Partagez|

all of the ghouls come out to play.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: all of the ghouls come out to play. Jeu 8 Mai - 19:59

Plus aucun bruit ne se faisait entendre dans le cimetière mis à part les pas de l’homme qui se rapprochait des deux jeunes femmes. Tassées derrière la pierre tombale, elles devaient faire preuve de beaucoup de discrétion pour ne pas attirer l’attention sur elles, surtout que pour Elisabeth, si cette histoire arrivait jusque ses parents, ils risquaient également d’avoir des ennuies, la clé du cimetière étant sous leur responsabilité. Posant une main sur sa bouche pour qu’aucun son ne sorte ou alors qu’il soit étouffé au maximum, elle ne voyait que les ombres que formaient les tombes lorsque la forte lumière de la lampe torche du gardien les touchaient. Bien que consciente de l’endroit où elle se trouvait, elle n’avait pas réalisé à quel point cet endroit était aussi effrayant et peu rassurant pour deux jeunes femmes comme elle et son amie. Comme une aide du ciel, la pluie se remit à tomber à grosse goutte, rendant toute possibilité de vision nette impossible. Tout en continuant de ne faire aucun bruit, elle enfila son imper de la façon la plus silencieuse possible, et se mit la capuche sur la tête de façon à ne pas tomber malade lorsqu’elles sortiraient d’ici, ou du moins, si elles s’en sortent un jour. Voyant la lumière s’éloigner en même temps que les pas se faisaient de plus en loin, elle sorti la tête tout doucement de derrière la pierre tombale avant de se tourner vers son amie. « Je pense qu’il est parti, mais on devrait peut-être attendre encore un peu le temps de s’assurer que la voie soit libre. » Elle prononça cette phrase à voix basse de façon à ce que seule la rouquine – et peut-être également le cadavre en décomposition qui était enterré à côté d’elles – puisse l’entendre, et posa une main sur la boîte qu’elle avait tout de même prit soin de prendre avec elle avant de se cacher, pour s’assurer qu’elle ne l’avait pas égaré pendant un petit moment d’inattention. « Dis, qu’est-ce qu’on va faire avec ça… ? » Ce dont la Spencer était sûre, c’était qu’elle ne voulait pas de ça chez elle, ni la boîte qu’elle préfèrerait mille fois s’en débarrasser dans une décharge, ni la poupée à son effigie qui risquerait de lui causer des maux de cœurs à chaque fois qu’elle la verrait, surtout que durant son enfance elle n’avait jamais été très Barbie, elle n’allait pas commencer aujourd’hui sous prétexte que ce soit Dirty Secret ou pas. Bien que d’un autre côté, s’en débarrasser pouvait aussi être une grossière erreur parce que, qu’elle le veuille ou non, ces poupées et le mot qu’elles avaient trouvés pourrait servir à remonter jusque la source si jamais elles se mettaient à jouer aux détectives. En ce qui concerne Elisabeth, elle était sûre de ne plus jamais vouloir jouer aux petits détectives, même si on lui proposait le million, mais envisager de se débarrasser de tout cela était tout simplement impossible. Poussant un soupir silencieux, fatiguée par le temps, l’heure et surtout de leur petite mésaventure de ce soir, elle passa la tête une fois de plus pour regarder derrière la pierre tombale et malgré qu’elle ne vit rien, elle sentait que c’était le bon moment de sortir. « Je pense qu’on peut y aller, y a plus personne. » Avec du mal, elle prit appuie sur la tombe et se mit debout avec son amie sur les talons, récupéra ses affaires – donc son sac qu’elle mit à son épaule, la boîte qu’elle cala sous son bras et la pioche – avant de prendre le chemin de la sortie qui lui semblait tellement loin.  

_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: all of the ghouls come out to play. Sam 24 Mai - 14:04

