Partagez|

When I met you in the summer ♥ Desmond & Grace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité







MessageSujet: When I met you in the summer ♥ Desmond & Grace Dim 13 Juil - 23:39


Summer 2012 ♥ Timber creek park

En tant que grande admiratrice de la nature, Grace ne pouvait pas refuser l'invitation de Allie pour un weekend camping. L'idée de passer deux jours loin de la civilisation magnolienne était parfaite! Enfin, ils allaient quand même rester au New Jersey - donc, pas très loin -, mais ça lui suffisait amplement. En même temps, vu leur âge, il serait surprenant que leurs parents laisse les enfants partir loin sans surveillance. Par contre, la blondinette n'était pas une habituée de ce genre de sortie. Disons que les Hoskins visent plus haut pour se divertir. Alors, oui, se sera sa première fois (héhé)! De plus, ne connaissant pas vraiment les amis d'Allie, elle allait pouvoir faire de nouvelles connaissances et cela la réjouissait. Avec son amie, elle savait qu'elle pouvait s'attendre à des gens simples et normaux - et non des garces qui se prennent pour des reines. Alors, elle pouvait passer une bonne fin de semaine tranquille sans se soucier de ses problèmes. La seule chose à laquelle elle devait s'inquièter était de ne pas manquer de pile pour sa lampe torche. Même si elle adore la nature, cela ne veut pas dire qu'elle n'éprouve aucune peur face à ce qui peut s'y retrouver. Surtout la nuit lorsqu'on ne voit même pas à dix pieds plus loin, il y avait de quoi être terrifié... Mais vu le nombre qu'elle avait apporté, il n'y avait aucune chance que cela se produise.

Les parents d'une des copines d'Allie avaient déposés et dirigés les jeunes jusqu'à l'emplacement parfait pour poser la tente. Le nombre de jeunes n'étaient pas énorme et tant mieux. Cela allait rester assez tranquille et puis, faut pas se baser là-dessus non plus. On peut s'amuser à deux comme on peut s'amuser à dix. Parmi eux, il n'y avait qu'un garçon. Desmond. Grace avait déjà eu l'occasionde rencontrer le jeune homme, mais ne le connaissait pas vraiment. Disons qu'il n'était pas très bavard et d'après son allure, semblait un peu étrange. Mais bon, s'il avait été invité, c'est qu'il était cool, non? Enfin, bref... Lorsque le tout fut installé, la nuit était tombée et le petit groupe s'était installé autour du feu pour discuter un peu en mangeant des guimauves grillées avant d'aller se coucher.

Couchée dans la tente, un bruit provenant de l'extérieur réveilla la blondinette. Ses yeux s'écarquillèrent au son du bruit alors qu'elle remonta son sac de couchage jusqu'à son nez. Elle aurait bien voulu aller jeter un coup d'oeil pour voir de quoi il s'agissait, mais la peur la resta cloîtrée au sol. Les ombres qui reflétaient sur la tête n'étaient que celle des arbres qui bougeaient avec le vent. Aucune ombre menaçante en vue. Pour le coup, elle réussit à se convaincre que ce n'était que les branches d'arbres qui se frottaient entre elles. Une fois calmée, elle referma les yeux afin de retrouver les bras de Morphée, mais sans succès. Le froid s'était installé dans la tente et même avec son sac de couchage, elle n'arrivait pas à se réchauffer. Après une quinzaine de minutes, elle décida de se lever - en faisant le moins de bruits possible - et sortit du campement. Fermant bien la fermeture éclair à la sortie afin d'éviter que les autres se retrouvent enfermés avec une invasion de moustique. Il ne restait que quelques petites flammes au feu, mais avec l'aide de quelques branches sèches, elle pouvait bien le ranimer. Elle en ramassa quelques-unes, parmi celles qu'ils avaient empiler tout près du feu un peu plus tôt, et tentait de les placer de façon adéquate, mais faut dire qu'elle n'avait pas vraiment l'expérience dans ce domaine. Du coup, le résultat n'était pas très prometteur.


Dernière édition par Grace Hoskins le Mar 15 Juil - 1:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: When I met you in the summer ♥ Desmond & Grace Lun 14 Juil - 4:07


L'idée d'Allie de faire du camping durant un week-end avec des amies avait tout pour plaire à Desmond. Le principal étant qu'il allait être éloigné de sa nouvelle famille durant un week-end complet, ce qui était non négligeable. Un autre bon point était que ça allait lui remémorer de bons souvenirs avec son père: il lui arrivait de décider de partir en camping sur un coup de tête, seulement entre hommes. Ça allait lui remémorer également les parties de chasses dans les bois ainsi que les parties de pêche en bateau, puisqu'il y avait des lacs à proximité du bois. C'était le bon temps. Et, évidemment, pouvoir passer du temps avec Allie était toujours agréable. Même s'il connaissait plus ou moins les amies d'Allie - toutes des filles -, ça allait lui permettre de les connaître davantage. Et elles devaient être de bonnes amies si elles ont mérité l'amitié d'Allie, chose qu'elle n'offrait pas à tout le monde. Il était bien heureux de faire partie de ce groupe de camping, lui qui venait d'emménager dans le quartier récemment.

À leur arrivée sur le site de camping avec les parents d'une des amies d'Allie, Desmond se proposa aussitôt pour aider avec les sacs. Il n'était pas à l'aise de s'incruster aussi rapidement dans ce petit groupe, alors rester un peu en retrait avec des bagages lourds ne le dérangeait pas du tout. Il pouvait également observer les filles qui l'accompagneraient ce week-end. Dès le départ, il avait été soulagé de constater qu'elles semblaient toutes saines d'esprit. Des folles comme sa soeur, il n'en voulait pas au milieu de la forêt! Dédé déposa les bagages lorsqu'ils trouvèrent l'endroit parfait et le temps de tout installer, il faisait nuit. Les parents étaient partis et ce fut enfin le temps de discuter, de manger, de faire connaissance. Au fil de la discussion, Desmond se sentait de plus en plus à l'aise dans ce petit groupe. Il se laissa même aller à raconter quelques blagues, à taquiner certaines et même à raconter une petite histoire d'horreur avant d'aller dormir, parce que ce qu'il y avait de bien à être en forêt, c'était cette impression de ne jamais être totalement seul ni totalement en sécurité.

