il n’avait pas à se racheter qu’elle voulait juste mettre ça derrière eux. Comme ça, au tac au tac. D’abord surpris, Nate entrouvrit la bouche pour donner un élément de réponse mais la referma directement. Il ne savait pas quoi répondre tout simplement. Il pensait qu’elle lui en voudrait encore à mort et ça aurait paru normal après ce qu’il lui avait fait subir mais il n’en était rien puisque tout ce qu’elle voulait, c’était oublier. Il n’en demandait pas tant mais n’allait certainement pas se plaindre de cette décision plus qu’avantageuse pour lui. Mettre cette histoire derrière eux oui, même si la raison de base, elle, était loin d’être aux oubliettes. Non seulement ce soir elle le  ‘pardonnait’ d’une d’avoir été un gros crétin lâche comme pas deux, mais en plus d’être un meurtrier, d’une certaine façon. Même avec tous les efforts du monde, il ne parviendrait jamais à comprendre comment elle pouvait faire ça humainement parlant. « D’accord. » Répondit-il seulement dans un murmure avant de froncer légèrement les sourcils. Le pire était passé maintenant, il ne voyait pas dans quelle situation il aurait à nouveau l’idée de s’en éloigner de façon réfléchie et volontaire même dans le cas où ce serait pour la protéger. La protéger de quoi au juste de toute manière ? Scarlett était bien assez grande pour décider de ses propres choix sans qu’on le fasse pour elle. Il avait fait l’erreur une fois, pas deux. Ses traits s’adoucirent à nouveau alors qu’il songeait à la promesse qu’il venait de faire. Ne plus s’éloigner. Ca ferait sans doute bizarre dans les prochains jours de recommencer à la voir plus ou moins régulièrement, de lui écrire, de l’appeler au téléphone alors que tant de fois avant leur dispute il avait tout fait pour l’ignorer,.. Ce n’était que de vieilles habitudes qu’il reprendrait certainement avec un peu de mal vers le début mais qui finiraient par venir le plus naturellement du monde comme ça avait toujours été entre eux deux. Rares avaient été les moments où il n’avait pas pensé à elle et il ne voulait plus avoir à boire ou autre pour s’y aider, s’y forcer et se faire violence. L’oublier elle, ça avait été comme tenter d’oublier un de ses propres membres puisque, ancrée si fort dans son cœur, les tentatives avaient toujours été vaines et éphémères. L’Evans sentit la jeune femme se relever pour faire il ne savait pas trop quoi mais il garda néanmoins les yeux fermés bien que l’effort lui avait semblé surnaturel. Il adorait la regarder, la contempler, s’imprégner de son image peu importe ce qu’elle faisait, sous quel angle il la voyait du moment qu’il pouvait étudier la beauté fascinante dont elle faisait preuve et qui lui faisait briller les yeux. La peau chaude de la Spencer entra en contact avec la sienne lorsque sa main se posa à son tour sur sa joue d’un geste plein de douceur et de délicatesse. Il se souvenait douloureusement de la fois où , dans une caresse beaucoup moins sympathique et agréable, sa main s’était retrouvée contre sa joue, au parc après la fameuse dispute qui les avait séparés pour plusieurs mois. Il se souvenait l’avoir poussée à bout, lui avoir fait monter les larmes aux yeux même et son cœur s’alourdit à nouveau. Il s’en voulait encore terriblement pour cet épisode même s’il remontait à presque deux ans et que l’eau avait coulé sur les ponts. Généralement lorsqu’elle pleurait par sa faute avant ce mélodrame c’était plutôt de rire, face aux conneries incessantes qui pouvaient sortir du bout de ses lèvres sans arrêt ou aux bêtises qui lui arrivait de faire juste en espérant comme monnaie d’échange un sourire radieux ou un rire mélodieux.  