Partagez|

memories turn to dust, please don't bury us ± Lily.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: memories turn to dust, please don't bury us ± Lily. Jeu 12 Nov - 18:51


Memories turn to dust, please don't bury us.

Ses yeux tardent à s'ouvrir. Couché par dessus sa couette, il sent la chaleur des rayons de soleil qui traversent sa fenêtre caresser tantôt son flan, tantôt sa nuque. Il ne sait pas quelle heure il est et il n'a en réalité aucune envie de le savoir. Depuis son retour inattendu au numéro trois, il n'a plus aucune notion du temps qui passe. Nuit, jour. Jour, nuit. Il erre, il songe. Et parfois lorsqu'il retrouve une certaine lucidité, il attrape ses cours et lit, les relit, encore et encore des heures durant avant de ne se laisser à nouveau noyer dans ce doux chaos qu'est devenu son quotidien. C'est dans ces moments qu'il se sent infiniment idiot, naïf. Il a voulu croire si fort que tout ça était terminé, qu'il voyait le bout du tunnel pour finalement prendre conscience qu'il sombrait toujours dans cet éternel puits sans fond. Malgré tout, il ne peut que mesurer sa chance. Ses examens de fin d'année approchent et s'il continue sur cette voie, il les aura haut les mains. Ses parents ne posent pas de questions, ne se doutent de rien. Murés dans le silence, l'aveuglement. Ils voient ses efforts, leurs bons résultats et ils s'en contentent.  Et lui, il en fait de même. L'étudiant baille, s'étire et cligne des yeux à plusieurs reprises. Une douleur lancinante lui martèle le crâne et sur le moment il n'a plus aucun repère si ce n'est la certitude d'être couché dans un lit. Il prend quelques instants pour se frotter les yeux, reprendre ses esprits puis se lève maladroitement. Ses pas jusqu'à son armoire se montrent chancelants, on ne peut pas dire qu'il soit d'une forme olympique. Aujourd'hui il n'a pas de programme spécifique et si on le lui demande, il est même certainement incapable de décliner la date du jour. Une chose est certaine : il ne reste pas une minute supplémentaire enfermé dans cette chambre dont il a l'impression d'avoir trop observé les quatre murs ces derniers temps. Sensation étrange que d'avoir remonté le temps et d'être à nouveau en classe de terminale. Isolé, perdu. Il secoue la tête, se persuadant ou tentant de le faire que rien de tout ça n'est comparable. Que finalement, il n'est pas si mal dans sa solitude si ce n'est pour une petite chose. Il fronce les sourcils en enfilant le premier t-shirt qui lui tombe sous la main. Il se rappelle maintenant. Les bruits de pas, la porte qui se ferme doucement.. Elle est là. Ses yeux s'ouvrent complètement, il est bel et bien réveillé. Lily est là. A la hâte il enfile un bas et passe une main hasardeuse dans ses cheveux. Il se demande encore pourquoi elle n'est pas venue toquer à sa porte, pourquoi elle ne leur a pas donné l'occasion de se retrouver comme ils avaient pour habitude de le faire. Lily est là. Une volonté nouvelle, ses pas le guident automatiquement devant la chambre de sa soeur une fois qu'il a poussé la porte de la sienne. Pas de bruit si ce n'est à l'étage d'en dessous, dans la cuisine. Sa mère sans aucun doute qui trouve encore à redire sur le rangement des casseroles ou autres ustensiles de cuisine. Étrange. « Lily ? » La porte de sa chambre est légèrement entre ouverte. Mauvais signe. Si elle était là elle n'aurait jamais laissé passer ce détail, trop préoccupée à se fondre dans son monde et oublier tout le reste. A commencer par cette maison. Il tente sa chance malgré tout, l'espoir faisant battre son cœur un peu plus vite.. Avant de ne s'éteindre douloureusement dans de dernières braises. C'est bien une chambre vide qu'il trouve. Il y fait quelques pas, s'arrêtant près du lit défait. Faible lot de consolation : au moins elle était là il y a peu. Il prend quelques instants pour remettre le drap bien comme il faut puis s'installe sur ce même lit en se munissant de son téléphone. Elle était là. Elle était là et pourtant, elle n'est pas venue. Même s'il se sont éloignés, même s'ils ne se sont plus vus aussi souvent lorsqu'ils ont tous deux pris leur envol de la maison, il n'y a qu'une possibilité pouvant expliquer ce silence : elle lui cache quelque chose. Il tape le numéro, s'assurant qu'il ne se soit trompé dans aucun numéro et appelle. première sonnerie. A nouveau il peut sentir son coeur s'emballer. L'angoisse d'avoir une voix triste, colérique, tremblante ou les trois au bout du fil. Ils n'ont jamais rien su se cacher, ou rarement alors si quelque chose ne va pas il le verra. deuxième sonnerie. L'étudiant ferme les yeux, use de sa patience. troisiè... Ses yeux se rouvrent, s’écarquillent et il se fige. Tous ses muscles sont tendus. Sa voix, sa présence lui manquent. Là, maintenant, il n'y a qu'elle qui peut l'aider. Le soigner de ses maux. « Allo ? » On a vu mieux comme début. Mais il faut bien commencer quelque part.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse des Lemons


