Partagez|

I'm wasting my young years ○ Elisabeth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
THRIFT SHOP


Féminin
Nombre de messages : 321
Etudes/Metier : En pleine réflexion
Love : Zain Richardson mais...
Humeur : Joyeuse
White blank page
Inscription : 18/11/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: I'm wasting my young years ○ Elisabeth Dim 23 Fév - 22:22


I'm wasting my young years

You crossed this line, do you find it hard to sit with me tonight? I've walked these miles but I've walked 'em straight lined. You'll never know what was like to be fine.
Elisabeth & Harper

Aujourd'hui, le 18 Novembre 2013, j'ai décidé de revenir à MC. J'étais partie bien assez longtemps et il était temps de revenir. J'allais mieux, beaucoup mieux, et il était temps pour moi d'appliquer tout ce que j'avais construit seule ces derniers mois. J'avais prévenue Elisabeth de mon retour, mais pas mes petits, je voulais leur laisser la surprise de me retrouver à la maison ce soir. Je soupirais et regardais par le hublot. Je me sentais légère, libre, comme si ce voyage m'avait débarassé d'un poids. Et évidemment, c'était le cas. J'étais partie le coeur lourd, le visage en larmes et les poings serrés. J'aurai pu frapper n'importe quelle rousse sur mon passage et n'importe quel adolescent de dix-huit ans au regard sombre. Et désormais, j'étais bien décidée à faire comme si de rien était. Comme si je m'en fichais. Bien évidemment, ce n'était pas le cas, mais je devais rester fière, et me montrer courageuse comme je savais le faire.

La voix d'une hôtesse de l'air me sortit de mes pensées. Je m'enfonçais bien dans mon siège lorsque j'entendis que l'avion allait se poser. Comme une enfant, je regardais par le hublot. J'apercevais l'aéroport. Je souris et fermais les yeux lors de l'atterissage. Une fois posé, je me précipitais dehors. J'étais pressée de retrouver ma meilleure amie. Je passais rapidement la porte de l'avion, puis me hâtais dans le tuyau-couloir. Sans plus attendre, j'allais chercher ma valise et dix minutes plus tard, je me dirigeais vers l'entrée de l'aéroport. Je cherchai autour de moi Elisabeth et me hissais sur la pointe des pieds. Après cinq minutes, je soupirais et sortis mon portable. Je composais le numéro et apportais le téléphone à mon oreille. A ce moment là, je sentis deux mains presser chaque côté de ma taille. Je me tournais, raccrochais et serrais mon amie dans mes bras. “Eliiiii!!! Comment tu vas?”. Je souris et la serrais de nouveau dans mes bras.

Je la regardais et pris sa main pour qu'elle vienne s'asseoir sur un banc. Je regardais autour de moi et m'assis à côté d'elle. Je sortis de mon sac du papier cadeau et entrepris d'emballer le jeu vidéo que j'avais acheté pour Lynn et la paire de basket que j'avais prit pour Alistair. Je n'avais pas eut le temps de le faire avant d'embarquer, ayant acheté ceci au dernier moment, sur le chemin pour l'aéroport dans une petite boutique d'autoroute. Je regardais mes cadeaux emballés, fière de moi, telle une gamine, et me tournais alors vers Elisabeth, après avoir rangé le tout dans mon sac. Je pris alors une boîte dans mon sac et la donnais à Elisabeth. A l'intérieur se trouvait un barcelet en argent que j'avais acheté à Toronto il y a deux mois de cela. Je l'avais acheté pour la remercier d'être toujours là pour moi. Je lui souriais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: I'm wasting my young years ○ Elisabeth Lun 24 Fév - 3:03

Des embrassades, des au revoir, des pleurs, des cries de joies, voilà ce qui rythmaient l'endroit où était Elisabeth. Elle s'était assise à un des endroits les plus stratégiques de l'aéroport où elle pouvait voir les gens arriver et s'en aller, certains contents de quitter la petite ville de Magnolia, d'autres moins, certains encore indécis de savoir s'ils faisaient la bonne chose ou pas. S'il y avait bien un endroit que détestait la jeune brune, en plus des autres endroits habituels qu'elle n'aimait pas comme la morgue ou les hôpitaux, était l'aéroport parce que pour elle, c'était toujours synonyme de départ, de larme, d'éloignement, de perte de vue, bien qu'aujourd'hui soit un peu différent pour la jeune Spencer. Aujourd'hui elle ne venait pas dire au revoir à quelqu'un, mais venait plutôt accueillir une personne qui lui était chère et qui avait enfin décidé de faire son grand retour à Magnolia. Cette personne était Harper, sa meilleure amie, qui suite à quelques problèmes d'ordre familiale et sentimentales avait préféré s'en aller pour tenter de se reconstruire ailleurs. Ce devait être pour ça que les jeunes femmes s'entendaient si bien, Elisabeth voyait en la jeune Albright tout ce qu'elle ne serait jamais : une femme assez courageuse pour tout plaquer et se reconstruire loin de Magnolia. A plusieurs reprise la jeune femme avait songé à partir, mais pour aller où ? Pour faire quoi ? Tellement de questions auxquels elle n'avait pas la réponse et qu'elle ne comptait jamais essayer de répondre, ne voulant pas prendre le risque de tout perdre en voulant s'en aller. Il fallait qu'elle soit réaliste, qu'elle le veuille ou non elle était attachée à cette ville, que ce soit par sa famille, ses amis, ses amours, ses emmerdes, bien qu'en ce moment ce soit plus 'amours/emmerdes' qui rythmaient sa vie.

Interrompant le fil de ses pensées, elle jeta un coup d'oeil sur l'un des écrans géants de l'aéroport pour vérifier l'heure d'arrivée de son amie qui ne devait plus tarder. Elle avait tellement hâte de la retrouver, de pouvoir la revoir, elle avait tellement de choses à lui raconter et surtout, elle voulait tout savoir à propos de la vie de cette dernière en dehors de cette ville, de ce quartier. Bien que cela puisse sembler étrange, Elisabeth avait eu beau avoir déjà voyager pas mal de fois, mais à partir du moment où elle quittait MC, elle avait l'impression de laisser tout un monde derrière elle et que tout ce qu'elle découvrirait, même la chose la plus stupide qu'elle avait également l'habitude de faire, serait tellement plus géniale à faire dans un autre quartier, une autre ville, un autre état, un autre pays. Le temps de penser à ce qu'aurait pu être sa vie si elle avait elle aussi décidé de laisser cette vie derrière elle, l'avion avait eu le temps de débarquer et les gens commençaient par sortir du terminal pour être accueillis par leur proches.

Se levant à son tour pour être sûre de ne pas rater Harper, c'est au loin qu'elle aperçu une silhouette qu'elle ne connaissait que trop bien, perdue au milieu de toute cette foule et sûrement à sa recherche. Se rapprochant d'elle avec le plus de douceur possible pour ne pas se faire remarquer, elle posa ses deux mains pour la surprendre et la faire savoir qu'elle était là, comme promit et qu'elle l'attendait. « Mon dieu Harper, c'est si bon de te retrouver. » Dit-elle en serrant la jeune brune dans ses bras, mais avant qu'elle ne puisse rajouter quoi que ce soit, elle se vit être prise par la main et entraîné dans la foule, jusqu'à ce qu'elle se retrouve assise sur un banc avec la jeune Albright à côté d'elle qui visiblement n'avait pas terminé d'emballer tous ses cadeaux qu'elle avait ramené de précédents voyages. « T'as pas changé niveau organisation. » Commenta la jeune Spencer en riant, bien qu'elle ne soit pas elle-même une pro de l'organisation, contrairement à son amie, elle ne serait jamais donné autant de peine pour emballer des paquets. Les gens passaient et jetaient des regards amusés, curieux et surpris face à une jeune fille qui se battait avec du papier cadeau pour pouvoir emballer ses souvenirs rapportés, tandis qu'Elisabeth était plus amusée qu'autre chose.

