Partagez|

What the hell are you doing ? ♦ Scarlett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: What the hell are you doing ? ♦ Scarlett Sam 2 Aoû - 0:51


what the hell are you doing ?


Nathanaël descendait calmement les marches de l’escalier , tête baissée et tâtonnant les poches de son jean pour vérifier qu‘il n‘avait pas oublié son téléphone dans sa chambre. Un bref regard à gauche lui suffit pour apercevoir son père, assis dans son eternel fauteuil, lunettes sur le nez et journal en mains. Tout était redevenu plutôt calme chez eux, aussi bizarre que cela pouvait paraître mais il ne s’en plaignait pas au contraire. Plus les jours passaient et moins il lui était difficile de reprendre une vie  ‘normale’ à l’exacte image de l’avant accident. Fin prêt pour sortir, le fils se tourne une dernière fois vers son père afin de le prévenir : « Je sors. Je sais pas exactement quand je vais rentrer donc j’ai pris des clefs. Bonne journée ! » L’espace d’une demi seconde, Nathan lève la tête de son journal et lui sourit comme pour répondre à tout ce qu’il a dit avant de reprendre sa lecture sans sourciller. Avant de sortir de chez lui, l’Evans envoyait un dernier message à Scarlett pour la prévenir de son arrivée en vue de la sortie qu’ils avaient prévue de faire. Comme à leur habitude, ils n’avaient pas vraiment de grands projets, de planning ni même de but puisqu’en général ils allaient quelque part et se débrouillaient fort bien pour trouver de quoi s’occuper et surtout, relancer les hostilités. Arrivé devant la porte du numéro quatorze une poignée de minutes plus tard, Nathanaël jeta un coup d’œil sur son téléphone et vit le message de sa petite amie lui permettant de rentrer puisque visiblement elle n’était pas complètement prête. Cette dernière avait même ajouté -à juste titre- qu’il n’y avait personne d’autre ce dont Nate aurait pu se douter sans mal. Il savait pertinemment que depuis quelques temps, elle évitait le cocon familial et plus encore ses parents tout comme son frère. Nate ignorait plus ou moins ce qu’il se passait entre les uns et les autres mais se retenait néanmoins de poser la moindre question. Il se contentait d’être là, de lui faire comprendre que si elle le voulait elle pouvait lui parler et que, si au contraire elle ne voulait pas, ils parleraient de tout excepté le sujet qui fâche. Il ne répondit pas, se contenant de ranger son téléphone puis poussa la porte avant d’entrer, regardant autour de lui. Il avait beau savoir qu’il n’y avait personne, c’était tout aussi étrange de se trouver ici. Malgré les nombreuses années depuis lesquelles ils se connaissaient, il n’était que rarement venu au sein même de la maison et il fallait avouer que cela lui convenait à merveille. « Je suis là ! » Prévint-il seulement en élevant la voix assez fort pour qu’elle entende de là où elle se trouvait, peu importe dans quelle pièce de la maison. Les mains dans les poches, Nathanaël regardait à droite puis à gauche et décidait de se rendre dans le salon ne sachant exactement combien de temps encore elle allait prendre pour descendre. Maintenant assis sur le canapé, son regard fut alors accaparé par des feuilles éparpillées sur le table basse juste en face de lui. Triturant nerveusement ses mains pour essayer de penser à autre chose, il ne put s’empêcher de jeter un petit coup d’œil sur la couverture du dossier avant de froncer les sourcils. Il se pencha légèrement en avant en le prenant entre ses mains, certain d’avoir mal lu ce qui y était écrit puis l’ouvrit pour feuilleter quelques pages. Qu’est-ce que Scarlett pouvait bien faire exactement d’un dossier apparemment officiel concernant les registres communaux ? Tournant quelques pages à la hâte puisqu’il entendait la Spencer arriver, Nate garda néanmoins le dossier entre ses mains, déterminé à demander des explications le concernant. Il n’en était pas bien sur mais cette situation et la présence de ce dossier ici, ça ne sentait bon pour personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: What the hell are you doing ? ♦ Scarlett Sam 2 Aoû - 1:45


En rentrant chez elle cette après-midi-là, Scarlett ne manifesta aucune surprise à trouver la maison déserte, tous les Spencer étaient encore sortis. Sans laisser le moindre mot ou indifférents à ceux qui les attendaient, ils se fuyaient tous sans cesse. Un jour ou l’autre, ils arrêteraient sans doute de courir et alors ils s’apercevraient sans doute que cette famille n’était pas aussi morcelée qu’elle le croyait. L’éloignement de Scarlett avait permis à la jeune femme de réfléchir longuement quant à cette situation. Elle se rendait compte combien ses proches lui manquaient, malgré les tensions et les disputes incessantes, mais fierté oblige, elle n’abaisserait jamais les armes la première, du moins plus maintenant. La jolie brune avait mis longtemps à comprendre que loin d’être sans cœur, ils étaient juste tous trop orgueilleux. De son côté, cette fierté mal placée ne s’en limitait pas à cette seule raison. Scarlett avait la capacité d’aimer si profondément que lorsqu’elle était partie, elle avait eu l’impression de ‘rompre’ quelque chose avec les deux personnes qu’elle aimait le plus au monde : sa sœur et son frère… surtout avec Carl puisqu’elle gardait toujours quelques contacts avec son aînée. Ils n’étaient plus ces trois enfants d’antan, soudés dans des situations impossibles, couvrant les bêtises de l’un ou de l’autre, veillant à ce qu’il ne leur arrive rien. Et pourtant… Tout n’avait pas pu disparaître à ce point, sauf que Scarlett avait à présent bien trop peur d’afficher ouvertement les élans de son cœur envers sa famille. Elle préférait leur refléter une froideur indifférente plutôt que d’abaisser encore les armes et d’encaisser de nouveaux affronts. Ce n’était pas que de la fierté, c’était une forme d’endurcissement régi par le désir de se protéger. Terminé d’être l’élément neutre de la maison ! Elle en avait assez de tenir sa langue dans sa poche, de cette façade qu’ils donnaient tous. Et tant qu’ils refuseraient d’assumer leurs vérités au visage, Scarlett n’était pas prête de faire machine arrière dans son comportement. Perdue dans ses réflexions, elle finit par monter dans sa chambre pour y déposer des affaires et les échanger contre d’autres. Depuis plusieurs semaines, elle découchait chez des amis quand elle ne restait pas chez Nathanaël et devait jongler pour revenir chez les Spencer de préférence quand personne ne trainait dans la maison pour pouvoir se ravitailler. Posant des tas de dossiers qu’elle venait de ramener du bureau de Joey où elle les gardait précieusement pendant ses journées de travail au cas où une mauvaise personne (comprendre DS) aurait la mauvaise idée de s’en prendre à elle pour les récupérer, la jeune femme prépara un nouveau sac de vêtements et d’autres effets nécessaires. Elle observa ensuite l’heure et constata qu’elle avait encore du temps devant elle. Sautant sur l’occasion, Scarlett attrapa les dossiers et décida de les descendre pour s’installer dans le salon où elle serait plus à l’aise. Elle avait du travail devant elle et devait les analyser pour avancer dans ses recherches. En effet, depuis quelques temps et malgré le froid qui régnait avec les membres de sa famille, la jeune femme voyait régulièrement sa sœur pour une affaire qui les regardait. Une fois dans le salon, elle étala les quelques documents pour avoir une meilleure vue d’ensemble et commença à se pencher sérieusement sur les informations à sa disposition. Elle ne pouvait décemment pas s’occuper de cette histoire ailleurs que chez elle, le risque était bien trop important. Au bout d’un moment, alors qu’elle n’avait pas vu le temps passer, la sonnerie de son téléphone la tira de sa concentration et la ramena à la réalité : Nathanaël lui demandait quand il pouvait passer pour leur sortie. Zut, zut ! Elle n’avait pas vu le temps défiler et n’était absolument pas prête, en habits de maison. Ils ne faisaient peut-être jamais de grands tralalas mais Scarlett ne voulait pas non plus y aller en touriste. La jeune femme l’invita alors à venir la rejoindre tandis qu’elle partit s’apprêter, oubliant dans sa distraction de ranger les documents au passage. La jolie brune se changea rapidement (du moins dans sa tête mais pas assez vite) lorsqu’elle l’entendit rentrer par un « Je suis là » lointain. « J’arrive. J’ai presque fini. » Répondit la Spencer en écho. Une petite dernière touche de maquillage et de parfum. Hop ! Prête pour sortir… Scarlett éteignit la lumière dans sa chambre, puis ferma la porte tout en laissant son sac de vêtements là puisqu’elle rentrerait de toute façon sûrement chez lui ce soir, comme à chaque fois, et n’aurait pas à s’inquiéter de manquer de quoique ce soit. Elle descendit rapidement les escaliers et le rejoignit dans le salon. « Voilà, on peut… » Commença-t-elle en s’approchant, s’apprêtant à l’entendre lui lancer une vanne sur les filles qui prennent du temps pour se préparer et tout le tralala. Toutefois, Scarlett s’interrompit lorsqu’elle entra tout à fait dans la pièce et le découvrit plongé dans ses papiers. Damn. Ne laissant rien paraître de sa gêne, elle s’approcha de lui hésitant à faire comme si de rien était et l’embrasser ou plutôt à le fuir. « Oh j’ai oublié de ranger ce bazar ! » Fit-elle alors mine de se pencher et de rassembler ce qui restait sous la table du salon avant de mettre le tout dans le dossier. Elle attendait qu’il lui tende le reste pour le ranger quelque part et qu’ils puissent partir. « On y va ? » Souffla-t-elle à nouveau souriante et complètement sereine d’apparence, dans l’espoir qu’il abandonne ces papiers qu’il avait sous la main sans poser de questions. Piètre menteuse, vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: What the hell are you doing ? ♦ Scarlett Sam 2 Aoû - 2:21


