Partagez|

"Les enfants aiment leurs parents, puis les jugent et quelquefois leurs pardonnent."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Princesse des Lemons


Féminin
Nombre de messages : 5558
Etudes/Metier : 2ème littérature
Love : ShawnyShawn
Inscription : 29/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Esperanza Damenez & Shelby Seavers



MessageSujet: "Les enfants aiment leurs parents, puis les jugent et quelquefois leurs pardonnent." Sam 19 Avr - 11:34


Lily avait promis à Shawn de lui montrer des photos lorsqu’elle était enfant. Elle en avait quelques une dans sa chambre, puis d’autres étaient affichées sur les murs de la maison familiale. Mais elle savait qu’elle en avait des plus rigolotes encore quelque part. Elle revoyait cet album vert au touché un peu velours qu’elle avait feuilleté de nombreuses fois plus jeunes mais qu’elle n’avait plus vue depuis des années. Elle se rappelait des photos qu’il contenait, de sa petite bouille maquillée en petite sourit, d’elle et son frère jouant dans son bac à sable. Il y avait même des photos remontant jusqu’à la sortie de la maternité d’elle et de Nathanaël. Mais voilà, l’album avait disparu. Lily avait déjà cherché dans le salon, le bureau de son père… Aucune trace dans la bibliothèque non plus. Dans cette maison tout était parfaitement ordonnée, ce n’était pas logique que cet album ne soit pas avec les autres. La seule pièce de la maison où Lily n’avait pas été voir était la chambre parentale.

Elle entra doucement dans la chambre de ses parents. Elle n’en avait pas l’habitude, elle ne mettait jamais les pieds ici. Il était bien loin le temps où, haute comme trois pommes, elle venait se jeter dans le lit de Kat et Nathan le dimanche matin. Elle leur sautait dessus en riant avant de se blottir entre eux deux. Elle se sentait protégée, heureuse comme jamais. Souvent Nate venait les rejoindre peu de temps après et ils restaient là, serrés les uns contre les autres, formant la famille parfaite. Mais ce temps-là était loin et Lily avait maintenant plutôt l’habitude de passer devant la porte de la chambre des parents sans même les saluer. En franchissant le seuil de la porte elle se sentit donc mal à l’aise, comme si elle n’était pas dans son univers.

Elle regarda dans la petite bibliothèque, dans la commode puis dans l’armoire. Au milieu des habits de sa mère, entre deux piles de pulls il y avait une boite. Il serait étrange que l’album se trouve là, mais parce qu’il serait bête de passer à côté s’il y était (et surtout parce qu’elle était poussée par la curiosité de savoir ce qu’il y avait là-dedans) elle sortit la boite et souleva le couvercle. Il était clair que ce qu’elle cherchait n’était pas là. Elle referma précipitamment la boite et la remis à sa place avant de continuer à chercher dans la chambre. Dans l’armoire du côté de son père il n’y avait rien, sous les tables de nuit non plus. Lily avait regardé partout l’album n’était pas là. Elle s’apprêta à sortir de la chambre, mais quelque chose la retint. Cette boite qu’elle avait vu l’intriguait, elle n’arrivait pas à se la sortir de la tête, c’était trop étrange. Personne n’était à la maison actuellement alors si elle voulait en savoir un peu plus c’était le moment où jamais.

Lily retourna sur ses pas, ouvrit l’armoire et se saisit de la boite. Elle s’assit sur le lit et posa l’objet devant elle. Elle resta un moment prostré devant, se disant que ce n’était pas bien, qu’elle n’aimerait pas qu’on lui fasse ça et n’était pas sûre de vouloir voir ce qu’il y avait à l’intérieur. Puis elle souleva le couvercle et tout doucement, comme s’il s’agissait de quelque chose qui risquait de s’effriter sous ses doigts elle souleva les papiers qui se trouvaient dedans.

Une demi-heure après la plupart des objets que contenait la boite étaient éparpillés sur le lit autour d’elle. Lily tenait dans sa main la photo d’une jeune fille qui semblait heureuse. Elle avait encore la vie devant elle et devait penser qu’elle pourrait en faire quelque chose de joyeux. Elle était rayonnante et souriant comme jamais Lily n’avait vu sa mère sourire. Plongée dans la photo Lily en avait les larmes aux yeux. Depuis qu’elle avait ouvert cette boite elle avait le cœur serré, les yeux brillants, à la limite de perdre le contrôle de ses émotions. Elle avait trouvé un trésor d’un autre temps. Les vestiges de quelque chose qui n’existait plus. Elle avait découvert un passé qu’elle n’avait pas connu, il n’en restait que les protagonistes qu’elle ne reconnaissait même pas. Lily avait trouvé des photos de ses parents jeunes et des lettres d’amour de Nathan. Par respect elle ne les avait pas vraiment lues, mais en avait de suite compris l’intensité. Au-delà de ce qui concernait ce couple aujourd’hui déchu elle avait découvert un monde qu’elle ne soupçonnait même pas. Sa mère avait été une enfant, une ado et une jeune adulte tout ce qu’il y a de plus normal. Lily avait trouvé des mots de ses copines qui prouvaient qu’elle n’était pas la dernière à s’amuser, des carnets où elle notait tout un tas de trucs. Tout un tas de choses totalement surréalistes qui faisaient réaliser à Lily que sa mère avait été autrefois bien loin de l’image de perfection un peu coincée qu’elle renvoyait aujourd’hui.

_________________

Blond hair, don't care.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/profile.php?id=100003435118700
avatar
Je décore ma maison


Féminin
Nombre de messages : 85
Etudes/Metier : Professeur d'anglais.
Love : Je ne sais plus ce que ce mot veut dire.
Humeur : Indifférente, mais tout n'est qu'apparence.
Inscription : 11/12/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Scarlett Spencer & Savannah Richardson



MessageSujet: Re: "Les enfants aiment leurs parents, puis les jugent et quelquefois leurs pardonnent." Mer 23 Avr - 0:20