Une fois tous les paquets emballés, Elisabeth était sur le point d'ouvrir la bouche pour lui demander si elle était prête à partir, mais contre toute attente, avant qu'elle ne puisse lui demander quoi que ce soit, Harper tendit un petit paquet à la jeune femme, lui faisant signe que celui là était pour elle. Tout d'abord surprise, elle se contenta d'arquer un sourcil avant de lui prendre ce que lui tendait son amie, pour ensuite l'ouvrir. Le petit paquet en lui-même était beau mais ce qu'il contenait l'était encore plus, décidément, malgré la distance et la perte de vue, son amie n'avait pas oublié ses goûts. Elle lui avait offert un bracelet en argent simple mais beau, comme l'aimait la Spencer. « T'es folle, fallait pas. » S'enquit-elle de rajouter. Elle était contente de son cadeau, bien qu'inattendu, mais ne voulait surtout pas qu'Harper pense qu'elle avait fait tout ça seulement pour obtenir quelque chose comme un bracelet ou même une quelconque reconnaissance. Refermant l'écrin où était posé le bracelet, elle s'approcha de son amie pour la prendre dans ses bras en guise de merci. Entre elles de toute façon il n'y avait pas besoin de mots, les gestes suffisaient amplement. Elle s'écarta et se leva avant de mettre son bracelet dans son sac, bien calé de façon à ce qu'il ne s'égare pas entre les différentes choses que trimballait la jeune femme avec elle. « Bon, on y va ? » Dit-elle en s'emparant de la valise d'Harper qui était lourde, mais qui avait tout de même un poids assez raisonnable pour qu'elle puisse la porter toute seule sans l'aide de personne.

_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
THRIFT SHOP


Féminin
Nombre de messages : 321
Etudes/Metier : En pleine réflexion
Love : Zain Richardson mais...
Humeur : Joyeuse
White blank page
Inscription : 18/11/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: I'm wasting my young years ○ Elisabeth Lun 24 Fév - 16:42


I'm wasting my young years

You crossed this line, do you find it hard to sit with me tonight? I've walked these miles but I've walked 'em straight lined. You'll never know what was like to be fine.
Elisabeth & Harper

“ Oui, je suis contente d'être de retour! Non toujours pas. ” Je ris et terminais mon papier cadeau. Elisabeth avait été la seule personne avec qui j'avais gardé contact après mon départ. J'avais ignoré la plupart de mes messages, en particuliers ceux d'Adrian, qui avaient bien trop de soucis pour en plus se soucier d'une idiote comme moi. J'étais partie sans me retourner, avec l'espoir de tout oublier, ou du moins, de l'oublier. Je n'étais pas le genre de fille qui se laissait aller, qui passait de garçons en garçons. On pouvait même dire que ma vie sentimentale n'était qu'une page blanche. J'avais des responsabilités et j'avais bien trop peur de me disperser et d'en oublier mon devoir de soeur. Quoi qu'il en soit, ces petites vacances improvisées m'avaient permises de faire le point sur ma vie. J'avais 21 ans, deux travails, un copain potentiel de dix-huit ans obsédé, pervers et immature et deux adolescents à gérer. Ma vie ne ressemblait en rien à celles des autres jeunes adultes de mon âge. Il était temps que j'apprenne à m'amuser, à penser un peu à moi et à ne plus censurer mes envies.

Pendant ces vacances, j'avais rencontré quelques personnes dont un garçon qui m'avait fait oublié un instant Cody. Il était gentil, intelligent, mais nos mondes étaient radicalement opposés. Il portait le genre de nom que l'on oublie pas, le genre de nom qui nous fait rapidement comprendre que l'on est pas assez bien pour faire partie de son entourage. On avait passé quelques moments ensembles où il m'avait fait comprende que j'avais les capacités de reprendre des études. J'avais repris confiance en moi pendant ces quelques mois et avais étudier pour pouvoir trouver un nouveau travail à mon retour. Et lorsque je m'étais sentie prête, j'avais quitté Toronto et étais monté dans l'avion pour Magnolia. Je regardais mon amie et je sus que j'avais fait le bon choix en revenant maintenant. Mes amis et mes petits commençaient réellement à me manquer, et j'étais pressée de les retrouver. Mais avant, il était nécessaire que je parle à ma meilleure amie, pour lui raconter tout ce qui avait changé pendant ces quelques mois, et tout ce que j'attendais de ce retour. Et puis, la vie d'Elisabeth était plutôt mouvementé, et elle devait me raconter les derniers potins de sa petite vie fascinante.

Je la regardai ouvrir son cadeau. J'étais contente de moi, il était rare que j'offre d'aussi beau cadeau à mon entourage, car je ne faisais pas partie des gens riches de Magnolia qui pouvaient tout se payer. Nous étions dans la bonne moyenne, et c'était bien compliqué d'élever deux adolescents pleins d'envies. Je devins fière lorsque la réaction de mon amie me fit comprendre que j'avais bien choisi, j'avais tellement peur de lui acheter quelque chose qui ne lui aurait pas plu et qui serait resté au fond de son placard pendant des années. Elle me demanda ensuite si on pouvait y aller. Je tendis la main pour prendre ma valise mais je ne rencontrais que le vide. Je me rendis alors compte que mon amie avait prit ma valise et qu'elle se dirigeait déjà vers la sortie. Je la rejoignis donc et je la suivis. Elle mit ma valise dans le coffre de sa voiture et monta. Je fis de même, côté passager. “ Alors, quoi de nouveau à MC? Dis moi tout, je veux tout savoir. ” Harper Albright devient comère. J'eus un sourire et je baissais le pare soleil pour m'arranger. J'avais l'air fatigué, mais il y avait déjà eut bien pire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: I'm wasting my young years ○ Elisabeth Mar 25 Fév - 1:14


Elisabeth ne prit même pas la peine d'attendre son amie qui n'aurait, de toute façon, d'autre choix que de la suivre si elle ne voulait pas se retrouver à faire du stop dans les rues de Magnolia, dans le seul but de rentrer chez elle. Arrivée à sa voiture avec Harper sur les talons, elle ouvrit le coffre et cala la valise de la jeune femme de façon à ce qu'elle ne s'ouvre pas ou qu'il n'y ait pas d'incidents pendant qu'elle conduirait, avant d'aller prendre place derrière le volant. Une fois sa ceinture d'attachée, son amie assise et bouclée sur le siège passager, la jeune brune démarra la voiture et s'engagea dans la longue file en direction de la sortie de l'aéroport. « Ce qui s'est passé à Magnolia depuis ton départ ? Hmm... laisse moi réfléchir. » Fit Elisabeth en étant songeuse. « En fait, pas grand chose, du moins pas à ma connaissance, tu sais bien que les choses ne bougent pas beaucoup à MC. Et quand c'est le cas ça touche tout le monde, évidemment. » Ajouta la jeune brune en haussant les épaules pendant qu'elle se concentrait sur la route. « Enfin, si, il y a toute cette histoire autour de la famille O'Conell, à cause de la tentative de suicide Claire, mais pas sûre que ça te passionne. » Dit-elle avant de partir d'un petit rire pour masquer sa gêne, Elisabeth n'avait aucune envie de parler de ça et encore moins avec Harper, pas qu'elle ne lui faisait pas confiance, au contraire, après Scarlett, la jeune Albright arrivait directement deuxième sur la liste des personnes en qui la jeune femme pouvait avoir le plus confiance, mais la jeune Spencer avait encore du mal à en parler et surtout à réaliser ce qui se passait. Cela devait faire une semaine pile que l'accident s'était produit et surtout, ça devait faire près d'une dizaine de jours qu'Elisabeth était partie 'rendre visite' à son amie et que tout ne parte en vrille. Finalement le fait qu'Harper ne soit de retour ne pouvait qu'être une bonne chose, ça éviterait à la jeune femme de s'enfermer dans cette dépression naissante et surtout de se refaire tous les événements de ces derniers temps, nuit et jour au point d'en tomber malade. Déjà qu'elle ne mangeait plus beaucoup et avait de plus en plus de mal à trouver le sommeil, elle ne devait pas se laisser aller se montrer forte, tout ça finirait bien par s'arranger. « Et toi alors, tu dois être impatiente de retrouver Lynn et Alistair, t'as décidé de leur parler de ton retour d'ailleurs, ou pas du tout ? » Demanda-t-elle en interrompant le fil de ses pensées. Le temps que la jeune femme assise à côté d'elle ne réponde à sa question, Elisabeth était déjà arrivée à l'entrée du quartier où on pouvait voir déjà toutes les maisons qui longeaient le long de la grande rue. « Bon retour à la maison Harpy. » Souffla la jeune brune à Harper avec un petit sourire en coin. Elle jugerait par elle-même que rien n'avait réellement changé depuis son départ, si ce n'est que les dégâts qu'avaient causés la dernière tempête avait été réparé et pour la plupart oublié. N'étant pas sûre que la jeune Albright ne veule rentrer chez elle tout de suite – et surtout pour passer un peu de temps avec cette dernière avant qu'elle ne retourne à sa vie bien remplie – Elisabeth se gara dans l'allée de chez elle pour qu'elles puissent se poser bien tranquillement. Coupant le moteur, elle jeta un petit regard à son amie et devina rapidement qu'elle avait besoin de repos avec son teint presque blafard et ses énormes cernes sous les yeux. « On fait un arrêt chez moi le temps que tu fasses un ravalement de façade ? Non parce que j'ai beau beaucoup t'aimer, je dois t'avouer que t'as vraiment une sale tête là. » Fit-elle en sortant un miroir de poche qu'elle gardait toujours à proximité pour bien lui faire voir ce que les effets de la fatigue avaient causés sur son visage et que le miroir du pare-soleil ne pouvait discerner.

