Partagez|

Notre vie est définie par des opportunités, même celles qu’on manque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
Je connais mes voisins


Nombre de messages : 282
Etudes/Metier : Fleuriste, patron de la boutique
Love : En couple
Humeur : Inquiet

Inscription : 17/03/2014


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Notre vie est définie par des opportunités, même celles qu’on manque Mar 18 Mar - 22:03



❝Duncan x Sam

Encore une fois, je n’avais pas dormi de la nuit. Je commençais à avoir l’habitude, mais je ne me faisais toujours pas à la fatigue. Mais en plus d’avoir de belles cernes sous les yeux, ainsi qu’une tête de zombie pas frais, j’étais aussi épuisé mentalement. Il faut dire qu’hier, ça n’avait pas été très gai comme journée… Déjà, je m’étais encore disputée avec ma sœur, Sienna. En même temps, je voyais qu’elle commençait à faire n’importe quoi chez moi, comme si elle était chez elle… Mais non, c’était chez moi ! Même si je lui offrais l’hospitalité, ça ne lui donnait pas tous les droits, loin de là. Je ne pensais pas avoir à le lui dire avant de voir qu’elle commençait à faire tripler toutes mes factures, et à vivre comme si elle n’était qu’avec son mec.

Je me demandais comment le frère de ce mec arrivait encore à vivre chez moi. Bon au moins, lui n’était pas trop envahissant. Il avait sa chambre, et y restait, la plupart du temps. Alors que les deux autres... Bref, j’avais voulu mettre les choses au clair, mais rapidement, elle me fit comprendre qu’il valait mieux pour moi que je la ferme. En soupirant, je suis parti, direction la boutique. J’y avais passé la journée et en rentrant chez moi, sur qui suis-je tombé ? London. Oui, moi non plus je ne la connaissais pas, mais elle semblait plutôt bien savoir qui j’étais par contre. Ah, la sœur de Duncan ! Je ne la connaissais que par son statut, mais jamais je ne l’avais vu, et je ne m’étais même pas rappelé de son prénom. Bref, je pensais que c’était une visite de courtoisie mais… J’ai rapidement compris que non. En fait, elle me parla rapidement de ma relation avec Duncan, ou plutôt de mon absence de relation.

J’ai vu rouge, mais je suis resté calme. Oui, nous n’étions pas ensemble, et alors ? Elle ajouta aussi que je n’étais qu’un plan d’un soir, et que je me devais me faire à l’idée. Alors j’ai fuis, pour ne pas m’énerver contre elle. Mais quelle garce… Bref, vous voyez un peu ma journée ? Et donc cette nuit, je n’ai pas arrêté de penser à tout ce qu’elle m’avait dit et je suis arrivé à la conclusion que… Eh bien, elle n’avait peut-être pas tort… après tout, comment savoir si j’étais quelqu’un pour lui ? Peut-être qu’il avait juste prit son pied, et c’était tout ? Il était tôt, mais vu que je ne dormais pas, j’ai été jusqu’à la boutique, histoire d’ouvrir avant l’heure. Peut-être qu’il y aurait des clients plus tôt que prévu ? Ce serait génial, et ça m’occuperait un peu l’esprit.
made by MISS AMAZING.


Dernière édition par Sam Barringer le Mar 9 Sep - 11:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 641
Etudes/Metier : Fleuriste
Love : Les plantes mais en couple avec Sam
Humeur : Jovial

Inscription : 28/01/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: /



MessageSujet: Re: Notre vie est définie par des opportunités, même celles qu’on manque Jeu 20 Mar - 17:10

Encore un matin où le soleil s'était levé et enroulé dans sa couette, je n'avais pas du tout envie de me lever. En plus j'allai devoir encore me confronter au regard, ou à l'ignorance cela dépendait des jours, de Sam. Je l'avoue c'était aussi de ma faute toute cette histoire mais ce n'était pas la mienne si mon patron était trop têtu pour comprendre que entre lui et moi ça ne serait jamais officiel.

Enfin sans moi le clientèle serait réduite et mes petites chéries fleuries me manquerait. Je n'eus donc pas le choix de me lever et de me préparer pour aller travailler.Avec de la chance je serai le premier arrivé à la boutique.

Malheureusement les lumières allumés de ma deuxième maison m'indiquèrent que ce cher Sam était déjà présent sur les lieux. M'armant de courage je pénétrai à l'intérieur du magasin. Il était bien là, toujours aussi sexy même avec sa tête fatigué.

- Bonjour

Je le saluai rapidement avant de filer dans l'arrière boutique pour éviter d'avoir à lui parler et aussi pour enfiler ma tenue de travail. Une très longue journée s'annonçait et j'espérais que beaucoup de clients seront là pour nous occuper tout deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/duncan.thurman?ref=tn_tnmn
avatar
Je connais mes voisins


Nombre de messages : 282
Etudes/Metier : Fleuriste, patron de la boutique
Love : En couple
Humeur : Inquiet

Inscription : 17/03/2014


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: Notre vie est définie par des opportunités, même celles qu’on manque Jeu 20 Mar - 19:10



❝Duncan x Sam

C'était calme à la boutique, même trop. J'avais cassé la petite radio que j'avais acheté pour mettre sur le comptoir, à défaut d'avoir des hauts parleur dans la boutique. Pourquoi je l'avais balancée contre un mur déjà ? Ah oui, un client qui m'avait rendu complètement dingue. J'étais déjà sur les nerfs avec toute cette histoire avec Duncan et lui il me faisait chier parce qu'il estimait que je pouvais lui donner quelques roses gratuites alors qu'il en avait acheté douze. Douze, c'est douze ! Et puis il n'était même pas aimable, donc... Hors de question que je cède à sa demande. J'étais resté ferme, mais j'avais eu besoin de me défouler en fin de journée. Bon, et puis tant pis, je n'aurais pas mal au crâne comme ça.

J'avais donc commencé à faire quelques bouquets dont nous aurions besoin pour nos commandes. Habituellement, c'était Duncan qui s'en chargeait, parce qu'il aimait ça. Et moi, je le laissais faire. Mais aujourd'hui, je m'en fiche. J'allais oublier son existence l'espace de quelques secondes. Alors j'ai enchainé les bouquets, selon les exigences des clients. Un bouquet de roses de plusieurs couleurs. Un bouquet entièrement blanc pour un mariage, assez volumineux. Ainsi que le reste de la commande du mariage, pour les tables et les chaises... Bref, il y avait du boulot. J'avais commencé par faire les deux premières commandes lorsque la porte s'ouvrit. J'ai levé la tête, et... c'était Duncan, pas un client. Il me salua, mais je n'avais pas vraiment envie de lui répondre. Salut. C'était toujours ça. Et puis, j'étais concentré.

Cela faisait très gamin, mais bon... Je ne voulais pas lui demander s'il allait bien ou s'il avait bien dormi, de peur d'entendre la réponse. Je ne voulais même pas savoir ce qu'il était devenu depuis notre "dispute". Si on peut appeler ça une dispute... Mais je ne savais même pas comment je pouvais qualifier ça. Tant pis. J'ai continué mes fleurs, luttant pour ne pas relever la tête et regarder Duncan. Il allait bosser, et la journée passerait vite... Je l'espérais en tout cas.
made by MISS AMAZING.


