Partagez|

I can't drown my demons, they know how to swim [Clyde - Harper]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité







MessageSujet: I can't drown my demons, they know how to swim [Clyde - Harper] Mar 11 Mar - 21:19


   
I can't drown my demons, they know how to swim

   
Even if it's dark, even if I'm blind, I'll always recognized you. Just because it's you and you make me better days after days...
Clyde & Harper

   
Ca faisais déjà trois jours que j'avais laissé Harper seule dans le lit, sortant presque comme un voleur après avoir entendu du bruit dans la maison. J'avais tout de même pris le temps de lui laisser un mot écrit à la va vite sur un ticket de caisse trouvé dans une de mes poches. Je m'en voulais un peu de la laisser sans nouvelles comme ça, mais je ne savais pas vraiment quoi faire au début. Puis, le premier soir, seul, dans ma chambre, entre deux joints, j'avais élaborer tout un plan pour la retrouver.
C'était assez simple en somme, dès le lendemain, j'allais en ville, à la librairie plus précisément, pour la première fois de ma vie. Je lui rachèterais son livre de Stendhal. Ensuite j'irai au restaurant réserver une table pour le lendemain.
Agir comme ça ne me ressemblais pas vraiment, j'avais l'impression d'être un autre homme. Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais pour cette jolie frimousse, je pourrais faire tellement de choses... Je la connaissais à peine et je voulais déjà tout savoir d'elle, dans les moindres détails. C'est que je deviendrais presque un loveur putain !
Cette dernière réflexion me fit rire pendant de longues minutes, et le programme stupide à la télé combiné aux effets du cannabis n'aidaient pas vraiment.
Restait cependant une ombre au tableau. Comment inviter Harper ? Je n'avais pas son numéro et aller sonner chez elle était impensable, quelqu'un d'autre qu'elle pourrait venir m'ouvrir. J'étais bloqué. Elle me faisais vraiment beaucoup réfléchir cette enfant !
Je m'endormais, au beau milieu de ma réflexion, complètement claqué à cause de l'alcool et la drogue. J'ouvrais soudain les yeux, il devait 4 ou 5h du matin. Je venais d'avoir une idée ! Je savais désormais comment j'allais l'inviter au restaurant ! Bon, j'allais passer pour un psychopathe mais après tout, je ne suis plus à ça près.
Je savais qu'au moins une fois par jour, elle sortait prendre l'air, et ce, souvent milieu ou fin de journée. J'allais donc la suivre pour l'accoster quand il n'y aurait plus trop de monde autour d'elle.
Je me rendormais, serein. J'allais bientôt la revoir.
   
   
   


Dernière édition par Clyde Ainsworth le Mar 11 Mar - 22:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
THRIFT SHOP


Féminin
Nombre de messages : 321
Etudes/Metier : En pleine réflexion
Love : Zain Richardson mais...
Humeur : Joyeuse
White blank page
Inscription : 18/11/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: I can't drown my demons, they know how to swim [Clyde - Harper] Mar 11 Mar - 22:17

Il était parti. Me laissant tout simplement, ce pauvre ticket de caisse griffonné. Il était parti comme un voleur, comme si je ne comptais plus, comme s'il avait obtenu ce qu'il voulait de moi. Ainsi, tous les dires que j'avais pu entendre à son égard étaient fondés. Je m'étais encore fait avoir. Trois jours étaient passés depuis mon réveil et ce lit vide, son odeur sur l'oreiller, mes vêtements imprégnés de l'odeur de sa voiture, mes sous vêtements abîmés par le sel de la mer. Tout était resté tel quel, comme une reconstitution de la soirée que je pourrais revivre à chaque instant. Je n'étais pas retournée dans mon lit, je n'avais pas envie, je voulais me rattacher à la dernière chose qui me restait de Clyde. Je me sentais idiote, mais je ne pouvais contrôler tout ce que son amour charnel avait éveillé en moi. Il me rendait malade. Lui et ses yeux bleus, sa bouche pulpeuse, ses cheveux roux. Tout chez lui me rendait malade. Cela faisait quelques jours que je n'avais rien avalé. Tout simplement parce que je ne pouvais plus. J'étais restée chez moi, à fumer clopes sur clopes, cherchant des annonces de boulot digne de ce nom. J'avais envoyé des cvs, je ne saurais dire le nombre. En réalité, j'avais trop peur de sortir et de le croiser, trop de peur de voir une autre fille à son bras, trop peur qu'il fasse comme s'il ne me reconnaissait pas. Il ne fallait pas que je fuis encore, et je devais affronter la vérité.

Mes pas se succédaient, les uns après les autres, lentement. Sur le sol pavé et froid, je ne pouvais discerner où il était plus facile de marcher. Je n'entendais que le bruit de mes talons, qui se succédaient, lentement. Je remis mon sac sur mon épaule, et resserais mon manteau autour de moi. Ma robe, noire, moulante, bustier et courte ne cessait de remonter. Je la fis descendre discrètement, et m'arrêtais deux minutes pour rajuster la lanière de mes escarpins qui ne cessaient de s'enlever. Je regardais autour de moi. Il faisait nuit, et je ne voyais personne. Ce soir, j'avais reçu un sms d'Ezra me proposant de le rejoindre dans un bar de Madison Avenue. C'était une soirée plutôt habillée. Je m'étais donc mise sur mon 31, mes cheveux soigneusement bouclés sur mes épaules, avec une pince qui plaquait ma mèche rebelle, que j'avais natté, sur le côté. J'avais fait un discret trait d'eye liner sur chaque paupière et avais maquillé ma bouche d'un rouge à lèvres rouge orangé pétant. Mais arrivée au bar, Ezra était au fond de la salle, pelotant et embrassant une fille. En soupirant, et déçue, je lui avais fait remarquer ma présence, et étais repartie. Si la soirée continuait ainsi, cela allait terminer en plan à trois. Je n'étais pas de ce genre.

