Partagez|

Loin d'ici [PV Sam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Féminin
Nombre de messages : 458
Etudes/Metier : Pasteur
Love : Coincé dans son mariage avec Emma Donovan
Humeur : Nothing's fine, I'm torn. I'm all out of faith
I may have some explanations to give now, right?
Inscription : 06/02/2014


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Aucun



MessageSujet: Loin d'ici [PV Sam] Ven 16 Mai - 20:19




Toujours pointé du doigt,
Toujours à l'écart

À huit heures, j’avais regardé Theodore sur son coin du sofa qui travaillait sur je ne sais quoi sur son ordinateur. Je n’avais pas encore dit à mon frère… mais il était en train de prendre des photos de je-ne-sais-trop quel glacier à l’autre bout du monde. Avec son talent de déduction, il devait sans doute avoir compris. Je tombais de fatigue et j’avais déjà des espèces de nausées. Ça s’annonçait bien. J’ai redressé la tête et j’ai regardé avec un acharnement monstre la copie de rédaction que je tentais en vain de corriger depuis près d’une heure – CAS DÉSEPÉRÉE! Ça ne marcherait pas. J’ai lancé mon crayon sur la table et j’avais l’air plus exaspéré que ce que je voulais. Je sentis le regard de mon mari sur moi : « Tu vas bien chérie? » me dit-il en venant déposer doucement un baiser sur mes lèvres. Je fis un effort monstre pour ne pas le repousser. Son après-rasage commençait vraiment à me taper sur le système. J’ai hoché la tête.

J’ai replié mes jambes sous moi et je me suis calée sur le sofa. J’ai sombré doucement dans le sommeil sans vraiment le réaliser. Dormir. Juste dormir. Je sentis quelqu’un qui vient doucement poser une douillette sur mon corps. Je poussais une petite plainte avant de sombrer dans les vapeurs. Un baiser sur mon front. Quelle heure était-il? Aucune idée… mais j’étais bien en petite boule sur le sofa et ma correction attendrait. Quelle curieuse manière de passer un vendredi soir! Tant pis. Un petit colimaçon m’avait pris pour sa maison. J’assumais très bien mes responsabilités dans ce geste et le nombre de bouteille d’alcool que j’avais bu le soir où Theo et moi avions tricoté un nouveau gamin. Même si ça voulait dire me retrouver à m’endormir sur le sofa à l’heure où l’on couchait les gamins, j’étais prête à assumer…

Ce que je n’avais pas prévu de plus dans cette soirée fut cette sonnerie de mon cellulaire vers les 2 heures du matin. C’était brutal et nullement mérité. J’étais bien endormie. Je décrochais et ma voix laissait entrevoir le fait que j’étais présentement aussi réactive qu’un zombie : « Prudence à l’appareil. ». Ma voix sentait le sommeil. Au bout du fil, Sam – un fleuriste que j’avais rencontré peu après mon arrivée dans la ville – un peu plus de cinq mois plutôt. Je devrais plutôt dire un Sam plutôt alcoolisé. La musique en arrière-plan me donnait presque mal à la tête. Je savais avant même qu’il me dise quoi que ce soit ce qui allait venir. « Laisses moi quinze minutes et je te rejoins pour te ramener chez toi… » dis-je d’une voix. Je suis montée à l’autre étage et j’ai attaché mes cheveux. J’ai réveillé mon mari qui m’a regardé en ayant sincèrement l’air de considérer que je venais de Mars pour suggérer que j’aille dans mon état récupéré quelqu’un dans un bar. Je l’ai laissé se rendormir et j’ai filé avec la bagnole jusqu’au bar. Je suis arrivée juste derrière Sam. J’ai appuyé ma main sur son épaule : « Hey, le grand… », dis-je d’une voix.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je connais mes voisins


Nombre de messages : 282
Etudes/Metier : Fleuriste, patron de la boutique
Love : En couple
Humeur : Inquiet

Inscription : 17/03/2014


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: Loin d'ici [PV Sam] Ven 16 Mai - 22:17



❝Prudence x Sam

SAM ! Reviens ici ! J'avais bien fait de revenir chez moi ce soir tiens... Je prend une bière dans le frigo, et retire sa capsule avant de la porter à mes lèvres, en prenant une gorgée bien fraîche. J'ai besoin de ta voiture ce soir, c'est urgent ! Je t'ai déjà dis non. Je n'en avais même pas besoin, mais je ne voulais tout simplement pas la lui prêter. Je lui ai déjà prêté ma maison, mon frigo, et tout ce qu'elle voulait mais là, je n'en peux plus. Je sais très bien que je ne tiendrait pas si je reste ici. Et c'est ma fierté qui ne tiendra pas si jamais je lui cède encore. Quelques minutes plus tard, c'est mon ex meilleur qui vient à l'attaque, bien qu'il soit moins énervant. Je suppose que c'est parce qu'elle lui a demandé, mais il ne semble pas avoir envie de me soûler.

Mais ça m'énerve, et après avoir hurlé dans la maison, je pars en claquant la porte, prenant ma voiture. J'ai roulé jusqu'au bar le plus proche, et me suit garé rapidement avant d'aller réclamer un verre au barman, le buvant d'une traite. Je ne sais pas combien de temps je suis resté au bar, à m'enfiler les verres. Je ne suis même pas sûr que tous les verres vides en face de moi sont les miens. Mais lorsque je sors mon téléphone et que je dois le coller contre mes yeux pour pouvoir lire, je me rend compte que c'est trop tard. Je vois aussi le barman me demander mes clefs de voiture en voyant que sors des billets de mon portefeuille. Je les lui donne, et finit par appeler celle qui me pourrait m'aider dans une telle situation. Parce que je ne sais pas quoi faire, et que je ne veux pas que Duncan me voit comme ça. Il me poserait des questions, et je ne pourrais pas lui mentir.