what the hell are you doing ?


Concentré sur ce qu’il lisait, Nate se leva cependant du canapé avec les feuilles qu’il avait en main pour accueillir la venue imminente de la maîtresse de maison. Il ne comprenait toujours pas bien ce qu’elle faisait -ou n’importe qui de sa famille d’ailleurs- en possession de ses papiers mais comptait bien l’apprendre par son biais. Scarlett s’interrompit d’ailleurs en entrant dans la pièce lorsqu’elle le vit s’intéresser de près à ce qui traînait sur la table mais se reprit bien vite comme si de rien n’était. Ce qu’elle qualifiait volontairement de bazar était loin d’en être véritablement un et si elle pensait qu’elle s’en sortirait aussi facilement, elle se mettait le doigt dans l’œil. « Oh, donc c’est bien à toi. » S’enquit Nathanaël alors qu’il esquissait un sourire qui ne se voulait pas forcément complètement sincère. Qu’est-ce qu’elle était en train de faire , dans quoi se fourrait-elle et dieu pourquoi faisait-elle comme si de rien n’était en essayant encore de le lui cacher ? La bonne humeur et la hâte qu’il avait ressenti en passant le pas de la porte de chez lui direction le quatorze s’étaient définitivement évanouies à la découverte de ce dossier aussi mystérieux qu’incompréhensible dans le salon des Spencer. S’il parvenait à mener parfois quelques personnes en bateau avec brio, c’était loin d’être le cas avec Scarlett face à qui, il était loin d’être un as en la matière. Le seul bon point dans tout ça, comme toujours, était qu’elle avait la même difficulté voire la même faiblesse si on pouvait le qualifier ainsi. Maintenant qu’il connaissait l’existence de ce dossier, Nate se sentait étonnamment d’humeur à jouer de cette faiblesse plutôt que de profiter d’un bon moment comme ils en avaient l’habitude et il n‘allait certainement pas s‘en priver quitte à bouleverser leur après-midi. « En parlant de ce bazar, tu l’as d’où ? Enfin pourquoi plus exactement ? Parce que bon, je vois pas trop ce que tu peux faire avec des registres communaux jusqu‘à preuve du contraire.  » Pour le coup il ne pouvait pas se montrer plus clair. Il avait dit exactement ce qui lui était passé par la tête sans même chercher à prendre de pincettes, sans se demander s‘il devait s‘abstenir ou effectivement creuser un peu plus le sujet. Elle avait trop hâte, trop hâte de partir, de passer à autre chose et de faire oublier ce dossier que l’Evans n’aurait jamais dû voir. Mieux valait-il pour elle qu’elle n’essaie même pas d’éluder ses questions parce que le résultat n’en serait que bien pire encore. Le jeune homme sentait déjà venir qu’elle allait essayer de noyer le poisson comme si de rien n’était, que ça ne signifiait rien et que c’était pour le travail, pour O’Conell ou quelque chose comme ça. Ce ne serait pas la première fois qu’elle ramènerait du travail à la maison après tout mais de ce genre là, fallait pas pousser. Alors qu’elle attendait qu’il lui rende les feuilles qu’il tenait toujours, Nathanaël haussa les épaules et se réinstalla sur le sofa l’air de rien avant de lui lancer le plus calmement du monde : « Ca peut attendre un peu.. Ca m’intéresse ton truc là! Attends, c’est quoi déjà ? J’ai oublié.. Ah oui.. » Puis tournant la page, il n’hésita pas à lire à voix haute un début de paragraphe pour en jauger la réaction de Scarlett. Si elle s’impatientait et réagissait mal ça ne pouvait signifier qu’une chose : qu’elle avait beau dire, ce n’était pas un bazar sans importance. Il s’arrêta après quelques lignes en plein milieu de sa phrase puis leva les yeux vers elle. Il en avait dit suffisamment et, elle comprenait très bien ce que voulait dire ce silence si soudain. « Alors, tu vas me raconter ? » Questionna Nathanaël avec un sourire qui sonnait encore moins crédible que le premier. Il tentait tant bien que mal de cacher une certaine inquiétude derrière ce qui pouvait passer pour de la curiosité et ce n’était pas plus mal. Si Scarlett savait ce qu’il en pensait, elle se braquerait et esquiverait encore plus efficacement ses questions or, c’ était bien l’inverse de ce qu’il souhaitait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: What the hell are you doing ? ♦ Scarlett Sam 2 Aoû - 3:10



