Partagez|

« I think we have an emergency » Carl & Andrew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
J'appartiens à
Christian Livingstone


Nombre de messages : 15815
Etudes/Metier : 4ème année de Business & Finance
Love : Lou Huntington 4ever
Humeur : peaceful

Inscription : 27/04/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: « I think we have an emergency » Carl & Andrew Jeu 17 Juil - 19:56

Cas de force majeur, catastrophe, apocalypse. Andrew manquait de mots pour définir la situation. Au début, il n'en crut pas ses yeux. Pourtant c'était vrai, Lily et ce Shawn formaient un couple. Nous passerons sur la façon dont Andrew avait appris la nouvelle, puisque je n'ai toujours pas vraiment décidé qui lui avait rapporté ce commérage. On se fichait de la source, l'important était l'information portée aux oreilles d'Andrew. Lily était perdue en ce moment, déroutée, elle enchaînait les mauvais choix afin de se punir. Shawn était une erreur supplémentaire qu'elle s'infligeait. Elle refusait le bonheur, elle avait décidé de vivre dans la douleur, comme si elle pourrait un jour égaler celui ressenti par les Hamilton. Pourtant, elle souffrait déjà autant qu'eux de la disparition de Tessa. Pouvait-on évaluer, de toute façon ? Dire qu'elle souffrait à 8/10 tandis que Aaron était à 11 ? Elle délirait, totalement. En sortant avec Shawn, elle battait des records de punitions. Andrew ne pouvait pas croire qu'elle était avec lui de façon délibérée. C'était sa spirale infernale qui l'emportait un peu plus.

Et pour l'aider, il n'y avait pas trente six solutions qui s'offraient à lui. Il avait passé en revu l'entourage de Lily, en recherche de la bonne personne pour la secouer. Au final, le seul capable refuserait de l'aider. Alors, c'est sans conviction qu'il décida de faire appel à l'une des personnes qu'il détestait le plus. Parce qu'il fallait bien sûr que Lily ait toujours des choix amoureux suspects. Et si sortir avec Carl était déjà une punition ? Car c'était bien de lui dont il s'agissait. Il le savait suffisamment protecteur de ses affaires pour refuser de voir Lily avec l'un de ses potes. Au pire, Andrew évoquerait le bro code afin de le convaincre. Oui, ce même code tacite qu'il avait délibérément zappé pour sortir avec Lou. Mais là, c'était différent. Lily méritait mieux qu'un mec qui s'adonnait sûrement aux partouzes ce malade de Jay Black. Lily était si influençable qu'on la retrouverait bientôt sur le blog de Dirty Secret, menottée et totalement nue (dans un plan SM, pas arrêtée par la police hein). Andrew ne pouvait pas laisser passer ça.

Il espérait que Carl serait chez lui, mais surtout que Eli serait absente. Il avait deux chances sur trois de tomber sur une bonne personne, car croiser Scarlett ne le dérangerait pas non plus. Avec son manque de chance, Elisabeth lui ouvrirait certainement la porte. Il en frissonnait déjà. Sa quelquechose amie et lui étaient en drôle de termes. Ils ne savaient pas quoi et laissaient traîner, par facilité. Mais pour Lily, il était prêt à courir le risque de se confronter à la jeune femme.

_________________
It means a lot to me, love you ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Masculin
Nombre de messages : 2296
Etudes/Metier : [en pause]
Love : Forbidden.
Humeur : un peu paumé.

