Partagez|

Une rencontre renversante dans la rue ~ Prudence and Lawrence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Je connais mes voisins


Masculin
Nombre de messages : 263
Etudes/Metier : Professeur de sport
Love : Rachel Richardson
Humeur : Amoureux

Inscription : 29/04/2014


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Alana Kauffman & Lynn Albright



MessageSujet: Une rencontre renversante dans la rue ~ Prudence and Lawrence Dim 1 Juin - 17:32


Une rencontre renversante dans la rue


Une journée ensoleillée comme toutes les autres journées de ma vie. Pendant l'heure de midi, je pars donc me chercher quelque chose à manger. Je me prends un bon repas bien copieux dans un petit chinois, car je n'en peux plus des sandwichs tout le temps. Il faut bien changer de temps en temps nos plats surtout que je n’ai pas trop le temps de préparer mon repas pour que je puisse emmener et pouvoir manger tranquillement avec mes collègues. Je partais en direction de l'école pour pouvoir déjeuner avec tous mes collègues. J'avais ma boisson à la main tout en marchant, je regardais les petites boutiques de la ville. Quand je me retourne pour reprendre la route, sans faire exprès, je renverse ma boisson avec du coca sur une belle inconnue. Je suis tellement maladroit ce n'est pas possible.

"Excuse-moi Madame, je ne vous ai pas vu." Lui dis-je un peu stresser de voir son tee-shirt trempé de coca.

Je ne sais pas comment mis prendre sans faire une autre bêtise. Il faudrait que je lui propose quelque chose, mais je ne sais pas quoi.

"Tenez des mouchoirs pour vous essuyer." Lui dis-je, tout de même, en souriant.

Je ne vais pas tout de même lui proposer de l'emmener dans un pressing pour qu'il puisse lui nettoyer son haut. Mais comme on dit si bien, qui ne tente rien n'a rien.

"Voulez-vous que nous allions dans un pressing pour qu'il puisse nettoyer votre haut ? Et je payerais la somme du pressing, il n'y a pas de soucis." Lui dis-je en souriant.

J'espère vraiment qu'elle va accepter mon offre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Féminin
Nombre de messages : 458
Etudes/Metier : Pasteur
Love : Coincé dans son mariage avec Emma Donovan
Humeur : Nothing's fine, I'm torn. I'm all out of faith
I may have some explanations to give now, right?
Inscription : 06/02/2014


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Aucun



MessageSujet: Re: Une rencontre renversante dans la rue ~ Prudence and Lawrence Jeu 4 Sep - 14:40

C’était idiot et absurde. Je n’avais pas raison d’angoisser et d’en faire tout un plat. Pourtant, mon mari avait vu mon visage se décomposer d’un coup devant le miroir quand je n’avais pas réussis à attacher le bouton du pantalon, ce matin. Il faut dire qu’à seize semaines de grossesse, je commençais à avoir un semblant de petit ventre. De l’extérieur, j’avais juste l’air d’avoir pris un peu de poids. Voilà, je n’étais pas enceinte, j’avais abusé du chocolat fort probablement. Sauf que je me rendis à l’évidence qu’il faudrait que j’aille magasiner. Nous avions conservé beaucoup des objets d’Olivia. Peu de ma grossesse. Parce qu’avec un enfant malade et les chances d’en avoir un deuxième dans le même état, nous ne voulions pas prendre les chances de vivre cela. Nous avions fait attention, jusqu’à il y avait seize semaines ou passablement alcoolisée, j’avais demandé à mon mari de me faire un bébé. Parce que j’avais besoin de ça. J’avais tellement besoin d’un petit bout d’être humain rattaché à moi que je le repoussais parce que mon cerveau était idiot. Ce midi-là, profitant du fait que mon après-midi était libre, j’ai longé lentement l’artère commerciale. J’ai figé devant une petite boutique de maternité. S’habiller local? C’était peut-être une bonne idée, non? Après tout, les couleurs vives de la boutique étaient attirantes. Mais étais-je le genre à porter des couleurs vives? Je n’en étais plus certaine. J’ai fermé les yeux pendant un tout petit moment. Ramassant mon courage pour y entrer, je restais immobile. Quand soudain… je me retrouvais couverte de soda. L’odeur m’écœura un peu mais je me tournais précipitamment vers l’homme qui venait de m’accrocher. « Excuse-moi Madame, je ne vous ai pas vu.» dit-il la voix tendu de manière sincère. Si j’étais beaucoup de choses, je n’étais pas de nature colérique. Un chandail ruiné par du cola, c’était quand même moins pire que ce que j’avais pu vivre avec ma fille. J’eus un grand sourire et je murmurais : « Ce n’est pas grave, monsieur, je vous le jure. ». C’était un chandail qui n’avait pas de grande valeur sentimentale. Ces vêtements-là étaient plutôt de rares acquisitions qui restaient bien cachés dans le fond de ma garde-robe. Ma robe de mariage, la robe que je portais au baptême de ma fille, cette paire de jean que je n’avais jamais pu remettre après être tombé enceinte la première fois mais que je gardais quand même dans l’espoir illogique qu’un jour je puisse entrer dans son denim magnifique.

