Partagez|

Le plus dur métier du monde. [Evane / Esperanza]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Je me suis fait pleins d'amis


Nombre de messages : 319
Love : Célibataire

Inscription : 12/03/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Lily Evans



MessageSujet: Le plus dur métier du monde. [Evane / Esperanza] Lun 8 Sep - 11:37


Elle allait la tuer. Esperanza allait tuer sa propre fille. Ce matin déjà l’espagnole était de très mauvaise humeur. Sa fille avait, une fois de plus, découché. Espé commençait à en avoir plus que marre de ce comportement irresponsable. Sa petite n’avait plus rien de l’ange qu’elle avait toujours été et il était hors de question que cela continue sur cette pente vers l’enfer. Dès qu’elle rentrera à la maison Espé assoira sa fille et la fera parler jusqu’à ce qu’elle lui dise enfin ce qu’il se passe. Elle resterait là jusqu’à ce qu’enfin elles trouvent une solution et sortent de ce cycle infernal. Et si la solution devait être d’enfermer Evane dans sa chambre durant les trois prochaines années, alors c’est ce qu’elle ferait.

Mais tout ça, c’était avant de voir ce qu’il y avait dans sa boite aux lettres. Parce que depuis qu’elle avait lut la lettre qui s’y trouvait elle avait bien l’intention de sauter la phase de discussion pour directement enfermer Evane dans sa chambre pendant des années. Et la tout de suite elle pensait bien qu’elle ressortirait dans quinze ans et non pas trois.

Esperanza tournait et retournait dans la salle à manger. Elle était en train de devenir folle. Loin de s’être mise comme à son habitude sur son 31 elle avait enfilé un vieux jean et un débardeur, des baskets et n’avait même pas coiffé ses cheveux. Les traits tirés elle semblait avoir pris dix ans en une nuit et une matinée. Au sol de la salle à manger un bouquet de fleurs avait été jeté à terre, piétiné. De colère Espé avait passé ses nerfs sur les fleurs, première chose qu’elle avait vu après avoir ouvert la lettre. Elle ne s’était pas donné la peine de nettoyer, énervée comme jamais. Ce n’était pas dans ses habitudes d’aussi peu se maîtriser, mais jamais elle n’avait eu à affronter une nouvelle comme ça.

Dans sa boite aux lettres Esperanza avait trouvé une enveloppe sur laquelle s’étalait son prénom, en lettres noires, sans adresse ni timbre. La personne avait donc visiblement directement posté l’enveloppe. L’espagnole avait cru à une missive d’un voisin l’informant d’une fête dans le coin ou ce genre de chose. C’était assez courant qu’un adolescent qui faisait une fête en informait les voisins pour s’excuser du bruit. Mais la mère de famille compris bien vite que cela n’avait rien à voir. Sur une feuille, un texte tapé à l’ordinateur, lui informant que sa fille s’était mariée !!!! Elle n’y crut pas, pensant que c’était une mauvaise blague. Mais la deuxième feuille lui passa immédiatement l’envie de rire. Il s’agissait d’un certificat de mariage qui semblait plus que réel. Au nom d’Evane Damenez et Heathcliff O’Conell. Elle allait la tuer. Elle allait les tuer. Elle n’avait malheureusement plus vraiment de doute sur la véracité de cette histoire. Elle espérait de ton son être que tout ne soit qu’une vaste fumisterie, mais quelque chose lui disait que c’était bel et bien vrai. Surtout que le courrier était signé DS…

Le premier réflexe d’Esperanza avait été d’appeler Joey O’Conell. S’il y avait bien quelqu’un qui l’aiderait sur cette histoire ça serait lui. Tant pis pour le secret des enfants et pour la sans doute volonté de sa fille de ne pas le révéler. Elle se moquait totalement de la volonté d’Evane, ce qu’elle voulait c’était tirer un trait sur cette histoire et tous les moyens seraient bons. L’homme n’avait pas répondu et Esperanza avait préféré ne pas laisser de message, il valait mieux dire ces choses là de vive voix.

