Partagez|

Tourner la page | Elias

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Tourner la page | Elias Lun 11 Mai - 22:19



Flashback – vers le 20 février 2014

Difficile. C’était le mot. Scarlett avait beaucoup de mal à remettre les pieds chez Elias après ce qui s’était passé quelques jours auparavant. Elle ne se sentait pas très bien, coupable d’entraîner encore une telle situation. La jeune femme s’était juré que son hésitation entre deux hommes ne reviendrait plus. Elle s’était lamentablement trompée. Trompée sur tout. Coupable dans sa conscience, Scarlett ne pouvait tout de même plus remettre l’inévitable conversation qu’elle devrait entretenir avec Elias. Elle l’avait assez évité les derniers jours. Il était temps d’affronter ses craintes et de lui dire la vérité. La jolie brune ne pouvait décemment pas continuer à voir deux hommes en même temps. Alors qu’il travaillait au bar ce soir-là où il lui avait demandé de le rejoindre après son service afin de discuter avec elle et de comprendre ce qui se passait ces derniers jours (Elias pensait qu’elle lui en voulait parce qu’ils n’avaient pas passé la Saint-Valentin ensemble à cause de son travail), elle lui avait plutôt proposé qu’ils se retrouvent chez lui après son boulot. Ayant une clef des lieux, Scarlett avait quitté sa maison en fin de soirée pour rejoindre le Sheirman qui ne tarderait sûrement plus à arriver. Le cœur de la jeune femme battait à coups redoublés. Comment pourrait-elle lui annoncer la fin de leur histoire en lui faisant le moins de mal possible après ce qu’elle avait fait ? Elias avait tellement changé pour elle, il était devenu si droit qu’elle ne se pardonnait pas son propre écart. Comment réagirait-il aussi face à ce retournement de situation ? Il n’avait rien fait, rien qui pouvait justifier qu’elle se soit ainsi soudainement éloignée de lui. Au contraire, Elias avait fait tous les efforts possibles pour que leur histoire fonctionne sauf qu’il y avait une chose contre laquelle il était impossible de lutter : les sentiments. Et ceux de Scarlett lui avaient encore joué des tours dans son indécision. En leur donnant une chance à Elias et à elle, elle avait eu le temps de se rendre compte ce qu’elle perdait en un an de relation. La jeune femme n’arrivait pas à renoncer à l’autre personne qui tenait une place si prépondérante dans son cœur. C’est alors qu’elle croyait le perdre définitivement si elle ne revenait pas sur sa décision qu’elle avait ‘craqué’. Elle n’avait plus su taire le fait qu’elle aimait toujours Nate, bien plus profondément qu’elle ne l’aurait cru. A la suite de la révélation de la vérité autour de l’accident, elle avait voulu se montrer présente pour lui et ils avaient passé plus de temps ensemble, ce qui avait réveillé toute leur histoire passée. Une amitié était impossible entre eux parce que leurs sentiments étaient bien trop présents pour qu’ils réussissent à se le cacher et faire semblant. Il y aurait eu un moment où elle aurait dû choisir entre le perdre vraiment ou tout lui avouer sur ce qu’elle ressentait. Incapable de le laisser disparaître totalement de sa vie, elle lui avait ouvert son cœur. Avec une autre conséquence logique. Pour être avec Nate, elle devait mettre un terme à son couple. Elias avait le droit de savoir, le droit à son honnêteté. Scarlett estimait qu’elle leur avait déjà fait assez de mal à l’un comme à l’autre à cause de son indécision. Elle devait trancher définitivement, plus aucune hésitation, ne plus revenir en arrière une troisième fois. Elle n’hésitait plus. Elle regrettait juste encore le mal et la peine qu’elle allait causer au barman. Il ne méritait pas ça et n’avait rien demandé de tout ça non plus. Assise sur le lit dans la chambre d’Elias, une musique calme en fond, Scarlett tentait de se concentrer sur sa lecture d’un livre policier qui trainait sur le chevet de son « petit ami » en attendant son retour.  Parcourue d’inquiétude, elle pliait légèrement les pages de ses doigts tremblants en tournant le papier. Soudain, elle entendit quelqu’un rentrer dans l’appartement des colocataires et monter les escaliers. Il était près de minuit, ce ne pouvait être que lui. Posant le livre à la place où elle l’avait trouvée, elle se prépara pour la ‘confrontation’. Elias était bien loin d’imaginer l’ampleur de leur discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Tourner la page | Elias Lun 11 Mai - 23:05


«We built a treehouse, we kept it from shaking. Little more glue every time that it breaks. Perfectly balanced and then you start making conscious, deliberate mistakes.»

