Partagez|

little talks.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: little talks. Dim 23 Fév - 0:21


Toute guillerette en ce jour de février, malgré ce temps plus que moche, la jeune Spencer avait le sourire aux lèvres avec cette impression que rien ni personne ne pourrait le lui retirer. Ce devait être la première fois depuis ces dernières semaines qu'elle ressentait ça et mine de rien, ça lui faisait vraiment du bien de ne pas passer ses journées à broyer du noir ou à s'enfermer dans sa chambre avec l'envie de ne voir personne pour x raison qu'elle aurait prétexté. La cause d'autant de bonheur ne tenait qu'en un prénom. Joshua. Ce Joshua aura était la cause de pas mal de tourments dans la vie de la jeune Spencer, il aura était la cause de pas mal de ses malheurs également mais dernièrement, il était la cause de son bonheur et c'était tout ce qui importait.

Ce matin là, Elisabeth était justement parti le retrouver pour qu'ils puissent passer un peu de temps ensemble avant qu'ils ne partent chacun de leur côté pour travailler un peu. Lui devait se rendre à son cabinet sûrement pour rencontrer des clients, et elle devait aller pondre un article pour Adamovitch et n'avait encore rien fait du travail qui lui était demandé, tellement elle était occupée à être heureuse. Malheureusement toute bonne chose avait une fin et par conséquent, son moment privilégié avec le jeune O'Conell également. Le temps d'un baiser, de deux ou trois mots doux échangés et d'un léger pincement au cœur à l'idée de quitter leur moment rien qu'à eux, la jeune brune se retrouvait devant la porte d'entrée du numéro 14. Sans perdre plus de temps, elle enfonça la clé dans la serrure, puis poussa la porte pour pouvoir entrer à l'intérieur où le climat était quand même meilleur qu'à l'extérieur. Enlevant ses chaussures qu'elle jeta dans un coin du salon, elle partit s'asseoir dans l'un des canapés du salon avant de s'y allonger, un peu comme si elle était dans un fauteuil de psy. Son téléphone toujours à portée de main, elle le ralluma pour pouvoir regarder ses messages et ses mails pour s'assurer de n'avoir rien loupé le temps qu'elle avait coupé tout contact avec le monde extérieur pour pouvoir se concentrer sur elle et Joshua. Visiblement, il ne s'était pas passé grand chose entre le moment où elle avait décidé d'éteindre son téléphone et de le rallumer, et tant mieux. Une fois ça de fait, elle décida de se lever pour aller travailler un peu parce qu'elle aurait beau rêvasser toute la journée, le travail qu'elle avait à faire n'allait pas se faire tout seul et elle n'avait aucune envie de donner une mauvaise impression à Sasha alors qu'elle venait tout juste d'être engagée. Elle n'eut le temps de faire seulement quelques pas avant de se stopper en face de l'escalier, attirée par un bruit qui provenait de la cuisine, il ne devait sûrement s'agir que de sa mère qui venait de rentrer des courses, mais elle préférait s'en assurer et parti tout de même voir de quoi il s'agissait alors qu'elle se pensait seule. Parcourant les quelques pas qui la séparait de la cuisine, quelle ne fut pas sa surprise en s'apercevant que ce n'était pas sa mère qui était là, mais sa petite sœur qui semblait être en plein rangement. « Ah bah t'es là toi ? Je pensais que j'étais seule. » Dit-elle avec un petit sourire aux lèvres qui devait certes sembler débile, mais aujourd'hui elle était contente et un rien pouvait la faire sourire, même sa sœur qu'elle voyait tous les jours pouvait arriver à la faire sourire. « Tu veux de l'aide ou c'est bon ? » Demanda-t-elle toujours avec le même sourire idiot scotché à ses lèvres.

_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: little talks. Dim 23 Fév - 0:53

Après sa matinée mouvementée au bureau du sénateur O’Conell, Scarlett retrouva sa liberté pour l’après-midi. Pas de réunions au programme, pas de planning à établir en urgence, pas de dossiers à écrire pour le lendemain. La jolie brune était à jour dans son travail. Elle profita de cette demi-journée de congé surprise pour se rendre au supermarché et ramener de quoi remplir le frigo. Quand la jolie brune avait quitté la maison des Spencer le matin-même, les réserves restantes dans le frigo n’annonçaient rien de folichon et, en plein milieu de la semaine, Arsinoé n’aurait certainement pas l’occasion de faire des courses digne de ce nom. Scarlett décida donc de se dévouer pour une fois et ramena un cadi bien garni dans le coffre d’une des voitures familiales. Elle embarqua ensuite dans le véhicule et démarra en direction de la maison n°14. Arrivée devant la résidence, Scarlett gara la voiture non loin de l’entrée et vida le coffre des différents sacs rapportés. Elle entra à l’intérieur et porta le tout dans la cuisine avant de commencer à ranger. La jeune femme appréciait ces journées où elle avait l’impression de ne pas être restée sans rien faire et de ne pas avoir perdu son temps inutilement. La jolie brune était une hyperactive et ressentait souvent le besoin de bouger, ce que son travail lui permettait puisqu’elle devait toujours « courir » avec Joey et ne pouvait se permettre de traîner pour ne pas que la charge de travail s’accumule, même si parfois – et comme tout le monde – Scarlett aimait aussi se poser quelques soirs chez elle. La jeune femme commença à déballer les courses lorsqu’elle entendit un bruit de pas se rapprocher dans la cuisine. Sa sœur débarqua sur le seuil de la porte et la regarda s’affairer en s’étonnant de la voir rentrée. Au vu du bruit des sacs, Elisabeth s’attendait sûrement à voir leur mère. « Oui j’ai pu rentrer plus tôt. J’en ai profité pour ramener de quoi ne pas mourir de faim dans cette maison. » Répondit Scarlett d’un air amusé à sa sœur, en sachant très bien que son aînée n’avait pas voulu être désagréable en se croyant seule. « D’ailleurs, t’as de la chance que c’est moi qui aies été au magasin, je t’ai rapporté ça. » Ajouta-t-elle ensuite en sortant la boîte de bonbons préférés d’Elisabeth. Arsinoé n’en achetait pas toujours, prétextant que ces ‘cochonneries’ n’avaient pas leur place prioritaire dans le cadi. Fait rare ! Sa sœur lui proposa ensuite de l’aider à ranger. « T’es sérieuse ? Pour une fois que tu te proposes, je ne vais pas dire non. » Accepta vivement Scarlett qui remarqua le sourire béat et inhabituel accroché aux lèvres de l’aînée des enfants Spencer. « T’as l’air d’avoir passé une bonne journée… » Commenta-t-elle ensuite en ouvrant un placard de la cuisine pour y ranger les fameuses ‘cochonneries’ qu’elle avait rapportées. C’était peut-être son nouveau travail qui lui convenait et qui la mettait d’une humeur si enthousiaste – une première chez Elisabeth – ou alors elle avait pu rester à la maison toute la journée. Peu importait à vrai dire, Scarlett comptait bien profiter de cette bonne humeur qui émanait de sa sœur, ce n’était pas tous les jours comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: little talks. Dim 23 Fév - 1:29


Au moins une qui ne pensait pas qu'à vider la maison de toutes ses provisions mais aussi à l'approvisionner, pensa Elisabeth quant à la réponse de Scarlett suite à sa question, ce qui était tout à son honneur. Bonne humeur ou pas, ce n'était sûrement pas la jeune brune qui irait faire les courses pour toute la famille d'elle-même et encore moins par ce temps qui n'annonçait rien de bon. Par chance, dans cette famille il y avait les autres, Elisabeth comprit, puis il y avait Scarlett qui était toujours prête à rendre service en faisant ce genre de chose, et qui cherchait par la même occasion à faire plaisir à tout le monde. « Oh, merci. Maman a trouvé où j'avais planqué le dernier paquet et m'a obligé à les jeter, comme quoi elle n'a pas dû penser aux petits africains qui tueraient pour avoir ces cochonneries comme elle le dit si bien. » Dit-elle riant. Tout en proposant son aide, avant même d'obtenir une réponse de la part de la jeune Spencer, Elisabeth prit un des sacs présent dans la pièce et commença à son tour à déballer les courses pour les ranger, se contentant de lever les yeux au ciel à la petite pique que venait de lui lancer sa cadette. Oui, la jeune femme n'était pas connue pour être des plus serviables et encore moins lorsqu'il s'agissait de tâches ingrates telles que faire la vaisselle ou ranger des courses qui en soit n'avait rien de bien exceptionnel et d'horrible, mais quand elle était de bonne humeur, des miracles pouvaient se produire et elle pouvait rendre service sans râler ou sans qu'on ne l'y oblige. « Euh, ouais, ça pouvait aller. Enfin, rien d'exceptionnel. » Essaya-t-elle de dire sans sourire encore plus. S'emparant des œufs qui étaient posés sur la table, elle se dirigea vers le frigo qu'elle ouvrit en faisant semblant d'organiser les compartiments pour faire de la place pour les autres courses, alors qu'elle tentait de cacher son visage qui devait sûrement commencer à rougir suite à la remarque de Scarlett qui était pourtant si innocente. En effet, il n'y avait rien d'alarmant à ce qu'elle passe une bonne journée et encore moins au fait que sa cadette le souligne, mais si elle devait lui raconter le pourquoi d'autant de bonne humeur et serait par conséquent obligée de mentionner Joshua. Pas qu'elle veuille le cacher ou ait décidé de vivre une idylle caché avec le jeune homme, mais elle ne se sentait pas d'en parler aussi facilement alors qu'elle savait très bien qu'elle pouvait avoir une totale confiance en Scarlett qui ne la jugerait pas, et qui serait au contraire ravit qu'elle ait enfin quelqu'un dans sa vie. « Et toi, ta journée ? » Interrogea-t-elle en refermant la porte du frigo et retournant à son déballage et rangement de courses dans la cuisine. Elle essayait à tout prix d'éviter de croiser le regard de la jeune brune qui réussirait à la percer à jour et même si elle ne mettrait pas le doigt sur la raison exacte, elle saurait sans doute que quelque chose se passe dans la vie de sa sœur et essaierait par tous les moyens qu'elle lui en parle, ce qui ne serait peut-être pas plus mal car cela forcerait Elisabeth à le dire à haute voix et donc à vraiment réaliser ce qui se passe dans sa vie, ce qu'elle n'avait pas encore fait jusqu'à présent, elle n'avait même pas encore dit les fameux trois mots à Joshua alors qu'à chaque fois qu'ils étaient ensemble elle avait cette sensation de bien-être qui la mettait dans toutes les conditions pour le lui dire.