Soudain, la porte d’entrée se fit entendre. Esperanza, les yeux noirs de colère et les mains déjà sur les hanches attendait sa fille. La confrontation qui allait suivre s’annonçait musclée…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Féminin
Nombre de messages : 778
Etudes/Metier : Diva de Broadway
Love : My love for Heathcliff resembles the eternal rocks beneath: a source of little visible delight, but necessary. I am Heathcliff. He’s always, always in my mind: not as a pleasure, any more than I am always a pleasure to myself, but as my own being.
Humeur : Confused

Inscription : 21/09/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Nop



MessageSujet: Re: Le plus dur métier du monde. [Evane / Esperanza] Lun 22 Sep - 16:48


Mama & Hija  


C'était de la folie. Pure et grande folie. Assise dans le taxi, la brune regardait à travers la vitre. D'ici cinq minutes ils étaient de retour à Magnolia. Ils allaient devoir affronter leurs familles, leurs amis, quasi tout le monde en fait.. A croire que personne ne voyait leur relation d'un bon œil. Et pourtant, ces gens là allaient devoir s'y faire. Heathcliff et Evane étaient mariés à présent. Et ça, pour le meilleur, comme pour le pire. Tout était allée si vite.. Elle avait encore du mal à réaliser que leur petite sortie au resto de la veille avait pu finir en mariage à Las Vegas. Sur un coup de tête, comme ça. Enfin, faut dire que l'alcool les avait bien encouragé. Le réveil fut un choc pour les deux. Ils avaient découverts petit à petit ce qu'il s'était passé et il y avait eut de belles surprises. Comme leurs initiales encrées à vie sur leurs peaux.. Ou bien le chiot qui leur servait d'enfant. HeVane. Un petit bouvier bernois pour lequel les jeunes mariés n'avaient pu s'empêcher de craquer en le voyant dans l'animalerie. Il fallait assumer les actes de la veille et bien entendu, il était hors de question pour la jeune femme de laisser le chien à l'hôtel. De l'alcool dans le sang ou non, Evane ne pouvait plus se passer de cette boule de poil. Il était désormais à eux et voilà pourquoi il se trouvait à cet instant-ci à ses pieds. Elle n'imaginait même pas la tête de sa mère lorsqu'elle allait lui annoncer tout ça. Mon Dieu. Ça allait finir en troisième guerre mondiale. Et le pire était qu'Evane n'était pas sûre d'en sortir gagnante. Mais elle ne pouvait plus changer ses actions passées et Espé allait devoir faire avec. Parce que oui, au final le mariage n'était plus une si grande bêtise. Après mûres réflexions et après avoir réfléchi à la situation, Heath et Evane ont finis par prendre LA décision. Pas d'annulation, pas de divorce. On pouvait l'appeler Madame O'Conell. Ils ont décidés de se donner une nouvelle chance et pour de bon. Fini les ruptures, les incertitudes entre une rousse et une brune. Evane savait parfaitement que c'était lui le seul, le bon. Elle s'attendait à ce que tout ne soit pas rose, mais ce n'était pas grave. Le plus important était que dans tous les cas, ils seraient là l'un pour l'autre quoi qu'il arrive.

Evane sortit de ses pensées, sentant la main de son cher mari presser doucement la sienne. Ils venaient d'arriver. L'espagnole se tourna vers l'étudiant en droit et lui sourit. La boule au ventre, elle avait à présent peur de sortir de sa bulle. Leur bulle. Retour à la réalité qui risquait de faire vraiment mal. Ils avaient décidés de rentrer chacun de leur côté pour annoncer la nouvelle à leurs parents. Chose qui n'allait pas être une partie de plaisir.. Mais une fois fait, ils n'auraient plus à se cacher. Et puis les deux voulaient avouer la vérité avant que quelqu'un d'autre ne le fasse avant eux. Le taxi s'arrêtant devant le numéro 27, il était temps pour Evane de s'appliquer à la tâche. Un baiser d'adieu, quelques caresses au chiot et la voilà sortie. Elle regarda la voiture partir avec son mari avant de respirer un bon coup et de franchir le pas de la porte.