Féminin
Nombre de messages : 5557
Etudes/Metier : 2ème littérature
Love : ShawnyShawn
Inscription : 29/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Esperanza Damenez & Shelby Seavers



MessageSujet: Re: memories turn to dust, please don't bury us ± Lily. Jeu 12 Nov - 22:22


Lily avait envie de claquer la porte. Mais elle se contenta de la fermer. Elle avait envie d’exploser, de laisser échapper sa colère, mais elle était consciente que Shawn ne méritait pas ça. Derrière elle la porte de l’appartement qu’elle quittait. Devant elle juste le froid et le noir de la nuit qui recouvrait Magnolia. Sur son épaule son sac, elle n’avait pris que l’essentiel, le reste n’était pas important. Elle savait que ça serait compliqué. Revenir ici, reprendre ses affaires, comme preuve d’une page que l’on tourne définitivement. Elle ne savait pas si elle pourrait supporter le regard triste de Shawn, si elle pourrait assumer la souffrance qu’elle lui infligeait.

Ça faisait un an et demi que Shawn et Lily étaient ensembles. Le garçon l’avait sauvé. Il avait réussi à stabiliser Lily comme elle ne l’avait jamais été auparavant. C’était le premier qu’elle aimait vraiment sans qu’il la détruise. Ils avaient cette stabilité qu’elle avait avec James, l’amour en plus. Ils avaient cet amour qu’elle avait avec Carl, la stabilité en plus. Elle était reconnaissante envers Shawn, elle savait qu’il avait toujours été là pour elle, qu’il aurait tout donné pour lui faire plaisir. Mais elle savait, depuis le début sans doute, que c’était un peu ça le problème, sa gentillesse extrême. Il l’avait toujours protégé, même les fois où elle aurait aimé être bousculée. Parfois Lily allait jusqu’à provoquer Shawn, pour voir s’il allait s’énerver, s’il allait l’engueuler, ou au moins lui faire une réflexion. Mais ça n’arrivait jamais. Quoi qu’elle fasse il n’haussait jamais le ton, était toujours trop correct avec elle. Et elle avait l’impression que ça ne correspondait pas à son mode d’expression à elle.

Aujourd’hui, ça avait été la goutte d’eau qui avait fait déborder le vase. Elle avait fini par comprendre qu’ils n’auraient peut-être pas l’avenir qu’ils s’imaginaient pourtant depuis plusieurs mois. Lily avait fini par s’installer chez Shawn, il avait eu du mal à la convaincre, mais un jour elle s’était rendu compte qu’elle vivait dans son appartement, qu’elle ne rentrait même plus chez ses parents. C’est à partir de là qu’elle avait commencé à imaginer un avenir. C’est grâce à lui, et avec lui, qu’elle se disait que son avenir ne serait peut-être pas aussi noir qu’elle l’avait autrefois imaginé, et, qu’un jour peut-être, ils créeraient ensemble la famille heureuse qu’elle n’avait pas eu. Ce n’était bien sûr pas à l’ordre du jour, mais ça commençait à poindre dans son esprit. Et puis tout s’était écroulé. Ça faisait un moment que Lily se posait des questions sur le « manque de caractère » de son copain. Et ce matin le garçon avait surpris le plus grand secret de la jeune rousse. Il avait découvert son terrible secret. Peut-être qu’elle avait voulu qu’il le découvre… En tous cas ce jour-là elle ne s’était presque pas cachée, alors bien sûr il était tombé dessus. Il l’avait pris en flagrant délit, il n’y avait pas d’autre explication possible que ce qu’il avait vu. Elle attendait les reproches, les critiques ! Elle pensait qu’il allait s’énerver, lui en vouloir pour ce qu’elle faisait et pour le faire de le lui avoir caché. Elle était sûre qu’il aurait tellement eu peur qu’il ne lui aurait pas pardonné cette fois…