Au milieu de la nuit, un mouvement dans la tente le fit se réveiller - l'instinct du jeune chasseur. Une silhouette était debout à l'intérieur et tentait d'en sortir subtilement. Une fois qu'elle eut réussi à quitter, Dédé sortit tranquillement de son sac de couchage et prit son temps pour quitter la tente, pour être sûr de réveiller personne d'autre. Une fois à l'extérieur, il aperçut la blondinette joyeuse du groupe, Grace. Elle tentait vainement de faire grossir le feu, ce qui sur le coup fit sourire Dédé. "Tu as besoin d'aide?" Tranquillement, il s'avança vers l'amie d'Allie et prit d'autres petites branches. "Il faut être patient avec le feu, sinon il va étouffer et s'éteindre." Puis il s’attela à la tâche, alternant petites branches et feuilles sèches, tout en soufflant un peu dessus de temps à autre. Après cinq minutes, le feu reprit vie. Il s'assied donc sur un tronc en forme de cylindre pour profiter de la chaleur de ce dernier. "Pourquoi ne dors-tu pas? Demain ça sera une grosse journée, on fera de la randonnée." Randonnée est un gros mot, considérant la grosseur du bois dans lequel ils étaient, mais c'était une activité plaisante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: When I met you in the summer ♥ Desmond & Grace Lun 14 Juil - 7:20

La noirceur pouvait nous jouer des tours et même si Grace n'était pas une trouillarde, il lui arrivait d'avoir ses moments. Faut dire aussi que se retrouver dans une tente au milieu de la forêt n'était peut-être pas la chose la plus rassurante. Ils n'avaient pas fait de recherche sur ce parc pour savoir ce qui pouvait s'y retrouver. De plus, avoir entendu une histoire d'horreur avant d'aller se coucher n'avait pas été la meilleure idée. Même si l'histoire avait été bien divertissante et qu'elle était bien au courant que tout cela n'était que de la fiction, il était quand même facile de se faire des scénarios. Certaines personnes vont même à croire que les trolls existent et pourtant, ce ne sont que des créatures que l'on retrouve dans les films et les jeux vidéos. Bref, elle était assez vieille pour se convaincre qu'il n'y avait aucun danger. Peut-être qu'il y avait des animaux sauvages autour, mais valait mieux ne pas y penser. Dans la tente, il commençait à faire froid et malheureusement, la blondinette n'avait pas pensé à apporter son sweat jaune moutarde, qui réchauffait très bien malgré sa mocheté. Les chaleurs qu'il y avait eu ces derniers jours lui avaient laissés qu'elle aurait crevé de chaud durant la nuit. Cependant, elle n'avait pas pensé au fait que dans une forêt, la température était plus froide. Normal quoi. La seule solution qui s'offrait à elle présentement était d'aller près du feu pour y retrouver de la chaleur.

Doucement, elle s'était glissée hors de la tente et rapprocher du feu qui était sur le point de s'éteindre. N'étant pas très familière avec les feux de camp, elle ne savait pas trop comment s'y prendre pour le ranimer. Par logique, elle en déduit que rajouter du bois était déjà un bon début. Elle s'était donc accroupi tout près en y ajoutant quelques branches, mais ça ne semblait pas fonctionner. Pour le coup, elle se trouvait un peu conne de ne pas savoir comment faire. Ça devait être simple, non? Même Erica devait en être capable. Au moins, cette dernière n'était pas présente pour se moquer d'elle, parce qu'elle n'en manquerait sûrement pas l'occasion. Cette dernière n'était peut-être pas témoin de la scène, mais quelqu'un d'autre l'était par contre. Une voix masculine se fit entendre derrière la jeune Hoskins, ce qui lui causa un petit sursaut, mais rien d'alarmant. La voix lui était familière, alors il n'y avait pas de quoi s'inquiéter. En tournant la tête vers le jeune homme, Grace esquissa un sourire. « Ça se voit tant que ça? » Desmond s'était rapproché d'elle afin de terminer ce qu'elle avait commencé. Elle le regarda faire et prenant des notes - mentalement -, comme ça la prochaine fois, elle saura quoi faire. En même temps, il lui donna un petit conseil. La patience. Chose que la jeune femme savait très bien faire! « Très bien, monsieur le pyromane. » lâcha-t-elle pour le taquiner un peu. Même s'il avait l'allure d'un pyro, ce n'était qu'une blague. Elle croisa les bras contre elle pour se réchauffer un peu en attendant que le feu reprenne vie. « Tu sembles savoir comment t'y prendre. Tu fais souvent du camping? » demanda-t-elle en dirigeant son regard vers le sien. Contrairement à elle, qui a sa cuisinière comme seule expérience avec le feu. Grosse différence avec celui d'un campement. Il ne suffit pas de tourner les manettes pour avoir ce que l'on veut. Ça demande plus de travail, mais lorsqu'on est deux, c'est plus amusant. Mission réussit, les deux se tirèrent une bûche - au sens propre de l'expression - et le jeune Dikens (par respect, je me suis abstenu de dire Danielson) l'interrogea sur sa présence à l'extérieur au milieu de la nuit. « Un bruit m'a réveillé et j'avais trop froid pour me rendormir. » Grace ne voulait pas admettre qu'elle avait eu peur. Ça faisait gamin un peu et elle ne voulait pas passer pour ça. Elle était une grande fille et devait agir ainsi! Plus besoin de veilleuse à son âge pour l'aider à se rendormir après un cauchemar. « Et toi? C'est à cause de moi que tu es debout? J'ai essayé de faire le moins de bruit possible, désolé. » D'un côté, elle était bien contente qu'il se soit réveillé - même si elle en est la cause. Déjà, elle n'aurait pas été capable de ranimer le feu, mais maintenant qu'elle voit bien ce qui les entours, ça lui donnait quelques frissons dans le dos. Au moins, elle avait de la compagnie. Le jeune femme commençait à ressentir un peu de chaleur, donc décroisa ses bras pour venir poser ses mains sur ses cuisses avant de les entrelaçés et de se retourner vers le garçon. « Alors, comment tu trouves Magnolia? » Allie lui avait raconté que Desmond était nouveau en ville, ce qui expliquait pourquoi elle ne l'avait jamais vu avant qu'elle les présente.