Elias avait beau être en couple, cela ne voulait pas dire qu'il s'y connaissait plus niveau femme. Du tout. Il avait déjà du mal à comprendre ses propres émotions, faut pas lui en demander trop non plus. De plus, avec Scarlett c'était toujours plus compliqué. Par qu'elle l'était, mais ce n'était pas une femme "normale" en fait. Ayant l'habitude de fréquenter des femmes avec un quotient intellectuel peu élevé, il n'avait pas l'habitude de devoir pousser pour comprendre ce qui se passe dans leur tête. Tandis que lui était celui qui ne parlait pas vraiment, chose que les femmes lui ont souvent reprochées. Maintenant, ça semblait être le contraire. Bon, Sheirman ne passait pas sa vie à parler de ses sentiments à Scarlett - loin de là -, mais il faisait des efforts. Par contre, même si elle parlait quelques fois, elle semblait se renfermer un peu plus que lui. Parfois, il trouvait cela frustrant, parce qu'il n'avait pas envie de la faire chier à essayer de connaître ses raisons. Il ne voulait pas être ce gars. Depuis quelques jours, Scarlett semblait l'éviter. Non, en fait, elle l'évitait et Elias le voyait bien. Travaillant des heures supplémentaires au bar, il n'avait pas pu être présent pour elle lors de la saint-valentin et Sheirman pensait que c'était la raison de ce "froid". Au début, il s'était dit que cela n'allait pas poser de problème étant donné qu'elle n'était pas le genre de fille qui se doit de passer la journée de l'amour en compagnie de son petit-ami. Il s'était peut-être trompé. Et ce n'était pas comme s'il avait eu le choix. Sinon, il aurait choisi sa copine sans hésiter. Et même après le boulot, il avait tenté de la contacter, mais sans succès. En même temps, vu l'heure qu'il avait terminée, c'était probable qu'elle dormait déjà. Il avait essayé de la voir le lendemain, mais elle avait des trucs à faire, même chose pour le jour d'après... Après plusieurs essaies, ça commençait un peu à le frustrer et à l'inquiéter. Il avait appris la patience, mais la maîtrisait-il ? Pas vraiment. Disons plutôt qu'il faisait avec. Quand elle sera prête à le voir, elle lui fera signe. Même si Elias ne voulait pas le démontrer, ça lui faisait de quoi. Il n'aimait pas ce silence et encore moins l'absence de Scarlett. Elle lui manquait. Il avait encore cédé et lui avait demandé de passer au bar après le boulot, mais fut surpris de sa réponse. Elle préférait que ce soit chez lui. Tant mieux. Une fois terminée au bar, il avait quitté les lieux d'un pas pressé. Arrivée à la maison, il s'était débarrassé de ses chaussures et monter tout de suite à l'étage pour y retrouver Scar qui était assise dans son lit. Un sourire s'était glissé sur ses lèvres alors qu'il refermait la porte derrière. « Hey. » souffla-t-il en déposant ses clés sur la commode pour ensuite venir s'asseoir sur le bord du lit près d'elle. L'ambiance dans la chambre était assez zen. Musique de fond, lecture... Il s'était penché vers elle pour déposer ses lèvres sur les siennes. « Tu as passé une belle journée ? » Il gardait cette position et tourna la tête vers le bouquin qu'elle lisait. C'était celui qu'Edmond lui avait prêté il y a quelques semaines. Depuis ce jour, il est resté sur sa table de nuit et Sheirman n'y avait même pas touché. Des trois colocs, il était le moins intello. Lire n'était pas le truc le plus passionnant sur terre. Ça nécessitait du calme et de la patience. Non merci! Du coup, son cher colocataire avait eu la brillante idée de parier avec Benji qu'Elias ne pouvait pas lire un livre. S'il y a une chose dont Elias déteste qu'on lui dise c'est bien « Tu n'es pas capable. ». Ses meilleurs amis aimaient bien l'utiliser contre lui. Les joies de l'amitié. « Il est bien le livre ? Pas que ça m'intéresse, mais Edmond arrête pas de me demander où j'en suis. » Scarlett le connaissait assez bien pour savoir qu'il n'était pas un grand liseur de livre. Le barman se redressait sur le lit et pris les jambes de sa petite amie pour venir les placer sur ses cuisses après s'être reculé un peu. « Tout va bien ? » demanda-t-il en lui caressant doucement les jambes. Ça se voyait, même si elle essayait de le cacher, il savait.


Dernière édition par Elias Sheirman le Mar 12 Mai - 4:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Tourner la page | Elias Lun 11 Mai - 23:28