Mais même dans ces circonstances là Shawn avait réussi à se contenir. Il n’avait pas crié, il ne l’avait pas insulté, il ne l’avait même pas critiqué. Il avait essayé de lui parler, de comprendre pourquoi, il avait voulu la prendre dans ses bras, la soutenir. C’est là que Lily avait compris, ça ne changerait jamais, et ça ne lui convenait pas. Elle avait crié, pleuré, elle avait voulu le bousculer, mais rien n’y avait fait. Lui aussi avait fini en pleur, quand il avait vu sa souffrance à elle, et quand il avait compris qu’elle allait partir. Qu’elle allait le quitter, que tout ça était terminé.

Il était 23h et Lily referma la porte de l’appartement de Shawn. Le froid de la nuit séchait les larmes qui coulaient encore sur ses joues. Il était sans doute à sa fenêtre, pour voir si elle allait bien, mais elle ne se retourna pas. Elle marcha jusqu’à la maison de ses parents. Cette maison qu’elle avait voulu fuir et dans laquelle elle n’était plus venue depuis bien longtemps. Toutes les lumières étaient éteintes, elle se faufila, essayant de ne réveiller personne. Nate était là, elle avait vu sa voiture. L’envie d’aller voir son frère était très forte. Elle avait besoin de son réconfort. Mais elle n’y alla pas. Pas parce que c’était le milieu de la nuit, mais juste parce que quelque chose l’y retenait. C’était sans doute le fait qu’ils ne se soient pas vraiment confiés depuis des mois. Ils se voyaient peu, occupés chacun de leur côté dans leurs couples respectifs.

Lily eu du mal à trouver le sommeil, elle pensa à ce qu’avait été son couple, se demandant si elle faisait une erreur. Elle savait que si elle retournait le voir le lendemain matin Shawn lui ouvrirait les bras comme si rien ne s’était jamais passé, mais elle n’était pas sûre d’en avoir envie. Elle mit son réveil tôt, histoire de ne croiser personne, et finit par sombrer dans un sommeil qui fut particulièrement agité.

Le lendemain matin lorsque le réveil sonna elle avait mal à la tête d’avoir tant pleuré. Mais malheureusement elle était sûre de ne plus vouloir retourner avec Shawn. Elle l’aimait mais ils n’étaient plus faits pour être ensemble. Lily se dépêcha de se préparer et sortit de chez elle avant que quelqu’un ne la voit. Ce matin elle décida de ne pas aller en cours. Première fois qu’elle séchait en près d’un an, elle qui était devenue extrêmement sérieuse, maintenant qu’elle avait un vrai projet professionnel ! Postée près de l’appartement de Shawn, dans un petit parc d’où elle pouvait voir l’immeuble sans que lui ne puisse la voir. Elle se demandait s’ils devaient discuter maintenant, si ce n’était pas trop prématuré. Elle ne savait surtout pas si elle allait pouvoir accepter la souffrance qu’elle lui imposait.

Perdue dans ses pensées elle sursauta au son de la sonnerie de son téléphone. C’était Nate. Elle sut à la seconde où elle lut son nom sur l’écran qu’il savait qu’elle était venue cette nuit. Elle ne voulait pas lui répondre. Elle laissa le téléphoner sonner. Une fois, deux fois… Mais la tentation était trop forte, elle avait besoin de lui !!! Terriblement besoin de lui. « Allo ? » Sa voix résonna à l’autre bout du fil. « Oui ? Nate ? ça va ? » tenta-t-elle de dire du ton le plus détaché possible.