Toujours les yeux fermés, Nathanaël cligna plusieurs fois des paupières lorsqu’il sentit ses lèvres tout contre les siennes avant de les refermer définitivement en prolongeant légèrement le baiser. Cette soirée passait du chaud au froid sans cesse mais il ne s’en plaignait pas, mesurant déjà la chance qu’il avait de pouvoir l’approcher et même de la toucher sans risquer de revoir sa main de trop près. Lorsque leurs lèvres se séparèrent, il rouvrit les yeux instantanément et le plongea dans celui de Scarlett. L’envie d’aller plus loin lui était complètement passée, la seule chose qu’il voulait c’était l’avoir près de lui, enlacer ses doigts aux siens, caresser sa peau et rester dans un silence non pas pesant mais bordé de bonnes ondes. « Alors je serais patient. » Répondit-il en mimant un sourire avant de jeter un petit coup d’œil sur la montre. Il était tard, mais il ne se sentait toujours pas de prendre le volant pour l’instant. Il avait certes repris ses esprits mais il lui était toujours inconcevable de prendre le moindre petit risque avec elle. S’il avait été tout seul encore, à la limite il s’en foutait mais non donc la question ne se posait pas. « Est-ce que tu veux dormir un peu ? Je dois avoir une couverture dans le coffre et pour le coussin ben.. » Elle pourra toujours se servir de lui, aucun doute qu’il n'y trouve pas un seul inconvénient. Il regarda un peu autour puis haussa les épaules : « On se débrouillera déjà. » Termina-t-il tout en attendant sa réponse. Lui-même se sentait un peu fatigué, vidé non seulement par l’alcool qui lui avait fait faire n’importe quoi et l’avait donc épuisé mais en plus par ces montagnes russes d’émotions qui l’avaient traversé de parts et d’autres tout au long de cette soirée plus que mouvementée. Si elle avait encore une idée en tête, voulait sortir, marcher, nager, quoi que ce soit de toute manière il la suivrait. Un proverbe ne disait-il pas de toute façon que  ‘ce que femme veut, Dieu le veut‘ ? Tout était dit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate Sam 8 Mar - 0:32


La soirée avait été bien mouvementée ponctuée de hauts et de bas incessants. La jeune femme venait à peine de retrouver Nate, si elle avait trouvé le ‘courage’ de reprendre contact avec lui, même si grâce à une mauvaise farce qu’elle l’avait fait, ce n’était pas pour continuer de lui en vouloir ad vitam aeternam. La pilule ne passerait pas aussi facilement sur le fond, il faudrait du temps pour que tout redevienne comme avant voire plus mais il fallait bien commencer quelque part. Après l’avoir rassuré sur ce point, Scarlett se redressa pour poser délicatement ses lèvres sur les siennes sans pour autant l’inciter à davantage dans l’immédiat. Elle espérait qu’ils pourraient éventuellement se rapprocher plus qu’avant après un moment, mais ce n’était définitivement plus à l’ordre du jour et pour une fois, elle était d’accord avec lui. Riches en émotions, ces retrouvailles les avaient bien fatigués. Nathanaël eut la même idée qu’elle car il lui proposa au même moment de dormir un peu et ajouta qu’il devait avoir une couverture dans le coffre, quant au coussin… « Tu te portes volontaire pour le rôle c’est ça ? » Poursuivit-elle amusée comme si elle lisait exactement dans la pensée qui le traversa au même instant. La jolie brune acquiesça ensuite à sa proposition, bien loin de se douter que dormir dans une voiture deviendrait une de leurs futures habitudes. « Je m’en occupe. » Ajouta-t-elle. Scarlett sortit donc de la voiture pour aller chercher ladite couverture dans le coffre se donnant ainsi l’occasion de se dégourdir les jambes pour quelques pas. Elle n’avait plus spécialement envie de bouger mais rester enfermée dans un endroit contigu – surtout en sa compagnie à lui – exigeait qu’elle reprenne au moins ses esprits avant d’y passer la nuit. L’air frais qui circulait lui souleva sa chevelure brune tandis qu’elle ouvrait le coffre pour attraper la précieuse couverture. Elle le ferme et retourna ensuite dans la voiture. Scarlett s’installa à côté de Nate et déplia le plaid sur eux avant