Lorsqu’Elias entra dans sa chambre, le cœur de Scarlett se serra et manqua deux battements. Comment avait-elle pu lui faire ça ? Les paroles que Carl lui avait envoyées à la figure lui revinrent en mémoire. Alors qu’elle s’était confiée à Elisabeth sur ce qui s’était passé pour lui demander conseil sur la meilleure attitude à adopter, son frère avait surpris la conversation entre les deux soeurs et une dispute monumentale s’était déclenchée entre eux. Il avait néanmoins tenu sa langue sous condition qu’elle s’entretienne avec le barman au plus vite. Scarlett n’aimait déjà pas toute cette situation. Elle la détesterait encore plus lorsqu’il apprendrait la vérité. La jeune femme avait bien conscience de son égoïsme dans toute cette histoire. Elle n’avait pensé qu’à ses sentiments sur le moment et pas aux conséquences que ça aurait sur Elias. La jolie brune qui était si droite dans ses bottes d’habitude ne l’était plus du tout. Elle devait assumer, point. Il n’y avait pas d’autres mots que celui de trahison pour définir ce qu’elle avait fait. Scarlett avait trahi la confiance du barman et ils devraient vivre avec cette réalité. Elle ne regrettait en rien sa décision mais plutôt la façon dont tout avait découlé. Quoique… sur le moment, la jeune femme n’y avait pas pensé, elle avait juste vécu les retrouvailles comme elles étaient venues. Un sentiment de culpabilité la rongeant tout de même, la jeune femme avait dû mal à cacher son trouble devant Elias. Néanmoins, il s’approcha d’elle et la salua plein d’enthousiasme, visiblement content de la revoir. Elle avait passé ces derniers jours à l’éviter sans explication et il trouvait encore la force de l’accueillir sans lui tomber dessus. D’où venait ce garçon si charmant ? Elle ne le reconnaissait pas par rapport au début où ils se fréquentaient. Avec le temps, Elias avait bien changé pour elle, pour eux. Et voilà comment elle allait tout chambouler. « Hey… » Scarlett lui rendit son baiser furtif et se mordit ensuite la lèvre inférieure. Son regard était fuyant. « Oui et toi ? Pas trop dur au bar ? » Répondit-elle plutôt machinalement à sa première question. Non, ça n’allait pas en réalité mais elle se sentait incapable d’entrer dans les détails pour le moment. C’était comme si elle voulait encore profiter d’un dernier instant de complicité, une dernière seconde à graver dans sa tête même si celle-ci n’avait rien de légère. À son plus grand soulagement, Elias détourna un instant son attention vers le livre qu’elle avait posé sur la table de chevet. Elle ne s’était pas posé la question de son appartenance mais maintenant ça tombait sous le sens. Le barman n’avait jamais caché son aversion pour les livres et son désintérêt pour la lecture. Ses colocataires avaient dû lui lancer un défi sordide pour qu’il en ouvre un. Sa remarque arracha un sourire furtif à la Spencer. « Je ne sais pas trop, l’histoire est plutôt compliquée. » À l’instar de sa réponse vague, Scarlett affichait un air distrait. Elle avait eu beau essayer de se plonger dans le récit, impossible de se concentrer. La jeune femme n’avait pas arrêté de penser au retour d’Elias et à ce qu’elle pourrait bien lui dire. Il n’y avait aucune bonne façon de le lui annoncer. Son petit ami s’installa plus confortablement dans le lit et déposa les jambes de la Spencer sur lui. Lors de leurs derniers moments partagés ensemble, il s’était montré de plus en plus attentionné et affectif envers elle, un comportement auquel il ne l’avait pas habituée à leurs débuts. Elle en était encore plus mal à l’aise. Tout en elle était partagé. D’un côté, Scarlett avait envie de taire tout ce qui s’était passé, de passer un dernier moment avec lui, de ne pas lui faire de mal. D’un autre, elle se jugeait horrible rien que de l’envisager alors qu’elle était tout de même censée ne plus être avec lui et qu’il était le principal intéressé à ne pas être encore au courant. Parfaitement compréhensif, Nate lui avait donné le temps de régler ses histoires de couple et avait accepté sans hésiter de vivre leur relation de façon cachée au début. Elle ne pouvait pas laisser trainer les choses. Elle ne pouvait plus. Et devait tout assumer. Ne rien regretter. Ce qui n’était pas le cas, hormis encore une fois pour le mal que ça ferait au Sheirman. « Je ne sais pas… J’aimerai te parler. » Elle avait failli dire « on doit se parler » mais elle était probablement la seule qui avait des choses à avouer. Cette fois, Scarlett soutint son regard. Dans sa poitrine, son cœur ne manquait plus de battements, au contraire, il battait à coups redoublés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Tourner la page | Elias Lun 11 Mai - 23:32


«We built a treehouse, we kept it from shaking. Little more glue every time that it breaks. Perfectly balanced and then you start making conscious, deliberate mistakes.»