Au plus grand déplaisir de Scarlett, Nathanaël avait bien compris qu’elle essayait de lui cacher quelque chose dans sa précipitation de quitter la maison. La jolie brune avait manqué de subtilité une fois mais ne se raterait pas une seconde fois. Cette histoire était bien trop importante et dépassait de loin l’honnêteté transparente qu’exigeait leur relation. Même s’il avait la faculté de la sonder et de lire en elle, une faiblesse dont elle se serait bien passée, la jolie brune ne comptait pas se laisser prendre au piège de ses questions une seconde fois. « Dois-je te rappeler pour qui je travaille ? » Rétorqua-t-elle en souriant, d’un ton d’évidence, lorsqu’il lui demanda à quoi pouvait bien lui servir les registres communaux qu’il tenait entre les mains. Scarlett attendit bien sagement qu’il lui rende les feuilles, sauf que c’était sans compter sur son goût pour la provoquer. Il s’installa au contraire bien confortablement dans le canapé en attendant qu’elle réponde à ses autres questions. Plus sereine qu’à son entrée dans le salon où elle avait été prise par surprise, Scarlett cachait un sentiment inconfortable. La jeune femme se détestait de lui mentir mais elle avait fait une promesse à sa sœur de ne rien dire. Quand bien même n’aurait-elle pas fait cette promesse, elle se serait refusé à impliquer une autre personne dans cette histoire. Malgré tout ce que Scarlett ressentait pour Nathanaël, sa sœur passait avant en l’occurrence. Si elle avait le malheur de le mettre au courant, non seulement elle faisait courir des risques supplémentaires à ses deux acolytes Ginnie et Elisabeth mais elle se refusait à mêler son petit ami dans cette affaire alors qu’il avait déjà tant à gérer sur les épaules. Elle devinait pertinemment quelle serait sa réaction : il pèterait les plombs à la seule entente du nom de DS. La jolie brune se souvenait un jour lui avoir promis le soir du Nouvel An de faire tout ce qui serait en son pouvoir, si elle l’avait, pour renverser la situation… ou du moins avancer sur le mystère de cette identité inconnue. Il ne l’avait pas vraiment cru sur parole ou sans doute pas suffisamment prise au sérieux. L’occasion se présentant aujourd’hui, Scarlett ne comptait pas faire comme si de rien était et fermer ce volet sans avoir creusé davantage. Si Nathanaël l’apprenait, cette histoire lui remonterait d’autant plus de souvenirs, il s’inquièterait pour elle, voire pire. Il voudrait sûrement l’empêcher de continuer alors qu’elle tenait avec sa sœur la seule piste valable en leur possession depuis… depuis toujours d’ailleurs. Scarlett ne pouvait pas prendre le risque de lui dire ou de s’arrêter. Moins de personnes étaient au courant, mieux c’était. En qui pouvait-elle vraiment avoir confiance ? Cette question restait sans doute la plus difficile à répondre. Gardant cette apparence sereine, la jeune femme vint donc s’installer à côté de lui. « Je ne savais pas que ces projets t’intéressaient autant. » Fit-elle remarquer. « Joey m’a confié ces registres pour que je relève les évolutions qui ont eu lieu ces dernières années à Magnolia. Il a un nouveau projet de logements en tête et cherche à savoir si ça sera bénéfique à la population et aussi à lui pour sa prochaine campagne. » Lâcha-t-elle, convaincue par sa propre histoire. « Ces politiques… Tu les connais. Tous intéressé par leur carrière. » Se permit-elle d’ajouter en souriant à l’encontre de son patron pour donner plus de crédibilité à son histoire, une remarque on ne peut plus vraie en ce qui concernait Joey O’Conell d’ailleurs, avide de pouvoir. Nate était loin d’être stupide, c’est pourquoi elle avait choisi ses mots avec soin et ne voyait aucune faille dans son histoire. Alors à moins qu’il soit extralucide, Scarlett ne voyait pas où il pourrait la percer à jour. « Puisqu’on reste ici, tu veux boire quelque chose ? » Proposa-t-elle en « bonne hôtesse » pour tenter surtout de trouver une nouvelle façon de changer de sujet. Dangereusement calme, la jolie brune maîtrisait plutôt bien pour le moment son cœur qui tambourinait dans sa poitrine en cet instant… pour le moment car c’était sans miser sur l’intuition fine de Nate. Mentir pour protéger ou jouer la carte de l’honnêteté au risque de tout arrêter là ? Cruel dilemme. Il avait essayé de lui cacher pour Tessa en croyant bien faire. Elle en faisait de même aujourd’hui par rapport à cette histoire. Chacun son tour… aux raisons parfois différentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: What the hell are you doing ? ♦ Scarlett Sam 2 Aoû - 4:33


what the hell are you doing ?


Le semblant de réponse que lui donna Scarlett ne suffit pas à rassurer Nathanaël bien au contraire. Elle semblait éviter comme elle le pouvait le semblant de questions qu’il lui posait et ce, même s’il pouvait toujours voir cette expression de calme et de bonne humeur sur son visage. Joey avait beau être un touche à tout, vouloir tout savoir, tout contrôler et ce qu’il voulait, Nathanaël ne voyait pas bien ce qu’il avait a gagner à faire étudier ce type de manuscrits par son assistante. Lorsqu’il la vit prendre place à côté de lui en continuant sur le même terrain, il ne put s’empêcher de resserrer les poings histoire de tenir bien fermement les papiers.  Il voyait mal Scarlett les lui arracher de la main avant de prendre la fuite pour les balancer on ne sait où , elle était bien plus subtile que ça mais tout de même. A coup sur elle allait réussir à l’embobiner en détournant son attention pour lui prendre le plus discrètement et efficacement possible sans qu’il ne puisse rétorquer quoi que ce soit. « Tout ce qui se rapporte à toi m’intéresse, tu le sais bien. » Ton mielleux à l’appui , il savait qu’il ne s’y prenait pas forcément de la bonne façon pour cacher son pseudo agacement quant à la situation. S’il voulait réussir à en lire un peu plus, en apprendre un peu plus, le meilleur moyen était de l’éloigner mais sans l’alerter. Ce qui importait de se comporter normalement. Nathanaël la regardait toujours, esquissant cette fois un sourire plus convainquant alors qu’il hochait la tête en écoutant son récit. Ou son mensonge, à voir, il n’était pas bien fixé sur la question. Si elle mentait, ce dont il doutait sérieusement, elle s’était visiblement améliorée dans la chose ce qui n’était pas du tout bon signe pour lui. Même les yeux plongés dans les siens, il ne savait pas quoi à quoi s’en tenir avec elle et décidait de jouer toujours la carte la plus plausible dont il avait à sa disposions : la curiosité, mais pas uniquement. « Tu veux dire que là dedans y’a tous les changements qui ont été effectués à Magnolia ? C’est trop cool ! » Il baissa une nouvelle fois les yeux sur le dossier en question mais ce ne fut qu’une distraction de courte durée puisque Scarlett lui proposa de ramener quelque chose à boire. « Je veux bien un verre d’eau » Commença-t-il avant de se rendre compte que, lui servir simplement de l’eau allait lui prendre pas plus de une minute douze à tout casser et qu’il n’aurait jamais le temps de regarder plus loin dans le dossier pour y trouver quoi que ce soit de croustillant. « Ou non en fait.. T’as du sirop à la menthe ? Avec des glaçons, ce serait super. » Il n’allait pas non plus lui demander un cocktail type sex on the beach alors qu’il venait de débarquer et en plus taper l’incruste alors qu’ils étaient censés sortir. « En attendant, je vais regarder un peu. Ca te dérange pas de toute façon, c‘est que de vieilles archives rien d‘important n‘est-ce pas ? » Relança-t-il sans gêne aucune en désignant le dossier et les feuilles qu’il tenait toujours en main. Et, afin qu’elle n’ait plus vraiment la possibilité de refuser, l’Evans se pencha sur le côté pour atteindre ses lèvres et y déposait un baiser avant d’ajouter à voix basse. « Merci pour la boisson. Je suis content de te voir. » Il lui sourit plus sincèrement cette fois, pensant malgré tout ce qu’il disait et ce, même s’il était quasi certain qu’elle ne sortirait pas de cette pièce en lui laissant toutes ces feuilles sous le nez. Avant qu'elle n'ajoute quoi que ce soit, celui-ci prit entre ses mains la totalité du dossier y rajoutant les feuilles qu'il avait lui -même entre les mains quelques secondes auparavant. Si elle refusait , ce serait bel et bien un signe qu’elle cachait quelque chose qui n’avait rien à voir avec le travail ou peut-être que si, mais qui n’était pas forcément aussi innocent qu’elle le prétendait. De suite elle serait grillée et ils en viendraient au même point. En fait, dans toutes les situations imaginables, elle n’y échapperait pas même si elle devait être persuadée du contraire et plus elle prendrait de temps à en arriver là, plus l’Evans deviendrait abrupt.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: What the hell are you doing ? ♦ Scarlett Sam 2 Aoû - 5:09