de se blottir dedans et de s’appuya à une des extrémités du siège de la banquette arrière pour pouvoir s’installer plus confortablement. Elle n’allait pas vraiment prendre le jeune homme comme office de coussin ; du moins pas d’elle-même, elle ne voulait ni l’empêcher de dormir correctement ni imposer une proximité qui semblait s’être bien refroidie depuis que la jolie brune l’avait attaché au volant. À trop vouloir jouer, Scarlett avait clairement dépassé les limites et espéraient que les poignets endoloris de Nate ne souffriraient pas trop d’hématomes. « Bonne nuit. » Souffla-t-elle avant de fermer les paupières et de se laisser petit à petit emporter par les bras de Morphée. Malgré tout ce qu’elle avait bu, la jeune femme s’endormit rapidement. La plage avait retrouvé son calme avec la plupart des fêtards partis. Soudain, Scarlett plongea dans un rêve en demi-teinte, elle se voyait en spectatrice dans sa chambre en train de se réveiller de cette nuit comme si elle avait été un rêve. Nate et elle ne s’étaient jamais retrouvés, ce n’était qu’un mauvais tour de son imagination. La jeune femme ressentit alors une immense vague de déception l’envahir, ce vide qui la comblait à nouveau comme si rien ne pouvait le remplacer. Elle se voyait déjà repartir à la dérive après avoir ressenti l’espoir mais alors que ce sentiment la submergeait de nouveau, Scarlett se réveilla soudain en sursaut. Son corps tremblait légèrement de cet horrible cauchemar. Tout était vrai naturellement, la soirée, leur moment, leurs retrouvailles. Nathanaël avait l’air de dormir paisiblement juste à côté d’elle, comme un effet aimant, ils s’étaient spontanément rapprochés pendant la nuit sans doute pour profiter de la ‘chaleur’ l’un de l’autre. Elle prit un bon coup d’inspiration et regarda ensuite à l’extérieur en constatant que le noir de la nuit se dissipait et que le jour était doucement entrain de se lever. Ne voulant pas réveiller le jeune homme, Scarlett reposa simplement sa tête contre le siège et attendit pensivement durant quelques minutes. Mais retrouvant rapidement la bougeotte, elle souleva délicatement la couverture et ouvrit la portière avec le moins de bruit possible pour sortir assister au merveilleux spectacle qui se tenait sous ses yeux. Hypnotisée par la beauté du lever de soleil à l’horizon, la jeune femme s’approcha de l’eau et s’assit jambes croisées dans le sable pour admirer ce splendide tableau. Scarlett n’avait pas voulu réveiller Nathanaël mais espérait qu’il ne tarderait pas à ouvrir les yeux pour pouvoir le voir aussi. On se serait crû sur une belle carte postale ou dans un de ces fameux films hollywoodiens. Non. Tout cela n’était ni une fiction, ni un rêve mais bien la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate Sam 8 Mar - 1:14

Quand la jeune femme lui demanda s’il se portait volontaire, un sourire se dessina sur le bout de ses lèvres. Était-ce son regard qui l’avait trahi une nouvelle fois ? Même si leur relation en avait pris un coup pendant les derniers mois, leur complicité et leur capacité à savoir lire en l’un et en l’autre, elles, n’avaient pas l’air d’avoir diminuées. L’Evans haussa les épaules et répondit de manière innocente bien que, son regard et son sourire malicieux démontrait bien la supercherie de la chose : « Oh ben si tu en as besoin oui, tu sais à quel point je peux me montrer serviable.. » Limite il aurait sifflé en regardant par la vitre ça aurait eu la même incidence. Petit à petit, Nathanaël avait retrouvé cette ambiance et cette humeur qui le mettaient à l’aise et qu’il appréciait tant. Et puis, il valait mieux se coucher sur une bonne note afin de profiter d’un lendemain matin dès plus agréable qu’il soit, sans timidité et sans froid. Il la laissa chercher la couverture alors que lui, se penchait en avant pour atteindre le chauffage. Il n’était pas