La réaction du jeune homme vis-à-vis la jeune femme était calme et mature de sa part. Oui, il était un peu en colère contre elle et son comportement. Si elle avait un problème, elle pouvait lui en parler. Le barman était connu pour ses réactions impulsives et  auxquelles on ne sait pas à quoi s'attendre. Par contre, aux dernières nouvelles, il avait toujours été respectueux envers Scarlett. Il ne lui avait jamais gueulé dessus comme un débile mental - ou même tabassé (a). Ils avaient leur dispute comme tous les couples normaux, mais malgré ça, lorsqu'il s'agissait d'elle, il pensait un peu plus avant de parler. Après un an, elle devait le savoir. Enfin bref. Ce soir, il aurait bien pu arriver chez lui et lui demander qu'elle était son problème. Se faire ignorer n'est pas le truc le plus sympa. Surtout quand tu n'as pas vraiment d'idée sur quoi. Du moins, Elias avait une petite idée, mais on ne sait jamais. C'était peut-être moins pire. Ou le contraire... Pourquoi il avait gardé sa colère pour lui ? Parce qu'en une semaine, c'était la première fois qu'il la voyait. Autant en profiter, non ? Sinon il allait se passer quoi ? Il lui gueule dessus, elle rétorque, elle s'en va et un autre froid qui va durer encore plus longtemps. Le barman en avait tout simplement pas envie. Malgré tout, il était content de la voir. C'était le truc qui faisait que Scarlett était ce qui lui était arrivé de mieux depuis son arrivée à Magnolia (j'aime bien mentionner ça sachant la suite (a)). Avec elle, on pouvait entrevoir un Elias différent que celui dont tout le monde entend parler. Son approche était douce ce soir. Ne sachant pas trop à quoi s'attendre avec elle. Faire comme si rien n'était, mais pas trop. « Bof... Normal. » répondit-il en haussant les épaules. En fait, la journée avait été longue. Un peu trop pressé d'être la veille pour voir sa copine. Un peu stressé aussi. Avait-elle accepté parce qu'elle avait fini de bouder ou parce qu'elle voulait lui en parler ? Aucune idée, mais vaut mieux ne pas trop y penser. Par contre, il allait garder ça pour lui. De quoi passer pour une adolescente qui part à son premier rendez-vous alors que c'est loin d'être le cas. Réalisant qu'elle lisait le livre qu'Edmond lui avait demandé de lire, le barman lui demanda s'il était intéressant. Bien qu'il avait envie de relever le défi, l'idée de l'ouvrir et prendre le temps de le lire page par page le répugnait. Oui, répugnait! De plus, elle répondit que l'histoire était compliquée. Yaay! Voilà qui donnait envie. En plus de lire, il devait se casser la tête à comprendre. « Je vais vraiment devoir le lire alors. » Il disait ça, mais il n'allait sûrement pas plus le faire (comme lorsque Dori nous dit qu'elle va rp). Il se replaça sur le lit de façon plus à l'aise. Les jambes de la jeune sur lui, il lui demanda si tout allait bien. Il pouvait lire sur son visage qu'elle n'était pas vraiment à l'aise et ça l'inquiétait. Habituellement, elle démontrait un peu plus d'affection, même si ce n'était pas une dépendante affective. Tout le monde avait ses moments. Enfin, après un an, il la connaissait. Cependant, sa réponse ne le réconfortait pas du tout. Il l'avait venue venir, mais il avait quand même cette petite voix qui lui disait qu'il se trompait. De toute façon, cette petite voix n'a jamais raison. Quand ça va mal, ça va mal. On a beau se dire le contraire, ça ne sera jamais le cas. Le corps envoie un signal, manque juste que cela arrive - aussi pénible que cela peut-être. Il ne sentait pas trop bien face au fait qu'elle voulait discuter. Elle soutenait son regard et lui finit par baiser en soupirant légèrement. « Écoutes... » Il préférait prendre la parole avant qu'elle ne dise quoi que ce soit. À son tour, il vint poser son regard dans le sien. « Si c'est par rapport à la Saint-Valentin, je suis désolé. Je pensais pas que tu y tenais vraiment. Et puis, ce n'est pas comme si j'ai pas essayé de me rattraper, mais tu refuses tout ce que je propose. J'ai donc abandonné. » Ce n'était pas par pur plaisir qu'il avait décidé de faire comme elle et de ne plus lui envoyé de message ou de lui proposer une activité. Il en avait tout simplement marre de se faire jeter à chaque fois. À chaque fois, son orgueil en prenait un coup et ça le frustrait plus qu'autre chose. Autant ne pas sauter sur ses grands chevaux et se calmer. Même qu'il avait commencé à se sentir mal, ce qui était con, parce qu'il n'avait rien fait de mal au fond. Il avait été au boulot. Ce n'est pas comme s'il avait passé la soirée avec ses colocs à rien foutre.


Dernière édition par Elias Sheirman le Mar 12 Mai - 4:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Tourner la page | Elias Lun 11 Mai - 23:34