Dernière édition par Grace Hoskins le Mar 15 Juil - 3:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: When I met you in the summer ♥ Desmond & Grace Lun 14 Juil - 23:31


C'était avec un peu de stupeur que Desmond remarqua que la jeune Grace était incapable de faire un feu. Pour le jeune adolescent, ça faisait partie des choses de base à apprendre, comme cuisiner ou coudre. Comment pourrait-elle se débrouiller s'il arrivait un problème quelconque et qu'elle aurait un urgent besoin de feu? Certes, maintenant on pouvait avoir des lampes-torche ou des briquets, mais ces trucs avaient besoin d'énergie d'origine humaine pour fonctionner, alors qu'on fabriquait le feu avec n'importe quoi qui peut brûler - soit beaucoup de choses. Lorsque son père était encore là - il sentit un léger pincement au coeur en y pensant, il ne s'en était pas encore remis -, ils allaient camper quelquefois et le jeune homme avait appris tôt à allumer un feu et à l'importance de ce dernier. Un soir, son père avait décidé de ne pas faire de feu de la nuit pour que Desmond comprenne bien l'utilité du feu. Et il l'avait compris! Cette nuit-là, il faisait aussi noir que dans une usine désaffectée et les bruits étranges semblaient plus près d'eux que d'habitude. Depuis, il se faisait un honneur d'apprendre aux autres comment faire.

Heureusement, la jeune blonde ne sembla pas offusquée qu'on vienne allumer le feu à sa place, au contraire. Certains auraient été outrés qu'on prenne leur place ainsi! Mais Grace accepta l'aide qu'on lui offrit avec joie et sembla retenir la leçon pour la prochaine fois. Parfait: demain soir, la tâche d'allumer le feu incombera à la jeune dame, comme ça Dédé verra si elle était vraiment attentive. Après lui avoir donné le cours Feu 101, Grace le remercia en le surnommant 'pyromane'. Sur le coup, Desmond se figea, revoyant soudainement ses persécuteurs de son ancienne école le pousser dans les casiers et  le traiter de tous les noms, pyromane, psychopathe et nécrophile en faisant partie. Il n'était rien de tout ça, mais on le traitait de ces noms quand même. Mais il tenta de ne pas le prendre trop personnel et de ne pas se frustrer - on était en camping, c'était supposé être un moment agréable, on était entre amis, il fallait relaxer. Dédé fit donc quelque chose dont sa mère serait fière: il se tourna vers Grace et lui sourit pour lui montrer que sa blague était drôle. Même s'il ne le pensait pas du tout. Heureusement, la jeune blonde changea rapidement de sujet et lui demanda s'il était habitué à faire du camping. Le sourire hypocrite fit rapidement place à un sourire sincère et les mauvais souvenirs laissèrent la place à des moments plus positifs. "Oui, enfin j'en faisais souvent avec mon père, avant qu'il divorce de ma mère. J'y ai eu mes plus beaux souvenirs." La nostalgie l'envahit alors qu'il s'installait sur la bûche, mais il la retint. Tous ces souvenirs avec son père auprès du feu... Il tenta de cesser d'y penser en demandant à l'amie d'Allie ce qu'elle faisait debout à cette heure tardive. Elle lui expliqua qu'un bruit à l'extérieur de la tente l'avait effrayée - ce qui était normal lorsqu'on était pas habitué à camper - et lui demanda si c'était de sa faute s'il était debout également. Dédé hocha la tête puis haussa les épaules; c'était vrai, mais il ne fallait pas qu'elle se sente mal pour ça. "Ce n'est pas si grave, je ne dors pas tant que ça de toute façon." Puis Grace lui demanda comment il trouvait le quartier. Cette fille était tellement bavarde! Pourtant, ça ne paraissait pas tant tout à l'heure. Est-ce que toutes les amies d'Allie étaient comme ça? Dédé espérait bien que non, car il n'en aurait pas fini de parler. N'empêche que Grace lui posait une bonne question: les membres de sa propre famille ne s'étaient pas donnés la peine de lui demander son avis. Pensif, il caressa la bague qu'il portait autour de son petit doigt de sa main droite - cadeau de son père. "Hum... Magnolia c'est... comment dire... monochrome? Tout le monde compartimente tout le monde, soit tu es blanc, soit tu es noir. Mais au final, on est tous gris, tu comprends?" Dédé avait essayé de mettre des mots sur ce qu'il pensait du quartier, mais c'était sorti bizarrement de sa bouche. "Et... sinon, tu aimes le quartier, toi?" Petite tentative de faire oublier ses dernières explications.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: When I met you in the summer ♥ Desmond & Grace Mar 15 Juil - 7:22

À cette heure précise, à l'écart des autres, la présence de Desmond lui était rassurante. Avant aujourd'hui, elle n'avait jamais pris la peine de le connaître ou même de lui adresser la parole. Pas qu'elle ne le voulait pas, mais elle n'en avait jamais vraiment eu la chance. De plus, le garçon semblait quelqu'un d'assez réservé. Du moins, c'est ce qu'elle croyait, mais vu la façon dont il avait agis ce soir avec les filles, l'image qu'elle avait de lui changea un peu. Son côté amical le rendait un peu plus accessible et même qu'on pourrait dire que ça le rendait attachant. Jamais elle n'aurait cru qu'il serait venu la rejoindre au milieu de la nuit et l'aider à préparer son feu. C'était une des raisons pour laquelle elle ne se fiait jamais au jugement qu'elle portait sur les gens. La plupart du temps, quand on s'y fit trop, parfois on se trompe sur toute la ligne. Tout comme elle pouvait passer pour une boloss à ne pas être capable de repartir le feu. Pourtant, elle n'était pas si débile, mais on lui avait tout simplement jamais montrer. Contrairement à lui, elle n'avait jamais eu la chance de vivre se genre d'expérience auparavant. La seule chose qu'elle avait vu qui pouvait se rapprocher d'un feu de camp était le feu de foyer dans son salon. Et même là, il était électrique! Pour ça, elle enviait un peu le garçon - si on oubliait le fait que ses parents étaient divorcés et qu'il parlait au passé. Des sorties en famille semblaient être amusant. Même si c'était difficile de s'imaginer ceux-ci dans une forêt, elle ne passerait quand même pas à côté de cette occasion. Il y a un début à tout, non? « Au moins, maintenant ça t'es utile. Nous sommes chanceuses de t'avoir parmi nous. » lâcha-t-elle en lui offrant un sourire sincère. Disons que trois filles seules dans le bois, ça promet! Le sujet semblait un peu sensible pour le jeune homme - du moins, d'après ses paroles. Il n'avait rien dit ou fait qui pouvait lui donner cette impression, mais il n'y a rien de facile dans un divorce. Que ce soit pour les deux personnes en question ou leur entourage. Surtout quand on est l'enfant. On ne peut rien dire qui pourrait y changer quelque chose et on ne peut même pas choisir. Heureusement, ses parents vivaient toujours le parfait amour et elle se comptait chanceuse de ne pas avoir à vivre un divorce. Le jeune homme changea de sujet en lui demandant ce qu'elle faisait debout et elle lui avoua s'être réveillé suite à bruit qu'elle avait entendu. À son tour, elle lui posa la question en lui demandant si elle en était la cause. Malgré le fait que cela ne semblait pas l'avoir dérangé, elle s'excusa auprès de lui. Ne pas faire de bruit était un peu compliqué dans une tente avec le bruit de frottement des sacs de couchage et la fermeture éclair de la tente qui s'ouvre et referme. Son sourire était toujours accroché à ses lèvres alors qu'elle tourna la tête vers le feu. Après quelques secondes, elle lui reposa une autre question. Bon, peut-être qu'elle faisait un peu pipelette, mais elle était comme cela avec les nouveaux. De plus, elle n'aimait pas trop les silences, ça la rendait mal à l'aise et lui donnait l'air non-intéressante. Et puis, il n'y a rien de mal à lui porter intérêt. Aussi, combler le silence qui régnait dans la forêt l'aidait à ne pas trop se faire de scénarios sur ce qui pourrait se passer.

