Partagez|

"Aller, levons nos verres et sautons la barrière" ♠ Benjamin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité







MessageSujet: "Aller, levons nos verres et sautons la barrière" ♠ Benjamin Jeu 6 Fév - 19:09



Voilà, on était samedi et une sorte d'excitation avait envahi la brunette. Ce soir, elle avait un dîner avec Benjamin. Enfin... ce n'était pas grand chose, c'était juste un dîner entre amis. Juste ça. Enfin, c'est ce que se disait Junie pour se faciliter la tâche à vouloir à tout prix cacher ce qu'elle ressentait au fond d'elle. Sa matinée à la bibliothèque était passée à une grande vitesse, elle n'avait pas arrêté de ranger ou bien de conseiller des personnes pour des livres. Sa bonne humeur se transmettait à tout le monde et la brune n'avait pas arrêté de sourire. Fini les soucis avec les colocs -pour l'instant- et ça donnait encore plus le sourire à l'aveugle. Elle allait passer une bonne soirée, même si elle craignait que ça dérive comme à Los Angeles. Quoi que... Ca ne la dérangerait peut-être pas tant que ça. Junie avait été tentée de l'embrasser une nouvelle fois l'autre jour mais son accord avec lui ne le lui permettait pas. C'était tout simplement comme ça. Ne pas laisser filer  les sentiments qui commençaient à s'éveiller en elle pour le beau brun. Enfin ! Non, ce soir, ils allaient juste passer un moment ensemble car le jeune homme avait perdu son pari... et elle ? Elle allait aussi lui rendre la pareille avec son pari ? Peut être pas ce soir en tout cas, mais une autre fois peut être. Bref, Junie était plutôt pressée d'y être et de pouvoir, de nouveau, passer un soir avec lui. Bien que tout les deux aient convenu qu'ils étaient juste là pour dîner. Rien de plus. Pourquoi ces précisions ? Junie n'osait même pas y penser, non. Pas pour l'instant. Elle s'était déjà faite violence pour ne pas briser les barrières la dernière fois et si là ça recommence et qu'elle les brise... elle craignait de ne plus pouvoir revenir en arrière.
Soupirant, la jeune femme faisait le tri dans ses vêtements. Quoi mettre ? Simple mais bien habillée ? Ou bien... une robe comme la dernière fois ? Oui, une robe, c'était bien plus simple pour choisir et surtout pas de soucis pour accorder le haut avec le bas. Ou inversement. Prenant sa robe, qui était normalement pourpre -ne distinguant pas encore les couleurs-, Junie partit dans sa micro salle de bain pour se préparer. Une fois en dehors de la douche, elle se sécha et enfila sa robe qui lui allait parfaitement, au final. Coiffant ses cheveux d'un chignon un peu mal fait, elle se maquilla ensuite, légèrement toujours, puis se parfuma. Voilà, elle était... presque prête. Les chaussures, elle alla mettre ses escarpins noirs puis enfila une veste légère. Le voyage n'était peut être pas loin, mais le climat de dehors était un peu frais. Et elle ne voulait pas risquer la pneumonie et être dans l'incapacité de voir (blague ahah) le jeune homme pendant un temps... Alors non , il n'en était pas question. Trois jours sans contact avaient été long, alors si c'était plus de trois jours sans le voir... Pas possible. En pensant à ça, Junie réalisait à quel point l'Anglais l'attirait. C'était évident d'ailleurs. Quand elle lui parlait ou quand ils avaient des moment plutôt tactiles, des décharges électriques la parcouraient. Et ça, surtout depuis... depuis ce fameux week-end. Secouant la tête pour revenir à la réalité, la brune attrapa sa canne, oui ne sait-on jamais qu'elle tombe sur un fou-furieux à cette heure-ci, et partit prendre un taxi. Numéro dix huit. Oui, elle y allait à présent. Plus moyen de faire demi-tour ou quoi que ce soit. Pourquoi est-ce que ça la rendait si nerveuse ? Junie respira longuement et reprit ses esprits quand le taxi s'arrêta devant cette fameuse maison. Pourvu que la sœur de Benjamin ne lui retombe pas dessus... Même s'il avait fait le nécessaire pour qu'ils aient la maison pour eux, on pouvait s'attendre à tout.
Descendant de la voiture, la brune parcourut les quelques mètres qui la séparaient de cette porte et attendit quelques secondes avant de toquer. Son cœur battait un peu trop la chamade à son goût et son excitation était toujours présente mais tout ça était mélangé à autre chose, et elle ne savait pas tellement quoi. Fermant sa main en forme de poing, elle se décida enfin de frapper. Puis, Junie attendit... pas longtemps à vrai dire. Lui offrant un grand sourire, la brune avança d'un pas avant de le serrer dans ses bras et de l'embrasser, sur la joue, bien sûr.  « Alors, comment vas le cuisinier amateur aujourd'hui ? » demanda-t-elle en rigolant légèrement et se détachant de lui par la même occasion. Ca sentait bon dans la maison, fallait l'avouer. A croire que le jeune homme n'avait pas fait les choses à moitié.  « Je viens d'y penser, mais tu voulais peut être que j'amène quelque chose ? » Venir les mains vides, elle n'aimait pas vraiment ça, mais cette soirée l'avait tellement rendue folle de joie, qu'elle avait oublié de prévoir quelque chose à apporter. Au pire, elle lui vendrait son corps pour se faire pardonner d'être venue les mains vides.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: "Aller, levons nos verres et sautons la barrière" ♠ Benjamin Ven 7 Fév - 15:25