Ne tâchant pas de faire trop de bruits, la jeune femme s'introduit à l'intérieur et découvrit un bouquet de fleur piétiné sur le sol. Une dispute entre Natalia et Patrick ? Non. Evane leva ensuite les yeux et découvrit la mama. Plantée là, les mains sur les hanches, le regard noir. Okay ce n'était peut-être pas le bon moment pour annoncer la bonne nouvelle.. « Bah qu'est-ce qu'il s'est passé ? » Elle marcha tout en faisant attention de ne pas poser un pied sur ce qu'il restait des fleurs. Mais sa mère ne bougeait pas. Aucune réaction. Elle lui faisait limite peur. « Maman ça va ? »    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je me suis fait pleins d'amis


Nombre de messages : 319
Love : Célibataire

Inscription : 12/03/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Lily Evans



MessageSujet: Re: Le plus dur métier du monde. [Evane / Esperanza] Jeu 2 Oct - 1:01


Evane tentait de rentrer doucement, sans faire de bruit. Mais Esperanza l’avait entendu à la seconde où la clef avait touchée la serrure. Elle rentra en regardant le bouquet éclaté, se demandant sans doute ce qu’il s’était passé. Ce qu’il s’était passé est que sa mère s’était retenue pour ne piétiner que ce bouquet et pas casser tout ce qui se trouvait dans cette maison.

« Bah qu’est ce qu’il s’est passé ? » Esperanza serra les lèvres. Elle avait envie d’hurler. Elle se moquait de réveiller toute la maison. Les filles n’étaient pas là et elle avait tellement parlé à Natalia de la situation qu’elle savait que celle-ci ne bougerait pas de sa chambre, retenant Patrick. Elle essayait de se calmer, se centrer sur sa respiration. Cette discussion finirait mal, c’était certain, elle essayait juste à ce qu’elle commence bien. « Maman ça va ? » Les mâchoires d’Esperanza se serrèrent encore un peu plus. Non, ça n’allait pas. Ça n’allait pas parce qu’elle était en train de perdre ce qu’elle aimait le plus au monde. Parce que sa fille qu’elle avait amené jusqu’à sa majorité sans encombre était en train de gâcher sa vie dans l’alcool, les drogues et des histoires qui n’avaient plus aucun sens. De la gâcher en faisant la pire des bêtises avec Heathcliff O’Conell. Là c’était trop, elle n’en pouvait plus, c’était terminé !! Elle voulait revoir sa petite fille, celle qu’elle avait chérie pendant des années, celle qu’elle avait accompagnée quand elle était malade, à qui elle avait lu des histoires pendant des heures, changé lorsque petite elle souffrait n’énurésie (a), celle qu’elle avait regardé grandir avec tout l’amour d’une mère.

« Non ! » lâcha-t-elle comme un coup de couteau. Non ça n’allait pas ! « Maintenant ça suffit. J’en ai marre de ton comportement. » Elle maitrisait encore son ton. Elle ne criait pas, ne s’énervait pas. Elle parlait du ton plus neutre possible mais sa voix tremblait presque de la colère qu’elle essayait de maîtriser. « Alors on va discuter. Toute la journée s’il le faut, toute la nuit, pendant une semaine je ne sais pas mais on ne quittera pas ce salon sans que l’on ait trouvé une solution à ce comportement qui n’est plus acceptable. »

Esperanza n’avait pas l’intention de révéler à Evane qu’elle savait ce qu’il s’était passé cette nuit. Du moins pas encore. Elle voulait l’entendre de la bouche de sa fille. Elle voulait l’entendre dire ce qu’il s’était réellement passé. « Où étais-tu ? Et ne t’avise pas de me mentir ! » asséna-t-elle fermement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Féminin
Nombre de messages : 778
Etudes/Metier : Diva de Broadway
Love : My love for Heathcliff resembles the eternal rocks beneath: a source of little visible delight, but necessary. I am Heathcliff. He’s always, always in my mind: not as a pleasure, any more than I am always a pleasure to myself, but as my own being.
Humeur : Confused

Inscription : 21/09/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Nop



MessageSujet: Re: Le plus dur métier du monde. [Evane / Esperanza] Dim 12 Oct - 16:55




L'heure des aveux. A peine rentrée, la voilà qui allait se confronter avec la mama. Ça n'enchantait pas plus que ça Evane, mais après tout, elle n'avait plus tellement le choix. Elle ne pouvait pas lui cacher ce qu'il s'était passé la veille. Ça en ferait un de plus et sûrement celui de trop. S'ils devaient vivre leur histoire au grand jour, plus de secret. Sinon, leur mariage serait trop lourd à porter. Déjà que la plupart de leur entourage ne serait pas en accord avec leur choix.. Evane se demandait encore comment ils allaient gérer la situation. Pas évident du tout. Le couple ne pourrait pas vivre indéfiniment chez papa et maman. Ils allaient devoir apprendre à vivre ensemble, sans personne d'autre pour les surveiller en permanence. Mais ça, c'était encore une autre histoire. D'abord il allait falloir affronter Espé et Joey. Leur expliquer leur choix et le fait qu'il n'y en aurait pas d'autre. Pas de retour en arrière possible. Ce n'était même pas envisageable. Du moins pour la Damenez. Pas question de divorce ou d'annulation de mariage. Non. Ils allaient devoir faire avec.

