Partagez|

La distance a-t-elle atténué ta haine ? Elle ne l'a pas fait de ma gêne et de mon manque. [Aaron/Lily]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Princesse des Lemons


Féminin
Nombre de messages : 5557
Etudes/Metier : 2ème littérature
Love : ShawnyShawn
Inscription : 29/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Esperanza Damenez & Shelby Seavers



MessageSujet: La distance a-t-elle atténué ta haine ? Elle ne l'a pas fait de ma gêne et de mon manque. [Aaron/Lily] Ven 15 Mai - 14:33


La fin de l’année approchait. Les examens aussi. Les résultats de 2014 avaient été catastrophiques. Tellement que Lily avait redoublé. Elle s’en était d’abord moqué, de toute façon ses résultats scolaires (et son avenir en général) ne lui importaient absolument pas. Mais cette année tout était différent, Lily avait un réel projet, elle n’en parlait encore à personne, mais ça la remotivait énormément pour les cours, qu’elle suivait à présent avec assiduité.

La journée était plutôt belle, comme il commençait à en avoir pas mal en ce moment où le beau temps revenait. Lily avait eu cours toute la journée et était plutôt fière du sérieux qu’elle avait eu aujourd’hui. Sur le chemin du retour elle souriait presque seule en pensant à cette époque où aucun des cours ne la motivaient suffisamment pour la faire quitter son pull lama (rpz \o/) et la télé.

Lily se dirigea vers le parc en sortant son téléphone. « Encore une studieuse journée de cours ! » envoya-t-elle à Andrew Davies. Le garçon avait quitté le quartier mais les deux amis restaient en contact. Au fond lorsqu’elle allait en cours c’était aussi grâce à lui et à ce jour où il l’avait tiré de son canapé pour aller chercher J.Dawa. Elle écrivit ensuite un autre texto. « Je passe d’abord chez moi, à ce soir. Bisous. » qu’elle envoya à Shawn. Le garçon connaissait par cœur son emploi du temps, peut-être mieux qu’elle-même. Elle savait aussi qu’il avait fini de travailler et qu’il l’attendrait peut-être. Mais elle n’avait pas envie de le rejoindre de suite. Elle avait besoin de son indépendance et savait que ces moments de liberté étaient aussi ce qui la faisait tenir.

Lily, son sac plein de livres sur l’épaule, commença à traverser le parc. Elle n’était pas dans un mauvais jour, elle se sentait même plutôt bien…. Mais elle tourna au coin d’une allée et c’est alors que tout bascula. Elle se figea soudainement, son cœur rata un battement, son être entier se liquéfia. Elle sentie une chaleur l’envahir jusqu’au bout de ses oreilles. Debout au milieu du parc elle ne savait plus quoi faire. Elle fixait celui qui, de dos, ne pouvait pas la voir. Ou du moins pas encore. Il suffisait d’une demi-seconde, qu’il tourne sa tête d’un quart de tour, pour qu’il remarque Lily. Et ce serait la fin du monde.

Aaron et Lily avaient une histoire très compliquée. Ils avaient toujours été ces âmes liées l’une à l’autre, ces amis aussi proches que de la famille. Lui avait été ce pilier, toujours à ses côtés. Mais Lily avait commis une grosse erreur, elle avait laissé Tessa derrière ce putain de volant et en avait surtout gardé le secret. Aaron ne lui avait jamais pardonné. Elle avait lu la haine dans ses yeux. Elle avait compris qu’elle l’avait perdu, et ne pensait pas pouvoir s’en remettre.

Cela faisait un an que Lily n’avait pas revu Aaron. Un an qu’il avait quitté Magnolia. Et aujourd’hui il était là, devant elle. A à peine quelques mètres. Elle ne savait pas quoi faire. Elle n’avait qu’une envie, c’était lui courir dans les bras. Sentir son corps contre le sien, juste pour savoir qu’il l’a protège encore. Ou alors aller le secouer. Le prendre à part, les yeux dans les yeux, et lui dire que maintenant il fallait discuter de tout ça. Elle avait envie de lui poser les questions qui fâchent, de savoir exactement ce qu’il ressentait. Mais c’était trop dur. Ses jambes étaient flasques, elles ne la portaient plus. Surtout pas pour aller vers lui. Elle avait peur de revoir ce regard qui l’avait hanté, ce dédain qu’il lui avait réservé lors de leur dernière rencontre. Les yeux de Lily s’embuèrent et son cœur commença à s’emballer. Elle revivait ce moment horrible où Aaron avait failli se jeter sur elle pour la frapper…

Sans qu’elle ne puisse décider quoi que ce soit ses jambes firent demi-tour et Lily se mit à courir, à l’opposé de là où était Aaron. Maintenant qu’il était revenu elle savait qu’elle allait aller le voir, c’était inévitable. Mais pas maintenant. Pas sans être préparé. Là elle voulait juste fuir, disparaitre dans un trou de souris. Lily courra, son cœur battait dans ses oreilles, le vent lui fouettait le visage. Aaron était revenu à Magnolia.