Katlina arrêta la voiture devant la maison familiale. La maman Evans posa ses mains sur le volant et poussa un soupir en repensant à cette journée. Elle avait tenu bon ce qu’elle avait pu mais avait finalement décidé de rentrer plus tôt. Elle ne supportait plus ces regards inquisiteurs que lui lançaient ses collègues au lycée de Magnolia ni les messes basses sur son passage. Katlina, qui n’avait habituellement pas sa langue dans sa poche, mordait presque dessus pour ne pas rétorquer par des piques acérées et amères. Elle avait cependant bien compris qu’il valait parfois mieux faire profil bas plutôt que d’empirer la situation par pure fierté. Depuis la révélation de cette histoire d’accident, tout le quartier était désormais au courant que la charmante petite famille Evans était loin d’être parfaite. La façade des apparences s’était brisée depuis plusieurs semaines. Et pourtant, dans cet enchevêtrement compliqué, Katlina avait vu quelques lueurs d’espoir. Ses relations avec Nathan s’étaient sensiblement améliorées et ils se parlaient à nouveau comme ils ne l’avaient plus fait depuis des années. Quant à ses deux enfants… Ils semblaient différents, à la fois inquiets et soulagés, même si cette histoire continuait de les hanter. Katlina avait bien compris que les apparences n’étaient absolument plus la priorité quand il s’agissait d’eux. Elle était prête à les défendre bec et ongles contre ceux qui oseraient s’en approcher de trop près. Ce qui se passait à son travail résonnait plutôt comme une lutte silencieuse qui se murmurait après son passage. Elle s’était déjà retournée sur un collègue et l’avait obligé à dire son commentaire tout haut et à partager ce que tout le monde pensait tout bas. Depuis lors, on l’avait plus ou moins laissée tranquille pour éviter un affrontement direct avec elle mais les regards ne trompaient pas. Ils la jaugeaient, prêts sans aucun doute à la voir craquer, pourtant elle ne cédait ni à la colère ni au désarroi devant eux. Cette histoire ne les regardait absolument pas. Katlina puisait cette force grâce au soutien inattendu de Nathan. Aujourd’hui, elle était néanmoins à bout de nerfs et avait choisi de prendre quelques heures et de revenir un peu en avance. Toujours perdue dans le déluge de ses pensées, elle se surprit à imaginer une autre vie avec sa famille, loin de ce quartier, loin de toutes ces histoires. Elle revoyait ses enfants courir dans le jardin les après-midis d’été et sauter dans les bras de leur père pour quémander un câlin tandis qu’elle surveillait du coin de l’œil à ce que Nathan ne les « étouffe » pas sous sa force affective. Elle entendait à nouveau les éclats de rire résonner quand la petite famille s’installait dans la cuisine et que Lily et Nate voulaient absolument cuisiner pour aider leur maman et étalaient de la nourriture partout. Une succession de souvenirs défila. C’était le bon vieux temps, un temps dont elle avait de plus en plus souvent la nostalgie ces dernières semaines. Enfin, Katlina sortit de cette douce rêverie et prit son sac avant de descendre de la voiture et de rentrer. Elle déposa ses clefs et ses affaires à l’entrée, puis retira sa veste qu’elle pendit au porte-manteau prévu à cet effet.  Katlina ne savait pas qui était dans la maison ou non. Ses enfants préféraient généralement se terrer dans leur chambre quand ils l’entendaient arriver et Nathan rentrait souvent plus tard en soirée. Il était encore bien trop tôt pour préparer le dîner et elle n’avait aucune envie de faire du rangement. Katlina songeait que si quelqu’un avait besoin d’elle, il n’aurait qu’à venir à la trouver. Épuisée de sa journée, elle décida donc d’aller se reposer quelques instants et monta à l’étage pour rejoindre sa chambre. Alors que la mère Evans ouvrait discrètement la porte au cas où Nate ou Lily dormirait, elle découvrit non sans surprise la présence de sa fille à l’intérieur de la pièce. « Lily ?! » S’exclama-t-elle sous le coup de l’étonnement. Ce n’était pas le plus étrange. Elle était assise sur son lit, une boîte à côté d’elle et plusieurs affaires éparpillées sur la couverture. Katlina se rendit compte avec une certaine appréhension de ce que sa fille était en train de regarder. Elle était allée dans ses affaires personnelles pour ressortir un passé qui n’existait plus depuis longtemps. Depuis quand Lily fouillait-elle dans les affaires d’autrui ? Ce n’était pas du tout son genre. Katlina, qui quelques semaines auparavant aurait déjà démarré au quart de tour dans une crise limite hystérique, prit une inspiration pour adoucir ses nerfs. « Qu’est-ce que tu fais ? » Demanda-t-elle d’une voix calme mais qui avait toutefois du mal à cacher une certaine note incisive. Seule la surprise de découvrir inopinément Lily dans sa chambre expliquait la réaction de Katlina. C’était bien simple, elles n’avaient jamais partagé ce genre de moments mère-fille où l’une ressasse le passé et l’autre écoute d’une oreille attentive et intéressée, du moins elles ne l’avaient plus fait depuis que Lily avait bien changé et ne supportait plus sa mère. Katlina connaissait sa fille un minimum. Elle ne faisait jamais rien sans raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse des Lemons


Féminin
Nombre de messages : 5558
Etudes/Metier : 2ème littérature
Love : ShawnyShawn
Inscription : 29/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Esperanza Damenez & Shelby Seavers



MessageSujet: Re: "Les enfants aiment leurs parents, puis les jugent et quelquefois leurs pardonnent." Dim 4 Mai - 13:19


Plongée dans les souvenirs de ce qu’avait été autrefois sa mère, Lily n’entendit pas que quelqu’un était rentré. Elle n’entendit ni la porte de la maison, ni les pas dans les escaliers. Elle ne remarqua même pas la silhouette dans l’embrasure de la porte. Elle était tellement étonnée de tout ce qu’elle avait trouvé, de ce trésor qu’elle avait entre les mains qu’elle en oubliait où elle était et le caractère quelque peu « illégal » de ce qu’elle faisait. Elle s’était laissé aller dans tous ces documents sans voir le temps passer, oubliant totalement que quelqu’un puisse la surprendre.

« Lily ?! » Elle sursauta, criant presque, et c’est un visage paniqué qu’elle leva, pour apercevoir sa mère dans l’entrebâillement de la porte. Elle aurait aimé que ce soit son frère. Elle n’aurait pas eu à se justifier, il lui aurait dit de remballer tout ça parce que ce n’était pas à elle et ils seraient repartis dans leurs chambres et personne n’en aurait jamais rien su. Ça aurait pu être son père aussi, ça aurait été quelque peu gênant mais elle s’en serait sortie sans trop de problème. Sauf que voilà, ce n’était ni l’un ni l’autre, c’était Katlina. Et même si ce n’était pas forcément vrai Lily la voyait toujours comme cette menace permanente. Elle ne pouvait s’empêcher de voir sa mère comme une « ennemi » malgré qu’elle n’ait jamais douté de son amour pour ses enfants. Elle sentit le temps se suspendre et ne put que rester figée sans savoir quoi dire, sans savoir quoi faire, sans oser bouger le petit doigt ni même cligner des cils comme si le fait de ne pas bouger la rendrait invisible ou suffirait à faire faire demi-tour à sa mère comme si de rien n’était. Mais ce ne fut pas le cas. « Qu’est-ce que tu fais ? »  D'un geste brusque et avec des mouvements assez peu maîtrisés Lily commença soudainement à récupérer tout ce qui était sur le lit pour les fourrer à nouveau dans la boite. Tout en rassemblant les affaires elle tentait de se justifier. Le stress et le manque d'arguments convenables lui faisaient débiter 1000 mots à la seconde. Tellement que s'en était quasi incompréhensible. "Non mais je cherchais l'album mais l'album il a disparu. Le vert là. J'ai regardé dans la maison. Mais il y est pas. Et dans la chambre. Mais en fait c'était pour les photos. Mais j'ai pas fait exprès. Puis il était pas dans l'armoire. C'est que je voulais les photos des bébés. Mais il était pas dans la boite."