_________________

Blond hair, don't care.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/profile.php?id=100003435118700
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: memories turn to dust, please don't bury us ± Lily. Ven 13 Nov - 9:55

Memories turn to dust, please don't bury us.

« Oui ? Nate ? Ca va ? » Il retint sa respiration. Elle n'a pas l'air en colère, pas même triste en fait. Ce qui aurait rassuré n'importe qui, au contraire, l'attriste un peu il doit l'avouer. Le ton de sa voix laisse penser que tout est normal, qu'elle n'a rien de spécial à lui dire. C'est peut-être la raison pour laquelle elle n'est pas venue le voir. Elle n'a tout simplement rien à lui dire. Ou rien envie de lui dire peu importe, le résultat est le même. Non ça ne va pas. Il sait que plus il prend de temps à répondre, plus elle est susceptible de douter, de s'inquiéter. La dernière chose qu'il veut. Pourquoi tu te comportes comme si tout était normal ? Il est revenu depuis quelques jours chez ses parents et en connaissant la raison, il se dit qu'il s'agit peut-être de la même du côté de sa sœur. Il s'inquiète d'autant plus. Lily n'a plus eu une vie aussi stable depuis longtemps et grâce à son petit ami, elle a retrouvé un certain équilibre. Un équilibre auquel Nate s'accroche et grâce à qui il aime à croire qu'elle va bien sans se douter qu'il a été pulvérisé en morceaux.  Il veut qu'elle parle, qu'elle s'ouvre à lui comme elle le faisait par le passé. Rien ne va, Lily. « Salut. » Il répond enfin après plusieurs -longues- secondes de réflexion. Il espère qu'elle va mettre ce silence sur la surprise qu'elle ait répondu. Elle n'aurait pas forcément tort de le penser. Après toutes les sonneries il s'est plutôt préparé à devoir parler à son répondeur mais le soulagement de l'avoir de vive voix crève les yeux. Il est plus détendu mais reste néanmoins un peu mal à l'aise. A-t-il vraiment envie de savoir pourquoi elle n'est pas venue à lui tard la veille ? « Tout va bien. Enfin, normal quoi. » Son regard se perd dans la pièce alors que de sa main de libre, il attrape l'oreiller de sa sœur et le pose sur ses genoux. La question lui brûle les lèvres bien qu'en parler en face à face soit certainement une meilleure solution. Yeux dans les yeux, dans leur bulle, sans artifices, sans cachotteries. « Et toi ? » Il se laisse basculer en arrière pour s'allonger. Il ne sait pas dire si son ton a vraiment été convainquant et si elle va le croire mais cela lui importe peu sur le moment. C'est le moment de lui dire et surtout, de lui demander les explications auxquelles il pense avoir légitimement droit. « Je suis dans ta chambre là en fait. » Sa voix est légèrement plus sèche, laisse entrevoir qu'il est blessé voire vexé. La savoir là si près et se dire qu'il n'a même pas pu en profiter un minimum le met dans tous ses états malgré lui. Il est déjà fragilisé par tous les changements qui s'opèrent dans sa vie alors ce n'est pas le moment pour lui de perdre un peu plus sa sœur. Au contraire, il a besoin d'elle. « Tu as dormi à la maison hier ? J'ai entendu des pas assez tard mais je ne suis pas allé voir. » Il lui laisse une chance de le lui dire par elle-même. Il n'a pas envie de s'emporter même si cela ne saute pas forcément aux yeux. Ce n'est en réalité qu'une sorte de déception qu'il ne sait sur le moment pas exprimer de la bonne façon. Il ne veut pas non plus braquer Lily avant même qu'ils ne se soient vus. C'est pourquoi il reprend d'une voix beaucoup plus basse, douce et sincère sans aucun doute : « Qu'est-ce que tu fais là ? On peut se voir ? » Il se sent abattu et l'idée qu'ils ne puissent pas se rejoindre et discuter n'aide en rien. Ces derniers temps il est redevenu cet étudiant pessimiste qui s'imagine le pire à longueur de journée. « Ce me ferait vraiment plaisir. » J'en ai besoin. S'il te plait. Determiné à la voir il ajoute sans lui avoir laissé l'occasion de se prononcer sur la question -il veut mettre toutes les chances de son côté- : « Je peux te rejoindre si besoin. Ou on peut se donner rendez-vous quelque part. » Ainsi il se tait et attend. Son humeur et son moral ne tiennent qu'à un fil, un espoir. Et cet espoir porte le nom de Lily.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse des Lemons