Marchant donc dans la nuit noire, j'essayai de regagner le centre de la ville, mais je me perdis. Les réverbères n'éclairaient pas assez, et je ne retrouvais pas mon chemin. Je sortais mon téléphone, prête à appeler Ezra pour qu'il vienne au moins me sortir de ce pétrin après m'avoir fait venir pour rien, mais il ne répondit pas. Arrêtée en plein milieu de la ruelle, je tentais de l'appeler, encore et encore, mais toujours aucune réponse. Je regardais autour de moi, c'était silencieux. Je m'aventurais donc dans la pénombre de la ruelle, dans l'espoir de retrouver mon chemin et tombais alors sur un groupe de mecs, quatre ou cinq pas plus. J'hésitais à faire demi tour, mais je voyais devant moi que la rue du bout semblait vivante, en tout cas plus vivante que les précédentes. Je continuais donc mon chemin et je sentis une main se poser sur mes fesses. Sans réfléchir, je giflais le malheureux qui avait eut l'audace de poser ses mains là où il n'aurait jamais du. Et j'accélérai le pas, sans m'arrêter. Mais on me retint le bras et on m'obligea à faire face. Il puait l'alcool et d'autres choses que je n'aurais pu deviner. Il me parlait, mais je ne comprenais pas, je voulais juste qu'il me laisse tranquille. Ses camarades sifflaient et riaient derrière lui, et aucun ne venait à mon secours. Mon coeur s'accélérait, et je ne pouvais me sauver de son étreinte. Il essaya de m'embrasser et je lui assenais un coup de pied entre les jambes. Il se plia quelques secondes, mais ne me lâcha pas pour autant. L'alcool avait un effet anesthésiant sur lui ou quoi? Au lieu de me lâcher, il me plaqua contre le mur, et je me mis à crier. Il continuait de me parler, mais je ne comprenais toujours rien, je me mis à pleurer. Il essaya de nouveau de m'embrasser mais je bougeais la tête, et il se figea alors. Une voiture arrivait dans la ruelle. Je me serais cru dans Twilight lorsque je vis sortir de la voiture mon amant d'un soir, et déguerpir mes aggresseurs. En pleurant, je me jetais dans ses bras. Malgré toute la colère que j'avais accumulé à son égard durant ces trois derniers jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: I can't drown my demons, they know how to swim [Clyde - Harper] Mar 11 Mar - 23:42


    J'avais donc suivi mon plan à la lettre. J'avais juste préféré la voiture à la marche pour la suivre et les évènements qui suivirent me donnèrent raison de ce choix.
    Elle était entrée dans un club puis en étais ressortie à peine 15 minutes plus tard. Elle avait marché comme si elle errais, et elle fini par se perdre. Ca se voyait dans son regard qu'elle ne savais pas où elle se trouvait, même de loin je pouvais le voir.
    J'étais garé juste en face de la ruelle qu'elle emprunta et je pu voir le manège de ces petits connards qui voulaient Harper, MA Harper ce soir. Je démarrais en trombe pour arriver à leur hauteur.
    Ses agresseurs partirent en courant tandis que je lui ouvrais la portière. A peine assise, elle tombait dans mes bras en pleurant. Son contact m'avais manqué. Je passais un bras autour d'elle, et posant mon autre main sur sa joue, pour sécher ses larmes.
    "C'est fini ma belle, c'est fini... Arrête de pleurer, je suis là maintenant.."
    Nous restions alors de longues minutes assis ainsi. Je lui caressais le dos pour essayer de l'apaiser un peu et l'embrassais sur le front, lui montrant que j'étais là pour la protéger. Elle se redressa pour me regarder et j'enlevais du pouce cette dernière larme qui roulais sur sa joue.
    Ces trois jours m'avaient presque fait oublier à quel point elle pouvait être belle... Je l'embrassais alors, tendrement.
    Détachant nos lèvres, je tendais le bras vers la banquette arrière pour y saisir le livre, que je lui donnais, tout sourire.
    "Harper, excuse-moi d'être parti comme ça l'autre jour. Et de ne pas t'avoir reparlé depuis. J'avais... Des trucs à faire... Que dirais-tu d'un bon resto pour me faire pardonner ?"