Scarlett gardait un air serein pour le moment. Conserver son calme était la meilleure façon de ne pas éveiller davantage de doutes chez lui. La jolie brune continua donc à éluder la véritable raison de la présence de ses dossiers chez elle. Nathanaël essayait de la prendre par les sentiments par quelques mots savamment choisi mais la jeune femme ne tombait pas aussi facilement dans le panneau. Elle était passée du contentement de le voir à la déconfiture (interne) la plus complète. Scarlett déjoua ses questions une par une tandis qu’il poursuivait ses interrogations avec un peu trop d’insistance à son goût. Était-elle si transparente qu’il parvenait tout de même à deviner un malaise chez elle ou n’était-ce que le fruit d’une intuition puissante chez lui ? Histoire de faire croire qu’elle était à l’aise avec l’idée de rester chez elle, Scarlett lui proposa à boire. Nathanaël en profita évidemment pour demander la panoplie de boisson avec glaçons et tout à la clef et essaya au passage d’attraper le dossier. La jeune Spencer ne put retenir un léger mouvement de recul, pourtant il parvint jusqu’à elle et saisit le tout tout en l’embrassant furtivement et lui signifiant qu’il était content de la voir. Ce n’était plus vraiment partagé. C’était quoi son problème à insister de la sorte ? « Je ne préfèrerais pas. Ce sont des dossiers confidentiels. Il ne faut pas trop les disperser. » Répondit-elle, exprimant clairement son refus. Si Nathanaël s’entêtait alors qu’elle avait essayé la manière douce pour lui faire comprendre qu’il n’avait pas à toucher dans son travail (ce qui aurait pu être vrai aussi) si elle le lui demandait, elle durcirait le ton. Vexée qu’il puisse jouer cette carte-là d’emblée et la capter si facilement, Scarlett ne bougea pas d’un pouce. « T’es bizarre depuis que t’es arrivé. Il s’est passé un truc ou bien… ? » Questionna-t-elle alors soupçonneuse. Ce n’était pas normal. Rien ne l’avait trahie alors comment pouvait-il voir si juste ? Impossible. « À quoi ça peut te servir de toute façon ? » Elle posa sa main sur le haut du dossier quand il eut remis toutes les feuilles sauf qu’il n’avait visiblement pas l’intention de lui rendre. « Je te propose un truc. On décolle d’ici avant qu’ils ne rentrent tous et on les regardera plus tard. Si ça t’intéresse tant que ça, on verra ensemble et je t’expliquerais en quoi ça consiste. » Dit-elle vainement, histoire de gagner du temps et de retirer tout ce qu’il y avait de gênant dedans entretemps, à savoir ses notes personnelles et une copie d’une photo souvenir retrouvée dans leurs vieux albums d’enfance au grenier. Scarlett resta sciée de son refus de bouger ou d’obtempérer et commença doucement à perdre patience et à s’énerver. C’était quoi son problème bon sang ?! « J’ai dit non. » Ajouta-t-elle plus sèchement mais à ces simples mots, le dossier se retrouva définitivement hors de sa portée. Nathanaël le lui avait éloigné des mains. Son premier réflexe fut de lui dire de se barrer d’ici mais elle se retint. Son malaise transparut aussitôt et se traduisit clairement par le teint livide que venait de prendre la peau de la jeune femme. Nathanaël allait la fusiller, l’étriper, l’écharper, la tuer… bref la mettre en pièces (charmante image oui oui). La jolie brune préféra garder un dernier semblant de contenance et se tint droite devant lui, prête à affronter ce qui l’attendait et à assumer l’entière conséquence de ses découvertes. Une cigarette. Elle aurait donné cher pour pouvoir s’en griller une et se calmer, ce n’était malheureusement pas possible de fuir la situation actuelle. Scarlett cacha donc sa main droite tremblante de nervosité dans son dos et elle attendit donc de voir quelle serait sa réaction en ouvrant le dossier plus en profondeur. Y avait-il la moindre chance pour que… qu’il comprenne ? Non. Aucune. Pas à ce point. La boisson… ! Un répit, une fuite, pour ne pas affronter la lourdeur de son regard, une échappée offerte sur un plateau. Mais non. Ce serait exprimer sa faiblesse, or elle n’avait jamais été aussi sûre de la validité de ses choix dans cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: What the hell are you doing ? ♦ Scarlett Sam 2 Aoû - 5:59


what the hell are you doing ?


