Partagez|

La vengeance d'une louve [Carl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Je pose mes valises


Nombre de messages : 47
Etudes/Metier : Ecole de Commerce
Love : Lo.. Pardon ?

Inscription : 16/04/2015





MessageSujet: La vengeance d'une louve [Carl] Jeu 14 Mai - 19:16


Vicky était passée en mode fouine. En effet, de temps à autre, elle arrivait à redescendre de son nuage douillé gonflé de prétention pour s’intéresser à ceux des autres. Pas n’importe lesquels bien entendu, ceux qui en valaient la peine surtout. Et Maximiano était de ceux-là. Très vite après son arrivée à Magnolia, Vicky avait fait la connaissance de ce bellâtre ténébreux. Il était son « plan cul » attitré, comme d’autre avant lui. La belle blondinette n’avait jamais fait vœu de chasteté et dans le milieu huppé qui était le sien, elle avait côtoyé les fêtes arrosées très jeune et les garçons aussi par la même occasion. Par conséquent, ni l’un ni l’autre ne s’étaient formalisés de cette situation. Ils avaient seulement fait le pacte de ne pas aller plus loin que cette relation purement charnel et Vicky n’y trouvait rien à redire, puisqu’elle et les relations amoureuses faisaient rarement bon ménage. Mais à partir du moment où elle lui promit de vive-voix, et vice versa, elle avait l’étrange sensation qu’elle ne tiendrait jamais cette promesse. Par pur esprit de contradiction probablement ou alors car il lui avait simplement fallut les prononcer à voix haute pour se rendre compte que le mal était déjà fait. La honte.  Mais certains signes lui laissaient sous-entendre qu’elle n’était pas la seule à regretter cet accord. Or, elle n’en était pas totalement persuadée et dans un délire de susceptibilité, elle était furieuse que Maxi ait accepté une entente aussi stupide. Elle voulait lui faire payer, elle adorait passer du temps avec lui et elle se surprenait parfois à espérer un peu plus que des histoires de fesses, mais si cette finalité devait arriver … elle voulait qu’il rampe à ses pieds comme un chien.

En parlant de chien, Vicky avait trouvé l’excellente excuse pour approcher Carl Spencer, un des amis de Maxi. Son chien serait le parfait prétexte pour rencontrer le jeune homme qui,  d’après ce qu’elle savait, faisait des études pour devenir vétérinaire. Vicky voulait faire la connaissance de ce fameux pote dont Maximiano lui avait parlé lors de petites confidences sur l’oreiller, sans s’étendre trop sur le sujet mais qui avait malgré tout interpellé la blondinette. Un pote avec qui il partait à la chasse aux filles, donc ? L’idéal pour savoir dans quel état serait Maxi si il apprenait que la nouvelle proie de son acolyte était son propre « plan cul régulier », simple « plan cul régulier » et surtout si secret. Quel malentendu, pensa-t-elle d’avance Vicky en jubilant légèrement en s’imaginant atteindre son Maximiano.

- Futur vétérinaire ? dit-elle dans un sourire aguicheur, par-dessus la haie, alors qu’elle traînait Buck le labrador de la famille derrière elle. Mon chien n’est pas très bien, continua Vicky dans une moue enfantine, à l’adresse de Carl qui était dans le jardin des Spencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Masculin
Nombre de messages : 2296
Etudes/Metier : [en pause]
Love : Forbidden.
Humeur : un peu paumé.