Féminin
Nombre de messages : 5557
Etudes/Metier : 2ème littérature
Love : ShawnyShawn
Inscription : 29/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Esperanza Damenez & Shelby Seavers



MessageSujet: Re: memories turn to dust, please don't bury us ± Lily. Ven 13 Nov - 13:05

« Oui ? Nate ? ça va ? » Il ne répond pas. Est-ce parce qu’il a un problème ? Ou parce qu’il a senti qu’elle en avait un ? Les secondes sont interminables, Lily s’apprête à l’interpeller à nouveau, au moment où il répond enfin. « Tout va bien. Enfin, normal quoi. » Elle essaye de lire à travers ses mots ou son intonation la vérité de ses pensées. Mais elle n’est pas aussi douée que son frère, lui détecte au moindre tressaillement ses sentiments, elle a plus de mal. Elle aurait besoin de l’avoir face à elle pour savoir si quelque chose n’allait pas chez lui. « Et toi ? » Même s’il ne pouvait pas la voir elle haussa les épaules. « Ouais, ça va… dit-elle sans aucune émotion, d’un ton particulièrement neutre. Quelques secondes de silences s’étendent entre eux avant que le garçon reprenne la parole « Je suis dans ta chambre là en fait. » Elle comprend immédiatement ! Le ton de sa voix, beaucoup moins doux, traduit sa vexation, ou peut-être son inquiétude. Elle sait qu’il sait. Tu as dormi à la maison hier ? J’ai entendu des pas assez tard mais je ne suis pas allé voir. » Elle sait qu’il pose la question pour la tester mais qu’il connait la réponse. Il a entendu des bruits, il est dans sa chambre…. Elle n’est pas stupide, il serait totalement ridicule de nier. « Ouais, je suis passée dormir là-bas. Il était tard, je n’ai pas voulu te réveiller. » C’était faux. Son frère non plus n’était pas stupide, il savait que ce n’était pas normal qu’elle vienne dormir à la maison. Ça se sent au ton de sa voix qui se radoucit. « Qu’est ce que tu fais là ? On peut se voir ? » Elle ne sait pas si elle a envie de se confronter à lui, de lui raconter sa rupture qui est encore si fraîche dans son esprit. Elle a encore moins envie de lui dire que Shawn sait pour son secret… « ça me ferait vraiment plaisir. » Elle ne peut de toute façon pas le lui refuser. Et puis elle sait que même si tout raconter sera une épreuve, son frère sera le plus grand soutien qu’elle pourrait avoir. Elle allait lui dire oui, mais il insista avant qu’elle ait eu le temps de lui dire. « Je peux te rejoindre si besoin. Ou on peut se donner rendez-vous quelque part. » Elle sourit, il est trognon à essayer de la convaincre. Rien que pour le fun, pour le suspens, elle le laisse attendre encore quelques secondes. « Mais bien sûr Nate ! Bien sûr qu’on peut se voir. » dit-elle avec un sourire affiché sur son visage. Elle préférait qu’ils se donnent rendez-vous plutôt qu’il ne la rejoigne, car elle voyait bien la tête de Shawn s’il tombait sur les frères et sœurs Evans en sortant de chez lui… « Au terrain à côté du skatepark ça te va ? Je peux y être dans 15 minutes. »

Lily se lève, lance son sac sur son épaule. Elle jette un dernier regard vers la petite fenêtre donnant sur l’appartement qu’elle connait pas cœur maintenant. Sur le chemin du skatepark elle tente de se vider l’esprit, de se calmer, de ne pas s’énerver avant d’arriver devant son frère. Elle prend de grandes respirations, essaye de maitriser ses pas. Bientôt elle arrive sur le terrain où elle a rendez-vous avec Nathanaël, qu’elle n’a pas vu depuis bien trop longtemps !