Esperanza se trouvait déjà là. Mierda. Et vu dans quel état elle se trouvait, la tâche n'allait pas être facile. Alors était-ce le bon moment ? Evane prit alors sa voix mielleuse après avoir découvert les fleurs saccagées, se trouvant encore sur le sol. Espé n'était pas maniaque, mais elle n'était pas du genre à laisser le sol de la maison de sa sœur sale. Surtout si la bêtise venait d'elle. Mais à voir les dégâts, on aurait dit que c'était volontaire. Que cela venait de sa mère. Un admirateur qui la laisser de marbre ? Lukas peut-être ? Non. Alors quoi ? Evane voulait se montrer gentille, les ramasser même, mais ça risquait de prendre une toute autre tournure. Elle n'avait plus le droit à l'erreur. Espé en avait soit disant marre de son comportement. Okay, elle savait que sa fille avait fait le mur. Pas la peine de trouver un prétexte du style, j'étais chez Jesse ou bien qu'elle était parti chercher le courrier. La Mama s'était rendue compte de son absence. Et selon elle, il n'était plus acceptable. Sa façon d'être n'était plus acceptable. Très bien. Justement, maintenant ça allait changer. Finit les bars, les soirées, l'alcool et un nouvel homme chaque soir chez qui elle désertait au petit matin. Oui finit. A présent, elle comptait reprendre sa vie en main. Et Heath serait là pour l'aider. Bon si elle disait que ça serait lui qui veillerait sur elle, Espé risquait de faire une attaque. Mais en même temps, c'était la vérité. C'était avec lui qu'Evane partagerait sa vie et grâce à qui elle remonterait la pente. Certes, c'était lui qui l'avait fait plonger, mais il était également le seul remède. L'espagnole n'en voulait pas d'un autre. Juste lui. Son mari.

« Où étais-tu ? Et ne t’avise pas de me mentir ! »  La machine était lancée. Evane inspira un bon coup et se lança, tête la première. « Okay très bien. » Elle soupira. « J'étais avec Heath. Il m'a invité au resto hier soir et j'ai accepté. Et une chose en entraînant une autre.. On a fini à Las Vegas. » Elle coupa un instant et s'approcha doucement de sa mère. « Je dois te dire un truc, mais je veux juste que tu me promettes de ne pas hurler, de ne pas en faire un scandale ou je ne sais quoi d'autre, okay ? » Une nouvelle coupure. Pas besoin d'y aller par quatre chemin. Sinon Espé risquait de le prendre encore plus mal. « On s'est marié.. » Elle sentait déjà la colère de la Mama monter. Elle allait prendre cher. Le geste qui suivit fut de montrer sa bague, toujours à son doigt. « On avait bu, fait quelques allusions sur le sujet et on a finit par le faire, vraiment. » Elle ne la lâchait pas du regard, sentant que ça allait péter d'une minute à l'autre. « On s'est remis ensemble et voilà, cette fois c'est pour de bon. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je me suis fait pleins d'amis


Nombre de messages : 319
Love : Célibataire

Inscription : 12/03/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Lily Evans



MessageSujet: Re: Le plus dur métier du monde. [Evane / Esperanza] Jeu 20 Nov - 16:06