La fin de semaine, autrement dit le week-end. Et le week-end c'est quoi ? Samedi et dimanche... Deux jours de relâche bien mérité après une semaine de travail qui n'avait pas franchement été simple pour Benjamin. Mais enfin samedi était là, une journée tranquille avec surtout un dîner en compagnie de Junie le soir. Un simple moment entre amis pour honorer la victoire de la jolie bibliothécaire aux défis qu'ils s'étaient donnés. Une soirée en tout bien tout honneur, qui pourtant rendait l'Anglais impatient et passablement excité à l'idée de faire découvrir ses talents culinaires à la jeune femme. Certes il ne savait pas faire des tonnes de trucs, mais ce qu'il faisait il le faisait plutôt très bien et ouvrir un livre de cuisine ne lui avait jamais fait peur. Encore fallait-il qu'il ai une motivation pour le faire, comme tout feignant qui se respecte. La venue de Junie était le motif parfait, actuellement rien n'aurait pu être mieux. Oui oui juste des amis c'était ce qu'ils avaient convenus... Comme deux imbéciles se voilant la face.
S'armant d'une batterie de casseroles et de poêles ainsi que d'autres ustensiles en tout genre, Benji sortait le grand jeu. Juste pour le plaisir de cuisiner pour une amie, bien sûr qui en douterait ? Peut-être ses colocs plutôt surpris par cet investissement dans l'espace culinaire de la maison. Seul sa sœur n'avait pas posé de question, sans doute parce qu'elle craignait de déjà connaître la réponse. Ce qu'il fallait retenir c'était que ce soir les deux amis seraient tranquilles pour ce dîner en tête à tête. Un contexte, qui s'il réjouissait Benjamin le rendait aussi un peu nerveux. Après tout il avait été à l'initiative d'un premier dérapage à Los Angeles, qu'est-ce qui lui assurait qu'à nouveau l'envie ne serait pas plus forte que ces résolutions amicales prises en concertation avec Junie ? Ne serait-ce que la serrer contre lui lorsqu'ils s'étaient réconciliés lui avait donné envie de l'embrasser, alors tout un dîner à subir le charme de son sourire ou tout simplement son charme naturel... l'affaire promettait d'être délicate.

Un bon moyen de ne pas déjà se prendre là tête là dessus était de se concentrer sur la préparation de ce dîner, c'est d'ailleurs ce que faisait le jeune anglais. Concentré et méthodique, il aurait été prêt pour recevoir plusieurs personnes qui l'auraient noté à la fin de la soirée comme dans cette émission à la télé. Mais ce qui l'encourageait à se dépasser c'était bien l'identité de son invitée et juste ça. Sans aucun doute qu'il ne s'était jamais donné autant de mal en terme d'innovation pour un repas comme celui-ci. Pleins d'idées et ayant la volonté d'impressionner la jolie brune il mettait du cœur à l'ouvrage. Parfois un doute le prenait, n'en faisait-il pas trop ? Ne prendrait-elle pas ça comme un rendez-vous galant ? L'instant d'après il balayait ses interrogations en se disant que de toute façon elle prendrait ça comme elle voulait. Et quand tout fût enfin prêt il était très content de lui, à tel point qu'il ne se gênait pas pour chanter à tut tête sous la douche comme s'il avait été au karaoké.
Vérifiant l'heure qu'il était toute les cinq minutes tant il était impatient, Benjamin se préparait tout en se dandinant au rythme de la musique. Habillé et parfumé, prêt à l'arrivée de Junie il faisait une dernière vérification à sa préparation. Il entendit enfin frapper à la porte, pile à l'heure c'était sans aucun doute son amie et il allait aussitôt lui ouvrir en affichant un large sourire en la voyant « Hey ! » la saluait-il avec entrain avant qu'elle ne l'enlace et dépose un baiser sur sa joue, il adorait toujours autant quand elle faisait ça. « Le cuisinier va bien, et mon invitée critique culinaire comment va-t-elle ? » répondait-il en s'écartant pour qu'elle puisse entrer « Je t'en prie. ». Il refermait la porte derrière elle et la jeune femme lui fit la remarque qu'elle n'avait rien amené « Ah bah je comptais sur toi pour le vin... On aura rien à boire tant pis. » bien sûr ça n'était pas vrai car il avait tout prévu de A à Z. Benji se mit à rire « Je plaisante t'en fais pas. La seule chose que tu avais à faire c'était de venir jusque ici. » disant cela il récupérait sa veste et la pendant dans l'entrée avant d'invité la jeune femme à s'avancer vers la salle à manger où il avait dressé la table « Installe toi je vais chercher l'apéritif. Disparaissant en cuisine deux minutes il revint avec des petits fours et deux verres, une fois le service fait il s'installait à table en face de la jolie brune « Tu as passé une bonne fin de semaine ? » demandait-il tout en prenant son verre pour trinquer avec elle « A cette soirée ! Et ton défi réussi. ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: "Aller, levons nos verres et sautons la barrière" ♠ Benjamin Sam 8 Fév - 15:18