_________________

Blond hair, don't care.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/profile.php?id=100003435118700
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1025
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: memories turn to dust, please don't bury us ± Lily. Ven 30 Déc - 1:23

Bien qu'il ait eu le rôle du grand frère et elle de la petite dernière depuis toujours, Nathanaël s'est toujours senti plus dépendant d'elle qu'elle de lui. Malgré leur pudisme, malgré leurs longs silences radio par moments. Aujourd'hui il n'a simplement plus la force. De prétendre, de se contenir, d'avoir peur, d'être bloqué par des limites bien trop longtemps imposées. La situation est difficilement comparable mais certaines de ses sensations lui rappellent ce jour là, dans la maison abandonnée. Celui où ils se sont retrouvés alors que leur lourd secret venait d'être révélé à toute la ville. Baisser les bras, poser genoux à terre. Juste quelques minutes. Une poignée de secondes. Plutôt ironique de se dire qu'il leur avait fallu un tel désastre pour qu'ils s'ouvrent enfin l'un à l'autre de façon aussi spontanée, sans œillère. « D'accord. » C'est tout ce qu'il trouve à dire après cette sorte d'aveu qu'elle vient de lui faire. Que peut-il dire de plus ? D'autant plus alors qu'il doute plus que jamais de l'honnêteté de ce qu'elle lui raconte. Il ne compte pas insister. Lily n'est plus une enfant et si elle a besoin ou envie de parler de quelque chose, il sait qu'elle le fera d'elle-même sans qu'il n'ait à lui agiter une carotte sous le nez. C'est plus douloureux que ce qu'il ne s'imaginait, le constat d'un éloignement. Il y a quelques années l'un et l'autre vadrouillaient de chambre en chambre pour se rejoindre, penser en silence côte à côte. Aujourd'hui tout ce qu'ils font c'est se cacher, se préserver l'un et l'autre pour ne pas qu'une inquiétude démesurée naisse et empiète à nouveau sur leurs vies. Puis le soupçon de tristesse s'évapore, dévoilant un Nathanaël souriant. D'accord il lui a un peu forcé la main.. Ok beaucoup forcé la main. Mais ne dit-on pas qu'il faut ce qu'il faut ? Et là ce qu'il lui faut, c'est sa dose de Lily. « Le terrain à côté du skatepark impeccable, je mets ma veste et j'y vais. » Il serait certainement en avance, très en avance même, mais bizarrement il eut envie de croire que plus vite il irait plus vite il la verrait ce qui était complètement idiot.