frileux de nature, mais il se disait que peut-être pendant la nuit, il n’en serait pas de même pour elle et que malgré la couverture, les vêtements d’été qu’elle portait ne l’aideraient en rien à ne pas se transformer en glaçon ambulant. C’était surtout ça le problème : les journées étaient chaudes à mourir et les nuits.. Froides à mourir aussi plus souvent qu’on ne pouvait le penser. Il en profita même pour éteindre son téléphone histoire qu’aucun appel ni message ne puisse les déranger durant leur ‘pause’ puis se replaça bien correctement à l’arrière alors que la Spencer revenait avec la couverture. En la voyant Nate fut un peu surpris, il l’imaginait déjà plus grande et surtout plus épaisse mais peu importe, ils s’en accommoderaient bien si ce n’était que pour une soirée. « Bonne nuit. » Répondit-il en écho avant de fermer à son tour les yeux en reposant sa tête là où il le pouvait. Il fallut peu de temps avant qu’il ne se laisse complètement submerger par le sommeil épuisé, lessivé même. Dans son rêve, il sentait l’air lui fouetter agréablement le visage, une petite brise de printemps sans doute. Il était couché mais ne savait pas où puisqu’il sentait juste quelque chose de frais sous lui. De l’herbe, très probablement. Ses yeux s’ouvrirent difficilement alors qu’au dessus de lui se trouvait le ciel bleu clair avec plein de petits nuages blancs ici et là. Il tournait la tête en se redressant en position assise et remarquait avec perplexité qu’il était habillé d’une chemise et d’un pantalon tous les deux blancs. Il ne savait pas bien ce qu’il faisait là, couché par terre complètement seul mais il appréciait ce moment de calme et de solitude. Il y avait du soleil mais il ne faisait ni chaud, ni froid, juste bon. C’est uniquement en tournant la tête qu’il se rendit compte qu’il était dans une sorte de clairières avec un ou deux arbres et ensuite seulement de l’herbes et quelques fleurs par ci par là. Il plissa les yeux lorsqu’une silhouette se dessina devant lui et s’approcha par petits sauts comme une enfant joyeuse. Des cheveux roux vibraient et partaient dans un sens puis dans l’autre selon la direction du vent. Lily était là. Elle le rejoint sans un mot et s’assise à côté de lui. Elle ne le regardait pas, lui si. Sa peau était blanche comme de la porcelaine, ses yeux clairs et innocents fixés sur le ciel et ses lèvres rosées fendues en un sourire presque.. Heureux ? Aucun doute, ce n’était qu’un rêve. Comme si le frère et la sœur fonctionnaient ensemble, Nate bascula en arrière pour se recoucher et Lily l’accompagna dans son geste puisque sa tête se retrouva posée au creux de son épaule. Après quelques minutes de silence a regarder les nuages traverser le ciel et s’éloigner, Lily se redressa soudainement. Son sourire avait disparu, elle avait l’air tellement sérieuse tout d’un coup, les traits plus durs et les yeux fixés sur lui. Elle ne disait rien mais au moment où elle ouvrait la bouche pour dire ce qu’il se passait , il y eut comme des tremblements de terre et des bruits très étranges si forts que même en se bouchant les oreilles, Nathanaël les entendait. Tout se calma légèrement lorsqu’un gros coup, comme du tonnerre retentit. A ce moment là l’Evans ouvrit les yeux dans la voiture, se redressant sur le coup de la panique. Il tourna la tête du côté de la vitre et vit un mec lui faire signe de la baisser. Probablement que c’était ça le bruit : l’homme qui toquait à la vitre. Il abaissa alors tandis que le gars lui demandait tout simplement une information quelconque. Nate aurait sans doute pu répondre dans son état normal mais encore à moitié paniqué et n’ayant rien compris de ce qu’il lui demandait il se contenta de répondre qu’il ne savait pas. L’homme s’éloigna en grommelant dans sa barbe alors que Nate refermait. Etrange que ça le réveille lui mais pas Scarlett. Il tournait la