Tout était plus ou moins dans la boite même si des trucs dépassaient de tous les côtés. De toute façon elle n'irait pas jusqu'à la remettre dans l'armoire. Elle la laissa donc sur le lit, le couvercle posé à côté et tenta de s'enfuir. Ce n’était pas très héroïque mais elle n’avait pas le gout d’assumer. Elle avança vers la porte mais sa mère était devant. "Pardon !" Dit-elle pour qu'elle la laisse passer. Elle n'osait pas la regarder dans les yeux, redoutant l’air menaçant qu’elle avait sans doute, elle regardait partout sauf vers sa mère. Ses joues devaient être cramoisies parce qu'elle les sentait chauffer. Elle s’en voulait d’avoir fait ça, de s’être mise à fouiller dans les affaires de sa mère, mais en fait elle s’en voulait surtout de ne pas avoir été suffisamment prudente. Si elle était restée attentive aux bruits de la maison elle aurait entendu Katlina rentrer et aurait eu le temps de filer avant que le pot-aux-roses ne soit découvert. Elle avait été stupide et s’était fait prendre la main dans le sac. Maintenant ça allait être bien difficile de se justifier.

_________________

Blond hair, don't care.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/profile.php?id=100003435118700
avatar
Je décore ma maison


Féminin
Nombre de messages : 85
Etudes/Metier : Professeur d'anglais.
Love : Je ne sais plus ce que ce mot veut dire.
Humeur : Indifférente, mais tout n'est qu'apparence.
Inscription : 11/12/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Scarlett Spencer & Savannah Richardson



MessageSujet: Re: "Les enfants aiment leurs parents, puis les jugent et quelquefois leurs pardonnent." Lun 9 Juin - 15:13


Surprise ainsi par sa mère, Lily s’empourpra aussitôt et rangea les photos qu’elle regardait à la hâte. Katlina avait été prise au dépourvu en découvrant sa fille dans la chambre entrain de regarder ses souvenirs de jeunesse, précieusement gardé dans une boîte qu’elle conservait secrètement entre deux penderies, des souvenirs dont ses enfants ignoraient tout, à une époque où Nathan et elle partageaient encore une relation que l’on pouvait qualifier de « fusionnelle ». En temps normal, la maman rousse aurait mal pris que Lily vienne ainsi dans sa chambre sans qu’elle le sache et « fouille » dans son intimité. À l’âge qu’ils avaient, Katlina ne se permettait pas non plus d’envahir la chambre de ses enfants, sauf quand un coup de ménage était vraiment nécessaire. Néanmoins, la récente discussion à propos de cette histoire d’accident lui avait fait prendre du recul par rapport au comportement étrange de ses enfants et, en y réfléchissant bien, Katlina savait que sa fille n’était pas du genre à mettre son nez dans les affaires de ses parents sans avoir une raison. Et puis, quand bien même… Rien de grave là-dedans. Elle était surtout surprise. Lily bafouilla une explication à propos de photos de bébé et se levait déjà pour quitter la chambre. Le regard de Katlina se radoucit. Loin d’avoir un ton accusateur envers sa fille, elle avait bien écouté sa réponse et réussi à déchiffrer ce qu’elle recherchait. « L’album vert ? » Répéta-t-elle en entrant tout à fait dans la chambre, tandis que Lily s’excusait pour passer et déjà quitter pièce. « Tu parles de celui-là ? » Ajouta-t-elle en s’avançant vers l’armoire. Katlina farfouilla dans les affaires rangées et dénicha un album qui renfermait des photos où la petite famille était encore unie, quand Nathanaël et Lily n’étaient pas encore plus hauts que deux pommes. La mère Evans avait un système de rangement particulier, qui lui permettait cependant de retrouver tout très vite. Elle se retourna ensuite pour le tendre à sa fille. « C’est pour quoi faire ces photos ? » Demanda-t-elle, intéressée. Celles où ils étaient bébé… Lily voulait-elle en faire des doubles ? Un montage pour elle ? Ou simplement les regarder ? Katlina et sa fille se parlaient si peu en dehors des banalités d’usage qu’elle l’ignorait. Ça faisait tellement longtemps qu’elles n’avaient pas partagé une vraie conversation… seules du moins. Dans le cas présent, elle ne demandait pas à Lily « de se justifier », elle s’intéressait juste pour une fois à ce qu’elle avait en tête, même si elle voyait bien que ça gênait sa fille de lui adresser la parole et même de la regarder. La mère attendit qu’elle réponde avant de poursuivre. « Il y a des vidéos de vous enfants aussi. Je crois que ton père les a rangés en bas, dans l’armoire avec les films. » Lui rappela-t-elle au cas où elles voudraient davantage d’images d’eux enfants. En effet, lorsqu’ils étaient petits, Nathan s’amusait à filmer parfois la petite famille pour garder de précieux souvenirs. On les voyait tous heureux à cette époque-là, une époque révolue. Cette proposition semblait donner un prétexte supplémentaire à Lily de quitter la chambre, car elle s’enfuyait déjà tandis que Katlina prenait l’autre boîte, celle restée sur le lit, pour la ranger. Elle n’avait jamais partagé ces photos-là, ces écrits-là même, avec ses enfants. C’était comme si la jeune fille qu’elle avait été, ivre de liberté et de vie, amoureuse passionnée et jeune maman posée, n’était plus. Katlina avait longtemps voulu se débarrasser de ces vieilleries, ces images qui reflétaient une réalité d’un autre temps. Pourquoi n’en avait-elle jamais fait part ? Peut-être dans le but de ne pas écorner son image, les apparences… Pas de raisons précises en fait ; elle ne le savait pas elle-même à l’heure d’aujourd’hui. Soudain, prise d’une impulsion subite, Katlina arrêta sa fille dans sa fuite par un simple mot. « Lily. » Dit-elle d’une voix plus ferme, pour retenir sa fille dans l’encadrement de la porte. La mère observa la boîte qu’elle s’apprêtait à ranger, puis releva les yeux vers elle. Son intérêt pour savoir ce qu’il y avait dedans ne lui avait pas échappé… Était-ce le moment ou jamais ? À voir. « Tu veux qu’on les regarde ensemble ? » Proposa Katlina en indiquant le contenu qui dépassait en vrac, une proposition qui ne devait pas tomber dans l’oreille d’une sourde, car elle n’était même pas sûre de la refaire de sitôt. Revivre son passé et affronter des souvenirs n’étaient pas des plus faciles. Partager un moment avec sa fille… aurait dû l’être depuis longtemps.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse des Lemons