_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
THRIFT SHOP


Féminin
Nombre de messages : 321
Etudes/Metier : En pleine réflexion
Love : Zain Richardson mais...
Humeur : Joyeuse
White blank page
Inscription : 18/11/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: I'm wasting my young years ○ Elisabeth Mar 25 Fév - 13:12


I'm wasting my young years

You crossed this line, do you find it hard to sit with me tonight? I've walked these miles but I've walked 'em straight lined. You'll never know what was like to be fine.
Elisabeth & Harper

 J'écoutais mon amie me raconter ce qui s'était passé à MC pendant mon départ, et manifestement, il ne s'était rien passé. Elle me parla ensuite de Claire O'Connell qui avait tenté de se sucider. Je manquais alors de m'éttouffer. Et dire que j'avais ignoré les messages de Adrian quasiment à chaque fois tout le long de mon voyage. Je m'en voulus alors. J'avais passé ces quelques mois à penser à moi sans me dire que mes amis pouvaient avoir besoin de moi, car Claire était aussi une amie d'Elisabeth si je ne me trompais pas. Je baissais les hontes et me sentis rougir. J'étais vraiment nulle, mais alors là, vraiment nulle. “ Putain! Et moi qui me la coulais douce à Toronto en me faisant oublier de Adri. ” Je soupirais, agacée par moi même et regardais autour de nous. J'étais de retour dans le quartier résidentiel que je n'avais jamais quitté depuis que j'avais emménagé ici. On passa devant les King et je pensais alors à mon ami Julian. Comment allait-il? Tenait-il le coup? Je soupirais. Il n'avait jamais été facile de surivre dans une ville telle que Magnolia. La preuve, il m'avait été nécessaire de partir, de tout quitter, pour pouvoir me reconstruire, et aller mieux. Quelconque reconstruction était impossible ici. Notamment à cause de Dirty Secret, qui m'avait aidé à voir qui était le garçon dont j'étais amoureuse, et qui m'avait contrainte à quitter la ville.

“ Je leur parlerai de ce que j'ai fais pendant mon absence, mais je ne leur parlerai pas des causes de mon départ. Même s'ils doivent déjà savoir.” Je fis une pause et réfléchis à ce que j'allais dire après. Je ne devais plus me montrer faible en parlant de Cody, mais je ne pus m'en empêcher. “ Il est notre voisin... ” Au bout de la rue, je distinguais les maisons numéros 38 et 40. Je regardais ailleurs. Tel était mon retour à la maison. Pleins de craintes, de peurs, d'envies qui seront dûr refouler ou à assouvir. Mon coeur battait de plus en plus fort à mesure que la voiture s'approchait de ces deux maisons, mais à ma grande surprise, Elisabeth se gara devant la maison numéro 14 : la sienne. Je la regardais en souraint. Elle avait compris. Mais à ma grande surprise, elle justifia son choix par un ravalement de façade nécessaire. Elle me tendit un miroir de poche et je me regardais. Horrifiée, je poussais un petit cri. J'avais des cernes, le teint pâle, les sourcils mal épilés. Un peu plus et j'aurai eut la moustache naissante qu'ont les ados vers leurs treize-quatorze ans, qui les rend bien repoussants.

Il était vrai que je n'avais pas vraiment fait attention à mon apparence tout au long de mon absence. Je travaillais, je sortais, mais je ne passais pas mon temps à me regarder dans le miroir pour camoufler chaque petit défaut de mon visage. Opération que j'entreprenais avant de sortir chez moi, juste avant mon départ. Je voulais plaire à Cody, et j'avais peur d'être bien moins "fraiche" que les filles de son âge. Alors je redoublais d'efforts. Mais il était hors de question que je fasse mon retour avec cette tête là. Elisabeth était un génie, et ne manquait absolument rien. Je lui souris, et lui glissais en sortant de la voiture :“ Eli, tu gères. ” Je mis ma capuche sur ma tête et mes lunettes de soleil. Je devais passer inaperçue et surtout que personne ne me reconnaisse avec cette tête. Je priais alors pour que ni Scarlett, ni Carl ne se trouve à l'intérieur. Imaginez la honte, eux toujours si beaux, si classes, si soignés. Comme Eli. On laissa donc ma valise dans le coffre et on entra dans la maison Spencer. Elle était vide, pas un Spencer ne traînait là. Je suivis ma meilleure amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: I'm wasting my young years ○ Elisabeth Ven 28 Fév - 2:39


Décidément le quartier était réellement petit, tout le monde connaissait tout le monde et avait plus  ou moins un lien avec tout le monde. Elisabeth connaissait bien les O'Conell, elle les connaissait même trop bien étant donné qu'elle avait des problèmes avec deux d'entre eux, voire même trois bien que deux soient les principaux protagonistes des problèmes de la jeune femme. « Tu ne pouvais pas savoir ce qui allait se passer, tu avais des problèmes à régler toi aussi. » Objecta-t-elle en entendant une once de regret dans les paroles de son amie. Elle ne pouvait pas savoir, personne ne pouvait savoir et encore moins Elisabeth qui souffrait d'insomnies depuis le jour où elle est allée parler à Claire et où cette dernière a tentée de mettre fin à ses jours en sautant du toit de la demeure des O'Conell. Nous avions chacun nos problèmes à régler et Harper avait les siens, notamment se remettre de sa peine de cœur qui n'avait pas été une vraie partie de plaisir à ce qu'avait pu constater la Spencer, qu'elle décide de se couper du monde extérieur et de tout ce qui l'entoure ne lui était donc pas reprochable. Elisabeth avait elle aussi réduit son cercle d'amis et ne voyait plus autant de gens qu'avant, déjà qu'elle n'en voyait pas beaucoup, mis à part sa famille qu'elle croise dans les couloirs de chez elle une fois de temps en temps, elle ne voyait presque plus personne. De toute façon elle n'avait pas non plus une énorme envie de voir du monde, non, elle celle qu'elle voulait voir c'était lui. Lui qui passe son temps à hanter ses jours,ses nuits, sans même se donner la peine de lui donner de ses nouvelles, peut-être lui était-il arrivé quelque chose, ou alors peut-être que Claire avait raison et qu'il s'était fichu d'elle depuis le tout début. Rien n'en était moins sûr, préférant se concentrer sur sa conduite et sur sa meilleure amie qui était maintenant de retour auprès d'elle, elle reporta son attention sur cette dernière en empruntant la rue principale où était dressé toutes les maisons. Tournant la tête en direction de la jeune Albright qui venait sûrement de se souvenir de quelque de douloureux au vu de son expression faciale ainsi que la phrase qui suivit, elle décida se garer dans l'allée de la maison numéro 14 avant de prétexter que son amie avait besoin d'un ravalement de façade, ce qui n'était pas faux en soit,mais elle avait surtout besoin de reprendre un peu ses marques dans le quartier et ça commencerait par la maison des Spencer qu'elle avait prit l'habitude de venir envahir par sa bonne humeur fut un temps. « Comment te dire que je ne suis pas ta meilleure amie pour rien ma belle. » Répliqua-t-elle en esquissant un petit sourire suite à la remarque de son amie. Elle sortie de la voiture et ouvrit la marche en direction de la porte d'entrée et sans plus attendre, entra à l'intérieur, sûre que la jeune brune ferait de même. Elisabeth balança ses clés dans le petit pot qui se trouvait à l'entrée et où elle avait l'habitude de tout laisser traîner, avant d'aller s'affaler dans l'un des canapés du salon. La jeune femme qui était accompagnée de son amie jeta un coup d'oeil à cette dernière qui lui avait emboîté le pas et ne pu s'empêcher de retenir un rire en voyant ce que faisait la jeune Harper. « T'es sérieuse ? T'as cru que t'étais Beyoncé pour te cacher comme ça ? Quoi que même elle elle fait pas ça. Tout le monde dans cette maison a déjà ta tête de déterrée hein, pas besoin de te masquer. » Dit-elle en se moquant avec gentillesse, avant de reprendre à moitié son sérieux. « La salle de bain c'est par là. » Indiqua-t-elle en pointant le doigt vers les escaliers. La jeune femme devait connaître les moindres recoins de cette maison un peu comme si elle y avait vécu, elle pouvait donc se rendre à l'étage sans problèmes pour se rafraîchir un peu sans qu'Elisabeth ne lui tienne la main, de plus, elle ne risquait de croiser personne, vu l'heure qu'il était ils devaient tous être au boulot et Carl devait être en train de s'occuper comme il pouvait.