Inscription : 10/12/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Jenna



MessageSujet: Re: La vengeance d'une louve [Carl] Jeu 14 Mai - 21:47


Après la demande aux nuances d'ordre d'Arsinoé pour que Carl rentre à la maison, il avait finalement accepté. Il ne manquerait plus que ses parents débarquent chez lui pour le trouver dans son canapé, en train de ne pas travailler .. du tout. Le jeune Spencer avait trouvé l'idée si intelligente (ou plutôt idiote) de mentir à ses parents et de s'enfoncer dans ce mensonge depuis maintenant trois mois : il n'étudiait plus à l'université, pour la bonne et simple raison qu'il n'avait pas réussi. Faut croire qu'il s'était cru bien trop beau gosse pour étudier et faire la fête en même temps. Cela lui avait plutôt bien réussi avant pourtant. Quoiqu'il en soit il reprochait la chose à tout le monde sauf à lui-même, donc au final, il vivait plutôt bien avec lui-même. Après tout, ça faisait comme une année sabbatique, et c'était pas si mal. A la différence près qu'il fuyait un peu ses parents comme la peste, ou plutôt il fuyait toute conversation liée à ses études. D'où sa présence dans le jardin à une heure si tardive. Il venait de s'allumer une clope, et était allègrement étalé par-terre, un bras derrière la tête, les yeux à demi-fermés. 
Une voix le sortit alors de ses pensées, et il ouvrit les yeux en levant légèrement la tête, pour apercevoir une jolie tête blonde lui adresser la parole. Il expira une bouffée de fumée tout en regardant la blonde de plus près. Et la première chose qui lui vint en tête fut de noter que cela faisait bien longtemps qu'il ne s'était pas tapé de blonde. Et qu'elle était le sosie d'une actrice porno. Très classe. 
« On peut dire ça comme ça. » répondit-il en s'asseyant, les bras posés sur ses genoux. Il ne savait pas qui elle était et comment elle le connaissait, mais cela ne l'étonnait pas. Tout se savait très rapidement dans le quartier. D'où sa volonté de cacher le plus possible sa situation actuelle. « Ah ? » fit-il, un peu désintéressé. Il n'avait pas trop envie de se lancer dans un soin animalier, au risque de voir tout Magnolia débarquer à sa porte le lendemain avec tel ou tel symptôme d'un chaton à analyser. Mais en voyant la bouille du chien, il ne put s'empêcher de sourire. Après tout, il les aimait bien ces braves bêtes, 6 mois d'études lui avaient quand même après quelques tuyaux et il pouvait bien faire une effort pour deux jolies petites têtes. « Bon, amènes-le moi que je regarde. » Il avait honnêtement trop la flemme de se lever.

_________________

ADDICTED TO YOU
(c) Bloody Storm


Dernière édition par Carl Spencer le Dim 17 Mai - 23:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je pose mes valises


Nombre de messages : 47
Etudes/Metier : Ecole de Commerce
Love : Lo.. Pardon ?

Inscription : 16/04/2015





MessageSujet: Re: La vengeance d'une louve [Carl] Jeu 14 Mai - 23:31

Buck était un gros labrador que Vicky connaissait depuis longtemps, c’était un chien qu’ils possédaient déjà lorsqu’ils vivaient à Manhattan. Elle l’aimait bien quand même, malgré qu’en grandissant elle passait beaucoup moins de temps avec lui et avait une tendance un peu malsaine à préférer les animaux sur le col d’une joli veste griffée. Cruella en moins pire et plus jeune. Enfin, ça c’est ce qu’elle plaisait à raconter pour provoquer les gens. Elle n’aimait pas trop qu’on s’en prenne aux animaux pour faire des pièces de vêtements, mais elle ne voulait pas l’admettre. Le futur requin qu’elle allait devenir lorsqu’elle sera à la tête de son entreprise n’avait pas à avoir de pitié pour les bêtes et devait plutôt se concentrer sur le rendement. Il fallait qu’elle soit crédible et évite de passer pour une pleureuse, au cœur trop grand et trop « adorable ». Elle se devait d’avoir une grosse paire de couilles. Répondant à l’invitation de Carl, elle pénétra dans le jardin avec Buck. Elle lui enleva sa laisse et lui intima l’ordre d’aller vers Carl, même si à la vue du jeune Spencer, Buck n’avait pas besoin de motivation pour lui sauter dessus et tender de lui lécher le visage. Le nounours sur pattes qu’était son labrador se rua sur Carl pour lui faire la fête et Vicky gloussa légèrement. Vicky s’agenouilla dans l’herbe à proximité du chien et de Carl. Habillée d’un caraco liberty, Vicky rendait la scène presque champêtre et bucolique. Ce qui était assez surréaliste quand on connaissait la citadine qui sommeillait en elle et qui s’épanouissait la semaine en plein cœur de New-York, loin de cette banlieue bourgeoise et ennuyeuse. Elle se pencha vers Carl, essayant de lui donner une vue aguicheuse sur son décolleté, afin de lui susurrer quelques mots à l’oreille.

