Partagez|

Il ne faut confier ses secrets qu'à ceux dont on est certain qu'ils nous aiment inconditionnellement. [Nate/Lily]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Princesse des Lemons


Féminin
Nombre de messages : 5557
Etudes/Metier : 2ème littérature
Love : ShawnyShawn
Inscription : 29/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Esperanza Damenez & Shelby Seavers



MessageSujet: Il ne faut confier ses secrets qu'à ceux dont on est certain qu'ils nous aiment inconditionnellement. [Nate/Lily] Mer 16 Avr - 10:14


Ce soir là l'ambiance chez les Evans n'avait pas atteinte Lily. Elle était restée dans son monde, totalement hermétique à ce qu'il se passait autour. Sa mère avait dû l'interpeller trois fois pour lui demander si elle voulait encore des haricots et elle avait faillit renverser tout le contenu du pot à eau sur la table car elle n'avait pas fait attention au fait que son verre était déjà remplit. Sans doute son frère avait-il remarqué qu'elle était ailleurs mais justement elle essayait de ne pas croiser son regard. Il avait la fâcheuse habitude de lire en elle comme dans un livre ouvert alors elle essayait de se cacher. A peine la table débarrassée elle avait filé dans sa chambre et tournait en rond avec la fameuse question de savoir si elle devait ou non raconter quelque chose à Nate. D'un coté elle voulait garder son jardin secret, sans compter que cette histoire n'en était même pas une. Il y avait juste eu un bisou, aucune promesse de quoi que ce soit. Ce n'était pas comme si elle était en couple, non, en vrai ils n'étaient encore rien de plus que des amis qui s'étaient donné un baiser chaste. Et puis vu la propention de Nate à jouer le grand frère elle n'était pas sure que la nouvelle allait être bien accueillie. Certes il était un garçon tout ce qu'il y a de plus gentil et Nate serait sûrement content que Lily sorte de sa tanière mais il restait son grand frère et il ne pourrait sans doute pas s'empêcher de jouer son protecteur. D'un autre coté elle avait tout simplement envie de lui dire. Parce que ça lui brûlait les lèvres, qu'elle voulait partager toutes ces émotions qui la traversaient en même temps. Elle avait besoin de raconter ce qui la transportait comme elle ne l'avait pas été depuis des années.

L'après-midi même Lily avait donné son premier bisou à Shawn Crawford. Ou plutôt, lui le lui avait donné. L’ambiance avait été électrique, plein de douceur, de gêne et d'hésitation, puis finalement leurs lèvres s'étaient rencontrées. Au ralenti, comme dans les films, suivit d'un moment de flottement puis de tendresse. Il ne manquait des comédies romantiques que les promesses d'un avenir ensemble. Elle n'avait rien promis, n'avait rien voulut. Elle avait voulu s'échapper. Quoi qu'il en soit il y avait tout de même eu ce bisou et la question était de savoir s'il devait y en avoir d'autres ou non.

Au bout d'une demi heure à tourner en rond elle finit par craquer, elle avait trop besoin que ça sorte. Elle s'approcha de la chambre de son frère sur la pointe des pieds, hésita, respira un grand coup, hésita encore et finit par se décider. Elle frappa trois coups. "Nate ?" Demanda-t-elle derrière la porte close.

_________________

Blond hair, don't care.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/profile.php?id=100003435118700
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Il ne faut confier ses secrets qu'à ceux dont on est certain qu'ils nous aiment inconditionnellement. [Nate/Lily] Mer 23 Avr - 13:09


Il ne faut confier ses secrets qu'à ceux dont on est certain qu'ils nous aiment inconditionnellement.


L’ambiance du dîner avait été dès plus bizarre mais pas de la même manière que d’habitude. En général ils mangeaient dans le silence complet jusqu’au moment où Nathan faisait une remarque que Katlina prenait bien souvent de manière négative et Lily finissait par sortir de table sans vraiment avoir mangé pour s’échapper de cet enfer et rejoindre sa chambre. Là, aucune remarque. Aucun haussement de ton. Une conversation presque, même. Du progrès à noter. Tout aurait été quasi normal si Lily n’avait pas parue complètement dans une bulle à milles lieux de la maison numéro trois. Plusieurs fois, Nate l’interrogea du regard en s’arrêtant même de manger, sourcils froncés l’air de dire  ‘qu’est-ce qu’il t’arrive ?’ mais elle ne sembla pas vraiment réceptive puisqu’à chaque fois que leurs regards se croisaient, elle tournait la tête. Embarrassée ? Enervée ? Il ne savait pas et se contenta de lâcher l’affaire. Depuis le temps, Lily savait que si elle avait besoin de lui parler, de se confier sur quoi que ce soit, il était là. Et puis il avait assez d’expérience pour savoir qu’à chaque fois qu’il avait essayé de la forcer à parler de quelque chose, ça c’était mal fini comme la fois où il l’avait interrogé sur ses sentiments pour O’Conell. Le repas enfin terminé et la table débarrassée, chacun retourna à ses occupations sans vraiment se soucier de ce que pouvaient faire les autres. Lily rejoignit sa chambre, Nate en fit de même et leurs parents restèrent dans le salon comme d’habitude. Une fois dans sa chambre, Nathanaël ferma la porte du bout du pied et s’affala dans son lit. Il avait passé toute cette maudite journée le nez dans les bouquins, le code civil, le droit tout simplement histoire d’essayer de rattraper son retard le plus efficacement que possible. Il aurait bien volontiers fait autre chose mais il savait que s’il ne s’y mettait pas maintenant, il ne le ferait jamais et allait gâcher son année entière sans oublier qu‘il avait fait la promesse à Scarlett qu‘il allait se remettre à travailler sérieusement. De plus, s’adonner à ses études avait au moins le mérite de lui faire penser à autre chose qu’aux  Hamilton, aux tensions et tout ce que la révélation du secret avait changé dans sa vie. Dans leurs vies à tous en fait.
Couché sur son lit, Nathanaël massait ses tempes en espérant estomper les maux de crâne qui le rendaient fou depuis plus d’une heure déjà, yeux fermés et appréciant le calme et le silence qu’offrait cette soirée dans la maison Evans. Lorsque ça sembla passer, le jeune homme s’installa en tailleur et prit ses feuilles de révision. Il avait beau être épuisé, il pouvait bien relire une dernière fois avant d’aller dormir même si c’était déjà la quarantième fois sans doutes. Plongé dans un exemple d’une affaire de divorce corsé il entendit des coups résonner contre sa porte et la voix de sa sœur prononcer son prénom. Il releva alors la tête, espérant qu‘elle n’avait rien de grave à lui dire vu son comportement au dîner et répondit assez fort pour qu’elle puisse l’entendre de là où elle était : « Entre ! » Il se pencha alors sur le côté et posa son bloc de feuilles au sol. Il n’était plus question de réviser maintenant juste de s’assurer que sa petite sœur allait bien et l’écouter dans la mesure où elle acceptait de lui parler. Une fois entrée, Nate la dévisagea avec inquiétude. C’était plus fort que lui, il ne cesserait jamais de se faire un sang d’encre pour elle. « Ca va ? » Questionna-t-il de façon innocente bien qu’il fallait comprendre derrière qu’il l’incitait plutôt à lui dire ce qui se passait.  