Dernière édition par Sam Barringer le Dim 30 Mar - 18:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 641
Etudes/Metier : Fleuriste
Love : Les plantes mais en couple avec Sam
Humeur : Jovial

Inscription : 28/01/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: /



MessageSujet: Re: Notre vie est définie par des opportunités, même celles qu’on manque Ven 21 Mar - 21:27

Je ne laissai pas la déception paraître sur mon visage avec ce simple salut. Cela faisait longtemps que c'était comme ça entre nous deux et pourtant j'avais du mal à m'y habituer. Je n'arrivai pas à penser que c'était normale, après ce qui s'était passé. J'avais beau éviter l'instant un jour ou l'autre je ne tiendrai plus et devrai discuter avec Sam. Je n'avais pas envie de remuer le couteau dans la plaie ou peut être même que sans le vouloir je sortirai quelque chose que je ne comprendrait pas moi même.

Je soupirai tout en attachant mon tablier avant de revenir dans la boutique principale. Il était encore trop tôt pour l'arrivée des clients et je ne pouvais même pas occuper le temps restant à faire autre chose. Sam était en train de préparer les commandes, son air concentré le rendant aussi sexy que possible. Je secouai la tête, désespéré par mon cas qui était vraiment irrécupérable. Entre Jesse et Sam ma tête allait sauter.

Pour arrêter de le fixer comme un morceau de viande j'allai voir les fleurs que nous avions acheté au marché l'autre jour. Une décoration fabuleuse pour la boutique et en même temps qui symbolisait une faute. Je me demandai si en la regardant Sam jubilait d'avoir réussi à me faire échouer dans ma relation. Je savais que depuis que je lui avait dit que j'étais avec Jesse il rêvait de nous voir nous séparer. Il ne l'avait jamais dit à voix haute mais ses yeux sombres avaient parlés pour lui.

Délaissant nos fleurs, nos bébés à nous je ne vis pas le sac de terre qui trainait sur le sol. Pourquoi diable n'était il pas rangé celui là ? L'obstacle me fit un mal de chien au pied et je du me retenir à une étagère pour ne pas tomber. Je fermai les yeux, sentant les larmes de douleurs monter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/duncan.thurman?ref=tn_tnmn
avatar
Je connais mes voisins


Nombre de messages : 282
Etudes/Metier : Fleuriste, patron de la boutique
Love : En couple
Humeur : Inquiet

Inscription : 17/03/2014


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: Notre vie est définie par des opportunités, même celles qu’on manque Ven 21 Mar - 22:02



❝Duncan x Sam

J'avais bloqué ma respiration lorsque Duncan était arrivé à la boutique. Et mettons nous d'accord tout de suite, non ce n'était pas à cause de son odeur, qui m’enivrait, ou autre. Je n'étais pas niais à ce point là ! Mais je voulais juste essayer de faire en sorte de ne pas m’énerver, ou de ne pas craquer, au choix. Du coup, je me suis simplement arrêter de respirer, interrompu par le salut qu'il m'a adressé. Je lui ai répondu, même si j'avoue avoir hésité. C'était... comme ouvrir la porte à la discussion, et je n'en avais vraiment pas envie.

Mais rapidement, il s'est rendu dans l'arrière boutique, me laissant du coup un peu de répit. Pas beaucoup, c'est certain, mais... suffisamment pour que je puisse mettre mes deux mains sur le comptoir, et que je puisse faire le vide. Bon allez, je peux le faire... Ce n'est que quelques heures... Et il y aura la pause déjeuner... et j'allais jamais tenir. Je soupire, et me remet à mon boulot en me forçant à ne pas regarder Duncan sortir de l'arrière boutique alors. Du coup, je continue de faire les bouquets, tout en espérant que mon employé réussira à trouver une occupation où il n'aura pas besoin de moi. Mais j'entend un bruit un peu plus loin dans la pièce, ce qui me force à relever la tête. Duncan est appuyé sur un des meubles, jurant contre un paquet de terre au sol.

Bon... il a l'air de s'être fait mal quand même... Alors sans un mot, je m’éclipse dans l'arrière boutique, afin d'ouvrir le frigo où se trouve plusieurs glaçons. J'attrape également un sac plastique que je vide avant de mettre les glaçons dedans et de retourner vers lui dans la pièce principale. Tiens, mets ça sur ton pied. J'attrape le paquet, et le met plus loin pour éviter qu'il ne se fasse mal à nouveau, et lui amène une chaise, juste au cas où. J'hésite à rester à côté mais la raison l'emporte : Je finis par retourner à mes bouquets.
made by MISS AMAZING.


Dernière édition par Sam Barringer le Dim 30 Mar - 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 641
Etudes/Metier : Fleuriste
Love : Les plantes mais en couple avec Sam
Humeur : Jovial

Inscription : 28/01/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: /



MessageSujet: Re: Notre vie est définie par des opportunités, même celles qu’on manque Dim 23 Mar - 18:08

La douleur est insupportable et j'espère qu'elle va vite partir. Juste un choc je ne sens pas un os brisé mais j'aurai un joli bleu pendant quelques jours. Pendant ma pause je devrais quand même aller à la pharmacie pour acheter de la pommade.
Un mouvement près de moi me fait rouvrir les yeux et je vois Sam me tendre un sac rempli de glaçon et m’amener ensuite une chaise.

- Merci

Peu importe combien il essaye de m'ignorer il ne peut pas résister à l'envie de venir me secourir. Hélas il s'en va déjà s'occuper de ses bouquets et me laisse comme un vilain petit canard.

Je soupire et m'assoie sur la chaise avant de défaire ma chaussure, d'enlever ma chaussette. Ce n'est vraiment pas très beau sur mon petit pied. Je pose le sac sur l'endroit un peu endommagé et grimace face au froid soudain. Il faut que je m'occupe l'esprit sinon je vais douiller pendant un long moment.

- On peut ne peux pas faire la paix maintenant ?

Nous n'étions pas vraiment en guerre non plus mais nous ne nous adressions même plus la parole depuis trop de temps. Travailler ici devenait vraiment lourd et moi qui adorais mon job ici j'étais vraiment lassé de cette histoire avec Sam.  Je sais que c'était de ma faute, que j'agissais comme un enfoiré avec lui mais c'était pour son bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/duncan.thurman?ref=tn_tnmn
avatar
Je connais mes voisins


Nombre de messages : 282
Etudes/Metier : Fleuriste, patron de la boutique
Love : En couple
Humeur : Inquiet

Inscription : 17/03/2014


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: Notre vie est définie par des opportunités, même celles qu’on manque Dim 23 Mar - 18:44



❝Duncan x Sam

Bon, je ne savais pas vraiment quoi faire... C'était idiot, mais l'avoir aidé ne m'avait pas vraiment apporté la satisfaction que j'espérais, loin de là. Maintenant, je devais essayer d'ignorer Duncan alors qu'il s'occupait tout seul de son pied. Je l'aurais bien fait, mais je n'étais pas une infirmière quand même ! Non, ça, jamais. J'étais déjà bien gentil d'avoir apporté le petit sac de glaçon, et en plus : une chaise ! Car franchement, c'était un luxe dans sa situation, il aurait très bien pu rester par terre, ou en équilibre contre le meuble !