_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
THRIFT SHOP


Féminin
Nombre de messages : 321
Etudes/Metier : En pleine réflexion
Love : Zain Richardson mais...
Humeur : Joyeuse
White blank page
Inscription : 18/11/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: I'm wasting my young years ○ Elisabeth Ven 28 Fév - 15:35


I'm wasting my young years

You crossed this line, do you find it hard to sit with me tonight? I've walked these miles but I've walked 'em straight lined. You'll never know what was like to be fine.
Elisabeth & Harper

Magnolia était un quartier résidentiel, plutôt grand, et bien évidemment, tout le monde se connaissait plus ou moins. Soit, personnellement, soit de nom.  Pour ma part, je ne connaissais les O'Connell que de nom, mis ç part Adrian avec qui j'avais lié une amitié tardivement. Il fallait bien avouer que je n'avais rien à voir avec cette famille de buisnessman, qui avait le respect, l'argent, elle était même parfois crainte. Mais je savais que dans des moments compliqués comme ceux là, on avait besoin de ses meilleurs amis pour pouvoir se reposer dessus. Elisabeth avait peut être raison, j'avais mes propres soucis à régler, et je ne sais pas comment j'aurai pu être de bonne aide si moi même, je ne me sentais pas bien à cause de récents évènements qui avaient chamboulés ma vie. “ Tu as sans doute raison... ” Je ne devais pas culpabiliser de ne pas avoir pu aider un ami alors que j'avais moi même des problèmes tellement importants que j'en ai quitté la ville. Quoiqu'une peine de coeur ne devrait pas pousser quelqu'un à partir. Etait-ce la peine qui m'avait fait partir ou la honte? La honte d'avoir échouer, d'avoir céder et de ne pas m'être occupée de Lynn et Alistair comme il se devait.

Parfois, avec Elisabeth, je n'avais pas besoin de dire ce que je ressentais pour qu'elle le comprenne. Elle avait cette capacité à lire en moi très facilement, peut-être étais-je très expressive et elle très observatrice? Je n'en savais rien, mais souvent, cela me permettait de ne pas dire des choses difficiles à avouer. On arrivait donc devant chez elle pour que je me remette en forme, du moins physiquement. Honte de moi, et surtout par peur de croiser celui qui m'avait contrainte de partir. "Ha.Al est lâche et en plus laide." J'imaginais bien quelque chose comme ça dans le prochain article de DS. Quoi qu'il en soit, elle rit. Je devais être un peu ridicule tout de même, alors je me mis à rire aussi. “ Nan mais tu comprends faut que je soigne mon retour au quartier ! ” Je tentais de me justifier en riant.

Elle m'indiqua la salle de bain. Je fronçais les sourcils et me sentis discrètement. Ah oui, en effet, j'avais besoin d'un petit rafraîchissement. Je souris, gênée et lui dis : “ Ouais, c'est nécessaire... Je suis là dans 5min, lance le chrono! ” Je montais les escaliers et me dirigeais vers la salle de bain. Je me baissais et attrapais une serviette sous le lavabo. J'enlevais mes vêtements en quatrième vitesse et me glissais sous l'eau. Je mouillais mes cheveux et arrêtais l'eau. Je pris un savon au hasard et en recouvris mon corps. Je me rincais, et attachais mes cheveux emmêlés en chignon haut, pour ne pas changer de d'habitude. J'ouvrais mon sac et regardais si je n'avais pas de sous-vêtements propres. N'en trouvant pas, je remis avec regret mes sous vêtements de la vieille, avec l'amibition de les enlever dès que je serai chez moi. Je sortis ma brosse à dents, certes je m'étais brossée les dents avant de descendre de l'avion, mais par habitude de maniaque, je devais les rebrosser. Je finis de me rhabiller et descendis rejoindre mon amie, assise dans le salon. Je lui annonçais fièrement : “ 4 minutes et 35 secondes! ” Je ris et m'asseyais à côté d'elle. Je la regardais et me mis alors à rire : “ Y'a que toi pour m'envoyer prendre une douche ” Il était vrai que le voyage avait été long, épuisant. Cette douche m'avait requinqué. J'étais vraiment heureuse de revenir ici, et ce n'est qu'à ce moment là que je m'en rendis compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: I'm wasting my young years ○ Elisabeth Dim 9 Mar - 1:22


Les mimiques de son amie avait définitivement manquée à la jeune, c'était l'une des seules qui pouvait faire rire Elisabeth sur quelque chose d'aussi bête. Elle n'avait pas besoin de se cacher, pas avec la Spencer, cette dernière l'avait déjà vu dans des états bien plus lamentables que celui là et avec beaucoup plus de cernes sous les yeux, Scarlett et Carl aussi d'ailleurs, bien qu'elle essayait toujours de faire bonne impression auprès d'eux, allez comprendre pourquoi. « Très bien, je lance le chrono. » Fit-elle sur un ton défiant, tout en sortant son téléphone de sa poche. Elle jeta un dernier coup d'oeil à Harper avant de lancer le chronomètre pour voir si elle allait vraiment faire cinq minutes montre en main ou si elle allait dépasser, ce qui semblerait plus logique étant donné qu'elle aurait bien besoin d'une douche, ne serait-ce que pour la relaxer un peu et enlever toute la fatigue du voyage. Pendant que la Albright était à l'étage, la jeune quant à elle avait déjà prit ses aises en mettant ses pieds sur la table basse – prenant tout de même soin d'enlever ses chaussures – et en jouant avec son téléphone. Malgré le fait que ce dernier n'affichait rien de nouveau que ce soit dans ses mails, ses appels ou ses messages, elle continuait de garder un œil sur ces applications là en espérant qu'ils sonnent ou qu'ils affichent quelque chose qu'elle aurait raté, mais la seule fois où son mail se mit à afficher quelque chose, fut des newsletter peu intéressantes qu'elle avait reçu. Soupirant, elle reporta son attention sur son chronomètre qui avait déjà commencé à entamer les deux minutes. « Plus que trois minutes. » Hurla-t-elle en tournant son visage en direction de l'escalier pour être sûre qu'Harper l'entende, elle ne pourrait pas dire qu'elle n'a pas été prévenue au moins.Se focalisant sur les chiffres qui tournaient à mesure que le temps imposé défilait, elle était comme absorbée par ce qu'elle avait sous les yeux, attendant avec impatience que les cinq minutes passent. Ne manquant cependant pas de ressources, la jeune Harper apparut avant même que le chrono ne touche à sa fin, ce qui cloua un peu le bec de la jeune Spencer qui aurait pensé qu'elle allait prendre plus de temps. « Bien joué ! Comme quoi je t'ai un peu sous-estimée. » Avoua-t-elle en riant. Elle fit un rapide constat de son amie et n'avait pas pu s'empêcher de remarquer qu'elle avait gardé les mêmes vêtements d'avant sa petite douche, sûrement qu'elle n'avait pas trouvé des vêtements propres dans ses affaires à porté de main. « Mais t'as gardé les mêmes vêtements à ce que ce je vois. Viens, j'vais t'en donner des propres. » Articula la Spencer en se levant, avant de s'étirer les bras. Une fois de plus, elle n'attendit pas la réponse d'Harper qui allait sûrement lui dire que ça n'en valait pas la peine et qu'elle était bien comme ça, mais en bonne amie qu'elle se disait être, Elisabeth ne pouvait tout simplement pas laisser sa meilleure amie en vêtement de la veille sous prétexte qu'elle n'en avait pas sous la main. Montant les escaliers en un temps record comme elle avait l'habitude de le faire, la jeune brune se dirigea en direction de sa chambre, puis de son dressing où elle commença à fouiller en quête de quelque chose de confortable à donner à la jeune femme qui ne devait pas être très loin. « Donne moi deux minutes, le temps que je mette la main sur ce que je cherche. » S'écria Elisabeth alors qu'elle avait la tête complètement plongée dans le meuble, en quête de vêtements. Pour une fois, comme pourrait le constater Harper, sa chambre était rangé et rien ne traînait, mais quand il s'agissait de chercher quelque chose, c'était une toute autre affaire, de toute façon c'était bien simple, à chaque fois qu'elle cherchait quelque chose, elle ne le trouvait pas et arrivait à mettre la main sur ladite chose une fois qu'elle n'en a plus besoin. Cependant, là elle ne dût pas tout enlever dans son dressing pour trouver ce qu'elle cherchait. En l'espace de quelques secondes, elle pu sortir un petit chemisier blanc ainsi qu'un jean qu'elle tendit à son amie pour qu'elle aille se changer, pensant également à prendre des sous-vêtements propre par la même occasion. « Tiens, tu connais le chemin je suppose. Enfile ça et rejoins moi à la cuisine, tu dois avoir faim. » Et une fois de plus, elle prit la direction de la cuisine sans attendre de réponses de la part de la jeune femme. Elle savait que son comportement pouvait avoir des allures despotiques,mais elle connaissait son amie et savait que si elle lui laissait l'embarras du choix, trop fière, elle finirait toujours par refuser la moindre chose qu'Elisabeth lui propose, et puis, en ne lui laissant pas le choix, la jeune Spence s'assurait de prendre soin d'elle en lui imposant certaines choses.