Je n'ai rien eu besoin de dire que déjà, elle se trouvait dans le bar, derrière moi, une main sur mon épaule. Hey, Prudence ! Tu vas bien ? Désolé de t'avoir fait déplacé, mais tu dormais pas encore, si ? Je ne savais même pas l'heure qu'il pouvait être. J'ai haussé les épaules, et ait commandé deux verres. Tiens, le dernier, pour la route ! Je bois le mien, et le sien par la même occasion. Je sais pas vraiment pourquoi je t'ai appelé... Mais le barman m'a prit mes clefs, donc je suis bloqué ici... Désolé, tu devrais être avec ton mari. Je ne savais pas trop quoi dire, j'étais plutôt gêné, en fait. Alors j'ai baissé la tête, payant le reste des verres en remerciant le serveur pour tout ce qu'il avait fait.
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Féminin
Nombre de messages : 458
Etudes/Metier : Pasteur
Love : Coincé dans son mariage avec Emma Donovan
Humeur : Nothing's fine, I'm torn. I'm all out of faith
I may have some explanations to give now, right?
Inscription : 06/02/2014


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Aucun



MessageSujet: Re: Loin d'ici [PV Sam] Mar 20 Mai - 21:33




Toujours pointé du doigt,
Toujours à l'écart

Je n’avais jamais vraiment eu l’habitude de ce genre d’endroit. Parce que j’étais encore mineur au point de vue de l’alcool quand j’avais appris que j’étais enceinte la première fois. Et puis avec un gamin en bas âge? Impossible de mettre les pieds dans ce genre d’endroit. J’avais toujours eu de la difficulté à simplement confier ma fille à ma propre mère parce que j’avais eu peur qu’il y ait une complication dès que j’avais reçu la nouvelle. Et disons qu’aujourd’hui, l’espèce de mélange de parfum était en train de me rendre complètement dingue. Récupérer Sam! En sortir le plus vite possible avant que mon estomac se révolte complètement. Il se tourna vers moi et je souris. « Hey, Prudence ! Tu vas bien ? Désolé de t'avoir fait déplacé, mais tu ne dormais pas encore, si ? ». Son haleine frôla mes narines. Odeur d’alcool. Tiens, elle me rappelait une certaine matinée pas si lointaine que ça… enfin, presque sept semaines. Nous nous étions payé un luxe ce soir-là. Sauf que… l’haleine de Sam me fit faire la moue pendant un bref instant. Si c’était vers ce chemin que je m’enlignais petit à petit, j’étais sans doute pour virer cinglée au courant des prochains mois. Est-ce que j’avais vraiment oublié en dix ans ce à quoi j’avais l’air enceinte? Visiblement, j’avais été capable d’oublier tous ces éléments de merde pour compenser avec les bons moments. « Je vais bien… toi? C’est ce qui est important… » dis-je d’une voix claire avec un beau sourire sur le visage. Je n’étais pas conne. Je savais que lorsque l’on finissait sa soirée dans un bar à boire, ce n’était pas parce que ça allait bien. La preuve, c’était que pour le premier anniversaire de la mort de ma fille, la seule chose qui m’avait fait du sens avait été d’ouvrir plusieurs bouteille de vin et de m’envoyer en l’air à plusieurs reprise avec mon mari – élément que j’avais cruellement repousser depuis que notre fille avait commencé à vraiment être malade. « Tu m’as réveillé mais c’est pas comme si j’étais en… » et je m’interrompis brusquement. God. Ce n’était pas la bonne place pour que ce mot-là glisse de mes lèvres. Il était bien dans ma tête. Pense vite, Prudy, songeais-je. Il me fallait une échappatoire face à ce mot qui avait failli glisser de mes lèvres. Quelque chose qui ferait adulte. Quelque chose qui ferait raisonnable. Je passais rapidement une main sur mes yeux et avec un peu plus de force que je le voulais que je répliquais : « fatiguée! » parce qu’après tout, je n’étais pas pour compter un bobard en disant que je n’étais pas enceinte. Parce que je l’étais en cloque… je n’avais juste pas encore fait exposition de mon état à l’aide d’affiche. J’avais la timidité culturelle des femmes vietnamiennes. Ma vie privée avait cette caractéristique précise. Elle était PRIVÉE!

« Tiens, le dernier, pour la route ! » dit finalement Sam. Il commanda deux bières. Une partie de moi se surprit à prier pour ne pas qu’il ne me tende un verre. Je ne voulais pas être prisonnière de cette volonté de cacher encore jusqu’à la fin du premier trimestre ma grossesse. Jusqu’à ce que ca soit visible. Ne pas avoir à faire des petites fêtes pour annoncer aux gens que j’étais enceinte. Mais il descendit les deux verres avant que je n’ai pu me trouver une bonne excuse. « Je sais pas vraiment pourquoi je t'ai appelé... Mais le barman m'a prit mes clefs, donc je suis bloqué ici... Désolé, tu devrais être avec ton mari. » rajouta-t-il avant de payer la somme des verres qu’il avait bu au courant de cette soirée. J’ai souris… « C’est pas grave…. Je te jure. Je préfère que tu m’appelles que d’apprendre que tu t’es tué en auto demain matin. » dis-je. Merde! Je ressemblais à ma mère. Elle m’avait dit ça à ma première cuite. Mon père lui m’aurait fait la gueule. Mais il était agent du FBI alors ca ne comptait pas. D’une voix adulte, je rajoutais : « et Théodore comprendra… » Faux… menteuse. Théodore te fera la gueule parce que tu devrais être à la maison à te reposer parce que tu avais déjà de la misère à finir tes corrections parce que tu étais trop claquée. Je souriais doucement… «Attends… est-ce que je peux acheter deux bouteilles d’eau? » demandais-je au barmaid en alignant la somme sur le comptoir avec un autre sourire. « Tu vas en avoir de besoin pour pas avoir trop mal aux cheveux demain. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je connais mes voisins