La question de Scarlett résonna plus rhétorique qu’autre chose. Elias et elle ne s’étaient pas vraiment parlé ces derniers jours. Inutile de faire semblant et de prétendre que tout allait comme sur des roulettes. Néanmoins, elle essayait tant bien que mal de cacher son malaise pour profiter de quelques minutes sereines en sa présence. Rien ne serait plus jamais pareil entre eux après ce qu’elle lui avouerait. Le barman tenta de détendre l’atmosphère par un sujet plus léger : le livre posé sur la table de chevet. Peu féru de lecture, il espérait peut-être ainsi déjouer le défi que ses colocataires lui avaient lancé. Pas de chance. Scarlett n’avait pas réussi à se plonger dans l’histoire, bien trop concentrée à ce qui s’ensuivrait avec Elias. Il devrait s’y coller. L’heure n’était plus aux futilités. Son petit ami s’en rendit bien compte et posa donc la question à mille dollars. Non tout n’allait définitivement pas bien. La jolie brune annonça qu’ils devaient parler. Le sérieux dans sa voix ne laissait place à aucun doute : la conversation attendue serait loin d’être agréable. À sa grande surprise cependant, Elias prit la parole et se lança avant elle. Comme un petit garçon pris en défaut, il baissa les yeux et lui expliqua que s’il avait eu un autre choix, il aurait bien aimé passé la Saint-Valentin avec elle plutôt que de travailler. Il ajouta ensuite qu’il avait tout fait pour rattraper cette soirée manquée mais que Scarlett n’avait pas vraiment mis du sien pour le revoir. Le cœur de la jeune femme se serra un peu plus. C’est vraiment ce qu’il croyait ? Qu’elle l’évitait parce qu’elle lui en voulait ? Elias était tellement préoccupé par un éventuel écart de conduite de sa part qu’il n’avait même pas envisagé la possibilité qu’elle le fuyait pour une autre raison. Il pensait qu’elle était fâchée contre lui. Pourtant, il la connaissait. Scarlett ne lui aurait jamais reproché quelque chose d’aussi ‘futile’. D’ailleurs, elle se fichait royalement de la journée des amoureux. Pour elle c’était un jour comme un autre, où bien sûr, on pouvait organiser un petit quelque chose de particulier, mais ce n’était pas une obligation dans le sens où s’aimer, c’était une histoire de tous les jours et pas uniquement une fois par an. Elle posa une main en-dessous de son menton pour remonter sa tête et qu’il soutienne son regard désolé. « C’est vraiment ce que tu penses ? » Demanda-t-elle d’une voix douce en lui caressant affectueusement la joue de son pouce. Dire qu’il se sentait coupable de leur froid depuis des jours alors qu’il n’avait même pas idée de ce qu’elle, elle avait fait. « De nous deux, si quelqu’un a quelque chose à se reprocher, ce n’est certainement pas toi. » Ajouta-t-elle ensuite, en se mordant à nouveau la lèvre inférieure, signe d’un tic nerveux chez elle. Elle laissa retomber sa main et ramena ses jambes en tailleur contre elle. Scarlett ne savait pas trop comment annoncer ce qui allait suivre mais l’attente avait assez duré, elle devait se lancer et assumer ses actes, peu importe comment ça devait se terminer. La jeune femme n’était pas là pour faire des chichis mais pour être enfin honnête. « Si je n’ai pas répondu à tes sollicitations, c’est parce que j’ai passé la Saint-Valentin avec Nate. » il n’y avait aucune bonne façon de le dire sans que ça fasse mal. Elle baissa les yeux et s’arrêta à cette simple phrase pour le moment. Comment Elias réagirait-il face à cette révélation ? Sûrement pas très bien. Scarlett ne savait de toute façon pas quoi ajouter. Lui s’était reproché pendant des jours de ne pas avoir été là alors qu’en réalité, c’est elle qui avait tout foiré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Tourner la page | Elias Mar 12 Mai - 7:27


«We built a treehouse, we kept it from shaking. Little more glue every time that it breaks. Perfectly balanced and then you start making conscious, deliberate mistakes.»

Ayant l'habitude de tout foiré sans même s'en rendre compte, Elias se croyait fautif dans l'histoire. En même temps, il ne voyait pas ce que Scarlett aurait bien pu faire de mal. Ce n'était peut-être pas la meilleure habitude à prendre, mais avec le temps, c'était un réflexe. Lorsqu'il était plus jeune et que son père se mettait à gueuler pour rien, il savait que c'était à cause de lui. Il ne savait pas ce qu'il avait fait, mais c'était sa faute. La différence était qu'avec Scarlett, il préférait réparer les pots cassés, tandis qu'avec son père, il s'en foutait. Avec l'aide de la jeune femme, il soutenait à nouveau son regard et haussait les épaules en guise de réponse à sa question. À vrai dire, il ne savait pas trop quoi penser de leur situation actuelle. Il y avait été par feeling et celui-ci était qu'il y était pour quelque chose. Peut-être que les prochaines paroles de Scar étaient censé être réconfortantes, mais vu la façon dont elle l'avait dit, ça ne semblait pas être le cas. « Tu t'es quand même mise à m'éviter sans aucune explication. Tu voulais que je pense quoi ? » Il n'y a rien de pire que le silence pour faire travailler l'esprit et ainsi créer plein de scénario. Comme la noirceur. Il n'y a rien à craindre, mais on s'imagine tout de même un remake de Monstre Inc. version horreur. On est psychologiquement sado-maso, que voulez-vous. Le barman avait légèrement froncé les sourcils. Il venait de réaliser le sens de sa phrase. Trop préoccupé par le fait que ce n'était pas lui le problème, il n'avait pas fait gaffe. Ce n'est que lorsqu'elle lui avoua le pourquoi qu'il compris réellement. L'expression sur son visage changea d'un coup et se crispa lorsqu'elle mentionna Nate. Il avait appris à faire avec le fait que c'était son pote et tout, mais il y avait des limites non? Passé la Saint-Valentin en sa compagnie les dépassait toutes... Et pas qu'un peu! Rester calme était une idée, mais pour le jeune homme, c'était mission impossible. « Avec Nate ? T'es sérieuse ? » Il doutait qu'elle disait ça pour se foutre de sa gueule. Disons que si c'était une blague, ce n'était pas trop drôle. De toute façon, elle savait qu'elle sur quoi elle pouvait se permettre de plaisanter autour de lui. Bien qu'il pouvait bien prendre la connerie, quand ça touchait une corde sensible, c'était tout sauf drôle. « Tranquille la fille. Quand son copain refuse de passer la Saint-Valentin avec elle, elle file tout de suite chez un autre. Sympaaa! » lâcha-t-il sarcastiquement en haussant légèrement le ton. Il allait surement réveiller ses colocs, mais c'était le moindre de ses soucis en ce moment. Il exagérait peut-être, mais c'est qu'il n'était pas con. Maintenant qu'il y pensait, tout faisait du sens. Si elle l'évitait, c'était parce qu'elle regrettait un truc. Et ce n'était pas que sa visite chez Evans. Cela faisait un an qu'il avait appris la vérité sur les sentiments de Scarlett envers ce dernier et même si elle avait choisi Elias, ce dernier restait insécure dans sa relation avec la brunette. « N'importe quoi. » souffla-t-il en roulant les yeux. « Ça en a valu la peine ? T'as tiré un bon coup j'espère ! » Ce n'était peut-être pas très approprié à demander. Non, en fait, ça ne se demandait tout simplement pas. Mais que pouvait-il ajouter d'autre ? Il n'allait certainement pas agir comme si ce n'était pas grave. Se l'était et même elle le savait qu'elle était dans le tort. « Ça m'apprendra à me fendre le cul en quatre pour quelqu'un. » La vie est malfaite. On a beau se forcer et faire quelque chose de bien pour une fois, ça ne garantie pas notre bonheur. En gros, autant faire n'importe quoi, ça revient au même.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Tourner la page | Elias Mar 12 Mai - 18:12