_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
THRIFT SHOP


Féminin
Nombre de messages : 321
Etudes/Metier : En pleine réflexion
Love : Zain Richardson mais...
Humeur : Joyeuse
White blank page
Inscription : 18/11/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: I'm wasting my young years ○ Elisabeth Mar 11 Mar - 15:01


I'm wasting my young years

You crossed this line, do you find it hard to sit with me tonight? I've walked these miles but I've walked 'em straight lined. You'll never know what was like to be fine.
Elisabeth & Harper

Alors que je me préparais, j'entendais ma meilleure amie annoncer les minutes qui défilaient. Je me mis à rire en imaginant quelle tête pourrait-elle faire lorsque je descendrais, prête, en moins de cinq minutes. Je me dépêchais donc et la rejoignis. Je la regardais toute fière de moi. “Ca entraîne d'avoir deux ados deux de tens qui bouffe sur ton temps de douche!” Dis-je en riant. Elle remarqua alors que je n'avais pas changé de vêtements. Ils étaient dans la voiture, dans ma valise, et je n'avais pas envie de perdre du temps à aller en chercher alors que lorsque je rentrerai chez moi, j'irai dormir. Mais Elisabeth s'en fichait, et me prit par le bras pour que je la suive. Impuissante, je la suivis en soupirant et la laissa me choisir un chemisier et un jean. Elle me tendit donc les affaires et me dit de la rejoindre dans la cuisine. Sans broncher, j'hochais la tête et me dirigeais vers la salle de bain que je venais de quitter quelques minutes auparavant. J'enlevais mon haut, mon soutien-gorge et enfilais celui de mon amie ainsi que le chemisier que je boutonnais rapidement. Puis j'enlevais mon jean, ma culotte et enfilais les affaires qu'Elisabeth venait de me passer. Je pliais mes affaires, en prenant soin de bien cacher mes sous-vêtements et redescendis. Je les posais sur mon sac qui se trouvaient dans l'entrée.

Je rejoignis ensuite mon amie, qui se trouvait dans la cuisine et m'approchais d'elle. Elle cherchait des trucs à manger. Connaissant les placards de la cuisine par coeur, je pris des assiettes et les posais sur le plan de travail. Je pris aussi deux verres et des couverts. Je la regardais. Elle essayait vraiment de bien faire pour que je sois à l'aise, était-ce l'excitation des retrouvailles, ou avait-elle peur que je craque à n'importe quel moment? Je m'appuyais contre la plan de travail. “Tu sais, je suis pas la reine d'Angleterre, chips steak ça me va hein. Te fais pas chier à trouver autre chose.” La voyant tourner en rond en cherchant quelque chose à manger, je la poussais d'un coup de fesses et ouvrais le placard. Je pris un paquet de pâtes et lui montrais : “Ta mère ne me tuera pas si on prend ça?” Je pris donc une casserole après avoir attendue sa réponse, et la remplissais d'eau. Je la mis sur la plaque et laissais chauffer l'eau. Puis je me tournais vers ma meilleure amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: I'm wasting my young years ○ Elisabeth Ven 28 Mar - 21:33


Le temps que son amie termine de se changer, la jeune brune prit la direction de la cuisine pour préparer quelque chose à manger. Elle n'était pas très bonne cuisinière et très sincèrement, détestait se salir les mains en bonne fainéante qu'elle était, mais quand elle le devait, comme là, elle se mettait au fourneau sans broncher et jusqu'à présent, elle n'était pas encore tombée malade en se préparant de quoi manger, ce qui était plutôt bon signe. Cependant, le dilemme du moment était de savoir ce qu'elle allait préparer pour elle et Harper. Parcourant presque tous les placards de la cuisine, elle avait bien eut envie de donner à la jeune Albright un bol de céréale avec du lait, tout en l'accompagnant, mais sa mère l'avait quand même mieux élevée que ça pour donner à ses invitées du lait et des céréales, bien qu'il ne s'agissait là que d'Harper. Elle n'entendit pas la jeune femme arriver dans la cuisine et ne remarqua sa présence que lorsqu'elle entendit la petite porte du placard se refermer tandis qu'elle déposait les couverts sur le comptoir. Comme quoi elles formaient une assez bonne équipe, l'une faisait à manger et l'autre dressait les couverts, mais encore fallait-il que la 'partie' d'Elisabeth soit respectée en cuisinant, mais quoi ? Bonne question, surtout qu'elle venait de bloquer pendant cinq bonnes minutes devant le frigidaire ouvert à chercher quelque chose qui lui faisait envie. « Je t'ai jamais dis que j'avais envie de manger ça, moi. » Répondit-elle en rigolant légèrement, à son amie qui lui disait de ne pas trop en faire, mais son sens de l'hospitalité finirait par la perdre car elle ne comptait pas l'écouter. Elle ne devait pas s'inquiéter, Elisabeth n'allait pas non plus lui faire un repas princier en mettant les petits plats dans les grands, déjà parce qu'elle n'était pas sûre de savoir comment faire, mais également parce qu'elle n'avait pas envie de quelque chose de compliqué à faire. Ni à laver parce que par la suite, c'était elle qui allait devoir effectuer la vaisselle et le rangement de la cuisine. Continuant sa petite fouille dans la cuisine, elle se vit stopper par les fesses de la jeune Harper qui n'avaient pas trouvés meilleur façon de lui demander de sortir de son chemin, qu'en lui donnant un coup. « Mais que t'es violente quand tu as faim. En plus t'as toujours d'aussi grosses fesses à ce que j'ai pu sentir ! » Dit-elle en se massant légèrement la zone de collision en exagérant un peu, sachant pertinemment que son amie le prendrait comme une blague et non comme une insulte. « Je pense que tu peux y aller, je ne crois même pas qu'elle est au courant qu'il nous reste des pâtes à manger vu ce qu'elle nous donne en ce moment. » Fit Elisabeth en haussant légèrement les épaules, laissant sa meilleure amie prendre les devants quant à la cuisson des pâtes tandis qu'elle allait s'asseoir. « On fait une carbonara ? J'ai envie d'une carbonara, je sais pas pourquoi. » Elle se passa doucement la main sur le ventre, comme une femme enceinte en prononçant ces paroles ; pas qu'elle l'était, non loin de là, mais elle avait cette envie de manger des pâtes à la carbonara comme une de ces femmes enceinte qui tueraient pour en avoir.