Ginnie regardait d’un œil derrière la tombe si elles n’étaient plus en danger. Quelle soirée éprouvante, si la rouquine n’avait pas fait d’arrêt cardiaque en cette funèbre nuit pluvieuse, c’est que son cœur n’était pas si fragile que ça. Elle n’aurait pas pensé qu’il tiendrait autant le choc suite à ces attaques psychologiques que Dirty Secret leurs infligeait. Qu’est-ce qu’elle dirait à ses parents, si elle se retrouvait en état d’arrestation pour être entrée dans le cimetière avec l’aide d’Elisabeth, qui avait volé la clef de ce jardin aux morts à ses parents. Sur le même ton que son amie, Ginerva répondit à Elisabeth « Oui, sait-on jamais… » dans un soupire, fatiguée de cette expédition. Ginnie posa son regard sur la boite, qu’elles avaient déterrée du cimetière. Elle ne savait pas trop ce qu’elles allaient faire de ces poupées hideuses, surtout qu’à présent leur escapade n’avait servi à rien puisqu’elles n’avaient pas récupérer la photo étant donné que Dirty Secret leurs avait volé. Garder ces poupées vaudous serait utile, c’était l’œuvre de DS ou alors d’un de ses hypothétiques complices, mais quoiqu’il en soit elle n’était pas étrangère à cette mauvaise farce. Les jeunes filles en auraient sûrement l’utilité plus tard, dans leur quête de faire tomber les masques. « On la garde, c’est tout ce qu’il nous reste de cette garce ! » dit Ginnie, mi- vindicative mais aussi un peu déçue de n’avoir justement plus que ces terrifiantes poupée et ce mot sous la main. Quand elles se sentaient enfin hors de danger, elles décidèrent de se lever et de mettre les voiles. Ginerva était plus que motivée à dégager une bonne fois pour toute de ce cimetière. Une chose est sûre, elle ne verrait plus lieux comme avant lors des enterrements, déjà que l’endroit était glauque pour tout citoyen lambda, mais il l’était d’autant plus maintenant qu’elles en avaient déterré des menaces de mort entre deux tombes. Tout en marchant vers le portail, se tenant le plus proche que la sphère d’intimité le permettait de son amie au cas où elles doivent se protéger l’une et l’autre. « Tout ceci reste entre nous ou tu penses que l’on devrait en parler ? « demanda Ginerva à son amie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: all of the ghouls come out to play. Sam 24 Mai - 15:31

Réticente à l’idée de garder la poupée ainsi que la boîte qu’elles venaient de déterrer, elle devait tout de même reconnaître que son amie la rouquine marquait un point, ces poupées étaient tout ce qu’elles avaient de DS à présent. Quand on pense qu’au début de la soirée elles pensaient avoir un train d’avance sur cette garce, le constat est attristant mais montrait encore une fois que personne ne pouvait défier cette garce de Dirty Secret sans en subir les conséquence, et en parlant de conséquences, elle ne serait même pas étonnée de voir son nom et celui de Ginnie apparaître dans le prochain article de cette vipère. « Oui, tu as sûrement raison. » La seule pensée qui traversa l’esprit d’Elisabeth à ce moment précis, était de savoir si les poupées étaient vraiment des poupées vaudous ou pas. Si jamais elle appuyait sur le ventre de la poupée à son effigie, se pourrait-elle qu’elle aussi ressente la douleur ? Sa curiosité qui la poussait à faire les choses les plus folles en général, allait devoir trouver un autre moyen de répondre à cette question car il était tout simplement hors de question qu’elle tente l’expérience, surtout qu’elle n’aurait sûrement jamais le courage de regarder la poupée une deuxième fois. Se levant en prenant appuie sur une des tombes qui se trouvait non loin d’elle, c’est sous une pluie froide et battante qu’elle se remit en route pour atteindre la sortie qui ne devait pas être loin, mais qui semblait pourtant tellement éloignée. « Tu penses à quelqu’un en particulier ? » Rétorqua-t-elle à son la Wainwright qui demandait si elles devaient en parler à quelqu’un. Concernant la jeune brune, elle ne voyait personne à qui elle pouvait en parler, que ce soit ses parents qui ne comprendraient pas pourquoi est-ce qu’elle avait décidé de jouer à Sherlock Holmes ; ni même à Scarlett qui comprendrait sûrement son geste, mais à qui elle n’avait plus adressé la parole depuis la dernière conversation qu’elles ont eut ; et quant à Carl, c’était Carl quoi… « Pour ma part, je ne vois personne à qui en parler, ni familles, ni amis… tu es justement la seule à qui je peux en parler sans avoir peur d’être prise pour une folle d’avoir fait tout ça, ou d’être prise pour une menteuse. » Elle avait ralenti le pas en même temps de parler pour ne pas qu’elle ne se prenne les pieds dans quelque chose, mais une fois qu’elle fut assez proche du portail du cimetière, elle fit de grandes enjambées, toujours accompagnée de la jeune femme qui se tenait à côté d’elle. Dégageant une main, elle poussa légèrement le portail pour qu’elles puissent enfin sortir de ce lieu, et dû s’y reprendre à plusieurs fois avant de comprendre que le gardien qui avait fait sa petite ronde lorsqu’elles avaient fait un peu trop de bruit par manque de discrétion, avait fermé le portail à clef, en omettant pas de remettre les grosses chaînes et le cadenas de sécurité pour être sûre que personne ne rentre. « Super… » Souffla la jeune brune qui commençait à en avoir marre de tout ça. « Tu peux éclairer mon sac s’il te plait ? » Accompagnant les gestes à la parole, elle déposa ses affaires à ses pieds et posa son sac par terre de façon à ce que sa jeune amie puisse diriger la lumière en plongée, en direction de son sac qu’elle déposa également par terre et qu’elle ouvrit, avant de s’accroupir. Parmi les documents et les différentes choses qui traînaient dans son sac, le flingue qu’elle avait prit à son père était la première chose qu’elle vit et qui était bien évidence au dessus d’une petite pile de papiers, mais pour l’instant ça n’avait aucune importance puisque ce n’était pas ce qu’elle cherchait. Plongeant sa main à l’intérieur du sac, elle commença à le fouiller, tout d’abord de façon très calme, puis au fur et à mesure qu’elle donnait des coups de main pour mettre la main sur les clefs du portail, le rythme avait changé. Elisabeth leva la tête en direction de son amie, les sourcils froncés, attendant comme un miracle, comme si elle allait brandir le petit trousseau de clefs en lui disant qu’elle avait juste voulu lui faire une petite frayeur car elles n’en étaient plus à une près quand on fait le bilan de la soirée.  