Dernière édition par Nathanaël Evans le Lun 30 Juin - 2:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse des Lemons


Féminin
Nombre de messages : 5557
Etudes/Metier : 2ème littérature
Love : ShawnyShawn
Inscription : 29/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Esperanza Damenez & Shelby Seavers



MessageSujet: Re: Il ne faut confier ses secrets qu'à ceux dont on est certain qu'ils nous aiment inconditionnellement. [Nate/Lily] Ven 25 Avr - 0:54

« Entre ! » répondit Nate. Elle poussa la porte et passa sa tête pour regarder ce qu'il se passait avant de rentrer totalement et de refermer la porte derrière elle. Comme à son habitude, pour se couper de ses parents, pour être juste dans son monde à elle, à elle et à Nate. Assis dans son lit, un bloc de feuilles posé sur le sol elle comprit qu’il devait être en train de réviser avant qu’elle entre, ou au moins il y a peu. Son frère était redevenu studieux et elle ne pouvait que s’en réjouir. Elle-même en était encore bien loin. Elle avait tout juste essayé de remettre les pieds à la fac. La semaine précédente elle était retournée à Rutgers après plus de 7 mois sans y avoir mis les pieds. Lorsqu’elle était partie à New York elle avait tout abandonné, les parents, les problèmes, les cours aussi. Là-bas elle s’était trouvé un petit travail et tout était beaucoup plus simple. Alors, lorsqu’elle avait retrouvé Magnolia, l’université, ses cours, ses exams et surtout ses étudiants friands de potins, elle s'était vite rendue compte que c'était loin d’être le lieu ou elle avait envie d’être. Et comme elle ne se forçait plus à quoi que ce soit elle entamait son 7ème mois sans littérature. Autant dire que son année scolaire était foutue. Depuis quelques semaines cependant elle se sentait mieux et tentait d’affronter autant que possible le regard des autres. De toute façon elle le savait, un jour ou l’autre elle devrait bien retourner dans ce lieu maudit. Elle prit donc son courage à deux mains et se rendit jusqu’à l’université, histoire de voir si ce n’était pas possible de passer au moins les examens du second semestre pour ne pas avoir à refaire toute une année. Elle n’avait pas osé franchir le seuil des cours de sa classe, mais avait tout de même tenté de se renseigner sur l'avancée de ses matières. Au final elle avait eu quelques réponses de professeurs, mais avait eu la désagréable surprise de croiser Elin… Et inévitablement les choses avaient tournées au vinaigre. La discussion avait été plus qu’houleuse. Mais à ce moment précis, dans la chambre de son frère, Lily était bien loin de tout ça. La fac, Elin et tout le reste, elle n’était pas là pour ça !

Lorsqu’elle était entrée Nate l’avait dévisagée avec inquiétude. Elle détestait ça. Se dire qu’il se faisait du sang d’encre pour elle était particulièrement désagréable. Le problème c’est qu’elle ne l’avait pas épargné ces dernières années. Niveau inquiétude il avait plutôt donné pour sa sœur. Elle n’aimait pas qu’il se mette dans ces états pour elle, mais ça faisait quand même du bien de voir qu’au moins quelqu’un était là pour elle. Rien que de le voir elle fut rassurée. Apaisée. Au moins tant qu’elle n’aborderait pas le sujet de Shawn tout irait bien.

« ça va ? » « Ben oui ça va. » Dit-elle comme si c’était évident. Le pire c’est que c’était vrai, elle allait bien. Mieux qu’elle ne l’avait pas été depuis bien longtemps. Au fond c’était agréable de pouvoir répondre ‘ça va’ lorsque ça allait vraiment. Elle avait trop l’habitude de dire que ça allait à tout bout de champ, machinalement, sans y penser, en souriant même souvent pour ne pas montrer tout ce qu’il y avait sous ces mots bateau. Mais oui, elle allait bien et le disait comme une évidence. « Je peux quand même venir voir mon frère même quand ça va. » ajouta-t-elle en lui souriant. Il était souvent celui qui absorbait son mal-être. Celui vers qui elle se tournait quand elle était sur le point de sombrer parce qu’il était le seul à être là. Elle avait pris l’habitude de rester à côté de lui quand la solitude l’entrainait vers des pensées beaucoup trop sombres. Pour ne pas sauter par la fenêtre elle venait rejoindre son frère. Elle ne lui racontait pas tout ça, elle venait juste à ses côté et il l’empêchait de faire des bêtises juste parce qu’il était là. Ou alors ils les faisaient à deux, mais des moins grosses que celles qu’elle avait en tête. Elle venait donc quand ça n’allait vraiment pas, au détriment parfois il est vrai des moments où ça allait bien. Pourtant elle avait toujours adoré partager son bonheur avec lui, elle en avait besoin autant que sa tristesse, parce que tout était beaucoup plus fort lorsque c’était partagé avec lui. Parce que voir ses yeux brillants répondant à ses sourires était imbattable. Mais les moments de bonheur étaient juste moins nombreux ces derniers temps, alors la vilaine habitude s’était installée et son frère pensait toujours au pire dès qu’il voyait sa sœur débarquer dans sa chambre. Son comportement ne l'avait sans doute pas aidé. Mais non, aujourd’hui elle allait bien.  Et pour l’instant elle était plutôt sereine. Elle vint s’asseoir à côté de Nathanaël, en tailleur elle aussi. « Je ne te dérange pas ? » lui demanda-t-elle alors qu’elle était déjà installée et pas prête du tout à partir. En fait elle ne partirait sans doute pas, même si elle le dérangeait. « Tu révisais ? » Parler d’autre chose comme si de rien n’était était la solution qu’elle avait trouvé. Faire comme si elle n’avait rien à lui dire, comme si tout était normal. Comme s’il ne s’était rien passé de spécial dans sa vie cette après-midi…

_________________

Blond hair, don't care.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/profile.php?id=100003435118700
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Il ne faut confier ses secrets qu'à ceux dont on est certain qu'ils nous aiment inconditionnellement. [Nate/Lily] Ven 2 Mai - 22:54

Il ne faut confier ses secrets qu'à ceux dont on est certain qu'ils nous aiment inconditionnellement.