Et là, bim ! La phrase qui tue, et qui me bloque dans mes mouvements. Moi qui était en train de couper les tiges des fleurs, j'ai failli me couper un doigt avec le ciseau. Au moins ! Mais au lieu de ça, je l'ai lâché sur le bureau, essayant de reposer les roses délicatement. J'ai pris une grande respiration pour simplement sortir un petit mot... Non. Au moins, c'était clair. Il pensait sérieusement qu'après tout ce qu'il m'avait fait, j'allais lui pardonner comme ça, sur un coup de tête, et parce qu'il me l'avait demandé ? Et puis quoi encore... Je ne veux pas faire la paix. Je n'ai même pas envie d'en parler. Et de lui parler en particulier, car je savais que j'allais finir par m’énerver, et que j'allais passer une horrible journée. Mais la bombe était lâchée.

J'ai laissé tomber mon boulot pour me diriger vers lui, vérifiant l'heure. Oui, il était trop tôt pour qu'un client ne se pointe, je pouvais me laisser aller. Comment tu peux espérer que je te pardonne comme ça ? Tu as couché avec moi. Plus d'une fois ! Et après, tu m'ignores, après m'ayant bien fait comprendre qu'il n'y aurait rien de plus entre nous ! Et voilà, je gueulais. Rah, je déteste ça ! J'avais l'impression d'être une fille qui faisait une crise de jalousie. Donc maintenant j'ai compris. Mais ne t'étonne pas si je n'ai pas vraiment envie d'en parler. Croisant les bras, j'ai baissé la tête, histoire de ne pas le regarder. Et puis, j'ai tourné la page. Mensonge. Mais j'avais besoin de savoir ce qu'il ressentait réellement à propos d'un "nous".
made by MISS AMAZING.


Dernière édition par Sam Barringer le Dim 30 Mar - 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 641
Etudes/Metier : Fleuriste
Love : Les plantes mais en couple avec Sam
Humeur : Jovial

Inscription : 28/01/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: /



MessageSujet: Re: Notre vie est définie par des opportunités, même celles qu’on manque Mar 25 Mar - 18:39

Je savais qu'en posant cette question je tendais ma main dangereusement vers le feu. Je ne m'attendais cependant pas à une réaction aussi colérique de la part de Sam. Il avait laissé ses bouquets pour venir me parler face à face. Ces mots était tout de même dur à encaisser mais je tenais bon et le fixai, la tête haute. Bien que j'avais très envie de la baisser car Sam était vraiment trop sexy quand il était énervé.

- Je pensai que c'était clair depuis longtemps qu'il 'n'y aurait rien de plus entre nous deux...

Manifestement cela n'avait jamais été le cas...Sam disait avoir tourné la page mais si c'était le cas il aurait accepté de faire la paix.

- Tu tournes la page assez bizarrement...Tu es sur qu'elle n'est pas juste corné ?

Je savais que lui répondre ne faisait que de mettre de l'huile sur le feu mais c'était plus fort que moi. Et puis au fond je ne voulais pas qu'il m'oublie. Je n'étais qu'un garçon égoïste qui ne voulait pas lâcher sa poupée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/duncan.thurman?ref=tn_tnmn
avatar
Je connais mes voisins


Nombre de messages : 282
Etudes/Metier : Fleuriste, patron de la boutique
Love : En couple
Humeur : Inquiet

Inscription : 17/03/2014


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: Notre vie est définie par des opportunités, même celles qu’on manque Mar 25 Mar - 19:13



❝Duncan x Sam

C'est vrai, il m'avait toujours dit qu'il n'y aurait rien de plus entre nous... Mais pourquoi il n'y aurait rien alors que Jesse a eu le droit à quelque chose ? J'ai cherché dans ma tête des centaines de raisons qui fasse que je n'ai pas le droit d'avoir ce que Jesse a eu, mais je ne trouvais rien. Devant mes bouquets, j'ai baissé le ton, blessé par cette constatation. Et je n'ai jamais comprit pourquoi je n'avais pas le droit à plus, alors que certains l'ont...

Je devais arrêter d'y penser, et de me prendre la tête avec lui... Mais comme pour mettre de l'huile sur le feu, il me parle de la page tournée... Il ne peut pas juste accepter les faits et ne pas répondre ? Non, ça ne serait pas Duncan. Oui, j'ai tourné la page, je fréquente même quelqu'un maintenant. Je soupire, continuant de faire les bouquets de table, essayant d'oublier les alentours, ce que je n'arrivais pas à faire. Mon Dieu que je suis faible. Bon, d'accord, je ne l'ai peut-être pas totalement tournée. C'est pas si évident ! J'ai compris que tu ne voulais rien entre nous, mais je ne peux pas m'en contenter, c'est pas ce que je veux.

C'était vraiment dur de se dire que ça y est, il n'y aurait plus rien entre nous. ça me faisait mal, surtout que c'était totalement faux, je n'avais personne. Quand j'allais chez moi, j'essayais d'ignorer les squatteurs et quand j'étais ici, j'ignorais mes employés. Je commençais vraiment à redevenir l'homme seul que j'avais été en arrivant, et c'était loin de me plaire. Une fois tous les bouquets finis, j'ai tout emballé correctement, prêt pour la livraison. Ne restait plus qu'à charger le camion, mais je le ferais quand le jour se sera levé, et qu'on y verrait plus clair dehors.
made by MISS AMAZING.


Dernière édition par Sam Barringer le Dim 30 Mar - 18:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 641
Etudes/Metier : Fleuriste
Love : Les plantes mais en couple avec Sam
Humeur : Jovial

Inscription : 28/01/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: /



MessageSujet: Re: Notre vie est définie par des opportunités, même celles qu’on manque Ven 28 Mar - 18:16

Sam marquait un point, il fallait me l'avouer. C'était vraiment bas de ma part d'avoir accepté de sortir avec Jesse mais pas avec lui. Seulement j'avais du mal à me visualiser dans une relation unique avec mon patron. Je ne savais pas pourquoi je bloquais mais les faites étaient là. Une raison stupide que je n'avais jamais déclaré à Sam.

- Peut être parce que tu mérites mieux justement

Après tout j'étais un être faible qui coupait les chaînes d'une liaison pour aller voir ailleurs. Je n'avais pas envie de faire subir cela à Sam. Je me connaissais. Je ne m'attendais cependant pas à ce qu'il fréquente quelqu'un. Rien que d'imaginer des mains d'un autre se poser sur Sam me donne envie de vomir. Mais je dois feindre l'indifférence, il a le droit après tout d'être avec qui il veut...

- Et bien j'espère que cette personne te donne autant de plaisir que je n'en t'ai donné

Je me demandai bien qui c'était, je n'avais jamais vu Sam être intime avec quelqu'un d'autre que moi. En même temps je ne connaissais pas sa vie privée...Mais tout de même cela m'intriguait énormément.

- Pourtant c'est ce que tu veux si tu as changé de cible

Répliquais je amèrement avant d'enlever le sac de glace de mon pied pour le tester. Cela faisait encore un peu mal mais moins que tout à l'heure. Je devrais tout de même aller voir le médecin à la fin de la journée.