Féminin
Nombre de messages : 5558
Etudes/Metier : 2ème littérature
Love : ShawnyShawn
Inscription : 29/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Esperanza Damenez & Shelby Seavers



MessageSujet: Re: "Les enfants aiment leurs parents, puis les jugent et quelquefois leurs pardonnent." Ven 4 Juil - 1:35

Lily, après un discours un peu incompréhensible se dirigea vers la sortie. Visiblement Katlina avait réussit à déchiffrer quelque chose puisqu’elle lui demanda si elle parlait de celui là en commençant à son tour à fouiller dans l’armoire, avant de sortir le fameux album. « Euh… Oui. » Elle récupéra avec hésitation l’album que lui tendait sa mère. Lily attendait le moment où Katlina allait lui reprocher d’être là, de fouiller dans ses affaires. Le moment où la mère de famille allait faire son sermon et devenir l’intransigeante qu’elle avait toujours été. Lily attendait donc patiemment, sachant très bien que ça serait un mauvais moment à passer. La jeune fille s’apprêtait déjà à s’enfermer dans sa bulle, ne plus écouter sa mère qui crierait sur elle, avant qu’elle la libère pour enfin rejoindre sa chambre et se renfermer dans son silence pour que tout reprenne son cours. Mais ça ne se passa pas comme ça. Katlina lui demanda pourquoi elle cherchait ces photos. "Rien de spécial." répondit-elle. C'était faux, et elle soupçonnait sa mère d'être encore capable de lire entre les lignes des paroles prononcées par sa fille. Mais elle ne pouvait décemment pas lui répondre la vérité. Il ne manquerait plus qu'elle se mette à lui raconter ses histoire de coeur, de la science fiction ! Katlina ajouta qu’il y avait des vidéos rangée en bas. « Euh… ok. » Lily était perplexe, complètement perdue. La discussion familiale qu’ils avaient eu l’autre jour avait bouleversé beaucoup de choses et visiblement plus encore que ce qu’elle imaginait. Lily profita de l’information pour s’enfuir à nouveau de la chambre. Mais son prénom, prononcé par sa mère, l’arrêta. Elle se retourna doucement. La boite qu’elle avait prit dans la main n’annonçait rien de bon. C’était donc maintenant qu’elle allait entendre tout ce que sa mère était en train de retenir depuis tout à l’heure. Et là… « Tu veux qu’on les regarde ensemble ? »

Lily se figea à nouveau. C’était un piège ??  « Euh… quoi ?» Elle avait dû mal entendre, mal comprendre. Mais apparemment elle avait parfaitement compris, sa mère lui proposait de regarder, avec elle, le contenu de cette boite interdite. « Non, dis non. » Pensait-elle. Non, elle ne voulait pas partager un moment avec sa mère. Rester assise avec elle à parler d’une époque qui n’existait plus, à quoi bon ? Elle savait qu’elle serait mal à l’aise, que rien ne serait naturel, qu’elle passerait tout son temps figée sans oser vraiment s’impliquer dans tout ça. Donc non, elle ne le voulait pas. Mais si elle ne faisait pas maintenant, aurait-elle l’occasion de le refaire un jour ? Sa mère, au lieu de l’engueuler était en train de faire un pas vers elle. Si elle refusait ce geste de sa part peut-être n’y en aurait-il pas d’autre. Lily ne voulait pas voir là un signe de réconciliation totale, se faire des idées. Mais à voir ainsi Katlina devant elle, tellement en dehors des sentiers qu’elle empruntait en temps normal… « Ok. » prononça-t-elle doucement, encore hésitante. Elle ne savait absolument pas où tout cela allait la mener. Mais elle n’avait pas le droit de laisser passer une occasion comme celle là. Partager des choses intimes de la vie de sa mère était quelque chose dont elle avait rêvé petite. Vers la fin de son enfance Lily avait posé des tas de questions sur ce temps passé depuis longtemps, mais elle avait vite compris qu’elle n’aurait pas de réponses et l’adolescence avait laissé échappé tous ses rêves de proximité avec sa mère, l’éloignant chaque jour un peu plus. A mesure que la petite fille devenait une femme, la distance qui se construisait avec l’autre femme de la maison devenait peu à peu infranchissable.

Maintenant qu’elle avait dit oui elle sentait son ventre se serrer. Elle redoutait la façon dont ça allait se passer. Elle n’avait que peu d’illusions. Sans doute que les deux filles finiraient par se crier dessus l’une et l’autre, mais ce qu’elle redoutait ce n’était pas tant la fin potentiellement explosive que la façon dont ça allait se passer. Passer un moment aussi « intime » avec sa mère allait être particulièrement éprouvant, elle n’en doutait pas une seconde. Debout dans l’embrasure de la porte elle ne savait pas comment se comporter. Devait-elle repartir s’asseoir sur le lit parental ou Katlina préférait-elle un lieu plus neutre et confortable pour regarder tout ça… Ne sachant que faire elle restait là, debout, attendant de suivre docilement sa mère.

_________________

Blond hair, don't care.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/profile.php?id=100003435118700
avatar
Je décore ma maison


Féminin
Nombre de messages : 85
Etudes/Metier : Professeur d'anglais.
Love : Je ne sais plus ce que ce mot veut dire.
Humeur : Indifférente, mais tout n'est qu'apparence.
Inscription : 11/12/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Scarlett Spencer & Savannah Richardson



MessageSujet: Re: "Les enfants aiment leurs parents, puis les jugent et quelquefois leurs pardonnent." Lun 4 Aoû - 23:55