Nombre de messages : 282
Etudes/Metier : Fleuriste, patron de la boutique
Love : En couple
Humeur : Inquiet

Inscription : 17/03/2014


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: Loin d'ici [PV Sam] Mar 20 Mai - 22:09



❝Prudence x Sam

Je sentais déjà ma tête tourner, à chaque fois que je fermais les yeux. Dès que je me retrouvais dans le noir total, j'étais comme prit de panique, tout en étant sur des montagnes russes. C'était ça, l'alcool. Je savais que ça allait me faire des ravages, pour avoir déjà testé. La dernière fois que j'ai bu comme ça.. Je ne devais même pas être à Magnolia, je crois. C'était juste avant de venir ici, en fait, quand j'ai commencé à faire le point sur ma vie. Et maintenant, me revoilà dans un bar, à essayer de ne pas sombrer, bien que l'envie s'en fasse ressentir. Je maudis ma soeur, et j'aimerai tellement la mettre dehors à grand coup de pied dans le postérieur. Mais voilà, c'est ma soeur, alors... Ai-je vraiment le choix en réalité ?

Moi ça va, je pète la forme ! Je ris un peu, amèrement. Je n'ai pas mal à la tête, et j'ai pas encore dégueulé, je suppose qu'il y a pire. Par contre, quand elle me parle du fait que je l'ai réveiller, j'arrive bien à sentir que je l'ai dérangé, mais je n'arrive pas à en être désolé. Je pourrais le lui dire, et je le fais, mais ce n'est pas vrai. Elle bugue sur un mot, mais je n'ai pas envie de la reprendre. Elle est fatigué, hum... ouais, ça se tient en plus. Je la regarde quand même étrangement, histoire de voir si c'est vrai ou pas. La vérité, c'est que je serai bien incapable de faire la différence. Je bois un deuxième verre, le dernier, avant de payer le barman qui apporte deux bouteilles d'eau à Prudence. Hein ? De l'eau ? Je me marre, la regardant ainsi que l'eau. ... Sérieusement ? Je fais un signe au serveur de me mettre une bouteille d'alcool de son choix avec, juste pour la route.

Je ne me serai pas tué, jsuis un as au volant. Fast and Furious, tu connais ? Bah c'est moi le mec en fait ! Je prend les deux bouteilles d'eau et ma bouteille de... j'en sais rien, j'arrive pas à lire ce que c'est. En tout cas, c'est fort. Et j'essaye de sortir du bar sans tomber. Ce serait dommage de gâcher ce que j'ai dans les bras... Et une fois dehors, je regarde Prudence. On va où maintenant ? Pas chez moi, c'est tout ce que je voulais. Dis, tu veux pas qu'on aille quelque part ? Maintenant que tu es réveillée et moi aussi, autant qu'on s'amuse non ? Tiens, je veux bien te donner une des bouteilles si tu veux, d'accord ? Allez, dis oui... s'il te plait... Je lui offre un petit sourire triste. J'espère qu'elle dirait oui, ou au moins, qu'elle comprenne que rentrer chez moi n'est pas une option. Je voulais rester dehors, à l'air.
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Féminin
Nombre de messages : 458
Etudes/Metier : Pasteur
Love : Coincé dans son mariage avec Emma Donovan
Humeur : Nothing's fine, I'm torn. I'm all out of faith
I may have some explanations to give now, right?
Inscription : 06/02/2014


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Aucun



MessageSujet: Re: Loin d'ici [PV Sam] Mar 20 Mai - 23:32




Toujours pointé du doigt,
Toujours à l'écart

C’est toujours un peu dommage de ne pas choisir sa famille. Parfois on a des problèmes et on n’est pas nécessairement envie de jouer à faire de notre mieux pour régler les problèmes que l’on voit. J’avais souvent espéré que je puisse simplement connecter deux fils ensembles et voir disparaitre bien des problèmes que nous ressentions ensemble. J’ai doucement souris à cette espèce de loque que donnait l’impression d’être cet homme. Je savais qu’il n’en fallait pas beaucoup parfois pour que l’alcool semble être la solution. Il avait un rire amer.« Moi ça va, je pète la forme ! Je n'ai pas mal à la tête, et j'ai pas encore dégueulé, je suppose qu'il y a pire. » me dit-il. Je lui aurais répliqué sèchement que l’on pouvait bien dire des conneries du genre, moi c’était le lendemain que je me réveillais avec un mal de tête, une incapacité à marcher en ligne droite et une envie d’enlacer le premier bol de toilette qui se présentait avec une air sympathique.

Visiblement, cet ami était d’humeur à ce que je sois en train de partir sur la même fête dans laquelle je partirais. Je glissais une première bouteille d’eau et j’en prends une gorgée sous le regard hilare de cet homme. « Hein ? De l'eau ? » me rigole-t-il. Je roule les yeux. Ah! Ah! Très très drôle. Si seulement tu savais ce qui se passerait dans mon corps, tu comprendrais pourquoi je ne bois. Il s’arrêta après un petit moment pour rajouter un « ... Sérieusement ?» avant de commander une bouteille de fort. Je roulais les yeux. Est-ce que j’avais vraiment eu l’air à ça, sept semaines plutôt? Non… parce que je n’étais pas dans un bar. J’étais à la maison. Avec des bouteilles de vin. Ce n’était pas du tout la même histoire. J’avais probablement plus eu l’air d’une nymphomane plutôt que d’un ivrogne. D’un petit regard, je commençais par l’agripper par la manche et le sortir. Avant qu’il ne parte avec tout le bar, il valait tellement mieux que je le sorte de cet endroit. « Oui… très sérieusement que de l’eau… et si tu vomis dans ma bagnole, je te tue… » dis-je d’un ton qui était sérieusement plus amer que ce que je voulais. Non mais. Il ne voulait pas me dire le pourquoi… bien! Mais je n’étais pas pour le laisser se saouler et le regarder.