Les paroles et les mots qu'avaient employés Desmond pour expliquer ce qu'il pensait de Magnolia avait élargis le sourire qui était sur le visage de Grace. Déjà, il venait de gagner des points pour sa maturité. Il était rare que la demoiselle entende quelqu'un parler ainsi. Surtout à son âge. Il y avait de l'espoir pour les jeunes! Elle comprenait tout à fait ce qu'il voulait dire, malgré les grands mots. Cela ne faisait que peu de temps qu'il était là et il avait déjà compris comment ça se passait ici. En fait, si on pouvait comparer Magnolia Crescent à un film, un exemple parfait serait High School Musical. Bien que ce soit un exemple de merde - je me permets de l'admettre - c'était vrai. On te colle une étiquette et si tu t'en détaches, on te juge! C'est aussi simple que ça. La seule différence, c'est qu'ici on ne fonctionne pas par clic, mais par famille. En tout cas, c'est le cas chez elle. Contrairement au reste de la sienne, elle ne brille pas autant et pourtant, ils lui mettent un peu de pression, mais tout en restant subtile. Ils n'acceptent pas le fait qu'elle ne soit pas comme eux et c'est ce qui est le plus décevant. Mais bon, avec le temps on s'y habitue et on tente de remplir les exigeances requises. « J'ai compris. Je te donnerais même un dix sur dix pour ta réponse. » Elle ne se moquait pas de lui, au contraire, elle était sincère. Des gens réalistes, il n'y a rien de mieux! Si elle aimait le quartier? À vrai dire, c'était une question compliquée pour la jeune Hoskins. Tout comme lui, elle avait compris comment ça se passait, mais malgré cela, elle tentait de faire comme les autres. Ne voulant pas être vu comme étant "différente", c'était - selon elle - la meilleure solution. « Je m'y plais bien... Du moins, je m'y fais. » Ce n'était pas toujours aussi simple de vivre à Magnolia. Avec les potins qui se propageaient plus vite que la grippe en hiver, il était difficile d'avoir la paix. Si on ne venait pas te déranger avec tes propres problèmes, on te dérangeaient avec ceux des autres. « En tout cas, je ne peux pas me plaindre. C'est une ville assez divertissante. » Entre les meurtres, Dirty Secret et sans oublier Erica (a) - , on n'y manque de rien en ce qui concerne les drames!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: When I met you in the summer ♥ Desmond & Grace Jeu 17 Juil - 4:18


Penser à son père était difficile. Ça ne faisait que deux ans que sa mère & lui étaient divorcés, Desmond était loin d'être prêt à avoir tant de nouveautés: un nouveau père, un nouveau frère une nouvelle soeur, une nouvelle maison, une nouvelle ville. C'était trop à la fois. Et que dire de Monica & Ruth, dont la folie des concours semblait aller encore plus loin que d'habitude! Au moins, avant il y avait son père, le seul pour qui il semblait compter. Mais dans cette nouvelle famille, il n'y avait pas de place pour lui. Le moule "Desmond" n'existait pas, il était visiblement de trop. Et ils venaient tout juste d'emménager! Pour la énième fois - au milieu de la forêt, pourtant loin de sa supposée-famille -, Dédé désespérait de ne pas avoir suivi son père lorsque ce dernier est parti. Ils auraient été si heureux, seulement tous les deux. À être partout sauf dans ce nouveau quartier. Ce n'était pas que la présence de Grace l'agaçait, mais le jeune adolescent savait très bien que leur groupe parfait devrait retourner chez leurs familles respectives un jour ou l'autre. C'était indéniable; ils n'étaient que des jeunes. Malheureusement.

Grace réussit cependant à lui faire changer les idées en le remerciant d'être présent parmi leur groupe. Lui qui craignait d'être de trop - surtout entouré seulement par des filles! -, le voilà comblé. Il sourit à la blonde, fier. Le pauvre n'était pas habitué à ce que son aide soit reconnue et appréciée. "Et moi je suis content qu'Allie m'ait invité. Je suis nouveau et pas très porté à aller vers les autres, donc je trouve ça super de pouvoir connaître de nouvelles têtes avant la rentrée." Dont le joli minois de la Hoskins. Habituellement, Desmond avait des préjugés sur les gens de son âge, étant habitué aux stéréotypes typiques du lycée. Les footballeurs, les cheerleaders, les geeks... Dédé faisait indéniablement partie des Misfits. Mais Grace, elle, semblait normale. Pétillante, joyeuse, jolie... normale. Ça faisait du bien de voir que tout le monde n'était pas dans un moule.