- Vous étiez fait pour vous entendre, il s’appelle Karl et il est très câlin, chuchota-t-elle à l’oreille de celui qu’elle pensait vétérinaire en devenir, sur un ton raisonnablement sensuel.

Elle se releva, elle avait fait exprès de tourner sa phrase dans ce sens-là. Lui dire qu’ils s’entendaient car ils avaient le même prénom, c’était humiliant, faux et drôle. Rajouter qu’il était très câlin, laisser supposer que Carl l’était aussi et c’était carrément un appel à la fornication, d’autant plus qu’elle ignorait complètement si c’était le cas. Mais là était le charme et le mystère qu’elle voulait insuffler à cette rencontre. Maximiano allait criser, du moins elle l’espérait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Masculin
Nombre de messages : 2296
Etudes/Metier : [en pause]
Love : Forbidden.
Humeur : un peu paumé.

Inscription : 10/12/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Jenna



MessageSujet: Re: La vengeance d'une louve [Carl] Ven 15 Mai - 10:06


Pourquoi Carl se sentait irrésistiblement attiré par cette jeune blonde ? La question n'avait même pas besoin d'être posée, c'était aussi évident qu'une pierre au milieu de l'eau. Tout mec en âge de comprendre ses pulsions intimes devinerait que cette femme-là était chaude comme un volcan en éruption (oui bon faut bien placer les mots haha), qu'aimait la drague, le sexe, et elle avait les atouts pour attirer n'importe qui. Et aujourd'hui, pour dieu sait quelle raison, Carl se trouvait dans sa ligne de mire. Mais fidèle à lui-même, il ne laisserait pas avoir si facilement. Après seulement cinq minutes il sut qu'elle aimait elle aussi le jeu de la séduction, et il n'allait pas se priver pour la battre à son propre jeu. Quitte à perdre du temps, autant le rentabiliser.

Sans se faire prier elle accepta l'invitation indirecte et lâcha son chien qui se rua vers Carl sans une once d'hésitation. Le Spencer laissa échapper un éclat de rire et repoussa le chien gentiment en lui ébouriffant les poils. « Et bah si c'est ça être malade, je crois que tous les chiens l'envient ! » fit-il avec une pointe d'ironie. Il n'avait même pas besoin d'ausculter le chien, il savait avec un coup d'oeil que la bête se portait à merveille. Pas de couinements de douleurs, pas d'oeil vitreux, pas d'haleine particulièrement immonde. Bref, le chien ne pouvait pas aller mieux. Ce qui confirma à Carl que ce n'avait été qu'un prétexte pour le séduire.  Il esquissa un sourire en coin. On ne lui avait jamais faite celle-là. Mais il comptait bien faire durer le plaisir. Quand la jeune femme lui murmura quelques paroles à l'oreille avec une articulation parfaite, Carl fit exprès de ne pas regarder son décolleté pourtant très attirant, histoire qu'elle pense que cela ne marche pas sur lui. Alors que c'était bien évidemment le contraire, mais monsieur Spencer n'était pas un animal et savait maîtriser ses émotions (a). « Alors comme ça on a le même nom ? C'est vrai que pour un beau gosse comme toi, tu ne pouvais pas rêver mieux ! » fit-il en regardant le chien, qui visiblement n'en avait évidemment rien à foutre et ne cherchait que les caresses. « T'aimes ça hein ? C'est comment qu'on dit déjà.. tel chien tel maître ? » Et un sourire apparut sur son visage en voyant la jeune femme à côté de lui réagir. Il allait bien la titiller comme il faut..