Quelle ne fut pas sa surprise -ironie- lorsque Scarlett refusa poliment une première fois qu’il fourre un peu son nez dans le dossier ? C’était courant d’avance. Si ses lèvres formaient un sourire discret, il n’en ressentait rien. Ses doutes étaient-ils donc fondés ? Elle lui cachait quelque chose, peu importe quelle en était la nature tout comme la raison. Les faits étaient là et elle ne pouvait plus vraiment nier que tout était des plus normal à présent. Le pire c’est qu’elle continuait à s’enfoncer tant bien que mal comme si elle espérait vraiment, sincèrement qu’une échappatoire allait se présenter à elle pour la sortir de ces beaux draps dans lesquels elle s’était mise en laissant traîner le dossier. Le jeune homme manqua de peu de rire jaune lorsqu’elle lui répliqua qu’il était bizarre depuis son arrivée. Qui d’eux deux se payait la tête de l’autre depuis déjà de longues minutes en espérant qu’il n’y verrait que du feu ? C’était vraiment déplacé de sa part d’oser poser la question et, il fallait avouer qu’il avait bien du mal à faire comme si de rien n’était, à ne pas répliquer de façon désobligeante et stupide qui grillerait tout. Dossiers confidentiels à ne pas trop disperser, la grosse blague. « Du tout ! Moi je vais très bien. » Répondit-il en accentuant bien sur le  ‘moi’ . Ce qu’il y avait dans ce dossier était forcément un danger pour quelqu’un que ce soit pour O’Conell, pour elle ou quelqu’un d’autre peu importe. Ce qu’il contenait valait visiblement la peine qu’elle tente de mentir par tous les moyens et commence même à perdre patience alors que Nate envisageait seulement de le contempler vaguement. « A rien effectivement, simple curiosité. » Ainsi la Spencer déposa sa main sur le haut du dossier comme si, ce geste lui permettait d’avoir le contrôle dessus et de lui assurer qu’il n’y toucherait plus. Sauf que non, s’il y avait bien une chose à laquelle Nathanaël était déterminé c’était de découvrir ce que cachait ce dossier et surtout pourquoi elle en faisait un tel foin. Le refus catégorique ne tarda pas à sortir de lui-même après une proposition qui aurait pu être intéressante. Bien sur, sortons et laissons-lui le temps d’y enlever tout ce qu’elle voulait à sa guise dès qu’il aurait le dos tourner pour qu’il n’y trouve plus ce qu’il cherchait. Et puis quoi encore ? Elle le prenait vraiment pour le pire des idiots. « En fait vois-tu, ce n’était pas vraiment une question. » Répondit-il tout aussi sec en se levant, la toisant d’un regard dur et froid. Ses lèvres ne tentaient plus de cacher l’impossible : son agacement, sa colère même. S’il voulait qu’on le prenne pour un crétin, il lui suffisait de se rendre à l’université , Philips s’en chargeait à merveille sans qu’elle se s’y mette elle aussi. « C’est vraiment le comble que t’ose me dire que je suis bizarre alors que c’est toi qui te mets en quatre pour me cacher je sais pas quoi ! »  Reprenant un air plus ou moins calme, Nate était cependant maintenant parti dans sa lancée et ne pouvait plus vraiment s’arrêter quant à ce qu’il pensait : « Ca fait dix minutes que tu te paies ma tête, tu crois quoi ? Que je le vois pas quand tu mens ou que tu veux pas me dire quelque chose ? T’es pire que Pinocchio, c’en est ridicule ! » S’écria-t-il laissant quelques secondes de silence filer avant de s’adosser au mur, bien en face d’elle. Celui-ci baissa les yeux sur le dossier encore fermé. « J’en ai marre des mensonges et des cachoteries, alors maintenant t’as deux solutions : soit tu m’explique ce qui se passe soit je le découvre par moi-même. » Silence, encore. Tant pis pour elle. A la fois vexé et agacé un peu plus encore, Nathanaël ouvrit le dossier et commença brutalement à tourner page après page pour tomber finalement sur.. Une photo ? Pas n’importe laquelle. Il reconnaissait Lily. Lui aussi d’ailleurs, Elisabeth, Scarlett et d’autres encore. Et a côté qu’est-ce que c’était ? Une note avec des gribouillis au crayon de papier mais pas seulement. « DS » Répéta-il à voix basse en écho à ce qu’il pouvait lire sur la feuille. « Et ça , c’est pour Joey aussi ?! » Qu’elle ne s’avise même pas d’essayer de mentir parce que là, il lui tomberait dessus d’une force qu’elle ne soupçonnait même pas. Serrant les dents, il tentait de se convaincre que Scarlett n’était pas assez idiote pour essayer de s’en prendre au créateur de ce blog sauf qu’il fallait se rendre à l’évidence: c’était sans doute la raison qui l’avait poussée à ne pas vouloir qu’il lise ce qu’il y avait à l’intérieur. « C’est quoi ce bordel ? Pourquoi y’a une photo de nous ? Et pourquoi y’a des trucs sur DS la dedans ? Il y avait peut-être d’autres indices mais pour l’instant il se focalisait essentiellement sur ceux là, ce qui n’était pas plus mal puisqu’il en était déjà bien assez sur le cul. « T’es complètement inconsciente ? Je sais pas ce que t’es en train de faire, mais tu vas me faire le plaisir d’arrêter et tout de suite. » Conclue-t-il aussi sévèrement que s’il punissait sa fille après une bêtise impardonnable. Nathanaël n’avait aucune envie que DS s’en prenne à elle uniquement parce qu’elle avait voulu venger ou peu importe l’ambition qui l’avait poussée à aller jusqu’à là. C’était stupide, irresponsable comme si elle se jetait tout droit dans la gueule du loup. Il ne pouvait décemment pas la laisser faire et ce, quoi que cela pouvait lui couter.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: What the hell are you doing ? ♦ Scarlett Sam 2 Aoû - 22:33


Scarlett avait bien compris qu’elle était désormais totalement grillée. Nathanaël avait bien l’intention d’ouvrir ce fichu dossier coûte que coûte quitte à s’attirer la colère de la jeune femme. Elle détestait quand il usait de ce ton condescendant avec elle. Ce n’était pas parce qu’ils étaient ensemble que toutes ses histoires le regardaient. S’il s’agissait effectivement de documents confidentiels sur lesquels elle devait travailler pour Joey, il aurait bien eu l’air idiot devant elle. Ce n’était pas le cas parce qu’il avait une intuition de malade et qu’il voyait bien qu’elle essayait de lui cacher quelque chose en piètre menteuse qu’elle était mais Scarlett n’aimait quand même pas cette idée qu’elle ne pourrait pas avoir son mot à dire quand elle ne voulait pas que Nate se mêle de quelque chose. Elle le prenait comme une intrusion et se braqua aussitôt davantage. La jeune femme détestait qu’on la pousse quand il était clairement évidemment qu’elle refusait d’en parler. Il devait bien se douter qu’elle avait ses raisons, mais non. Quand il avait une idée en tête, il était parfois bien plus entêté qu’elle. Après avoir éloigné le dossier hors de sa portée, il lui confirma que ce n’était pas une question qu’il lui posait et qu’il comptait bien le faire avec ou sans son consentement. Scarlett retomba dans le silence et resta totalement impassible d’apparence tandis qu’il lui reprochait en quelques mots de le prendre pour un idiot fini. Je ne suis pas la seule à avoir menti et caché des choses, faillit-elle rétorquer sèchement lorsqu’il osa l’admonester parce qu’elle lui cachait UNE chose, mais elle se retint. Il ne s’était pas gêné lui pour lui dissimuler ce qu’il avait fait – essayer du moins, pire il avait coupé les ponts avec elle. Mais la jeune femme n’était pas ce genre de personnes virulentes et retint son impulsivité, déjà parce qu’elle avait découvert les secrets de Nate d’elle-même, ensuite parce que les circonstances étaient différentes et elle ne voulait pas, même dans un moment de colère, lui renvoyer des actes dont il se sentait déjà tellement coupable, en pleine figure. Cependant, elle le trouvait culotté de lui reprocher une chose qu’il avait fait pendant quoi ? Des années ! À en tourner le dos avec tout le monde, elle comprise. Alors que Scarlett persistait dans son silence, Nate consulta finalement le dossier. Il y trouva la copie de la photo qu’Elisabeth et elle avaient retrouvée et il tomba ensuite sur ses notes à propos d’elle, la vipère du quartier. Comme elle s’y attendait, il s’emporta sans chercher à comprendre dès qu’il lut le mot « DS » dans ses papiers... sans creuser plus loin. Après s’être fait qualifiée d’inconsciente et l’avoir laissé terminer, Scarlett resta étonnamment très calme. À quoi bon s’énerver davantage inutilement ? « Je ne voulais rien te dire parce que… » J’en ai fait la promesse, mais elle ne pouvait pas le dire et préférait ne pas impliquer Elisabeth dans cette histoire, même si c’était sa sœur qui l’y avait entraînée à la base, elle passa donc ce « détail » sous silence devant Nate et continua sur une lancée qui n’en était pour autant pas moins sincère. « Je ne voulais pas t’impliquer. Et aussi parce que je savais quelle serait ta réaction, exactement celle que tu as en ce moment, à me demander de tout arrêter sans même réfléchir à ce que tu as entre les mains. » Se défendit-elle en haussant les épaules. « Tu te rends compte ? On a peut-être enfin trouvé une chance d’en découvrir plus. Tu sais que je ne me serais pas lancée là-dedans à la légère. » Devant le visage réticent de Nate, Scarlett essaya de le continuer à le raisonner. Qui mieux que lui pouvait comprendre les dégâts que la ou les personne(s) qui se cachai(en)t derrière ce site pouvai(en)t infliger ? « Pèse le pour et le contre. Après tout ce qu’elle ou ils ont déjà fait… » Elle ne voyait pas pourquoi il avait cet air si inquiet, il n’était ni au courant des menaces reçues par sa sœur et encore moins qu’elle y était mêlée aussi. Scarlett n’ayant rien de spécial à cacher, il ne devait pas s’en faire pour elle si c’était la raison de son inquiétude du moins. Lui en tête était bien placé pour le savoir avec Tessa… La révélation de l’accident, les conséquences qui en avaient découlé et ainsi de suite. Même si cette délivrance semblait finalement avoir été pour un mieux aujourd’hui, en les libérant d’un poids, n’était-il pas mieux d’essayer de mettre un terme à tout ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: What the hell are you doing ? ♦ Scarlett Lun 18 Aoû - 14:34