_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: little talks. Dim 23 Fév - 1:51

Rien ne valait le sourire de sa sœur quand Scarlett savait qu’elle venait de lui faire plaisir. Les occasions ne se présentaient pas souvent alors quand elle pouvait lui en faire profiter à elle ou à Carl, elle ne reculait pas devant l’idée. La jolie brune empoigna ensuite un nouveau sac et remplit le placard suivant tandis qu’Elisabeth la remerciait et lui expliquait qu’Arsinoé avait jeté le dernier paquet en date. Comme toujours son aînée exagérait un tant soit peu la situation, mais sur le fond, elle n’avait pas totalement tort. « Tu n’auras qu’à te trouver une meilleure cachette cette fois. » Se contenta-t-elle de répondre en souriant – leur mère pouvait parfois être une vraie fouine – avant d’accepter l’aide de sa sœur qui s’était déjà emparé des œufs. Une image revint dans la mémoire de la jolie brune, une scène où elle cuisinait des crêpes avec un certain Evans et qui avait fini par des œufs éclatés dans ses cheveux, un souvenir d’anthologie. En parlant de sourire, sa sœur affichait d’ailleurs à l’instant un air rêveur et béat. Scarlett devinait qu’elle avait dû passer une bonne journée, mais comme toujours avec Elisabeth, elle ne s’attardait jamais et passait vite à un autre sujet, même quand il n’y avait rien à cacher entre elles et que la plus jeune des sœurs Spencer finissait toujours par savoir ce qui se tramait dans la vie de sa frangine. À croire qu’Elisabeth aimait rendre les choses compliquées. « T’as commencé ton nouveau travail ? » S’enquit Scarlett, qui n’abandonnait pas aussi facilement. Elle avait eu ouï dire dans la famille qu’Elisabeth avait trouvé une nouvelle place chez Sasha, qui n’était autre que son ancienne maîtresse de stage. La jolie brune se demandait ce que sa grande sœur y ferait, mais elle avait enfin dégoté un poste en rapport avec ses études de journalisme, puisque l’Adamovitch dirigeait un magasine influent du quartier. Les quelques mois qu’avaient passé Elisabeth en secrétaire de la morgue Spencer n’avaient pas été folichons. Scarlett n’aurait personnellement jamais pu travailler dans un tel endroit. Ce n’était d’ailleurs pas un hasard si Carl avait été désigné pour reprendre les rênes de l’entreprise familiale. Elisabeth interrompit le fil de ses pensées en lui retournant ensuite la question. « Oh bien, comme d’habitude. J’ai fait des dossiers pour Joey ce matin et j’ai eu mon après-midi donc belle journée ! » Résuma-t-elle brièvement sa matinée et son contentement de pouvoir profiter de sa deuxième demi-journée à pouvoir s’occuper à autre chose, comme par exemple cuisiner sa sœur. Scarlett termina de vider le sac dont elle s’occupait et elle s’attaqua ensuite au dernier tandis qu’Elisabeth essayait drôlement d’esquiver son regard en se concentrant inhabituellement fort sur le rangement des œufs. La jolie brune haussa les épaules ; à force d’être trop suspicieuse et de chercher des explications à tout, elle finirait par en devenir parano. Elisabeth devait simplement être bien contente de sa matinée tranquille rien de plus. Pourtant, Scarlett avait l’étrange sensation au fond d’elle de reconnaître ce regard ‘ailleurs’, une information que sa conscience, elle, n’avait visiblement pas encore comprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: little talks. Lun 24 Fév - 4:52


Une fois les œufs de ranger, Elisabeth s'attaqua au lait et aux différents aliments qui se rangeaient dans le frigo, tout y passait, le lait, le fromage, le beurre et inhabituellement, elle prenait plus de temps à s'assurer que tout soit bien en ordre et que rien ne dépassait, alors que normalement, tant que ça tenait et que rien ne se cassait la figure, pour elle c'était rangé. « Oui, et je dois dire que c'est largement plus intéressant que ce que je faisais avant. En même temps, pas bien compliqué de trouver plus passionnant. » Dit-elle en terminant de ranger les dernières courses. Le temps que chacune d'entre elles racontent brièvement leur journée, elles avaient fini de tout ranger dans les placards, le frigo et même de ranger les sacs de courses qui étaient à présent vide. Levant la tête vers l'horloge de la cuisine, elle s'aperçut qu'il était encore assez tôt pour qu'elle puisse se permettre de ne pas se mettre au boulot et surtout de passer un peu de temps avec sa sœur, bien qu'elle n'ait pas grand chose à lui raconter – du moins pas pour le moment – elle n'avait aucune envie d'aller se mettre à son bureau pour commencer à taper l'article qu'elle devrait rendre d'ici quelques jours. Scarlett lui servirait donc d'excuses pour procrastiner encore un peu, de toute façon au point où elle en était, un jour de plus ou un jour de moins. « Et sinon... » Dit la jeune femme en prenant une des pommes qui se trouvait dans la coupe de fruit du comptoir avant de se diriger vers l'évier de la cuisine pour le rincer. « Comment va... » Coupée dans son élan par la sonnerie de son téléphone, elle ferma le robinet et s'essuya rapidement les mains avec le torchon qui se trouvait près d'elle, avant de sortir le téléphone de sa poche pour regarder qui avait bien pu l'interrompre. Elle n'eut pas besoin de chercher très loin, rien que sur l'écran verrouillée de son téléphone apparaissait le prénom de celui qui occupait une place de plus en plus grande dans sa vie à mesure que les choses avançaient. Les yeux fixés sur son écran, le sourire qu'elle avait déjà aux lèvres s'agrandit encore un peu plus, au point de commencer à lui faire mal à la mâchoire. Oubliant un court instant où et avec qui elle se trouvait le temps de se glisser dans sa petite bulle, elle répondit au message du jeune homme avant de reporter toute son attention sur Scarlett qui était toujours présente dans les lieux. « Pardon, c'était... pas important. » Essaya-t-elle de justifier, malheureusement, elle savait très bien que sa cadette ne la croirait pas et allait sûrement fouiner pour savoir qui était réellement l'expéditeur de ce message qui faisait tant sourire la jeune brune. Le problème d'Elisabeth était qu'elle avait beau savoir mentir, dés qu'elle était trop heureuse, trop en colère ou trop triste, elle perdait cette faculté et il était donc facile de se rendre compte que quelque chose n'allait pas – ou allait – chez elle, même si elle n'avait pas besoin d'atteindre de tels extrêmes pour que sa jeune sœur puisse la percer à jour. « Où est-ce qu'on en était déjà ? Ah oui, j'allais te demander comment va Elias ? » Dit-elle finalement après quelques secondes de réflexion. Non, savoir comment se portait Elias ne l'intéressait pas, qu'il aille bien ou mal n'était pas vraiment son problème et elle s'en fichait un peu. Mais elle en avait marre de devoir écourter ses conversations ainsi que ses moments avec sa sœur seulement parce qu'aborder le sujet Elias lui filait de l'urticaire. Puis, si elle voulait vraiment que sa sœur soit heureuse, elle devrait peut-être commencer par accepter le fait qu'elle le soit avec ce spécimen.

_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: little talks. Lun 24 Fév - 21:52


Scarlett était contente pour Élisabeth qu’elle ait trouvé un travail plus intéressant et surtout moins glauque que celui qu’elle avait à la morgue. La jolie brune respectait « l’entreprise » de ses parents, mais elle n’avait jamais su s’y attarder plus que nécessaire. Et si les Spencer lui avaient un jour proposé de travailler dans cet endroit glacial, Scarlett aurait refusé tout net. « T’as bien fait de changer si tu ne le sentais plus. Ils l’ont pris comment quand tu leur as annoncé la nouvelle ? » Demanda-t-elle à propos d’Arsinoé et de Thomas. Les deux sœurs n’avaient pas encore eu vraiment l’occasion d’en parler, mais Scarlett voyait mal leurs parents le prendre mal ou empêcher leur fille de faire ce qu’elle aimait. Son aînée et elle terminèrent ensuite de ranger les courses. La jeune femme prit ensuite un verre dans une des armoires et attrapa la bouteille d’eau pour se servir à boire et étancher sa soif tandis qu’Elisabeth rinçait une pomme sous l’eau. Sa soeur était en train de lui poser une question quand elle fut soudainement interrompue par le téléphone. À voir le grand sourire béat qui s’afficha sur ses lèvres, ce ne devait pas être n’importe qui, d’autant plus quand Elisabeth tenta de noyer le poisson en précisant que ce n’était pas important. Scarlett n’étais pas dupe ; il ne lui en fallut pas plus pour comprendre qu’il y avait anguille sous roche. « Tu gagnerais vachement en crédibilité si t’avais pas ce sourire jusqu’aux oreilles. » Lui glissa-t-elle un conseil subtil, pour ne pas l’attaquer de front sur le sujet au risque de la braquer. Ce n’était pas pour autant que la jeune femme allait la laisser tranquille. Mais Scarlett n’eut pas le temps d’approfondir la question. Sa sœur changea aussitôt de sujet en lui demandant des nouvelles d’Elias. C’était bien la première fois qu’elle le faisait aussi spontanément. « T’es malade Eli ? » Lui demanda alors la plus jeunes des deux Spencer avant de voir le regard légèrement noir de sa sœur. Scarlett esquissa un sourire, elle avait piqué juste. « J’ai pas l’habitude que t’en demandes, excuse. » Ajouta-t-elle. La jolie brune hésita alors un instant à la réponse à donner à la question. Elle ne lui avait rien demandé de précis, alors Scarlett se contenterait de rester vague à ce sujet, elle ne savait pas si elle était vraiment prête à tout dire à sa sœur. En réalité, le sujet était redevenu délicat. « Il se porte comme un charme. Je lui remettrais ton bonjour. » Répondit-elle en ajoutant au passage une petite perche qui ferait bondir sa sœur. Elle but une gorgée de son verre d’eau et attendit sa réaction avant de reprendre comme si de rien était la conversation initiale. « Et toi alors ? Qui est-ce qui te met de si bonne humeur ? » Sonda-t-elle sa frangine. À noter qu’elle n’avait pas demandé « quoi », mais qu’elle avait bien deviné qu’il s’agissait d’une personne. Scarlett baissa les yeux et reposa son verre sur la table comme si elle venait de poser la question la plus anodine du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: little talks. Mar 25 Fév - 2:01