Nathanaël continuait de regarder sa sœur en se demandant intérieurement pourquoi il lui avait demandé si elle allait bien. C’était plus une habitude qu’une vraie recherche de connaitre la réponse parce que ces derniers années, ils n’avaient tout simplement plus eu de raison de sa la poser connaissant parfaitement la réponse et lorsqu’ils le faisaient quand même à tout hasard, c’était pour se répondre positivement bien que cela ne reflétait en rien la réalité. Nate savait que tout comme lui, sa sœur répondait qu’elle allait bien lorsqu’on lui posait la question soit par accommodation pour éviter les questions en tout genre soit par habitude sans même le penser un seul traître instant. Personne ne cherchait à desseller si c’était vrai ou faux après tout et les rares qui parvenaient à sentir le mensonge ne s’aventuraient pas plus loin se disant simplement qu’il y avait eu une raison s’ils n’avaient pas dit la vérité. Entre eux, ça ne servait à rien d’essayer la peine était perdue depuis longtemps : lorsqu’elle allait mal elle ne pouvait le lui cacher. Là étrangement, lorsqu’elle lui répondit que ça allait, ça semblait vrai. Oui, sa sœur allait bien, sincèrement bien. L’Evans se redressa un peu plus droit quelque peu surpris bien que content et rassuré même s’il ne le montrait pas vraiment et afficha un maigre sourire en guise de réponse. « Bien sur que tu peux ! » Répondit-il en souriant plus grandement à son tour. De toute façon, sa chambre était un peu aussi celle de sa sœur dans le sens où, même s’il n’y avait aucune affaire à elle, elle y avait toujours été et y serait toujours la bienvenue contrairement à Katlina et Nathan que Nathanaël n’appréciait pas tellement voir traîner près de son  ‘antre’ comme il l’avait appelée il y a encore quelques mois lorsque tout allait encore au plus mal. Parce oui, il avait beau faire comme si tout allait bien, le malheur et le désespoir n’étaient pas si loin et il avait peur que le calme qui planait au dessus de leurs têtes et de leurs vies n’était en fait que le calme avant la tempête. Combien de fois l’envie lui était-elle revenue, devenant presque même douloureuse, de s’enfermer à nouveau dans sa chambre, fermer les volets et rester cloitrer dans son lit en attendant que le temps passe ? Beaucoup trop et encore plus depuis qu’il était revenu sur les bancs de l’université. Cette vie d’étudiante, suivre des cours, devoir supporter des professeurs tels que Philips,.. Tout ça l’insupportait plus que de raison et le déprimait aussi. Rien que le fait de se lever le matin et de voir son sac de cours prêt à côté de son bureau lui donnait l’envie irrépressible de le balancer par la fenêtre. Ou de se balancer par la fenêtre, il n’était pas encore vraiment décidé sur la question.  Le plus embêtant dans tout ça était surtout le regard des quelques étudiants intrigués qui avaient entendu parler de l’histoire parce que bien qu’il se fichait depuis longtemps du regard des autres, il ne pouvait pas à chaque fois faire comme s’ils n’existaient pas et passer à côté sans rien dire. Avec le temps il se sentait comme un volcan qui se réveillait doucement et qui allait finir par exploser complètement si on continuait sur cette voie là mais comme à son habitude, il préférait se dire que ça finirait par passer. Son optimisme autrefois très présent en prenait pour son grade depuis plusieurs mois et il fallait croire que Nate s’était fait à l’évidence : tout ne rentrerait pas dans l’ordre de sitôt même si pour sa sœur, il continuait à garder espoir sans compter qu’elle n’en restait pas moins l’une des rares à lui faire oublier tous les problèmes dans lesquels il était empêtré. « Non pas du tout ! » Répondit-il à sa première question en reportant son regard sur les cours qu’il venait de poser au sol bien que l’envie d’y mettre le feu ou d’en faire des avions en papiers qu’il balancerait par la fenêtre lui avait fortement traversée l’esprit. Il avait déjà prit trop de retard, une pause trop longue pour s’octroyer le droit d’enchaîner encore les conneries comme depuis déjà plus de quatre ans surtout que les examens approchaient à grands pas et qu’il voulait faire son possible pour ne pas avoir à redoubler misérablement. « Oui enfin, j’essayais plutôt. J’ai beau lire, relire encore et encore j’ai l’impression que y’a rien qui rentre. » Expliqua-t-il nerveusement comme s’il se rendait compte seulement maintenant dans quelle panade il était alors que non. « Mais on va pas parler de ça, hein ! » Répliqua-t-il retrouvant son air enjoué avant de regarder à nouveau sa sœur. « Quoi de neuf toi ? » Questionna-t-il en se couchant et en profitant pour lui balancer un oreiller afin de l’embêter un peu. Elle avait beau dire qu’elle était venue sans raison particulière, il voulait savoir ce qu’il en était et la pousser petit à petit à lui parler. Ces derniers temps elle sortait beaucoup plus et même s’il était ravi qu’elle retrouve une partie de sa sociabilité d’antan, il ne pouvait s’empêcher de craindre ses fréquentations. Parce que oui, un grand frère trouve toujours une raison de s’inquiéter même lorsque tout semble s’arranger.  

HJ: désolé c'est vraiment nul    

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse des Lemons


Féminin
Nombre de messages : 5557
Etudes/Metier : 2ème littérature
Love : ShawnyShawn
Inscription : 29/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Esperanza Damenez & Shelby Seavers



MessageSujet: Re: Il ne faut confier ses secrets qu'à ceux dont on est certain qu'ils nous aiment inconditionnellement. [Nate/Lily] Sam 3 Mai - 2:16

Il lui répondit qu’elle ne le dérangeait pas du tout, mais elle ne s’attendait à rien d’autre de toute façon. Quelque soit la situation, dès qu’elle voulait le voir il était là. Même s’il était en train de faire un truc il arrêtait tout pour l’écouter. En fait elle ne le dérangeait jamais. Ou il ne lui avait quasiment jamais dit. « Mais bien sûr qu’il y a des trucs qui rentrent, tu vas y arriver quoi qu’il en soit. » Elle ne disait pas ça pour lui remonter le moral. Elle n’avait juste pas de doute sur le fait qu’il allait y arriver. C’était comme ça, il réussissait, il l’avait toujours fait. Il était doué pour tout. « Mais ouais on ne va pas parler de ça. » Lui revint en mémoire ce pourquoi elle était là. Ce qu’elle avait à lui dire. C’était le bon moment, il voulait changer de sujet. Il lui demanda même ce qu’il y avait de neuf. Il lui tendait une perche énorme qu’elle devait saisir. Sauf que voilà, ça ne voulait pas sortir. Elle tenta de lui dire quelque chose mais se sentit immédiatement gênée. Elle sentit cette pression naître dans son ventre, cet étau dans sa poitrine. Elle sentit ses oreilles chauffer et ne su pas trouver les mots pour le lui dire. Elle avait peur qu’il l’a juge. Qu’il n’accepte pas son histoire. Elle se lançait à tous petits pas dans quelque chose qu’elle maîtrisait peu. Elle avait envie pour une fois dans sa vie de faire confiance à quelqu’un d’autre que son frère ou ses rares plus proches amis. Elle voulait savoir ce que c’était d’avoir quelqu’un de spécial dans sa vie. Dans une autre vie elle avait eu Carl, mais tout était différent à l’époque. Sauf que si son frère n’acceptait pas son histoire elle ne pourrait jamais la vivre. Peut-être que sa réaction allait mettre un terme définitif à son hésitation. Ou alors peut-être au contraire qu’elle arriverait à passer outre ses réticences et qu’elle se lancerait malgré le fait qu’elle glorifiait son frère et tout ce qu’il pouvait pense. Elle était donc loin d’être sûre que ça puisse être le cas, mais après tout depuis la révélation elle avait énormément gagné en force de caractère, alors pourquoi pas !

« Ben… » Elle haussa les épaules. « Je ne sais pas. Rien. » MENSONGE. Elle eu juste eu le temps de finir son ‘rien’ qu’elle se prit un coussin qu’elle n’avait pas vu venir sur la figure. « Ah non hein. » dit-elle en le tapant avec mais sans lâcher le coussin pour ne pas qu’il le récupère. Elle ne comptait pas lui rendre son arme. Elle posa le coussin pour y mettre sa tête, se coucha à côté de lui. Ce serait de toute façon beaucoup plus facile de lui parler s’il ne pouvait pas la voir. Sauf que pour le moment, impossible de se décider à dire un seul mot de l’histoire pour laquelle elle était là. Alors elle ne dit rien. Elle était là, silencieuse. Son esprit par contre fonctionnait à 100 à l’heure, elle cherchait un sujet de conversation. Un sujet autre que Shawn bien entendu. En tant normal elle n’avait pas besoin de parler pour combler le silence, mais là elle avait peur qu’il la questionne sur son comportement.

En fait elle essayait d’éviter de parler de ce pourquoi elle était venu le voir. C’était totalement illogique, mais plus fort qu’elle. Notre cerveau peut se montrer souvent bien redoutable. Par exemple, lorsque l’on cherche à penser à autre chose, alors là seule chose qui revient sans cesse est justement celle qu’on essaye d’oublier. Rien ne s’éloignait des sujets tournant autour de l’amour. Alors pour parler d’autre chose, et peut-être pour tâter le terrain avant l’annonce ravageuse, elle se lança dans un thème aussi un peu casse gueule mais qu’elle assumait beaucoup plus. « Tu connais Duncan Thurman le fleuriste ? » En finissant sa phrase elle se rendit compte que si Nate avait déjà compris qu’elle voulait lui parler de garçon il risquerait de mal interpréter la référence, mais tant pis, c’était dit, c’était trop tard. Puis elle pouvait l’évoquer pour tout à fait autre chose, un truc du genre ‘il fait des promotions sur les tulipes en ce moment.’

Hj : Ce n’est pas nul du tout :cœur:

_________________

Blond hair, don't care.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/profile.php?id=100003435118700
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Il ne faut confier ses secrets qu'à ceux dont on est certain qu'ils nous aiment inconditionnellement. [Nate/Lily] Ven 6 Juin - 21:42

Il ne faut confier ses secrets qu'à ceux dont on est certain qu'ils nous aiment inconditionnellement.