Inscription : 10/12/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Jenna



MessageSujet: Re: « I think we have an emergency » Carl & Andrew Lun 21 Juil - 18:49


Enfin du repos.. ou presque. Carl avait terminé les cours depuis quelques semaines déjà, mais ses journées n'étaient pas encore libérées. Vu qu'il avait récemment eu les résultats de son année et qu'il se retrouvait avoir terminé avec succès ses trois années de médecine, il fallait qu'il pense à son entrée dans l'école de vétérinaire -sans en avoir encore parlé aux parents bien sûr. Oui, Carl défiait la volonté de ses parents et refusait de reprendre la morgue. Non pas qu'il n'en ai pas envie, car d'un côté il trouvait ça plutôt cool, reprendre le business familial, se retrouver à la tête d'une entreprise, ne presque rien faire, tout ça. Cela lui semblait terriblement tentant. Mais de l'autre côté, le Spencer avait envie de se créer sa propre vie, et arrêter de vivre avec ses parents et ses sœurs. Il avait beau les aimer, il arrivait à un âge où il avait besoin d'indépendance et un peu de liberté du côté parental. Arsinoé n'en finissait pas avec ses mots de mère poule, et Thomas non plus d'ailleurs, qui ne cessait de faire des allusions à Carl pour les études de médecin légiste. Carl détournait le sujet à chaque fois, et repoussait au maximum le moment de vérité : il voulait devenir vétérinaire. On aurait pu trouver ça étrange, que Carlos, le petit Spencer fêtard et dévergondé, puisse aspirer à de telles ambitions. Mais malgré son caractère orgueilleux et sarcastique, Carl était intelligent, et savait qu'il n'irait pas bien loin en partyant hard tous les soirs. Ces derniers temps d'ailleurs il s'était calmé, notamment à cause des derniers exams, et de cette histoire avec Joy, qui lui remuait les méninges. Il n'avait eu de nouvelles de presque personne ces derniers temps, et ils devaient bien se demander où il était passé. L'étudiant n'ayant jamais son portable sur lui, ils ne risquaient pas de savoir à moins de venir sonner chez lui ou de le croiser un soir par hasard dans un bar. Oui, il n'avait pas arrêté de boire pour autant (a). La vie de Carl se résumait donc à deux trois verres par semaine, une tonne de révisions et à présent, ses recherches d'université de vétérinaire. Et étonnamment, il ne s'en plaignait pas. Il se levait le matin quand il voulait, se servait à manger, discutait rapidement avec qui était à la maison -donc sûrement pas ses sœurs d'ailleurs- et montait se planter à son bureau, face à tous les fascicules qu'il avait récupéré. Il essayait de s'organiser pour envoyer les bonnes demandes, et bien choisir en fontion de la distance de l'université, du coût, du programme et des chances de trouver un travail après. Un vrai pro. En vérité, sa mère l'avait un peu aidé, parce que Carl avait du mal avec les paragraphes de motivation à écrire -oui on peut pas être bon en sciences et en littérature, faut choisir-, mais globalement, il s'en sortait bien. La situation avec ses sœurs ne s'était pas améliorée, malgré les souhaits indépendants de chacun, mais aucun de songeait à faire le premier pas. Carl aurait bien tenté d'aller voir Scarlett, pour lui demander de l'aide pour ces fameuses lettres, mais il ne savait même pas où elle habitait à présent. Elle avait quitté la maison sans lui dire où elle allait, et dieu sait si même les parents le savaient. Dieu, quelle famille.

Crayon au coin des lèvres, Carl soupira et le jeta sur son bureau. Lire les fascicules au bout d'un moment, cela pouvait être assez ennuyant, et il avait besoin d'une pause. Il s'étendit en arrière sur sa chaise et s'étira, avant de sursauter en entendant la sonnette résonner dans toute la maison. Il évita in extremis la basculade en arrière et se mit sur pied avant la catastrophe. Soupirant de chance, il ouvrit la porte de sa chambre et gueula « Sonnette ! » comme si personne ne l'avait entendu. (sisi, comme quand tu cries ''téléphooone'' chez toi quand il sonne et que t'as la flemme d'aller répondre) Bientôt il réalisa qu'il était seul dans la maison, et descendit devant la porte d'entrée. Après un coup d'oeil à travers le judas optique, il ferma les yeux et expira. Andrew. Déterminé à ne pas se laisser pourrir la journée par cet individu qu'il n'aimait pas, Carl ouvrit la porte, et lança un « Désolé, personne n'est là, tu peux passez ta route, merci » totalement désintéressé avant de lancer la porte pour la lui refermer dessus. Mais le claquement de la porte ne retentit pas, car la main du Davies l'avait interceptée juste à temps. Carl se retourna alors lentement pour lui re faire face en haussant un sourcil. « Tu m'as pas entendu Davies ? Va raconter tes problèmes de jeune fille désespérée aux voisins. » Mais Andrew restait là, à attendre on ne sait quoi. Il se fixèrent pendant un instant, alors que Carl attendait de savoir pourquoi il était venu.

