Partagez|

Truly Madly Deeply

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité







MessageSujet: Truly Madly Deeply Mar 21 Oct - 23:06


Horrible journée en perspective. Certes, il passait du temps avec sa sœur depuis le coup foireux qu'il avait fait à son encontre mais il devait l'aider à se trouver une nouvelle garde robe. Les centres-commerciaux et lui, ça faisait d'eux. Il détestait tout simplement mettre les pieds dans un magasin de fringues, de fringues de filles surtout. Et qu'allait-il faire ? Fouler le sol d'un magasin de vêtements pour filles à contempler sa petite sœur, Mitchie, changer de tenues toutes les secondes en se plaignant de son ventre plat et non bombé et de ses formes qui étaient, selon elle, trop simples. Elle était maigrichonne et alors ? Il ne comprenait pas pourquoi les femmes se plaignaient autant, et après, c'était les hommes qui étaient énervants.. Idiotie quand tu nous tiens. Le pire, c'est qu'elle ne lui laissait même pas le temps de bien se réveiller, elle ronchonnait, lui gueulait gentiment dessus en lui quémandant de vite se préparer pour qu'ils puissent y aller le plus vite possible. Elle avait quel âge déjà ? Parce que là, elle ressemblait à une gamine de quatre ans pourrie gâtée, heureusement pour lui qu'il arrivait à ne pas s'emporter avec elle, il voulait qu'elle le pardonne même si pour cela il pourrait finir traumatisé à vie.

Il enfila donc le plus vite possible ses habits, agrippa une pomme et croqua dedans. Un peu d'énergie lui ferait du bien surtout au vu de ce qui l'attendait. Elle ne lui laissa même pas le temps d'avaler son morceau de pomme ou même de le savourer qu'elle le tirait déjà vers l’extérieur. Il ne pouvait pas faire machine arrière surtout lorsqu'ils venaient déjà de pénétrer dans le centre commercial. Son lit lui manquait déjà atrocement, et il avait l'impression bizarre qu'il l'appelait. Non, il n'était pas fou, juste fatigué et ses cernes le prouvaient sans difficulté. Il ne désirait que se recoucher pour faire une sieste et à la fin de celle-ci, profiter d'une bonne douche parce que Zachary le savait : l'eau chaude coulant à flot sur sa peau lui ferait un bien fou et il en salivait d'avance. Il laissa ses doigts parcourir les tissus mis à disposition pendant que sa sœur attrapait tout ce qui lui passait dans la main pour l'essayer tel un lapin attrapant des carottes ou une tempête emportant les maisons sur son passage. Elle était pire que Speedy Gonzales parfois.

Il souffla, passant une main dans sa tignasse décoiffée et croqua à nouveau dans sa pomme verte délicieusement acide et juteuse, juste comme il les aimait, cependant, il faillit la lâcher quand il se retourna et se retrouva nez à nez avec son ex petite-amie et occasionnellement, celle qui le rendait fou. Fou de colère comme fou de désir. Il perdait sa tête et son sang froid à ses côtés et il détestait cette sensation qui venait prendre possession de son corps. Heureusement, il ne s'était pas étouffé avec son fruit, il ne faisait que la fixer de ses grands yeux sombres. Elle n'avait pas changé depuis la dernière fois qu'ils s'étaient disputés. Erreur, qu'ils s'étaient parlés car pour une fois, ils avaient agis en personnes civilisées et avaient échangé des mots calmement. « Julia.. Tu fais quoi ici ? » Question idiote, certes, mais que pouvait-il lui demander d'autres ? Il n'allait certainement pas lui faire la causette en lui demandant comment elle allait et toutes ces questions aussi absurdes que celle-là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Truly Madly Deeply Mer 22 Oct - 17:17

Julia n'aimait pas les centres commerciaux. Trop de monde, trop de foule, trop de personnes pressées et marchant au pas de course. Elle se sentait toujours mal à l'aise quand il y avait des gens autour d'elle. Elle ne savait jamais comment agir, ni réagir, et l'impression d'être opressée se faisait parfois trop ressentir. Alors elle évitait au possible les grands magasins. Et puis il y avait des jours où une amie la forçait à sortir, et elle soupirait, prenait l'excuse du « nan, j'ai rien à me mettre ». Ce qui n'était pas si faux que ça. Alors cette amie disait « dans ce cas on va faire les magasins ! » et Julia soupirait encore, parce qu'elle n'aimait pas les magasins. Puis elle ouvrait son armoire, soupirait une énième fois et se disait que oui, vraiment, elle n'avait vraiment pas assez de fringues. Alors elle prenait de l'argent, soupirait encore et rejoignait son amie au centre commercial. Dieu qu'elle détestait ça.