- Pourquoi tu tiens tant à ce que l'on soit ensemble ? Ce n'est pas comme si tu éprouvais des sentiments envers moi, je me trompe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/duncan.thurman?ref=tn_tnmn
avatar
Je connais mes voisins


Nombre de messages : 282
Etudes/Metier : Fleuriste, patron de la boutique
Love : En couple
Humeur : Inquiet

Inscription : 17/03/2014


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: Notre vie est définie par des opportunités, même celles qu’on manque Ven 28 Mar - 19:15



❝Duncan x Sam

Mériter mieux. Je n'aimais pas ce genre de phrase, qui voulait à la fois en dire beaucoup, ainsi que pas assez... Je n'étais personne, alors je ne méritais pas un roi, ou je ne sais pas quoi. Et puis, on ne choisit pas ce que l'on mérite, et si j'avais envie de passer ma vie avec Duncan, et bien c'était tout. Pas de mérite là dedans. J'ai essayé de ne pas réagir en plus de ne pas répondre, cherchant quelque chose à faire du regard. Mais comme par hasard, il n'y avait rien à faire. Donc je reste adossé à mon bureau, faisant caisse en même temps.

Puis j'en viens à caser le sujet de ma mise en couple. Je ne l'étais pas vraiment, mais cette idée est venue d'une discussion avec une de nos clientes régulières : Jenna Peterson. Je lui ai avoué être prêt à mentir à Duncan pour être certain qu'il ne serait pas jaloux, ou le moindre signe que je n'étais pas un mec d'une seule nuit. Au début, ce n'était qu'une plaisanterie, mais Jenna était prête à m'aider, et donc à devenir mon alibi en cas de questions de Duncan. Je ne voulais pas entrer dans ce jeu mais... en fait, c'était un bon moyen d'être fixé. Et je n'arrive pas à le regarder pendant qu'il prononce sa phrase. Elle s'en charge, ne t'en fait surtout pas. Mon Dieu, j'avais limite honte d'inclure Jenna là dedans. Je devrais l'appeler pour lui raconter d'ailleurs.  

Ce n'est pas ce que je veux, mais je ne vais pas passer ma vie à espérer quelque chose qui ne viendra jamais. Je n'ai pas pu le regarder dans les yeux, ni cacher la tristesse dans ma voix. Et voilà qu'il enchaîne avec les sentiments. Mais il était si aveugle que ça pour ne pas avoir remarqué ? Je n'avais pas vraiment envie de répondre... Mais je ne peux pas non plus l'ignorer. Bah ouais, tu te trompes. Je soupire avant de reprendre, prenant mon carnet de compte pour avoir l'air de faire quelques choses. Duncan, j'étais 100% hétéro avant de te rencontrer. Tu crois que si ça avait été qu'une petite attirance, j'aurai autant détesté Jesse ?
made by MISS AMAZING.


Dernière édition par Sam Barringer le Dim 30 Mar - 18:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 641
Etudes/Metier : Fleuriste
Love : Les plantes mais en couple avec Sam
Humeur : Jovial

Inscription : 28/01/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: /



MessageSujet: Re: Notre vie est définie par des opportunités, même celles qu’on manque Sam 29 Mar - 19:08

Elle. C'était donc une fille. En même temps cela ne devrait pas m'étonner. Enfin si j'étais étonné de sa réponse et en même temps vexé. J'avais envie de prendre la paire de ciseaux et d'aller égorger cette petite peste. Même si j'ignorais son nom. J'étais profondément jaloux, inutile de me le cacher à moi même.

- Tant mieux alors

Je feignait l'indifférence mais mon coeur battait la chamade. J'avais l'impression que Sam s'amusait à le martyriser, il avait peut être deviné que notre relation comptait beaucoup pour moi. Pourtant je le lui avait dit, plus ou moins, le soir où nous avions partagé son lit. Il m'avais promis de ne jamais me laisser seul. Ce n'était qu'un mensonge finalement, il ne valait pas mieux que tous ces menteurs qui marchaient sur les trottoirs de la ville.

Je devais cependant comprendre pourquoi il attachait tant d'importance à vouloir une relation officielle avec moi. Je n'avais jamais pensé qu'il était ce genre de personne avec cette aura de mystère qu'il dégageait.

- Il y a des personnes possessifs envers les autres sans pour autant éprouver de l'amour, et puis qu'est ce que c'est au final ce qu'on appelle l'amour ? Tu le constate toi même c'est un sentiment horrible qui nous fait des coups de putes

Cela ne servait à rien d'aimer, tôt ou tard la vie nous enlevait les personnes à qui on était attachés. Ou pire encore le sentiment ne se déclarait que plus tard, quand tout était terminé. Je pensai alors à Jesse, me pinçant les lèvres avant de m'approcher de Sam qui faisait semblant de se concentrer sur les comptes de la boutique. Je m'adossai au bureau pour ne pas mettre de poids sur mon pied meurtri.

- Tu étais hétéro avant de me rencontrer, je ne suis qu'une simple découverte d'un monde que tu ne connaissais pas, tu t’accroches donc à moi pour cette simple raison...

Innocemment mon index vint caresser le bras de mon interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/duncan.thurman?ref=tn_tnmn
avatar
Je connais mes voisins


Nombre de messages : 282
Etudes/Metier : Fleuriste, patron de la boutique
Love : En couple
Humeur : Inquiet

Inscription : 17/03/2014


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: Notre vie est définie par des opportunités, même celles qu’on manque Mar 1 Avr - 11:29



❝Duncan x Sam

Pfff... Et il en avait rien à foutre que je puisse me taper quelqu'un d'autre. Donc là, je pouvais maintenant être sûr et certain que je n'étais personne pour lui, juste un... fantasme ? Beaucoup de personne veulent se faire leur boss, alors peut-être qu'en fait, il avait seulement joué avec moi pendant tout ce temps. Et sa sœur avait raison. Je me suis mordu l’intérieur de la joue pour ne pas montrer mon état de nerf et de déception. Les comptes. Ouais, voilà, je devais absolument m'en occuper, afin d’aérer mon esprit.

Par contre, il avait raison sur une chose... c'était quoi l'amour ? J'en savais rien, je n'avais jamais été amoureux avant. Et est-ce que j'étais certain de l'être maintenant ? Avec tout cela, j'avais maintenant le doute. Ou alors était-ce simplement ce que je me disais : Que je ne l'aimais pas, comme pour me convaincre que j'allais moins souffrir avec ce rejet. Mais bien que je me dise cela, ça me faisait mal quand même de me dire que jamais je n'aurai ce que je voulais. Je pense que tout le monde peut faire la différence entre l'attirance et l'amour. L'un est purement physique. Mais quand on souhaite partager n'importe quel moment de la journée, pour moi c'était plus que ça.

C'est vrai que l'amour fait des coups de pute, comme tu dis. Mais rien n'est parfait, même pas ça. ça peut être beau aussi... mais rien que de penser ça, ou alors oser le dire à voix haute... non, quand même pas. Je l'entends se rapprocher de moi, mais je me force à ne pas relever la tête. Je devais rester dans ma bulle, me fabriquer un abri antiatomique, et y rester jusqu'à ce que Duncan s'éloigne. Mais il ne renonce pas, et vient détruire ma bulle sauf que ce n'était pas avec quelqu'un chose de fort comme un aéronef, mais simplement avec un doigt. Comment était-ce possible d'être aussi faible ?