_________________

Blond hair, don't care.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/profile.php?id=100003435118700
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 622
Etudes/Metier : Cultiver des poireaux quelque part...
Love : être en couple ne veut pas dire aimer.
Humeur : de retour.

Inscription : 21/11/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Julian King & Sara VW ♥



MessageSujet: Re: La distance a-t-elle atténué ta haine ? Elle ne l'a pas fait de ma gêne et de mon manque. [Aaron/Lily] Dim 24 Mai - 3:33


balayons le passé d'un revers de main
lily & aaron

 
“Quand une femme a tort, il faut commencer par lui demander pardon.” ✻✻✻ Tes pas t'emportent loin de cette maison que tu viens à peine de retrouver et qui t'enferme déjà. Vivre un an la liberté au gré de tes envies et des opportunités, c'est une expérience unique qui commence déjà à te manquer. Ici, l'air est saturé de souvenirs qui te déplaisent et te hantent. Les gens te regardent comme une bête corrompue et lâche, partie loin de sa famille quand elle en avait le plus besoin. Et toi, dans leurs yeux, fenêtres de leurs âmes ternes et insipides, tu ne vois que la lassitude d'une vie qui te fait peur. Tu ne veux pas devenir comme ces gens. Tu ne veux pas t'ennuyer à tel point que le piment sous ta dent aura le goût des critiques gratuites. Tu ne veux pas penser avenir pour n'avoir rien de mieux à faire que de regarder si la pelouse de tes voisins est mieux coupée que la tienne, et d'en conclure mille et une sottises. Tu as envie de repartir, parce que tu as pris goût à cette aventure indécise. Mais tu ne peux pas.
En revenant ici, tu as attaché tes poignets à cette maison, à ce quartier. Tu as jeté la clé de tes menottes au loin. Tu sais que tu te battras pour les retrouver. Mais tu préfères te donner le temps de chasser tes démons. De les traquer, de les affronter, de les pardonner ou de les enterrer. Tout dépendra du sort qu'ils te réserveront, eux aussi. Ton âme bout d'amertume, volcan brûlant de noirceur, depuis ce jour où Dirty Secret a révélé toute l'affaire Tessa. Tu as haï ceux qui prétendaient être tes amis, qui t'avaient trompé sans une once de remords. Leurs mensonges droit dans les yeux, sans trembler ni faillir. Tu avais éprouvé, en ces instants troublés, des sentiments si acerbes que le rouge du sang jaillissait dans tes cauchemars. Mais ces temps sont révolus. Tes plaies ont cicatrisé. La colère t'a fui, s'est entichée d'autres, plus faibles que toi. Certes, tu couves encore un peu de rancœur mais plus pour elle.
Lily. La plus importante. Tu la vois courir, ses cheveux blonds décolorés soulevés par le vent. Elle te fuit alors que votre présence n'est que coïncidence. Si tu n'avais pas tourné la tête, tu ne l'aurais pas vue. Tu n'aurais pas senti ton petit cœur se serrer de remords. Ni tes jambes se motiver à lui courir après. C'est l'espoir qui t'anime. Et l'amour que tu ressens pour elle depuis toujours.

-Lily ! Cries-tu tandis qu'elle a pris de l'avance, le temps que tu réagisses.

Ton corps est sain. Ton corps est muscle. Tu ne prends pas vingt secondes pour la rattraper. Tu l'arrêtes dans sa course en saisissant son poignet si fin. Tu la forces à se retourner, parce que tu sens que vous êtes deux pôles négatifs et que vos âmes pourtant liées se déchirent encore. Les souvenirs sont vivaces tant que tu n'auras pas fait l'effort de les pardonner.

-Lily, oh. Je suis tellement désolé. Tu soupires, tu es en fait inexorablement heureux de la voir. Tu m'as tellement manqué, Lily.