Au début, la brune n'aurait pas pensé que le jeune homme réaliserait son défi et pour tout dire, Junie en avait presque oublié l'existence jusqu'à il y a trois jours. Mais maintenant que c'était ce fameux jour, pas question de reculer, non. Junie et Benjamin allaient passer une soirée purement amicale, à dîner pour ce défi, et sans dérapages. Oui bien sûr, sans dérapages. Pour cette soirée, l'aveugle préférait ne pas repenser à Los Angeles, bien que la soirée n'avait pas été désagréable, vu leur accord, il ne valait mieux pas pour la brune d'y repenser, au risque de refaire tomber le voile et de passer la barrière qui les séparait. Cependant, elle aurait pu briser de nouveau ces barrières qui les séparaient. Après tout qu'est-ce que ça leur coûterait ? A part se mentir continuellement sur cette attraction qu'il y avait entre eux. Junie se mentait à elle même pour se dire que ce n'était que de l'amitié, alors que son cœur et ses sentiments disaient autre chose. Mais bon, c'était Junie. Quitte à se voiler la face, autant le faire correctement. Enfin, maintenant qu'elle se trouvait devant cette fameuse porte, plus question de repenser à ça. A ressentir de nouveau ces sensations qui lui avaient, littéralement, fait tournées la tête. Junie ne devait plus y penser, ne plus céder à cette tentation, car de toute façon, c'était impossible. Décidant à frapper à la porte, la brune fut en quelques secondes, en face de son cher hôte. Lui adressant un grand sourire et l'enlaçant comme il se devait ainsi que de l'embrasser sur la joue, la bibliothécaire lui demanda comment il allait.  « Elle va bien, mais je te rassure, si ta cuisine n'est pas bonne, je dirais que c'est excellent tout de même. » Dit-elle en rigolant et lui adressant un sourire en coin. C'était pour rire, bien entendu, elle ne doutait pas des talents culinaires du jeune homme et avait d'ailleurs plutôt hâte de découvrir ce qu'il avait préparé. Cependant, venir les mains vides, c'était quelque chose que Junie n'aimait pas tellement. Elle s'excusa immédiatement et rigola avec la réflexion de Benjamin.  « Oh... Je peux peut être me racheter autrement ? » Dit-elle en lui souriant. Avançant dans l'entrée, elle lui lança un énième sourire (on ne les compte plus) puis rigola à sa plaisanterie.  « Seule ma présence t'honore ? Je suis touchée, tu sais. » Enlevant sa veste, elle le lui donna en s'avançant ensuite dans le salon et de hocher la tête le temps qu'il revienne avec l'apéritif.
Bien ça ne se déroulait pas si mal que ça finalement... Junie s'était inquiétée de trop pour rien. Enfin... le serrer contre elle, sentir son parfum... ouais en fait ça allait être plus dur que ça de résister à cette tentation qui devenait de plus en plus grande à chaque fois qu'ils se voyaient. Junie trouva la table et s'installa et regarda autour d'elle, enfin regarda... c'était un bien grand mot mais elle mettait un œil sur ce qui se trouvait à ses côtés. Benjamin revint vers elle avec deux verres et les petits fours. L'odeur lui mettait l'eau à la bouche, il s'était bien débrouillé, pour un début déjà. La brune avait hâte de voir ce qu'il lui avait concocté pour la suite. Prenant son verre, la jeune femme lui sourit avant de lui répondre.  « Oui ça a été, on va dire qu'elle était plus reposante et moins... stressante. » Dit-elle tout en faisant un sous-entendu de leur dispute. Si minime avait-elle était, cette dispute l'avait vraiment mise mal à l'aise et vraiment dans l'embarras. Trinquant avec le beau brun, Junie fit un signe de tête accompagnée d'un sourire avant de boire une gorgée de son verre. Reposant, le verre et lui adressant un sourire -comme elle sait si bien les faire sisi-, celle-ci reprit la parole.  « Et toi ? Ta fin de semaine ? » La brune piqua un petit four et celle-ci prit son temps pour le manger et de donner son verdict. Drôle de tête. Voilà ce qu'elle faisait, de quoi lui mettre le doute, non ? Seulement, l'aveugle est un peu mauvaise pour cacher ce qui lui plaît ou non.  « Je dois dire que tes petits fours... ils sont vraiment très bons. » Elle n'allait pas lui mentir. Quoi que, elle aurait pu... mais bon, mentir ce n'était pas vraiment son truc. Ou presque. Buvant une autre gorgée de sa boisson, elle fit tourner son doigt autour du verre et regarda Benjamin.  « Tu penses que c'est judicieux de boire du vin ? » Dit-elle en souriant. Si elle faisait des sous-entendus ? Bien sûr. C'était évident. Tout deux savaient que les barrières étaient de nouveau construites et qu'il ne fallait plus les enfreindre. Cependant... en se voilant la face comme ça, ils n'avançaient pas vraiment et faisait plus deux pas en arrière et un pas en avant, plutôt que l'inverse. C'était peut être maladroit de dire ça comme ça, et d'ailleurs la brune finit par hausser les épaules et de s'emparer d'un nouveau petit four. Si la brune ne voulait pas forcément reparler du week-end à Los Angeles, elle était plutôt mal-barrée. Mais ce n'était pas pour parler de ce qui s'était passé non, juste pour signaler que s'ils dérapaient une fois de plus, peut être que cette fois-ci ça n'allait pas être récupérable ? Enfin, Junie se contenta de lui sourire et de retrouver son calme face au beau brun qui la regardait. Ce jeune Seavers avait vraiment quelque chose qui plaisait et la jeune femme ne saurait dire si c'était son caractère, son sourire, son regard ou tout simplement le tout. Enfin, c'était surtout le tout en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: "Aller, levons nos verres et sautons la barrière" ♠ Benjamin Mer 12 Fév - 15:27

Benjamin voulait que tout soit parfait, qu'il n'y ai pas de fausse note pour cette soirée. De un parce qu'il s'était donné du mal en cuisine et de deux parce qu'il estimait que Junie et lui méritait de passer un bon moment ensemble. C'était assez dingue que tout juste trois jours de froid entre eux avait pu l'affecter à ce point, mais toujours est-il qu'il ressentait toujours une pointe de culpabilité et que tout ça était sans doute un moyen pour lui de se faire totalement pardonner par la jolie bibliothécaire. En fait l'anglais craignait un peu que malgré leur réconciliation cette brouille ai laissé des marques et affaiblie ce lien amical auquel il tenait beaucoup. Leur dispute mais aussi d'une certaine façon ce dérapage à Los Angeles, qu'il ne regrettait pas mais qui pouvait bien leur compliquer la vie.
Le seul fait de se sentir responsable du stress de Junie l'embarrassait, il n'avait jamais voulu en arriver là. Mais ce soir c'était SA chance de se rattraper, de prouver à la jolie brune que rien ne s'était brisé. Ils trinquaient et Benjamin repensait à sa fin de semaine, surtout qu'il avait eu surtout hâte d'arriver à ce soir le reste n'avait pas grand intérêt « Ça va, la routine... » répondait-il simplement. Son travail au bowling n'était pas très palpitant sauf quand deux filles, dont sa sœur, se battaient et qu'il fallait les séparer mais sinon il n'avait rien d'intéressant à raconter.