_________________

ADDICTED TO YOU
(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je pose mes valises


Nombre de messages : 47
Etudes/Metier : Ecole de Commerce
Love : Lo.. Pardon ?

Inscription : 16/04/2015





MessageSujet: Re: La vengeance d'une louve [Carl] Ven 15 Mai - 12:16


Debout devant Carl, Vicky regardait Carl bis ou plutôt Buck en totale osmose avec le futur vétérinaire. Se mordillant légèrement la lèvre inférieure dans son jeu de séduction, prête à tout pour appâter le copain de beuverie de Maximiano dans ses filets. En le regardant de plus près, son visage avec insistance, elle se dit qu’il n’était pas repoussant. Il était même canon, donc la mission n’était pas une torture en soi, elle semblait même plutôt agréable. Vicky aurait bien évidemment préféré ne pas avoir à élaborer tout ce stratagème puéril de midinette. Si elle n’avait pas eu à le faire, sa relation avec Maximiano aurait certainement été moins frustrante ou peut-être inexistante, mais quoiqu’il en advenait Vicky n’aurait pas été en pleine tempête sentimentale, remettant en cause toutes ses convictions sur l’amour. Etait-elle vraiment à deux doigts de se jeter sur un garçon dans le simple but de prouver que Maximiano serait jaloux ? De provoquer une guéguerre entre deux amis pour ses petits malaises personnels ? Oui, elle l’était et si le temps d’une demi seconde elle eut envie d’attraper son chien par le collier et rentrer fissa à la maison, elle se retint pour repartir de plus belle. Ce petit jeu idiot devenait presque excitant, il avait la saveur d’une vraie mission et Vicky se souciait plus du tout des conséquences que ses actions pourraient avoir.

- Bien vu, lâcha-t-elle amusée par la réflexion de Carl. Sauf que je suis plus douce à caresser que Buck.

Tel chien, tel maître. Il avait de la répartie et avait bien compris le petit jeu que Vicky était en train de mener. Il avait pas l’air si réticent que ça de toute évidence, il n’aurait pas pris la peine de faire une réflexion comme celle-ci. Carl semblait tout aussi joueur que la cadette des Lawford. Vicky en avait oublié de se tenir au prénom du chien, se faire comparer à son chien l’avait quand même un peu perturbé, elle ne surenchérit pas en tentant de trouver une pirouette à sa boulette. Avec beaucoup de chance, Carl ne s’offusquerait pas de cette rebaptisation si soudaine. Elle s’assit à côté de lui et prit sa main pour la poser sur ses cuisses nues et parfaitement épilées, avant qu’il ne fasse une réflexion à son erreur de nom.

- Du moins, il semblerait ? dit-elle dans un sourire en coin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Masculin
Nombre de messages : 2296
Etudes/Metier : [en pause]
Love : Forbidden.
Humeur : un peu paumé.

Inscription : 10/12/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Jenna



MessageSujet: Re: La vengeance d'une louve [Carl] Dim 17 Mai - 20:45

Carl n'avait pas vu Joy depuis plusieurs semaines. Ou était-ce plusieurs mois ? Il ne savait plus. Au début de l'année, il s'était concentré sur sa nouvelle vie hors de MC et ne revenait que rarement, délaissant donc ses amitiés. De toute façon, certes il y avait de l'attirance entre Joy et lui, mais rien ne s'était particulièrement passé à part quelques baisers et regards aguicheurs. Carl n'allait pas lui courir après, et ses sentiments s'étaient de toute façon un peu éteints. Alors quel mal y avait-il de tenter quelque chose avec cette jolie blonde ? Le Spencer termina sa clope et l'éteignit contre le sol, au milieu des herbes derrière lui. La réflexion qu'il fit à Vicky la fit sourire, et elle répliqua sur le même ton, en y ajoutant un peu de malice. Elle prit la main du Spencer et le posa sur sa cuisse nue. Le jeu devint tout de suite plus excitant. Mais Carl ne se laissa pas avoir pour autant. Même s'il aurait pu se laisser avoir tout de suite et lui tomber dans les bras, il préféra continuer de la taquiner.