Évidemment, ça semblait un peu contradictoire, le fait que l'adolescent se plaignait de ce nouveau quartier en raison des 'compartiments' que chacun devait remplir, mais lui-même le faisait au lycée. Sauf qu'au lycée, ça se faisait tout seul, il n'inventait aucune clique! Dans son ancienne ville, les habitants étaient normaux, ils ne jouaient aucunement à ce jeu purement lycéen. Dédé devait se faire à l'idée que les adultes ici agissaient comme à l'école. Au moins, Grace semblait comprendre la logique de Desmond et ne semblait pas le prendre pour un fou ou un mec bizarre. Encore une fois, il sourit à l'amie d'Allie - il avait rarement souri autant en si peu de temps depuis son récent déménagement. Le fait d'être ailleurs, de respirer de l'air non toxique. Desmond retourna la question de Grace contre elle concernant son impression du quartier et étonnamment, ça lui prit un peu de temps avant de répondre. Elle semblait s'y faire, ajoutant que c'était une ville divertissante. Tu m'étonnes! "Ah bon? Et que considères-tu de 'divertissant' dans le quartier? À part le lycée, tout est conçu pour les adultes. Mais en même temps, je n'ai pas eu le temps de tout visiter." Il lui semblait avoir croisé un skatepark une fois, mais le skate n'était pas trop son truc. "À moins que tu ne sois le type de fille qui adore les potins, les revues, les trucs de fille quoi. Pour ça, c'est sûr que ce quartier doit être bien!" Cette ville n'était pas faite pour les garçons normalement constitués.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: When I met you in the summer ♥ Desmond & Grace Dim 20 Juil - 23:21

Le jeune homme lui avoua être un peu asocial, ce qui n'était pas vraiment étonnant. Ce n'était pas un jugement, mais elle l'avait remarqué à leur première rencontre. Il lui avait à peine parler et honnêtement, elle pouvait comprendre. Enfin, Grace aussi était timide - pas à ce point -, mais elle comprenait que c'était plus difficile pour certaine personne. La blonde faisait des efforts, parce que l'image de la coincée ne lui tentait pas. Par contre, elle reste tout de même une jeune femme réservée sur les bords. Faut bien se garder une certaine gêne. En ce moment, il était plutôt social. Faut dire que lorsqu'elle se sentait à l'aise avec quelqu'un, elle parlait beaucoup. Donc, c'était une bonne chose. « En tant que petit nouveau, c'est toujours mieux de faire connaissance avec quelques élèves avant la rentrée. Comme ça, tu sais déjà sur qui te fier. » Surtout à Sterling, il faut être prudent, parce qu'il y a beaucoup d'hypocrite. Les gens prétendent être ton ami, mais au final, ils se foutent tous de ta gueule. Même après trois ans, on ne sait toujours pas si on fait le bon choix en ce qui concerne les fréquentations du lycée.

Ils enchaînèrent ensuite sur le quartier dans lequel ils vivaient. Vivre à Magnolia avait ses bons côtés, mais aussi ses mauvais. On pourrait dire que c'était ainsi partout, mais non. Comme quartier, c'était un peu étrange quand on y pense. Un meurtrier qui se pavane dans la ville, une folle - ou un fou - qui s'amuse à propager des rumeurs, qui sont vrais la plupart du temps, et sans oublier tous les habitants qui se voilent la face. En gros, Marlene King pourrait s'inspirer de MC lorsqu'elle voudra produire une nouvelle série. Desmond avait raison sur le fait que le quartier était un peu conçu pour les adultes. Faut dire que pour les adolescents, ils devaient se débrouiller pour trouver un truc à faire, mais au fil du temps, ils apprenaient à s'y faire. En même temps, c'était la seule chose à faire. Comme ce week-end, l'idée de faire du camping était différente de ce qu'elle faisait habituellement avec ses copines. Grace ne put s'empêcher de rire devant la remarque du jeune homme. C'était une femme et elle ne pouvait pas résister à ses envies de commérer. Enfin, elle ne faisait aucun commérage, mais elle écoutait ceux qui le faisait. Il n'y a rien de mal à ça, non? « Je l'avoue! Je suis ce type de fille, je ne peux pas résister à mes pulsions de jeune fille. C'est plus fort que moi! » lâcha-t-elle sur un ton innocent avant de rigoler. Elle ne vivait pas de ça non plus et pouvait bien continuer sa vie sans les potins. Elle reprit son sérieux et leva les yeux vers lui. « Tout dépend de ce que tu aimes faire aussi. Tu aimes le bowling? Si oui, on pourrait en faire un de ces quatre. Sinon, il y a toujours l'école de danse classique. » Un mince sourire s'installa sur ses lèvres alors qu'elle plaisantait sur les choses à faire dans le quartier. Il y avait bel et bien une école de danse, mais faire des pointes n'étaient sûrement pas l'activité favorite du jeune Dikens. « Tu fais du sport ou une activité en particulier? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: When I met you in the summer ♥ Desmond & Grace Sam 26 Juil - 17:59


Petit nouveau. C'était vrai, mais ça faisait bizarre. Avant de déménager à Magnolia, Desmond n'avait jamais changé de maison de sa vie. Les petits nouveaux, c'était toujours les autres, jamais lui. Et maintenant que les rôles étaient inversés, ça lui faisait une sensation étrange. "C'est vrai. Et j'espère que je pourrais me fier sur toi pour me faire visiter l'école!... Enfin, si tu le veux bien." Desmond détestait les personnes qui demandaient des choses à d'autres comme si ça allait de soi. Ce type de personnes lui était insupportable, alors il refusait de le faire aux autres. Peut-être que Grace n'appréciait pas être en présence de Dédé et qu'elle était trop polie pour retourner dans la tente. Alors lui imposer en plus une visite complète du lycée en sa présence, ça serait terrible pour la petite blonde! Dédé préférait lui laisser le choix d'accepter ou non, même si intérieurement il aimerait qu'elle accepte sa proposition avec plaisir. Il était bien avec Grace, il se sentait à l'aise alors qu'avec d'autres personnes qu'il connaissait moins, il était beaucoup moins bavard. La Hoskins devait avoir un don, il fallait croire!