Le temps d'un instant, d'un message, et ça y est, la jeune femme était propulsée sur son petit nuage d'où elle devait vite descendre pour ne pas se faire prendre sans qu'elle ne s'y attende, surtout que comme venait de le faire remarquer Scarlett, rien que son sourire la trahissait, ce à quoi elle se contenta de répondre par un haussement d'épaules, avant de retourner à la pomme qu'elle venait de laver. Pendant qu'elle cherchait un moyen d'éviter le regard de sa petite sœur, elle entreprit de reprendre la 'conversation' là où elles en étaient restées, mais n'avait peut-être pas choisie le meilleur angle d'attaque. En effet, demander des nouvelles d'Elias n'étaient pas la chose la plus intelligente qu'elle pouvait faire mais surtout, ce n'était l'information la plus indispensable non plus, cependant, elle avait prit la résolution d'essayer d'être plus gentille avec ce dernier cette année bien que cela semble difficile et surtout inimaginable quand on sait à quel point Elisabeth ne peut pas le supporter, mais elle faisait des efforts surhumains rien que pour ne pas vomir rien qu'en prononçant son prénom. Sa question semblait tellement inattendu qu'elle désarçonna Scarlett au point de lui faire demander à sa sœur si elle n'était pas malade, bien qu'elle-même pourrait se poser des questions quant à son état de santé au vu de cette prise de décision, c'était vexant de penser que la jeune brune ne pouvait pas faire d'efforts de ce côté là. Surtout qu'il s'agissait ici également de sa petite sœur et de son bonheur, elle n'aurait pas accomplit tant d'efforts s'il aurait été question de quelqu'un d'autre, ce qu'elle comprit sûrement quand elle tenta de se rattraper avant de lui donner des nouvelles de son cher petit-ami. Pendant ce temps, Elisabeth sortit une assiette du placard ainsi qu'un couteau du tiroir à ustensiles et coupa la pomme qu'elle avait préalablement lavé, en quartier. « Comme un charme ? Ca doit être le seul charme qui existe chez lui de toute façon. » Dit-elle en riant, toute fière de ce qu'elle venait de dire. « Et oui mais... non, surtout ne lui remet surtout rien de ma part, j'essaie de faire des efforts mais n'en espère pas tant non plus. » Ajouta-t-elle en prenant un quartier de pomme qui se trouvait dans son assiette pour le porter à sa bouche. Elle croqua son morceau de pomme assez violemment en entendant la question de sa cadette qui avait décidément bien deviné que quelque chose ou plutôt, quelqu'un rendait la jeune femme de si bonne humeur. Elle ne pouvait pas mettre trop de temps à répondre au risque de confirmer les soupçons de Scarlett, mais ne pouvait pas non plus sortir n'importe quoi et bien que l'envie de lui dire « c'est sûrement pas Elias qui me met de bonne humeur » lui brûlait les lèvres, elle décida de faire impasse de cette phrase et poussa un petit soupir. « Si tu veux tout savoir... » Commença-t-elle avant de marquer un temps de pause comme si elle allait faire une révélation. « C'est toi qui me met de si bonne humeur, ça fait tellement longtemps qu'on ne s'est pas retrouvées rien que toutes les deux. Donc, pour une fois qu'on est que toutes les deux, ça me met de bonne humeur. » Tenta-t-elle de faire croire à sa sœur. Elle aurait pu tout simplement tout lui dire, tout lui raconter au sujet de Joshua parce que tout d'abord, c'était sa sœur, elle pouvait avoir totalement confiance en elle et surtout, ça lui éviterait de sortir ce genre bêtise, bien que celle-ci n'en soit pas vraiment une, elle était vraiment ravie de se retrouver enfin seule avec Scarlett.

_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: little talks. Mer 26 Fév - 17:33


Depuis qu’elle avait entendu la sonnerie de son téléphone retentir dans la pièce, Elisabeth affichait un sourire intriguant. Scarlett tenta une première approche, mais se rendit compte que sa sœur noya rapidement le sujet pour parler… d’Elias. Elle arqua un sourcil surpris. Depuis quand s’intéressait-elle à lui ? Dès le moment où elle avait su qu’ils étaient ensemble, Elisabeth avait tout fait pour tenter de faire changer d’avis la jeune femme. Scarlett avait d’abord crû que c’était à cause de cette histoire d’une nuit qu’il y avait eu entre eux, histoire dont lui avait parlé Elias et qui avait franchement eu du mal à passer sur le moment. Mais il n’en avait rien été. Sa sœur ne le supportait tout simplement pas. Si au début la plus jeune des filles Spencer avait pu comprendre, de l’eau avait coulé sous les ponts et Elias n’avait cessé d’essaye r de ‘changer’ en mieux au fil des mois. Pourtant, Elisabeth était convaincue qu’il ne lui ‘convenait’ pas – un euphémisme qui était loin de refléter la pensée réelle de son aînée. Néanmoins, Scarlett devait reconnaître que sa sœur avait essayé de ne pas en remettre une couche ces derniers temps, préférant même ignorer le sujet quand celui-ci était abordé dans la maison. La jolie brune avait toujours évité de ramener son petit ami trop souvent chez elle, mais heureusement l’entente passait parfaitement avec Carl, ce qui avait facilité les choses. Toutefois, Elisabeth n’avait pas un mauvais fond, Scarlett savait que sa soeur « s’inquiétait » pour elle, même si la jeune assistante du sénateur était loin de se laisser marcher sur les pieds. Par contre, le fait que sa frangine s’intéresse soudainement à lui dans une conversation lui mit la puce à l’oreille. Elle essayait d’orienter subtilement la conversation pour éviter de parler d’elle. Peine perdue, Scarlett n’était pas du genre à baisser les bras aussi facilement. Elle se contenta néanmoins de lui répondre dans un premier temps. Elias se portait très bien – si on omettait le petit dérapage de la Spencer, dérapage dont elle n’avait pipé mot à personne ; elle ne comptait d’ailleurs pas le faire. Scarlett testa la tolérance de sa sœur au point de lui proposer de remettre son bonjour au barman – pour rire bien entendu -, mais Elisabeth bondit aussitôt et refusa net comme elle s’y attendait. Elle parlait d’efforts, sauf que rien n’avait vraiment changé dans le fond. « Des efforts ? J’ai l’impression que depuis que je suis avec lui, tu le supportes encore moins. » Répondit-elle en souriant à demi. C’était un peu épuisant à la longue cette tension permanente autour du fait qu’elle soit avec lui ou non, bien que Scarlett n’était pas la mieux placée à ce sujet pour ‘parler’. Le sujet Sheirman clos, la jolie brune lui retourna alors une question. Qui est-ce qui la mettait de si bonne humeur elle ? Évidemment, Elisabeth avait dû voir le coup venir, car elle lui pondit une réponse toute ‘faite’. Elle était contente de pouvoir enfin passer du temps seule à seule avec sa ‘petite’ sœur. Mouais. Même si le fond était sans doute vrai et même ‘touchant’ venant d’Elisabeth qui était habituellement avare de ce genre de confidences, Scarlett n’arrivait pas à y croire totalement. « Moi aussi, ça me fait plaisir, c’est vrai que ça fait longtemps. Si je me souviens bien, la dernière fois, la maison avait failli finir en bouillie. »  Se remémora-t-elle en se dirigeant vers la porte arrière de la maison qui se trouvait dans la cuisine. Elle l’ouvrit et s’alluma une cigarette sur le seuil pour ne pas infester la maison de fumée – toujours avec vue sur sa sœur. Son travail la rendait souvent nerveuse dernièrement et l’avait conduite à pétuner plus régulièrement qu’en soirée sans y être devenue totalement accroc heureusement – et tant pis si Elisabeth désapprouverait probablement. Scarlett se rappelait de la dernière fois où les deux sœurs avaient passé une journée seules ensemble chez les Spencer, la salle de bains et la cuisine n’avaient plus ressemblé à grand-chose et il avait bien fallu rattraper le tout après. Mais il n’était pas question de faire les mêmes pitreries aujourd’hui. Une idée traversa alors l’esprit de la jeune femme qui n’avait pas encore fait le rapprochement avant d’y penser. « Et bien sûr, ceci n’a absolument rien avoir avec le retour d’un certain O’Conell en ville. » À voir la réaction d’Élisabeth… peut-être. Scarlett travaillait pour le père dudit O’Conell, alors elle était forcément au courant pour son retour récent, retour qui ô miracle correspondait avec la meilleure humeur de sa sœur ces derniers jours. Scarlett avait d’abord crû qu’il s’agissait de son nouvel emploi, mais il n’en était visiblement rien d’après ce qu’elle voyait aujourd’hui. L’homme avec qui elle avait eu une liaison ‘dangereuse’ alors ? (merci DS qui avait révélé cette histoire dans ellenesavaitplusquel article). Sa sœur n’avait absolument rien dit et ni montré, mais Scarlett avait bien compris que le départ soudain de l’intéressé ne l’avait pas laissé totalement insensible quelques mois auparavant. La question était de savoir si c’était encore le cas aujourd’hui, pas besoin de faire un secret d’État à ce sujet entre elles non ? Alors quelle excuse inventerait sa grande soeur maintenant ? La jolie brune expira la fumée attendant toujours la réaction de la principale intéressée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: little talks. Ven 28 Fév - 2:13