Esperanza était en train de devenir folle. De rage, d’impatience, d’angoisse ! Elle avait connue beaucoup de revers dans sa vie mais elle s’était raccrochée à la seule chose qu’elle avait réussie : Evane. Ou du  moins la Evane enfant, qui mangeait des carambars, construisait des cabanes dans les arbres et jouer à little poney. Mais aujourd’hui, alors même qu’elle commençait à se stabiliser dans sa vie la chose la plus importante était en train de se casser la figure. Elle sentait qu’elle perdait Evane et que ses efforts pour la remettre sur le bon chemin étaient vains. Elle la sentait glisser comme le sable que l’on prend entre ses mains. Mais ce soir la petite avait dépassé les bornes et Esperanza allait lui faire comprendre. La mère hispanique commença par demander des explications à sa fille. Elle était suffisamment claire pour qu’Evane comprenne que cette fois elle avait vraiment besoin de réponses et ne tente pas de lui mentir. La jeune Damenez sembla le comprendre parce qu’elle se lança, avouant qu’elle était partie avec Heath. Ça, Esperanza s’y attendait, ce dont elle s’attendait moins c’est qu’Evane lui dise avoir été à Los Angeles. Le visage d’Esperanza se décomposa. Il aurait pu lui arriver n’importe quoi là bas et elle n’était pas au courant. Si sa fille avait eu un accident, sa propre mère n’aurait même pas été au courant qu’elle se trouvait dans un autre état. Si leurs cadavres avaient été retrouvé, jamais personne n’aurait pu faire le lien avec Magnolia. Elle voulut lui dire tout ça mais elle resta sans voix. Evane ajouta qu’elle avait quelque chose à lui dire mais qu’Esperanza ne devrait pas hurler. Si elle était d’accord de ne pas faire de scandale ? C’était hors de question ! Esperanza allait hurler, faire un scandale et tout ce qu’elle pouvait imaginer d’autre ! Elle n’allait pas écouter les frasques de sa fille sans broncher. C’est ce qu’elle allait répondre, mais voyant son air Evane s’empressa de lâcher sa confession. On… s’est… marié… les mots raisonnaient dans la tête d’Esperanza sans qu’elle puisse les croire. Non, elle avait mal entendu. Elle était sonnée. Totalement abasourdie. Elle restait là, les bras ballants, le ciel lui tombait sur la tête. Elle ne savait pas comment réagir. Elle était figée par la douleur. Elle ne savait plus où elle était, si elle devait croire ou pas les mots de sa fille, si tout ça était vraiment réel. Comme pour répondre à sa question silencieuse Evane lui prouva que tout ça était bien vrai en lui montrant sa main et l’anneau qui brillait à son doigt. Elle continua à expliquer, le plus normalement du monde, qu’ils avaient bu et s’étaient mariés, que maintenant ils étaient ensemble pour de bon.

Pour de bon ? Plus encore qu’elle ne l’imaginait. Ils étaient mariés… mariés !!! Esperanza n’en revenait toujours pas. Elle sentait la rage dans son ventre, la colère monter dans son ventre. Comment Evane avait pu imaginer une seconde qu’Esperanza ne ferait pas de scandale après une telle nouvelle. « Marié ? » articula-t-elle doucement. Puis elle explosa. De sa bouche ne sortirent plus que des cris. Des hurlements qu’elle ne pouvait contrôler. « Tu sais ce que ça veut dire Evane ? Tu te rends compte de ce que tu viens de faire ? Tu pars à Los Angeles sans même prévenir un adulte, tu te maries avec le garçon qui t’a fait plus de mal que n’importe qui sur cette terre ! Tu prends une décision qui va changer toute ta vie en étant bourrée !! Mais tu te rends compte ? » A partir d’aujourd’hui rien ne sera plus jamais pareil dans la vie d’Evane… Elle était mariée. Et peut-être que plus rien non plus ne sera pareil dans la relation entre la fille et la mère. Le bras d’Esperanza se leva et la paume de sa main, les doigts ouverts, vint frapper la joue de sa fille. Pas une fois Esperanza n’avait levé la main sur la fille, pas une fois elle ne lui avait donné de claque. Mais aujourd’hui elle la méritait amplement. Esperanza était hors d’elle et elle ne réalisa pas que le geste qu’elle venait d’avoir état déplacé. En fait elle le trouvait totalement justifié. Elle regardait sa fille droit dans les yeux, déçue de ce qu’elle était devenue. « Joey est au courant ? » Elle avait besoin d’un allier dans cet histoire, et Evane ne l’était plus.

Hj : Désolée désolée désolée pour le retard Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Féminin
Nombre de messages : 778
Etudes/Metier : Diva de Broadway
Love : My love for Heathcliff resembles the eternal rocks beneath: a source of little visible delight, but necessary. I am Heathcliff. He’s always, always in my mind: not as a pleasure, any more than I am always a pleasure to myself, but as my own being.
Humeur : Confused

Inscription : 21/09/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Nop



MessageSujet: Re: Le plus dur métier du monde. [Evane / Esperanza] Mer 17 Déc - 22:05