Tu résistes à l'envie de la serrer dans tes bras. Une amitié de vingt ans, ça ne s'oublie pas en dix mois passés à tricoter des bonnets péruviens. Tu as besoin d'elle, c'est écrit dans tes os, dans tes mots, dans tout ce qui fait de toi Aaron Hamilton. Alors, de peur qu'elle ne t'échappe, tu glisses ta main dans la sienne.

 
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse des Lemons


Féminin
Nombre de messages : 5557
Etudes/Metier : 2ème littérature
Love : ShawnyShawn
Inscription : 29/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Esperanza Damenez & Shelby Seavers



MessageSujet: Re: La distance a-t-elle atténué ta haine ? Elle ne l'a pas fait de ma gêne et de mon manque. [Aaron/Lily] Mer 3 Juin - 16:42


Lily courait aussi vite qu’elle pouvait, avec l’espoir vain de s’échapper assez loin pour oublier la rencontre qu’elle venait de faire. Un an à espérer et craindre à la fois son retour. Un an à imaginer ce jour où elle se retrouverait face à lui. Car elle savait que ça allait irrémédiablement arriver. Elle avait imaginé beaucoup de choses, mais elle ne pensait pas qu’elle le rencontrerait par hasard sans même avoir entendu parler de son retour. Les bruits circulent vite à Magnolia et elle était persuadée qu’elle en entendrait parler et pourrait s’y préparer. Mais ça n’avait pas été le cas et Lily, prise au dépourvu, n’avait pas eu d’autre réaction que de fuir. Tourner les talons et fuir, loin.

« Lily !» Un cri traverse l’air. Elle l’entend parfaitement. Elle sait que ça veut dire qu’il l’a vu. Elle veut s’arrêter, se retourner, se confronter à lui. Mais ses jambes continuent de courir. Ça ne sert pas à grand choses, en quelques secondes seulement Aaron la rattrape. Il lui saisit le poignet. Le contact de sa peau contre la sienne l’électrise. Elle se stoppe net. Elle sait bien que ça ne sert à rien de continuer à courir. Que maintenant elle ne peut pas échapper à la réalité. La pression sur son bras s’intensifie et la seule possibilité maintenant est de se retourner.

Doucement Lily fait demi-tour. Elle est craintive. Tant dans le regard que dans l’attitude. Elle est persuadée qu’il l’a rattrapé pour lui donner les coups qu’il a retenus un an plus tôt. Elle est, une fois encore, prête à se laisser malmener. Parce qu’elle est encore persuadée qu’elle le mérite. Et surtout elle veut le libérer, lui permettre d’exprimer la haine qu’elle a vu dans son regard la dernière fois qu’ils se sont croisés et qui y est, elle en est sûre, encore présente. Elle se retourne donc en attendant de recevoir sa haine, ses coups. Elle pose son regard dans le sien… Et elle comprend instantanément, avant même qu’il ait prononcé un mot, que beaucoup de choses ont changé depuis tout ce temps. Il a la même bouille, la même beauté, mais elle ne voit plus cette haine qui l’a hanté pendant un an. Elle aurait presque l’impression de revoir cette bienveillance qu’elle lisait en lui avant la révélation. Et les mots sortent de sa bouche.

« Lily, oh. Je suis tellement désolée. » Il soupire et sur le visage de Lily passe un voile de surprise. Elle ne comprend pas ce qu’il dit. Ses sourcils se froncent. Elle tente de comprendre ce qu’il se passe. Mais tout parait irréel. « Tu m’as tellement manqué, Lily. » La jeune Evans ne réagit pas. Elle met du temps à assimiler l’information. Mais elle a bien entendu. Elle lui manque. Il l’ a dit. Lui aussi lui manque, terriblement. Elle le regarde dans les yeux et reconnait ce qu’elle y a perdu l’année dernière. Toute cette douceur dont il a toujours fait preuve envers elle, ce soutien silencieux qu’il est prêt à lui apporter quoi qu’il arrive. Elle a envie de se jeter dans ses bras. De le serrer fort, de sentir sa peau contre la sienne et de serrer jusqu’à l’étouffer. Mais elle a peur de faire quelque chose de mal. Elle a peur de commettre un faux pas qui renferme à nouveau Aaron dans sa rancœur envers elle, qui lui rappelle qu’elle a fauté et qu’elle ne mérite pas son amitié. Comme pour aller au-devant de tout ça Aaron glisse sa main dans celle de Lily. Elle soupire intérieurement. Elle voudrait fermer les yeux et rester là pour toujours. Dans ce moment de plénitude où il n’existe qu’un Aaron qui ne lui en veut plus.
Elle exerce une petite pression sur sa main et murmure, tout doucement. « Je suis tellement désolée Aaron. » Il y a tellement de choses qu’elle veut lui dire. Elle a tellement besoin qu’il sache qu’elle n’a jamais voulu lui faire de mal. Maintenant ou plus tard ? Elle ne sait pas ce qu’elle doit faire. Alors elle saisit l’occasion, parce qu’elle a besoin de lui dire depuis un an, et que si elle doit gâcher ce moment alors tant pis, parce qu’elle veut qu’il sache. Elle commence à parler, très très vite, sans s’arrêter, sans respirer une seconde, comme pour tout dire avant qu’il ne la coupe. « Je suis désolée, je n’ai jamais voulu tout ce qui est arrivé. L’accident, le secret, j’ai été stupide. Je te jure que je n’ai jamais voulu vous faire du mal, que j’aurais donné ma vie pour que tout revienne dans l’ordre. Je m’en veux de tout ce qu’il s’est passé, je n’ai jamais voulu vous faire du mal, je n’ai plus rien contrôlé, je… » Lily tremble presque, elle a terriblement chaud. Et elle regard Aaron qui lui manque depuis un an.