Tenter de noyer le poisson avec Scarlett n'était pas chose facile, elle n'était pas une Spencer pour rien, malheureusement pour Elisabeth, sa jeune sœur n'était pas quelqu'un qu'on pouvait facilement tromper. Même sa tentative de distraction en parlant d'Elias n'avait pas fonctionné et en même temps, comment cela aurait pu ? La jeune femme ne pouvait s'empêche de lancer des pics à chaque fois qu'elle entendait parler du jeune homme, rien que la prononciation de son prénom lui filait des boutons, à se demander ce que Scarlett faisait encore avec lui. « Je ne sais pas si c'est possible de le détester encore plus, mais dans ce domaine là je ne doute pas qu'il fasse des miracles. » Bredouilla-t-elle à voix basse de sorte que la jeune femme ne l'entende pas, préférant se concentrer sur les quartiers de pommes restants qui se trouvaient dans son assiette. Cependant, cela n'empêchait pas sa cadette de continuer sa petite investigation, ce qu'Elisabeth tentait d'esquiver en vain en lui servant une réponse qui sonnait tellement faux dans la bouche de la jeune femme qu'on ne pouvait la croire alors qu'elle disait la vérité. En partie. Elle voyait tellement peu sa sœur que n'importe quel moment qu'elle pouvait passer avec elle, elle le saisissait comme le rangement des courses qui n'était certes, pas une partie de plaisir, mais qui permettait aux deux filles Spencer de discuter de tout et de rien, même si la conversation commençait à prendre une tournure qui ne plaisait pas totalement à Elisabeth, trop contente pour arriver à le cacher. « Oui je me souviens de cet épisode. » fit la jeune femme en se replongeant dans ce souvenir qui lui avait quand même coûté des courbatures à devoir tout nettoyer par la suite, ce devait être ce jour là qu'elle avait comprit que de s'amuser avec sa sœur c'était bien,mais ne pas tout déranger dans la maison au risque de devoir tout ranger et récurer par la suite, c'était mieux. « Je me souviens surtout que j'ai eu des restes de farine dans les cheveux pendant trois jours. » Dit-elle en partant d'un petit rire avant de tirer une chaise pour qu'elle puisse s'asseoir au comptoir de la cuisine. Suivant Scarlett du regard, elle vit cette dernière se diriger vers la porte de la cuisine, avant de s'allumer une cigarette pour la fumer. Parce qu'elle fumait elle maintenant ? C'était nouveau ça, Elisabeth l'ignorait. Et ça ne devait malheureusement pas être la seule information qui lui avait échappé concernant sa petite sœur, elles passaient tellement peu de temps ces derniers temps qu'il lui était même déjà arrivée de savoir si cette dernière était encore vivante, avant qu'elle ne passe à toute vitesse en faisant du bruit avec ses chaussures en passant devant la porte de la chambre de la jeune brune pour aller gagner le bureau du sénateur. Elle ouvrit la bouche pour lui faire une remarque concernant sa nouvelle activité, mais se ravisa aussitôt, après tout elle était assez grande pour savoir ce qu'elle faisait et puis ce n'était pas Elisabeth qui allait lui faire la morale, elle qui avait commencé à prendre des somnifères qu'elle avait trouvé dans l'armoire à pharmacie en allant fouiller. Avec les derniers événements elle avait souvent du mal à trouver le sommeil et les énormes cernes sous les yeux qu'elle avait fut un temps, avaient suffit à l'affoler et à lui faire comprendre qu'elle avait besoin absolument de sommeil, alors il n'était pas rare qu'elle prenne quelques cachets pour faire une nuit complète, et parfois même plus qu'il n'en faudrait. Après tout, chacun son moyen de décompression, celui de sa sœur était la cigarette, le sien était une bonne nuit de sommeil. « Hein ? Pardon, de quoi ? » Bégaya légèrement la Spencer en entendant seulement le nom O'Conell qui avait suffit à couper le fil de ses pensées. « Pourquoi est-ce que mon humeur aurait-il quelque chose à voir avec un certain O'Conell ? De quel O'Conell tu parles d'ailleurs ? » Questionna-t-elle en arquant un sourcil. Comme si elle ne savait pas de quel O'Conell parlait sa sœur. Comme si ce n'était pas vrai. Comme si le fait qu'elle soit heureuse n'avait rien à voir avec ce O'Conell. Elle avait tiré et shooté en plein dedans, mais encore fallait-il qu'elle l'avoue ce qui n'allait pas arriver de sitôt. Néanmoins, parler de Joshua avait toujours tendance à la rendre toute chose, ce qui faisait que sa bouche avait beau demander de qui parlait sa sœur, ses joues qui commençaient à s'empourprer sans qu'elle ne puisse le contrôler confirmait bien ce que disait la jeune Scarlett.

_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: little talks. Ven 28 Fév - 22:29


Cette famille était tellement passée maître dans l’art de se cacher des choses que Scarlett parvenait sans aucun mal à deviner quand un Spencer cherchait à éviter un sujet, en particulier sa sœur. Depuis le temps, Elisabeth aurait dû se douter que la jolie brune ne se laissait plus avoir et avait souvent un coup d’avance quand elle posait des questions sur quelque chose de précis. Quoique… Sa grande sœur n’était justement pas au courant de tout ce qu’elle pouvait savoir. Scarlett s’était toujours montrée (trop) discrète sur bien des choses, la dernière en date était sans doute cette histoire d’accident, mais elle était loin de ne connaître que ce malheureux dénouement et savait pertinemment combien certaines personnes dans le quartier gardaient jalousement des secrets bien enfouis. Alors quand il s’agissait de sa propre sœur, c’était peine perdue d’essayer de lui ‘mentir’. En attendant, Elisabeth tenta de noyer le poisson en parlant d’Elias, sans doute la tactique la plus mauvaise qui soit, car celle-ci éveilla aussitôt la curiosité soupçonneuse de la plus jeune des sœurs Spencer. Sa frangine reconnut à l’instant que le barman n’était pas mauvais dans tous les domaines, puisque celui-ci excellait dans celui de se faire détester. Elisabeth avait souvent exagéré à son encontre, Scarlett n’avait jamais vraiment compris pourquoi sa sœur ne pouvait pas le voir à ce point, si ce n’était qu’elle ne le trouvait pas assez bien pour elle… sauf que ces derniers temps, c’était la jeune assistante de Joey qui dérapait dangereusement dans son couple, pas l’inverse, alors si une personne était ‘détestable’ en ce moment, ce n’était absolument pas Elias, bien que ça, Elisabeth l’ignorait totalement. Après avoir essayé d’engager la conversation sur le petit ami de Scarlett, elle tenta d’amadouer sa sœur par les sentiments en lui rappelant qu’elles n’avaient plus passé du temps ensemble, rien que toutes les deux, depuis longtemps. C’était vrai en partie, mais pas suffisamment convaincant pour baisser la garde de Scarlett, qui se remémora à quel point elles avaient trimé après leur journée de délire, une pensée partagée par Elisabeth d’ailleurs, qui évoqua les restes de farine qui lui étaient restés collés plusieurs jours dans ses cheveux. Ça rappelait une journée incroyablement semblable à la jeune femme, celle qu’elle avait partagée avec Nate avant de le ‘quitter’ pour se mettre avec Elias. Elle n’avait jamais eu aussi mal en rentrant chez elle, le cœur en lambeaux à cause de ses choix, mais l’inverse aurait provoqué le même sentiment chez elle. Ce jour-là, ils avaient fait une bataille de nourriture mémorable avant de finir la journée beaucoup mieux et puis de se séparer durement. En songeant à lui, le regard de Scarlett se troubla quelque peu. Ce n’était pas le moment de s’égarer. Son esprit devait cesser de divaguer et se concentrer sur le cas Elisabeth. Pour s’aider à ne plus y penser, la jolie brune s’alluma donc une cigarette et se rappela du même coup qu’un certain O’Conell était revenu en ville quelques jours auparavant. Cela avait-il un lien quelconque avec la bonne humeur de sa sœur ? Elle ne se priva pas de lui poser la question. La réaction d’Élisabeth ne se fit pas attendre. Joues empourprées, hésitation dans la voix. Si Scarlett n’avait pas mis dans le mille, alors elle ne devait pas être loin. Son aînée se confondit en interrogations avant de lui demander de quel O’Conell parlait-elle et surtout quel rapport il y avait. Voyant qu’elle avait enfin trouvé la ‘brèche’, la jolie brune s’engouffra dedans. « Ne m’oblige pas à te faire un dessin, tu sais très bien de qui je parle. » Dit-elle en souriant, à savoir celui avec qui sa sœur avait eu, disons-le (appelons un chat un chat), une liaison. Scarlett éteignit la fin de cigarette et rentra. Elle se plaça alors devant sa sœur et chipa un quartier de sa pomme pour croquer dedans innocemment. « Quant au pourquoi, c’est justement ce que j’aimerais bien savoir. » Ajouta-t-elle en plongeant le regard dans celui de sa sœur et en souriant de plus belle, en devinant tout doucement les pièces du puzzle, pas au point d’avoir compris que ces deux-là s’étaient déjà revus et tout le tralala (entendons-nous bien), mais qu’il y avait toujours quelque chose, oui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: little talks. Lun 3 Mar - 18:29