Nathanaël se contenta de sourire à sa réponse, beaucoup moins sur qu’elle ne semblait l’être de ce qu’elle avançait. De toute façon, elle ne devait pas être très objective sur la question tout simplement parce qu’elle était sa sœur. Aux yeux de l’Evans, Lily était capable de tout et restait quelques que soient les circonstances la meilleures et avec un peu de jugeote il pouvait s’imaginer que peut-être, elle pensait -à tort- la même chose de lui. Il avait prouvé depuis bien des mois qu’il n’était pas ce gars qui pouvait de un sécher ses cours à tout va sans en avoir rien à faire et revenir comme si de rien n’était en gérant le tout d’une main de fer. Non, il en était vraiment très loin et il en était conscient, maintenant il en payait d’ailleurs le prix en s’assommant avec des méthodes de dix pieds de long à apprendre par cœur, des plaidoiries, des théories, des affaires à connaître sur le bout des doigts,.. Il ne rattraperait jamais son retard il en était persuadé mais il ne pouvait se permettre de baisser les bras encore une fois alors que des gens comptaient sur lui pour s’y remettre sérieusement. Si au moins il n’arrivait pas à remonter ses notes et gérer ses derniers examens pour passer au level supérieur, on ne pourrait pas l’accuser de ne pas y avoir mis du sien et de n’avoir rien fait ce qui était déjà ça en soi. Alors que Nate lui demandait ce qu’il y avait de nouveau dans la vie de sa sœur, celle-ci ouvrit la bouche comme pour dire quelque chose mais resta muette. Trop concentré à se demander qu’elle était la cause de ce comportement des plus bizarres, il ne remarqua même pas qu’elle semblait bien plus gênée qu’autre chose. Ce n’était pas comme s’il allait la juger non plus, l’avait-il déjà fait par le passé de toute manière ? Elle était sa sœur, quoi qu’elle fasse, quoi qu’elle dise et rien de ce qui ne pourrait arriver ne pourrait changer ça alors elle n’avait aucun doute à se faire. Il lui avait dit d’ailleurs enfin, plus ou moins, le jour où elle était revenue avec des griffures et des bleus après s’être  ‘lamentablement’ battue avec Claire O’Conell dans la maison abandonnée. Après quelques secondes d’hésitation et de silence plutôt gênant, Lily se décida enfin à ouvrir la bouche et à délier sa langue pour lui répondre finalement qu’il n’y avait rien à dire. A ce moment là Nathanaël ne put s’empêcher de froncer doucement les sourcils pour bien marquer son incompréhension la plus totale  face à ce comportement en ajoutant l’un de ces regards qui signifient  ‘pourquoi tu ment ?’ dans les grandes lignes. Malgré les signes qui trahissaient Lily, il décida de laisser tomber pour cette fois ou plutôt de le lui faire croire afin de mieux revenir sur le sujet plus tard sans qu’elle ne s’y attende. Il ne pouvait pas la forcer à lui confier quoi que ce soit, cependant il pouvait lui faire comprendre une fois pour toute que si elle avait besoin de parler de quoi que ce soit, il était là même s’il espérait qu’elle le savait au fond d’elle. Finalement, il se ravisa à garder ses songes pour lui, la situation était bien trop belle et bien trop tentante pour passer à côté. Et puis, si sa sœur voulait garder le silence et rester mystérieuse, il en était tout l‘inverse pour lui présentement. « Donc ton comportement bizarre n’est dû à.. ‘rien’ si j’ai bien compris ? » Lâcha-t-il en souriant pour la faire réagir avant d’ajouter sur le ton de la plaisanterie : « Je peux savoir comment s’appelle ce  ‘rien’ ? » Ce qui était sur c’est qu’il ne s’attendait pas du tout à ce qu’elle ait vraiment rencontré quelqu’un qu’elle laisse l’approcher pour commencer et qui lui plaise en somme. Nate esquissa un sourire satisfait en remarquant que ses questions semblaient faire leur effet sur sa sœur avant de se manger un coup de coussin assassin en pleine figure. Lily savait pourtant qu’il ne valait mieux pas le chercher sur ce terrain -et ce même s’il était le premier à avoir lancé les hostilités- elle avait cependant la chance que son comportement était trop troublant pour lui permettre de répondre et de partir dans une bataille de polochons complètement folle. Sortant une nouvelle fois de son silence, Lily commença à parler de Duncan Thurman, l’employer de la boutique de fleurs dont Sam, un ami plutôt proche de Nate, était le propriétaire. Arquant un sourcil, il tenta de faire le rapprochement entre ça et le fait qu’elle était bizarre mais ne trouva pas. Jusqu’à preuve du contraire, Duncan était plutôt tourné vers les hommes non ? Alors impossible qu’il y ait quelque chose entre sa sœur et lui, ce qui ravissait d’autant plus le jeune homme. Comment dire, Lily restait sa petite sœur et lorsqu’il la voyait, il avait encore cette image d’elle encore enfant, habillée de cette robe à fleurs rouges qu’elle aimait tant et qui passait son temps à courir partout en riant. Hors de question qu’un homme pose ses sales mains sur elle et ne l’abuse. Parce que oui, Nate aime croire que sa sœur est une sainte ayant fait vœux de chasteté (a). « Très vaguement. Je l’ai déjà vu mais on a jamais vraiment parlé, pourquoi cette question ? » Reprit-il en sortant de ses pensées et du flot de questionnements auxquels il n’avait pas de réponse. La boutique, il y était tellement allé qu’il la connaissait presque par cœur et qu’on aurait pu lui faire une carte de membre adhérant. C’était d’ailleurs comme ça qu’il s’était lié d’amitié avec Sam, quatre ans plus tôt lorsqu’il ne cessait de venir acheter des fleurs pour finir par les foutre en l’air avant même de n’être arrivé au cimetière. Il n’en avait jamais parlé à Lily et ne comptait pas le faire aujourd’hui. « Je connais mieux Sam a vrai dire. » Reprit-il calmement en regardant le plafond, ne comprenant toujours pas exactement où sa sœur voulait en venir. Il ne tarderait pas à le savoir de toute manière, d’une façon ou d’une autre.

HJ: désolé pour le retard     

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse des Lemons


Féminin
Nombre de messages : 5557
Etudes/Metier : 2ème littérature
Love : ShawnyShawn
Inscription : 29/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Esperanza Damenez & Shelby Seavers



MessageSujet: Re: Il ne faut confier ses secrets qu'à ceux dont on est certain qu'ils nous aiment inconditionnellement. [Nate/Lily] Lun 30 Juin - 15:27

A peine eut elle dit qu’il ne se passait rien qu’elle remarqua cet air sur le visage de son frère, celui qui signifiait qu’il n’était pas dupe. Bon sang ce qu’il pouvait être agaçant. Ne pouvait-elle donc pas mentir tranquillement ? C’était fatiguant. Les deux Evans se parlaient très peu, Lily se confiait très rarement et pourtant ils se connaissaient tellement qu’avant même qu’elle n’ait avoué quoi que soit il savait déjà qu’il se passait quelque chose. Et bien sûr il ne se gêna pas pour bien lui faire comprendre « Donc ton comportement bizarre n’est dû à.. ‘rien’ si j’ai bien compris ? » « Voila, exactement ! » dit-elle en souriant. « Je peux savoir comment s’appelle ce  ‘rien’ ? » Elle soupira en laissant sa tête partir en arrière. Nathanaël devait avoir des pouvoirs magiques. « Mais qu’est ce que tu racontes ? n'importe quoi !!» Son frère ne pouvait pas avoir deviné qu’elle avait rencontré quelqu’un, ce n’était pas logique, elle était sûre d’avoir été le plus discrète possible. Oui elle s’absentait de la maison, mais jamais Nate ne l’avait vu avec Shawn. Du moins pas qu’elle sache.