Revenir en haut Aller en bas
avatar
THRIFT SHOP


Féminin
Nombre de messages : 321
Etudes/Metier : En pleine réflexion
Love : Zain Richardson mais...
Humeur : Joyeuse
White blank page
Inscription : 18/11/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: I can't drown my demons, they know how to swim [Clyde - Harper] Mer 12 Mar - 0:21

Il était là, il était revenu. Je ne savais comment, ni pourquoi, mais lorsque je retrouvais ses bras, je ne me posais plus aucune question. Je pleurais dans ses bras, j'avais eut tellement peur. S'il n'était pas arrivé, que me serait-il arrivé? Aurais-je revu mon frère et ma soeur? Auraient-ils pu s'en sortir sans moi? Trop de questions se bousculaient dans ma tête, et j'écoutais Clyde qui tentait de me calmer. Je le repoussais alors.  “Mais t'es un psycopathe! Tu me suivais?” Lui hurlai-je alors en le regardant, énervée. Il pensait pouvoir me jeter ainsi, et revenir comme une fleur, en preu chevalier, et pouvoir me remettre dans son lit, une seconde fois? J'avais envie de le gifler aussi, mais ses attentions si douces me ravisèrent. Je le regardais sans comprendre, et il me donna un doux baiser. Je ne pus m'empêcher de le savourer. Lorsque nos lèvres se séparèrent, je tentais d'enlever le mascara qui avait peut-être coulé. Bien heureusement, j'avais mit du waterproof. Lorsque je me tournais vers lui, je vis qu'il me tendait Le rouge et le noir, de Stendhal. Je le regardai sans comprendre et regardais le livre. Il était neuf, rien à voir avec le livre que j'avais jeté de colère le jour de notre première histoire d'amour. C'était il y a trois jours.

J'étais tellement surprise que je ne sus quoi dire. Comme remerciement, je l'embrassais avec amour, et lui souris. Il était si beau, son regard m'avait manqué, quant à ses lèvres... C'était si douloureux de ne pouvoir l'embrasser alors que sa maison n'était qu'à quelques pas de la mienne. Je l'écoutais ensuite s'excuser, et la colère revint. Il pensait pouvoir jouer avec moi ainsi? Je mis le livre dans mon sac avec colère et répondis d'un ton sec : “Tu penses pouvoir m'acheter avec un livre et un resto? Tu l'as fait à combien de filles ce numéro de loveur, puis de bombe sexuelle douée au pieu qui te laisse en plan le lendemain, qui ne te donne pas de nouvelles et qui revient en mode superhero te sauver de connards?” Je ne pouvais plus contrôler ma colère. Non seulement parce qu'il m'avait blessé, mais aussi, parce que naissait en moi, des sentiments à son égard. J'aurai pu lui dire à ce moment là que je l'aimais, mais pourquoi donc me montrer de faible devant lui alors qu'il ne voulait sûrement que du sexe avec moi? Je regardais de l'autre côté, par la fenêtre et essayais de retenir les larmes qui montaient.

Puis prise d'un excès de colère, je levais les bras et me tournais de nouveau vers lui. En hurlant, je lui dis : “MAIS PUTAIN! T'ETAIS OU CES TROIS JOURS CLYDE??!” Pourquoi n'avait-il pas penser à moi? Pourquoi n'avait-il pas essayer de me joindre? Il n'avait pas le droit de me laisser tomber amoureuse de lui ainsi, de se montrer doux, attentionné, gentil avec moi, puis de me briser le coeur en un instant. Je ne pouvais lui dire le nombre d'heures que j'avais passé à pleurer son départ. J'aurais juste voulu voir son visage au réveil pour être sûre que cette nuit n'avait pas été qu'un simple rêve. Je me jetais sur lui et l'embrassai avec passion, mes larmes roulaient toujours sur mes joues. Ce soir, j'étais à fleur de peau. Je ne comprenais pas comment des sentiments avaient pu naître si vite en moi, mais ce soir, j'étais sûre de ce que je ressentais, et j'étais prête à lui laisser une seconde chance, car je ne pouvais oublier cette soirée passée à ses côtés, et cette nuit torride et passionnée que l'on avait partagé. Je le regardai et pris sa main, comme pour lui indiquer que je le suivrais partout où il déciderait de m'emmener. Je me rendis alors compte que j'étais vraiment bien habillée, et je me sentis stupide. Il allait penser que j'étais une allumeuse. J'étais certes sortie pour rejoindre mon ami Ezra, ami avec lequel j'avais partagé les plaisirs de la chair, mais en aucun cas, je ne comptais recommencer. Ce n'était pas lui que j'aimais. Je regardais Clyde de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: I can't drown my demons, they know how to swim [Clyde - Harper] Mer 12 Mar - 22:08