Hj : Oh non, à cause de ton tu j’ai tout écris au présent Bon je laisse comme ça hein ^^ Et dsl pour le retard


_________________

Blond hair, don't care.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/profile.php?id=100003435118700
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Masculin
Nombre de messages : 622
Etudes/Metier : Cultiver des poireaux quelque part...
Love : être en couple ne veut pas dire aimer.
Humeur : de retour.

Inscription : 21/11/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Julian King & Sara VW ♥



MessageSujet: Re: La distance a-t-elle atténué ta haine ? Elle ne l'a pas fait de ma gêne et de mon manque. [Aaron/Lily] Mer 17 Juin - 23:36


balayons le passé d'un revers de main
lily & aaron

 
“Quand une femme a tort, il faut commencer par lui demander pardon.” ✻✻✻ Tu ne sais pas vraiment ce qu'elle ressent, en cet instant. Est-elle vexée, déçue ? Après tout, tu as fui sans prévenir personne ou presque. Tu es parti sans te retourner pour t'absenter un an durant. Tu sais d'ors-et-déjà que certains n'ont pas bien pris ton départ. Est-ce son cas ? Tu ne la quittes pas des yeux. L'inquiétude te mord le cœur. Vos retrouvailles ne devaient pas se passer ainsi. Tu avais des idées. Plus ou moins bonnes. Tu avais pensé ce qu'il fallait dire à tout prix. Pour la rassurer, pour t'excuser aussi. Et là, tu es pris de vitesse.
Toutefois, derrière tes doutes, tu nourris un espoir presque violent. Parce que Lily, tu n'imagines pas ta vie sans elle. Et tu l'as déjà évincée trop longtemps. Tu as ce besoin irrépressible de la retrouver. Alors, quand elle serre à son tour ta main, qu'elle murmure ces quelques mots d'excuses que tu ne mérites pas, tu souris. Tu aimerais la prendre dans tes bras, et que ce moment dure une éternité et plus encore. Mais les démons qui vous hantent refont surface. Teintées de ce poison qui vous a tué, les lèvres de Lily s'entrouvrent pour te raconter à nouveau les regrets. Vous avez l'air fins, tous les deux. A vous en vouloir autant. A vous morfondre dans de si noires idées. Tu l'écoutes avec ton sourire qui se meurt doucement. L'entendre te dire tout ça te ramène un an et demi plus loin, dans cette rue bondée de New-York. Toi, ta haine. Tes mots venimeux. Son regard azur dévoré par les larmes. « Je suis désolée, je n’ai jamais voulu tout ce qui est arrivé. L’accident, le secret, j’ai été stupide. Je te jure que je n’ai jamais voulu vous faire du mal, que j’aurais donné ma vie pour que tout revienne dans l’ordre. Je m’en veux de tout ce qu’il s’est passé, je n’ai jamais voulu vous faire du mal, je n’ai plus rien contrôlé, je… » Tu sens sa main dans la tienne, qui se tiédit et tremble. Elle a parlé si vite. Comme si elle craignait d'en perdre la force et le courage plus tard. Tu ne l'as pas quittée des yeux. Ton sourire renaît, phoenix de ses cendres. Tendrement, tu tires un peu sur sa main et approche ta bouche de son front pour y déposer un baiser. Puis, tu la prends dans tes bras.