_________________

ADDICTED TO YOU
(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
J'appartiens à
Christian Livingstone


Nombre de messages : 15815
Etudes/Metier : 4ème année de Business & Finance
Love : Lou Huntington 4ever
Humeur : peaceful

Inscription : 27/04/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: « I think we have an emergency » Carl & Andrew Mar 22 Juil - 18:01

Venant de l'intérieur, Andrew reconnut la voix nasillarde et vantarde de Carl (oui, on ressent la vantardise dans une voix). Au moins, il était là. Si jamais une des sœurs Spencer ouvrait la porte, il se demandait comment justifier sa visite au jeune homme, car il était de connaissance commune que les garçons se détestaient, malgré leurs (très) nombreux amis communs (notamment M. Di Mascio, le professeur préféré d'Andrew, pour ceux qui ne le savaient pas) (ceci est une petite remarque pour les lecteurs, car Lily les aime bien et je veux savoir si elle lit ce rp) (car si elle le lit, ça veut dire qu'elle espère qu'on réussisse cette mission et qu'on la libère, ce que je sais déjà mais je veux juste vérifier). Heureusement, il finit par voir la tête répugnante et toute moche de Carl apparaître à la porte (pour ceux qui n'ont pas remarqué, le rp a repris). Oh, et désagréable en plus. Andrew n'eut même pas l'occasion de répondre que le Spencer manqua de lui claquer la porte au nez. Rapide, Andrew eut le reflexe de bloquer la porte. Il n'en avait pas fini. Bordel, qu'est-ce qu'il ne faisait pas pour son amie. « Franchement, c'est pas très gentil de qualifier Lily de jeune fille désespérée. Je sais qu'elle ne va pas bien, mais quand même j'espère que tu ne parles pas comme ça devant elle. Ou alors t'es vraiment un pote en carton » dit-il tout en se permettant d'ouvrir la porte, de rentrer puis de la refermer derrière lui. « Oui car c'est bien d'elle que je viens te parler. Faut être con pour s'imaginer que je vais venir te parler de moi, franchement. » Il ne pouvait s'empêcher de provoquer le jeune homme. Carl n'était pas au courant mais Andrew, à force, connaissait les bonnes cachettes de cette maison (aka le placard de Scarlett). Si jamais ce dernier venait à le boxer, Andrew prendrait ses jambes à son coup et regagnerait sa cachette favorite. Même s'il avait grandi, il y entrait toujours. Scarlett avait un grand placard (non ce n'est pas Andrew qui est petit). « J'imagine que tu l'as vue récemment, elle file un sale coton, elle veut pas sortir, elle veut pas rire, elle veut plus rien. Je crois même qu'elle veut rejoindre Tessa. Mais c'est vraiment glauque de parler de ça, même dans cette maison » Oui, Andrew était au courant des fantômes qui vivaient ici, ceux qui s'étaient échappés des corps embaumés à la morgue. « Et sa dernière connerie en date, c'est de sortir avec Shawn ! franchement, faut qu'on fasse quelque chose. Elle ne m'écoutera jamais si je suis seul mais je me dis qu'à deux on doit pouvoir la convaincre qu'elle doit arrêter de s'infliger tout ça. » Jamais il ne dirait ouvertement qu'il avait besoin de l'aide de Carl. Il espérait que le futur véto (oui Andrew sait tout) soit assez mature pour ne pas l'exiger. Il s'agissait de Lily, ici. Fini de blaguer.