Comment Desmond a-t-il pu deviner que Magnolia Cresent était le quartier idéal pour les filles accros aux potins? Cet endroit puait la perfection. Tout était magnifiquement bien placé, le gazon était tondu partout, les fleurs étaient éblouissantes, il n'y avait aucune mauvaise herbe apparente, les trottoirs étaient propres, l'asphalte ne présentait aucune craque, l'air était frais. Tout le monde était beau, tout le monde était riche, tout le monde était gentil. Devant une image aussi parfaite, il n'y avait aucun doute que les imperfections - car il y en a toujours - étaient extrêmement bien cachées, bien maquillées, bien ensevelies. Ça, tout le monde le sait, même si tout le monde fait comme si tout allait bien. Or, l'homme est curieux de nature. Dans son ancienne ville, les habitants ne tentaient pas de cacher leurs imperfections de façon aussi obsessive, les voisins étaient donc moins portés à tenter de découvrir leurs secrets. Ici, chaque petite craquelure est visible à des kilomètres, les habitants n'attendent que ça pour ragoter à ce sujet. Quand tout est parfait, les gens s'ennuient. Ils profitent donc de la moindre occasion pour se trouver quelque chose à faire, un problème à discuter, un comportement à juger. C'était comme ça que Desmond voyait ce quartier: une perfection ennuyante. Et Grace s'y plaisait. La logique s'imposait d'elle-même. Néanmoins, le jeune adolescent ricana en l'entendant parler de ses 'pulsions de jeune fille'. Même s'il n'aimait pas les fans de ragots, il appréciait Grace, malgré le peu de temps qu'ils se connaissaient. La discussion porta ensuite sur les activités que Desmond aimait. Le bowling? L'adolescent haussa les épaules. Cette activité lui faisait ni chaud ni froid, en fait: il n'en avait jamais fait et n'était pas plus intéressé que ça à s'initier à ce passe-temps. Et l'école de danse classique!? Dédé rit en s'imaginant danseur de ballet. La belle image! "La danse classique, on oublie! J'ai deux pieds gauches, je suis un piètre danseur. Et pour le bowling, je n'en ai jamais fait, alors je ne sais pas si j'aimerais ça." Grace lui demanda alors quelle activité il appréciait. Desmond y réfléchit un moment: à part les choses qu'il faisait avec son père, il n'y avait rien qui l'attirait particulièrement. Et son père n'était plus là pour pratiquer les activités qu'ils faisaient ensemble. "J'aime chasser et pêcher. Il faut rester silencieux, à l'affût. C'est tranquille, presque apaisant. Et après, il y a la joie d'avoir attrapé quelque chose, ou l'espoir d'être plus chanceux la prochaine fois." Il devra se trouver d'autres passe-temps désormais, car il ne ferait jamais de chasse ou de pêche avec sa mère et encore moins avec son beau-père! "Et toi?" Desmond n'amait pas trop parler de lui, car il finissait presque toujours à penser à son père.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: When I met you in the summer ♥ Desmond & Grace Lun 4 Aoû - 6:54

Grace sourit encore une fois au jeune homme lorsque celui-ci lui demanda s'il pouvait se fier sur elle pour lui faire visiter l'école. Pourquoi refuser? Elle ne perdait rien dans cette histoire, tout ce qu'elle gagnait était de passer un peu plus de temps avec lui. Jusqu'à maintenant, elle n'y voyait pas d'inconvénient. Contrairement à la plupart des jeunes de son âge, le jeune Dikens semblait différent et traîner avec des gens comme ça ne pouvait que lui faire de bien. De quoi lui changer les idées. En ce moment, elle était à l'aise avec lui et pouvait être elle-même sans avoir peur qu'il la juge. Faut dire que depuis un moment, elle se perdait derrière ses masques et rare sont les fois où elle peut se reposer sans se demander ce que pense la personne avec qui elle est. « Ce serait avec plaisir! » Même si la façon dont il avait formulé la "demande" pouvait sembler être une obligation, ce n'était pas pour cette raison qu'elle avait accepté. Elle en avait envie. Comme elle lui avait dit, ce n'est pas toujours facile d'être le petit nouveau. Tout le monde mérite sa chance, non?

Grace résidait à Magnolia depuis déjà treize ans et s'était habitué au quartier. Ce n'est pas comme si elle avait le choix non plus. Pour être accepté, il faut se fondre dans la masse et agir comme tous les autres. Sinon, on se pose des questions à ton sujet et puis soudainement tu es la personne qui fait tous les sujets de conversation. En y pensant bien, Desmond avait raison: MC est conçue pour les adultes. Tranquille à la maison à siroter leur verre de vin en racontant leur journée - qui pourtant ressemble à la précédente. Voilà à quoi ressemble la vie à Magnolia. À seize ans, il n'y a rien de bien intéressant à faire. Trop jeune pour sortir dans les bars, trop vieux pour aller jouer au parc. Il reste quelques autres choses qui viennent lassant au bout d'un moment, mais bon. On s'y fait! D'ailleurs, la blonde énuméra quelques activités à faire au jeune homme. Elle échappa un rire lorsque ce dernier lui mentionna ses deux pieds gauches, mais lorsqu'il lui avoua ne jamais avoir joué au bowling, la jeune femme ne pu s'empêcher d'arquer les sourcils, étonnée! Le bowling était quand même une activité culte et rare sont les gens qui en ont jamais fait. Du moins, elle en connait pas. On pourrait comparer cela à une personne qui ne sait pas ce qu'est un Pokemon - en moins pire quand même. « Tu es sérieux ? Mon dieu, mais faut y remédier! Promis, à notre retour, je vais t'apprendre. » Le sourire qu'elle avait sur les lèvres se dissipait peu à peu lorsqu'il mentionna ces deux activités préférées. La pêche, ça passait, mais la chasse... Enfin, il pouvait faire ce qu'il voulait, mais l'image qu'elle avait de ça lui faisait mal au coeur. « Je n'ai jamais pêché, ni chassé et faut dire que l'idée ne m'est jamais traversé l'esprit. Disons que j'aime trop les animaux pour vouloir les blesser, mais tu fais ce que tu veux. Et puis, je ne suis pas bien placé pour parler non plus. Je mange de la viande alors d'un côté j'encourage les chasseurs à continuer. » Lorsque ça venait aux animaux, la jeune femme ne pouvait que défendre ces petits êtres innocent. Trop mignon pour mériter un tel sort, mais que voulez-vous? C'est le cycle de la vie, on n'y peut rien. Devenir végétarienne était envisageable, mais elle en était incapable. « Tant que tu ne m'en parle pas, ça devrait aller. »

Pour ce qui était des activités, les deux adolescents avaient des goûts différents, mais cela ne changeait rien. Apprendre la vérité sur les plaisirs coupables (parce que c'est méchant!) de son nouvel ami ne l'avait pas pour autant changé. Desmond restait Desmond. Contrairement à lui, elle avait plusieurs passe-temps. « J'aime le patinage et la danse. J'ai même songé m'inscrire dans l'équipe de cheerleaders du lycée, mais j'hésite un peu. Comparé à elles, je suis vraiment nulle. » répondit-elle suivit d'un rire. C'était surtout parce qu'elle n'avait pas envie de se ridiculiser devant Erica et sa troupe. Sinon, ça allait la suivre jusqu'à sa graduation. Hors de question que cela arrive!