Elias avait raison. Scarlett avait commencé à l’éviter sans aucune explication. Difficile pour lui de ne pas croire qu’il était responsable de cette situation alors que ce n’était pas du tout le cas. Si la jolie brune l’avait fui ces derniers jours, c’était parce qu’elle avait trahi sa confiance et ne savait pas trop comment lui annoncer. En réalité, il ne s’agissait pas d’un simple écart mais d’une rupture. Scarlett avait pris la décision de mettre un terme à sa relation avec Elias et d’en commencer une avec Nate. Autrement, elle n’aurait jamais failli à sa confiance et à ses sentiments. Dans sa tête, c’était déjà terminé. La jeune femme devait tout de même en discuter avec le barman, être honnête et essayer de lui faire le moins de mal possible. Elle ne regrettait pas sa décision mais bien de le blesser au passage et surtout elle se sentait coupable de ne pas avoir réussi à attendre de lui parler avant d’entamer une histoire avec l’autre homme qui avait toujours fait battre son cœur. Ses sentiments pour Elias ne s’étaient pas non plus envolés du jour au lendemain mais ceux pour Nate avaient été plus forts et l’avaient emporté sur sa raison. Elle avait essayé. Pendant un an, elle avait essayé de toutes ses forces de l’oublier. Ça avait été impossible. Il était trop incrusté dans son être depuis l’adolescence pour qu’elle le raie de sa vie. Seules les circonstances avaient fait qu’elle rencontre Elias entre temps et s’attache à lui aussi. Blessée par son premier amour qui avait coupé les ponts des années durant après l’accident, elle avait été remise en confiance par le barman et avait voulu essayer avec lui, persuadée qu’elle parviendrait finalement à oublier l’Evans. Elias n’était pas parfait, loin de là, mais il avait fait tous les efforts possibles pour que leur relation fonctionne. Hormis un caractère parfois trop impulsif, Scarlett n’avait rien à lui reprocher dans le fond. Il avait tout fait pour que ça marche. Qu’est-ce qui avait fait qu’elle craque alors ? Son cœur à l’envers, ses sentiments enfouis qui s’était puissamment réveillés en présence de Nate. Il n’y avait pas trente-six explications possibles. Elle aimait Elias, elle n’avait pas menti sur ce qu’elle ressentait. Elle n’aurait pas joué la comédie pendant un an si ça avait été faux. Ce qu’elle ressentait pour l’Evans était-il différent, plus instinctif, passionné et destructeur ? En fait, Scarlett n’en avait absolument aucune idée et aurait été incapable de l’expliquer, tout comme un an auparavant. Elle savait juste qu’elle mentirait à Elias si elle restait avec lui alors que ses pensées étaient à nouveau tournées vers Nate. Il la faisait vibrer différemment, d’une façon que le Sheirman ne pourrait jamais. Il n’y avait pas d’explications au fonctionnement tordu de l’amour, c’était comme ça. On ne choisissait pas vraiment qui on aimait ni pourquoi. Scarlett s’était pendant longtemps montrée particulièrement indécise et la situation se renouvelait aujourd’hui. Elle tranchait encore mais définitivement cette fois car elle était sûre d’elle et ne devrait pas se laisser attendrir par les sentiments qu’elle avait toujours pour Elias. Il était temps d’aller jusqu’au bout. Scarlett encaissa la colère et les remarques légitimes de son petit ami. Il vit rouge et l’accusa d’avoir ainsi profité qu’il bossait pour avoir filé chez Nate comme si elle l’avait fait dès qu’il avait eu le dos tourné. Elle n’aima pas cette insinuation d’autant que c’était le jeune homme qui était venu par surprise chez elle mais elle devait admettre qu’elle n’avait effectivement rien fait pour le repousser. Au contraire, la jolie brune avait passé la soirée en sa compagnie. Nate n’aurait jamais franchi certaines barrières si elle n’avait pas elle-même laissé des portes ouvertes entre eux. Elle encaissa également le sous-entendu déplacé d’Elias mais ne pipa mot, attendant qu’il calme son explosion de colère pour en placer une. Scarlett comprenait son sentiment de trahison, sa déception même. Toutefois, lui dire lui ferait une belle jambe non ? Elle se doutait bien qu’il n’y avait aucune chance, vu les circonstances, que ça se termine d’une bonne façon. Le savoir ne rendait pas la chose moins facile à vivre, surtout pour Elias qui n’avait rien demandé de tout ça. « J’ai essayé de l’oublier, de toutes mes forces… mais je n’y suis pas arrivée. » Il n’avait pas besoin d’un dessin ou de détails supplémentaires pour comprendre ce qui s’était passé. Elle se mordit à nouveau la lèvre inférieure pour interdire ses émotions de prendre le dessus. Les perles salées voulaient s’inviter au creux de ses yeux pour exprimer son regret du mal qu’elle lui causait mais elle les retint, non seulement parce qu’elle n’en avait pas le droit pour une situation qu’elle avait elle-même causé et parce que c’eut été inapproprié. C’est juste que mettre un terme à cette relation ne la rendait pas joyeuse pour autant. Elle avait aimé leur histoire mais celle qui commençait pour elle était plus forte encore. Scarlett devait continuer sur sa lancée et assumer jusqu’au bout, en priant pour qu’Elias soit suffisamment en colère contre elle pour la détester et ne pas chercher à la retenir, ça ne ferait que rendre tout ceci plus difficile que ça ne l’était déjà. Autant pour elle, que pour lui. La jolie brune inspira un bon coup pour calmer la vague d’émotions qui montait. Elle ne craqua pas et retrouva contenance pour de bon. « Je suis désolée. Pour tout. » Souffla-t-elle à voix basse. Encore une fois pas de la décision qu’elle avait prise mais de le blesser et de mettre un terme ainsi à leur histoire. Scarlett s’assit sur le bord du lit et enfila les chaussures qu’elle avait enlevées en arrivant au moment de s’installer dessus. Mieux valait ne pas s’éterniser. Mais Elias avait-il bien compris qu’il ne s’agissait pas que d’une simple fois pour elle et qu’elle le quittait pour de bon ? À voir. Elle se leva et commença à se diriger vers la sortie de sa chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité







MessageSujet: Re: Tourner la page | Elias Dim 17 Mai - 18:39


«We built a treehouse, we kept it from shaking. Little more glue every time that it breaks. Perfectly balanced and then you start making conscious, deliberate mistakes.»

Elias essayait de comprendre ce qu'elle lui disait - bien qu'en fait, il comprenait, mais il restait le "pourquoi" ? Oui, bon, elle avait encore des sentiments pour le jeune Evans et s'en débarrasser n'est pas facile, mais avait-il fait quelque chose pour qu'elle décide de retourner vers Nate ? Parce qu'il se rappelle bien lui avoir demandé de choisir, afin d'éviter ce genre de situation et à vrai dire même là c'était pire. Si le barman avait été son choix, il y avait une raison. Surtout que son amitié avec Nathanael datait plus que celle avec lui. Normalement, elle aurait dû être plus certaine de ce qu'elle ressentait pour lui. Enfin, Elias ne s'y connait pas trop de ce côté, alors vaut mieux ne pas essayer de comprendre. S'il avait pensé que Scarlett l'aurait blessé, ce n'était certainement pas en ayant voir ailleurs. Même qu'entre les deux, Elias avait été le plus subtile d'agir ainsi - vu son passé et qu'il n'avait pas l'habitude de se poser avec une fille. Mais non, il avait réussi à se 'calmer'. Avoir su... Lui s'était stabilisé pour elle et elle le remerciait ainsi. Les femmes sont assez compliquées. Elles chialent qu'il n'y a pas assez d'hommes fidèles dans ce monde et qu'un trou de cul reste un trou de cul, mais quand elles réussissent à en changer un, elles ruinent tout. Faut pas se demander pourquoi les mecs ont arrêté de faire des efforts. Le barman avait quand même fait un bout pour arriver à prouver à Scarlett et même à lui-même que c'était quelqu'un de bien. Il se rappelait maintenant pourquoi il se tenait loin des relations sérieuses. Il y en a toujours un qui finit par avoir le cœur brisé. Il lui avait donné sa confiance croyant avoir finalement trouvé une fille qui en valait la peine et qui n'allait pas le backstabber. Peut-être qu'elle ne le réalisait pas, mais pour lui c'est difficile de s'ouvrir à quelqu'un comme il l'avait fait avec Scarlett. Sheirman prit son visage entre ses mains, sans prendre conscience que sa copine enfilait ses chaussures après lui avoir dit qu'elle s'excusait pour tout. Oui, elle avait été honnête, mais le gars en question était Nate le dérangeait énormément. Avec leur passé, c'était un peu normal aussi. En fait, si cela avait été quelqu'un d'autre, il l'aurait prit moins mal qu'en ce moment. Il n'aurait pas été content, mais ça passe mieux. Il releva la tête lorsqu'elle s'était pour se diriger vers la porte. « Tu crois que tu peux partir comme ça après ce que tu viens de me dire. » Avouer ses tords semblait facile d'un coup. Un peu plus et on aurait qu'elle le cherchait. Lui tentait de comprendre ce qui s'était passé (dans le couple et non avec Nate) et elle ne prenait même pas la peine de s'expliquer. Peut-être qu'il n'y avait pas d'explication, mais il voulait tout simplement savoir ses raisons. C'était lui ? C'était elle ? C'était Nate ? Parce que si la faute venait de lui, il pouvait peut-être arranger les choses, non ? Vu ce qu'elle s'apprêtait à faire, elle ne voulait pas que ça s'arrange et pour le coup, ça vexait Elias. « Ou peut-être que tu t'en fous. » C'était l'impression qu'elle donnait. Elle lâche sa bombe et s'enfuit pour éviter d'en subir les dommages. Il ne la pensait pas comme ça. Après avoir passé un an ensemble, comment pouvait-elle fermer la porte comme elle le faisait en ce moment. Il n'aimait pas la Scarlett qu'il voyait en ce moment, ce n'était pas la même qu'il avait connu. Pourtant, cela ne voulait pas dire qu'il voulait la voir franchir le seuil de cette porte. Et dire qu'il y a au moins un mois, les choses étaient si simple entre eux.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chez les fous