Nate raccroche aussitôt sa phrase terminée et enfile le premier gilet qui lui tombe sous la main. Il vérifie le contenu de ses poches et les vide ne prenant même pas la peine d'emmener avec lui son téléphone portable. Il ne veut pas qu'ils soient dérangés que ce soit professionnel ou personnel, insignifiant ou extrêmement urgent. Tout ce dont il a besoin est de fermer la porte du monde à double tours ne serait-ce que pour quelques minutes. Se déconnecter complètement de ce qui l'entoure, le tracasse comme ils le faisaient parfois avant que tout ne change. Aujourd'hui les choses sont sans aucun doutes bien mieux où elles sont pour l'un comme pour l'autre. Ils ont retrouvé un souffle, un semblant de vie qu'ils avaient enterré pendant si longtemps en même temps que Tessa. Ils se sont peu à peu réintégrés tant professionnellement en s'ouvrant au monde que sentimentalement en offrant de leur personne à ceux qui avaient su gagner leurs confiances. Pour rien au monde Nate aurait voulu retourner en arrière, revivre l'époque du doute, de la crainte et de la culpabilité. La seule chose qui l'attriste étant cette impression qu'ils se sont trop ouverts à d'autres aux dépens de leur relation. Arrivé sur place il glisse dans puis hors de ses poches, ses mains successivement en faisant quelques pas. Impatience et anxiété sont ses maîtres penseurs et se jouent même de lui l'espace d'un instant en lui faisant apparaître ce qu'il pense être le mirage d'une silhouette qui approche. Ses yeux rivés sur ce qui approche, son rythme cardiaque ralentit. C'est elle. Il la vue grandir, faire ses premiers pas puis mûrir. Il ne s'y tromperait pas. Il l'accueille d'un sourire timide lorsqu'elle arrive enfin à proximité et brise le silence d'un : « Salut. » Gênant. Lorsqu'il prend conscience de son idiotie il rétorque en baissant les yeux : « Re salut. » De mieux en mieux. Tu m'as manqué Lily. Beaucoup. De plus en plus. Et moi, je t'ai manqué ? « Alors... Ça se passe bien la vie ? » Dans sa poche sa main le démange, le suppliant de s'auto coller une bonne gifle pour remettre ses idées en place. Il pensait que cela aurait été plus simple mais maintenant qu'il se retrouvait face à son visage de porcelaine, il ne se sentait tout simplement plus capable de laisser tomber l'armure. « L'appart, Shawn... Tout ça, je veux dire. » Trouve-t-il néanmoins la force d'ajouter en souriant, un peu plus "décoincé". Elle n'a probablement pas conscience du bien que le fait de la voir lui prodigue. Sa reconnaissance se lit dans ses yeux et si l'on s'approche un peu plus, si l'on prête attention on peut même y déceler cette petite lueur de l'amour infini qu'il lui porte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse des Lemons


Féminin
Nombre de messages : 5557
Etudes/Metier : 2ème littérature
Love : ShawnyShawn
Inscription : 29/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Esperanza Damenez & Shelby Seavers



MessageSujet: Re: memories turn to dust, please don't bury us ± Lily. Mar 4 Avr - 12:05


Elle espérait arriver avant lui, pour prendre ses marques, pour faire retomber la pression. Mais il n’est encore qu’une toute petite tache sur le terrain qu’elle sait déjà que c’est lui. Mais après tout elle le savait, il n’allait pas pouvoir attendre à la maison, il allait venir à peine le téléphone raccroché. Ce n’était pas possible autrement elle aurait dû le savoir. Elle hausse les épaules, toute seule à encore des dizaines de mètres de lui. Qu’importe qu’il soit là en premier, qu’importe qu’elle ne soit pas « prête », après tout elle n’a pas besoin de se « préparer » avec lui, c’est ridicule. On se prépare avec ceux devant qui on veut faire semblant, devant ceux à qui on veut faire croire que tout va bien quand ce n’est pas le cas. Mais qu’est ce qu’elle y gagnerait devant Nate ? Il l’avait vu dans tellement de situations que plus rien ne pourrait le choquer. Il l’avait vu le jour où elle avait perdu Tessa, à genoux en serrant son corps sans vie. Il l’avait vu dépérir, pleurer, se défoncer, il avait tout vu. Aujourd’hui elle a beau vivre une épreuve elle est loin d’être aussi basse que ce qu’elle a été, alors pourquoi faire semblant de quoi que ce soit avec celui qui l’avait accompagné dans tellement d’épreuves.


Elle arriva et se planta devant lui sans rien dire. Il lui dit « salut » elle haussa un sourcil et il se repris « re-salut » Elle eus un petit sourire en coin aux vues de sa maladresse. Mais en même temps une petite pointe au cœur. Pourquoi avaient-ils été si proches et qu’aujourd’hui, plantés l’un devant l’autre ils étaient gênés comme s’ils se retrouvaient devant des inconnus… Il lui demanda comment ça se passait sa vie, comment ça se passait l’appart avec Shawn etc. Elle était un peu décontenancée, ils se retrouvaient à se poser des questions banales comme des anciens camarades de classe qui ne s’étaient pas vus depuis le bal de fin d’année.