Sans mentir, j'ai eu un frisson dans tout le dos, juste avec ce petit mouvement. Je finis par relever la tête, faisant de mon mieux pour qu'il ne puisse quand même pas lire mon embarras dans mes yeux quand je le regarde. J'essaye de garder un air froid et distant, et en parlant calmement. Et c'est faux. Que tu sois un homme ou une femme, si je ne veux qu'un plan cul, je sais très bien mettre les gens à la porte après une nuit. Faisant mine de changer de stylo, j'écarte ainsi mon bras de tout contact. Que tu ne souhaites rien entre nous, très bien. Mais tu ne réussiras pas à me faire douter de moi.

made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 641
Etudes/Metier : Fleuriste
Love : Les plantes mais en couple avec Sam
Humeur : Jovial

Inscription : 28/01/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: /



MessageSujet: Re: Notre vie est définie par des opportunités, même celles qu’on manque Jeu 3 Avr - 16:57

Je ne pouvais m'empêcher de le toucher. Même avec le bout d'un ongle c'était quelque chose d'incroyable. Et à vrai dire je pensai qu'ainsi je pouvais toujours voir l'effet que je lui faisais malgré tout. Malgré sa relation avec une autre personne que moi. Je me sentais jaloux de cette fille et trahis par Sam. Mais j'étais mal placé pour lui faire la morale vu le nombre de refus que je lui avais fait. Il m'attirait aussi physiquement que mentalement mais ce n'était pas juste un plan cul, même si je targuais à me convaincre de cela. J'étais attaché à lui comme les racines d'un arbre à la terre. Jesse avait réussi pendant un temps à les scier mais elles avaient repoussés, s'enracinant de nouveau.

- Il y a différents plan cul...mais je ne suis pas dans ta tête c'est vrai...

Son rejet me froissa mais je n'en montrai rien, ma main allant caresser le bureau pour l'occuper. Les rôles étaient inversés, lui était en couple et moi j'étais célibataire. J'étais le lion et lui la souris.

- Et puis tu es avec quelqu'un maintenant le sujet est clos...Chacun son tour !

Un sourire faux étira mes lèvres. J'espérais que sa relation serait un flop total. En tout les cas je ne m'abaisserait pas à lui courir après pour le récupérer. C'était lui qui était partie pas moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/duncan.thurman?ref=tn_tnmn
avatar
Je connais mes voisins


Nombre de messages : 282
Etudes/Metier : Fleuriste, patron de la boutique
Love : En couple
Humeur : Inquiet

Inscription : 17/03/2014


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: Notre vie est définie par des opportunités, même celles qu’on manque Jeu 3 Avr - 20:47



❝Duncan x Sam

Oh oui, il n'était pas dans ma tête. Si il l'était, il verrait à quel point j'étais mal, à quel point je ne savais pas quoi faire. Plus quoi faire. A quel point j'étais perdu, maintenant. A quel point j'avais envie de lui faire payer tout ce qu'il me faisait subir, et lui rendre toutes les douleurs et les crises qu'il me causait. Si il était dans ma tête, il verrait à quel point j'en avais assez de tout cela, et à quel point j'avais envie que tout soit clair et net. Et aussi que je n'osais pas renoncer à tout ce que nous avions vécu tous les deux.

Si il était dans ma tête, il verrait aussi que je n'étais pas du tout prêt à avoir une autre relation, et que je mentais honteusement. Déjà, je me demandais comment il avait pu y croire parce que bon, ça voulait quand même dire qu'il ne me connaissait pas très bien. Comment pouvait-il croire que j'avais aussi rapidement trouvé quelqu'un ? Ta relation était quand même beaucoup plus sérieuse que la mienne. Je soupirai. Je n'allais pas y arriver. Je suis avec personne, je voulais juste vérifier si... Je baissais la tête, légèrement honteux. ... si il y avait vraiment aucune chance. Mon Dieu, j'avais l'air totalement con maintenant. J'ai repris mon stylo, continuant les comptes en cours.

J'étais gêné, et je ne savais pas trop quoi ajouter. Peut-être que je devais lui raconter ? Ouais, ça paraissait être une bonne solution. Ta soeur est venue me voir chez moi, et elle a voulu que je comprenne que je n'étais qu'un coup d'un soir. Et tu me connais, j'ai pas voulu y croire, surtout après la dernière nuit... Après tout, il m'avait demandé de ne pas le laisser seul. C'était des paroles en l'air alors ? Rien que d'y penser, j'avais mal partout. Bref, j'ai eu ma réponse. Maintenant au moins, l'affaire était close, et je n'avais plus qu'à attendre que le temps referme mes blessures. Il parait que chacun est l'artisan de sa vie, alors... je devrais y arriver, non ?
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 641
Etudes/Metier : Fleuriste
Love : Les plantes mais en couple avec Sam
Humeur : Jovial

Inscription : 28/01/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: /



MessageSujet: Re: Notre vie est définie par des opportunités, même celles qu’on manque Ven 4 Avr - 22:33

La révélation de Sam me laissa sans voix. Je ne savais pas si je devais le frapper, le traiter d'abruti ou de génie. En tout les cas peu importe ce qu'il pensait son mensonge avait bien marché. J'avais mit les deux pieds en plein de son piège contrairement à ce qu'il croyait. J'étais aussi touché qu'il ai manigancé tout cela juste pour savoir si il y avait vraiment aucune chante entre lui et moi.

- Tu m'a complètement eu...

Il m'expliqua la raison de cette idée et je fronçai les sourcils. Ma chipie de soeur avait osé se mêler de ce qui ne la regardai pas. Je lui avait pourtant dit de rester en dehors de cette histoire mais comme d'habitude elle ne m'avait pas écouté.

- Je suis navré que mon idiote de soeur soit venu te causer des problèmes...Et surtout te dire n'importe quoi...Tu es loin d'être un simple coup d'un soir pour moi...

L'amour dans ma famille c'était très compliqué. Mais face à l’honnêteté de Sam je ne pouvais rester de marbre plus longtemps. Il avait réussit à percer ma carapace une fois, il pouvait tout à fait recommencer. Mais maintenant c'était à mon tour d'être honnête, au moins il aurait l'explication de mon refus et je lui devais bien cela.

- Sam...la raison pour laquelle je ne veux pas être avec toi officiellement c'est que j'ai peur de te blesser, comme je l'ai fait avec Jesse...Je suis pas...un garçon qui arrive à rester sagement dans sa cage jusqu'à ce que l'on vienne le nourrir...J'ai trompé Jesse avec toi, et qui sait avec qui je te tromperai toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/duncan.thurman?ref=tn_tnmn
avatar
Je connais mes voisins


Nombre de messages : 282
Etudes/Metier : Fleuriste, patron de la boutique
Love : En couple
Humeur : Inquiet

Inscription : 17/03/2014


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: Notre vie est définie par des opportunités, même celles qu’on manque Sam 5 Avr - 19:29



❝Duncan x Sam

Je savais très bien que je n'allais pas tenir le secret encore longtemps. Je savais que je ne pourrais pas faire croire que j'étais amoureux de quelqu'un d'autre, alors que je l'étais de lui. J'étais aussi extrêmement content de voir qu'alors que je lui disais la vérité, et surtout l'épisode où sa sœur est venue chez moi pour me raconter des conneries, il n'avait pas l'air heureux, au contraire. Peut-être qu'il maudissait sa soeur ? J'aurais tellement aimé prendre sa tête en photo et l'envoyer à London, histoire qu'elle voit qu'en fin de compte, j'avais raison ! Mais je n'avais pas son numéro, quel dommage...