Et puis là, ça faisait, allez quoi, dix minutes qu'elles étaient là, et Julia en avait déjà marre. Trop de monde, trop de foule, trop de bruit. À la question « tu veux aller où ? » elle ne savait pas quoi répondre. Elle ne connaissait pas la moitié des magasins. Julia n'avait jamais été dans cette optique-là. La mode, la beauté, ces conneries. Alors elle avait suivi Helen dans un de ces trucs hyper chic où seuls les femmes super friquées et pleines aux as allaient. Celles dont le mari partait toutes les semaines à L.A, Las Vegas, et ces conneries. Le genre de magasin que les filles dans son genre ne pouvaient que regarder de loin. Et encore, elle regardait même pas Julia. C'était pas du tout son genre, les tenues super classes, les tailleurs, les robes moulées. Alors elle suivait Helen vaguement, glissant ses doigts entre les tissus qui se présentaient à elle sans faire trop attention à où elle allait. Helen était déjà loin dans les rayons, perdue dans une foule de gens que Julia n'arrivait pas à distinguer les uns des autres.

Alors elle continuait d'avancer comme ça, entre les rayons de vêtements et de chaussures, attendant que le temps passe, attendant de retrouver Helen ou son chemin sans doute. Elle n'était même pas sûr d'être toujours dans le même magasin que la petite Helen. Surprenant le regard un peu réprobateur d'une des vendeuses, elle fit semblant de s'intéresser à un tee-shirt quelconque, s'attardant peut-être un peu trop longtemps dessus. Elle sentait toujours un regard sur son épaule, qui la fixait, lui vrillait le dos, et elle n'aimait pas beaucoup ça. Merde vu la gueule du truc, elle risquait pas de le voler. Alors elle finit par se dire que ce regard était trop insistant pour que ce soit quelqu'un qu'elle ne connaisse pas. Et finalement elle l'entendit avant de le voir. Comme ça. Toujours à poser des questions idiotes, la plupart du temps des questions dont il connaissait déjà la réponse. Toujours à se trouver là où on ne l'attendait pas. Et à la croiser, elle, évidemment. Et quelque part, elle n'était même pas surprise de le trouver là. Quelque part, elle n'était pas surprise de l'entendre, là, parler tout près de son oreille. « Je repère ce que je vais voler. C'est fou comme c'est cher. T'as vu, trente balles pour un tee-shirt avec écrit Hey you ? Les gens sont fous, non ? À ce prix là, c'est pas moi qui vole. » elle sourit en étendant ledit tee-shirt en face d'eux, pour que Zach puisse bien le voir. Elle ne savait pas pourquoi elle disait ça, mais elle le disait. Bien sûr que non elle n'allait pas le voler. Il était moche en plus, ce tee-shirt. Peut-être espérait-elle voir un infime, tout petit, minuscule, ridicule, invisible sourire s'afficher sur ce visage qu'elle n'avait pas vu depuis des semaines mais qui ne faisait que la hanter depuis si longtemps. Elle n'était même pas drôle, comment pouvait-elle espérer le faire sourire. Elle soupira sèchement, se tourna vers lui mais ne le regarda pas dans les yeux. « Et toi, tu trouves ton bonheur dans le rayon femme ? » de toute manière elle aurait du relever la tête et elle ne le voulait pas. Il était plus grand qu'elle et ça l'arrangeait bien, parce qu'elle n'avait pas envie de le regarder dans les yeux. Elle voulait le voir, lui parler, se souvenir, dire des trucs débiles pour répondre à ses questions débiles. Mais elle ne voulait pas faire face à ces grandes pupilles sombres qui la fixaient.
Revenir en haut Aller en bas

Truly Madly Deeply

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Hors jeux :: Rps DS version2-