tête vers elle. Ah oui d’accord, effectivement, si elle était déjà réveillée ça ne risquait pas de troubler son sommeil. Nathanaël s’étira doucement et bailla avant de sortir de la voiture. Sans doute que ses cheveux étaient complètement en vrac , que ses vêtements étaient froissés mais il ne s’en plaindrait pas pour une fois qu’il avait réussi à dormir sans faire de cauchemar ou d’insomnie parce que oui, en soi c’était déjà un grand miracle. Il referma la portière et s’avança en direction de la plage lorsqu’il la vit, assise près de l’eau juste en face du lever de soleil. Il était clair que ça aussi, c’était pas mal spectaculaire. Nate s’avança mains dans les poches et lui annonça sa présence en lâchant un : « C’est impressionnant comme spectacle. » avant de s’installer juste à côté d’elle. « Bien dormi ? » Il ne savait pas quand exactement elle s’était levée, mais espérait qu’elle n’avait pas passé trop de temps seule alors que lui dormait juste à côté comme une marmotte. Il sortit les mains de ses poches et bascula légèrement en arrière pour se tenir sur ses coudes afin de toute de même profiter du soleil levant. Il n’avait aucune idée de l’heure qu’il était, pas même du jour d’ailleurs mais sur l’instant ça lui semblait tellement dérisoire qu’il n’avait même pas envie de se poser la question. Pour l’heure, il était maintenant et pour le jour simplement un bon matin sur la plage devant l’eau. Après tout, est-ce que cela ne suffisait pas déjà ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate Sam 8 Mar - 2:33


Assise dans le sable à admirer le lever du soleil, Scarlett se massait de la main sa nuque légèrement engourdie. La voiture n’était pas ce que l’on pouvait appeler d’appui de plus confortable qui soit pour la tête. Elle ne s’en souciait pas vraiment tout comme de ses vêtements froissés, sa peau qui sentait le sel, ses cheveux entremêlaient les uns aux autres. La jeune femme ne dirait pas non contre une douche bien chaude en rentrant mais elle était tout capable d’en faire fi quelques instants supplémentaires pour profiter de ces derniers moments avec Nathanaël. En parlant de l’intéressé, la jolie brune entendit alors la portière de la voiture claquer dans son dos, signe qu’il venait de se réveiller. Lui aussi s’émerveillait du spectacle sous leurs yeux. Ce n’était sûrement pas tous les matins qu’ils venaient traîner à la plage, du moins pas aussi tôt. Il arrivait tout de même parfois à Scarlett de venir courir dans les environs. Le sable avait cette particularité d’augmenter la difficulté de déplacement et donc de lui forger plus d’endurance pour une même vitesse. Elle n’avait plus le temps de s’y exercer dernièrement mais songea s’y remettre plus sérieusement. « Oui ça donne envie de venir courir plus souvent dans le coin. » Partagea-t-elle sa pensée. « T’en fais toujours d’ailleurs ? » Du jogging, footing ou tout mot du style qu’il lui plairait de comprendre. Ils pourraient peut-être en faire ensemble, ça changerait des fêtes ou des simples sorties. Quand ils étaient petits, Scarlett se souvenait des courses qu’ils faisaient parfois dans la cour de récré. Nate était évidemment toujours plus rapide qu’elle mais il espérait secrètement qu’elle le dépasse un de ces quatre sous prétexte que ce serait sans doute son « meilleur moyen de défense contre les méchants garçons » un jour. Il prenait déjà son futur en main, sisi ! Elle lui avait rétorqué qu’elle avait alors de la chance que lui n’en soit pas un puisqu’il la rattrapait toujours même en la laissant partir devant, une phrase qui n’était évidemment pas tombée dans l’oreille d’un sourd, puisque dès qu’un relou s’approchait d’un peu trop près pour l’embêter, surtout pour se moquer quand Scarlett écrivait dans son journal, Nate ou même son propre frère pointaient rapidement le bout de leur nez. Mais déjà à l’époque la fierté