_________________
It means a lot to me, love you ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Masculin
Nombre de messages : 2296
Etudes/Metier : [en pause]
Love : Forbidden.
Humeur : un peu paumé.

Inscription : 10/12/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Jenna



MessageSujet: Re: « I think we have an emergency » Carl & Andrew Mer 23 Juil - 17:22


Cela faisait bien longtemps que Carl n'avait pas parlé à Andrew. Et honnêtement, les raisons de leur haine lui étaient floues (même pour moi et j'ai honte, je sais juste que c'est à cause d'Elisabeth) (putain pourquoi j'suis pas fils unique) (oui moi aussi je maitrîse l'art des parenthèses) (ok je te copyright, ça va, rho) mais il ne s'était jamais posé plus de questions que ça. Il ne s'aimaient pas, point barre. La présence du Davies chez lui ruinait donc un peu sa journée, en fait, d'autant plus qu'il n'avait pas l'intention de comprendre qu'il ne voulait pas de lui, même près lui avoir claqué la porte au nez. Il y a des gens, parfois, il faut leur foutre un écriteau sous le nez pour qu'ils comprennent. La main du Davies intercepta donc la tentative de retour à l'alone time de Carl, et la voix d'Andrew résonna pour lui répondre. Carl haussa un sourcil. « Oh, désolé, c'était toi la jeune fille désespérée dont je parlais. » fit-il avec un petit sourire sarcastique.  Puis il se demanda pourquoi il parlait de Lily. « Attends, pourquoi tu .. » tenta-t-il de demander, sourcils froncés en le pointant du doigt, avant qu'Andrew continue son speech. Ce gars-là était un moulin à paroles. Et sans-gêne, au vu de son entrée dans la maison en refermant la porte derrière lui. « Euh, vas-y, fais comme chez toi surtout. » murmura Carl, avant de soupirer, attendant que son nouvel invité termine sa longue et interminable phrase à propos de Lily. Carl resta un moment silencieux, non pas parce qu'il digérait la nouvelle, mais parce qu'il n'en revenait pas que le Davies soit devant lui à lui parler des problèmes de Lily et à tout débiter sans que Carl soit au courant de rien. (ce qui en somme revient à la même chose, on est d'accord). Il écarquilla les yeux. « Pardon quoi ? » De un, Carl n'avait pas vu Lily depuis qu'elle avait fugué, de deux, il ne lui avait donc pas parlé, ni cherché à la voir d'ailleurs, notamment parce qu'il n'avait cherché à voir personne de toute façon à cause de ses études, mais aussi parce qu'il était un peu rancunier. Elle n'était pas venue le prévenir de son départ, il n'allait certainement pas aller lui demander comment c'était. Et à ce qu'il en savait de toute façon, elle n'était pas revenue. Andrew lui apprenait donc pas mal de trucs au passage, sans qu'il en soit apparemment conscient. Et le ''pote en carton'' résonnait à ses oreilles comme une mélodie assez insupportable.  « T'es en train de me dire que Lily est à Magnolia, veut se suicider, et sort avec Shawn ? C'est une sorte de blague ou .. ? Parce que si c'est le cas t'as intérêt à te dépêcher de courir Davies. »

En voyant l'expression sur le visage d'Andrew, Carl comprit bien vite que c'était pas une blague. Le Spencer se détendit, soupira, et porta une main au front. « Oh, Lily .. » soupira-t-il. Il grimaça avant de regarder Andrew de nouveau. Il avait profondément envie de le rembarrer, de lui dire de trouver quelqu'un d'autre, mais il ne pouvait pas faire ça, car le Davies avait raison, fallait qu'ils fassent quelque chose. Ce qui allait être dur (très dur) au vu de la haine persistante entre les deux garçons. « Bon visiblement, tu me demandes mon aide, et je veux bien aider. » dit alors l'étudiant, conscient que ça devait retourner Andrew d'accepter de demander de l'aide à Carl. « Mais je ne le fais pas pour toi, kapisch ? » fit-il fermement. Puis il inspira, se pinça les lèvres, et tenta de rabattre tous les mots haineux qui voulaient sortir de sa bouche, et regarda Andrew en haussant les sourcils. S'il avait une idée, qu'il la dise maintenant, il était hors de question qu'ils restent plus d'une heure ensemble à moins que ça se finisse en bain de sang. Mais Carl était déterminé à garder son sang-froid, et ne serait-ce que la présence d'Andrew montrait qu'il était disposé à faire de même. Normalement donc, tout se passerait bien.