Etait-il encore utile de faire semblant alors qu'elle venait de tirer en plein dedans ? Sa sœur n'était pas aussi crédule qu'on pourrit le penser et contrairement à l'entourage de la jeune femme, lorsqu'il s'agissait d'Elisabeth, elle ne cesserait pas de fouiner jusqu'à ce qu'elle obtienne les réponses qu'elle veut. Demander à Scarlett de quel O'Conell il était question était encore une de ses ruses foireuses, comme si elle allait vraiment lui sortir un prénom autre que celui de Joshua, bien qu'elle ne l'ai pas mentionné mais y a fait allusion. Après tout, quel autre O'Conell pouvait la mettre dans cet état, elle avait des soucis avec Claire, et les deux garçons O'Conell n'étaient pas proche d'elle plus que ça et de plus, aucun des trois n'étaient de retour en ville à part Joshua. « Mmh. » Se contenta-t-elle de dire en premier lieu, avant de baisser les yeux pour suivre du regard ce que faisait sa cadette qui lui chipait un quartier de sa pomme. Quand son regard croisa celui de sa cadette et qu'elle vit son sourire, Elisabeth se sentit tout à coup très bête de faire autant de mystère alors qu'il n'y avait pas lieu d'être. Scarlett était après tout sa sœur et si il y avait bien une personne sur cette terre qui méritait de savoir si elle avait quelqu'un dans sa vie ou pas, et surtout, qui la rendait heureuse, c'était bien elle. La jeune brune baissa un instant le regard, réfléchissant à comment formuler ce qu'elle allait lui dire, sachant que cette dernière était tellement proche de la vérité que ça ne servirait à rien de cacher les choses plus longtemps, bien qu'il n'y ait pas grand chose à cacher non plus. « Pourquoi ? Peut-être pour les mêmes raisons que toi quand tu es avec Elias. » Dit-elle en se pinçant les lèvres avant de détourner le regard vers son assiette à présent presque vide. Elle ne l'avait pas dit directement, mais venait de le faire à demi-mot et c'était largement suffisant pour que sa jeune sœur comprenne ce qu'elle voulait insinuer. Bien qu'elle n'approuve pas entièrement la relation qu'entretient Scarlett et Elias, elle devait tout de même avouer que ce devait dans dans ces moments-là qu'elle devait être heureuse. Signe du destin ou tout simplement une inattention de sa part, Elisabeth préférait considérer que le fait d'en parler à sa sœur lui permettait d'être pleinement consciente de ce qui se passe dans sa vie, ce qui ne pouvait pas être plus mal. Elle était heureuse et avait bien envie de partager cette joie avec au moins une personne dont elle est proche, surtout que ces petites cachotteries qui à la base n'étaient qu'innocente, a bien faillit coûter la vie d'une personne. Bien sûr, Scarlett n'irait jamais dans de tels extrêmes mais mieux vaut qu'elle l'apprenne de la bouche d'Elisabeth que de celle de quelqu'un d'autre, non ? « Tu veux savoir quoi ? » Ajouta-t-elle en attente d'une réponse qui n'allait sûrement pas tarder à venir au vu de l'expression de la Spencer. Prenant le dernier quartier de pomme qu'elle porta à sa bouche, elle poussa légèrement l'assiette qui se trouvait en face d'elle, sur quelques mètres de façon à ce qu'elle puisse poser ses mains sans être encombré par le couvert. Jetant un coup d'oeil à la jeune femme qui se trouvait à côté d'elle, elle attendait patiemment, ouverte à toute conversation et surtout, prête à tout lui (ou presque) si elle le demandait. Même si Elisabeth n'appréciait pas plus que ça de partager sa vie privée – bien qu'il s'agisse là d'un partage plus que légitime avec Scarlett – elle ne pouvait pas nier qu'elles étaient en train de retrouver une certaine complicité d'antan qui lui faisait plaisir.

_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: little talks. Dim 9 Mar - 15:52

Vu la tête d’Elisabeth, il ne faisait plus aucun doute que Scarlett avait tapé juste. Elle se demandait bien ce qui se passait au juste entre Joshua et elle. La jeune femme n’avait pas l’habitude de se mêler des affaires des membres de la famille Spencer, mais elle devait bien admettre que sa curiosité était désormais éveillée à propos de cette histoire possible entre sa sœur et l’avocat. Cela faisait tellement longtemps que Scarlett n’avait pas vu Elisabeth réagir face à un garçon ni même avoir un semblant de relation sérieuse. La jeune assistante du sénateur avait l’impression que sa sœur restait comme bloquée en matière de couple et d’histoires d’amour. Son aînée avait beau prétendre qu’il s’agissait « d’exigences », Scarlett était la mieux placée pour savoir que ce n’était qu’une petite partie des véritables raisons qui conduisaient sa sœur à éviter les relations. Alors si un homme avait finalement réussi à l’intéresser suffisamment pour lui faire changer d’avis et surtout lui donner ce sourire qu’elle arborait, la jolie brune ne voyait pas où le mal serait d’être au courant et surtout de pouvoir se réjouir pour Elisabeth. Scarlett chipa un quartier de pomme à sa frangine tandis que celle-ci répéta sa question avant de lui décrire les sensations qu’elle devait sûrement ressentir quand elle était avec Elias. La plus jeune des deux Spencer tiqua soudainement et manqua d’avaler son bout de pomme de travers avant de tousser légèrement. Si Elisabeth savait… La situation avait tellement changé dernièrement de son côté aussi, un virage à cent quatre-vingt degrés, qu’elle ne savait plus vraiment si on pouvait comparer son histoire avec Elias à celle que sa sœur semblait commencer avec Joshua, mais bien sûr elle l’ignorait encore. Scarlett n’était pas vraiment prête à revenir sur la question. Elle se servit un verre d’eau dont elle prit une gorgée et se tapa légèrement le haut du ventre pour faire passer le bout de pomme. « Je vois. Vous êtes donc… ensemble ? » Se risqua-t-elle à demander à sa sœur pour ne pas laisser le temps à celle-ci de lui demander ce qui se passait. Scarlett avait « simplement » mal avalé voilà tout. Rien d’anormal jusque-là. Une fois ce mauvais moment passé, la jeune femme s’installa à côté d’Elisabeth pour entendre la suite. Sa sœur lui demanda ce qu’elle voulait savoir exactement. « Tout ce que tu voudras que je sache. » Répondit la jolie brune pour mettre à l’aise son aînée. Elle n’allait pas lui mener un interrogatoire et encore moins la forcer à dire des choses qu’elle ne voudrait pas sachant que Scarlett détesterait qu’on lui fasse la même chose. Elisabeth avait le droit à son intimité et à garder ces précieux instants pour elle du moment que sa sœur était au courant du minimum, c’est-à-dire si elle ressentait bel et bien un truc pour lui et surtout si tout se passait bien entre eux. Scarlett ne le montrait pas souvent mais elle s’inquiétait régulièrement pour sa sœur et ne voulait somme toute que son bien comme elle s’employait à le lui montrer quand elle se méfiait d’Elias. La jolie brune était bien consciente que ce n’était pas uniquement parce qu’Elisabeth ne l’aimait pas mais aussi parce qu’elle tenait à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: little talks. Ven 14 Mar - 1:48


Sans savoir pourquoi, la jeune brune n'eut pas immédiatement la réaction qu'attendait d'Elisabeth, manquant de s'étrangler avec un bout de pomme qu'elle venait de croquer. « Ca va ? » Demanda la jeune femme en fronçant légèrement les sourcils, d'inquiétude. Elle savait que sa sœur n'était pas en danger, elle n'allait pas non plus mourir à cause d'une pomme – ou alors elle n'était vraiment pas douée – mais c'était plus parce qu'elle s'attendait à tout sauf à ça. Elle ne put cependant pas pousser la réflexion plus loin que Scarlett était déjà revenue à la charge en lui demandant s'ils étaient en couple, ce à quoi elle répondit par un simple haussement d'épaules qui ne signifiait ni oui, ni non. En fait, elle n'était même pas sûre qu'ils le soient, ils se voyaient de temps en temps voire même plus qu'avant le départ de Joshua, mais rien de bien officiel. De toute façon, elle n'a jamais aimé coller des étiquettes sur les relations qu'elle entretenait et encore moins celles qu'elle pouvait bien avoir avec des hommes, ce qui pouvait être assez problématique en soit. « Je suppose que oui. » Dit-elle finalement avant de se lever à son tour pour aller se chercher un verre d'eau. Compréhensive, la cadette Spencer, respectant l'intimité de son aînée lui proposa de lui livrer tout simplement ce qu'elle avait envie de partager, ce qui était noble de sa part, contrairement à certaines qui n'auraient pas hésité à sauter sur l'occasion pour poser toute sorte de questions, mais ce n'était pas son genre et Elisabeth le savait très bien. Revenant à sa place initiale, elle bu une gorgée de son verre avant de réfléchir à ce qu'elle pouvait bien lui raconter. « C'est... » Commença-t-elle avant de s'arrêter, fixant ses mains qui étaient autour du verre. « Je ne sais pas vraiment par où commencer, tu sais... tu sais, c'est le genre de chose qu'on ne prévoit pas, où même de personne qu'on ne prévoit. Ca nous tombe dessus et c'est tout, on n'a pas à essayer de comprendre. » Poursuivit-elle toujours les yeux baissés sur ses mains. Elle ne savait que très bien que ce n'était pas le genre de chose que l'on peut contrôler, elle n'a d'ailleurs même pas été capable de le faire alors qu'elle l'a essayé, et ce pour plusieurs raisons propres à elle-même. La jeune brune était très vagues dans ses confidences et pourtant, dieu sait qu'elle aurait envie de plus lui en dire, mais c'était comme si elle en était elle-même incapable, comme si une barrière existait entre ce qu'elle voulait dire, ce qu'elle devait dire et ce qu'elle disait. « Si tu veux tout savoir, c'est la première fois que je suis aussi heureuse depuis ces derniers mois. » Reprit-elle en relevant la tête en direction de sa petite sœur, en lui faisant un petit sourire qui suffisait amplement à faire comprendre que ce qu'elle disait était vrai et sincère. « Malheureusement, si cela pouvait aider à régler tous les problèmes, et non à les empirer ou à les rendre encore plus compliqué, ça aurait été tellement mieux. » Reportant son attention sur son verre d'eau, elle en reprit une gorgée avant de replacer une mèche derrière son oreille et de fixer de nouveau sa sœur, attendant une quelconque réaction de sa part, consciente que ce qu'elle venait de lui dire n'aidait pas vraiment à savoir où en était Elisabeth dans sa vie amoureuse. Elle n'a aucune idée de si elle est vraiment en couple ou pas, n'arrive même pas à décrire ce qu'elle vit et parle de complications alors qu'elle est supposée être heureuse.