what the hell are you doing ?


Il avait beau essayer de lui faire comprendre que ces recherches étaient stupides et non sans conséquences mais elle s’entêtait. Elle savait de quoi elle était capable et s’en servait comme « bonne raison » d’essayer d’y mettre fin ce qui agaçait d’autant plus l’Evans. Elle ajoutait finalement qu’il devait peser le pour et le contre avant de ne tirer de conclusion hâtive mais il s’y refusait. Son idée était faite et il n’en changerait pas quoi qu’elle dise. Entêtés tous les deux, il savait que cette conversation ne mêlerait de toute évidence nulle part. Il avait sa position, elle la sienne. Quand bien même il lui demanderait plus promptement d’arrêter, elle ne l’écouterait pas. L’idée de foutre en l’air ce dossier par une quelconque façon lui traversa l’esprit, ou du moins ce qui concernait DS et toute cette histoire de dingues mais ça n’y changerait rien. Scarlett devait l’avoir lu, relu peut-être même, une bonne cinquante de fois ou en tout cas assez souvent pour se rappeler de chaque détails importants. Il s’y prenait sans doute de la mauvaise façon, mais le besoin de la savoir en sécurité était bien trop là pour qu’il ne fasse dans la dentelle et prenne des pincettes. « Bien sur que j’allais réagir comme ça parce que c’est complètement stupide et il faut bien que l’un de nous deux s’en rende compte. » Elle parlait comme si ce qu’il avait dans les mains valait de l’or, que le mystère était déjà d’ores et déjà résolu alors que non. Des recherches encore, et encore qui ne mèneraient sans doute à rien au final. Elle s’empêtrait dans une cause perdue d’avance. « D’en découvrir plus sur quoi ? La seule chose que tu vas récolter c’est des emmerdes, et jusqu’au cou. » Reprit-il plus calmement bien qu’il était toujours aussi furieux contre elle. Il avait déjà eu à faire à une Scarlett inconsciente mais plutôt dans le bon sens du terme plutôt que de la voir prendre des risques parfaitement inutiles de la sorte. Peu importe qui était cette personne et pourquoi elle faisait tout ça. Au diable ce site de malheur et ces commérages. Comment pouvait-elle espérer démasquer la personne qui se cachait derrière tout ça juste en s’improvisant Sherlock Holmes en herbe ? Ses motivations étaient justes, mais vaines tout autant. A nouveau, Nathanaël baissa les yeux pour regarder cette photo. Si elle était là c’était forcément parce qu’elle avait quelque chose de spécial or, il ne voyait rien du tout. Des enfants souriants, des amis. Une banalité lorsqu’on savait combien d’autres photos de ce type avaient dû être prises à la même époque. « Justement après tout ce qu’ils ont déjà fait, tu t’embarques là-dedans. Jusqu’à preuve du contraire je n’ai pas souvenir qu’elle ou ils s’en soient pris à toi et en fouinant de la sorte, tu vas juste réussir à t’attirer leur foudre. Tu crois que t’as vraiment besoin de ça ? C’est n’importe quoi Scarlett ! » Il ne comprenait tout simplement pas cette volonté de fer qu’elle avait à vouloir faire tomber ce réseau ridicule mais malsain. D’accord il avait fait du mal à bon nombre de personnes, dont lui et sa sœur, mais son comportement n’avait rien de réfléchi contrairement à ce qu’elle voulait bien laisser entendre. Nathanaël avait toujours pensé que le courage était un autre mot plus poli pour qualifier la folie et la Spencer en faisait preuve dans cet engrenage dangereux. Trop à son gout d‘ailleurs. Ce qu’elle pensait peut-être comme quelque chose « d’héroïque » même si le mot était grand n’était que de la pure inconscience, de la connerie en d’autres mots. « Je ne sais franchement pas ce qui t’a traversé l’esprit quand tu as commencé à faire tout ça. Tu me dis de peser le pour et le contre, tu l’as fait toi ? Je crois pas. » Il leva des yeux toujours aussi durs sur elle avant de reprendre, perdant à nouveau patience alors qu’elle essayait à tort de se trouver de bonnes raisons pour le convaincre. Il fallait qu‘elle se rende à l‘évidence : elle n‘y parviendrait pas. Même par un miracle. « T’as pensé aux conséquences que ça pourrait avoir ? Pas forcément sur toi mais aussi peut-être sur ta sœur, ton frère, ta famille et tes amis ? Tu vas mettre le feu aux poudres et tout le monde va devoir assumer les conséquences de ton stupide entêtement puéril. » Ses mots étaient durs mais il ne voyait pas d’autre façon de lui faire comprendre. Il venait d’abattre ses dernières cartes en parlant des torts que cela pourrait créer au reste des membres de sa famille car même si Scarlett était en quelque sorte en froid avec eux, ça ne changeait sans doute rien à l’attachement sincère qu’elle leur portait. Prendrait-elle néanmoins le risque qu’ils soient en tête de mir eux aussi ? Il n’en n’avait franchement aucune idée mais vue sa détermination, il craignait de connaître la réponse.  La Spencer semblait aveuglée par quelque chose. La curiosité, la haine peut-être ou encore la vengeance. Mais ce qu’elle ne comprenait pas était que ces motifs n’étaient jamais les bons, qu’ils ne menaient à rien d’autre que la folie et la perte. Nathanaël ne savait pas bien comment mais il fallait qu’il trouve un moyen de l’arrêter. De l’en empêcher pour sa propre sécurité puisque visiblement elle n’y portait aucune attention et qu’il fallait bien que quelqu’un s’en charge pour elle, ce même contre son gré. Et même si cela créait des tensions indésirables ente eux et bien tant pis. Elle prenait des risques morbides alors pourquoi n’en ferait-il pas autant. Sa vie était calme et paisible et comme si elle n’en était pas consciente, la voilà qui essayait de foutre en l’air cette harmonie pourtant si recherchée par bon nombre de leurs voisins. Il avait l’impression d’être en face d’une enfant faisant un caprice ridicule et ne voulant pas ouvrir les yeux pour continuer à vivre dans son monde parallèle. « T’auras beau me sortir tout le baratin que tu veux, ça n’y changera rien. » Surenchérit-il pour finir. La vérité était ce qu’elle était : elle courait à sa perte et, si sa propre initiative de le lui faire savoir ne suffisait pas, il demanderait le soutien d’autres. Pourquoi pas Elisabeth par exemple ? La grande sœur protectrice qu’elle était, bien que discrète dans sa manière d’opérer, s’offusquerait certainement de voir sa cadette s’embarquer dans de telles histoires. Elle lui remonterait les bretelles bien comme il faut de sorte à ce qu’elle s’en souvienne jusqu’à la fin de ses jours et le tour serait joué. Et si Elisabeth ne suffisait pas et bien tant pis, Nate tâterait encore plus le terrain. Visiblement bien plus conscient du danger qu’elle, il ne pouvait pas la laisser faire sans réagir en jouant au spectateur muet. Cette découverte fortuite venait de changer toutes les donnes, de redistribuer les cartes et pas forcément pour la meilleure des parties qui soient.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: What the hell are you doing ? ♦ Scarlett Lun 18 Aoû - 22:22