_________________

ADDICTED TO YOU
(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
J'appartiens à
Christian Livingstone


Nombre de messages : 15815
Etudes/Metier : 4ème année de Business & Finance
Love : Lou Huntington 4ever
Humeur : peaceful

Inscription : 27/04/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: « I think we have an emergency » Carl & Andrew Ven 25 Juil - 14:10

Carl resta silencieux bien plus longtemps que Andrew ne l’aurait imaginé. Il imagina son esprit, hésitant entre aider Lily ou virer le Davies avec un coup de pied aux fesses. Puis, la raison de son mutisme devint évidente : il n’était pas au courant, de rien. Même pas de son retour. « Oh, tu ne sais pas. Elle est revenue quand tout le monde a su la vérité, sur la mort de Tessa. Comme elle était partie avec Aaron, forcément leur petite escapade a un peu tourné court. » Il appréciait trop Lily pour tout gâcher, il se garda donc de railler Carl sur le fait qu’il n’était au courant de rien. Ce n’était ni le lieu ni le moment. « Je suis allé la voir, y’a pas longtemps, c’est limite si elle ne me foutait pas dehors. Elle est persuadée qu’elle ne mérite plus d’avoir des amis, d’être heureuse … A cause de Tessa. Elle ne vit plus, elle reste chez elle et … et je ne sais pas, elle ressasse. » Andrew n’avait jamais vécu ça, il ne comprenait pas ce que Lily ressentait. Il n’affirmait pas non plus comprendre. Il était juste un mec cherchant à récupérer son amie. C’était comme si Lily était morte aussi, sauf qu’il pouvait encore la voir, l’apercevoir. Tessa manquait à Lily, Lily manquait à Andrew. Il n’osait même plus faire des remarques sur ses cheveux diaboliques, craignant qu’elle ne le remballe plus et acquiesce, simplement. Sauf que, contrairement à Lily, lui il pouvait récupérer son amie. Elle n’était pas partie pour toujours. Et même si la rousse ne comprendrait jamais la justice de tout ça, il ne la laisserait pas mourir à petit feu. « Tu crois que je suis content de venir te voir, moi ? » répondit-il en levant les yeux au ciel, dépassé. Pas une seconde il n’avait demandé à Carl de faire tout ça pour lui. Autrement, il serait allé voir un de ses amis à lui, capable de l’aider volontiers. Mais là, il voulait quelqu’un en mesure de secouer Lily. « En plus, je me dis que nous voir à deux, ça devrait lui faire prendre conscience de l’urgence » La haine mutuelle entre les deux jeunes hommes n’était un secret pour personne, ils ne se cachaient pas pour critiquer l’autre. Pourtant, ils avaient bon nombre d’amis en commun. Jeremy notamment, pour qui organiser des soirées gaming relevait toujours du casse tête. Et puis, ils étaient tous les deux habitants de ce quartier depuis leur enfance. A vrai dire, en fouillant dans ses souvenirs, Andrew avait l’impression qu’il appréciait Carl, auparavant. Mais il détestait cette version vantarde, arrogante et cynique qu’il était devenu (c’est pas moi c’est le PV qui le dit) (pfiou j’ai cru que je ne pourrais pas mettre de parenthèses dans ce rp, j’ai flippé). De son côté, Carl voyait Andrew comme un mec en carton qui avait abandonné sa sœur sans prévenir. Peut-être que, après tout, ils ne se connaissaient pas suffisamment l’un l’autre. Tout simplement. Mais jamais ils ne risquaient de changer cette donne. Aujourd’hui, ils mettront leur rancœur de côté pour Lily, mais demain tout sera revenu à la normale. « Mais sinon, j’ai pas trop d’idées. Faut dire que j’ai déjà essayé pas mal de choses. Je l’ai emmenée prendre un petit chien, pour qu’elle ait un minimum de compagnie. C’est un truc que j’ai appris à Londres … en cure. » précisa-t-il avant que Carl ne le charrie à propos de cette méthode de filles. « Mais apparemment l’animal n’était pas suffisant, elle a eu besoin d’un Shawn. » Andrew appréciait peu le groupe de rock étrange. Déjà, parce que l’un des membres était un psychopathe, un autre était bagarreur et un autre pouvait toujours profiter des anciens démons proscrits d’Andrew. En vrai, contre Shawn, il n’avait pas grand-chose, à part sa curiosité qui se demandait ce qui s’était passé entre lui et Alexandra. La jeune fille refusait toujours d’en parler, restait évasive. Mais surtout, si Andrew n’aimait pas le couple Lily-Shawn, c’est parce qu’il restait persuadé que son amie était faite pour Aaron. Comme quand ils étaient petits. Il était suffisamment intelligemment pour ne pas en faire part à Carl, cependant. « J’ai pas envie qu’elle se fasse enrôler dans le délire groupe de rocks, concerts dans les bars … Orgies d’alcool et de défonce. Elle est trop fragile, je sais comment ça peut finir » Il ne souhaitait pas trop développer devant Carl. Le connaissant, ce dernier ne manquerait pas de se moquer de lui ou d’ajouter que l’alcool c’était le bien. Ben, Andrew était témoin que l’alcool, ça peut parfois être pas bien du tout.