Féminin
Nombre de messages : 7267
Etudes/Metier : Travaille pour le sénateur O'Conell
Love : Nate
Humeur : Normale

Inscription : 26/05/2011


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Savannah Richardson & Katlina Evans



MessageSujet: Re: Tourner la page | Elias Lun 18 Mai - 23:49


Elias avait raison dans un sens. Scarlett prenait la fuite sans vraiment lui donner d’explications et sans assumer ses actes jusqu’au bout. Elle avait simplement pensé bien faire, persuadée que le barman ne voudrait plus la voir après ce qu’elle venait de lui avouer. En fait, elle éprouvait certaines difficultés à le regarder. Ce qu’elle voyait sous ses yeux, c’était le résultat de ses propres actes et du mal qu’elle avait causé. Elias avait changé pour elle, il avait tout fait pour gagner sa confiance, pour que leur couple fonctionne… La seule responsable était Scarlett et le bordel dans sa tête. Elle s’en voulait non pas du réveil de ses sentiments pour Nate mais de ne pas avoir été assez forte pour attendre et faire les choses dans les règles, c’est-à-dire parler au barman avant qu’il se passe quoique ce soit. Non seulement d’avoir trahi sa confiance, la jeune femme devinait qu’elle avait brisé le nouvel homme en lui, celui qui avait changé pour elle, celui qui était devenu bien meilleur que celui qu’il était auparavant envers les femmes. Elle avait brisé comme un château de cartes toutes les avancées de l’année écoulée. Scarlett l’aimait toujours, elle ne pouvait pas balayer ses sentiments pour lui d’un revers de la main ou en une fraction de secondes. Elle tenait toujours à leur couple, ce qu’il avait représenté du moins, ce qu’ils avaient vécu et partagé durant un an. Mais elle ne comptait pas lui dire toutes ces choses, parce qu’elle n’en avait déjà pas le droit et puis ça aurait été l’hôpital qui se fout de la charité puisqu’elle n’avait même pas réussi à attendre de le voir pour ‘tout détruire’. Par où commencer ? La jeune femme ne savait que dire. Elle arrêta donc de fuir et se retourna vers lui, toujours assis sur le lit. « Non je ne m’en fous pas, contrairement à ce que tu peux penser. » Scarlett était un peu dure pour le coup. Difficile pour lui d’envisager la situation sous un autre angle quand elle partait sans se retourner comme une voleuse limite. C’était juste sorti tout seul. « C’est juste que je ne sais pas quoi dire d’autre. Toi tu n’as rien à te reprocher. J’ai foiré notre couple et j’en suis la seule responsable. » Il avait été plus ou moins parfait en tout, ça fonctionnait à merveille entre eux, elle n’avait rien eu à redire. C’était juste ses stupides sentiments qui étaient revenus à la surface. À force de repasser du temps avec Nate, Scarlett s’était rendu compte que son cœur battait toujours pour deux hommes. Et si Elias n’avait pas réussi à lui faire oublier l’Evans, ce n’était pas normal et il devait bien y avoir une raison. Ayant trahi sa confiance, la jeune femme ne pouvait plus faire machine arrière. Elle était certaine de son choix – cette fois. « Je t’ai grave blessé, j’en suis consciente. Je suis désolée et je ne sais pas quoi faire par rapport à ça… » Ajouta-t-elle ensuite à demi-mot pour avouer ses torts de façon un peu plus criante encore. C’était trop dur de rester devant lui et de se dire qu’il acceptait encore la possibilité d’un « nous » entre eux après ce qui était arrivé. Comment Elias trouvait-il la force de passer au-dessus de ça ? Elle ne bougea pas d’un pouce et se mordit la lèvre inférieure, embarrassée face à cette situation gênante. « Je t’écoute. » Scarlett lui donnait l’occasion de lui demander ce qu’il voulait, d’avoir cette fameuse discussion en approfondi et à laquelle Elias avait légitimement droit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Tourner la page | Elias

Revenir en haut Aller en bas

Tourner la page | Elias

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Faut il tourner la page et oublier ???
» Tourner la page sans oublier le chapitre précédent..| Jethro
» ? Il ne suffit pas de tourner la page... Des fois il faut changé de livre. ? /Il est décédé suite à un suicide/
» J'étais prêt à tourner la page. C'est la page qui ne veut pas se tourner ~ Lucila
» SKYE + " J’étais prêt à tourner la page mais c’est la page qui ne veut pas se tourner. " (Grey's Anatomy)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Le passé :: Flashback-