Et il y a aussi que je me voyais mal prendre en photo Duncan à cet instant précis. Bref, j'ai préféré le laisser parler, et j'ai bien fait ! Il me dit que ce n'était pas des conneries... Je n'étais pas qu'un simple coup d'un soir ! J'ai souris un peu, avant de m'enfermer de nouveau dans la déprime. Non, il ne fallait pas que ces simples mots me fassent oublier le reste. Après tout, il me rejetait toujours, et j'en avais ras le bol de me battre contre du vent. Je suis quoi alors ? Deux soirs ? Juste un mec que tu aimes t'envoyer ? Si c'est ça, ça revient au même pour moi. Quand il prononça mon prénom, j'ai lâché le cahier, le regardant pendant qu'il s'expliquait, croisant les bras sur mon torse, me redressant pour être debout face à lui. Hors de question de me montrer en position de faiblesse. Les poings serrés, je l'ai écouté jusqu'au bout.

J'ai eu envie de le frapper, là, directement dans le menton. Tout le monde peut être fidèle, surtout avec les conneries d'amour et tout. Ce n'était pas si compliqué non ? Et si tu avais trompé Jesse avec moi parce que, en fin de compte, tu m'aimes plus que lui ? Et tu crois que tu me blesses pas en faisant tout ça ? En tout cas, c'est certain que je ne supporterais pas que Duncan me trompe avec quelqu'un d'autre mais... Et si il en avait besoin ? Genre comme moi j'ai besoin d'être tranquille parfois, sous peine d'être violent ? Et si jamais... dans l'hypothèse hein... J'acceptais que tu ailles voir ailleurs ? Si vraiment tu peux pas résister... Mon coeur semblait être choqué par ce qui venait de sortir de ma bouche. J'allais souffrir, c'était certain. Mais une part de moi brûlait sous l'envie d'être avec lui.
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 641
Etudes/Metier : Fleuriste
Love : Les plantes mais en couple avec Sam
Humeur : Jovial

Inscription : 28/01/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: /



MessageSujet: Re: Notre vie est définie par des opportunités, même celles qu’on manque Lun 7 Avr - 18:10

Moi qui essayais de rassurer Sam sur mes intentions envers lui, il restait sur le défensive. Comment lui dire qu'il était plus qu'un mec avec qui j'aimais m'envoyer en l'air, comme il le disait si bien. C'était le bon pied quand nous étions unis je n'allai pas mentir la dessus.

- Mais non...

Je laissai de côté ce soucis pour tenter d'en résoudre un autre. Peut être qu'ainsi Sam comprendrait qu'il n'était pas juste un plan cul. Je lui avouai alors mon problème sur le fait de me mettre en couple avec lui. Trompé Jesse n'avait rien à voir avec de l'amour, c'était simplement le désir trop fort qui m'avait fait dévier. De toute manière je n'aimai pas Jesse. C'était un gentil garçon, bon au lit et avec qui j'avais passé des moments agréables. Mais cela n'avait en rien fait naître quoique ce soit.

- Je ne t'aime pas Sam, tout comme je n'aime pas Jesse. Je me suis mit avec lui parce qu'il me l'a demandé, parce qu'il avait besoin de quelqu'un pour lui faire oublier son professeur

Mon interlocuteur continua en sortant la plus grosse bêtise que je n'avais jamais entendu de sa bouche. A vrai dire j'étais tellement surpris que mes yeux devait ressembler à ceux d'une chouette.

- Tu plaisantes j'espère ? Un couple s'est censé être fidèle, même si certains se mette en libertins ce n'est pas mon domaine...Et je ne pense pas que cela te plaise comme solution...Je te connais, dans nos moments intimes tu te demanderai qui m'a touché aujourd'hui, hier, avant hier et qui le fera demain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/duncan.thurman?ref=tn_tnmn
avatar
Je connais mes voisins


Nombre de messages : 282
Etudes/Metier : Fleuriste, patron de la boutique
Love : En couple
Humeur : Inquiet

Inscription : 17/03/2014


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: Notre vie est définie par des opportunités, même celles qu’on manque Lun 7 Avr - 19:26



❝Duncan x Sam

Comment ça, mais non ? Bien sûr que si, c'était ça.. je ne vois pas pourquoi je continuais à espérer, c'était du vent... je le détestais au moins autant que je l'aimais. Je n'étais même pas sûr de vouloir l'écouter, ou quoi que ce soit en rapport avec lui et pourtant, je me concentrais sur le moindre de ses mots, et de la façon dont il les prononçait. Sauf que les mots qui suivirent me brisèrent le coeur. Je ne savais pas trop comment ni pourquoi, mais j'ai senti une vivre douleur dans ma poitrine, et un serrement dans le ventre. C'était désagréable, et je voulais que ça s'arrête. Mais voilà, il ne m'aimait pas.

J'ai aussi senti mes yeux brûler petit à petit, bien que je faisais tout mon possible pour ne pas craquer. Je ne pouvais pas pleurer, j'étais bien plus fort que ça ! Il fallait que je reste fier, droit, et... paraître insensible. Mais c'était extrêmement dur. J'ai préféré baisser la tête, pour ne pas qu'il puisse me voir sur le point de craquer. Et comme pour en rajouter une couche, il commence à presque m'engueuler pour avoir pensé à une histoire entre nous où il aurait pu aller voir d'autres personnes. C'est décidé : Je n'allais plus faire le moindre effort. Peut-être, mais j'aurai pu faire cet effort, si jamais ça avait été ce que tu voulais. Je détourne la tête, reprenant le carnet de compte pour finir rapidement. Mais de toute façon, tu ne m'aimes pas, alors c'est réglé... Une autre douleur. Bon sang, pourquoi fallait-il que je tombe amoureux de lui ?

Je ne peux pas rester à côté de lui, ni même dans la même pièce. Je sens que je ne pourrais plus le voir, sous peine de complètement craquer et cela, il n'en est pas question. Je finis par tout reposer et je quitte la pièce, allant m'enfermer dans l'arrière boutique, prenant bien soin de fermer la porte avant d'aller fouillé mon casier pour mettre la main sur mon paquet de clope. Je ne fume que rarement mais là, mes nerfs avaient besoin d'être détendu, et vite. Heureusement, la boutique allait bientôt ouvrir, et je pourrais ainsi partir en livraison et oublier tout ça. Comme si ça allait être si facile.
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 641
Etudes/Metier : Fleuriste
Love : Les plantes mais en couple avec Sam
Humeur : Jovial

Inscription : 28/01/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: /



MessageSujet: Re: Notre vie est définie par des opportunités, même celles qu’on manque Ven 11 Avr - 21:49

J'avais voulu être honnête avec lui, il le méritait. Je savais que certaines choses lui ferait du mal. Entendre quelqu'un vous dire que l'on ne vous aime pas n'était jamais une partie de plaisir. Mais ce n'en était pas une pour moi non plus. Et en disant ces mots, l'idée que je me trompais peut être à ce sujet me traversa l'esprit. Mais rapidement je l'effaçai. Il n'y avait pas de place pour les sentiments dans mon monde, que cela soit envers Sam ou envers Jesse.

- Ce n'est pas ce que j'aurai voulu non...