_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: little talks. Ven 14 Mar - 21:14


Après avoir manqué de s’étouffer avec un bout de pomme, Scarlett but une gorgée d’eau pour faire passer le morceau et reprendre la conversation avec sa sœur là où elle s’était arrêtée. La question qui l’intéressait le plus était de savoir si Elisabeth avait finalement sauté le pas pour se mettre en couple avec Joshua. Elle était tellement secrète sur sa vie privée, en particulier sentimentale, que la plus jeune des filles Spencer avait toujours eu du mal à la cerner à ce sujet. Scarlett pouvait toutefois comprendre. Quand elle écrivait encore dans son journal quelques années auparavant, elle couchait toutes ses pensées sur papier mais n’en parlait à personne pour se protéger. La jolie brune ne voulait pas donner l’occasion à quelqu’un de se servir de ses ‘faiblesses’ contre elle, bien qu’avec le recul, la jeune femme trouvait son ancienne attitude ridicule. Scarlett n’avait à se cacher de personne et était devenue suffisamment forte pour encaisser chaque aléa et en assumer aussi les choix ou les conséquences qui les accompagnaient parfois. Elisabeth n’avait peut-être jamais écrit dans un journal – à la connaissance de la jeune femme – mais son attitude si discrète et distante en la matière ne lui servait pas vraiment, en l’occurrence entre les deux sœurs. Son aînée se lança finalement pour lui donner une réponse positive à son interrogation. Elle était plus ou moins en couple. Scarlett esquissa un sourire mais ne lui bourra pas le crâne de l’habituel baratin ‘oh je suis contente pour toi’. Elisabeth le comprendrait parfaitement à son expression. La jolie brune était d’autant plus ravie que certaines tensions dans la famille s’en trouveraient sans doute… apaisées. Sa grande sœur ignorait en effet qu’elle savait, ayant toujours préféré couvrir sa frangine plutôt que de l’enfoncer. Scarlett ne demanda pas de détails inutiles et encouragea Elisabeth à aller à l’essentiel. Elle sentait le doute qui régnait dans la tête de sa sœur. Après tout, Joshua avait déjà quitté une fois la ville. Était-ce ce qui inquiétait sa sœur ou tous les remous survenus chez les O’Conell dernièrement ? Scarlett espérait que l’aîné des fils de Joey était différent des autres, sinon Elisabeth aurait raison de se méfier. Chaque enfant de cette famille avait la désagréable habitude d’amener son lot de problème avec lui. Claire, la déprimée aux tendances suicidaires. Adrian, le père volage éternellement insatisfait. Heathcliff, l’ombre de lui-même détruit par ses erreurs. Quant au père, Joey était un tyran aux secrets bien gardés. Qu’en était-il de Joshua ? Scarlett se promit de garder un œil sur lui, surtout après ce que sa sœur venait de lui avouer mais la jeune femme ne le lui dirait pas bien entendu. Elisabeth reprit donc la parole et lui expliqua que ce n’était pas le genre de choses qu’on pouvait prévoir, que ça lui était tombé dessus sans crier gare. « Je comprends parfaitement ce que tu veux dire. » Répondit Scarlett en posant une main sur celles de sa frangine pour la rassurer aussitôt. S’il y en avait bien une qui n’avait cessé de se torturer l’esprit quant à ses sentiments, indécis qui plus est, c’était bien elle. La jolie brune n’avait pourtant trouvé aucune réponse à ce jour, encore moins pour expliquer les trente mille revirements de situation qui avaient eu lieu dernièrement. Alors qu’Elisabeth ressente quelque chose sans rien avoir vu venir ne la choquait pas outre mesure. Elle n’avait pas besoin de se « justifier » à ce niveau-là. « Tu sais quand ça t’arrive, il faut juste en profiter. Je n’irais pas jusqu’à dire de foncer tête baissée mais il ne faut pas se poser trop de questions au risque de tout gâcher. » Ajouta-t-elle. D’ailleurs, Elisabeth lui confirma qu’elle n’avait jamais été aussi heureuse ces derniers mois depuis qu’elle était avec Joshua. « Je pense que tu viens de m’énoncer la meilleure raison pour que vous soyez ensemble. » La taquina alors brièvement Scarlett. L’expression sur son visage se renfrogna cependant quand Elisabeth lui parla de problèmes qui  s’empireraient à cause de cette relation. « De quoi tu parles ? Qu’est-ce qui est plus compliqué ? » Demanda la jeune femme soudainement intriguée, se disant au contraire que ça ne pouvait pas mieux tomber vu la tournure que la famille Spencer prenait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: little talks. Ven 14 Mar - 22:43


Scarlett qui était elle aussi en couple ne pouvait que comprendre Elisabeth quand cette dernière essayait de décrire ce qu'elle ressentait. Oui elle était heureuse, et ça la changeait de d'habitude et surtout de ces derniers mois, mais ce bonheur nouveau ne suffisait pas à régler tous les problèmes qu'il y avait en ce moment. Comme un retour soudain à la réalité, la jeune femme ne pouvait pas évoquer sa relation avec Joshua sans qu'elle ne parle des problèmes qui l'accompagnait. Depuis qu'ils étaient ensemble – et même avant d'ailleurs – elle n'avait pas cessé de faire face à des problèmes tels Claire pour commencer, qui ne rendait en rien leur rapprochement aussi facile qu'elle l'aurait cru et qui continuait à ne pas vouloir accepter ce qui se passe entre eux. En même temps, elle aurait beau la blâmer autant qu'elle le voulait, en attendant ce n'était pas elle qui s'était retrouvée dans hôpital après une tentative de suicide parce que ce fut la goutte d'eau qui a fait déborder le vaser. Elle savait bien que sa dernière déclaration allait piquer la curiosité de sa cadette qui ne devait sûrement pas comprendre pourquoi est-ce qu'elle parlait de complications et de problèmes alors qu'elle était censée baigner dans un bonheur pour le moment. « Tu sais, notre couple, si on peut l'appeler ainsi, n'est pas vraiment bien vu par tout le monde... » Dit-elle en partant d'un petit rire pour essayer de dédramatiser de la situation, avant de reprendre son sérieux. « J'ignore si entre lui et moi ça va durer ou si au bout de quelques mois on finira par se séparer à cause de... certaines choses mais... » Elle s'interrompit , plongeant de nouveau dans ses pensées, n'ayant aucune idée de comment terminer cette phrase. Lorsqu'elle parlait de « certaines choses », elle ne faisait pas forcément allusion au fait que l'histoire avec Claire ne risquait pas de se régler comme par magie, ou encore moins parce qu'elle était encore blessée à cause du départ inattendu du jeune O'Conell et qui a finalement décidé de revenir. Non, elle faisait référence à autre chose qu'elle même devait régler elle-même et dont elle ne se voyait pas du tout discuter avec sa jeune sœur, ni avec qui que ce soit d'autre d'ailleurs. « C'est juste compliqué. » Rajouta-t-elle avec un petit sourire qui montrait quand même que quelque chose la travaillait. La complication était  qui rythmait, rythme et rythmera sûrement toujours sa vie, elle ne pouvait rien faire contre ça bien qu'elle tentait des choses pour que les choses s'arrangent, mais pour le moment tout ce qu'elle avait essayé avait fini par se solder par un échec. Reprenant une gorgée de son eau, elle baissa les yeux sur ses mains qui s'étaient agrippées autour du verre sans qu'elle ne puisse le contrôler, signe de sa nervosité qu'elle tentait de cacher, en vain. Elisabeth avait beau être assez avare en ce qui était de partager ce qu'elle ressentait ou ce qu'elle vivait, mais elle ne pouvait pas cacher quand elle allait mal et même si les autres finissaient par laisser tomber, se rendant compte du mur face auxquels ils venaient de tomber, elle savait que sa jeune sœur n'allait certainement pas en rester là. Peut-être pas par curiosité, mais par simple inquiétude de sœur qu'elle ne connaissait que trop bien avec Scarlett et Carl, bien qu'elle essaie d'être un peu moins sur leur dos depuis qu'elle était tombée sur Lily et Carl à la maison Spencer.  