Nathanaël ne répondit pas par un autre coup de coussin comme elle s’y attendait. Normalement ça aurait du dégénérer, mais là rien, pas la moindre petite tape, pas la moindre petite pichenette. Il semblait bien trop intéressé par la conversation que Lily avait lancée. Ou plutôt qu’elle n’avait pas encore lancée… Alors Lily se mit à parler de Duncan. Nate semblait perdu, ce qui fit sourire la jeune rousse. Le perdre était une bonne technique pour éloigner la conversation-dont-elle-voulait-parler-mais-en-fait-elle-ne-voulait-pas-parler. « Très vaguement. Je l’ai déjà vu mais on a jamais vraiment parlé, pourquoi cette question ? » « C’est Andrew. » Andrew était un ami de Lily, Nate le savait. Il était là pour elle, particulièrement depuis qu’elle n’était pas bien. Tous les deux ne se voyaient pas beaucoup, mais il avait tendance à toujours essayer de la bouger. Etant passé par le même état qu’elle il savait ce qu’elle endurait et était surtout conscient qu’elle ne devait pas rester prostrée chez elle. « Il m’a inscrite au truc organisé par le quartier pour la Saint-Valentin là. » Elle prenait son temps, parlant doucement avec des pauses. « Et puis bah j’ai pique-niqué avec Duncan du coup. » Elle allait déjà voir comment réagirait son frère à cette première information. Que Lily ait accepté de participer à la Saint-Valentin était déjà un grand pas, quelque soit le garçon avec qui elle l'ait fait. Si Nate était ami avec Sam alors il devait savoir que Duncan était bisexuel, surtout qu’il était sorti du placard publiquement depuis que DS l’avait balancé dans l’un de ses articles. Mais forcément si Nate croyait qu’il s’intéressait qu’aux garçons ça aurait moins d’impacts sur sa réaction.

« Ah, sinon je prends des cours de guitare. » Avec lui… Même s’il n’y paraissait rien là Lily venait de se jeter du haut d’un pont. Plonger dans le vide sans avoir vérifié l’élastique, elle se sentait comme un poisson hors de l’eau, comme une claustrophobe enfermée dans une boite à sardines. Elle essayait de maîtriser au maximum son stress pour ne pas que son frère puisse s’imaginer autre chose que de simples cours de guitare.

_________________

Blond hair, don't care.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/profile.php?id=100003435118700
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Il ne faut confier ses secrets qu'à ceux dont on est certain qu'ils nous aiment inconditionnellement. [Nate/Lily] Lun 1 Sep - 21:13

Il ne faut confier ses secrets qu'à ceux dont on est certain qu'ils nous aiment inconditionnellement.


Curiosité -déplacée- oblige, Nathanaël se devait de mener son enquête et de la cuisiner comme il le fallait pour assouvir ce besoin. Elle lui cachait quelque chose et était bizarre, comment aurait-il pu faire autrement que de le remarquer ? Enfin évidemment lorsqu’il dit bizarre, il faut comprendre « plus que d’habitude » . L’Evans avait surtout demandé un nom pour la faire sauter au plafond parce qu’il savait bien qu’elle s’offusquerait qu’il ose seulement y penser et comme il l’avait prévu, elle sauta dedans à pieds joints. Ne cherchant même pas à répondre, l’étudiant profita plutôt du moment privilégié en lui riant au nez sachant qu’il se pourrait que ça l’agace encore plus. Elle est sa sœur après tout, plus qu’un droit, la faire chier est même censé être un devoir, une obligation ! Une obligation à laquelle il s’attèle sans mal avec beaucoup de plaisir lorsque le sujet n’est pas sérieux et s’y prête évidemment. Puis, les rôles s’inversèrent et c’est Lily qui sembla se foutre ouvertement de lui. Il lui demandait pourquoi elle le questionnait sur Duncan et que lui répondait-elle ? « C’est Andrew. » Euh ouai, ok, d’accord des explications peut-être, non ? Il ne comprenait strictement plus rien. Quel était le lien entre le fleuriste et son meilleur ami complètement barge ? Vainement, Nate tenta tout de même de créer un rapprochement dans sa tête, s’imaginant un tableau blanc comme dans les séries policières. Il y aurait la photo d’Andrew en haut à gauche et celle de Duncan en haut à droite. Sur la table en face des marqueurs bleus, noirs et verts (discrimination du rouge) afin de lier les deux photos par une quelconque façon, une quelconque information. Premier trait : ils vivent à Magnolia. Génial, on avance à grands pas. On y est presque. Ou pas. Deuxième trait mais pas des moindres : ce sont des hommes. Encore mieux. Pas les mêmes études, pas les mêmes fréquentations -ou pas directement- , pas le même âge, pas les mêmes hobbies,.. Avaient-ils sérieusement quelque chose en commun ? Sur le moment, Nate se demanda si sa sœur ne voulait pas volontairement le faire s’éloigner de la vraie piste. « Quoi Andrew, qu’est-ce qu’il a fait ? » Ou pas fait d’ailleurs. Lily jouait avec lui en sachant pertinemment à quel point il pouvait être curieux et parfois impatient, notamment lorsque cela la concernait. Il était peut-être piètre enquêteur de police, détective privé ou n’importe quoi du même style, il n’en restait pas moins le grand frère qui userait de la force s’il le fallait pour lui faire cracher les mots de la bouche. Sa sœur continua sur le fait que Davies l’avait inscrite aux déjeuners organisés pour la st valentin, une espèce de loterie idiote pour laquelle on devait se retrouver avec la personne ayant fait le panier qui nous faisait le plus saliver. Idée saugrenue par ailleurs à laquelle Nathanaël ne put qu’être surpris en constatant qu’elle avait accepté d’y aller. Andrew lui avait peut-être un peu forcé la main en tentant de la convaincre mais elle n’y était sans doute pas allée avec un couteau sous la gorge non plus. Et comme pour terminer l’histoire, la rouquine finit par dire qu’elle a déjeuné avec Duncan. Le jeune homme resta un instant le regard fixé sur elle s’attendant à ce qu’elle continue, épilogue, qu’elle reprenne la parole quoi. Mais elle ne le faisait pas. Alors c’était ça ? Tout ça, juste pour.. Ça ? En gros Elle a mangé avec le fleuriste quoi, quelle histoire ! Il agita alors les mains en faisant des moulinettes comme pour dire « oui d’accord et ensuite… ? » afin de l’inciter à continuer mais toujours rien. « Ah tu m’as raconté toute l’histoire là? C’est fini, y’a plus rien après ? » Mine déconfite de mesure, il se contenta d’ajouter ensuite : « Mais euh, j’ai toujours pas compris quel était le rapport avec moi en fait » Admit-il du bout des lèvres , perplexe. Peut-être n’y en avait-il même aucun. Sans doute, sinon elle lui en aurait parlé. Ou pas en fait. Et puis, tout naturellement, comme s’ils parlaient de la pluie et du beau temps, Lily lui sortit qu’elle apprenait à jouer de la guitare. Encore un truc qui n’avait rien à voir et qu’elle n’expliquait pas. Sa sœur avait la fâcheuse tendance de lâcher des bombes, comme si de rien n’était, en souriant limite sans donner plus d’informations qu’elle n’en voulait. Bon. Puisqu’elle ne lui en disait pas plus d’elle-même, Nate allait faire un interrogatoire. Tant pis pour elle, elle avait eu sa chance. « Avec qui ? Depuis quand ? Pourquoi ? Tu sais déjà jouer quelque chose ? Vous jouez où ? Tu vas t’acheter une guitare prochainement ?  » Il en avait probablement d’autres en réserve mais c’était déjà pas mal en une fois. Et puis, les principales questionnements qu’il se posait étaient là. « Moi j’ai mangé une glace italienne vanille et chocolat hier. » Lâcha-t-il pour détendre l’atmosphère. Pas plus d’informations non plus de un parce qu’il n’y en avait pas à donner et de deux parce que si sa sœur pouvait lâcher des trucs comme ça sans raison, alors lui aussi. Qui a parlé de maturité ?