    Elle avait sourit à mon cadeau. Puis son visage c'était lentement décomposé à l'écoute de mes excuses. Harper, qui venait de passer d'énervée à heureuse, recommença alors à s’énerver à nouveau. Sérieusement qu'avais-je fais de mal ? Je lui faisais un cadeau et l'invitais au restaurant. Ce n'est pas ce que les filles aiment ? Je ne les comprendrais vraiment jamais. Elle se tut quelques secondes avant de repartir de plus belle.
    Qu'avais-je fais pendant ces trois jours ? Oh, rien du tout, juste essayer de trouver une soirée romantique à organiser pour elle, chose que je ne fais jamais et qui m'a donc pris un temps fou. Ensuite fallu-t-il encore que je trouve le moyen de l'aborder discrètement, pour ne pas tenir sa réputation en me fréquentant. Tant pis pour ma réputation de bad boy, je devais lui dire la vérité, je le lui devais bien.
    "Où j'étais ? Chez moi, me creusant la tête pour nous organiser une soirée sympa et pour trouver un moyen discret de te demander de sortir avec moi ce soir. Je savais même pas si tu dirais oui, mais j'ai déjà réservé le restaurant et je suis allé pour la première fois de ma vie à la librairie pour te faire plaisir. Ca te vas comme réponse ?"
    J'avais peu être été un peu sec en prononçant ma dernière phrase. Elle n'eut pas l'air de m'en tenir compte et pris ma main, comme pour accepter mon invitation.
    J'avais vraiment eu de la chance de réserver ce soir, elle était parfaitement habillée pour l'occasion. Sa petite robe bustier noire et moulant de surcroît mettait parfaitement ses courbes en valeur. Elle était plus belle que jamais habillée ainsi. J'eus presque envie de faire demi tour, d'oublier totalement le resto pour l'emmener chez moi, et lui retirer ce morceau de tissus qui me donnait à nouveau l'envie d'elle.
    Jamais je ne lui avouerais, mais ces trois dernières nuits, j'avais rêvé d'elle, enfin de nous, ensemble, heureux, faisant l'amour la plupart du temps, et amoureux, sincèrement amoureux. Ces songes m'avaient troublés. En réalité, avec Harper, tout me troublais. Son visage, sa voix, sa peau, ses caresses, ses baisers... Je m'étais même surpris à me demander si ce n'étais pas tout simplement de l'amour que je ressentais pour elle. Mais j'avais vite laissé de côté cette idée pour me concentrer sur mon plan de ce soir.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
THRIFT SHOP


Féminin
Nombre de messages : 321
Etudes/Metier : En pleine réflexion
Love : Zain Richardson mais...
Humeur : Joyeuse
White blank page
Inscription : 18/11/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: I can't drown my demons, they know how to swim [Clyde - Harper] Mer 12 Mar - 22:57

J'étais énervée. Je voulais le tuer autant que je voulais l'embrasser. Je le regardais, les larmes aux bord des yeux. Un coup je l'aimais à la folie, et la seconde suivante, je la haissais au point de vouloir le frapper. Evidemment, je réussis à me contrôler, mais mes paroles sortirent sans que je puisse rien éviter. Je m'attendais à ce qu'il esquive la question ou qu'il me réponde qu'il avait vu ses potes, ou dormit, ou vu des filles pendant ces trois jours loin de moi. Mais sa réponse me rendit silencieuse. Je le regardai, sans comprendre. Je ravalais mes larmes, trop surprise pour en verser. Clyde me détaillait, et je pus voir dans ses yeux que je n'étais pas désagréable à regarder. Je souris et tournais la tête. Il démarra la voiture. On quitta cette rue immonde où je me faisais agresser quelques minutes auparavant et Clyde ne tarda pas à se garer. Ainsi, il m'avait bel et bien suivit, et avait tout planifié. Me rendant compte qu'il avait fait de gros efforts pour me faire plaisir. Je m'approchais de lui, dans la voiture, et embrassais son cou, doucement, avant de lui murmurer :  “Ta réputation est très différente de la réalité, Monsieur Ainsworth...” Je restais près de son oreille et attendis qu'il tourne la tête pour l'embrasser. Je pris son visage entre les mains et lui caressais la joue.

Me détachant de lui, je sortis de la voiture, suivant de près mon "amant d'un soir" peut-être mon "amant de deux soirs". Je souris à cette idée et je lui pris la main lorsqu'il arriva près de moi. Je me fichais de savoir si des gens allaient nous voir. J'assumais pleinement ce qui se passait avec Clyde, qu'importe la nature de notre relation naissante. Je le suivis à l'intérieur du restaurant. Je me rendis alors compte que c'était le restaurant où mon père emmenait ma mère à chaque nouvel anniversaire de mariage. Les larmes montèrent, mais je les fis disparaître en un rien de temps. D'un côté, cela me rappelait des bons souvenirs devenus de mauvais à cause de leur lâcheté, à Monsieur et Madame Albright. Mais d'un autre, Clyde venait de réaliser un de mes rêves de petite fille, qui était de venir manger ici avec mon prince charmant, un jour. La situation faisait que je pouvais l'appeler tel quel. Nous entrâmes dans le restaurant et Clyde annonça son prénom et son nom. On nous guida à une table et nous prîmes place. Je n'étais jamais allé dans un restaurant auparavant, enfin pas ainsi, pas invitée par un jeune homme. Je le regardais, et lui souris. J'étais aux anges.

“Pourquoi tu t'intéresses tant à moi? On ne se ressemble pas, et pourtant tu sembles tout faire pour prouver le contraire...” Je le regardais dans les yeux, en attendant sa réponse. Ses beaux yeux bleus. Je me perdis dans son regard et me rendis alors compte que je rêvassais complètement. J'avais l'impression de retrouver mes quatorze ans, les regards admiratifs et les bouches ouvertes, expressions ébahies et salive collée sur le coin de la bouche devant le passage du beau gosse du bahut. Quelque chose m'attirait chez lui. Mais je ne savais pas quoi. Et dire que j'aurai voulu le fuir, il y a trois jours. Je regardais autour de nous. Il n'y avait pas grand monde autour de nous, mais certaines personnes semblaient reconnaître Clyde et le regardait de façon hostile. Je fixais alors toutes ces personnes, et leur jetais des regards noirs. Je pris la main du jeune homme et la serrais entre mes doigts. J'avais besoin de son contact, de son touché. Je sentis alors le regard d'une ancienne élève de Sterling. Elle travaillait au restaurant, et nous fixait comme si nous étions Satan.“Un soucis Mary? Traces ta route.” Je n'étais pas du genre à me laisser toiser de cette manière, et encore moins à me laisser faire. La fille sembla être sortie de ses pensées et fit demi tour. Je posais les yeux sur Clyde, qui me regardait d'un drôle d'air. Je ris et grimaçais, avant d'ajouter : “Faut pas me chercher...” Il était bien connu qu'Harper Albright était une effrontée susceptible. Je souris de nouveau, c'était tellement bon de voir que le rêve reprenait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: I can't drown my demons, they know how to swim [Clyde - Harper] Jeu 13 Mar - 18:54