Machinalement, j’ouvris mon sac-à-main mais pas la moindre trace de mouchoir. C’était logique après tout. Je ne pleurais plus pour un rien – enfin… question de point de vue. Et je n’avais pas ma fille avec moi. Voyant mon air dépité, il me proposa : « Tenez des mouchoirs pour vous essuyer. » Je lui souris doucement lorsqu’il rajouta aussi en une même voix : « Voulez-vous que nous allions dans un pressing pour qu'il puisse nettoyer votre haut ? Et je payerais la somme du pressing, il n'y a pas de soucis. » J’eus un grand éclat de rire franc. Ma main saisit les mouchoirs et j’épongeais machinalement le haut du chandail. Je pourrais bien rajouter un chandail à l’achat prévu du jour, n’est-ce pas? « Merci pour les mouchoirs. » commençais-je, d’une voix douce et sincère. J’avais un peu froid. Probablement à cause des glaçons qui venaient de passablement me refroidir. J’eus un tout petit sourire. « Quant au pressing, ce ne sera pas nécessaire. Je ne ferais que rajouter un chandail à ma liste d’achat du jour je crois. Mais c’est gentil de proposer. » dis-je. Je repoussais une longue mèche de cheveux blonds derrière mon oreille et je rajoutais en lui tendant la main. « Prudence MacDonald, monsieur. Enchantée de faire votre connaissance. Vous êtes? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je connais mes voisins


Masculin
Nombre de messages : 263
Etudes/Metier : Professeur de sport
Love : Rachel Richardson
Humeur : Amoureux

Inscription : 29/04/2014


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Alana Kauffman & Lynn Albright



MessageSujet: Re: Une rencontre renversante dans la rue ~ Prudence and Lawrence Mer 15 Oct - 10:36


Une rencontre renversante dans la rue


Je suis vraiment quelqu'un de très maladroit et qui ne regarde jamais ce qu'il y a devant moi. La prochaine fois, il faudrait que je fasse plus attention en marchant. Heureusement que ce n'était pas une boisson chaude sinon elle aurait pu se cramer. Déjà, je vais commencer par prendre des petites bouteilles au lieu d'un gobelet comme ça, je ne renverserai plus sur quelqu'un. La jeune femme me dit que ce n'est pas grave quand je m'excuse auprès d'elle. C'est quand même grave, car je lui ai abîmé son beau chandail. Je sais bien qu'une femme n'aime pas quand on lui abîme quelque chose qui leur appartient surtout des vêtements, c'est que la jeune femme ne porte pas d'importance pour les vêtements pourtant, elle est devant un magasin et je crois qu'elle allait rentrer quand je lui ai renversé ma boisson. Quand je lui propose de passer au pressing pour que je puisse payer le nettoyage de son chandail. Elle refuse mon offre et me dit qu'elle va ajouter à sa liste d'achats du jour un tout nouveau chandail.

"Non, j'insiste pour le nettoyage si vous refusez alors allons dans un magasin que je vous paie un nouveau chandail. C'est la moindre des choses après vous avoir renversaient ma boisson." Lui dis-je en insistant et en souriant.

Et là, elle me tend sa main et elle se présente.

"Pardonnez-moi, je ne me suis pas présenté avant. Je m'appelle Lawrence Richardson." Répondis-je.

La jeune femme ne me dit rien, elle vient peut-être d'arriver à Magnolia vu que ça fait des années que je suis là, je connais un peu tout le monde à part les petits nouveaux.

"Vous êtes à Magnolia depuis longtemps ?" Demandais-je en souriant.

J'espère quand même qu'elle va accepter soit qu'on aille au pressing, soit dans un magasin pour un nouveau chandail.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je fais des commérages à propos des voisins


Féminin
Nombre de messages : 458
Etudes/Metier : Pasteur
Love : Coincé dans son mariage avec Emma Donovan
Humeur : Nothing's fine, I'm torn. I'm all out of faith
I may have some explanations to give now, right?
Inscription : 06/02/2014


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Aucun



MessageSujet: Re: Une rencontre renversante dans la rue ~ Prudence and Lawrence Dim 19 Oct - 4:57