Têtu. Il l’était tout autant qu’elle, si ce n’était davantage. Comme Scarlett s’y attendait, Nate refusa tout bonnement de l’écouter et campa sur ses positions, gouverné par l’inquiétude qui semblait le ronger sur les conséquences que sa petite enquête pourrait avoir. La jeune femme repoussait l’éventualité de s’avouer aussi facilement vaincue ou même celle de céder à la peur qui prenait vie dans les yeux des habitants du quartier à la seule évocation du nom de DS. La ou les personnes qui se cachaient derrière ce site n’avaient pas un pouvoir illimité. Que pourrait-il bien lui faire, comme Nate semblait le craindre ? Scarlett n’avait pas de squelette dans le placard à cacher, contrairement à ce que les propos de son petit ami laissaient entendre. Elle le laissa s’énerver quelques temps avant de réagir sur les potentielles foudres qu’elle pourrait s’attirer. « Et que penses-tu qu’il m’arriverait ? Ils lâcheront une histoire bien salace à mon sujet sur leur site et alors ? Grand bien leur fasse, j’ai la conscience tranquille. Et puis, elle arrêterait peut-être de déblatérer, si les gens se bougeaient un peu plus pour découvrir qui se cache derrière. Mais non, on dirait que tout le monde en a peur, toi compris. C’est quoi ton problème ? » Rétorqua-t-elle, en songeant qu’elle n’avait rien de spécial à cacher, à quelques détails près, et qu’elle avait encore moins une mort à se reprocher, un détail qu’elle s’abstint de donner, même pour se défendre contre lui, puisqu’en l’occurrence, c’était le cas de Nate, et qu’elle n’était pas aussi vile pour s’en servir et taper où il avait le plus mal. La jolie brune savait à quel point la souffrance l’écorcherait à son tour si elle évoquait l’accident, presque autant que ses mots à lui l’avaient atteinte quelques secondes auparavant. Hors de question. Pourtant, malgré l’indifférence qu’elle essayait de faire paraître dans son regard, Scarlett avait du mal à cacher le doux écho de ses espoirs déçus. Non seulement, il réagissait comme elle l’avait deviné, mais Nate marquait plus encore sa position contre cette histoire. Pourquoi le prenait-il de façon aussi extrême tout d’un coup ? Elle ne comprenait pas. Pris dans l’engrenage de leur entêtement, ils se toisaient et ne se calculaient plus vraiment sur le même terrain. Il lui reprocha ensuite qu’elle n’avait sans doute pas suffisamment réfléchi à la situation avant de se lancer dedans. Scarlett préféra ne pas répondre à cette joute verbale qui devenait ridicule, d’un niveau de bac à sable, dans le style « et toi tu l’as fait ? ». Il enchaina ensuite sur sa famille, sur les conséquences que son acharnement pourrait avoir pour eux. Nate ignorait justement que c’était Elisabeth qui l’avait entraînée dans cette histoire et lui avait demandé de l’aider à continuer de chercher. Au début, Scarlett avait réagi comme lui, et avait pensé qu’il vaudrait mieux tout arrêter et ne pas jouer avec le feu. Mais la curiosité, ajoutée à l’envie d’en savoir concrètement plus, les poussaient à poursuivre dans cette voie. Elles ne prétendaient pas trouver quoique ce soit, mais elles auraient au moins essayé d’en tirer quelque chose, contrairement à la plupart des plantes vertes qui garnissaient ce quartier et qui ne levaient pas la moindre feuille pour changer ce climat tendu qui régnait constamment. Scarlett vivait généralement au rythme des conseils de Nate, son avis comptait beaucoup, elle l’écoutait souvent et suivait nombre de ses inspirations, mais aujourd’hui, ils ne tomberaient définitivement pas d’accord. Il appuyait où ça faisait mal en évoquant sa famille, un argument pour lequel elle devait concevoir qu’il n’avait pas tout à fait tort, mais c’en était assez. DS s’en était déjà prise à sa sœur, Scarlett en faisait désormais une affaire personnelle. « J’en ai parfaitement conscience, oui. Mais pourquoi penses-tu que nous avons forcément tous des choses à cacher ? Qu’est-ce que tu crois qu’elle pourrait faire franchement ? » Lâcha-t-elle une pique plus directe. La jeune femme choisit de ne pas s’étaler trop longuement sur cette remarque pour ne pas trahir la présence d’Elisabeth dans le coup et croisa les bras par dépit. Elle se mordilla la lèvre par nervosité et constata sans plus de surprise désormais que Nathanaël n’entendrait pas raison, peu importe ce qu’elle dirait. « Je vois. » La jeune femme se pencha près de la table pour rassembler encore quelques papiers qui trainaient là. S’il choisissait d’emporter le dossier et de le garder / supprimer, elle n’en aurait cure puisqu’elle avait bien tout imprimé dans sa tête au préalable vu le nombre de fois qu’elle avait tout lu. De plus, sa sœur avait une copie de la plupart des documents intéressants. Devant le visage figé de Nate qui attendait toujours qu’elle réagisse quand elle se redressa face à lui, Scarlett décida de livrer à son tour le fond de sa pensée, sur le même ton qu’il avait plus ou moins employé jusqu’à présent.  « C’est drôle. Tu m’as dit un jour, il n’y a pas si longtemps, que tu serais là si j’en avais besoin, comme j’ai pu l’être pour toi quand ça n’allait pas ou comme j’ai essayé de l’être du moins. Là c’est justement le cas Nate, j’ai besoin que tu sois avec moi et pas contre moi, mais non, tu refuses de considérer les choses sous un angle différent et tu laisses une peur ou une inquiétude ridicule l’emporter, c’est ça que tu fais. Tu me parles d’entêtement, mais tu n’es pas mieux. » Ses mots n’avaient-ils été que du vent ? Où était-il, maintenant qu’elle pouvait effectivement avoir besoin de lui plus que jamais, puisqu’il prétendait qu’elle aurait certainement des ennuis ? Ce n’était certainement pas en l’empêchant qu’il le prouvait, du moins dans ses yeux à elle. Scarlett était déçue, elle avait passé son temps à le soutenir ces derniers mois, à essayer de lui faire remonter la pente. Elle n’en attendait certes pas tant en retour, elle ne l’avait pas fait dans ce but là, mais au moment où elle pouvait effectivement vouloir sa présence plus que tout, il répondait aux abonnés absents. Très bien la réaction. La jolie brune voyait d’ici la suite arriver : il prendrait ses distances jusqu’à ce qu’elle cède, quitte à ce que ça en devienne limite du chantage affectif entre eux pour faire plier l’autre à ses volontés, mais butés comme ils étaient, ça ne marcherait pas. Ils ne changeraient pas d’avis. Puisque c’était ainsi, Scarlett préférait encore écourter l’échange et le voir partir dans la seconde plutôt que de reporter l’inévitable. « Je continuerais que ça te plaise ou non. Et si tu n’es pas d’accord avec ça, tu connais la sortie. » Afficha-t-elle clairement son avis définitif derrière un calme glacial, avant de prendre certaines affaires et de sortir du salon sous le coup de la colère. Totalement bercée par l’incompréhension de la réaction aussi prononcée de Nate, elle avait finalement laissé la colère la submerger… et sa fierté mal placée aussi pour le renvoyer aussi sec. D’abord des tensions avec la plupart des membres de sa famille, maintenant lui… Scarlett vivait dans une période qui prenait étrangement des accents théâtraux bien marqués.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: What the hell are you doing ? ♦ Scarlett Lun 18 Aoû - 23:20