Finalement rendu dehors, il me dit d’une voix d’ivrogne. « Je ne me serai pas tué, j’suis un as au volant. Fast and Furious, tu connais ? Bah c'est moi le mec en fait ! » Je roulais les yeux exaspérés. D’une voix archi-mature, je commençais par répliquer doucement : « Ça, tu sais très bien que c’est un truc que les gens ivres pour tenter de convaincre les gens sobres qu’ils n’étaient pas trop ivre pour prendre le volant… et ça ne marchera pas avec moi. » articulais-je avec la force. J’étais déjà plus maman que je ne voulais l’admettre dans mes gestes. Me voilà à materner un homme de mon âge.

« On va où maintenant ? Dis, tu veux pas qu'on aille quelque part ? Maintenant que tu es réveillée et moi aussi, autant qu'on s'amuse non ? Tiens, je veux bien te donner une des bouteilles si tu veux, d'accord ? Allez, dis oui... s'il te plait... » J’étais exaspérée. Mais tout dans le langage non verbal de Sam me donnait une seule et unique information : je ne veux absolument pas retourner à la maison. J’ai eu un tout petit sourire. Partir à l’aventure ne me tentait pas. Je ne voulais pas le ramener chez moi. J’étais pratiquement certaine que Théodore me tuerait si je ramenais quelqu’un de saoul à la maison. Et je ne réussirais pas à me raisonner à aller le cacher dans un motel. « Je suis réveillée mais qu’à moitié… Mais je pourrais t’amener prendre une marche. On pourrait se rendre au parc… Ça te dit? » Dis-je d’une petite voix. Il rapprocha la bouteille de moi. C’était trop d’informations concomitantes qui se produissait. Il y avait le son et l’odeur. J’eus un tout début de petites nausées. Merde. Pas maintenant. Je déglutis lentement. « Sam… je veux pas de la bouteille… je peux pas boire… » dis-je d’une voix exaspérée. Il avait beau tenter de me la donner de force, j’étais responsable. J’ouvris une de mes bouteilles d’eau. Je pris une longue gorgée d’eau froide. Et soudain, je cliquais qu’il allait comprendre ce que je venais de dire. Faites qu’il soit trop ivre pour comprendre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je connais mes voisins


Nombre de messages : 282
Etudes/Metier : Fleuriste, patron de la boutique
Love : En couple
Humeur : Inquiet

Inscription : 17/03/2014


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: Loin d'ici [PV Sam] Mer 21 Mai - 21:43



❝Prudence x Sam

Dès que j'ai levé mes fesses du tabouret de bar, j'ai bien senti que je n'allais pas tenir la soirée encore longtemps ici. En plus, je crois que le barman en avait un peu marre de moi, et surtout du fait que je lui raconte ma vie. Je n'avais pas arrêté d'essayer de lui vendre ma soeur et malgré tous mes arguments, je n'avais pas réussit. Une prochaine fois ! J'aurai bien aimé conclure cette vente... peut-être que je pouvais essayer avec Prudence ? Elle qui voulait un enfant, Sienna c'était pareil : toute aussi chiante et gueularde. Je le note dans un coin de ma tête, mais pour le moment, j'essaye surtout de sortir sans tomber, afin de garder le peu de dignité qu'il me reste encore. J'y arrive sans trop de problèmes, bien qu'un manque de fraîcheur se fait sentir. Je ne devais pas être beau à voir.

Oui… très sérieusement que de l’eau… et si tu vomis dans ma bagnole, je te tue… Au moins, ça a le mérite de me faire baisser la tête. Je ne voulais pas prendre la voiture, et encore moins vomir. Je ne voulais pas bouger d'ici, et c'est certainement pour cela que je lui ai demandé de venir faire la fête avec moi. Mais voilà, ce n'était pas dans ses plans apparemment. Pourtant, j'ai tout fait pour que ma proposition paraisse honnête et cool, mais bon... Tant pis, j'allais devoir me plier à ses envies, même si elles n'avaient pas l'air amusante. En fait, je voulais juste ne pas rentrer, et si pour cela je devais aller avec elle dans... un parc ? Ouais, nan, un parc... J'y allais que pour promener Théoden habituellement, pas pour me promener moi. Ça te dit? Pas vraiment, mais je n'ai pas réellement le choix. Du coup, je fais simplement un petit "oui" de la tête, avant de commencer à marcher. Malheureusement, ça ne marche pas très longtemps, et je me met par terre, quelques secondes, attendant que ma tête arrête de tourner.

La bouteille en gage de paix, je suis surpris qu'elle la refuse. Encore ? Je veux dire, une petite gorgée, c'était rien, si ? Sam… je veux pas de la bouteille… je peux pas boire… Je fronce les sourcils, mais hausse les épaules, prenant moi même la bouteille dans la bouche. Enfin, avant de tout recracher. Hein ? Attend attend attend... Les quelques neurones qui me restent en état se connectent, et m'apporte une information essentielle. T'es enceinte ? C'est ça ? Putain c'est ça. Han mais Prudence, félicitation ! Je me relève, difficilement, et la serre contre moi. Mais fallait rester avec ton mari ! Il doit être mort d'inquietude ! Tu dois pas bouger dans ton état ! Maintenant t'es pire qu'une vieille, au lit à vingt heure et hop ! Et... HAN ! L'expression de mon visage montre bien à quel point ce que je vais dire sonne comme étant la fin du monde. Tu... tu peux plus boire ! Ni rien ! Paix à ton âme.. Et je grimace un peu, partageant sa douleur. Ou pas, je prend une autre gorgée du liquide qui me brule la gorge et la tête.
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Féminin
Nombre de messages : 458
Etudes/Metier : Pasteur
Love : Coincé dans son mariage avec Emma Donovan
Humeur : Nothing's fine, I'm torn. I'm all out of faith
I may have some explanations to give now, right?
Inscription : 06/02/2014