_________________
until life runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: all of the ghouls come out to play. Mar 10 Juin - 19:59

Ginerva ne savait pas trop non plus à qui elle pourrait raconter cette mésaventure. Ce n’était pas la peur de passer pour une menteuse qui la freiner dans ses envies de confessions, tout le monde savait plus ou moins de quoi Dirty Secret était capable depuis qu’elle écrivait sur tous les secrets des riverains de Magnolia et il était difficile d’ignorer son existence puisque ses révélations mener le rythme ainsi que le quotidien du quartier. Ce qui l’arrêtait le plus était surtout la peur. Il était évident que deux personnes sur l’enquête était déjà peu digeste pour la vipère qu’était DS, alors ameuter encore un peu plus de gens dans cette investigation serait dangereux. Dangereux pour tous, mais surtout pour Elisabeth et Ginerva qui seraient les rabatteuses de cette cabale visant à faire tomber la garce. Pour peu que leurs confessions tombent en plus dans de mauvaises oreilles, Elisabeth avait raison elles-seules gardiennes de ce secret et uniques chefs de cette enquête s’avérait plus sûr, Dirty Secret était partout. Marmonnant avec morosité un simple « Tu as raison… » pour revenir sur son idée, Ginerva continuait de marcher vers la sortie aux côtés de son amie. Toujours alerte, au cas où le gardien ou un psychopathe surgisse de derrière une tombe, dans le but d’appeler la police pour le premier ou pire de les enterrer vivantes pour le second. Le grand portail qui lui avait semblé si peu accueillant à leurs arriver, ressembler au porte du paradis lorsqu’elles savaient que c’était par lui que se terminerait ce cauchemar dans ce cimetière. Effectivement, Ginerva avait eu sa dose de frayeurs pour un moment et alors que le moment où elles s’extirperaient de cet endroit et cette horrible nuit avait semblé s’éloigner à chaque instant de la soirée, l’approche de la sortie lui donnait des ailes. Ses pas étaient plus sûrs et son esprit plus léger, si on oubliait les deux mini-épouvantails qui avaient pris place dans la boîte à la place de la photo initialement recherchée. La finalité espérée lui fut arrachée comme l’on dérobe un os à un chien affamé. Si c’était une blague, celle-là aurait des chances de l’excéder. Elle se doutait que le gardien refermerait le portail mais sa confiance en Elisabeth ne lui avait jamais permis de douter en son aptitude à garde un foutu jeu de clefs. Elle s’exécuta en masquant du mieux possible son agacement. « Tu abuses … » dit-elle sur un ton crispé. « Elles sont là, Eli ! » ajouta Ginerva avec enthousiasme contente de ne pas passer plus de temps dans ce jardin mortuaire. Elle se permit de plonger sa main dans le sac de son amie et se dépêcher d’ouvrir le portail avec hâte. Cette épopée cauchemardesque était terminé, sa chambre l’attendait où Ginerva posera son cerveau sur sa table de chevet jusqu’à un probable futur débriefing avant de se glisser dans son lit douillé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Queen Elisabeth