Junie le complimentait sur ses petits fours et le jeune homme était plus que ravi d'avoir son avis. Bon ok elle avait dit plus tôt que même si c'était dégueulasse elle lui dirait que c'était bon, mais la bibliothécaire étant une piètre menteuse, elle aurait du mal à faire semblant d'apprécier si c'était infecte en tout cas il l'espérait. Riant légèrement il la regardait avec un air amusé « C'est vrai ou tu dis ça pour me faire plaisir ? » il avait saisi la perche tendue plus tôt pour la taquiner légèrement « Merci en tout cas. » reprenant un petit four justement il ne pouvait que faire le constat que oui ils étaient réussis et heureusement ! « Je suis pas mécontent de moi. Première fois que j'en faisait mais c'est pas compliqué. » buvant une gorgée il souriait ensuite à son invitée « T'es une privilégiée tu sais. Je ne crois pas mettre jamais donné autant de mal pour un dîner. » il était totalement sincère, elle pouvait se vanter de lui donner envie de toujours se dépasser, d'être comme une sorte de prince charmant des temps moderne pour elle. Mauvaise stratégie s'ils comptaient être juste amis, mais en fait c'était plus fort que lui. Benji ne se lassait jamais de la voir sourire ou de l'entendre rire, pire que ça il commençait à avoir du mal à s'en passer.
Etant donné leurs antécédents sous l'effet inhibant de l'alcool, la question de Junie était tout à fait justifiée. Le jeune anglais avait tout de suite saisie l'allusion et il haussait les épaules « On aurait tort de s'en priver non ? » lui adressant un large sourire il poursuivait « Un bon repas sans vin ça serait incomplet. » mais le risque que leurs résolutions prises il y a quelques jours se voient balayées, grandirait proportionnellement avec la quantité d'alcool ingurgitée. Un petit air taquin s'invitait sur le visage de l'anglais « Tu crains de ne pas garder le contrôle Miss Fynes ? » lâchait-il sur un ton faussement suspicieux. Bon dans les faits il était celui qui avait lancé le dérapage, qui l'avait embrassé en premier et... Non décidément il ne fallait pas qu'il pense à cela sinon ça risquait de lui revenir un peu trop en tête.

Apéritif réussi, il était temps de passer à l'entrée. En hôte parfait, Benjamin fit le service puis se réinstallait à table « Cette salade c'est un peu ma spécialité ! » déclarait-il non sans une certaine fierté. Il espérait qu'elle aimerait car c'était peu commun « Avocat, pamplemousse, crevette le tout avec une sauce cocktail. Pas de contre indications ? » c'est vrai qu'il n'avait même pas pensé à lui demander si elle était allergique à quelque chose. Il fallait espérer que ça ne soit pas le cas, un petit grain de sable dans l'engrenage ne gâcherait peut-être pas toute la soirée mais il s'en voudrait de ce manque de prévoyance de sa part. Au cours du repas, la discussion s'engageait facilement comme à leur habitude même s'ils évitaient au maximum d'évoquer leur dispute et surtout le week-end à Los Angeles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: "Aller, levons nos verres et sautons la barrière" ♠ Benjamin Jeu 13 Fév - 17:52