Sur le moment, tout semblait beau et parfait. Mais c'était sans compter sur leur retour fracassant à Magnolia. Evane qui cinq minutes plus tard était sur son petit nuage, venait de bel et bien redescendre tout droit sur terre. La Mama n'allait pas la laisser passer. Pas cette fois. La confrontation avait bien lieu et il n'était plus facile pour la Damenez de reculer. Oh que non. Esperanza était dans tout ses états. Elle ne l'avait jamais vu comme ça et ça lui faisait franchement peur. Froid dans le dos, ouais. Elle n'aimait pas ce qu'il se passait et c'était peu dire.. Evane voulait jouer la carte de la franchise. Être honnête avec sa mère et que tout parte de bon pied. Qu'il n'y ait plus de petits secrets entre elles. Surtout qu'il s'agissait d'Heath et qu'Evane ne comptait pas le laisser de côté. Plus maintenant. Il était son mari, celui avec qui elle comptait passer le reste de ses jours. C'est beau non ? Et bien pour l'instant c'était assez flou. Il n'était pas encore l'heure pour les jeunes mariés de profiter de leur lune de miel. Oh non. Lui avec Joey, elle avec Espé, ils avaient de quoi faire. La tâche s'annonçait plus que difficile. Evane avait l'impression d'être retourné au stade 'enfant' à devoir se justifier pour une grosse bêtise qu'elle aurait commise. Sauf que pour elle, ça n'en était pas une. L'espagnole était amoureuse de son O'Conell et n'allait pas renoncer à son bonheur tant attendu. Parce que oui, depuis le temps qu'elle l'attendait.. C'était amplement mérité.

Voilà, Evane venait de cracher le morceau. Ce fut dur, mais c'était fait. Elle espérait maintenant que la pilule passe tranquillement. Mais c'était trop demander.. Parce qu'Esperanza était folle de rage. L'histoire allait mal se finir. Okay, sa fille la comprenait et ne s'attendait pas à une autre réaction. Enfin elle aurait espérer que ça ne se passe pas ainsi. Qu'elle se montre plus compréhensive comme elle avait pu souvent l'être.. Mais non. Dès qu'il s'agissait de Heathcliff, Espé se braquait. Elle ne l'aimait pas et il fallait croire qu'elle ne l'aimerait jamais. Lorsqu'elle répéta le mot 'mariés', Evane hocha simplement de la tête, ne savant pas quoi dire d'autre. De toute façon elle n'en aurait pas eu le temps parce que la mama s'emporta comme jamais. Oui elle s'en rendait compte, la belle n'était pas stupide. Elle avait eu tout le temps d'y penser depuis son réveil dans cet hôtel.

Mais ce qu'Evane ne vit pas venir, ce fut la baffe que sa mère lui donna. Sa main se plaquant contre son visage d'un coup franc et sec.. Son visage partit avec. Elle qui n'avait jamais levé la main sur sa fille, venait de le faire aujourd'hui, alors qu'elle était âgée de vingt-deux ans. Comme quoi il n'y avait pas d'âge pour se prendre une correction venant de sa mère. Par réflexe, la brunette posa sa main sur sa joue devenue rouge. Les yeux commençant à se remplir de larmes, elle jeta un regard à Esperanza. Elle se recula et n'en revenait toujours pas. Surtout avec la question qu'elle lui posa par la suite. « Oui il va être au courant, Heath est partit lui dire parce que ça ne va pas rester un secret ! On est marié et que tu le veuilles ou non et avec ou sans l'aide de Joey, tu ne pourras absolument rien y changer ! » Oui, elle voyait de suite ou cette question allait les emmener. Le patriarche O'Conell était avocat et le meilleur de tout les environs. Alors il était naturel qu'Espé pense de suite à lui. Une annulation de mariage, un divorce, tout était à considérer. Sauf que non. Les deux jeunes n'allaient pas renoncer à leurs droits pour autant. « Heathcliff et moi on va rester ensemble. » Point. Il n'y avait rien d'autre à dire. Pourtant, elle sentait déjà le chantage affectif, menaces en tout genre arriver..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je me suis fait pleins d'amis


Nombre de messages : 319
Love : Célibataire

Inscription : 12/03/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Lily Evans



MessageSujet: Re: Le plus dur métier du monde. [Evane / Esperanza] Sam 20 Déc - 14:18