Les rencontres peuvent parfois commencer de manière étrange. C’était ce que je pensais en me retrouvant recouverte de sirop sucré. Une chance que mes nausées avaient claquée la porte quelque trois semaines plutôt. La situation aurait été cocasse si mon estomac se serait révolter contre l’odeur de sucre et de caféine qui me collerait à la peau jusqu’à ce que je file prendre une douche à la maison. « Non, j'insiste pour le nettoyage si vous refusez alors allons dans un magasin que je vous paie un nouveau chandail. C'est la moindre des choses après vous avoir renversaient ma boisson. » Son insistance pour me payer quelque chose pour compenser sa maladresse était mignonne. Mais ce n’était pas les moyens qui manquaient dans ma famille – deux salaires de professeurs titulaires à l’université, c’était largement suffisant… même si nous devions compenser pour les factures de traitements médicaux pour notre fille et pour l’accouchement que nous aurions à avoir sous peu. Alors sa gentillesse me fit sourire, mais je n’étais pas femme à profiter d’une main tendue pour ce genre de chose. « Je vous jure, monsieur… ce n’est pas si dramatique. Je connais des trucs maison de nettoyage qui me couteront sans doute douze milles fois moins cher que le pressing. » C’était dans les avantages d’avoir eu une enfant malade. On apprenait des recettes magiques pour retirer des traces de je-ne-sais quoi de chandail. « De toute façon j’ai besoin de nouveaux chandails. », dis-je avec un petit sourire. Délicatement, ma main droite vient se poser sur la courbe à peine visible. Un geste protecteur et typé que j’essayais d’éviter d’avoir le plus souvent possible. Peu de gens savaient pour l’histoire de ma famille et pour la longue route vers un retour à une vie de couple après la mort de notre fille. J’eus un tout petit sourire rayonnant. « Alors je ne vous ferais pas couvrir des frais qui ne vous concernent pas. », rajoutais-je avec un petit sourire. Le chandail n’avait pas de valeur. Et pour avoir simplement fait un repérage sur Internet, je savais combien on pouvait payer pour un chandail de maternité qui ne pourrait être porté que pendant quelques petits mois de gros ventre et les quelques premiers mois qui suivaient la naissance de bébé. Surtout que je doutais que je n’aurais plus jamais le courage de demander à mon mari de faire un autre enfant. Bébé deux serait enfant unique fort probablement.

Petit sourire alors que l’homme maladroit réalisait aussi qu’il ne s’était pas présenté. Il me faisait sourire en me tendant une main pleine d’une assurance si différente de la mienne. J’en avais plus que ce que j’avais vécu au courant des derniers mois. Mais ma main à moi restait marquer par ce manque d’assurance. « Pardonnez-moi, je ne me suis pas présenté avant. Je m'appelle Lawrence Richardson. » Il devait avoir quelque années de plus que moi. Peut-être le même âge que Théodore. Probablement quelque une de plus. « Vous êtes à Magnolia depuis longtemps ? », poursuivit-il. Nous étions nouveaux dans le quartier. C’était une question habituelle pour le quartier. Contrairement à Quantico – qui était marquée par l’allée et venue des militaires et des étudiants de l’académie du FBI, Magnolia semblait ancré dans des habitudes et une routine qui je l’avoue ne me plaisait pas tous le temps. J’avais une petite propension pour le désordre : les trop nombreuses habitudes du quartier me troublaient et finiraient sans doute par me faire partir cet endroit… du moins, ce serait la raison que je donnerais. « Ce n’est trois fois rien… je vous le jure. Enchantée. » dis-je d’une voix heureuse. Je lâchais sa main. Timide et nerveuse, on voyais les efforts que je faisais quand même pour rester là. Les relations humaines n’avaient jamais été ma plus grande force. « J’ai emménagé avec mon mari et mon frère en janvier dernier. » dis-je avec un autre sourire léger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je connais mes voisins


Masculin
Nombre de messages : 263
Etudes/Metier : Professeur de sport
Love : Rachel Richardson
Humeur : Amoureux

Inscription : 29/04/2014


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Alana Kauffman & Lynn Albright



MessageSujet: Re: Une rencontre renversante dans la rue ~ Prudence and Lawrence Lun 29 Déc - 17:19


Une rencontre renversante dans la rue


Je suis tellement maladroit pourquoi je n'ai pas regardé devant moi. En tout cas merci au bon dieu, que la jeune femme ne l'a pas mal pris quand je lui ai renversé sur son chemisier. Certains syndicats de la ville de Magnolia n'auraient pas du tout réagi comme la jeune femme. La jeune femme ne veut pas que je nettoie son chemisier au pressing.

"J'insiste vraiment, Madame, je veux vraiment nettoyer votre chemisier." Lui dis-je en insistant.

J'espère quand même que la jeune femme va accepter mon argent pour le pressing.

"J'ai un bon salaire de professeur ça ne me dérange vraiment pas de vous payer le pressing." Lui dis-je toujours en insistant.

Je n'aime pas être quelqu'un d'acéré surtout envers la jeune femme qui a l'air d'attendre un heureux événement.

"C'est peut-être trois fois rien, mais j'insiste vraiment à le faire, car c'est de ma faute si vous avez votre chemisier tâché." Lui répétais-je encore une fois.

Si la jeune femme ne veut vraiment pas que j'emmène son chemisier au pressing, je vais peut-être lui offrir quelque chose à boire pour me faire pardonnez tout de même.

"Si vous ne voulez pas que j'emmène votre chemisier au pressing, alors laisser moi, vous invitez à boire un verre." Lui demandais-je.

J'espère quand même qu'elle va accepter mon offre pour boire un verre.La jeune femme me dit qu'elle a emménager en janvier avec son mari et son frère.

"Vous vous plaisez à Magnolia ?" Lui demandais-je.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Une rencontre renversante dans la rue ~ Prudence and Lawrence

Revenir en haut Aller en bas

Une rencontre renversante dans la rue ~ Prudence and Lawrence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes
» Le poids de la Digicel dans la fiscalite haitienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Hors jeux :: Rps DS version2-