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: When I met you in the summer ♥ Desmond & Grace Dim 10 Aoû - 20:29


Elle avait accepté. Grace avait accepté de lui faire visiter l'école. Une visite exploratoire, rien de mieux pour faire plus ample connaissance. Allie lui avait proposé récemment, certes, mais Desmond désirait passer du temps avec le blondinette. Habituellement, il se sentait rarement aussi à l'aise avec une personne qu'il connaissait aussi peu. Lui qui pensait passer un week-end ennuyant avec seulement des filles qu'il ne connaissait pas vraiment excepté Allie - il espérait d'ailleurs se trouver au moins un ami masculin au lycée, à trop côtoyer des filles il finirait gay, pensée absurde mais présente - cette simple soirée dépassait ses espérances! Desmond sourit à la blonde en réponse à son acceptation d'être guide d'un jour. Il n'était pas fan des remerciements sans fin, un sourire sincère valait mieux que tous les mercis, enfin à son avis. Parler pour ne rien dire, ce n'était pas son genre.

L'expression étonnée de Grace étonna l'adolescent. Quoi, ce n'était pas normal de ne jamais avoir joué au bowling? Ce n'était pas de sa faute si sa seule relation familiale normale était avec son père et que ce dernier n'avait aucune passion pour cette activité! Grace lui proposa de l'initier à cette activité à leur retour du camping, ce qui fit sourire l'écolier. "Avec plaisir!" Le sourire éternel de Grace sembla néanmoins perdre de sa vigueur lorsque Desmond lui annonça sa passion pour la chasse et la pêche. Apparemment, la Hoskins semblait sensible au bien-être des animaux et moins on lui parlait de l'acte de tuer des pauvres bêtes innocentes, mieux elle irait. Dédé, lui, avait une vision bien différente de son activité. "D'accord, je ne t'en parlerai plus. Mais sache seulement que de mon point de vue, un animal que je chasse et que je mange est un animal abattu dans un abattoir dans des conditions horribles en moins. Un jour, quand tu seras prête, je te montrerais l'humanité de cet acte." Desmond savait bien que certaines personnes trouvaient l'acte de tuer soi-même un animal horrible et barbare, mais ces personnes-là préféraient fermer les yeux sur les terribles conditions de vie des animaux qu'ils mangeaient. Le chevreuil qu'il avait tué avait été libre, heureux. Pas enfermé, coincé dans un endroit clos entouré de ses congénères et mangeant en attendant la mort.

Mais Desmond tint promesse et cessa d'en parler, se concentrant sur les passions de la blonde: danser.  Mais la pauvre refusait d'exercer sa passion car elle avait peur d'être jugée. Ah! cette peur stupide que tout le monde avait. Ça faisait longtemps que l'adolescent n'avait plus cette crainte et il se portait bien mieux sans. Sans le vouloir, Dikens poussa un rire avant de réaliser que la crainte de Grace était sérieuse. Il la dévisagea. "Attends, tu as peur de cheerleaders, ces écervelées osseuses qui rient comme des dindons?" Desmond n'avait pas encore vu celles du lycée Sterling, mais il savait qu'elles étaient partout pareilles à travers les États-Unis. "C'est une peur stupide. Je suis sûr que tu vaux bien mieux que ces filles qui ne pensent qu'au paraître. Qui ne risque rien n'a rien dans la vie, même si je crois que ces filles ne méritent pas ta présence dans leur équipe." Dikens n'avait jamais vu Grace danser, mais il savait qu'elle était mieux que toutes les cheerleaders de n'importe quel lycée. Voyant que le feu commençait à perdre de la vigueur, l'adolescent se pencha vers celui-ci et ajouta quelques branches de bois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: When I met you in the summer ♥ Desmond & Grace Dim 31 Aoû - 21:41

Étant une amoureuse des animaux, Grace n'aimait pas l'idée qu'un animal soit blessé ou même torturé. C'est pourquoi la chasse n'était pas quelque chose qui intéressait la jeune femme. Elle n'avait rien contre ceux qui pratiquait ce genre d'activité - si c'est pour leur propre besoin et non par simple plaisir. Parce que voir cela comme un jeu peut être qualifié comme du sadisme. De son côté, elle préférait éviter d'entendre - ou même voir - les détails. Déjà que certaines personnes ne se gênent pas de poster des vidéos de eux tirer sur une bête innocente sur l'internet. Cependant, Desmond avait quand même raison. D'une façon ou d'une autre, elle mangeait de la viande et celle-ci avait auparavant été un animal qui a été abattu dans de mauvaises circonstances. « Ouais, je sais. Mais lorsqu'il est chassé, j'arrête pas d'y pensé. Tandis que s'il provient du super-marché, je n'y songe pas plus que ça. J'espère que tu es patient, parce que ça n'est pas demain la veille que je vais être prête. » Peut-être qu'un jour elle pourrait le faire - du moins, assister et non commettre l'acte -, parce qu'au fond, c'est la loi de la nature. C'est normal pour l'humain de chasser des bêtes, tout comme c'est normal pour eux aussi. On ne sait jamais.

Contrairement à lui, la jeune femme consacrait son temps à une activité moins violente et plus artistique : le patinage et la danse. Plus jeune, elle avait suivi des cours de patinage, mais n'avait jamais vraiment été dans le professionnel. À vrai dire, Grace se sous-estimait énormément. C'est le problème chez elle. Aux côtés des autres, elle se voit petite, alors que comme tout le monde, elle avait sa chance. Cependant, elle restait tout de même la petite fille qui rêve de briller un jour. Elle fit d'ailleurs part de ses envies de rejoindre l'équipe de cheerleaders à Desmond, mais connaissant les autres filles qui en faisaient déjà partie, c'était un peu intimidant. Elle afficha donc une mine sérieuse lorsque son ami échappa un rire. Elle ne plaisantait pas, elle le pensait vraiment. Bien que d'entendre les mots qu'il utilisait pour décrire ces filles, elle ne fit qu'acquiescer timidement de la tête. Faut dire qu'elle se sentait un peu pathétique, mais comment ne pas l'être. Ils n'étaient pas que de simples personnages de film où la petite fille banale devient la star des cheerleaders. Ce n'est pas la réalité, malheureusement... C'est alors que le jeune homme reprit la parole et Grace pouvait sentir ses joues rougir. Elle tentait de réprimer un large sourire, mais sans résultat.  « Mais n'importe quoi! » lâcha-t-elle en le poussant gentiment tout en riant .Elle n'avait pas l'habitude de se faire complimenter comme ça - sauf avec sa famille, mais ça ne compte pas. Donc, elle ne savait pas trop comment réagir face à cela. Elle ne pouvait pas non plus se vanter et dire qu'il avait raison et qu'elle était mieux que toutes les autres. Elle aimerait bien y croire, mais ce n'était pas facile. « Merci quand même d'essayer de me motiver. » Elle était sincère, elle appréciait vraiment. Ce n'était pas gros, mais pour elle oui. « Je suppose que tu n'as pas ce genre de problème. Tu m'as l'air assez confiant. J'admire! » Malgré son côté réservé, il ne semblait pas se soucier de ce que les gens pensaient de lui et c'était la chose à faire. De nos jours, les gens sont cruels et ne pense pas que de simples paroles puissent blesser.