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Aucun



MessageSujet: Re: Loin d'ici [PV Sam] Jeu 22 Mai - 23:38




Toujours pointé du doigt,
Toujours à l'écart

Je savais que l’idée d’aller au parc n’était pas nécessairement la meilleure idée au monde. Mais c’était un des endroits de cette ville ou je me sentais à mon aise. Surtout de jour. J’avais passé beaucoup trop de temps dans un parc au courant de ses dernières années. Avant, c’était parce que j’avais une gamine qui adorait les balançoires. Les dernières semaines, c’était juste parce que je ressentais le besoin de réhabituer à entendre le son des rires d’un enfant. Disons que le « oui » de Sam n’était pas aussi motivé que le mien quand j’allais prendre une marche dans le coin des balançoires. Au bout de quelques petits instants, je le vis s’asseoir par terre. J’avais encore très clairement en tête l’image de cette première cuite que je m’étais fait en carrière et de laquelle je gardais un petit moment. J’ai croisé mes bras en le regardant faire. Il m’exaspérait. Je comprenais pourquoi je n’avais jamais vraiment aimé prendre une cuite.

Parce que présentement je me retrouvais seule à tenter de raisonner quelqu’un de grandement alcoolisé qui tentait de me passer avec un acharnement. C’était exaspérant. Je ne voulais pas annoncé ma grossesse à quelqu’un d’ivre. C’était quelque chose qui briserait complètement mon petit bonheur. Au bout d’un moment, je répliquais que je ne pouvais pas voir. Je vis pratiquement le trajet se faire dans le cerveau imbibé d’alcool de Sam… L’incapacité de boire n’était pas associé à bien des états. Il savait que je n’étais pas une alcoolique anonyme – j’avais déjà bu par le passé. Il recracha la gorgée qu’il venait de prendre : « Hein ? Attend attend attend... » dit-il. Non! Je ne voulais pas que tu le saches parce que tu es tellement saoul que tu vas briser ma stupide bulle de femme enceinte. « T'es enceinte ? C'est ça ? Putain c'est ça. Han mais Prudence, félicitation ! » rajoute-t-il après. Il se relève et me fait un câlin qui est surtout maladroit et complètement alcoolisé. La seule chose que je peux remarquer, c’est que son odeur m’écœure profondément. J’ai doucement fermé les yeux. Je ne voulais absolument pas le voir. Je sentais à son ton qu’il paniquait plus que moi lorsque je m’étais retrouvée seule dans une petite salle de bain avec un bâtonnet à la main. J’avais attendu longtemps avant d’en parler à Théodore. Près de deux semaines après le petit plus rose. « Mais fallait rester avec ton mari ! Il doit être mort d'inquiétude ! Tu dois pas bouger dans ton état ! Maintenant t'es pire qu'une vieille, au lit à vingt heure et hop ! Et... HAN ! », Articula-t-il. J’ai roulé les yeux. Okay… ce n’était pas parce que je m’étais endormie à huit heures que j’étais nécessairement obligé de me transformer en une magnifique poupée de cire complètement immobile sur un stupide sofa. « Tu... tu peux plus boire ! Ni rien ! Paix à ton âme. » Je le fusillais du regard alors qu’il prit une autre gorgée. Exaspérée, je lui arrachais la bouteille des mains. J’avais une tronche de boudeuse. C’était une espèce d’arnaque. « Je ne voulais pas te le dire pendant que tu étais ivre…. Parce que j’en voulais un autre gamin… » c’était comme s’il me brisait ma fête avec son ton angoissé à seulement contempler que je ne pouvais plus boire. « Je suis enceinte… pas incapable. J’ai que 31 ans. J’en avais vingt la dernière fois où j’étais au terme… et j’ai travaillé jusqu’à 8 mois et demi alors… me sous-estime pas… » et en un dernier ajout un peu dramatique, j’ai fini par articuler : « Et maman détermine que tu as assez bu. » en renversant la bouteille à même le sol.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je connais mes voisins


Nombre de messages : 282
Etudes/Metier : Fleuriste, patron de la boutique
Love : En couple
Humeur : Inquiet

Inscription : 17/03/2014


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: Loin d'ici [PV Sam] Mer 28 Mai - 23:34



❝Prudence x Sam

Prudence était enceinte ! Je n'en revenais pas, je savais qu'elle avait eu des problèmes avec son enfant, et tout. Du moins, je crois, rien n'est sur dans ma petite tête à ce moment là... Mais j'aurai pensé que jamais elle ne retomberait enceinte, de peur de se confronter une nouvelle fois à la perte d'un enfant... mais apparemment, je m'étais trompé, et tant mieux ! C'était génial pour elle, et j'étais heureux. Oh tiens, j'allais faire un bouquet de fleur pour lui adresser mes félicitations, autrement que par ma voix et mes effluves d'alcool. Du moins, si j'arrivais à m'en rappeler demain matin, et ce n'était pas gagné, il ne fallait pas se voiler la face.

Elle semble énervée, et il ne faut pas être devin pour savoir que c'est de ma faute. Quand j'ai voulu prendre une autre gorgée de boisson, elle m'apporta la preuve de son exaspération : elle m'arracha la bouteille. Heeeey ! C'était à moi après tout ! Mais elle ne sembla rien y faire, et me fit par du fait qu'elle ne voulait pas que je sois au courant. Pas comme ça, en tout cas. Et je pouvais la comprendre ! Après tout, l'arrivée d'un bébé, c'est beaucoup plus cool qu'une fête, ou qu'une promotion. Elle voulait peut-être faire une grande fête pour l'annoncer à tout le monde, et je venais de foutre en l'air toutes ses idées ? J'espérais que non. Elle me fit aussi un peu peur lorsqu'elle me raconta avoir travailler jusqu'à la quasi fin de sa grossesse, me prouvant que ce n'était pas quelques mois qui allaient l’empêcher de faire quoi que ce soit.