de la jeune femme était à l’œuvre et si l’intention était louable au départ, elle préférait apprendre à se défendre toute seule. Quid du jour où ils ne seraient pas là en cas de problème ? Elle ne pourrait quand même compter que sur ses ressources. Nathanaël interrompit le fil de ses pensées et lui demanda si elle avait bien dormi avant de s’installer à côté d’elle pour continuer d’admirer la vue à l’horizon. « C’était plutôt mouvementé, j’ai cru que tout ce qui s’est passé hier n’était pas arrivé. » Répondit-elle brièvement. « Et toi ? » Le jour était désormais presque totalement levé. Des dégradés de rouge, d’orange et de mauve se mélangeaient gracieusement dans le ciel. Scarlett avait toujours bien aimé ce mélange de couleurs qui ne démontrait qu’une énième fois la beauté de la nature qui les entourait. « Tu veux faire quoi ? » Lui demanda-t-elle en dirigeant son regard dans le sien, après quelques minutes de silence. La jeune femme était fin prête à rentrer mais si Nathanaël voulait encore s’attarder dans les parages, elle n’était pas pressée de mettre un terme à ce moment. Disons qu’il valait peut-être mieux garder le reste pour d’autres fois. Malgré ces deux ans de silence, le jeune homme n’avait jamais cessé d’être aux yeux de Scarlett un des éléments capitaux de sa vie. Comme le poumon avait besoin d’oxygène, elle avait besoin de Nate dans la toile de fond de son existence. Il était une source d’entrain constant pour elle, il ressortait toutes les facettes de sa personnalité d’un coup et avait une incidence sur elle que les autres n’avaient jamais eues, mêmes les brèves et éphémères rencontres qu’elle avait pu faire dernièrement. Avec Nate, autant tout était compliqué à tout point de vue pour bien des raisons, autant sur le plan sentimental, elle l'aimait tout simplement. Le reste ne comptait absolument pas à côté de cette évidence élémentaire entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate Sam 8 Mar - 3:16

On se serait cru dans un tableau de Monnet, les couleurs qui donnaient l’impression de se diluer les unes dans les autres, les rayonnements du soleil en comparaison au ciel qui commençait à virer au bleu. Magnifique, il n’y avait pas d’autre mot. Nathanaël sortit doucement de ses pensées lorsque elle évoqua que ça donnait envie de courir par ici avant de lui demander si lui faisait toujours du footing. A vrai dire depuis l’accident de Tessa il avait multiplié les séances. Lorsqu’il ne s’en sentait vraiment pas d’humeur, il restait chez lui, cloitré dans sa chambre comme un ermite et sinon, il enfilait un gilet, mettait sa capuche peu importe qu’il pleuve, neige, grêle ou qu’il y ait du soleil , mettait ses oreillettes avec sa musique à fond et se mettait à courir, sans but, juste en se laissant dériver dans ses pensées. Au début, il essayait de se convaincre de ne pas se tracasser en y pensant mais ça revenait sans cesse, indéniablement l’obligeant pratiquement à affronter à chaque fois. Plus son esprit se rapprochait de l’histoire de l’accident et de la mort de Tessa, plus il courait vite, moins il sentait la fatigue, le mal dans son corps de forcer peut-être un peu trop. Il ne regardait bien souvent même plus où il allait se contenter de tracer sa route tout droit et de tourner lorsqu’il le devait. Lui préférait largement courir dans la forêt. On y croisait pratiquement personne et il fallait bien avouer que la course entre les arbres, les branches et la racines était beaucoup plus formatrice qu’une route pavée. Les éviter, sauter, se baisser, tourner,.. Au bout d’un moment on courait si vite, tellement perdu dans ses pensées qu’on en s’en rendait même plus compte, ça venait automatiquement et lorsqu’on se disait ‘merde, mais je cours où là ?’ et qu’on reprenait doucement ses esprits, ben on se mangeait une branche en pleine face et on s’égratignait le visage. Combien de fois ça ne lui était pas arrivé ? Il rentrait chez lui, les habits sales et une coupure au visage, bien souvent près de la pommette à cause d’une espèce de ‘gifle’ venant d’une branche qu’il n’avait pas vue. « Oui mais j’évite les endroits trop fréquentés et, souvent je le fais à la tombée de la nuit, je trouve ça plus amusant. » Il fit une pause et soupira légèrement en fermant les yeux : « Je préfère quand même les sports de balles plutôt que de courir ‘pour rien’ ou plutôt derrière rien. » Et puis tout d’un coup après cette phrase tout à fait anodine, Nathanaël rit et se laissa tomber dans le sable, sur le dos. L’image qui venait de lui traverser l’esprit était juste excellente. Par ‘courir derrière rien’ il entendait bien évidemment une balle de basket, de foot, de tennis, de football américain, de volley, de handball un truc comme ça puisque d’après lui, on se rendait toujours moins compte de la distance qu’on parcourait lorsqu’on avait la concentration focalisée sur un objet en permanence mais certainement pas ce à quoi il avait pensé. Sur le coup, il s’était imaginé Scarlett en train de faire son footing tout à fait normalement et lui qui courait derrière. Avec un peu de réflexion ça n’avait rien d’extrêmement drôle mais sur le moment -et probablement encore un peu sous la fatigue- il n’avait pas pu résister. Alors qu’il lui demandait si elle avait bien dormi, elle lui répondit que ça avait été mouvementé en ajoutant qu’elle avait rêvé que rien de la soirée de hier n’avait été réel dans son rêve. Par mouvementé voulait-elle dire qu’elle s’était réveillée en sursaut après un cauchemar ? Il espérait que non ou au moins, si ça avait été le cas, qu’elle avait dormi suffisamment. « Joyeux, tes rêves. » Plaisanta-t-il pour la faire sourire avant d’ajouter une fois que la question lui fut retournée : « Ca va, enfin ça allait jusqu’à qu’un idiot toque à la vitre et me réveille, j’ai failli me cogner au plafond dis donc tellement il m’a foutu la trouille. » Il rit légèrement en y repensant. Sur le coup il avait vraiment eut les chochottes et c’était peu de le dire m’enfin, ça ne l’avait pas empêché non plus d’avoir un peu la tête dans le derrière avant de sortir de la voiture. « On va peut-être renter non ? On l’a bien mérité après cette soirée. » Surtout que, jusqu’à preuve du contraire Nate avait vraiment besoin d’une douche et plus précisément de se laver les cheveux en essayant du mieux que possible d’enlever tout le sable qu’elle lui avait mis. Lorsqu’elle accepta, il se leva et s’essuya les fesses pour y enlever le sable, en l’aidant à se lever à son tour. Ils se dirigèrent vers la voiture et s’installèrent chacun de leur côté alors que Nathanaël remettait le contact. « C’est bon ? » il attendit la confirmation et entreprit la route pour rentrer. Le trajet se passa en silence mais ce n’était pas si grave puisqu’ils n’habitaient vraiment pas loin de la plage, une chance d’ailleurs pour les périodes chaudes où la seule motivation pour bouger était de se jeter dans la mer. Nathanaël se gara devant la maison numéro quatorze avant d’ajouter : « Et voilà, terminus pour vous mam’zelle. » Il enclencha le frein à main et tourna la tête pour regarder la maison. Aucune idée de si quelqu’un était déjà levé ou quoi, mais il espérait au moins qu’elle ne se prendrait pas un savon pour avoir découché même si, elle avait l’âge de faire ce qu’elle voulait maintenant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate Sam 8 Mar - 4:46