    Je démarrais et elle semblais soulagée de quitter cette rue. Nous n'étions en fait pas très loin du restaurant, il ne m'avais fallu qu'une dizaine de minutes pour me garer en face de l'enseigne. Nous étions tous deux perdus dans nos pensées. Avec Harper, je réalisais tout ce que je n'avais pu faire avec Joy. D'abord mon petit coin secret en bord de mer et maintenant ce restaurant où j'avais prévu l'emmener plus d'une fois.
    Avant de sortir de la voiture, elle m'embrassa dans le cou. Ses paroles me firent rire. Encore une fois, elle m'avait appelé "monsieur" et je râlais gentiment. En sortant de la voiture, elle me pris la main, ne se souciant pas des gens qui pourraient nous voir et nous juger. A l'intérieur, je déclinais mon identité et on nous guida à notre table.
    Comme je m'y attendais, les gens me regardais mal. Mais pour une fois, je ne supportais pas ces regards sur moi, pour elle. Je ne voulais pas qu'elle soit mal jugée par ma faute. Malgré tout, elle ne sembla pas remarquer ma gêne, elle me souriait même. Elle me posait à nouveau cette question. Qu'est ce qu'elle voulais que je lui réponde cette fois encore ?
    "Harper, j'ai déjà répondu à cette question. Et je n'ai pas vraiment envie d'y répondre à nouveau. On pourrais pas juste profiter du moment présent sans prise de tête s'il te plait ?"
    Oui, j'avais répondu sèchement. Je n'aime pas me répéter des centaines et des centaines de fois.
    Elle regardais autour, il y avait peu de monde, mais les conversations c'étaient toutes brusquement arrêtées dès mon entrée dans la pièce. J'avais l'habitude mais pas Harper. Cela ne la perturba pas, au contraire, elle me pris la main et me souris. J'aimais bien ce contact en fait. Mais jamais je ne lui avouerais. Je ne pense pas qu'elle me croirais.
    Sa réaction face à cette fille et la dureté de ses mots me surprirent, je n'avais jamais imaginer qu'un tel visage d'ange puisse avoir un tel caractère. Cela me fit rire pendant de longues minutes. Retrouvant mon sérieux, je regardais la carte, cherchant ce qui me faisait envie. Je jetais de nombreux coups d’œil à Harper, plongée elle aussi dans le menu. Je me décidais finalement pour un simple steak frites, on ne se trompe jamais sur les classiques.
    En attendant qu'elle fasse son choix, je la détaillais, cherchant les mots pour formuler la question qui tournais dans ma tête.
    "Alors.... Tu sais ce que j'ai fais durant ces trois jours, mais toi, qu'a-tu fais ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
THRIFT SHOP


Féminin
Nombre de messages : 321
Etudes/Metier : En pleine réflexion
Love : Zain Richardson mais...
Humeur : Joyeuse
White blank page
Inscription : 18/11/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: I can't drown my demons, they know how to swim [Clyde - Harper] Jeu 13 Mar - 20:35

Je n'avais jamais fait partie de ces femmes qui attiraient les hommes. Au contraire, j'étais bien trop studieuse, sérieuse, voir ennuyante pour que les garçons de mon âge me regardent. Les choses auraient dû s'empirer avec mes nouvelles responsabilités, mais au contraire, cette dernière année, j'étais plus ou moins sortie avec quatre garçons. Il fallait croire que ma vie mystérieuse attirait la gente masculine. Clyde et moi avons des vies complètement différentes. Lui est irresponsable, moi je le suis trop. Il aime l'alcool, j'y touche rarement pour pouvoir m'occuper de Lynn et Alistair. Je suis responsable de deux ados, lui ne semble pas responsable de lui-même, la seule personne qu'il a à gérer. Je voulais donc comprendre comment nous pouvions nous attirer, et surtout ce qui pouvait bien m'attirer chez lui. Sa liberté? Peut-être voyais-je en lui un moyen de redevenir la Harper délurée d'autrefois. Ainsi, je fus vexée lorsqu'il me répondit sèchement. Je lui jetais donc un regard froid et attrapais la carte. Je l'ouvris en grand, afin de disparaître derrière. Je ne voulais pas qu'il voit chacune de mes réactions, je ne voulais pas qu'il lise en moi puisque lui m'empêchait de lire en lui. S'il espérait quelque chose de moi, il fallait qu'il me dévoile des choses sur lui, je n'allais pas servir de putain officielle. Je regardais la carte, en essayant de contrôler la colère qui montait en moi. En réalité, je n'étais pas en colère contre lui, mais je voulais juste être contre lui, mais ma peur de souffrir m'empêchait de me donner à lui entièrement, une seconde fois. Puis, nous étions dans un restaurant, cela aurait été déplacé. Je ne voulais pas espérer, je ne voulais que l'on me brise le coeur encore une fois, je ne voulais plus de larmes, plus de pétages de plombs, de trahisons. J'avais déjà bien trop souffert avec Cody, à qui j'avais fait confiance après avoir baissé ma garde. Mes yeux se promenaient donc sur la carte à la recherche de quelque chose qui me me plairait. Mais tout me plaisait, or, tout me paraissait trop cher. Je fermais donc la carte avec humeur, et la posais en face de moi. Je prendrai la même chose que Clyde. Les bras croisés, je regardais ailleurs. Oui, je boudais comme une enfant. Je sentis alors son regard sur moi et tournais la tête vers lui. Je baissais les yeux vers mon décolté et me rendis compte que je remontais mes seins ainsi. Je lâchais donc mes bras et le regardais. Il paraissait gêné.