_________________
It means a lot to me, love you ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Masculin
Nombre de messages : 2296
Etudes/Metier : [en pause]
Love : Forbidden.
Humeur : un peu paumé.

Inscription : 10/12/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Jenna



MessageSujet: Re: « I think we have an emergency » Carl & Andrew Ven 25 Juil - 16:31


Premièrement, Andrew débarquait chez lui (et Carl n'avait aucun moyen de défense aka une de ses sœurs pour lui fourrer Andrew dans les bras le temps que Carl ''aille préparer du café'' aka s'enfuie loin du n°14), deuxièmement il apprenait qu'il venait lui parler de la vie de Lily, et troisièmement, que celle-ci était liée à la mort de Tessa, avec Aaron et dieu sait qui pour couronner le tout. « Ok, j'ai besoin d'un moment là. » fit Carl en soufflant. Andrew le regarda bizarrement, et Carl se sentir obligé d'ajouter « Oui, bon, ça va, non, je n'étais pas au courant. J'étudie, moi. Et je sors mais bon, passons. » rajouta-t-il d'une voix basse. « Putain, faut que j'ouvre mon ordi et allume mon portable plus souvent. » dit-il en se pinçant les lèvres. « Tu m'expliques ? » A vrai dire il se sentait un peu con, de se retrouver face à Andrew -de ce qui plus est- en ne sachant pas une once de ce qui se passait dans la vie de l'une de ses meilleures amies, à qui il n'avait pas parlé depuis 6 mois. (Sinon à part ça tout va bien). Carl avança vers le salon et s'étala dans le canapé, invitant Andrew à faire de même. Il semblait qu'ils étaient partis pour l'après-midi, alors autant qu'ils soient confortables. Sachant qu'il allait en avoir besoin, pour retenir toutes les remarques cyniques qui désiraient franchir ses lèvres depuis dix minutes. Il remarquait d'ailleurs qu'il n'en avait pas reçu du Davies, ce qui l'étonna, mais ce qui l'avertit aussi du danger de la situation. C'est que Lily devait vraiment, vraiment aller mal. En vérité, peut-être que Lily allait très bien, et Andrew était juste un peu en train de dramatiser la situation, mais Carl n'avait aucun moyen de savoir, et ne serait-ce qu'avec la présence d'Andrew, il était tenté de le croire.