« Buck ? Tiens donc.. » fit-il en ayant remarqué le changement de nom du chien. « Madame se serait-elle trompée ? Ou serait-ce ma présence qui la trouble ? » poursuivit-il avec un regard amusé. « Peut-être que si je remonte un peu ma main .. » Carl bougea légèrement sa main tout en maintenant son regard dans les yeux de Vicky. Il ne termina pas sa phrase, histoire de voir comment elle réagirait, et si elle la terminerait. Puis alors qu'il remontait sa main, il se recula soudainement et retira sa main. « Enfin, ça ne se fait pas de parler aux inconnus à ce qu'il paraît. » fit-il d'un air faussement naïf. « A ce que j'en ai vu tu sais déjà qui je suis -bon et de toute façon qui ne me connait pas – mais je n'ai pas eu l'honneur d'avoir entendu parler de toi. »

Carl espérait jouer sur la tactique du chaud/froid, afin de voir un peu de quoi la demoiselle était capable. Si elle se prenait à son jeu, il s'autoriserait à l'embrasser. Sinon, il resterait à l'écart. Cela lui semblait raisonnable, vu que de toute façon, il savait déjà ce qu'elle avait en tête.

_________________

ADDICTED TO YOU
(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je pose mes valises


Nombre de messages : 47
Etudes/Metier : Ecole de Commerce
Love : Lo.. Pardon ?

Inscription : 16/04/2015





MessageSujet: Re: La vengeance d'une louve [Carl] Dim 17 Mai - 23:30

Finalement et ce même si elle avait essayé en vain de faire diversion en incitant Carl à violer son espace vital, il avait bien relevé son lapsus. Elle eut un sourire gêné, que faire d’autre ? De toute façon, il n’était pas complètement idiot. Il voyait bien que Buck n’était absolument pas mal en point, que Vicky avait envie que d’une chose : lui et que toute cette histoire de chien malade n’était qu’un prétexte pour venir le trouver. Elle était venue dans le but de le conquérir pour faire chier Maximiano, elle était prête à tout pour mener à bien cette mission et passer pour une nymphomane n’allait pas au-delà de ses limites. Laisser penser qu’elle avait un excès de libido ne la dérangeait pas, Vicky était trop parfaite pour prendre en compte l’avis des autres, mais Carl n’était peut-être pas branché par les folles du sexe. C’est ce qu’elle eut à déduire lorsqu’après s’être pris un peu au jeu, il devint un peu moins tactile et sensuel. Dommage pour elle, en s’empalant sur lui dans les 10 minutes suivant sa rencontre, elle n’aurait pas eu à perdre trop de temps et aurait pu se précipiter plus rapidement se vanter vers Maximiano d’avoir fait la connaissance d’un de ses amis.

- Bon, je m’appelle Vicky, lacha-t-elle sur un ton plus normal que celui qu’elle avait employé jusqu’à maintenant. Mon chien Buck et il est en parfait santé, j’avais seulement envie de faire ta connaissance parce que tu me plais et que depuis que je t’ai croisé dans le quartier, je suis attirée par toi. Jette-moi des tomates.

Vicky avait adopté une attitude beaucoup plus naturelle et avait décidé de jouer la carte de la sincérité. A quelques mensonges près, elle n’avait au moins pas mentit sur son prénom, celui de son chien et l’état de santé de ce dernier. Le reste n’était pas vraiment honnête mais avait au moins l’air d’y être. Elle s’assit à côté de lui après sa tirade, sans pour autant lui sauter dessus comme elle en aurait été capable quelques minutes plus tôt. Vicky avait assez d’assurance pour se permette d’avouer être attirée par des garçons sans passer par quatre chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Masculin
Nombre de messages : 2296
Etudes/Metier : [en pause]
Love : Forbidden.
Humeur : un peu paumé.