_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
THRIFT SHOP


Féminin
Nombre de messages : 321
Etudes/Metier : En pleine réflexion
Love : Zain Richardson mais...
Humeur : Joyeuse
White blank page
Inscription : 18/11/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: I'm wasting my young years ○ Elisabeth Sam 29 Mar - 23:25


I'm wasting my young years

You crossed this line, do you find it hard to sit with me tonight? I've walked these miles but I've walked 'em straight lined. You'll never know what was like to be fine.
Elisabeth & Harper

Elisabeth et moi étions en train de réfléchir à ce que nous allions manger lorsque l'idée me prit de fouiller les placards. Il devait bien y avoir un paquet de riz ou de pâtes ouvert trainant dans un des placards. Je trouvais alors un paquet de pâtes et le montrais à mon amie en lui demandant si sa mère allait me tuer si je vidais le sachet. Je ris à sa réponse et attrapais la casserole dans laquelle je mis de l'eau. Je posais le paquet sur le plan de travail et fermais le placard. J'entendis alors mon amie me proposer de faire des pâtes à la carbonara. Je me tournais vers elle et dis : “Tu as des lardons, de la crème fraiche, un oeuf et des oignons?” Dis-je en souriant. Elle haussa les épaules et se mit à chercher dans la cuisine. Je fis de même et ouvrais le frigo. Je poussais les différents aliments et trouvais un oeuf, la crème fraîche et les lardons. Je souris, en me disant que la maison Spencer était la maison du bonheur, où tout était possible, en tout cas en manière de bouffe. “Oignon?” Lançais-je sans me tourner vers mon amie. Je finis tout de même par me tourner et vis mon amie me tendre l'aliment.

Sans attendre, je l'attrapais et laissais mon amie mettre une poêle sur la plaque et ouvrais les lardons que je vidais dedans. Je m'occupais du repas avec l'aide d'Elisabeth. Je voyais qu'elle n'était pas très à l'aise, alors je l'aidai lorsque je le sentais hésitante. Je me moquais un peu d'elle mais nous riâmes pendant quelques temps. Puis une fois le repas prêt, nous nous installâmes et commençâmes à manger. Je m'avançais alors vers elle, et lui demandais d'un air malicieux : “Alors les amours Mademoiselle Spencer?” J'aimais me tenir au courant de ses histoires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: I'm wasting my young years ○ Elisabeth Mar 1 Avr - 16:55

Comme la parfaite petite équipe qu'elles étaient en train de former, Harper se mettait à la cuisine, Elisabeth lui passait les condiments – enfin, un oignon – tout en attendant que tout soit prêt pour qu'elles puissent commencer à manger. Même si elle ne le dirait pas, cette petite ambiance l'avait plutôt manqué, son amie l'avait manqué, et la revoir dans les parages lui procurait beaucoup de biens et faisait surtout oublier à la jeune brune les soucis du quotidien. Une fois les pâtes cuites, la jeune Albright se chargea du reste, ce qui laissa le temps à Elisabeth à retourner à ses pensées qui ne l'avaient pas lâchés de toute la journée. Comme quoi elle ne pouvait même pas avoir un peu de répit  , à chaque fois qu'elle faisait quelque chose, ses pensées allaient directement pour le jeune O'Conell qui ne devait même pas penser à elle. Cette pensée la rendit triste pendant un instant, et si Claire avait raison, et si Joshua s'était bien servit d'elle et qu'elle n'avait rien vu, et si elle avait gâché une amitié de plusieurs années pour un homme qu'elle venait à peine de rencontrer ? Tout cela la fatiguait et la tourmentait, elle avait envie de se terrer dans un trou et de ne plus en sortir, mais devait se rappeler que sa meilleure amie était de retour et rien que pour ça, elle devait être forte. Cette dernière était passé par pas mal de choses ces derniers temps et n'était pas revenue pour entendre les problèmes d'Elisabeth. Elle fût d'ailleurs sortie de ses pensées par la jeune brune qui avait finit par déposer une assiette de pâtes en face d'elle en lui posant la question qu'elle n'aurait peut-être pas dû. « Oh et bien... » Fit la jeune femme en tournant sa fourchette dans son plat. Elle ne savait pas quoi répondre. Elle avait bien envie de tout lui dire, mais cela voudrait dire qu'elle devrait creuser dans le passé et tout lui raconter, qu'elle devrait également faire face à ces questions et à ces peurs qui la tourmentaient depuis déjà des semaines. « Rien de spécial. » Finit-elle par dire finalement en haussant les épaules avec un petit sourire. En temps normal, la jeune brune n'était pas très bonne menteuse et presque tout ce qu'elle faisait après avoir dit un mensonge pouvait la trahir, mais cette fois elle ferait en sorte qu'Harper ne remarque rien. « Et toi dis moi, parle moi du nouveau boulot dont tu m'as tant parlé au téléphone. » Poursuivit-elle pour changer de sujet, ne préférant pas la lancer sur l'amour étant donné qu'elle était bien au courant de sa dernière histoire et que c'était pour cette raison qu'elle avait décidé de prendre le large un moment.

_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
THRIFT SHOP


Féminin
Nombre de messages : 321
Etudes/Metier : En pleine réflexion
Love : Zain Richardson mais...
Humeur : Joyeuse
White blank page
Inscription : 18/11/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: I'm wasting my young years ○ Elisabeth Dim 20 Avr - 20:32


I'm wasting my young years

You crossed this line, do you find it hard to sit with me tonight? I've walked these miles but I've walked 'em straight lined. You'll never know what was like to be fine.
Elisabeth & Harper

Faire la cuisine ne me coûtait vraiment rien, c'était même un des seuls moment de détente que j'avais lorsque je travaillais comme une folle avant de partir. Lors de mon voyage, j'ai passé beaucoup de temps à apprendre de nouveaux plats, histoire de varier car, on finit par cuisiner toujours les mêmes choses par manque de temps. Je regardais mon amie, elle me regardait cuisiner et paraissait dans ses pensées. J'étais heureuse d'être de retour, vraiment heureuse, et j'avais l'impression que chacun de mes gestes trahissait un grand enthousiasme. Je me sentis stupide et haussais les épaules. Après tout si je pouvais bien me montrer stupide des fois c'était devant ma meilleure amie. Je finissais de faire le repas et nous servis. Je posais une assiette devant ma meilleure amie en souriant, et lui fis un bisou sur la joue. Je me comportais comme une enfant. Je la questionnais alors sur ses amours. Je connaissais Elisabeth et je savais qu'elle me cachait quelque chose, mais si elle ne disait rien, c'est qu'elle avait de bonnes raisons et qu'elle n'était pas encore prête, alors je ne m'attardais pas sur le sujet. Nous savions toutes les deux que l'amour était un sujet délicat pour nous deux, cela ne servait à rien de se faire du mal et d'en parler juste pour respecter la règle des meilleures amies qui doivent tout se dire à chaque fois. Nous n'avions plus douze ans et nous pouvions changer les règles en notre faveur parfois. Je commençais à manger mes pâtes, tout comme Elisabeth et l'écoutais me demander quel était ce nouveau travail. Je souris, m'assis correctement dans le fauteuil et presque hystérique, je pris une longue inspiration : “A Toronto, j'étais dans un parc à lire, et un homme, beau gosse, vient m'aborder et me donne son numéro sans me laisser le choix de le refuser ou non. Curieuse, je l'ai appelé et il m'a invité à prendre un café chez lui. On a eut une petit jeu de séduction, mais rien de concret. Il m'a invité à une soirée qu'il organisait, et m'a prise en tant que cavalière tu vois... Et un de ses amis a craqué pour moi et m'a demandé de me prendre en photo le lendemain. Je m'y suis rendue et j'ai enregistré plusieurs pubs pour du maquillage, des fringues, même du parfum! La vie de luxe Eli... Mais je n'ai signé aucun contrat et je suis revenue ici. Savoir que je peux faire autre chose que servir des hamburgers ça me motive à changer de boulot. Je pense postuler à l'agence de mannequinat de Magnolia.”

Je ne pouvais plus cacher mon enthousiasme. Ce voyage m'avait rendue vivante, pleine de joie et d'envie, personne que je n'étais plus depuis longtemps. Je parlais des choses avec passion, ambition et envie. Je la regardais alors, elle faisait une tête étrange, et me regardais, sans parler. Je la fixais et lui demandais en apportant la fourchette à ma bouche. “Bah quoi...?” Que se passait-il dans sa tête? Trouvait-elle que j'avais changé, et si oui, en bien ou en jeune femme égocentrique et superficielle? Mon sourire du s’éteindre et je baissais les yeux et regardais mon assiette. Si je craignais une chose depuis ces shootings, c'est d'avoir changé et que les gens ne me reconnaissent pas, qu'ils ne reconnaissent pas la Harper qu'ils appréciaient, voir qu'ils aimaient, et qu'ils ne voient plus aucune raison d'entretenir une relation entre nous car je n'étais plus la même. Mon souhait n'était pas de changer, mais juste d'évoluer, d'être heureuse et de trouver ma voie sans avoir à m'humilier, à me rabaisser à une simple serveuse de fast food alors que j'étais une des meilleures élèves chaque année de ma scolarité, et que mes parents n'ont jamais rien eut à me dire, apart ma dépendance au tabac. Je levais les yeux vers Elisabeth, prête à entendre son jugement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: I'm wasting my young years ○ Elisabeth Ven 25 Avr - 18:08