Nathanaël et Scarlett n’avaient clairement pas les mêmes habitudes pour courir. Il préférait de loin se réfugier dans les bois, dans des endroits peu fréquentés et surtout à la tombée de la nuit. La perspective ne dérangeait ou n’effrayait pas spécialement la jeune femme, mais elle éviterait clairement de tenter le diable en s’aventurant seule la nuit dans les bois. Qui sait ce qui pourrait arriver ? Après tout, un tueur en liberté rôdait toujours dans le quartier sans parler de ceux dont on ignorait tout. Scarlett préférait donc s’en tenir à ses habitudes matinales en bordure de plage, ça ne lui déplaisait d’ailleurs pas des fois de croiser des têtes connues du quartier en même temps. Vu la façon dont Nate s’était éloigné de son entourage ces dernières années, elle concevait parfaitement que sa façon personnelle de faire lui convenait parfaitement puisqu’éviter les gens était devenu, semble-t-il, une de ses spécialités. Il précisa ensuite que courir sans but n’était pas sa tasse de thé non plus. Scarlett avait très bien compris ce qu’il voulait dire ; le jeune homme parlait sûrement de sports où il pouvait suivre une balle, en lancer une, participer à un jeu d’équipe, etc. Mais avant que la jolie brune ne puisse répondre, il éclata de rire et s’allongea dans le sable. Amusée à son tour, elle saisit le sens ambigu que pouvait avoir sa phrase mais préféra se contenter d’un sourire plutôt que de relever.  Nate s’enquit alors de la nuit qu’elle avait passée dans la voiture. Sa nuque était légèrement engourdie et elle n’avait sûrement pas assez dormi avec son léger mal de crâne provoqué par l’alcool et surtout son cauchemar. Mis à part ça, Scarlett ne s’en était pas sortie à trop mauvais compte. Elle esquissa un nouveau sourire quand il la taquina sur la joyeuseté de son rêve avant de lui répondre à son tour qu’il avait sursauté lorsqu’un imbécile l’avait réveillé pour lui demander quelque chose. La jolie brune imagina la scène un instant, Nate sortant de son sommeil et sursautant. Elle aurait probablement eu la même réaction si elle était restée dans la voiture et avait été réveillée de la même façon. Scarlett demanda ensuite à Nate s’il voulait encore faire une activité en particulier, sinon elle serait ravie de pouvoir rentrer chez elle et de se poser au calme. À son grand soulagement, il partageait exactement le même avis (mld !) et lui proposa de retourner chez eux. Elle acquiesça donc par la positive avant de se lever à son tour, aidée de l’Evans. La jeune femme reprit place sur le siège passager et gratifia Nate d’un ‘oui’ une fois la porte fermée et sa ceinture attachée. Le trajet se déroula en silence mais celui-ci n’avait rien de gênant entre eux. Ils étaient simplement fatigués, éreintés par cette nuit mouvementée. Finalement, ils arrivèrent enfin devant la maison des Spencer. « Merci d’être venu et pour le trajet ». Dit-elle dans un sourire sincère. En effet, s’il lui était vraiment arrivé quelque chose, Nate serait quand même venu, ce qui ne signifiait pas rien pour elle. Quant au retour, elle aurait pu le faire à pieds s’il ne l’avait pas redéposée mais bon comme s’il ne l’aurait pas fait… Scarlett déposa un baiser timide sur la joue du jeune homme, ne sachant pas trop comment se comporter exactement, maintenant que les effluves de l’alcool étaient complètement dilués de son corps tout comme l’effervescence de leurs retrouvailles. Elle descendit ensuite de la voiture et lui fit un signe d’au revoir avant d’emprunter le chemin jusque chez elle. Scarlett avait passé une soirée inoubliable qui, elle l’espérait, n’était que la première d’une nouvelle longue liste.


SUJET TERMINÉ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Can't remember to forget you | Nate

Revenir en haut Aller en bas

Can't remember to forget you | Nate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Sujets similaires

-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Le 20 juin... Remember Cosmos 1999...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» Nate Yassine Taylor || Finished
» I remember when, I remember, I remember when I lost my mind. ? 27 mars, 20h21

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Hors jeux :: Rps DS version2-