Inscription : 10/12/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Jenna



MessageSujet: Re: La vengeance d'une louve [Carl] Mer 20 Mai - 16:38

Karl, ou Buck, enfin, peu importait son nom, était parti courir avec vigueur après le bâton que Carl venait de lui envoyer, et il s'amusait comme un petit fou. Cela permit au Spencer de se concentrer un peu plus sur Vicky, qui semblait perdre sa patience. Soudainement, elle avait baissé les bras et avait changé d'attitude, avouant tout de but en blanc. Ok. Carl resta un moment silencieux. Ce n'était pas du tout des confessions à laquelle il s'attendait. De plus, elle l'avait dit d'une façon tellement anormale que Carl laissa échapper un rire. Décidément, cette fille n'était pas comme toutes les autres. Toujours un sourire aux lèvres, le Spencer mis ses deux mains à plat derrière lui pour s'appuyer et soupira. « Ah, Vicky, Vicky.. Tu ne crois pas que je l'avais deviné ? » fit-il avec un faux air désespéré. Il ne savait plus à quoi il jouait mais il savait pourquoi. Et si elle décidait de ne plus jouer, bah, ce serait tant pis pour elle. Mais quelque chose lui disait qu'elle avait trop envie que son but s'accomplisse pour partir. Même si elle se rendait compte qu'elle n'aimait plus Carl autant qu'avant, chose qui arrivait souvent avec lui. Ouais il était beau et imposait une manière de beau gosse, mais au fond, il pouvait sortir des remarques acerbes et être un parfait connard.

« Bon, tu veux pas venir à l'intérieur ? J'vais pas te jeter des tomates dehors, on pourrait nous voir .. » fit-il avec un sourire en coin. Métaphore assez lisible. Au fond, faire des galipettes sur la pelouse ne le gênait pas, ce n'était pas inadapté, mais c'était plutôt sa mère, dans la cuisine, qui risquait d'être fortement choquée. Et puis même sans parler de galipettes, il commençait à avoir soif, et une bonne bière ou un whisky le tenterait bien. Il se leva donc et regarda Vicky. « Tu viens ? J'ai de l'alcool. » Bon ça faisait un peu guet-apens ou pédophile qui attire les jeunes avec des confiseries, mais whatever. Il avait pas envie de faire attention aux sous-entendus de ses paroles. « Donc, j'te plais, hm ? J'imagine que t'as du aussi deviné que c'était réciproque.. » murmura Carl près de l'oreille de la jeune fille, une fois entrés dans la maison. Il ne voulait passer aucun engagement, mais simplement montrer sa bonne foi. Après tout, il n'était pas du genre à refuser une belle compagnie.

_________________

ADDICTED TO YOU
(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je pose mes valises


Nombre de messages : 47
Etudes/Metier : Ecole de Commerce
Love : Lo.. Pardon ?

Inscription : 16/04/2015





MessageSujet: Re: La vengeance d'une louve [Carl] Mer 20 Mai - 22:48

Vicky fit mine de baisser la tête en parfaite actrice lorsque Carl lui dit avoir deviné la raison de sa visite. Relevant son regard sur lui, elle haussa les épaules avec un sourire en coin. La midinette accomplie. Sa proie avait l’air sympa, en vrai. Il réussissait même à lui décrocher un sourire en refaisant référence aux tomates imaginaires qu’elle lui avait proposé de lui lancer après sa vraie-fausse révélation. Il lui proposait d’entrer chez lui et Vicky savait qu’au moment où elle passerait la porte de la maison des Spencer, elle aurait une raison de rendre Maximiano dingue de jalousie. D’un pas hésitant, elle commença à suivre Carl puis elle adopta une démarche beaucoup plus assurée. Vicky avait un peu hésité, ne sachant pas vraiment si la réaction de Maximiano serait extrême ou non, avant de se convaincre. Elle faisait le bon choix, c’était le jeu qu’ils avaient instauré après tout et lui ne devait pas se priver pour aller se décharger dans d’autres filles. Un sourire malin se dessina sur ses lèvres quand elle entendit Carl lui murmurer à l’oreille.