“J'ai pensé à toi. Persuadée que tu en avais fini avec moi.” Je ne voulais pas lui dire que j'avais agis en mode dépressive, anorexique et à fleur de peau. Mes trois dernières journées s'étaient résumées à dormir, pleurer, jeûner et regarder par la fenêtre. J'avais attendue cet instant ces trois jours, et je gâchais tout. Reprenant un air doux, je soupirais. Je compris alors pourquoi j'étais si changeante dans mes humeurs. Je n'avais pas fumé après l'aggression. Je me sentis frémir en repensant à cet hommes et son corps d'ivrogne collé à moi. Mes yeux s'embuèrent de larmes et je levais les yeux vers Clyde. Il allait me prendre pour une folle, et il n'aurait pas tord. J'ouvris la bouche, avec la détermination dont j'avais besoin pour lui dire ce que j'avais sur le coeur. Mais rien ne sortit. Aucun son ne pu sortir et ma gorge se noua. La peur. Cette chose si soudaine qui vous glace le sang, contracte vos muscles et vous fait perdre tout vos moyens. Moi, Harper Albright, je n'avais jamais peur de rien. Mais ma précédente histoire d'amour m'avait rendue faible, douteuse et peureuse. Je regardais Clyde sans comprendre ce qui m'arrivait et je me levais alors de table. Je me dirigeais d'un pas rapide vers les toilettes, que je ne trouvais pas tout de suite. Je tournais en rond dans le magasin, me prenant la tête dans les mains car je paniquais. Je finis par trouver et poussais la porte. Je m'appuyais sur le rebord du lavabo et me regardais dans le miroir. Il fallait que je me calme, il fallait que j'arrête d'agir bizaremment. Je ressemblais à un sorte de schyzophrène en pleine réflexion avec son, ou plutôt ses "moi" intérieurs. J'appuyais sur le robinet, passais ma main en dessous et appliquais l'eau dans les cheveux, comme pour me calmer. Je pris une longue inspiration et retournais auprès de mon beau Clyde, qui me regardait sans comprendre. Il allait croire que j'avais la diarhée ou quelque chose dans le genre. Mais lorsque je vis ses yeux, je compris qu'il s'inquiétait.

“Clyde, je ne sais pas ce que tu attends de moi, mais si c'est pour jouer avec moi, arrêtes tout de suite. J'ai beaucoup souffert de ma relation précédente, j'ai des responsabilités que tu ne pourrais jamais imaginer. Je bosse sans arrêt, je suis crevée, si bien que j'en pleure le soir. Ne m'achève pas...” Tout était sorti d'un coup. Je soutins son regard quelques secondes puis baissais le regard, honteuse. En voulant m'assurer qu'il était à moi, j'allais le repousser, le faire fuir. Pourquoi quelqu'un d'aussi libre que lui s'encombrerait avec une jeune adulte avec une vie d'adulte, de mère de foyer? Si seulement quelqu'un pouvait m'aider à m'occuper d'eux, ma vie serait tellement plus simple, et peut-être alors, je n'aurai pas l'impression de devenir folle. D'une main tremblante, je pris sa main, et il ne me repoussa pas. Je mêlais mes doigts aux siens et le regardais dans les yeux. Je sentais que des larmes roulaient sur mes joues, mais je ne les retins pas. Je lui laissais voir une partie de ma sensibilité, c'était à lui d'en faire bon usage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: I can't drown my demons, they know how to swim [Clyde - Harper] Mer 19 Mar - 21:34

Elle était revenue aussi vite qu'elle était partie. Sur le coup, je n'ai rien compris, je me contentais juste de la regarder avec inquiétude. Sa réplique me laissa sans voix. Jamais je ne mettais posé la question. Qu'est ce que j'attendais d'elle ? Non, je ne voulais pas jouer avec elle, sinon je ne serais pas là, face à elle dans ce restaurant. Mais en même temps est ce que j'étais près pour une relation sérieuse ? Je n'en savais rien. J'aimais ma liberté, et je n'étais pas près du tout à y renoncer pour une fille, même pour cette magnifique demoiselle qu'est Harper. Putain, mais de quelles responsabilités elle parle ? Ça me fait un peu peur tout ça... Mais cette tristesse qu'elle a dans les yeux, ça me touche vraiment. Et bordel, je suis encore plus perdu maintenant..
"Écoute Harper, pour l'instant je sais pas grand chose. En tout cas, je ne suis pas la pour jouer avec toi, je ne me serais pas donné autant de mal pour préparer ce soir sinon. Mais je ne sais pas non plus si je suis près à perdre ma liberté pour une, fille, enfin pour toi, tu vois ce que je veux dire ?"
Je pense que j’aurais pu parler encore un bon moment, épilogué sur le sujet et tout ça, mais le serveur me sauva en apportant nos plats. Je me concentrais alors sur mon assiette, pour éviter son regard. J'avais déjà descendu mon verre depuis un bon moment et je me resservais pour le vider aussitôt. Tous les prétextes étaient bon pour ne pas croiser ses yeux, que je pensais surement pleins de tristesse ou de rancœur à mon égard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
THRIFT SHOP