HJ: désolé pour le retard, again

   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse des Lemons


Féminin
Nombre de messages : 5557
Etudes/Metier : 2ème littérature
Love : ShawnyShawn
Inscription : 29/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Esperanza Damenez & Shelby Seavers



MessageSujet: Re: Il ne faut confier ses secrets qu'à ceux dont on est certain qu'ils nous aiment inconditionnellement. [Nate/Lily] Ven 5 Sep - 19:20


De détours en détours Lily essayait tant bien que mal de mener la conversation, mais ses hésitations ne faisaient que perdre son frère. Il ne semblait pas comprendre pourquoi elle parlait d’Andrew et c’était plutôt logique, elle qui devait parler de son histoire avec Shawn se retrouvait à raconter une soirée de Saint-Valentin initiée par Andrew. Saint-Valentin qui n’avait absolument aucun rapport avec le schmilblick. Il lui demanda ce que le Davies avait fait et elle haussa les épaules, laissant traîner le suspens. Après tout il le méritait bien, il était trop curieux ! Puis pour une fois qu’il n’arrivait pas à lire en elle c’était le moment de le faire un peu tourner en bourrique, c’était bien peu de chose vu à quel point lui la faisait tourner à elle en bourrique bien souvent. Elle finit par lui raconter que ce qu’il avait fait, à s’avoir l’inscrire à cette soirée qui l’avait amené à pique-niquer avec Duncan. La révélation semblait important pour Lily mais son frère continuait de la regarder sans même avoir réagit, comme s’il attendait la suite. Il fit des moulinettes avec les mains (mdrr ton expressions xD) pour dire qu’il attendait, mais Lily avait finit. Elle se renfrogna, vexée que son frère considère son histoire comme insignifiante. Elle se sentait comme une collégienne de 14 ans, s’emballant pour avoir passé la Saint-Valentin avec un garçon et sentant qu’il l’a considérait comme telle, une collégienne qui s’emballait alors qu’il n’y avait rien de plus à raconter. Son air renfrogné montrait bien qu’elle n’avait plus rien à dire là-dessus. « Ah tu m’as raconté toute l’histoire là? C’est fini, y’a plus rien après ? » « Bon voilà, oui j’ai finit !! » Dit-elle en boudant comme une enfant. Elle n’avait plus envie de lui raconter la suite tiens. Au moins personne ne connaitrait son histoire avec Shawn, c’est ce qu’ils voulaient tous les deux après tout. Puis Nate lui demanda quel était le rapport avec lui au final. « Bah… Y’a pas toujours de rapport avec toi t’sais. J’te demandais si tu connaissais Duncan juste pour savoir, parce que j’allais parler de lui. tu t'attendais à quoi. »

Lily avait envie de repartir dans sa chambre. Mais en fait il y avait quelque chose qui la poussait à rester… Elle avait encore envie de parler de son histoire. Très vite elle arrêta de faire du boudin et eu à nouveau envie de se confier à Nate. Alors elle lâcha, innocemment, qu’elle prenait des cours de guitare. A peine avait-elle finit sa phrase que son frère l’harcela de questions. Il demandait mille détails. Alors que quelques minutes plus tôt il se moquait totalement de son dîner de Saint-Valentin voilà maintenant qu’il s’intéressait à cette histoire…. Alors qu’elle avait juste dis prendre des cours de guitare. Alors soit il trouvait intéressant que sa sœur se mette à la musique, soit il avait encore usé de ses dons de voyance envers elle et si c’était le cas c’était bien agaçant de ne rien pouvoir cacher. Mais elle avait bien inattention de lui cacher encore quelques petites choses, ou du moins de ne pas lui avouer de suite. Elle devait être sûre de pouvoir lui dire.

Lily faisait peu confiance aux gens et par conséquent parlait peu de sa vie. Nathanaël était l’un des seuls à qui elle parlait, mais même lui devait mériter ses paroles. Lorsqu’elle voulait se confier à lui elle devait s’assurer qu’il était prêt à recevoir ce qu’elle allait dire, c'est-à-dire qu’il réagirait comme elle l’entendait, mais aussi qu’il était disposé à réellement l’écouter. Généralement il n’y avait pas trop de souci avec son frère, c’était quasiment toujours le cas. Mais elle avait déjà gardé pour elle quelques phrases par manque d’attention, ce qui visiblement ne serait pas le cas aujourd’hui vu que son frère la noyait sous les questions. « Euh…» hésita-t-elle, un peu déstabilisée. « Bah dis donc, la musique t’intéresse plus que les pique-niques à ce que je vois. » Elle choisit les questions auxquelles elle pouvait répondre et se contenta de : « J’ai pris la guitare de papa, celle qui était au grenier qu’il n’utilisait plus t’sais ? Une vieille que j’ai trouvé quoi. Puis je sais pas si j’en achèterai on verra du coup. » Quant à la question de savoir depuis quand, pourquoi et surtout avec qui, on verra pour plus tard si elle sautait le pas de lui raconter ou pas…

Puis Nathanaël, devant sans doute trouver les informations bien peu capitales, lui répondit que lui avait mangé une glace hier. Lily fronça les sourcils « T’as fini de te foutre de moi ? » puis elle se mit à rire. « T’es chiant. » Mais elle l’aimait tellement ! « Bon… Tu veux que je te montre ce que je sais faire ? » Elle avait un peu hésité avant de se lancer, mais finalement elle avait envie de lui montrer ce qu’elle avait appris. Elle n’avait jamais joué devant quelqu’un et ça lui faisait honte, mais c’était son frère et ce que lui faisait faire Shawn était trop cool pour que personne ne le voit. Sans même attendre la réponse de Nate elle avait sauté sur ses pieds et quitté sa chambre. Elle disparut un instant et revient rapidement avec la guitare de son père à la main. Elle s’assit sur le lit, pris l’instrument en main et ses joues devinrent toutes rouges. Finalement c’était peut-être difficile de jouer devant des gens, même si ce n’était que son frère.

_________________

Blond hair, don't care.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/profile.php?id=100003435118700
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Il ne faut confier ses secrets qu'à ceux dont on est certain qu'ils nous aiment inconditionnellement. [Nate/Lily] Dim 1 Fév - 14:56

Il ne faut confier ses secrets qu'à ceux dont on est certain qu'ils nous aiment inconditionnellement.