_________________
until life runs out


Dernière édition par Elisabeth Spencer le Dim 16 Mar - 19:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: little talks. Sam 15 Mar - 0:13


Après lui avoir révéla qu’elle était en couple, Elisabeth mentionna des complications qui intriguèrent Scarlett. Était-ce entre eux sentimentalement parlant, des histoires liées aux O’Conell ou alors quelque chose de bien plus sous-jacent que son aînée pensait être la seule à connaître ? Il serait dangereux de s’engager sur ce terrain glissant, alors que les deux jeunes femmes avaient rétabli une belle complicité aujourd’hui. Scarlett ignorait comment sa sœur réagirait et elle décida donc d’écouter ce qu’elle entendait par difficultés rencontrées. Elisabeth l’informa que tout le monde ne voyait pas bien le couple qu’elle formait avec Joshua. La jolie brune adopta le même ton d’humour avant de lui répondre. « Elisabeth Spencer ! Depuis quand vous souciez-vous de ce que les gens pensent ? » Demanda-t-elle. S’il y avait bien une personne que Scarlett connaissait qui faisait totalement fi de ce qui l’entourait si elle avait une idée en tête, c’était bien sa sœur. Qu’est-ce qui avait soudainement changé chez elle ? Elisabeth n’avait justement pas terminé. Personne ne pouvait bien entendu prédire la durée d’une relation mais elle semblait s’inquiéter pour certaines choses susceptibles de les séparer à un moment ou un autre. « Tu verras bien ce qui se passera. Vis le au jour le jour. » Tenta de l’encourager Scarlett qui voyait la mine inquiète de sa sœur. Pourquoi se projeter à dans six mois alors que tout se passait bien maintenant ? Personne ne pouvait prédire l’avenir, alors plutôt que de se préoccuper, elle devrait en profiter… à moins qu’Elisabeth ne soit déjà au courant de l’échec inexorable de cette relation. Scarlett ne savait pas trop comment approfondir le sujet sans devenir plus explicite mais si elle voulait deviner ce qui perturbait sa sœur, elle n’avait plus d’autres choix que de lancer des petites perches en espérant qu’Elisabeth les prenne ou qu’au moins son regard la trahisse. « Fréquenter un O’Conell, c’est toujours compliqué de toute façon. » Reprit la jeune Spencer. Pas besoin d’être omniscient pour comprendre une telle évidence. Elle aborda ensuite la partie la plus délicate, celle qui ne concernait pas Joshua directement mais plutôt sa sœur, une discussion qu’elle n’avait jamais autant eue à cœur ouvert. « Tu ne crois pas que certains de ces problèmes risquant de vous séparer pourraient être facilement réglés ? » Demanda-t-elle à tout va. Scarlett avait tendu une perche encore bien trop vague pour qu’Elisabeth comprenne de quoi elle parlait, elle décida de se montrer un poil plus explicite sur la raison pour laquelle elle pensait que ce ‘couple’ était la meilleure chose qui pouvait arriver pour atténuer le climat malsain qui régnait depuis trop longtemps chez les Spencer. « Le malaise dans cette maison a bien assez duré. » Commenta-t-elle le plus naturellement et impassiblement du monde, comme si elle présentait la météo du jour. Son regard plongea dans celui de sa sœur pour tester sa réaction. Elisabeth comprendrait-elle le sous-entendu ou croirait-elle encore illusoirement que rien ne se savait et qu’elle pouvait continuer de cacher des choses à sa jeune sœur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: little talks. Dim 16 Mar - 20:03


Tant de complications alors qu'elle aurait tout pour être heureuse. Cela dit, elle n'était pas malheureuse non plus, il ne fallait pas aller jusque là, mais c'est juste que certaines choses travaillent la jeune femme, et pas sûre qu'elle arrive à tout régler d'un coup de baguette magique. Néanmoins, malgré ses craintes et ses peurs, elle pouvait être certaine de trouver du soutien auprès de quelques personnes, notamment Joshua qui avait quand même accepté de se lancer dans une relation avec elle, mais également sa petite sœur, Scarlett, qui tentait de faire en sorte qu'elle cesse avec toutes ses inquiétudes. Après tout elle avait bien raison, Elisabeth se fichait éperdument de ce que pouvait bien penser les gens à propos de qui elle fréquentait, surtout les gens de Magnolia qui ne semblaient pas être tout rose non plus, mais le problème était autre et ça n'avait rien à voir non plus avec le fait que l'homme avec qui elle a décidé de faire un bout de chemin ensemble, soit un O'Conell. « J'essaie de me rassurer sur ce point en me disant qu'il n'est que moitié O'Conell. » Rétorqua-t-elle en faisant une petite moue face à la remarque de sa jeune sœur qui n'avait pas complètement tort dans le fond. Cette famille aussi puissante et importante qu'elle puisse être à Magnolia, apportait avec elle son lot de malheur et rien qu'à voir les derniers événements qui ont rythmés la vie de ces derniers, et surtout les dernières révélation, les craintes et les inquiétudes ne pouvaient qu'être présentes. La jeune brune enchaîna avec une question à Elisabeth qui eut le don de la surprendre, ne comprenant pas très bien où est-ce qu'elle voulait en venir. Elle venait pourtant de lui dire que les choses étaient compliqués, si ça n'aurait pas été le cas elle n'aurait pas eut à s'inquiéter autant pour son couple qui venait à peine de voir le jour. Surprise, elle ouvrit la bouche comme pour commencer une phrase mais rien que son regard suffisait à traduire l'incompréhension qui venait de prendre place chez la jeune femme. « Je ne suis pas sûre de te suivre... » Se risqua-t-elle tout de même de dire, les sourcils légèrement froncés, tandis que sa cadette avait l'air de ne pas vraiment se rendre compte de ce qu'elle disait, à se demander si elle l'avait au moins écoutée. Vexée par cette pensée elle se retint de lui demander si elle avait au moins comprit ce qu'elle venait de lui dire, ne tenant pas réellement à devoir expliquer la complexité des choses ou même de les évoquer. Baissant la tête pour regarder ses mains qui étaient en train de maltraiter le verre qu'elle tenait, elle libéra son emprise de sur le verre en question. Scarlett qui avait dû se rendre compte du flou de sa question, décida d'enchaîner avec un commentaire qui surprit encore plus Elisabeth. Les yeux ancrés dans ceux de sa cadette, elle essayait de discerner une trace de plaisanterie ou autre, mais vu l'expression de cette dernière, elle semblait être plus que sérieuse. La jeune Spencer sentit tout d'un coup son estomac se contracter et sa gorge en train de se serrer comme si quelqu'un s'amusait avec un étau à l'intérieur d'elle. « Je... » Commença-t-elle avant de s'arrêter pour remettre son esprit en ordre, le temps qu'elle puisse au moins formuler une phrase. « Je ne vois pas de quoi tu parles. » Déclara-t-elle en baissant les yeux pour ne plus affronter celui de sœur. Comme par réflexe, ses mains avaient recommencer à s'agripper autour du verre qu'elle ne cessait de triturer dans tous les sens, et pour tenter de sauver les apparences et cacher son anxiété, elle prit une gorgée d'eau, puis une deuxième, avant de vider le verre en moins de dix secondes, et ça toujours en évitant le regard de Scarlett.

_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: little talks. Sam 22 Mar - 17:42


Tout ce qui touchait de près ou de loin à un O’Conell était de toute façon compliqué. Scarlett en avait pour preuve les histoires qui s’étaient passées avec Heathcliff sans parler de ce qu’elle avait découvert sur Joey et Adrian. Alors elle ne serait pas surprise outre-mesure d’apprendre que Joshua avait ses propres squelettes dans le placard, mais du moment qu’il rendait Elisabeth heureuse et qu’il ne se jouait pas d’elle, Scarlett était contente pour sa sœur. Son aînée semblait pourtant préoccupée par d’autres histoires qui pouvaient s’immiscer entre eux. Joshua n’était pas le problème, c’était ce qui les entourait qui l’était. Scarlett avait vaguement entendu parler de cette histoire avec Claire mais ce rapprochement ne pouvait être l’unique raison aux problèmes de la sœur O’Conell. Elle devina alors à quoi Elisabeth faisait référence. Sa sœur n’était pas au courant qu’elle en savait bien plus que ce qu’elle avait toujours laissé croire. Une des forces de Scarlett avait souvent été de taire des choses dont elle était parfois au courant depuis longtemps. Et une des principales raisons qui empêchaient sa sœur d’être heureuse en couple était celle-là même qui fissurait en partie les Spencer depuis plusieurs années. Quand Scarlett lui fit donc une allusion à ce sujet, Elisabeth plongea ses yeux dans les siens ne sachant pas très bien ce qu’elle devait comprendre au sujet des tensions qui régnaient dans cette maison. « Tu sais parfaitement de quoi je parle. Je l’ai toujours su Eli. » Scarlett se leva de la chaise et fit quelques pas dans la cuisine. Elle n’avait jamais accepté ce comportement de la part de sa sœur dans le fond, mais elle l’avait toujours couvert pour ne pas envenimer les choses. La jolie brune espérait d’ailleurs que leur relation fraternelle ne se détériorerait pas après cet aveu. Elle avait toujours espéré que cette « tocade » se termine vite et ne savait pas où ça en était depuis un moment, c’est pourquoi elle avait été contente d’apprendre qu’Elisabeth était en couple, ça prouvait qu’elle était sûrement passé à autre chose. « Pour que ça marche avec Joshua, il faudra mettre un terme définitif à tout ce qui se passe dans cette maison. » Ajouta-t-elle plus clairement. Scarlett n’était plus du tout dans le sous-entendu, elle ne pouvait pas être plus claire en présence de sa sœur. Anxieuse, Elisabeth pouvait l’être si cette histoire s’apprenait un jour. Les deux sœurs n’avaient jamais eu cette conversation auparavant mais il était plus que temps qu’elles en parlent franchement. C’était quand même une situation difficile à accepter et à avaler pour tous les membres Spencer. Elle espérait que sa sœur s’en rendrait compte et ne ferait pas l’erreur une seconde fois. Tuer le malaise qui régnait au n°14 et couper le cordon. Une bonne fois pour toutes. Ça n’arrangerait peut-être rien aux disputes parentales, cependant Elisabeth pourrait enfin être tranquille et ne plus y être mêlée de près ou de loin. C’était malsain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: little talks. Ven 28 Mar - 20:59