Et maman détermine que tu as assez bu. Naaaaaan ! Pas çaaaa ! mon alcooooool ! J'ai soupiré, mais je n'ai rien dit, ne voulant pas l'énerver et risquer pire. J'ai regardé l'alcool couler sur le béton, et je n'ai pas bougé, jusqu'à ce que la dernière goutte ne quitte la bouteille pour se fracasser contre le sol. Donc... qui est au courant pour ton bébé ? Tu es enceinte de combien de temps d'ailleurs ? Et tu sais déjà quel sexe c'est ?
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Féminin
Nombre de messages : 458
Etudes/Metier : Pasteur
Love : Coincé dans son mariage avec Emma Donovan
Humeur : Nothing's fine, I'm torn. I'm all out of faith
I may have some explanations to give now, right?
Inscription : 06/02/2014


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Aucun



MessageSujet: Re: Loin d'ici [PV Sam] Lun 23 Juin - 12:30




Toujours pointé du doigt,
Toujours à l'écart

Sans même que je ne le réalise, je me retrouvais à être la méchante de l’histoire. Il fallait dire que de me réveiller quand j’étais complètement claquée et sous une tonne de variations hormonales ce n’était pas nécessairement l’idée la plus brillante que l’on avait eu dans ce siècle. Ça n’avait pas vraiment été préparé entre Théo et moi ce deuxième enfant. On l’avait juste fait pour compenser pour toutes les fois où on n’avait pas osé le faire au courant de cette dernière année et je redécouvrais le plaisir de me réveiller blottie dans les bras de mon mari. Sauf que là, je n’étais pas ou j’étais. « Heeeey ! », me dit-il en se plaignant du fait que je venais de lui arracher la bouteille des mains. Il ne savait pas, mais il n’aurait absolument rien à dire sur la suite de ses événements. Il en fallait beaucoup pour me mettre hors de mes gonds, mais il avait réussi. Parfait s’il ne voulait pas m’expliquer pourquoi il saoulait. Mais je n’étais pas pour le laisser faire. J’étais pour être responsable là où il n’était déjà plus en état de l’être. Visiblement, le sort que je réservais à sa bouteille ne lui plaisait pas mais il avait compris le message que j’étais loin d’être d’une humeur à lui donner le point. Je fermais les yeux un instant et j’attendis qu’il parle parce que là, j’étais en train de me calmer : « Donc... qui est au courant pour ton bébé ? Tu es enceinte de combien de temps d'ailleurs ? Et tu sais déjà quel sexe c'est ? » Je souris doucement et je passais une main dans mes cheveux. L’avantage de mes colères, c’étaient qu’elles ne duraient jamais très longtemps. J’étais frustrée encore que la nouvelle ait été éventée de cette manière à quelqu’un qui était ivre. J’aurais préféré le faire d’une manière originale. Lui donner une sucette et lui faire deviner. Un peu comme j’avais fait avec Théodore. J’avais trouvé un truc original pour lui. Et je trouverais surement la même chose pour Pierre – faudrait d’ailleurs bientôt que je trouve parce qu’il le verrait. Il était tellement observateur mon frère. « Y’a que toi et Théo qui savez pour l’instant. » dis-je en commençant à répondre aux tonnes de questions qu’ils m’avaient lancées. Avec un petit sourire, je rajoutais : « Probablement que mon frère s’en doute comme je suis toujours en train de dégueuler. » Étant donné qu’il était observateur, P-A devait déjà savoir mais il attendait probablement que j’en parle avant de sortir le chat du sac. J’eus un petit sourire et je rajoutais : « Je suis à huit semaines alors je ne sais pas le sexe. Et je ne suis pas sûre que je veux le savoir. » Non, je ne voulais pas avoir l’air encore gnagna mais je voulais juste avoir un bébé en santé. Ça me tuerait un deuxième bébé malade. Et puis j’en reviens à lui : « Tu veux m’expliquer pourquoi tu t’es fait ça… te saouler ce soir… ou on en parle pas? » dis-je d’une voix maternelle en m’assoyant à côté de lui sur le bord de la route et en lui tendant une bouteille d’eau.

[HJ: je m'excuse de l'attente, je suis en mode retour... ça risque de me prendre un peu de temps... mais je reviens.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je connais mes voisins


Nombre de messages : 282
Etudes/Metier : Fleuriste, patron de la boutique
Love : En couple
Humeur : Inquiet

Inscription : 17/03/2014


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: Loin d'ici [PV Sam] Mar 9 Sep - 11:33



❝Prudence x Sam

Je suis dégouté... Ma bouteille ! L'alcool n'est pas une solution, bla bla, je sais tout ça... mais putain ça fait un bien fou lorsqu'il passe dans les veines. Surtout quand on a une soeur comme la mienne, et avec qui on ne s'entend plus vraiment. Il y a des fois ou on ne supporte plus la vie, et là, c'était le cas. Alors l'alcool ou les conneries ? L'alcool. Mais Prudence ne semblait pas d'accord avec ma philosophie de vie. Du coup, je ferme ma bouche, comme un gentil toutou. et puis maman... ça lui va bien, vu la situation. Du coup, pour penser à autre chose, je lui pose plein de question, sur le bébé, et sur sa grossesse.

Ohhh, je suis le deuxième au courant ! Je ne sais pas si ça doit être considéré comme un honneur mais en tout cas, je suis juste après le père ! C'est génial ! Oh mon dieu, le deuxième ! Je souris comme un idiot en la regardant, et écoute le reste. Huit semaines... Mouais, j'y connais rien en sexe de bébé, mais si elle dit ne pas le connaitre, c'est que ça doit pas être encore développé, ou quelque chose comme ça. non ? Bref, de toute façon, elle veut pas savoir. Mais moi je veux savoir ! Oui, bon, c'était sorti tout seul, en vrai c'est sa décision et certainement pas la mienne. Alors je met ma main sur ma bouche, montrant bien que je n'ai rien dit, et que je souhaitais retirer mes paroles. C'était juste de la curiosité, histoire de savoir si je devais acheter un t-shirt bleu ou une robe rose. Clichés de gamins, ça... Allez, même si c'est une fille, j'acheterai un truc bleu ! ça porte bonheur pour les mariages, alors pourquoi pas aussi pour les naissances ?