D’abord surpris par sa réaction, Nathanaël ne put que sourire en voyant l’air boudeur de sa sœur. Il avait l’impression de retomber complètement en enfance lorsqu’à la première occasion, cette dernière lui tournait le dos et ne le regardait même plus pour ceci ou cela. Si elle espérait en faisant ça le faire culpabiliser, cet air profondément vexé l’avait toujours attendrit plus qu’autre chose à vrai dire. Elle savait qu’il ferait des pieds et des mains pour lui faire plaisir s’il le pouvait mais pas pour des raisons aussi futiles. Et puis soyons francs, la première occasion de la faire chier, il la saisissait sans réfléchir la moindre seconde. N’était-ce pas son rôle de grand frère de la rendre complètement cinglée ? « Mais boude pas ! En plus, t’as l’air d’une patate quand tu fais cette tête , genre tu sais, comme ça là.. » Sans attendre il fit mine de bouder à son tour mais ne tenu que quelques secondes avant de se mettre à rire. « Ah. Ben, pas spécialement non t’sais. » Reprit-il intentionnellement pour lui répondre sur le même ton. Doucement, Nathanaël attrapait quelques pointes des cheveux de sa sœur et se mettait à jouer avec avant de relever les yeux vers elle. « Avoue que tu n’es pas très loquace, je dois limite t’arracher les mots de la bouche. » Confia-t-il avec une moue désabusée et sérieuse à la fois cessant de tourner lesdites mèches autour de son doigt. « Ah oui, je savais même plus qu’elle existait ! Ca fait bien longtemps qu’elle n’avait plus servit si je ne m’abuse. » Il se souvient étant petits lorsque leur père aux anniversaires et parfois les weekend jouait dans le jardin ou dans le salon. La plupart du temps, le frère et la sœur étaient assis devant lui avec toute l’admiration du monde dans les yeux et pouvaient l’écouter durant des heures. Nathan jouait extrêmement bien et il était dommage qu’il s’était arrêté avec le temps. Encore une fois, Nathanaël regrettait ce genre de souvenirs. Délaissant une bonne fois pour toute ses cheveux, l’étudiant sourit en entendant sa sœur lui dire qu’il était chiant. Ca aussi ça faisait longtemps et, d’une façon tout à fait incompréhensible, ça lui faisait du bien de l’entendre le lui dire à nouveau. Tout avait l’air beaucoup plus normal, comme avant l’accident lorsqu’ils se disputaient gentiment mais sans jamais grandes conséquences. « Ta vie serait tellement monotone si je n’étais pas là pour t’emmerder, avoue. » Répondit-il dans un grand sourire sur de lui. Tout comme lui s’ennuierait à mourir si elle n’était pas là et qu’il n’avait pas à lui tirer les vers du nez pour en savoir plus sur sa vie actuelle. « Et pour te répondre non, je n’ai pas fini. Mais je veux bien faire une pause, il y a bien trop de choses à dire. » Surenchérit-il en riant une nouvelle fois. Il disait ça mais n’en pensait pas un mot. Son avis n’était certes pas vraiment objectif mais à ses yeux, elle était parfaite. Ses défauts n’en étaient pas vraiment puisqu’au fil du temps, il s’en était accommodé et avait même commencé à les apprécier jusqu’au point où ils ne représentaient même plus vraiment un problème. Les seules choses avec lesquelles il avait peut-être un peu de mal étaient l’impulsivité et cette maturité dont elle faisait preuve à certains moments alors que Nathanaël, lui, voyait encore en elle la petite fille aux cheveux de feu qu’elle était. Elle n’était plus une petite fille et pourtant il ressentait toujours ce besoin de la protéger envers et contre tout, de la rassurer et de tout faire pour qu’elle rêve encore et qu’elle ne remarque pas à quel point la vie était difficile. Lorsque Lily lui proposa de lui montrer ce dont il était capable, il n’eut le temps de répondre que par un sourire enthousiaste qu’elle s’était déjà évaporée de la chambre. Profitant de son absence, l’étudiant se levait et allait à son bureau s’emparant de feuilles et d’un feutre avant de se rasseoir en tailleur sur son lit. Voyant sa sœur hésiter et virer au pivoine, Nate tendit le bras et posa sa main contre celle de la benjamine. « Si tu as du mal, ferme les yeux et imagine toi à ton endroit préféré au monde. Rien d’autre, fais comme si je n’étais pas là, comme si c’était une répétition habituelle. » Il ne savait pas si ses conseils l’aidaient mais il l’espérait. Et ainsi, il retirait sa main afin de la laisser se concentrer et se fondre dans son propre monde avant de ne commencer. Quoi qu’elle fasse il serait fier d’elle, de ce qu’elle avait accomplie et c’était non discutable.

   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse des Lemons


Féminin
Nombre de messages : 5557
Etudes/Metier : 2ème littérature
Love : ShawnyShawn
Inscription : 29/01/2012


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Esperanza Damenez & Shelby Seavers



MessageSujet: Re: Il ne faut confier ses secrets qu'à ceux dont on est certain qu'ils nous aiment inconditionnellement. [Nate/Lily] Lun 2 Fév - 23:33

Nate commenta qu'elle ressemblait à une patate quand elle boudait et l'imita pour se moquer d'elle à nouveau. Lily haussa les sourcils et sa bouche s'ouvrit en grand et resta bloquée comme si elle était choquée de ce qu'il disait. "Nan mais me traite pas de patate là !" Comme si la traiter de légume était ce qui allait la faire arrêter de bouder... En fait ce fut exactement le cas ! Nathanaël avait l'art de désamorcer les colères, bouderies ou autres mal-êtres de sa petite soeur. Et ça passait souvent par l'humour. Et le rire de ce dernier qui s'éleva dans la pièce fit immédiatement arrêter à Lily sa tête de 'patate'. Elle s'était adoucie et Nate commença à jouer avec ses cheveux. Tous les deux avaient des tas de petits rituels, des gestes qu'ils avaient fait des milliers de fois, qu'ils faisaient maintenant machinalement, mais qui sans même qu'ils ne s'en rendent compte apaisaient l'autre.

"C'est vrai que ça fait longtemps..." La voix de Lily se fit plus basse, presque sur le ton de la confession "Je ne sais même pas si je m'en rappelle. J'ai l'impression que j'ai créé ces souvenirs. Je ne sais plus..." Lily était toute petite quans son père jouait de la guitare. Nathanaël qui avait quelques années de plus devait s'en rappeler beaucoup plus qu'elle qui n'avait plus que quelques images de tout ça. Parfois elle se demandait même si tous ces souvenirs elle ne les avaient pas tout simplement rêvés par rapport à ce qu'on lui avait raconté. Elle savait que son père avait joué de la guitare, mais tout était floue et elle avait parfois la désagréable sensation de ne plus savoir si les images qu'elle avait en tête étaient réelles, ou construites par son imagination. C'était frustrant de ne même pas savoir ce que l'on avait vécu mais après tout c'était peut-être mieux. Imaginer les choses comme on voudrait qu'elles soient.

Nathanaël continua à la chambrer en lui disant que sans lui sa vie serait monotone, le tout avec un grand sourir sûr de lui. Il avait tellement raison !! Elle s'ennuyrait tellement sans lui ! Plus rien n'aurait de sens, elle se sentirait seule au monde comme jamais. Elle ne supporterait pas la pression que ses parents mettraient sur elle. Lily avait souvent le sentiment de se sentir seule, que personne ne pouvait la comprendre. Mais heureusement, dans ces heures sombres, Nate était toujours à ses côtés et elle se demandait bien des fois ce qu'elle serait devenue s'il n'était pas là. Ce qu'elle deviendrait sans lui. Et quelques soient les réponses possibles aucune n'était convenable. Lily ne put s'empêcher de sourire. Un nouveau sourire que son frère avait fait naitre sur son visage. Il continua, lui disant qu'il tiendrait des années à se moquer d'elle. Et en fait elle aussi. Et tant mieux. Et elle l'aimait pour ça aussi.

Lily s'échappa et lorsqu'elle revint elle trouva son frère assis en tailleur avec des papiers et un feutre dans les mains. "Tu vas prendre des notes ou quoi ?" rigola-t-elle, se doutant que ce n'était pas pour noter ses mots, mais sans doute croquer ses traits. Mais Lily se calma vite car il était temps de jouer. Elle devint rouge tomate. Nate, comme d'habitude voulut la rassurer. Il posa sa main sur la sienne et lui conseilla de fermer les yeux pour s'imaginer son endroit préféré et de faire comme si elle était seule. Lily ferma les yeux et sentit l'émotion l'envahir. Elle murmura "Je ne voudrais être nulle part ailleurs qu'ici avec toi." Et dans la chambre s'éleva sa mélodie, celle qu'elle préférait jouer, sans doute grâce à ses paroles pleine d'espoir. Ses notes furent bientôt rejointes par sa voix cristalline.



Et au fur et à mesure que s'échappaient les notes de l'instrument elle se détendait. Elle ne réfléchissait plus à ce qu'elle faisait, son esprit était ailleurs, elle imaginait les belles choses dont lui avait parlé Nate. Lui au départ, puis Shawn, puis Tessa... Mais elle était bien. Et son esprit était comme dissocié de ses mains qui jouaient machinalement. Elle y mettait toute son émotion !