Avant ce petit moment intime avec sa jeune sœur à lui raconter vite fait sa vie amoureuse, Elisabeth trouvait ridicule de ne pas l'avoir fait plus tôt, se demandant même pourquoi est-ce qu'elles ne partageaient pratiquement plus rien, mais la réponse ne tarda pas à venir. La simple raison pour laquelle la jeune brune n'aimait pas évoquer sa vie amoureuse avec qui que ce soit et même avec Scarlett qui est censée être la personne avec qui la jeune femme s'entend le mieux dans cette famille, c'est parce qu'elle avait peur de trop en dire sur la situation, comme ici. A force de trop vouloir se 'confier' elle avait fini par laisser échapper la phrase de trop, qu'elle aurait mieux fait de garder pour elle. La jeune brune avait baissé la tête pour ne pas que sa gêne et son anxiété ne se voit, même si ça ne devait pas être gagné vu comment elle tournait le verre qu'elle avait entre les mains dans tous les sens. A l'entente des paroles de la cadette Spencer, Elisabeth se figea l'espace d'un moment. Ses mains toujours agrippés autour du verre avaient cessés  tout mouvement et même sa respiration qui commençait à la trahir sur son état s'était arrêtée. Les yeux toujours baissés à fixer  ses mains à présent immobiles, elle osa tout de même lever la tête en direction de la jeune femme, qui était déjà debout dans la cuisine. De quoi parlait-elle ? Que savait-elle ? Elle avait envie de savoir mais ne pouvait pas non plus se risquer à lui poser la question de peur de sa réponse. Pour se rassurer, la jeune femme tentait même de se persuader que tout ceci n'était qu'une plaisanterie de mauvais goût, que Scarlett n'avait aucune idée de ce dont elle parlait et qu'elle essayait seulement de faire peur à Elisabeth. Cette pensée s'en alla aussi rapidement qu'elle était arrivée en voyant l'expression qu'affichait sa sœur en prononçant ses dernières paroles. « Je, euh... » Commença-t-elle avant de s'arrêter. Elle ne savait pas quoi dire, ni quoi faire, toujours figée comme une statue sur son siège et recommençant à peine à respirer avec du mal. Elle déglutit pour se donner un peu de contenance, mais même là elle sentait bien que ça avait du mal à passer et que l'étau se resserrait de plus en plus. Elisabeth avait bien envie de nier, de lui dire qu'elle ne comprenait pas de ce dont elle parlait, même de la traiter de folle en lui disant qu'elle racontait n'importe quoi, mais tout allait très vite dans sa tête à lui en faire surchauffer le crâne. « Parce que tu penses que c'est aussi facile que ça ? Que cette situation me plaît ? » Finit-elle par cracher un peu plus sèchement qu'elle ne l'aurait voulu, en partant d'un petit rire ironique qui l'avait échappé sans qu'elle ne puisse le retenir. « Je te signale que ça ne me plaît pas plus qu'à toi, mais qu'est-ce que tu veux que j'y fasse ? » Poursuivit-elle sur le même ton avant de réaliser ce qui était en train de se passer, et surtout de quoi elles étaient toutes les deux en train de parler.

_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: little talks. Mer 9 Avr - 13:05

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: little talks. Mer 9 Avr - 22:27


_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: little talks. Mer 9 Avr - 23:58

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: little talks. Jeu 10 Avr - 1:13


_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: little talks. Jeu 10 Avr - 1:42


Scarlett regarda un instant sa sœur quand celle-ci lui répondit qu’elle ne savait absolument rien de ce qu’elle vivait et ressentait. La jeune femme préféra ne pas enchaîner sur cette remarque. Elisabeth préférait rester enfermée dans sa coquille plutôt que d’en parler justement. Elle ignorait peut-être comment se sentait exactement sa sœur mais ce n’était pas pour autant qu’elle n’en avait pas une petite idée. Ce n’était cependant pas le moment de jouer au jeu de qui avait raison ou tort, le débat deviendrait vite creux et vide de sens. C’était compliqué certes et c’était uniquement pour cette raison que Scarlett ne comptait pas en parler pour le moment mais elle espérait que sa sœur écouterait la voix de la sagesse plutôt que ses sentiments et verrait au-delà de ce qu’elle vivait. Elle n’était toutefois pas la seule dans cette histoire et si la jolie brune avait dû mal à accepter pour Elisabeth, elle en avait encore plus pour l’intéressé principal. La jeune femme lui préconisa donc de se concentrer sur sa relation avec Joshua, à voir si sur le long terme ça l’aidait à passer à autre chose ou non. Elisabeth rinça sa main coupée sous l’eau et exprima un merci hésitant du bout des lèvres. Disons que chacune d’elle ne savait plus vraiment quoi faire/dire quant à cette histoire alors il valait sûrement changer de sujet. L’occasion n’allait pas tarder à se présenter. Alors que Scarlett regardait la « gravité » de la coupure sur la main d’Elisabeth avant d’aller chercher quoique ce soit pour soigner, son téléphone clignota pour passer en mode veille et afficha un fond d’écran que sa sœur n’aurait pas dû voir. Évidemment, Elisabeth ne se gêna pas pour vérifier une nouvelle fois et découvrit une tête qui n’était pas celle de son petit ami, enfin petit ami… officiellement toujours. « Oui il a bien changé, t’as vu. Il te plaît mieux sous cet angle non ? » Répondit-elle sans donner davantage de détails. Comme Eli un peu plus tôt, Scarlett n’avait pas franchement envie d’en parler, surtout après la discussion que les deux sœurs venaient d’avoir, la plus jeune des deux Spencer n’était pas en mode « épanchement ». Elle avait donc choisi la note de l’humour bien que sa voix était légèrement sarcastique. Elisabeth n’avait jamais Elias alors c’est sûr que si elle creusait un peu plus, la nouvelle qui allait suivre la ravirait certainement. « Je vais chercher de quoi arrêter ça. » Lâcha alors Scarlett en parlant de la blessure béante et en s’esquivant à l’étage pour aller chercher le nécessaire à pharmacie pour sa sœur et ainsi fuir pendant quelques minutes une autre question malvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: little talks. Lun 21 Avr - 20:29


En un minimum de temps record, l’énervement ainsi que l’irritation d’Elisabeth avaient fini par laisser la place à la surprise, mais surtout à la curiosité. Pourquoi est-ce que Scarlett avait une tête différente de celle d’Elias en fond d’écran de son téléphone ? Pas que cela dérangeait la jeune Spencer, bien au contraire, mais elle voulait tout de même savoir ce qui se passait. « En même temps il est difficile de faire pire qu’Elias donc oui, ça me plaît comme ça. » Dit-elle en haussant les épaules avec un petit sourire, attendant que sa cadette en dise plus, mais c’était mal connaître cette dernière. Autant les sœurs Spencer étaient différentes, autant elles se ressemblaient sur pas mal de points et notamment lorsqu’il s’agissait de leur vie sentimentale respective. Scarlett, tout comme Elisabeth, n’aimait pas parler de ce genre de chose, ce que pouvait tout à fait comprendre la jeune brune, mais si ce qu’elle pense s’avère être vrai, alors elle ne peut être que contente pour sa jeune sœur. « Hum hum. » Se contenta-t-elle de dire d’un air suspicieux, pendant que la jeune brune se levait pour aller chercher de quoi soigner Elisabeth. Elle ne doutait pas une seconde que sa sœur, pleine de bonnes intentions, était en effet partie chercher quelque chose pour la soigner, mais elle était prête à mettre sa main au feu, que cette dernière avait surtout trouvé une porte de sortie pour qu’elle puisse esquiver une quelconque conversation. Lorsque sa cadette fut assez éloignée, Elisabeth prit le téléphone qui se trouvait toujours à côté d’elle et regarda une fois de plus le fond d’écran qui s’y trouvait. Contente pour sa sœur, oui, elle l’était. Mais elle trouvait ça tout de même un peu dommage de découvrir ce genre de chose, de cette façon, à se demander à quel moment est-ce que leur relation s’était à ce point dégradé pour qu’elle ne soit même pas mise au courant d’un tel changement dans la vie de sa petite sœur. Poussant un soupir, elle reposa le téléphone à sa place initiale et préféra reporter son attention sur sa main qui était dans un sale état. Elle passa légèrement un doigt à l’endroit où elle s’était ouverte et grimaça légèrement lorsqu’une petite douleur se fit ressentir. La vue de cette blessure était horrible et la douleur que cela lui procurait l’était encore plus, mais ce qui faisait encore plus mal était cette petite conversation qu’elles venaient toutes les deux d’avoir, qui avait plutôt bien commencé, avant de se terminer par une blessure qui rappellerait à Elisabeth le jour où elle aura ‘crevé l’abcès’ avec Scarlett. Elle fut sortie de ses pensées lorsque des pas se rapprochèrent de l’endroit où elle se trouvait, et lança un petit sourire à la jeune femme lorsqu’elle passa la porte pour venir jouer les infirmières. Silencieuse et sage, elle essayait de bouger le moins possible pour que sa petite sœur la soigne sans encombre, grimaçant de temps en temps pendant qu’elle se faisait désinfecter. « Je suis contente pour toi. Pour vous. » Finit-elle tout de même par dire pendant qu’elle se faisait bander la main. Elle ne voulait pas paraître trop curieuse, bien qu’elle en meure d’envie, mais elle ne voulait pas non plus obliger Scarlett à lui raconter quoi que ce soit si elle n’en avait pas envie, ce qui serait d’ailleurs tout à fait logique après ce qui venait de se passer. Même si sa jeune sœur décidait de ne rien lui dire et de l’envoyer se faire voir, elle comprendrait tout à fait bien que ça lui ferait mal, mais au moins elle saura qu’Elisabeth est tout de même contente pour elle.

_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: little talks.

Revenir en haut Aller en bas

little talks.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Montreal hosts Haiti aid talks
» Générique FAKE LOVER™ chapitre deux, saison six.
» Small talks, strong bounds {Jude}
» Little Talks ~ Henry Mills [ Libre ]
» The Rise N'Shine Champion talks about his match against Dolph Ziggler

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Hors jeux :: Rps DS version2-