Katlina parvenait sans peine à lire les réticences dans le regard de sa fille. Pourtant, Lily ne pouvait pas lui cacher son intérêt pour cette boite puisque sa mère l’avait surprise entrain de jeter un œil dedans en son absence. Elle voyait bien que sa fille voulait prendre la fuite après avoir été prise ‘en flagrant délit’ mais Katlina avait bien pesé le pour et le contre un bref instant dans sa tête et préférait ne pas passer à côté de l’occasion de renouer « quelque chose » avec Lily. Elle s’intéressa tout d’abord à ce qu’elle avait prévu de faire avec le premier album, mais sa fille lui répondit qu’elle n’avait rien en tête. Katlina n’avait peut-être plus de rapports cordiaux avec elle mais elle pouvait encore deviner quand celle-ci lui mentait. Préférant ne pas insister pour ne pas la brusquer, elle lui rappela que leurs vidéos d’enfance se trouvaient parmi les cassettes en bas si elle souhaitait plus d’images, différentes des photos que les parents avaient prises. La mère Evans, qui voyait déjà Lily partir par l’entrebâillement de la porte, la retint en l’appelant de nouveau dans la chambre. Elle lui proposa de regarder plus en profondeur le contenu de la boîte en sa compagnie. Katlina attendit patiemment la réponse de sa fille qui semblait hésiter devant la simple idée de passer quelques minutes seule en compagnie de sa mère. Les deux femmes étaient d’ailleurs seules dans la maison, puisque Nathan n’était pas encore rentré et Nate était dieu sait où, encore de sortie. Au bout d’une bonne minute de silence, Lily accepta finalement la proposition de sa mère. « Allons dans le salon, on y sera plus à l’aise, je pense. » Katlina avait fait un effort vers sa fille pour lui ouvrir son passé, c’était son rôle de mère que d’aller vers elle, mais elle ne se sentait pas l’envie de rester enfermée dans sa chambre pour le faire. Pour le coup, sa fatigue lui était complètement passée. Fébrile (mais le cachant bien), elle laissa passer Lily devant avant de refermer la porte derrière elle. Arrivées dans le salon, où elles s’installèrent rapidement, Katlina reprit rapidement la parole. « Tu veux boire quelque chose avant de commencer ? » Elle trouvait que la boisson avait toujours cet effet régulateur qui aidait à faciliter une conversation, en coupant ses mots par une gorgée, en cherchant à gagner du temps pour réfléchir, se perdre dans ses pensées. C’était complètement idiot, mais elle voyait les boissons comme une occupation à part entière dans une discussion, comme la cigarette l’était pour d’autres, sauf que Katlina n’acceptait pas encore ce genre de comportement dérivé à l’intérieur de chez elle. « Je te laisse déjà regarder ce que tu veux. Il y a des photos, des lettres aussi je crois, je ne me souviens pas de tout, ça fait longtemps que je ne l’ai plus ouverte. » Confia-t-elle ces quelques mots à sa fille. Les lettres… Ce serait sans doute le plus difficile à revivre pour elle. Nathan et elle, dans leurs beaux jours, ils ne restaient que des cendres de leur amour aujourd’hui, même si l’affaire Tessa les avaient un peu ressoudés dernièrement. Elle attendit la réponse de sa fille avant de partir en cuisine pour laisser le soin à Lily d’avoir quelques minutes seule sans le regard de sa mère posé sur elle. Katlina prit une grande inspiration, elle se connaissait, pouvait se montrer très impulsive et manquer de tact. Elle sentait pourtant aujourd’hui que la situation serait… différente. Au bout d’un moment, elle revint avec un plateau sur lequel étaient posées leurs boissons. Elle laissa le soin à sa fille de se servir et s’assit ensuite à côté d’elle. « Tu as trouvé quelque chose d’intéressant ? » Lui demanda-t-elle alors, curieuse de connaître où elle en était dans cette boîte. Katlina se souvenait de quelques photos qu’elle comportait, comme par exemple, son premier voyage à l’étranger avec Nathan…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse des Lemons


Féminin
Nombre de messages : 5558
Etudes/Metier : 2ème littérature
Love : ShawnyShawn
Inscription : 29/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Esperanza Damenez & Shelby Seavers



MessageSujet: Re: "Les enfants aiment leurs parents, puis les jugent et quelquefois leurs pardonnent." Mer 3 Sep - 1:59

Katlina prit l’initiative de quitter la pièce pour le salon, chose que Lily approuva grandement. Elle ne se sentait pas à l’aise dans la chambre de ses parents. C’était leur territoire, un lieu sacré qu’elle ne devait pas fouler. C’était trop dérangeant d’être ainsi dans une pièce tellement dentifié comme faisant partit de leur intimité. Lily fut donc ravie de quitter la chambre au profit d’un lieu plus neutre. Elle s’y sentirait déjà plus à l’aise, bien qu’à l’aise n’était pas vraiment l’expression qui définissait le mieux la petite rousse actuellement.

Les deux filles descendirent, Katlina tenant fermement la boite de tous les secrets. Une fois en bas elle la déposa sur la table basse et laissa sa fille prendre place à côté. Katlina proposa une boisson que Lily s’empressa d’accepter. Elle voyait là l’occasion que sa mère s’éloigne et la laisse un minimum respirer, reprendre ses esprits. A peine eu-t-elle mis un pied dans la cuisine que Lily se laissa tomber en arrière, s’affalant dans le canapé. Elle lâcha un grand soupire. Ce qu’elle ressentait était assez désagréable, cette sensation dans le ventre, sa poitrine serrée, penser que la situation était gênante, et encore plus de prendre conscience d’à quel point ce n’était pas ‘normal’ de ressentir ça envers sa propre mère. Elle ferma les yeux et tenta de contrôler sa respiration. Se concentrer sur celle-ci pour arriver à évacuer son stress. Finalement elle réussit à plus ou moins reprendre le contrôle de son corps. Elle se redressa, jeta un œil en arrière pour vérifier que sa mère n’arrivait pas, comme si elle ne lui avait pas donné son aval pour ce qu’elle allait faire, et posa à nouveau ses mains sur la boite. Doucement elle l’ouvrit. Elle sortit les photos, qu’elle étala sur la table basse de façon à pouvoir toutes les voir en même temps. Elle sortit également les quelques petits objets qui s’y trouvaient. Quant aux lettres elle passa doucement son doigt dessus, les faisant glisser sur l’écriture de son père. Mais elle n’osa pas les prendre. Malgré l’accord de sa mère qui semblait lui avoir donné carte blanche pour fouiller dans son passé, elle n’osait pas franchir le pas et aller vers l’élément le plus intime de tout ça.

Finalement Katlina revint de la cuisine et Lily, par reflexe, se mit à nouveau un peu en retrait. Comme une enfant sage elle se tenait bien droite et coinça ses mains à plat sous ses cuisses. Sa mère lui demanda si elle avait trouvé quelque chose d’intéressant et Lily hocha la tête affirmativement. A vrai dire, tout était intéressant. La moindre petite chose était le témoin qu’autre chose avait existé et que leur famille s’était construite sur de réelles bases d’Amour et pas juste parce que Nathan était un bon partie et qu’il fallait se marier et avoir des enfants pour être bien vu. Question qui avait beaucoup tourné dans la tête de Lily lorsqu’elle était plus jeune et elle avait finit par en conclure que si elle était là c’était, encore une fois, juste parce que seules les apparences comptaient et pas parce qu’elle avait été désirée en tant que telle.