what the hell are you doing ?


Nathanaël ne répliqua même pas à la réponse de Scarlett . Visiblement elle se fichait d’être prise pour cible, ce qui n’était pas franchement son cas. Voilà maintenant qu’elle s’en prenait aux habitants en disant qu’ils ne levaient pas le petit doigt pour y changer quoi que ce soit comme si c’était si facile. Que voulait-elle qu’ils fassent au juste ? Une révolution ? Qu’ils sortent les fourches, les couteaux de cuisine et fouillent tous les ordinateurs du quartier, de la ville pour trouver qui était la pourriture se cachant sournoisement derrière ce site ? Elle ne savait pas ce qu’elle disait, et encore moins lorsqu’elle se mise à parler de peur. Il n’avait pas peur à proprement parler de ces personnes, du site ou de ce qu’il pourrait dire sur lui tout simplement parce qu’il n’y avait plus rien à déblatérer à ce propos contrairement sans doute à certaines personnes. Dont elle. La colère monta crescendo encore un peu plus lorsqu’elle lui demanda ce qu’était son problème. Et le sien, de problème, pourquoi n’en discuteraient-ils pas  ? Elle s’exaspérait. Tout simplement. Cette réaction était digne d’une petite fille en école élémentaire, pas d’une jeune femme de vingt-deux ans normalement mature et intelligente. « Ta détermination qui va sans doute plus aggraver les choses qu’elle ne va les arranger. » Réponse cinglante pour une question qui l’était tout autant. Si elle pensait qu’il allait la brosser dans le sens du poil en se couchant comme une carpette devant son idée, elle pouvait rêver. Il n’était pas de ce genre qui disait amen à tout bien au contraire et ne se gênait pas pour essayer de lui faire comprendre que son idée était comment dire. A chier. Peut-être aussi que tout bonnement si personne ne faisait rien c’était parce qu’ils savaient tous ce que cela impliquait et qu’ils ne voulaient pas en être tout simplement. Nathanaël se sentait comme dans un tribunal, a essayer de défendre une cause et que Scarlett était l’avocate du diable à faire tomber à tous prix. Son argumentation se basait notamment sur des « je n’ai rien à cacher » avant qu’elle ne sorte la phrase à vingt millions de dollars : pourquoi pensait-il qu’ils avaient forcément tous quelque chose à cacher ? Accusation à peine cachée , pique ou simple question sans arrières pensées à laquelle Nate ne s’attendait pas le moins de monde. Il remplaça son air renfrogné et furax par quelque chose de plus neutre, plus déstabilisé. Quelque chose à cacher comme lui l’avait eu par exemple ? Il décida de ne pas répondre même si la déception lui donnait bien des idées pour rétorquer de la même façon. Ils couraient tous les deux dans le mûr en se comportant ainsi et Nathanaël n’avait même plus envie de se battre pour l’en empêcher. Après tout comme elle le disait si bien, elle était une grande fille, capable de prendre ses propres décisions et il n’avait pas à s’en mêler. « Ne compare pas nos deux situations parce qu’elles n’ont absolument rien de semblable ! » Lâcha-t-il encore sur le coup de la colère avant de reprendre : « Toi tu te mets volontairement en première ligne comme un sage petit soldat qui attend de se faire fusiller ! Je ne vais pas t’apporter mon soutien alors que je suis persuadé que tu fais une erreur et ce même si c’Est  ce que tu attendais de moi, navré. Je ne suis pas là pour aller dans ton sens mais te faire prendre conscience que tu fais une connerie. Tu crois que je fais ça contre toi mais je le fais pour toi. Evidemment, tu ne vois pas la différence tellement t’es aveuglée par tes idéaux. » La mâchoire serrée, l’Evans serrait toujours fermement entre ses mains le dossier qui était à l’origine de leur dispute. Et dire que s’il n’avait pas vu tout ça, s’il n’était pas entré dans le salon, ils seraient en train de rire dehors comme à leur habitude. Elle lui mentirait -ou plutôt lui cacherait- toujours à ce propos en veillant bien à ce qu’il n’en n’apprenne pas un mot. Puis Scarlett termina sur une note des plus rudes se contenant d’ajouter qu’avec son consentement ou non, ça n’y changerait pas quoi que ce soit et que s’il avait quelque chose à y redire il connaissait le chemin de la sortie. Elle s’effaça de la pièce alors qu’il l’entendait monter à l’étage sans doute plus furieuse qu’elle ne le laissait paraître. Baissant les yeux sur le dossier, il s’approcha de la table basse et l’y laissa tomber. Il n’allait certainement pas lui courir après, lui présenter ses plus plates excuses pour avoir dit la vérité. Plutôt mourir. Un dernier regard glacial en direction du dossier cartonné qui contenait la plupart des recherches de Scarlett et Nathanaël prenait le chemin de la sortie, claquant la porte derrière lui. Sur le chemin du retour, toujours hors de lui, Nathanaël songea qu’il n’avait pas dit son dernier mot et que si cette Spencer refusait d’entendre ses raisonnements, il irait s’adresser à une autre. Il fallait croire que même à distance et sans vraiment le vouloir, cette saloperie de commère qu'était DS arrivait à rependre discorde autour d’elle.

FIN DU SUJET

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: What the hell are you doing ? ♦ Scarlett

Revenir en haut Aller en bas

What the hell are you doing ? ♦ Scarlett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» 05. What the hell are you waiting for.
» Welcome Hell
» Drag Me To Hell
» Lynn Scarlett Sawyer - Selena Gomez.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Hors jeux :: Rps DS version2-