-Hey, je suis là. Et j'ai pardonné. Je me suis pardonné pour les horreurs que je t'ai dites. Je t'ai pardonné pour les bons choix que tu as su prendre dans les pires moments. C'est passé, c'est fini, Lily.

Oui, tu n'as pas envie d'y penser plus longtemps. Ton absence a eu ses mauvaises conséquences mais elle en a aussi eu des bonnes. Tu as appris à prendre du recul. A relativiser. A t'opposer et à accepter. Tu préfères profiter de la jeune fille autant que tu le peux. Parce qu'un accident de voiture est si vite arrivé. La vie est courte, trop courte pour se déchirer comme vous l'avez fait.

 
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse des Lemons


Féminin
Nombre de messages : 5557
Etudes/Metier : 2ème littérature
Love : ShawnyShawn
Inscription : 29/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Esperanza Damenez & Shelby Seavers



MessageSujet: Re: La distance a-t-elle atténué ta haine ? Elle ne l'a pas fait de ma gêne et de mon manque. [Aaron/Lily] Jeu 12 Nov - 23:06


Les mots que Lily prononce la font, une fois de plus, souffrir. Comme à chaque fois qu’elle parlait de Tessa elle revoyait les terribles images de l’accident, de la même manière lorsqu’elle évoque Aaron et lui demande pardon elle revoit cette scène épouvantable, dans les rues de New York, qui l’a tellement fait souffrir, une deuxième fois, presque aussi fort que la première.

Aaron l’écoute, ne la quitte pas des yeux. Elle finit sa phrase, qui se perd dans ses pensées et lui se remet à sourire. Il l’attire vers elle et lui dépose un baiser sur son front. La douceur de ses lèvres sur sa peau. Ses bras qui l’entourent comme dans un rêve. Lily se sent à sa place. Incroyablement à sa place. « Hey, je suis là. Et j'ai pardonné. Je me suis pardonné pour les horreurs que je t'ai dites. Je t'ai pardonné pour les bons choix que tu as su prendre dans les pires moments. C'est passé, c'est fini, Lily. » C’est passé. C’est fini. Lily est persuadée du contraire. Que ça ne sera jamais fini. Que rien ne s’effacera, ni de l’accident ni de ce qu’ils ont vécus Aaron et elle. Elle sait que rien de cette terrible dispute ne sera jamais effacé. Qu’ils devront se contenter de construire par-dessus. Mais ça lui va ! Elle avait fini par perdre espoir qu’un jour quelque chose soit à nouveau possible avec Aaron, et il était en train de lui prouver qu’ils allaient recommencer leur histoire. Ils avaient traversés beaucoup d’épreuves, ils surmonteraient celle-là aussi. Au contact de sa peau elle le savait, tout était possible.

Lily se détacha doucement d’Aaron et le regarda dans les yeux. Enfin elle lui sourit, après tant de temps. Cette révélation avait été horrible mais elle remerciait DS, car maintenant elle ne lui mentait plus. Elle n’avait plus à lui mentir, lui qu’elle aimait tant.

Maintenant que tout ça était passé il fallait qu’ils discutent. Qu’ils se mettent au clair sur tout ce qu’il s’était passé pendant cette année où ils ne s’étaient pas vus. Comme des vieux amis autrefois inséparables qui se retrouvent après des années, des vieux amis ayant construit chacun leur vie de leur côté. Ou était passé Aaron ? Quelles étaient ses aspirations à présent ? Elle avait besoin de le savoir ! De savoir qui il était maintenant.

« Est ce que ça te dis qu’on aille se poser quelque part ? Je pense qu’on a beaucoup de choses à se raconter… » Lily aussi avait bien changé ! Sa vie entière était différente, elle avait envie de tout lui dire. « Une boisson chaude ça te tente ? »

_________________

Blond hair, don't care.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/profile.php?id=100003435118700
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: La distance a-t-elle atténué ta haine ? Elle ne l'a pas fait de ma gêne et de mon manque. [Aaron/Lily]

Revenir en haut Aller en bas

La distance a-t-elle atténué ta haine ? Elle ne l'a pas fait de ma gêne et de mon manque. [Aaron/Lily]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La pie vol-t-elle mieux que le pigeon ?
» Une taffe, une taffe ! [Turner]
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Ce n'est qu'un petit flirt..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: La ville :: Gordon Street :: Parc-