La bouche de la plus jeune des Evans restait définitivement scellée. La parole était quelque chose de très difficile pour elle, encore plus avec sa mère. Même avec les gens de qui elle était le plus proche elle n’arrivait pas à parler de ses sentiments ni même de sujets vraiment sérieux ou trop personnels. Sa main s’avança vers la table basse et saisit l’une des photos. Celle qui l’avait la plus interpellée. Nathan et Katlina, jeunes, visiblement sur un chemin de randonnée, devant un magnifique paysage de montagne qu’elle imaginait à l’autre bout de la planète. Peut-être en France dans ce si joli pays, ou en Italie où les gens étaient si chaleureux. Elle les imaginait voyageurs.  Baskets aux pieds et un pull autour de la taille ils avaient l’air de tout sauf des bourgeois coincés qu’ils étaient devenus. Ils étaient loin de faire roots, mais semblaient au moins décontractés. Ce qui avait touché Lily dans cette photo c’était l’attachement qu’il semblait y avoir entre les deux. Ils n’étaient pas collés l’un à l’autre ou en train de se regarder amoureusement comme sur d’autres photos. Ils se touchaient à peine, s’accrochaient juste des bouts des doigts, leurs auriculaires accrochés l’un à l’autre et le reste de leurs doigts se frôlant à peine. Ils regardaient l’objectif en souriant.

Sans répondre à la question de sa mère Lily en posa une autre « Est-ce que je pourrais prendre celle-là ? » demanda-t-elle avant d’ajouter précipitamment, « je vous la rends après ! » Son plan était de la montrer à Shawn, peut-être à Nate aussi. Peut-être qu’elle en ferait même une photocopie pour pouvoir y jeter un coup d’œil les jours où elle oublie que sa mère est humaine aussi.

La main qui tenait la photo se mit à trembler un peu. D’émotion. Alors Lily la posa sur sa cuisse pour ne rien laisser paraitre. « Maman ? » elle releva les yeux sur elle. Un millier de questions tournaient dans sa tête. Qu’est ce qu’il s’était passé ? Tout ça n’a plus d’importance ? Tu te rends compte que ça a changé ? Pourquoi tu ne me parles jamais du passé ? Je veux aller là bas, là où a été prise la photo ! « Tu ne regrettes rien de ce temps là ? »

_________________

Blond hair, don't care.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/profile.php?id=100003435118700
avatar
Je décore ma maison


Féminin
Nombre de messages : 85
Etudes/Metier : Professeur d'anglais.
Love : Je ne sais plus ce que ce mot veut dire.
Humeur : Indifférente, mais tout n'est qu'apparence.
Inscription : 11/12/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Scarlett Spencer & Savannah Richardson



MessageSujet: Re: "Les enfants aiment leurs parents, puis les jugent et quelquefois leurs pardonnent." Jeu 11 Déc - 13:19



Après avoir laissé sa fille trifouiller dans la boîte quelques instants, Katlina revint dans le salon et s’installa aux côtés de Lily. C’était une meilleure idée de l’avoir laissée sortir les affaires d’elle-même, ainsi elle avait déjà pu choisir ce qui lui attirait l’attention et d’opérer un tri dans ce qui l’intéressait, ce qu’elle n’aurait sûrement pas pris la liberté de faire en présence de sa mère. Le regard de la mère Evans parcourut la table basse sur laquelle s’étalaient plusieurs photos, des objets souvenirs et des lettres que Nathan et elle s’étaient écrits dans leur jeunesse, à une époque où Internet n’existait pas encore vraiment. De nos jours, les moyens de communication étaient beaucoup plus rapides et pratiques, ils enlevaient une part de la magie aussi. Katlina se remémora plusieurs voyages effectués en amoureux, dont celui où ils étaient partis pour leurs noces, en Écosse. La maman rousse redécouvrit certaines choses, comme cette écharpe qu’avait essayé de continuer Nathan alors qu’elle était enceinte de Nate jusqu’aux yeux et que ses doigts étaient tellement gonflés sur la fin qu’elle n’arrivait pas à la terminer en temps voulu. Un vrai fiasco, mais un souvenir tellement drôle ! C’est pour ça que celle-ci avait été conservée dans cette boîte. Chaque photo, chaque objet avait son anecdote personnelle. Katlina reporta alors ses yeux vers sa fille et lui demanda si elle avait repéré quelque chose qui l’intéressait. Au lieu de répondre, Lily continua de s’emmurer dans le silence pendant plusieurs secondes. La mère Evans choisit de ne pas la brusquer et attendit patiemment que sa fille réagisse à sa question, que ce soit en lui répondant ou d’une autre façon. Récemment, Katlina avait réussi à renouer de meilleurs liens avec ses enfants, en particulier son fils. Elle n’avait pas trouvé plus facile de percer sa carapace que celle de Lily, loin de là, mais ils étaient finalement parvenus à rétablir une bonne communication entre eux à la suite d’un incident qui n’avait pas été dévoilé au reste de la famille. Encouragée par ce bon début, la mère Evans espérait que le voile tomberait également un peu avec sa fille, même si c’était loin d’être gagné. Elle cachait mal son malaise d’être uniquement en présence de sa mère, c’était clair comme de l’eau de roche. Pourtant, chacune essayait de mettre de l’eau dans son vin aujourd’hui, Katlina en partageant son passé avec elle, Lily en faisant l’effort de lui adresser la parole plus ou moins normalement, c’est-à-dire sans éclats de voix entre elles. La maman rousse ne savait pas si sa fille avait eu l’occasion de parler à son frère récemment, mais elle n’aborderait certainement pas les sujets fâcheux entre elles, tels que l’accident ou leur relation houleuse. Elle préférait se concentrer sur cette journée plutôt bien partie de prime abord et sur ce qu’elle pourrait peut-être partager avec sa fille aujourd’hui. Ce n’était pas facile de revenir sur tous ces souvenirs, qui lui rappelaient aussi douloureusement à quel point le passé était bien mieux, plus facile à vivre, qu’aujourd’hui. Son mariage partait en vrille, sa relation avec ses enfants était à peine existante… Katlina n’en était pas heureuse, cependant chacune de ses tentatives pour rétablir le tout dans sa vie s’était soldée par un échec, parce qu’elle avait accordé une plus grande importance aux apparences qu’au reste. Elle sortit finalement de sa réflexion, lorsque Lily brisa enfin le silence et attrapa une photo parmi les autres. « Ah oui celle-là. Nous étions en road trip entre l’Italie et la France, ton père et moi, deux ans après notre mariage. » Un de leurs premiers voyages, un des plus mémorables aussi au vu des paysages. Lily devait se poser des questions sur leur tenue, les endroits qu’ils ont visité là-bas et surtout sur leur complicité mais elle ne demanda rien à ce sujet, c’est pourquoi Katlina venait de lui donner ces quelques détails pour qu’elle ait une meilleure idée de ce dont il s’agissait, surtout que sa fille montrait un intérêt particulier pour ce cliché-là. « Bien sûr, tu peux même la garder. » Répondit ensuite la mère Evans à la demande de Lily. Autant que ces photos du passé ne restent pas indéfiniment enfermée dans cette boîte aux souvenirs révolus… Katlina se faisait donc un plaisir de l’offrir à sa fille qui lui trouverait sans doute une meilleure place. La mère Evans ne s’informa d’ailleurs pas sur ce qu’elle comptait en faire, sachant d’avance que cette question gênerait sa cadette. Alors que Lily déposa la photo sur ses cuisses, elle lui lança une autre question. Regrettait-elle les temps passés ? Étrange. Nate lui avait demandé la même chose à la même période. Pourquoi ses enfants s’inquiétaient-ils soudain de ce que leurs parents avaient perdu ? « Je ne saurais pas vraiment te répondre exactement. » Confia-t-elle après un temps de réflexion. « Disons que la situation est différente aujourd’hui, qu’il y a eu de bonnes et de moins bonnes évolutions. Certaines choses étaient mieux à l’époque, d’autres moins. On vous a vu grandir, devenir de jeunes adultes. Je ne peux pas dire que je regrette tout de cette période, ça ne sert à rien de vivre dans la nostalgie des souvenirs. Mais… Oui, on peut dire que j’aimais ce temps-là et que parfois, j’aimerais retrouver cette même complicité avec ton père. » Les mots avaient été difficiles à prononcer, Katlina se mettait rarement à nu comme ça, surtout sur le sujet de sa relation devenue catastrophique avec Nathan, encore moins devant sa fille, cependant l’heure n’était plus ni aux détours, ni aux apparences. La mère Evans avait parlé avec son cœur devant Lily.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse des Lemons


