Partagez|

Sipping from your cup 'til it runneth over, holy grail.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité







MessageSujet: Sipping from your cup 'til it runneth over, holy grail. Mar 15 Juil - 20:17

Desmond avait toujours eu quelque chose d’intrigant pour Erica, quand elle était au lycée, la Queen se l’imaginait un peu tordu avec une personnalité penchant sur le gène du psychopathe. Un peu comme dans les livres de psychologie, mais loin d’elle l’idée de le juger au contraire. Il avait l’air si en marge et solitaire, qu’il la fascinait presque. Erica haïssait au plus haut point les perdants, elle les jugeait faibles et quand ils ne rayonnaient pas ; bons à rien. Mais Desmond était tout autre chose dans l’esprit sophistiqué de la jeune Daniels, elle avait toujours eu l’habitude de voir le monde avec un regard plus élaboré. Elle toujours plus lucide et tristement réaliste que le reste du commun des mortels. Bien sûr, elle était frivole car le paraître était essentiel sur terre et dans sa tête, mais elle n’hésitait à passer l’action. Un peu comme une Reine Elisabeth qui n’aurait pas peur de changer la roue de sa voiture, Erica était précieuse mais tout à la fois. Sans hésitations, on pouvait espèrer d’elle le meilleur comme le pire et peut-être qu’un jour elle tuerait une fille comme Renata de ses propres mains, puis finirait étiqueter psychopathe. Tout n’était jamais simple avec Erica Daniels, elle défiait tous les stéréotypes. Puisque Desmond n’était pas le cliché attendu du looser, elle s’était prise d’amitié pour lui comme elle l’avait fait avec Leah. Ils se voyaient en cachète, puis très vite elle se rendit compte que cette amitié –qui n’était pas un secret pour Ruth- agaçait la poupée au plus au point et c’est ainsi qu’Erica prit un malin plaisir à l’entretenir.

- Mon pauvre Desmond, tu dois souvent avoir envie de te tirer de cette maison, disait Erica en regardant le quartier par la fenêtre. Entre ta sœur et cette pseudo-famille qu’on t’impose…

Elle fumait tranquillement une cigarette, elle savait que Desmond ne se méprendrait pas. Il savait très bien qu’elle avait raison, de toute façon Erica aimait lire dans Desmond comme dans un livre ouvert. C’était une chose que peu de monde pouvait se vanter mais qu’un esprit aussi calculateur qu’Erica pouvait se le permettre. Elle recrachait sa fumée en direction de dehors, la fenêtre étant ouverte. Fumer, elle se l’autorisait rarement mais elle trouvait que la cigarette mettait plus de charisme encore qu’il n’y en avait déjà dans ses mots.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Sipping from your cup 'til it runneth over, holy grail. Dim 20 Juil - 17:08


La relation que Desmond entretenait avec Erica était perturbante. Lui qui se fiait trop souvent à ses préjugés, lui qui était répugné par l'idée de hiérarchie entretenue par les 'meneurs' du lycée, lui qui se faisait un plaisir de volontairement se laisser en marge de cette clique... était devenu ami avec la Reine du lycée, la grande, l'inégalable, l'énigmatique Erica Daniels. Elle était une véritable amazone, femme guerrière qui détruisait tout ceux qui l'incommodait. Et pour détruire! ça elle en était capable. Après tout, Erica avait détruit l'estime de Grace Hoskins aussi aisément qu'en claquant des doigts. Cette femme était une vipère.
Et pourtant, ils étaient amis.
Peut-être qu'en son for intérieur, Desmond avait l'espoir de conquérir Grace en obtenant ce que la jeune blonde n'aura jamais: l'amitié d'Erica. Mais lorsque cette dernière avait commencé à l'aborder, Dédé n'avait pas cherché à la faire partir. Elle semblait, disons... le comprendre? De son côté, c'était difficile pour Dikens de comprendre comment fonctionnait le cerveau d'Erica. Trop de magouilles, de supercheries, de faux-semblants. Malgré tout, il commença à s'ouvrir à la jeune femme, tout en ne perdant pas de vue une chose qu'il s'était promis: ne pas lui faire trop confiance.