Trinquer avec le beau brun pour sa victoire au défi qu'ils s'étaient lancés lui plaisait bien. Bon, le simple fait de l'alcool qu'elle allait boire en compagnie de Benjamin la rendait un peu plus tendue. Mais, bon, l'aveugle évitait d'y penser même si c'était plus difficile que ça. Lui retournant la question par rapport à sa fin de semaine, la jeune femme se contenta de lui sourire. Au moins, ça c'était mieux passé pour eux deux, ils n'avaient plus trop accumulé les erreurs durant cette fin de semaine. Comme quoi, les disputes ça ne leur allaient pas. Enfin, dispute était un bien grand mot pour ces deux-là qui ne pouvaient pas se faire la tête bien longtemps. Puis, maintenant ils allaient pouvoir passer une agréable soirée à manger ce que leur avait préparé le jeune homme. Junie était sûre que ce qu'il avait préparé allait lui ravir, elle n'est pas difficile non plus à vrai dire. Donc, ça facilite la tâche. Cependant, rien que de manger ces petits fours, la brune était satisfaite. Il les avait bien préparé et Benjamin pouvait peut être se révéler un cordon bleu remarquable ? Rigolant à ce qu'il venait de lui dire grâce à ses précédentes paroles, la bibliothécaire hocha la tête. « Oui, je t'assure, ils sont excellents. » De toute façon, la brune ne pouvait pas mentir, surtout pas à Benjamin qui -à présent- connaissait à peu près tout d'elle. Lui souriant quand il la remercia, la bibliothécaire termina sa bouchée en écoutant les paroles du beau brun. En fait, elle buvait ses paroles plutôt. Elle adorait l'entendre parler avec son accent et tout simplement pouvoir écouter le son de sa voix. Revenant à la réalité, Junie se sentit presque flattée d'être une des privilégiée à pouvoir déguster ce repas, enfin du moins les petits fours. « Oh, je ne sais pas comment je dois prendre ça. Si tu les testais pour pouvoir les refaire à je ne sais qui, ou bien pour m'impressionner. » Dit-elle en le taquinant légèrement. La brune était vraiment de pouvoir partager ce dîner avec Benjamin, alors si en plus il lui faisait des trucs nouveaux... Ca ne pouvait que la flatter d'avantage. Même si au fond, ce n'était rien, ça ne faisait qu'accroître ce sentiment qui naissait et dont elle ne connaissait pas encore la raison ni la cause et ni ce que ça représentait vraiment.
L'alcool, aux dernières nouvelles, l'avait un peu trahi et fait passer un cap de non retour avec le beau brun. D'ailleurs entretenir une relation amicale avec cette nuit passée à Los Angeles, c'était un peu risqué et ça, chacun de leur côté. Mais bon, ils se voilaient juste la face et ça leur retomberait dessus tout ou tard d'ailleurs. Alors, la brune lui demanda si c'était une bonne idée. Après tout, qui pouvait prévoir comment se terminerait la fin de soirée ? Enfin, Junie ferait en sorte que ça ne recommence pas, même si sans les effets de l'alcool elle pouvait très bien retraverser cette barrière remise en place. Se priver de l'alcool serait en effet dommage et la brune hocha la tête en souriant, elle était bien d'accord avec lui. « Oui, c'est vrai, tu n'as pas tort. » Si elle avait peur de ne pas tenir ? Non ce n'était pas ça qui l'inquiétait. Pas vraiment. Lui souriant légèrement, la brune se reprit aussitôt en ne pensant pas à ça et finit par rigoler. « Non, je ne crains pas ça du tout. Mais apparemment, toi tu ne crains pas de perdre le contrôle, je me trompe ? » Autant lui poser aussi la question. Junie s'était légèrement sentie gênée lorsqu'il lui avait posé la question. C'était dur de répondre, l'alcool avait ses effets et Junie craignait que ce soit les mêmes que ce fameux week-end. A savoir, l'envie de l'embrasser à nouveau et de repasser une nuit avec lui. Oh ça oui, ça la hantait un peu plus que prévu. C'était comme si... Comme si elle voulait que ça recommence alors que ça ne pouvait pas. Secouant un peu la tête, la brune se concentra de nouveau sur le dîner, c'était plus facile comme ça. Ne pas y repenser et la soirée se déroulerait sans problèmes.
L'entrée arriva devant elle et Junie observa son assiette. Y'avait plusieurs choses, quoi, elle ne savait pas mais peu de temps après le beau brun lui annonça ce qui se trouvait dans son assiette. Ca lui mettait l'eau à la bouche tout ça ! Benjamin était un cuisinier plutôt pas mauvais. « Non cher cuisto, pas de contre indications. » Dit-elle en souriant et piquant dans sa salade pour découvrir ce mélange de saveurs. La brune appréciait le mélange et en fit par à l'Anglais. « C'est... délicieux ! » Junie mangeait rarement ce genre de choses, avec autant de mélange et c'était vraiment bon. Benjamin venait de lui faire découvrir quelque chose de nouveau et elle l'en remerciait beaucoup. Puis le plat principal était tout aussi bon et Junie était vraiment conquise. Il était bon à marier (ça c'est pour toi xD) ce cher Benjamin et la brune avait la chance de goûter à ses talents culinaires. Ils arrivèrent au dessert et la bibliothécaire regarda Benjamin et lui sourit avant de lui parler. « Et le dessert ? C'est tout aussi original que le reste du repas ? Car franchement tu m'as bien conquise avec tes plats. Et c'était la stricte vérité, Junie avait rarement aussi bien mangé puis en compagnie de Benjamin c'était autre chose. Elle pouvait manger tout en lui souriant, en lui parlant et lui faisant des compliments sur sa cuisine. Bah oui, si Junie commençait à lui faire des compliments à lui et non sur sa cuisine, ils allaient rompre leur 'pacte' de rester amis. Puis ça serait douteux de la part de la brune de lui faire des compliments de toutes façons. La brune passait vraiment une agréable soirée et était ravie de pouvoir passer un moment comme ça avec le beau brun. Non seulement ça lui permettait de ne pas penser à certaines choses embarrassantes mais en plus elle pouvait encrer son sourire et son rire dans sa tête à ne plus pouvoir s'en passer. Ouais, la bibliothécaire était vraiment heureuse ce soir, et ça se voyait sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: "Aller, levons nos verres et sautons la barrière" ♠ Benjamin Mer 19 Fév - 15:01

Est-ce qu'il cherchait à impressionner Junie ? Oui... Clairement c'était ce qu'il avait cherché à faire avec tout ce dîner. Les petits fours n'étaient qu'un début mais il avait vraiment été méticuleux pour tout le repas, faisant des efforts qu'il espérait se voir récompenser par le simple plaisir de la bibliothécaire à déguster toutes ses préparations. Le jeune anglais voulait qu'elle se régale, qu'elle sourit, la voir juste contente d'être là et de profiter de l'instant. Finalement il se contentait de pas grand chose, même si derrière cela se cachait en fait bien d'autres choses, d'autres intentions qu'ils avaient décidés d'ignorer. Mais c'était dur, vraiment et Benjamin avait à cœur d'être honnête avec la jolie brune désormais. « La version officielle c'est que j'avais envie de cuisiner et que j'ai fait ça juste pour le plaisir. » il eu un petit rire avant de poursuivre « La vraie c'est que je voulais t'impressionner. » c'était dit, après tout il n'en avait pas honte et il assumait d'avoir fait tout ça pour elle, quelque chose qu'il n'avait pas fait pour quiconque auparavant.
Ce n'était pas la première fois que le jeune homme se rendait compte à quel point Junie pouvait avoir un effet positif sur lui. Il se sentait grandit grâce à leur amitié, utile à quelqu'un pour qui il avait l'impression de compter réellement. Et puis bien sûr il avait envie de se dépasser, lui plaire et être à la hauteur de ce qu'il pensait qu'elle méritait. Car pour lui la non-voyante méritait que l'on soit là pour elle, quelqu'un capable de l'apprécier à sa juste valeur et à ses yeux elle en avait énormément. Benji était tout simplement fier de la compter dans ses amis.