Féminin
Nombre de messages : 321
Etudes/Metier : En pleine réflexion
Love : Zain Richardson mais...
Humeur : Joyeuse
White blank page
Inscription : 18/11/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: I can't drown my demons, they know how to swim [Clyde - Harper] Mer 19 Mar - 21:54

J'esperai de tout coeur que Clyde allait répondre la bonne réponse, celle qui sècherait mes larmes, qui me fairait sourire comme jamais, je voulais enfin être heureuse, je voulais vivre une véritable histoire d'amour. Mais lorsqu'il commença à parler, je sentis mon coeur se briser en milles morceaux. Je lâchais sa main et attrapais les couverts. Je regardais mon assiette et piquais dedans, mais je ne l'amenais pas à ma bouche, je jouais juste avec mon steak. Je n'avais pas faim, je n'avais plus faim, plus depuis que je m'étais réveillée seule sans son corps à mes côtés, et cette place froide, vide, sans vie. Je ne savais quoi faire, je ne voulais pas souffrir, mais je souffrai déjà. Pourquoi avais-je besoin que les choses soient dites, pourquoi je pouvais-je pas attendre que les choses se fassent d'elles-mêmes? Peut-être étais-je trop pressée de vivre, d'avoir une vie à côté de ma vie non choisie de tutrice, peut-être rêvais-je de trouver l'amour? Un amour libérateur, sincère. Un amour vraie, véritable. Je me sentais vulnérable, fragile, comme s'il venait de m'assener le coup fatal qui allait m'amener au second, m'entraînant à ma perte. Je sêchais mes larmes, et pris un visage dur. Je pris mon couteau et coupais le steak, ou plutôt me défoulais sur le steak en le coupant. J'avais deux choix, me taire et le laisser faire, ou lui imposer un dilemne. Je n'hésitais pas longtemps et posais mes couverts avec humeur. “Non Clyde. Non, je ne vois pas. Je ne sais pas ce qu'est être libre, on m'a imposé deux gosses à nourrir et à éduquer, je n'ai pas pu continuer mes études. Non je ne vois pas.”

J'étais cruelle, mais bordel, qu'est-ce que je le voulais! Malgré tous mes espoirs, je ne pouvais mettre en péril ma vie familiale, car je savais qu'une autre peine de coeur m'empêcherait de voir des choses que je devrais sentir venir. Je pris mes affaires, et m'apprêtais à sortir, mais il me retint le bras. Je me tournais vers lui et le regardais durement. Ce n'était pas le badboy du quartier qui allait m'empêcher d'être moi, d'être courageuse, battante et de faire les bons choix pour la vie de Lynn et Alistair. Je l'obligeais à lâcher mon bras, ignorant complètement les regards curieux des autres clients. Je me rasseyai alors, et croisais les bras. Il paraissait troublé, il ne savait comment agir, ce qui était normal, j'étais une femme de caractère et je lui imposais un choix, maintenant. Plus les secondes passaient, plus je risquais de m'en aller pour de bon et de ne plus jamais accepter de le revoir. Je ne voulais pas me faire avoir comme avec Cody, et pour cela, je devais me méfier dès le début.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: I can't drown my demons, they know how to swim [Clyde - Harper] Sam 29 Mar - 21:53

Je ne comprenais pas ses réactions. J'étais sincère pour une fois. Je ne voulais pas la faire souffrir, mais je ne pouvais pas non plus autant m'engager pour lui faire plaisir. Je ne pouvais pas l'abandonner mais je ne peux pas non plus être présent a 100%.. Je ne la regardais pas, je me concentrais sur mon steak, faussement intéressé par celui-ci, mon esprit concentré sur une solution pour ne pas qu'elle se lève à nouveau pour partir. J'allais donc lui dire encore la vérité.
"Harper, je veux être avec toi, ok ? Mais je ne peux pas te promettre d'être la tous les jours non plus, je ferrais mon possible pour être le plus la pour toi, seulement, je ne veux pas avoir l'impression d’étouffer, et c'est ce qui risque d'arriver si on passe trop de temps ensemble. Je sais pas si tu vois où je veux en venir mais j'aurais au moins essayer.. "
Elle avait maintenant toutes les cartes en mains, et je la regardais, impuissant et redoutant presque sa réponse, me plongeant peut-être pour la dernière fois dans ses beaux yeux verts.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
THRIFT SHOP