Féminin
Nombre de messages : 5558
Etudes/Metier : 2ème littérature
Love : ShawnyShawn
Inscription : 29/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Esperanza Damenez & Shelby Seavers



MessageSujet: Re: "Les enfants aiment leurs parents, puis les jugent et quelquefois leurs pardonnent." Ven 16 Jan - 23:21

Les yeux de Katlina traînèrent sur les objets étalés sur la table par sa fille. Lily se sentait mal à l'aise, comme au milieu de l'intimité de sa mère. Elle n'avait pas l'impression que ce qu'elle faisait était légitime. C'est entre autre pour ça qu'elle ne répondit pas lorsque sa mère lui demanda si elle avait repéré quelque chose. Lily réfléchit et Katlina réagit de la bonne manière, c'est son silence qui encouragea Lily à vaincre sa réserve et à se décider sur une photo. Une où elle trouvait, alors même qu'ils étaient moins démonstratifs que sur d'autres, que l'attachement entre les deux était palpable. Le bonheur aussi. Katlina expliqua à Lily qu'il s'agissait d'un road trip entre l'Italie et la France. Lily ne laissa rien paraître, mais elle s'en étonna. Elle ne savait même pas que ses parents étaient partis en Europe ! Sans doute qu'elle l'avait su, mais les années de silence avaient fait oublier bien des choses. A présent Lily ne savait rien de ce qu'avaient été ses parents dans leur jeunesse. Parfois elle se disait qu'elle aimerait connaitre un peu plus ses racines, comprendre dans quel contexte avaient grandi ses parents, tout ce qui faisait ce qu'ils étaient aujourd'hui. Mais malgré son envie, parfois, de connaitre ses racines, jamais elle n'avait osé sauter le pas. Elle préférait continuer à évoluer dans ce silence qu'elle considérait maintenant comme inévitable. Elle pensait qu'elle ne pouvait être bien que dans cette bulle, sans une seule once de discussions privées ou intimes, encore moins avec ceux qui lui avaient donné la vie, et qui la lui avaient bien compliqué aussi. Katlina affirma qu'elle pouvait non seulement prendre la photo, mais aussi la garder. Lily inspira. Ses mains étaient moites et elle avait l'impression que sa chaleur corporelle avait augmenté de 10°. Plus elle se sentait mal et plus elle se trouvait ridicule, c'était tellement absurde d'être aussi peu à l'aise avec la personne de qui on devrait se trouver le plus proche. Quoi qu'il en soit Lily était contente que sa mère lui offre cette photo. Elle savait déjà qu'elle la garderait précieusement. Personne ne saurait qu'elle chérirait cette photo. Elle ne l'afficherait pas, non, elle la cacherait dans une boite, au fond de son bureau ou de son armoire. Mais ça restera l'un des objets les plus précieux qu'elle avait, pour tout ce qu'elle représente... Et pour ce moment qu'elle est en train de vivre avec sa mère !!

Et puis une question osa timidement franchir les lèvres de Lily. Poser cette question était sans doute en train de la faire devenir rouge tomate, mais elle avait besoin de le demander. Peut-être qu'une occasion comme celle-là ne se représenterait plus jamais. Si Lily choisissait aujourd'hui de ne pas parler, de se murer dans son silence comme toujours, alors peut-être que pas une seule fois elle aurait l'occasion de reposer cette question. Alors c'était difficile mais il fallait qu'elle le fasse, pour ne pas perdre ce qui était en train de s'amorcer. Katlina se mit à lui répondre. Lily n'osait pas la regarder. Sa mère lui expliqua qu'il y avait des choses mieux et d'autres moins bien. Qu'on ne pouvait pas vivre dans la nostalgie. Et elle conclut qu'elle aimerait retrouver sa complicité avec Nathan. Lily fit une petite moue. Elle n'arrivait pas à comprendre le problème. Si Katlina voulait aller dans ce sens, alors pourquoi se comportait-elle comme ça avec son père... Elle entendait sa mère crier toute la journée, ne plus rien supporter de celui qui était son mari. Si elle voulait que ça s'arrange, si elle l'aimait encore, alors pourquoi continuait-elle à réagir comme ça ? Même quand Nathan paraissait agréable il n'arrivait plus à s'attirer les bonnes grâces de Katlina. Pourquoi était-ce si compliqué ? Lily n'arrivait pas à le comprendre. Et ce que l'on ne comprenait pas faisait peur. Pour elle il n'y avait aucune raison visible pour que ses parents aient changés. Et s'il n'y avait aucune raison valable, alors ça voulait dire que ça pouvait arriver comme ça, sans qu'on ait rien fait pour...