Et pourtant, elle était là, dans sa chambre, à consommer une de ses cigarettes près de la fenêtre. Mais ce n'était pas tant une question de confiance qu'Erica était chez les Danielson-Dikens: tous deux avaient un ennemi commun. La parfaite petite Ruth. Il semblait y avoir une corrélation entre la présence de Daniels dans ces lieux et la frustration de l'aînée des Dikens. Et les deux jeunes installés derrière la porte close de la chambre de Desmond étaient plus que ravis de ce fait. Couché sur son lit, les mains se promenant inconsciemment sur sa tête de lit, Dédé soupira à l'idée de liberté qu'évoqua son intrigante amie. "Tu n'as pas idée à quel point. Si seulement ils agissaient comme des humains. Ils doivent avoir eu un formatage ou je sais pas, ils agissent tous comme des automates. Voilà, je vis avec des robots. Des fichus robots sans émotions et sans âme!" Desmond se leva rageusement - son état étant passé de passif à agressif en l'espace de quelques mots - et rejoignit Erica à côté de la fenêtre. "Tu me passes une clope?" Avant qu'il ne fracasse sa vitre avec une chaise et ne s'enfuie pour de bon. Desmond n'était pas un grand fumeur, mais il avait toujours un paquet caché dans sa chambre pour passer sa frustration lorsqu'il avait envie de fracasser des murs. Sauf que ledit paquet était maintenant vide. "Tu sais ce que j'adorerais faire? Brûler cette fichue maison. Mais c'est une maison parfaite, alors le feu ne prendrait jamais sur elle. Les choses parfaites sont intouchables tu sais..." Dédé regarda Erica quelques instants. Elle était un exemple type d'une personne intouchable. Tout comme Ruth. Mais pourtant, elles étaient foncièrement différentes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Sipping from your cup 'til it runneth over, holy grail. Ven 1 Aoû - 21:45

Erica souriait en inclinant la tête, arquant un sourcil pour inciter Desmond à se lâcher. Comme si déverser son venin sur sa famille le soulagerait et qu’Erica en prendrait plaisir. Particulièrement Ruth l’agaçait plus que tout et voir son frère partageait son sentiment lui plaisait. Elle avait jugé, il y a bien longtemps, que cette pénible et ennuyeuse poupée ne méritait rien, seulement du dédain. Elle se sentait moins seule pour son aversion à l’égard de Ruth, mais aussi en se rendant compte qu’elle n’était pas l’unique personne à Magnolia, à avoir des problèmes relationnels avec sa famille. Sa sœur, elle n’en avait jamais été très proche et son frère l’avait terriblement déçu lorsqu’il n’avait pas hésité à forniquer avec son ennemie jurée ; Renata. La maison n’y était pour rien, jamais elle n’avait pensé à lui mettre le feu et encore moins immoler ses frères, elle n’en était pas encore à ce stade de haine là. En imaginant Desmond faire un feu de joie avec sa maison familiale, elle construit un peu plus le mythe qu’elle s’était fait sur ce garçon solitaire. Elle tendit une cigarette à 3D.

- Tu devrais essayer, dit-elle naturellement en lui tendant son feu pour qu’il puisse allumer sa clope. Non je plaisante, enlève-toi cette idée de la tête, ajouta Erica avec un clin d’œil.

Faisant des cercles avec sa fumée, son cerveau était dans le même état que le bout de sa cigarette. Ce ne serait effectivement pas très clean, si elle incitait son ami à brûler la maison familiale. Quand bien même sa force de persuasion était-elle, qu’on ne pourrait jamais l’accuser de quoique ce soit, elle ne voulait pas que son nom en sorte sali. Pourrir la vie de Ruth, de petites choses innocentes qui ne feraient craquer qu’elle, serait déjà plus discret et mieux ciblé.