Les amours, elle en aurait tant à dire à ce sujet. Elle en aurait tant à raconter, à expliquer, à se justifier même, mais pourtant elle préférait se taire, et pour cause. C’était l’un des sujets que la jeune Spencer détestait le plus, qu’on lui demande ce qui se passait dans sa vie au niveau des amours, elle répondait toujours la même chose « pas grand-chose ». Pas grand-chose alors qu’au contraire, cela ne cessait de bouger un peu plus chaque jour, en bien ou en mal, quelle importance puisqu’au final elle en était toujours au même point. Elle savait bien que sa jeune amie était au courant qu’elle ne disait pas la vérité et que derrière ces mots, se cachaient en fait bien plus qu’on ne pourrait le penser, mais elle a prit la décision de ne pas questionner Elisabeth, ni de chercher les raisons de ce mensonge. C’était peut-être la chose que préférait le plus la jeune brune chez Harper, elle pouvait lui parler de tout et de rien, mais dés le moment où elle décide d’éviter un sujet délicat, comme celui des amours, cette dernière respectait son silence et sa volonté de ne rien dire, tout comme le faisait inversement d’ailleurs la jeune brune. Ce n’était pas pour rien qu’elles étaient amies, meilleures amies. Pour changer de sujet, la jeune femme enchaina sur un sujet un peu plus joyeux et que la jeune Albright devait être impatiente de raconter et elle avait bien raison. Au moment où elle posa la question à Harper, cette dernière démarra et il était impossible de l’arrêter, elle racontait tout ce qui s’était passé, mais vraiment tout, comme si elle racontait une histoire à un enfant. Elisabeth s’arrêta un moment de jouer avec sa fourchette pour écouter attentivement la jeune brune, tout en la fixant de la manière la plus intéressée possible. Elle ne disait rien, ne l’interrompait pas et n’acquiesçait même pas par moment pour lui dire qu’elle comprenait, que c’était génial, rien. « Pour commencer… » Finit-elle par dire quand sa meilleure amie décida enfin de lui laisser la parole. « Harper respire bon sang. Je sais que tu es très enthousiaste et je peux le comprendre, je suis d’ailleurs la première contente pour toi. Mais respire parce que tu vas finir par t’étouffer. Tu sais, mes parents tiennent une morgue et je n’ai aucune envie de l’utiliser pour ton corps. » Poursuivit-elle sur le ton de la plaisanterie. « Quoi que bon, maintenant que tu travailles dans le milieu de la mode, je me demande combien vaudrait ton corps si on te mettait en vente sur eBay, t’imagines un peu l’argent que je pourrais me faire rien qu’en vendant une de tes dents ? » La jeune femme continuait avec son humour – douteux mais drôle, reconnaissons-le – pour la simple et bonne raison qu’elle était contente pour son amie. La Spencer connaissait parfaitement les travers dans lesquels était et est encore Harper, alors elle ne pouvait qu’être contente pour elle d’entendre des nouvelles pareilles, surtout qu’elle semblait tellement heureuse et fière d’elle d’en parler. Ce devait d’ailleurs être la première fois qu’Elisabeth voyait la jeune Albright parler de quelque chose avec autant d’enthousiasme et d’étoiles dans les yeux et en même temps, pourquoi ne le serait-elle pas ? Elle le disait elle-même, c’était très motivant de savoir qu’elle pouvait faire autre chose de sa vie que de servir des hamburgers, et c’était d’ailleurs quelque chose que la Spencer n’avait jamais douté, elle savait que sa meilleure amie valait tellement plus que ça. « Bon sinon, Kate Moss elle m’a ramené des produits gratuits ou bien ? Comment ça se passe ? » Elle prit une bouchée de son assiette tout en essayant de jouer les innocentes qui venait de poser une question anodine, avant de sourire à la jeune femme.

_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
THRIFT SHOP


Féminin
Nombre de messages : 321
Etudes/Metier : En pleine réflexion
Love : Zain Richardson mais...
Humeur : Joyeuse
White blank page
Inscription : 18/11/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: I'm wasting my young years ○ Elisabeth Mar 29 Avr - 20:19


I'm wasting my young years

You crossed this line, do you find it hard to sit with me tonight? I've walked these miles but I've walked 'em straight lined. You'll never know what was like to be fine.
Elisabeth & Harper

C'était vrai. Je ne respirai plus. J'eus la réaction débile de loucher pour voir mon nez, comme si cela allait m'aider à respirer, puis je décidais de tout lâcher. Je profitais de l'air qui rentrait de nouveau dans mes poumons et écoutais ma meilleure amie me faire des blagues. Je riais. A ses mots, je me rendis alors compte, qu'en effet, s'il m'arrivait de mourir dans la journée, ce serait les parents Spencer qui seraient contraints de s'occuper de mon corps. Quel horreur... Je me reconcentrais sur Elisabeth qui prévoyait de vendre mon corps sur ebay, maintenant que j'avais posé pour quelques pubs. Je lui assénai un petit coup de poing dans l'épaule en ouvrant la bouche, outrée, et criais : “Pourriture ! De toute manière, cela ne vaudrait absolument rien, saches le. A la rigueur, un vieux pervers en manque achèterai mon corps et me violerait alors que je serai morte...” Je frissonnais alors à cette horrible image de mon corps nu, glacial et de pierre, et un homme abusant du peu qu'il restera de moi.

Me souvenant que ceci n'arriverait jamais, je regardais Eli. Celle-ci me demanda si j'avais ramené des produits de beauté. Je grimaçais. Malgré les quelques publicités que j'avais fait, je n'avais rien emmené, soit parce que cela ne me plaisait pas, ou alors parce que j'avais tout fini. Mais je me souvins alors qu'il me restait une crème pour le visage plutôt efficace. Je me levais et allais chercher dans mon sac cette fameuse crème. Revenant vers Elisabeth, je lui tendis l'échantillon. “J'ai quasiment tout laissé là bas. Je peux demander à ce qu'on me les envoie. Mais j'ai ça si ça t'intéresse, j'en ai un autre dans ma valise, alors si tu le veux prends le!” Je souris et passais la main dans mes cheveux qui étaient revenus devant mon visage. Puis en soupirant, je dis : “Magnolia m'avait manqué quand même...” Je regardais autour de moi, comme pour m'imprégner à nouveau des lieux, de l'ambiance du quartier, et de la maison Spencer où j'avais déjà passé de nombreuses heures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: I'm wasting my young years ○ Elisabeth Mar 29 Avr - 22:45

Tout passait par la plaisanterie entre les deux jeunes femmes, Elisabeth s’amusait à charrier Harper et inversement. Elles se comprenaient dans les moqueries et s’aimaient dans les sarcasmes, drôle de relation pourtant tellement fusionnelle. « Franchement, t’es dégueulasse. Mais sache que je ne laisserai jamais personne abuser de ce petit corps lorsqu’il sera froid et inerte. Non, je m’en servirais pour la revente d’organes, paraît que ça marche bien en ce moment. » Poursuivit-elle en pinçant légèrement la joue de son amie pour faire comme si elle tâtait de la marchandise. L’une des particularités qu’aimait Elisabeth chez Harper, était qu’avec elle, elle pouvait faire des plaisanteries aussi glauques qu’elle le voulait sans que cette dernière ne soit choquée ou offusquée, bien sûr, tout était dans la limite du raisonnable mais au moins, la jeune brune n’avait pas besoin de peser ses mots à chaque instant et pouvait se laisser aller à son humour douteux, sans risque de devoir se rattraper par la suite. De plus, elle pouvait être sûre que la jeune femme irait toujours dans son sens. Pour continuer dans sa lancée, c’est toujours sur le ton de la plaisanterie qu’elle demanda à son amie si elle n’avait pas pensée à lui rapporter quelque chose de ses multiples publicités qu’elle avait bien pu faire. Bien sûr, elle n’attendait rien de spécial de la part de sa meilleure amie, elle avait déjà tellement fait avec le cadeau qu’elle lui avait fait à son retour, mais quelle ne fut pas la surprise d’Elisabeth quand elle vit la jeune brune se lever pour aller chercher quelque chose dans ses affaires, avant de revenir en lui tendant un petit échantillon de crème. Réflexe de fille, elle ouvrit le petit tube que lui avait tendue la jeune Albright, avant de le sentir et de lire ensuite ce qui était écrit dessus. « Je vais le tester et si jamais ça marche pas, je t’enverrais personnellement te plaindre pour moi auprès de la marque. » Tandis qu’elle continuait son inspection du petit échantillon que lui avait très gentiment offert la jeune femme, tout y passait, que ce soit la composition, l’adresse qui se trouvait en petit caractère, absolument tout. Pas qu’elle ne faisait pas confiance en son amie, mais quitte à ce qu’elle se mette quelque chose sur le visage, autant qu’elle sache de quoi il s’agit. Elle posa la crème qu’elle tenait entre les mains juste à côté d’elle, et sourit lorsque Harper reprit la parole. « Tu as beaucoup manqué aux gens du quartier également. En tout cas moi tu m’as manqué. » Elle baissa la tête légèrement en jouant dans son assiette. Elisabeth n’était pas du genre démonstratrice et détestait dire ce qu’elle ressentait réellement, ce qui devait être l’un de ses plus grand défaut qui lui avait fait perdre beaucoup de personnes et notamment une en particulier. Mais elle était comme ça, elle préférait mille fois montrer à quelqu’un qu’elle tient à lui par des gestes, que par des mots. Mais là en l’occurrence, elle se sentait obligée de souligner à quel point sa meilleure amie l’avait manqué pendant tout ce temps.