Il n'y eu pas d'impasse de faite sur l'alcool, c'était l'Anglais lui même qui avait insisté pour qu'ils puissent profiter pleinement de ce dîner et le vin en faisait partie intégrante. Après tout ils étaient des adultes responsables capable de se tenir, non ? Bon ok leur dérapage laissait penser le contraire mais le contexte était différent, l'euphorie d'une bonne nouvelle, trop d'alcool, la ville elle même et l'ambiance en boite de nuit... Trop de choses les avaient poussé dans cette direction mais là c'était très différent. Ici ils étaient juste deux amis qui partagent sagement un délicieux repas, en discutant et de rien. Sauf que pour un ami il était possible qu'il la dévore un peu trop du regard et que son cœur battait un peu trop forte chaque fois qu'il s'attardait à regarder ses lèvres si attirantes. Et pourtant avec assurance il avait affirmé « Non j'ai pas peur. » à propos de sa capacité à garder le contrôle, sauf que maintenant il luttait réellement.
Pourquoi il avait été si stupide ? Pourquoi s'entêter à refuser cette attirance ? Est-ce que c'était à cause de ce qu'avait dit sa sœur sur leur différence d'âge ? Ayant vingt cinq ans il jugeait que six ans d'écart n'était pas grand chose, ça ne se voyait même pas... En fait c'était tout lui de se poser trop de questions, mais à la fois il était tellement naïf qu'il s'était forcément fait avoir par le passé et désormais foncer tête baisser devenait plus compliqué pour lui. Toujours était-il que Benjamin tenait très bien son rôle d'hôte et croulait sous les compliments de son invitée. Une vraie satisfaction pour lui surtout qu'il la savait sincère.

Tout avait été réussi, un dîner parfait comme il n'aurait pas pu en espérer de mieux. Même ce sur quoi il avait parfois eu un doute en terme de préparation était très bien passé. Soulagé, fier et heureux du déroulement du dîner il en avait presque oublié le dessert. C'était plus classique car ça n'était pas vraiment ce qu'il maîtrisait le mieux. « Je vais te laisser découvrir. » répondait-il malicieusement quand Junie le questionnait sur la fin du repas. Disparaissant le moins de temps possible en cuisine il servait le dessert assez rapidement. Une part de moelleux au chocolat avec une boule de glace vanille et du coulis de fruit rouge. Simple et efficace, mais son moelleux n'était pas assez coulant au centre, en tout cas pas assez à son goût. « Je suis resté plus classique. » avouait-il finalement une fois qu'ils eurent tous deux commencer à manger leur dessert.
Benjamin n'avait pas poussé le vice jusqu'à ouvrir une bouteille de champagne, c'était un truc à leur faire revenir un peu trop de souvenirs en tête et les inviter à déraper à nouveau. Serait-il contre ? Pas vraiment non, mais il ne pouvait pas ce le permettre. Le pourquoi lui échappait, juste parce qu'ils l'avaient décidé de peur de s'engager, d'être déçu ou de ne pas savoir comment gérer tout cela ? Parce que ça sautait aux yeux qu'ils se plaisaient, la séduction était là mais ils étaient les deux seuls à ne vouloir rien voir.

Le repas prenait fin, Benjamin aurait un peu de rangement à faire mais il avait fait en sorte de mettre tout au lave vaisselle au fur et à mesure pour ne pas crouler sous les assiettes sales une fois le repas terminé. Les heures avaient passé à une vitesse folle, comme à chaque fois qu'il se retrouvait en compagnie de Junie. Encore une chose qu'il appréciait chez elle, que l'on ne s'ennuyait jamais parce qu'il y avait toujours un sujet sur lequel discuter, un bon mot à faire pour avoir le plaisir de l'entendre rire. « Je t'aurais bien proposé un dernière verre mais il n'y a plus de vin. Après j'ai que du whisky ou du get à te proposer. » il réfléchissait un instant et ajoutait « De la vodka aussi. De quoi digérer en fait. » mais la jeune femme n'était pas une grande adepte des alcools forts. Lui proposer cela c'était surtout un moyen de la faire rester un peu plus longtemps « J'ai bien relevé mon gage ? T'es prête pour un nouveau défi ? » de lecture bien entendu, ça allait peut-être leur petit challenge à eux même si c'était vraiment déséquilibré et à son désavantage à lui. Cuisiner pour elle il était prêt à le refaire encore, la voir sourire comme elle le faisait c'était contagieux et lui même ne pouvait s'arrêter. Comme quoi être heureux c'est simple parfois.
Mais il était tard et Junie allait devoir s'en aller, regagner cette chambre d'hôtel où elle logeait depuis qu'elle avait quitté sa colocation. « Tu as commencé à chercher un appartement ou une maison ? » la questionnait-il curieux de savoir ce qu'elle envisageait pour l'avenir « Loger à l'hôtel c'est coûteux à la longue, non ? » la relation avec sa sœur ne serait pas si tendue il aurait pu lui proposer de l'héberger... Bon ok ils étaient déjà nombreux mais dans sa chambre il y avait de la place. Mauvaise idée pour deux amis... Très mauvaise. Là Benjamin ressentait un peu la même chose qu'à Los Angeles quand au moment d'aller chacun dans leur chambre il n'avait pas pu se résoudre à la laisser. Sauf que cette fois il ne devait pas franchir la barrière, il fallait qu'il reste à sa place d'ami. Quand la bibliothécaire fût sur le départ, qu'elle eut remis sa veste que lui même venait de lui tendre, cette envie redoublait d'intensité. C'était peut-être fou, mal venu ou une connerie mais Benjamin ne pu retenir son geste. Il prit sa main dans la sienne pour la retenir « Reste. » lâchait-il dans un souffle, pas franchement sûr de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: "Aller, levons nos verres et sautons la barrière" ♠ Benjamin Jeu 20 Fév - 23:24