- Tu crois que Ruth… commença Erica. Genre ça l’excite que toute l’attention soit centrée sur elle et que personne ne s’intéresse à toi ? lacha-t-elle bien consciente que ses paroles seraient blessantes et ne feraient que monter la haire de Desmond un peu plus contre sa sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Sipping from your cup 'til it runneth over, holy grail. Sam 9 Aoû - 18:01


De couché sur le lit, Desmond était maintenant adossé à côté de la fenêtre, près d'Erica. L'adolescent était impulsif, il passait souvent d'un état d'âme à un autre, puis revenir au premier. Après sa cigarette, il retournera probablement s'installer dans son lit, à regarder le plafond d'un air pensif. Mais il savait que son invitée ne sera pas troublée par son comportement: si elle n'avait pas encore compris que Dédé fonctionnait ainsi, ce dernier la surestimait dès le départ. Après avoir reçu la cigarette d'Erica, le jeune Dikens l'alluma et prit une bouffée de l'élément toxique. Se dirigeant dans le domaine de la santé dès la rentrée, Desmond se doutait bien qu'il allait étudier toutes les composantes chimiques de la cigarette et ses effets sur la santé des fumeurs - ainsi que des personnes autour du fumeur. Mais à ce stade, il n'aura peut-être plus besoin de la cigarette - être éloigné de sa famille allait être un élément stressant important en moins. Tout en expirant la fumée de ses poumons, Desmond écouta Erica l'encourager dans ses actes pyromanes, puis se rétracter. "Tu es sûre? Dommage, tu aurais pu m'aider à trouver un alibi, participer au crime, je sais pas... et de toute façon tu n'as plus le choix, maintenant que tu es au courant, tu es une complice, alors j'exige que tu m'aides à réaliser mon plan!" Desmond comprenait bien l'inexigibilité - et surtout l'illégalité - de sa demande, d'où son léger sourire après sa petite tirade. Il n'en croyait pas un mot, même s'il aimerait bien qu'un 'accident' comme ça survienne. Malheureusement, un incident de ce genre arrivait rarement spontanément, alors sa seule option était de prendre son mal en patience et attendre de déménager - donc avoir une situation financière plus stable que son statut d'étudiant actuel lui permettait.

Lorsque la jeune femme questionna Desmond sur la réaction de sa soeur face à l'attention générale qu'on lui portait, l'adolescent fit un petit sourire en coin tout en roulant des yeux. Il ne s'étonna plus du franc-parler de sa compagne fumeuse. C'était Erica Daniels, il ne s'attendait pas à moins de sa part - elle avait le mérite de dire les choses qui faisaient mal au lieu de les éviter consciencieusement comme ses autres amis -, mais y penser l'énervait un peu. Le sujet était Ruth, encore et toujours. C'était ce qui rapprochait ces deux personnes opposées, certes, mais ce n'était pas une raison non plus d'en parler 24/7. "Si ça ne l'excitait pas, ça aurait fait longtemps qu'elle aurait cessé ce petit jeu, tu ne crois pas?" Desmond prit une autre bouffée de sa cigarette - penser à sa soeur l'encourageait à fumer pour éviter de devenir agressif. "Elle se fiche bien de mon mal-être, tout comme ma mère. Si Monica se souciait de mon bonheur, ça ferait longtemps que je serais avec mon père. C'était le seul qui me comprenait dans cette famille et il n'est même plus là. Je suis coincé avec des inconnus depuis deux ans, sans possibilité de voir la seule personne qui s'inquiète vraiment pour moi. J'adore ma vie." Si parler de Ruth le rendait agressif, parler de son père le rendait nostalgique. Desmond tourna la tête vers Erica et la regarda des yeux. "Ça te fait quoi de ne pas avoir de parents chez toi?" L'adolescent se demandait si Daniels s'ennuyait de ses parents ou non. Il ne savait même pas s'ils étaient vivants, en fait - Erica parlait rarement d'elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Sipping from your cup 'til it runneth over, holy grail.

Revenir en haut Aller en bas

Sipping from your cup 'til it runneth over, holy grail.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» the holy bible
» Holy Knight
» Le manga : Rave
» La drogue comme le red bull te donne des ailes [pv Holy]
» Learn to love you || PV HOLY.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Hors jeux :: Rps DS version2-