Et voila qu'elle me demande pourquoi je me retrouve dans cet état là... la vérité, c'est que moi même, je ne sais pas trop; à la base, je voulais juste partir de chez moi, et essayer d'échapper à ma soeur. Mais voila ! C'est encore sa faute... Je baisse la tête. Je sais très bien que je ne peux pas éviter le sujet, et surtout, qu'il ne faut pas énerver une femme enceinte. Je me suis disputé avec ma soeur. Rien de plus. Pour l'instant, en tout cas. Elle sait qu'entre elle et moi, c'est la guerre, et je sais très bien aussi que je pourrais craquer si j'en parle trop. à la place, je m'approche un peu d'elle, et pose la tête sur son épaule, fermant les yeux. Je veux pas rentrer...  
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Féminin
Nombre de messages : 458
Etudes/Metier : Pasteur
Love : Coincé dans son mariage avec Emma Donovan
Humeur : Nothing's fine, I'm torn. I'm all out of faith
I may have some explanations to give now, right?
Inscription : 06/02/2014


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Aucun



MessageSujet: Re: Loin d'ici [PV Sam] Dim 21 Sep - 17:34




Toujours pointé du doigt,
Toujours à l'écart

J’avais pleinement conscience que ma grossesse semi-accidentelle me changerait autant que ma première grossesse l’avait fait. Je n’avais pas planifié. J’étais devenue adulte au rythme de mon gros ventre. J’avais toujours eu ce petit côté maternelle en raison de ma fille dont je devais m’occuper. Sauf que depuis un bon moment. Depuis bien trop longtemps, je ne faisais plus attention aux autres. La preuve c’est que je blessais accidentellement Samuel lorsque je dis que je ne voulais pas savoir le sexe. « Mais moi je veux savoir ! », me dit-il d’un ton semi-offensé par le fait que nous ne voulions pas savoir le sexe. En fait, Théodore et moi étions tous les deux un peu dépassé par la situation. Alors nous n’étions pas encore nécessairement à savoir si nous voulions savoir le sexe du bébé. Nous voulions avant tout savoir si nous connaitrions le même sentiment de perte. C’était un pas, un tout petit pas vers une reconstruction de ce nous qui avait un jour été. Avec un petit éclat de rire, je réfléchis. Pour les autres, ça semblait facile d’oublier et d’avancer. Mais je comprenais que le fait de savoir était plus facile pour les jouet et pour les couleurs des cadeaux. Mais j’avais un peu envie d’avoir la surprise qui arrivait après neuf long mois d’attente à savoir si j’avais patiemment parlé à un petit prince ou à une belle petite princesse toute délicate. « De toute façon, faut attendre, parce qu’il a l’air d’un petit têtard présentement. Et puis, c’est Théo et moi qui allons décider… on veut juste que celui-là soit en santé, celui-là. » déclarais-je d’une petite voix. Je savais que ça pouvait paraitre cliché. Mais nous avions pris un pari, Théodore et moi. Nous avions un pourcentage de chance de revivre la même chose. Une main doucement appuyé sur mon ventre je restais assise sur le bord du trottoir. Curieuse, je cherchais à savoir ce qui venait d’amener l’état grandement alcoolisé du fleuriste. Tant pis, je voulais savoir, pour pouvoir l’aider. Je me doutais qu’il pourrait fort bien n’avoir aucune envie d’en parler avec moi. Après tout, je venais de ruiner une bouteille d’alcool. « Je me suis disputé avec ma soeur. », me dit-il comme une réponse. À son tour, il vient doucement appuyé sa tête sur mon épaule. L’odeur d’alcool de sa peau m’écoeurait. Mais je réussis à faire fit de ce sentiment lourd. Je savais très bien que la relation entre Sam et sa sœur n’était pas des plus fantastiques. Vivre ensemble ne faisait pas le même effet que ça faisait entre Pierre et moi. Moi, je m’imposais comme une négociatrice entre les deux hommes de ma vie. Mais j’avais des bonnes relations entre mes deux coqs. « Je veux pas rentrer... » me confia-t-il d’une voix douce. Je comprenais très bien comment il se sentait. Pierre n’était pas en ville. Et même si je savais que j’allais probablement me mettre mon mari à dos, j’étais sans doute pour lui proposer une échappatoire pour la soirée. Je préférais le savoir bien dans ma maison que de le savoir dans cet état chez lui. Doucement, je passais une main dans ces cheveux – comme une mère le fait avec son enfant. « T’inquiète, je comprends… » dis-je d’une voix douce. La fatigue revenait me happer. Il faudrait que j’aille me coucher bientôt. Cherchant une solution, la meilleure option était fort probablement que je lui offre un hébergement. C’est pourquoi je proposais : « Allez, viens. Pierre est à l’extérieur de la ville. Tu prendras la chambre d’ami… je changerais les draps.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je connais mes voisins


Nombre de messages : 282
Etudes/Metier : Fleuriste, patron de la boutique
Love : En couple
Humeur : Inquiet

Inscription : 17/03/2014


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: Loin d'ici [PV Sam] Mar 14 Oct - 9:27



❝Prudence x Sam

Qui j'étais pour décider du sexe de l'enfant ? Ou du moins, pour exiger d'être au courant dès que ce serait possible de déterminer son sexe ? J'étais personne, mis à part un homme bourré qui se faisait des illusions, c'est tout. Mais franchement... un petit bébé ! Je n'en veux pas, les enfants c'est pas vraiment mon truc, mais.. ça me paraissait trop mignon là maintenant ! Tellement que j'aurai voulu la faire accoucher de suite pour le prendre dans mes bras... Mais bon, elle avait raison, la santé avant tout. Je l'espère pour vous, sincèrement. Je lui souris avant de reprendre. Hey, ce sera moi le parrain, hein ?Grand sourire d'ange. comme si ça allait effacer le fait que j'étais totalement torché.