Articulais je doucement face aux idées que mon interlocuteur se faisait sur notre possible "couple". Il était hors de question que je fasse ce genre de chose. Je tenais quand même à l'éthique.

Sam semblait vraiment blesser et me laissa seul, pour aller s'enfermer dans l'arrière boutique. Je soupirai face à cette réaction puérile. Comptait il rester là dedans toute la journée pour m'esquiver ? Tout en boitillant je m'approchai de la porte.

- Sam sors de là...

J'avais envie de lui dire que même si nos sentiments n'étaient pas les mêmes cela ne pouvait pas nous empêcher de nous envoyer en l'air ensemble. Mais finalement ce n'était sans doute pas le meilleur des réconforts.

- Où est passé le mystérieux Fleuriste ? L'homme a qui j'ai offert mes mains, qui finalement en échange me donne son coeur...

Et puis les mots que London lui avait dit me revinrent en mémoire. Si cruel, ma soeur était une vraie diablesse. L'idée de la surprendre était très tentante et en même temps d'aider Sam à obtenir vengeance.

- D'accord Monsieur Barringer je déclare forfait...Essayons un bout ensemble...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/duncan.thurman?ref=tn_tnmn
avatar
Je connais mes voisins


Nombre de messages : 282
Etudes/Metier : Fleuriste, patron de la boutique
Love : En couple
Humeur : Inquiet

Inscription : 17/03/2014


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: Notre vie est définie par des opportunités, même celles qu’on manque Sam 12 Avr - 13:42



❝Duncan x Sam

Être au calme... Ouais, c'était ce qu'il me fallait. Un petit moment, loin de tout ce qui me rendait dingue. Je me connaissais, je n'avais pas beaucoup de Self Control, et je savais très bien que si je ne m'isolais pas rapidement, et que je ne me calmais pas rapidement, j'allais faire une connerie. Oh, pas le genre suicide hein ! Plutôt à frapper sur quelqu'un, et à l'envoyer à l’hôpital. J'ai beaucoup de mal à me contrôler quand je suis réellement énervé, et les cigarettes m'aident à calmer mes nerfs sur une petite durée. Mais apparemment, Duncan n'est pas prêt à me laisser me calmer en paix, et je l'entend derrière la porte. J'ai soupiré, allant à la fenêtre pour cracher la fumée. Et puis ça faisait entrer le soleil, éclairant la pièce beaucoup plus que l'halogène à fluor qui traînait dans un coin.

Non, je ne sortirai pas de là. Je ne voulais pas le voir, pas maintenant, car je savais qu'il serait la victime de mes coups et... Croyez moi, je n'en avais pas envie. Et puis il était déjà blessé, alors... Du coup, j'ai repris une cigarette, l'allumant nerveusement. Par contre, il avait raison sur une chose : j'avais changé, et moi même ça ne me plaisait pas. Je détestais être autant dépendant, et je voulais redevenir l'homme que j'étais lorsque nous nous étions rencontrés. Ma cigarette à la bouche, j'ai finis par répondre quand même. Il est toujours là, mais écrasé par cette autre facette de moi. J'ai soupiré de nouveau, et reprit une autre cigarette alors que je n'avais même pas fini de consommer la première. Si ça continuait, j'allais devoir investir dans des patchs de nicotine...

Puis il prononça des mots, me provoquant des frissons, mais pas forcement dans le bon sens. La décharge me fit aussi me lever, afin d'ouvrir la porte, histoire de lui faire face, des éclairs dans les yeux. Arrête de prendre tout ça pour un jeu ! J'avais gueulé, plus fort que ce que je j'aurai cru. Tu n'as pas le droit de me dire que tu ne m'aimes pas, pour ensuite m'accorder ça ! Mes mains se posèrent sur ses épaules, mais pas pour l'attirer à moi, mais plutôt pour le pousser plus loin. Je veux être avec toi parce que tu en as envie autant que moi, pas parce que... je ne sais même pas pourquoi d'ailleurs ! Tu changes souvent d'avis comme ça ? Qu'est-ce qui te prend ? Du calme... il fallait que je reste calme...
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 641
Etudes/Metier : Fleuriste
Love : Les plantes mais en couple avec Sam
Humeur : Jovial

Inscription : 28/01/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: /



MessageSujet: Re: Notre vie est définie par des opportunités, même celles qu’on manque Dim 13 Avr - 20:44

Je ne pensais pas que ma proposition le mettrait en colère. Enfin ce n'était pas vraiment une proposition, j'acceptai juste sa demande mais manifestement cela ne lui plaisait pas. Mon incompréhension devait se lire sur mon visage tellement j'étais surpris par son accès de colère. Certes je lui avais dit que je ne l'aimais pas, mais et alors ? Parfois il fallait savoir prendre les devants et se laisser surprendre.

- Si j'accepte c'est que j'en ai envie...C'est plutôt moi qui devrais te demander ce qui cloche chez toi...J'accepte d'être ton petit ami et tu t'énerves alors qu'il y a 5 minutes tu étais prêt à fondre en larmes suite à mon refus...

Parfois je me demandai comment fonctionnait le cerveau humain pour réagir de façon aussi illogique. Sortir ensemble devrait lui suffire, pourquoi voulait il une explication ? Ou bien peut être est ce que je voyais trop petit, et qu'il voulait que je lui déclare un amour éternel...

- Je ne t'aime pas c'est vrai, mais il y a certaines personnes qui fonctionnent à l'envers...qui se trouve des sentiments pendant leur liaison...Mais bon si tu ne veux pas je ne vais pas insister...

Je me dérobai de sa prise sur mes épaules et je sentais un vide tout d'un coup. Honnêtement c'était le premier contact de sa part depuis ce fameux soir où tout avait basculé. J'aurai cependant préféré qu'il me serre dans ses bras que de m'éloigner de son corps si désirable.

Le laissant méditer je m'éloignais clopin clopant pour vérifier que tout était en place avant l'arrivée des clients. Cela serait dommage de buter sur un sac de terre mal rangé ou qu'un pot de fleurs tombe en étant trop près du bord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/duncan.thurman?ref=tn_tnmn
avatar
Je connais mes voisins


Nombre de messages : 282
Etudes/Metier : Fleuriste, patron de la boutique
Love : En couple
Humeur : Inquiet

Inscription : 17/03/2014


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: Notre vie est définie par des opportunités, même celles qu’on manque Dim 13 Avr - 22:31



❝Duncan x Sam

Pourquoi il me demandait d'être son petit ami ? Pourquoi est-ce qu'il changeait d'avis, comme ça ? Je ne savais plus quoi dire, ni quoi faire. Est-ce qu'il avait réfléchit ? Non, il n'avait pas eu le temps, si ? Putain je détestais me poser des questions et réfléchir pour un oui ou pour un non. Oui, c'était un sujet important, mais je me prenais beaucoup trop la tête, et c'était peut être pour ça que je commençais à agir n'importe comment ? J'ai quand même écouté tout ce qu'il avait à dire, serrant les poings. J'allais pas fondre en larmes, tu me prends pour qui ? Oui, ça m'avait fait mal, et oui, j'étais humain mais... Hors de question de l'admettre. Il fallait que je me comporte chiquement. Il finit par se dégager de ma prise, et je ne montrais aucune résistance. Après tout, je n'avais pas envie de lui faire mal.