Féminin
Nombre de messages : 1795
Etudes/Metier : en recherche d'un sugar daddy parce que flemme de continuer de bosser, sa vie vaut pas autant de mal.
Love : son patron qu'elle se tape pour oublier sa solitude
Humeur : d'humeur à niquer des mères

Inscription : 01/01/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Amy Hopper



MessageSujet: Re: all of the ghouls come out to play. Mer 11 Juin - 22:43

Penser qu’elles auraient pu sortir de cet endroit aussi facilement qu’elles y étaient entrées semblait trop beau pour la jeune Spencer, du moins c’était la première réflexion qui lui avait traversé l’esprit lorsqu’elle eut du mal à retrouver les précieuses clés qui étaient synonymes de liberté. Un petit vent de panique prit possession de son corps, elle se demandait si elles allaient devoir passer la nuit dans cet endroit, si elles allaient survivre à ce cimetière qui était la cause de tant de frayeurs. Lançant un petit regard à son amie qui se tenait non loin d’elle, elle essayait de se refaire le schéma de la soirée plus que mouvementée et d’essayer de comprendre où est-ce qu’elle avait bien pu mettre les clés et à quel moment elles avaient disparues. Très vite, la rouquine mit fin à ce début de psychose silencieuse lorsqu’elle sortit le petit trousseau qui était caché dans le fond de son sac, la jeune brune poussa un soupir de soulagement accompagné d’un petit sourire et bien que la situation ne prêtait pas réellement à l’amusement, c’était tout le stress qu’elle avait accumulé depuis le début de cette mésaventure qui prenait le dessus, sentait qu’elle pouvait enfin lâcher un peu la pression. Elisabeth mit les clés dans la serrure qu’elle déverrouilla rapidement en essayant de faire le minimum de bruit possible, même si à vrai dire elle s’en fichait un peu que le gardien l’entende ou pas, elle était à présent dehors et même si elle était encore à quelques mètres de la ‘scène de crime’ n’ayant pas rebouché le trou qu’elles avaient creusées, elle s’en fichait et se sentait libre. « Bon, je pense que c’est tout pour ce soir donc… » La Spencer fit une rapide étreinte à son amie avant de s’éloigner pour regagner le chemin de sa voiture, ne voyant pas l’intérêt de s’attarder sur des au revoir pleins d’amour et d’amitié, l’heure n’était de toute façon ni aux accolades et ni aux déclarations d’amour. A mi-chemin elle s’arrêta cependant avant de tourner les talons en direction de la jeune rousse. « Attends, tiens ta poupée. Je t’adore mais une c’est déjà beaucoup alors deux… » Sans même attendre de réaction, elle ouvrit la boîte tant bien que mal avec ses mains encombrées avant de lui tendre la petite poupée qu’elle prit quand même soin sortir délicatement pour ne pas l’abîmer ou plutôt par peur de faire du mal à Ginnie en faisant un faux mouvement avec ladite poupée. A savoir que la jeune Spencer déteste tout ce qui se rapporte au surnaturel et même lorsqu’elle tente de se rassurer en trouvant des explications logiques et plausibles, elle ne pouvait s’empêcher d’avoir peur, c’était pourquoi elle laissait tout ce qui était morgue, cimetière et autre à ses parents qui avaient l’air tellement plus à l’aise avec le sujet qu’elle. Elle fit une petit moue rassurante à la jeune femme avant de pousser un petit soupire et de regagner sa voiture qui l’attendait depuis bien trop longtemps, puis rangea toutes ses affaires sans plus attendre, ne prenant même pas la peine de s’assurer que tout tiendrait en place, elle ne voulait qu’une chose : rentrer chez elle et retrouver son lit qui devait la réclamer depuis tout ce temps.

FIN DU SUJET.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: all of the ghouls come out to play.

Revenir en haut Aller en bas

all of the ghouls come out to play.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» 05. The games we play
» Guide pour étoffer votre rôle-play
» Nano. Role Play !
» fait votre play liste ici

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Hors jeux :: Rps DS version2-