Il voulait l'impressionner ? Bah c'était gagné. La brune était vraiment sous le charme des talents cuisiniers qu'avaient Benjamin. En réalité, Junie était sous le charme tout court. L'aveugle avait beau vouloir faire genre il n'y a pas plus mais ce n'était plus tellement possible. Lui souriant, elle était vraiment contente d'entendre ça au fond, ça lui montrait à quel point le beau brun tenait à elle. « Je suis... touchée ? Ravie ? Les deux sûrement ! » Annonça-t-elle avec un rire. La bibliothécaire préférait mettre une touche de bonne humeur sinon, elle allait s'enfoncer encore plus dans ses pensées qui commençaient à tourbillonner à nouveau. Cela faisait un petit moment, surtout depuis Los Angeles, que la brune se posait des questions par rapport à leur relation. S'ils avaient bien fait de fonctionner que dans l'amitié alors que l'attirance était là et qu'ils mourraient, tout les deux, envie de franchir à nouveau cette barrière invisible mais présente dans leur esprit. Enfin, Junie était heureuse à cet instant, en fait, toutes les fois où elle se retrouvait qu'avec Benjamin, sans personne et où ils pouvaient passer un moment rien que tout les deux. C'est ça qu'elle appréciait le plus, passer du temps avec le jeune homme. Et encore, elle voudrait en passer encore plus qu'elle n'en passait déjà avec lui. La brune pourrait très bien passer, s'il le voulait, le voir tous les jours et lui parler de tout et de rien. Elle devenait accro et ça en devenait alarmant car elle refusait de se l'avouer.
L'alcool... ce n'était pas si mauvais que ça mais la dernière fois, ça avait viré.. pas à la catastrophe car la brune pouvait très bien recommencer. Oui. Mais surtout que ça avait fait que les deux s'étaient retrouvés dans une situation délicate au réveil et les jours suivants. Bref, se souvenir de ça n'arrangeait pas les choses de toute façon. La brune lui fit un sourire lorsqu'il affirma qu'il n'avait pas peur. Après tout, ce n'était pas du tout les mêmes alcools et tenir pouvait être plus facile, pour lui certainement, pas pour la bibliothécaire. Lui offrant un sourire en coin, la brune se concentra sur son assiette. Voilà qui était plus facile pour elle. Puis, elle n'avait qu'à écouter sa voix et ça la rendait heureuse et lui permettait de sourire. Elle ne faisait que ça en sa compagnie. En même temps, difficile de ne pas le faire. Junie se trouvait avec quelqu'un qu'elle appréciait énormément, alors, oui, elle lui offrait ses sourires qu'il connaissait bien à présent.

Le dessert, c'était ce qu'attendait le plus la brunette. Elle adore les desserts Junie et pourrait passer critique culinaire juste pour ça ! Classique ? Lorsque l'aveugle vit son plat arrivé, elle salivait déjà ! C'était bien servi et surtout ça lui donnait envie de tout manger tout de suite. Mais il fallait savourer ce dessert préparer par lui. Junie prit une première bouchée et ce fut comme si un feu d'artifice venait d'être tirer. Ca venait de lui faire le même effet. Il s'était donné du mal, même en restant dans le classique. Enfin pour Junie c'était même plus que du classique. « Pitié, refais moi ce dessert à chaque fois qu'on dînera ensemble ! » oui, elle venait de tomber amoureuse du dessert de Benjamin. D'ailleurs, elle s'empressa de lui dire en rigolant légèrement. « Je suis amoureuse... De ton dessert ! Vraiment. » Regardant son assiette vide, la brunette fit la moue. Elle aurait bien demandé une autre part mais non, ça ne se faisait pas. Puis bon, après ces paroles, le beau brun avait sans doute compris que Junie attendait ce dessert à nouveau, et prochainement ! C'était une bonne fin de repas et Junie était rassasiée d'ailleurs. Son ventre était rempli et elle allait pouvoir jeûner jusqu'au midi le lendemain, facilement ! Si elle pouvait avoir Benjamin le matin pour lui préparer le petit déjeuner, elle ne dirait certainement pas non.
Un dernier verre ? Pour rester encore plus longtemps ? Franchement, Junie pouvait dire oui, si elle pouvait passer encore quelques minutes, heures, bref, du temps avec lui, elle dirait oui. Mais les effets de l'alcool auparavant la rappelaient à l'ordre et Junie ne pouvait pas accepter ou … Non. « Hum... Si tu bois et que moi je prends de l'eau ça compte ? » Après tout ça pouvait le faire non ? Mais bon... Un nouveau défi ? Les yeux de la brune se mirent à pétiller et elle lui répondit d'un ton enjoué. Bien sûr, elle aimait les défis, surtout ceux avec Benjamin. Même s'ils en avaient fait qu'un. « Hum, je t'écoute ! Tu me mets au défi pour quoi ? » Elle était pressée pour le coup et plus elle continuait de lui parler, et plus l'heure de partir se décalait. Sauf que le moment arrivait et à son plus grand regret. Retourner à cette sorte de chambre d'hôtel qui lui servait de 'maison' pour l'instant. « Hum, non pas vraiment... Je ne sais pas où chercher, ni comment à vrai dire.. » Coûteux ? C'était pire que ça et à ce rythme, elle finirait par dormir dans la réserve de sa bibliothèque. Non, quand même pas mais bon. Haussant les épaules, la brune fit un petit sourire pour lui répondre. « Je fais avec. » Et elle n'avait pas le choix à vrai dire. C'était comme ça et pas autrement. Retourner voir ses colocs non merci, Junie avait besoin d'espace à elle, de vivre pour elle à présent. Pourquoi ? Parce qu'elle s'ouvrait sur des possibilités différentes par rapport à ses 'amies'.