Puis la discussion prend un autre virage, afin que ça parle de moi, et de pourquoi je me trouvais dans cet état. Je ne voulais pas trop en parler, même pas du tout. Mais je savais aussi que bon, après l'avoir réveillé, fait bouger de chez elle alors qu'elle a un mari et un bébé dans le ventre, je lui devais bien un petit quelque chose, autre qu'une mauvaise compagnie. Du coup, oui, je lui avoue que tout ça, c'est à cause de ma petite soeur. Je sens même les larmes commencer à monter et à essayer de déborder de mes yeux, mais je me retiens un peu. Je baisse simplement la tête, pour ne pas trop me faire remarquer, ainsi que mon état... Elle passe sa main dans mes cheveux, et me pose ma tête contre elle, en quête de réconfort.

Elle me propose de venir chez elle, et je ne peux pas refuser. Je veux être avec quelqu'un, mais pas avec Duncan. J'ai trop honte pour m'afficher dans cet état là. Alors qu'avec Prudence, je sais que je pourrais dormir sans risquer de la décevoir. Au pire, c'était déjà fait. Elle me propose la chambre d'ami, celle que P-A. utilise habituellement... Je souris, et finit par la prendre dans mes bras Merci.. Je me relève, et finit par me tenir à elle pour rester debout. Tu habites loin ? J'arrive pas à me rendre compte là... Je souris faiblement, et passe ma main dans mes cheveux J'ai mal au crâne..
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Féminin
Nombre de messages : 458
Etudes/Metier : Pasteur
Love : Coincé dans son mariage avec Emma Donovan
Humeur : Nothing's fine, I'm torn. I'm all out of faith
I may have some explanations to give now, right?
Inscription : 06/02/2014


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Aucun



MessageSujet: Re: Loin d'ici [PV Sam] Mar 14 Oct - 16:06




Toujours pointé du doigt,
Toujours à l'écart

Je doutais constamment que c’était une bonne idée d’avoir un autre enfant avec Théodore. Ivre comme je l’avais été le soir de la conception, ça m’avait semblé être la bonne chose à faire. Ça avait mis des mots sur le vide que je ressentais de manière si violente dans ma maison. Mais la partie logique de mon cerveau avait repris le dessus. Et je savais très bien que bébé avait des chances d’être malade. J’étais donc devenue ce cliché : « Garçon ou fille, ça n’avait guère d’importance. Tout ce que je voulais, c’était un bébé bouée de sauvetage. Pas un être humain qui ne vivrait pas passé ses dix ans. Mon cœur ne tolérerait jamais une deuxième disparition du genre. Sam comprenait en partie ce défi pour moi : « Je l'espère pour vous, sincèrement. » Il me sourit doucement. Je ne regrettais pas finalement de l’avoir dit. Je n’avais juste pas envie d’être jugé pour la décision d’avoir un autre enfant si tôt après en avoir perdu un. Mais je ne me sentais pas juger par Sam, peut-être bien parce que son cerveau alcoolisé ne comprenait pas. « Hey, ce sera moi le parrain, hein ? » me demanda-t-il. Pour être franche, mon cerveau était encore très loin d’être prêt à m’abandonner à aussi loin dans la grossesse que ce qui se passerait dans les mois de gros ventre. Un jour à la fois. Je me rendrais au bout de cette grossesse avec à mes côtés mon prince charmant. Avec un petit éclat de rire, je viens rajouter une information : « On verra… Je crois que Théo va avoir son mot à dire là-dessus. On l’a fait à deux… deux et beaucoup trop de vin. »

Après lui avoir demandé pourquoi il était dans son état, je constatais à quel point évasive était sa réponse. Bien, il n’avait pas envie d’en parler. Je comprenais ça et je lui proposais même un lit pour l’héberger. Tant pis, je me ferais probablement chicané par mon mari au lendemain matin. Surtout lorsqu’il accepta. « Merci. Tu habites loin ? » Je ne m’accrochais guère sur le fait que Théo aussi aurait préféré me voir calmement à la maison à cet heure tardive – après tout, il n’avait même pas voulu me réveiller pour me demander de monter me coucher dans la chambre quand je m’étais endormi alors que je sois sortie de la maison sans le prévenir pour venir ramasser quelqu’un d’ivre – sa réaction serait sans doute cocasse. Je serrais lentement Sam dans mes bras. Un autre petit sourire, je rassurais Sam qui devait se tenir à moi pour marcher : « Non… et on va le faire en bagnole. » Demain, en fait, dans quelques heures, quand il s’enlignerait pour aller travailler – et encore s’il était en état pour aller travailler, il regretterait probablement amèrement. Après avoir passé une main dans ses cheveux, il articula : « J'ai mal au crâne… » Un petit sourire sur mon visage à mon tour. J’avais vécu exactement la même chose un peu plutôt cette année, sauf que c’était ma toute première cuite à vie et qu’elle avait ce côté unique des premières fois. Fouillant d’une main dans mon sac à main, je viens lui dire : « T’inquiètes, je comprends… j’ai peut-être des dolipranes dans mon sac à main si t’en veux. » Je finis par en sortir mes clés d’automobile que je glissais dans les poches de mon pantalon. Un petit sourire : Trouvé. Et je tendis une petite bouteille format voyage de dolipranes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Loin d'ici [PV Sam]

Revenir en haut Aller en bas

Loin d'ici [PV Sam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» OH CONS SEYE ELEC TORO ! VOTRE 12 JANVIER N'EST PAS LOIN !
» Loin des rires... [PV Kilip Jino]
» Plus loin que dans mes Rêves [PV Nuage d'Or]
» Loin des yeux, près du coeur [Aurore]
» Nous partirons loin d'ici ensemble

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Hors jeux :: Rps DS version2-