_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
THRIFT SHOP


Féminin
Nombre de messages : 321
Etudes/Metier : En pleine réflexion
Love : Zain Richardson mais...
Humeur : Joyeuse
White blank page
Inscription : 18/11/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: I'm wasting my young years ○ Elisabeth Mar 29 Avr - 23:54


I'm wasting my young years

You crossed this line, do you find it hard to sit with me tonight? I've walked these miles but I've walked 'em straight lined. You'll never know what was like to be fine.
Elisabeth & Harper

Ces retrouvailles entre meilleures amies se passaient pour le mieux. On retrouvait nos confessions, nos taquineries, nos humours noirs et de mauvais goût étroitement liés. Bref, tout était comme avant, à la seule différence que j'allais mieux qu'avant. J'étais en effet plus heureuse, plus confiante dans mes choix et en mes capacités. Je savais ce que je valais et je ne comptais pas laisser quelqu'un me rabaisser. Elisabeth parlait de vendre mes organes. Je la poussais en riant et fis semblant de faire la tête, comme les enfants lorsqu'ils ne sont pas content. Mais rapidement, je fus coupé dans mon merveilleux jeu d'actrice lorsqu'Elisabeth me demanda sur le ton de la plaisanterie si "Kate Moss" avait ramené des produits de beauté de Toronto. Je n'avais jamais été spécialement coquette, j'avais toujours prit soin de moi de sorte à toujours être présentable et plus ou moins jolie. Mais ces séances de pubs m'avaient montré que je pouvais être belle, et non seulement jolie, et j'avais donc décidé de prendre un peu plus besoin de moi. C'est donc pour cela que je me trimbalais avec cet échantillon de crème dans mon sac, car une des règle primordial lorsqu'on voulait se faire belle et le rester, était d'abord les éléments essentiels de son maquillage sur soi. Bien évidemment, pour ce voyage, je m'étais contenté du strict minimum. Ce fut donc avec grand plaisir que j'offris à ma meilleure amie cet échantillon qui l'inspecta aussitôt, le reniflant, l'appliquant sur la paume de sa main. Je ris, non seulement à sa blague, mais aussi car c'était un comportement typiquement féminin.

Je regardais par la fenêtre. L'heure tournait, et je savais que je devais rentrer, m'occuper de Lynn et Alistair, leur faire la surprise et leur offrir leurs cadeaux. Et surtout, découvrir l'état dans lequel ils avaient laissé la maison pour avoir le temps de tout ranger cet après-midi. Mais ma meilleure amie m'avait manqué, et je me sentis presque obligée de lui dire. Elisabeth et moi avions ce point commun de ne pas savoir comment exprimer ses sentiments, et nous savions toutes les deux que c'était pour nous un effort colossal de dire ce que nous ressentions. C'est pourquoi, lorsque je l'entendis répliquer que moi aussi je lui avais manqué, je lui souris et la pris dans mes bras. S'il y avait bien une personne qui m'avait manqué pendant ce long voyage à l'étranger, c'était Elisabeth. Ses blagues, ses conseils et même ces fossettes et son rire cristallin m'avaient manqué. J'en étais jalouse de ses fossettes. Elisabeth avait toujours représenté la féminité à mes yeux, elle était pour moi comme un exemple de la mode, et un bon exemple à suivre pour apprendre à prendre soin de soi. Si je n'avais pas rencontré des personnes au Canada pour me donner des conseils sur comment gérer mon temps de préparation chaque matin, ces conseils, je les aurais pris aux côtés de ma meilleure amie. Je lui souris et annonçais d'une voix triste : “Je vais devoir rentrer...” Bien évidemment, je n'en avais pas envie. J'avais envie de rester là et de lui raconter toutes ces petites choses que les meilleures amies se racontent : les détails croustillants, et les détails presque inintéressant. Mais avant d'être une jeune femme en plein épanouissement, j'étais aussi une grande soeur et tutrice qui devait se montrer présente et responsable, et rien ne passait avant cette famille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: I'm wasting my young years ○ Elisabeth Lun 5 Mai - 19:25

La jeune brune qui n’attendait rien de spécial suite à la phrase qu’elle venait de dire, fut tout de même surprise que sa meilleure amie la prise dans ses bras, mais ne dit rien et en fit autant. Tout comme Elisabeth, Harper n’aimait pas avoir à mettre des mots sur ce qu’elle ressentait que ce soit en amour ou en amitié, et ça, la Spencer ne pouvait que trop bien le savoir et aussi le comprendre. Le temps de cette étreinte qui n’avait pourtant duré qu’une fraction de secondes pour la jeune femme, elle dû se rendre à l’évidence que le temps avait filé à une vitesse folle, bien qu’elle ne s’en rendit compte que lorsque la jeune brune lui signala qu’elle allait devoir rentrer. Elle lâcha un soupir qui en disait long, elle n’avait aucune envie que Harper s’en aille et à vrai dire, si elle pouvait faire en sorte que cette dernière reste un peu plus longtemps, elle le ferait. Cependant, elle comprenait qu’elle n’était pas la seule –ni même la plus importante – des personnes qu’elle devait voir aujourd’hui, bien qu’elle en fasse partie. « Je te raccompagne jusqu’à chez toi. » Dit-elle en se levant, n’attendant pas que son amie lui réponde. Elisabeth prit tout de même soin de ranger un peu la cuisine en mettant vite fait les assiettes vides – ou à moitié vide dans son cas – dans l’évier de la cuisine et d’aller ensuite récupérer le sac de voyage de son amie pour le porter jusque sa voiture. « Faut que j’aille faire un tour en ville, je te dépose en même temps. » Contente de partager encore quelques minutes avec la Albright, c’est sur la pointe des pieds et en sautillant presque qu’elle partie vite fait dans le salon pour récupérer ses clés et son sac qui ne la lâchait jamais quand elle avait besoin de sortir, et prit finalement la direction de la voiture avec son amie sur les talons. Elle prit place derrière le volant et démarra pour reconduire la revenante du quartier jusque chez elle mais en prenant tout de même soin de prendre son temps en conduisant, pour que ‘l’esprit’ de Magnolia refasse surface chez son amie, qu’elle reprenne ses marques et surtout, gagner du temps. Une fois arrivée près de la maison de cette dernière, elle se mit sur le bas côté avant de coupe le moteur et de sortir de la voiture pour l’aider à sortir ses valises du coffre de la voiture. « Bon, tu me téléphones ce soir, ou même quand t’en as envie d’ailleurs. » Elle prit son amie dans ses bras comme lorsqu’elle avait fait à son arrivée, lui déposa un bisou sur la joue et  lui redit une dernière fois à quel point elle l’avait manqué, avant de rentrer de nouveau dans sa voiture pour rendre en ville. La jeune femme ne savait pas si sa journée allait bien s’annoncer suite à ce petit moment de retrouvailles, mais rien que de revoir son amie lui avait mit du baume au cœur pour la journée.

FIN DU SUJET.

_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: I'm wasting my young years ○ Elisabeth

Revenir en haut Aller en bas

I'm wasting my young years ○ Elisabeth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» (m) libre, maybe i'm wasting my young years
» I'm Wasting My Young Years- Maya
» ? maybe i'm wasting my young years. (uc)
» wasting my young years ? lorcan
» + wasting my young eyes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Hors jeux :: Rps DS version2-