- Je suppose que je ne serai pas chez toi dans le cas contraire, dit-elle un peu joueuse, avant de l’embrasser sans prévenir.

Elle posa ses lèvres sucrées sur les siennes lui donnant un baiser. Un french kiss digne de ce nom dont elle seule avait le secret. Elle se retira, le baiser était furtif et reprit son rôle de niaise.

- Pardonne moi, ça faisait longtemps que j’en avais envie, lâcha-t-elle dans un sourire resplendissant. On pourrait boire une bière dans ta chambre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Masculin
Nombre de messages : 2296
Etudes/Metier : [en pause]
Love : Forbidden.
Humeur : un peu paumé.

Inscription : 10/12/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Jenna



MessageSujet: Re: La vengeance d'une louve [Carl] Mer 20 Mai - 23:40

Carl croyait qu'il dominait. Qu'il avait réussi à mettre la jolie blonde dans sa poche. Qu'il avait pris le jeu en main et qu'il le conduisait où il voulait. Mais la vérité c'était que Vicky cachait bien son jeu et le devançait largement. Heureusement qu'il ne s'en rendait pas compte d'ailleurs, et espérons que ce ne sera jamais le cas, car Carl détestait être pris pour un con. Mais pour le moment, il était pépouze chez lui avec une fille bien sexy, et il en avait oublié ses soucis. Même Joy il l'avait oubliée. C'était pour dire.

Le Spencer ferma la porte derrière lui et montra le chemin à Vicky, avant de lui murmurer à l'oreille qu'elle lui plaisait aussi. Et encore une fois il fut pris par surprise lorsque la jeune femme se retourna pour l'embrasser. Et quel baiser. Non pas que Carl n'en ai jamais connu des bons, parce qu'il était quand même passé sur presque tout Magnolia (selon les rumeurs..), mais cela faisait bien longtemps qu'on ne l'avait pas embrassé de la sorte. Faut dire qu'il avait plutôt cherché à baiser plus que de chercher le baiser. Enfin, quoi qu'il en soit il fut donc doublement surpris, et le temps de s'en remettre elle s'était reculée et s'excusait. A croire qu'elle le faisait exprès ? Carl commença seulement à commencer à se douter de quelque chose. Elle était bien trop jolie et séductrice pour être naive.. Mais peu importait les réflexions, Carl se décida à ne plus y penser. « Mhm, j'espère que tu te feras pardonner comme il se doit ? Fit-il en souriant, profitant de la situation. « Une bière ou plusieurs même ! J'vais chercher ça, vas-y et j'arrive, c'est la porte du fond en haut des escaliers. » rajouta-t-il ensuite. Le Spencer fit donc un détour par la cuisine, saluant sa mère au passage mine de rien, pour remonter un pack de bière. Si ce n'était pas suffisant, il avait toujours son placard d'alcool dans sa chambre de toute façon.

En remontant l'escalier, Carl se prit à avoir l'imagination bien vive. Il se marrait en imaginant qu'il la trouverait peut-être nue sur son lit, ou cachée sous les draps, ou encore dans telle ou telle position qui lui donnerait envie de lui sauter dessus sans se poser de questions. Quand il s'agissait de cul, Carl n'était pas très réfléchi. Et puis, c'était un gars de toute façon.


_________________

ADDICTED TO YOU
(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: La vengeance d'une louve [Carl]

Revenir en haut Aller en bas

La vengeance d'une louve [Carl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Carl Brouard: le protocole du buveur
» Aprés Michaelle Jean à Ottawa voila Carl-Alex Ridoré à Friboug
» Un rp avec une louve/sorcelière agile?
» Luvia, une louve pas comme les autres
» Louvara, louve de coeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Le quartier :: Magnolia Cresent :: Trottoir Pair :: N°14 Spencer-