Féminin
Nombre de messages : 321
Etudes/Metier : En pleine réflexion
Love : Zain Richardson mais...
Humeur : Joyeuse
White blank page
Inscription : 18/11/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: I can't drown my demons, they know how to swim [Clyde - Harper] Sam 29 Mar - 22:20

Je regardais Clyde dans les yeux avec l'espoir qu'il me réponde qu'il voulait être avec moi. Je m'avançais vers lui avec attention et les yeux pleins d'espoir. Je l'écoutais et je souris. Je me levais et l'embrassais. Il n'était pas parfait, personne n'était parfait, mais j'étais heureuse de l'entendre dire qu'il voulait être avec moi. Je ne pouvais pas non plus lui promettre que nous passerons nos journées ensembles, car j'avais un nouveau travail, un famille à faire vivre et il était clair que Clyde n'allait pas entrer dans notre vie, à Lynn, Ali et moi, tout de suite. Même si je l'aimais, je ne pouvais lui accorder ma confiance d'un coup, en partie à cause de sa réputation bien déterminée. Je fis durer le baiser assez longtemps, en faisant attention à ne pas choquer la clientèle. Ce n'était pas un baiser fougueux mais un baiser plein d'amour, de tendresse. Mes larmes auraient pu se mêler à cet échange d'amour ce geste n'aurait pas perdu de sa signification, de son intensité. Je me reculais et lui souris. Puis je commençai enfin à manger.

“Je sais que je change complètement de sujet, mais qu'est-ce que tu comptes faire de ta vie Clyde? Je ne sais rien de toi.” Je ne voulais plus parler de notre couple, car désormais nous en étions un, n'est-ce pas? Il devait se construire petit à petit, mais pour le moment, tout était bien parti. Je voulais en apprendre plus de lui, savoir qu'est-ce qu'il fait de ses journées, quelles personnes comptent pour lui. En bref, je voulais apprendre à le connaître, qu'il me fasse entrer dans sa vie comme je l'ai fais entrer dans la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: I can't drown my demons, they know how to swim [Clyde - Harper] Dim 13 Avr - 18:11

Pour la première fois, j'allais parler de mon projet d'avenir un peu fou. Elle était la première à me le demander en fait.
"Tu rigoles pas ok ? Alors en fait, j'ai toujours voulu tenir un bar..."
Son téléphone sonna au milieu de ma phrase, elle regarda rapidement l'écran et me fis comprendre qu'elle devait répondre. Je la laissais alors s'éloigner un peu, l'attendais quelques minutes en la suivant des yeux puis elle me fis signe que l'on devais y aller. Je me levais pour payer et nous prenais deux petits fondant au chocolat pour le dessert. Je la rejoignais dehors et nous retournions à la voiture où je lui donnais son dessert avec un grand sourire.
"Alors, mademoiselle Albright, où dois-je vous conduire ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
THRIFT SHOP


Féminin
Nombre de messages : 321
Etudes/Metier : En pleine réflexion
Love : Zain Richardson mais...
Humeur : Joyeuse
White blank page
Inscription : 18/11/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: I can't drown my demons, they know how to swim [Clyde - Harper] Dim 20 Avr - 16:51

    J'écoutais Clyde me parler de ses projets professionnels avec un grand intérêt pour la chose. Je souriais lorsqu'il m'avoua qu'il désirait ouvrir un bar. Cela ne m'étonnait pas de lui, c'était même la dedans que je le voyais. Il était en pleine phrase lorsque mon téléphone se mit à sonner. Je fronçais les sourcils et cherchais mon portable dans mon sac. Alistair m'appelait. Je lançais un regard désolé à Clyde et me levais de table. J'apportais le téléphone à mon oreille. Mon frère m'apprit qu'une certaine Cinzia - plutôt canon, je cite - se trouvait dans notre salon et désirait me voir. Je fis de gros yeux et regardais Clyde, ébahie. D'une voix tremblante, j'ordonnais à mon frère de servir Cinzia comme il se devait, et que je serai là dans moins de dix minutes. Je raccrochais et revins auprès de mon copain. J'attrapais mes affaires et lui fis signe qu'on devait y aller. Je sortis, m'allumais une cigarette et attendis qu'il me rejoigne. Il arriva quelques secondes après et me tendit un fondant au chocolat. Je souris et l'embrassais. “Merci... Ma nouvelle patronne se trouve chez moi, elle est venue sans prévenir...”

    Sans plus attendre, nous montâmes dans sa voiture, et je le laissais conduire jusqu'à chez moi, la tête posée sur son épaule, tout en mangeant mon fondant au chocolat. Le chemin fut trop court à mon goût, bien qu'il devait l'être pour ne pas impatienter Cinzia. J'embrassais passionnément Clyde, avec regrets et amertume et marchais jusqu'à la porte de chez moi. Je me retournais, lui fis signe de la main, et appuyais sur la poignée de la porte de chez moi. J'ouvris la porte et entrais, Cinzia se trouvait assise dans le canapé.

    FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: I can't drown my demons, they know how to swim [Clyde - Harper]

Revenir en haut Aller en bas

I can't drown my demons, they know how to swim [Clyde - Harper]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Absolem - I can't drown my demons they know how to swim
» Lycoris A. Rowle ? I can't drown my demons, they know how to swim
» (orion) i can't drown my demon, they know how to swim.
» (orion) i can't drown my demon, they know how to swim.
» un rp avec un demons?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Hors jeux :: Rps DS version2-