Son 'invité' lui parla alors de l'état de la rousse (en fait elle est blonde maintenant hein, mais Carl le sait pas, donc bon) et le Spencer n'en crut pas ses yeux. On aurait dit qu'il lui parlait de quelqu'un d'autre. « Tu parles bien de Lily Evans là ? C'est pas possible, je savais qu'elle avait des tendances à la dépression et la bipolarité mais quand même. » En effet, ce n'était pas que Lily avait l'habitude de voir une Lily dépressive et bipolaire, mais leur ancienne relation était .. étrange, et incluait des va-et-vient des couchage à droite à gauche entre des épisodes de totale ignorance ou de totale complicité (oui comme j'ai dit c'est étrange). Autrement dit, voir Lily avec un paquet de mouchoirs n'était pas totalement anormal. Mais là encore, Carl ne savait pas le truc de Tessa, et maintenant qu'il savait, cela portait à croire qu'il y avait vraiment quelque chose sur lequel s'inquiéter. Et dire qu'il comptait passer une journée paisible. Andrew ajouta alors qu'à deux, ça devrait lui faire prendre conscience de l'urgence, et Carl acquiesça. « Ça, c'est peu dire. » (ok c'est beaucoup trop linguistiquement sophistiqué pour Carl mais j'ai pas trouvé d'équivalent non-littéraire) Même pas la veille, on aurait dit à Carl qu'il parlerait à Andrew le lendemain en mode courtois, il lui aurait rit au visage. Comme quoi, tout peut arriver, et Lily verrait bien l'urgence de l'intervention. Carl crut qu'il allait mourir en s'empêchant de respirer pour ne pas sourire en entendant Andrew parler du chien comme si Lily était une grand-mère en manque d'affection. « Et un chat t'as pas essayé ? » fit-il avant d'oublier sa promesse faite à lui-même, et de reprendre. « Enfin, c'est plus câlin quoi. » Un coup d'oeil à son gros chat endormi par-terre lui fit réaliser qu'un chat c'était plutôt glandu, mais bref, c'était peut-être parce qu'il lui avait donné un peu d'alcool quand il était chaton. Puis il réalisa qu'il avait entendu, quelque part dans la phrase, le nom Shawn. « Shawn ? » Il voyait mal Shawn attaché au bout d'une laisse à lui lécher le pieds, mais après tout, chacun avait ses délires. (une image très drôle vient de me venir en tête haha) Bref, Carl laissa Andrew lui expliquer, car après tout il était venu pour ça. Il était pratique dis donc, bientôt il lui faudrait une sonnette pour appeler son Gossip Guy (oui je l'ai placé) pour qu'il lui raconte les nouvelles du quartier. Pratique, mais bizarrement, peu probable. Il redevint sérieux, et soupira quand Andrew lui parla d'orgies et concerts. « Ouais. J'ai beau aimer Shawn comme un frère, il n'est pas une bonne fréquentation pour Lily. Elle n'est pas prête pour ce genre d'entourage. »  Carl connaissait le groupe B&S très bien, entre Shawn, Jay et les autres, mais pour avoir déjà fait la fête avec eux, il était le premier à dire qu'il fallait surtout pas y amener de jeunes filles sensibles sous peine de les voir vite désensibilisées (if you know what i mean). En somme, l'étudiant ne laisserait pas Shawn et Lily ensemble, et même si le Crawford avait toutes les qualités pour être un bon petit ami, il ne serait pas le petit-ami parfait, et Carl souhaitait plus pour son amie.