Il me laissa seul, et j'ai pris une autre cigarette, retournant à la fenêtre, ayant par la même occasion une vue sur la rue et les passants. Ainsi, j'ai pu voir lorsque la boutique fut ouverte, et le nombre de client entrant. Lorsque j'ai vu un groupe entrer, j'ai terminé ma cigarette, et me suis rendu dans la pièce principale, passant à la caisse pendant que Duncan donnait des conseils aux clients. Et il était loin d'être incompétent. Je ne lui ai pas vraiment adressé la parole, sauf professionnellement, et ça m'a donné ainsi le temps de réfléchir. Du coup, quand la pause déjeuner fut arrivée, j'ai fermé la boutique. On se commande à manger ? J'attends qu'il me dise ce qu'il souhaite manger, et je commande pour deux, n'ayant pas envie de me déplacer, et sachant que Duncan ne peut pas faire grand chose avec son pied.

Une fois livré, je pose tout sur le bureau, tendant son repas à Duncan, et j'ai commencé à manger le mien, sans grand appétit. Il fallait que je mette tout à plat, et j'avoue que quelque chose me tournait dans la tête. Dis, pour tout à l'heure... Je sais, j'ai gueulé, et je me suis énervé, mais je suis à bout de nerf, avec ta sœur, et le reste. Bref, me calcule pas si je m'emporte. Je souris un peu, et lâche la bombe. Et.. tu étais sérieux quand tu disais que t'en avait envie ? Parce que si c'est toujours d'actualité... J'ai pas fini ma phrase, mais c'était assez clair non ? J'ai pris un peu de ma boisson, et ait attendu sa réponse, continuant de manger comme si de rien était.
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 641
Etudes/Metier : Fleuriste
Love : Les plantes mais en couple avec Sam
Humeur : Jovial

Inscription : 28/01/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: /



MessageSujet: Re: Notre vie est définie par des opportunités, même celles qu’on manque Lun 14 Avr - 21:03

L'Homme est un être remplie de fierté et jamais Sam n'avouerai l'état dans lequel je l'avais mis. Je ne voulais pas le mettre dans l'embarras aussi n'avais je pas insisté et l'avait laissé réfléchir dans son coin. La journée de travail allait commencer et elle me parait bien longue.

J'adorai mon travail aussi m'aidait il à penser à autre chose que à Sam, conseillant les clients qui heureusement peuplait la boutique. Notre magasin avait du succès et j'étais très fier d'y être et de faire honneur aux plantes qui ornait l'endroit. Notre vitrine était attractive et donnait envie aux passants de les mettre dans leur jardin à la pelouse parfaitement tondue.

Pris dans mon travail, l'heure du déjeuner arriva rapidement et après n'avoir échangé que des phrases professionnelles, Sam me demanda ce que je souhaitais manger.

- Hum...j'aimerai bien manger chinois, des nouilles ça sera parfait...

Répondis je avec un sourire. Sam commanda donc son repas puis le mien, et nous attendîmes patiemment qu'il arrive. Dix minutes plus tard je me retrouvai avec ma barquette de nouilles et mes baguettes. Mon patron après un silence se met à me parler, s'excusant à sa façon de m'avoir crié dessus. Je me retiens de lui rétorquer qu'il est vraiment trop sexy quand il est dans cet état là. En réponse je lui souris alors pour lui dire que ce n'est rien, je m'en remettrai et puis honnêtement j'avais vu bien pire.

Il remit ensuite le sujet de sa demande sur le tapis ou plutôt mon accord. Je le regardais, attendant qu'il ai fini sa bouchée et prit sa main, l'obligeant à lâcher son couvert.

- Cela tient toujours oui...

Je déposai un baiser sur sa main et la lâchai doucement avant de retourner à mes nouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/duncan.thurman?ref=tn_tnmn
avatar
Je connais mes voisins


Nombre de messages : 282
Etudes/Metier : Fleuriste, patron de la boutique
Love : En couple
Humeur : Inquiet

Inscription : 17/03/2014


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: Notre vie est définie par des opportunités, même celles qu’on manque Jeu 8 Mai - 21:07



❝Duncan x Sam

Monsieur voulait manger chinois, alors nous allons manger chinois ! Je ne suis pas chiant niveau nourriture, et avec l’appétit que j'ai en ce moment, ça aurait même pu être quelque chose que je n'aimais pas que ça m'aurait été quand même. Du coup, je lui ai commandé une grosse portion de nouille, et me suit prit un petit ensemble de nems, facile à manger, et rapide. Je n'aimais pas passer des heures à table, et nous n'avions de toute façon pas toute la journée pour prendre notre déjeuner. Une fois le serveur devant la porte, j'ai payé aux frais de la société, j'ai tourné la pancarte "fermé" et nous nous sommes installés pour manger ensemble. J'en ai aussi profité pour m'excuser, et il m'offrit un sourire ravageur pour me répondre. Bon, c'était qu'il n'était pas en colère, c'est ça ? Je l'espérais en tout cas, je savais que je n'étais pas facile à supporter en étant sur les nerfs.

Il mange avec des baguettes... mais comment il fait ? C'est pour ça que je ne commande jamais ce genre de plat, je n'arrive pas à les manger et c'est un peu la honte de demander une fourchette... alors qu'avec les nems, j'ai juste à planter la baguette dedans, et hop ! à la bouche ! Et pourtant, je suis contraint de lâcher mon instrument lorsqu'il attrape ma main, et mes yeux se reportent immédiatement sur lui, sur les lèvres qui se pose sur ma main... putain que c'est niais, mais pourtant, ça me plait assez. Je ne sais pas si je pourrais m'y habituer, mais en tout cas, je ne retire pas ma main. Et il me confirme en plus de tout cela qu'il était toujours d'accord. Je suppose que je peux aimer pour deux pendant un temps... J'ai souris un peu, essayant de me rassurer moi même. J'espérais juste qu'il ne se rende pas compte au bout de quelques jours qu'il ne m'aimait réellement pas, et que ça n'arriverait jamais.

Mais je te préviens sur une chose... Je souris un peu, finissant mon nem entamé. Si jamais tu me trompes, je ne te ferais rien... mais par contre, l'autre personne en prendra plein la gueule alors n'essaye quand même pas ! Je mange un autre nem, et essaye de sourire, pour retirer mon air menaçant, bien que j'étais très sérieux quand à mes menaces. Je ne sais pas de quoi je serai capable si ça arrivait vraiment, mais en tout cas... C'était certain que je le découvrirai s'il en venait à me tromper, bien que j'ai pu dire le contraire tout à l'heure. Puis d'un coup, ça m'a frappé. On est ensemble ! Putain ! C'est juste... J'adore ça, cette sensation, et cette envie de le dire à tous les clients qui vont débarquer. Mais je ne le ferai pas, je me suis assez affiché pour la journée... Alors je ne fais qu'une chose : me pencher vers Duncan pour rapidement lui accorder un baiser, histoire de le remercier quand même.
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Notre vie est définie par des opportunités, même celles qu’on manque

Revenir en haut Aller en bas

Notre vie est définie par des opportunités, même celles qu’on manque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Notre alimentation
» 'BillClinton,otez-vous de notre soleil'UN TEXTE QUI CHATOUILLE LES PLEURNICHEURS
» Notre Dame de Paris
» Notre amitié durera [PV Aube Etoilée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Hors jeux :: Rps DS version2-