Les dernières notes se firent entendre et Lily réouvrit les yeux. Elle posa la guitare par terre à côté du lit et se tourna enfin vers son frère. Ses yeux le détaillèrent. Elle se sentait comme vidée, zen, détendue au maximum. Elle n'avait plus peur du jugement de son frère. Et les réponses aux questions qu'il avait posé sortirent de sa bouche comme si elle ne les contrôlaient pas. "C'est Shawn Crawford qui m'apprend. ça fait quelques... Semaines que je vais à la coloc régulièrement, et qu'il me donne des cours..." "et bien plus encore..." Elle lui sourit timidement, essayant de cacher la vérité qui tentait difficilement de se dissimuler entre ses mots.

HJ: Pour les vidéos je ne voulais mettre que la barre de son mais je n'ai pas réussit alors tu auras une mini vidéo :p Et celle là est offerte en plus, juste parce que... Voila quoi :)

_________________

Blond hair, don't care.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/profile.php?id=100003435118700
avatar
Mes voisins commèrent à propos de moi


Masculin
Nombre de messages : 1024
Etudes/Metier : Etudiant en droit
Love : Scarlett
Humeur : Emotionally unstable

Inscription : 28/10/2013


Dirty . Secret
Dirty Secret:
Double compte: Pas atteint de schizophrénie



MessageSujet: Re: Il ne faut confier ses secrets qu'à ceux dont on est certain qu'ils nous aiment inconditionnellement. [Nate/Lily] Lun 2 Mar - 18:52

Il ne faut confier ses secrets qu'à ceux dont on est certain qu'ils nous aiment inconditionnellement.


« On en aura d’autres. Une tonne d’autres. » Lui répondit-il dans une promesse à laquelle il croyait. Après tout ils étaient encore jeunes et les choses pouvaient très bien s’arranger avec leurs parents.. Avec un petit miracle à la clef toute fois. Il ne fallait pas trop en demander non plus. Il ne pouvait pas en faire la promesse concernant leurs parents mais lui pouvait s’y engager sans aucun problème. Lily représentait ce qu’il avait de plus cher dans la vie et même s’il n’arrivait pas à le lui dire, il regrettait l’époque où ils étaient comme deux doigts d’une main surtout ces derniers temps alors qu’il était perpétuellement plongé dans ses bouquins et elle complètement ailleurs. Depuis l’accident, il n’avait plus eu l’habitude d’être aussi détaché d’elle et sans le vouloir, il ne pouvait s’empêcher de se faire constamment du souci pour sa petite sœur. A son tour, il lui offrit un doux sourire en écho à celui qu’elle venait de lui donner. Il préférait la voir ainsi. Il avait beau adorer la chambrer et la rendre complètement dingue, l’un des moments qu’il préférait restait tout de même celui de la trêve lorsqu’ils s’autorisaient à se parler sérieusement et échanger quelques gestes affectifs comme cela leur arrivait peu. Nathanaël n’avait jamais été des plus à l’aise avec le contact humain mais avec Lily , tout était différent. La serrer au creux de ses bras lui paraissait tellement normal qu’avec le temps il avait fini par ne même plus s’offusquer de ne pas être gêné de le faire mais plutôt d’avoir envie de le faire spontanément et de plus en plus souvent. « Exactement ! » Répondit-il simplement ne la quittant pas du regard. Elle lui avait facilité la tâche en proposant cette idée et lui avait offert une porte de sortie de toute trouvée. Elle ne pouvait pas se plaindre de sa réponse évasive et forcément complètement absurde puisqu’elle en était à l’origine et là était toute la beauté de la chose. Il adorait retourner ses propos contre elle mais toujours dans une optique de chamailleries et non de méchanceté. Sur chaque feuille il inscrivit un chiffre allant de zéro -bien qu’il savait qu’il n’allait pas s’en servir- jusqu’à dix puis se concentra plutôt sur sa sœur veillant à ce qu’elle ne puisse rien apercevoir de ce qu’il avait préparé. Et lorsque Lily ferma les yeux en disant qu’elle voulait simplement être ici avec lui, il profita qu’elle ne voit rien pour simplement sourire bêtement. Il pouvait laisser sa carapace d’impassibilité de côté pour le moment et ce n’était pas plus mal. Il avait pris l’habitude il y a longtemps de ne rien montrer de ses sentiments ou en tout cas le moins possible pour préserver sa petite sœur et depuis elle lui était restée malencontreusement. Les premières notes s’envolèrent dans la pièce et résonnèrent agréablement à l’oreille de l’étudiant dont les yeux , pleins d’admiration, étaient fixés sur elle. La mélodie était presque secondaire et ce n’est que lorsque la voix de Lily se mêla au reste que Nate fit comme elle et qu’il ferma complètement les yeux pour se laisser submerger par l’intensité du moment. Plus rien n’existait autour si ce n’était elle, lui et la musique. Ils n’étaient plus ces étudiants qui cherchaient par tous les moyens à fuir l’ennui du présent et la peur d’un passé trop trouble. Ils n’étaient plus ces personnes pleines de regrets et de sentiments inavoués. Un frère et une sœur, un fragment d’elle et un fragment de lui qui formaient, ensemble, un tout. Au moment où les dernières notes retentirent, Nathanaël sentit un frisson le long de son échine le ramener à la réalité. Complètement déconnecté de la réalité, il rouvrit les yeux sans vraiment savoir où il était remarquant avec incompréhension que sa vision était trouble. Ses yeux lui piquaient mais cela n’avait rien de triste au contraire. Dans son cœur et son esprit en ce même instant, il n’y avait rien d’autre que de la fierté. Une immense fierté. Cette sensation de trop plein d’émotions s’estompa petit à petit alors qu’il se frottait les yeux avant de reporter son regard sur sa sœur dans un sourire attendri. Le moment n’aurait tout bonnement pas pu être meilleur. « Le colocataire de Jay ? Le bassiste du groupe c‘est ça ? » Nate ne lui avait jamais vraiment parlé n’étant passé qu’en coups de vent chez eux de temps à autres mais n’en avait entendu que du bien. De Jay premièrement mais aussi parce qu’il savait qu’il était plutôt proche de la famille Spencer notamment des deux sœurs. « C‘est cool de sa part. Alors c‘est là-bas que tu disparais à tous bouts d‘champs ? » Questionna-t-il dans un rire dès plus détendu. « C‘est quoi ce sourire là ? Tu m‘caches quoi ? » Il la connaissait trop bien. Elle faisait cette même moue de quand elle hésitait à lui dire quelque chose comme si elle avait terriblement envie mais qu’elle ne savait comment s’y prendre. Il ne pensait pas vraiment au fait qu’il pouvait y avoir « plus » que des cours de guitare n’ayant jamais vu ce Shawn au bras d’une fille. « Au fait, le jury s‘est concerté.. » Toujours un peu à l’ouest, il attrapa deux feuilles dans le paquet qu’il s’était constitué et les levait à côté de sa tête. Sur eux étaient inscrits d’une écriture légèrement tremblante et pressée un « 1 » et un « 0 » constituant la note de dix soit, la plus haute qu’on pouvait espérer dans les émissions de compétition en tous genres comme on en voyait beaucoup à la télévision. « C‘est un dix à l‘unanimité. » Il abaissa ensuite les feuilles et prit la main de sa sœur dans la sienne l’espace de quelques secondes. « C‘était magnifique Lily, sincèrement. » Mais il ne put s’en empêcher, il fallait qu’il sorte encore l’une de ses conneries malgré la douceur et le sérieux du moment. « A partir de maintenant tu me chanteras une berceuse tous les soirs avant de dormir. » Sur ce, Nathanaël explosa de rire.  

   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Il ne faut confier ses secrets qu'à ceux dont on est certain qu'ils nous aiment inconditionnellement. [Nate/Lily]

Revenir en haut Aller en bas

Il ne faut confier ses secrets qu'à ceux dont on est certain qu'ils nous aiment inconditionnellement. [Nate/Lily]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Donnons le pouvoir au plus capable! Se pa lajan, Se Volonté
» Chaque famille a ses secrets, il faut bien réfléchir avant de les déterrer.
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Il ne faut pas boire de sang.
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dirty Secret :: Hors jeux :: Rps DS version2-