_________________

ADDICTED TO YOU
(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
J'appartiens à
Christian Livingstone


Nombre de messages : 15815
Etudes/Metier : 4ème année de Business & Finance
Love : Lou Huntington 4ever
Humeur : peaceful

Inscription : 27/04/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte:



MessageSujet: Re: « I think we have an emergency » Carl & Andrew Dim 27 Juil - 17:41

Carl tombait des nues, littéralement. Et que Carl tombe des nues faisait tomber des nues Andrew également (oui tous tout nus !). Comment Carl ne pouvait-il pas être au courant de tout ça ? S'il était capable de passer outre l'intrusion de Dirty Secret dans sa vie, Andrew voulait absolument sa recette. Et puis, n'avait-il pas ses soeurs pour le tenir informé ? Certes, Scarlett avait déserté (et Andrew le sait car Eli finira par le lui raconter donc on anticipe voilou), mais Elisabeth devait bien se tenir informée. Après tout, elle était souvent l'objet des articles de ce blog. Andrew le suivit donc. L'envie de se moquer de son ignorance était toujours plus tentante. A ce rythme, Carl allait lui demander qui était Shawn, ou qu'est-ce qu'un chien. Mais l'état de Lily en dépendait. Andrew suivit donc le jeune homme sans piper mot. Il n'était pas sûr de ce qui se passait. Carl et lui, assis dans le salon comme deux potes qui discutent, quel tableau irréaliste. Il imaginait déjà la tête de Lou quand il lui raconterait cette histoire. Si tant est qu'elle y croit. Rien n'était moins sûr, elle était parfaitement au courant de la relation venimeuse des deux garçons. « Dirty Secret a révélé que Tessa n'était pas seule dans la voiture quand elle a eu son accident. Heathcliff, Lily et Nate étaient dedans aussi. Et ils se sont enfuis, ou je ne sais trop quoi, à vrai dire je n'ai pas demandé de détails à Lily. Oh, et ce connard d'O'Conell conduisait, by the way. Si j'ai bien suivi, Heather est allé chercher Aaron à New York, lui a dit la vérité, il a été bien vener contre Lily, et depuis elle part en vrille. Je crois que c'est un bon topo. Autres questions ? » Après tout, avec Carl-bonjour-je-débarque-dans-ce-quartier, il s'attendait à tout.

Toute cette histoire justifiait pleinement l'état actuel de Lily, qui surprit Carl au début. Il est vrai que, connaissant Lily, cette description lui ressembler si peu. Andrew aurait souhaité se tromper, décrire une autre personne, inventer tout ça. Malheureusement la situation Lily était bien réelle, et il ne pourrait en venir à bout tout seul. Il avait bien conscience que Carl ne pourrait pas faire de miracles. Le seul capable de la sortir de là en deux coups de baguette magique ne souhaitait vraiment pas l'aider. Au contraire, Andrew le soupçonnait d'apprécier que Lily soit malheureuse, comme une vengeance, une justice. On ne pouvait pas le blâmer. Andrew et Juliet n'étaient pas les frères et soeurs les plus proches au monde, cependant il ne pouvait imaginer ce qu'il adviendrait s'il la perdait. Lily n'était responsable en rien, mais elle était présente, elle s'était enfui. Une idée d'O'Connard, probablement. Penser ainsi plaisait à Andrew, il s'accrochait à l'idée que Lily n'avait rien fait de mal. Car être responsable de la mort de quelqu'un est une expérience qu'on traîne avec soi toute sa vie, comme un boulet enchaîné à sa cheville. Lily devrait vivre avec ça. « On est d'accord. Tu sais pas comment la sortir de là ? Genre n'importe quelle idée ? Sinon on peut faire des auditions pour lui trouver un petit ami plus respectable, au pire » Lily n'accepterait jamais et risquait de leur en vouloir à vie pour chercher à la caser comme si elle n'était qu'un objet. Mais Andrew était un peu à court d'idées novatrices.

_________________
It means a lot to me, love you ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: « I think we have an emergency » Carl & Andrew

Revenir en haut Aller en bas

« I think we have an emergency » Carl & Andrew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Carl Brouard: le protocole du buveur
» Aprés Michaelle Jean à Ottawa voila Carl-Alex Ridoré à Friboug
» Carl Friedrich Lessing (1808 - 1880)
» Carl Dorelien coupable de crimes contre l'humanite aux USA
» Carl Carmoni

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Hors jeux :: Rps DS version2-