"Je suis désolée mais... Je... J'ai peur d'un truc. De... De... Devenir comme vous." Les mots étaient durs mais Lily avait besoin de confier ce qui était l'une de ses plus grande peur à sa mère. De nombreuses fois elle avait voulut lui dire, mais jamais ça n'avait été possible. Même lors des disputes, même lorsqu'elle lui balançait les pires provocations elle n'avait pas osé lui dire celle-là. Mais aujourd'hui ce n'était pas une provocation, c'était une sincère confession. "Il parait qu'on reproduit les schémas familiaux. Alors ça veut dire que je ne vais pas pouvoir être bien avec quelqu'un. Que mon couple ne tiendra pas, qu'il n'y aura pas de communication avec mes enfants." Lily était en train de devenir blanche. Cette vision de l'avenir elle l'avait eu des centaines de fois. Chaque fois qu'elle s'imaginait heureuse, avec Shawn notamment maintenant que leur couple était bien établi, elle ne pouvait s'empêcher de penser que ça ne tiendra pas toute une vie. "Si on peut arrêter de s'aimer du jour au lendemain, alors ça sert à quoi de tenter l'aventure; si c'est pour être malheureux et faire des enfants malheureux..." Elle se voyait, des années plus tard, reproduire le schéma familial. Parce que c'est ce qu'elle entendait sans arrêt, on reproduit tous la vie qu'on eu nos parents. Et personne ne l'avait jamais rassurée...

_________________

Blond hair, don't care.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/profile.php?id=100003435118700
avatar
Je décore ma maison


Féminin
Nombre de messages : 85
Etudes/Metier : Professeur d'anglais.
Love : Je ne sais plus ce que ce mot veut dire.
Humeur : Indifférente, mais tout n'est qu'apparence.
Inscription : 11/12/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Scarlett Spencer & Savannah Richardson



MessageSujet: Re: "Les enfants aiment leurs parents, puis les jugent et quelquefois leurs pardonnent." Sam 21 Fév - 16:23

Les complications qui avaient petit à petit déchiré la complicité entre Nathan et Katlina au fil des années ne pouvaient pas s’expliquer. Certaines choses devaient rester enfouies, pour le bien de la famille, même si la mère Evans avait été rongée au fur et à mesure que le temps s’écoulait. Leurs enfants l’ignoraient mais leur mariage s’était détérioré pour d’autres raisons, bien différentes de celles qu’ils croyaient. Ce n’était pas uniquement le comportement froid et rigide de Katlina, l’éloignement avec leurs enfants ou l’immaturité constante de Nathan qui les avaient conduits à cette situation actuelle. Toutefois, ces histoires-là ne se partageraient pas avec leurs enfants, qui traversaient d’autant plus une période difficile. Par amour pour eux, Nathan et elle avaient néanmoins réussi à ressouder quelque peu leurs liens pour les soutenir et les préserver. C’était le mieux qu’ils pouvaient faire pour l’instant. Katlina préférait donc laisser croire à sa fille que la relation entre eux s’était simplement détériorée avec le temps, que la flamme des sentiments du début s’était estompée avec les années. Cette vérité détournée était la réalité de bien des couples, elle était aussi devenue la leur malgré les autres raisons qui se cachaient derrière cette prise de distance. Après avoir obtenu sa réponse, Lily réfléchit quelques instants. Elle fit part d’une crainte particulière à sa mère, celle de devenir comme eux. Elle était convaincue qu’elle reproduirait le même schéma que ses parents et qu’elle était donc, de ce fait, condamnée à vivre des histoires de famille compliquées à l’avenir. Lily n’arrivait pas à s’imaginer ne plus aimer une personne du jour au lendemain et se demandait à quoi bon tenter l’aventure si c’était pour se finir de cette façon. Katlina hocha la tête d’un air entendu. Elle comprenait les appréhensions de sa fille et tenta aussitôt de la rassurer. « Ce qui se passe entre ton père et moi ne va pas forcément t’arriver. Ce n’est pas parce que certaines choses ne vont pas entre nous qu’il en sera de même pour toi. Tu es une autre personne, tu rencontreras des personnes tout aussi différentes et tu feras tes propres choix. Je ne vais pas te mentir Lily. Les histoires amoureuses ont toujours des hauts et des bas. Des déceptions, tu en connaîtras sûrement au cours de ta vie. Des bons et des mauvais moments aussi. C’est comme ça. Tu sais, on dit tout autant que des enfants qui ont été déçus de leurs parents font exactement l’inverse du schéma familial dans lequel ils ont grandi. Ce que je crois, c’est qu’il faut arrêter d’écouter ces sornettes et prendre les choses comme elles viennent. Tu verras par toi-même, quand tu vivras tes propres expériences. Ce qu’il y entre ton père et moi ne doit pas être pris en exemple, ni t’arrêter dans ce que toi tu voudras. » Katlina marqua une pause et posa une main en douceur sur le bras se fille pour attirer son attention et l’apaiser. « Pour ce qui est d’être bien avec quelqu’un, n’est-ce pas déjà le cas dernièrement ? » Reprit-elle avant de retirer sa main. La mère Evans n’avait jamais évoqué aussi directement ce qu’elle avait déjà remarqué depuis un bon moment déjà, autrement dit que sa fille avait repris des couleurs et retrouvé un sourire qu’elle n’avait plus depuis longtemps, et ce, malgré le fait que cette histoire d’accident avait été dévoilée plusieurs mois auparavant. Katlina ne connaissait peut-être plus grand-chose de Lily, ni même des gens qu’elle fréquentait. Elle n’était pas dupe pour autant et restait une mère avec un instinct maternel poussé et un bon sens de l’observation. À force de fréquenter des jeunes régulièrement dans ses classes, la professeure d’anglais s’était habituée à les comprendre et avait bien deviné que sa fille s’était entichée de quelqu’un. En plus de sembler aller un peu ‘mieux’, elle s’échappait de plus en plus souvent de la maison, un bon indice qui avait mis la puce à l’oreille de sa mère. Après, Katlina pouvait se tromper sur la raison qui avait rendu le sourire à Lily mais elle en doutait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: "Les enfants aiment leurs parents, puis les jugent et quelquefois leurs pardonnent."

Revenir en haut Aller en bas

"Les enfants aiment leurs parents, puis les jugent et quelquefois leurs pardonnent."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Hors jeux :: Rps DS version2-