Soudainement, un bruit se fit entendre dans le buisson qui se trouvait à seulement quelques pieds d'elle. Sa tête se tourna d'un coup dans cette direction pour voir ce que c'était. Tout ce qu'elle voyait c'était le buisson et derrière que du noir. « Tu as entendu ? » demanda-t-elle à Desmond. Et puis, une seconde fois, le bruit se fit réentendre. La blondinette pouvait sentir les battements de son cœur accélérèrent et elle était un peu effrayée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: When I met you in the summer ♥ Desmond & Grace Mer 17 Sep - 23:25


La chasse était un sujet qui ne faisait pas l’unanimité : c’était dégueu, plein de sang, inhumain – la bonne blague, se nourrir est tout ce qu’il y a de plus humain -... tous les qualificatifs péjoratifs s’appliquaient. Desmond était donc habitué à ce genre de réaction, à la controverse que ses propos pouvaient provoquer. Ce n’était pas de sa faute si les gens préféraient fermer les yeux sur les conditions de vie de leur viande à l’épicerie – comme Grace – plutôt que de voir la réalité en face et faire un choix logique. L’homme de consommation a choisi de se voiler la face, Dédé devait l’accepter. Il hocha donc la tête en réponse à Grace, qui lui demandait de ne pas parler de chasse.

Autant Grace semblait dégoûtée par le passe-temps de Desmond, autant ce dernier trouvait celui de Grace banal. La danse... toutes les petites filles raffolent de la danse, il n’y avait rien de bien original là-dedans. Mais aussi inintéressant cela pouvait être pour l’adolescent, il était évident que la jeune fille semblait passionnée par ce sujet. À en voir sa façon d’en parler... même Desmond, qui ne remarquait pas ces choses-là, le voyait. Pourtant, Hoskins refusait d’exercer sa passion au lycée, chose que Dédé trouvait absurde. Il ne faut pas se priver de faire les choses qu’on aime – son père le lui répétait constamment. Aussi Dédé ne se gêna pas pour lui faire un discours sur ce sujet. Il se fichait bien des opinions des autres sur son passe-temps – il acceptait de ne plus en parler à Grace, mais ça ne voulait pas dire qu’il reniait la chasse pour autant – il faisait ce qu’il voulait. Hoskins devrait en faire autant. L’adolescente se mit à rougir en entendant les propos de Dédé, et ce dernier ne comprit pas vraiment pourquoi. Avant de se remémorer avoir mentionné à la blonde qu’elle était assurément meilleure que ces cheerleaders qu’elle craignait tant. Desmond avait fait un compliment sans s’en rendre compte! Le visage de l’adolescent vira également au rouge, à la fois car il l’avait complimentée et car elle venait de lui toucher l’épaule pour le pousser un peu. Les marques d’affection de ce type intimidaient Desmond, même si c’était purement amical. Il y était peu habitué. Heureusement, le contact physique dura peu de temps et Grace changea de sujet, admirant la confiance de Desmond. Ce dernier dévisagea Hoskins, ignorant comment interpréter ce compliment. Desmond Dikens et la confiance faisaient deux. Ils étaient totalement opposés. Il avait seulement appris à ne pas tenir compte des avis externes concernant sa personne, un blocage social qui fonctionnait plutôt bien. Mais de là à dire qu’il avait confiance en lui... ça ne collait pas. L’adolescent se contenta de dire : « Confiant n’est pas le terme exact, mais je vois ce que tu veux dire. » puis continua de fixer le feu.

Fixation qui ne dura pas longtemps : il fut dérangé par un petit sursaut à sa droite, puis par une voix troublée. Grace semblait craindre un bruit que Desmond n’avait pas entendu. Il allait la rassurer, lui dire qu’elle avait imaginé un bruit, mais il l’entendit lui aussi. C’était léger, mais perceptible. « Je vais aller voir, reste là. » Dédé se leva, son instinct de valeureux guerrier (lol) prenant le dessus. Il n’avait aucune lumière pour l’éclairer, à part le feu, mais ça lui importait peu. L’adolescent se dirigea jusqu’au buisson et déplaça les branches pour mieux voir ce qui s’y cachait. Il sourit et se dépêcha de prendre l’objet avant qu’il ne s’enfuie. « Je crois qu’on a un visiteur... » Dédé leva sa main, révélant à Grace que le responsable de la frayeur de la blonde était un jeune lièvre. L’envie lui avait pris de faire une blague de type "J’espère que tu as faim, notre repas sera bientôt servi!", mais il avait promis à Grace de ne pas parler de chasse. Aimant les animaux, la jeune fille aurait été perturbée par ses propos. Desmond laissa l’animal repartir dans la nature et leva la tête : le soleil commençait à se montrer. « Je crois qu’il est temps de retourner dormir. Il fera jour bientôt. » L’envie de dormir n’était pas du tout là, mais il devait faire comme s’il avait dormi toute la nuit. Il commença donc à éteindre le feu pour éviter d’éveiller les soupçons de leurs compagnons de camping.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: When I met you in the summer ♥ Desmond & Grace

Revenir en haut Aller en bas

When I met you in the summer ♥ Desmond & Grace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une petite idee de qui est Larry Summer/Mondialisation.ca
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» DSC : De Summer à Constantinople.
» Summer Slam 2011
» L5R CCG 2010 Summer Con Promo Pack

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Hors jeux :: Rps DS version2-