Le bruit de la main d’Esperanza sur la joue d’Evane résonna aussi fort qu’un coup de canon au milieu d’un office religieux (haha, la métaphore pourrie, j’ai rien trouvé d’autre ^^), provoquant sans doute la même surprise. Evane porta sa main à sa joue et ses yeux s’embuèrent, mais ça n’émut pas Espé. Loin de là. L’effrontée répondit que Joey allait être au courant et que quoi qu’il en soit personne ne pourrait changer le fait qu’ils étaient mariés. La plus jeune des Damenez, une fois de plus, affirma qu’ils allaient rester ensemble. Esperanza, au contraire, était persuadée qu’un jour l’O’Conell réaliserait ce que le mariage voulait dire, qu’il se rendrait compte qu’une fille ne lui suffisait pas, que s’il avait quitté une fois Evane il y avait une raison et que tout ce qu’il balancerait pour se justifier à ce moment-là serait qu’il s’était marié sous le coup de l’alcool sans avoir aucune idée du terrain sur lequel il s’engageait, chose qui était au fond totalement vraie. Alors il quitterait la jeune fille et sa mère doutait de la capacité de cette dernière à se sortir de tout ça. Et si ce scénario n’était pas le bon il y en aurait forcément un tout autant catastrophique qui détruirait la vie d’Evane. Car on ne peut pas commencer une histoire heureuse sur une base tellement bancale.

La claque qu’Esperanza venait de donner Evane ne lui suffisait pas. A ce moment précis elle n’avait qu’une envie, continuer à lui crier toute sa colère, hurler jusqu’ ce qu’elle n’ait plus de voix, ou jusqu’à ce que sa fille capitule, la faire signer de force les papiers d’annulation, ou l’enfermer dans sa chambre jusqu’à ce qu’elle réalise son erreur. Espé n’arrivait pas à se calmer. Elle était plutôt de nature impulsive mis jamais ça n’avait pris de telles propositions. « Que tu penses que vous allez rester ensemble ça je n’en doute pas. Tu es amoureuse, donc aveugle et stupide, et ce n’est pas la première fois que tu penses ça de lui ! » Evane était un gros chamalow élevé aux contes de fées qui pensait toujours que l’histoire qu’elle était en train de vivre allait être toute belle toute rose jusqu’à la fin de sa vie. C’est pour ça qu’elle encaissait si mal les coups ! Sauf qu’Heathcliff était loin d’être un personnage de conte de fées, ou en tous cas il n’était pas un gentil prince charmant. « Mais je doute que lui le pensera bien longtemps. Tu crois très sincèrement qu’il est prêt, à partir d’aujourd’hui, à rester toute sa vie avec toi ? Il n’y a que deux mois il était amoureux d’une autre, ce n’est pas sur ça qu’on construit une histoire Evane ! » Qu’elle se remette avec ce type Espé aurait pu le comprendre. Qu’elle lui redonne une chance et qu’ils tentent de reconstruire quelque chose de durable petit à petit pourquoi pas. Mais un mariage ? Avant ce week-end ils n’étaient même pas ensemble ! Esperanza n’arrivait pas à comprendre comment Evane pouvait trouver une once de logique dans toute cette histoire. Même aveuglée par l’amour elle devrait pouvoir comprendre qu’elle devait aller petit à petit, quitte à finir par un mariage, mais pas sur un coup de tête. Comment elle qui avait toujours été une enfant sensée et réfléchie pouvait ne pas voir l’absurdité de cette situation. « Faut que je me calme là. Si tu n’as encore, ne serait-ce qu’un iota de respect pour moi, s’il te plait va dans ta chambre et je reviendrais te voir quand je serai prête. » Esperanza savait qu’elle devait se calmer, car la seule solution était d’en parler, réellement, posément, avec sa fille. Mais pour l’instant elle s’en savait incapable et elle sentait que la prochaine claque n’était pas bien loin. Elle voulait un peu de calme pour réfléchir, seule, et elle retournerait voir sa fille dans 5 minutes ou dans 2 heures, mais en tous cas quand elle se sentirait capable de lui parler sans avoir envie de la tuer. Ce qui n’était pas encore gagné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Le plus dur métier du monde. [Evane / Esperanza]

Revenir en haut Aller en bas

Le plus dur métier du monde. [Evane / Esperanza]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Jounal ap sibi pèsekisyon : oh ! tiers-monde !
» Listes des Postes & Métiers du Monde Magique
» [test] Quel aurait-été votre métier dans le monde des sorciers ?
» Liste des Métiers du Monde Magique
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Hors jeux :: Rps DS version2-