Lily fit deux petits pas et se trouva tout près de son frère. Elle fixait ses pieds, hésitante. Puis elle posa sa tête contre son épaule. Elle ferma les yeux et resta silencieuse. Une minute, deux minutes, dix minutes. Elle ne savait pas. Mais tout ce qu’elle savait c’est qu’elle ne voulait plus bouger. Elle ne voulait plus ouvrir les yeux de peur que la réalité la rattrape et surtout elle ne voulait pas dire un mot. Elle ne voulait pas lui raconter. Ou plutôt si, elle voulait lui raconter, elle voulait qu’il sache, mais sans avoir à ouvrir la bouge, sans à avoir à prononcer ces mots qui feraient si mal, à elle comme à lui ! Elle ne voulait pas encore être cette petite sœur qui n’a pas réussi quelque chose, celle qui cause de la tristesse à tout le monde parce qu’elle ne sait pas rentrer dans le moule comme tout le monde. La vie parait tellement simple pour certains, pourquoi elle devait encore une fois partir alors qu’elle n’avait rien à reprocher à celui qui la soignait si bien.


« Il a découvert mon secret. » Elle avait parlé tout doucement. Un filet de voix tout petit petit. Presque inexistant. Elle se détacha de Nate. Elle fit quelques pas et s’assit un peu plus loin, en tailleur, dans l’herbe. Elle attendit qu’il se rapproche d’elle et continua. « J’avais presque arrêté tu sais, tout ça je ne le fais plus trop. » [b] Elle savait qu’il avait sans doute l’espoir qu’elle ait totalement arrêté. Mais tant pis, elle le décevrait une fois encore. Mais sa consommation actuelle n’avait plus rien de problématique, elle était vraiment occasionnelle, rien à voir avec ce qu’elle avait été un jour. [b] « Mais je ne sais pas, j’avais envie et j’en avais marre de me cacher. Après tout ça fait presque deux ans, il fallait bien qu’il le sache un jour où l’autre. » [b] Elle n’avait plus rien envie de dire. Il allait peut-être imaginer qu’il l’avait quitté à cause de ça, où qu’ils s’étaient disputés parce qu’il le lui avait reproché tout ça. Elle n’avait pas envie de dire que justement elle était partie car tout ça ne s’était pas produit. Comme s’était étrange d’en vouloir à quelqu’un juste de ne pas nous en vouloir… [b] « Il ne m’en a pas voulu… » Chaque phrase venait après un long silence et Lily ne quittait pas ses chaussures des yeux. Elle se demandait ce que son frère allait bien pouvoir lui dire. Il ne pouvait pas lui reprocher de quitter une stabilité si elle n’y était pas heureuse. Après tout c’était lui la stabilité, elle avait été toujours un peu plus rebelle, un peu plus attirée par cette instabilité qui la caractérisait, il ne pouvait pas lui en vouloir, elle avait toujours été comme ça. Ces deux dernières années avaient juste été un leurre, une petite période d’accalmie.


Soudain, un éclair de lucidité. Elle releva les yeux sur son frère. « Hé, mais au fait !! Et toi, pourquoi tu étais à la maison ? » Elle fronça les sourcils. Elle finirait par tout lui raconter si il le voulait bien sûr, mais lui, comment allait-il ? Il était celui qui avait toujours pris soin d’elle. Il voyait dès que ça n’allait pas, dès qu’elle était mal, dès que le moindre petit truc clochait dans sa vie. Mais elle était beaucoup plus insouciante et elle ne décelait les problèmes chez son frère que lorsqu’il voulait bien laissait transparaitre quelque chose, inconsciemment ou non. Aujourd’hui elle était trop prise dans ses problèmes pour arriver à lire les traits sur le visage de son frère, alors il ne restait plus qu’à espérer il lui raconterait la vérité au lieu de lui sortir une vague excuse.



_________________

Blond hair, don't care.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/profile.php?id=100003435118700
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: memories turn to dust, please don't bury us ± Lily.

Revenir en haut Aller en bas

memories turn to dust, please don't bury us ± Lily.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» + Some Legends are told some turn to dust or to gold but you will remember me for centuries +
» 40k Dust Contest, courses de motos au 41e Millénaire...
» Le renouveau de la World War avec Dust Tactics (et AT-43)
» DUST : 1947, les alliés ont merdé : la 2ème GM n'est pas finie.
» The Best Memories With Memories

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: La ville :: Gordon Street :: Skatepark & terrains-