Alors que Junie était plongée dans ses pensées et prête à ouvrir la porte, elle sentit la main de Benjamin dans la sienne et sa phrase qui la fit complètement chavirer. Oui, elle voulait entendre cette phrase depuis le début. Son cœur battait trop fort, vraiment trop fort. Serrant sa main, la brune se retourna et posa sa main libre de sa joue et la caressa doucement. « Je.... » L'aveugle se faisait violence pour essayer de penser à quelque chose. De dire quelque chose. Elle n'arrivait pas à parler, ce qu'elle voulait, c'était agir. Junie rapprocha son visage du sien et le regarda dans les yeux, puis ses lèvres. Chose qu'il ne fallait pas vraiment faire. L'envie était là, à quelques foutus centimètres. Elle le voulait vraiment... Ses joues devenaient même rouges à force. Puis, ses sentiments parlèrent pour elle. La brune l'embrassa, doucement. Et ce baiser déclencha à nouveau toutes ces sensations qui lui avaient manqué. Sa main continua de caresser sa joue. Ca lui avait manqué et en faisant ça, la brune venait non seulement de rompre ce qu'ils s'étaient dit plus tôt dans la semaine, mais aussi cette barrière qu'elle s'était mise. Ce n'était pas possible entre eux... La sœur de Benjamin lui avait bien fait comprendre que la différence d'âge était là... Mais à cet instant, Junie s'en fichait un peu. Elle était aux anges, profitant de ce moment encore une fois. Se détachant de lui, la brune sourit et posa son front contre le sien. Ce n'était pas possible et pourtant, ces mots venaient de franchir ses lèvres. « Je.. J'en avais envie. » Comme elle avait envie de repasser une nuit avec lui, comme elle avait envie d'aller plus loin encore, de passer le cap de l'amitié pour aller vers autre chose. Non seulement elle venait de lui dire qu'elle avait voulu l'embrasser mais qu'aussi, elle serait en quelque sorte prête à recommencer. Regardant Benjamin, du moins, relevant la tête Junie lui sourit légèrement en rejouant sur le ton de l'humour, histoire de. « Heu... Je suis désolée si... Enfin... Faudrait peut être que j'y aille non ? » Bah oui, la fuite, c'est le mieux à faire. Non mais allô. Elle avait pas du tout envie de partir. Mensonge. En fait, elle redoutait la réaction de Benjamin, la peur tout ça. Ca se trouve, elle venait de se planter complètement sur ses intentions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: "Aller, levons nos verres et sautons la barrière" ♠ Benjamin Mer 26 Fév - 14:37

Après une soirée aussi parfaite, comment faire pour ignorer ces vagues de sentiments totalement contradictoires avec leur résolution précédemment faite ? Benjamin se posait réellement la question et surtout se sentait de moins en moins capable de lutter et pourtant il continuait. Le jeune anglais n'aurait pas pu imaginé meilleur déroulement à ce repas, Junie semblait avoir totalement apprécié chaque plat et plus encore elle était touchée par sa démarche. Il avait clairement avoué avoir voulu l'impressionner parce qu'il ne souhaitait plus lui mentir, alors il était bien logique qu'au moment où la bibliothécaire s'apprêtait à partir il l'ai retenu. Un simple mot qui pouvait tout changer, avouant une volonté de passer plus de temps avec elle mais surtout annonçant que ses intentions étaient bien différentes de ce à quoi il était prévu qu'il s'en tienne.
Et puis loger dans une chambre d'hôtel n'était sans doute pas l'idéal, encore une raison de plus pour que la jolie brune reste ici avec lui. Peu importe ce que sa soeur pourrait dire si elle venait à l'apprendre ou même si elle croisait Junie. Pourquoi faudrait-il qu'il choisisse ? C'était totalement injuste envers lui mais aussi envers la non-voyante qui n'avait rien fait de condamnable. Qui pouvait lui en vouloir pour quoi que ce soit ? Un visage et un sourire pareil étaient de vrais freins à la rancœur vis à vis de la jeune femme. En tout cas pour Benji c'était le cas et malgré leur petite dispute, finalement assez ridicule, quelques jours auparavant il ne pouvait pas l'ignorer ou rester fâché longtemps contre elle.

Par ce simple mot qui lui disait de rester mais qui symbolisait bien plus, Benjamin avait stoppé net le départ de la bibliothécaire. Sa main se serrait sur la sienne alors qu'elle se retournait et le jeune homme sentit son cœur accélérer quand elle caressait sa joue. Toujours avec cette même douceur qu'il appréciait tant et qui lui donnait une incroyable envie que ça ne cesse jamais. Leurs visages se rapprochaient jusqu'à ce qu'enfin elle cède et réduise définitivement la distance entre leurs lèvres pour l'embrasser. L'Anglais profitait de ce moment qui fût trop court à son goût, sa seul envie était de prolonger ce baiser mais Junie avait reculer. La tentation d'aller rechercher le contact de ses lèvres était fort mais il n'en fit rien, souriant simplement à cet aveux qu'elle venait de lui faire concernant cette envie qu'elle avait satisfaite. Il en avait tant d'autres des envies pour sa part, qu'un seul baiser ne suffisait pas à combler ce qu'il ressentait.
Cependant Benjamin restait dans l'incompréhension quand soudain elle semblait s'excuser de ce geste et faisait marche arrière en affirmant qu'elle devrait partir. Le jeune homme secouait doucement la tête en la regardant dans les yeux « Quoi ? Mais... Pourquoi ? » il haussait les épaules « J'espérais que tu le fasse. » il n'avait pas lâché sa main et serrait légèrement ses doigts sur les siens « Je veux vraiment que tu reste Junie, pas pour un verre de digestif où je ne sais quoi... Juste parce que j'ai envie de pouvoir passer plus de temps avec toi. » et plus encore mais c'était encore difficile à avouer pour l'instant. « Mais je me trompe peut-être en pensant que tu en as envie aussi ? » demandait-il en lui laissant totalement le choix de partir si effectivement c'était ce qu'elle jugeait être le mieux. « Je suis pas sûr de résister à la tentation de te courir derrière dans la rue en espérant rattraper ton taxi. Ça serait terriblement cliché et même gênant mais... Je m'en fout. » disant cela il se montrait d'autant plus sincère qu'il était prêt à se rendre ridicule si elle avait besoin d'une telle preuve de son envie qu'elle ne regagne pas sa chambre d'hôtel. Benjamin ne voulait pas se répéter pourtant il voulait que Junie reste avec lui, passe la nuit en sa compagnie même en tout bien tout honneur si cette barrière là n'était pas prête à être franchie à nouveau mais il la voulait juste prêt de lui. Rien de compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: "Aller, levons nos verres et sautons la barrière" ♠ Benjamin

Revenir en haut Aller en bas

"Aller, levons nos verres et sautons la barrière" ♠ Benjamin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Envie d'aller sur les toits?
» Aimez-vous aller chez le dentiste ?
» Un verre ça va , 3 verres bonjour les dégats ^^
» Nous nous y reprendrons à deux fois avant d'aller danser (Haley) - Terminé
» Alain Barrière... regardez, écoutez, et rêvez...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Hors jeux :: Rps DS version2-